Page 1

Ros emonde

CLI ENT:: CLIENT ESPACE GOL -A UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR J OURSDE TE RRE 20 JANVIER 2015 datedel’ événement: 22AVRI L201 2 ROSEMONDE COMMUNICATIONS Service des relations publiques et de presse

C : 514-458-8355 B : 514.819.9023

100 - 426, rue Sainte-Hélène Montréal, Québec, Canada H2Y 2K7


REVUE DE PRESSE 

UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  Texte : Tennessee Williams  Traduction : Paul Lefebvre  Dramaturgie et mise en scène : Serge Denoncourt  Avec Céline Bonnier + Dany Boudreault +  Magalie Lépine‐Blondeau + Jean‐Moïse Martin + Éric Robidoux  Du 20 janvier au 14 février 2015, supplémentaires les 1er, 8 et 15 février 2015  Une production d’ESPACE GO 


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Extraits de critiques 


Extraits de critiques  UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR      UN TRAMWAY NOMMÉ PERFECTION   Quel choix judicieux que celui de Céline Bonnier, qui trouve en Blanche Dubois un personnage  marchant en équilibre précaire entre hypersensibilité, mégalomanie et folie, dangereusement  bien  taillé  pour  elle.  Convaincante  et  précise  dans  l’évocation  de  cette  angoisse  bizarrement  sexuée, la comédienne donne le ton au cœur d’une distribution solide en symbiose totale avec  l’univers sale et collant imaginé par le dramaturge américain.    La rencontre entre Magalie Lépine‐Blondeau et le personnage de Stella, sœur de Blanche, est  tout  aussi  salutaire.  Elle  en  fait  ressortir  l’abnégation,  la  sensualité  et  la  soumission  avec  une  exactitude troublante devant un mâle alpha bouillonnant, à l’humeur flottant sur un lac de nitro  et à l’identité sexuelle ambiguë, habilement porté par Éric Robidoux. Jean‐Moïse Martin fait de  son  Mitch  la  bonne  pâte  qu’il  faut  et  Dany  Boudreault  réussit  même  à  rendre  crédible  le  personnage  hybride,  implanté  dans  la  pièce  par  le  metteur  en  scène  Serge  Denoncourt,  au  croisement entre Eunice et Williams lui‐même.    L’objet  est  dynamique,  avec  ses  projections  aux  murs  qui  évoquent  subtilement  l’adaptation  cinématographique  d’Elia  Kazan  de  1951  et  sa  scénographie  qui  transporte,  avec  une  manipulation fine des codes visuels et de l’espace.    En direction du terminus, il faut bien sûr évoquer le côté charnel de l’œuvre, magnifié sans trop  insister, tout comme la musique que Denoncourt appréhende ici comme un personnage, à cheval  entre passé et présent.  Fabien Deglise, Le Devoir      Serge Denoncourt fait beaucoup plus que dépoussiérer le classique de Tennessee Williams: il lui  insuffle des idées sulfureuses. Avec une vision absolument moderne de l'art et du désir. Deux  mots qui vont très bien ensemble.    Le metteur en scène dirige son Tramway d'une main de maître, secondé par cinq interprètes  talentueux, dont Céline Bonnier, troublante de vérité dans le rôle de Blanche DuBois.   


Cette grande  actrice  explore  et  repousse  sans  cesse  les  frontières  du  jeu.  Capable  de  se  transformer  totalement  d'un  personnage  à  l'autre,  tel  un  caméléon,  Bonnier  est  ici  plus  extraordinaire que jamais! Elle flirte avec la névrose et la folie, avec des gestes secs et nerveux,  sans jamais tomber dans le piège du psychodrame.    Dans le rôle de son rival, Stanley Kowalski, Éric Robidoux est plus vrai que nature. Sa prestation  gonflée de testostérone (mais teintée de sensibilité) se compare à celle de Marlon Brandon, qui  a créé le rôle à Broadway, en 1947, avant de le reprendre au cinéma.    Traversée d'érotisme et de sexualité, la mise en scène rend justice à l'œuvre. Assis côté cour,  tapant  un  texte  à  la  machine,  le  comédien  Dany  Boudreault  incarne  avec  brio  Williams,  lui  donnant parfois des airs de Cocteau.     La proposition de Denoucourt illustre, avec violence et passion, le pouvoir salvateur de l'art.  Luc Boulanger, La Presse      Retour attendu et brillamment réussi pour le metteur en scène Serge Denoncourt, qui signe, avec  ce Tramway nommé Désir décomplexé, une production mémorable d’un chef‐d’œuvre sulfureux  de  Tennessee  Williams.  Pièce  coup‐de‐poing  marquée  par  la  violence  d’un  milieu  et  d’une  époque où la sexualité était vécue derrière les portes closes, recouverte par un silence tonitruant.  Avec l’intention affirmée de montrer la force souterraine du désir sexuel omniprésent entre les  personnages,  le  metteur  en  scène  et  son  équipe  ont  fait  une  exploration  percutante  de  ce  classique  indémodable.  L’idée  inspirée  de  placer  sur  la  scène,  à  jardin,  l’auteur  lui‐même,  Tennessee Williams jeune (un Dany Boudreault exubérant, maniéré, parfait) à sa table de travail,  observant ce qui se déroule près de lui, le plus souvent hilare, commentant ses intentions grâce  à des passages extraits de son journal intime, subjugue.    Virtuose Céline Bonnier, vive, hyper‐souple émotivement. Magalie Lépine‐Blondeau, sensuelle,  volontaire. Éric Robidoux, mordant, assumé. Jean‐Moïse Martin, maladroit, bonasse, crédible.     La scénographie saisissante – murs hauts tout en lattes de bois ajourées, vieille affiche du film  d’Elia Kazan de 1951 –, la musique et les bruits du tramway qui passe tout près, les éclairages et  projections vidéo, les vêtements, qu’on enfile et qu’on retire, qui traînent partout, tout concourt  à un ensemble riche de sens. La multiplication de détails symboliques, en écho au texte poétique,  évocateur, fait aussi la force de cette mise en scène. Tout comme l’audace, tel l’amalgame, au  final, entre l’auteur et son héroïne: troublant.  Raymond Bertin, revuejeu.org   


Céline Bonnier, Magalie Lépine‐Blondeau, entre autres, brillent de mille feux et de mille vices  dans cette adaptation.     Vraiment, c’est une œuvre qui frôle la perfection.    Céline Bonnier est magistrale dans le rôle de Blanche. Magalie Lépine‐Blondeau est sanguine à  souhait, elle est ultra‐vivante, elle est gourmande, charnelle dans le rôle de Stella. Éric Robidoux  est sale et râpeux dans le rôle de Stanley. Dany Boudreault, lui, se transforme très bien du rôle  du concierge au rôle de Tennessee Williams lui‐même.    Il faut parler de la mise en scène de Denoncourt. Il a une liberté, il s’est approprié ce texte, mais  sans l’étouffer, sans le trahir. Il a vraiment gardé l’esprit de Tennessee Williams.     C’est un must, c’est un incontournable. C’est un objet théâtral à admirer comme un bijou, à vivre  comme un coup de poing. C’est trash et élégant, c’est dur et somptueux. Ça passe comme un clin  d’œil. Il FAUT voir ça!  Catherine Pogonat, Dessine‐moi un dimanche, Radio‐Canada      FN : Denoncourt a résisté au piège de faire de Blanche une femme complètement folle dès le  départ. Et elle est incarnée cette Blanche (il faut le dire, il faut insister, et il faut insister avec un  gros gros crayon) par Céline Bonnier et de façon tout à fait extraordinaire. On parle beaucoup de  Denoncourt, parce que je crois qu’il en a vraiment fait quelque chose qui lui appartient.     FN : Et puis on peut dire, je pense, mission accomplie pour lui. Il a pressé, aussi, et c’est là où on  arrive à Tennessee Williams sur scène, il a pressé le citron de la poésie de façon HALLUCINANTE,  parce  qu’au  départ,  c’est  pas  évident  qu’UN  TRAMWAY  NOMMÉ  DÉSIR,  c’est  quelque  chose  d’excessivement poétique. Or, lui il a eu une idée quand même qui est plus audacieuse que folle,  c’est‐à‐dire  de  mettre  Tennessee  Williams  en  scène  joué  par  Dany  Boudreault,  qui  est  assez  remarquable là‐dedans.     Il faut dire quelque chose aussi sur la distribution. Stella est plus que crédible par Magalie Lépine‐ Blondeau, Éric Robidoux se fond carrément dans le moule forgé un jour par Brando, et ça c’est  pas un rôle facile à jouer au théâtre [...] Jean‐Moïse Martin arrive à refléter cet univers‐là, qui est  à la fois coincé et complètement étouffant. Dany Boudreault est assez remarquable là‐dedans,  complètement déstabilisant. Je le redis, il faut se déplacer ne serait‐ce que pour Céline Bonnier.  Elle est hallucinante.    


