Page 65

start CoNSEiLS

permet de bénéficier de tous les avantages du factoring classique, sans notifier et prévenir les clients de l’existence d’un contrat. Solution réservée aux sociétés avec un CA important, qui intègrent une structure financière solide, une expertise administrative et technique, L’affacturage déconsolidant : solution adaptée aux entreprises qui souhaitent sortir de l’actif tout ou partie de leur poste clients en vue d’améliorer leurs résultats financiers (dans le cadre d’un LBo par exemple).

Vient ensuite l’examen des conditions tarifaires. Plusieurs éléments composent la tarification : La commission de gestion rémunère les risques pris par le factor et les différents services assurés. Le taux est déterminé au cas par cas, en fonction du CA TTC confié, du nombre de factures à traiter, de la qualité des débiteurs, de la zone géographique. Plus la qualité du papier cédé sera bonne, plus la facture moyenne sera élevée, plus il sera facile de négocier un taux de commission faible (entre 0.5 et 1% du montant cédé). La commission de financement rémunère l’avance de trésorerie. Le taux d’intérêt tient compte du délai de financement et est basé sur le taux de base bancaire ou un index de

marché (Euribor, EoNIA). Plus les délais de paiement seront courts et respectés, plus il sera aisé d’obtenir un taux voisin de Euribor 3 mois + 0.5 à 1 point. Attention aux coûts cachés : les frais annexes sont nombreux (frais d’entrée, d’audit, d'interrogation, de surveillance, de gestion des contentieux, de déclaration de sinistre, d’abonnements télématiques ) et souvent très coûteux. Il est impératif de les négocier.

D’autres critères importants sont à examiner lors de la sélection du factor : La qualité de gestion du poste clients ainsi que les méthodes de relances utilisées par le factor. Les conditions exigées par le factor : engagement sur un pourcentage du CA, minimum de commission annuelle, caution personnelle, audit de la société, fonds de garantie (montant plancher et pourcentage du chiffre d'affaires cédé au factor), rétrocession de facture en cas d’impayé. Tout est négociable ! Le niveau de couverture de l'ensemble des clients à céder et, pour l’export, les pays couverts par le factor. La durée de mise en place du contrat si le

besoin de financement est pressant. Ainsi, le choix du factor et de la formule d’affacturage peut s’avérer compliqué pour un dirigeant de TPE/PME. Et une erreur de « casting » peut déstabiliser l’entreprise. Il est donc vivement recommandé de faire appel à un conseil externe pour : Auditer le poste clients et les contraintes de facturation pour définir la formule la plus adaptée et fixer les conditions cibles à obtenir (il est possible de réduire de 20 à 30% le coût de l’affacturage par rapport au « tarif catalogue »), Négocier avec les factors sélectionnés, identifier le mieux-disant, et vérifier les termes du contrat, Veiller au bon démarrage du contrat et au respect des conditions, Former et accompagner les équipes internes, Mettre en place des outils de cadrage et de suivi du contrat. S’il y a déjà un contrat en vigueur (imposé par une banque ou hérité dans le cadre d’une reprise d’entreprise), l’auditeur pourra préconiser des pistes d’amélioration et aider à la renégociation du contrat. Lorsque cette étape délicate sera passée et que la relation avec le factor sera pérennisée, le dirigeant d’entreprise pourra se consacrer pleinement au développement de sa société. 

Azurea Conseil La proTeCTioN soCiaLe du Chef d'eNTreprise Vous souhaitez préserver vos proches en pensant à tout et vous prémunir des risques en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité.

Nous vous proposons une gamme complète en matière de prévoyance permettant de :  se couvrir contre tous les aléas de la vie liés à la personne tant à titre particulier que professionnel. 2 champs de couverture : Les risques liés au décès, à l’incapacité, à l’invalidité, et à la dépendance, interrompant ou suspendant totalement l’activité profession-

nelle, et de fait les revenus de l’assuré ; Les frais médicaux générés lors d’une hospitalisation, de consultations, d’analyses.  Compléter la protection sociale du régime obligatoire. Le régime obligatoire prévoit en effet des indemnités pour chacun de ces risques, mais elles ne couvrent pas totalement le manque à gagner des assurés.

2 0 ru e d u Con g rè s | 0 6000 Ni ce | Tél. 04 22 16 15 39 | www.az u rea - con se i l .fr

START MAGAZINE 65

Profile for Riviera Press

Magazine Start - Été 2019  

Magazine Start - Été 2019  

Advertisement