Page 1

01-BB :01/BB

1/04/09

10:48

Page 1

Athlé

BONJOUR BOBIGNY Les gestes malins

Rencontre interclubs ce week-end

L E

J O U R N A L

D E

L A

photo : Serge Barthe

page 11

V I L L E

DÉVELOPPEMENT DURABLE

IMAGE : SYLLA GRINBERG / MILÈNE JOURNE

Semaine du développement durable, version balbynienne. Tout le programme dans la ville et quelques astuces pour consommer durable au quotidien.

pages 8 et 9

A s s i s e s

d e

l a

v i l l e

2 0 0 9

:

Balbyniens à l’œuvre Aux quatre coins de Bobigny, les habitants imaginent les Assises. page 3

H EBDOMADAI RE

469

SEMAI N E

DU

2

AU

8

AVRI L

2009


On en parle:02/BB

On en parle

1/04/09

10:49

Page 2

O N E N PA R L E

<2

RECRUTEMENT DES JEUNES

Le retour déguisé du CPE ? es jeunes craignent pour leur avenir. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage Ipsos publié le 20 mars, deux jours avant l’annonce faite par Martin Hirsch au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI pour limiter les effets de la crise chez les 15-25 ans. Selon les résultats de l’enquête réalisée pour l’Association des régions de France auprès de 4800 personnes âgées de 15 à 30 ans, la moitié n’a pas confiance dans l’amélioration de ses conditions matérielles de vie (logement, niveau de salaire…). Et quatre jeunes sur dix sont aujourd’hui mécontents de leur niveau de vie. Ils réclament en priorité des mesures pour faciliter l’accès au logement puis pour faciliter leur autonomie financière. Leur moral ne risque guère de s’améliorer au regard des calculs du Haut-commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse qui parle de 51 200 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans supplémentaires en 2010. Rien qu’entre novembre et janvier dernier, ce nombre a progressé de 12 %. Jusqu’alors épargnée par la hausse du chômage, la Seine-Saint-Denis subit également les conséquences de la récession économique. En février, le chiffre des demandeurs d’emploi a augmenté de 3 % par rapport

L

Face à l’envolée du chômage des moins de 25 ans, le gouvernement propose des formations en alternance. Une solution qui ne fait pas forcément l’unanimité. à janvier (contre 3,7 % en Île- Contrats aidés ou précaires ? de-France). Comme dans le Dans cette situation de crise reste du pays, les hommes aiguë, Martin Hirsch peaufine de moins de 25 ans sont les un plan d’urgence pour la miplus touchés, premières vic- avril en concertation avec les times de l’interruption des membres d’une commission contrats d’inténationale comrim. Or, la France FIN MAI-DÉBUT JUIN, LA posée notamest déjà l’un des ment d’élus, de pays d’Europe où COMMISSION NATIONALE jeunes, de syndile taux de chô- À LA JEUNESSE REMETTRA calistes et de remage des moins UN LIVRE VERT QUI DEVRA présentants d’asde 25 ans est le APPORTER DES SOLUTIONS sociations. Le plus haut. Il s’éleHaut-commisAU MALAISE PLUS vait à 21,5 % en souhaite GÉNÉRAL DES JEUNES saire janvier, soit plus favoriser les du double de l’Alcontrats aidés et lemagne (10,2 %) et le qua- en alternance de 100 000 druple des Pays-Bas (5,5 %). Le jeunes. Les coûts de formation taux moyen de l’Union euro- seraient pris en charge penpéenne, d’après Eurostat, était dant deux ans par l’État, qui se alors de 17 %. Impossible rembourserait ensuite en réd’avoir des chiffres récents duisant les allégements de pour le département. On sait charges des entreprises. Le précependant que le nombre de sident de l’Unef, le principal demandeurs d’emploi de syndicat étudiant, y voit une moins de 25 ans qui n’ont exercé aucune activité au cours du mois précédent a monté de 6,2 % en février (contre + 2,6 % chez les 25-49 ans).

“bonne chose” s’il “cible des jeunes sans qualification et qu’il y a une garantie d’embauche à la clef”. Mais “si c’est une solution générale d’embauche des jeunes, il crée une aubaine pour les entreprises et ces contrats particulièrement sous-payés peuvent rappeler le Smicjeune”, a déclaré Jean-Baptiste Prévost à l’AFP. C’est aussi ce que pense la maire adjointe chargée de la jeunesse à Bobigny. “Ce sont encore des contrats précaires qu’on propose aux jeunes, qui ressemblent un peu aux CPE (Contrat première embauche, Ndlr) rejetés massivement en 2006, commente Alice Magnoux. Le gouvernement ne leur offre pas un emploi digne de ce nom.” Bobigny s’investit. Le Hautcommissaire prévoit en outre de porter à 30000 le nombre de volontaires pour effectuer un service civique rémunéré 600 euros par mois. De quoi indigner l’élue balbynienne à la jeunesse. “C’est en dessous du seuil de pauvreté”, alerte Alice Magnoux. Elle propose avec le PCF “une allocation d’accès à un premier emploi qui

permettrait de compléter les contrats précaires”. “De plus en plus de jeunes travailleurs se tournent vers les associations caritatives, notamment les Restos du cœur”, ajoute l’adjointe à la maire, qui rappelle que la municipalité a mis en place des Contrats de réussite solidaire. Il s’agit d’accompagner socialement et financièrement des jeunes Balbyniens dans des projets de vie. “Nous avons de plus en plus de projets concrets, précise Alice Magnoux. Par exemple, dernièrement, nous avons suivi un jeune carreleur qui ouvre une petite entreprise ou une jeune créatrice florale.” Pour rappel, les antennes du SMJ mettent à la disposition du public des ordinateurs, évidemment avec internet, mais aussi des revues professionnelles. La mairie qui travaille en partenariat avec la mission locale, la Mire, négocie régulièrement un quota d’embauches de jeunes Balbyniens avec les entreprises qui s’installent ou qui travaillent sur la commune, notamment dans le cadre des chantiers de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). Fin mai-début juin, la commission nationale à la jeunesse remettra un livre vert qui devra apporter des solutions au malaise plus général des jeunes, que ce soit en matière d’orientation, de scolarité, de logement, de culture, de citoyenneté ou de santé. Frédérique Pelletier

Légende

Les jeunes réclament en priorité des mesures pour faciliter l’accès au logement et leur autonomie financière. PHOTO : SYLLA GRINBERG

02-BB

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9


Actus:03/BB

Actus

1/04/09

10:50

Page 3

ACTUALITÉS ASSISES DE LA VILLE

“B

la démocratie et de la citoyenneté. Lors d’une réunion précédente, ils s’étaient déjà penchés sur la meilleure manière de parler de leur ville: faut-il le faire à travers des saynètes – qui associeraient un jeune et un senior –, un film ou une expo? Un ancien raconte que tout ce que Bobigny a obtenu dans le passé – autoroute, métro, tramway, etc. – l’a été grâce aux luttes. D’où la question : comment transmettre le flambeau aux jeunes? Lundi 30 mars, c’était dans le quartier Jean-Rostand que l’on Les initiatives se préparent avec les habitants.

L’ethnicité à l’étude

se creusait les méninges pour préparer l’événement. Une quinzaine d’habitants, qui se réunissaient pour la troisième fois, ont décidé d’opter pour une parade festive dans leur quartier ainsi que pour l’édification d’un “mur d’expression”. Mais qu’y mettre? Deux personnes se disent volontaires pour aller interviewer et photographier des personnes emblématiques du quartier. “L’idéal, pour le mur, serait d’avoir d’une part un coin où les gens puissent raconter leur histoire personnelle, et d’autre part une place où chacun pourrait écrire quelque chose de spontané : poèmes, slams ou slogans”, suggère une participante. Le tout sera placé sous le signe de la convivialité, avec le projet de faire appel à une fanfare. Un habitant propose que la buvette soit tenue par une association, qui pourrait ainsi récolter quelques fonds. “Ce serait bien que cela soit une association humanitaire, car la solidarité est une tradition balbynienne”, souligne-t-il. DANIEL GEORGES

PHOTO : SERGE BARTHE

obigny raconte Bobigny”: tel sera l’un des thèmes centraux des 6es Assises de la Ville, qui se tiendront les 14, 15 et 16 mai prochains. L’idée est que chaque Balbynien puisse se montrer tel qu’il est et parler du Bobigny qu’il aime, celui dont il est fier ou celui dont il rêve. Des habitants ont commencé à se réunir dans différents quartiers afin de mettre en commun leurs idées. Ce mercredi 25 mars, dans la tour numéro 10 de la cité KarlMarx, une dizaine d’entre eux se sont ainsi retrouvés en présence de Christine ChrétienLiotard, l’adjointe en charge de

’ethnicité était le thème des 12es rencontres francoaméricaines en endocrinologie qui ont eu lieu jeudi 26 mars à l’UFR de médecine de Bobigny. “L’ethnie n’est pas un sujet tabou aux États-Unis, où toute une littérature est régulièrement publiée sur le sujet, explique Régis Cohen, endocrinologue à l’hôpital Avicenne. Les chercheurs ont pu observer que les personnes – pour des raisons culturelles, génétiques ou sociales – développent les maladies de différentes manières, d’où la nécessité d’adapter les traitements. Ils ont aussi noté que les populations d’origine hispanique notamment ont un accès plus difficile aux soins, consultent du coup plus tardivement et sont ainsi susceptibles de contracter des pathologies plus importantes.”

L

N O U V E AU X A R R I VA N T S

Bienvenue chez vous “N

Pour Eddie Greene, néphrologue à la “Mayo Clinic” de Rochester (Minnesota), “avec une immigration toujours plus mondialisée, il est important de s’attacher à comprendre la diversité qui existe en matière de santé: c’est la seule façon d’empêcher le développement de certaines maladies”. Le professeur américain s’est dit également très intéressé par l’approche transculturelle mise en place à Avicenne (équipe du Pr Moro), un établissement habitué à accueillir des patients du monde entier. Catherine Peyge, qui a souligné la relation forte entre les Balbyniens et leur hôpital en insistant sur la nécessité de préserver le droit à la santé, est venue remettre la médaille de la Ville aux différents intervenants de cette journée. D. G.

C O N S U L AT D ’A L G É R I E

transforme (comme au centre- des appréhensions. Mainteville) et qui ambitionne de tra- nant, je suis contente d’habiter vailler à l’avenir des projets à tout près du centre commercial Paul-Éluard et Chemin-Vert. et des transports.” Également Lory Laclef, présidente de l’OTSI, Balbynienne depuis décembre, leur a souhaité la bienvenue Hélène venait d’Ozoir-la-Fer“dans cette ville où je vis depuis rière: “Je voulais me rapprocher quarante ans, que j’ai vu gran- de mon lieu de travail, Saint-Denis”. Ravie d’habiter Jean-Rosdir et fleurir”. Installée rue de l’Union depuis tand, elle déplore néanmoins décembre dernier, Rachida at- le manque de commerces, tendait avec intérêt la prome- comme bon nombre d’habinade en bus programmée le tants: “J’ai l’impression qu’Atac 4 avril “pour découvrir toute la est un magasin pour pauvres. ville. J’ai emménagé à Bobigny C’est irrespectueux pour les haparce que c’est là que j’ai trouvé bitants de cette ville.” KARIM NASRI une location. Au début, j’avais Faire connaissance avec la ville.