JPW : Dans le climax de la pièce, quand en fait tout tombe pour Blanche, il y a une pièce musicale  qui commence à jouer et c’est une reprise d’une vieille chanson qui est Voyage Voyage. Je ne  pouvais pas m’attendre, je pense que personne ne pouvait s’attendre à quel point ce morceau‐ là va nous toucher et est extrêmement bien appliquée à la scène que l’on voit et c’est rare qu’on  est marqué à ce point‐là au théâtre, et c’est la pièce qu’on entend.     Vraiment, cette pièce‐là est une pièce marquante. Courrez voir à ESPACE GO cette version de  Serge Denoncourt.  Jean‐Philippe Waultier et Franco Nuovo, La Soirée est (encore) jeune, Radio‐Canada      Serge  Denoncourt  est  un  metteur  en  scène  exceptionnel.  Son  exploit,  cette  fois‐ci,  c’est  de  prendre le texte de Tennessee Williams et d’aller au fond des choses.     Il pousse ses comédiens dans leurs derniers retranchements. Céline Bonnier est une magicienne.  Elle joue une Blanche complexe, mystérieuse, pathétique, belle, perdue, le désir refoulé, la peur  de vieillir, la solitude, le besoin d’être aimée, le besoin d’être acceptée. Tout ça est là du début à  la fin, c’est assez prodigieux.  Stéphane Leclair, C’est pas trop tôt, Radio‐Canada      ★★★★ ½    Homme de théâtre indiscutablement hors du commun, Serge Denoncourt transforme l’écrit de  Tennessee Williams en un tour de force aussi infaillible que fragile, autant pour les personnages  que pour les situations.    Mais chez « le metteur en scène de l’heure », l’acte théâtral est un lieu de revendications, de  réappropriation, de remise en perspective. C’est un espace où les fantasmes s’extériorisent, où  la pureté des écrits originaux peuvent être assujettis à des transformations excessives. C’est ce  que  confirme  cette  adaptation  d’Un  tramway  nommé  Désir,  œuvre  torride  d’un  des  auteurs  dramatiques américains des plus controversés.    Un  humour  singulier  rempli  de  mélancolie,  de  déprime  et  de  chagrin  traverse  la  scène,  nous  laissant  constamment  happés  par  l’émotion  et  l’excitation  de  nos  sens.  Les  fantasmes  remplissent le conscient des spectateurs, éblouis par une mise en scène totalement libérée de  toutes contraintes.   


Céline Bonnier est Blanche, incandescente, timorée et insouciante, sexuelle et transformée. Elle  est entourée de Dany Boudreault, Magalie Lépine‐Blondeau, Jean‐Moïse Martin et Éric Robidoux,  tous exceptionnels. En implantant un personnage dans la pièce, Denoncourt valide encore plus  sa version. Sorte d’alter ego de Tennesse Williams (Boudreault) qui ne fait que situer sa pièce  dans sa plus perceptible signification.    La vidéo expérimentale de Gabriel Coutu‐Dumont navigue autour des murs de la scène avec un  souci  de  transcender  le  quotidien,  de  rendre  cette  adaptation  aussi  personnelle  qu’urgente.  Certains  trouveront  chez  Denoncourt  une  sorte  de  snobisme  intellectuel  intransigeant.  Sans  doute, et pourquoi pas, mais également bercé par une insatiable et farouche envie de théâtraliser  le moment. Et comme point de référence, adapter l’œuvre de Tennessee Williams dans ce qu’elle  a de plus sacré. Le cœur a sans doute ses raisons, mais chez Denoncourt, c’est le sexe qui l’habite,  dans son sens le plus articulé.  Élie Castiel, revuesequences.org      UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR : ADMIRABLE  J'ai eu le privilège inouï la semaine dernière de voir un spectacle de très, très grande qualité : Un  tramway nommé Désir. J'ai comme défi de renouveler mon cheptel d'adjectifs afin de rendre  justice à ce que j'ai vu sur la scène de l'Espace Go.    Serge  Denoncourt  a  eu  la  géniale  idée  de  mettre  Tennessee  Williams  sur  la  scène.  À  partir  d'extraits  de  son  journal  ou  de  textes  écrits  tout  au  long  de  sa  vie,  le  dramaturge  (que  joue  parfaitement Dany Boudreault) sert de contrepoint au personnage de Blanche : deux créatures  endommagées  qui  cherchent  désespérément  leur  place  dans  l'univers  et  qui  s'étiolent  en  s'acharnant à le faire.     Le décor, beau dans le style trash, les éclairages qui véhiculent autant de charge émotive que les  personnages, les costumes qui donnent à Blanche des robes magnifiques et à Stella des jupons  informes, tout dans cette production contribue à une relecture de la pièce de Tennessee Williams  alors  que  Serge  Denoncourt  projette  la  lumière  sur  des  aspects  qui  ont  été  oblitérés  par  le  puritanisme et par le silence entourant la sexualité des femmes.     Exceptionnel  moment  de  théâtre  où  on  assiste  à  la  rencontre  d'un  grand  texte  et d'un  grand  metteur en scène, où le casting est parfait, d'où on ressort hanté et où Blanche Dubois rejoint  toute une galerie de personnages mythiques dans le firmament du théâtre.  Marie‐Claire Girard, Le Huffington Post Québec     


UN SPECTACLE NOMMÉ AUDACE  Une naufragée nommée Blanche. Pour l’incarner, une virtuose capable de toutes les nuances et  de  tous  les  rythmes,  totalement  investie,  extraordinaire  de  vie  et  de  vérité.  Une  fil‐de‐fériste  nommée Céline Bonnier.     Tennessee Williams a beaucoup réfléchi sur l’écriture, sur sa condition d’artiste, d’homme, d’être  sexué. L’idée de génie de Denoncourt est sans doute d’avoir intégré des passages de ces écrits et  d’avoir  créé  le  personnage  d’auteur  physiquement.  Il  faut  dire  que  Dany  Boudreault  le  personnifie de brillante façon. Ses interventions rehaussent d’un cran le caractère poétique de  l’œuvre  et  affichent  la  porosité  entre  le  créateur  et  sa  création  (et,  oserons‐nous  dire,  sa  créature).     Magalie  Lépine‐Blondeau  campe  une  Stella  très  forte  psychologiquement,  qui  ne  plie  devant  Stanley que sous la force physique et assume totalement son désir. La proposition de Jean‐Moïse  Martin  dans  le  rôle  de Mitch  est  la  plus  étonnante  du  quatuor,  mais  rend  par  la  gaucherie  la  manipulation de Blanche encore plus désespérante.    On a ici affaire à une relecture expressionniste exacerbée, qui se tient loin du mélodrame. Décors  éloquents  de  Julie  Measroch,  éclairage  à  la  fois  subtil  et  impitoyable  de  Martin  Labrecque  et  musique à propos de Nicolas Basque.    Bref, Serge Denoncourt livre ici le fruit d’un travail de maître, du grand art par un grand artiste.  Isabelle Léger, Bible Urbaine      La proposition de Serge Denoncourt invite à découvrir l’œuvre de Williams sous un nouveau jour.  Céline Bonnier offre une performance aussi forte que troublante dans le rôle de Blanche DuBois.  La comédienne arrive à rendre avec justesse la complexité du personnage de Blanche, à la fois  mythomane et nymphomane.     En  plus  d’avoir  resserré  l’histoire  autour  des  quatre  personnages  principaux  du Tramway (Blanche, Stella, Stanley et Mitch), Serge Denoncourt choisit de faire figurer l’auteur  lui‐même dans sa pièce (excellent Dany Boudreault).     La  scénographie  imposante  de  Julie  Measroch  et  les  éclairages  de  Martin  Labrecque  recréent  magnifiquement  l’atmosphère  poisseuse  et  sale  évoquée dans  la  pièce.  Les  vidéos  de  Gabriel  Coutu‐Dumont accentuent davantage la filiation dans laquelle s’inscrit Denoncourt. La musique  jazzée de Nicolas Basque ajoutent une atmosphère angoissante et sulfureuse. 


Un spectacle qui figure à coup sûr parmi les immanquables de la saison.  Sara Thibault, montheatre.qc.ca      Céline Bonnier, au meilleur de sa forme, glisse peu à peu vers la folie, incapable de trouver une  place dans l’univers bigarré qui est désormais le sien.    Visuellement parlant, ce Tramway nommé désir à l’ESPACE GO est un petit bijou. Jeux de lumière,  décor  décrépi,  utilisation  judicieuse  d’un  espace  subdivisé  en  diverses  pièces  grâce  à  la  disposition efficace des meubles, tout est réuni pour que public soit en mesure de facilement  suivre l’action, tout en évitant qu’il ne se retrouve coincé, étouffé au sein d’une scénographie  trop contraignante.    Un  tramway  nommé  désir  fait  mouche,  et  demeure  toujours  aussi  actuel,  plusieurs  dizaines  d’années après sa première représentation.  Hugo Prévost, pieuvre.ca      Décor  impressionnant.  Céline  Bonnier  offre  une  performance  remarquable  de  cette  femme  troublée, toute en nuance. La comédienne navigue avec aisance dans la folie et la séduction pour  dériver doucement vers la cassure finale.    De l’autre côté, Stella (Magalie Lépine‐Blondeau) et Stanley (Éric Robidoux) sont plus bouillants,  plus charnels, vivant leur passion l’un pour l’autre à tous les instants.    Ici, Serge Denoncourt a fait le choix de tout montrer sans complexe que ce soit la violence, le  désir ou la moiteur des corps.    Bien que la pièce soit parfois inégale, Un Tramway nommé désir mérite grandement d’être vu  pour ses performances d’acteurs, la beauté du texte et si ce n’est que pour découvrir ce classique.  Marianne Renaud, sorstu.ca      Céline Bonnier livre une interprétation dans une classe à part. À travers ses yeux, ses sourires,  ses gestes, sa voix et toute son énergie, elle libère ses angoisses, boit sa fin du monde, perd en  contenance  et  tombe  tranquillement  vers  la  folie,  avec  un  lot  infini  de  nuances.  On  pourrait  passer les trois heures que dure le spectacle à la regarder et on n’en finirait pas d’apprendre sur  le métier d’actrice. 


