Page 1

Photos Didier Teurquetil • Make Up Celia • Styliste K-rina

EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page1


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page2

2


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page3

éditorial

Par Paco jackson thiam

En voguE !

à

l’Afrique

peine né, déjà adopté. Votre magazine En Vogue est parvenu, dès le premier numéro, à bien voguer dans les eaux déjà bien occupées par d’autres magazines people. Les félicitations ont fusé de toutes parts. Pour une première expérience, il fallait vraiment le faire, et nous l’avons fait. Nous continuerons de le faire pour ne pas décevoir nos chers lecteurs. Il y a des choses à améliorer, nous en sommes conscients. La perfection n’est jamais acquise, mais nous ambitionnons de nous en approcher le plus près possible. C’est pourquoi, dans la même lancée que le premier, ce deuxième numéro que vous tenez entre les mains revient avec de petites informations croustillantes concernant nos jet setteurs. En parlant de jet setteur, on ne peut occulter feue Katoucha Niane. Ça tombe bien, vous trouverez dans ce numéro, l’hommage que nous lui avons rendu quatre ans après sa mort. C’est une façon de revenir sur la carrière exceptionnelle de ce mannequin pour que la jeune génération s’en inspire. Toujours dans ce numéro, vous trouverez une interview exeptionnelle de Samuel Eto’o, de sujets divers et variés comme sur Valérie Bishopp, la douce moitié de notre Dioufy national. Il y a également les confessions de Papis Demba Cissé, Kader Mangane. Et que dire de l’hommage en photos, rendu aux footballeurs africains qui ont marqué cette décennie ? C’est sûr, vous allez adorer. Dans un autre régistre, vous aurez tout autant plaisir à lire les portraits de Cheikh Amar et d’Abdou Latif Coulibaly. Vous ferez la connaissance de la vogue du mois, Laurence Barros, mais aussi et surtout des deux jolies Top models Roukietta Ndiaye et Mbathio Bèye. Enfin, on vous fait découvrir les personnalités, qui, à notre sens, se feront remarquer en cette année 2012. A tout cela s’ajoutent vos rubriques habituels : Coups de chapeau et Coups de sabots, qui décernent les bons et mauvais points à nos personnalités publiques. Pour finir, il y a lieu de formuler ce vœux : que le Miséricordieux fasse que nous ayons une élection présidentielle sans heurts, qui conforterait notre pays dans son statut de vitrine de la démocratie en Afrique.

3


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page4

SOMMAIRE

Président Directeur Général Paco Jackson Thiam Directeur de publication Paco Jackson Thiam Rédactrice en chef Khady Ndiaye Bijou Direction artistique Mo Sow Infographie B. Bakhoum Coordonateur de la Rédaction Souleymane Gaye Rédaction Paco Jackson - Nabissène - Khady Ndiaye - Jamila Faye - Pape Thiam - Bijou Ndiaye Responsable Commerciel Mame Mariam Thiello Webmaster Deve Tange - Khalifa Samb Digital Média Sadikh Ndiaye Photographe Amadoune Gomis - Stéphane Tournet - Didier Teurquetil Correspondants Steve Pierre (Paris) - Abdallah Sissokho (Espagne) - Balthazar (Los Angeles) Distrubution Vogmultimedia - ADP

Magazine édité par

Tél/Fax : (00221) 33 820 32 06 Email : vogmultimedia@gmail.com Contact : Tél/Fax : 00 221 33 820 32 06 Email : vogmultuimedia@gmail.com

Ngor Almadies, Apt. 2B, Route de l’aéroport

4


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page5

Fevrier

2012

5


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page6

Buzz!!!

SOIRéE PARISIEnnE

yAyA tOURé, MAnchEStER cIty La femme de Yaya Touré, meilleur joueur africain de l’année 2011 et milieu de terrain des Eléphants de la Côte d’Ivoire et de Manchester City, compte organiser une grande soirée privée juste après la CAN. Elle sera animée par Pape Diouf, le kid de Guinaw Rail qui est en train de casser la baraque avec son tube CasseCasse. A cette soirée, sont attendus tous les coéquipiers de Citizen Yaya Touré. Ça promet de tout casser !

dIOUfy/EvE lA RAPPEUSE US Dernièrement, on a aperçu la sublime rappeuse américaine Eve des Ruff Riders à Londres, en compagnie de notre Dioufy international. Les deux stars étaient dans un restaurant select. Après Théo Nguéma, Eve serait-elle tombée amoureuse du héros de 2002 ? Wait and see.

UnE fAMIllE MIllIARdAIRE BRISEUSE dE cOUPlES Un milliardaire et sa fille viennent de se signaler tristement en brisant, chacun de son côté, deux couples de jet-setteurs bien connus des Dakarois. C’est le Papa qui est entré le premier en scène en chippant la femme d’un beau gosse jetsetteur. Pour ferrer cette femme qui fut sa copine, il n’a pas cherché loin : l’exhibition de sa fortune a suffi pour faire tomber la bonne dame. Sans doute inspirée par l’adage qui dit : tel père, tel fils, la fille de ce milliardaire a suivi les pas de son papa en s’amourrachant avec le mari d’un couple de jet-setteurs. Devant la puissance financière de cette fille de milliardaire, ce couple a fini par éclater. Gigolo, quand tu nous tiens !!! Teuss !

6

Elhadji Diouf, Paco Jackson, Habib Bèye et Franck Ribéry, ont passé une soirée au Monte-Cristo, aux Champs Elysées, avec Malayka Bongo, la fille du président Ali et ses copines. Une soirée qui a été très arrosée.

lE MUSIcIEn PAPE dIOUf M. PORtE-BOnhEUR Restons avec le couple Touré. Yaya et Dieynaba, viennent de coller au chanteur lead vocal de la Génération consciente le sobriquet : M. Porte-bonheur. En effet, depuis que Pape Diouf a chanté le couple dans Casse-Casse, le mari Yaya, est devenu Ballon d’or africain. Vite une autre chanson pour que le frère de Kolo Touré devienne Ballon d’Or mondial.

lESBIEnnES Dans le registre des adeptes de pratiques contre nature, une animatrice qui officie dans une radio de la place, est taxée de lesbienne. Elle fréquente un appartement, où elle retrouve la fille d’une personnalité qui travaille dans une télé locale et une femme d’affaires très riche, de loin plus âgée qu’elle. Indice : Elle est très mignonne !!!

AdjA dIAllO SE SIgnAlE à dUBAI Cette fille ne se lasse jamais d’être au devant de la scène. D’ailleurs, elle ne fait rien pour passer inaperçue. D’après nos sources, Adja Diallo est partie à Dubai sur invitation galante d’un footballeur sénégalais du nom d’ Ibou Touré, excopain d’Adja Ndoye, ennemie intime d’Adja Diallo. D’ailleurs, la brouille entre les deux Adja viendrait de là. Donc l’information selon laquelle Adja Diallo était partie rejoindre Yerim Sow à Dubai est tout simplement fausse.


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page7

Buzz

!!!

dj BOUB’S hABIllé PAR fRAncEScO.SMAltO

SAMUEl SARR, MInIStRE d’EtAt «Samuel Sarr n’a pas attendu l’alternance pour voyager en jet privé », dixit Pape Samba Mboup. Le chef de Cabinet du Président a dix mille fois raison. Et comment ! La preuve, «Sam », comme le surnomment les intimes, est l’un des rares sénégalais à posséder une splendide Maybach.Une voiture de luxe, qu’il ne conduit presque jamais, car étant toujours remisée dans son garage. L’homme des rêves de Baby Rose possédait déjà dans les années 90 de selects bureaux à l’Avenue Georges V sur les Champs Elysées ; mais aussi un appartement à la Rue de Pontieux, dans le 8ème arrondisssement où le défunt milliardaire Djily Mbaye a toujours son pied à terre.

MAgUI Et SOn Ex-cOPAIn BElgE Concernant l’histoire du fameux vol qui aurait eu lieu entre Magui Niang et son ex- copain belge, nous avons la preuve sur ce qui s’est réellement passé. Dans leur appartement à Fann Résidence, il n’y avait en réalité dans le salon qu’un canapé quatre places, une table, et dans la chambre, un lit design. Il n’y avait rien d’extraordinaire donc ; de quels meubles son ex parle-t-il alors ? D’ailleurs nos radars nous apprennent que le gars avait une profession douteuse, car personne ne peut dire ce qu’il faisait réellement. Nous avons appris qu’il était dans l’Entertainment. Or dans le code belge ça veut dire, soit vendeur de drogue, ou blanchisseur d’argent. Donc qui est réellement ce belge ?

lE MARIAgE d’Un MInIStRE dE lA REPUBlIqUE AU BORd dE l’IMPlOSIOn Un ministre de la République et son épouse ont frôlé le divorce, à cause....de cette dernière. Ils étaient d’ailleurs au tribunal, mais leur ménage a été sauvé grâce à l’intervention des nombreuses personnalités présentes.

dIvORcE Une « grande gueule » du cercle libéral vient de divorcer d’avec une de ses épouses. Chose normale, diriez-vous? Mais ce qui est extraordinaire, c’est que la dame en question dit partout que si elle a demandé le divorce c’est parce que son ancien époux a un petit engin.

?

!!

Qu’on l’aime ou pas, Dj Boub’s de par son talent incontestable, est une sorte de messie de la Radio, qui n’arrête pas de montrer qu’il est un homme fidèle à sa femme; même si de mauvaises langues ont voulu nous faire croire le contraire. Boub’s et Diarra forment l’un des couples les plus glamours du pays.

SyncOPE AU PAlAIS dE lA RP Un homme d’affaires très connu est tombé en transe au Palais, car le Président n’a pas voulu le recevoir. Il fallait le voir aux mains des secouristes qui l’aspergeaient d’eau pour tenter de le réanimer. Si vraiment il était « plein aux As », comme on le prétend, pourquoi donc réclamerait-il à tort et à travers un petit milliard de nos pauvres francs que l’Etat lui doit ? Et cela, en se donnant pitoyablement en spectacle, à tel point que le président ne veuille plus entendre parler de lui... Indice : il est à la tête de plusieurs sociétés financièrement à l’agonie !!!

?

PAPIS dEMBA cISSé –tItI

Les mauvaises langues avaient juré que Papis Demba Cissé l’international sénégalais sortait avec TITI. Eh bien, non ! Papis a affirmé lui-même que ces rumeurs sont carrément fausses. En effet, il ne voit la chanteuse qu’à la télé…

UnE dIgnIté PERdUE Un escroc notoire, connu des services de police d’ici et d’ailleurs, a trompé une nana de la Jet Set dakaroise, très abonnée aux faits divers et très connue des médias. Elle a donné ce qu’elle a de plus important, à savoir sa virginité pour une promesse dont elle ne verra pas le bout du tunnel. Le gars lui a fait miroiter un salon de coiffure et une boutique de mode pour qu’elle se donne gentiment à lui… Dans notre prochain numéro nous dévoilerons l’identité de ce malfrat !!!

7


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page8

lA véRItABlE hIStOIRE EntRE SAMUEl EtO’O, KARInA Et AdjA dIAllO

La mannequin Adja Diallo qui n’avait qu’une seule obsession, être en couple avec Samuel Eto’o, a vu son rêve s’envoler. Car, malgré plusieurs tentatives infructueuses, dont la plus récente à l’hôtel Radisson Blu, lors de la venue de l’équipe camerounaise pour les éliminatoires de la Can avec son ami Aziz Fashion, Eto’o les avait ignorés royalement. Cependant, tenace comme un chien sur sa proie, elle n’a pas hésité à envoyer à Samuel Eto’o des emails pour salir Karina Idjatu, son ex-amie,

et avec qui le joueur camerounais est en couple actuellement. Ce qui a d’ailleurs fait « tanguer » le couple pendant un moment. Mais, comme la vérité finit toujours par éclater, le footballeur s’est rendu compte que Karina était une fille bien. D’ailleurs, il n’a pas hésité à l’emmener au Cameroun pour la présenter à ses parents. Samuel Eto’o n’hésite pas à dire qu’il est fou amoureux de Karina. Elle est traitée comme une reine à Dubaï et passe son temps à faire du shopping. Le footballeur nous

apprend aussi qu’il ne connait pas Aziz Fashion qui a essayé d’intervenir pour le compte d’ Adja Diallo !!! Une chose est sûre, Karina est complétement différente de l’autre ; car, elle au moins, travaille et gagne bien sa vie, parce qu’ étant hôtesse de l’air dans la Compagnie Emirates à Dubaï. Les complots se sont avérés vains puisque Samuel Eto’o nous apprend lui même qu’il va bientôt épouser Karina. Et que cela ne dépend que d’elle. Teuss !!

hEnRy cAMARA, StAR POUR tOUjOURS

AIdE fInAncIèRE

Lors du concert parisien de Viviane, Henry Camara était dans son coin en train « d'enjoy», la soirée tranquille. Invité par la star à monter sur scène, Henry Camara fut poursuivi par une horde de fans. S'ensuit une éternelle séance de photos et de dédicaces. Succès, quand tu nous tiens! Il faut dire qu'ils nous a fait rêver plus d'une fois. Mais ce qui était insolite, c'est sa coiffure! «Mo Henry kou la watt»? Son aptitude à exécuter le «Thiokeul» nous a aussi laissé perplexe. Répète-t-il devant son miroir, ou est-ce juste un «nandité fo dème boke»? En tout cas ce n'était pas pour déplaire au public. thank's Henry!

Selon des sources sûres, une personnalité sénégalaise du show-biz, aurait sollicité du Président Aly Bongo, une aide financière à hauteur de 2 milliards de FCFA. Figurez-vous que cet homme n’a pas trouvé mieux que de passer par la mère dudit président avec qui il partage la même passion, pour lui demander de l’argent.

?

dU thIOUKEUl AU thIOKI

AySSé ndIAyE SERAIt AvEc lAMInE SAné

Entre les footballeurs et les miss, c'est définitivement une histoire d'amour sans fin. Après Vanessa Edorh et Olivier Kapo, c'est au tour d'Ayssé Ndiaye et Lamine Sané. Selon des proches du couple, les deux tourtereaux ne se quittent plus. Ayssé Ndiaye passerait le plus clair de son temps à Bordeaux pour être aux côtés de son chéri. Elle a tout compris, quand on est femme de footballeur, faut juste se faire belle et rester auprès de son homme car les filles rôdent.

