Page 1

MODELS! 100% Mode, 100% Lifestyle, 100% French Touch

N째1

Interview : Aeleen Demina First Class with Minako Le dessous des concours Ballade avec Mitsuki


ne cherchons pas à évincer quiconque. Simplement à offrir à vous, lecteurs, un bon moment de lecture pleine d’infos et de trucs&astuces afin de rendre votre seconde vie plus agréable. Je pense avoir fait le tour de ce que sera Models!, d’ailleurs en y réfléchissant bien, de ce qu’est! Models!. Je vous laissent donc découvrir ce premier numéro dont je suis assez fière. En espérant que cet édito ai réussi à vous éclairés un peu plus.

Edito Lettre ouverte

Ah oui!, une dernière chose, Models pour ne pas faire comme tout le monde sera Bi-Mensuel, nous parions, plutôt que sur un magazine de 500 pages, sur un magazine court mais fournis et droit au but. Qui sait? peut-être cela vous menera le matin à vous dire “youpi!!! on est le 15! Models! sort aujourd’hui!”. On peut rêver non? ;)

Riona Rimbaud

Dans le monde de la mode SLienne il ne faut pas s’en cacher l’Amérique fait loi à grand coups de supports publicitaires et de “blingbling” tape-àl’oeil. Pas seulement celà dit. Il existe pléthores de revues et autres magazines concernant la mode dans notre petit univers virtuel, seul souci, ces revues sonnent assez “faux”, la publicité, bien qu’indispensable, à pris le pouvoir et le pas sur l’information et le plaisir de découvrir les nouvelles tendances. Models! est un magazine qui parlera de la mode, de la vie SLienne, de l’art et de tout un tas de choses sans pour autant tomber dans l’outrance visuelle. Second point bonus, Models! est, et sera, le premier magazine du genre dans le monde de la francophonie. Il n’auras pas pour vocation à être un énième journal comme l’est SLObserver. Nous traiterons bien évidement de l’actualité

Minako Bracken Mitsuki Eclipse Kazya Silversten Korally Bates Karicature Kun

Paroles de fashion. Tout d’abord merci à vous, lecteurs ô combien éclairés de prendre le temps de lire cette petite lettre qui, je suis certaine, vous en dira plus sur ce qu’est Models!© .

Ont participer à ce numéro :

mais ceci ne sera pas notre priorité. Il-y-à tellement d’autre sujets tellement plus important comme par exemple... les soldes!. Je plaisante un peu mais ce seral’esprit de Models!, la langue de bois sera également proscrite de nos pages. Nos journalistes/chroniqueurs sont... vous!, voilà la particularité essentielle de Models!. Pas de place à l’élitisme égocentrique, ici les lecteurs seront aussi et SURTOUT acteurs. Au menu, shopping, interview, effets de mode, un peu de pub (il faut bien vivre :) ), reportages, annonces et tout cela, je me répète, sans langue de bois. Si nous découvrons qu’une grande marque SLienne se fiche du monde, nous le dirons, tout autant que si nous découvrons qu’un club ne paie pas ses employé(e)s ou fait dans l’arnaque... nous le dénonçerons. Models! n’à absolument aucun, je dit bien aucun points d’attache ou d’obligations contractuels. Nous ferons évidement dans le people, dans les concours (à suivre un petit article sur les dessous des concours de mode...), en bref une actualité plutôt charger nous attends. Notre magazine ne se proclame pas “pro” nous

et ma pomme :o) (Riona Rimbaud)


Il-y-à des interviews que l’on aime faire et d’autres pas. Aeleen est l’une de celle dont on en redemande encore, cette jeune femme très sure d’elle-même laisse présager la nouvelle « race » des seigneurs sur SecondLife, Interview… Models ! : Explique moi un peu qui tu es et quel concept pour le Wild Vertigo