Pour son interprétation et pour la scénographie magnifique, la version décomplexée, et parfois  mal calibrée, d’Un tramway nommé désir, mérite assurément d’être vue.  Samuel Larochelle, Magazine Nightlife      La distribution est excellente, bien que ce soit Céline Bonnier la grande vedette de ce spectacle  qui a rendu le tout de façon impeccable. Quant à la mise en scène de Serge Denoncourt, comme  on s’y attendait, elle est sans faille. Peu importe le genre, il sait nous surprendre en plus de savoir  diriger ses acteurs de main de maître.  Louise Bourbonnais, Journal de Montréal      Je dois quand même saluer la performance des comédiens parce que ça demande une grande  ouverture d’esprit, notamment Céline Bonnier qui tient pas mal la pièce sur ses épaules. Bravo  aussi  à  Magalie  Lépine‐Blondeau,  Dany  Boudreault,  Jean‐Moïse  Martin  et  Éric  Robidoux.  Catherine Brisson, Puisqu’il faut se lever, 98,5 FM      COUP DE CŒUR  Si, à certains niveaux, la pièce est inégale, on passe tout de même un excellent moment. À noter  la performance époustouflante de Céline Bonnier dans le rôle de Blanche.  Marie‐Hélène Chartrand, 24h      En tant que spectateur, on passe par tous les sentiments, de la satisfaction au désœuvrement.  Un tramway nommé désir est réinterprété avec brio par le metteur en scène Serge Denoncourt  qui donne aux spectateurs l’occasion de découvrir les multiples motivations des personnages.    Tennessee William, incarné brillamment par Dany Boudreault.    Vrai  et  cru,  poignant  par  moments,  interprété  de  manière  surprenante,  Un  Tramway  nommé  désir  vaut  la  peine  d’être  vu  ne  serait‐ce  que  pour  Céline  Bonnier  qui  livre  une  performance  remarquable.  Elizabeth Pouliot, Baz Magazine     


Un tramway nommé Désir: Serge Denoncourt à son meilleur!  La pièce est visuellement parfaite, dérangeante pour certains et présentée sans aucune censure.   Une distribution de grand talent et qui n’a pas froid aux yeux.  Mathieu Caron, La Petite boîte      UN TRAMWAY NOMMÉ QUINTESSENCE  Une fois de plus ESPACE GO nous offre une pièce des plus remarquables en ayant pour vedette  principale Céline Bonnier, une actrice que l’on sent pleinement accomplie dans cette pièce.     L’exactitude  de  l’interprétation  des  personnages  est  tout  simplement  exceptionnelle.  Bonnier  comme ses acolytes prouvent leur talent par leur authenticité d’interprétation et par toute la  conviction dont ils font preuve. Le personnage d’Éric Robidoux est si prenant que l’envie de le  faire trébucher alors qu’il passait devant moi était insoutenable.     Une chose est sûre c’est que c’est pièce nous offre un immense paradoxe puisqu’à la fin on n’en  sort pas complètement indemne, malgré qu’on soit totalement subjugué.  La Littéraire      Une production réussie.  Cette pièce de théâtre a sa raison d’être en 2015 parce que l’être humain a des faiblesses et il  peut  facilement  y  succomber.  En  1947,  un  critique  du  New  York  Times  disait  d’Un  tramway  nommé désir que Tennessee Williams était de ceux qui n’avaient pas oublié que l’être humain  est  le  matériel  de  base  de  l’art  et  que  son  écriture  nous  le  rappelait  de  façon  poignante.  Aujourd’hui, l’équipe de Serge Denoncourt est revenue à cette matière de base et c’est pourquoi,  peu importe notre époque, ce spectacle reste criant de vérité. Un véritable classique toujours  d’actualité!    J’ai  adoré  cette  production  d’Un  tramway  nommé  désir.  Le  jeu  des  acteurs  m’a  enivré,  les  ambiances  musicales  et  de  lumières  étaient  superbes  et    la  mise  en  scène  révélait  de  façon  intelligente le destin des personnages.  Katia Landry, Blogue ArTV     


Le metteur  en  scène  et  dramaturge  Serge  Denoncourt  a  pris  des  libertés  avec  le  texte  de  Tennessee Williams sans toutefois en trahir la pensée. Céline Bonnier incarne une Blanche Dubois  tout aussi irritante qu’attachante, mégalomane de haut calibre qui, sans garde‐fou, glissera vers  la folie. À l’image de ce personnage complexe, la pièce nous captive, nous heurte, nous touche.  Sylvie Michelon, Vitamindaily.com      Cette semaine, on craque pour : Un tramway nommé désir  Chaque  fois  qu’une  œuvre  culte  est  montée  de  nouveau,  il  y  a  crainte.  Tant  du  côté  de  la  production que du public. Comment supplanter les performances qui ont marqué l’imaginaire,  comment  les  oublier?  Et  que  faire  lorsque,  en  plus,  les  rôles  –  ceux  de  Blanche  Dubois  et  de  Stanley Kowalski de surcroît – ont été portés par Vivien Leigh et Marlon Brando?! La réponse?  Les  confier  à  Céline  Bonnier  et  à  Éric  Robidoux,  qui  transcendent  majestueusement  ces  personnages mythiques dans un Tramway nommé désir qui affiche complet à l’Espace Go.   Natalia Wysocka, Journal Métro      Intense  et  original.  L’ingéniosité  de  Serge  Denoncourt  réside  d’abord  dans  le  fait  qu’il  sait  réinventer des classiques et se les approprier comme pas un! Là, il fait de l’auteur de la pièce,  Tennessee Williams, une partie intégrante du spectacle. L’homme, admirablement personnifié  par Dany Boudreault, est continuellement sur la scène et fait office de narrateur.     C’est un cliché d’écrire que Céline Bonnier excelle. Mais l’actrice s’efface carrément derrière son  personnage!  Elle  EST  Blanche  Dubois!  Des  petits  gestes  et  une  façon  d’être  qui  trahissent  les  angoisses du personnage. Un naturel déconcertant...   Sabin Desmeules, Échos‐Vedettes 


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Revues imprimées 


sorties

vedettes par sabin desmeules

première d’un tramway nommé désir, à l’espace go

Qui se cache sous ce casque de poil? Nul autre que «le gentleman» David Boutin!

Deux sympathiques visages du théâtre: le couple Évelyne de la Chenelière et Daniel Brière.

Franco Nuovo faisait une sortie avec sa fille, Sarah.

Photos: TVA PUBLICATIONS / FRÉDÉRIC AUCLAIR

Deux bonnes amies qui faisaient une sortie ensemble: les comédiennes Catherine ProulxLemay et Rose-Maïté Erkoreka.

À 93 ans, Janine Sutto ne se prive toujours pas du plaisir d’aller au théâtre.

60 | 31 janvier au 6 février 2015

La comédienne Danielle Proulx est bien plus belle et sympathique que son personnage d’Unité 9, Henriette!

Les amies de longue date Sylvie Léonard et Isabel Richer étaient également au rendez-vous.

Éric Bernier est arrivé à la première aux côtés de Benoit McGinnis.


Un tramway nommé désir

CRITIQUE théâtre

PHOTO: PRODUCTION

QUAND LA BELLE FAIT SORTIR LA BÊTE

Intense et original. Voilà les premiers mots qui nous viennent en tête pour parler de cette version d’Un tramway nommé désir, présentée à l’Espace Go, à Montréal, jusqu’au 14 février (des supplémentaires ont été ajoutées les dimanches 1er et 8 février, à 16 h). L’ingéniosité de Serge Denoncourt réside d’abord dans le fait qu’il sait réinventer des classiques et se les approprier comme pas un! Là, il fait de l’auteur de la pièce, Tennessee Williams, une partie intégrante du spectacle. L’homme, admirablement personnifié par Dany Boudreault, est continuellement sur la scène et fait office de narrateur. Et le metteur en scène flanque ses personnages dans un beau décor aux allures de La Nouvelle-Orléans, même si on est à Paris. Un décor où la chaleur est palpable et qui permet à chacun de se vêtir légèrement: ils ont chaud et sont à peine habillés, les ventilateurs marchent à fond de train... Puis, pour ajouter à la chaleur et à la sensualité, la musique, omniprésente, vient appuyer la sexualité, la sensualité de l’exercice. Du jazz, du Nina Simone... Dès le départ, Denoncourt nous fait bien sentir les tensions sexuelles entre les personnages. Celles entre Blanche (Céline Bonnier) et Stanley (Éric Robidoux), entre Stella (Magalie LépineBlondeau) et Stanley, entre l’ami de Stanley (Jean-Moïse Martin) et Blanche... Y a-t-il une production d’Un tramway nommé désir qui est allée aussi loin dans la provocation? J’en doute, car ici il y a de la violence sexuelle! Tandis que le film nous amène davantage sur la voie de la folie. Il faut préciser que l’interprétation que fait Denoncourt de la pièce du célèbre auteur est que ce dernier se projette en Blanche Dubois et que Stanley est son fantasme. Et il pousse sa théorie à fond! Le sex-appeal d’Éric Robidoux est tel et sa partenaire offre une Blanche si aguicheuse et désireuse de séduire qu’on n’est pas surpris de voir l’aspect sexuel ressortir! C’est un cliché d’écrire que Céline Bonnier excelle. Mais l’actrice s’efface carrément derrière son personnage! Elle EST Blanche Dubois! Des petits gestes et une façon d’être qui trahissent les angoisses du personnage. Un naturel déconcertant... Pour le reste, la fine plume de Tennessee Williams, qui est un expert dans l’art de faire sentir la montée dramatique jusqu’à ce que ça nous choque, que ça rentre de travers dans la gorge, fait le travail. SABIN DESMEULES

Blanche (Céline Bonnier) et Stanley (Éric Robidoux).

