Page 1

Photo : Jacques Valat.

Territoire

Présence renforcée en Soule ◆

La force de e g a s s i t n e r p p a ’ l 4 dans leà 16 1) (pages 8

Métiers

L’artisanat d’art est répertorié 1er trimestre 2006 - n° 116

Le magazine de la Chambre de Métiers et de

des Pyrénées-Atlantiques


Edito

CMA 64

Le magazine de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées-Atlantiques

2006, sous le signe de la proximité

Éditorial

Les élus, le personnel et moi-même sommes très heureux de vous présenter votre nouveau magazine. Plus d’infos sociales, fiscales, juridiques et pratiques ; une mise en valeur des actions menées sur le terrain ; une organisation plus dynamique et variée ; tels étaient vos souhaits révélés lors de l’enquête menée auprès de notre lectorat (numéro d’octobre 2005). Ce début d’année marque de nouvelles orientations en matière d’emploi (contrat nouvelle embauche ; chèque emploi TPE), de formation (apprentissage à 14 ans ; gestion des compétences dans l’entreprise artisanale ; titre d’artisan) de fiscalité (réforme de la taxe professionnelle ; crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage). L’édifice repose en partie sur la capacité des entreprises artisanales à transmettre le savoir-faire, d’homme à homme, ainsi que sur un financement adapté et clair de la formation professionnelle. Je vous invite à verser la taxe d’apprentissage à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des P-A (CMA64) pour que nos entreprises perdurent par la formation.

La proximité géographique fait également partie de nos préoccupations. Nous avons renforcé notre présence en Soule en développant nos permanences. Preuve s’il en est, de la vitalité de nos territoires et de la volonté de vie, des hommes et des femmes qui les composent. Bonne et heureuse année 2006 ! Qu’elle soit pour vous et vos proches une année de réussite professionnelle.

Bernard Cazala

AQUA SUN

Sommaire Actualité Missions CMA 64 La force de l’apprentissage Chèque emploi TPE Europe et qualité Présence renforcée en Soule

Pages 4 à 6

Page 8 à 10 Page 11 Page 12 Pages 14 et 15

Avenir L’engagement des Artisans “Les artisans au cœur de la société”

Page 16 Page 17

Métiers L’artisanat d’art répertorié Pages 18 et 19 Concours Meilleur Apprenti de France Pâtissier Page 20

Réseau La TVA à 5,5 % Partenariats

Infos pratiques

Page 21 Page 22 Pages 23 à 26

Opportunités artisanales Permanences

CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES 11 rue de Solférino - BP 608 - 64006 PAU CEDEX Tél. 05.59.83.83.62 - Fax : 05.59.27.65.48 ■ DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Bernard Cazala ■ Comité de lecture : MM. Bernard Dupont, Philippe Pallu, Paul Lavignasse, Christian Pascual. ■ COORDINATION : Nathalie Romanet ■ RÉDACTION : Chambre de Métiers des Pyrénées-Atlantiques ■ CONCEPTION/RÉALISATION : VALEURS DU SUD Morlaàs - Tél. 05 59 140 140 ■ IMPRESSION : Parchemins du Midi ■ ILLUSTRATIONS : Chambre de Métiers et de l’Artisanat ■ PUBLICITE : VALEURS DU SUD - Tél. 05 59 14 01 40 - Fax : 05 59 14 01 44 ■ Prix : 0,03 € - ISSN 1266 0620 Dépôt légal : 1er trimestre 2006 - Impression à 12 000 exemplaires.

Faites de grosses économies d’énergie tout en bénéficiant de crédits d’impôts ZAC de l’Ayguelongue - Rue Denis Papin - 64121 MONTARDON Tél : 05 59 33 25 92 - E-mail : contact@aquasun.com


4

Une Clio offerte par EDF Le 13 octobre dernier, EDF a signé avec la CMA 64 une convention de cession d’une Clio diesel destinée à servir de véhicule pédagogique aux professeurs et élèves en formation mécanique auto à l’Université des Métiers à Pau. C’est M. Chauteau, responsable du Domaine collectivités locales et communication d’EDF Gaz de France, qui représentait la délégation Béarn Bigorre. Cette convention est un exemple des actions qu’EDF et Gaz de France conduisent en partenariat avec les associations et des collectivités locales, dans le cadre de

à savoir

Le chèque emploi TPE Véritable moyen de paiement, comme un chèque traditionnel, il vaut déclaration d’embauche, contrat de travail et bulletin de salaire. Il concerne les entreprises de 5 salariés ou moins. Lire article en page 8

Entraide familiale et travail dissimulé La Chambre criminelle de la Cour de cassation, dans un arrêt du 22 octobre 2002 (n° de pourvoir 02-81859) a estimé que l'emploi d'un conjoint sans statut "de façon durable et permanente, dans un rapport de subordination, sans l'avoir déclaré aux organismes sociaux" était assimilable à du travail dissimulé. Cette activité a été jugée comme excédent l'entraide familiale et le devoir de secours. Arrêt signalé par M. Finet (CM du Pas de Calais)

Les CFA planchent sur l’avenir Les directeurs et responsables des Centres de formation d’apprentis (CFA) se sont réunis à Bordeaux du 7 au 9 novembre dernier, avec pour objectif d’élaborer un « guide pour l’action ». Comment mettre en œuvre l’individualisation des parcours de formation ? quelles sont les conditions de la réussite ? sous quelles formes doivent-ils se dérouler ? quels sont les enjeux derrière ces pratiques ?… C’est à toutes ces questions et bien d’autres, qu’ils ont répondu, afin de proposer les meilleures formations tout au long de la vie dans les Chambres de métiers et de l’artisanat.

Des ordinateurs portables pour les apprentis Le jeudi 1er décembre 2005, Renaud Dutreil, ministre des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l’artisanat et des professions libérales, Alain Griset, président de l’APCM (Assemblée Permanente des Chambres de Métiers), et Bernard Carlier, président de la

M. Bernard Cazala, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées-Atlantiques, entouré de MM. Chauteau et Cléris, ainsi que l’équipe pédagogique.

la politique de soutien au monde scolaire pour favoriser

notamment la pratique des jeunes sur des cas concrets.

CMA des Yvelines, ont lancé l’opération visant à faciliter l’acquisition d’un micro-ordinateur portable par les apprentis des CFA. L’offre porte à la fois sur des conditions avantageuses pour acquérir un matériel performant et sur la sélection d’une gamme de neuf ordinateurs portables équipés d’une connexion réseau sans fil (Wifi) et d’un lecteur de DVD. Chaque constructeur a enrichi l’offre en proposant ses propres compléments, adaptés aux besoins des apprentis. Les agents et élus du réseau peuvent bénéficier de cette offre particulièrement intéressante.

Championnat d’Europe masculin en Suisse, du 26 janvier au 5 février 2006.

Les artisans soutiennent le hand « L’Artisanat, première entreprise de France » entre officiellement dans la famille du sport en signant un partenariat avec la Fédération française de handball, pour une durée de trois ans. L’Artisanat devient ainsi le Partenaire officiel des équipes de France de handball jusqu’aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Les deux partenaires seront ainsi présents sur de nombreux événements, dont le

Un fonds de promotion national Créé en novembre 1997, le Fonds national de promotion et de communication de l’artisanat (FNPCA) a conçu les campagnes de communication « l’Artisanat, première entreprise de France ». Cet établissement public est co-géré par six représentants des artisans et trois représentants de l’État. Il a pour objectif de soutenir le développement de l’artisanat en valorisant son image par des actions de communication financées par une taxe annuelle de 11 euros, acquittée par chacune des 880 000 entreprises artisanales.

Commerce équitable Le Ministère des PME, du Commerce, de l’Artisanat va publier un décret qui fixera les critères communs pour le commerce équitable afin d’habiliter ses acteurs à s’en prévaloir et créera une commission nationale du commerce équitable. Ces critères seront inspirés de ceux élaborés par l’Afnor (association française de normalisation).


5

C M A

6 4

Actualité

A L’HONNEUR:

Le Meilleur apprenti de France pâtissier

La sélection régionale à l’Université des métiers avec de gauche à droite : Simon Roy, Thomas Vernier, David Lailheugue, Marie Chrisw, Romain Rongieras, Xavier Senecal et Jonathan Joly.

Deux apprentis des PyrénéesAtlantiques, sont montés sur le podium du Concours désignant les « Meilleurs apprentis de France, pâtissiers ». Simon Roy (Bayonne) et Thomas Vernier (Sauvagnon) ont été primés à

la troisième place ex æquo avec Jonathan Joly (Landes), Romain Rongieras et Xavier Senecal (Dordogne) ; derrière Marie Chrisw (Gironde), première, et ; David Lailheuge (Landes), second. La sélection régionale

s’est déroulée le 14 novembre à l’Université des Métiers de Pau, avec l’appui de la CMA 64, et sous la houlette de Robert Gazaube, Président départemental du Syndicat des Pâtissiers. Ces jeunes titulaires d’un CAP devaient confectionner une pâte feuilletée, une pâte à chou, des entremets et de la chocolaterie… sur le thème des transports à travers les siècles. Maîtrise des bases professionnelles, hygiène, dextérité, créativité,... faisaient partie des critères du jury. La lauréate défendra les couleurs de l’Aquitaine lors de la finale nationale, le 28 février à Nantes. Félicitations à tous ces jeunes, très prometteurs.

◆ LA CMA 64 en assemblée Notre traditionnelle Assemblée générale a eu lieu le 27 octobre dernier, au siège, en présence de M. Humbert, secrétaire général de la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques, de M. Harel, délégué régional au Commerce et à l’Artisanat, et de M. Pinguet, trésorier payeur général. M. Humbert a fait part de sa satisfaction devant la vitalité du monde de l’artisanat, reflétée notamment par l’augmentation des créations d’entreprises. Autre signe positif constaté par le représentant du Préfet, la croissance du nombre d’apprentis. Lire un extrait des rapports des différentes commissions en page 17

Lire interview , page 20

PUBLICITÉ

A c t u a l i t é


Actualité

6

A c t u a l i t é

C M A

6 4

Avec l’Insee,

les implantations facilitées

à savoir

Quoi de neuf pour l’emploi ? Présenté dans le « Plan urgence pour l’emploi », l’objectif du contrat « Nouvelles Embauches » (CNE) est d’offrir davantage de souplesse à l’employeur. Il est destiné aux entreprises de 20 salariés ou moins. Le CNE, nouvelle catégorie de contrat à durée indéterminée, autorise en effet l’employeur à rompre le contrat sans risque de contentieux, dans les deux années qui suivent la date du recrutement. Le CNE offre donc davantage de souplesse pour l’employeur ainsi que des garanties pour le salarié. En cas de rupture, l’employeur doit simplement respecter un préavis : deux semaines pour les six premiers mois, puis un mois ensuite. Quant au salarié, il reçoit une indemnité représentant 8 % de sa rémunération brute depuis le début du contrat et bénéficie d’un accompagnement pour retrouver un emploi. Ainsi, l’entreprise doit verser à l’Assedic une contribution équivalente à 2 % de la rémunération pour financer cet accompagnement. Lire l’enquête emploi, page 12

Ecoguide des métiers du bois Les CCI du département et la CMA 64 ont édité un guide permettant aux entreprises de la filière bois d’adopter les bonnes pratiques environnementales. Procédés, réglementation, contacts utiles sont recensés.

La signature d’une convention de partenariat avec l’Insee va permettre de mieux accompagner et conseiller les entreprises artisanales grâce à l’ODIL : outil d’aide au diagnostic d’implantation locale. Quelles sont les implantations déjà existantes ? Quelle est la clientèle potentielle ? Quel est son profil ?... voici quelques-unes des questions auxquelles peut répondre l’Insee. Ces informations ainsi que les conseils de la CMA 64 doivent permettre d’améliorer les chances de réussites des entrepreneurs, créateurs ou repreneurs. Un outil d’autant plus important qu’il faut savoir que 45 % des entreprises créées ou reprises disparaissent au cours des 5 premières années.