In bed With Aeleen Demina

Aeleen Demina : alors pour la petite histoire... après 1an de SL, j’ai décidée de me lancer.. dans la gestion d’une sim. A.D : avec tout le travail que j’ai faite sur SL, j’ai regroupée tout les L$ que j’ai gagnée et j’ai décidée de louer une sim pendants quelques mois, voir si j’arrivais a gérer tout cela, avant d’éventuellement en acheter une. J’ai eu la chance de rencontrer Kerunix qui m’a proposé de louer Wild Vertigo. A.D : je n’ai pas connue l’ancien Wild, et je connaissais que peu la communauté francophone :) Mais j’ai exposée a DDB Live, même qu’il y eu un petit commentaire sympa sur SLO. Wild Vertigo c’est un chalenge et une aventure pour moi :) j’ai voulu quelque chose d’a la fois moderne... tropical.. Un peu comme aux US. M ! : Tu compte, pour le moment, sur quoi comme concept? A.D : En fait j’essaye de faire une Sim avec une unité, et quelque chose d’un peu luxueux. J’ai réussie a avoir quelques marques intéressantes sur les shops qui sont loués (comme Insolence). Je souhaite dévelop-

SLOBSERVER waiting... Comme beaucoup ici nous avons tous pu constater que le premier journal Francophone et indépendant traitant sur SecondLife est en… « jachère » Wolkam Winger, rédacteur en chef, s’exprimais ainsi concernant l’avenir du SLO : “Une grande aventure, ça fatigue ! Un blog comme le SLO réclame quasiment 2 à 3 heures quotidienne et il nous a fallu nous relayer, nous épauler et nous encourager pour tenir la cadence. Quoi qu’il en soit, nous avons fini par lever le pied, nous avons décidé de ne pas fermer le blog, car il y à énormément de choses dessus qui

la popularité de la Sim tu pense que cela est un prix raisonnable? Je dois avouer que cela est tentant mais pour une personne qui se lance, cela n’est il pas un poil trop?. A.D : Je pense que c’est élevé, mais ca reste discutable. le cadre, l’endroit, le trafic, collé a Gaïa, l’area 51. L’intérêt c’est d’avoir un espace a toi, dans une Sim avec un style luxueux, pas une Sim poubelle avec un coin dans un mall. M ! : J’entend bien, mais pour un jeune créateur 1000 par mois c’est assez lourd dans un budget non?. A.D : Si le créateur fait de belles choses, il rentrera dans ses frais et ca reste quoi. 20$ par mois. Soit 15€ je trouve que c’est pas la mort :) M ! : Ca n’est pas trop compliquer ce genre de business ?

per une partie commerciale mais pas un mall, avec des magasins. Une petite partie résidentielle avec bord de mer :) et une salle d’exposition, un Park style “lounge” et un lieu de vie (ce café avec le club). M ! : Les tarifs au mois concernant les shops sont de? A.D : Les shops tu as le choix 100 ou 200 prims, c’est 10l$ le prims par week. Un shop de 100 prims te coutera donc 1000L$ par semaine mais tu auras ton shop, pas un coin dans un mall

A.D : Ca aide beaucoup d’avoir des gens autour de sois quand on se lance dans ce genre d’aventure, j’ai une chance phénoménale.... car c’est difficile de gérer une Sim... et Sayara et Shuuna m’aident beaucoup... et sans elles je pense que je serais en train de penser à jeter l’éponge. Ici s’achève la première partie de cet interview, au prochain numéro nous verrons la belle Aeleen et son coté Photographe sulfureux, s’il-en-est. (Riona Rimbaud)

M ! : En prenant en considération le trafic et

peuvent intéresser du monde, et même si nous n’avons pas le temps de poster quotidiennement des infos, il y a des événements que nous souhaitons pouvoir couvrir quand ils se présentent. Donc le blog continue, tranquillement. Certains pourraient penser que notre ralentissement vient en fait d’un ralentissement de SecondLife, mais ce n’est pas le cas, l’année 2008 va être je pense une année charnière pour SecondLife. Si les médias et certaines marques commencent à lever le pied pour s’intéresser à d’autres plateformes, la population de SecondLife elle continue d’évoluer. SecondLife reste pour moi la plateforme 3D la plus ouverte

pour la création, l’enseignement, l’art, etc. Certes, elle a ses limites et reste encore malgré ces 58 000 connections simultanées le week-end une plate-forme intimiste, mais beaucoup compte sur les efforts de Linden Labs pour sortir cette année une nouvelle plate-forme plus évoluée qui répondra à l’engouement des utilisateurs. Linden Labs restera je pense dans les leaders, voyons maintenant combien de temps cela prendra pour avoir un SecondLife haut de gamme”. Espérons donc un retour rapide de notre bon vieux SLO, en tout cas, moi, je m’y emploierais…


