Page 1

LA LETTRE de PRO SENECTUTE

GENÈVE

PRO SENECTUTE • RUE DE L A MAL ADIÈRE 4 • 1205 GENÈVE • www.ge.pro-senectute.ch • mars 2012 - No 3

ÉDITORIAL

Gratitude et confiance A la veille de prendre une retraite bien méritée, notre directrice, Jacqueline Cramer, choisit de réorienter son activité professionnelle en devenant conseillère personnelle de Mme Esther Alder, Conseillère administrative de la Ville de Genève, en charge du département de la cohésion sociale et de la solidarité. Quel beau message de dynamisme et d’engagement civique ! Parmi ses diverses missions, notre Association entend valoriser celles et ceux qui ont déjà atteint les rives du 3e âge ou qui en sont proches. Nous aimons à dire qu’ils sont une richesse pour notre société. Aussi, même s’il nous est difficile de nous séparer de Jacqueline Cramer, nous nous réjouissons que les aînés de notre canton puissent bénéficier de sa créativité et de ses compétences exceptionnelles. Elle restera dans nos cœurs comme dans l’histoire de Pro Senectute Genève tant elle fut à l’origine de nombreuses initiatives ou étroitement liée aux grandes étapes de notre Association. C’est avec sérénité et confiance que nous accueillons M. Maurice Demont, notre nouveau directeur. Homme de la terre par naissance, homme de terrain par sa formation et son expérience professionnelle, M. Demont connaît bien notre Association. Dès 1996, il assuma diverses responsabilités

INTERVIEW soit comme assistant social ou administrateur de l’informatique à Pro Senectute Vaud, puis comme coordinateur des prestations sociales et des projets de la Suisse romande et du Tessin pour Pro Senectute Suisse, soit encore comme Secrétaire romand et membre de la Direction de Pro Senectute Suisse. Tout au long de son engagement professionnel, M. Demont a développé nombre de projets et de prestations de service pour les personnes âgées, porté à leur égard par une empathie naturelle. Et, en complément, ce furent les tâches de gestion qu’il a successivement assumées, aussi bien dans les domaines des ressources humaines, que financiers qui l’ont tout naturellement désigné pour prendre la tête de notre Association. Cette continuité, en matière de compétence, nous donne des racines, et le changement nous offre des branches pour atteindre de nouveaux sommets. C’est ainsi que l’engagement des anciens et les forces nouvelles de celles et ceux qui nous rejoignent permettent à notre Association de se construire et de progresser pour répondre aux défis qui nous attendent. Le vieillissement de la population est un problème réel. Toutefois, il ne doit pas être considéré comme une fatalité, mais comme la justification des efforts à faire pour un mieux vivre, plus longtemps, ensemble. Osons l’audace et la créativité nécessaires pour affronter les problèmes, souvent difficiles, que nous avons à résoudre !

Janine Berberat Présidente

« Les solutions d’avenir sont à construire avec notre personnel et nos partenaires » .

Interview du nouveau directeur Newsletter: Jusqu’à ce jour, votre parcours professionnel a été marqué par une riche expérience d’organisation et d’engagement « sur le terrain ». Comment envisagez-vous mettre en œuvre cet acquis dans vos nouvelles fonctions ? M.D.: Mon passé m’aide à comprendre le présent. Le présent m’aide à avoir moins peur du futur, donc de rester confiant. Je suis confiant dans les capacités que les collaboratrices et collaborateurs de Pro Senectute Genève ont pour réaliser la mission dévolue à notre « petite entreprise sociale ». Je reste convaincu que rien n’est acquis, qu’il faut savoir conserver ce qui fonctionne très bien, consolider ce qui va bien, déconstruire et reconstruire ce qui doit être amélioré. Conduire une association nécessite une bonne gouvernance. Elle s’appuie principalement sur les compétences individuelles et un esprit d’équipe attaché à la vision stratégique. La clé du succès résidera assurément dans une co-construction. D’une part, en associant le personnel aux réflexions et au développement d’idées, d’autre part, en suite en page 2


restant centré sur les besoins de nos clients et la mission de Pro Senectute. N : Comment expliquez-vous votre intérêt particulier pour les personnes âgées ? M.D.: J’aime les « vieux » ! Ils me le rendent bien d’ailleurs. En fait, j’ai un profond respect pour les personnes âgées. Elles sont celles à qui nous devons d’être en vie – d’un point de vue biologique, c’est une certitude – qui, plus est, dans des conditions très confortables. Je me sens redevable de cet héritage. Au-delà de l’affectif et de la reconnaissance pour les générations qui nous précèdent, mon intérêt se situe également à d’autres niveaux. Les personnes âgées ont un rôle essentiel dans la cohésion sociale. Elles sont des vecteurs très importants de valeurs humaines telles que la solidarité, l’équité et bien d’autres encore. Dans la vie quotidienne, elles rendent d’innombrables services à leur famille, à leur entourage. Enfin, pouvoir proposer, à des personnes âgées dépendantes, des prestations de services de qualité est une source de grande motivation, car cela donne du sens à ce que j’entreprends.