Semaine de l’Artisanat, du 17 au 24 mars Notez d’ores et déjà les dates de cette semaine nationale. C’est le grand rendez-vous annuel de l’orientation et de la découverte des métiers, essentiel pour promouvoir nos professions et nos savoir-faire. Consultez notre site dès le mois de février pour avoir le détail du programme. www.cm64.com - rubrique « Actualités »

Questionsde taxes… La réforme de la taxe professionnelle rend effectif le plafonnement de cet impôt à 3,5 % de la valeur ajoutée. Ce qui apaise les craintes qu’avaient fait naître, pour les entreprises artisanales, les projets de réforme envisagés précédemment. La suppression définitive de la vignette automobile constitue également une simplification et un allégement des charges

De gauche à droite, pour l’INSEE : Vincent BERNARD, responsable de l’unité Diffusion et Service Universel ; Colette DEGUILLAUME, responsable des relations avec les intermédiaires ; Michel DAVID, chef du service Etudes et Diffusion ; pour la CMA64 : Bernard CAZALA, Président et François GAY Secrétaire Général.

Bernard Cazala, Président de la Chambre de Métiers des Pyrénées-Atlantiques, tout en mettant l’accent sur la nécessité d’avoir une vision prospective des créations, a tenu à souligner l’importance de cette initiative : « Cet outil va aider à la pérennisation des entrepri-

ses, il vient compléter une gamme de produits existants liés au rôle de conseil de nos agents de développement économique. Il affine les données sur une zone géographique précise et pour chaque type d’activité. »

pour tous les artisans pour lesquels les véhicules professionnels sont des outils de travail indispensables. Enfin, le seuil d’application de l’imposition forfaitaire annuelle des sociétés (IFA) est remonté à 200 000 euros.

Le 31 décembre 1929, les deux premières chambres de métiers, celles de la Haute-Marne et de la Seine-Inférieure, étaient créées. La création d’autres chambres s’échelonna dans les années trente. On en compte 27 en 1933, 44 en 1936 et 76 à la veille de la guerre.

La naissance des Chambresde Métiers

Développement des entreprises

À l’initiative du député Joseph Courtier, la loi portant création des chambres de métiers est votée le 26 juillet 1925. Le rapport Courtier est très clair quant au rôle que le législateur entend confier aux chambres: il s’agit « de donner aux professions des organes leur permettant d’exprimer officiellement leur avis sur les sujets qui les concernent ». Les chambres de métiers sont « auprès des pouvoirs publics les organes représentatifs des intérêts généraux des artisans dans leur circonscription ». Le décret portant règlement d’administration publique pour l’application de cette loi sera publié le 14 avril 1928.

Le 27 octobre 2005, en clôture de l’Assemblée Générale de la CMA64, un point presse a permis de présenter la démarche et l’outil de gestion des compétences dans l’entreprise artisanale. Ce programme, mis en place dans le cadre des nouvelles dispositions concernant la formation des actifs et du droit individuel à la formation, est reconnu comme programme pilote auprès des autres Chambres de Métiers et de l’Artisanat de France. La CMA64 a élaboré des référentiels par famille de métiers en concertation avec les chefs d’entreprise, afin d’analyser les écarts entre les compétences existantes et celles à acquérir et de proposer la formation adéquate.


8

Formation

Photo : Jacques Valat.

La

FORCE de l’apprentissage

côté pratique Votre bordereau de versement vous sera adressé. Vous pouvez également en faire la demande au service Taxe d’Apprentissage de la Chambre des Métiers 64. Notre service d’assistance assure : Aux entreprises : - l’aide à l’établissement du bordereau de versement - les calculs adéquats - le reçu Aux partenaires, les reversements : - de la péréquation nationale au Trésor Public - aux différents centres et écoles.

l TAXE D’APPRENTISSAGE l

A

vec la Taxe d’Apprentissage, vous œuvrez pour la formation professionnelle des jeunes qui, demain, deviendront des compagnons qualifiés, des collaborateurs et pour certains, de futurs chefs d’entreprise. Vous avez reçu les bordereaux de collecte de la taxe d’apprentissage. Nous vous rappelons que les centres de formation sont essentiellement financés par cette collecte. Participez à l’effort de forma-

tion en renvoyant votre dossier à la Chambre de métiers, organisme collecteur et répartiteur par délégation. Cet impôt sert à couvrir les frais de fonctionnement et d’équipement des centres de formation.

Le CFA de la Chambre des Métiers proposant quant à lui, des formations dans les secteurs suivants : alimentation, métaux, mécanique, électricité, hygiène et divers, cuirs, textiles, vêtements.

l CRÉDIT D’IMPÔT EN FAVEUR DE L’APPRENTISSAGE l

Comment procéder L’article 31 de la loi de programmation pour la cohésion sociale instaure un crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage. Ce dispositif est institué en faveur des entreprises imposées d’après leur bénéfice réel. C’est-à-dire, les

votre contact : LE SERVICE APPRENTISSAGE À Bayonne : au 05 59 55 12 02 À Pau : au 05 59 83 83 62

entreprises soumises à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés selon le régime du bénéfice réel normal ou simplifié d’imposition. Le montant du crédit impôt est égal à 1 600 euros par apprenti employé au moins 6 mois dans l’année. Un montant qui grimpe à 2 200 euros lorsque l’apprenti est reconnu travailleur handicapé. Pour pouvoir bénéficier de ce crédit, il faut d’abord remplir le formulaire CERFA 2079 -A-

SD, émis par la Direction Générale des Impôts. Vous pouvez le télécharger à l’adresse Internet suivante : http://www.impots.gouv.fr Tapez « crédit impôt apprentissage » dans le moteur de recherche. Il faut ensuite le joindre : soit à votre déclaration de résultat (pour les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu), soit à votre déclaration de solde de paiement (pour les entreprises redevables de l’impôt société).


9

Formation

CMA 64

les Missions

Photo : Jacques Valat.

Bientôt les apprentis Juniors? e 8 décembre, devant le Conseil Supérieur de l’Éducation, M. Gilles de Robien, Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a repris les points essentiels qui ont amené le gouvernement à proposer l’apprentissage dès 14 ans. Résumé…

L

Cette première étape, ouverte à partir de 14 ans, veut être un parcours d’initiation aux métiers. Elle devrait durer un an, sous statut scolaire, et alterner enseignements généraux, technologiques, pratiques, et stages en entreprises. Son but est de proposer un premier niveau de consolidation du socle et une découverte des métiers pour permettre à l’élève de choisir son domaine d’apprentissage professionnel, s’il ne l’a pas déjà trouvé. La deuxième étape consistera en la signature d’un contrat d’apprentissage, à partir de 15 ans. Il y aura deux conditions à cette signature : que « l’apprenti junior » ait fait le choix d’un métier et ait trouvé une entreprise d’accueil ; que l’équipe pédagogique le juge apte à entrer sous contrat d’apprentissage et à acquérir le socle commun par cette voie de formation. Ce parcours, qui mènera au CAP ou BEP pourra s’effectuer en 2 ou 3 ans. « Certains diront : il fallait plutôt inventer un enseignement général différent ! Mais c’est précisément ce que je propose, puisque l’apprentissage junior comprendra, je le répète, l’acquisition du socle, couplée avec une formation professionnelle en alternance. « Je souligne aussi, pour bien faire comprendre toute la différence avec les anciennes formes d’apprentissage, que tout sera réversible jusqu’à 16 ans. Il faut pouvoir dire à ces jeunes, droit dans les yeux : “ tu as le choix. ” Le lien avec le collège ne sera jamais rompu. Un collège de référence qui suivra son parcours pourra le reprendre à tout

moment, à sa demande. En construisant cette nouvelle voie, je ne pars pas du principe que tous les jeunes qui la choisiront auront, à 14 ans, une idée absolument définitive du métier qu’ils veulent faire. « Certains l’auront, d’autres pas. Mais l’apprentissage junior est justement conçu pour les uns et pour les autres. À ceux qui sont décidés très jeunes, il donne la possibilité de commencer plus tôt le parcours qu’ils auraient fait de toute façon. Aux autres, il laissera le temps de se déterminer, soit pour poursuivre dans une voie professionnelle, soit pour revenir au collège, soit pour continuer vers un bac pro, voire un bac général. « Les exemples sont nombreux de jeunes qui ont repris confiance en eux en apprentissage. Nous ne devons pas négliger cette voie, si certains font le choix de l’emprunter. Je ne prétends pas que l’apprentissage junior soit LA solution unique à tous les problèmes. Mais j’affirme qu’elle peut-être une partie de la solution. Le problème est complexe, il n’a pas une seule cause, il n’a pas un seul remède ! « En inventant cette nouvelle voie, je crois que nous serons fidèles au principe d’adaptation permanente du service public. D’ores et déjà, les différentes branches professionnelles s’y montrent très favorables, tout en insistant légitimement, sur le caractère volontaire de l’engagement dans une telle voie. Hier, l’Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l’artisanat s’est engagée à prendre une part très active dans l’accueil des futurs apprentis juniors. « Je crois en cette nouvelle voie, car je

suis convaincu d’une chose : certains élèves, qui sont au bord de la rupture avec l’École, pourraient retrouver confiance en eux, motivation au travail, goût de l’effort dans la découverte d’un apprentissage professionnel, en contact direct avec la réalité. L’expérience l’a prouvé ! « Fabriquer un produit, travailler en équipe, réaliser un service, rencontrer des personnes et leur donner le meilleur de soi-même, voilà qui peut rendre à certains jeunes ce qui leur manque parfois cruellement : l’estime de soi. « Et puis, je vous dirai, pour finir sur ce point, le fond de ma pensée : je préfère voir un jeune qui a retrouvé confiance en lui, qui s’instruit, se forme et s’épanouit en apprentissage, plutôt que voir un jeune sans espoir, qui traîne de classe en classe, et finit sans formation ni qualification à la sortie du système scolaire ! Il y a en a 150 000 par an dans ce cas, je le rappelle. Et la conclusion de ce gâchis, c’est généralement le chômage. « À côté de cela, 365 000 jeunes gens, filles et garçons, sont actuellement apprentis ; et un an après la sortie de l’apprentissage, 80 % de ces jeunes ont un CDI. Voilà qui doit aussi nous faire réfléchir. « Enfin, j’en viens au quatrième chantier : la création d’un service public de l’orientation. Les carences de l’orientation sont bien connues. Les lycéens ne savent pas très bien où ils vont. Les débouchés des différentes filières n’apparaissent pas clairement. Ils s’engagent dès lors dans des voies parfois sans issues ».


10

les Missions ◆ Rencontre avec les Centres d’Information et d’Orientation Jeudi 15 décembre, le directeur du CFA recevait à Université des Métiers, Monsieur Lespes, Inspecteur Éducation Nationale, ainsi qu’une délégation de directeurs de Centres d’Information et d’Orientation du département, dans le cadre d’une opération de promotion de l’apprentissage. L’objectif était de présenter les initiatives de promotion de l’apprentissage et d’échanger sur les dernières mesures concernant l’apprentissage à 14 ans. Une visite du site est prévue dans le courant du premier trimestre, pour les conseillers d’orientation.

◆ Les CFA planchent sur l’avenir Les directeurs et responsables des Centres de formation d’apprentis (CFA) se sont réunis à Bordeaux du 7 au 9 novembre dernier, avec pour objectif d’élaborer un « guide pour l’action ». Comment mettre en œuvre l’individualisation des parcours de formation ? quelles sont les conditions de la réussite ? sous quelles formes doivent-ils se dérouler ? quels sont les enjeux derrière ces pratiques ?… C’est à toutes ces questions et bien d’autres, qu’ils ont répondues, afin de proposer les meilleures formations tout au long de la vie dans les Chambres de métiers et de l’artisanat.