Concours sur SL Les dessous des cartes S’il-y-à bien une chose qui fonctionne aussi bien que le sexe ou l’immobilier sur SecondLife c’est bien les concours. En y réfléchissant bien tout est mis en action pour faire monter en sauce nos égos sur SL, les skins, les tenues, les AO (Animations Overide), la publicité, en bref absolument tout est fait pour nous convertir à devenir de véritables Narcisse en puissance et je ne suis pas la dernière à être tombée dans ce cercle vicieux. Il est donc fort naturel que le concours vienne mettre une couronne sur des têtes déjà gonflés d’orgueil. Mais comme toutes choses SecondLife ne déroge pas à la règle de l’arnaque, de l’arrangement pour employer un terme un peu moins fort mais qui au final veut dire exactement la même chose. Pour illustrer ce papier je vais reprendre un des concours les plus marquants et l’un des plus controverser tant la magouille fût évidente et absolument pas renier.

cas fut l’agence Aspire, agence que je qualifierais de multinationale du business à sens unique. Sa dirigeante, Bianca Darling n’à jamais reculer devant aucunes bassesses pour parvenir à ses fins. Concernant l’Oréal le tarif demander fut de 80000L$ pour l’organisation et une publicité sur le site de l’Oréal France. Cette dernière ne fut jamais mise pour les raisons suivantes. Aspire avait signé un accord stipulant qu’aucune des participantes présentées au concours ne ferais partie de l’agence. Mauvaise pioche pour l’Oréal, la gagnante, Isabella Sampaoio, était une modèle de l’agence. D’ailleurs après décompte 30% des participantes étaient mannequins pour Aspire. Une question donc ce pose, que doit-on faire pour qu’un concours quelqu’il soit est un semblant de moralité et de vérités. Je suppose que c’est un peu trop demander mais qui vivra verra ne dit-on pas ? Quelques liens sur différents concours: 12avatars

L’Oréal, la très célèbre marque de cosmétiques avait organisé un concours en 2007 afin de trouver sa représentante virtuelle. Jusque-là rien à en redire. En fait l’idée en elle-même était plutôt bonne, avec une meilleure image sur SL que ce qu’ont pus nous offrir les Delarue et consort.

http://blog.ifrance.com/riona/ post/486555-12avatars.com-nous-lajoue-family

Le problème dans ce genre d’affaire à toujours était l’intermédiaire, toujours prompt à se faire valoir et si possible à ramasser un maximum d’argent sur le dos des autres en tablant sur la crédulité et force et de constater… ça marche!.

http://blog.ifrance.com/riona/ post/298250-la-reponse-sur-le-concours-lacoste.

Le fameux intermédiaire dans notre

http://blog.ifrance.com/riona/ post/478917-the-french-touch... Lacoste

(Riona Rimbaud)

L’EPHEMERIS ou l’événement à la française Les 21 22 et 23 mars se déroulait sur la sim Wow (http://slurl.com/secondlife/ Wow/173/238/21) un événement hors du commun sur Second Life ; la création d’un club, L’Ephemeris, pour une durée de 48 heures. C’est une initiative de Sonika Beaumont qui a permis à ce projet de voir le jour. L’idée était de réunir les DJs, clubs et fêtards francophones le temps d’un weekend de Pâques. Pari réussi pour l’organisation puisque 26 DJs auront fait le déplacement et 11 Clubs sponsorisaient la manifestation. En plus de réunir tout ce beau monde, cela a permis de faire un brassage et d’établir de nouveaux contacts. C’est peut-être le début du renouveau du secteur des divertissements francophones qui battait quelque peu de l’aile ces derniers mois. 48 heures de musique qui auront eu la particularité de voir se succéder de nombreux noms des scènes francophones SecondLifiennes, le tout sans avoir eu de répétition du même titre ni même de styles musicaux identiques. Mais même si de nombreux genres musicaux ont été balayés, nos DJs sont encore très accros aux sons électroniques qui sont chers à nos boites de nuit. Le dimanche soir, un compteur affichait plus de 1000 visites ce qui peut se traduire en véritable succès pour cette manifestation originale à l’organisation très bien huilée. Ce qui prouve que les compétences francophones dans le domaine de l’organisation d’événements et de l’animation sont bien présents et toujours aussi appréciées. Au terme de ces deux jours de mix endiablés le club Ephemeris fut démonté. Espérons qu’il renaitra un jour de ses cendres pour nous permettre d’encore bien nous amuser le temps d’un long weekend.. (Korally Bates)


Voyage au Japon

des “coffes shops”, mini discothèques et mini parcs ...

