Page 1

dossier de rĂŠfĂŠrences

11 mai 2017


PRESENTATION DE L’AGENCE

Notre agence offre des prestations de maîtrise d’oeuvre des études au chantier. Les programmes traités sont variés en construction neuve et réhabilitation en marché public comme en marché privé : logements, écoles, bureaux, bâtiments communaux...

Dès les premières esquisses nous développons une réflexion associant espaces, usages, systèmes constructifs, performances thermiques et économie du projet. Il ne s’agit pas de définir une «forme» et ensuite de la rendre performante, mais bien d’une démarche intégrée dès le départ. Notre approche environnementale intègre aussi la dimension sociale et territoriale: nombre de nos projets privilégient des choix constructifs valorisant les savoir-faire et la main d’œuvre qualifiée se basant sur des choix de matériaux faiblement transformés et majoritairement locaux, appuyés généralement par des comparatifs quantifiés des valeurs d’énergie grise et «d’intensité sociale» permettant de privilégier l’emploi local plutôt que la consommation d’énergie.

Le principe de fonctionnement et la coordination entre nous sont basés sur un suivi «vertical», c’est-à-dire que pour chaque membre de l’équipe un interlocuteur unique aura la charge du pilotage du projet du début à la fin, se faisant appuyer par d’autres membres en fonction des besoins (administratifs, dessins, etc.). L’intérêt de ce fonctionnement est de garantir la mémoire et la cohérence du projet à toutes ses phases, sans pour autant se priver d’apports spécialisés lorsque nécessaire. Nous considérons que ce mode d’organisation prend toute sa signification particulièrement en phase chantier, où les choix se réalisent bien en fonction des intentions de conception initiales garantissant à la fois «l’esprit et la lettre» du projet : pas de dérive ou de pertes, mais la capacité d’adapter si besoin, en préservant les principes de conception.

2 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES IDENTIFICATION DU CANDIDAT Vincent RIGASSI, Architecte d.e.a.u.g

Laetitia AMOROS ARNOUX, Architecte h.m.o.n.p

Co-gérant

Co-gérante

Né le 5 Mai 1962

Née le 18 février 1987

Parcours et Formations

Parcours et Formations

Depuis 2013 : Co-gérant Agence Rigassi & Associés Architectes - RA2 2002-2013 : Ouverture de l’agence d’architecture Vincent Rigassi à GRENOBLE Depuis 2002: Maître assistant associé à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de GRENOBLE (ENSAG), à mi-temps chargé de l’enseignement du développement durable 1988-2002 : Membre du laboratoire CRATerre à l’Ecole d’Architecture de GRENOBLE 1991-1992 : Certificat d’Etude Approfondies en Architecture de Terre (CEAA - Terre)à l’Ecole d’Architecture de GRENOBLE 1986-1988 : Pratique de l’Architecture au Collectif d’Architecture BBBM à Genève 1981-1986 : Etudes d’Architecture à l’Ecole d’Architecture de l’Université de Genève (EAUG) Diplômé de l’Ecole d’Architecture de l’Université de Genève (DEAUG)

Fonction Supervision globale de projets aux programmes divers des études au chantier, gestion d’agence Chargé de projet, récemment sur : - les études et le chantier de réhabilitation d’un corps de ferme en pisé en locaux associatifs à St Quentin Fallavier pour la commune, - les études et le chantier de construction d’écoles primaires en ossature bois pour les communes de La Rivière et Villard St Christophe - les études et le chantier de construction de bureaux (bâtiment BEPOS) à Fabrègues pour Izuba énergies.

Depuis 2013 : Co-gérante Agence Rigassi & Associés Architectes - RA2 2011-2012 : Chef de projet, agence Vincent RIGASSI à GRENOBLE 2012 : Diplômée H.M.O.N.P., ENSAG à GRENOBLE 2011 : Assistante architecte, agence WIMM architectes à GRENOBLE 2010 : Diplômée d’Etat d’Architecture, ENSAG à GRENOBLE

Fonction Supervision globale de projets aux programmes divers des études au chantier, gestion d’agence Chargé de projet, notamment sur : - les études et le chantier pour la mise en accessibilité PMR d’une crèche à Gières pour l’association l’Oiseau Bleu - le suivi de chantier pour la construction de 18 logements sociaux «Le Faubourg» à St Egrève pour Pluralis. - les études et le chantier pour la restructuration de l’ancienne mairie / école de Tramolé pour la commune.

3 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


IDENTIFICATION DU CANDIDAT Alexandre JOBIN architecte H.M.O.N.P. et charpentier

Christine BOYER secrétaire administrative

Salarié

Salariée

Né le 05 juin 1987

Parcours et Formations

Parcours et Formations

Depuis 2014 Salarié de l’agence Rigassi & Associés Architectes – RA2 2015 Diplôme H.M.O.N.P., Grenoble 2012-2013 Charpentier bois, entreprise Baticime à Clelles (38) 2013 CAP Charpentier bois à la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment, Grenoble 2012 Diplôme d’État d’architecte à l’ENSAG, Grenoble 2011 Dessinateur - Projeteur, agence Vincent Rigassi Architecte, à Grenoble 2007-2008 Ouvrier manœuvre, entreprise Perrot TP et Maçonnerie, Monestier-de-Cler mont (38)

2002 - 2016 1996 - 2002 1996 1995 - 1996 1993 - 1994 1984

Fonction

Fonction

Chargé de projet des études au chantier, notamment : - les études de réhabilitation d’un corps de ferme en pisé en locaux associatifs à St Quentin Fallavier pour la commune, - le suivi de chantier de la réhabilitation thermique de 88 logements sociaux au village Olympique à Grenoble pour Actis, - les études et le chantier de la réhabilitation d’une mairie, école et logement à Cras pour la Commune.

Chargé du suivi administratif, notamment : - réalisation de dossiers de candidature marchés publics & privés - assistance à la gestion des situations d’entreprises en phase chantier - tâches administratives courantes : courriers, gestion des commandes fournisseurs etc...

Assistante commerciale, Alpes Aménagement Steelcase Assistante commerciale, Roneo Formation Assistante Commerciale CCI Assistante service après-vente, Finely Assistante administrative, Direction Départementale du Travail BTS Secrétariat de Direction

4 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES MOYENS MATERIELS, DOCUMENTATION, OUTILS DE TRAVAIL - 3 PC station de dessin équipés d’Archicad, d’Autocad, d’Adobe photoshop avec graveurs numériques CD-DVD-RW & logiciels bureautique (MS Office 2003 - Internet...) - 2 PCs portables équipés de logiciels bureautique (MS Office 2003 - Internet...) et CAO Archicad - Autocad avec graveurs numériques CD-DVDRW - 1 Photocopieur imprimante couleur scanner A4/A3 en réseau TOSHIBA e-studio 2050c - 1 Traceur HP - 1 liaison internet haut débit en réseau - 2 Appareils photos numériques Canon Power Shot - Logiciel Calculs Thermiques : - Pleiades Comfie (Simulation thermique dynamique) - PHPP 2004 - version française (feuille de calcul pour obtention du Label PassivHaus Institut de Darmastad) - Carnaval v0.6 calacul de masques solaires à partir de coordonnées géographique - WUFI simulation de transfer de chaleur et d’humidité - Ensemble des fiches de déclarations environnementales de produit (XP P 01-010) diffusées par l’AIMCC et l’association HQE, et de nombreuses fiches de données de sécurité de produits de construction (FDS) avec accés base de données INIES. - CD REEF (ensemble des normes, DTU, documents légilsatifs et réglementaires du bâtiment) CSTB, mise à jour régulière y compris Réglementation Thermique 2005. - Bordereau de prix, documentation technique fabricants, fiches de données de produit

CHIFFRE D’ACTIVITE 2014 : 212 606 € HT

2015 : 200 171 € HT

2016 : 177 483 € HT

5 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1. Maîtrise d’oeuvre 1.1. Equipements

page 23

Extension de la Mairie de Ste Blandine (38) et requalification de ses abords - performance BBC Maîtrise d’ouvrage: Commune de Ste Blandine / Maîtrise d’œuvre : architecte: Vincent Rigassi mandataire; BET: CEBEA BET béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Atelier Verdance architectes paysagistes / Date de réalisation : livré nov. 2010 / Maîtrise d’œuvre et travaux 2009 - 2010 / SHON: 230 m2 - Coût travaux 337’200 € HT / Honoraires: 55’420 € HTw Manufacture de plantes aromatiques à Châtillons en Diois (26) avec approche environnementale (rafraîchissement par inertie + 900 m² capteurs photovoltaïques) Maîtrise d’ouvrage : L’Herbier du Diois / Maîtrise d’œuvre : architecte: Vincent Rigassi + Bois Gaujard TechnologiesBéton BE Mathieu, IZUBA Thermique, Mounier-Peyrin fluides, Diptyque, économiste / Date de réalisation: chantier nov. 2008 livraison avr. 2010 / SHON: 1815 m2 - Coût des travaux: 3’678’000€ HT / Honoraires 316’548 € HT / Principales dispositions: Ossature bois et remplissage paille, 1200 m² capteurs photovoltaïques, Ventilation double-flux et puits canadien Garages communaux en bois à Valjouffrey Maîtrise d’ouvrage : Commune de Valjouffrey / Maîtrise d’œuvre : V. Rigassi mandataire / BET Bois JL Sandoz CBS béton CEBEA. / Date de réalisation: concours 2007- livré oct. 2010 / SHOB: 255 m2 / Coût des travaux 150’000 € HT/ Honoraires: 18’445€ HT Construction de la maison du département de Crémieu Maîtrise d’ouvrage: Conseil Général de l’Isère / Maîtrise d’œuvre: architectes: mandataire, B. Marielle, associés: M. Stefanova & Vincent Rigassi + HQE / BET: Batiserf structure, CET fluides, M. Forgue économiste/ Date de réalisation: concours sept. 2006 – livré avril 2011 / SHON: 2686 m2 / Coût des travaux 3’713’243 € HT / Structure bois massif et béton, régulation par patios et brise soleil, ventilation double flux et rafraîchissement sur nappe avec «puits climatiques». Local commun en paille porteuse des Jardins collectifs de la Providence à Bourg-en-Bresse (01) Maîtrise d’ouvrage: Ville de Bourg-en-Bresse / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi mandataire; Archibulle architecte associé / BET Bois Gaujard Technologies - ADF fluides / Date de réalisation: concours Fév 2011 - APD sept2011– livraison juillet 2012 / SHOB 55 m² / Coût prévisionnel des travaux 70’911 € HT

1.1. Equipements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

6 123


Construction d’un bâtiment passif accueillant ateliers municipaux et salle multi-activités à la Motte en Champsaur (05) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Commune de La Motte-en-Champsaur (05) / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi + BET: Gaujard Technologie Bois, SORAETEC BET béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste Date de réalisation: concours 2012 / Shab: 840 m2 - Coût prévisionnel des travaux 1’300’000 € HT / Structure Bois Label BOIS DES ALPES – isolation paille et cellulose / Ventilation naturelle et 2 flux / Chaufferie granulés / consommations: chauff 20 kWh/m²Shon.a électricité 17 kWh/m²Shon.a – cubage bois 263 dm3/m²

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS L'ENTREE DE LA SALLE MULTI-ACTIVITES

Club House association Tennis à Jarrie (38)

Bardage lisse

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS LE HAUT DU TERRAIN

Bardage rugueux

REVETEMENTS DE FACADES

N

Maîtrise d’ouvrage: Commune de Jarrie / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi mandataire; BET: H. Sauer BET béton, Gaujard Technologie Bois, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, MTM-Infra VRD / Date de réalisation: chantier mai 2010-septembre 2010 / SHON: 35 m2 - Coût des travaux 73’000 € HT

N

N SILO

HANGAR 69 m2 CUVE DE FUEL

BETONNIERE

GODET NEIGE

CHAMBRE FROIDE

SALEUSE

FRAISEUSE

14 m 2

REMORQUE TRACTEUR

OFFICE 30 m2

SALLE DE BAL 99 m 2

BAR 4 m2

BUS

TRACTEUR

EPAREUSE

FOURCHE GODET

SANITAIRES Femmes 9 m2

GODET ARRIERE

SANITAIRES Hommes 9 m2

ATELIER VEHICULES MINI PELLE

275 m 2 REMORQUE BACHEE

SALLE PRINCIPALE 63 m2

REMORQUE MINI PELLE

AA

AA

AA

59 m 2

39 m2

CHAUFFERIE

PETITE SALLE 40 m2

SANITAIRE 6 m2

Casier vestiaire

25 m2

Placard électrique

14 m2 MAGASIN

ATELIER 41 m

2

BUREAU 15 m 2 Etabli

PLAN ATELIERS MUNICIPAUX ECH 1/200

LOCAL VENTILATION 6 m2

VESTIAIRE 3 m2

PLAN SALLE MULTI-ACTIVITES ECH 1/200 0.5

PLAN MASSE ECH 1/200

AA

CIRCULATION

RANGEMENT

1

2

5

COUPE PAYSAGERE ECH 1/200

CONSTRUCTION D'UNE SALLE MULTI-ACTIVITES ET D'ATELIERS MUNICIPAUX COMMUNE DE LA MOTTE EN CHAMPSAUR

1.1. Equipements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

7 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.2. Bureaux

page 39

Construction des bureaux siège social de Izuba énergies à Fabrègues (34) - BEPOS Maîtrise d’ouvrage: IZUBA énergies / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi + BET Bois Gaujard Technologies, ADF BET Fluides, IZUBA études thermiques & Photovoltaïque, Diptyque économiste, CEAU VRD / Date de réalisation: livraison mars 2015 / SHOB 550 m² SHON 520m² Shab 461 m² - Coût des travaux 1’150’000 € HT Création des nouveaux bureaux de la Communauté de Commune du Massif du Vercors et installation des Services Intercommunaux. Réhabilitation - Extension de la Maison Terrel de la Cro ix Margo t

Bureaux de la CCMV et installations des services communaux à Villars de Lans (38) - NON REALISÉ

Chemin

Maîtrise d’ouvrage: Commune de Communes du Massif du Vercors / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi mandataire; BET: Gaujard Technologie Bois, SORAETEC BET béton, ADRET BET Fluides, Diptyque économiste / Date de réalisation : concours 2010 / Shab: 692 m2 - Coût prévisionnel des travaux 1’800’000 € HT / Construction Passive - Structure Bois, isolation fibre de bois et cellulose, Ventilation naturelle et double flux, Chaufferie granulés, consommations: chauff 20 kWh/m²Shon.a électricité 17 kWh/m²Shon.a, cubage bois 152 dm3/m² SHON Entrée Principale Piétons CCMV Vélos PMR

ce vi rs Ser ecou S

Pa

Silo bois

rkin

Livraison

g

Pié

ton

s

Garage

Sortie secours

Rue de l’Adret

Plan Masse

x Mar go in de la Cr oi

Restructuration et Isolation acoustique des bureaux de l’Ofiice Public d’Habitat à Ugine (73) - NON REALISÉ

t

Vue sur l’accès principal au Nord

Ech.: 1/500

Résidence «Le Clot des Pins»

Local Vélos

Parvis

Entrée

Chem

Maîtrise d’ouvrage: OPH d’Ugine / Maîtrise d’œuvre: architecte: RA2 + BET Bois Gaujard Technologies – IZUBA études thermiques & Fluides – Diptyque économiste / Date de réalisation: livraison 2014 / Shab 190 m²- Coût prévisionnel des travaux 135’000 € HT Entrée de service

Maison Terrel

Sortie de secours

Jardin Public

Rue de l’Adret

Plan Masse Ech.: 1/250

1.2. Bureaux RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

Vue éclatée

Toiture + Façade Nord enlevées

Vue sur le patio intérieur

depuis la salle de réunion du niveau 1

1

Panneau

8 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.3. Enseignements

page 43

Construction d’un groupe scolaire à Villard St Christophe (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de Villard St Christophe / Maîtrise d’oeuvre : Architectes : RA2 mandataire, Gaujard Technologies BET Bois, SORAETEC BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Traces BET VRD / Dates de réalisation : ESQ sept 2015 - chantier mai 2016 Livraison mars 2017 / Coût de l’opération : 660 000 € HT / Surface : Surface de plancher 300 m² École primaire BBC et «Bois des Alpes» de la Commune de La Rivière (38) Maîtrise d’ouvrage: Commune de la Rivière / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi mandataire; Landfabrik architecte associé & paysagiste BET Bois Gaujard Technologies - Béton Soraetec, ADF fluides, Dyptique, économiste, Traces BET VRD / Date de réalisation : concours Fév 2011 - APD sept 2011– livraison juin 2013 (restaurant 26 juin-27 août 2012) / SHAB 680 m²- Coût des travaux 1’205’000 € HT école élémentaire et restaurant scolaire en Pisé et en Bois à Veyrins-Thuellin (38) Maîtrise d’ouvrage: Commune de Veyrins-Thuellin, Isère / Maîtrise d’œuvre: architectes: Design & Architecture (M. Stefanova - mandataire, B. Marielle), Vincent Rigassi archi associé & HQE, Batiserf structure, CET fluides, M. Forgue, économiste / Date de réalisation: livraison 2008 / SHON: 1100 m2 - Coût des travaux 1’393’000 € HT / Principales dispositions: Murs en terre crue et cuite, toiture végétalisée, et dalles bois, éclairage naturel dans tous les locaux de travail, ventilation double flux, chaudière à condensation. Construction d’une école maternelle à Sainte Blandine (38) – BBC - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Commune de Ste Blandine / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi mandataire – C. Séraudie associé; BET: SORAETEC BET béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste / Date de réalisation: concours 2009, - APS 2009 – en attente budget dép. 2010 / SHOB: 531 m2 / S.U. 480 m² / Coût prévisionnel des travaux 934’000 € HT / Principales dispositions: Ossature bois isolation renforcée fibre de bois 26 cm – double murs béton avec isolation 12 cm intégrée + 10 cm – chaudière granulés pour ensemble groupe scolaire–– apports solaires Sud - menuiseries bois Uw 1,1 – VMC double flux

1.3. Enseignements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

9 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.4. Logements

page 53

Construction de 8 logements et 2 commerce à Sainte Blandine (38) Maîtrise d’ouvrage: SEMCODA / Maîtrise d’œuvre : architecte: RA2 architecte mandataire / BET: Soraetec BET béton, ADF BET Fluides, IDE2projet économie / Date de réalisation: PRO février 2017 / Shab. 550 m² S.U. comerces 250m² - Coût estimatif 1’150’000 € /

Construction de 18 logements sociaux locatifs à St Egrève (38) – BBC + Maîtrise d’ouvrage: Société d’Habitation des Alpes - Pluralis / Maîtrise d’œuvre: architecte: RA2 mandataire BET: SORAETEC BET béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste / Date de réalisation : esq 2011 – chantier oct 2012 – livr. Fév 2014 / SHON: 1300 m2 - S.U. 1113 m² - Coût des travaux 1’474’000 € HT

Construction de 6 logements sociaux PASSIFS (Minergie P) à La Terrasse (38) - TROPHÉE BOIS 2009 du Conseil Général de l’Isère et Lauriers Bois 09 «Meilleure réalisation Bâtiment collectif-Habitat» Maîtrise d’ouvrage: Société d’Habitation des Alpes - Pluralis / Maîtrise d’œuvre: architecte: V. Rigassi mandataire & HQE BET Bois Gaujard Technologies - Béton H. Sauer, ADF fluides, D. Traullé calculs Minergie, Dyptique, économiste / Date de réalisation: concours 2006 livré juin 2009 / SHON: 498 m2 - Coût travaux 843’000 € / Honoraires: 80’800 € ht / chauffage < 15 kWh/m².a , ECS solaire, vmc double flux + puits à saumure, structure et bardage en bois, isolation fibre de bois, triple vitrage - ratio bois 209dm3/m² Construction de 16 logements sociaux à Ugine (73) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Société d’Habitation des Alpes - Pluralis / Maîtrise d’œuvre: architecte: RA2 mandataire & HQE, ADF fluides, IDE2projet économiste, Traces BET VRD / Date de réalisation: APS oct 2014 / SHON: 940 m2 - Coût travaux 1’600’000 €

1.4. Logements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

10 123


DPC /PROJET D'HABITAT GROUPÉ

12 RUE JULLIEN A MARSEILLE (13), PLACE DES HABEILLES

Construction de habitat groupé à Marseille (13) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Habitat groupé les habeilles + PACT 13 / Maîtrise d’œuvre : architecte: RA2 architecte mandataire / BET: Soraetec BET béton Gaujard BET bois, SOLER BET Fluides et économie / Date de réalisation: ESQ juin 2013 / S.U. 947 m² - Coût travaux 1’800’000 € / Structure bois/béton avec isolation paille

Concours sur invitation (Mandat Etude Parallèle) par la coopérative Equilibre pour un projet de 70 logements coopératifs dans l’éco-quartier des Vergers à MERIN (GE), Suisse - Minergie P - NON REALISÉ

VUE DEPUIS LE BAS DE LA RUE JULLIEN VUE 3

Maîtrise d’ouvrage: Coopérative Equilibre / Maîtrise d’œuvre: Architecte : RA2 et bureaux Giisselbaek-Krumm / Date de réalisation: Concours septembre 2013 / SBP 7040 m2 / Coût prévisionnel des travaux 14,6 M Frs

Le 30/10/2013

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES échelle 1:4,0

UN CHOIX QUI PERMET LES CHOIX

ESPACES PARTAGÉS

Le vivre ensemble par des espaces modulés et qualifiés On peut poser l’hypothèse que l’habitat coopératif n’est pas seulement la juxtaposition d’espaces individuels entre lesquels on circule, mais qu’il se caractérise par la présence d’espaces communs, d’espaces partagés qui apportent plus de nuances entre le collectif et l’individuel. Les halls d’entrée et les paliers de distribution des logements ont aussi la fonction de lieux de rencontres, permettant d’organiser des réunions entre voisins ou de petits moments de détente collective dans des volumes spacieux et un accès lumineux en façade Nord Est. Ces façades peuvent donc être qualifiées de «sociales». Bien que respectant des exigences bioclimatiques elles n’offrent pas un aspect trop fermé, les bow-windows devenant balcons apportent aussi un visage ouvert sur l’espace public, notamment le cœur d’ilot pour les bâtiments A24 et A 28.

Construction de 8 logements en habitat groupé (auto promotion) à Die (06) - BBC + MISSION DPC

VUE DEPUIS LE HAUT DE LA RUE JUL V

Insertion

Les espaces de distribution sont des lieux de croisement et suscitent donc les rencontres. Elles seront d’autant plus courantes si la qualité de ces espaces y contribue. Ils doivent donc être spacieux, éclairés naturellement, ouverts en été, fermés en hiver et entrouverts le reste de l’année.

LOGEMENTS

De la participation Pour la coopérative, Trouver le projet qui assurera au mieux la faisabilité des immeubles. Qui permettra une mise au point correspondant aux paysages du rêve et aux réalités économiques, constructives, légales, de qualité et de durabilité. Concrétiser les demandes légitimes des membres/ coopérateurs-trices, leurs désirs et leurs idéaux. Savoir poser les règles internes du jeu. Une participation naturelle, celle du maître de l’ouvrage. Avec les qualités et la complexité de la structure coopérative.