8

Lors du concert parisien de Viviane Ndour, le thioukeul est passé au thioki. La cause, Babacar était monté dans sa chambre pour faire un petit somme avant le concert. Le groupe s'est rendu à la salle de concert sans lui; on avait oublié Babacar dans sa chambre d'hôtel. Ndeysanne. Enervé, Babacar s'en prend à Bakane à la fin du concert en ces termes: « c'est le même sang qui coule dans nos veines, tout le monde pouvait m'oublier, mais pas toi ». On n’a pas entendu la réponse de Babacar, mais ils en sont venus aux mains, di khékh!! Eskeuye! Les gars, please, faites du thiokeul pas du thioki. Merci!


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page9

Buzz

!!!

vIllA KRyStAl La villa Krystal qui se trouve à Ngor- Almadies, est un endroit réputé pour accueillir des personnalités politiques tels que les ministres d’Etat Abdoulaye Baldé, Babacar Gaye et Moustapha Guirassy, ministre de l’Information ; le très resauté journaliste Cheikh Mbacké Guissé, ami intime de Cheikh Amar ; le patron de Dakar Actu, Cheikh Yerim Seck ; le grand industriel Mamadou Ndoye Obama; la très jolie Lena Sène, en compagnie de son frère Maxime. Ce dernier était l’attraction du jour le 24 Décembre dernier, tout le monde voulait l’approcher .Cheikh Amar, le PDG de TSE y est de temps en temps, de même que Yous-

sou Ndour et Madame. La Villa Krystal compte aussi parmi ses nombreux clients la très jolie Mamy Camara, l’ex femme du roi du mbalakh et le procureur Bakhoum; le milliardaire Kéba Keinde; Manar Sall le pétrolier, Balla Gaye 2 le lutteur; Viviane Chedid, Oumou Pro’vocation; Daouda Mbow MVA, sans oublier les jet- setteurs les plus en vogue du Dakar by night…

lISSA Et SOn MInIStRE fAntôME La belle Lissa serait à l’origine du coup de sang de la femme d’un Ministre de Wade. L’actrice révélée par la téléréalité « un café avec… » plairait tellement à ce Ministre qu’il ne cessait de rabâcher à sa douce moitié qu’elle devrait s’inspirer de Lissa qui serait très «mokou pothie» à son goût. Suffisant pour que la femme de notre Ministre boude la maison conjugale pour aller se terrer chez ses parents. Jalousie, quand tu nous tiens. D’ailleurs un autre ministre serait sur les traces de Lissa !!!

IdRISSA SEcK Tel le Sphinx, le maire de Thiès a le don de toujours renaître de ses cendres. Donné pour mort politiquement, après s’être longtemps absenté du terrain politique, Idrissa Seck est revenu au devant de la scène avec une équipe de campagne calquée sur le modèle américain. Sa démonstration de force lors du congrès d’investiture du parti Rewmi dont il est le candidat, laisse penser qu’il peut faire partie des deux candidats qui iront au deuxième tour.

ARMAnd tRAORE Armand Traoré est décidément le nouveau chouchou des filles. Lors du match de préparation des Lions contre le Kenya, les supporters ont eu droit à un spectacle digne d’un combat de catch féminin qui opposait deux jeunes filles toutes amoureuses du joueur. A ce qu’il parait, elles lui courent après comme des mouches quand il passe.

PAPIS dEMBA cISSé AURAIt Un fAIBlE POUR lES dAnSEUSES !!!

thEO ngUéMA fIlS à dAKAR Selon Ibrahima Diop dit Prince, boss de Sénégal bâches, qui fut un des plus grands jetsetteurs de Paris, ami intime de Théodore Nguéma Junior, ce dernier projette de faire de Dakar sa deuxième Résidence. Le très liquide fils du président équato-guinéen ne supporterait plus tous les déboires qu’on lui fait subir en Europe.

Le nouveau sociétaire de Newcastle aurait envoyé des messages à Ndèye Guéye, via Facebook, pour lui témoigner l'admiration qu'il a envers elle. Ok, ce n'est pas de la drague, mais Papis Demba Cissé serait aussi sorti avec Katy, l'actuelle danseuse de Viviane Chedid. Qui sera la prochaine sur la liste? Oumou Sow, Mbathio ou Aïda Dada? Aiguisez vos pas de danse, ils vous vaudront peutêtre un rendez-vous avec Papis Demba Cissé.

9


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page10

Shopping

Rolls Royce Phantom La Rolls-Royce Phantom de 2003 a été dessinée par Marek Djordjevic, s'inspirant des Phantoms des années 1930 et de la Silver Wraith des années 1950. C'est la première Rolls-Royce dessinée sous l'ère BMW. L'intérieur est luxueux : fauteuils en cuir moelleux, épaisses moquettes en laine d'agneau, essences de bois, au choix : acajou figuré, ronce de noyer, érable piqué, tirbourbou noir, ronce d'orme ou chêne. Le moteur n'est rien d'autre que le V12 6 l à injection directe de la BMW 760i réalésé à 6,75 l, cylindrée mythique de l'ancien V8 Rolls-Royce. BMW n'utilise pas ce dernier car il ne le peut pas : en effet, celui-ci est maintenant la propriété de Volkswagen, et propulse encore aujourd'hui bon nombre de Bentley. La Rolls-Royce Phantom est construite dans la nouvelle usine construite par BMW, à Goodwood House, au Royaume-Uni.

10


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page11

Time is money hUBlOt

Phones SAMSUng gAlAxIE S2 vidéo Résolution: 1920 x 1080 divertissement Radio FM prise en charge Radio FM RDS prise en charge Messagerie MMS 1.2 E-mail pris en charge Appareil photo Flash pris en charge Mise au point automatique prise en charge Formats de fichiers de l'appareil photo: JPEG Musique Lecteur audio pris en charge Sonneries (64 polyphoniques) Sonneries MP3 disponibles

décOUvREz lA BIg BAng chROnOgRAPhE En KIng gOld Developpé par Hublot, le King Gold est un alliage exclusif de platine et d’or offrant une teinte unique au boitier de cette montre de luxe. Le cadran noir mat offre un contraste élégant avec le boitier en or rose. Les index et les aiguilles confèrent à la Big Bang Chronographe King Gold une harmonie et une parfaite fusion digne de la maison hublot. Prix : 26 500 € Garantie 2 ans

BlAcKBERRy-BOld-9900-9930 Le nouveau BlackBerry Bold 9900 est équipé d'un écran tactile de 2,8 pouces (640X480 pixels) et d'un clavier classique cher aux puristes. RIM semble avoir retenu les leçons passées, après le tout tactile du Storm et l'écran tactile/clavier coulissant du Torch. Un Bold 9900 qui intègre un processeur de 1,2 GHz, une mémoire vive de 768 Mo, une mémoire flash de 8 Go et une sortie MicroSD. Coté interface, RIM a opté pour la nouveauté, le

BlackBerry OS 7. Un OS configuré uniquement pour les écrans haute résolution, et incompatible avec les anciens modèles. Dommage. Le Bold 9900 possède, en outre, un capteur 5 mégapixels, qui peut filmer en HD 720p et intègre la technologie Near Field Communication (NFC) pour les paiements sans contact. Côté connectivité le Wifi 802.11 b/g/n et le Bluetooth 2.1 sont de mise

11


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page12

s é t i r céléb en images

Idrissa gana (lille), Ousmane ndoye (Roumanie) , Sahir patron du vIP, Ibou ndiaye (qatar) et Pape Souaré (lille)

fara Assy la nouvelle «diaga» de retour de Paris

les parents du grand rappeur Booba yaffa au Restaurant «bant yi» avec lamine le propriétaire Un endroit select et branché

Aziz diop en bleu, dc du ministre de l’habitat, Mbaye dièye faye et Papis ndao (les inséparables)

12

diana (gauche) et Badiène de genève, deux jet setteuses en vogue


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page13

Une grande complicité entre Kader ndiaye et sa belle- soeur Marie Amar

deux grands amis, cheikh Amar et Mbagnick diop

Samuel Eto’o dans les rues de dubaï avec Etamé Mayer,ex joueur d’Arsenal et ex-international camerounais

Aissata thiaw, la jolie femme du footballeur Moussa Sow (fenerbache - turquie)

13


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page14

célébreintiméasges

Makhtar cissé (douanes) et Mbagnick diop Souche, patron du Meds Makhtar cissé et cheikh Amar, quand deux numéros 1 se rencontrent...

les deux ministres Moustapha guirassy et thierno lô

Makhtar cissé, directeur général de la douane, homme de l’année 2011 les invités de marque du président du Meds soufflant le gâteau

14


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page15

célébreintiméasges

Karina I. tavarez la copine de Samuel Eto’o à dubaï (la Rolls Royce Phantom de Eto’o)

Béa niang la nouvelle Mme Iba diop, un proche de yérim Sow qui fut l’ex de drogba

Karina (gauche) avec son meilleur ami IB, un des plus grands jet setteur de genève Sira, le mannequin qui fait la UnE des podiums à Milan

fadiga, yékini et dioufy à joal

tamaro Seydi, la très branchée notaire en vogue

15


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:55 Page16

célébreintiméasges

les deux franco-sénégalais Mamadou Sakho, capitaine du PSg et younouss Sankaré de l’équipe de dijon, le nouveau gaucher magique au vIP à dakar

Roukiéta ndiaye, une célèbre top model franco-sénégalaise à Paris

Ahmet Sakho,avec son manager et un de ses meilleurs potes, au vIP à dakar

félisha faye dans un resto à Barcelone

16

Alassane ndour, dioufy, Salam diallo, fadiga et yékini


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page17

célébreintiméasges

Ali Bongo, le président du gabon, son fils en tshirt rouge et Samuel Eto’o, son grand ami ...

Ami et Kadiatou, deux copines parisiennes de Paco au nirvana

... visitent les chantiers de la can 2012

le multi milliardaire Kéba Keinde, boss de Sénégal 2.0

gibson à Miami, entouré de craig david l’anglais et Kimany, le rappeur d’origine Russe qui vit aux States

Samuel et sa ferrari (modèle unique) dans les rues de dubaï

17


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page18

Portrait

Cheikh Amar Pdg hOldIng AMAR

Un homme au parcours exceptionnel C’est comme si son destin était lié à l’agriculture ! En effet, au Brésil,comme par hasard , sous le vocable Amar, on retrouve les acteurs du monde agricole et rural et Cheikh, devint Amar ! Grâce à Tse, l’entreprise la plus en vue du Holding Amar, ce talibé mouride a su révolutionner l’agriculture sénégalaise et lui insuffler un vent de modernité sans précédent. Alors que le secteur était jusque-là le parent pauvre des investisseurs, lui, a su, dès le début que l’agriculture était un vaste champ qu’il fallait labourer à dose de modernité. Et comment? Finis les temps de la houe, place aux tracteurs ! Chanté par Youssou Ndour et plus récemment par Pape Diouf, cet homme d’affaires fascine l’opinion par son culte du travail, mais aussi sa discrétion. A la place de la belle vie, des plateaux mondains, Cheikh Amar préfère le chemin de Touba où il a réfectionné sans tambour, ni trompettes la grande mosquée, entre autres. C’est dans la même lancée,qu’il adore prendre la route de Boustane pour rendre visite au khalife de Serigne Saliou Mbacké, Serigne Cheikh Saliou. Entre Cheikh Amar et Serigne Saliou Mbacké, c’est une histoire mystique, remplie de symboles. Lorsque le défunt khalife général des mourides lui disait : «Ce que tout le monde cherche, va finir entre tes mains »; personne n’avait à l’époque compris le véritable sens des propos énigmatiques du saint homme. Aujourd’hui, l’histoire a donné toutes leurs significations à cette prédiction. Qui s’est réalisée, par le biais du Président Wade, qui a su, très tôt, avoir confiance en ce jeune homme d’affaires qui a épousé sa vision d’une agriculture moderne, seule capable de mener à l’autosuffisance alimentaire. Comme le dirait un grand philosophe: «l’essentiel ce n’est pas d’être né sous une bonne étoile, mais de savoir décrypter les signes du ciel». Et quand il a aperçu son signe, de retour de Paris, Cheikh Amar a su le décrypter et le matérialiser par un acharnement pour le travail bien fait. Mais aussi par des investissements dans des secteurs porteurs d’avenir comme les mines et le bâtiment. Il est parfois attaqué sur des bases très légères, comme à propos de cette amitié, qu’il clame et revendique avec Youssou Ndour. Au demeurant, cet homme sait mieux que quiconque que, comme le dit l’adage: «les chiens aboient,mais la caravane passe…» Cheikh Amar a la réputation d’être un homme de bonne moralité menant une vie chaste, malgré les calomnies de personnes mal intentionnées guidées par le seul but de nuire. Il est aussi très fidèle en amitié. En conclusion, Cheikh Amar est une « mamelle nourricière » du Sénégal, selon l’expression d’ Omar Faye, leader du Mouvement Leral Askanwi. Et pour lui, il est du devoir de tout Sénégalais de protéger cette « mamelle nourricière ». Paco Jackson

18


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page19

Abdou latif

CouLiBALy

l’ARt dE l’InvEStIgAtIOn

L’homme ne recule devant rien. Les menaces et autres intimidations n’y font rien. Par ses écrits, il entend dénoncer les tares du pouvoir libéral. On le taxe d’opposant, il assume pleinement. Pour ceux qui en doutaient encore, il vient de leur confirmer qu’il en est effectivement un, en déclarant, puis en renonçant à sa candidature à l’élection présidentielle sous la bannière de Benno Alternative. Abdou Latif Coulibaly assume et s’assume. Depuis la sortie en 2003 de « Wade, un opposant au pouvoir : l’alternance piégée », il ne cesse de décrier le régime de Wade. Depuis, tous ses livres se sont inscrits dans ce même ordre d’idées. Il y a eu « Affaire Me Sèye : un meurtre sur commande », publié en 2005 ; « Une démocratie prise en otage par ses élites : essai politique sur la pratique de la démocratie au Sénégal » publié en 2006 ; « Loterie nationale sénégalaise : chronique d'un pillage organisé », paru en 2007 ; « Contes et mécomptes de l’ANOCI » paru en 2009 et enfin « La République abîmée. Lettre à Abdoulaye Wade Yinghou » publié l’année dernière. Bien avant, en 1999, il avait écrit son premier livre intitulé : « Le Sénégal à l'épreuve de la démocratie : enquête sur 50 ans de lutte et de complots au sein de l'élite socialiste ». Ces publications bien documentées et satiriques contre le pouvoir actuel, ont fini d’en faire un pionnier du journalisme d’investigation au Sénégal et en Afrique. Au point qu’il est en train de faire de nombreux émules au sein des jeunes journalistes qui investissent de plus en plus cette forme de journalisme qui a fini d’entrer dans les mœurs de la presse occidentale. Né à Sokone, Latif, comme l’appellent communément les Sénégalais, est un journaliste formé à bonne école. Produit du Cesti, il a été sous la protection et l’encadrement de journalistes réputés comme Babacar Touré et Abdoulaye Ndiaga Sylla, pionniers de la création du groupe Sud Communication au milieu des années 80. Au contact de ces derniers, partisans d’un journalisme de rupture d’avec ce qui se faisait à cette époque, Latif Coulibaly acquiert un certain esprit critique qui fait sa force aujourd’hui. En effet, son franc-parler et son courage intellectuel font de lui l'un des meilleurs journalistes sénégalais contemporains.