CMA 64

Formation continue Programme du 1er trimestre 2006 Pau : contactez Jean-Christophe TISNE 05 59 14 86 28 Photoshop- Espagnol débutant Word - Anglais - Initiation Word Comptabilité générale Espagnol perfectionnement Décoration vitrines - Bijoux floraux - Artisanaute Bayonne : contactez Maïté DUHART 05 59 55 12 02 Espagnol débutants - Espagnol perfectionnement Comptabilité - Initiation informatique - Anglais - Veste Coupe performance élite

Le Brevet de Conjoint Collaborateur d'Entreprise Artisanale (BCCEA) est une formation qualifiante qui peut également vous intéresser. Il permet de renforcer la connaissance des outils nécessaires à la gestion de l'entreprise : secrétariat, bureautique, communication, gestion, stratégie commerciale ... Le cycle de formation se déroule à l'Université des Métiers , renseignez-vous au 05 59 14 85 90

Service développement économique Gestion de l’environnement chez les peintres Évaluation des risques Certification de services automobiles Certification de services ambulanciers Contact à Pau 05 59 91 03 et à Bayonne 05 59 55 82 63

Formation initiale Projet pédagogique à l’Université des Métiers, deux étudiants en apprentissages racontent : « Nous sommes deux élèves de la classe de BEP Mécanique auto 2e année. Baptiste LAGOUTTE et Bruno BAZILE En regardant les informations sur TF1, on a vu un reportage concernant un moteur « Pantone » : utilisant deux carburants ensemble (gasoil et eau) pour fonctionner. Nous l’avons étudié et avec l’accord de notre professeur de technologie Mr Gilles Duny, nous avons décidé de créer un projet grandeur nature en utilisant la voiture de notre professeur comme véhicule d’essai (405 Turbo diesel break ). En résumé, notre projet consiste à

Formation se servir de l’hydrogène contenu dans l’eau comme carburant grâce à la vapeur d’eau. » À suivre…

Transmission de savoir faire ancestral La CMA64 a organisé en collaboration avec le Haras National de Gelos, une formation à la fabrication du collier landais. François HAUQUIN, artisan bourrelier à la retraite est venu enseigner pendant deux semaines la fabrication du collier d’attelage landais, à cinq stagiaires venus de la France entière.

François HAUQUIN à droite, donne ses précieuses indications.


11

Administration

CMA 64

les Missions

l CHÈQUE EMPLOI TRÈS PETITES ENTREPRISES l

Gestion sociale Simplifiée epuis le 1er septembre, les entreprises qui emploient de 1 à 5 salariés peuvent bénéficier des simplifications apportées par la création du chèque emploi TPE.

D

Première simplification, les entreprises adhérentes peuvent établir la déclaration unique d'embauche et le contrat de travail de leurs salariés à partir d'un seul document. En une seule fois, les formalités sont effectuées. Deuxième avantage, l’employeur n’a plus de cotisations sociales à calculer et n’a plus de bulletins de paie à établir. C’est le Centre national chèque emploi très petites entreprises qui s'en charge. Chaque mois, sur la base d'une seule déclaration par salarié, le centre national calcule les cotisations de sécurité sociale, d'assurance chômage, de retraite complémentaire, de prévoyance, et, le cas échéant, de congés payés. Ce calcul tient compte des exonérations de cotisations sociales dont peut bénéficier l'employeur.

Chèques Emploi

EN BREF

Qui est concerné ? Toutes les entreprises de 1 à 5 salariés, quel que soit le secteur d'activité ou la nature du contrat de travail des salariés (CDD ou CDI), qu'ils soient employés à temps complet ou partiel.

Sur Internet… Il est possible d’adhérer et d’effectuer toutes les déclarations en ligne sur www.emploitpe.fr. Les données des entreprises sont pré-renseignées. Une aide en ligne est disponible. Les certificats d’enregistrement des déclarations sont délivrés immédiatement.

Comment adhérer ? Il suffit de se connecter sur www.emploitpe.fr ou de contacter un conseiller chèque emploi très petites entreprises en appelant le 0 810 123 873 (prix d’un appel local).

La première déclaration de salaire de la personne employée s'effectue à l'aide d'un volet social extrait du chéquier emploi TPE. Les mois suivants, l'employeur n'a qu'à confirmer ou modifier cette déclaration. Le centre national adresse également à l'employeur le bulletin de paie de chaque salarié ainsi déclaré. Dans le courant du mois d’octobre, l'employeur pourra demander à son agence bancaire un chéquier comportant, outre les volets sociaux, des chèques pour rémunérer son salarié. L'employeur n'effectue qu'un seul règlement de ses cotisations de protection sociale obligatoire, auprès de l'Urssaf dont il relève. C'est le centre national chèque emploi TPE qui transmet à chaque organisme de protection sociale concerné les données relatives au salarié ainsi que les cotisations correspondantes.


les Missions ◆ Enquête sur l’emploi

Positif, mais… Une enquête menée par l’APCM (Assemblée Permanente des Chambres de Métier) et les Chambres de métiers et de l’artisanat, dès la promulgation des mesures d’urgence pour l’emploi, démontre que l’accueil fait par les artisans au contrat « Nouvelles Embauches » est très largement positif. L’enquête a porté sur ce nouveau contrat ainsi que sur la simplification des formalités de recrutement. Les entreprises artisanales, de par leur nombre (880 000 en janvier 2005) et la diversité de leurs activités, représentent un réservoir d’emploi particulièrement important. Sur plus de 20 000 entrepreneurs interrogés, 15% ont répondu. Et, la moitié d’entre eux (47,30 %) déclare avoir désormais l’intention d’embaucher sous contrat « Nouvelles Embauches ». L’accueil est très largement favorable car, pour beaucoup, ce contrat permet de « limiter les dégâts » en cas de retournement conjoncturel. Dans un contexte où il est difficile de trouver des personnes qualifiées, certains artisans y voient aussi la possibilité d’embaucher du personnel moins qualifié mais désireux de se former. Cependant, une petite majorité des personnes interrogées précise que ce nouveau type de contrat ne leur permettra pas d’embaucher dans l’immédiat, le critère essentiel d’embauche étant le « carnet de commandes ». Les autres réserves viennent essentiellement des entreprises de plus de 20 personnes qui s’estiment pénalisées par cette mesure et de certains chefs d’entreprises qui craignent que ce nouveau contrat de travail ne crée, pour les petites entreprises, un « ghetto » qui pourrait faire « fuir les salariés qui seraient susceptibles d’y venir ». Enfin, certains chefs d’entreprises indiquent que si le besoin d’embaucher se fait réellement sentir, ils le feront en CDI classique.

Des charges trop lourdes En ce qui concerne la simplification des formalités d’embauche, les entreprises artisanales considèrent que la mesure est certes positive, mais elles soulignent, dans leur écrasante majorité, que le principal frein à l’emploi reste le niveau trop élevé des charges sur les salaires. Les chefs d’entreprises artisanales pensent que la lourdeur des formalités ne doit pas servir de « prétexte pour renoncer au développement et à la création d’emplois ». Ils ont apprécié les mesures de simplifications qui ont permis d’alléger substantiellement les formalités. La principale entrave à leur développement, et donc à la création d’emploi, résulte du niveau trop élevé des charges sur les salaires. Viennent ensuite les perspectives de marché, les procédures de licenciement, la lourdeur des formalités et, de façon récurrente, la difficulté à trouver des salariés qualifiés.

12

CMA 64

Administration

l QUALIFICATION ARTISANALE l

La qualité comme atout 262 Maîtres-Artisans (logo rouge) et 6400 Artisans Qualifiés (logo bleu) sont recensés dans les Pyrénées-Atlantiques. Leur qualification assure la reconnaissance d'un savoir-faire artisanal. Un signe de qualité envers le consommateur particulièrement utile face à l’accélération de la compétition économique. Un certain nombre de conditions (diplôme, expérience professionnelle) sont requises pour bénéficier de ce titre, véritable reconnaissance de la qualification artisanale, et utiliser un logotype (bleu ou rouge) comme critère de qualité auprès de la clientèle.

ARTISAN

MAITRE ARTISAN

l RÉPERTOIRE DES MÉTIERS l

Les entreprises recensées Ce répertoire est le fichier officiel de recensement des entreprises artisanales installées dans le département. Ses missions s'intègrent au Centre de Formalité des Entreprises (CFE), c'est lui qui se charge de : l'enregistrement des immatriculations, modifications et radiations ; la délivrance des cartes et extraits d'immatriculation ; la production et la diffusion de listes et statistiques. Il gère

également la qualification minima nécessaire pour exercer, ainsi que l'attribution du titre d'Artisan et de Maître Artisan. Pour toute information concernant le Répertoire des Métiers et les conditions de délivrance des titres, contactez le service Répertoire des Métiers - Centre de Formalités, en composant le 05 59 83 83 62. Les artisans d’art sont répertoriés dans le Registre des Métiers (voir pages 18 et 19)

l AIDE À LA CRÉATION D’ENTREPRISES l

Connaître les projets soutenus par l’Europe Avec 250 emplois créés en 5 ans sur un territoire de 70 000 habitants, l''association BULTZAImpulser a réussi son pari. Cette plate-forme d'initiative locale, créée en 1999, a su stimuler le développement économique du Pays Basque intérieur, par l'octroi de prêts d'honneur à des créateurs et repreneurs d'entreprises locaux. Le prêt à taux 0% vient renforcer les fonds propres des futurs porteurs de projet et leur permet ainsi d'obtenir un prêt bancaire par effet de levier. Dans un territoire caractérisé, comme la plupart des zones rurales européennes, par un faible dynamisme démographique et un manque d'initiatives locales, un tel dispositif contribue à la création d'emplois et au maintien de la population rurale. Ce projet a pu être mené grâce à l'appui des fonds européens (FEDER) dans le cadre du programme Objectif 2. Voir le site : http://projetsdeurope.gouv.fr <http://projetsdeurope.gouv.fr/>


Publi REPORTAGE

LA FEDERATION DU B.T.P des PYRENEES-ATLANTIQUES… en 3 questions… Interview de Patrick LACARRERE, Secrétaire Général compte des entreprises adhérentes à la Fédération du BTP 64. Ces dossiers qui se multiplient en nombre et en diversité, concernent évidemment les entreprises artisanales. Ce sont principalement des actions contre des maîtres d’ouvrages privés et publics récalcitrants dans le cadre de dépôts de bilans, de sous-traitance, d’obtention de garanties de paiement ou tout simplement de recouvrement de créances…

La Fédération du BTP, c’est quoi ? PL.

La Fédération, c’est une Organisation Professionnelle créée il y a 60 ans pour défendre les intérêts des entrepreneurs et artisans du BTP. Elle regroupe actuellement 512 entreprises qui représentent 65 % de l’effectif salarié du secteur sur le département. Elle est, comme la Fédération Française du Bâtiment (FFB), majoritairement composée d’entreprises artisanales (environ 70 %).

…Sans oublier la défense au quotidien des entrepreneurs face à l’administration, devant les Prud’hommes, le TASS (sécurité sociale), le Tribunal de Commerce etc. Enfin en ce qui concerne notre ACTION formation, l’effort fédéral porte actuellement sur les nouvelles obligations des entreprises concernant l’utilisation des échafaudages et le travail en hauteur. Les modules habituels (CACES, PGNPGP, secourisme, FIMO, etc.) continuent bien évidemment d’être proposés.

travail (réglementation, évaluation des risques professionnels/document unique,…), l’assistance technique directe sur chantier (avis techniques, normes, DTU,…), le droit des marchés (marchés publics, marchés privés, réception de chantier, libération de retenue de garantie,…), la sous-traitance, les assurances, etc. Elle met à la disposition des adhérents, ses services juridiques locaux sur le BEARN et le PAYS BASQUE, mais aussi les services spécialisés de la Fédération Française du Bâtiment. Tous les entrepreneurs et artisans bénéficient, quelle que soit leur taille, de l’expertise des services et de leur disponibilité. L’efficacité est toujours privilégiée.

Quelle est l’actualité de la Fédération en ce début d’année ?

Le « plus » de la Fédération pour les entreprises ?

PL. C’est bien sûr au niveau national la

PL. Indéniablement, et ce sont les artisans qui nous rejoignent qui le disent, LES SERVICES FÉDÉRAUX.

Que ce soit par exemple l’assistance fiscale de collaborateurs nationaux devant la Commission des impôts (dans le cadre d’un redressement sur la TVA à 5,5 %), sociale pour un redressement Urssaf ou l’assistance technique directe sur chantier face à un donneur d’ordre, CE SONT DES SPECIALISTES RECONNUS DANS LEUR DOMAINE qui assistent en permanence les entrepreneurs et artisans du BTP.