La qualité de l’habiter dépend de l’articulation entre les différents niveaux d’intimité et de vie collective. La qualification de ces transitions concerne aussi bien les espaces communs que l’espace du logement proprement dit. Sur cette base de réflexion, nous avons donc posé plusieurs hypothèses : - les espaces extérieurs en prolongement du logement doivent être qualifiés différemment, pour permettre l’intimité. La rencontre doit être possible, mais pas obligatoire. - les principes sont les mêmes à l’intérieur du logement : lieu de rencontre et de rassemblement de la famille, mais en qualifiant différents niveaux d’intimité pour s’adapter à l’évolution de la famille et de besoins différents avec des enfants en bas âges ou des adolescent-e-s. - les espaces jours (séjours, cuisines et certaines chambres/bureaux en prolongement du séjour) sont orientés au Sud Ouest ou Sud Est avec des prolongements extérieurs que l’on peut qualifier de «privés». La présence de grands balcons – coursives apportant intimité mais également possibilité d’échanges avec les voisins directs. Ces façades peuvent donc être qualifiées de «familiales». L’orientation majoritairement Sud conduit à proposer des façades très vitrées et ouvertes sur l’espace public. - la distribution des logements est organisée avec un espace de transition entre espaces jours et espaces nuits, de telle manière que l’entrée - ou sortie - et l’accès aux sanitaires, puissent se faire de manière autonome. Autrement dit, il n’est pas obligatoire de passer devant le séjour pour aller à sa chambre ou aux toilettes. Ce qui a l’avantage de garantir l’intimité et une relative autonomie pour tous, tout au long de l’évolution de la famille, en taille et en âge.

Pour les coopératrices et les coopérateurs,

- permettre l’évolutivité des logements, lors de la phase de conception pour caler les typologies et les tailles de logements de manière collective suivant les besoins du moment de la coopérative, mais aussi au cours de la vie des logements. La localisation des éléments de distribution et des sanitaires au centre du gabarit, ainsi qu’une trame structurelle simple, permettent une évolution des logements: les grands logements peuvent se séparer en deux logements, par ex 6 pièces devenant un 4 pièces et un 2 pièces 1/2, ou un 6 pièces ayant la possibilité de se diviser en un 5 pièces et 1 pièce indépendante avec son sanitaire pour donner de l’autonomie à un adolescent de la famille ou de la coopérative.

Créer un cadre de vie. Un ensemble de murs, de dalles et de façades, de pleins, de vides, d’intérieurs et d’extérieurs. Participer, sur des bases données, à faire de ces pleins et ces vides le miroir de la personnalité collective, aujourd’hui, dans un lieu appelé les Vergers. Accepter les règles que l’on se donne (ou se donner des règles que l’on accepte), celles d’un jeu qui lie les savoir-faire, les lois, normes et règlements, les moyens financiers et la palette des possibles.

Maîtrise d’ouvrage : Habitat groupé l’Hommet / Maîtrise d’œuvre : Architecte : RA2 mandataire - BET : Gaujard BET bois et béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste / Date de réalisation : APS sept 2013 / S.U. 783 m² - Coût prévisionnel des travaux 1’500’000 € HT

PC6

Caricatures illustrant une volonté d’aboutir à un système évolutif de partition du logement, référence dessin A. Josic

Pour le projet, Nous proposons comme choix architectural de travailler sur une série de plateaux - les dalles - posées sur une série de porteurs en béton - les murs et les poteaux - qui offrent la possibilité de variantes, que ce soit en terme de tailles des logements ou en terme d’organisation de ceux-ci. L’importance et l’agencement des locaux communs et collectifs - que ce soit dans les rez ou les étages - pourront être modulés en fonction des priorités et des choix techniques que le travail collectif fixera. L’enveloppe, son aspect et ses couleurs, ont été conçus en éléments constructifs - caissons isolés (paille) et vitrages - permettant de positionner ses vides et ses pleins en suivant le même processus participatif de mise au point. Les espaces extérieurs ainsi que les accès aux bâtiments et les voies qui les relient feront l’objet d’un «workshop» pour coller au plus près des attentes des futurs habitant-e-s de ce lieu.

PALIERS A24-A25

Pour les architectes, Poser, solidement, les bases sur lesquelles le travail collectif pourra se développer. Offrir un projet à la fois élaboré et adaptable par la suite. En tenant compte des exigences de la coopérative comme entité maître de l’ouvrage responsable et de ses membres comme stimulateurs6 Pactifs. Ces dernier-ère-s sont, in fine, le véritable moteur du projet. Avoir leur lieu de vie comme but de l’exercice. En restant les porteurs et porteuses du 5 savoir P construire qui est leur métier. 2,5 P

ORGANISATION

AXONOMETRIE D’UN LOGEMENT 6 PIÈCES...

4P

De la vie privée. 4P

Comme son nom l’indique. Des appartements de différentes tailles, avec des parties jour et nuit bien séparées. Avec, et quelque soit leur taille, des balcons généreux qui, si on le désire, ouvrent aux autres les «cellules» personnelles et familiales.

6P

2,5 P

De la vie sociale.

PALIERS A28

Logement en paille et entrepôt agricole à Annolieu (38)

Portes franchies, de vastes paliers qui se vivent comme lieux de rencontres et de partages. Des rez-de-chaussée dont l’usage répond aux besoins de la coopérative. Des espaces ouverts et sociaux, d’autres partagés, d’autres plus intimes. Un toit-terrasse accessible. Un seul sous-sol. Des salles-communes. Des immeubles qui dialoguent, partagent et se répondent. Des espaces extérieurs qui délimitent «l’îlot Equilibre», tout en l’ouvrant sur le mail. Qui renforcent l’identité et tissent les liens avec l’ensemble du quartier.

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

4P

4P

EVOLUTIVITÉ DES LOGEMENTS

4P

2,5 P 6P

2,5 P

4P

Du vivre ensemble.

1.4. Logements

6P

2,5 P

La mise au point du projet, les mystères de la construction, la magie du chantier, l’échange comme fil rouge. La coopérative comme expérience commune. Un logement pour résultat, au sens large. Un lieu de vie. Au groupe d’ouvrir les voies. A chacun de les emprunter.

MATÉRIAUX

Maîtrise d’ouvrage: Privée / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi / Date de réalisation : 2009-2011 y compris travaux d’auto construction / Maîtrise d’œuvre et travaux 2009 - 2010 / SHON: 190 m2 - Coût travaux 180’000 € HT / Maison en auto construction caissons à isolation paille – poêle bois – récupération eaux pluviales – 380 m² capteurs solaires PV

5P

2,5 P

... TRANSFORMABLE EN 4 PIÈCES + 2,5 PIÈCES

COOPÉRATIVE ÉQUILIBRE RÉALISATION DE 3 BATIMENTS DE LOGEMENTS AU SEIN DE L’ ÉCOQUARTIER DES VERGERS RIGASSI ET ASSOCIÉS - RA2 Architectes OLIVIER KRUMM Architecte MORTEN GISSELBAEK Architecte

4

MARC GIRELLI Ingénieur physique et thermique du bâtiment YVES RAPPAZ Cknr ingénieurs civil ENERGYS SARL Ingénieurs CVSE

6P

5P

2,5 P

espace jour espace nuit

4P

Bardage bois Parement brique façade du rez-de-chaussée façades des logements

local humide

Volet persienné orientable fenêtres de logements sauf façade Sud

ESPACES JOUR / NUIT

4P

VUE D’UN 4 PIÈCES DU A25

2,5 P 6P

2,5 P

4P

11 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.5. Réhabilitations - Programmes mixtes

page 67

Réhabilitation d’un bâtiment communal en pisé pour la création de locaux associatif à Saint Quentin Fallavier (38) Maîtrise d’ouvrage: Commune de Saint Quentin Fallavier / Maîtrise d’œuvre : Architecte: Rigassi & Associés Architectes mandataire, INGE-PLAN BET Structure, ADF BET Fluides, IDE 2 Projet économiste / Date de réalisation : début chantier janvier 2016, livraison fin 2016 / Surf. Hab. : 385 m² - Coût des travaux 995’000 € HT

FACADE EST -20,49

Restructuration du bâtiment Mairie / école et création de 2 logements à Cras (38) Maîtrise d’Ouvrage : Mairie de Cras / Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : Vincent Rigassi mandataire, BET Structures : SORAETEC, Économiste: DIPTYQUE, BET Fluides : ADF / Date de réalisation : livraison décembre 2016 / Coût de l’opération : 410’000€ HT

-24,02

-24,68

-27,92

-32,20

-32,64

0,2

FACADE NORD -20,49

0,5

1

2

N

3

Restructuration du bâtiment mairie école CRAS (38), Mairie de Cras

Maitre d’ouvrage MAIRIE DE CRAS 12, ROUTE DES ECOLES - 38210 CRAS TEL: 04 76 07 94 10 FAX: 04 76 07 55 87 mairie.cras@laposte.net -24,02

Contrôle technique Qualiconsult - Léo Moreau Agence de Grenoble 150 allée du Sautaret 38113 Veurey Voroise TEL 04.38.12.98.97 Fax 04.38.12.08.87 leo.moreau@qualiconsult.fr

Coordonnateur SPS Qualiconsult - Hervé Petit Agence de Grenoble 150 allée du Sautaret 38113 Veurey Voroise TEL 04.38.12.98.97 Fax 04.38.12.08.87 herve.petit@qualiconsult.fr

-24,68

Maitrise d'oeuvre :

Restructuration de la mairie, l’aménagement des espaces publics adjacents et étude de faisabilité de construction de logements locatifs communaux. Tramolé (38) Maîtrise d’ouvrage: Commune de Tramolé / Maîtrise d’œuvre : Architecte: Rigassi & Associés architectes, mandataire Landfabrik, architecte paysagiste - BET : ADF BET Fluides, ICS BET Structure, IDE 2 Projet économiste / Date de réalisation : livraison février 2016 / Surf. Hab. : 333 m² - Coût des travaux 647’000 € HT et environnement

Architecte mandataire BET structure RIGASSI et associés architectes - RA2 SORAETEC 14 rue Génissieu 91, RUE DU GENERAL MANGIN 38000 Grenoble 38100 GRENOBLE Tél /Fax : 04 76 47 11 72 TEL 04 76 49 09 17 FAX 04 76 49 09 17 contact@rigassi-architecte.com SORAETEC@WANADOO;FR

BET fluides

ADF

CENTRE COMMERCIAL DU CHATEAU RUE MASSENET - 73160 COGNIN TEL 04 79 69 80 09 FAX 04 79 69 10 01 JM.BREMU@ADF.COOP

Économiste

DIPTYQUE

-27,84 -28,03

2, RUE CHARLES GOUNOD 38000 GRENOBLE TEL: 04 38 70 03 53 FAX : 04 76 70 16 73 DIPTYQUE@WANADOO.FR

PLANS ARCHITECTE FACADES 1/2 ECHELLE :

1:50

INDICE : 0

DATE :

03/05/2016

DESSIN :

DATE :

MODIFICATIONS :

-32,20

-32,63

Projet de sauvegarde et de restauration de la scierie et de l’usine hydroélectrique du site des Ségoins et aménagements des abords à Valjouffrey (38) Maîtrise d’ouvrage: Commune de Valjouffrey / Maîtrise d’œuvre : Vincent Rigassi - Architecte paysagiste: Atelier Verdance - BET Structures : BATISERF – Économiste: DIPTYQUE / Date de réalisation : Concours 2010 – études 2010-11, chantier 2014, livraison Centrale 2014 – Scierie 2017 / Coût des travaux : 200’000 € HT / Restauration des parties bois avec bois de la commune débité localement par une scierie foraine.

1.5. Réhabilitations - Programmes mixtes RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

12 123

8 PRO


Réhabilitation d’un bâtiment communal en pisé pour l’aménagement de 5 logements & 4 locaux d’activités à Montseveroux (38) - Prix biennale habitat durable - Mention Habitat Réhabilitation Maîtrise d’ouvrage: OPAC 38 (logements) & Communauté de Communes du Territoire de Beaurepaire CCTB (locaux activité) / Maîtrise d’œuvre: architectes: Vincent Rigassi mandataire & HQE; Les Pressés de la Cité; BET: Batiserf structure, Nicolas fluides, Dyptique, économiste / Date de réalisation: chantier oct. 2010 – juill. 2012 / SHON: 520 m2 - Coût des travaux 729’000 € / Principales dispositions: site classé ABF, murs en pisé, plancher bois, isolation répartie perlite-chaux & cellulose. Extension d’une restauration scolaire BBC à La Rivière (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de la Rivière / Maîtrise d’oeuvre : Architectes : Vincent Rigassi mandataire, Landfabrik Architecte Associé & Paysagiste, BET : Bois Gaujard Technologies, SORAETEC BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Traces BET VRD / Dates de réalisation : restaurant chantier du 9 juillet au 29 août 2012 / Coût de l’opération : 1’204’666 € HT dont 48’000 € HT pour le restaurant / Surface : SHON 867 m² - Restaurant: total 82 m² dont 24 m² d’extension

Réhabilitation d’un bâtiment communal: Maison relais 12 logements + 3 logements seniors + crèche 20 places - 2 Rue Berlioz 38320 Poisat Maîtrise d’ouvrage: Mairie de Poisat / Maîtrise d’œuvre: architecte: Amplitude architecte mandataire, Vincent Rigassi architecte associé, BET Béton CEBEA, ADF fluides, B. Basso, économiste. / Date de réalisation : ESQ 2009 – chantier sept. 2010 - livré mars 2012 / SHON: 1041 m2 - Coût des travaux 1’250’000 € HT / Honoraires: 150’000 € HT / isolation extérieure, ECS solaire, serres bioclimatiques.

Extension de toiture du bâtiment mairie / salle des fêtes à Valjouffrey (38) Maîtrise d’Ouvrage : Mairie de Valjouffrey / Maîtrise d’Oeuvre : Architecte: Vincent Rigassi / Date de réalisation : 2013 / Coût de l’opération : 16 150 € HT

1.5. Réhabilitations - Programmes mixtes RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

13 123


Rénovation des combles de la mairie et du four communal à Mizoën (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Mizoën / Maîtrise d’Oeuvre : Architecte: RA2 / Date de réalisation : Consultation des entreprises 2017 / Coût de l’opération : 173 000€ HT / Principales dispositions: Réhausse de la toiture de la mairie, requalification de l’entrée, nouvelle composition de façade, réagencement intérieur.

École de la Nature et des Savoirs au Val-Maravel (26) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Privée / Maîtrise d’œuvre: architecte: Vincent Rigassi mandataire / Date de réalisation: Études phase 1: 2008-2009 phase 2 : juin-octobre 2011 / SHON 700 m² - Coût: 1’200’000 € TTC

1.5. Réhabilitations - Programmes mixtes RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

14 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.6. Réhabilitations de logements

page 85

Réhabilitation thermique et énergétique de 106 logements sociaux à Grenoble (38) – BBC Maîtrise d’ouvrage: Actis / Maîtrise d’œuvre: architecte: RA2 mandataire BET: Adret BET Fluides, Diptyque économiste, Soraetec structure, JPS conseil amiante / Date de réalisation : PRO mars 2017 / Surf. Hab. : 10660 m² - Coût des travaux 4’011’000 € HT / Principales dispositions: Isolation extérieure -ventilation basse pression - atteinte du label BBC rénovation et patrimoine et environnement

Réhabilitation thermique et énergétique de 88 logements sociaux à Grenoble (38) – BBC Maîtrise d’ouvrage: Actis / Maîtrise d’œuvre: architecte: RA2 mandataire BET: Adret BET Fluides, Diptyque économiste, Echologos Acoustique, IBSE OPC / Livraison automne 2015 / Surf. Hab. : 7834 m² - Coût des travaux 3’041’000 € HT / Principales dispositions: Isolation extérieure -ventilation basse pression - atteinte du label BBC rénovation et patrimoine et environnement

Réhabilitation thermique et énergétique de 30 logements sociaux BBC à Ugine (73) Maîtrise d’ouvrage: Office Public d’Habitat d’Ugine / Maîtrise d’œuvre: architecte: RA2 mandataire BET: ADF BET Fluides, SORAETEC Structure, Diptyque économiste / Livraison automne 2015 / Surf. Hab. : 2088 m² - Coût prévisionnel des travaux 1’930’000 € HT / Isolation extérieure -ventilation double flux – ECS solaire + photovoltaïque Sud - atteinte du label BBC rénovation

Amélioration thermique de 56 logements sociaux à Moirans (38) Maîtrise d’ouvrage : OPAC 38 / Maîtrise d’œuvre: RA2 mandataire, BET : TEB, BET Fluides/ IDE de projet, Economiste/ Ingé Plan, BET Sructure, Traces, BET VRD/ Altem conseil, BET ascenseur / Date de réalisation : PRO en cours / SHAB 4316 m² / Coût des travaux :2’055’600 € HT / Isolation extérieure – agrandissement des balcons - mise en accessibilité des parties communes y compris ascenseur et espaces extérieurs

1.6. Réhabilitations de logements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

15 123


Réhabilitation thermique et énergétique de 150 logements en copropriété à Echirolles (38) Maîtrise d’ouvrage : Copropriété les Echirolles / Maîtrise d’œuvre: Optiréno mandataire, Architecte: RA2 / Date de réalisation : AG travaux sept 2012 - livraison 2015 / SHAB 7818 m² / Coût des travaux :1’500’000 € HT / Isolation extérieure – remplacement des menuiseries - ventilation basse pression

Réhabilitation thermique et énergétique de 104 logements en copropriété à Echirolles (38) Maîtrise d’ouvrage: Copropriété les Alouettes / Maîtrise d’œuvre: Optiréno mandataire, Architecte associé : RA2 / Date de réalisation : chantier 2016 - 2017 / Surf. Hab. : 7826 m² / Coût des travaux 2’143’800 € HT / Principales dispositions: Isolation extérieure – remplacement des menuiseries - ventilation basse pression

Réhabilitation de 130 logements sociaux à Ugine (73) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: OPH d’Ugine / Maîtrise d’œuvre : Architecte : RA2 mandataire; BET: SORAETEC structure, ADF fluides, IDE 2 Projet, économiste, TRACES BET VRD / Date de réalisation: DIAG 2013 - Faisabilité 2015 / SHON: 4650 m2 - Coût prévisionnel des travaux 4’150’000 € HT

Étude de faisabilité sur la réhabilitation des tours Ste Thérèse, Albertville – Architecte Maurice Novarina (idem VO Grenoble). à Albertville (73) - NON REALISÉ Maîtrise d’Ouvrage : VAL SAVOIE HABITAT Albertville / Maîtrise d’oeuvre: RA2 Grenoble, mandataire - BET fluides ADF, Economiste IDE2PROJET, BET structure SORAETEC / Date de faisabilité : 2015 / Coût prévisionnel des travaux (2017)G: 7-9 millions€ HT

1.6. Réhabilitations de logements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

16 123


Réhabilitation thermique et énergétique de 104 logements en copropriété - Rénovation exemplaire mur-mur à Grenoble (38) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Co-propriété Le Beaulieu / Maîtrise d’œuvre : Optireno - Architecte associé : RA2 / Date de réalisation : ESQ 2013 - DCE 2014 Abandon du projet / Coût des travaux : 1’900 000€ HT / Surface hab : 7826m².

Remplacement des allèges de fenêtre de la tour Cocat à Grenoble (38) Maîtrise d’ouvrage: Actis / Maîtrise d’oeuvre: RA2 architecte, mandataire / Date de réalisation: études 2015 - Livraison mai 2016 / Coût des travaux 93’700 € HT / Disposition particulière : Désamiantage de l’ITE en place, nouvelle ITE

Extension d’une maison à Valjouffrey (38) Commanditaires: Co-traitant de «Le Gabion» pour le Parc National des Écrins / Synthèses enquêtes auprès maîtres Maîtrise d’ouvrage : privé / Maîtrise d’oeuvre : V. Rigassi architecte / Dates de réalisation : 2011 - 2012 / Coût de l’opération : 100’000 € HT / Surface : SHON: 136 m²

Transformation d’une grange en Pisé et en ossature bois à Massieu (38) Maîtrise d’ouvrage: Privé / Percements et ouvertures en façades, réaménagements intérieurs (sanitaires, isolation, etc..) / Date de réalisation: 2005 / SHON : 300 m2 - Coût des travaux 255’000 € HT / Façade existante avec du pisé neuf et extension Ouest en ossature bois.

1.6. Réhabilitations de logements RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

17 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.7. Aménagement Paysager

page 109

Réaménagement d’un centre village à Châtillon-en-Diois (26) Maîtrise d’ouvrage: Commune de Châtillon en Diois / Maîtrise d’œuvre : paysagiste : Sinequanon mandataire, architecte: Vincent Rigassi associé / Date de réalisation : Candidature déc 2011 / plan directeur aménagement automne 2012 / Budget phase 1 ferme 55’000 € HT - optionnel 600’000 € HT en 2-3 phases / Réaménagement des axes principaux du village – rénovation de viols ruelles) - aménagements paysagers en essences rustiques locales et sols perméables

OPTION 1

ESQUISSE /DISPOSITIF D’ORIENTATION ET D’INTERPRETATION TABLE D’ORIENTATION (38), COMMUNE DE BESSE

Dispositif d’interprétation, Plateau Emparis, Parc National des Ecrins à Besse (38) - NON REALISÉ Maîtrise d’ouvrage: Parc National des Ecrins / Maîtrise d’œuvre: Vincent Rigassi archi économiste. / Date de réalisation: 2005 & 2006 / SHON: 1100 m2 / Coût des honoraires :11 848 € HT / Cette mission couvre des aspects varié pour du conseil qui peut se faire en binôme avec les architectes paysagistes retenus. Mission à bons de commandes débutée en 2012 pour une durée de 3 ans. GESTION DE SITE DE LA CITE LA BUISSERATE à Saint Martin le Vinoux (38) Maîtrise d’Ouvrage : Société Dauphinoise pour l’Habitat / Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 / Date de réalisation : 2014-2015 / Coût des travaux : 102 789 € HT

1.7. Aménagement Paysager RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

INSERTION PAYSAGÈRE RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

Le 18/11/2013

13

18 123


1. Maîtrise d’oeuvre 1.8. Mise en conformité PMR

page 117

Mise en conformité PMR de WC publiques à Valjouffrey (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune deValjouffrey / Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 / Date de réalisation : 2013 / Coût de l’opération : 61 430€ HT

Réaménagement de la crèche L’Oiseau Bleu à Gières (38) Maîtrise d’Ouvrage : Association L’Oiseau Bleu / Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : Vincent Rigassi / Date de réalisation : 2013 / Coût de l’opération : 75 300€ HT

2. Etudes et Conseils Synthèse et bilan - Rapport «Les constructions et aménagements d’hébergements touristiques respectueux de l’environnement en zone périphérique du Parc National des Écrins» Commanditaires: Co-traitant de «Le Gabion» pour le Parc National des Écrins / Synthèses enquêtes auprès maîtres d’ouvrages et porteurs de projets touristiques er rédaction de fiches d’aides à la décision pour maîtres d’ouvrages sur différents matériaux et systèmes constructifs / Date de réalisation : 2003 / Honoraires: 1’200 € HT Mission d’accompagnement et d’appui technique des porteurs de projets dans le cadre du programme «LEADER + dans les Écrins». Commanditaires: Parc National des Écrins / Accompagnement Requalification des centres d’accueil de groupes existants et accompagnement Construire de nouveaux lieux d’accueil pour 6 projets en 2006 Conseils auprès de 6 projets en 2005 et Mission d’appui pour déterminer les besoins en formation (porteurs de projets et réseau d’artisans locaux) / Date de réalisation: 2005 & 2006 - Honoraires: 11’848 € HT

1.8. Mise en conformité PMR 2. Etudes et Conseils RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

19 123


20 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Principales publications Publications de projets dans des revues ou ouvrages: - «L’Energie grise en question», V. Rigassi, A. Misse, C. Somm, CAUE de l’Isère et Créabois éditeur, Grenoble, 2013 - «Habitat passif et basse consommation» V. Rigassi & P. Lequenne – Octobre 2011 – Ed Terre Vivante – 221 pages - L’Architecture d’Aujourd’hui n° 381 – Janvier 2011 – chronique superposition «Un édifice sans qualité» (article critique d’opinion) - Séquence Bois N° 80 – Mai 2010 «Bâtiments d’activité» – publication du projet de l’Herbier du Diois. - Tracés N°17 – sept 2009 (Bulletin technique de la Suisse Romande – organe de la SIA – FAS – USIC, etc.) « L’éco-construction ou la valeur travail V. Rigassi - Les Essentiels du Bois N°6 - Avril 2009 «Bâtiments bois basse consommation et passifs» (Publication du CNDB: Centre National de Développement du Bois) - Habitat & Société N°53 (magazine de l’Union Sociale pour l’Habitat) - mars 09 «Environnement - L’éco-construction: premières réalisations» - Ecologik, N°1, février-mars 2008, Projet d’école de Veyrins-Thuellin - La Maison écologique N° 2007, Projet de Logements sociaux passifs à La Terrasse - Architecture Bois & Dépendance N°17 décembre 2006, Projet de Logements et surélévation en bois d’une maison de ville à Grenoble - Faire-Faire N°33 de juin aout 2004, Quelques considérations sur l’architecture de terre... - Bruxelles vu par ses habitants, Belgique, Bruxelles, Ed. ARAU 1984, coll. sous la direction de R. Schoonbrodt, Projet «Le nouveau quartier des abattoirs d’Anderlecht»

21 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.1 EQUIPEMENTS

23 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Sainte Blandine (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de Sainte Blandine Maîtrise d’oeuvre : Architecte : V. Rigassi architecte mandataire, BET BEA BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque Economiste, Atelier Verdance Architecte Paysagiste. Dates de réalisation : Livré Novembre 2010 Coût de l’opération : 337’200 € HT Surface : SHON : 230 m²

L’extension accueille la nouvelle entrée de la Mairie, ainsi que la salle des mariages. Elle s’accroche à l’existant par le volume dévolu à l’entrée et à l’accueil par une volumétrie en transition s’intégrant sous la toiture de l’extension. Le principe constructif est de prolonger l’existant côté rue, au Nord, par une structure maçonnée «lourde» et par une extension «légère» en ossature bois, donnant sur la prairie au Sud. Ce principe permet d’associer inertie et isolation. La salle de mariage en ossature bois s’ouvre sur le vallon au Sud avec une façade largement vitrée tant pour bénéficier de la vue que des apports solaires passifs en hiver et protégés des rayons en été par une disposition de la structure bois faisant brise soleil. Son utilisation étant intermittente l’ossature bois avec moins d’inertie permet de chauffer plus vite la pièce. Le bardage bois est ajouré selon des interstices progressifs s’ouvrant plus devant les baies, mais apportant également une protection solaire à l’Est et à l’Ouest. La couverture est réalisée par une charpente traditionnelle avec deux fermes aux axes des croupes et un chevronnage en planches permettant de positionner une isolation renforcée (h 30 cm) dans le plan des chevrons, puis pare-pluie et lattage et tuiles. Les tuiles sont ventilées participant ainsi également au confort d’été.