Élection présidentielle e 9 avril se tiendra l’élection présidentielle en Algérie. En France, la communauté algérienne est appelée aux urnes du samedi 4 au jeudi 9 avril. Elle aura à choisir entre six candidats dont le président sortant, Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un 3e mandat. L’étalement du scrutin sur six jours vise à permettre aux personnes qui travaillent de se rendre aux urnes, d’autant que le nombre limité de centres de vote nécessite parfois de longs déplacements. En Seine-Saint-Denis, un seul lieu: le consulat d’Algérie à Bobigny*. “Le département est bien irrigué en transports, il n’est pas nécessaire d’alourdir l’organisation en multipliant les lieux de vote”, souligne Benkheira Benbouali, le consul d’Algérie qui s’attend à une forte participation. “C’est la tradition pour une élection présidentielle. Cela démontre que la commu-

L

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

ouvel habitant de Bobigny ! Connaissez-vous votre ville?”, interrogeait la plaquette envoyée par la municipalité aux familles nouvellement installées à Bobigny. Samedi dernier, certaines étaient présentes à la réception “Bienvenue chez les Balbyniens” organisée au salon d’honneur de la mairie. L’occasion d’échanger avec des élus (Abdel Sadi, Lory Laclef et Jacky Leclercq), de rencontrer des agents municipaux, et de s’imprégner d’un petit film de 45 minutes, intitulé Du Baubini à Bobigny-sur-Ourcq, sur l’histoire du territoire, de son passé gaulois révélé lors des fouilles archéologiques à la Vache-àl’Aise, à nos jours. Le public a pu découvrir la richesse des infrastructures scolaires, des installations sportives… mais aussi des lieux uniques tels que le cimetière musulman ou encore le site de l’Illustration. Venu accueillir, au nom de la maire, les nouveaux Balbyniens, Abdel Sadi leur a expliqué qu’ils arrivaient dans une ville qui se

<3 ENDOCRINOLOGIE

Raconter Bobigny

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

03-BB

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

nauté algérienne en France reste engagée vis-à-vis de son pays.” Sur les 3000 jeunes en âge de voter (18 ans) contactés par le consulat, “2 800 sont venus s’inscrire sur les listes électorales”, relève le diplomate. Près de 90 000 électeurs sont recensés au consulat de Bobigny, un des plus importants centres de vote de l’immigration algérienne. Pour tenir les dix bureaux, des bénévoles sont appelés en renfort. “Sur les sept membres du bureau, seuls le président et le secrétaire sont des fonctionnaires comme l’exige la loi. Cela assure une régularité irréprochable au scrutin”, explique Benkheira Benbouali qui voit dans le scrutin du 9 avril “une élection réellement démocratique qui va renforcer l’acquis de la paix en Algérie”. K. N. *17 rue Hector-Berlioz, du 4 au 9 avril de 8h à 19h.


04-BB Actu photo:04/BB Actu photo

1/04/09

10:51

Page 4

ACTU-PHOTOS

<4

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

PHOTO : SERGE BARTHE

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

Lecture. Les enfants des centres de loisirs Marcel-Cachin, Guy-Môquet, Mozart et Paul-Eluard ont présenté, mercredi 25 mars à la Cité des sciences, leurs deux coups de cœur littéraires 2009. Le projet avec la médiathèque de La Villette vise à sensibiliser les enfants à la lecture scientifique.

Abreuvoir. En hommage à Mouloud, assassiné il y a deux ans à l’âge de 21 ans, les jeunes de l’Abreuvoir ont organisé, samedi dernier, un tournoi de foot sur le terrain de Beyrouth. Une dizaine d’équipes se sont inscrites. Les gagnants ont obtenu des places pour le match France-Lituanie, mercredi 1er avril au Stade de France.

Brocante. Pour sa toute première brocante, la nouvelle Amicale des 101 du Lieutenant Lebrun s’est associée à l’Amicale de la cité de l’Étoile. Ils ont drainé beaucoup de chineurs, dimanche dernier place de la Libération, en dépit d’une météo capricieuse.

PHOTO : SERGE BARTHE

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

Inauguration. Visite guidée des locaux ultramodernes de la carrosserie BaudelotMonneraye, nouvellement installée dans la zone industrielle des Vignes, lors de la soirée inaugurale, jeudi 26 mars.

Opéra-bouffe. Le spectacle Livietta et Tracollo a captivé l’attention des élèves de plusieurs écoles élémentaires, jeudi dernier à la salle Pablo-Neruda. Les comédiens ont même fait participer les enfants.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9


Actus :05/BB

Actus

1/04/09

10:52

Page 5

ACTUALITÉS

<5

C O N S E I L M U N I C I PA L D E S E N FA N T S

Pour des actions citoyennes PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

Plusieurs points à l’ordre du jour. our approfondir les rela- certains ce qu’ils pensent du tions enfants-jeunes et racket et aussi pourquoi ils donaméliorer la tranquillité nent des ordres aux enfants ou publique, les élus du Conseil bien occupent les halls et les esmunicipal des enfants (CME) caliers des immeubles.” Meront une idée. Ils comptent al- credi 25 mars, le CME tenait sa ler enquêter auprès des deuxième session plénière dejeunes. Johanna, membre de puis l’élection de novembre la commission Savoir vivre en- dernier, au cours de laquelle il semble, le dit avec ses mots : a été renouvelé de moitié, “J’aimerais bien demander à comme chaque année. L’occa-

P

sion pour chacune des cinq commissions de présenter ses projets et de les soumettre au vote. Les petits Balbyniens se sont effectivement dits préoccupés par les violences à l’école ou dans leurs quartiers. Questionné sur le manque de policiers, Lory Laclef, conseillère déléguée à la petite enfance qui présidait la séance, a évoqué “la qualité du dialogue qui existait à l’époque de la police de proximité. Il faut désormais faire sans et constater qu’il y a plus de policiers par habitant à Paris qu’en SeineSaint-Denis.” Les nuisances provoquées par les mini-motos étaient également à l’ordre du jour: les Balbyniens recevront prochainement une lettre – coécrite avec Catherine Peyge – les informant des dangers de ces engins et de la réglementation

en cours. On a également évoqué le nombre d’équipements de loisirs, qu’Ismaël jugeait finalement suffisants. “Et puis un parc d’attractions, cela coûte cher, il vaut mieux construire des logements”, a-t-il conclu. Enfin, les enfants des centres de loisirs Paul-Éluard et de la maison de l’enfance Jean-Jaurès sont venus rendre visite aux élus du CME afin de leur présenter un diaporama qu’ils ont réalisé sur la propreté dans leur quartier. Objectif : sensibiliser la population à l’importance du tri sélectif. “Pour que notre planète ne finisse pas à la poubelle.” Prochain rendezvous pour les petits conseillers: une délégation du CME se rendra au mois d’avril dans la région Rhône-Alpes afin de visiter des lieux de mémoire liés à la Seconde Guerre mondiale. DANIEL GEORGES

TUBERCULOSE

Dépistage à André-Sabatier es services de prévention sanitaire du conseil général confirment l’existence de deux cas de tuberculose parmi les élèves du lycée André-Sabatier. Ils ont été détectés à la suite du dépistage mis en place – jusqu’au 30 mars– autour d’une première personne malade. La démarche habituelle veut qu’un dépistage soit réalisé dans l’entourage des personnes atteintes de cette ma-

L

ladie infectieuse afin de prévenir toute contamination. Ces “personnes contacts” passent une radio pulmonaire et un tubertest. Ce qui permet au personnel du Centre départemental de dépistage et de prévention sanitaire (CDDPS) d’identifier “les personnes ayant une infection tuberculeuse latente et/ou celles qui ont déjà la maladie”. En raison de la découverte d’un nombre important de cas

présentant une infection tuberculeuse latente (c’est-à-dire des personnes non malades, mais dont 10 % des cas risquent d’évoluer vers la maladie), le CDDPS a décidé d’élargir le dépistage à l’ensemble du personne du lycée, élèves et enseignants. Pour réaliser l’opération, un camion radio ainsi que les appareils de radiologie des deux Centres départementaux de dépistage et de prévention sanitaire ont

été mobilisés. Les centres de radiologies privées ont également été mis à contribution. L’objectif de ces dépistages est de couper les chaînes de transmission dans l’entourage d’une personne malade. La tuberculose se soigne avec des antibiotiques durant plusieurs mois. Le conseil général consacre 2,3 millions d’euros par an aux opérations de dépistage de cette maladie. K.N.

CONSEIL DE PRUD’HOMMES

Les audiences reprennent e conseil de prud’hommes de Bobigny a repris un fonctionnement normal depuis le 24 mars. Au cours d’une conférence de presse à l’entrée de l’immeuble L’Européen*, le syndicat CGT annonçait la fin de la suspension des audiences, lancée le 5 février dernier pour protester contre l’application du décret du 16 juin 2008. Un texte qui limite à 3 heures le temps de rédaction d’un jugement pour les conseillers prud’homaux. Juges non professionnels, ils ne peuvent dépasser ce temps pris sur leurs heures de travail. “Nos jugements ris-

L

PHOTO : SYLLA GRINBERG

05-BB

quent d’être mal rédigés, pas suffisamment argumentés”, s’inquiétait Jamila Mansour, vice-présidente de l’institution de justice paritaire. À défaut

d’un retrait du décret réclamé par les organisations** qui avaient manifesté jeudi 12 février à Paris, jour de la réunion du Conseil supérieur de la pru-

d’homie, les syndicats viennent d’obtenir l’ouverture de discussions avec la Chancellerie. “Il apparaît indispensable de faire réaliser très rapidement un bilan d’application du décret du 16 juin afin de surmonter les difficultés dont vous avez fait état”, écrit le directeur de cabinet de la Garde des sceaux. Il invitait ainsi les cinq organisations syndicales à trois réunions de travail, et promet une restitution des travaux devant le Conseil supérieur de la prud’homie dans la première quinzaine de mai. “C’est l’occasion d’une remise à plat du problème”, s’attend M. Thomann, de la CGT. KARIM NASRI *Bâtiment abritant le Conseil de prud’hommes en attendant la construction d’un siège à Hector-Berlioz. ** CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

Citoyenneté

Samedi 4 avril à 11 heures aura lieu la cérémonie de citoyenneté au cours de laquelle sera remise la carte d’électeur aux jeunes inscrits sur les listes électorales. 590 jeunes de 18 ans au total sont concernés. Cette manifestation présidée par Catherine Peyge se déroulera au salon d’honneur de la mairie.

