Issuu on Google+

www.jeromeguedj.fr

Novembre/Décembre 2009

Jérôme Guedj Conseiller général de Massy-Est Vice-président du Conseil général chargé des Solidarités et de l’innovation sociale

LES CONSEILLERS MUNICIPAUX SOCIALISTES DE MASSY sont à votre service pour toute question touchant à la vie massicoise

Jérôme GUEDJ, Inayatte BEN SLIMANE, Olivier ROVERC’H, Francine NOEL

Responsable du Parti socialiste à Massy

Hella KRIBIROMDHANE

L’ACTION DES ÉLUS SOCIALISTES SUR : www.massy-socialiste.fr CONTACT : elus-ps@massy-socialiste.fr

Face aux mauvais coups de la droite, pour moi c’est NON ! NON

à la réforme de la Poste

NON

à la casse des collectivités territoriales

Les Massicois se sont massivement exprimés le 3 octobre dernier contre la privatisation de la Poste lors de la votation citoyenne. Nous l’avons fait savoir au Maire de Massy à travers une déclaration du comité massicois contre la privatisation de la Poste au dernier Conseil municipal. Comme d’habitude, il a refusé le débat, prétextant qu’il s’agit d’un débat national qui ne concerne pas le conseil municipal. Le Maire de Massy qui est membre de la majorité présidentielle ne souhaite pas se mettre à dos ses amis de l’UMP qui démantèlent chaque jour un peu plus nos services publics !

Par cette réforme, le Président de la République interdit notamment au Conseil général et au Conseil régional d'intervenir hors de leurs champs de compétence obligatoire et donc de financer de nombreux projets. Ainsi, les associations massicoises, comme toutes les autres, risquent d'être privées des financements habituels des Régions et des Départements. Cela aura un impact sur tous les citoyens qui bénéficient des services rendus par une association qu’elle soit culturelle, sportive, éducative, citoyenne, etc. J’ai d’ores et déjà adressé un courrier aux présidents des associations de Massy pour

NON

les informer de l’impact de la réforme sur leurs structures. Partout où cela sera possible, je m'y opposerai. Vous aussi vous pouvez vous mobiliser avant le vote de la loi au mois de décembre. Signez l’appel « l’Essonne, j’y tiens » sur le site www.essonne.fr.

à l’impôt Delahaye/Sarkozy

Je vous l’annonçais déjà dans la lettre d’octobre dernier : alors que la crise fait des ravages, le maire de Massy ne trouve pas mieux que de créer un nouvel impôt : la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Sarkozy fait un cadeau aux entreprises en supprimant la taxe professionnelle, Delahaye crée une

nouvelle taxe que doivent payer les familles alors que l’enlèvement des ordures ménagères était inclus dans le budget général de la ville. Pour s’opposer à ce nouvel impôt, signez la pétition en ligne sur le site www.jeromeguedj.fr


LE CONSEIL GÉNÉRAL À VOS CÔTÉS Subventions votées le 16 novembre 2009 POUR LES PROJETS DE SOLIDARITÉ 130 025 € SAM AREPA (aide à domicile) 21 700 € Prix de stages 2009 - BTS 2 000 € Fond pour l’amélioration de l’habitat 975 € VITACITE 35 000 € APASO 70 000 € Les jolis coquelicots 350 € POUR LA CULTURE Conservatoire de musique et de danse Cinémassy AMÉNAGEMENT ET VOIRIE POUR LE SPORT Massy Essonne Handball Rugby Club Massy Essonne Alliance Judo 91 Office du Tourisme (salon du livre sportif)

À MASSY : les enfants victimes du désengagement de l’État Cette fois, ce sont les communes et leurs CCAS (centres communaux d’action sociale) qui sont touchés. L'État s’était engagé à financer les projets de "réussite éducative" dont le but était de prévenir l'échec scolaire dans les zones urbaines dites "sensibles". Mais il n'honore pas ses engagements. En octobre 2009, sous

l’impulsion des élus de gauche, le CCAS de Massy a dû inscrire 55 218,69 € de "dépenses imprévues" pour financer les actions déjà mises en place. Pour l'année 2010, ce sont 100 000 € qu'il faudra prévoir sur les fonds du CCAS pour poursuivre ce soutien utile aux enfants les plus fragiles.

26 177 € 21 311 € 4 866 €

7 947 €

313 000 € 90 000 € 198 000 € 18 000 € 7 000 €

SOUTIEN À L’ÉPI, ÉPICERIE SOCIALE DE MASSY : la solidarité en action Dans le cadre de ses politiques de solidarité et du « bouclier social » qu’il met en place face à la crise qui touche les Essonniens, le Conseil général finance les 17 épiceries sociales du département. À Massy, c’est l’Epi qui assure le rôle d’épicerie sociale, une

sorte de « supérette » où l’on choisit ses produits de première nécessité à un prix plus bas que celui du commerce. Le Conseil général a financé l’EPI à hauteur de 12 195 € en 2009 pour soulager les familles massicoises qui en ont besoin.

Invitation SOLIDARITÉ INTERNATIONALE : en direct de Gaza

Pensez-y

Dans le cadre de la mission de solidarité internationale du Conseil général à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem, Jérôme Guedj s’est rendu sur place en délégation officielle.

POUR VOTER AUX ÉLECTIONS RÉGIONALES EN 2010

JÉRUSALEM GAZA-CISJORDANIEe Guedj Témoignage de Jérôm

inscrivez-vous sur les listes électorales jusqu’au 31 décembre à 2009. Présentez-vous la mairie ou en mairie annexe muni(e) d’une n pièce d’identité et d’u justificatif de domicile.

« Ce que j’ai vu, ce que

Mercredi 16 décembre à 20h30 Massy

théâtre de Auditorium de l’Opérae) rs devant l’Opéra-théâtr (descendre les escalie

Retrouvez les chroniques de son déplacement sur le site www.jeromeguedj.fr.

j, conseiller général de Massy

ité de fonction de Jérôme Gued

e à l’indemn « La lettre » est financée grâc

l’on m’a dit… »

Est.

Vous trouverez l’action de Jérôme Guedj, ses coups de gueule, ses coups de cœur sur le site

www.jeromeguedj.fr

Pour rencontrer Jérôme GUEDJ appelez au 01 60 91 90 48.


R°V° Guedj 11-2009