Editorialiste réputé, journaliste d'investigation reconnu, opposant assumé, ses enquêtes, ses reportages et autres articles font autorité dans le paysage médiatique sénégalais.

Au sein du groupe Sud Communication, il assume de hautes fonctions administratives et éditoriales. Il est actuellement directeur de l'Institut supérieur des sciences de l'information de Dakar (ISSIC) qui a formé et continue de former de nombreux journalistes sénégalais et africains. En mars 2009, il lance la publication d'un journal hebdomadaire, La Gazette. Ce nouveau journal au format magazine, est aujourd’hui très apprécié des milieux intellectuels sénégalais car fidèle aux principes et idéaux de son fondateur c’està-dire être au cœur du développement et de la consolidation du projet démocratique national. Pour Latif, faire partir Wade est une mission de salubrité… démocratique. Pour se faire, après avoir renoncé à sa candidature, il s’est rangé derrière le candidat de Benno Siggil Sénégal en l’occurrence Moustapha Niasse. Paco Jackson

19


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page20

> coup de chapeau à… KhAlIfA SAll, MAIRE dE dAKAR

Le maire de Dakar a vraiment de l’ambition pour la capitale. En témoigne sa volonté de recaser les marchands ambulants. Des feux rouges sont en train d’être installés un peu partout.

MAKhtAR dIOP BAnqUE MOndIAlE-AfRIqUE

KARIM wAdE, MInIStRE d’EtAt, MInIStRE dE l’EnERgIE

Notre compatriote vient d’être nommé vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique. Il prendra officiellement ses fonctions au mois de mai prochain en remplacement de la Nigériane Obiageli Ezekwesili. Auparavant, Makhtar Diop occupait le poste de Directeur des Opérations de la Banque Mondiale au Brésil. Il s’agit là d’une performance et d’une consécration notables pour celui qui fut le premier à occuper le poste de Ministre des Finances sous l’Alternance. Cette nomination démontre encore une fois que notre pays possède une ressource humaine de qualité.

On peut l’aimer ou pas, mais il reste que Karim Wade est en train de gagner le pari de régler le problème de l’électricité. En effet, depuis que le Plan Takkal est entré dans sa phase active, il n’y a presque plus de coupures de courant. Cela, on le doit en grande partie aux efforts fournis par le département ministériel de l’Energie que dirige Karim Wade.

> coup de sabot à… BRUnA ndIAyE

Cette Top-model sénégalaise a déçu plus d’un. Alors que l’année dernière elle faisait la fierté de tout un pays en remportant un prestigieux concours de beauté en Italie, elle s’est tristement signalée en ce début d’année 2012 en posant nue pour un magazine italien. Une attitude incompréhensible pour une fille issue d’une bonne famille et qui a bénéficié d’une éducation stricte ici au Sénégal. L’explication qu’elle en a donnée c’est que la condition sine qua non pour percer dans le milieu du mannequinat. Ce qui ne tient tout simplement pas la route.

20

BAyE MAndIOnE, lUttEUR

OUMAR SARR, MInIStRE dE

« On ne perd rien en étant poli ; surtout sa place dans un bus ». Cette maxime, le lutteur de l’écurie Thiaroye Gueum sa bop doit se l’approprier lors de ses prochains combats. Baye Mandione a, en effet, fait preuve d’une grande indiscipline lors de ses face-à-face d’avant combat contre Gris Bordeaux. Insultes, menaces contre son adversaire, tout y est passé. Résultat des courses, son adversaire l’a littéralement laminé avant de le terrasser. Gnaw !

Cette année, le Magal de Touba a été particulièrement marqué par une criante pénurie d’eau. Une situation qui n’a pas épargné même le domicile du Khalife général des Mourides. Incontestablement, la faute incombe au Ministre de l’Hydraulique qui, malgré les gros moyens mis à sa disposition, n’a pas pu anticiper sur une telle situation. L’alibi selon lequel, cela s’expliquerait par l’affluence exceptionnelle de cette année ne saurait passer.

l'hABItAt, dE lA cOnStRUctIOn Et dE l'hydRAUlIqUE URBAInE


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page21

21


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page22

«En Afrique le foot n’est pas une Religion, mais il est tout ce qu’une Religion devrait être» 22


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page23

«Seul le foot peut réconcilier un peuple déchiré» 23


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page24

«je suis le roi du foot africain» 24


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page25

«Après la Religion, c’est le foot» 25


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page26

Mode

Le bling bling En 2012, on scintille de 1000 feux ! En automne/hiver 2010-2011, le mot d'ordre était sobre! Les grandes maisons de couture, telles Massimo Dutti, Celine, ou encore Louis Vuitton, ont fait des merveilles avec les classiques des temps froids, c'est- à- dire le noir, le marron, le gris. C'est au milieu de toute cette sobriété que Balmain est apparu avec une collection dont la couleur principale est le doré. Un pari certes osé, mais qui donnera ses fruits en 2012 où la mode se met au bling bling. L'or, l'argent, les paillettes, ont été mis à l'honneur dans l'épisode 10 de la saison 5 de Gossip Girl. Cette série américaine définit désormais les tendances, presque au même titre que la déesse de la mode: Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue USA... Cette année, il faut donc briller pour compter. Mais attention à force de vouloir trop scintiller, on risque de ressembler à un sapin de Noël ; ni plus, ni moins! Pour adopter le style flashy, il faut prendre en compte un certain nombre de règles. La primordiale: bannir le total look scintillant qui donne finalement un effet limite vulgaire.

26

Pour s'habiller brillant et classe on peut suivre aveuglément Balmain, que j'ai envie de surnommer le génie de l'or. Les pièces phares de sa collection automne/hiver 2010-2011 étaient des petites robes dorées ou décorées en or. On insiste sur le côté mini des robes, car une robe longue en or, à moins d'être portée par Lady Gaga ou pour le festival de Cannes, garantit à coup sûr l'effet too much! Dans le genre petite robe dorée, Balmain est le meilleur; ses modèles sont raffinés et sophistiqués. Avec des joyaux pareils, on peut même oser des sandales dorées, toujours made by Balmain ; il a décidément pensé à tout. Nos amis les bijoux, ne doivent pas être en reste, mais toutefois, il faut les choisir discrets. Dans le genre bling bling, l'argent n'est pas mal du tout, au contraire, et dans ce ton, ce sont les stars qui donnent le LA. Zoe Saldana, l'actrice d'Avatar dans sa robe over size Versace, dorée-argentée-blanc, se place comme une sorte de trait d'union entre les deux couleurs tendances, même si elle frise le too much. Elle aurait pu inspirer Zara dans la conception de ses sandales paillettes bicolores qui se suffisent à ellesmême, une simple petite robe noire ferait l'affaire. Jessica Alba était divinement belle et sexy lors des people choice, dans sa mini robe argentée signée Antonio Berard. Hally Berry dans sa coupe simple offre une belle vue sur sa poitrine, la matière de sa robe fait tout le travail, pas besoin d'une

coupe compliquée pour se faire remarquer. La Top Model et ex de Leonardo Dicaprio, Bar Rafaeli a su sublimer ses mensurations parfaites avec une robe bustier argentée dont le tissu ne nous ferait pas envie à première vue; mais dans ces teintes de couleur, le tout réside dans la coupe. L'argent obéit aux mêmes règles que l'or, il ne faut pas abuser des bijoux, toujours préférer les robes courtes et en accessoire, soit de l'argenté, du strass ou du noir. L'actrice Eva Langoria dans sa robe argentée recouverte de poids noirs a trouvé l'équilibre parfait entre la brillance de l'argentée et le côté sobre et passepartout de la couleur noire. Par contre l'or et l'argent n'ont pas le monopole de la brillance, des marques comme New Look ont créé toute une gamme de robes en sequin ou ballerines brillantes, déclinées en bleu, rose, rouge, mauve, vert... Ce rappel au phénomène color block peut être sympa, mais il faut faire attention à l'association couleur + brillance qui peut s'avérer être très dangereuse surtout quand les habits sont portés en plein soleil. Khady Ndiaye Bijou


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page27

27


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page28

Mbathio Bèye

La mannequin encyclopédique « j'aimerais laisser une trace positive sur terre, me lancer dans le social au-delà de mon activité professionnelle et transmettre le peu d'expérience que j'ai pu accumuler »

28


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page29

Passer une journée avec Tiah Bèye, c'est tomber sous son charme. En plus de sa ponctualité, sa bonne humeur et sa joie de vivre contagieuse ont tout de suite touché le photographe Pat Morgan Dujat. Résultat, nous passerons 11h en studio; c'est tout simplement du bonheur de la voir poser. Découvrons la charmante mannequin, dont l'objectif principal est de rendre à ses parents tout ce qu'ils ont pu lui offrir. Ceux qui portent un jugement négatif sur les mannequins n'ont certainement pas eu la chance de rencontrer Tiah Bèye. Cette fille est la douceur même, la simplicité incarnée et sa patience est olympienne. Sa beauté naturelle, vous donne une claque; c'est une femme nappy qui représente parfaitement la femme black and proud. Tiah Bèye n'est pas que beauté physique, elle a la tête bien faite: « je suis actuellement en Master 1 en sciences économiques à l'université Paris Dauphine ». Par contre, Tiah n'a pas acquis toute cette intelligence par le seul biais de Dauphine, ses parents lui ont évidement fourni les bases. «Quand j'étais petite, ma mère me faisait tout le temps lire les œuvres de femmes africaines, à l'instar de Mariama Bâ et Maryse Condé. Je dévore leurs ouvrages, c'est ainsi que j'ai découvert plusieurs mannequins africains comme Katoucha par exemple». C'est aussi dans son enfance que Tiah a développé sa passion pour la mode, notamment grâce à un événement qui l'a particulièrement marquée. « Un jour de l'an , je suivais TV5 et j’ai vu Kéwé Mar souhaiter bonne année en wolof. Ça m'a énormément fait plaisir, c'était une grande fierté pour la petite sénégalaise vivant à l'étranger que j'étais ». Il faut préciser que Tiah a passé son enfance entre la Côte d'Ivoire, la Guinée, la Gambie, le Cameroun, le Sénégal. De ces voyages, elle a essentiellement retenu cette humanité que tous les africains ont en commun. Elle a aussi développé une très grande admiration pour la femme africaine. « Je suis amoureuse de la femme africaine, elle a une prestance, une allure soulignées par son port de tête, ses pagnes. De là, émane toute sa classe. Elle garde sa dignité devant toute situation et, quand elle est humble, elle

devient la femme parfaite ». Une description très artistique de la femme africaine; mais Tiah est une artiste dans l'âme: « quand je regarde une œuvre, je construis une histoire, tout un scénario autour de l'œuvre. J’essaie de comprendre ce qui a poussé le créateur à édifier sa conception ». L'imagination est l'essence même d'une artiste en construction et c'est pas l'inspiration qui manque à Tiah « J'adore Salvador Dali pour sa capacité à toujours choquer par ses oeuvres, Giacometti pour ses figures longilignes qui rappellent très fortement la femme africaine, Andy Warhol pour le pop art et son rapport avec la couleur, Van Gogh pour sa folie créative ... » Autant d'influences qui poussent notre Top Model à faire mille et une choses à la fois, mais surtout à vouloir apprendre. « J'ai soif d'apprendre, si je m'écoutais, je ferais le tour du monde pour approfondir mes connaissances. Mais il faut que je m'arrête pour mettre en place des choses pouvant aider au développement du Sénégal, de même que dans les pays où j'ai vécu. »

phier des femmes qui expriment leur personnalité à travers leur style. Nos vêtements parlent pour nous. Parfois, on ne retient pas le nom d'une personne, mais son look, son image pour la juger. Je pense que cela est du au fait que l’habit est une forme d’extension de soi, un outil de présentation de soi.» Le monde de la mode est souvent assimilé à un monde d'apparences, mais Tiah y a fait de très belles rencontres « On pense souvent que nous faisons le métier de mannequin pour être condescendant, mais c'est loin d'être le cas. J'ai remarqué que les personnes les plus connues, qui dégageaient le plus à mes yeux, étaient les plus humbles : lors des défilés ou shooting on parle de nos cultures, de politique... Ma plus belle rencontre reste Jon Kortajarena (égérie de Kokorico de Jean Paul Gaultier). Qu’est-ce qu’il est simple!» Comme toi, a-ton envie de rétorquer à Tiah, cette jeune femme multiple, adepte de la boxe française, de la salsa, de la lecture et de l'écriture. Bon vent, Tiah! Khady Ndiaye Bijou