Droit au logement

La chaîne humaine contre les expulsions invite les habitants à une rencontre, mardi 7 avril à 18 heures sur la dalle de la cité Paul-Eluard. 왘Chaîne humaine anti-expulsion : 0669931706.

Grève

À la suite de l’agression d’un de ses agents, le service social de la Ville de Bobigny a observé une grève d’une journée, mardi 31 mars.

Jazz

Chaque premier mardi du mois, la brasserie Le Farmento (dans le quartier Jean Rostand) ouvre ses portes aux étudiants du conservatoire Jean-Wiener pour une soirée musicale. Prochain rendez-vous mardi 7 avril à partir de 18 heures.

Congrès

La section balbynienne de l’Union nationale des combattants (UNC) tient son assemblée générale, samedi 4 avril à partir de 9 h 15, à la salle Pablo-Neruda.

Étoile

Dans le cadre du projet de renouvellement urbain du Grand quadrilatère, des fouilles archéologiques vont être réalisées à la cité de l’Étoile à compter du 2 avril.

Manifestation

“Une école, un avenir” est un collectif regroupant 25 organisations dont les principaux syndicats de l’Éducation. Il appelle à “1000 manifestations” le jeudi 2 avril. À Paris, une manifestation des établissements de la maternelle au supérieur partira à 14h30 de la place du Panthéon.

GUP

Une réunion de la GUP aura lieu lundi 6 avril à Karl-Marx (18h30, tour n° 10) autour du thème “Comment vivre dans un quartier en chantier ?”. Le jeudi 9 avril, ce sera la toute première rencontre GUP de l’Abreuvoir (18h30 salle MaxJacob).


06 infos villes:12-BB-Agenda copie

1/04/09

10:52

Page 6

V I E P R AT I Q U E INFOS VILLE

MENUS RESTAURANTS SCOLAIRES SEMAINE DU 6 AU 10 AVRIL

왘Lundi 6: terrine de saumon, grillade de porc ou escalope de dindonneau, pâtes coquillette, mimolette, pommes. 왘Mardi 7 : carottes râpées vinaigrette, filet de grenadier sauce citronnée, ratatouille niçoise, crème de gruyère, gaufre au sucre. 왘Mercredi 8:tarte au fromage, rôti de dinde à l’ancienne, purée de potiron, édam, poire conférence. 왘Jeudi 9 : salade de pâtes au surimi, bœuf à l’écarlate, haricots beurre persillé, velouté nature, ananas frais. 왘Vendredi 10: salade des tropiques, paella, carré de l’Est, orange.

A S S O C I AT I O N S

Aide aux devoirs

• L’association Imagine, Cité Toi! ouvre une aide aux devoirs les mardis et jeudis de 17 h à 19 h.COÛT : 5 € POUR UN AN. • Parallèlement, l’association est à la recherche de bénévoles titulaires du bac pour accompagner les élèves. 왘Inscription sur place lors d’une permanence d’aide aux devoirs au 25, av. Salvador-Allende ou au 0612438954.

Bénévolat

SOS Amitié écoute 24 h sur 24 tous ceux qui souffrent d’angoisse, de dépression, de problèmes relationnels et qui peuvent parfois être tentés par le suicide. L’association recherche des écoutants bénévoles pour ses sept lieux d’écoute en Île-

<6

M A I S O N D E S PA R E N T S

Prochaines rencontres Voici le programme des prochaines rencontres organisées à la Maison des parents : • “J’appréhende l’accouchement ! Se préparer à la naissance d’un enfant” LUNDI 6 AVRIL À 18 H. Réunion animée par Agnès Allal Rimbaud, psychologue, en présence de Pierrette Denelle, puéricultrice. Les enfants sont accueillis pendant la réunion. • “Rencontrer d’autres parents, échanger nos expériences, reprendre des forces” MERCREDI 8 AVRIL À 18 H. Groupe de parole animé par Georges Kritchmar et Annie Rabjeau, de l’association Saga. • “Être père aujourd’hui et ici… Qu’attend-on de moi ? Qu’est-ce que la mère attend du père?” JEUDI 9 AVRIL À 18 H. Réflexion animée par Alexis Pilipenko et Jacqueline Duchêne, de l’association Epicea. 왘Maison de parents, 32, rue Berlioz. Tél.: 0148458463.

de-France, selon leurs disponibilités (quelques heures par semaine, le jour, le soir, la nuit ou le week-end). 왘Écrire à SOS Amitié Île-de-France, BP 100, 92105 Boulogne-Billancourt Cedex, ou par mail à sos.amitie.idf@wanadoo.fr.

Pupilles de la nation

L’Association nationale des pupilles de la nation et des orphelins de guerre ou du devoir recherche les pupilles de la nation et orphelins de guerre de Seine-Saint-Denis afin de les informer de leurs droits ouverts par deux décrets et de les accompagner dans leurs démarches si nécessaire. 왘Contact: Colette Londe au 0148972267, 0675413956 et 0623762558.

SPORT

Randonnées et bowling

Le service des sports organise des mini-randonnées, randonnées et sorties au bowling plusieurs fois par mois: G Randonnée vendredi 3 avril à Fontainebleau (77). RDV / 8H30 À ÉDOUARD-VAILLANT/ 8H40 DEVANT LA CHAMBRE DE COMMERCE /8H50 SOUS LA PASSERELLE DU CENTRE COMMERCIAL. G Mini-randonnée vendredi 10 avril à Ménilmontant, les hauts de Belleville. RDV / 13 H 30 AU KIOSQUE PABLO-PICASSO. G Bowling de la Chapelle mardi 7 avril. RDV /13 H 15 À ÉDOUARD-VAILLANT /13 H 25 SOUS LA PASSERELLE DU CENTRE COMMERCIAL /13 H 15 À MONMOUSSEAU /13 H 45 À RACINE. 왘Inscriptions: 0148962573.

PROPRETÉ

Encombrants

La collecte des “monstres” se fera le vendredi 3 avril pour le secteur 2et le lundi 6 avril pour les cités Abreuvoir, Chemin-Vert, Paul-Éluard, Hector-Berlioz et Karl-Marx. 왘Regardez pages 115, 116, 117 et 118 Des clefs pour Bobigny 2008-2009, pour connaître votre secteur. Numéro vert 0 800 093 001.

OTSI

Balade

L’office du tourisme propose une balade entre tradition et modernité, du cimetière musulman à l’église Saint-André. RDV : entrée parking du cimetière, côté Chemin des Vignes. Accès bus 134-234. Gare rou-

tière Pablo-Picasso-Bobigny, arrêt rue de la gare. INSCRIPTION OBLIGATOIRE (GRATUITE). 왘Tél.: 0148308329 ou mail: otsi@ville-bobigny.fr.

RETRAITÉS

Théâtre

SAMEDI 4 AVRIL À 15 H Les douze comédiens amateurs de l’atelier théâtre des retraités, animé par Claudie Amand, offriront une représentation théâtrale aux résidants du foyer Gaston-Monmousseau. Au programme, Séance de nuitet On va faire la cocotte, deux pièces de Georges Feydeau. ENTRÉE GRATUITE. 왘Foyer Gaston-Monmousseau, 36-50, rue de la République à Bobigny. Tél.: 0141609328 ou 0148311764.

VA C A N C E S

Spring break

L’association Troopers propose un séjour pour “The European Spring break 2009”, sur la Costa Brava, du 18 au 22 avril, quatre jours et trois nuits en formule “all inclusive”: transport A/R en autocar grand tourisme, hôtel 3 étoiles avec piscine, repas et boissons compris, animations à l’hôtel + show mix by DJ Moody Mike, entrées en boîte de nuit tous les soirs, le t-shirt de l’événement, assurance rapatriement. TARIFS : 250 € TOUT COMPRIS. PLACES LIMITÉES. 왘Réservation par téléphone : Judes 0610965010 // Habib 0650505657.

Séjours enfance

DU 12 AU 23 AVRIL Des places sont encore disponibles pour s’inscrire dans les séjours de printemps, qui se déroulent du 12 au 23 avril. G LES 4-6 ANS ont rendez-vous au château de Thierceville (Eure) pour y découvrir la nature, visiter une ferme, participer à des courses d’orienta-

8 avril

HÔTEL DE VILLE

>

15 avril

MAIRIE ANNEXE

>

22 avril

MAIRIE ANNEXE

>

R ACINE AILLAUD

29 avril

MAIRIE ANNEXE

E PSTEIN

El Haimer 25, RUE DE L’ÉTOILE BOBIGNY

INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS

>M CASALEGGIO //06 22 07 17 25 >M SOUALHIA //06 25 01 62 72 >M LARIVE, M DUCLOT, M BIANNAY 3, RUE DE LA FRATERNITÉ //06 86 40 40 72 >M PINEAU, M CHABOT, M FEUILLOY 31, RUE ALCIDE-VELLARD // 01 48 30 88 14 >Mme Barros 82, RUE DE L’ÉTOILE // 01 48 32 80 05 >M. MARQUION, M MERCIER 26, AV. ÉD.-VAILLANT //01 48 91 30 92 ME

ME

ME

ME

ME

ME

ME

ME

ME

AMBULANCES

> 01 48 50 16 89 > 01 48 31 13 10

URGENCES MÉDICALES NUIT, DIMANCHES, JOURS FÉRIÉS. > 0148321515 > 06 09 11 78 56

SOS SUICIDE PHÉNIX > 0140444645

tion, confectionner des herbiers, construire des cabanes, ou s’initier au poney et au vélo… G Les 7-11 ans séjourneront à Saint-Menoux (Allier) pour y pratiquer des activités sportives collectives comme l’accrobranche, sortir et s’orienter en forêt, pêcher et se balader à VTT. G Les 9-12 ans partiront à Oléron (Charente-Maritime) pour s’adonner aux activités de plage tels le VTT, l’équitation, le cerf-volant et le char à voile. 왘Inscriptions: Alclvb, Hôtel de ville, 7e étage, porte 701. Tél.: 0141609567/68.

ALLÔ, LA MAIRIE ? STANDARD 01 41 60 93 93 FAX : 01 41 60 93 00 www.bobigny.fr / Mél: courrier@ville-bobigny.fr HORAIRES D’OUVERTURE

DU LUNDI AU VENDREDI 8 H 30 > 11 H 45 13 H 30 > 17 H 30. LE SAMEDI DE 9 H À 11 H 45.

