Issuu on Google+


Personnage ambidextre dotée d’une ambivalence graphique et plastique. Un travail au départ intuitif par le dessin, puis rationalisé entre les quatre bords de l’écran d’ordinateur. Jouer avec la forme, la couleur, l’écriture et la mise en espace.


L’HOMME EST LE MONDE


ALICE IN WONDERLAND / NOUVELLE VISION


WORK SHOP AVEC JACK L’USINE / TYPOGRAPHIE

FRAKTUR SOCIAL


FESTIVITÉS AU CHATEAU DE BONREPOS -RIQUET / AFFICHE


photographies / ROSE+ANNE


LES GRANDES PERSONNES SPECTACLE DE MARIONNETTES GÉANTES / NEWS LETTER

photographies / ROSE+ANNE


/ AFFICHE THÉÂTRE ROMAIN ROLLAND

photographies / ROSE+ANNE


Création graphique : Rose-Anne Nollet • Crédit photo : Aissatou Angela Balde

Théâtre Romain Rolland – Villejuif 01 49 58 17 00 • www.trr.fr Un projet soutenu par

la Ville de Villejuif – Service Jeunesse et Service Culture, la Fondation Batigère, la Villa Mais d’ici d’Aubervilliers, le Ministère de la Culture – DRAC Île de France, le Théâtre Romain Rolland.


/ POCHETTE DVD


TAAKANA PRODUCTION INGÉNIEUR DU SON / IDENTITÉ VISUELLE

MUSIC PRODUCTION


MUSIC PRODUCTION

MUSIC PRODUCTION

photographies / ROSE+ANNE


LEEBOON - JOURNAL SÉNÉGALAIS CONTE ET CULTURE / ÉDITION


L'album journal

des enfants

FACE

DOS


N°19 – année 2013 – ISSN 0851-5131-Agence de Distribution et de Promotion du Livre(ADIPROL) - Prix 100Fcfa

L'album journal

des enfants Qui était Ababacar Sy ? Seydi Khalifa Ababacar SY est né à St Louis en 1885. Fils de El hadji Malick SY et de Sokhna Rokhaya Ndiaye. Très jeune son père le confia à Serigne Mame en compagnie de son frère aîné Serigne Ahmed SY pour apprendre le coran. Ensuite il fréquenta d’autres maîtres coraniques et termina ses études auprès de son oncle Seydi Mor Khoudia SY.

Ababacar SY

Le Khalifa Seydi Ababacar Sy Le 27 juin 1922, à la mort de son père El Adji Malick SY, Seydi Ababacar SY à 37 ans. Malgré son jeune âge, il est choisi pour succéder à son père. Il devient khalife général des tijanes.

El Hadji Malick SY

Ce qu’il faut savoir ... Khalifa Ababacar était d’abord et avant tout un Homme de Dieu. Sa vie fut consacrée à enseigner les principes de l’islam. Il disait : - « Depuis ma naissance j’ai toujours adopté et suivi Dieu et le prophète Mohamed (PSL) – j’ai marché sans trébucher sur le chemin tracé par mon père Malick. Et j’ai respecté ses recommandations.» Il fut aussi un guide religieux exemplaire. Il initia les dahiras c’est-à-dire des groupes réunissant les fidèles pour apprendre l’Islam et la tarikha tijaniya ; mais aussi pour mieux s’organiser dans la société.

mag 19 impression.indd 1-3

Sokhna Rokhaya Ndiaye


Elle lui redonna une autre botte de foin. Après avoir tout mangé l’âne recommença à chanter qu’il n’était pas rassasié. L’âne mangea tout le foin, toute la récolte de mil et avala la clôture, les ustensiles, et même les parents de la petite Ndoye. Puis il se tourna vers Ndoye et lui dit :

prépare-toi,

je vais te manger !

NDOYE ET L’ÂNE Dans le village de lam lam, vivait la petite Ndoye. Elle avait la mauvaise habitude de ramasser tout ce qu’elle trouvait dans la rue et de le ramener à la maison. Sa mère lui disait toujours : Si tu n’arrêtes pas de ramener à la maison tout ce que tu ramasses dans la rue, un jour tu le regretteras. Un beau petit matin, Ndoye sortit de sa maison. Elle trouva sous le grand fromager un âne. Elle hésita un instant, puis se décida de monter sur l’âne et de l’amener à la maison. Un âne ? cria sa mère - Il ne manquait plus que ça !

Ndoye se mit à pleurer. Elle supplia l’âne de lui pardonner et de lui rendre ses parents.

Aussitôt arrivé, l’âne réclama à manger. Le père de Ndoye lui donna une botte de foin.

C’est alors que le génie du village qui s’était transformé en âne lui rendit ses parents et tout ce qu’il avait avalé et disparut.

L’âne le mangea et aussitôt se mit à chanter :

Depuis ce jour, la petite Ndoye ne ramena plus à la maison des objets ramassés dans la rue.

Ndoye , Ndoye Ndoye sama xarit Ndoye garmi coumba leïti je ne suis pas rassasié

FIN Textes : Abdou Karim Diop Illustration : Mame Abdou Thiouf

22/01/13 22:22:22


LES GRANDES PERSONNES D’AFRIQUE / BURKINA FASO 2013


REPRÉSENTATION DU SPECTACLE D’OBJET SUR LA GUERRE DE BONA KELE / OURY


/ BOROMO


SAGONE EST BONNE / CORSE, ÉTÉ 2012


BAL À DEUX

/ BONREPOS - RIQUET 2011


PARIS JE TE HAIME / 2008


LE VASE DE SOISSONS / 2008 - 2009


28 route de Pierre Paul Riquet / 31 590 Bonrepos-Riquet TEL 06 12 39 93 09 MAIL nollet.roseanne@gmail.com


BOOK