Tiah est trop humble, mais sa vie ne s'arrête pas à l'apprentissage. Elle a bossé pour de grandes maisons de coutures telles que Martin Margiela. Mais aussi avec Adriana Karambeu pour la fédération française de football féminin, rien que ça! «Elle joue dans la cour des grands grâce à son talent pour la pose qu’on a envie de qualifier d'inné. Elle pose divinement bien, elle m'émeut», commente le photographe entre deux prises. Mais quoi de plus normal pour cette jeune femme passionnée de mode dont Grace Jones est l'idole. En fait la mode est un outil d'expression pour elle « Je vais mettre en place un blog où je vais interviewer et photogra-

29


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page30

Exclusif

30


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page31

Roukietta Ndiaye l'incarnation de la beauté halpular Le surnom peulh bou rafète lui irait à merveille. Roukietta N'diaye fait partie de ces femmes dont la beauté scintillerait au milieu de 10 000 autres. Le mannequinat, elle y est tombée presque par hasard; mais avec les mensurations qui sont les siennes (1m78 pour 86B, 60, 90), elle aurait facilement intégré le club très fermé des icônes de la mode des années 1990 dont Naomi Campbell était une des membres les plus emblématiques. en vogue: Qui est Roukietta Ndiaye ? R.Ndiaye: Une jeune femme de 22 ans, native de Rouen et qui évolue actuellement à Paris. Je suis titulaire d'un Bac + 3 en Commerce. Je suis la septième d'une fratrie de 11 enfants; inutile de vous préciser que je suis issue d'une famille nombreuse de cinq filles et six garçons. Je travaille actuellement en tant que mannequin professionnelle à Paris. Que faisiez-vous avant le mannequinat? Avant de migrer vers le milieu de la mode, j'étais assistante commerciale. Qu'est-ce qui vous a justement attiré dans ce milieu? J'ai commencé par un concours de mode, « Ethnik model Source », où j'ai été inscrite par une amie. à vrai dire, j'ai accepté de participer à ce concours par pure curiosité et je l'ai remporté parmi 800 candidates. Quels sont les évènements qui vous ont le plus marquée? Il n’y en a qu'un seul qui m'a marquée pour l'instant, il s'agit du concours « Ethnik model Source ». C'est un concours que je ne m'attendais pas à remporter, c'était vraiment un hasard. Comment vous débrouillezvous en tant que mannequin noire en France? Je suis à l'agence Slides Crystal de Paris. Il est vrai qu'en France, les

opportunités sont très limitées pour les mannequins noirs. Mais je travaille beaucoup en Freelance. J'effectue toute seule des démarches vers les stylistes, photographes et cherche mes casting. Pourquoi attendre l'agence? Malgré ces quelques soucis que rencontrent les mannequins noirs, vous continuez quand même, qu'est-ce qui vous motive? La foi. Il ne faut jamais baisser les bras, toujours redoubler d'effort, être patient tout en gardant ses valeurs. La détermination finit toujours par payer quel que soit le métier.

Quels sont vos projets Roukietta? Ce qui me tient à coeur, c'est de mettre en avant les valeurs d'une femme africaine, essayer de faire évoluer les mentalités afin d'effacer certains clichés. Avec ce projet vous feriez une très bonne épouse; pensezvous au mariage? Je me marierais si Dieu le veut bien, mais ce n'est pas pour maintenant... Chaque chose en son temps. Khady Ndiaye Bijou

Que pensent vos parents du mannequinat, avec tous les préjugés dont il est victime? Ils n'ont pas de préjugés sur le mannequinat. à leurs yeux, c'est un métier comme un autre. L'essentiel c'est de savoir d'où l'on vient et de toujours respecter ses principes et valeurs? Avez-vous déjà travaillé au Sénégal ou avec des sénégalais ? Non, je n'ai pas encore eu cette chance, mais je ne dirai pas non pour des projets intéressants. Quels sont vos idoles dans la mode? Du côté des mannequins ou plutôt des Top models, il y a Katoucha et Iman et comme styliste j'adore Jean Paul Gaultier.

31


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page32

32


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page33

33


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page34

Fashion Hommage à Katoucha Niane

F

ille de l'écrivain et historien Djibril Tamsir Niane, Katoucha est l'ex-égérie d'Yves Saint Laurent. Après une enfance passée avec ses parents, elle vit son premier traumatisme à l'âge de neuf ans lorsqu'elle fut excisée. Sous la dictature de Sékou Touré, elle est obligée de s'exiler au Mali. Elle y est abusée sexuellement par son oncle à douze ans.

Par la suite, elle rejoint sa famille à Dakar et tombe enceinte d'un garçon à qui sa famille la marie. Katoucha s'enfuit avec sa fille à Paris où elle fait ses premiers pas en tant que mannequin pour le couturier Thierry Mugler. Sa carrière est un succès, elle est l'une des premières top-models noires. Elle devient rapidement l'égérie de plusieurs créateurs dont Azzedine Allaïa, puis Paco Rabanne, Christian Lacroix et enfin Yves Saint-Laurent. Elle décide de créer sa propre ligne de vêtements en 1994 et présente sa collection baptisée simplement “Katoucha” à l'Espace Cardin, la

34

même année. Souhaitant retrouver ses racines, elle s'installe à Dakar en 2006 où elle poursuit “Ebène Top Model”, un événement qu'elle a créé, destiné à lancer la carrière de jeunes mannequins africaines. Femme de coeur, elle vient en aide aux enfants burundais par le biais de l'association de la princesse Kamatari. Victime de l'excision, elle dénonce cette tradition en publiant un livre-témoignage “Dans ma chair” en 2007. Elle crée une association “Katoucha”, en vue de lutter contre l'excision, pour soutenir les victimes et contre le poids de la tradition. Elle disparaît le soir du 31 janvier 2007, alors qu'elle rejoint sa péniche, amarrée en bordure de la Seine. Son corps est repêché le 6 février, mais pour l'heure les circonstances de sa mort restent floues. Forte personnalité, Katoucha, surnommée «la princesse Peulh», consacrait sa vie à la lutte contre l'excision.


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page35

Photos Stephane TournĂŠ Styliste Katoucha 35


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page36

Santé l'hyPERtEnSIOn ARtéRIEllE

tout sur une tueuse en silence l'hypertension artérielle (htA) est l'élévation permanente des chiffres de la pression artérielle (dite tension artérielle ou tA) au dessus de 16/9,5.la pression artérielle normale est inférieure à 14/9. la notion de htA limite correspond à des chiffres entre 14/9 et 16/9,5. c'est une maladie fréquente, qui augmente avec l'âge, avec une composante héréditaire.

effet, il peut s’agir, surtout chez le sujet jeune, d’une hypertension artérielle labile, c’est-à-dire alternant avec des périodes de pression artérielle normale. Cette affection est bénigne à court terme et très bien tolérée. Il n’y a aucune complication viscérale. Une surveillance est néanmoins nécessaire car cette affection peut évoluer vers l’hypertension artérielle permanente. La cause de cette affection est inconnue mais les sujets émotifs sont plus fréquemment touchés. Parfois cependant, certains signes font suspecter une hypertension artérielle :

36

Toutefois, le médecin peut découvrir une cause dont le traitement pourra guérir l’hypertension artérielle.

Les mesures hygiéno-diététiques sont très importantes, et sont même les seules prescrites en cas d’hypertension artérielle faible ou limite : • Régime peu salé ; • Hygiène de vie ; • Amaigrissement en cas d’obésité ; • Arrêt de l’alcool et du tabac ; • Activité physique régulière ; • Relaxation.

En général, l’hypertension artérielle ne donne aucun symptôme susceptible d’alerter le patient. C’est fréquemment une découverte d’examen médical effectué à titre de routine.

Les appareils de mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) permettent la prise en continu de la pression artérielle. En

Dans 95 % des cas, la cause de l’hypertension artérielle reste inconnue : elle est dite «essentielle» ou idiopathique. Dans ce cas le traitement aura pour objectif de traiter le ou les symptômes à savoir faire baisser la tension.

Le mode de vie

Les signes de la maladie

La généralisation des appareils de mesure de la pression artérielle pour grand public permet au patient de surveiller sa pression artérielle dans les conditions de sa vie quotidienne.

Causes et facteurs de risque

TrAiTemenT

On parle d’hypertension artérielle permanente lorsque la TA est tout le temps élevée. Le chiffre du minima est important car il traduit directement la souplesse et la résistance des parois artérielles.

Lorsque le médecin a découvert une hypertension artérielle, il la contrôle à plusieurs reprises dans des conditions différentes : repos, effort, debout, couché, bras droit puis bras gauche... Il s’assure ainsi de sa permanence.

Une dyspnée (gêne respiratoire traduisant une insuffisance ventriculaire gauche).

Le régime peu salé

• Des maux de tête le matin sur le sommet ou derrière la tête ; • Des étourdissements ; • Des troubles visuels : mouches volantes, brouillard devant les yeux... • Une fatigue ; • Des saignements de nez ; • Des hémorragies conjonctivales ; • Des crampes musculaires ; • Une pollakiurie (envie fréquente d’uriner) ;

Une alimentation sans sel est insipide et ne peut pas être poursuivie longtemps, elle est donc rarement conseillée. En revanche une alimentation trop salée empêche le traitement de l’HTA. Il faut donc limiter les apports en sel, sans les supprimer totalement. Quelques conseils pratiques sont utiles : • Ne pas saler l’eau de cuisson des aliments ; • Ne pas rajouter de sel en mangeant (ne pas mettre de salière sur la table) ;


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page37

• Eviter les conserves industrielles qui contiennent toutes du sel et préférer les produits frais ou surgelés ; • Eviter les aliments riches en sel : charcuterie (jambon y compris), choucroute, viandes et poissons fumés, plats cuisinés, fromages... • Choisir du pain sans sel et du lait hyposodé ; • Eviter gâteaux et pâtisserie du commerce et préférer les gâteaux faits à la maison, sans sel ni levure chimique  ; • Préférer l’huile et le beurre à la margarine qui est plus riche en sel s’il n’y a pas d’hypercholestérolémie  ; • Eviter certaines eaux minérales : Vichy, Saint-Yorre, Vals, Badoit ; • Eviter le réglisse, l’andésite et le pastis sans alcool ; • Réduire la consommation de café, de tabac et de réglisse ; • Ne pas abuser des sels dits de régime car ce sont des sels de potassium qui risquent de provoquer des hyperkaliémies ; • Se méfier des produits de régime dits hyposodés qui contiennent quand même trop de sel ;

• Se méfier de certains médicaments contenant du sel (comprimés effervescents, pastilles contre la toux, sirops, poudres pour la digestion etc...). Par contre, tous les épices et condiments (sauf le sel) sont autorisés : jus de citron, persil, ciboulette, cresson, poivre, ail, oignon, thym, cerfeuil, estragon, cumin, curry, paprika, etc..

Eviter l’exposition prolongée au soleil sans protection ; Eviter les baignades si la température de l’eau est inférieure à 20°C ; Eviter les séjours en altitude à plus de 1500-2000 mètres (le voyage en avion pressurisé est autorisé) ; Pour les femmes, arrêt de la pilule à remplacer par un autre moyen contraceptif (préservatif, stérilet).

L’hygiène de vie Les conseils d’hygiène de vie sont primordiaux. Bien souvent, une hygiène de vie correcte et un régime alimentaire adapté suffisent. En cas de tension artérielle bien contrôlée, l’activité professionnelle peut être conservée ainsi que les activités sportives raisonnables (sans compétition), en privilégiant les sports d’endurance et la relaxation : marche, bicyclette, natation. Eviter les efforts physiques importants ou brutaux ; En cas d’accès d’hypertension artérielle : repos absolu ; Eviter les soucis et contrariétés (des sédatifs sont parfois utiles) ;

37


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page38

La vogue du mois

Photos Stephane Tourné • direction artistique Mo-Sow

LAuRENCE BARRoS

Sénégalaise de new-york Photo : Par Stépane Tournet 38


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page39

Laurence

BARRoS De l’ambition à revendre

Ce nom ne sonne pas sénégalais certes, mais celle qui la porte est bel et bien Sénégalaise bon teint. Laurence Barros, fait partie de nos compatriotes qui ont réussi, mais qui se voilent du drap de l’humilité par principe. Née au Sénégal, Laurence Barros a fait ses études aux Etats-Unis où elle vit depuis 14 ans. Ces études ont été couronnées de succès, puisque cette belle femme de bonne famille a décroché des diplômes qui peuvent faire pâlir de jalousie plus d’un. En effet, Laurence est titulaire d’un bachelor (maîtrise) en Finance - Investment / banking et d’un Master en administration publique et Analyse des politiques et Evaluation de programmes publics). Forte de ces parchemins, elle intègre et travaille depuis 4 ans dans une boîte très célèbre au pays de l’Oncle Sam. Très ambitieuse, Laurence vise loin dans sa carrière. Elle

veut travailler ni plus, ni moins, pour le compte du Gouvernement américain. A défaut, elle veut devenir la représentante politique de la boîte dans laquelle elle travaille actuellement. Cette femme, à la tête bien faite, n’a pas que le travail dans la vie. Elle sait également consacrer un peu de son temps à ses hobbys. C’est une fana de la mode, au point que c’est elle-même qui fait les designs de ses vêtements. Elle compte aller plus loin en créant sa propre ligne de vêtements. Autre lubie de cette ambitieuse: les voyages. Elle aime découvrir d’autres cultures pour s’enrichir. C’est pourquoi, Laurence ne reste jamais trois mois sans voyager. Pour finir, Laurence, c’est un cœur à prendre qui n’a pas encore connu les douleurs de l’enfantement. Paco Jackson

39


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page40

People

Elections Miss Sénégal 2012

De gauche à droite : vanessa Edorh Miss diaspora, ndèye Marie diaw, Miss Kaolack (2e dauphine), Penda ly, Miss dakar, élue Miss Sénégal, Mariama thiam, Miss thiès (1e dauphine)

Penda Ly de Dakar et Vanessa Edorh de Paris, ont été les plus belles filles de cette année. Cette élection Miss Sénégal 2012 était placée sous le thème de la Paix et de l’Unité ; la finale Miss Sénégal s’est déroulée Samedi 28 janvier au Méridien Président (King Fahd Palace). La belle Miss Sénégal 2012, avec aisance et élégance, a su durant tout le défilé, ravir la vedette aux autres candidates par sa beauté et son intelligence. Elle a relégué au second plan toutes ses rivales. Mariama Thiam de Thiès, 19 ans, est arrivée en deuxième position, suivie de Ndèye Marie Diaw, la Miss Kaolack, étudiante de 22 ans en deuxième année de Droit des Affaires à l’Université Dakar-Bourguiba. L’autre beauté à s’être fait remarquer c’est Vanessa Edorh, métisse Grecque, Capverdienne, Sénégalaise et Togolaise. Vanessa est une fille à forte personnalité venue représenter les Sénégalaises de France. Elle a séduit le public par sa beauté et sa facilité à manier la langue de Molière.