La Fédération intervient tous les jours aux cotés des entrepreneurs pour résoudre leurs difficultés quotidiennes dans des domaines tels que le Droit du Travail (contrats de travail, aides à l’embauche, licenciement, convention collective,…), la sécurité et la santé au

C’est cette expertise qui est recherchée dans une profession où il est essentiel de bénéficier, en plus de la maîtrise technique du métier, d’une assistance performante et des conseils d’un réseau professionnel reconnu.

TVA 5,5 %. La FFB a développé un énorme lobbying auprès du gouvernement français et de la Commission Européenne. Elle a délibérément choisi l’efficacité dans l’action plutôt que les gesticulations dépassées qu’affectionnent encore certains. Localement, ce sont TOUS les contentieux engagés et gagnés pour le

Construisez votre avenir…. Avec la FEDERATION du BTP 64 : votre partenaire au quotidien Contact : du lundi au vendredi de 8h00 à 19h00 sans interruption

Tél. : PAU 05 59 84 85 00 - Tél. : BAYONNE 05 59 59 17 60 - www.d64.ffbatiment.fr


14

Territoire

l ZOOM l

L’Artisanat en Soule

a CMA64 vient d’annoncer le renforcement de sa présence en Soule. Une occasion de faire un zoom sur l’artisanat souletin et son évolution au cours des dernières années.

L

à savoir Mercredi 5 octobre 2005, dans les locaux du Centre multiservices de Mauléon, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat a annoncé le développement de permanences, afin de répondre à une demande accrue émanant de ses ressortissants et d’optimiser le réseau de partenaires institutionnels chargé du développement local (Odace, Communauté des communes de Soule).

Un paysage contrasté L’agroalimentaire, toujours! La filière agro-alimentaire souletine a su se maintenir avec un taux supérieur à la moyenne départementale (9,11 %) et malgré les importantes mutations auxquelles ce secteur a été confronté ces dernières années. Répartition par secteurs d’activités et par poste Services 25,34 %

Alimentation 11,64 % Production 20,21 %

Bâtiment 42,81 %

une dynamique de création et de reprise d’entreprises perceptible ces trois dernières années qui a permis une stabilisation du tissu artisanal. La majorité de chefs d’entreprise sont de sexe masculin. Le pourcentage des chefs d’entreprises féminins 18,84 % est supérieur à la moyenne nationale (17,92 %).

L’emploi progresse 1999

2004

Construction 276

297

solde 21

Autres

534

545

11

Total secteur 810

842

32

Source INSEE / RSA 2004

De 1999 à 2004, les entreprises du secteur des métiers ont bénéficié d'une augmentation de 4 % en nombre d'actifs. Les établissements de la construction ont bénéficié d'une augmentation de 7,6 % en nombre d'actifs. Les établissements des autres activités ont bénéficié d'une augmentation de 2,1 % en nombre d'actifs.

37,33 % des chefs d’entreprises ont plus de 51 ans. Ce pourcentage démontre bien que le tissu artisanal souletin est vieillissant et qu’il faut impérativement mettre en œuvre des moyens pour anticiper la problématique liée à la transmission d’entreprise (carences en matière de succession familiale et salariale, disparition des savoir-faire,…).

Une dynamique de création Données Répertoire des Métiers au 31 mai 2005

Cette analyse doit cependant être nuancée. En effet, les modes de consommation en Soule liés au caractère vieillissant de la population constitue un facteur d’explication au maintien d’une activité alimentaire de proximité, d’autre part, ce secteur connaît un risque d’érosion à terme : 35 % des chefs d’entreprise ayant plus de 50 ans.

À l’inverse de la tendance régionale et départementale, on peut constater une éro350 sion lente du secteur 340 330 de l’artisanat de 320 1995 à 2005 sur le 310 territoire souletin 300 290 avec une disparition 280 de 8,38 % d’entrepri270 ses. Un recul qui 260 mérite néanmoins 250 d’être nuancé avec

Stock d’entreprises de 1995 à 2004

1995

1996

1997 1998 1999

2000

2001

2002

2003

2004


15

Territoire

CMA 64

les Missions

De nombreuses entreprises accompagnées

De l’immobilier à la promotion L’accompagnement commence souvent par la recherche de financement et l’élaboration des dossiers (Conseil général, Conseil régional, FISAC). Ainsi, en 2004 et 2005, 6 entreprises de Soule ont bénéficié d’une aide pour des projets immobiliers. L’aide à l'embauche constitue toujours une priorité. En 2004, 2 entreprises souletines ont bénéficié de l’aide régionale à l’emploi (ARCE), 4 en 2005. Une entreprise a bénéficié d’une aide régionale “second du patron” en 2005 pour l’embauche d’un cadre. La CMA 64 apporte également un conseil au développement commercial, un soutien pour le

souletines ont bénéficié de diagnostics environnement (1 dans la filière Autos, 2 dans

montage de groupements d'entreprises, des opportunités de promotion sur les foires et salons (locaux, nationaux et internationaux). Elle intervient aussi pour la coopération transfrontalière et l’intégration des NTIC dans les entreprises. Dans le cadre du programme Leader+, 8 entreprises de Soule ont été sensibilisées sur le dispositif “Artisanautes”. Une d’entre elles a suivi une formation spécifique.

Qualité etproduction La CMA 64 propose un accompagnement en démarche qualité et gestion de production, ainsi que des conseils pour la mise aux normes et mise en conformité. En Soule, 14 entreprises ont été accompagnées et ont bénéficié de formations relatives à la mise aux normes ou à l’organisation de la production en 2004 et 2005. Autre apport de la CMA, l’appui à l'innovation et à l’intégration du respect de l'environnement dans l'entreprise. 3 entreprises

La Soule est le territoire le plus aidé par la plateforme d’initiatives locale Bultza : soit 26,5 % de projets émanant les cantons de Tardets et de Mauléon depuis 5 ans, avec une enveloppe globale d’intervention estimée à 260 000 euros.

22 suivispostinstallation Parmi les actions proposées: visites d'entreprises, diagnostics, clubs créateurs, parrainage,... Depuis 2001, 22 entreprises des cantons de Tardets et Mauléon ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé durant leurs trois ou quatre premières années d’existence. Ces prestations sont garanties par une démarche qualité.

Office de Tourisme de Soule

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat des PyrénéesAtlantiques participe activement au développement des territoires, en accompagnant les entreprises dans leurs évolutions. Exemples…

la filière Bois). Une réunion d’information relative à l’aménagement de la déchetterie s’est tenue à Mauléon.

Soigner la transmission La CMA 64 propose des diagnostics pour les entreprises à céder, des conseils sur les modalités et démarches, une mise en relation cédantsrepreneurs, une assistance pour le montage de dossiers (Contrat régional d’aide à la reprise, contrat de pré-garantie bancaire,…). En Soule, 4 entreprises ont bénéficié d’un diagnostic approfondi afin de préparer leur transmission. Ce dispositif va être conforté rapidement grâce à une opération territoriale de transmission programmée dans le cadre du PCD.

Plusde 25 porteurs de projets La CMA 64 accueille et oriente les porteurs de projets. Elle apporte des conseils individuels pour l'analyse et le montage de projets. En 2004, 25 entreprises ou porteurs de projet ont bénéficié d’une assistance technique pour la finalisation de leur projet dont 12 pour le montage d’un dossier (4 Accre, 3 Bultza, 5 prévisionnels bancaires). De janvier à juin 2005, la demande de conseil s’est accrue avec 24 porteurs de projet ou entreprises accueillis (4 Bultza, 2 Accre, 1 prévisionnel bancaire).

En partenariatavecles collectivitéslocales La CMA 64 réalise des diagnostics de zone. En partenariat avec la CCI Bayonne Pays Basque, elle a mené l’étude préalable aux ORAC (opérations de restructuration du commerce et de l'artisanat) du Pays Basque et s’est fortement impliquée dans l’élaboration de programmes d’actions à mener sur la Soule. L’opération devrait démarrer rapidement. Par ailleurs, 35 entreprises ont émis le souhait de bénéficier d’une expertise individuelle de développement stratégique (EIDS) avec 32 demandes d’aides à l’investissement. Dans le cadre du montage de dossiers OMPAPE (opérations de modernisation programmée de l’artisanat et des PME), une opération spécifique à la filière bois a été menée à l’échelle départementale. 9 entreprises de Soule ont pu bénéficier d’une aide à l’investissement. En ce qui concerne l’intégration de l'artisanat dans les opérations urbaines et rurales, une entreprise souletine a pu bénéficier d’une aide dans le cadre de la rénovation de vitrines en 2004. La CMA 64 participe également à la construction de Plans Collectifs de Développement (PCD). Contact CMA64 en Soule Christine Errecaret Téléphone : 05 59 98 91 03 mail : c.errecaret@cm64.com


16

l COMMISSION CMA 64 l

Chantier

L’engagement

des Artisans es Commissions jouent un rôle majeur au sein de la Chambre de métiers et de l’artisanat. Elles illustrent aussi parfaitement l’engagement de nombreux artisans dans l’action collective et leur implication pour lancer les grands chantiers indispensables pour développer nos métiers.

L

Cinq Commissions, rassemblant les artisans élus de la CMA 64 se réunissent régulièrement pour travailler sur tous les grands dossiers que notre institution doit prendre en compte pour défendre et promouvoir l’artisanat, apporter aux artisans une aide et des outils efficaces pour développer leurs activités. Un tel engagement est remarquable et doit être amplifié pour renforcer la dynamique artisanale. Lors de la dernière Assemblée Générale de la CMA 64, le 27 octobre, chaque Commission a eu l’occasion de faire le point sur les actions menées et de présenter les projets en cours. Voici quelques extraits de leurs rapports.

Formation Cette Commission est chargée de l’étude de toutes les questions concernant l’apprentissage et le perfectionnement professionnel. Son objectif est de développer l’accès à la formation continue et de poursuivre les opérations de promotion de la formation initiale. * L’action « Gestion des Compétences » est en cours de réalisation. Déjà, 15 référentiels métiers sont opérationnels. * La création de l’Université des Métiers du Pays Basque est en bonne voie. La SEPA est nommée maître d’ouvrage délégué. * Au CFA (Centre de formation des apprentis), le contrôle en cours de formation s’organise ainsi que la modularisation de certaines formations. * Au CAD (Centre d’Aide à la Décision), la taxe d’apprentissage est en forte augmentation. * Côté formation continue, un stage BCCEA (Brevet de Conjoint Collaborateur d’Entreprise Artisanale) est lancé sur Pau.

Métiers d’art Cette Commission est chargée de la valorisation des métiers d’art et de mener des opérations de promotion et de développement des entreprises d’artisanat d’art. * Une étude est menée pour la ville de Navarrenx, désireuse de se positionner comme « Ville de métiers d’art »

(voir « L’Artisanat » N° 115, page 19). * Le marché de Noël de Bayonne a été parfaitement organisé. 25 chalets ont été retenus par des artisans d’art. * La section artisanat d’art va être mise en place dans le Répertoire des Métiers (217 métiers).

Affaires économiques Cette Commission est chargée notamment des questions relatives à l’accompagnement des entreprises dans les différentes phases de leur développement. * Le « boom historique » des immatriculations de 2004 se poursuit en 2005. Elles sont particulièrement nombreuses dans le bâtiment (aménagement et finitions). Les radiations sont stables. * A noter la naissance du dispositif d’accompagnement des entreprises en développement: CAPEA (Cycle d’Amélioration des Performances de l’Entreprise Artisanale) et le programme d’appui à la modernisation.

Environnement Cette Commission mène des actions pour la gestion collective des déchets et facilite l’intégration de la réglementation environnementale. * Le site Internet environnement est riche d’informations pour les artisans. Plus de 75 fiches métiers, spécifiques aux activités artisanales, ont été réactualisées. * Cinq filières artisanales bénéficient d’aides financières pour l’environnement: réparateurs de véhicules, pressings,

Budget 2006 : 6 973 247€ Charges spécifiques 2% Frais de Charges excep., amort., fonctionnement 14 % provisions 7 % Achats 5 %

photographes, peintres et imprimeurs. La CMA64 s’engage à trouver des solutions adaptées pour la gestion des déchets. Pour 2006, la filière agroalimentaire pourra bénéficier d’aides pour la récupération des huiles de cuisson.