N : Quelle est votre perception de la politique cantonale genevoise à l’égard de la population du 3e âge, compte tenu de son développement démographique et des nombreux problèmes qui se posent à elle ? M.D.: Arrivé du canton de Vaud le 1er février, je n’ai pas encore une vue d’ensemble de la politique cantonale genevoise pour le 3ème âge. Les autorités cantonales et communales, ainsi que les associations et fondations d’intérêt public ont un énorme défi à relever dans ce domaine; il se renforcera encore à l’avenir. Dans ces conditions, il existe un intérêt évident à bien collaborer pour répondre aux besoins actuels et futurs de la population âgée genevoise. Elaborer une « realpolitik » en matière de vieillesse requiert une vision à long terme. N : Quels sont les problèmes essentiels que Pro Senectute Genève aura à résoudre ces prochaines années dans son engagement à l’égard de cette population genevoise vieillissante et sur quelles solutions allez-vous mettre l’accent ?

M.D.: La pérennité des financements reste une préoccupation majeure, mais ce n’est de loin pas la seule difficulté. Elle est partagée d’ailleurs par nombre d’autres acteurs des domaines santé-social. A moyen terme, sans trouver de nouvelles ressources pour développer nos activités dans le sens souhaité par nos mandants (Confédération, Canton, communes), le modèle du partenariat public-privé risque d’être mis à mal si nos visions ne restent pas concordantes et centrées sur les besoins des personnes âgées. Pour Pro Senectute Genève, cela passera aussi par une recherche d’amélioration de nos processus vers un modèle garantissant à nos partenaires et donateurs que notre structure fonctionne de manière efficiente. Au niveau des solutions, je n’en ai aucune de prête à l’emploi. Elles sont à construire de manière durable avec notre personnel, nos partenaires du réseau, sans oublier, nos clients.

INFORMATIONS ¢ Inauguration d’une nouvelle IEPA dans le quartier MeyrinLiotard Un nouvel IEPA (immeuble avec encadrement pour personnes âgées) a été inauguré le 21 février par la Fondation René et Kate BlockHarding et la FSASD en présence du Président du Conseil d’Etat, M. Pierre-François Unger, ainsi que de nombreux invités. Cette structure propose des logements allant du studio au trois pièces. Il se situe à la rte de Meyrin 17. Renseignements et informations auprès de la FSASD. ¢ Ouverture d’une unité mobile extrahospitalière de soins palliatifs communautaire (USPc) Les hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la Fondation des services d’aide et de soins à domicile (FSASD) ouvrent une unité

de soins palliatifs communautaire (USPc) au service des professionnels de la santé, des patients et de leurs proches. Elle a été inaugurée le 23 février, en présence des acteurs du réseau des soins palliatifs. Cette nouvelle structure pluridisciplinaire interviendra à domicile, en EMS, en institution extrahospitalière ou en clinique. Information complète sur le site : http://ge.ch/dares

¢ L’Oasis va faire la fête ! Mardi 5 juin, ce sera la fête de printemps de l’Oasis. Elle aura lieu dans les locaux de l’Espace quartier aînés des Minoteries. Avec la participation d’un groupe d’enfants de la Crèche de la Jonction et d’une classe d’école de la Roseraie. ¢ Maltraitance, abus, violences, non-respect… envers des aînés !

Votre avis nous intéresse ! Dans le cadre d’une étude conduite par la Haute Ecole de la Santé – La Source (HEdS-La Source, Lausanne), en partenariat avec Pro Senectute Genève et la section genevoise d’Alter-Ego, nous cherchons des personnes retraitées intéressées par ce thème. Depuis une dizaine d’années, les médias abordent régulièrement cette question, mais la parole est rarement donnée aux personnes retraitées elles-mêmes. Cette étude permettra de mieux comprendre comment les personnes vieillissantes perçoivent ce problème et de dégager des pistes pour promouvoir la bientraitance. Informations auprès de M. Stephane Decarro – Pro Senectute Genève – 022 807 05 65 – stephane.decarro@ ge.pro-senectute.ch

Newsletter no 3  

Newsletter de Pro-Senectute Genèveno 3

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you