Extension de la Mairie et requalification de ses abords Performance BBC RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

25 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

Construction d’un entrepôt de transformation et de stockage d’herbes aromatiques RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

OSB3 (M1 en toiture) 12mm 2500/5000 mm

5000

CAISSONS PAILLE

5032

poutres caisson 360/4976 mm

OSB3 (M1 en toiture) 12mm 2500/5000 mm

16

5000

CAISSONS PAILLE

5032

poutres caisson 360/4976 mm

16

2562 membrure 36/120 BM C24 Isolation laine de bois souple 40mm flancs des poutres caisson OSB4 8mm OSB3 (M1 en toiture) 12mm 2500/5000 mm

450

52

Ech: 1/20e

16

360

CHARPENTE

2500 2562 membrure 36/120 BM C24 Isolation laine de bois souple 40mm flancs des poutres caisson OSB4 8mm OSB3 (M1 en toiture) 12mm 2500/5000 mm

CHARPENTE

450

52

Ech: 1/20e

PRINCIPE DES CAISSONS PAILLES EN M

360

Le site de Châtillon-en-Diois est situé au pied du Vercors, avec au Nord une vue sur les montagnes et au Sud Ouest une vue sur les collines de la vallée de la Drôme. Les choix de volumétrie répondent à l’organisation interne et rappellent les ondulations des contreforts de collines montant vers le Vercors, qui poursuivent les ondulations du paysage, plutôt pentues en amont et s’adoucissant en pente et en fréquence vers l’aval. Le principe général du projet est de mettre en avant les multiples intérêts des filières végétales: bois en structure, paille en isolation, fruits et fleurs aux abords du bâtiment et finalement plantes avec une mare permettant la récupération des eaux de pluie et la régénération des principaux cycles écologiques.La structure primaire est en Douglas non traité ainsi que les ossatures en caisson bois préfabriqué avec isolation en bottes de

paille en murs et couverture et le volume de bureaux en maçonnerie monomur de 50 cm avec toiture bois et ouate de cellulose.. Le choix de la préfabrication de caissons d’ossature bois paille répond à l’échelle du bâtiment (13 500 m3) et aux délais liés aux impératifs de l’entreprise avec des caissons et une trame de façade et de structure primaire calépinées sur les plaques d’OSB de 5 x 2,5 m. Les bois de structure en douglas ainsi que le bardage en mélèze sont locaux (massif central et Hautes Alpes) et tous les bardages ont été sciés à moins de 5 km du chantier. La paille utilisée en isolation (6500 bottes de 45 x 36 x 120 cm) vient du Nord Drôme, à moins de 30 km de l’atelier de fabrication des caissons d’enveloppe. La Consommation énergétique est de 77 KWh/m²/an, dont plus de la moitié pour le rafraîchissement mais la production d’électricité photovoltaïque de 67 kWh/m². a réduit le bilan à +10 kWh/m²a L’enveloppe bois-paille permet de stocker 112 tonnes éq CO2, grâce à 2600 m², d’enveloppe isolée paille. Cette manufacture de produits biologiques est devenue le principal employeur de la commune de Châtillonen-Dois participant au développement local de par la construction même du bâtiment, mais également par la création d’emplois et de débouchés pour les agriculteurs locaux. Il fait la démonstration qu’une croissance verte est possible dans le contexte montagnard et rural du Diois tout en assurant une bonne intégration paysagère, architecturale et sociale.

16

Lieu : Châtillon en Diois (26) Maîtrise d’Ouvrage : L’Herbier du Diois Maîtrise d’oeuvre: Architecte: Vincent Rigassi + Bois Gaujard Technologies - Béton BE Mathieu, IZUBA Thermique, Mounier-Peyrin fluides, Dyptique, économiste Date de réalisation : chantier nov 2008, livraison avril 2010 Cout des travaux : 3’678’000€ HT Honoraires : 18’445€ HT Surface: SHON 1815 m² Nature de la mission exécutée : BASE + EXE

SOLIVAGE

2500 2562

panneau de fermeture Osb4 8mm x2 OSB3 (M1 en toiture) 12mm 2500/5000 mm

PRINCIPE DES CAISSONS PAILLES EN M poutres caisson 360/5000 mm. 6u /panneau SOLIVAGE

panneau de fermeture Osb4 8mm x2 OSB3 (M1 en toiture) 12mm 2500/5000 mm poutres caisson 360/5000 mm. 6u /panneau

ELEVATIONS

ELEVATIONS

27 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

Lieu : Valjouffrey (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Valjouffrey Maîtrise d’oeuvre: Architecte: V. Rigassi mandataire BET Bois JL Sandoz CBS - Béton CEBEA. Date de réalisation : Concours 2007 - Chantier mai à oct 2007 Honoraires : 18’445€ HT Cout des travaux : 150’000 € HT Surface: SHOB 255 m²

L’enjeu de ce projet était de faire une proposition constructive et architecturale qui apporte une bonne intégration au site dans le Parc National des Ecrins, tout en restant dans des coûts très contrôlés. La proposition bois a été retenue non seulement pour l’adéquation au contexte mais aussi, surtout parce qu’elle était plus économique que des solutions parpaings de ciments ou structure et bac métal. Le principe constructif repose sur deux choix essentiels: une charpente en petite section moisée et une façade en planches assurant portance et fermeture en un seul élément réalisé par modules préfabriqués. La dimension relativement importante du bâtiment a conduit à reprendre le sens de faîtage identique aux constructions du hameau voisin dans l’axe de la vallée, tout en cherchant à ce que les façades latérales très visibles soient relativement basses (moins de 3m) et éloignées de la route pour ne pas boucher la vue et ne pas faire muraille. Enfin ces façades latérales sont les plus rythmées de par l’alternance des bardages en quinconce et par le rythme des ajourements des bardages et des jambes de forces et constitue donc une vue intéressante depuis la route. Le bardage est ajouré en façades latérales pour apporter un éclairage naturel en complément de l’éclairage principal apporté par les triangles haut des pignons, permettant apport de lumière en hauteur réduisant ainsi les risques d’effraction. Toutes ces ouvertures sont fermées par des panneaux transparents en polycarbonate, éléments fixes et économiques. Le positionnement des zones ajourées est rythmé selon les travées marquées par l’espacement des jambes de force permettant un débord de toiture qui protège le bardage du vieillissement.

Garages communaux en bois RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

29 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

Lieu : Crémieu (38) Maîtrise d’Ouvrage : Conseil Général de l’Isère Maîtrise d’oeuvre: Architecte mandataire, B. Marielle, associés: M. Stefanova & Vincent Rigassi + HQE, Batiserf structure, CET fluides, M. économiste. de la maison duForgue, département de Crémieu (38) patios et brise soleil, ventilation double flux et rafraîchissement sur nappe avec "puits climatiques". Date de de réalisation : concours sept 2006.Maîtrise d'ouvrage: Conseil Général l'Isère – : M. Stefanova & Vincent Rigassi + HQE, Batiserf structure, CET fluides, M. Forgue, économiste. Livraison avril 2011 mars 2011 - SHON: 2686 m2 - Coût des travaux 3'713'243 € HT Honoraires : 27 200€ HT Cout des travaux : 3’713’243 € HT Surface: SHON: 2686 m² Le parti développé pour ce projet est une conception bioclimatique qui se base sur d’importants développés de façades légères et isolées permettant les apports solaires en période froide et un éclairage naturel des bureaux toute l’année. La façade Nord est constituée d’une bande d’espaces de services et des distributions principales faisant tampon Vue façade thermique. Tous les locaux de travail ou Sud de réunion ont un éclairage naturel et aucun de ces locaux n’est orienté nord.

Coupe hiver

Les façades est, ouest et sud entourent des patios arborés qui permettent la prise d’air frais pour la ventilation naturelle en période chaude et la protection solaire par la végétation. Les cœurs des ailes des bureaux s’organisent le long d’un bâtiment de services et distribution ayant une forte inertie (murs massifs centraux) qui permet de stocker chaleur et humidité pour réguler le confort hygrothermique, soit en diffusant la chaleur stockée vers les bureaux en période froide, soit en faisant office d’aspiration de la chaleur des bureaux en période chaude. L’inertie des bâtiments de bureau est assurée par les dalles et planchers. Le bâtiment articule la liaison entre la ville et les nouveaux aménagements liés aux déplacements, s’inscrivant ainsi dans une réelle entrée de ville. Disposé dans la partie avant de la parcelle il organise l’espace tout en laissant la possibilité d’une future extension vers l’ouest pour le développement de la gare multimodale, du parking relais, et ceci en fonction des besoins futurs et des choix des types de «déplacements doux». L’articulation autour d’un espace de circulation commun permet d’assurer la proximité nécessaire et les occasions de rencontre entre services en évitant les longs couloirs obscurs ou éclairés artificiellement. Ces principes ménagent des vues sur plusieurs niveaux et des transparences qui permettent de situer l’organisation générale du bâtiment et les différents services dès l’accueil. La facilité de repérage et d’identification des espaces illustre l’image d’un service public lisible et accessible, et les nombreuses ouvertures et transparences montrent un service public proche et soucieux de la qualité de vie de chacun au quotidien.

Coupe été

Construction de la maison du département

31 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

Courette anglaise plastique

49

6,25

49

31

49

31

Galets

Talus h: 18cm

4

Isolation fibre de bois

49

95

5

5,25

Eclairage de sécurité Bloc autonome

49

1,40

C

90

Stockage 15 m2

+2,20 Plinthe

Entretoises BM et isolation fibre de bois Plateau OSB ép. 18mm

Bardage bois vertical ajouré Liteaux 40/40 mm

Treillis de renfort agrafé sur la lisse haute redescendant de 300mm dans l'enduit

Tube métal 40/60 mm

Enduit (ragréage terre & finition chaux) renforcé par treillis agrafé sur LH & LB Botte de paille à plat, largeur 45 cm et hauteur tassée 35cm

Poteau BM 100/100 mm

Terrasse 18 m2

Citerne récupération eau de pluies 1 à 3 m3

2,86

Verre feuilleté

Terre stabilisée

Légère pente en béton balayé.

Les murs sont réalisés avec des petites bottes de paille empilées à plat. Les bottes sont comprimées entre une lisse basse et une lisse haute par une sangle à cliquet puis bloqués par un grillage enduit. Ce système d’enduits armés apporte la résistance nécessaire aux efforts de cisaillement et de traction. Le ragréage est réalisé par des enduits de terre de Bresse avec une couche de finition à la chaux. Le bâtiment est équipé d’un poêle bois granulés.

17

±0,00

Lisse BM 80/100 fixation par chevillage mécanique

Bande d'arase anti-capilaire

±0,00

+0,10

Coupure capilaire métal

1,00

3,69 Galets

3,20

B

7,54

2,37

3,04

10

+2,38

Lisse haute BM 80/180mm

bo is Po ele

49

7,54

Limite de prestation

8,375

C

E.U. sous dallage

Détente 20 m2

E.U.

Puit perdu

OSB M1 22 mm

BM C24 2x50/100mm

TN

E.P .

Bac de degraissage

Remplissage fibre de bois ou paille

Complément d'isolation pouzolanne, vermiculite ou pierre ponce

Légère pente en béton balayé.

B

AgepanDWD 16 mm

Flasques OSB ép. 10 mm 2x10/370mm

2,38

Rampe d'accès en béton balayé, pente de 5%.

10,50 2,96

Bardage bois horizontal ajouré

Clouage OSB/BM tout les 10mm sur chaque face Bardage bois horizontal ajouré

94

25

4

1,50

AEP

95

A

13,09

4

ELECTRICITE

Le projet est composé d’un auvent « parapluie » en structure bois supportant une couverture métallique. Sous cette toiture sont abrités les 3 espaces du projet : la salle de réunion, dans son enveloppe intégralement isolée en bottes de paille, le local de stockage du matériel, protégé par une simple claustra en liteaux bois ajourés et une terrasse à l’abri des intempéries devant la salle de réunion. La noue est centrale pour ouvrir la casquette de la terrasse aux apports solaires d’hiver et pour collecter les eaux de pluie récupérées dans une citerne à pompe à main pour les jardins. Le chéneau central est porté par une poutre qui permet aussi de poser une menuiserie toute largeur garantissant une faible flèche permettant l’ouverture complète de la façade sud sur la terrasse. Le local de stockage protège la terrasse à l’ouest des surchauffes d’été.

10 10 4

D

Ce bâtiment est un des premiers ERP construit en murs de paille autoporteuse en France.

87

Lieu : BOURG-EN-BRESSE (01) Maîtrise d’Ouvrage : Ville de Bourg-en-Bresse Maîtrise d’Oeuvre : Architectes : Vincent Rigassi mandataire; Archibulle architecte associé BET : Bois Gaujard Technologies - ADF fluides Date de réalisation : concours Fév 2011 - APD sept2011– livraison juillet 2012 Cout des travaux : 70’911 € HT Surface: SHOB 55 m² Nature de la mission exécutée : BASE + EXE + OPC

architecte mandataire: Vincent Rigassi

architecte d.e.a.u.g. 14 Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE Tél/fax: 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

architecte associé: Archibulle

Véronique Paccard - Architecte D.P.L.G. 10 rue de la Liberté - 01000 Bourg-en-Bresse tel 04 74 32 05 41 veronique@archibulle.com

Ville de Bourg-en-Bresse Les jardins de la Providence Construction d'un bâtiment "abri"

Coupe BB

Echelle : 1:20

28/02/2012

PRO/DCE 2A

Légère pente en béton balayé.

68

50

Croix de Saint-André dans support des liteaux

11,59

Stabilisé

D

N

A Noue EP

13,09

architecte mandataire: Vincent Rigassi

architecte d.e.a.u.g. 14 Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE Tél/fax: 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

architecte associé: Archibulle

Véronique Paccard - Architecte D.P.L.G. 10 rue de la Liberté - 01000 Bourg-en-Bresse tel 04 74 32 05 41 veronique@archibulle.com

25

Ville de Bourg-en-Bresse Les jardins de la Providence Construction d'un bâtiment "abri"

Plan de niveau

Emprise travaux, remblais 20-30 cm

Echelle : 1:50

28/02/2012

PRO/DCE 2A

Local commun des Jardins collectifs de la Providence Bourg-en-Bresse (01) RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

33 123


V


DOSSIER DE RÉFÉRENCES VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS L'ENTREE DE LA SALLE MULTI-ACTIVITES

NON REALISÉ

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS L'ENTREE DE LA SAL

Maîtrise d’Oeuvre : Architecte Mandataire: Vincent Rigassi mandataire BET : Gaujard Technologie Bois - SORAETEC, BET Béton - ADF, BET Fluides - Diptyqye, Economiste. Date de réalisation : concours 2012. Honoraires : Cout des travaux : 1’300’000 € HT Surface (hors abords & aménagement): Shab 840 m²

Enjeux thermiques et écologiques. Les deux bâtiments ont des pignons ouverts au sud pour les apports solaires, les façades principales orientées Est Nord-Est permettent les apports du matin, ne générant pas de surchauffe à cette altitude (1100m). La stratégie bioclimatique est avant tout dictée par la compacité des bâtiments, et par la forte inertie apportée par les longues façades enterrées. Les apports solaires par les façades Sud et Est ne sont pas pour autant négligeables. Les enveloppes des deux bâtiments sont entièrement réalisées à partir de matériaux à base végétale: des façades et couverture en caissons ossature bois et bottes de paille pour la salle multi-activités et ossature bois isolation ouate de cellulose, de par les épaisseurs moindres, pour les ateliers municipaux. Les murs intérieurs sont porteurs sur poteaux bois pour la salle multi-activité et en béton pour les ateliers municipaux, avec isolation intérieure le long de la façade enterrée et pour les espaces d’usages. Les soubassements enterrés sont doublés intérieurement ouate de cellulose pour la salle multi-activités et laines minérales pour les ateliers municipaux.

Bardage lisse

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS LE HAUT DU TERRAIN N

Bardage lisse

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS LE HAUT DU TERRAIN

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS L'ENTREE DE LA SALLE MULTI-ACTIVITES

Bardage lisse

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS LE HAUT DU TERRAIN

N

N SILO

HANGAR 69 m2 CUVE DE FUEL

BETONNIERE

GODET NEIGE

FRAISEUSE

CHAMBRE FROIDE

SALEUSE

N

14 m 2

REMORQUE TRACTEUR

OFFICE 30 m2

VUE EN

SALLE DE BAL 99 m 2

BAR 4 m2

BUS

SILO

HANGAR

Bardage rugueux

69 m2

REVETEMENTS DE FACADES

TRACTEUR

EPAREUSE

FOURCHE GODET

SANITAIRES Femmes 9 m2

GODET ARRIERE

CUVE DE FUEL

SANITAIRES Hommes 9 m2

ATELIER VEHICULES MINI PELLE

275 m 2

BETONNIERE

GODET NEIGE

FRAISEUSE

CHAMBRE FROIDE 14 m 2

SALEUSE

REMORQUE TRACTEUR

REMORQUE BACHEE

OFFICE 30 m2 REMORQUE MINI PELLE

SALLE PRINCIPALE 63 m2

BUS

AA

AA

AA

59 m 2

39 m2

TRACTEUR

EPAREUSE

FOURCHE GODET

CHAUFFERIE

MINI PELLE

40 m2

275 m 2

Casier vestiaire

25 m2

SANITAIRES Femmes 9 m2

GODET ARRIERE

SANITAIRES Hommes 9 m2

PETITE ATELIER VEHICULES SALLE

SANITAIRE 6 m2

14 m2 MAGASIN

REMORQUE BACHEE

ATELIER 41 m 2

SILO

SALLE DE BAL 99 m 2

BAR 4 m2

AA

CIRCULATION

RANGEMENT

N

N

B

REVETEMENTS DE

N

N

HANGAR

69 m2

CUVE DE FUEL

BETONNIERE

GODET NEIGE

FRAISEUSE

CHAMBRE FROIDE

SALEUSE

LOCAL REMORQUE VENTILATIONMINI PELLEVESTIAIRE 3 m2 6AA m2

BUREAU 15 m 2 Etabli

AA

SALLE PRINCIPALE 63 m2

AA

14 m 2

OFFICE 30 m2

SALLE DE BAL 99 m 2

BAR 4 m2

BUS

TRACTEUR

EPAREUSE

FOURCHE GODET

PLAN ATELIERS MUNICIPAUX ECH 1/200

0.5

CHAUFFERIE

SALLE PRINCIPALE 63 m2

REMORQUE MINI PELLE

AA

AA

CIRCULATION

RANGEMENT

CHAUFFERIE

SANITAIRE 6 m2

Casier vestiaire

25 m2

ATELIER

PETITE SALLE 40 m2

N

41 m 2 LOCAL VENTILATION 6 m2

Etabli

PLAN MASSE ECH 1/200

COUPE PAYSAGERE ECH 1/200 PLAN ATELIERS MUNICIPAUX ECH 1/200

AA

VESTIAIRE 3 m2

PLAN SALLE MULTI-ACTIVITES ECH 0.5

1

2

PETITE SALLE 40 m2

14 m2

MAGASIN

VUE EN PERSPECTIVE DEPUIS LE HAUT DU TERRA

5

BUREAU 15 m 2

59 m 2

39 m2

2

SANITAIRE 6 m2

Casier vestiaire

25 m2

REMORQUE BACHEE

AA

1

14 m2 MAGASIN

SANITAIRES Hommes 9 m2

MINI PELLE

275 m 2

59 m 2

39 m2

PLAN SALLE MULTI-ACTIVITES ECH 1/200

SANITAIRES Femmes 9 m2

GODET ARRIERE

ATELIER VEHICULES

CIRCULATION

RANGEMENT

REMORQUE TRACTEUR

Placard électrique

Implantation et parti architectural Le site du projet est marqué par deux contraintes physiques : La déclivité relativement forte du terrain et l’exposition au vent de bise (du Nord-Ouest et de l’Ouest), soufflant le long de la pente dans l’axe de la vallée. Les deux principes ayant prévalu à l’orientation du projet sont: - Faire écran au vent de bise pour ménager une façade et des espaces extérieurs protégés - Implanter les constructions en suivant les courbes à niveaux pour éviter les terrassements importants tout en ménageant des espaces extérieurs relativement plats. Cette implantation suivant la pente nous a conduit à dissocier le programme en deux entités: - La salle multi-activités côté village, bénéficiant d’un parvis et d’une cour protégés du vent - les ateliers municipaux dans la partie supérieure du

Bardage rugueux

REVETEMENTS DE FACADES

Placard électrique

Maîtrise d’Ouvrage : Commune de La Motte en Champsaur

terrain faisant ainsi écran à la cour de manœuvre et en contrebas, au parvis d’accès de la salle multi-activités.