Mitsuki Eclipse

Quand à nagoya resort, c’est une ile avec une “mini mer” intérieure et quelques petits magasins, discothèque et “beach” pour marcher sur le sable ... (Mitsuki Eclipse)

NagoyaCentralNippon et une sim originale pas très peuplée avec des temples et des magasins, c’est un ensemble de trois iles, contenant nagoya resort, nagoya south et nagoya central.

les mangas, des avatars de manga et bien sur, les habits des héroïnes ou des héros des séries d’animations japonaise, ce qui pourra combler les fans de la culture manga ...

En se promenant, on peut admirer la beauté des temples japonais et dans une archictecture qui mélange le moderne et l’ancien on trouve de ci est de là, quelques temples ou l’on peut se recueillir dans le style japonais, certains temples fournissent l’animation gratuite pour reproduire les gestes de recueillement, après il ne vous reste plus qu’à implorer l’aide des dieux pour votre bien être ...

On trouve également de petites discothèques et des petits “coffees shops” certains sont malheureusement écrit en langue japonaise mais que cela ne vous empêche pas de les utiliser car il y a des images qui montrent les produits comme au japon, on peut trouver à l’entrée en free, par exemple une coupe de café que l’on se servira lorsque l’on s’assied dans les sièges ...

Les magasins vendent surtout des articles courants, habits, chaussures, skins, cheveux et comme cela est construit dans l’esprit japonais, on trouve plein d’objets de la culture nippone, à savoir,

Quelques zones de repos existent aussi dans les environs ou l’on pourra “chatter” en bonne compagnie, une sim qui se visite à deux ou en couple pour profiter

Avis de recherche Afin de parfaire (et il-y-à du boulot…) notre petite feuille de choux nous recherchons des rédacteurs/trices motivé(e)s ainsi qu’un(e) correcteur/ trice pour nos prochains numéros. Aucune expériences n’est exigées si ce n’est une belle plume, un très bon sens de la répartie, une envie de bien faire et surtout un regard neuf et

serein sur l’actualité SLienne. Veuillez contacter la rédaction à cette adresse : models.redaction@gmail.com ou directement sur SecondLife à : Riona Rimbaud.


FIRST CLASS Chronique d’une emmerdeuse Nous sommes tous des pécheurs. A plus ou moins grande échelle. Et notre vie quotidienne est pleine de péchés plus ou moins avoués par exemple l’envie de cette magnifique robe de chez ETD même si on a pas les moyens de se l’offrir et de maudire cette peste qui la porte juste en face de soit... Personne ne se reconnaît dans ses mots ? Alors jetez-moi la première pierre... Ce jour là je me demandais si dans SL nous avions les mêmes vices qu’en RL, Alors j’ai décidé de réunir mon éternelle bande de copines langue de vipères au Sphinx, lieu ultra glamour, dans l’ Egypte des pharaons, retour au temps des pyramides pour un délice de danses exotique (ou de salon au choix) sur lit de champagne, au milieu des rideaux et colonnes ouvragés respirant le luxe et de l’indécence de ces couples tout juste retrouvés, pour un repas improvisé où je pourrais voir si virtuellement nous étions aussi infréquentables qu’en rl... Rendez-vous pris, je fis un saut chez Blaze pour me dégoter une petite robe rouge modèle Pin up pour l’effet glamour, aussitôt changée me voici toute pimpante à notre lieu dit. Et le premier péché me tomba dessus : LA colère. Mercure Ivory, le seul garçon de la bande, chanteur sur le retour, avait trouvé le moyen de nous ramener sa nouvelle conquête masculine. A son regard suppliant je devinais encore une fois que j’allais devoir le débarrasser de ce “boulet”. La lâcheté estelle aussi un péché ? Nous nous installions tranquillement à la table et j’appris que l’animal ce nommait Thierry Falta (délicieux nom au demeurant n’est-ce pas ...) et qu’il était aussi stupide que ses pieds. Bonjour l’ambiance surtout qu’Ivy tirait une gueule de trois kilomètres de long en me fusillant du regard. Qu’est-ce qu’elle avait encore celle là ? Le temps de lui demander et la voilà qui ce met à me hurler dessus : Cette robe c’est celle que je voulais ! Tu l’as fait exprès de la prendre ! Tu fais tout pour me pourrir la vie. Dis donc madame égocentrée incarnée, fallait l’acheter avant la robe... Et voilà la jalousie... Au moins à défaut d’avoir un repas cool ça fait couler de l’encre pour ma chronique ! Et vu les regards d’Ivy il venait de s’avérer officiel