Financement Cette Commission est chargée de l’examen des documents comptables et financiers préparés par le Président et les membres du Bureau, ainsi que de la vérification et de l’apurement des comptes dressés par le Trésorier. Le budget est à l’équilibre: maintien de la pratique de l’amortissement pour ordre, rattrapage de la taxe Chambre de métiers auprès de ressortissants non imposés. Dépenses - Les frais de personnel représentent 69 % du total des coûts de fonctionnement on note cependant pour l’année 2006 l’exonération de la taxe sur les salaires pour les enseignants de CFA. Les autres postes sont constants, voire à la baisse pour les achats, l’entretien, les frais financiers et les frais spécifiques. Recettes de fonctionnement - La subvention région représente 40 % de l’ensemble des recettes et le budget nous a été présenté avec une demande de subvention à l’équilibre. Les ressources propres sont en augmentation du fait: de l’accroissement du nombre de créateurs d’entreprise et de l’estimation du rattrapage de taxe suite aux pointages faits entre le fichier Répertoire des métiers et celui des impôts.

Rectifié 2005 : 7 113 366 € Charges spécifiques 2%

Frais de fonctionnement 14 %

Charges excep., amort., provisions 7 %

Achats 5 % Honor. pers. ext. 4%

Charges sur salaires 23 %

Honor. pers. ext. 4%

Salaires 45 % Charges sur salaires 24 %

Salaires 44 %


17

Enjeux

A v e n i r

Avenir

l ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’APCM l

à savoir

“Les Artisans au cœur de la société” a dernière assemblée des Chambres de métiers et de l’artisanat fera date. En adoptant le projet intitulé « Les artisans au cœur de la société », les présidents ont voulu souligner les grands enjeux pour demain.

L

Adopté à l’unanimité moins sept abstentions par les présidents, ce projet est une véritable feuille de route, rassemblant les objectifs à atteindre pour développer l’emploi, participer à l’aménagement du territoire, au développement durable et à la protection de l’environnement. Cinq orientations stratégiques sont fixées :

Anticiper l’évolution de l’artisanat à l’horizon 2010. Les CMA se doteront d’outils statistiques performants et renforceront leur place dans les structures consacrées au développement territorial. Elles élaboreront également un dispositif d’intelligence économique, basé notamment sur l’évolution

des métiers, au service des artisans et de tous les partenaires du secteur de l’artisanat.

nationale de l’artisanat, instance de concertation de tous les acteurs.

Développer une offre de service commune

Renforcer la place de l’artisanat en l’Europe

Les Chambres de métiers et de l’artisanat s’engagent à redéfinir leur organisation et leur architecture pour soutenir une politique offensive de développement des entreprises et de l’emploi auprès des artisans et de nouveaux publics. Elles pourront ainsi proposer une offre de service commune aux artisans.

La réflexion sur une conception commune de l’artisanat européen est un objectif fort de la mandature. La conférence européenne de l’artisanat prévue à l’automne 2006 sera une étape importante. Cet axe vise à la fois à renforcer la prise en compte de l’artisanat en Europe et à faciliter l’accès des entreprises artisanales aux marchés européens.

Simplifier et structurer la formation

Chantier Université des Métiers Pays-Basque Pour répondre aux objectifs de valorisation des métiers et de développement de la formation continue et initiale, le chantier de l’Université des Métiers en Pays Basque est en route. Le terrain se trouve à Bayonne, sur le domaine ARITXAGUE. La SEPA en est le maître d’ouvrage délégué. Le premier semestre sera consacré à la réflexion et à l’étude des besoins des organisations professionnelles ; des enseignants et administratifs. Le second semestre débuteront les recherches de financement.

C’est une organisation nouvelle, construite avec les partenaires et tous les acteurs, qui réunira l’ensemble des dispositifs d’information, d’orientation et de promotion et de formation initiale et continue.

Fédérer les compétences et les énergies Il importe de travailler à la clarification et à la complémentarité du rôle de tous les acteurs de l’artisanat, pour répondre aux attentes des artisans et gagner en efficacité. Cette nouvelle synergie sera marquée par l’organisation d’une Conférence

POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Michèle Pappalardo, présidente de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et Alain Griset, président de l’APCM (Assemblée permanente des Chambres de métiers) réaffirment leur collaboration en signant un nouvel accord-cadre d’une durée de trois ans. L’ADEME et l’APCM sont fortement impliquées dans les problématiques environnementales des entreprises. Leurs moyens et leurs intérêts respectifs sont complémentaires. Ce nouvel accord a pour objectif d’inciter les entreprises artisanales à réduire leurs impacts sur l’environnement et à améliorer leur maîtrise de l’énergie. L’ADEME et l’APCM s’adressent plus particulièrement ici aux apprentis, créateurs-repreneurs d’entreprises et chefs d’entreprises installés.

Négoce de Bois & Dérivés Professionnels et Particuliers.

ISON IVRA ICE L SERV

Nombreuses essences de bois en stock : Pin des Landes, Sapin de Pays, Sapin du Nord, Bois exotiques, Feuillus de France, Caillebotis, etc…

Rabotage et refente sur site. BOIS RABOTÉS - PANNEAUX - MENUISERIES - BOIS - PVC - ALU - AGENCEMENT

Z.I. Route de Cazalis - 40700 Hagetmau Tél. 05 58 79 75 50 - Fax : 05 58 79 53 17


18

l

Chantier

L’ARTISANAT D’ART l

es métiers d’art sont maintenant répertoriés. L’objectif est de permettre une meilleure identification de ces professionnels, de valoriser leur savoir-faire, ainsi que de développer des opérations de promotion du secteur métiers d’art.

L

Toute la div

L’arrêté du 12 décembre 2003, fixant la liste des métiers de l’artisanat d’art, a créé la section spécifique « artisan d’art » au Répertoire des Métiers. Les titres « d’artisan d’art » et de « maître artisan en métier d’art » ont également été mis en place. Au total, 217 métiers et leurs spécialités sont désormais répertoriés. D’ores et déjà, si vous exercez l’un des métiers répertoriés (liste ci-dessous), ou bien si vous êtes titulaire d’un diplôme dans le métier exercé (ou titre équivalent), ou encore si vous êtes immatriculé depuis 6 années au Répertoire des Métiers… vous serez interrogés par courrier . Dans ce courrier, vous trouverez un questionnaire pour l’inscription dans la section « Artisan d’Art » ou dans la rubrique « Métiers d’Art ». Cette inscription est gratuite et se fait par simple retour du questionnaire, accompagné des pièces justificatives s’il y a lieu. Vous pouvez également le télécharger sur notre site : http://www.cm64.com.

Les métiers répertoriés Art floral Fabricant de compositions florales, fabricant de fleurs artificielles-parurier floral.

Arts du spectable Costumier, décorateur de théâtre, perruquier-posticheur

Arts et traditions populaires Canneur-rempailleur, cirier, charron, fabricant et restaurateur de coiffes, fabricant et restaurateur de manèges, forgeron, pareur, pelletier, poêlier, mégissier, parcheminier, peaussier.

Arts graphiques Calligraphe, dominotier-marbreur sur papier à la main, doreur sur cuir, doreur sur tranche, enlumineur, fabricant de papier, fabricant de papier peint, graphiste, infographiste, maquettiste, graveur et fondeur de caractères, imagier au pochoir, imprimeur en héliogravure, imprimeur en lithographie, imprimeur en sérigraphie, imprimeur en tailledouce (gravure en creux sur métal au burin, à l’eau forte,), imprimeur en typographie, photographe de mode, photographe illustrateur, relieur,

restaurateur de reliures, restaurateur de dessins et estampes, restaurateur de papier, restaurateur de tableaux

Arts mécaniques / jeuxjouets Fabricant et restaurateur d’automates, fabricant et restaurateur de jeux et jouets, fabricant et restaurateur de maquettes, fabricant et restaurateur de soldats de plomb, fabricant et restaurateur d’objets miniatures, marionnettiste, modéliste

Bois Doreur-ornemaniste, laqueur, peintre sur bois, ébéniste, restaurateur de meubles, encadreur, menuisier en sièges, marqueteur, marqueteur de pailles, pipier, rotinier, sculpteur ornemaniste (bois), sculpteur statuaire (bois), tourneur sur bois, vannier, vernisseur finisseur, vernisseur au tampon

Cuir Bottier main, fourreur, gainier, gantier, maroquinier, sellier, sculpteur sur cuir, taxidermiste.

Bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, horlogerie

Décoration (tous matériaux)

Batteur d’or (tireur d’or), bijoutier en métaux précieux, bijoutier fantaisie, chaîniste, ciseleur, doreur sur métal, émailleur sur cadrans, graveur, héraldiste, diamantaire, fabricant et restaurateur d’horloges, carillons, pendules, aiguilles, balanciers, glypticien (graveur sur pierres fines), gnomoniste (fabricant de cadrans solaires), joaillier, lapidaire, médailleur (métaux précieux), orfèvre, pétissier (fabricant de couverts en argent), polisseur (en bijouterie), restaurateurs de montres de collection, sertisseur.

Décorateur étalagiste Mosaïste Peintre en décor Staffeur-stucateur gypsier

Facture instrumentale Archetier, fabricant et restaurateur d’anches, facteur et restaurateur d’accordéons, facteur et restaurateur de clavecins et épinettes, facteur et restaurateur de harpes, facteur et restaurateur de percussions, facteur et restaurateur de pianos, facteur et restaurateur d’instruments à corde anciens, facteur et restaurateur d’instruments à vent en bois, facteur et restau-

rateur d’instruments à vent en métal (cuivre, argent, or…), facteur et restaurateur d’instruments de musique mécanique, facteur et restaurateur d’instruments traditionnels, facteur et restaurateur d’orgues, luthier, luthier en guitare

Luminaire Fabricant et restaurateur d’abat-jour, fabricant et restaurateur de lustres et luminaires.

Métal Armurier, bronzier, carrossier, coutelier, ciseleur, damasquineur (incrustation par martelage de filets d’or, argent, cuivre), doreur, argenteur, émailleur (sur métal), graveur, dinandier, ferronnier, fondeur, campanologue, fondeur de cloches et sonnailles, médailleur (sur métal), potier d’étain, sculpteur ornemaniste (sur métal), sculpteur statuaire. Métiers liés à l’architecture Ardoisier, briquetier, chaumier, couvreur, fabricant et restaurateur de toitures spéciales, couvreur ornemaniste, escaliéteur, fabricant de girouettes et d’éléments de faîtage, fabricant et restaurateur de charpentes, charpentier de marine, fabri-


19

Métiers

versité de l’art cant et restaurateur de dallages, fabricant et restaurateur de toitures, lauzier, maçon, maître-plâtrier, menuisier, métallier-serrurier, parqueteur, paveur-dalleur, tuilier.

Mode Chapelier, corsetier, éventailliste, formier, modiste, plumassier, modéliste, tailleur-couturier

Pierre Fontainier, graveur sur pierre, marbrier, marqueteur de pierres dures, sculpteur ornemaniste (pierre), sculpteur statuaire (pierre), tailleur de pierre, appareilleur schisteur, tourneur sur pierre.

Tabletterie Bimbelotier (fabricant de bibelots), boutonnier, brossier, cornier, écailliste, fabricant de cannes, graveur sur ivoire et autres matériaux d’origine animale, ivoirier, lunetier, nacrier, tabletier (fabricant de boîtesnécessaire de voyage).

Terre Céramiste, modeleur-mouleur, restaurateur de faïence et de porcelaine, émailleur, peintre fileur-doreur, peintre sur faïence, peintre sur porcelaine, pipier de terre cuite, santonnier, potier de grès, potier de

porcelaine, potier de terre cuite, potier raku.