Placard électrique

Lieu : La Motte en Champsaur (05)

ATELIER 41 m 2

BUREAU 15 m 2

Etabli

PLAN ATELIERS MUNICIPAUX ECH 1/200

LOCAL VENTILATION 6 m2

VESTIAIRE 3 m2

PLAN SALLE MULTI-ACTIVITES ECH 1/200 0.5

1

2

5

SILO

PLAN MASSE ECH 1/200

COUPE PA

HANGAR 69 m2 CUVE DE FUEL

BETONNIERE

GODET NEIGE

FRAISEUSE

SALEUSE

REMORQUE TRACTEUR

PLAN MASSE ECH 1/200

COUPE PAYSAGERE ECH 1/200 BUS

TRACTEUR

EPAREUSE

FOURCHE GODET

GODET ARRIERE

ATELIER VEHICULES MINI PELLE

275 m 2 REMORQUE BACHEE

REMORQUE MINI PELLE

CONSTRUCTION D'UNE SALLE MULTI-ACTIVITES ET D'ATELIERS MUNICIPAUX COMMUNE DE LA MOTTE EN CHAMPSAUR

AA

AA

CHAUFFERIE

SANITAIRE 6 m2

14 m2 MAGASIN

Casier vestiaire

25 m2

ATELIER 41 m 2

BUREAU 15 m 2

CONSTRUCTION D'UNE SALLE MULTI-ACTIVITES ET D'ATELIERS MUNICIPAUX COMMUNE DE LA MOTTE EN CHAMPSAUR

Etabli

PLAN ATELIERS MUNICIPAUX ECH 1/200

CONSTRUCTION D'UNE SALLE MULTI-ACTIVITES ET D'ATELIERS MUN COMMUNE DE LA MOTTE EN CHA PLAN MASSE ECH 1/200

Construction d’un bâtiment passif accueillant ateliers municipaux et salle multi-activités RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

NON RÉALISÉ

35 123

CONSTRUCTION D'UNE SALLE MULTI-ACTIV COMMU


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

Lieu : Jarrie (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Jarrie Maîtrise d’oeuvre: Architecte: Vincent Rigassi mandataire; BET: H. Sauer BET béton, Gaujard Technologie Bois, , ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Atelier s Date de réalisation : chantier mai 2010-sept.2010 Cout des travaux : 73000 € HT Surface: SHON 35 m² Nature de la mission exécutée : BASE + EXE

La simplicité du programme a conduit à une simplicité de forme en continuité entre murs et toiture, le tout posé sur un socle semblant détaché du sol. Les façades font néanmoins l’objet de traitements différenciés, l’enveloppe en continuité de la toiture réalisée en bardage bois correspond à une finition d’enveloppe mais les pignons apparaissent comme des coupes d’une tranche de ce profil archétypique, coupe manifestée par le choix d’apparences lisses et colorées en distinguant l’épaisseur de l’enveloppe, des pignons terminant le vide intérieur. La coupe est néanmoins dissymétrique dans la mesure ou le pignon nord est seulement en léger retrait de l’alignement de l’enveloppe et peu ouvert alors que le pignon sud est plus en retrait et largement vitré de manière à pouvoir profiter des apports solaires passifs en saison froide, le retrait apportant protection en saison chaude, mais également auvent faisant abri pour une terrasse prolongeant l’espace intérieur. Les protections solaires sont également assurées par des volets sur vérin permettant de faire casquette une fois ouverts. Les locaux étant occupés par intermittence la question énergétique a été résolue avec mise hors gel par le regroupement d’un «noyau fluides» qui puisse être isolé par des volets intérieurs pour ne chauffer qu’un petit volume par panneau électrique. Le confort des occupants est assuré par un poêle bois qui permet un chauffage rapide compte tenu de la forte isolation de l’enveloppe et de sa faible inertie. Le bâtiment est construit en ossature bois, avec panneaux contreventant intérieurs en OSB laissés apparents en mur et couverture et isolation ouate de cellulose en mur et laine minérale en toiture pour éviter d’ajouter des écrans coupe-feu. La terrasse est en lames de châtaigniers et le bardage en liteaux de douglas non traités.

Club House association Tennis

37 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.2 BUREAUX

39 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : FABREGUES (34) Maîtrise d’Ouvrage : IZUBA ENERGIES Maîtrise d’Oeuvre : Architectes : RIGASSI & ASSOCIES ARCHITECTES, mandataire; BET : Bois Gaujard Technologies – ADF Fluides - IZUBA, Etudes Thermiques - DIPTYQUE, Economiste – SORAETEC, BET Béton. Date de réalisation : concours juin 11- livraison Fev.2015 Honoraires : 141 740 € HT global - 77 677 € HT RA2. Cout des travaux : 1 150 000€ HT Surface (hors abords & aménagement): SHON 520 m² Shab 461 m² Nature de la mission exécutée : BASE + EXE + OPC

La maîtrise d’ouvrage a souhaité que son bâtiment soit fonctionnel mais également emblématique de la démarche environnementale et énergétique de l’entreprise, bureau d’étude et réalisatrice d’un logiciel d’étude thermiques et énergétiques. Les choix constructifs privilégient donc des solutions très performante en terme énergétique (confort été et hiver) et bâtiment à énergie positive, énergie grise comprise. L’enveloppe est réalisée en ossature bois à isolation paille avec des enduits terre intérieurs, les cloisons sont aux 2/3 réalisées en lattis de bois remplissage terre crue et les sols en chape anhydrite, ceci afin d’atteindre une bonne inertie pour le confort d’été. Celui-ci est réalisé également par un couplage de ventilation mécanique double flux avec une ventilation naturelle permettant le refroidissement nocturne et la ventilation hygiénique à mi-saisons. Les planchers ont un système de chauffage très basse température pour l’hiver et rafraichissant sur nappe par forage géothermique profond pour l’été. Le parti architectural est une grande compacité un peu adoucie par le choix d’une façade, réalisée en bardage bois ajouré, laissant la lisibilité du volume coloré des façades, tout en assurant son rôle de protections solaires, par des lattages denses faisant «casquette» et plus lâche en dessous pour la vue depuis l’intérieur.

Construction d’un bâtiment de bureaux à Energie positive

41 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.3 ENSEIGNEMENTS

43 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

/CONSTRUCTION D

Lieu : Villard St Christophe (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de Villard St Christophe Maîtrise d’oeuvre : Architectes : RA2 mandataire, Gaujard Technologies BET Bois, SORAETEC BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Traces BET VRD Dates de réalisation : ESQ sept 2015 - chantier mai 2016 Livraison mars 2017 Coût de l’opération : 660 000 € HT Surface : Surface de plancher 300 m² L’école s’implante de manière à faire front à la bise du Nord Ouest et dégager une large cour orientée Sud Est. Son organisation en U permet un ensoleillement équivalent pour les deux classes. Le hall commun est éclairé par de larges baies. Les classes « regardent » le Sud, des murs rideaux sortent en « boîtes » pour cadrer le paysage en offrant une assise intérieure aux enfants. Une immense toiture abrite le volume simple et épuré, le contraste joue entre ce toit organique et les volumes dessous qui semblent plus « stricts ». Elle vient créer un parvis pour l’entrée, un préau. Le parti architectural est basé sur ce qui nous semble caractériser l’architecture de Villard Saint Christophe, marquée par des toitures très présentes, à la fois par leurs grandes dimensions, et par leur proximité au sol. Nous avons donc réinterprété ces grandes toitures en articulant les protections apportées par la toiture, aussi bien contre les frimas hivernaux, que les apports solaires estivaux. L’enveloppe (murs et couverture) est très bien isolée.

A VILLARD ST CHRISTOPHE (38), CO

Les élévations sont stabilisées selon un système ossature bois et poteaux poutres bois, habillés et complétés de cloisons légères. L’organisation du bâtiment en trois travées, deux travées «latérales» pour les classes, et une travée centrale pour les espaces enseignants, sanitaires et techniques, permet de localiser les équipements techniques en partie centrale et ainsi de distribuer les fluides vers les classes directement depuis la travée centrale.

Plan N

Mise en page RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

éc

Groupe scolaire BBC

45 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : La Rivière (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de la Rivière Maîtrise d’oeuvre : Architectes : , Vincent Rigassi mandataire, Landfabrik Architecte Associé & Paysagiste, BET : Bois Gaujard Technologies, SORAETEC BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Traces BET VRD Dates de réalisation : Concours Fév 2011, APD Sept 2011 livraison juin 2013 Coût de l’opération : 1’205’000 € HT Surface : SHON 867 m² - Shab 680 m² Honoraires : 59’719 € HT La toiture est en pente douce parallèle à la pente du terrain, se lisant détachée du sol au-dessus de l’ombre de la casquette effaçant la face sud presque entièrement transparente, avec des murs rideaux sur poteaux bois réduisant les ponts thermiques et contribuant à l’économie du projet. Les menuiseries ouvrantes sont en mélèze.

A l’inverse les autres façades sont en majorité pleines et «rugueuses» avec des textures et une matérialité très marquée par un bardage en planches brutes de différentes épaisseurs et largeurs. Le couloir, avec de nombreuses rampes reliant les différents niveaux des classes, devient un espace ludique et de découverte, séquencés par les clairières apportés par les sheds. Les rais de lumière et de ventilation naturelle rappellent les éclats de lumière entre les troncs de la forêt. Les choix de conception reposent sur le principe de l’approche bioclimatique: - orientation des salles de classe au Sud avec une casquette débordante permettant une protection solaire estivale - bonne compacité avec une distribution des espaces principaux au Sud et des espaces de service ou de séjour moins important au Nord, faisant tampon thermique - éclairage naturel du couloir central par des sheds apportant qualité spatiale et ouvertures pour une ventilation naturelle - forte inertie intérieure, par des séparatifs béton, conservée par une enveloppe porteuse très isolante en ossature bois et ouate de cellulose - ventilation naturelle nocturne en été et diurne en misaison lorsque les températures intérieures et extérieures sont proches, réduisant ainsi les consommations énergétiques et ventilation mécanique à double flux est utilisée en période extrême: hiver et été.

Ecole Primaire BBC et «Bois des Alpes»

47 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Veyrins - Thuellins (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Veyrins-Thuellins Maîtrise d’Oeuvre : Architecte mandataire : Miléna STEFANOVA - Design & Architecture - ST AUPRE (38)- Architecte Associé : Bruno MARIELLE - Design & Architecture ST AUPRE (38) Vincent Rigassi - Architecte Pisé & «HQE» - GRENOBLE (38) - BET Structure : BATISERF - FONTAINE (38) Date de réalisation : 2008 Coût des travaux : 1’393’000€ HT Surface: SHON 1100 m² Entreprises principales : Pisé HELIOPSIS - Le Grand Lemps (38) - Charpente SDCC - Varces (38) Un outil pédagogique illustrant les liens avec le patrimoine culturel de la région • Le choix du pisé pour illustrer la continuité entre générations : tout en s’adaptant aux données contemporaines ce matériau démontre qu’il est possible de redonner du sens, de la culture et de la fierté aux savoir-faire de l’artisan, tout en ayant une activité économique courante. • Un chantier comme prétexte éducatif pour associer les générations : en imaginant que les aînés puissent prendre prétexte de la nouvelle école pour venir raconter aux bambins comment le pisé ça se faisait quand eux-mêmes n’étaient pas plus hauts que trois noix…

Un équipement adapté aux besoins de ses utilisateurs • Un bâtiment conçu comme outil pédagogique de découverte et d’expérimentation à travers les matériaux et les textures, les couleurs et les espaces. • Un équipement à l’échelle de ses utilisateurs : une cour et des circulations à l’échelle des enfants et des volumes sur rue plus hauts, à échelle de l’adulte et de la ville. • Un éclairage naturel des espaces spécialement étudié (double éclairement des salles de classe et des salles de lecture, éclairage des circulations) pour créer des ambiances lumineuses diverses et riches. Un bâtiment qui prend en compte les conditions de confort et de santé selon les rythmes des journées et des saisons • Des matériaux assurant une bonne inertie au bâtiment (sols, murs et couvertures) mettant à profit des principes bioclimatiques optimisant les apports solaires passifs et les stockages – restitutions de chaleur compensant l’occupation intermittente du bâtiment. • Des matériaux qui demandent peu d’entretien et qui au contraire de s’abîmer, se patinent et prennent du caractère avec le temps. • La prise en compte des usages qui évoluent, en faisant des choix qui laissent de la flexibilité pour modifier, adapter le bâtiment dans dix, vingt ans et ensuite, plus tard, pour pouvoir le déconstruire sans risques et sans pertes.

Projet d’école élémentaire

49 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : La Rivière (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de la Rivière Maîtrise d’oeuvre : Architectes : Vincent Rigassi mandataire, Landfabrik Architecte Associé & Paysagiste, BET : Bois Gaujard Technologies, SORAETEC BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, Traces BET VRD Dates de réalisation : restaurant chantier du 9 juillet au 29 août 2012 Coût de l’opération : 1’204’666 € HT dont 48’000 € HT pour le restaurant Surface : SHON 867 m² - Restaurant: total 82 m² dont 24 m² d’extension

Les espaces de restauration existaient déjà, il s’agissait d’agrandir la salle de restaurant et l’office pour s’adapter à l’augmentation du nombre d’élèves. Le restaurant est de 42 places permettant de faire 84 repas en deux rotations, pour les élèves de maternelle, d’élémentaire et pour les enseignants.

Avant

Après

Le parti a été de conserver les espaces existants: sanitaires et office, qui a été légèrement agrandi en gardant la position existante des équipements et des réseaux.

Restaurant Scolaire BBC

La salle de restauration a été agrandie par une extension côté cour pour un meilleur apport de lumière naturelle avec peu de modifications sur les espaces extérieurs, en ne modifiant qu’une seule façade. Le chantier a démarré en tout début de projet de construction de la nouvelle école et a été réalisé en moins de 2 mois. La préparation de chantier a débuté fin juin pour une livraison fin août, une semaine avant la rentrée des classes. Il n’y a donc eu aucune coupure de service pour les usagers. Ce démarrage sur une première partie, par un petit chantier a permis de mieux connaître les entreprises attributaires et ainsi de contribuer à la préparation de chantier de l’école proprement dite.

51 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.4 LOGEMENTS

53 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : saint Blandine (38) Maîtrise d’Ouvrage : SEMCODA Maîtrise d’oeuvre: Architecte: RA2 mandataire BET: SORAETEC BET béton, ADF BET Fluides, IDE2projet économiste, TRACES BET VRD. Date de réalisation : PRO février 2017 Coût des travaux : 1’200’000 € HT Surface: Surface plancher logements : 700m² Surface commerce : 247m² Surface Totale : 947m²

Le bâtiment se met en retrait de la rue principale pour créer une placette qui fait face à la mairie et à l’église. Le rez-de-chaussée est consacré à des surfaces commerciales pour recréer le café restaurant qui avait existé il y a une dizaine d’année. Les logements sont sur deux niveaux en étages, on y accède directement par la petite rue ou par une cour qui permet de stationner. Les logements sont desservis par une coursive fermée par un mur rideau apportant éclairage naturel des communs et faisant tampon thermique. L’ensemble des logements sont traversant afin de garantir un confort d’ensoleillement, de lumière naturelle (y compris dans les pièces humides) et de ventilation naturelle. Les pièces de vie donne sur rues à l’ouest et au sud et les pièces humides sont elles orientées sur la coursive. Pour une moitié des logements les cuisines sont ouvertes sur les espaces de vie, quant à l’autre moitié, les cuisines peuvent être prévues ouvertes ou fermées. Tous les logements sont des T3 et disposent de grand balcon permettant de manger face à face et comprenant un espace de rangement fermé ainsi que d’un cellier sur coursive. Le bâtiment est construit en béton avec isolation extérieure et parement minéral au rez-dechaussée et en monomur de béton cellulaire pour les logements apportant isolation et inertie pour le confort d’hiver et le confort d’été.

Construction de 8 logements et 2 commerces

55 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : saint égrève (38) Maîtrise d’Ouvrage : Société d’Habitation des Alpes Pluralis Maîtrise d’oeuvre: Architecte: RA2 mandataire BET: SORAETEC BET béton, ADF BET Fluides, Diptyque économiste, VERDI INGENIERIE RA BET VRD. Date de réalisation : Livraison 2014 Coût des travaux : 1’474’000 € HT Surface: SHON: 1300 m² - S.U. 1113 m² Le bâtiment est en retrait de l’avenue Général de Gaulle desservie par la nouvelle ligne de tram E, vers Grenoble. Le volume est compact pour optimiser les coûts de construction et la performance thermique (BBS – 10%)

avec chauffage collectif gaz et eau chaude sanitaire solaire. Les appartements du T1 au T4 disposent tous d’une double orientation afin de maximiser les apports solaires et la ventilation naturelle. Les pièces de vie principales sont disposées de manière à profiter de la vue sur le Vercors et la Chartreuse. Les logements sont desservis par une circulation verticale éclairée naturellement en façade Nord. La structure en béton du bâtiment et l’isolation par l’extérieur de 18 cm d’épaisseur lui confèrent une bonne inertie thermique. Les surchauffes d’été sont maîtrisées par le biais des balcons formant une casquette solaire pour les pièces de vie principales et/ou des brises soleil selon la localisation (attique).

N

17 x 16 = 2,760 m

9

8

7

10 11

6

12

5

13

4

14

3

15 16

T3 62 m²

2

1

16,81

T2 46 m²

T3 65 m²

T4 72 m²

19,18

Construction de 18 logements sociaux locatifs

57 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : La Terrasse Maîtrise d’ouvrage : PLURALIS - Société d’Habitation des Alpes Maîtrise d’oeuvre : V. Rigassi architecte mandataire, BET Bois Gaujard Technologies, Béton H. Sauer, ADF fluides, Dyptique économiste, Calculs Minergie D. Traullé DOMUS Energies Dates de réalisation : concours 2006 - Chantier mars 08 à mai 09 Coût de l’opération : 843 000 € HT yc VRD Type de Financement : 4 T4 + 2 T2 de type PLUS Surface : Shab: 401 m² - SHON: 499 m² Performances énergétiques Réalisation répondant au label MINERGIE P ECO PROJET PREBAT BBC 2007-2008 Tour compacte avec Ventilation double flux, PAC et ballon ECS solaire + puits à saumure Lot spécifique pour formation et contrôle étanchéité à l’air Aspect environnemental Isolation murs et combles en fibre de bois, sous dalle XPS, longrines verre cellulaire Structure épicéa & douglas - bardage mélèze non traité Performances énergétiques Ubat : 0.258 W/m2.K - Chauffage : 10.7 kWh EP/m2 - ECS : 14,9 kWh EP/m2. - Aux. chauf.: 1.4 kWh EP/m2 - Aux. ventil.: 12.2kWh EP/m2 - Besoins Puiss therm: 9,1 W/m² Menuiseries bois triple vitrage Uw<0,8 w.m².K

Cette opération est la première réalisation en France de logements passifs labellisés Minergie et Minergie P. Les suivis détaillés des consommations ont montrés des consommations légèrement plus élevées que les estimations théoriques, mais avec des charges énergétiques globales (chauffage, ventilation, ECS, éclairage) ne dépassant pas 500€/an par logement T3 et T4. La volumétrie générale est définie par la toiture se prolongeant par des poteaux délimitant les bâtiments, avec des alternances de volume en alignements et retraits qui ménagent des vides pour les terrasses au sud et les coursives de distribution au nord. Ces jeux de volumes permettent aussi de créer un angle vitré vers le sud maximisant ainsi les apports solaires passifs tout en se protégeant des surchauffes estivales par les terrasses. Les façades nord ont peu d’ouvertures mais sont néanmoins animées par les celliers sur coursives qui donnent sur une cour commune: lieu collectif, de rencontre, de jeux et de stationnement. Les logements sont organisés selon un axe nord-sud avec une partie jour très ouverte pour les espaces de vie (séjour, cuisine, repas). L’épaisse isolation en fibre de bois et les 30 m2 de panneaux solaires thermiques préchauffent les ballons d’eau chaude sanitaire. Les faibles besoins de chauffage et l’appoint des ballons sont amenés grâce à une PAC Eau/ eau couplée au puits canadien. La couverture est réalisée en toiture froide en tuiles sur plancher isolé faisant tampon thermique ventilé en été. Les menuiseries sont en bois à triple vitrage. Consommation énergétique: chauffage 10,7 kWh/m²/an ECS 5,2 kWh/m²/an en énergie non renouv. - Ventilation 13,4 kWh/m²/an.

