Page 14

start News i L S & E L L E S S TA rT

travailler sans relâche sans rien gagner et de m’adresser non plus aux collectivités mais aux entreprises en leur proposant des parcours (8 au total) conçus comme des chasses aux trésors, sur une demi-journée ou une journée à partir de l’histoire de la ville, de son patrimoine, de ses habitants et de ses secrets. Qu’EST-CE QuI T’A DOnné EnVIE D’EnTREpREnDRE ? Je ne saurais pas trop l’expliquer parce que pour ma part j’ai eu vraiment peur de me lancer. C’est pour cela que même si j’ai fondé l’entreprise il y a deux ans, il n’y a que depuis 6/8 mois que je développe et vends vraiment le concept, que je prends confiance en moi. La passion, le plaisir, l’envie de faire que quelque chose se passe chez les gens… peut-être que tout ça explique le déclic que j’ai eu à un moment.

Cyrielle Prat 1 . 2 . 3 C AT à S A I N T-J E A N N E T   

Originaire de la Drôme où elle découvre les chasses aux trésors qu’une de ses amies organise, cette diplômée en géologie va choisir de faire de la Côte d’Azur son terrain de jeux lors de son arrivée pour finir ses études. ne aventure entre potes au départ puis une association, au fil des années, la jeune femme va murir son projet pour fonder son entreprise en 2017 et proposer aux entreprises, une évasion ludique au fil de parcours d’énigmes insolites et captivantes.

u

pEux-Tu TE pRéSEnTER ET nOuS pARLER DE TOn EnTREpRISE ? Lorsqu’une amie me fait découvrir la chasse aux trésors je suis immédiatement séduite par le concept. Sur la Côte d’Azur pour terminer mes études de géologie, j’ai l’envie de faire ça ici, portée par un territoire fantastique aux 14 START MAGAZINE

paysages multiples et à la météo favorable la plupart du temps. J’organise mon premier évènement en 2009 du côté d’Entrevaux, au départ pour nous retrouver entre potes. 40 personnes au rdv, succès immédiat, on me demande vite une 2e édition l’année d’après. En 2011, je suis licenciée économique, c’est le coup de pouce qu’il me manquait pour me lancer à plein temps dans l’aventure. Mais je n’ose pas encore créer mon entreprise, donc je fonde une association et travaille surtout avec les collectivités, le département et le Parc National du Mercantour. Il y a un peu plus de deux ans maintenant, je décide de basculer en entreprise, lassée de

COMbIEn DE TEMpS A pRIS LE MOnTAGE DE pROJET ? Contrairement à d’autres, moi je suis passée par l’étape association pour vraiment définir mon projet. Donc j’ai eu un vrai passage en douceur et le fait de passer en entreprise, au final n’a pris que quelques jours. AS-Tu bénéFICIé DE L’AIDE D’un RéSEAu D’EnTREpRISES, D’unE ASSOCIATIOn Ou AuTRE STRuCTuRE ? A la création de l’entreprise, je me suis rapprochée du BNI pour développer mon réseau et rencontrer d’autres entrepreneurs. quand on est seule, on a besoin d’échanges et de contact avec d’autres personnes qui vivent la même chose que vous. QuELLE A éTé LA pLuS GRAnDE DIFFICuLTé QuE VOuS AyEz REnCOnTRéE ? Ma plus grande difficulté a été de me faire confiance, d’outrepasser les barrières que je me mettais… J’ai travaillé dur pour me dire que tous les signaux me montraient que cela valait le coup et que j’avais un beau produit. Je n’avais que de bons retours et pourtant je n’osais pas… Il suffisait de me convaincre moimême mais ça n’a pas été simple. COMMEnT SE pASSE TA JOuRnéE TypE ? Franchement, je n’ai aucune journée type. Je gère selon mes urgences et mes obligations et même si j’essaie parfois de me mettre un cadre en arrivant au bureau à 8h et en ne

partant pas trop tard le soir, je ne respecte pas toujours cette règle, même si ça va beaucoup mieux maintenant que j’ai ce local situé au cœur du village et que mon bureau n’est plus dans mon appartement. QuELLE EST TOn ACTIVITé « FEEL GOOD » Au QuOTIDIEn ? Je me suis mise à la méditation

mA PLUS «GrANDE DiFFiCULTÉ A ÉTÉ DE mE FAirE CoNFiANCE

»

depuis un an et demi, pour prendre du recul sur les choses et gagner en confiance mais ça serait vous mentir de vous dire que j’arrive à maintenir une activité régulière. En revanche, je prends le temps chaque matin de m’octroyer un vrai petit-déjeuner et de le déguster tranquillement. ET MAInTEnAnT ? En octobre, je devrais accueillir ma première employée pour m’aider sur un projet particulier qu’on est en train de mettre en place avec des financements européens du côté de Saint-Jeannet mais aussi pour faire le relais au niveau de la communication. Après, je ne vous cache pas que je fourmille d’idées et de projets comme ouvrir des parcours à Cannes et Monaco, créer quelque chose avec un vignoble du coin ou mettre en place une activité d’escalade dans les baous… mais il faut laisser le temps au temps. QuELS COnSEILS DOnnERAISTu à QuELQu’un QuI SOuhAITE SE LAnCER ? D’avoir confiance. oui, c’est sûr, ce n’est pas simple tous les jours mais ça vaut le coup d’être maître de son temps, de ses envies, de ses décisions… Je suis désormais convaincue que si l’on fait les choses avec sincérité, et qu’on les fait pour les bonnes raisons, il n’y a pas de raison de ne pas se lancer. SI C’éTAIT à REFAIRE ? Je referais tout de la même façon, sans aller plus vite, les potes, l’association puis l’entreprise, j’ai eu besoin de toutes ces étapes. 

Profile for Riviera Press

Magazine Start - Été 2019  

Magazine Start - Été 2019  

Advertisement