ÉCHOS VEDETTES | 55


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Journaux imprimés 


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Revues web   


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Journaux web   


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Médias web  Rentrée 14‐15   


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Médias web  Pré‐papiers & critiques 


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Médias web  Autres   


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Radio, Télé & Vidéo 


UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR  ‐‐‐  Réseaux sociaux   (échantillon) 


TWITTER Saison 2014-2015 - Rentrée Théâtre PÀP @theatrepap 12 août Demain, dès 11h, on lance 2014-15 @EspaceGO Suivez-nous avec #PAP1415 — http://bit.ly/Y1E9vA #instagram Miriam DeLeon @NYCMIRI 13 août Théâtre Espace Go. on #stlaurent #mtl #montreal #made_in_mtl #montrealcity #streetart #strideby… http://instagram.com/p/rnsxyMKmpM/ Katerine Verebely @KatVerebely 13 août Évelyne de la Chenelière, nouvelle artiste en résidence au théâtre @ESPACEGO Elle succède à Sophie Cadieux #rcmtl pic.twitter.com/7eDAetbRJy webpresse.ca @webpresse 13 août Théâtre ESPACE GO http://www.webpresse.ca/media/53ebb77439275/theatre-espace-go … via @webpresse MonTheatre @montheatre 13 août Au tour de @espacego! Programmation dévoilée http://www.montheatre.qc.ca/indexmt.html Voir aussi la section http://www.montheatre.qc.ca/theatres2/04espacego/espacego.html … pic.twitter.com/rSuI6gXEAd Canoe Divertissement @Canoestars 13 août Programmation d'Espace Go: des femmes et du désir http://bit.ly/1kC0Gcq PieuvrePointCa @pieuvrepointca 13 août Théâtre - L'Autre prend possession de l'Espace Go - http://bit.ly/1pOklVq - Pieuvre.ca #Culturel #Théâtre @ESPACEGO Fils de presse @FilsDePresse 13 août Programmation d'Espace Go: des femmes et du désir http://ift.tt/1sU9A4g Samuel Larochelle @SamuelLarochel 13 août Le théâtre @ESPACEGO dévoile sa programmation 2014-2015 et son artiste en résidence! Mon texte: http://huff.to/1BeQcVs via @HuffPostQuebec


HuffPost Québec @HuffPostQuebec 13 août EN PHOTOS ET VIDÉOS: @ESPACEGO dévoile sa programmation 2014-2015 et sa nouvelle artiste en résidence http://huff.to/1BeR4cO 757Live Canada @757LiveCA 13 août #Programmation d'Espace Go: des femmes et du désir - Canoë http://7l.noip.me/1vJ6HJd Le 15-18 @le1518 13 août Dévoilement de la nouvelle saison de @EspaceGo avec @KatVerebely http://bit.ly/1sDqCXU #rcmtl #le1518 #theatre LP_video @LP_Video 13 août Dévoilement de la programmation 2014-2015 d'Espace GO http://bit.ly/1oNJq47 Judith Plamondon @JudithPlam 13 août Programmation d'Espace Go: des femmes et du désir http://www.journaldemontreal.com/2014/08/13/programmation-despace-go-des-femmes-etdu-desir … Marie-Andrée Poulin @MAndreePoulin 14 août L'Espace GO dévoile sa programmation 2014-2015 (VIDÉOS/PHOTOS) http://huff.to/1BeQcVs via @HuffPostQuebec QuébecSpot Média @QuebecSpotMedia 14 août Un triptyque de duos pour l’Espace Go http://www.quebecspot.com/2014/08/un-triptyque-deduos-pour-lespace-go-13082014/ … La Presse Arts @LP_Arts 14 août Espace GO: de Blanche DuBois à Virginia Woolf http://bit.ly/1oQGELe Christian Lalumière @ChrisLalumiere 14 août Espace GO: de Blanche DuBois à Virginia Woolf http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-ettheatre/theatre/201408/14/01-4791667-espace-go-de-blanche-dubois-a-virginia-woolf.php … via @lp_lapresse FortierDanseCréation @FortierDanse 14 août Programmation de l'@ESPACEGO en ligne : http://ow.ly/AklIM Gazette des femmes @gazettefemmes 14 août Les femmes au coeur de la prog. du théâtre l'Espace Go http://buff.ly/1ox3Wqs


Luc Chauvette @ESPACEGO 14 août Les femmes qui sont à l'affiche d'ESPACE GO cette saison. pic.twitter.com/IRs5NzAcSo Luc Chauvette @ESPACEGO 14 août Le metteur en scène Serge Denoncourt nous parle de son projet UN SHOW NOMMÉ DÉSIR à ESPACE GO, dès janvier 2015. https://www.youtube.com/watch?v=A-8kwt-9T7o … JEU Revue de théâtre @revue_jeu 14 août L'Espace GO en 2014-2015 | Revue JEU http://www.revuejeu.org/nouvelles/anonyme/l-espacego-en-2014-2015 … Journal Voir @voir 14 août La saison 2014-2015 de l'Espace GO se dévoile http://voir.ca/nouvelles/actualite-en-arts-de-lascene/2014/08/14/la-saison-2014-2015-de-lespace-go-se-devoile/ … Montréal Live @Montreal_Live 14 août #MONTREAL La saison 2014-2015 de l’Espace GO se dévoile http://liven.ws/1pc4CQI (voir.ca) 757Live Canada @757LiveCA 15 août #Espace GO: de Blanche DuBois à Virginia Woolf - LaPresse.ca http://7l.noip.me/1kFf5o9 Le Trident @TheatreTrident 15 août C'est au tour de @ESPACEGO de lancer sa programmation! Montréalais, vous êtes gâtés par vos théâtres cette année :) http://voir.ca/nouvelles/actualite-en-arts-de-la-scene/2014/08/14/lasaison-2014-2015-de-lespace-go-se-devoile/ … Métro Montréal @metromontreal 15 août Cette semaine, on craque pour: l’Espace Go, The @SnowpiercerUS, La marche des dinosaures et plus encore! - http://bit.ly/1rdgk0A Marlène Cleary @marlenecleary 15 août Espace GO: de Blanche DuBois à Virginia Woolf http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-ettheatre/theatre/201408/14/01-4791667-espace-go-de-blanche-dubois-a-virginia-woolf.php … via @lp_lapresse Arnaud Granata @arnaudgranata 15 août Début d’une nouvelle saison haute en couleur pour l’Espace Go et Cossette - Infopresse http://www.infopresse.com/article/2014/8/15/debut-d-une-nouvelle-saison-haute-en-couleurpour-l-espace-go-et-cossette … turbulences.ca @TurbulencesEC 15 août Espace Go: début d’une 7e saison avec Cossette http://bit.ly/1mRIgzR


COSSETTE @COSSETTEen 15 août Amazing posters from @COSSETTEfr for the Montréal Theatre, @ESPACEGO http://bit.ly/1rdRldP pic.twitter.com/JiaCvDuA3F Grenier nouvelles @Grenier_enbref 15 août @COSSETTEfr réalise une campagne colorée pour @ESPACEGO! http://bit.ly/1pRyhOI COSSETTE @COSSETTEfr 15 août @COSSETTEfr réalise une campagne colorée pour @ESPACEGO! @Grenier_enbref http://bit.ly/1pRyhOI pic.twitter.com/nMzMOqtgvd Montreal Design Buzz @MTLbuzz 15 août TR @COSSETTEfr: @COSSETTEfr réalise une campagne colorée pour @ESPACEGO! @Grenier_enbref http://t.co/QOYabSuQE... http://bit.ly/1uYjB1F Design Canada @The_CDR 15 août Whoa, the new posters for Théâtre Espace Go by @COSSETTEen are killer nice pic.twitter.com/IK3ENNjuaz Éric Gauthier @GauthierRic 16 août Vraiment magnifiques les affiches annonçant la nouvelle saison de l'Espace Go. pic.twitter.com/ma0k2ykt2f RodeoProduction @RodeoProduction 18 août Début d’une septième saison @ESPACEGO avec @COSSETTEfr et @LedaStJacques - Infopresse http://bit.ly/1rBRu65 Enfants du paradis @Enfantsparadis 18 août Espace Go: début d’une septième saison avec Cossette #théâtre http://www.infopresse.com/article/2014/8/15/debut-d-une-nouvelle-saison-haute-en-couleurpour-l-espace-go-et-cossette … Christian Lalumière @ChrisLalumiere 18 août Espace Go: début d’une septième saison avec Cossette http://www.infopresse.com/article/2014/8/15/debut-d-une-nouvelle-saison-haute-en-couleurpour-l-espace-go-et-cossette … Jean-Benoit Ratté @Jbratte 18 août Une autre exécution remarquable pour Espace Go #design : septième saison avec @COSSETTEfr - http://www.infopresse.com/article/2014/8/15/debut-d-une-nouvelle-saison-haute-encouleur-pour-l-espace-go-et-cossette … #journéeCossette :P #beau


Élaine Audet @ElaineAudet 18 août Fil de presse Sisyphe:#BillieHoliday,PLC & Charte drts,témoignage d'une "femme de réconfort",#EspaceGo place aux fmes http://www.sisyphe.org/spip.php?article4796&var_mode=calcul#.U_Ibl3QdBgc.twitter … Geneviève L'Heureux @gelheureux 18 août Le théâtre @ESPACEGO lance sa programmation 2014-2015 : http://bit.ly/VzuV7K @Cossettefr réalise une campagne très colorée #septièmesaison CEAD @LeCEAD 18 août Et #DenD14 aussi! RT @metromontreal Cette semaine, on craque pour: l’Espace Go, The SnowpiercerUS... http://bit.ly/1rdgk0A Kidsleepy @kidsleepys 19 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO | http://adland.tv http://adland.tv/ooh/cossette-creates-colorful-posters-espacego#Ct2SPu8tumetHcQp.02 … via @adland Åsk Wäppling Dabitch @askwappling 19 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO Read more at http://ift.tt/1oP5Liz pic.twitter.com/kLXjE8x08W Adland @adland 19 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO Read more at http://ift.tt/1oP5Liz pic.twitter.com/gPKCdOUrsE Christina Solorzano @iMasterMarketer 19 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO http://dlvr.it/6g0cNp Social Planneur @SocialPlanneur 19 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO http://bit.ly/YwCUoi Advertising agent @Advertising__a 20 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO http://ift.tt/YwH7II #advertising TrackDaddy Prod. @TrackDaddyProd 20 août Cossette creates colorful posters for ESPACE GO http://bit.ly/YwCUoi COSSETTE @COSSETTEfr 20 août Le célèbre magazine @AppliedArts revient sur notre campagne pour #espacego: http://bit.ly/XAOP4b pic.twitter.com/lHRW7DbL27