«La petite Chartreuse» : 6 logements sociaux passifs 1ère opération de logements sociaux passifs réalisée en France RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

59 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES DPC /PROJET D'HABITAT GROUPÉ

12 RUE JULLIEN A MARSEILLE (13), PLACE DES HABEILLES

NON REALISÉ Lieu : marseille (13) Maîtrise d’Ouvrage : Habitat groupé les habeilles + PACT 13 Maîtrise d’oeuvre: Architecte: RA2 Architectes mandataire BET: Soraetec - BET béton Gaujard BET bois, SOLER BET Fluides et économie Date de réalisation : ESQ juin 2013 Coût prévisionnel des travaux : 1’800’000 € TSurface: S.U. 947 m²

3,50 3,50 3,50

3,20

6,80

9,04

TYPOLOGIE TRAVERSANTE surface totale = 75 m² T4 pièce à vivre = 30 m²

3,20

4,05

2,30

3,20

9,04

9,04

3,20

totale = 93 m² T5 surface pièce à vivre = 30 m²

4,05

2,30

3,20

N

3,50

surface totale = 75 m² T4 pièce à vivre = 30 m²

3,20

T4

2

3

T3

4

T2 5

3,50

4

EVOLUTIVITES POSSIBLES DES APPARTEMENTS

Ech 1:300

VUE DEPUIS LE HAUT DE LA RUE JULLIEN VUE 4 + 29.18 + 27.22

Le 30/10/2013

+ 26.18

R+5 + 23.93

PC6

échelle 1:4,0

R+4 + 21.22

R+3 + 18.21

R+2 + 15.51

R+1 + 12.82

RDC + 9.57

R-1 + 5.92

FACADE NORD EST

Béton matricé lasuré

3,50 9,04

2,30

3,20

Construction de 12 logements en habitat groupé (coopérative)

3,50

3,50

10,30

COUR

3,50

RUE

3,50

4,05

3,50

3,20

0

RUE

totale = 93 m² T5 surface pièce à vivre = 30 m²

3,50

Pergola bois Garde corps métal galvanisé barreaudage vertical

6/10

EVOLUTIVITES POSSIBLES DES APPARTEMENTS

RUE

10,30

COUR

RUE

T3

25/06/2013

Menuiserie bois lasure incolore Bardage vertical bois mélèze non traité

2

3

Typologies et évolutivité

Tuiles terre cuite

Grille métal galvanisé

3,50

3,50

T3

=

3,50

2,30

T1

= T5

3,50

4,05

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - RA2 n°nat. S15755 - R.A rho S02744 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE 1 76 47 11 72 tel/fax : 04 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

ESQ

Place des habeilles

9,04

3,20

9,04

3,20

3,50

2,30

6,80

COUR

3,50

RUE

3,50

4,05

9,04

RUE

totale = 61 m² T3 surface pièce à vivre = 30 m²

3,20

3,50

3,50

10,30

COUR

RUE

3,50

3,50

3,20

3,50

2,30

3,50

9,04

4,05

10,30

3,50

totale = 93 m² T5 surface pièce à vivre = 33 m²

COUR

3,50

2,30

6,80

COUR

3,50

RUE

3,50

4,05

RUE

totale = 51 m² T2 surface pièce à vivre = 30 m²

3,20

T4

5

3,50

3,50

10,30

COUR

3,50 3,50

RUE

10,30

COUR

RUE

3,50

3,20

T3

T2

3,50

2,30

3,50

4,05

RUE

surface totale = 75 m² T4 pièce à vivre = 33 m²

1

T1

= T5

9,04

RUE

/ JOUR

2,30

3,50

3,50

4,05

COUR

3,50

3,20

RUE

2,30

9,04

totale = 61 m² T3 surface pièce à vivre = 30 m²

6,80

COUR

4,05

3,20

RUE

9,04

totale = 61 m² T3 surface pièce à vivre = 33 m²

2,30

6,80

COUR

3,50

6,80

4,05

RUE

totale = 51 m² T2 surface pièce à vivre = 30 m²

3,20

3,50

2,30

RUE

4,05

COUR

T2

limite parcelle

3,50 9,04

surface totale = 51 m² pièce à vivre = 33 m²

limite parcelle

TYPOLOGIE TRAVERSANTE

3,20

RUE

2,30

3,30

COUR

4,05

limite h : 3m limite h : 3m limite h : 16 m retrait angle toiture 40 % 60°

TYPOLOGIE RUE / NUIT _ COUR / JOUR surface totale = 30 m² T1 pièce à vivre = 15 m²

L’opération consiste à construire un bâtiment mixte de logements et de locaux d’activités en R+5 pour le collectif d’habitants de la place des Habeilles. Le rez-de-chaussée comprend des places de stationnements réservées aux logements. Les locaux d’activités communs sont situés au premier étage. Le parking a été rehaussé pour cause de risque d’inondations. Le bâtiment est implanté en limite de parcelle, cette dernière étant de 378 mètres carrés, donc étroite. L’orientation est décalée par rapport à l’axe Nord-Sud, alignant ainsi la façade principale à la rue attenante. Les aménagements extérieurs opèrent une transition entre l’entrée du bâtiment et la rue. Le parti architectural est une implantation avec une volumétrie principale compacte définissant l’angle rue Jullien - rue Jouven. Le volume est parallèle à la rue Jouven avec une façade principale sur cour afin de maximiser les apports solaires du Sud Ouest. Le projet s’organise sur une volumétrie de R+3 plus deux VUE DEPUISniveaux LE BAS DE LA RUE JULLIEN d’attique : un pour des logements et un second niveau VUE 3 ouvert en toiture pour les espaces communs. Les paliers = Insertion d’accès aux logements sont prolongés par différents ET ASSOCIES ARCHITECTES espaces communs partagés qui permettent de faireRIGASSI une accroche au bâtiment mitoyen. Ces paliers seront parfois partiellement fermés par des équipements collectifs, mais la façade rue Jullien sera définie par les paliers donnant sur la cour et les coursives de distribution des logements. Ce traitement permet un jeu de filtres avec l’articulation entre l’existant et le projet, qui reprend la continuité des alignements marquant (corniche, acrotère, etc.). Ce filtre apporte de la profondeur par le jeu des plans et transparences successives et permet une transition pour un traitement de façade différent en altimétrie.

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - RA2 n°nat. S15755 - R.A rho S02744 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

Typologies et évolutivité

Ech 1:300

25/06/2013

4

10 m

61 123

9,04

ESQ

2

6/10

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


Le vivre ensemble par des espaces modulés et qualifiés On peut poser l’hypothèse que l’habitat coopératif n’est pas seulement la juxtaposition d’espaces individuels entre lesquels on circule, mais qu’il se caractérise par la présence d’espaces communs, d’espaces partagés qui apportent plus de nuances entre le collectif et l’individuel. Les halls d’entrée et les paliers de distribution des logements ont aussi la fonction de lieux de rencontres, permettant d’organiser des réunions entre voisins ou de petits moments de détente collective dans des

ESPACES PARTAGÉS

UN CHOIX QUI PERMET LES CHOIX

De la participation Pour la coopérative, Trouver le projet qui assurera au mieux la faisabilité des immeubles. Qui permettra une mise au point correspondant aux paysages du rêve et aux réalités économiques, constructives, légales, de qualité et de durabilité.

LOGEMENTS

La qualité de l’habiter dépend de l’articulation entre les différents niveau La qualification de ces transitions concerne aussi bien les espaces comm proprement dit. Sur cette base de réflexion, nous avons donc posé plusieurs hypothèses

- les espaces extérieurs en prolongement du logement doivent être qualifié l’intimité. La rencontre doit être possible, mais pas obligatoire.


A25 E2 200

CHOIX Les halls d’entrée et les paliers de distribution des logements ont aussi la fonction de lieux de rencontres, permettant d’organiser des réunions entre voisins ou de petits moments de détente collective dans des spacieux par et undes accès lumineux en façade Nord Est. Ces façades peuvent donc être qualifiées Levolumes vivre ensemble espaces modulés et qualifiés de «sociales». Bien que respectant des exigences bioclimatiques elles n’offrent pas un aspect trop fermé, bow-windows devenant balcons apportent aussi unpas visage ouvert sur l’espace public, notamment Onlespeut poser l’hypothèse que l’habitat coopératif n’est seulement la juxtaposition d’espaces indivi-le cœur d’ilotlesquels pour leson bâtiments A24 et A 28. duels entre circule, mais qu’il se caractérise par la présence d’espaces communs, d’espaces partagés qui apportent plus de nuances entre le collectif et l’individuel. Les espaces de distribution sont des lieux de croisement et suscitent donc les rencontres. Elles seront d’autant plus courantes si la qualité de ces espaces y contribue. Ils doivent doncde être spacieux, éclairés Les halls d’entrée et les paliers de distribution des logements ont aussi la fonction lieux de rencontres, naturellement, ouvertsdes en été, fermés en hiver et entrouverts reste de l’année. permettant d’organiser réunions entre voisins ou de petitslemoments de détente collective dans des volumes spacieux et un accès lumineux en façade Nord Est. Ces façades peuvent donc être qualifiées de «sociales». Bien que respectant des exigences bioclimatiques elles n’offrent pas un aspect trop fermé, les bow-windows devenant balcons apportent aussi un visage ouvert sur l’espace public, notamment le cœur d’ilot pour les bâtiments A24 et A 28.

UN CHOIX QUI PERMET LES CHOIX

ESPACES PARTAGÉS

Pour les coopératrices et les coopérateurs,

Créer un cadre de vie. Un ensemble de murs, de dalles et de façades, de pleins, de vides, d’intérieurs et d’extérieurs. Participer, sur des bases données, à faire de ces pleins et ces vides le miroir de la personnalité collective, aujourd’hui, dans un lieu appelé les Vergers. Accepter règles que l’on (ou se donner Pour les les coopératrices et se lesdonne coopérateurs, des règles que l’on accepte), celles d’un jeu qui lie les savoir-faire, lesvie. lois, normes et règlements, les Créer un cadre de moyens financiers et la palette des possibles. Un ensemble de murs, de dalles et de façades, de pleins, de vides, d’intérieurs et d’extérieurs. Participer, sur des bases données, à faire de ces pleins et ces vides le miroir de la personnalité collective, aujourd’hui, dans un lieu appelé les Vergers. Accepter les règles que l’on se donne (ou se donner Pour le projet, des règles que l’on accepte), celles d’un jeu qui lie les savoir-faire, les lois, normes et règlements, les Nous proposons comme choix des architectural de tramoyens financiers et la palette possibles. vailler sur une série de plateaux - les dalles - posées sur une série de porteurs en béton - les murs et les poteaux - qui offrent la possibilité de variantes, que ce soit en terme de tailles des logements ou en terme d’organisation de ceux-ci. L’importance et l’agencement des locaux communs Pour le projet, et collectifs - que ce soit dans les rez ou les étages - pourront être modulés en fonction des priorités et Nous proposons comme choix architectural de trades choix techniques que le travail collectif fixera. vailler sur une série de plateaux - les dalles poL’enveloppe, son aspect et ses couleurs, ont - été sées surenune série deconstructifs porteurs en- béton - lesisolés murs conçus éléments caissons et les poteaux - qui-offrent la possibilité de variantes, (paille) et vitrages permettant de positionner ses que ceetsoit termeendesuivant tailles des logements ou en vides sesen pleins le même processus terme d’organisation ceux-ci. participatif de mise aude point. L’importance et l’agencement des locaux communs Les espaces extérieurs ainsi que les accès aux bâtiet collectifs que ce lesferont rez oul’objet les étages ments et les- voies quisoit lesdans relient d’un - pourront être modulés en plus fonction «workshop» pour coller au prèsdes despriorités attenteset des futurs choix habitant-e-s techniques que le travail des de ce lieu. collectif fixera. L’enveloppe, son aspect et ses couleurs, ont été conçus en éléments constructifs - caissons isolés (paille) et vitrages - permettant de positionner ses vides et ses pleins en suivant le même processus participatif de mise au point. Pour les architectes, Les espaces extérieurs ainsi que les accès aux bâtiments et les voies qui les relient feront l’objet d’un Poser, solidement, bases travail «workshop» pour les coller au sur pluslesquelles près desleattentes collectif pourra se développer. des futurs habitant-e-s de ce lieu. Offrir un projet à la fois élaboré et adaptable par la suite. En tenant compte des exigences de la coopérative comme entité maître de l’ouvrage responsable et de ses membres comme stimulateurs6 Pactifs. Ces dernier-ère-s sont, in fine, le véritable moteur du Pour les architectes, projet. Avoir leur lieu de vie comme but de l’exercice. En restant les porteurs et porteuses du 5 savoir P Poser, solidement, lesmétier. bases sur lesquelles le travail construire qui est leur collectif pourra se développer. 2,5 P Offrir un projet à la fois élaboré et adaptable par la suite. En tenant compte des exigences de la coopérative comme entité maître de l’ouvrage respon4P sable et de ses membres comme stimulateurs6 Pactifs. Ces dernier-ère-s sont, in fine, le véritable moteur du projet. Avoir leur lieu de vie comme but de l’exercice. En restant les porteurs et porteuses du 5 savoir P construire qui est leur métier.

NON REALISÉ

Ce projet a été l’occasion de se questionner sur les typologies de l’habitat coopératif, ceci en posant quelques hypothèses: - les espaces de distributions sont des lieux de croisement et suscitent donc les rencontres. - les espaces extérieurs en prolongement du logement doivent être qualifiés différemment, pour permettre l’intimité. La rencontre doit être possible, mais pas obligatoire. - les principes sont les mêmes à l’intérieur du logement: ORGANISATION lieu de rencontre et de rassemblement de la famille, mais en qualifiant différents niveaux d’intimités pour s’adapter ORGANISATION à l’évolution de la famille et de besoins différents avec des enfants en bas âges ou des adolescent-e-s. Ces hypothèses ont conduits à différencier les façades que l’on a qualifiées de «sociales» qui donnent sur l’espace commun, des façades dites «familiales» qui sont des prolongements de l’espace privé du logement et des voisins immédiats Ce projet a également été l’occasion d’une réflexion sur les systèmes constructifs, sur la base de contraintes techniques (thermique, acoustique, incendie, mais en intégrant aussi des paramètres de choix sur l’énergie grise et l’intensité sociale se questionnant sur le mode de production. Le système porteur est assuré par des murs et poteaux béton armé qui portent les dalles d’étage et délimitent les distributions verticales. Les façades ne sont pas porteuses et passent devant les dalles pour assurer la continuité de l’isolation thermique de l’enveloppe une ossature bois de caissons isolés en bottes de paille. PALIERS A24-A25

PALIERS A24-A25

De la vie privée.

Comme son nom l’indique. Des appartements de différentes tailles, avec des parties jour et nuit bien séparées. Avec, et quelque soit leur taille, des balcons généreux qui, si on le désire, ouvrent aux autres les «cellules» personnelles et familiales.

PALIERS A28

PALIERS A28

MATÉRIAUX

COOPÉRATIVE ÉQUILIBRE

4 4

RÉALISATION DE RIGASSI ET ASSOCIÉS - RA2 3 Architectes BATIMENTS DE OLIVIER KRUMM Architecte LOGEMENTS MORTEN GISSELBAEK AU SEIN DE L’ Architecte ÉCOQUARTIER DES VERGERS RIGASSI ET ASSOCIÉS - RA2 Architectes OLIVIER KRUMM Architecte MORTEN GISSELBAEK Architecte

MARC GIRELLI Ingénieur physique et thermique du bâtiment YVES RAPPAZ Cknr ingénieurs civil ENERGYS SARL Ingénieurs CVSE

MARC GIRELLI Ingénieur physique et thermique du bâtiment YVES RAPPAZ Cknr ingénieurs civil ENERGYS SARL Ingénieurs CVSE

6P

MATÉRIAUX

4P

6P

4P

5P

- les espaces extérieurs en prolongement du logement doivent être qualifiés différemment, pour permettre l’intimité. La rencontre doit être possible, mais pas obligatoire. La qualité de l’habiter dépend de l’articulation entre les différents niveaux d’intimité et de vie collective. - les principes sont mêmes à l’intérieur du logement de rencontre et de rassemblement la faLa qualification deles ces transitions concerne aussi bien: lieu les espaces communs que l’espace dudelogement mille, mais en dit. qualifiant différents niveaux d’intimité pour s’adapter à l’évolution de la famille et de besoins proprement différents avec des enfants en bas âges ou des adolescent-e-s. Sur cette base de réflexion, nous avons donc posé plusieurs hypothèses : - les espaces jours (séjours, cuisines et certaines chambres/bureaux en prolongement du séjour) sont orientés au Sudextérieurs Ouest ou en Sud Est avec desdu prolongements extérieurs que l’ondifféremment, peut qualifier de «privés». - les espaces prolongement logement doivent être qualifiés pour permettre Lal’intimité. présence grands doit balcons – coursives apportant intimité mais également possibilité d’échanges La de rencontre être possible, mais pas obligatoire. avec les voisins directs. Ces façades peuvent donc être qualifiées de «familiales». L’orientation majoritairement Sud conduit proposer des façades très vitrées et ouvertes sur l’espace public. - les principes sont lesàmêmes à l’intérieur du logement : lieu de rencontre et de rassemblement de la famille, mais en qualifiant différents niveaux d’intimité pour s’adapter à l’évolution de la famille et de besoins - la distribution des logements estbas organisée espace de transition entre espaces jours et espaces différents avec des enfants en âges ouavec des un adolescent-e-s. nuits, de telle manière que l’entrée - ou sortie - et l’accès aux sanitaires, puissent se faire de manière autonome. Autrement dit, il n’est pas obligatoire de passer devant le séjour pour aller à sadu chambre - les espaces jours (séjours, cuisines et certaines chambres/bureaux en prolongement séjour)ou sont aux toilettes. a l’avantage de garantir et une relative autonomie pour tous, tout au de orientés au Ce Sudqui Ouest ou Sud Est avec desl’intimité prolongements extérieurs que l’on peut qualifier delong «privés». l’évolution de lade famille, en balcons taille et en âge. La présence grands – coursives apportant intimité mais également possibilité d’échanges

Portes franchies, vastesDes paliers qui se vivent Comme son nom de l’indique. appartements de comme lieux de rencontres de partages. différentes tailles, avec des et parties jour et nuit bien Des rez-de-chaussée dont l’usage aux des beséparées. Avec, et quelque soit répond leur taille, soins degénéreux la coopérative. balcons qui, si on le désire, ouvrent aux Des espaces ouverts personnelles et sociaux, d’autres partagés, autres les «cellules» et familiales. d’autres plus intimes. Un toit-terrasse accessible. Un seul sous-sol. Des salles-communes. De la vie sociale. Des immeubles qui dialoguent, partagent et se répondent. Portes franchies, de vastes paliers qui se vivent Des espaces extérieurs quietdélimitent «l’îlot Equicomme lieux de rencontres de partages. libre», tout en l’ouvrantdont sur l’usage le mail.répond Qui renforcent Des rez-de-chaussée aux bel’identité etcoopérative. tissent les liens avec l’ensemble du soins de la quartier. Des espaces ouverts et sociaux, d’autres partagés, d’autres plus intimes. Un toit-terrasse accessible. Un seul sous-sol. Des Du vivre ensemble. salles-communes. Des immeubles qui dialoguent, partagent et se réLa mise au point du projet, les mystères de la pondent. construction, la magie qui dudélimitent chantier, «l’îlot l’échange Des espaces extérieurs Equicommetout fil en rouge. La coopérative expélibre», l’ouvrant sur le mail. comme Qui renforcent rience commune. l’identité et tissent les liens avec l’ensemble du Un logement pour résultat, au sens large. Un lieu quartier. de vie. Au groupe d’ouvrir les voies. A chacun de les emprunter. Du vivre ensemble.

4P

2,5 P 2,5 P

Caricatures illustrant une volonté d’aboutir à un système évolutif de partition du logement, référence dessin A. Josic

- permettre l’évolutivité des logements, lors de la phase de conception pour caler les typologies et les tailles de logements de manière collective suivant les besoins du moment de la coopérative, mais aussi au cours de la vie des logements. La localisation des éléments de distribution et des sanitaires au centre du gabarit, ainsi qu’une trame structurelle simple, permettent une évolution des logements: les grands logements peuvent se séparer en deux logements, par ex 6 pièces devenant un 4 pièces et un 2 pièces 1/2, ou un 6 pièces ayant la possibilité de se diviser en un 5 pièces et 1 pièce indépendante avec son sanitaire pour donner de l’autonomie à un adolescent de la famille ou de la coopérative.

Caricatures illustrant une volonté d’aboutir à un système évolutif de partition du logement, référence dessin A. Josic

UN CHOIX PERMET CH

ESPACES PARTAGÉS

Le vivre ensemble par des espaces modulés et qualifiés On peut poser l’hypothèse que l’habitat coopératif n’est pas seulement la juxtaposition d’espaces individuels entre lesquels on circule, mais qu’il se caractérise par la présence d’espaces communs, d’espaces partagés qui apportent plus de nuances entre le collectif et l’individuel. Les halls d’entrée et les paliers de distribution des logements ont aussi la fonction de lieux de rencontres, permettant d’organiser des réunions entre voisins ou de petits moments de détente collective dans des volumes spacieux et un accès lumineux en façade Nord Est. Ces façades peuvent donc être qualifiées

AXONOMETRIE D’UN LOGEMENT 6 PIÈCES... de «sociales». Bien que respectant des exigences bioclimatiques elles n’offrent pas un aspect trop fermé, les bow-windows devenant balcons apportent aussi un visage ouvert sur l’espace public, notamment le cœur d’ilot pour les bâtiments A24 et A 28.

Les espaces de distribution sont des lieux de croisement et suscitent donc les rencontres. Elles seront d’autant plus courantes si la qualité de ces espaces y contribue. Ils doivent donc être spacieux, éclairés naturellement, ouverts en été, fermés en hiver et entrouverts le reste de l’année.

AXONOMETRIE D’UN LOGEMENT 6 PIÈCES...

2,5 P

4P 4P

6P

5P

4P

2,5 P

EVOLUTIVITÉ DES LOGEMENTS 6P

2,5 P

2,5 P

2,5 P

4P

4P

6P

2,5 P

4P 4P

EVOLUTIVITÉ DES LOGEMENTS

2,5 P

6P

2,5 P

4P

La mise au point du projet, les mystères de la construction, la magie du chantier, l’échange comme fil rouge. La coopérative comme expérience commune. Un logement pour résultat, au sens large. Un lieu de vie. Au groupe d’ouvrir les voies. A chacun de les emprunter.

5P

2,5 P

avec les voisins directs. Ces façades peuvent donc être qualifiées de «familiales». L’orientation majo- permettre logements, lors de latrès phase de et conception caler lespublic. typologies et les ritairementl’évolutivité Sud conduitdes à proposer des façades vitrées ouvertes pour sur l’espace tailles de logements de manière collective suivant les besoins du moment de la coopérative, mais aussi au cours de la vie des de de distribution des espaces sanitairesjours au centre du - la distribution deslogements. logementsLa estlocalisation organisée des avecéléments un espace transitionetentre et espaces gabarit, ainsi qu’une trame structurelle permettent uneaux évolution des logements: grands logenuits, de telle manière que l’entrée -simple, ou sortie - et l’accès sanitaires, puissent selesfaire de manière ments peuvent se séparer deux pas logements, par de ex 6 piècesdevant devenant un 4 pièces et un 1/2, ou autonome. Autrement dit,en il n’est obligatoire passer le séjour pour aller à 2sapièces chambre ouaux un toilettes. 6 pièces Ce ayant diviserl’intimité en un 5 pièces 1 pièce indépendante quilaapossibilité l’avantagede dese garantir et une et relative autonomie pour avec tous, son toutsanitaire au long de pour donner de de la l’autonomie un adolescent l’évolution famille, enàtaille et en âge. de la famille ou de la coopérative.

6P

2,5 P

De la la vie privée. sociale. De

RÉALISATION DE 3 BATIMENTS DE LOGEMENTS AU SEIN DE L’ ÉCOQUARTIER COOPÉRATIVE DES VERGERS ÉQUILIBRE

LOGEMENTS

DOSSIER DE RÉFÉRENCES

Les espaces de distribution sont des lieux de croisement et suscitent donc les rencontres. Elles seront d’autant plus courantes si la qualité de ces espaces y contribue. Ils doivent donc être spacieux, éclairés naturellement, ouverts en été, fermés en hiver et entrouverts le reste de l’année.

Lieu : meYrin (GE), Suisse Maîtrise d’oeuvre: Architectes : Rigassi & Associés - RA2 Architectes, Olivier Krumm - Morten Gisselbaek Architectes associés BET : Marc Girelli Ingénieur physique et thermique du bâtiment - Yves Rappaz Cknr ingénieurs civil - ENERGYS SARL Ingénieurs CVSE Coût prévisionnel des travaux : 14’607’000.- Frs Surface: SBP 7’040 m² Performances énergétiques : Bâtiments minergie P

des immeubles. Qui permettra une mise au point correspondant aux paysages du rêve et aux réalités économiques, constructives, légales, de qualité et de durabilité. De la participation Concrétiser les demandes légitimes des membres/ coopérateurs-trices, leurs désirs et leurs idéaux. SaPour la coopérative, voir poser les règles internes du jeu. Une participation naturelle, celle maître de l’ouTrouver le projet qui assurera au du mieux la faisabilité vrage. Avec les qualités et la complexité de la strucdes immeubles. ture Qui coopérative. permettra une mise au point correspondant aux paysages du rêve et aux réalités économiques, constructives, légales, de qualité et de durabilité. Concrétiser les demandes légitimes des membres/ coopérateurs-trices, leurs désirs et leurs idéaux. Savoir poser les règles internes du jeu. Une participation naturelle, celle du maître de l’ouvrage. Avec les qualités et la complexité de la structure coopérative.