qu’elle venait de gagner une nouvelle robe de mon inventaire... Le repas ce passa néanmoins bien entre commérages et champagne, Potins et diamants... Un ange passe... Je pris congé quelques minutes plus tard excédée par la bêtise du bougre de Mercure (merci les amis on m’y reprendra pus !) pour finir en route sur Orisis (sims francophone) à clopiner sur mes escarpins à la recherche de mon foutu appartement (merci champagne et consort XD). Quand je le trouvai enfin, une vision post apocalyptique me sauta sur le coin de la figure. Cadavre de bouteilles et quelques avatars perdus et désorientés qui vaguaient comme des cadavres dans l’espace réduit... C’est quoi ce bordel ? Enfin j’avais mieux à faire, que de me soucier de ce “petit” problème car ce soir c’est super fiesta organisée par Nick Rhodes sur la sim Orange, et il fallait que je sois bien entendue fabuleuse comme toujours... 21h30 précise je débarque de la planète “Grungy “ en total look Bimbo rock à souhait de chez Canimal et Random à la soirée déjà bien entamée. De nouvelles têtes ? Pas vraiment Nick et toute sa clique bien sympa mais un peu trop ... Trop pour moi, Riona Rimbaud qui s’éclate une coupe à la main avec 50 mecs

autour d’elle lui bavant sur le corps (faut pas rêver les mecs ^^) Kaket Lane et encore bien d’autres sont présent. Bref une soirée “people” comme une autre. Un air de déjà vu ? J’ai envie d’IM Riona pour lui dire que je me casse chez Playboy pour m’extraire de ma vie “jet set” mais je fais bonne figure et me resserre une coupe de champagne. Je commençais à m’ennuyer sévère et rêver que d’une chose un Xanax et dodo mais bien entendu je devais rester, pour l’effet. Une heure plus tard, je consultais la fenêtre de mes IM en me rendant compte que mon Homme m’avait laissé une bonne vingtaine de messages... Il était temps de rentrer, un Im à Nick pour le remercier et me voilà de retour chez moi et d’écrire à mon amoureux : “ Passe à la maison je te Tp et prépare toi, La luxure nous tombe dessus Cowboy...” Je venais enfin de comprendre pourquoi nous reproduisions les mêmes choses sur sl qu’en rl... Parce-que c’est trop bon .... Minako Bracken éternelle pécheresse accro au champagne


Suite... -que moi SL j’y danse aussi! et je me sert des sous gagner pour être encore plus jolie a leurs yeux (et aux miens ^_^) . Ils vont hurlés au tueurs de créativité, mais je dit a cette bande d’extrémiste du tout gratuit, les sims dans lesquelles vous vous baladez comment croyez vous qu’elles est étais payées? . Rétorquer la vieille excuse du “SL on fait aussi des rencontres hein? et pi on s’y ballade” et alors???? La chaise ou vous posez votre popotin dodue et plein de verbe pour papoter a était créer comment? les textures importées comment? .

Retour sur une pensée d’avril 2007 et de sa valeur aujourd’hui.