Déchets dangereux

>

URGENCES PHARMACIES DE GARDE DIMANCHE 5 AVRIL

Les produits toxiques ou dangereux doivent être déposés auprès du véhicule de collecte “service planète”. Un chimiste sera présent pour accueillir, informer le public et collecter ces déchets. Il sera stationné le jeudi 2 avril de 10h à 12h à la mairie annexe Racine et de 14h à 16h sur le mail Jean-Rostand, rue Freud; le samedi 4 avril de 10 h à 12 h au marché de la Ferme, et de 14h à 16h, avenue Édouard-Vaillant. S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

ATTENTION : LE PREMIER JEUDI DE CHAQUE MOIS, LA MAIRIE OUVRE SES PORTES L’APRÈS-MIDI À PARTIR DE 15 H. INSCRIPTIONS SCOLAIRES

01 41 60 95 36

RESTAURATION SCOLAIRE-ÉTUDE

01 41 60 95 51

SERVICE MUNICIPAL DE LA JEUNESSE

01 41 60 04 53

ACTIVITÉS CULTURELLES

01 48 96 25 75 48 96 25 60 CENTRES DE LOISIRS 01 41 60 95 67  SERVICE VOIRIE 01 41 60 95 04  SERVICE SOCIAL 01 41 60 99 50 SERVICE HYGIÈNE 01 41 60 95 44  SPORTS 01

COLLECTE SÉLECTIVE ET PROPRETÉ

08 00 093 001


07-BB-Gens d'ici:07/BB-Gens d'ici

1/04/09

10:54

Page 7

LES GENS D’ICI

< 7

DOMI N IQU E BOU RDI N-DIGOY

Heure de grande écoute Dominique Bourdin-Digoy a installé son cabinet de psychanalyste dans une tour du quartier Paul-Éluard. Un choix assumé et jamais regretté depuis. Portrait. 60 ans, Dominique Bourdin-Digoy est un peu comme les chats, elle a déjà eu plusieurs vies. Mais pas de celles qui se seraient succédé au rythme de la faculté qu’on prête aux matous de renaître neuf fois. Trop simple. Non, mais de ces vies qui au cours d’une même existence s’entremêlent, se croisent, se font et se défont, et qui toujours se nourrissent et s’enrichissent les unes des autres. Lunettes en sautoir, Dominique Bourdin-Digoy évoque une sorte d’errance, puis se reprend pour proposer en fait “une cohérence d’après-coup” – rien à voir cependant avec le concept de “l’après-coup” défriché par Freud et repris par Lacan… Catho et coco. Retour aux sources. Jeune professeur de français, après avoir mené de front des études de théologies et de lettres, elle enseigne à partir de 1976 au lycée Louise-Michel. En 1981, les enfants ont grandi, elle décide de passer l’agrégation… de philosophie. Catholique pratiquante et militante au PCF, la philosophie l’aide notamment à réfléchir sur la compatibilité de ses deux engagements. Une fois agrégée, elle quitte Bobigny pour enseigner à Villemomble, puis rejoint son mari, philosophe, qui professe également cette discipline à Drancy. “Enseigner en banlieue était un choix commun. Nous sommes d’ici. Du 9-3”, déclare-t-elle. La reprise d’études et le passage à la philo créent chez elle le besoin d’entrer en analyse. Au cours de ce travail exigeant sur soi, plusieurs de ses proches connaissent, comme elle le dit, “des accidents psychiatriques sérieux”. Elle les accompagne. Le parcours de son analyse se transforme peu à peu et elle commence à faire du bénévo-

À

lat à l’hôpital. L’idée de devenir psychanalyste se précise à cette période-là. De la théorie à la pratique. Une fois de plus, elle reprend des études afin, cette fois-ci, de préparer un doctorat de psychopathologie fondamentale. Elle consacrera sa thèse à l’idéalisation. En 1991, elle s’installe comme psychanalyste à Bobigny. Sa “chapelle” est d’essence freudienne. Pendant dix ans, elle poursuit son métier d’enseignante tout en ayant une activité de clinicienne. Elle collabore à la Mission de France, à l’Institut catholique de Paris, où elle enseigne la philosophie à de futurs théo-

logiens. Dans le même temps, elle encadre des stages de jeunes psychopraticiens ou assure la supervision d’équipes œuvrant dans le champ social. “En gros, c’était l’équivalent de trois temps complets”, se souvient-elle. Elle finit par quitter l’enseignement pour se concentrer sur ses patients et développer une réflexion théorique sur la psychanalyse. Elle écrit des introductions à la psychanalyse, un ouvrage dédié au normal et au pathologique, un autre sur l’oubli. Plus récemment, elle a participé à la rédaction d’un dictionnaire freudien qui sera publié prochainement. Les échanges, le

“Nous voyons ensemble ce qui peut convenir comme travail et son rythme” travail en commun avec ses collègues sont essentiels à sa pratique, confie-t-elle. Entretemps, elle a consommé sa rupture avec le PCF et est aujourd’hui en délicatesse avec l’église. Son cabinet ne désemplit pas. Et les patients viennent de loin. Anthropologie. Un constat qui l’a conduite à ouvrir un second cabinet à Paris. “Nos patients

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

ne sont plus ceux du temps de Freud. La demande de thérapies ou d’analyses concerne moins des névroses classiques et plus des dépressions, des instabilités diverses. Je pense que cela tient au fait que la structuration des personnalités n’est plus la même qu’a l’époque où s’est constituée la psychanalyse”, explique Dominique Bourdin-Digoy. Elle ajoute : “Les indications de la technique psychanalytique se sont aussi élargies à des patients qu’elle n’aurait sans doute pas pu aborder dans ses débuts. On accueille les gens avec leur souffrance. Souffrance qui peut se déclencher à l’occasion d’un coup dur ou qui était présente depuis longtemps puis, un jour, les personnes se décident à faire la démarche. Ensuite, nous voyons ensemble ce qui peut convenir comme forme de travail et son rythme.” De cette expérience d’écoute, la psychanalyste retient les deux opposés. “D’un côté, les transformations peuvent être plus profondes et plus importantes qu’on ne le penserait au départ et, de l’autre, les résistances au changement et les façons de supporter l’insupportable peuvent être extrêmement tenaces”, relève-t-elle. Des postures “très intéressantes sur le plan anthropologique”, car elles traduisent son questionnement permanent : qu’est-ce qui fait qu’on est humain ? Qu’est-ce qui aide à l’humanisation ? Quand elle tourne la clé de son cabinet, Dominique BourdinDigoy rejoint parfois une troupe de théâtre amateur et depuis quelque temps, elle apprend l’art du clown. Plusieurs vies. On vous l’avait dit. Françoise Vlaemÿnck Photo : Sylla Grinberg


08-09-BB ENQUETE 1:08-09/BB Reportage

1/04/09

10:56

Page 8

DOSSIER

<8

Crise et conscience écologique

O PH

a consommation durable est une déclinaison du développement durable adaptée à la vie quotidienne. C’est un acte très concret. Il s’agit de privilégier les produits et services les plus respectueux de l’environnement: opter pour du matériel électroménager consommant moins d’énergie, moins d’eau, orienter ses achats vers une alimentation moins industrialisée, préférer les transports publics aux déplacements individuels, etc.

L

ALIMENTATION Tout le monde ne peut pas manger uniquement des produits bio. Ils sont encore assez chers. Mais tout le monde peut préfé-

EAU

Si l’eau couvre 72 % de la surface de la Terre, l’eau douce est une ressource rare : moins de 3 % de l’eau de la planète, dont seulement 0,3 % à 1 % est propre à la consommation humaine! • Équipez vos robinets d’économiseurs d’eau. Ils injectent de l’air dans vos jets d’eau, la sensation est la même sur la douche, par exemple, mais vous économisez jusqu’à 40 % d’eau. • Optez pour des systèmes de chasse d’eau à deux débits, qui réduisent le volume d’eau utilisé d’environ 15 litres par jour pour un foyer de deux personnes. Ou bien mettez une

DÉCHETS

Avant de jeter un objet, demandez-vous s’il est réutilisable. Pensez à donner ce qui peut encore servir aux associations caritatives, à l’entourage, aux écoles, aux vide-greniers, dépôts-ventes et sites internet de ventes d’occasion. Bien sûr, on trie les déchets et on recycle.

PHOTO : EYEDEA

brique dans votre chasse. • Faites la chasse aux fuites: un robinet qui goutte, c’est 120 litres d’eau par jour, soit plus de 100 € par an. Pour détecter une fuite, relevez votre compteur d’eau le soir, puis à nouveau le lendemain matin sans avoir consommé d’eau pendant cette période. Si vous notez un écart entre les deux relevés, vous venez de détecter une fuite. • Préférez les douches: 50 à 80 litres d’eau contre 150 à 300

RG BE IN

O OT PH

:

LLA SY

GR

litres pour un bain. Plus l’économie d’énergie qu’il faut pour chauffer l’eau. En prenant une douche de 7 minutes par jour au lieu d’un bain, vous économisez 186 € par an*.

ÉNERGIE

Avant d’acheter un lave-linge ou un réfrigérateur, vérifiez sa consommation grâce à l’étiquette énergie qui classe les produits de A à G. Choisissez de préférence un équipement de catégorie A + ou A + + qui garantit une plus faible consommation. Télévision, lecteur DVD ou chaîne hi-fi en veille consomment davantage en temps cumulés qu’allumés. Avec des multiprises munies d’un interrupteur qui permet de brancher plusieurs appareils ensemble, on peut les éteindre tous en même temps. Gain par an: 45 € d’électricité. Enfin, les lampes basse consommation consomment 4 à 5 fois moins et durent 6 à 10 fois plus longtemps que les ampoules classiques et les halogènes.

AIR

rer les produits de saison. Moins de longs transports ou de serres chauffantes, tous deux coûteux en énergie. En évitant les cerises en hiver, on achète local et on soutient donc un développement économique durable du territoire.

l’eau du robinet (47 fois moins chère en moyenne) et des carafes filtrantes (+ 25 % de chiffre d’affaire pour le leader Brita). Des attitudes de consommation adoptées depuis longtemps par les “objecteurs de croissance”, adeptes de la “simplicité volontaire”. Le mouvement avait suscité des polémiques sur la décroissance, qu’il est plus facile de choisir quand on a les moyens mais qu’on est obligé de subir quand on ne les a pas.

INTÉRIEUR C’est la révélation de ces dernières années : l’air est souvent plus pollué à l’intérieur (maison, bureau) qu’à l’extérieur. Pas étonnant qu’un tiers des Français nés après 1980 présente une maladie allergique. Un Conseiller médical en environnement intérieur (CMEI) peut venir enquêter au domicile des personnes qui en font la demande sur prescription médicale. Il réalise des prélèvements (poussière, moisissures…) et des mesures d’allergènes. Il établit un diagnostic permettant de mettre en œuvre des mesures. Quelques mutuelles remboursent la visite (entre 150 et 300 €). Les principaux polluants intérieurs sont le formaldéhyde, très nocif, qu’on trouve dans les colles (bois agglomérés, contreplaqués, meubles). Plus un

C

meuble est neuf, plus il va dégager de formaldéhyde. Solution : aérer plus souvent, idéalement 15 minutes le matin et 15 minutes le soir. Surtout, évitez les aérosols de parfum, limitez les bâtons d’encens, le papier d’Arménie, etc. Pour les plantes vertes, renseignez-vous auprès d’un allergologue : si certaines sont dites “dépolluantes” (la fougère par exemple), d’autres sont très allergisantes, comme le ficus ou le caoutchouc.