Montreal Design Buzz @MTLbuzz 20 août TR @COSSETTEfr: Le célèbre magazine @AppliedArts revient sur notre campagne pour #espacego: http://t.co/7Et... http://bit.ly/1rZJ7BN Applied Arts @AppliedArts 20 août Mod graphics and philately merge in @COSSETTEfr's new campaign for @ESPACEGO: http://bit.ly/1pf0MHh cc. @COSSETTEen Ads of the World™ @adsoftheworld 21 août New Ad: Espace Go: Women, 1 http://ift.tt/1s10G4j #advertising pic.twitter.com/MRfWDz93ZR Ads of the World™ @adsoftheworld 21 août New Ad: Espace Go: Women, 2 http://ift.tt/1s10HoO #advertising pic.twitter.com/9omGMpzTc0 Ads of the World™ @adsoftheworld 21 août New Ad: Espace Go: Women, 3 http://ift.tt/1waEU4y #advertising pic.twitter.com/7sYIpRmwj9 Gwénolé Jaffrédou @gweno 21 août Le genre d'affiche weird et fascinante à la fois ! RT @adsoftheworld: Espace Go: Women, 2 http://ift.tt/1s10HoO #ad pic.twitter.com/fCZRj2T0zi Laurie Bélanger @Lauriiebelanger 21 août Une campagne haute en couleurs pour le Théâtre ESPACE GO http://lnkd.in/di7YV7r COSSETTE @COSSETTEfr 21 août Et ça continue ! Notre campagne pour #Espacego dans @adsoftheworld ! http://bit.ly/1s4jH5T pic.twitter.com/z0yre1QYZR Montreal Design Buzz @MTLbuzz 21 août TR @COSSETTEfr: Et ça continue ! Notre campagne pour #Espacego dans @adsoftheworld ! http://bit.ly/1s4jH5T ht... http://bit.ly/1pU5QQU Seif_Amine_Bensalma @seifeddine_B 26 août Espace Go: début d’une septième saison avec Cossette http://bit.ly/1lfrKyJ #DZ #Webmarketing #Marketing pic.twitter.com/dPuol80lxp Designedge Canada @DesignedgeMag 28 août .@COSSETTEfr's double rainbow for Espace Go theatre http://designedgecanada.com/news/cossettes-double-rainbow-for-espace-go-theatre/ … pic.twitter.com/qDyccxuAFP


ActusMédias.com @ActusMediasQC 29 août Dualité et couleurs pour les nouvelles affiches d'Espace Go signées @COSSETTEfr http://buff.ly/1poGGeB MPI Mtl & Qc @MPI_MTLQC 5 sept. Espace Go: début d’une septième saison avec Cossette http://ow.ly/AAMPO RodeoProduction @RodeoProduction 9 sept. C’est avec fierté que @LedaStJacques s’associent une fois de plus à @COSSETTEfr pour la nouvelle campagne Espace Go! http://on.fb.me/1tIjf1P Luc Chauvette @ESPACEGO 23 sept. L'artiste en résidence Evelyne de la Chenelière vous invite à son chantier d'écriture... http://www.espacego.com/saison2014-15/chantier.php … pic.twitter.com/VJnvObRY2d Luc Chauvette @ESPACEGO 3 oct. Quatre des « filles de GO » se sont prêtées au jeu de la Fabrique culturelle pour présenter la saison d'ESPACE GO http://bitly.com/1uhYIjm Mélina Kéloufi @Ameriquebecoise 3 oct. Portraits de femmes : Anne-Marie Cadieux, Evelyne de la Chenelière, Céline Bonnier & Sylvie Léonard http://goo.gl/Ee2gSG @ESPACEGO #Quebec Théâtrices @theatrices 3 oct. Portraits de femmes : Anne-Marie Cadieux, Evelyne de la Chenelière, Céline Bonnier & Sylvie Léonard http://goo.gl/Ee2gSG @ESPACEGO #Quebec LaFabriqueCulturelle @LaFab 5 oct. Lumière sur la programmation du @ESPACEGO! http://lafab.tv/1x70PX0 http://ow.ly/i/76oGz


TWITTER UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR      Luc Chauvette @ESPACEGO  10 déc.   Choyez les personnes que vous aimez et offrez‐leur du « désir » pour les Fêtes! De quoi vous  réchauffer pour l'hiver.     Luc Chauvette @ESPACEGO  11 déc.   Serge Denoncourt nous a dit qu'il montait un TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR « décomplexé ». On a  hâte de vous en dire plus... https://vimeo.com/102931159     Julien Silvestre @juliensilvestre  18 déc.  Dire que les billets de théâtre font de si beaux cadeaux de Noël...  http://www.espacego.com/saison2014‐15/show_nomme_desir.php …    Bible urbaine @Bibleurbaine  8 janv.  «Un tramway nommé désir»: le drame de Tennessee Williams à @ESPACEGO dès le 20 janvier |  http://www.labibleurbaine.com/theatre/un‐tramway‐nomme‐desir‐avec‐celine‐bonnier‐mis‐en‐ scene‐par‐serge‐denoncourt/ …    FortierDanseCréation @FortierDanse  10 janv.  10 spectacles à voir durant l'hiver http://ow.ly/H04bq  @voir #danse #theatre #montreal  @AgoraDanse @la_chapelle @UsineC @ESPACEGO @TNM_    Hugomv @hugomv1  14 janv.  Trop hate de voir Un tramway nommé désir! @ESPACEGO #theatre    Magazine Fugues @Fuguesmagazine  14 janv.  DU 20 JANVIER AU 14 FÉVRIER 2015 UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR À L’ESPACE GO...  http://fb.me/4cqVWLt8t     Magazine Fugues @Fuguesmagazine  14 janv.  Un Tramway nommé Désir à l’Espace Go http://fb.me/31HpSZhqC     magalie lépine‐b @magalielb  15 janv.  À @RC_ML avec Serge Denoncourt pour parler théâtre et désir, ce matin.    Médium Large @RC_ML  15 janv.  Entrevue avec @magalielb et Serge Denoncourt au sujet d' «Un tramway nommé désir» pièce  de Tennesse Williams à @ESPACEGO du 20 jan au 14 fév    Médium Large @RC_ML  15 janv.  Serge Denoncourt fouille la question du désir en partant des personnages de la pièce UN  TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR => http://vimeo.com/102931159      


PhilharmonicOrchSept @JeanYvesLeduc  15 janv.  @RC_ML @magalielb @ESPACEGO ‐ Cat Perrin : .. et vous, en vieillissant .. ‐ S. Denoncourt :  QUOI ? PARDON ? ‐ Cat Perrin : ... euh .. LOL    Fils de presse @FilsDePresse  15 janv.  Un tramway nommé désir : comment dynamiser un classique http://ift.tt/1ICuRIa     HuffPost Québec @HuffPostQuebec  15 janv.  ENTREVUE « Un tramway nommé désir » : envie, violence, sexualité et folie non censurés  http://huff.to/1y3azEx      Fils de presse @FilsDePresse  16 janv.  « Un tramway nommé désir » : envie, violence, sexualité et folie non censurés à l'Espace GO  (ENTREVUE): Serge ... http://tinyurl.com/lt7279r     Samuel Larochelle @SamuelLarochel  16 janv.  « Un tramway nommé désir » : envie, violence, sexualité et folie non censurés @ESPACEGO ‐  Mon entrevue http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/01/15/‐un‐tramway‐nomme‐desir‐envie‐ violence‐sexualite‐et‐folie‐non‐censures‐a‐lespace‐go_n_6482662.html …    La France Patriote @Patriote2France  16 janv.  « Un tramway nommé désir » : envie, violence, sexualité et folie non censurés à l'Espace GO  (ENTREVUE): Serge ... http://huff.to/1G44Q6Q     Médium Large @RC_ML  16 janv.  Un tramway nommé désir : comment dynamiser un classique => http://ici.radio‐ canada.ca/emissions/medium_large/2014‐2015/chronique.asp?idChronique=360464 …     RC ‐ Arts @RC_Arts  16 janv.Montréal, Québec  Un tramway nommé désir : comment dynamiser un classique http://bit.ly/1Cw9IvH     Cool Stuff @Cool_Stuffs_  16 janv.  Sexe et sensualité sur scène: Il y aura beaucoup de sensualité sur les planches de l’Espace GO et  même des scè... http://bit.ly/15e06L1     Luc Chauvette @ESPACEGO  16 janv.Montréal, Québec  Entretien de Serge Denoncourt dans Huffington Post pour UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR «  décomplexé ».http://huff.to/1Ga8f46      Luc Chauvette @ESPACEGO  16 janv.Montréal, Québec  L'entretien de Serge Denoncourt au magazine Fugues pour UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR.  http://bit.ly/1udeRnI      Luc Chauvette @ESPACEGO  16 janv.Montréal, Québec  Serge Denoncourt parle d'UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR à Louise bourbonnais du Journal de  Montréal http://bit.ly/1CxpPsW       