Penda Ly, Miss Sénégal 2012

40

Il faut noter que cette édition 2012 était placée sous la Présidence d’Honneur du Chef de l’Etat, du Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye et de Thierno Lô, ministre du Tourisme, entre autres autorités. La marraine Sophie Ndiaye a remis à Djiby Ndiaye son trophée des Ciseaux d’Or 2012; les artistes Viviane Chedid, Queen Bizz et Papa Ndiaye Thiopet, ont pris part à la soirée. L’excellent Dj Boub’s a été comme d’habitude magistral, sous la supervision de «l’homme de tous les temps», Moise Ambroise Gomis, qui mérite la Légion d’Honneur par son abnégation. La soirée fut magnifique, avec un Jury qui s’est montré fin connaisseur. Paco Jackson


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page41

La très jolie Tacko Thiam, Miss Sénégal 2011 et Penda Ly, Miss Sénégal 2012

Les jolies femmes étaient à l’honneur

Le Patron Moïse Ambroise Gomis

Adja Thiam, la grande coiffeuse

Les vainqueurs des Ciseaux d’Or avec Mame Diarra Et Emma, deux anciennes mannequins

Les honorables membres du Jury de l’Edition 2012

Les invités d’Honneur

Toujours de charmantes créatures sénégalaises

La talentueuse Viviane et l’incontournable de La charmante Queen Bizz et le Maestro Pape Thiopet ont cassé la baraque la Jet Set Tange

41


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page42

a r o p s a i D

Chérif NDiAyE Top model

Photos Stephane Tourné direction artistique Mo-Sow Interview Balthazar

42


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page43

C

hérif ndiaye est un jeune sénégalais parti aux etatsUnis après le bac, avec l’aide de son frère établi au pays de l’Oncle Sam. Le destin l’aura amené à embrasser le métier de mannequin. Un cercle très fermé, où il n’ est pas évident pour un africain d’entrer. Pourtant notre compatriote parvient à s’y illustrer, mais il conserve intactes ses racines sénégalaises et revendique un certain ancrage dans la spiritualité.

démarre dans le métier ? Ici et ailleurs…

en vogue : Tu es une référence parmi les mannequins africains. Comment as-tu commencé ?

C'est un problème qui existe depuis toujours. Et j'espère que ça changera un jour, bientôt. En Europe ou aux Etats-Unis. La plupart des produits vise une clientèle majoritaire de blancs, ayant aussi un pouvoir d’achat plus important. Les Blacks étant minoritaires en terme de marché, c'est compréhensible que nous soyons moins présents dans les campagnes publicitaires.

Chérif Ndiaye: J'ai été approché par un photographe. Et après beaucoup d'hésitations j'ai décidé d'essayer. Et avec l’aide de Dieu j'ai eu la chance de signer avec une petite agence de Los Angeles et très rapidement j'ai commencé a décrocher des contrats ici et là. Ensuite j'ai choisi de m'entourer de gens positifs comme Michael Maddox qui m’a beaucoup aidé avec ses conseils dès le début. Tu as choisi de vivre à Los Angeles ? Est-ce que c’est à cause de ton métier de mannequin ? Depuis que je suis petit j'ai toujours voulu vivre à Hollywood, à Los Angeles. Mais je n’ai jamais pensé venir ici pour devenir mannequin. Mon frère vivait déjà à Los Angeles. Alors, après mon BAC, je suis venu pour faire des études supérieures. J’étais étudiant lorsque qu’on a vu que j’avais des prédispositions pour le mannequinat . Quelles sont les qualités requises pour être un bon mannequin ? Que conseillerais-tu par exemple à un jeune qui

La personnalité est très importante. Se faire remarquer, pas seulement grâce à des atouts physiques, mais surtout par son caractère. C'est un métier très compliqué, donc je conseillerais beaucoup de précautions. Il faut tout d'abord être honnête avec soimême; avoir conscience qu'il y a de la compétition et pour cela, il faut un minimum de préparation. Donc il est primordial de s'entraîner et de s'occuper de son corps. Bien sûr, il faut aussi être patient et faire en sorte de toujours laisser une excellente impression, que ce soit lors d’un casting ou d’un job. Car les clients se rappellent toujours de ce détail. Que penses-tu de la présence limitée des blacks models sur le marché ?

Quel est ton meilleur souvenir en photo ? Un temps fort de ta carrière ? Ah, les souvenirs sont trop nombreux; de Malibu à Waïikiki, j'ai l'embarras du choix. (Rires). Mais, Target est un de mes meilleurs clients, très fidèle et loyal. Je prends tous mes contrats à coeur et je les respecte tous de la même façon. Je prends chaque job comme s'il était le dernier et je tâche de donner le meilleur de moi-même.

mode et du cinéma vers celui de la Da’wah. Je souhaiterais être un vrai ambassadeur du message de l'Islam. Tu reviens souvent à Dakar ? Estce que le Sénégal te manque ? Oui, je viens souvent et le Sénégal me manque tout le temps. C’est là que sont mes racines, ma famille. Pour toi qui évolues dans le monde de la mode, à quoi attribues-tu le manque de reconnaissance de la mode africaine en Europe ou aux Etats-Unis ? La mode est un monde de diversité. Chaque coin du monde a ses propres styles, ses propres tendances. La mode Africaine est bien reconnue, mais si les Africains eux-mêmes ne portent pas les designs africains en Europe ou aux Etats-Unis, alors ça prendra plus de temps. Justement, puisqu’on en parle, tu crées une ligne de vêtements, peux-tu nous en parler ? Oui, en effet, j'ai créé ma propre marque, « Aduman », que je développe depuis 2005. Et je présenterais ma nouvelle collection à Dakar, puis en Europe et partout ailleurs. Fermes les yeux, tu te projettes dans l’avenir, dans vingt ans, comment te vois-tu ? L'avenir appartient à mon Créateur et si je suis toujours de ce monde, in cha Allah, je continuerais à dire: « God Is Great », traduction de « Allahou Akbar ».

Du mannequinat au cinéma, tu y penses ? Oui, j'y pense et je prends des cours d’acteur depuis quelques années. Mais mon coeur est vraiment dans la spiritualité. La religion musulmane. Mon rêve, c'est de faire une transition du monde de la

43


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page44

L'avenir appartient à mon Créateur et si je suis toujours de ce monde, in cha Allah je continuerais a dire « God Is Great » traduction de « Allahou Akbar ».

44


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page45

45


7

EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:56 Page46

les

2 1 0 2 r u o p s le b a n r u o t n Inco SERIgnE chEIKh SIdy MOKhtAR MBAcKE Le Khalife général des Mourides a déjà marqué cette année 2012. Pour bénéficier d’un ndigueul en vue de l’élection présidentielle, tous les candidats se sont rués à ses pieds lors du Magal. Mais en vain. Le Saint homme a placé tout le monde sur le même pied d’égalité. Il s’est abstenu de donner une quelconque consigne de vote. Le marabout perpétue ainsi le principe qu’il s’est imposé depuis le début de son khalifat, c’est-à-dire être à équidistance de toutes les chapelles politiques.

MAcKy SAll Le leader de l’APR et candidat à la présidentielle sera sans aucun doute l’un des favoris de ce scrutin. D’ailleurs, tous les sondages le donnent déjà vainqueur au second tour. Il faut dire que l’homme a eu le flair de descendre très tôt sur le terrain après la création de son parti; au point qu’aujourd’hui, l’APR a fini de faire le maillage du territoire national et est bien présente dans la Diaspora. Suffisant, pour prédire que Macky fera partie des hommes politiques qui marqueront cette année 2012.

PAPE dIOP Le président du Sénat est l’un des poids lourds de l’Etat, en tant que deuxième personnalité et également une grosse pointure du Pds, dont il est le bras financier. Grâce à sa fidélité à Wade, cet homme d’afffaires qui a réussi dans le maréyage, a su gravir les échelons jusqu’à occuper des postes stratégiques comme la présidence de l’Assemblée nationale pendant longtemps et actuellement la présidence du Sénat. Il ne fait aucun doute que Pape Diop fait partie des personnages clés de l’après Wade au sein du Pds.

46


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page47

SOUlEyMAnE ndéné ndIAyE Par ces temps-ci, le Premier ministre se distingue particulièrement par ses déclarations guerrières. On l’a vu critiquer vertement la candidature de Youssou Ndour. Mais si nous l’évoquons ici, c’est parce que Souleymane Ndéné Ndiaye, en sa qualité de directeur de campagne de Wade, est sans aucun doute incontournable en cette année 2012. En effet, il détient un butin de guerre considérable.

lEnA SEnE La directrice de campagne d’Idrissa Seck sera à coup sûr l’attraction de cette élection présidentielle. La fille d’Ibrahima Sène, en plus d’être une beauté affriolante, est une femme à la tête bien faite. Ce n’est pas pour rien qu’elle a effectué son stage à la Maison Blanche. Avec elle, Idrissa Seck, trouve une femme qui pourrait beaucoup lui apporter sur le plan marketing. Rien à dire, 2012 se fera avec Léna.

OUSMAnE tAnOR dIEng Le candidat du parti socialiste en sera à sa deuxième tentative à l’élection présidentielle. En 2007, il avait enregistré un score notable de 13 %. Cette année, il a encore des chances de faire partie du trio de tête. Il est et restera un acteur majeur de la scène politique sénégalaise, même s’il a déjà annoncé que cette présidentielle est la dernière à laquelle il se présentera.

yOUSSOU ndOUR S’il y a une personnalité qui a déjà marqué de son empreinte cette nouvelle année, c’est bien lui. L’artiste interplanétaire et homme d’affaires, en s’alignant à la course au fauteuil présidentiel, a fait le buzz au niveau mondial. En témoignent les plus de 600 articles de journaux qu’on lui a consacrés au lendemain de sa déclaration. A ce titre, qu’il gagne ou pas, il fera partie des gens dont on parlera le plus cette année.

47


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page48

t r e v u o r u e A co

Samuel

ETo’o Le roi du football africain

C

onnaissant Samuel Eto’o depuis de nombreuses années et étant son ami, M. Paco Jackson Thiam, le patron du Magazine En Vogue, a voulu par ce biais s’entretenir avec lui à propos des rumeurs concernant une prétendue relation amoureuse avec la mannequin Adja Diallo. Sur beaucoup d’autres sujets aussi, la star du football mondial a bien voulu éclairer la lanterne du public, en exclusivité pour nos lecteurs. Entretien

48


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page49

en vogue : Quel commentaire faites-vous de la sanction que vous a infligée la Fecafoot ?

fait pour assainir l’atmosphère au sein de l’équipe nationale du Cameroun ?

Samuel Eto’o : Je pense qu’une sanction n’est jamais agréable quand ça arrive ; c’est clair que ça ne plait pas à tout le monde, surtout à celui qui est sanctionné et je ne veux pas parler du nombre de matchs, qui est quelque chose de très fort. La suspension est de huit mois, ce qui fait cinq matchs. Les commentaires que les journalistes font sur moi par rapport à la sanction, me laissent indifférent. Je sais ce que je vaux, comment je fonctionne et je sais le talent que j’ai. Le foot, c’est mon métier et je ne vais pas laisser les gens me manquer de respect, on ne me parle pas mal. Je me suis toujours battu et je sais ce qu’est la discipline. Bref, c’est de la pure jalousie si je suis sanctionné.

Pour qu’il n’y ait plus de conflits entre dirigeants et joueurs, il faudrait qu’on aille vers l’essentiel, c’est-à-dire l’intérêt de la nation ; qu’on mette de côté tout ce qui peut nuire aux bonnes performances de l’équipe ; sélectionner les meilleurs joueurs camerounais et les faire encadrer par des dirigeants compétents et un staff performant.

Qu’est-ce que cela vous fait de ne pas disputer la CAN 2012 avec le Cameroun ? Cela me fait mal de ne pas disputer cette CAN, car tout footballeur qui se respecte doit aimer les grandes compétitions en Afrique pour le plaisir de son peuple. Hélas, ça sera pour une prochaine fois. D’autres grands rendez-vous arrivent d’ici peu. Qui sont vos favoris à cette CAN ? Quel est votre pronostic ? Je suis pour le Gabon et la Guinée Equatoriale. Je suis désolé pour le Sénégal qui a fourni beaucoup d’efforts et qui aurait pu aller loin. Hélas, ce sont les aléas du football ; il ne faut pas se décourager. Il faut pousser cette équipe. J’ai décidé de supporter toutes les équipes, mais spécialement le Gabon. Pensez-vous que le niveau risque de baisser avec l’absence d’équipes comme le Nigeria, l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Cameroun ? Bien sûr ; le Cameroun, l’Egypte, Afrique du Sud et le Nigeria, sont des équipes très fortes. Donc cela va sans aucun doute se faire sentir. Ces équipes comptent aussi des joueurs professionnels de haut niveau, mais c’est quand même ce qui fait le charme du football. Le football camerounais est gangrené par des conflits à répétition entre joueurs et entre dirigeants et joueurs. Selon vous, qu’est-ce qui doit être

Qu’est-ce qui vous a convaincu de signer à Anzhi ? Je n’ai plus rien à prouver dans le football ; j’ai tout gagné, sauf une coupe du monde et pour moi, c’est un nouveau challenge que de découvrir un autre univers footballistique et de bien gagner ma vie aussi ; car après les médailles, il faut un compte bancaire bien garni pour l’avenir de mes enfants et de ma famille. Pensez-vous rejouer dans un grand championnat européen ? Pourquoi pas, c’est possible ; Dieu est le Maître de l’Univers et je crois en Lui et à ma destinée. Vous êtes réputé être un grand jet-setteur. Cela va-t-il de pair avec le sport de haut niveau ? Cela dépend du contexte ; de temps en temps, faire autre chose que le football ne nuit pas. Aller au restaurant avec sa famille, faire du shopping, vont de pair avec le côté glamour du football. Et puis, j’aime la vie. Parlez-nous un peu de vos prétendues relations avec Adja Diallo Cette fille, je ne la connais pas ; elle a essayé de me contacter via face book, en m’envoyant un message mais ce qu’elle y raconte ne m’intéresse pas, car mes amis je les choisis personnellement. Je n’ai pas besoin de la connaitre.