... TRANSFORMABLE EN 4 PIÈCES + 2,5 PIÈCES

... TRANSFORMABLE EN 4 PIÈCES + 2,5 PIÈCES

PALIERS A24-A25

espace jour espace nuit

4P

6P

Bardage bois Parement brique façade du rez-de-chaussée façades des logements

Volet persienné orientable fenêtres de logements sauf façade Sud

5P

4P

2,5 P

2,5 P

4P

6P

local humide

ESPACES JOUR / NUIT

espace jour

VUE D’UN 4 PIÈCES DU A25

espace nuit

local humide

2,5 P

Bardage bois Parement brique façade du rez-de-chaussée façades des logements

Volet persienné orientable fenêtres de logements sauf façade Sud 4P

ESPACES JOUR / NUIT

4P

VUE D’UN 4 PIÈCES DU A25

ORGANISATION

2,5 P

6P

2,5 P

De la vie privée.

4P

Comme son nom l’indique. Des appar différentes tailles, avec des parties jour séparées. Avec, et quelque soit leur balcons généreux qui, si on le désire, o autres les «cellules» personnelles et fam De la vie sociale.

PALIERS A28

Concours sur invitation (Mandat Etude Parallèle) par la coopérative Equilibre pour un projet de 70 logements coopératifs dans l’éco-quartier des Vergers RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

63

NON RÉALISÉ

Du vivre ensemble.

La mise au point du projet, les mys construction, la magie du chantier, comme fil rouge. La coopérative com rience commune. Un logement pour résultat, au sens lar de vie. Au groupe d’ouvrir les voies. A chacun prunter.

MATÉRIAUX

123

COOPÉRATIVE ÉQUILIBRE RÉALISATION DE 3 BATIMENTS DE LOGEMENTS AU SEIN DE L’ ÉCOQUARTIER DES VERGERS RIGASSI ET ASSOCIÉS - RA2 Architectes

4

MARC GIRELLI Ingénieur physique et

Portes franchies, de vastes paliers qu comme lieux de rencontres et de partag Des rez-de-chaussée dont l’usage répo soins de la coopérative. Des espaces ouverts et sociaux, d’autre d’autres plus intimes. Un toit-terrasse accessible. Un seul so salles-communes. Des immeubles qui dialoguent, partage pondent. Des espaces extérieurs qui délimitent libre», tout en l’ouvrant sur le mail. Qu l’identité et tissent les liens avec l’en quartier.

6P

5P

2,5 P

es

es 4P

lo


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : DIE (26) Maîtrise d’Ouvrage : SCI l’Hommet Maîtrise d’oeuvre: Architecte: RA2, Gaujard Technologie BET structure bois, Diptyque economiste, ADF BET fluides Date de réalisation : 2014-2015 Mission : APS à DPC L’opération consiste à construire trois bâtiments distincts accueillant huit logements pour la SCI de l’Hommet. Ils s’accompagnent d’annexes communes telles qu’ateliers, local vélo, et salle commune. Le bâtiment vise à une forte performance thermique grâce à une enveloppe isolée en paille enduite et une structure en ossature bois.

DPC /PROJET D'HABITAT Les bâtiments s’alignent le long de la route en partie nord de la parcelle. L’accès et GROUPÉ les stationnements délimitent une zone publique et une zone semi privée de jardins L'HOMMET A DIE (26), SCI L'HOMMET potagers et de loisirs au sud. Ils offrent une façade nord uniforme côté rue et des façades sud très vitrées pour bénéficier des apports solaires et des protections en été. Les constructions sur deux niveaux se situent en bas de la pente naturelle du terrain, et la construction de plain pied se situe plus en hauteur. Cela permet de créer une ligne de faîte régulière. Les annexes sont en continuité de la route et permettent d’isoler les flux automobiles de la place commune aux logements. Les bâtiments s’implantent sur un vaste terrain arboré en conservant au maximum les plantations existantes et ajouter des espèces avec la phytoépuration. + 448.80

Toiture pente 33 % tuiles canal

Menuiserie bois

7.10

7.80

Toiture végétalisée pente 3% sur sas/cellier

Garde-corps métal Bardage bois non traité

T.N. SAS /CELLIER A3

Ecodomeo

Bat. A Façade Nord

ca2

Ecodomeo ca1

Enduit à la chaux blanc / ocre

A1 SAS /CELLIER

vers A2

Habitat groupé

65 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.5 REHABILITATIONS Programmes mixtes

67 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Saint Quentin Fallavier (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de Saint Quentin Fallavier Maîtrise d’oeuvre : Architectes : Rigassi & Associés Architectes mandataire, INGE-PLAN BET Structure, ADF BET Fluides, IDE 2 Projet économiste. Dates de réalisation : Esq juillet 2014, Chantier courant 2016, livraison fin 2016 Coût prévisionnel de l’opération : 995’000 € HT Surface hab. : 385 m²

Le projet regroupe une association de chasse et le musée de la vie rurale, ainsi qu’une salle hors sac et salle pédagogique. L’ensemble des espaces s’articulent autour d’un hall central toute hauteur permettant à tous les usagers d’accéder aux différents éléments du programme, tout en garantissant indépendance et intimité à chaque groupe d’usagers. Le principe général du projet est de mettre en évidence les éléments patrimoniaux du bâtiment existant, en particulier ses matériaux. Le projet vise à s’inscrire dans la logique constructive initiale en ré-utilisant ou en réinterprétant les savoirs constructifs originels. Le pisé et le bois, traditionnellement mis en oeuvre par les charpentiers seront mis en évidence et les interventions nouvelles seront l’occasion de développer une utilisation rappelant la simplicité et la robustesse de l’existant : des matériaux simples, mais traités bruts de manière à valoriser les savoir-faire et en adéquation avec les nouveaux usages liés à la vie rurale et à la chasse. Usages qui nécessitent aussi robustesse et simplicité, sans pour autant négliger la finesse des détails, rendant visibles les éléments constructifs et les matériaux premiers et réduisant les éléments de second-oeuvre. Ainsi, la présence du musée offre des éléments important à l’identité du lieu, car elle met l’accent sur l’intérêt porté à la culture des Métiers et au travail de la matière, illustrés par l’atelier et la collection d’engins agricoles. Le parti est donc d’associer ces matériaux (terre, pierre, bois) à ceux, plus récents, qui sont relatifs aux usagers notamment l’acier brut ou pré-patiné, rappelant la collection du musée (mécanique, tôlerie).

Restructuration d’un ancien corps de ferme en pisé en locaux associatifs RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

69 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

FACADE EST -20,49

-24,02

-24,68

-27,92

-32,20

-32,64

70

FACADE NOR

123

-20,49

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


RD

DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Cras(38) Maîtrise d’Ouvrage : Mairie de Cras Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 mandataire BET Structures : SORAETEC Économiste: DIPTYQUE BET Fluides : ADF Date de réalisation : Livrasion décembre 2016 Coût de l’opération : 410’000€ HT Principales dispositions : Réhabilitation de la mairie école et création de deux logements en étages

Ce projet de restructuration et d’extension du bâtiment Mairie / Ecole repose sur une volonté de la commune de moderniser et d’adapter leur édifice type Jule Ferry à leurs nouvelles contraintes. Ainsi, à ce stade du projet, il a été proposé au maître d’ouvrage différents scénarii d’aménagement et d’organisation afin qu’il choisisse le projet répondant au mieux à ses besoin et usages. Vers T3 Combles 62 m²

ESQUISSE RESTRUCTURATION DU BATIMENT MAIRIE ECOLE CRAS (38), MAIRIE DE CRAS

Accés logement 22,9 m²

Le projet a été élaboré autour de 3 phases : la restructuration à minima de la mairie et la création des sanitaires de l’école, la création des logements et enfin l’extension de l’école. T2 50 m²

T2 53 m²

T2 51,5 m²

Plan R+1

Il repose sur la conservation du volume de la mairie afin de réduire autant que possible les interventions et les coûts en phase 1 et 2, puis en une extension épurée en phase 3.

Vue projet à long terme, ouvertures type 1

Local rangement 10 m²

Principes du projet : Salle de classe 65 m²

Vue projet à long terme, ouvertures type 2

· Conservation du volume principal de la mairie, Lors de la deuxiéme phase de projet la construction de l'extension de l'école se fait à la place de l'ancien préau démolit. L'accès à l'école se fait à droite du bâtiment sans travaux en phase 1. tandis que l'accès au logement est conservé et séparé de la mairie et de l'école. · En l’attente de la phase 3, conservation des usages Phase 2: 1 - Rénovation du logement et restructuration en plusieurs 2 - Aménagement des combles sans création de nouveau volume 3 - Extension de l'école · Volume simple et compact de l’école Avantages : - Emplacement bibliothèque et sanitaire intérieur de l'école interchangeables - Seconde extenstion possible · Salle du conseil traversante, en plus d’être - L'extension offre plus de surface au logements lumineuse elle conservera son lien avec la cour Inconvénients : Plan RDC - Démolition du préau de l’école. Le 22/07/2014 Extension coté école Phase 2 · Des performances énergétiques et N environnementales afin d’améliorer le confort Travaux a effectuerdes RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES échelle 1:200, 1:100, 1:3,0, 1:3,2 07 échelle 1:200 usagers. Archives 7 m²

Accés logement 15 m²

Sanitaires Ecole 21 m²

Bureau maire 14 m²

Secretariat 10,5 m²

Sanitaires Mairie 9 m²

Restructuration du bâtiment mairie école CRAS (38), Mairie de Cras

0,5

1

2

3

N

Bibliothèque 18,5 m²

Hall Mairie 18 m²

1

0,2

Hall Ecole 22,5 m²

Salle conseil 60 m²

2

3

4

5

7 11

10

71 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Tramolé (38) Maîtrise d’ouvrage : Commune de Tramolé Maîtrise d’oeuvre : Architectes : Rigassi & Associés Architectes mandataire, Landfabrik Architecte Paysagiste, BET ICS BET STRUCTURE, ADF BET Fluides, IDE 2 Projet économiste. Dates de réalisation : Esq mai 2013, livraison février 2016 Coût prévisionnel de l’opération : 647’000 € HT Surface hab. : 333 m²

leur restructuration et l’intégration de la bibliothèque communale dans le bâtiment. Ce projet a donné lieu à l’élaboration de plusieurs scenarii afin que le maître d’ouvrage puisse choisir le projet le mieux adapté à ses futurs usages

L’école de Tramolé était localisée dans le même bâtiment que la Mairie. Elle a été transférée dans un bâtiment neuf dans le cadre d’un regroupement pédagogique. Ce transfert a libéré des locaux permettant d’envisager

Le travail s’est engagé par la réalisation de plusieurs scénarios présentant divers plans avec plusieurs hypothèses de restructuration des locaux. Une des questions principales a été de déterminer qui de la Mairie ou de la bibliothèque allait se positionner côté rue (aile Est) ou côté sud face au parvis et à la cour. Des travaux thermiques ont été réalisés : isolation, des murs et combles, mise en place d’une ventilation double-flux pour la partie mairie Les stationnements sont positionnés au Nord permettant ainsi un accès direct aux logements dissocié des accès Mairie et Bibliothèque. 243

+9.79

Isolation des combles laine de roche ép. 30 cm

18

30

+6.99

+6,65 2 Toiture

La cour est réaménagée avec une aire de jeux pour les petits et une surface végétale qui encadre la salle des mariages / salle des conseils, qui se retrouve ainsi au calme avec vues sur un écrin de verdure. Enduit épais 1cm Isolant polystyrène 16 cm Maçonnerie 40cm

4

D03

14 m2

45

35

35

+3,85 1 Etage

Sanit.

Faux plafond démontable type 1

Isolation interieure 15 cm + BA 13

5

Bureau

280

LOGEMENTS

Isolation coupe feu 1h laine de roche

Faux plafond plâtre type 2

Création d'une rampe d'accès

PI4

+0,10

Dalle existante 30 cm Chape existante 7 cm carrelage existant 2 cm Plaque de désolidarisation 5 mm Parquet collé sur champ, 25 mm

±0,00

30

AA

SANITAIRES

PI4

±0,00

15

±0,00 0 RDC

60

ARCHIVES

300

ACCES LOGEMENTS

21 m2

310

251

Grille d'aération circulaire

Courette anglaise

Isolation CF 1h sous face de dalle, plaque de plâtre

Création d'une jardinière

-1.00

-1,11

CAVES

203

LOCAL CHAUFFERIE

Caniveau d'évacuation

-2,30 -1 Sous sol

Ménage 3 m2

-2,30

Niveau 0 = NGF 469,49

COUPE AA Bureau des adjoints

Bureau du maire

9 m2

17 m2

Archives

+9,79

8 m2

Tisanerie

Conseil

Lecture

65 m2

30

Enduit épais 1cm Isolant polystyrène 16 cm Maçonnerie 40cm

Faux plafond Plaque de plâtre type 1

LOGEMENT 2

LOGEMENT 1

M5

Isolationlaine de roche CF 1h sous toute la surface des logements

Isolation des combles laine de roche ép. 30 cm

+3,85

Réseau de chauffage

Isolation intérieure laine de verre ép.15 cm+ BA 13

plaque inox vissée sur contremarche

Ancrage dans la maçonnerie

30

36

35

Faux plafond Plaque de plâtre type 2

Faux plafond Plaque de plâtre type 2

223

SALLE REUNION ASSOCIATION

BUREAU DU MAIRE

SALLE SOCIO EDUCATIVE

A TRAMOLE (38) COMMUNE DE TRAMOLE

3

CAVE

Isolation Coupe Feu 1h Plaque de plâtre

203

197

40 MONTEE DE CROIX CHEVALIER 38300 TRAMOLE TEL : 04 74 92 00 07 FAX: 04.74.92.00.07 commune-de-tramole@wanadoo.fr

±0,00

17

±0,00

310

310

310

28

±0,00

232

288

308

+0,10 30

+0,10

Isolation Coupe Feu 1h Plaque de plâtre

Version 4 B5d2 : Mairie côté jardin et bureaux regroupés - Bibliothèque côté rue Logements nord + modification par escalier 1/4 tournant

RESTRUCTURATION DE LA MAIRIE / ANCIENNE ECOLE

MAITRE D'OUVRAGE COMMUNE DE TRAMOLE

351

338 288

±0,00

CIRCULATION LOGEMENTS

BIBLIOTHEQUE

Nouveau parvis béton jardinière ±0,00 0 RDC

30

Faux plafond Plaque de plâtre type 1

Escalier bois

Ravalement façade

Isolation sur sol existant: Dalle existante 30 cm Ragréage du sol 2 cm PU 5cm Chape sèche 10 mm Parquet collé sur champ 25 mm

713

5

Faux plafond Plaque de plâtre type 1

5

46

5

705

665

21 30

35

35

plaque inox vissée sur contremarche

Faux plafond Plaque de plâtre type 1

AA

Sortie VMC créée

Peinture 280

280

Peinture

+3,85 1 Etage

+6,64

18

18

+6,65 2 Toiture

35

96 m2

13 m2

37

17 m2

Sanitaires

29

Accueil Attente Infomation

5

15 m2

50

7 m2

Secretariat

30

Isolation des combles laine de roche ép. 30 cm

Copieur Archives

LOCAL CHAUFFERIE

-2,30 -1 Sous sol

MAITRISE D'OEUVRE

ARCHITECTE MANDATAIRE Paysagiste RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES LANDFABRIK 14 RUE GENISSIEU - 38000 GRENOBLE TEL / FAX 04 76 47 11 72 CONTACT@RIGASSI-ARCHITECTE.COM

ÉCONOMISTE IDE DE PROJET

ZAC GRENOBLE AIR PARC 38590 SAINT ETIENNE DE SAINT GEOIRS TEL: 04 76 55 55 05 FAX : 04 76 65 78 05 fgauthier@ide2projet.fr

CHEMIN DES TRAVERS - 38470 ST GERVAIS TEL 09 53 88 08 65 CHENEAU.DIDIER@FREE.FR

BET FLUIDES Agence des Fluides

CENTRE COMMERCIAL DU CHATEAU RUE MASSENET - 73160 COGNIN TEL 04 79 69 80 09 FAX 04 79 69 10 01 jm.bremu@adf.coop

BET VRD TRACES

1 Allée du pas de l'ane 38690 Le Grand Lemps TEL: 09.75.21.50.24 contact@traces-bet.com

PLANS ARCHITECTE Commune de Tramolé 40, montée Croix Chevalier 38 300 TRAMOLE

Restructuration de la mairie/ancienne école & aménagement des espaces publics

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - RA2 n°reg rhoS02744-nat. S15755 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 contact@rigassi-architecte.com

Plan RDC final

ech 1/100

Niveau 0 = NGF 469,49

7

PROJET Coupes AA / BB

COUPE BB

Restructuration de la Mairie, l’aménagement des espaces publics adjacents et étude de faisabilité de construction de logements locatifs communaux SYNTHESE DIAG - ESQ

06/08/2013

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

ECHELLE :

1/50

INDICE : 0

DATE :

07/03/2014

DESSIN :

DATE :

MODIFICATIONS :

4.1 PRO

73 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Valjouffrey (38) Maîtrise d’Ouvrage : Mairie de Valjouffrey Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 mandataire Architecte paysagiste: Atelier Verdance BET Structures : BATISERF – Économiste: DIPTYQUE Date de réalisation : concours 2010, études 2010-11, chantier 2012, livraison Centrale 2012 - Scierie 2014 Coût de l’opération : 200’000€ HT Honoraires : 16% base + EXE

Notre approche est de considérer le respect patrimonial non seulement comme une image à conserver, mais surtout comme des cultures constructives à comprendre et à promouvoir. Ceci car il apparaît maintenant de manière de plus en plus légitime que les techniques du bâti ancien ont fait non seulement leur preuve du point de vue de la pérennité, mais aussi du point de vue de leur soutenabilité de par l’utilisation de ressources locales aux impacts environnementaux faibles et de par la valeur culturelle ajoutée qu’apporte ces techniques valorisant les savoir-faire et la singularité des identités culturelles.

Principales dispositions : Restauration des parties bois avec bois de la commune débité localement par une scierie foraine.

L’appréhension de la question constructive alimente la réflexion muséographique future autour des ressources locales (le bois) mais surtout le lien entre procédés de transformations et techniques constructives… Le projet de confortement et de muséographie est envisagé en utilisant le bois local transformé par une scierie foraine installée sur place. Pour le traitement paysager des abords les propositions intègrent des aspects environnementaux mais également des aspects culturels, en nous interrogeant sur des questions d’identité, et de spécificités culturelles, permettant d’envisager un projet dans sa durée où les matériaux et solutions constructives vont de soi dans le contexte et peuvent se remplacer avec les ressources du lieu, se jouant de la temporalité du projet.

Projet de sauvegarde et de restauration de la scierie et de l’usine hydroélectrique du site des Ségoins et aménagements des abords RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

75 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Montseveroux (38) Maîtrise d’ouvrage : OPAC 38 Communauté de Communes du Territoire de Beaurepaire Maîtrise d’oeuvre : Architectes : Vincent Rigassi mandataire & HQE Les Pressés de la Cité associés BET : Batiserf structure, Nicolas fluides, Dyptique économiste Dates de réalisation : concours 2009 chantier oct. 2010 à juillet 2012 Coût de l’opération : 729’000€ HT Surface : SHON 593 m² Honoraires : 12% yc EXE & OPC V. Rigassi 39’817€ HT - 40,1 % du total MOE Performances énergétiques THPE -40% RT 2005 Aspect environnemental murs en pisé, dalles bois, isolation répartie perlite & cellulose

Cette réhabilitation d’une ferme en pisé en site classé a été menée dans une approche patrimoniale et environnementale. L’approche a été d’avoir une interprétation contemporaine des logiques et systèmes constructifs au regard des principes structurels (stabilisation des murs pisé par des dispositifs de charpente: planchers et toit) et des fonctionnements hygrothermiques (murs à «capillarité continue» avec isolation intérieure cellulose et correction thermique extérieure: pouzzolane et chaux) pour une performance THPE. L’aspect énergétique est complété par l’installation d’une chaufferie bois déchiqueté collective. La transformation en logements a nécessité le percement de nombreuses ouvertures dont le parti retenu est de conserver des proportions d’ouvertures identiques aux ouvertures existantes selon une composition aussi régulière que possible. Leur traitement donne une lecture différenciée entre les ouvertures existantes, reprises à l’identique, peintes et en 2 vantaux avec traverses et des volets plats de type «dauphinois». Les ouvertures nouvelles sont elle traitées en un seul vantail en bois lasuré et des volets traités de manière contemporaine par un cadre en acier galvanisé supportant des lames de bardage bois ajouré. Dans le hall d’entrée, les murs existants en galets et en pisé ont été laissés apparents pour témoigner du mode constructif traditionnel et du savoir faire local. Ainsi, cette réhabilitation a permis à la fois la sauvegarde d’un bâtiment représentatif de l’histoire villageoise et la mise en valeur du patrimoine rural, souvent peu considéré et démoli.

Réhabilitation d’un bâtiment communal en pisé pour l’aménagement de 5 logements & 4 locaux d’activités RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

77 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : 2 rue Berlioz - 38320 POISAT (38) Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Poisat Maîtrise d’oeuvre : Architectes : Amplitude, Architecte mandataire; V. Rigassi Architecte Associé. BET : CEBEA BET Béton, ADF BET Fluides, Diptyque Economiste. Dates de réalisation : Livré Mars 2012 Coût de l’opération : 1’250’000 € HT Surface : SHON : 1041 m² Honoraires : 150’000€ HT

énergétiques qui visent un niveau THPE: - à l’aplomb du balcon, une façade rideau pour la crèche associant amélioration thermique, à un traitement de façade permettant de ménager un interstice intéressant pour la crèche (jardin d’hiver, loggias, «coins lecture et jeux», etc.) et apportant une nouvelle lecture de la façade sud en mettant en valeur l’angle arrondi, tout en laissant deviner la structure d’origine en filigrane derrière ce rideau tramé.