Passe

Pour la première fois, la ville part à la Semaine nationale durable. Des visites, des anim sont programmées du 2 a que chacun participe, voic gestes quotidiens à prendre

VAISSELLE Le lave-

vaisselle est-il plus économe en eau et énergie que le gant Mapa? Oui, si vous laissez couler l’eau chaude sans interruption pendant plus d’un quart d’heure en lançant régulièrement des giclées de savon sur les assiettes. D’ailleurs, évitez les liquides anti-bactériens car sauf à essuyer avec des torchons stériles, c’est inefficace. En revanche, le gant est plus économe si vous lavez avec un seul évier d’eau tiède, en rinçant avec 10 litres d’eau froide maxi. Et si vous considérez la plonge comme un antistress… Si vous choisissez le lave-vaisselle, ne rincez rien sous l’eau avant, utilisez des produits sans phosphate, profitez des heures creuses d’EDF et faites-le démarrer quand il est plein. Sylvie Spekter

*Calcul à retrouver sur www.economiedenergie.fr.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

PHOTO : E YEDEA

ERG INB GR LLA

: SY TO

La hausse des prix à la consommation (+ 4,8 % en 2008) et la crise agissent depuis quelques mois comme un révélateur. Grandes marques et magasins notent que les comportements d’achats changent. L’exemple type de la chasse aux dépenses inutiles est celui des lingettes “toutes prêtes”. Elles avaient colonisé des rayons entiers: pour meubles cirés, pour la cuisine, les plastiques, les sols, les vitres, etc. Leur vente est en chute libre au bénéfice de… l’éponge à tout faire. Autre exemple, les lessives – Spécial linge noir, de couleur – qui sont en recul de 4 à 5 %. Autre recul, l’eau en bouteille (- 7,5 % en 2008) au profit de


08-09-BB ENQUETE 1:08-09/BB Reportage

1/04/09

10:56

Page 9

DOSSIER

<9

PHOTO : EYEDEA

PROGRA MME À BOBIGNY Vendredi 3 avril

Dimanche 5 avril

Les Recyclades sur la dalle PaulÉluard de 10 h à 19 h: 10H >12H. Ateliers-jeux. 12H. Pique-nique au grand air. 14H. Princes Bonobos, un spectacle de la compagnie Les Antropologues. 16H. Défilé en chansons des enfants des centres de loisirs Jean-Jaurès et Paul-Éluard, vêtus de vêtements réalisés à partir de déchets.

15H>16H. Atelier de fabrication de nichoirs à la Maison du parc de la Bergère. Pour les enfants à partir de 6 ans, accompagnés d’un adulte. INSCRIPTION OBLIGATOIRE AU 0143937895.

Samedi 4 avril 11H.Visite botanique au cimetière communal. Inscriptions auprès de l’office de tourisme 10H30>17H.Visite gratuite au centre du tri de Nanterre.Trajet en car possible: départ avenue du Président Salvador-Allende à 14h30, retour vers 17 h. INSCRIPTIONS AUPRÈS DE L’OFFICE DE TOURISME AU 0148308329.

Samedi 4, lundi 6 et mardi 7 avril

C O N S O M M AT I O N D U R A B L E

sez à l’acte !

9H30>11H30 ET 14H>16H. Visites ornithologiques. Promenades dans le parc de la Bergère à la rencontre des oiseaux. RENDEZ-VOUS À LA MAISON DU PARC. INSCRIPTIONS AU 0629595114.

19H. Présentation du Guide du commerce équitable, par Sylvie Mayer, chercheuse biologiste. Bibliothèque Elsa-Triolet.

Tous les jours jusqu’au 7 avril 9H30>18H30. Exposition commentée sur le tri et le recyclage des déchets ménagers à la Maison des projets. Présentation de l’Écocité du canal de l’Ourcq et du Foyer Isabelle, bâtiment écologique à destination des adultes handicapés. En signant la charte “Je trie pendant un an”, petits et grands sont invités à se faire prendre en photo et à participer à une galerie de portraits. Questions/réponses, sacs de pré-tri et guide du tri à disposition. 9H30>11H30 ET 14H>16H. Aquar’ailes à la Maison du parc de la Bergère. Exposition d’aquarelles d’animaux sauvages d’Isabelle Naudin, peintre naturaliste.

PHOTO : SYLLA GRINB ERG

PHOTO : SYLLA GRINBERG

fois, la ville de Bobigny prend nationale du développement es, des animations, des sorties mées du 2 au 7 avril. Et pour ticipe, voici quelques petits s à prendre comme habitude.

Mardi 7 avril

Planète durable Un Salon de la consommation durable présentera les produits et services ayant une réelle plus-value environnementale et/ou sociale et proposera un programme de conférences. Une maison écologique sera décorée avec des éléments de déco éco-conçus. Il sera possible d’essayer des véhicules hybrides révolutionnaires ou encore de découvrir l’étonnante Green Kitchen, dont l’électroménager “intelligent et interconnecté” économise l’eau et l’énergie.

DU 2 AU 5 AVRIL DE 10 H À 19 H À PARIS, PORTE DE VERSAILLES. TARIFS: 10 ET 6 €. Le site http://cmei.france.free.fr propose un quiz en 15 questions pour évaluer la qualité de l’air intérieur de son lieu de vie.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9


10 PUB:16/BB 77 Expressions

1/04/09

10:44

Page 10


Sport

1/04/09

10:57

Page 11

SPORT

<11 RUGBY

AT H L É T I S M E

Qualifié ! L’ACB 93 a assuré sa place pour les barrages du trophée JeanPrat (8e de finale) en battant Chateaurenard avec le bonus offensif, dimanche à Wallon (25-3). Nouvelle réception contre Marseille, dimanche à 16 h à Wallon (Réserve à 14 h).

Reprise à Wallon Le coup d’envoi de la saison estivale aura lieu ce week-end avec des interclubs à Henri-Wallon. Pour les athlètes de l’ACB, c’est enfin le moment de renouer avec la compétition. u moins 500 athlètes sont attendus ce week-end sur la piste du stade Henri-Wallon pour la première compétition de la saison, des interclubs départementaux qui réuniront des participants de tous les âges*. La plupart des disciplines de l’athlétisme seront au programme. Ces interclubs marquent surtout les retrouvailles avec la compétition de la plupart des athlètes balbyniens, impatients de débuter une saison où les ambitions sont grandes. À la fois du côté des espoirs entraînés par Mohend Haddadi, que des plus jeunes, cadets et juniors, encadrés par Rony Valverde et Jean-Pierre Térosier. Espoirs d’espoirs. Quatre espoirs peuvent viser une finale des championnats de France de leur catégorie (10-12 juillet). C’est d’ailleurs ce que croit leur coach : “Avec Alexandre Gomes (100 et 200 m), Larry Barsine (400 m), Jamel Rakhmi (800 m) et Abderrahim Wahia (800 et 1 500 m), on peut l’espérer. On peut même envisager un podium.”En moyenne, l’ACB qualifie deux athlètes chaque année lors de cette compétition. “C’est l’objectif raisonnable qu’on s’est fixé”, précise le président de la section, Hervé Bollinger, “avec aussi un relais

BASKET

Belle série Les Balbyniens finissent la saison en trombe avec un quatrième succès consécutif. Victorieux sur le parquet de La Celle-Saint-Cloud (79-73), ils se trouvent désormais en embuscade au classement, à seulement une victoire du 4e. Avant-dernière journée ce samedi, avec la réception de Paris-III (7e) à 20 h 30 à PaulÉluard.

A

FOOTBALL

PHOTO : SERGE BARTHE

Ça se complique

4 x 100 m qui a les capacités d’atteindre les Championnats de France élite” (23-25 juillet). Selon leur entraîneur, ces quatre-là peuvent même viser une qualification pour cette compétition en individuel. Talent à revendre. Du côté des plus jeunes, les possibilités de sélections aux France jeunes sont aussi réelles avec les juniors Jason Gomes, Lucie Hien, Ana Etomba, le cadet Josué Dagobert et surtout la cadette Christelle Félécité qui a montré de très belles dispositions cet hiver. Elle a en effet

JUDO

En quête de médailles e sont deux purs produits de la formation balbynienne qui vont participer samedi aux Championnats de France juniors. Teddy Grillon, 17 ans, et Jamel Kerchouch, 18 ans, ont fait toutes leurs gammes à l’ACB.

C

Licencié depuis respectivement onze et neuf saisons, les deux compères ont multiplié les bons résultats au niveau départemental, régional et même national sur certains tournois. Mais il manque encore à leur jeune palmarès une médaille aux Championnats de France. Les deux judokas y croient, mais ils n’iront pas à l’Institut du judo de Paris avec les mêmes objectifs. Si Teddy Grillon (- 100 kg), qui n’est que junior 1re année, a déjà participé à cette épreuve en cadets, cette compétition est avant tout un

Dernier entraînement avant la compétition. manqué de trois dixièmes seulement sa qualification pour les Championnats de France en salle sur 200 m. Du coup, avec ses camarades Aude, Suzanne et Hélène, le relais 4 x 100 m cadette aura fière allure. Chez les seniors aussi, les athlètes de qualité ne manquent pas. Alexandre Gerlin, Franck Gilanor, Marie-Claude Roussié, Véronique Fromonteil et Vincent Breiting sont des anciens toujours prêts à hisser apprentissage et une découverte face à des adversaires qui seront plus âgés : “J’y vais sans pression, je découvre ce niveau. Maintenant, je vais donner le meilleur de moi-même. Et j’espère me classer au moins dans les sept premiers, et pourquoi pas atteindre un podium.” Qualifié pour la 4e fois d’affilée pour les France, Jamel Kerchouch (+ 100 kg), junior 3e année, entend faire mieux que les saisons précédentes où il n’avait pas vraiment brillé :“J’ai encore un peu de stress, mais j’espère qu’il partira le jour J. Si j’arrive à me libérer de cette tension qui me handicape parfois, je pense pouvoir cartonner et même gagner le titre.” S. C.

haut les couleurs balbyniennes dans toutes les compétitions auxquels ils participent. Le club a donc du talent à revendre dans toutes ses catégories. Classe athlé. Pour renforcer encore un peu plus son réservoir, l’ACB pourra compter à partir de la rentrée prochaine sur la mise en place d’une classe “athlé” à République. En effet, à l’initiative d’une enseignante du collège et en partenariat avec le service des sports et l’ACB, les élèves d’une classe de 5e pratiqueront 4 heures d’athlétisme par semaine. Des sélections avec tous les enfants de 6e seront organisées le 16 mai prochain. Ceux qui ont le plus d’aptitudes intégreront cette classe. Cette initiative se poursuivra jusqu’au moment où les élèves quitteront le collège. “Ce qui nous amène en 2012, année des Jeux olympiques à Londres, auxquels nous souhaitons qu’ils assistent, précise un président ravi. À terme, cinq classes devraient être concernées sur Bobigny. À nous de faire en sorte que cela dure et permette pourquoi pas à certains d’entre eux de rejoindre l’ACB.” Sébastien Chamois *Stade Henri-Wallon. Samedi de 11h à 16h : des moustiques aux cadets. Dimanche de 13h à 18h : juniors et seniors.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

Lourdement battu (4-0) à Tremblay (10e), l’ACB compte désormais 12 points de retard à six journées de la fin. Même s’ils ont un match en retard (le 12 avril contre Franconville, 2e), les Balbyniens n’ont plus aucun droit à l’erreur. Avant cela, ils recevront La GarenneColombes (5e), dimanche à 15 h 30 à Delaune.