Textile Brodeur, dentellier, ennoblisseur textile, moireur (travail sur tissu), fabricant de tapis, rentrayeur (restaurateur de tapis et tapisseries), fabricant d’objets décoratifs en tissus (patchworks, tissus appliqués, coussins, drapeaux…), lissier, passementier, peintre décorateur sur tissu, restaurateur de textiles, tapissier d’ameublement/tapissier décorateur, tisserand (fabricant de tissu), veloutier (fabricant de tissu en velours), verre, émailleur (verre), graveur (verre), tailleur, flaconneur, maître-verrier (ou vitrailliste), restaurateur de vitraux, miroitier d’art, bombeur de verre, fileur de verre, restaurateur d’objets en verre ou en cristal, verrier à la main (soufflage de verre), verrier au chalumeau.


20

Métiers l PORTRAITS l

Partage de Savoir-Faire homas VERNIER, titulaire du CAP Pâtisserie a terminé troisième ex-aequo à la sélection régionale du concours Meilleur Apprenti de France pâtissier. Pour participer à cette épreuve prestigieuse, il a été préparé par son maître d’apprentissage : Jean-Luc GALABERT et par son enseignant à l’Université des Métiers à Pau : Nicolas MAGNOUAC. Voici les impressions de ce triptyque de professionnels, passionnés et engagés.

T

Thomas Vernier, salarié de l’entreprise Galabert, embauché après sa formation en apprentissage. Parvenir à une réalisation de ses propres mains « Au départ, je voulais être cuisinier. Après une troisième spéciale, j’ai fait un stage en pâtisserie et j’ai choisi ce métier. Je suis diplômé depuis juin 2005 et je travaille, avec pour ambition de voir un jour ce qui se fait ailleurs, à l’étranger par exemple. Pour le concours MAF, c’est mon prof : Monsieur Magnouac, qui m’a proposé d’y participer. Je craignais de ne pas être à la hauteur mais je ne voulais pas passer à côte de cette chance. Alors j’ai commencé à me préparer, pendant un mois, à raison de deux à trois fois par semaine, je me rendais au centre de formation et travaillais avec lui, il n’était plus un prof mais un ami qui m’aidait dans ma préparation.

Ce qui m’a le plus intéressé dans ce concours, a été de voir ce que les autres participants avaient réalisé, de comparer et de voir que j’avais été capable de faire mon programme sans raté ! »

Nicolas Magnouac, enseignant en CAP Pâtisserie à l’Université des Métiers de Pau. « Avant d’enseigner ici, j’avais été apprenti et M Mercader, mon professeur à l’époque, m’avait préparé au concours MAF Pâtissier. Reçu à la sélection régionale, j’avais fini 11ème au concours national. L’opportunité de préparer à mon tour un jeune à ce concours me tenait à cœur ! Il fallait un profil précis : résistance physique, maturité, professionnalisme. Une fois la sélection faite, on a travaillé. L’objectif était que Thomas finisse le concours et qu’il en tire quelque chose de positif.

Humainement, c’est une expérience enrichissante. Cela m’a permis de mieux connaître Thomas et de rencontrer d’autres professionnels »

Jean-Luc Galabert, chocolatier, pâtissier, confiseur et glacier à Sauvagnon. Faire de son mieux c’est un concours permanent ! « La participation à un concours se prépare tout au long de l’apprentissage ! J’ai formé Thomas de manière précise : sur le chocolat par exemple, mais tout au long de sa formation il a travaillé dans tous les domaines. Un conseil aux jeunes : Nos métiers sont difficiles, il y a un cap à passer, une fois que le déclic a eu lieu on tombe dedans et on adhère. Ma plus grande fierté : ne jamais être tombé dans l’à peu près et être là au quotidien avec mes gars. »


21

Réseau

O R G A N I SAT I O N S P R O F E SS I O N N E L L E S

TVA à 5,5 %

Précisions Utiles

Malgré la mobilisation générale des artisans, aucune réponse n’a été apportée pour la pérennisation de la TVA à 5,5 % Le 18 janvier 2006 la CAPEB Béarn et Soule avait délégué une partie de son Conseil d'Administration pour représenter les artisans béarnais et souletins lors du grand rassemblement national organisé à PARIS, pour donner une dernière chance à la TVA à 5,5, avant le prochain Conseil ECOFIN du 24 janvier. 3 000 artisans venus de toute la France sont montés pour témoigner de l’urgence à pérenniser le principe de ce taux réduit, vital pour la santé des entreprises artisanales du bâtiment La matinée a permis aux délégations de la CAPEB de faire la tournée des ambassades pour réafirmer à chacun des 24 membres de l’Union Européenne le bien fondé économique de cette mesure. Les béarnais et souletins composaient la délégation chargée de rencontrer l'Ambassade du Portugal qui les a reçus en la personne de sa première Secrétaire.

L'après-midi, le grand rassemblement à Bercy montrait l’ampleur de la mobilisation de toutes les CAPEB de France et, par extension, celui de l'artisanat du bâtiment tout entier ! L'entretien de la délégation officielle avec le Ministre des Finances a laissé entrevoir des perspectives plutôt optimistes, sinon le combat devra s'intensifier. Pour symboliser les 60000 pertes d'emplois qu'engendrerait une non reconduction du taux réduit, chaque participant a déposé sur le pavé parisien, un vieil outil devenu inutile, la personne n'étant plus là pour l'utiliser. Dernière minute. Les derniers développements de la négociation montrent que la prudence affichée par la délégation de la CAPEB à Bercy était fondée. Ont sait maintenant que, jusqu’au dernier moment, tout peut être remis en question

La position de la

puisque trois états font valoir leur point de vue, en échange de leur accord définitif sur le principe du taux réduit de TVA, dans une sorte de chantage que permettent actuellement

les institutions européennes (cf : règle de l’unanimité) Espérons qu’en définitive la raison l’emportera. En attendant les artisans du bâtiment restent mobilisés.

Bois et Matériaux d’Ossau SCIERIE - SPÉCIALITÉ SAPIN - DIMENSIONS SPÉCIALES

Panneaux bois - Parquet - Lambris - Caillebotis Menuiseries - Gros-œuvre - Couverture - Isolation Plâtrerie - Carrelage - Quincaillerie - Outillage PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS

www.bois-materiaux.com - bmo2@wanadoo.fr

CMA 64

« A l’heure de mettre sous presse, la Pologne n’a toujours pas donné son accord sur le maintien de la TVA à 5.5 % pour les travaux de rénovation. Espérons que le bon sens remportera. Socialement cela se solderait par une forte perte d’emplois; fiscalement la preuve a été apportée que l’Etat n’a pas perdu d’impôts. Croisons les doigts. » Bernard CAZALA, Président de la CMA 64

20 bis, rue Bourgneuf Claa

64440 LARUNS Tél. 05 59 05 38 23 Fax : 05 59 05 37 66

366, Bd Cami Salié

64000 PAU Tél. 05 59 02 55 25 Fax : 05 59 02 38 20


22

Réseau Partenariat Chéquier Conseil

à savoir Le Diplôme Universitaire mention « connaissance du milieu professionnel et de l’entreprise » est organisé en partenariat avec l’UPPA, pour l’insertion des jeunes diplômés (Bac + ) dans l’Artisanat, tous secteurs confondus.

La convention Chéquier Conseil a été signée entre le Directeur Départemental du Travail, de l’Emploi, et de la Formation Professionnelle agissant par délégation pour Monsieur le Préfet des Pyrénées-Atlantiques, et Le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 64. Le dispositif des chèquesconseil vise à encourager la demande de conseil de la part des demandeurs d’emploi qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Le recours au conseil le plus en amont possible de la création, doit permettre de mieux préparer le projet, d’en accroître la viabilité. La phase de montage et de démarrage passée, le conseil doit permettre au créateur de répondre aux problèmes techniques particuliers rencontrés à l’occasion de la mise en place de son entreprise ou de son redressement, si celle-ci est confrontée à des difficultés.

Le chéquier conseil est composé de 6 chèques d’un montant de 45, 74 euros pris en charge par l’État. Un chèque équivaut à une heure de conseil. L’heure de conseil est fixée à 60,98 euros TTC. La prise en charge par l’État des prestations de conseil des Chambres de commerce et d’industrie et des Chambres de métiers et de l’artisanat est de 32,00 euros par heure de conseil.

Protection sociale, les CMA proposent d’autres pistes. L’annonce faite par le Président de la République d’ouvrir le chantier du coût du travail répond aux attentes du réseau des Chambres de Métiers . En effet, depuis son origine, l’assiette de ce financement repose trop lourdement sur les salaires, ce qui conduit à faire prendre en charge par les entreprises, c'est-à-dire par le travail, l’essentiel du régime de

protection sociale. En revanche, reporter même partiellement cette charge sur la valeur ajoutée reviendra à pénaliser les entreprises dans leur effort de croissance. Le risque est d’aggraver le phénomène de délocalisation. Les entreprises artisanales qui, elles, ne délocalisent pas et dont on attend actuellement le développement pour créer l’emploi, seront touchées dans leur effort de croissance. Le réseau souhaite que soit également étudiées d’autres pistes comme celle de la TVA sociale pour ouvrir, le plus largement possible, la concertation et amplifier la portée de ce projet. Par ailleurs, Alain Griset, Président de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers (le réseau) se félicite de l’engagement du Président de la République de faire bénéficier les entreprises des financements adaptés à leurs besoins.


23

Radiations

du 15 décembre 2005 au 15 janvier 2006

infos

P ratiques

es artisans ont, depuis janvier 2006, la possibilité de faire paraître sur le support officiel de la CMA 64 leurs mouvements d’entreprises (inscriptions, modifications…). Tarif : 10 euros, Service Répertoire des Métiers.

L

◆ CAMINA FERNANDO TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE

◆ DENIS JALBERT MENUISERIE BOIS ET MATIERES PLASTIQUES

◆ BOUCON FREDERIC FAB DE PLATS CUISINES A BASE DE VIANDES

◆ DURA BERNARD FAB DE PROTHESES DENTAIRES

◆ DARRIBERE JUSTIN TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE FOSSOYEU

◆ SARL NORLAND POSE DE MENUISERIES

◆ POULIN VERONIQUE FAB DE PLATS CUISINES A BASE DE VIANDES

◆ VERTONE ERIK FAB DE PROTHESES DENTAIRES

◆ DUMONDIN JOSEPH MACONNERIE

Alimentation

◆ GOLOXOA CHARCUTERIE ◆ ASCASO SERGE PREPA DE PLATS A EMPORTER EN CHARCUTERIE ◆ BEHIR FRANCOISE PREPA ET CUISSON DE PRODUITS BOULANGERIE ◆ LAVIE EDOUARD FABRICATION DE PIZZAS A EMPORTER ◆ DEHEUNYNCK MICHEL BOULANGERIE-PATISSERIE ◆ BOUCH CHARCUTERIE DES ARCEAUX BOUCHERIE CHARCUTERIE ◆ LACOUADE JEAN BOUCHERIE-CHARCUTERIE ◆ ROCHET MAURICE BOUCHERIE-CHARCUTERIE

Bâtiment ◆ SEIN JACQUES MICHEL REAL ENTRETIEN PLANTATION ORNEMENTALE ◆ DINIS DIAMANTINO CONST DE MAISONS INDIVIDUELLES ◆ BENONI BRUNO INSTALLATION DE BUNGALOWS MONTAGE DE BUN

◆ LABADIOLE JEAN-CLAUDE MACONNERIE ◆ NOLIVOS PIERRE TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE ◆ QUIRCE JACQUES TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE ◆ REIZABAL LOUIS TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE ◆ RIBEIRO FRERES TRAVAUX DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS ◆ SAUTIER JEAN JACQUES TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE

◆ ANT JEAN CARRELAGE MOSAIQUE ◆ LARRONDE MARCEL CARRELAGE

◆ PALISSES-CARDET JEAN FAB DE MEUBLES MEUBLANTS

◆ SCHIANO ERIC MARTIAL PONCAGE VITRIFICATION POSE DE PARQUETS M

◆ CHAMPAGNAC LUDOVIC FINITION DE MEUBLES EN BOIS

◆ QUIZANO STEPHANE MIROITERIE VITRERIE ◆ CRUSENER PASCAL PEINTURE BATIMENT ◆ IRIBARREN JEAN PIERRE PEINTURE EXTERIEURE ◆ JUAN J ROBERT PEINTURE EXTERIEURE ◆ LACROUTS HENRI PEINTURE EXTERIEURE ◆ LEGARTO FRANCOIS PEINTURE EXTERIEURE

◆ BIDAU GEORGES INSTAL ELECTRIQUE

◆ MONCLA YVES PEINTURE BATIMENT

◆ CHAPOT GERARD INSTAL ELECTRIQUE

◆ MONTET CLAUDE PEINTURE EXTERIEURE

◆ DESJARDINS JEAN- MARIE INSTAL ELECTRIQUE

◆ OTHATS DAVID PEINTURE EXTERIEURE

◆ICHOURIBEHERE JEAN CLAUDE INSTAL ELECTRIQUE

◆ RECAYTE MICHEL PEINTURE BATIMENT

◆ ITHURRITZE PIERRE INSTAL ELECTRIQUE ◆ MAISONNAVE RENE ELECTRICITE GENERALE. ◆ PLANCQ JOELLE INSTAL ELECTRIQUE

◆ RONSIN DANIEL PEINTURE EXTERIEURE ◆ UEBER CLAUDE PEINTURE INTERIEURE

Production

◆ BEHOTEGUY J MARTIN INSTAL D'EAU ET DE GAZ

◆ MARESTIN ANDRE SELLERIE

◆ARNAIZ Y MARTINEZ JULIAN TRAV COUVERTURE PLOMBERIE ETANCHEITE

◆ CACHAU GEORGES PLOMBERIE CHAUFFAGE SANITAIRE ZINGUERIE

◆ SUD OUEST SERVICES FAB D'OBJETS DIVERS EN BOIS

◆ MINDEGUIA PASTERNAK S.N.C. TRAV COUVERTURE PLOMBERIE ETANCHEITE

◆ DARRIGRAND LUC INSTAL D'EAU ET DE GAZ

◆ ARESTI KARINE FAB ART CERAM USAGE DOMES OU ORNEMENTAL

◆ BECK DIDIER TRAVAUX DE CHARPENTE ◆ LANDABURU MICHEL TRAVAUX DE CHARPENTE ◆ LORIN ERIC PIERRE TRAVAUX DE CHARPENTE ◆ DUPIN FREDERIC MONTAGE DE STANDS ◆ BEN MOHAMED M'BAREK TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE ◆ BENAHMED AHMED TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE

◆ MARTIN DANIEL INSTAL D'EAU ET DE GAZ ◆ MURGUET MARC DEPANNAGE PLOMBERIE

◆ GARBERO CAROLE FABRICATION D'OBJETS DIVERS EN CERAMIQUE

◆ PAOLINETTI JEAN INSTAL ENTR CLIMAT CHAUFFERIE ET CHAUFFA

◆ KONCEWICZ YVAN FAB DE TABLEAUX EN BASRELIEF

◆ HIRIART DURRUTY JEANMICHEL ENTRETIEN DEPANNAGE CHAUDIERESFIOUL ET G

◆ DABAN MAURICE FAB DE PETITS ARTICLES METALLIQUES

◆ ALZURI JEAN PIERRE PLATRERIE D'INTERIEUR

◆ BORDATTO J MARIE REPARATION MACHINES AGRICOLES ET AUTOS

◆ CAZALET GASTON MENUISERIE BOIS ET MATIERES PLASTIQUES

◆ BORDENAVE ALAIN INSTAL ENTRET AUT MAT AGRIC FORESTIER

◆ MERLE FRANCOISE TAPISSERIE DECORATION

◆ DUJARDIN MICHEL NETTOYAGE DE LOCAUX ◆ CLAVERIE BERNARD SERVICES DESINFECTION DESINSECTISATION ◆ BIERE JOELLE STUDIO DE PHOTOGRAPHIE ◆ SABACA JEAN-MICHEL STUDIO DE PHOTOGRAPHIE ◆ DESGROUX PATRICK PORTRAIT REPORTAGE

◆ LE GUINE JEAN LOUIS FAB DE PLANCHES DE SURF

◆ SOLHONNE MADELEINE CLAUDE TOUS TRAVAUX DE SECRETARIAT

◆ SMITH JEREMY FAB D'ARTICLES DE SPORT

◆ BERGE JEANNE PRESSING

◆ GRANDJEAN BRICE BIJOUTERIE FANTAISIE

◆ LARTIGUE JEAN CLAUDE PRESSING

◆ HARISTOUY MARYSE BIJOUTERIE FANTAISIE

◆ ABADIAS JACQUELINE COIFFURE EN SALON

◆ FONT PATRICK TRISTAN FAB ARTICLES DE DECORATION A BASE METAUX

◆ CARSUZAA GILBERT COIFFURE EN SALON

◆ RYCKENBUSCH BRIGITTE FAB MIROIRS CACHE POTS VASES

Service ◆ VAILLANT MAURICE REPARATION AUTOMOBILES REPARATION DE CULASSES ◆ DA SILVA CHARLES REP AUTOMOBILE : MECANIQUE ◆ RAMON CARROSSERIE REP AUTOMOBILE : CARROSSERIE ◆ THEODON FRANCOISE COMPOSITIONS FLORALES DE FLEURS SECHEES ◆ VENTURI ALAIN REP MATERIEL ELECTRONIQUE GRAND PUBLIC ◆ DARRIEUTORT GERARD REP AUT ART ELECTRIQUES USAGE DOMESTIQUE ◆ CAYROU ALAIN REP DE CYCLES ET MOTOCYCLES ◆ JACQUES M.THERESE INST ENTRETIEN DEP EQUIPEMENT MENAGERS E

◆ IZAURE DANIELLE COIFFURE MIXTE ◆ JAUREGUIBERRY DENISE COIFFURE EN SALON ◆ LABORDE JEANINE COIFFURE EN SALON ◆ MONCADA M PIERRE COIFFURE EN SALON ◆ OPOZDA JACKIE COIFFURE EN SALON ◆ LEPRINCE VALERIE COIFFURE HORS SALONS ◆ OTHEGUY ESTELLE COIFFURE HORS SALONS ◆ DE ROLL MONTPELLIER ANNE MARIE SOINS DE BEAUTE ESTHETIQUE REMISE EN FOR ◆ HARAN ELODIE SOINS DE MANUCURE PEDICURE ET POSE ONGU ◆ MEDICI MICHELINE SOINS DE BEAUTE ◆ ZAIA MAGALI SOINS A LA PERSONNE ESTHETIQUE SOLARIU

◆ PIRES JOSE TAXI

◆ BOYE MAURICETTE JEANNE TOILETTAGE D'ANIMAUX DE COMPAGNIE

◆ DAVID ERIC SERVICE DE NETTOYAGE ESPACES VERTS

◆ L'ARBIOSE BENEDICTE TOILETTAGE D'ANIMAUX DE COMPAGNIE


24

infos

P ratiques

Opportunités artisanales

oici une liste d’entreprises artisanales à céder et à reprendre. Pour en savoir plus, contactez votre Chambre de Métiers et d’Artisanat à Bayonne au 05 59 55 12 02 ou à Pau au 05 59 83 83 62.

V

BEARN

Cédants ◆ 64100180

Coiffure mixte PAU, centre ville, proximité château, Coiffure mixte 4 coiffages, 2 bacs, climatisation, informatique. Excellent état. Chiffre d'affaires supérieur à 100 000 euros avec bonne rentabilité. Bail 3/6/9 renouvelé avec loyer faible 464 euros par mois avec réserve et T1. Possibilité ajout activité esthétique. Entreprise diagnostiquée par CMA 64. ◆ 64100181

Réparation Poids lourds Vends entreprise de réparation Poids lourds, entretien dépannage (intervention sur autoroute), location véhicule, vente. Atelier de 1 200 m2 très fonctionnel sur terrain de 11 000 m2. CA supérieur 750 000 euros, EBE : 100 000 euros après prélèvement exploitant. Accompagnement du cédant possible. ◆ 64100156

Mécanique de précision À vendre activité de mécanique de précision, spécialité d'outillage de fabrication. 4 salariés expérimentés, clientèle automobile et aéronautique régionale. Matériel conventionnel. Possibilité de développement vers étude des-

sin. Niveau de chiffre d'affaires stable supérieur à 200.000 euros. ◆ 64100174

Electricité et électro-ménager Vente fonds comprenant 2 activités : électricité en bâtiment et négoce électro-ménager. Situé au Nord de Pau dans chef lieu de canton. Entreprise créée en 1969. Bonne clientèle fidèle, carnet de commande 1 an. 1 employé qualifié. Bâtiment 200 m2 en location. Possibilité de vendre séparément les activités.

64100164 Salon de coiffure

Cause retraite vends salon de coiffure himme, centre ville Pau, bail renouvelé au 01/01/2005 avec loyer très faible : 110 euros mensuel. Bonne rentabilité, possibilité de coiffure mixte.

BEARN

tes propositions sérieusement, quel que soit le résultat de votre bilan comptable. Ceci, dans un contexte de partenariat ou d'un rachat total. Discrétion assurée

64100151 Mécanique

Recherche entreprise de mécanique générale de précision à reprendre 20 ans d'expérience.

64100139 Boulangerie

Je recherche une boulangerie avec un four BATI, chauffe bois.

64100167 Peinture bâtiment

Homme 44 ans, possède expérience gérant de société, recherche entreprise peinture en bâtiment à céder, accompagnement d'un minimum avec le cédant souhaité.

PAYS BASQUE

Cédants

Repreneurs 64100135 Chaudronnerie

Recherche entreprise pour reprise activité en chaudronnerie fine acier ou inox dans les Pyrénées Atlantiques, départ en retraite ou cessation d'activités forcées.

64100142 Nettoyage

Recherche entreprise de nettoyage. Etudie tou-

◆ N°06 - Coiffure À vendre, cause retraite, salon de coiffure mixte, côte basque, bon emplacement, loyer modéré, parking gratuit. 1 salarié. ◆ N°09 - Plâtrerie À vendre, cause retraite, entreprise de plâtrerie sur côte basque. 27 ans d’activité. 6 salariés. Emplacement en zone artisanale. Possibilité d’accompagnement.

◆ N°17

Boucherie charcuterie À vendre, cause retraite, entreprise boucherie, charcuterie, volailles, plats cuisinés, intérieur Pays Basque, bon emplacement centre ville, loyer faible, possibilité logement. Pas de salarié. Parking à proximité. ◆ N°19

Peinture décoration À Bayonne, cause retraite, à céder entreprise spécialisée en décoration et peintures intérieures soignées, 28 ans d’existence, 1 salarié, clientèle fidélisée, carnet de commande à plus de 6 mois. Accompagnement assuré. ◆ N°34

Garage auto Cause retraite, à céder parts sociales ou fonds de commerce garage automobile (mécanique, carrosserie, vente véhicules). Spécialisé GPL.

PAYS BASQUE

Repreneurs ◆ N°03

Mécanique Tourneur fraiseur, recherche entreprise mécanique générale. 20 ans expérience professionnelle. Étudie toutes propositions ou autres formes.