magalie lépine‐b @magalielb  17 janv.  Dès mardi à @ESPACEGO! THÉÂTRE ‐ Un « Tramway » décomplexé #lapresseplus  http://plus.lapresse.ca/screens/0d203856‐41b2‐4ff0‐abbf‐ f34f653703c1%7CPn97WFOxtJkt.html …    Marc Desjardins @marcd13  17 janv.  À voir!RT @magalielb: Dès mardi à @ESPACEGO! THÉÂTRE ‐ Un « Tramway » décomplexé  #lapresseplus http://plus.lapresse.ca/screens/0d203856‐41b2‐4ff0‐abbf‐ f34f653703c1%7CPn97WFOxtJkt.html …    Gilbert Rozon @GilRozon  17 janv.  THÉÂTRE ‐ Un « Tramway » décomplexé mise en scène par Serge Denoncourt  http://plus.lapresse.ca/screens/0d203856‐41b2‐4ff0‐abbf‐ f34f653703c1%7CPn97WFOxtJkt.html …    Marie‐Josée Labelle @MJLabelle  18 janv.  « Un tramway nommé désir » : envie, violence, sexualité et folie non censurés  http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/01/15/‐un‐tramway‐nomme‐desir‐envie‐violence‐ sexualite‐et‐folie‐non‐censures‐a‐lespace‐go_n_6482662.html …    La Presse Arts @LP_Arts  18 janv.  Serge Denoncourt: un Tramway décomplexé http://bit.ly/1Bq8xku     Free Stuffs @Free_Stuffs__  19 janv.  Serge Denoncourt: un Tramway décomplexé: Serge Denoncourt reprend la célèbre pièce de  Tennessee Williams, Un t... http://bit.ly/14UpdSG     Hubert L. St‐Jacques @HubertLStJ  19 janv.  C'est la générale d'Un Tramway nommé désir ce soir à ESPACE GO! Hâte de voir ça... enfin!  #tramway #théâtre    Martin Labrecque @MartinLabrecque  20 janv.Montréal, Québec  Ça bosse fort à l'Espace Go.. @ Théâtre ESPACE GO http://instagram.com/p/yD5LappJs2/     Louise Latraverse:‐) @LLatraverse  20 janv.  @MartinLabrecque merde à vous tous, pour demain! xxx    Métro Montréal @metromontreal  20 janv.  Un Tramway nommé désir vu par Serge Denoncourt ‐ http://bit.ly/1BZjE2T     1001ptsfr_ca @1001ptsfr_ca  20 janv.  Un Tramway nommé désir vu par Serge Denoncourt (http://journalmetro.com )  http://j.mp/1AEP363      newsquebec.ca @newsquebec  20 janv.  Un Tramway nommé désir vu par Serge Denoncourt http://wp.me/p4afUR‐30PL      


Marie‐Josée Labelle @MJLabelle  20 janv.  Première pour "Un tramway nommé désir " ce soir trop excité!    Claude André @Claud_Andre  20 janv.  Voici mon entrevue avec Serge Denoncourt où il est question de #désir, #sexe,  #TeneesseeWilliams et #NellyArcan http://fb.me/76bmx06JV     Magazine Châtelaine @Chatelaine_Qc  20 janv.  3 #questions à @magalielb, la Blanche Dubois de la #pièce Un tramway nommé désir! cc  @ESPACEGO http://bit.ly/1yFAYu3    magalie lépine‐b @magalielb  20 janv.  Erratum: c'est C. Bonnier qui incarne Blanche! @Chatelaine_Qc: 3 questions à @magalielb la  Blanche Dubois de la pièce Un tramway nommé désir    Catherine Menard @Jenesaiscath  20 janv.  @magalielb @Chatelaine_Qc Je suis sure que tu vas être une sensationnelle Stella!    Magazine Châtelaine @Chatelaine_Qc  21 janv.  @magalielb Toutes nos excuses!    Théâtre Jean‐Duceppe @DUCEPPE  20 janv.  Première ce soir d'Un tramway nommé désir @ESPACEGO ! Un gros MERDE à Serge  Denoncourt, à @magalielb et à toute l'équipe! #théâtre    Marc Desjardins @marcd13  20 janv.  Mon entrevue de '81 avec Tennessee Williams; son Tramway nommé désir dès ce soir à  L’espace Go avec @magalielb http://marcdesjardins.com/TWilliamspeur.pdf …    Théâtre Jean‐Duceppe @DUCEPPE  20 janv.  Première ce soir d'Un tramway nommé désir @ESPACEGO ! Un gros MERDE à Serge  Denoncourt, à @magalielb et à toute l'équipe! #théâtre    magalie lépine‐b @magalielb  20 janv.  @DUCEPPE @ESPACEGO comme c'est gentil!    Alain Dassylva @alaindassylva  21 janv.  Première de la pièce Un tramway nommé Désir @EspaceGo Je vais manquer #Unité9 mais je  vais voir Céline Bonnier Live!     Nico @CNicoQc  21 janv.  @thereseparisien Pis moi, J'irais au théâtre avec Céline Bonnier...:)    Alain Dassylva @alaindassylva  21 janv.  Un tramway nommé désir! Un classique de Tennessee Williams avec Céline Bonnier à voir  @ESPACEGO jusqu'au 14 février!      


Karine T. @karietouz  21 janv.  @alaindassylva Quelle actrice cette Céline!  @ESPACEGO    Marie‐Josée Labelle @MJLabelle  21 janv.  @alaindassylva @ESPACEGO c'était génial de voir ma fille de 20 ans découvrir Céline Bonnier  sous cet angle.    Alain Dassylva @alaindassylva  21 janv.  @MJLabelle Effectivement! J'avais aussi beaucoup aimé Céline Bonnier dans Christine, la reine  garçon au TNM, elle était excellente! :‐)    ATFC @L_ATFC  21 janv.  Bonnes représentations au TfT qui accueille Une vie pour deux de Espace GO!  http://ow.ly/BDUlr     Martin Labrecque @MartinLabrecque  21 janv.Montréal, Québec  Un tramway nommé désir @ Théâtre ESPACE GO http://instagram.com/p/yHm9aMpJvf/     Réseau accès culture @accesculture  21 janv.  Tous au #théâtre malgré l'hiver ! Suggestions de sorties bien au chaud : http://bit.ly/1yHETFc  cc  @ESPACEGO @SingulierPlur    Mélina Kéloufi @Ameriquebecoise  21 janv.  Un "Tramway" décomplexé http://www.lapresse.ca/arts/spectacles‐et‐ theatre/theatre/201501/17/01‐4836108‐serge‐denoncourt‐un‐tramway‐decomplexe.php … "Un  tramway nommé Désir" de Tennessee Williams m.e.s. Serge Denoncourt #Théâtre #Quebec    Alexie Mi @AlexieMi  21 janv.  Grande performance de Céline Bonnier en Blanche DuBois dans « Un tramway nommé Désir » à  l'@ESPACEGO . À voir!    Mélina Kéloufi @Ameriquebecoise  21 janv.  Un secret nommé sexualité http://www.ledevoir.com/culture/theatre/429318/entrevue‐un‐ secret‐nomme‐sexualite … "Un Tramway nommé Désir" de Tennessee Williams m.e.s. Serge  Denoncourt #Théâtre #Quebec    magalie lépine‐b @magalielb  21 janv.  Ce soir; première médiatique de notre Tramway nommé désir. @ESPACEGO    Roxanne @roxy23_66  22 janv.  @JasPoissant bien excitée de voir Un tramway nommé désir avec toi !! Merci    Claude André @Claud_Andre  22 janv.Montréal, Québec  Il est des coups de poing en pleine gueule plus salvateurs que douloureux. La pièce Un tramway  nommé désir à l'#EspaceGo en fait partie. Wow     


Michele Paul @MichelePaulMTL  22 janv.  Hier soir l'espacego ... Cette pièce m'a jettée par terre! #untramwaynommedesir  http://instagram.com/p/yKBdootGJc/     Samuel Larochelle @SamuelLarochel  22 janv.  Critique d'«Un tramway nommé désir»: une pièce parfois mal calibrée qui mérite tout de même  d’être vue! http://www.nightlife.ca/2015/01/22/critique‐dun‐tramway‐nomme‐desir‐une‐piece‐ parfois‐mal‐calibree‐qui‐merite‐tout‐de‐meme‐detre … @NIGHTLIFEMag    Zoom Media Canada @ZoomMediaCanada  22 janv.  We are attending tonight's screening of Un Show Nommé Désir @ESPACEGO! The show runs  until Feb 14! #Zoomnightout #culture #theatre    Marc Desjardins @marcd13  22 janv.  Éclairages par un maître! RT @MartinLabrecque: Un tramway nommé désir @ Théâtre ESPACE  GO http://instagram.com/p/yHm9aMpJvf/     nathalie et cetera @nathetcetera  23 janv.  Ça fait longtemps, longtemps que je n'ai pas été bouleversée à ce point. Sublime Céline  Bonnier!#UnTramwayNomméDésir @ESPACEGO    Gilbert Rozon @GilRozon  23 janv.  THÉÂTRE ‐ Un tramway nommé désir http://plus.lapresse.ca/screens/af3382f7‐ba37‐4b8f‐9411‐ 21c23ec16f95%7C49b‐qJo7‐Bub.html …    Louise Latraverse:‐) @LLatraverse  23 janv.  Un tramway nommé désir! http://plus.lapresse.ca/screens/af3382f7‐ba37‐4b8f‐9411‐ 21c23ec16f95%7C49b‐qJo7‐Bub.html …    Julien Silvestre @juliensilvestre  23 janv.  À l'affiche à ESPACE GO : Un tramway nommé perfection. Via @ledevoir  http://www.ledevoir.com/culture/theatre/429759/un‐tramway‐nomme‐perfection …    Fabien Deglise @FabienDeglise  23 janv.  Théâtre: à l'Espace Go, Un Tramway nommé... perfection. Critique dans @LeDevoir  http://bit.ly/1ClVMWU      Nicole Daigle @nicodaigle  23 janv.  Un tramway nommé perfection http://www.ledevoir.com/culture/theatre/429759/un‐tramway‐ nomme‐perfection … #Théâtre avec l'incroyable Céline Bonnier, Espace Go, jusqu’au 14 février.    Sors‐tu.ca @sorstu_ca  23 janv.Montréal, Québec  Retour sur TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR à @ESPACEGO: Un classique nécessaire, impudique et  imparfait http://www.sorstu.ca/critique‐theatre‐un‐tramway‐nomme‐desir‐a‐lespace‐go/ …      