Le parti de la restructuration est de mettre en évidence les éléments marquants de l’existant: la courbe marquée par l’aplat continu du balcon de l’étage et les ouvertures de tailles identiques et tramée régulièrement. Les interventions répondent aux attentes de performances 46,37 6,27

1,80 1,50

2,13

1,49

1,49 1,50

1,13

1,13

22,33

1,05 1,40

2,12

1,05 1,40

2,45

1,05 1,40

2,45

1,05 1,40

2,44

5,20

1,67 1,40 49 1,60

1090

10 1,19

3,74 10

60 10 60 Hotte

1,83 10 4,13

31.30m²

10

140

3,80

10

3,21

Bureau

BZ

49

49

Etagere

Bureau

3,66

Etagere

Bureau

n°11 T1BIS

18.90m²

25

3,33

49

Hotte

2,63

24.15m²

10

3,33

Etagere

Bureau

n°10 T1

16,79

30.80m²

10

Hotte

4,66

n°9 T1

4,75

10 6,11

3,69

1,40 2,30

4,56

5,31

20

82

Etagere

49

Etagere

Bureau

Ta Ch b/ vt

Bureau

10

2,51

b/ Ta vt Ch

Bureau

n°8 T1

b/ Ta vt Ch

Etagere

10

10,57

10

98

1,50 1,40

65

2,03

10

25.10m²

10

3,33

b/ Ta vt Ch

Etagere

24.55m²

10

3,37

b/ Ta vt Ch

1,74 1,40

n°7 T1

25.00m²

25

3,49

b/ Ta vt Ch

b/ Ta vt Ch

49

n°6 T1

18.50m²

25

4,36

2,00

2,80 65

1,69

Hotte

1,85

n°5 T1

21.30m²

10

4,36

n°12 T1BIS

10 98

10

10 90

25

1,83

10

n°4 T1

2,46

21.30m²

10

10

1,78

5,41

5,41

1,74 1,40

23.30m²

5,31

1 2, ,49 30

Hotte

Hotte

65

n°3 T1

140

1,53 1,37

10

10 1,60

1,59

9,08

10

Hotte

Hotte

98

49

2,10 1,50

65

Bureau

2,15

1,19

10

Ch Ta vt b/

BZ

65

10

2,80

95

2,04

10

1,68

10 1,60

3,17

1,25

10

10

10 1,36

82

2,19

10

7,13

10

90 1,15

2,39

10

Hotte

Hotte

10 10 1,50

12,44

10

Circulation 86.10m²

14,09

1090

Pt d'eau/Mén. 1.95m²

80

Hotte

10

10

4,74

2,00

n°2 T1

Bureau

3,31

94

6,29

25 2,18

25

3,48

10 1,50

10

Etagere

3,64

1,05 1,40

2,46

Etagere

10

10

9,76

49

9,98

25

3,93

1,49 1,40 16,79

4,25

10

10 1,47 BZ

1,02

Terrasse 29.45m²

Bureau

Hotte

1,37

1,05 1,40

2,56

7,47

1,87

Etagere

Ch Ta vt b/

3,42

29.20m²

Ch Ta vt b/

1,02

1,05 1,40

2,35

1,13 2,30

2,48

Bureau Animatrice 12.00m²

25

2,30 37

n°1 T1BIS

5,09

140

3,22

10

3,17

1,70

10

6,01 1,49 1,50

Espace de vie collective 63.30m²

1,05 1,40

2,45

2,43

2,22

49

2,01

2,51

1,49 1,50

1,44

5,20

16,75 1,49 1,50

1,15

- toujours à l’aplomb du balcon, des serres à l’entrée des logements personnes âgées contribuent aux apports thermiques passifs et font sas avec entrée latérale à la façade, ménageant ainsi une distance par rapport à la rue en apportant de la lumière en faisant filtre pour assurer l’intimité des séjours. - à l’étage une casquette faisant bandeau pour assurer la protection solaire estivale des logements de la maison relais. Cette casquette souligne aussi l’horizontalité du bâtiment et la courbure de l’angle sud ouest. L’ensemble du bâtiment est isolé par l’extérieur.

2,30 11,31

1,40 2,30

42

1,90

2,10 2,30 2,94

42

2,10 2,30

1,62

1,30 46,37

2,10 2,30

2,10 2,30

1,20 14,71

2,10 2,30

1,30

90

42

2,10 2,30 2,94

42

2,10 2,30

1,06

2,10 2,30

1,28 8,14

1,60

1,02

Réhabilitation d’un bâtiment communal : Maison Relais 12 logements 3 logements séniors + crèche 20 places 45,35

13,32

40

1,05 1,45

2,44

1,05 1,45

2,45

1,05 1,45

2,35

1,05 1,45

2,56

1,05 1,45

2,46

1,05 1,45

94

3,25

25

25

6,20

4,47

2,52

GARAGE 19.20m²

BUANDERIE (Oiseau bleu) 11.2 m²

25

2,37

ECS

2,85

1,10 15

90 2,10

10 1,60 2,10 2,00

40

OFFICE DE RECHAUFFE

4,73 DORTOIR 1 4 lits, 11.6 m² Imposte

Rangement (Oiseau bleu) 9.30m² 2,96

Garage vélos 9.30m² 10

2,96

9,80

10

6,31

3,15

EP

25

10

15

3,81

Imposte

4,53

Local poubelles 7.6 m²

CHAUFFERIE 9 m²

r

49

,09

1,65

EP

,62 ,55

Point d'eau

15

LIVRAISON

22,33

13,32

2,47

2,08 1,55

4,57

2,46

59 90 1,45 2,60

10

9,70

1,16

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES 3

79 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Valjouffrey (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Valjouffrey Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : Vincent Rigassi Date de réalisation : 2013 Coût de l’opération : 16 150€ HT

Principales dispositions : Prolongation reprise de la couverture en ardoise par l’intermédiaire de consoles bois sur une écriture identique à l’existant.

Extension de toiture du bâtiment mairie / salle des fêtes

80 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Principales dispositions : Réhausse de la toiture de la mairie, requalification de l’entrée, nouvelle composition de façade, réagencement intérieur.

Lieu : Mizoën (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Mizoën Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 Date de réalisation : Consultation des entreprises 2017 Coût de l’opération : 173 000€ HT

Rénovation des combles de la mairie et du four communal

81 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES NON REALISÉ Lieu : Val-Maraval (26) Maîtrise d’ouvrage : Ecole de la Nature et des Savoirs Maîtrise d’oeuvre : V. Rigassi architecte mandataire Dates de réalisation: Etudes phase 1: 2008-2009 phase 2 : juin-oct 2011 Coût des travaux : 1’200’000 € TTC Surface : SHON 700 m² Principales dispositions : progression de l’intime au collectif / espaces d’entre-deux par des jeux de recoins et Foyer niv. 3 d’entrelacs dans une continuité visuelle et spatiale Foyer niv. 2

Foyer niv. 2

Situé à 1300m d’altitude, ce site se structure autour d’un bâti ancien, d’une surface de 860m2 sur trois niveaux. Il a Cuisine à vivre été acquis, par un collectif, pour laPièce réalisation d’un lieu de Coupe CC formation et de recherche pour une (re)mise en relation de l’homme dans un milieu naturel.

Dans un site comme celui de La Comtesse, l’accueil doit se baser sur la qualité du lieu, il comporte une certaine frugalité en adéquation avec le contexte, mais avec le luxe des vues et des relations entre l’intérieur et l’extérieur. Cette interpénétration entre intérieur et extérieur se poursuit dans le bâtiment dans lequel l’enjeu est à la fois de trouver une réponse fonctionnelle en terme de construction et d’usage, mais aussi suggestive en terme d’imaginaire, de forme et aussi d’usages, comment tourner cette complexité en jeux, en cheminements labyrinthiques non perturbateurs mais plutôt suggestifs en découvertes et en variétés. Luxe d’une mise en situation surprenante à tout point de vue. Néanmoins, tant la splendeur du lieu que l’aventure collective, peuvent nécessiter la possibilité de replis, d’où une organisation des espaces qui se base sur la transition des ambiances, allant de la variation thermique à des intensités diverses de lieux collectifs et intimes. Les trajets entre ces différentes densités sont multiples et variables, au gré des humeurs, des envies, des hasards, des détours…

Foyer niv.3 Foyer niv.2-3 Chambre ou cabines niv.2

Bureau

Niveau 2

Entrée

Demi niveau 2-3

Pièce à vivre Cave

Atelier

Coupes projet

Coupe AA

Niveau 3

Echelle : 1/200e Lieu d’hébergement et de formation Octobre 2011 Ecole de la Nature et des Savoirs

VINCENT RIGASSI - ARCHITECTE DEAUG n°reg 3997-nat. 47374 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

NON RÉALISÉ

83 123


1.6 REHABILITATIONS de logements

85 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Grenoble (38) Maîtrise d’Ouvrage : Actis Maîtrise d’oeuvre: Architecte: RA2 mandataire BET Fluides : Adret, Economiste ; Diptyque, BET structure : Soraetec, BET amiante : JPS conseil Date de réalisation : PRO mars 2017 Coût prévisionnel des travaux : 4 011 000 HT€ TSurface: 10 660 m² SHAB Nature de la mission exécutée : BASE + EXE + OPC

Le principal enjeu de cette réalisation a été la gestion des travaux en site occupé, notamment du fait du changement des colonnes d’eaux usées qui nécessitent coordination et une bonne concertation avec les locataires.

Le projet lancé par ACTIS s’inscrit dans un programme global de réhabilitation et d’amélioration thermique visant la performance BBC rénovation et le label Patrimoine & Environnement. Ce projet de réhabilitation est similaire au projet rue Henri Duhamel présenté précedemment. Situé dans le même quartier, les bâtiments ont été construits pour les jeux olympiques d’hiver de Grenoble en 1968. Le projet respecte la charte architecturale et urbaine qui cadrent les interventions actuelles. Les principaux travaux se répartissent en trois catégories: - les travaux énergétiques: isolation thermique de l’enveloppe (façades, couverture, soubassement, menuiseries) - les travaux relatifs à la certification Patrimoine & Environnement: remise en conformité, notamment réglementation incendie (désenfumage), qualité d’usage avec un dispositif de fermeture coulissante des loggias s’inscrivant dans la charte architecturale et enfin confort acoustique et conformité électrique. - les travaux complémentaires : qui visent essentiellement à traiter des éléments vétustes: remplacement des différentes colonnes fluides, mise à neuf électricité ou sanitaires et système de comptage détaillé du chauffage

Réhabilitation thermique et énergétique de 106 logements sociaux BBC

87 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Grenoble (38) Maîtrise d’Ouvrage : ACTIS Maîtrise d’oeuvre: Architecte: RA2 mandataire BET: Adret BET Fluides, Diptyque économiste, Echologos Acoustique, IBSE OPC Date de réalisation : 2012 - 2015 Coût des travaux : 3’041’000 € HT TSurface: Surf. Hab. : 7834 m² Les bâtiments ont été construits pour les jeux olympiques d’hiver de Grenoble en 1968. Le quartier a été conçu afin de pouvoir être converti en quartier d’habitation après les jeux. L’architecte M. Novarina est le concepteur du plan directeur du quartier et lds bâtiments. La Ville de Grenoble a établi une charte architecturale et urbaine pour cadrer les interventions actuelles. Le projet lancé par ACTIS s’inscrit dans un programme global de réhabilitation et d’amélioration thermique visant la performance BBC rénovation et le label Patrimoine & Environnement. Les principaux travaux se répartissent en trois catégories: - les travaux énergétiques: isolation thermique de l’enveloppe (façades, couverture, soubassement, menuiseries)

- les travaux relatifs à la certification Patrimoine & Environnement: remise en conformité, notamment réglementation incendie (désenfumage), qualité d’usage avec création de vide ordures extérieurs permettant le tri ou un dispositif de fermeture coulissante des loggias s’inscrivant dans la charte architecturale et enfin confort acoustique et conformité électrique. - les travaux complémentaires : qui visent essentiellement à traiter des éléments vétustes: remplacement des différentes colonnes fluides, mise à neuf électricité ou sanitaires et système de comptage détaillé du chauffage Le principal enjeu de cette réalisation a été la gestion des travaux en site occupé, notamment du fait du changement des colonnes d’eaux usées qui nécessitent coordination et une bonne concertation avec les locataires. Pour ceci un guide locataire a été réalisé présentant les travaux sous forme imagée et chronologique, complétée par la réalisation d’un logement témoin en début de chantier, ainsi que des réunions d’information préalable et enfin en assurant des permanences (2 fois/mois) dans le logement témoin.

Réhabilitation thermique et énergétique de 88 logements sociaux BBC

Enduit minéral Polystyrène 16cm Profilé métallique

Baguette couvre joint Menuiserie existante en tunnel Polystyrène Joint mousse fond de joint

Profil d'arrêt

Joint pompe silicone

Volet roulant

Menuiserie

Joint mousse fond de joint CPL Joint pompe silicone Etancheite à l'air entre le gros oeuvre et ancien dormant Profilé métallique

Polystyrène 16cm Enduit minéral

Cornière PVC

Menuiserie existante en tunnel Dépose profilé métallique existant

Mur béton existant

89 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : UGINE - La Montagnette (73) Maîtrise d’Ouvrage : OFFICE PUBLIC D’HABITAT D’UGINE (OPH) Maîtrise d’Oeuvre : Architectes : RIGASSI & ASSOCIES ARCHITECTES, mandataire; BET : ADF Fluides, Etudes Fluides/ DIPTYQUE, Economiste/SORAETEC, BET Béton. Date de réalisation : 2012 - 2015 Cout des travaux : 1 930 000€ HT Surface: 2088 m² Nature de la mission exécutée : BASE + EXE + OPC

L’objectif général de ce projet de laboratoire, porté par la DREAL, est de mettre en œuvre un projet expérimental de réhabilitation thermique sur des logements sociaux individuels groupés. Un bouquet de travaux dit «de base» a été développé permettant l’atteinte du niveau BBC sur l’ensemble des logements. A cela s’ajoute des travaux complémentaires de mise en sécurité électricité, calibrage réseau de chauffage, remplacement des revêtements sols et murs abîmés dans les logements. Les travaux se feront en milieu occupé, ce qui impose une limitation des nuisances, une organisation des travaux en tenant compte de la sécurité des occupants et des installations constantes qui devront fonctionner. Le projet se base sur trois bouquets de travaux différents. Le premier bouquet représente les variations sur les paramètres ayant le plus d’incidences sur l’architecture, les usages et les aspects environnementaux. Nous proposons une solution d’ITE en fibre de bois en remplacement du

polystyrène, et aussi une solution un peu «maximaliste» avec isolation paille, poêle bois et capteurs solaires dont les calculs thermiques montrent un gain de plus de 50 % par rapport à la solution de base et s’approchant d’une solution passive avec matériaux de circuits courts et à très faible énergie grise et avec la participation des locataires pour la pose des bottes dans uns structure bois encadrée par un charpentier. Nous faisons également varier la position des menuiseries extérieures posées soit «traditionnellement» en rénovation u nu intérieur, soit au nu extérieur réduisant les ponts thermiques. Dans une barrette nous créons aussi des sas bioclimatiques à l’entrée des logements. Le second bouquet est au contraire une combinaison jouant principalement sur les équipements: chaudière bois, VMC simple flux, double flux classique ou innovante dite «décentralisée». Le troisième bouquet est l’application du programme envisagé permettant ainsi de servir de base de comparaison.

Réhabilitation thermique et énergétique de 30 logements sociaux- BBC RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

91 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Moirans - Les Fleurs (38) Maîtrise d’Ouvrage : OPAC 38 Maîtrise d’Oeuvre : Architectes : RIGASSI & ASSOCIES ARCHITECTES, mandataire; BET : TEB, BET Fluides/ IDE de projet, Economiste/ Ingé Plan, BET Sructure, Traces, BET VRD/ Altem conseil, BET ascenseur . Date de réalisation : 2017 / PRO en cours Coût des travaux : 2 055 592 € HT Surface: 4316 m² SHAB Nature de la mission exécutée : BASE + EXE + OPC

Le projet concerne la réhabilitation de la Tour Gentianes et la Tour Jonquilles à Moirans. Il s’intègre dans un projet de restructuration du quartier mené par plusieurs bailleurs sociaux et la ville de Moirans comprenant rénovation de logements, démolition et construction de logements neufs. Le projet comporte un double enjeu : - changer l’image de ce bâtiment très connoté années 70 tout en améliorant son isolation thermique et en agrandissant les balcons - améliorer son accessibilité en réaménageant ses accès extérieurs et intérieur : remplacement de l’ascenseur pour qu’il descende en pied d’immeuble et à tous les étages, réaménagement du hall d’entrée. Le projet comprendra également une réflexion de la maîtrise d’oeuvre sur la gestion de ces travaux en site occupé afin d’organiser des accès secondaires temporaires et une vie des habitants sans ascenseur pendant plusieurs semaines.

e de composition des espaces (existant/projet)

ANT

PROJET Logement

Plafond acoustique suspendu : -peinture, couleur à définir

Reprise structure

Faux-plafond

mur béton 25cm ITE laine de verre parement écailles fibrociment

Limon béton

Polystyrène 18cm

Placoplâtre + peinture à définir GT rénovée

BAL +2,42

20

40

Tôle laquée

R+1

Nouveau garde-corps : -tôle laquée

GT

+2,70

Soffite ventilé

Spots encastrés dans faux-plafond

aire

Plan en coupe +2.75m

niche affichage 28 BAL

Escalier extérieur Jonquilles : 7 marches

Plan en coupe +1.10m

Gentianes : 1 marche supplémentaire niche

TN Jonquilles Incertitude sur la présence d'une dalle existante sous l'escalier

corb.

TN Gentianes

HALL

SAS

±0,00

T.F -0,01

Escaliers + demi-palier démolis

JD

Création d'une nouvelle dalle

Projet : coupe AA R+2 +5,40

93

Amélioration thermique 56 logements sociaux Décroché (isolation du mur)

+4,05

R+1

Imposte tôle

123

Reprise structurelle : linteau

213

+2,70

Palier intermédiaire

Main courante -section tubulaire

Mur démoli

Nouvelle volée d'escaliers béton

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

BAL

+2,42

100

aire Escalier extérieur

+1,35

8

Porte palière logement

37

Faux-plafond

95

aves

Ensemble menuisé SAS intérieur : -RAL idem porte entrée -vitrage transparent -tôle laquée

Escalier + gardecorps existants rénovés

Nouvelle main courante


e d'ouvrage

Echirolles " e Gabriel Didier rue Paul Langevin IROLLES

DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : echirolles (38) Maîtrise d’Ouvrage : Copropriété les Echirolles Maîtrise d’oeuvre: Optiréno mandataire Architecte associé : RA2 Date de réalisation : Esq oct. 2011 – AG travaux sept. 2012 - Livraison 2015 Coût prévisionnel des travaux : 1’421’000 € HT TSurface: Surf. Hab. : 7818 m² Nature de la mission exécutée : Etude + DET partiel

murs, toitures, planchers bas, menuiseries des parties communes et 80% des parties privatives, ainsi que la mise en place d’une ventilation basse pression permettant de limiter déperdition, apports d’air froid en assurant la qualité de l’air intérieur. Un des enjeux du traitement de l’enveloppe a été de conserver la qualité architecturale des claustras vitrées éclairant naturellement les cages d’escaliers, mais aussi de proposer la pose de menuiseries devant les loggias devenant ainsi des jardins d’hiver, plutôt que d’isoler une partie tout en maintenant de nombreux ponts thermiques. En ce qui concerne le traitement des couleurs, le parti a été de marquer la verticalité et le jeu des volumétries du projet en accentuant l’effet de profondeur des éléments en saillie traité en clair des élément en retrait traités en tons plus foncés. S’agissant d’une copropriété de 150 propriétaires un des enjeux a été d’établir une bonne coopération avec le conseil syndical pour qu’il y ait une bonne information du projet et des gains sur les charges énergétiques de chaque propriétaire.

Cette opération est réalisée dans le cadre de l’opération mur-mur financée par La Métro (communauté de communes de la région grenobloise) qui vise à subventionner des travaux d’amélioration thermique au prorata de leur performance. La présente opération est la première qui a été votée par les copropriétaires au niveau exemplaire correspondant à la performance maximum. Le projet concerne deux immeubles d’habitation en R+9. Les travaux concernent l’isolation de l’enveloppe:

Vue 2, vue actuelle

Maitre d'ouvrage

Projet de rénovation thermique de 2 immeubles d'habitation, Echirolles

" Les Echirolles " 5 et 7, rue Gabriel Didier 44, 46 et 48, rue Paul Langevin ECHIROLLES

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - RA2 n°reg rhoS02744-nat. S15755 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 contact@rigassi-architecte.com

Syndic. AGDA 69 Cours Jean Jaurès 38000 GRENOBLE tél : 04 76 87 52 21

Vue 2, PC 6, insertion paysagère

Mandataire OPTIRENO 69, rue Charles Darwin 38400 St MARTIN D'HERES tél : 04 76 24 20 18 fax : 04 76 24 18 21 julien.galvaing@optireno.fr

DPC

Insertion paysagère

25/03/2013

PC 6

+28,750 10 +28,750 10

+28,750 10

+28,750 10

+25,990 9

+25,990 9

+25,990 9

+23,230 8

+23,230 8

+23,230 8

+20,470 7

+20,470 7

+20,470 7

+17,710 6

+17,710 6

+17,710 6

+14,950 5

+14,950 5

+14,950 5

+12,190 4

+12,190 4

+12,190 4

+9,430 3

+9,430 3

+9,430 3

+6,670 2

+6,670 2

+6,670 2

+3,910 1

+3,910 1

+3,910 1

+1,150 0

+1,150 0

+25,990 9

+23,230 8

+20,470 7

+17,710 6

+14,950 5

+12,190 4

+9,430 3

+6,670 2

+3,910 1

+1,150 0

Façade Nord Ouest

Syndic. AGDA 69 Cours Jean Jaurès 38000 GRENOBLE tél : 04 76 87 52 21

-1,150 -1

Façade Sud Ouest

-3,450 -2

Façade Nord Est

-1,150 -1

+1,150 0

Façade Sud Est

-1,150 -1

-1,150 -1

Réhabilitation thermique et énergétique de 150 logements en copropriété Rénovation exemplaire mur-mur APD

Façade 4.2.4.

Architecte associé VINCENT RIGASSI - Architecte DEAUG n°reg 3997-nat. 47374 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

Mandataire Maitre d'ouvrage Echelle 1/200e OPTIRENO " Les Echirolles " A3 Format 69, rue Charles Darwin 5 et 7, rue Gabriel Didier 38400 St MARTIN D'HERES 46 et 48, rue Paul Langevin tél : 04 76 24 20 18 fax : 04 76 24 44, 18 21 ECHIROLLES julien.galvaing@optireno.fr

31/01/2012

Syndic. AGDA 69 Cours Jean Jaurès 38000 GRENOBLE tél : 04 76 87 52 21

12

APD

Façade 4.2.4.

Architecte associé VINCENT RIGASSI - Architecte DEAUG n°reg 3997-nat. 47374 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

Mandataire OPTIRENO 69, rue Charles Darwin 38400 St MARTIN D'HERES tél : 04 76 24 20 18 fax : 04 76 24 18 21 julien.galvaing@optireno.fr

Echelle 1/200e Format A3

Maitre d'ouvrage

" Les Echirolles " 5 et 7, rue Gabriel Didier

48, rue Paul Langevin 31/01/201244, 46 etECHIROLLES 14

Syndic. AGDA 69 Cours Jean Jaurès 38000 GRENOBLE tél : 04 76 87 52 21

APD

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

Façade 4.2.4.