DANSE

Deux 2es prix Engagés ce weekend au Perreux au concours régional de la confédération nationale de danse, les deux groupes balbyniens (10-14 ans, 14-18 ans) ont obtenu le 2e prix du jury.

HANDBALL MASCULIN

Maintien compromis En s’inclinant une nouvelle fois à Nogent (25-28), l’équipe masculine voit encore un peu plus s’éloigner le maintien. Pour espérer rester en Division d’honneur régionale, les Balbyniens devront l’emporter trois fois lors quatre dernières journées. Avec un seul succès depuis le début de la saison, la performance semble irréalisable…

JUDO

Résultats Grâce à leurs bons résultats aux championnats départementaux, Cynda Soumri (1re, minimes), Guy-André Jadelus et Aissa Saci (1er et 2e seniors 2e division) se qualifient pour les interrégions. À noter également la performance de Jadelus aux championnats de France universitaire (7e).

PHOTO : SERGE BARTHE

Sport :11/BB

photo : Serge Barthe

11-BB


12 Agenda:12-BB-Agenda copie

1/04/09

10:59

Page 12

LA SEMAINE DE BOBIGNY

<12

A G E N DA J E U D I 2 AV R I L > D I M A N C H E 5 AV R I L

MAGIC CINÉMA

Rue du Chemin-Vert. Tél.: 0141 60 12 33/34. www.magic-cinema.fr. (6,5 € / 4,5 € / 3,5 €)

T H É ÂT R E

Le saut dans le vide The Kid

왘JEUDI 2 AVRIL

Magic 1: Le saut dans le vide, DE MARCO BELLOCCHIO (15 H) ; La sorcière, DE MARCO BELLOCCHIO (17 H); Le prince de Hombourg, DE MARCO BELLOCCHIO (19 H) ; La mouette, DE MARCO BELLOCCHIO (21 H).

Magic 2 : Hommelette for Hamlet précédé de Barocco Leccese, DE CARMELO BENE (15 H); Lorenzaccio, DE CARMELO BENE (17 H) ; Pinocchio précédé de Un’ora prima di Amleto, DE CARMELO BENE (19 H) ; Maiakovski ! Bene ! Quatre manieres diverses de mourir en vers, DE CARMELO BENE (21 H).

e

20 festival

THÉÂTRES AU CINÉMA MARCO BELLOCCHIO

CARMELO BENE

(19 H); La dolce vita, DE FREDERICO FELLINI (21 H). Magic 2 : La voix qui s’est éteinte, DE MARIANNA VENTRE, MAURO CONTINI (15 H); Un Hamlet de moins suivi de Hermitage, DE CARMELO BENE (17 H); Capricci, DE CARMELO BENE (19 H); Lecture du scénario inédit A boccaperta suivie de Salomé, DE CARMELO BENE (20 H 30).

왘VENDREDI 3 AVRIL

Magic 1 : Programme n° 3 de courts-métrages, DE MARCO BELer LOCCHIO (17 H) ; Vive le 1 mai rouge et prolétaire précédé de Paola, DE MARCO BELLOCCHIO

왘SAMEDI 4 AVRIL

Magic 1 : Programme de 4 courts métrages inédits, JEUNE PUBLIC (15 H) ; Le metteur en scène de mariages, DE MARCO

BELLOCCHIO (17 H) ; Octobre, DE SERGUEI EISENSTEIN, MUET (19 H); La passion de Jeanne d’Arc, DE CARL THEODOR DREYER (21 H). Magic 2 : La flèche bleue, DE ENZO D’ALO, JEUNE PUBLIC (15 H) ; Don Giovanni, DE CARMELO BENE (17 H); Lorenzaccio, DE CARMELO BENE (18 H 30); Notre-Dame des Turcs, DE CARMELO BENE EN PRÉSENCE DE LYDIA MANCINELLI ET MAURO CONTINI (20 H 30).

dez-vous des petits-déjeuners du livre. Entrée libre. SAMEDI 4 AVRIL À 10H15. 왘Bibliothèque Elsa-Triolet, 4, rue de l’Union à Bobigny. Tél.: 0148962056.

(25, 12 et 9 €). JUSQU’AU 5 AVRIL. 왘MC 93, 1, bd Lénine à Bobigny. Réservation: 0141607272.

F E S T I VA L S

Cinéma brésilien

Le Brésil enflamme La Bellevilloise avec la présentation du 11e Festival du cinéma brésilien, suivi d’un concert de Da Cruz, figure montante de la musique électro acoustique brésilienne. Le DJ’s set sera animé en fin de soirée par RKK (Rémi Kolpa Kopoul) de Radio Nova, et Tom. B, DJ attitré des écoles de samba de Paris.

Je meurs comme un pays

Encore quelques soirées pour écouter Anne Alvaro dans le texte de Dimitri Dimitriadis sur la déliquescence d’une civilisation. Mis en scène par Anne Dimitriadis (25, 12 et 9 €). JUSQU’AU 7 AVRIL. 왘MC 93.

왘DIMANCHE 5 AVRIL

Magic 1 : Programme de 4 courts métrages inédits, JEUNE PUBLIC (15 H) ; Buongiorno notte, DE MARCO BELLOCCHIO (17 H) ; La nourrice, DE MARCO BELLOCCHIO. Magic 2 :Le Kid, DE CHARLIE CHAPLIN, MUET, JEUNE PUBLIC (15 H); Richard III, DE CARMELO BENE (17 H); Macbeth Horror Suite précédé de Invulnérabilité d’Achille, DE CARMELO BENE (19 H).

Polar

Week end de clôture

왘SAMEDI 4 AVRIL À 20 H 30

Notre-Dame des Turcs, l’unique roman de Carmelo Bene, a donné lieu en 1968 à un film éponyme. Une fiction où cauchemars et réalités s’entrechoquent dans l’univers d’un acteur. RENCONTRE AVEC LA COMÉDIENNE LYDIA MANCINELLI ET MAURO CONTINI, MONTEUR. 왘DIMANCHE 5 AVRIL À 19H La Nourrice, de Marco Bellocchio, donne corps aux sentiments d’une mère, entre rancœur et indifférence, face à la nourrice tendre et dévouée de son enfant. PROJECTION SUIVIE D’UNE RENCONTRE AVEC LES COMÉDIENNES DU FILM, VALÉRIA BRUNI-TEDESCHI ET MAYA SANSA (SOUS RÉSERVE).

Tarifs: 10 € (concert), 12 € (club). SAMEDI 4 AVRIL DÈS 19 H. 왘La Bellevilloise, 19-21, rue Boyer, Paris 20e. Tél.: 0146360707.

Compagnons inconnus…

PHOTO : ARTCOMART/ VICTOR TONELLI

Don Giovanni

Georges Lavaudant s’attaque à l’œuvre de Tennessee Williams. Au cœur de la jungle mexicaine, la névrose d’un prêtre (Shannon, interprété par Tchéky Karyo) écarté de son ministère par l’Église et en proie aux démons du désir…

D’après Écrits de combat de Georges Bernanos. Un voyage à travers des extraits de Grands cimetières, Enfants humiliés, Œuvres de combats, où les metteurs en scène Valérie Aubert et Samir Siad livrent la réflexion de l’auteur sur la guerre 1914-1918, l’engagement… (25, 12 et 9 €). JUSQU’AU 5 AVRIL. 왘MC 93.

E N FA N T S

Petits-déjeuners du livre

Albums et livres à croquer en famille pour un nouveau ren-

CONCERT

Sonate e voce

Les lauréats du tout premier concours de sonate du conservatoire Jean-Wiener saisissent l’opportunité de jouer en compagnie d’instrumentistes professionnels. Au programme, le Trio élégiaque n° 1 pour piano violon et violoncelle, de Serge Rachmaninov. Entrée libre. DIMANCHE 5 AVRIL À 17 H. 왘Conservatoire à rayonnement départemental Jean-Wiener, 2, place de la Libération à Bobigny. Tél.: 0148311662.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

Le roman affiche la couleur! Le 7e Festival du livre policier ouvre ses portes. Débat sur le thème “Affaires d’État, secrets d’État et romans policiers” avec Jean-Pierre Larminier et Éric Halphen, conférences, dédicaces d’auteurs et illustrateurs tels que JeanLuc Bizien, Béatrice Nicodème, Jean d’Aillon… Les bénéfices de ce salon seront reversés à l’association Petits princes, qui réalise les rêves d’enfants gravement malades. Entrée gratuite. SAMEDI 4 ET DIMANCHE 5 AVRIL DE 10 H À 19 H. 왘Salle des fêtes, 11, avenue Foch à Neuilly-Plaisance.

EXPO

Piste africaine

“Besoin d’écrit, la piste africaine”. Initiée par l’association artistique franco-malienne BlonBa, l’ exposition met en lumière les sociétés africaines dans leur rapport à l’écrit: création d’alphabets, de systèmes idéographiques, syllabaires… Un aspect méconnu d’une culture africaine que l’on dit plus souvent orale. Entrée libre. JUSQU’AU 20 AVRIL. 왘Espace Renaudie, 30, rue Lopez et Jules-Martin à Aubervilliers. Tél.: 0148338780.

PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

La nuit de l’iguane


Culture:13/BB

Culture

1/04/09

11:01

Page 13

C U LT U R E

<13

T H É ÂT R E

Foyer de résistance e visage austère, Maïfa parle peu. Elle a fui sa terre, laissant derrière elle la violence et l’humiliation infligées à sa mère, lapidée. Aujourd’hui, sur scène avec d’autres femmes, elle fait du théâtre son îlot de résistance. “Le personnage de Maïfa

L

donne une leçon de vie et d’humilité à chacun de nous”, apprécie Jehane. Cette étudiante en droit, comédienne à ses heures (nombreuses), incarnera bientôt Maïfa, l’une des Douze femmes pour une scène, une œuvre de Gérard Levoyer.“Une poignée de femmes

aux classes sociales, aux vies différentes, et dont on devine les souffrances passées, décident de livrer combat contre une expulsion et la destruction d’un théâtre, explique la metteur en scène Claudie Amand. Ce lieu où elles jouent, rêvent, disent, est devenu leur carré de ciel bleu, un enjeu de liberté.” Si elle officie comme professeur d’art dramatique au conservatoire Jean-Wiener, c’est aujourd’hui à travers Hélios, sa compagnie théâtrale, qu’elle porte ce projet servi par l’enthousiasme de sa troupe de comédiens amateurs. M. D. 왘Douze femmes pour une scène, théâtre. Jeudi 9 avril à 20h30, salle Pablo Neruda. 31, av. du Pt-SalvadorAllende à Bobigny. ENTRÉE LIBRE.