Bible urbaine @Bibleurbaine  23 janv.  «Un tramway nommé désir» de Serge Denoncourt à @ESPACEGO: audacieux, cohérent et  poétique | http://www.labibleurbaine.com/theatre/un‐tramway‐nomme‐desir‐du‐grand‐ artiste‐serge‐denoncourt‐au‐theatre‐espace‐go/ …     Simonne Martinet @SimonneMartinet  23 janv.  Check out "UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR ‐ Présentation par Serge Denoncourt" on Vimeo  http://vimeo.com/102931159  #Vimeo #sergedenoncour    Martin Labrecque @MartinLabrecque  23 janv.Montréal, Québec  Une dernière...http://www.revuesequences.org/2015/01/un‐tramway‐nomme‐desir/ …    Catherine Rochefort @CathRochefort  24 janv.Montréal, Québec  Entracte. Que du beau. @ Théâtre ESPACE GO http://instagram.com/p/yOIP1fJz‐b/     Solène Métayer @mesonikk  24 janv.  @magalielb vole le show à @ESPACEGO dans « Un tramway nommé désir » version Denoncourt.  Achetez vite vos billets !    JEU Revue de théâtre @revue_jeu  24 janv.  Un tramway nommé Désir : Je suis Blanche DuBois | Revue JEU  http://www.revuejeu.org/critiques/raymond‐bertin/un‐tramway‐nomme‐desir‐je‐suis‐blanche‐ dubois …    La Presse Arts @LP_Arts  24 janv.  Un tramway nommé Désir: violence et passion http://bit.ly/1GOLiDK     Luc Boulanger @lucboulanger2  24 janv.  @TheatreEspaceGo. Un tramway nommé Désir: violence et passion  http://www.lapresse.ca/arts/spectacles‐et‐theatre/critiques‐de‐spectacles/201501/24/01‐ 4838087‐un‐tramway‐nomme‐desir‐violence‐et‐passion.php … via @lp_lapresse    Free Stuffs @Free_Stuffs__  24 janv.  Un tramway nommé Désir: violence et passion: On nous avait prévenus. Un tramway nommé  Désir, à l'Espace Go, es... http://bit.ly/1yWqrrA     Jean Lebrun @004nino  24 janv.  THÉÂTRE 12 ) Un tramway nommé Désir:  violence et passion à l'Espace Go jusqu'au 14‐02‐2015  : 24‐01‐2015 http://www.lapresse.ca/arts/spectacles‐et‐theatre/critiques‐de‐ spectacles/201501/24/01‐4838087‐un‐tramway‐nomme‐desir‐violence‐et‐passion.php …    FM 100,1 @CKVLFM  24 janv.  #Arts #CKVLFM Un tramway nommé Désir: violence et passion ‐ On nous avait prévenus. Un  tramway nommé Désir, à... http://fb.me/2McjKyiGG      


Christian Lalumière @ChrisLalumiere  24 janv.  Un tramway nommé Désir: violence et passion   http://www.lapresse.ca/arts/spectacles‐et‐theatre/critiques‐de‐spectacles/201501/24/01‐ 4838087‐un‐tramway‐nomme‐desir‐violence‐et‐passion.php …    Cool Stuff @Cool_Stuffs_  24 janv.  Sexe et violence dans Un tramway nommé désir: On fume, on boit, on joue au poker, on se fait  violence et on ba... http://bit.ly/1z5GJl4     Mélissa Hervieux @MelHervieux  24 janv.  @lasoiree Zut! C'est complet Tramway à l'Espace Go. Selon leur site internet.    757Live Canada @757LiveCA  24 janv.  #Sexe et violence dans Un tramway nommé désir ‐ Le Journal de Montréal  http://757l.tk/1CPyUx5     magalie lépine‐b @magalielb  24 janv.  Dans nos loges @ESPACEGO #tramway #lifestyle     Luc Boulanger @lucboulanger2  25 janv.  Un tramway nommé Désir: violence et passion http://www.lapresse.ca/arts/spectacles‐et‐ theatre/critiques‐de‐spectacles/201501/24/01‐4838087‐un‐tramway‐nomme‐desir‐violence‐et‐ passion.php …    Pat Donnelly @patstagepage  25 janv.  Un Tramway nomme Desir @EspaceGo gives a nod to the film starring Vivian Leigh and Marlon  Brando.#theatre     757Live Canada @757LiveCA  25 janv.  #Un tramway nommé Désir: violence et passion ‐ LaPresse.ca http://757l.tk/1Bp78ba     Nicolas Masson @MassonNicolas  25 janv.  Un tramway nommé désir : un seule mot ! TROUBLÉ ! @ESPACEGO    Femminy @Femminy  25 janv.  Sexe et violence dans Un tramway nommé désir ‐ Le Journal de Montréal http://blouf.com/3cw     Catherine Pogonat @catpogonat  25 janv.  Ce matin: Un tramway nommé désir, Louis‐José Houde, l'histoire du rock au féminin, les courts  métrages aux Oscars et ++ @dessinemoi    Mélina Kéloufi @Ameriquebecoise  25 janv.  Un tramway nommé perfection http://www.ledevoir.com/culture/theatre/429759/un‐tramway‐ nomme‐perfection … "Un Tramway nommé Désir" de Tennessee Williams m.e.s. Serge  Denoncourt #Théâtre #Quebec     


Dessinemoiundimanche @dessinemoi  25 janv.  Le hit de la rentrée théâtrale, Un tramway nommé désir @catpogonat @fnuovo @GillesPayer  @EvelyneFerron    Nicole Daigle @nicodaigle  25 janv.  @dessinemoi @catpogonat @fnuovo @GillesPayer @EvelyneFerron Voir aussi  http://www.ledevoir.com/culture/theatre/429759/un‐tramway‐nomme‐perfection … Un  tramway nommé perfection @FabienDeglise    Catherine Pogonat @catpogonat  25 janv.  Un tramway nommé désir: un must, un objet théâtral à admirer comme un bijou, à vivre comme  un coup de poing! Courez courez @ESPACEGO    Daniel Desaulniers @Daniel210460  25 janv.Montréal, Québec  MoNTRÉAL ~ «Un tramway nommé Désir» avec Céline Bonnier est une production sans censure  offrant violence et passion.     BamKorivo @BamKorivo  25 janv.  Allez voir Un Tramway Nommé Désir. #espacego #theatre    Stéphane Leclair @StephaneLeclair  25 janv.  Une version complètement différente de "Voyage, voyage" entendue pendant "Un tramway  nommé désir" @ESPACEGO https://www.youtube.com/watch?v=QkHU0Wil8us …    lyne ste‐marie @lynestemarie  25 janv.  @StephaneLeclair @ESPACEGO Tu as aimé? J'y vais mercredi...    Stéphane Leclair @StephaneLeclair  25 janv.  @lynestemarie @ESPACEGO Beaucoup. Re‐lecture sans pudeur de la pièce.    lyne ste‐marie @lynestemarie  25 janv.  @StephaneLeclair @ESPACEGO Merci! Très Hâte. ;‐)    Martin Labrecque @MartinLabrecque  26 janv.  Mise à jour de mon site martinlabrecque.ca avec des photos d'Un Tramway nommé désir en ce  moment à @ESPACEGO    Camille Cloutier @camillecloutier  26 janv.  @magalielb @ESPACEGO Ta vie d'actrice est vraiment très intense. Hâte de voir cette pièce.  Que de beaux et bons commentaires jusqu'à date!    Stéphane Leclair @StephaneLeclair  26 janv.  À la GROSSE chronique culturelle de 7h45 @Pastroptot : critique de la pièce "Un tramway  nommé désir" mes Serge Denoncourt @ESPACEGO    C'est pas trop tôt! @Pastroptot  26 janv.  «Un tramway nommé désir» : une pièce violente et sexuelle, dit @StephaneLeclair. À  @ESPACEGO jusqu'au 14 février.   


HuffPost Québec @HuffPostQuebec  26 janv.  BLOGUE La critique théâtre de M‐C Girard ‐ «Un tramway nommé Désir» à l'@ESPACEGO:  admirable, tout simplement http://huff.to/15LQzMa     PieuvrePointCa @pieuvrepointca  26 janv.  Théâtre ‐ Tennessee Williams par son oeuvre ‐ http://bit.ly/1C8gcnH  ‐ Pieuvre.ca #Culturel  #Théâtre @ESPACEGO    MonTheatre @montheatre  26 janv.  à lire: critique de "Un tramway nommé Désir" ( @ESPACEGO ) http://bit.ly/15D6Wde      Run2u79 @MakelR  27 janv.  @JuPerreault @magalielb @ESPACEGO A tram way name desire!!! wow!! hot!    Run2u79 @MakelR  27 janv.   @JuPerreault @magalielb @ESPACEGO J'y étais, savant tous les chansons, j'ai fais du picking air  toute la soiée    Mélina Kéloufi @Ameriquebecoise  28 janv.  "Un Tramway nommé Désir" de Tennessee Williams à l'Espace Go • Présentation par Serge  Denoncourt http://goo.gl/5BrkEj  #Théâtre #Quebec    Julie Artacho @julieartacho  28 janv.  Si hâte d'aller voir Un Tramway nommé désir ce vendredi.    Catherine Pogonat @catpogonat  29 janv.  L'inquiétante version de Voyage Voyage qui habille la finale d'un Tramway nommé désir  #soufflecoupé @ESPACEGO http://fb.me/3NymUXOd0     Cool Stuff @Cool_Stuffs_  29 janv.  Blanche upstaged in soft‐porn Un Tramway Nommé Désir: When a renowned Quebec director  takes on a Pulitzer‐winn... http://bit.ly/15Ypm93     Montreal Gazette @mtlgazette  29 janv.  Blanche upstaged in soft‐porn Un Tramway Nommé Désir http://bit.ly/1KaMwpe     MATHIEU CARON @matthieucaron  29 janv.  Faites‐vous partie des chanceux qui ont mis la main sur un billet? C'est une vraie réussite!  http://www.petiteboite.ca/2015/01/theatre‐un‐tramway‐nomme‐desir‐serge.html …  @ESPACEGO @Petite_Boite    Petite Boîte @Petite_Boite  29 janv.  Faites‐vous partie des chanceux qui ont mis la main sur des billets? #Désir C'est une vraie  réussite!  http://www.petiteboite.ca/2015/01/theatre‐un‐tramway‐nomme‐desir‐ serge.html … @ESPACEGO     