◆ N°14

Maçonnerie Cadres + professionnels du bâtiment cherchent à reprendre entreprise maçonnerie, gros œuvre, minimum 5 salariés. Sérieuses références techniques et financières. ◆ N°16

Métallurgie Recherche entreprise manufacturière, si possible dans le secteur de la métallurgie, mécanique, chaudronnerie, dans les environs de Bayonne. ◆ N°19

Chocolaterie Recherche chocolaterie confiserie + salon de thé, si possible ou activité glacerie. Étudie aussi propositions pour des locaux. Merci de me contacter avec détails du dossier (prix, matériel, etc…) ◆ N°22

Artisanat d’art Décoratrice ensemblier recherche une entreprise avec un accompagnement possible du savoir-faire dans le domaine de l’artisanat d’art (exemples : tapisserie décoration, restauration meubles anciens, passementerie). Toutes propositions seront étudiées. But : ne pas laisser se perdre un savoir-faire pour cause de départ à la retraite. Secteur souhaité : de Saint-Jean-de-Luz à Biarritz de préférence.


publi reportage

70 ans de métier

Grâce à la force d’un réseau commercial et au savoir-faire d’une entreprise vouée à la menuiserie depuis 1936, ce magasin réunit deux atouts qu’il n’est pas toujours aisé de concilier : il dispose d’un catalogue complet de produit bois, PVC, Alu et apporte des solutions sur mesure à sa clientèle. La société est née en 1936 aux pieds des coteaux de Jurançon. L’entreprise du fondateur Philippe Paybou qui a compté jusqu’à 22 salariés, a progressivement cessé de produire pour se consacrer à la distribution et à l’installation de fenêtres, portes, volets, portails, escaliers, placards et parquets. « Devant l’explosion et la variété du marché domestique dans les années soixante-dix et 80, quelle entreprise artisanale aurait pu pro-

duire autant de références ? Et quand bien même nous étions rodés sur le bois, le PVC et l’alu commençaient à inonder le marché et sur un même chantier ces 3 produits devenaient incontournables » souligne Christian Paybou, chef d’orchestre de ce repositionnement de l’activité familiale. À la Comipa, depuis longtemps déjà, les savoirfaire sont divers et variés. « De la porte de placard, au plancher, les clients savent qu’ils peuvent tout demander aux menuisiers » poursuit le dirigeant qui évolue depuis 1989 sous l’enseigne Bati-Man. À cheval sur la qualité des produits qu’il distribue, Christian Paybou

est également entouré de techniciens capables d’écouter et de traduire les attentes de ses clients. Parmi eux, un certain nombre a la tête remplie de préoccupations inhérentes à tout projet de construction. Conçue à leur intention la gamme Bati-Man « spécial maison neuve » comprend un équipement menuiserie complet à prix préférentiel. Pour embellir ou rénover, le magasin fait dans le cousu-main. Les meilleurs matériaux offrent suffisamment de déclinaison pour permettre à la rénovation de traverser le temps sans heurter le style. Récemment Christian Paybou a fourni conseils et matériaux à un propriétaire américain venu restauré son château dans le Vic-Bilh. « Nous sommes les menuisiers de l’an 2000 » conclut-il.

questions à

Pouvoir compter sur des spécialistes quand on aborde les questions d’habitat est primordial. À Lons, la Comipa détient une compétence de premier plan en menuiserie et cuisine et ce, depuis 70 ans. Elle fait partie du réseau des professionnels Bati-Man et fêtera cet anniversaire à la fin du mois.

3

Christian Paybou, directeur Qu’est ce que le réseau Bati-Man ? Au début des années 90 nous étions 9 copains tous passionnés, originaires du grand sud à lancer Bati-Man, afin de promouvoir leurs produits de menuiserie par le biais d’un catalogue. En raison de préoccupations communes, j’ai très rapidement rejoint ces professionnels et l’aventure a démarré. Nous sommes montés en puissance et nous sommes arrivés à la création d’une centrale d’achat puis au lancement d’une franchise. Aujourd’hui le réseau BatiMan comporte 37 magasins implantés dans tout le grand sud de la France. Pour être franchisé, il faut être un technicien aguerri qui a pignon sur rue. Quelles garanties offrent le réseau Bati-Man à ses clients ? La première d’entre elles c’est la garantieproduit. Tous nos produits sont garantis 10 ans. Nous sommes positionnés sur le moyen, haut de gamme et l’installation est l’affaire de spécialistes. Nous sommes là pour simplifier la vie de nos clients. Nous nous appuyons pour y parvenir sur une connaissance pointue des matériaux. Mon père m’a longtemps confié des missions de réparation. À travers ces travaux, j’ai vu évoluer les produits. Je sais ce qui tient et ce qui se dégrade. Je choisis mes fournisseurs en fonction de ces acquis. C’est cette culture du métier que nous partageons à l’intérieur du réseau. Comment allez-vous fêter vos 70 ans d’activité ? Nous organisons une grande opération commerciale qui coïncide avec l’opération anniversaire annuelle du réseau Bati-Man. Nos fournisseurs nous font bénéficier de conditions particulières pendant la période. Toutes ses remises complémentaires auront lieu du 26 au 30 janvier dimanche compris.

“Bio” en Bref Christian Paybou passe son enfance et son adolescence dans les copeaux de bois de la menuiserie familiale. 1978 : la Comipa (Comptoir de menuiserie industrielle Paybou) est créée 1987 : recherche de partenaires pour l’édition d’un catalogue. Rencontre des 9 fondateurs de Bati-Man 1989 : entrée de la Comipa dans le réseau Bati-Man 2000 : lancement de la centrale d’achat suivie des premières franchises 2006 : Christian Paybou fête 70 ans d’activité familiale dans la menuiserie


26

infos

P ratiques

Arrêts de travail, contrôles renforcés La loi portant réforme de l’assurance maladie renforce les contrôles des arrêts de travail. Elle prévoit de nouvelles dispositions applicables depuis le 1er juillet 2005. « Attention, il convient d’être vigilant ! », prévient Valérie Paris, vice-présidente du Conseil de la CPAM. « Les employeurs doivent être informés qu’ils risquent des sanctions en cas de non respect des procédures ». Rappelons les règles. Dans un délai de 48 heures, le salarié doit envoyer à son employeur le volet 3 de l’avis d’arrêt de travail remis par son médecin. Dans le même temps, il ne doit pas oublier d’envoyer les volets 1 et 2 au service médical de sa Caisse d’assurance maladie. Dès qu’il reçoit ce volet 3, l’employeur doit remplir le formulaire « attestation de salaire pour le paiement des indemnités journalières » et l’adresser à la Caisse maladie du salarié, le plus rapidement possible. C’est en fonction des renseignements ainsi fournis que la Caisse pourra déterminer si le salarié remplit les conditions requises pour avoir droit à des indemnités journalières pendant son arrêt de travail pour maladie. Et, si tel est le cas, elle en calculera le montant des indemnités et les lui versera (ou à l’employeur en cas de maintien du salaire et de subrogation). En cas de non respect des délais, la CPAM peut désormais appliquer des sanctions. Et la CPAM Pau Pyrénées a décidé de le faire. Car, aujourd’hui sur en moyenne 200 arrêts de travail reçus quotidiennement, près de 20 % arrivent encore hors délai ! De gauche à droite : M. LAVIGNASSE (Membre du conseil, UPA) ; Mme PARIS (Vice-présidente du Conseil CPAM, MEDEF) ; M. MARRACQ (Membre du conseil, MEDEF) ; M. PERRONE (Membre du conseil, MEDEF) ; M. GUILHOT (Membre du conseil, MEDEF) ; M. CASTET (Membre du conseil UPA), M. SANGAURIN (Membre du conseil CGPME) ; manque sur la photo M. PAOLA (Membre du conseil CGPME) représenté par le suppléant.

Avantages DAMALYS, est un réseau d’entreprises béarnaises qui applique des tarifs préférentiels et avantageux aux particuliers ou salariés d’entreprises. Cette offre de service vise les PME avec ou sans comité d’entreprise et le particulier privé. Pour en savoir plus : www.damalis.fr ou Didier ZOIA au 06 98 45 64 64. Permanences au Centre d’activités économiques à Orthez : les 1er et 3e mercredis de chaque mois. Le régime social des indépendants du département

RAPPROCHEMENT DU REGIME DES AVA et Organic Les régimes d’assurance vieillesse des commerçants (Organic) et des artisans (AVA) se regroupent avec le régime d’assurance maladie des travailleurs indépendants (Ampi) pour ne former qu’une institution : le Régime Social des Indépendants (RSI). Ce nouveau régime constituera désormais le seul interlocuteurs des travailleurs indépendants pour l’ensemble de leurs démarches en matière de protection sociale. Un regroupement des représentations départementales s’organise : à compter du 1er janvier, le bureau de Pau de l’Organic partagera les locaux de la caisse des AVA P-A Landes au 2 rue Alfred de Lassence à Pau. Tél. : 05 59 27 96 76.

PERMANENCES PERMANENCES SERVICE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Un agent de développement économique accueille les artisans pour les conseiller sur les différents aspects de la gestion de leur entreprise, l'emploi, la formation professionnelle, et les différentes aides en faveur de l'artisanat. Permanences des agents du service : téléphoner au préalable au 05 59 33 83 62 pour le Béarn et Soule Mauléon : ✆ 05 59 28 78 78 Centre Multiservices - Rue des Frères Barenne - de 9 h à 12 h mercredi 1er et lundi 20 février - mercredi 1er et lundi 20 mars Oloron : ✆ 05 59 39 59 39 Centre d’Activités Economiques - 6, avenue de la Gare - de 9 h à 12 h lundis 13 et 27 février - lundis 13 et 27 mars Saint-Jean-Pied-de-Port : ✆ 05 59 37 31 61 Cité administrative - de 9 h à 12 h - mardi 7 février - mardi 7 mars Saint-Etienne-de-Baïgorry : ✆ 05 59 37 40 80 Mairie de 9 h à 12 h - mardi 14 février - mardi 14 mars Orthez : ✆ 05 59 69 32 52 Centre d’Activités Economiques - 6/8, Place Brossers - de 9 h à 12 h mercredis 1er et 15 février - mercredis 1er et 15 mars Saint-Palais : ✆ 05 59 65 28 60 Maison des Services Publics - de 9 h à 12 h mardi 21 février - mardi 21 mars

AUTRES PERMANENCES dans les locaux de la CMA 64

◆ CONSEIL JURIDIQUE Permanences avec un avocat : prendre rendez-vous au préalable au 05 59 83 83 62 pour Pau et au 05 59 55 12 02 pour Bayonne.

◆ A.V.A. (Assurance Vieillesse des Artisans) Permanences à Bayonne, chaque jeudi de 14 h à 16 h. Tél : 05 59 55 12 02

◆ Fédération de la Boulangerie Permanences à Bayonne, sur rendez-vous, de 14 h à 16 h. Tél : 05 59 55 12 02

◆ Caisse Maladie Régionale Permanences de l’Assistante Sociale Pau : le 2e mardi du mois de 9 h à 12 h et le 4e mardi du mois le matin (9 h à 12 h) Bayonne : le 1er et le 3e mardi du mois de 9 h à 12h

PERMANENCES DU CENTRE DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES/RÉPERTOIRE DE MÉTIERS Les entreprises artisanales peuvent effectuer l’ensemble de leurs formalités obligatoires directement à Saint-Palais ou Oloron, sans avoir à se déplacer à la CMA 64 sur les sites de Pau ou de Bayonne. ■ A Oloron, au Centre d’Activités Economiques, 6 avenue de la Gare : le premier lundi de chaque mois. ■ A Saint-Palais, à la Maison des Services Publics, le premier jeudi du mois.

PERMANENCES CENTRE D’AIDE À LA DÉCISION/ POINT MÉTIERS JEUNES Ce service informe sur les métiers, les possibilités d’emploi, évalue et oriente les jeunes publics, accompagne les entreprises pour l’élaboration des contrats d’apprentissage. Renseignements à l’Université des métiers, avenue Léon Blum à Pau, à la CMA 64, rue de Solférino, à Pau ou bd Jean d’Amou à Bayonne.


LE SPÉCIALISTE DU MÉTAL DANS LE BÂTIMENT ➤ Nay 05.59.61.99.99 ➤ Bayonne 05.59.55.88.01 ➤ La Rochelle 05.46.31.18.68 ➤ Clermont-Ferrant 04.68.70.08.87 ➤ Toulouse 05.34.55.04.01 ➤ Bordeaux 05.57.35.40.30 ➤ Narbonne 04.70.28.55.31 ➤ Tours 02.47.73.51.65 Siège social : route de Montjoie - BP 35 - 64800 NAY Tél. : 05.59.61.99.99 - Fax : 05.59.61.25.13 Internet : www.cance.fr - Email : lagrave@cance.fr


/Artisanat_116  

http://www.cm64.com/L_artisanat_en_PA/Artisanat_116.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you