D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

apprécier cette musique ? James Brown, incontournable, le chef de file. Ensuite, je mettrai Funkadelic, Chocolate Milk,The Isley Brothers et Public Enemy. Public Enemy, c’est du rap ! C’est une bonne liaison, dans l’esprit funk. N’oublions pas non plus Marvin Gaye, mélange de soul et de funk, ou même Jimmy Hendrix. Et le funk d’aujourd’hui ? Il n’existe pas. Après la disco, le funk s’est transformé en funky. Il a perdu sa profondeur pour devenir une musique de supermarché. On peut se dandiner dessus, mais ça ne contient pas l’essence du funk. Avec Funkatear, on essaye de retrouver l’esprit originel du funk. L’époque est peutêtre la bonne : avec la crise, on entre dans une ère nouvelle, où de nouvelles valeurs, prônées par le funk, peuvent apparaître. Ton album n’est en vente que sur internet… Avec la crise du disque, on a décidé de se passer des distributeurs. Tu peux télécharger notre disque sur notre site (funkatear.com), ou te le faire envoyer par La Poste, à un prix très compétitif de 8 euros. Les premiers résultats sont décevants. Ce mode de vente arrive peut-être un peu trop tôt. Contrairement aux États-Unis (où la vente de musique sur internet représente 33 % des ventes totales, contre 8 % en France, Ndlr), les gens ne sont pas encore prêts. Propos recueillis par Mano PHOTO : DR

Sur ton dernier disque, Time Crime, tu mélanges guitares rock et rythmes funk… HERVÉ KRIEF : Je l’ai toujours plus ou moins fait. La nouveauté, avec cet album, c’est que je me rapproche du hard rock dans l’utilisation de la guitare. J’ai toujours aimé les mélanges : parallèlement au funk, j’ai monté un big band orienté jazz, funk et musiques africaines. J’ai aussi réalisé, comme guitariste, des disques plus bluesrock. Je suis devenu le cauchemar des ven- “Nous essayons de retrouver l’esprit originel du funk.” deurs de la Fnac : ils ne savent jamais où me ranger ! de ce mouvement. Une mu- Le funk n’a jamais vraiment Chacun a sa définition du sique aux rythmiques afri- marché. Pour une raison assez caines appuyées, très sen- simple : le funk américain, orifunk. La tienne ? Dans les années 60, la mu- suelle, révoltée, qui mêle à la ginel, a eu une durée de vie sique soul est portée par les fois l’esprit et le corps. Mal- très courte. Du moins pas asespoirs d’intégration du heureusement, cette musique sez longue pour avoir un écho peuple noir et par le pacifisme s’éteindra avec la fin des Pan- en France. De plus, ici, le public de Martin Luther King. À son thères noires, au milieu des an- des concerts est plutôt staassassinat, en 1968, ces espoirs nées 70. Elle sera remplacée tique. Je me souviens avoir s’envolent. Le mouvement par le disco, musique asepti- joué en Suisse, en Autriche, et d’émancipation des Noir-Amé- sée, de consommation pure. en Allemagne : là-bas, toute la ricains se radicalise et reven- Dans les années 80, le rap re- salle se lève et danse dès le predique ses racines africaines : prendra le discours politique mier morceau ! Quelques grands noms du c’est la période des Black Pan- du funk. funk qu’il faut écouter pour thers. Le funk sera la musique Et en France ?

왘FUNKATEAR FEATURING JOSEPH BOWIE (DEFUNKT) EN CONCERT. Première partie, Teddy n’ Da Gang. Samedi 4 avril à 20h30 à Canal 93. 63, av. Jean-Jaurès à Bobigny. Tél. : 01 49 91 10 50. IERS CINQ PLACES OFFERTES AUX 5 PREM 16H APPELS LE JEUDI 2 AVRIL DE 14 H À AU 01 49 91 10 67.

Les artistes Sandra Nkake, Karl the Voice, Allonymous, Jî Dru, etc. rendent un hommage à la great black music. Des années 60 à aujourd’hui, (presque) tous les titres qui ont fait groover la France. Première partie : Third Shot. 왘Push up The volume, concert funk. Jeudi 9 avril à 20h30 à Canal 93. IERS CINQ PLACES OFFERTES AUX 5 PREM 16H APPELS LE JEUDI 9 AVRIL DE 14 H À 67. 10 91 49 AU 01

Maïma Lokho PHOTO : STÉPHANIE DE BOUTRAY

Hervé Krief et son groupe FunkAtear viennent de sortir un nouvel album avec le chanteur Joseph Bowie, leader du légendaire groupe de funk américain Defunkt. Ça va déménager, ce samedi, pour leur passage à Canal 93 !

Push up the volume

Récital de poèmes, danses, chants sénégalais… L’association balbynienne Maïma Lokho (coup de main en langue Wolof), créée en faveur des droits des femmes, propose de renouer avec la chaleur des soirées dakaroises. Au menu : yassa, pastel, arrosé bien sûr de gingembre et bissap. 왘Fête associative sénégalaise. Samedi 11 avril dès 19h salle Max-Jacob. 35, rue de Vienne à Bobigny (10 €). Tél. 06 12 36 74 39 ou 06 61 35 29 27.

AP s’échappe ! L’association Troopers accompagne la sortie de Discret, premier album solo de AP, transfuge du 113 (Les princes de la ville). Soirée hautement hiphop avec la crème des DJ parisiens : Moody Mike, Throne… 왘“I run Paris”, soirée rap, R’n’B. Dimanche 5 avril à partir de 00h30 au Plaza Madeleine. 8, bd de la Madeleine, Paris 9e (20 € garçons, gratuit pour les filles jusqu’à 2h du matin). Tél. : 06 17 18 37 01 /06 22 46 22 89.

Femme qui es-tu ? En avril et mai, Confluences ouvre cabaret, rencontres, ateliers, expositions et croise les regards sur les représentations du féminin dans la création artistique. À travers sa pièce Avec le couteau et le pain (photo), la metteur en scène et auteur Carole Thibaut narre l’histoire d’une fillette en proie à la violence et au pouvoir arbitraire de son père. 왘“La genre humaine”, Du 30 mars au 31 mai à Confluences. 190, bd de Charonne, Paris 20e. Tél. : 01 40 24 16 46.

PHOTO : DR

Furieusement funk

PHOTO : DR

F U N K AT E A R À C A N A L 9 3

photo : DR

13-BB


14-PA.qxd:12-BB-Agenda copie

1/04/09

11:00

Page 14

À VOTRE SERVICE

<14

CONSEIL - PETITES ANNONCES SANTÉ

DIVERS Chambre bébé: berceau avec matelas, armoire 2 portes, commode, table à langer, étagère murale, prix: 500 €. Tél.: 0671302775. Chambre Ikéa, collection Robin, bleu/bouleau: 1 lit de 90 + sommier, 1 armoire 2 portes, 1 bibliothèque, 1 bureau, TBE, prix: 170 €. Tél.: 0667222580. Combi frigo-congélateur, très bon état, marron, Philips Whirlpool. Réfrigérateur : 2 tiroirs, 3 étagères ; congélateur : 2 compartiments. Hauteur 1,57 m, prix : 100 €. Échafaudage, 6 échelles, longueur : 2,50 m, largeur : 1,20 m, bon état, prix: 200 €. Tél.: 0148024208. Sommier à lattes en bois, tête et pieds relevables manuellement avec 4 pieds, pour lit 1 personne de 90, prix : 100 €. Transat de bain bébé, jaune, état neuf, prix: 5 €. Tél.: 0148315516 ou 0614192096. Ordinateur de bureau, Intel Pentium 4, 3,4 GHZ, 500 DD, 1024 Mo, écran cathodique 17 pouces, enceinte 2.1, prix : 550 €. GPS Tomtom, NEW XL, France, grand écran 4,3 pouces, 16/9, sous garantie jusqu’au 10/2009, facture incluse, avec housse de protection et accessoires d’origine, prix : 200 €. Enceinte marque Altec Lansing 5.1 + disque dur externe 120 Go, prix: 150 €. Tél.: 0633014757.

ASSISES 2009

Vos témoignages!

Dans le cadre des Assises 2009 et pour les trois jours de (re)découverte de la ville, des habitants préparent actuellement des événements pour raconter leur quartier, se raconter euxmêmes et inviter les autres. À Karl-Marx, plusieurs projets sont en chantier, mais Hana, une habitante, a besoin de votre aide pour mener à bien son idée! Vous avez plus de 30 ans, vous habitiez Karl-Marx petit OU BIEN vous avez été à l’école (maternelle ou primaire) sur la dalle OU BIEN vous connaissez encore des gens qui ont fréquenté ces établissements…

HANA ATTEND VOS APPELS !

06 84 97 43 49

Les allergies alimentaires n l’espace de cinq ans, le nombre d’enfants allergiques à au moins un aliment a doublé. On constate que ce sont les enfants de moins de 15 ans qui sont le plus atteints. Dans notre pays, près de 2 millions de personnes souffrent d’allergies alimentaires. Pour déterminer les causes de cette explosion, les experts avancent prudemment plusieurs sources – l’allaitement maternel moins systématique, la diversification alimentaire trop précoce du nourrisson… – mais, quant au fond, avouent leur ignorance. D’où la diffi-

E

Téléviseur Proline, 73 cm, CRT, en bon état, sans télécommande, prix: 60 €. Tél.: 0609275335. Piano droit de marque Kaway, en bois laqué noir, vendu avec tabouret, date d’achat 1989, excellent état, prix: 1 500 € à débattre. Tél.: 0643494649. E-mail: mario120@free.fr. Matelas Bultex, 2 places, très bon état, prix: 60 € à débattre. Petit bureau enfant Ikéa, de 1 à 5 ans, en bois marron, casier + étagères, 50 x 53 x 60 cm, acheté : 69, 90 €, vendu: 30 €. Tél.: 0148302789 ou 0619411978. Lot de vêtements de marque, taille 3-4 ans, 5 ensembles (dont 2 offerts) short + t-Shirt, Puma, Nike, Adidas, pour l’été, très bon état, prix: 75 € le tout. Tél.: 0664161858. Siège auto pour enfant, prix: 10 €. Machine à pain, prix : 15 €. Salon en rotin: 3 fauteuils avec matelas + table basse, prix: 30 €. Meuble de salle de bain, 80 x 80 x 40 c, couleur hêtre, 4 tiroirs, prix: 25 €. Tél.: 0618417412. Lit + table de nuit + commode, blanc cassé et doré, 2 personnes, prix : 100 €. Étagères + supports pour cagibi, prix : 150 €. Chambre bois foncé: lit 2 personnes, table de nuit, armoire, 4 portes et miroir, prix: 500 €. Tél.: 0157429988. en bois de châtaignier qui se ferme, 102 x 45 x 116 cm, avec quatre tiroirs (côté droit) et deux étagères fermées (côté

culté pour engager des actions de prévention. Néanmoins, sont convoqués sur le banc des accusés, des produits exotiques comme le curry, le kiwi, les litchis, le paprika, les graines de sésame mais également des plats préparés où l’on retrouve des colorants, des épaississants ou des produits relevant le goût. Ce que l’on connaît depuis fort longtemps, en revanche, c’est la liste des allergènes les plus courants chez l’enfant : le lait de vache, le blanc d’œuf, le poisson, les fruits à coque. Pour éviter des crises de dégauche), très bon état. Prix : 90 €. Tél.: 0148442224. Réfrigérateur Proline TFP290W, servi un mois, frigidaire 220 litres, congélateur 50 litres, 159 x 54,5 x 60,4 cm, prix : 225 €. Tél.: 0682403181.