Pourquoi avez-vous décidé de divorcer ? Il y a des hauts et des bas dans une vie de couple ; ainsi va la vie et je la prends avec philosophie. Il semblerait que la nouvelle élue de votre cœur est Karina Idjatu Tavarez Ma vie privée ne regarde personne, mais Karina est une bonne personne avec des valeurs et des principes ; je l’apprécie et la respecte, j’ai l’intention de me marier avec elle et je n’attends que sa décision. Connaissez-vous Aziz Fashion? Si oui, quelles sont vos relations ? Une fois, il a essayé de me vendre des colliers et après il voulait qu’on se photographie ensemble. Il n’est pas mon ami, je l’ai vu juste une fois dans ma vie. Mes amis à Dakar, sont connus. Qui sont vos amis Sénégalais ? Quand je suis venu à Dakar avec l’équipe du Cameroun, le peuple sénégalais m’a réservé un accueil plein d’humanités et puis c’est le pays de mes amis : El Hadj Diouf, mon frère Paco Jackson, Tony Sylva et IB de Genève. Quels sont vos liens avec le Gabon ? C’est un pays frère, le président Ali Bongo est mon ami et frère ; il me consulte dans divers sujets. Le mot de la fin ? Bon courage et ne lâche rien, comme un lion indomptable, mon frère Paco, bonne chance pour ton groupe de presse. A bientôt ! Paco Jackson

Et ce qu’on a raconté à propos du Radisson ? Pour ce qui est de sa venue à l’hôtel Radisson Blu quand j’étais à Dakar, en tant que joueur professionnel, des millions de camerounais comptaient sur moi pour qualifier notre équipe, donc je n’étais pas venu en touriste ou pour m’amuser. Bref, je n’ai pas eu le temps de rencontrer une femme, encore moins d’acheter des colliers à son ami.

49


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page50

société

témoignage homo

Le vécu boulversant d’un metisse sénégalais homosexuel

A

ppelons le Papis. Sénégalais de père, français de mère, il est né et a grandi en France. Sa particularité, Papis est un homosexuel qui a fondé une famille avec une femme française. Une histoire inextricable que lui-même prend le soin de raconter. « J’ai rencontré Alice en classe de seconde. On avait 15 ans et on vivait dans une petite ville bourgeoise de province. J’étais externe, elle, interne. On est devenu immédiatement complices. Tous les matins, elle m’attendait à l’entrée du lycée. Je lui faisais ses devoirs d’anglais et elle, mes exercices de maths. Il n’ y avait aucune ambigüité entre nous. A l’adolescence, j’avais flirté avec un jeune voisin. Mais, toutefois, ma vie, je l’imaginais avec une femme et des enfants, une famille, quoi ! Par la suite, Alice a redoublé sa seconde. On s’est un peu éloigné, nous n’étions plus dans la même classe. Le bac en poche, je suis parti m’installer à Paris et je l’ai invitée à passer un week-end dans mon petit studio. Nous avons dormi dans mon canapé-lit et discuté comme deux filles jusqu’au petit matin. Notre histoire d’amitié a repris là où elle s’était arrêtée. Recalée au bac, elle a décidé de redoubler sa terminale…à Paris. Deux ou trois fois par semaine, elle venait dormir à la maison sans que rien ne se passe. Nous étions bien ensemble, nous n’avions pas besoin de plus. Cette situation un peu bancale me convenait. Je pouvais continuer à fantasmer sur les mecs, en cachette. Mais mon secret me pesait, j’avais tellement envie de me confier à elle, et à elle seule ! Pour mes 20 ans, je l’ai invitée au resto et je lui ai tout dit. «Ça ne m’étonne absolument pas», m’a-telle répondu calmement. Elle s’en doutait depuis le début. Cette confession m’a libéré d’un poids énorme. Avec elle, je pouvais être enfin moi-même. Quelques semaines après, je suis sorti avec un garçon : j’assumais enfin. Il ne me plaisait pas du tout, mais il était fou de moi, ça me flattait. Dans la foulée, j’ai organisé une soirée avec des amis pour officialiser cette rencontre. J’ai évidement invité Alice…qui n’a pas supporté de me voir avec quelqu’un. Folle de jalousie, elle m’a dragué de manière éhontée. Son attitude a jeté le trouble. Nous nous sommes revus le lendemain pour un « débriefing ». Pour la première fois, nous avons osé parler des

50

sentiments que nous éprouvions l’un pour l’autre. Mais quels sentiments ? Une immense tendresse, à n’en pas douter, mais teintée de peur. Envisager d’aller plus loin, pour moi, c’était comme sauter d’une immense falaise. Pour elle, c’était prendre le risque de souffrir. Nous nous sommes quittés avec nos doutes. J’ai passé un mois aux Etas-Unis. Nous nous sommes beaucoup manqués. A mon retour, j’ai plaqué ce type que je n’aimais pas et nous nous sommes retrouvés…Pendant un mois, nous avons joué au chat et à la souris. Je l’aimais, c’était certain, je la trouvais jolie, mais étais-je attiré par elle ? J’étais surtout très angoissé de la décevoir comme amant, moi le puceau qui ne connaissait rien aux filles. Mais je n’avais pas le choix…Quand je ne la voyais pas pendant deux jours, j’en étais malade à crever. J’étais forcément amoureux ! Finalement, je me suis lancé. J’ai cherché à l’embrasser. Elle a refusé : j’étais homo, elle ne voulait pas perdre un ami. J’ai insisté…elle s’est laissé faire. Et on ne s’est plus quitté ! Avec le recul, cette période a les couleurs d’un âge d’or. J’étais rassuré sur ma virilité. J’étais «normal». J’étais amoureux d’une femme, je la désirais et lui faisais l’amour tous les jours. Cependant, dans la rue, je continuais à mater les mecs, mais nous en faisions un sujet de complicité. Les autres femmes ne m’intéressaient pas. Alice ne se sentait pas menacée. Mais elle était quand même convaincue que je la quitterai un jour pour un homme. Elle nous donnait encore une dizaine d’années : « Tu partiras à 40 ans, quand tu feras ta crise de milieu de vie», me disait-elle. Tranquillement. Je niais farouchement : «Non, tu as tort, c’est toi que j’aime». Notre premier enfant Antoine, est né quatre ans après, en 2000. Le bonheur. Puis la routine. Et le ver a rongé la pomme. J’avais 27 ans, et toute la vie devant moi. Je me suis remis à penser aux mecs, de plus en plus fort. Je me suis transformé en animal, incapable de refréner mes pulsions. J’a commencé à la tromper. Je ne connaissais pas le nom des types avec qui je baisais : de simples coups que je recrutais dans les bars ou sur Internet. J’inventais des réunions tardives. Mais à 20 h 30, j’étais à la maison quoi qu’il ad-

vienne. Je n’aurais manqué pour rien au monde le bisou du soir à mon fils. Malgré ma culpabilité, j’étais heureux de retrouver Alice. Elle ne se doutait de rien, enfin je crois. Mais au fil des mois, j’ai pris de plus en plus de risques. Il m’arrivait de ressortir une fois qu’elle était couchée. Elle a commencé à comprendre que je faisais le mur. Comme une mère, elle attendait que je revienne pour se rendormir. Je n’arrivais plus à me regarder dans la glace. Elle souffrait terriblement. Elle ne me reprochait pas mes trahisons, c’était comme un marché entre nous. Elle préférait fermer les yeux et me garder. Au fil du temps, l’ambiance est peu à peu devenue irrespirable à la maison. On se disputait sans arrêt à propos de tout, de rien. On continuait quand même à faire l’amour tous les soirs ou presque. J’étais boulimique de sexe. Alice était obligée de me freiner. Et puis en janvier 2004, je suis tombé éperdument amoureux d’un bellâtre manipulateur. Dix mois avant la naissance de ma fille. Un amour resté platonique. Dès qu’il claquait des doigts, je traversais Paris pour le retrouver. J’arrêtais de vivre s’il cessait de me donner des nouvelles. Je ne pouvais plus compartimenter ma vie comme je l’avais fait jusqu’à présent. Alice pensait pouvoir me retenir grâce à notre deuxième enfant. Ce fut l’inverse. Lorsque Sophie est née, ma vie était un grand n’importe quoi. Comme tous les couples, on s’est séparé dans la douleur. Notre amitié, notre tendresse ont malgré tout refait surface, avec le temps. Quand j’ai rencontré Philippe, je l’ai présenté aux enfants comme « un ami », puis à Alice très rapidement. Au fil du temps, elle l’a adopté. Philippe et moi sommes restés huit ans ensemble, une période durant laquelle nous avons été très proches tous les trois. On se voyait régulièrement, on s’invitait en week-end. Aujourd’hui, je suis de nouveau amoureux. J’ai présenté Pierre à Alice. L’incontournable Alice, qui n’ a pas refait sa vie. Ma sœur, mon amie, la mère de mes enfants, celle que j’appelle tous les jours. Mes petits copains doivent l’apprécier sinon je romps. Je suis incapable de choisir. Finalement, d’un commun accord, nous vieillirons bien ensemble… Pape Thiam


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page51

société

De l'âge des footballeurs africains taper sur la balle, contrôler, marquer des buts et réduire son âge: c’est le casse-tête des footballeurs africains. Ils ont tous, deux âges. l'âge qu'ils donnent en signant avec un club occidental et leur âge réel. tout le monde le sait, mais personne n'en parle. Sujet tabou. En Afrique, ils atteignent la puberté avant l'âge...

à

qui la faute? Les parents qui estiment que la réussite n'est qu'au bout de 21 ans d'études sanctionnées par un doctorat? Ces parents qui étouffent toute tentative de rébellion (comprenez développement de talent footballistique), quitte à sacrifier l'enfance de leur progéniture. Plutôt crever que d'avoir un enfant footballeur. Ces étouffeurs de rêves ont ralenti ou anéanti plus d'une carrière. Mais ça, c'était avant qu'ils ne comprennent que le football est une grosse machine à sous, pour ceux qui réussissent bien sûr. Maintenant, en Afrique, les gosses reçoivent un ballon à leur premier anniversaire. Donc la faute pourrait se trouver du côté des adeptes de « j'attends d'aller en Europe pour travailler ». Ces gars ont comme tout le monde connu la rentrée des classes, pour être virés à 8h15. Ils ne veulent pas devenir ouvriers, pas classe du tout, en fait aucun métier n'est assez bien pour eux. Résultat des courses, ils vadrouillent durant un quart de siècle, pour se réveiller à leur 26ième anniversaire avec une obsession: je veux devenir footballeur. Ils voient dans ce choix, la possibilité d'atteindre l'eldorado, de remplir leur poche et de satisfaire leur narcissisme démesuré. Ils intègrent alors les championnats de quartier, pour accéder aux régionaux, puis aux nationaux et peut-être même la ligue 1 des pays d'Afrique. Sauf que 10 années se seront écoulées entre temps. Donc quand les recruteurs occidentaux repèrent l’un d’entre eux , ayant un talent avéré, on leur fournit un âge inférieur à l’âge réel . Papiers à l'appui. Ah oui, il faut le savoir, réduire son âge est un jeu d'enfant en Afrique, il suffit de bien vouloir se séparer de quelques billets de banque et le tour est joué. En fait, tout ceci n'est qu'un jeu, où chacun se croit plus malin. Les clubs occidentaux achètent les nouveaux talents de « 16 ans » (qui ont en réalité 26 ans) et boudent ceux de 20 ans, qui auront eux aussi recours à la démunition de leur âge, pour espérer faire une carrière de 10 ans. Car un orga-

georges wéah, le meilleur footballeur africain de tous les temps

nisme de 36 ans ne peut pas être aussi performant que celui de 20 ans. C'est la dure loi de la nature, on ne peut hélas rien faire contre de vieilles cellules. Les footballeurs africains l'ont compris, ils créent des centres de formation où les passionnés du ballon rond sont pris en charge à bas âge. C'est sûr, le joueur africain qui réfléchit à deux fois avant de donner son âge réel, est une espèce menacée de disparition ! Khady Ndiaye

51


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page52

e t r e v u o c é D

Papis demba

CiSSE

«J’ai failli devenir chauffeur» «PaPis DEmba cissééé», c'Est ainsi quE l'attaquant Etait acclamé Par lEs suPPortErs DE Fribourg, lE club qui a véritablEmEnt révélé son talEnt. titulairE inDiscutablE DE l'équiPE nationalE Du sénégal, il rEnD FiEr son PEuPlE, mais aussi Et surtout sEs ParEnts. PaPis DEmba cissé Est un hommE humblE, Poli Et qui n'attEnD quE lE rEsPEct DE son Prochain. son statut actuEl Fait rêvEr Plus D'un, mais la viE Est loin D'avoir été toutE rosE, Pour lE nouvEl attaquant DE nEWcastlE. envogue : À quand remontent vos débuts dans le football ? P.Cissé : Comme tout sénégalais, j'ai commencé dans la rue, ensuite j'ai été dans l'école de football «Tonerre Diallo» de Sédhiou. à l'adolescence, j'abandonnais peu à peu les entrainements, pour apprendre à conduire; je voulais être chauffeur. J'ai même fait un an de campagne de vaccination en tant qu'apprenti-chauffeur. Ce choix n'enchantait pas trop mon père, il voulait que je continue mes études. J'ai donc arrêté la conduite. Et puis j'ai commencé à jouer dans les na vétanes, avec l'ASC Jules Kounda; j'étais le meilleur joueur du département. Ainsi, un thiessois travaillant à Sédhiou, m'a amené à la cité Senghor pour y jouer. Comment êtes-vous passé des navétanes aux clubs? Mon oncle rufisquois a eu vent de mes exploits sur le terrain, il est venu me voir jouer. C'est là qu'il m'a inscrit dans une école de football; son objectif était de me construire une carrière professionnelle. Moi j'ignorais qu'on pouvait évoluer de la sorte dans le foot. Je jouais pour le fun; mon souhait était de devenir chauffeur.... J'ai passé un an au centre de formation liberté 6 Bastia avant de me retrouver au Jaraaf. Parlez nous de votre passage au Ja-

52

raaf de Dakar ?