Gratuit Vs Payant Avril 2007

Oui où non? Depuis quelques temps déjà une polémique enfle sur notre monde virtuel, les pros SL payant et les pros SL gratuit. Je ne sais quoi trop penser... Le plus simple serait de décortiquer chaque élément, d’en faire une synthèse et de comparer, est-ce mon rôle? Non, c’est notre rôle a toutes et a tous. Second Life nous appartient, “il” est le fruit de notre imaginaire, de nos fantasmes, de nos envies, de nos psychoses et tout le wagon derrière. Alors voyons un peu ce qu’il en ressort: Gratuit vs Payant ... FIGHT! La gratuité de Second Life a pour avantage d’ouvrir cette plate forme a tout le monde, sans restriction de sexe, d’âge, de couleurs ou tout autres particularité physique et/ou mentale. Ce qui devient un défaut aussi. Second Life est créer pour nous et par nous nous y injectons comme dit plus haut un peu de notre âme, seulement nous y injectons aussi de l’argent, du vrai, du sonnant et trébuchant. Prenons un exemple très simple qui me touche plus particulièrement: l’Entertainment ou les clubs avec ce qu’ils comportent d’employé(e)s .

En tant que danseuse!. La vous devez avoir une belle skin, de beau vêtements et tout un tas d’artifices. Bien sur on pourrait me rétorquer “build les!” Le problème est que je suis une vraie quiche en build. Alors j’achète, compulsivement je dois l’admettre. Tout ses achats ne se font pas avec de la monnaie de singe, cet argent a la base provient de mon compte bancaire durement gagner dans mon travail RL (vi bon... durement... bisou patron ^_^) . Donc je “m’équipe” et me rend au club. Je me pose sur la scène et commence a faire mes entrechats Tout ce passe bien, j’ai des bon échos et parfois même de trop bons, je regarde l’assistance qui elle ne manque de me regarder aussi et.... et rien! Pas un tip! Rien du tout... je me pose la question donc, est-ce moi? et seulement moi?, je regarde les autres danseuses et me rend compte que... pareil. Il se trouve qu’en face de nous ne se trouve que des no payment infos, qui non content de mater for free se permette parfois de critiquer ou pire d’insulter (you bitch!, suck my fu.... Di..!) . Alors je me pose une question “et si le club fermais ses portes a ce type de personnes?” La on va me hurler au liberticide et comme quoi SL ce n’est pas que ca et blablabla, sauf

Il y a tellement d’exemple que ca en devient lassant, on m’affirmera que l’on peut très bien “vivre” dans SL sans un rouble moi je réponds chiche! Le premier qui me montre un historique de compte vieux de 2 mois minimum vide de TOUTES transactions en L$ gagne un strip-tease intégral de moi!. Il est aussi intéressant de noter que la plupart des penseurs du tout gratuit se retrouve très souvent sur les camps chairs et autres money trees, comment croyez vous qu’ils soient financés ? Aller je vous laisse retrouver la réponse. La frontière de la Carte Bleue aura aussi l’avantage de voir moins de griefers, en effet fini le multi-compte “je me suis fait bannir m’en fiche j’en créer un autre!” Ils réfléchirons a deux fois avant de faire ch.. Leurs monde sauf s’ils aiment perdre de l’argent :) . Je conçois que l’info de paiement utilisé n’est pas un gage de bon client, mais au moins je/ nous seront plus rassurés et surtout que le respect sera plus grand d’un coter comme de l’autre. Franchement rien n’empêche l’autre on peut très bien faire un petit effort quand on connaît les avantages liés. Qu’on en finissent avec les clivages et qu’on se mettent vraiment a ce que l’on fait, j’ai horreur de bouder sur des personnes mais en ce moment les “noobs d’un jour” je les évite tout en sachant que peut-être un jour prochain ils seront la en face de moi a me tipper avec un sourire narquois “alors tu vois?” . Je pense répondre “oui *sourit* il aura fallu une grosse soufflante pour que vous compreniez enfin” . Une liberté n’est valable que sur des règles sinon on n’appelle pas ca liberté mais anarchie. (Riona Rimbaud.)


Karicature

Karicature Kun

“elle est douce comme un chaton mais peut être cruelle comme une tigresse, elle se laisse enchainer mais exige ses érotiques caresses. Serre la dans tes bras et elle ronronne aussitôt, Montre lui le fouet et elle t’offre son ... dos Je l’aime, tu l’aimes, on l’aime ...”


Models! Magazine Email: models.redaction@gmail.com

Models!  

Bi-mensuel de la vie SLienne