EMPLOIS Étudiante en maîtrise de maths donne des cours de maths, physique et chimie du primaire jusqu’au bac S ainsi que des aides aux devoirs, des cours de français jusqu’au collège. Tél. : 06 67 07 51 53. Dame habitant Paul-Eluard cherche des heures de ménage chez une personne âgée, courses, repassage, disponible immédiatement. Tél. : 01 48 31 41 50. Professeur avec expérience donne cours de mathématiques et français de la primaire à la terminale, se déplace à domicile. Tél. : 01 48 31 55 16. Enseignante, pédagogue et expérimentée donne des cours maths, physique-chimie et français, tous niveaux. Cours de rattrapage, remise à niveaux, et stage intensif durant les vacances de printemps. Accompagnement in-

mangeaison, des rougeurs, des gonflements ou des œdèmes qui peuvent être très graves, une seule solution : interdiction absolue d’ingérer le produit incriminé. Facile pour certains produits, comme les fruits rouges! Mais quand il s’agit d’arachide, il vaut mieux lire la composition du produit avant d’acheter. Si en matière d’allergie respiratoire, on fait appel à des séances d’insensibilisation, il faudra attendre quelques années encore pour les voir apparaître dans le domaine des allergies alimentaires. dividualisé, résultats assurés dès la première séance, chèques emploi service Cesu acceptés. Tél. : 06 73 02 41 58 ou 01 54. Enseignant spécialisé en soutien scolaire et cours de rattrapage propose aide aux devoirs, cours particuliers et de perfectionnement en maths, physique et chimie. Stages intensifs de Pâques : 125 euros/8 heures, chèques emploi services acceptés. Tél. : 06 26 12 52 80. Homme sérieux cherche emploi de peinture extérieure, plâtre, crépis, maçonnerie en pavillon, appartement, etc. Tél. : 06 12 36 61 27. Coiffeuse femme uniquement se déplace à domicile, prix très intéressants. Tél. : 06 64 16 18 58. Assistante maternelle agréée cherche enfant à garder, libre de suite, activités d’éveil, promenades, soins et épanouissement assurés, proche tous transports en commun, centre-ville. Tél. : 01 72 59 61 25. ou 06 25 71 21 00. Jeune homme sérieux cherche un poste de dessinateur projeteur en génie civil, bâti-

ment, mécanique dans la région Île-de-France. Tél. : 06 86 88 18 50. Tous travaux de jardinage, gazon, taille haies, plantations, désherbage, et tous travaux de bricolage : peinture, papiers peints, parquets. Tél. : 06 98 22 58 88. Travaux de plomberie, carrelage, faïence ou tous travaux domestiques et de bricolage, notamment rénovation de salle de bain. Travail sérieux et soigné. Tél.: 0650520207. Jeune femme cherche heures de ménage et de repassage à domicile. Tél. : 06 50 52 02 07. Homme cherche travaux, peinture, enduits, carrelage, pose de toile de verre, pose parquet ponçage… chez particuliers. Tél. : 06 66 93 16 44.

VÉHICULES VW Caravelle 2.5 TDI Long confort, 9 places, gris clair, modèle 2006, 30 000 km, BV6, toutes options sauf cuir, DA, FC, VE, RE, ABS, EPS, Airbag, clim, auto-radio K7, CT OK, TBEG. Tél. : 06 86 91 92 89. Remorque Erde complète: 110 x 90 x 80, avec bâche, prix : 120 €. Tél. : 06 09 27 53 35.

CHERCHE Jeune femme recherche ordinateur muni du pack Office, en bon état, budget limité. Tél. : 06 10 80 38 01. Cherche local à louer de 30 à 40 m2 avec cave ou sous-sol sur rue passante à Saint-Denis, Aubervilliers 4 chemins ou autre. Tél. : 01 48 32 74 38.

A N I M AU X Petit chien Beagle, 8 mois, affectueux, joueur, petit prix. Tél. : 01 41 50 48 91 ou 06 21 12 86 98. Adorable lapin nain, blanc et noir, propre et gentil. Tél. : 06 65 10 10 54.

RUE DU CHEMIN-VERT, 93 000 BOBIGNY TÉL. : 01 41 60 78 00 FAX : 01 41 60 78 20 COURRIEL : bonjourbobigny@ BONJOUR 9, • DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : BERNARD SAINT-JEAN, RÉDACTRICE EN CHEF : MICHÈLE KOLOPP (78 00), RÉDACTEUR EN CHEF BOBIGNY hotmail.fr ADJOINT : KARIM NASRI (78 02), SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : NICOLAS CHALANDON (78 01) • RÉDACTEURS : SÉBASTIEN CHAMOIS (78

07), MARIAM DIOP (78 06), FRÉDÉRIQUE PELLETIER (78 03), SYLVIE SPEKTER (78 04) • PHOTOGRAPHES : SERGE BARTHE, STÉPHANIE DE BOUTRAY, SYLLA GRINBERG • DIRECTION ARTISTIQUE, RÉALISATION, ICONOGRAPHIE : ANNIE ARNAL • SECRÉTARIAT : SYLVIA PILLON • ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO : CLAUDE BARDAVID, CLAIRE CHARANSONNET, DANIEL GEORGES, MANO, FRANÇOISE VLAEMŸNCK • PICTOGRAMMES : JOCHEN GERNER • DIRECTRICE DE LA PUBLICATION : CATHERINE PEYGE • DIFFUSION 0141607800• IMPRESSION : YDPRINT • PUBLICITÉ : STRATÉCOM (TÉL.: 0149462946) (FAX : 0149462940) • BONJOUR BOBIGNY EST TIRÉ À 22000 EXEMPLAIRES SUR PAPIER 100 % RECYCLÉ.

S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9


15 PUB:16/BB 77 Expressions

1/04/09

10:45

Page 15


16 ZE?RO -Association ok:15 /BB 120 /Découverte ok

1/04/09

11:02

Page 16

DÉCOUVERTE

<16

A S S O C I AT I O N D E L A F O N DAT I O N É T U D I A N T E P O U R L A V I L L E

Être et savoir plus ls viennent sans a priori, débarrassés des oripeaux académiques de la fac. Ici, pas de relation maître-élève. Chaque étudiant bénévole dépose au vestiaire ses idées préconçues sur les gamins peu accros à l’école. Ils sont 31 à Bobigny à donner deux heures par semaine de leur temps libre pour permettre à des enfants et adolescents de voir l’institution scolaire d’un œil plus rieur. Certains font de l’aide aux devoirs, d’autres montent des projets autour de la citoyenneté et de l’estime de soi sous la houlette de Camille Caron, chargée de développement local pour l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) depuis janvier 2007. Avant d’être salariée, la jeune femme était aussi bénévole, étudiante en sciences à Grenoble. Briser les clichés. “Nous sommes là pour valoriser la jeunesse, que ce soit les étudiants ou les jeunes des quartiers”, résume Camille Caron. L’association, présente depuis dix-sept ans en France dans les agglomérations universitaires, lutte contre les inégalités en offrant le

I

seconds travaillent sur les médias. Trois autres stagiaires ont créé des ateliers de hip-hop et de cirque avec des collégiens de Delaune et Timbaud. “L’idée, c’est d’insuffler des moments de plaisir au collège pour donner envie d’y aller tout en valorisant l’estime de soi”, souligne Camille Caron. Un autre projet baptisé “Marianne et moi”, en direction des Balbyniens âgés de 17 à 25 ans, a vu le jour il y a trois mois, initié par l’association Afrique et nouvelles interdépendances d’étudiants d’origine africaine de Sciences Po, en partenariat avec Oxmoz et Alliance. L’objectif est de pallier la rupture qui peut exister entre les jeunes et les institutions. “Dans les deux sens”, nuance la responsable locale de l’Afev. Le groupe a déjà visité la mairie et rencontrera prochainement la maire-adjointe chargée de la citoyenneté, Christine Chrétien-Liotard. Des premiers contacts sont établis avec le Sénat. Chaque fois, il s’agit de dédramatiser via la connaissance. Frédérique Pelletier Photo : Sylla Grinberg

Les bénévoles de l’Afev, tous des étudiants, accompagnent les élèves en difficulté scolaire. Sans idées préconçues mais avec beaucoup d’envie. maximum de savoir aux gamins des l’école après l’école, mais de trouver un ZEP. Le but étant de briser les clichés des côté un peu plus ludique : par exemple uns et des autres. Montrer aux étu- en anglais, certains traduisent plutôt des diants que les mômes des cités ne sont chansons.” Ce n’est pas non plus l’assopas des “sauvageons” et permettre aux ciation qui cible les élèves, mais les enfants des quartiers populaires de équipes pédagogiques pour le secons’approprier les codes de l’école. À Bo- daire et la Maison des parents pour le bigny, où l’Afev œuvre depuis six ans, primaire. Les premiers sont suivis par certains bénévoles vivent ici et étudient groupe de deux ou trois dans l’établisailleurs tandis que d’autres vont seule- sement et les seconds, seuls chez les ment à la fac sur la commune. Tous ac- parents. Et ce tout au long de l’année. compagnent dans leur scolarité des Estime de soi. D’autre part, l’Afev laisse élèves fâchés avec les cours. “Nous les étudiants bénévoles développer des n’avons pas de méthodes même si les projets qui leur tiennent à cœur. Ainsi étudiants reçoivent quatre d’entre eux une formation, on ne ont-ils lancé des ateles laisse pas aller liers avec des colléAFEV sans billes dans les giens de Timbaud et (ASSOCIATION DE LA FONDATION ÉTUDIANTE POUR LA VILLE) collèges ou les faSémard autour de la Camille Caron : 01 48 20 20 12 milles, précise Cacitoyenneté. Les precamille.caron@afev.org mille Caron. Il ne miers montent un s’agit pas de faire court-métrage et les S E M A I N E D U 2 AU 8 AV R I L 2 0 0 9

BB 469  

Bonjour Bobigny

Advertisement