Et une fois à Metz?

Après une journée chez les Cadets et une chez les Séniors, j'ai été chez les Espoirs. Le coach oubliait de me faire jouer; mais ce qui l'avait marqué c'était ma ponctualité, j'arrivais à 6h alors qu'on commençait à 8h. C'est ainsi qu'il m'a fait jouer, alors qu'il avait déjà son attaquant. J'ai donc été titulaire au tournoi du Parlement, où le Jaraaf était représenté par les Espoirs.

J'étais au centre de formation avec l'équipe réserve, pour m'adapter rapidement. 4 mois après, j'ai signé un contrat professionnel de 3 ans. J'avais rejoint les professionnels, mais ils m'ont prêté à Cherbourg pour que je termine ma formation.

Ce tournoi a été un tournant important dans votre carrière? Absolument, c'est là que L'AS douane m'a remarqué. Deux semaines après, Mbaye Diouf Dia me faisait une proposition intéressante et l'histoire avec l'AS douane débuta. C'était une belle expérience, nous étions 2ème du championnat et on a gagné la Coupe du Sénégal; d'ailleurs, j'avais marqué le deuxième but de cette finale. Comment avez-vous atterri à Metz alors? Jean Fernandez est venu me faire effectuer un essai au Sénégal, car je n'arrivais pas à obtenir le visa. Il a assisté à un match qu'on disputait contre une équipe angolaise, dans le cadre de la Coupe des Confédérations. J'ai marqué le premier but de ce match, au stade Ngalandou Diouf de Rufisque. Après ce match, Metz m'a fait signer un contrat de stagiaire pro d'un an.

Comment s'est passé votre séjour à Cherbourg? Cherbourg restera à jamais dans mon coeur. J'y ai connu de très bonnes personnes, dont Pape Amadou Ndiaye, un défenseur central. Il m'a beaucoup aidé à m'adapter. Coté foot, Cherbourg était au niveau national, un championnat assez dur, car on n’avait pas beaucoup de moyens. Un jour, nous avions fait 12h de route pour jouer un match à Metz, qui s'est soldé par un nul, sûrement à cause de la fatigue (rire). Je suis resté 8 mois à Cherbourg et si ma mémoire est bonne, j'étais parmi les 5 meilleurs buteurs avec13 buts . Après Cherbourg, vous retournez à Metz; comment s'est faite votre intégration dans l'équipe professionnelle? Elle s'est faite de manière assez simple. Le coach qui m'encadrait au centre de formation avait récupéré l'équipe pro; il m'a dit: « vas en vacance, à ton retour tu intègres l'équipe A »


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page53

Ce fut la naissance du fameux duo GuèyeCissé, que je formais avec Babacar Guèye. On s'est entendu dès le premier match; on était les attaquants titulaires jusqu'à la montée de Metz en ligue 1. Vous avez été l'un des acteurs phares de la montée de Metz en ligue 1 et pourtant le club vous prêtera à nouveau... Après quelques matchs, ils ont décidé de me prêter, car selon eux, je n'avais pas l'expérience nécessaire pour jouer en ligue 1. Ils avaient recruté de nouveaux attaquants alors que j'avais largement participé à la montée de Metz en ligue 1. Le coach m'a clairement fait comprendre qu'il préférait que j'aille jouer ailleurs plutôt que de rester à Metz, sur le banc. Je suis donc parti à Châteauroux; par ailleurs, l'attaquant qui m'avait remplacé n'est resté que 6 mois. Qu'est-ce que vous avez retenu de votre expérience à Châteauroux; car passer de la ligue 1 à la D2, ne devait pas être évident? Mon passage à Châteauroux n'était pas terrible, déjà nous étions en D2 et le coach qui m'avait amené la-bas est tombé malade. Il fut remplacé par le directeur technique qui, à mon avis, ne m'aimait pas. Il me mettait à l'écart et ne me convoquait même pas lors des matchs. Je restais à la maison et j’en profitais pour faire un barbecue (rire). Ça devait être frustrant? Bien sûr, d'autant plus que j'ignorais les raisons de cette mise à l'écart. L'entraineur de la deuxième équipe de Châteauroux regrettait de ne pas m'avoir dans son groupe. Sans vouloir me vanter, j'ai égalisé dès mon premier match avec l'équipe de Châteauroux; j'y ai marqué 4 buts avant l'arrivée du directeur technique. Ça faisait mal, car j'étais en prêt, j'avais envie de jouer, de montrer à Metz qu'il pouvait compter sur moi. C'était vraiment dur, mais beaucoup de footballeurs sont passés par là. Tout peut arriver dans ce métier, il faut être fort mentalement. Mes cinq mois à Châteauroux sont mémorables; mais j'ai suivi les conseils de mon père: bien travailler aux entrainements et attendre mon retour à Metz. La saison suivante, Metz redescend en D2 et vous êtes rappelé... Oui et j'ai joué tous les matchs (rire). Je me souviens du match contre Châteauroux, je jouais contre l'entraineur! Mon plus beau but de cette année, je l'ai marqué ce jour là. J'avais fais un doublé, c'était ma revanche. Dieu fait bien les choses. à la fin du match, j'ai été saluer le coach de Châteauroux; il m'a conseillé de continuer sur cette lancée, j'ai répondu: «je suis mandingue»... Cette année là, j'étais le second meilleur but-

teur de la ligue 2 avec 17 buts. On a raté la montée en L1 de justesse. J'ai donc continué en D2, où j'ai marqué 10 buts en 6 mois avant de rejoindre Fribourg.

luer au niveau international, mais tout le monde n'a pas la chance de briller en équipe nationale; comment s'est fait votre recrutement?

Comment s'est fait le passage de Metz à Fribourg?

Les dirigeants de l'équipe nationale, m'ont vu jouer à Metz, j'ai été contacté par le directeur technique, puis par Amara. L'équipe était en pleine reconstruction et j'ai eu la chance de faire partie des nouveaux recrutés. Ça fait 2 ans que je suis dans l'équipe de mon pays et c'est une grande fierté pour moi.

Babacar Wane du staff de Fribourg avait assisté au derby, Metz /Strasbourg... Un bon match. Il a constitué un dossier sur moi et l'a déposé sur le bureau du coach de Fribourg. Le club me voulait dès le début du championnat mais le montant du transfert était trop élevé. Dès mon arrivée en Allemagne, le coach a impérativement voulu me faire jouer. Au premier match j'ai eu 70 minutes d'observation avant de jouer. Le coach était satisfait de ma performance, du coup j'ai joué les 90 minutes du derby Fribourg / Stuttgart. On a perdu ce match car le but que j’avais marqué avait été invalidé par l'arbitre de touche. Le match suivant j'ai marqué mon premier but avec Fribourg, c'était à Frankfort. J'étais vraiment heureux, parce que le coach comptait sur moi, c'était beaucoup de pression. Grâce à Dieu, j'ai réussi à marquer 6 buts et on s'est maintenu en ligue 1. L'année suivante, c'était l'explosion avec Fribourg... Je peux dire que la saison 2010/2011 était ma meilleure année en tant que footballeur. J'ai marqué 22 buts, j'étais encore le 2 ème meilleur buteur; j'adore être deuxième (rire). J'ai pu montrer de quoi j'étais capable.

Quel est le match qui vous a le plus marqué? Celui contre le Cameroun, c'était un match vivant que tout footballeur rêve de jouer. Un Sénégal/Cameroun sonne comme un derby. On a pris 4 points contre eux, c'est quelque chose d'extraordinaire. Vous êtes 8 talentueux attaquants dans cette équipe, ça ne crée pas de la jalousie? Pas du tout, ça fait plaisir d'être dans ce groupe où tout le monde est talentueux, on peut compter les uns sur les autres. Côté vie privée, il paraît que vous sortez avec Titi... (Rire) Je ne la connais même pas; la seule seule fois où je l'ai aperçue, c'était lors d'une cérémonie de remise de trophées où elle chantait. J'ignore d'où vient cette rumeur. Avez-vous une copine? Non, je suis célibataire.

C'était votre meilleure année parce que votre salaire a aussi augmenté, non?

Ah bon?

Pas du tout, j'ai revu mon salaire à la baisse pour pouvoir jouer à Fribourg. Mais je ne le regrette pas, je remercie Dieu de m'avoir aidé à faire ce bon choix.

Pourquoi?

Après cette saison vous avez eu plus de propositions, mais vous êtes quand même resté à Fribourg, pourquoi? Je n'ai jamais eu autant de propositions de toute ma vie, Wolfsburg, Shackle, Bayern Munich, des clubs de Russie, d'Espagne... Newcastle avait même proposé 12,5 millions d'euros, mais le club voulait 15 millions. J'avais envie de partir, découvrir d'autres championnats, mais Fribourg a voulu me garder, donc je suis resté.

Oui! Parce je veux rester célibataire. Ok, sans transition, pourquoi les footballeurs s'habillent tous de la même façon? Je m'habille comme je le sens, on achète peut-être les mêmes choses; mais chacun à son propre style. Personnellement, je suis simple, si je suis en jean, t-shirt et basket ça va. J'ai même des plastiques (tic-tic) que je mets pendant l'été avec ma djélaba. Ça intrigue, mais je suis un africain, personne ne peut me l'enlever, d'ailleurs on me traite souvent de « blédard » mais j'en suis fier. Khady Ndiaye Bijou

Actuellement, Fribourg votre ancien Club est le dernier de la bundesliga, regrettez-vous d'être parti ? Ce que je peux dire, c'est que ce club me marquera à vie. Hélas, ainsi va la vie! Vous êtes plusieurs sénégalais à évo-

53


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page54

Interview dyana Seck,

Mannequin-Top model « MOn hOMME dOIt EtRE généREUx, IntEllIgEnt Et vIRIl »

b

elle et intelligente, élue miss Diaspora en 2007, 1ère Dauphine miss Dakar en 2005, miss alizé à 18 ans, Dyana seck a des atouts non négligeable pour occuper le devant de la scène dans le milieu du mannequinat. mais cette fille à la tête bien faite, a décidé de faire profil bas tout en vivant sa passion. Dans cet entretien, elle se confie à cœur couvert. Découverte. envogue : Qu’est-ce qui vous a poussé à faire le mannequinat? D.Seck : Des gens ont trouvé que j’avais les aptitudes et les qualités pour faire ce métier. C’est comme cela que je me suis lancée dans le mannequinat. Vous ne faites que le mannequinat dans votre vie ? Je ne fais pas que ça. Je travaille également dans la communication, l’évènementiel. Il m’arrive souvent d’être master de cérémonies, de grands évènements. Parlez-nous un peu de votre enfance, de vos études. Je suis née ici à Dakar où j’ai grandi jusqu’à 18 ans. Ensuite je suis partie en Suisse pour une année et puis la France. J’ai vécu un peu à Londres. C’est en France que j’ai terminé mes études jusqu’au niveau Bac+3 avec un diplôme en Tourisme international et industrie de luxe. Ici à Dakar, j’ai fais mes études au lycée d’Appli-

54

cation, à l’Ecole Franco-Sénégalaise du Plateau et à Notre-Dame. Pourquoi on n’entend pas trop parler de vous au Sénégal à l’instar de certains mannequins ? C’est parce que j’ai beaucoup voyagé. Je me suis absentée pendant deux ans du Sénégal pour causes d’études. C’est donc normal que l’engouement médiatique ne soit pas autour de moi. Pour que les gens s’intéresse à vous, encore faut-il que vous soyez sur le territoire sénégalais régulièrement. On dit souvent que le mannequinat est un milieu où il y a beaucoup de tentations. Partagez-vous cet avis ? Je dirai oui et non. Cela dépend de votre éducation, cela dépend de ce que vous avez dans la tête. Si vous savez où vous voulez aller, les tentations, vous les voyez de loin. On n’y prête pas attention. Quand vous êtes passionnée, vous êtes plus intéressée par le métier qu’autre chose. Vous

aimez l’adrénaline qu’il y a pendant un Fashion week, pendant un show, vous aimez plus les voyages. Bref, vous êtes plus passionnée par le métier en tant que tel, qu’autre chose. Donc on peut dire que vous, vous avez la tête sur les épaules Oui, totalement... On ne vous a jamais fait des propositions indécentes dans le cadre de votre métier ? Non. Je pense que les gens n’osent même pas. Peut-être que cela a traversé l’esprit de certains, mais ils n’ont jamais osé me le dire entre quatre yeux. Ton célibat, c’est un choix ? Non, ce n’est pas un choix. Ce sont des choses qui arrivent parfois. Un jour vous pouvez rencontrer quelqu’un et c’est la bonne personne. Vous n’avez pas peur parfois de devenir vieille fille ? Je suis croyante et je pense que l’amour on peut le trouver à n’importe quel moment : à 15 ans, à 30


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page55

ans…Il n’y a pas de règle, c’est Dieu qui décide. Vous pouvez penser avoir trouvé l’amour parfait alors que ce n’est point le cas. C’est la trame de la vie qui est comme ça, on ne peut pas dire qu’on ne sera heureux qu’avec une seule personne. On ne peut pas décréter aussi qu’entre 20 et 30 ans, si vous ne trouvez pas l’amour vous ne le trouverez jamais. Quelles sont les qualités que vous recherchez chez un homme ? La gentillesse, une grande souplesse d’esprit, c’est-à-dire quelqu’un qui puisse comprendre mon métier de mannequin, qui puisse comprendre que je serai amener à porter des vêtements, qui entre guillemets, ne sont pas décents. Mon homme doit aussi être généreux, intelligent et viril. Y a-t-il quelque chose que vous regrettez aujourd’hui dans votre vie ? La mort de mon petit frère. C’est quelqu’un que je regrette beaucoup, lui. Parce qu’on était proche, on n’avait que deux ans et demie de différence. Il est décédé au cours d’un accident grave. Cela m’a beaucoup marquée. Il fait partie des personnes que je regrette. Maintenant si vous parlez de mes regrets à titre personnel, de quelque chose que j’ai pu faire, je dois dire que mes erreurs m’ont servi de leçons. Pour dire que je ne les regrette pas, parce qu’elles m’ont servi de leçons et je sais que ces leçons me serviront dans ma vie.