Audrey Seddon @Sailorchronos  29 janv.  Un Tramway Nommé Désir, French translation of A Streetcar Named Desire, plays at Theatre  Espace Go @espacego #Montreal until Feb. 14th.    Montreal Quebec @montrealque_dp  29 janv.  Blanche upstaged in soft‐porn Un Tramway Nommé Désir #montrealquebec  http://bit.ly/1DchACI     Montreal Press @MontrealCP  29 janv.Montréal, Québec  Blanche upstaged in soft‐porn Un Tramway Nommé Désir  http://montreal.cityandpress.com/node/9049950     Stéphane Leclair @StephaneLeclair  29 janv.  Tu voulais voir Un tramway nommé désir @Espacego? Supplémentaires du 12 au 23 janvier  2016. Billets en vente #maintenant    michele lafontaine @mimilachouette  2 févr.  “@StephaneLeclair: @ESPACEGO Pas eu d'indication contraire...” Merci pr l'info. J'ai assisté à la  pièce hier et je veux la recommander    Julien Silvestre @juliensilvestre  29 janv.  Un tramway nommé désir, en reprise @ESPACEGO en janvier 2016. Billets en vente dès  maintenant http://www.espacego.com/saison2014‐15/     Métro Montréal @metromontreal  30 janv.  Cette semaine, on craque pour: Dis‐moi tout, Un tramway nommé désir, Constellations…  http://bit.ly/1zGjwpZ     Hubert L. St‐Jacques @HubertLStJ  30 janv.  Suite au succès d'Un Tramway nommé désir @ESPACEGO, il y aura des reprises en janvier...  2016! Les billets sont déjà en vente! Viiiite! ;‐)    Tam‐tams Mont‐Royal @tamtamsmtl  30 janv.  Un tramway nommé désir : "Ce dont tu parles, c’est du désir bestial"  http://dlvr.it/8K6t3Q  #Montréal #Tamtams    Julie Artacho @julieartacho  30 janv.  Un tramway nommé désir ce soir à l'@ESPACEGO !    Vitrine culturelle @la_vitrine  30 janv.  @julieartacho @ESPACEGO Bonne pièce! :)    Gwendoline @GwendoCote  31 janv.  @julieartacho @ESPACEGO Je suis jalouse!! #LaVieDUneÉtudianteSansLeSou    Penelope McQuade @Penelopemcquade  30 janv.  C’est excellent. RT @julieartacho: Un tramway nommé désir ce soir à l’@ESPACEGO !     


Marc Desjardins @marcd13  30 janv.  Un tramway nommé désir: petit chef d’oeuvre à tous les niveaux! @Penelopemcquade  @julieartacho @ESPACEGO    Julie Artacho @julieartacho  30 janv.  @magalielb @Penelopemcquade @ESPACEGO J'ai bien hâte de voir ça.    Cindy D. Gauthier @Cindydg  31 janv.  Un tramway nommé Désir à @ESPACEGO : wow! Céline Bonnier est tout simplement  spectaculaire! Et bravo à Denoncourt pour la mise en scène.    Marie Tardif @tardif7  1 févr.  Ce soir, Les fourberies de Scapin, demain, Un tramway nommé désir suivi du superbowl!! Belle  fin de semaine!!    Dave Turcotte @daveturcotte  1 févr.  Très belle soirée à @espacego pour la pièce Un tramway nommé désir de Tennessee Williams  #théâtre http://instagram.com/p/yjAvK0FGwU/     Enfants du paradis @Enfantsparadis  1 févr.  ENTRE QUATRE YEUX ‐ Céline Bonnier #lapresseplus http://plus.lapresse.ca/screens/1b62e16f‐ 1cca‐48e7‐bca7‐646a4bdfc9a7%7CY4G.o1I.8‐j7.html …    Luc Boulanger @lucboulanger2  1 févr.  ENTRE QUATRE YEUX ‐ Céline Bonnier #lapresseplus http://plus.lapresse.ca/screens/1b62e16f‐ 1cca‐48e7‐bca7‐646a4bdfc9a7%7CY4G.rHuC8EGj.html …    Marie Vadeboncoeur @MarieVad  1 févr.  @PCoquereau Très beau texte. Mes sympathies à cette grande actrice, Céline Bonnier.    Patricia Roches @p_roches  1 févr.Montréal, Québec  Du bonbon ! #montreal #espacego #stellaaa @ Théâtre ESPACE GO  http://instagram.com/p/yk3074gm6p/     Patricia Roches @p_roches  2 févr.  @ESPACEGO WoW et reWoW ! @magalielb #célinebonniermagnifique    Isabelle Dostaler @IDostaler  2 févr.  Merci à la troupe du Tramway nommé désir et à la généreuse Céline Bonnier pour un superbe  après‐midi à @ESPACEGO !!!    GSmart Magazine @GSmartMAG  2 févr.  Montreal's Espace Go takes a turn at 'Flesh and Other Fragments of Love' ‐  http://gsmartmag.com/montreals‐espace‐go‐takes‐a‐turn‐at‐flesh‐and‐other‐fragments‐of‐ love/ …      


michele lafontaine @mimilachouette  2 févr.  @magalielb Tramway nommé désir: magistralement bouleversant! Le texte, la mise en scène,  tous les interprètes, je n'ai jamais rien vu de tel    Magazine Fugues @Fuguesmagazine  5 févr.  UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR, JUSQU’AU 14 FÉVRIER L’anatomie du désir...  http://fb.me/1BFc5mcPU     Sublimiste ✏  @Sublimiste  6 févr.Paris, Ile‐de‐France  @Ameriquebecoise Ça fait envie, non ?? UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR ‐ Bande‐annonce  http://youtu.be/fAWNgp63bRU     Saiyi Paradis @SaiyiP  7 févr.  Went to see #Untramwaynommédésir Wow Perfect Performance @magalielb ! Thanks  @ESPACEGO for this perfect play ! #perfectplay #celinerockstoo    Mélina Kéloufi @Ameriquebecoise  7 févr.  Bonjour @ESPACEGO ce serait le fun en maudit si "Un tramway nommé désir" prenait l'avion  pour un séjour en France. @Sublimiste @yewan75    yann @yewan75  7 févr.  @Ameriquebecoise @Sublimiste Oui oui oui @ESPACEGO il faut venir faire découvrir votre  version du tramway aux parisiens    Sublimiste ✏  @Sublimiste  7 févr.  J'embarque avec toi @Ameriquebecoise @ESPACEGO @yewan75    Luc Chauvette @ESPACEGO  7 févr.  @Ameriquebecoise @Sublimiste @yewan75 On aimerait bien. Voilà un autre beau rêve!    Sublimiste ✏  @Sublimiste  7 févr.  Les rêves peuvent aussi devenir réalité !!!!! @ESPACEGO @Ameriquebecoise @yewan75    Stephanie Grondin @Steph_Grondin  7 févr.  Un tramway nommé désir @ESPACEGO, enfin!     Marie @mjalette  7 févr.Montréal, Québec  "L'absence de désir c'est la mort." @ Théâtre ESPACE GO http://instagram.com/p/y0Utx0iPe2/     Stephanie Grondin @Steph_Grondin  8 févr.  Courez @ESPACEGO voir Un tramway nommé désir. Céline Bonnier est majestueuse et la m.e.s  de Serge Denoncourt phénoménale. Frissons garantis.    Christian Lalumière @ChrisLalumiere  9 févr.  Sulfureux spectacle @ESPACEGO où désir et violence se perdent dans une mise en scène  jouissive de Serge Denoncourt!     


sermet catherine @csermet2  9 févr.  Théâtre ESPACE GO Montreal un tramway nommé désir .  http://www.espacego.com/saison2014‐15/show_nomme_desir.php …    sermet catherine @csermet2  9 févr.  UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR ‐ Présentation par Serge Denoncourt on Vimeo  https://vimeo.com/102931159     Denise Beaulieu @denisebeaulieu  10 févr.  Un tramway nommé désir...dans quelques minutes. (@ Théâtre ESPACE GO in Montreal,  Canada) https://www.swarmapp.com/c/kB0Yh24lleR     Ulysse del Drago @ulyssedeldrago  11 févr.   Magnifique Tramway. @ESPACEGO     Edouard L.‐C. @E_D_O_U_A_R_D  11 févr.  @magalielb Félicitation pour la pièce à toute l'équipe! @Lombardi_AF et moi avons adoré!  @ESPACEGO #vrai #theatre    Camille Cloutier @camillecloutier  12 févr.  Un tramway nommé désir.La plus frappante et sublime pièce que j'ai vue. Que d'émotions.Merci  @ESPACEGO je m'en souviendrai.Bravo @magalielb    ClothildeCardinal @ClothildeCardi  13 févr.  Un moment mémorable, des acteurs admirables. Bravo ! Hâtez‐vous Supplémentaires janvier  2016 Tramway nommé désir @ESPACEGO 


Profile for Rosemonde Communications - Rosemonde Gingras

Espace GO, Un tramway nommé désir  

Revue de presse

Espace GO, Un tramway nommé désir  

Revue de presse