Beaucoup de mannequins font les choux gras de la presse. Vous, comment faites-vous pour échapper au battage médiatique ? Je n’ai jamais voulu une célébrité forcée. Je n’aime pas l’idée d’être quelqu’un qui veut absolument s’imposer dans la presse pour qu’on me voit, pour qu’on me connaisse absolument. Je n’ai jamais estimé que c’était bon pour moi de m’exposer dans la presse. Parce que demain, s’il y a une notoriété qui va s’installer par rapport à mon travail, j’aimerais que cela soit une notoriété propre. Donc je ne me suis pas surexposée, j’ai refusé certaines propositions professionnelles à cause de ça. Cela vient-il de votre éducation, ou bien vous l’avez forgé vous-même ? C’est peut-être grâce à une certaine assise intellectuelle. Je pense que quand vous avez un certain niveau intellectuel, une certaine éducation, il y a des choses que vous ne ferez jamais. Aujourd’hui, quelles sont vos plus chères ambitions dans votre métier ? Je veux faire partie des meilleures, si ce n’est être la meilleure dans ce que je fais. Je tiens à atteindre un certain niveau d’excellence et de professionnalisme.

Doit-on en tirer la conclusion que vous êtes une personne parfaite ? Non, je ne suis pas une personne parfaite. J’ai mes défauts. En général, il est rare que les gens parlent de leurs défauts. C’est aux autres de vous juger, de relever vos défauts. Nous tous, nous avons tendance à croire que nous sommes des gens bien, mais ce sont les autres qui doivent nous dire que nous ne sommes pas aussi bien que cela.

Est-ce que vous vous en donnez les moyens ? Si oui, comment ? Bien évidemment que je m’en donne les moyens. Je cultive une certaine hygiène de vie, une certaine discipline. Et puis je me remets toujours en question pour corriger mes erreurs. Je pose beaucoup de questions par rapport à mes prestations pour mieux faire demain. Je suis toujours dans une dynamique de perfection. Cela est du peut-être au fait que j’ai fait les arts martiaux pendant des années. Cela m’a beaucoup forgé le caractère parce que j’étais trop timide, trop introvertie, trop naïve. Les arts martiaux m’ont permis d’avoir de la combativité surtout sur le plan mental.

Quels sont les défauts que les gens vous reprochent ? Il y a des gens qui me trouvent hautaine, d’autres, qui me trouvent froide. Il y a pas mal de choses que j’entends sur ma personne et qui sont en réalité fausses.

Avez-vous une référence ici au Sénégal dans le milieu du mannequinat ? Il y a quelques filles qui ne sont pas mal ici. Mais je ne vais pas en citer, car je risque d’en oublier et certaines risquent de le prendre mal. Tout ce

que je peux vous dire c’est que mes références dans le mannequinat et la mode ne sont pas au Sénégal. Parmi celles que j’admire, il y a Adriana Lima, Naomi Campbell. Ce sont ces mannequins-là qui me permettent d’aller au plus haut niveau sur le plan international. On colle beaucoup d’étiquettes aux mannequins à tort ou à raison. Alors, est-ce que c’est aux gens de changer leur perception des mannequins, ou ce sont ces dernières qui doivent changer de comportement ? Je pense que ce sont les gens qui doivent changer leur perception. Parce que, parfois, ce qu’on dit des mannequins ce sont des choses que des filles qui ne sont pas mannequins font. Si on parle des mannequins, c’est parce qu’elles sont médiatisées. A partir du moment où vous êtes exposées, tout ce que vous faites en bien ou en mal est relayé. Raison de plus pour les mannequins d’adopter un comportement respectable, non ? Vous savez, je connais beaucoup de mannequins qui sont réglos, qui ont une vie réglo, qui ne sortent pas, qui ne vont pas en boite. Mai celles que l’on entend souvent dans la presse, ne sont pas réglos ! Elles ne sont que deux ou trois au maximum, ces mannequins. C’est un nombre insignifiant par rapport à ces nombreuses mannequins qui prennent le taxi après les défilés pour rentrer. Il y a aussi des filles très connues, mais qui sont réglos et dont on n’entend jamais parler en mal dans la presse. Maintenant, chacun mène sa vie comme il l’entend. Propos recueillis par Pape Thiam

55


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page56

Jet set

Bienvenue

à l'institut glamour, l'antre magique de Mme Dioufy

V

alérie Bishop, est surtout connue pour être l’épouse du footballeur El Hadj Diouf. Ce qu’on ignore, c’est que Valérie est une working girl, qui ne ménage aucun effort pour assurer un service parfait dans son institut Glamour. Elle ne délaisse pas pour autant son rôle de maman et de femme. Ce qui est marquant, c’est sa gentillesse, sa simplicité et son professionnalisme.

valérie Bishopp diouf

56


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page57

Mme diagne faye, Mme Salif diao, une amie et valérie diouf

valérie, ses deux enfants Kenza, Keyla et la femme de Krys Samba capitaine de l’équipe de Blackburn. les femmes des joueurs au restaurant

L’institut Glamour invoque la magie, car ceux qui ont la chance de pousser les portes du 29 New Hall Lane BL1 5LW Bolton, en ressortent littéralement transformés, grâce à l’agilité des doigts de fée de Valérie et de son équipe. « Glamour propose tout ce qui est soin du corps, gommage, massage, enveloppement du corps, massage aux pierres chaudes. Tout est fait avec des produits naturels venant du Maroc » Voici donc un des secrets de beauté de l’institut Glamour, le retour aux sources avec les produits dont la nature nous fait cadeau. « Nos produits sont à base de thé vert, gingembre à la rose, la carotte, le miel, le sucre, le beurre de karité ». Hum, ça donne envie tout ça. Sachez que si vous êtes basé à Dakar, Valérie a mis à votre disposition quelques-uns de ces produits. Passez la commande via la page facebook Val Glam. (Inutile de nous remercier :-) Les produits du Dr. Lewinn’s font aussi fureur chez Glamour, parce que la maîtresse des lieux en est satisfaite « tous les produits utilisés chez Glamour, sont des produits que j’utilise personnellement et je teste les nouveaux avant de les mettre à la disposition de ma clientèle ». La sécurité, avant tout ! Glamour, c’est aussi des machines qui accentuent ou préservent la beauté, et une machine, il faut la connaître, savoir la manipuler avec soins. « Nous disposons d’une cabine UV dans l’institut, mais aussi d’une machine LPG nouvelle génération qui a plusieurs fonctions dont le lifting visage; elle permet de lutter contre la cellulite et la peau d’orange entre autres. J’ai suivi une formation en Angleterre et à Monaco, ville d’où vient la machine LPG pour pouvoir l’utiliser convenablement ». Preuve irréfutable du professionnalisme de Valérie, qui, même si on est

loin d’en douter, avait déjà obtenu son diplôme de coiffure, chez Exotis, au Sénégal, a fait une remise à niveau pour Glamour. « J’ai refait une formation pour apprendre les nouvelles techniques de coupes, de colorations, mais aussi l’esthétique. C’était comme faire du vélo, quand on a déjà acquis de bonnes bases, ça s’oublie pas ». L’institut Glamour se situe à 15 minutes de Manchester, mais sa clientèle vient de toute l’Angleterre pour bénéficier des soins de Valérie et de son équipe (deux coiffeuses et un visagiste pour homme et enfant). «Des gens viennent de Manchester, Londres, Stoke, de la Grèce pour la qualité de mes soins, mais aussi des cheveux en vente. Une de mes clientes a son salon à Londres, mais elle vient s’approvisionner en cheveux naturels chez moi, je peux dire sans prétention que la qualité de mes cheveux est l’une des meilleures ». La clientèle de l’institut Glamour est aussi variée qu’assidue, mais elle est essentiellement constituée de femmes de footballeurs. « La femme de Diagne Faye, Emilie (Salif Diao), Ornella (Henry Camara), sont des adeptes de mon salon. Mais, je peux dire que j’ai une clientèle internationale; j’ai madame Garner, une jamaïcaine, des femmes anglaises, chinoises, gambiennes et de Trinidad ». En gros, une trentaine de femmes de footballeurs viennent seules ou accompagnées de leurs maris chez Glamour « Mame Birame Diouf, Kevin Devis, Krys Samba font faire leur pédicure, manucure et/ou massage chez Glamour, Sodje y fait tailler sa barbe tous les 15 jours. Franck Sinclair lui, vient avec toute sa famille ». L’engouement autour de Glamour, n’est pas le fruit d’une publicité grandiose, mais principalement le résultat d’une communication de bouche à oreille

des clients satisfaits. Un pareil succès mérite qu’on se penche sur les desseins de la création de Glamour. En d’autres termes, qu’est- ce qui a pu donner à Valérie, l’envie de se lancer dans la vie active? « Je ne trouvais pas un salon qui me convenait. Au Sénégal ou en France, on se retrouvait dans les salons de beauté les week-end, ces retrouvailles me manquaient. Et puis pour me coiffer, j’étais obligée d’aller chez Stève à Paris, entre l’avion, l’hôtel, et la coiffure, il fallait compter 1500 euros ». L’ouverture de Glamour est aussi due à une envie de retourner aux sources de la part de Madame Diouf. En effet, elle avait déjà travaillé dans des salons de coiffure avec une amie qui était sa promotionnaire à Exotis et qui a finalement ouvert 3 salons à Monaco. Inspirée par la réussite de cette amie, Valérie fit naître Glamour avec le soutien de sa maman, de ses soeurs, de ses amis intimes, mais aussi et surtout de son footballeur de mari. En parlant de mari, on se demande quand même comment fait Valérie pour allier cette vie de femme d’affaires, de maman et de femme de footballeur? Ça ne doit pas être simple. « Y a des moments où je craque, mais comme je le dis souvent, je suis une maman avant tout et c’est le plus beau métier qu’une femme puisse exercer. Je me lève tous les matins à 6h pour m’occuper de mes filles. (Et heureusement qu’il y a les uniformes, car grâce à elles, je n’ai pas à subir les : «je ne veux pas porter ça»). Je les dépose à l’école si leur papa n’est pas là. » Ceci n’est que le début de la journée de Valérie. Madame fait le ménage avant de se préparer pour aller travailler. Une fois à l’institut, elle s’occupe de tout le courrier, facture, publicité, demande d’emplois, rendez-vous, achats des produits pour Glamour. Elle est aidée par un comptable, mais garde un oeil sur toute l’administration et même des soins de ses clients. Et le mari dans tout ça? «  Les gens ont beaucoup de préjugés sur les femmes

de footballeurs, mais je ne vis pas comme une princesse. Je fais des plats sénégalais (thiep, soupou kandja, etc) pour mon mari, je reçois ses amis et je leur fais à manger. à part la femme de ménage qui vient 2 fois par semaine, je m’occupe de mon foyer comme une vraie femme sénégalaise». Les gens voient les sacs de marque et vous compare à Victoria Beckham, mais je sais d’où je viens et j’ai des valeurs ». Les rumeurs, les rumeurs... Elles tournent aussi autour du mariage Bishop/Diouf, mais elle est la personne la mieux placée pour nous en parler. «  Mon mari est un homme formidable, gentil, qui s’occupe de moi, de sa famille. Les rumeurs, si je devais les écouter, je ne serai plus là. Je suis avec mon mari depuis 11 ans. Les gens vont parfois jusqu’à dire que notre mariage est un contrat, mais ils ne connaissent rien de notre vie. Il y a certes des hauts et des bas, comme dans tous les couples, mais je suis une femme comblée par son mari. Figurez-vous qu’il borde encore ses filles. C’est un homme bien et on se soutient mutuellement, c’est l’essentiel. » Comme quoi on peut être maman, épouse et businesswomen. Et dans l’avenir, Valérie veut bien ouvrir d’autres instituts Glamour, en France ou encore au Sénégal, à condition d’avoir des gens honnêtes à qui confier son business. C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Khady Ndiaye Bijou

57


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page58

Models

Les 4 Mousquetaires...

Lorsque l’on pense mannequin, c’est l’image d’une «liane» de 1m80 qui nous vient spontanément en tête. Pourtant, il y a aussi des hommes dans la profession. Les critères d’un mannequin homme, sont beaucoup moins stricts que pour les femmes, et leur carrière est plus longue. Ce groupe de 4 représente la nouvelle vague de mannequins hommes en vogue au Sénégal. Habitués des grands podiums pour avoir défilé pour un nombre important de stylistes, ces jeunes ne s’arrêtent pas là, car ils apparaissent souvent

58

dans les panneaux publicitaires. C’est le cas d’Alioune Sow, avec ses rastas impeccables et son visage accrocheur; de même que Julot qui d’ailleurs fut élu Golden Boy en 2008.Quant à Junior, sa carrière fut lancée par la grande édition de Collé Ardo Sow, Siravision et enfin Baïdy Kane, qui apparait sur les dernières affiches de TIGO. Ils sont jeunes et beaux, ce qui fait que leur carrière n’est pas sans risques, parce que tout comme les filles, ils sont très exposés.


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page59

59


EN VOGUE AFRIQUE BAT. OK1:Mise en page 1 31/01/12 19:57 Page60

60

Envogue L'Afrique N°2  

Envogue L'Afrique N°2

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you