Architecte associé VINCENT RIGASSI - Architecte DEAUG n°reg 3997-nat. 47374 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 vincent.rigassi@rigassi-architecte.com

Mandataire OPTIRENO 69, rue Charles Darwin 38400 St MARTIN D'HERES tél : 04 76 24 20 18 fax : 04 76 24 18 21 julien.galvaing@optireno.fr

Echelle 1/200e Format A3

31/01/2012

95

13

123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : echirolles (38) Maîtrise d’Ouvrage : Copropriété les Alouettes Maîtrise d’oeuvre: Optiréno mandataire Architecte associé : RA2 Date de réalisation : Esq avril. 2013 - Chantier 2016-2017 Coût prévisionnel des travaux : 2 143 800 € HT TSurface: Surf. Hab. : 7826 m² Le projet concerne trois immeubles d’habitation dont un en R+4 et deux en R+7. Des travaux d’amélioration thermique et énergétique avaient déjà effectués par la copropriété durant ces vingt dernières années dont notamment : la pose de panneaux solaires thermiques assurant l’approvisionnement en eau chaude sanitaire de tous les logements (104 au total), l’isolation thermique des pignons et de la toiture. C’est dans la continuité de ces améliorations que la copropriété a souhaité effectuer ce projet dans le cadre de l’opération mur-mur financée par La Métro (communauté de communes de la région grenobloise)

qui vise à subventionner des travaux d’amélioration thermique au prorata de leur performance. L’opération a été votée par les copropriétaires au niveau exemplaire correspondant à la performance maximum. Les travaux concernent l’isolation de l’enveloppe: murs, toitures, planchers bas, menuiseries des parties communes et 80% des parties privatives, ainsi que la mise en place d’une ventilation basse pression permettant de limiter déperdition, apports d’air froid en assurant la qualité de l’air intérieur. ESSAIS DE COLORIS DE FACADES Un des enjeux du traitement de l’enveloppe a été de proposer la pose de menuiseries devant les loggias devenant ainsi des jardins d’hiver, plutôt que d’isoler une partie tout en maintenant de nombreux ponts thermiques. Cette proposition n’a pas été retenue pour des raisons budgétaires mais a vivement intéressé les copropriétaires pour la qualité spatiale et le gain thermique généré par les apports solaires. En ce qui concerne le traitement des couleurs, le parti a été de marquer la verticalité des cages d’escalier pour les façades côté cuisine et la linéarité des coursives pour les façades opposées par une mise en valeur des gardesFACADE COTE SEJOUR corps dans une teinte plus soutenue que la façade ainsi que la mise en couleur des sous faces de balcons.

sous-face de couleur

balcon filant gris/taupe foncé

balcon filant gris/taupe clair

bardage conservé

Les couleurs seront à définir sur place avec le nuancier, les teintes devant s'accorder avec le bardage des pignons conservé

ESSAIS DE COLORIS DE FACADES

sous-face de couleur balcon filant gris/taupe foncé

MUR PIGNON

montées gris/taupe foncé façade gris/taupe clair

balcon filant gris/taupe clair bardage conservé encadrement de couleur

entrée des montées en couleur

Les couleurs seront à définir sur place avec le nuancier, les teintes devant s'accorder avec le bardage des pignons conservé

FACADE COTE SEJOUR

MUR PIGNON

FACADE COTE CUISINE MUR PIGNON

Réhabilitation thermique et énergétique de 104 logements en copropriété Rénovation exemplaire mur-mur Copropriété Les Alouettes

montées gris/taupe foncé façade gris/taupe clair

Réhabilitation thermique d'immeubles existants

DCE

OPTIRENO - mandataire ZI de la Tuilerie - 18 rue de la Tuilerie 38171 SEYSSINET PARISET Cedex tel : 04 76 24 20 18 julien.galvaing@optireno.com

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - RA2 n°reg rhoS02744-nat. S15755 14, Rue Génissieu - 38000 GRENOBLE tel/fax : 04 76 47 11 72 contact@rigassi-architecte.com

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

Colorimétrie

1:200 19/02/2014

33/35

97 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES NON REALISÉ Lieu : UGINE Le Clos (73) Maîtrise d’Ouvrage : SEM4V Maîtrise d’oeuvre: Rigassi et associés architectes, Architecte mandataire; ADF, BET Fluides; IDE de PROJET, Economiste; SORAETEC, BET Structure; TRACES, BET VRD Date de réalisation : DIAG 2015 Coût prévisionnel des travaux : 7 200 000 HT€ TSurface: 7 175 m² shab Nature de la mission exécutée : BASE + EXE + OPC

Le projet concerne la réhabilitation thermique et énergétique de 132 logements répartis en six bâtiments : - quatre bâtiments en R+4 et R+6 des années 1970 conçus avec un système constructif rationnel souvent utilisé à cette époque : structure béton et façades préfabriquées en béton - deux bâtiments en R+4 des années 1980 au style montagnard revisité, composés d’une structure béton et de façades légères rapportées en ossature bois extrêmement détérioriées. Les travaux concernent l’isolation des murs qui sera adaptée aux systèmes constructifs de chaque bâtiment : par isolation rapportée sur structure béton ou par façades légères pour l’ossature bois en apportant un soin tout particulier à l’étanchéité à l’air des assemblages. Seront également isolés : toitures, planchers bas, menuiseries des parties communes et privatives. Une ventilation basse pression sera mise en place permettant de limiter déperdition, apports d’air froid en assurant la qualité de l’air intérieur. Ces travaux d’amélioration thermique seront couplés à des travaux supplémentaires permettant l’amélioration spatiale des logements : agrandissement des balcons et création de jardin d’hiver par ajout d’une structure rapportée en façade. Ce projet s’accompagne d’un projet d’aménagement paysager de la parcelle pour une meilleure cohabitation des flux piétons et routiers. Il est également prévu la création d’espaces publics pour les habitants.

Réhabilitation de 130 logements sociaux

NON RÉALISÉ

99 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES NON REALISÉ

30

Lieu : ALBERTVILLE (73) Maîtrise d’Ouvrage : VAL SAVOIE HABITAT Albertville Maîtrise d’oeuvre: Rigassi et Associés Architectes RA2 Grenoble, mandataire - BET fluides ADF, Economiste IDE2PROJET, BET structure SORAETEC Date de faisabilité : 2015 Coût prévisionnel des travaux (2017)G: 7-9 millions€ HT

25

L’étude propose quatre scénarios avec des postures architecturales contrastées : - Démolition d’une tour et réhabilitation thermique de deux autres, - Réhabilitation des tours avec extension par balcons filants béton, - Réhabilitation des tours avec extension par résille bois, - Réhabilitation des tours avec extension par boîte rapportées.

25 m²

160

24 m²

10 m²

16 m²

23 m² 17 m²

80

25

222

220

25

80

30 m²

29 m²

40

25

240

Ces tours marquent fortement le paysage de la ville et apportent une forte densité de logements sociaux. L’enjeu est donc de changer de manière assez radicale l’image du quartier du point de vue paysager ou esthétique, et de réduire le nombre de logements et en améliorant leur habitabilité par la création d’espaces extérieurs: balcons ou jardins d’hiver, ou même extensions des logements. FAISABILITE Dans tous les cas les logements font l’objet d’une /REHABILITATION DES TOURS STE THERESE réhabilitation thermique de niveau BBC+ avec rénovation A ALBERTVILLE des pièces humides et de l’ensemble des réseaux fluides. (73), VAL SAVOIE HABITAT

PLAN ETAGE COURANT IMPAIR

Ces différents scénarios sont comparés selon les travaux prévus, le nombre de logements conservés et réhabilités, ainsi que leur surface habitable et leurs coûts. Les comparatifs permettent d’envisager de réhabiliter une, deux ou trois tours, en conservant ou non l’ensemble Nature des travaux de façade envisagés : des logements existants selon les contraintes de - isolation par l'extieur avecet bardage bois - déposeau des façades préfabriquée pour et ouverture baies toute hauteurou réalisation dues désamiantage auxdesdémolitions - structure rapporté de poteaux et dalle béton, agrafée aux nez de dalles existantes «étêtages» en présence oupour non dela locataires. - panneaux polycarbonate donner possibilité de créer un jardin d'hiver Selon les scénarii les prix vont de 53 000 € HT/logement Nouveaux espaces créés : - balcons sur toute laune périphérie de chaque étage, structurede poteau béton, leurs lignes droites brisées à près du double avec moyenne autour 75et dalle 000€ viennent contraster avec la courbure des quatre angles, les balcons se rétrécissent à la jonction de deux HT/logement, démolitions et désamiantage inclus. logements, la profondeurle desmontage balcons varie selon l'orientation global de la façadepour pour former Cette étude --permet financier uneun masque solaire, les jardins d'hiver sur une partie des balcons offrent des espaces dans le prolongement du logement ouvert ou non sur l'extérieur, éventuelle réalisation à partir de 2016. - ouverture toute hauteur des baies sur les façades préfabriquées pour apporter plus de luminosité

Les fondations ne pouvant supporter plus de charges que l'existant : - création de 170 m² de surface par niveau donc au minimum 5 étages en moins > R+11 (sans les caves en attique)

Étude de faisabilité sur la réhabilitation des tours Ste Thérèse, Albertville – Architecte Maurice Novarina (idem VO Grenoble). Etêtage des tours, mise en oeuvre : - évacuation du bâtiment les travaux étant trop bruyants - étayement de 2 étages en dessous des niveaux sciés - sciage du béton, niveau par niveau

PLAN ETAGE COURANT PAIR

Bâtiment 3ème famille B > structure rapportée mini SF 1h Classement de la façade M3, menuiseries / coffrets de branchement / remplissage garde-corps / fermetures exclus

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

101 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES

APS /REHABILITATION THERMIQUE D'UN IMMEUBLE EXISTANT

COPROPRIETE BEAULIEU A GRENOBLE (38), AGENCE HENRY

NON REALISÉ Lieu : GRENOBLE (38) Maîtrise d’Ouvrage : Copropriété le Beaulieu Maîtrise d’oeuvre: Optiréno mandataire Architecte associé : RA2 Date de réalisation : 2013 -2014 Coût prévisionnel des travaux : 1’900’000 € HT TSurface: Surf. Hab. : 7826 m²

Cette opération est réalisée dans le cadre de l’opération mur-mur financée par La Métro (communauté de communes de la région grenobloise) qui vise à subventionner des travaux d’amélioration thermique au prorata de leur performance.

APS /REHABILITATION THERMIQUE D'UN IMMEUBLE EXISTANT

Le projet concerne un immeuble d’habitation en R+8. Les travaux concernent l’isolation de l’enveloppe: murs, toitures, planchers bas, menuiseries des parties communes et des parties privatives, ainsi que la mise en place d’une ventilation basse pression permettant de limiter déperdition, apports d’air froid en assurant la qualité de l’air intérieur. Un des enjeux du traitement de l’enveloppe a été de conserver la qualité architecturale du bâtiment existant remarquable par ses modénatures en béton et son architecture moderne tout en apportant un confort thermique optimal. Nous avons proposé la pose mur rideau afin de créer des jardins d’hiver, plutôt que d’isoler entre dalle sans traiter les nombreux ponts thermiques.

PHOTOGRAPHIES

Le 17/03/2014

OPTIRENO - MANDATAIRE RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - ASSOCIES

5

échelle 1:2,9, 1:2,2

APS /REHABILITATION THERMIQUE D'UN IMMEUBLE EXISTANT

COPROPRIETE BEAULIEU A GRENOBLE (38), AGENCE HENRY

COPROPRIETE BEAULIEU A GRENOBLE (38), AGENCE HENRY

+26,85 9 toiture

+26,85 9 toiture

+24,00 8 R+8

+24,00 8 R+8

+21,10 7 R+7

+21,10 7 R+7

+18,20 6 R+6

+18,20 6 R+6

+15,30 5 R+5

+15,30 5 R+5

+12,40 4 R+4

+12,40 4 R+4

+9,50 3 R+3

+9,50 3 R+3

+6,60 2 R+2

+6,60 2 R+2

+3,70 1 R+1

+3,70 1 R+1

±0,00 0 RDC

±0,00 0 RDC

-2,32 -1 R-1

-2,32 -1 R-1

Réhabilitation thermique et énergétique de 104 logements en copropriété Rénovation exemplaire mur-mur PROPOSITION 1

0

2

4

10 m

FACADE NORD SOLUTION 1

Le 17/03/2014

OPTIRENO - MANDATAIRE RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - ASSOCIES

échelle 1:200

23 56

OPTIRENO - MANDATAIRE RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - ASSOCIES

Le 24/04/2014

PRO

Le BEAULIEU

échelle 1:1

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

92 76

NON RÉALISÉ 0

2

4

10 m

FACADE EST SOLUTION 2

OPTIRENO - MANDATAIRE RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES - ASSOCIES

103

Le 17/03/2014

échelle 1:200

123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Grenoble - Av. Paul Cocat (38) Maîtrise d’ouvrage : Actis Maîtrise d’oeuvre : RA2 architecte mandataire, Dates de réalisation : Etudes 2014 - Livraison 2015 Coût de l’opération : 93’700 € HT

Le projet consiste à diagnostiquer et à proposer une solution de remplacement du complexe extérieur des allèges de fenêtre de la tour. Le complexe des allèges existant présente des dysfonctionnements (fissures, chutes de matériaux) et contient de l’amiante. Le procédé de remplacement prend donc en compte la question du désamiantage, et propose de traiter de l’ITE par une plaque de parement pour la jonction et l’étanchéité par rapport aux ardoises.

Plan sur fenêtre

TOUR AU 1 AVENUE PAUL COCAT A GRENOBLE (38), ACTIS

55

18

75

PRO-DCE /REMPLACEMENT DES ALEGES DE FENETRES Travaux à réaliser

15 Bavette / appuis de fenêtre

Elévation

Tableau contre-plaqué peint, conservé

150

Tableau de fenêtre contre-plaqué peint, conservé

Bavette avec relevés d'étanchéité

Bavette aluminium

Grille de ventilation anti-insecte sur ventilation haute

Montant bois 40/55 mm

Equerre de fixation de l'ossature métallique

60

150 Recouvrement de 3 à 5 cm des allèges par les ardoises Profil de jonction horizontale entre plaques

08

Ardoises 25x35 cm Mur maçonné enduit

153

Joint horizontal entre plaques avec profil aluminium

Isolation, épaisseur 100 mm Ossature métallique Plaque de parement type Eternit, ép.: 8 mm, teinte identique à l'existant

Plaque de parement type Eternit Natura, ép.: 8 mm, teinte identique à l'existant

92

Ossature métallique

Profil d'arret avec grille de ventilation sur linteau teinte identique au panneau

Littelage 27/40 mm

Tableau de fenêtre contre-plaqué peint.

Coupe sur allège

75 47

47 Plaque de parement type Eternit Natura, ép.: 8 mm, teinte identique à l'existant

5

Laine de verre 75 mm

55

47

Montants bois 55/40 mm

15

5

Plan sur allège

08 13

3

10

Mur maçonné enduit

Ardoise 25x35 cm

Ossature métallique

Allège 150x150

Le 25/06/2014

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES échelle 1:10

03

Remplacement des allèges de fenêtre d’une tour

105 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Valjouffrey Maîtrise d’ouvrage : privé Maîtrise d’oeuvre : V. Rigassi architecte mandataire, Dates de réalisation : 2011 - 2012 Coût de l’opération : 100’000 € HT Surface : SHON: 136 m²

Le projet consiste à aménager les combles d’une maison pour en faire une surface habitable. Deux portes fenêtres sont crées donnant sur un balcon également créé en façade sud. La toiture est reprise en majorité mais en conservant les pannes d’origines en grosses sections. La couverture est isolée ainsi que les combles en ouate de cellulose, ce qui surélève un peu la toiture. Les enduits ciment créant des désordres humides sont piqués en pied de mur et repris à la chaux hydraulique. Le sol du rez-de-chaussée est également repris avec une isolation thermique et une chape sèche. Le système de chauffage est modifié en conservant le réseau hydraulique et en installant un poêle bouilleur à granulés. Tous les éléments en bois (menuiseries, sous face de toiture et balcon) sont réalisé en mélèze du Valbonnais.

Extension d’une maison à Valjouffrey

107 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.7 AMÃ&#x2030;NAGEMENT PAYSAGER

109 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Châtillon en Diois Maîtrise d’oeuvre: Architecte: Vincent Rigassi mandataire Paysagiste : Sinequanon associé Date de réalisation : Candidature déc 2011 / plan directeur aménagement automne 2012 Coût prévisionnel des travaux : Budget phase 1 ferme 55’000 € HT / optionnel 600’000 € HT en 2-3 phases Les études visaient à proposer des aménagements urbains pour 3 lieux spécifiques: la place des écoles accès, stationnements, espaces publics – la place du Champ de Foire: marché, stationnement et foires – la Rue du Ruisseau de Lagier: entrée école, et brocante annuelle. Il s’agissait également de développer une réflexion sur les principes d’aménagement des ruelles du centre ancien (appelées viols), tenant compte de la facilité de

cheminement et d’entretien, de la gestion des réseaux et des coûts. La réponse a été de partir des matériaux locaux d’une carrière de granulats calcaire proche, en apportant à la fois une cohérence d’aspect, de teinte et de concept d’intervention. Il s’agit de proposer différents types de sols toujours basés sur les granulats locaux, mais en faisant varier, textures, perméabilité, par le jeu des granulométries et les dosages en liants. Ceci à partir de granulats seuls et divers degré de compactage, puis par des stabilisés avec de la chaux et ensuite en jouant sur des bétons: de gravier pour assurer la porosité, de ciment pour assurer l’imperméabilité, mais en variant les textures, lavés, balayés, désactivés étêtés ou avec incrustation de matériaux de récupération des sols anciens. L’enjeu était aussi de proposer des dispositions constructives qui soient cohérentes avec le bâti ancien évitant d’y apporter des barrières étanches en pied influant sur les équilibres hygrométrique.

Réaménagement d’un centre village

111 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


Ville Longe existant

/DISPOSITIF D’ORIENTATION ET D’INTERPRETATION

TABLE D’ORIENTATION (38), COMMUNE DE BESSE

projetée

PROPOSITIONS CONCERNANT LES TOITURES Principes des charpentes adaptées aux lavoirs de Chantelouve : ESQUISSE - Légèreté des poteaux verticaux /DISPOSITIF D’ORIENTATION ET D’INTERPRETATION

- Aspect de(38), laCOMMUNE toiture TABLEmat D’ORIENTATION DE BESSE ….

OPTION 1

et de la charpente bois

Les Bosses, lavoir actuel SENTIER

AMÉNAGEMENT DU SENTIER AU NIVEAU DU PARKING

Chapelle des Alberges

Ville Longe exemple 1

Le 18/11/2013

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

06

Charpente à chevrons de petites sections et - finesse de la couverture - ouverture du volume intérieur

ESQUISSE /DISPOSITIF D’ORIENTATION ET D’INTERPRETATION TABLE D’ORIENTATION (38), COMMUNE DE BESSE

Existant

INSERTION PAYSAGÈRE RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

1,00

1,60

Belvédère de confolens

1,70

Plateau d’Emparis

Le 18/11/2013

13

Lavoirs de Chantelouve


7

8

Ville Longe exemple 2 Charpente à fermes croisées de petites sections - finesse de la couverture - succession de volumes intérieurs

DOSSIER DE RÉFÉRENCES 8

Ville Longe exemple 2 Charpente à fermes croisées de petites sections - finesse de la couverture - succession de volumes intérieurs

VUE EN PLAN

Lieu : Parc National des Écrins Maîtrise d’Ouvrage : Parc National des Écrins Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : V. Rigassi mandataire Date de réalisation : 2005 & 2006 Honoraires : 11’848 € HT

- Chantelouve: restauration et aménagement des lavoirs de la Commune. Les lavoirs sont couverts de manière assez particulière, il s’agissait de montrer que la reprise des couvertures pouvait être envisagée de plusieurs manières par des systèmes constructifs de charpente bois contemporaine.

Principales dispositions : Cette mission couvre des aspects variés pour du conseil qui peut se faire en binôme avec les architectes paysagistes retenus. Mission à bons de commandes débutée en 2012 pour une durée de 3 ans. Les domaines concernés sont l’architecture contemporaine (bioclimatique et Éco-construction).

- Besse Plateau d’Emparis: esquisse d’une table d’interprétation du paysage. Le plateau est parcouru par de nombreux visiteurs, il s’agit donc d’envisager des principes permettant d’informer le public sur le panorama, l’histoire et les usages du paysage. Les propositions doivent à la fois assurer la durabilité des installations mais aussi une insertion discrète dans le site.

ESQUISSE /DISPOSITIF D’ORIENTATION ET D’INTERPRETATION

Les missions réalisées à ce jour: - Le Périer: aménagement du belvédère de la cascade de Confolens: VUE TABLE VUE SOMMETS Le conseil consistait à faire des propositions pour remettre en état la construction, pour agrandir la surface du belvédère, accentuer la visibilité par la transparence des garde-corps et faciliter les accès. TABLE D’ORIENTATION (38), COMMUNE DE BESSE

entrait retroussé

TABLE D’ORIENTATION

PIERRES EXISTANTES

CHEMINEMENT CRÉÉ

- Bourg d’Oisans, chapelle des Alberges: prédiagnostic technique. La Mairie envisage des travaux de réfection de la chapelle des Alberges. L’expertise technique a permis un diagnostic plus approfondi de l’état du bâtiment conduisant à des propositions de travaux modulés selon les degrés d’urgence et en fonction de premières estimations de coûts.

TABLE D’ORIENTATION

7

Ville Longe existant

Ville Longe exemple 3 Charpente à poinçon de petites sections - finesse de la couverture - casquette de protection

Ville Longe exemple 3 Charpente à poinçon de petites sections - finesse de la couverture - casquette de protection

Ville Longe exemple 1 Charpente à chevrons de petites sections et entrait retroussé - finesse de la couverture - ouverture du volume intérieur

9

Ville Longe exemple 4 Charpente à contrefiches, réinterprétation contemporaine de l’existant - finesse de la couverture - succession de volumes intérieurs

Dans l’ensemble ces différents conseils illustrent de quelle manière une question posée par une collectivité, peut-être appréhendée rapidement afin d’objectiver les paramètres et ainsi apporter des éléments d’aide à la décision, tant du point de vue architectural, que patrimonial ou économique. IMPLANTATION RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

Le 18/11/2013

09

Mission d’accompagnement et d’appui technique des porteurs de projets dans le cadre du programme «LEADER + dans les Écrins». RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

113 123


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Saint Martin le Vinoux (38) Maîtrise d’Ouvrage : Société Dauphinoise pour l’Habitat Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 mandataire Date de réalisation : 2014-2015 Coût des travaux : 102 789 € HT Le projet consistait à clôturer l’ensemble d’immeubles « cité Merger », dans la continuité des aménagements urbains pour la création de la ligne de tramway E. Les poteaux massifs bétonnés datant de la construction des immeubles (années 50) ont été conservés. La clôture mixe maçonnerie et serrurerie, dans une ligne sobre accordé à l’architecture des immeubles.

GESTION DE SITE DE LA CITE LA BUISSERATE

D’autres travaux annexes ont été réalisés : cloisonnement des circulations des caves, remplacement des portes d’accès aux caves, création de cheminements secondaires.

115 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1.8 Mise en conformité PMR

117 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Pourquoi faire appel à nos services pour un Ad’Ap ? - Nous sommes des professionnels assurés en décennale puisque tenu d’avoir une assurance professionnelle décennale pour être inscrit au tableau de l’Ordre des architectes.

- Nous sommes habilités à solliciter toutes les autorisations administratives : demande d’autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un ERP ou permis de construire.

- Nous sommes experts des règles accessibilité depuis 2007 puisque nous déposons depuis cette date des permis de construire en conformité avec la réglementation accessibilité. Nous maîtrisons les ajustements normatifs opérés à travers l’arrête du 8 décembre 2014.

- Nous sommes experts du suivi des travaux puisque nous suivons les chantiers de toutes nos opérations.

- Nous maîtrisons les exigences de programmation des travaux. Par notre devoir de conseil, nous présentons au client les priorités de travaux à mettre en œuvre en fonction des besoins fonctionnels, des contraintes techniques et des moyens financiers. Nous effectuons également en phase chantier la mission complémentaire OPC.

- Nous sommes aptes à délivrer l’attestation de conformité des travaux au même titre qu’un bureau de contrôle. - Nous couvrons l’ensemble de la chaîne de décision des Ad’Ap depuis l’audit jusqu’à l’attestation finale. Nous avons la capacité à proposer une vision globale et urbaine de la mise en accessiblité.

119 123 RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Valjouffrey (38) Maîtrise d’Ouvrage : Commune deValjouffrey Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : RA2 mandataire Date de réalisation : 2013 Coût de l’opération : 61 430€ HT

L’opération consistait à adapter des sanitaires existants aux personnes à mobilité réduite sur la commune de Valjouffrey. Le projet comporte une rénovation intérieure avec la remise aux normes PMR, la remise à neuf des sanitaires ainsi qu’une rénovation de certaines parties extérieures, tel que les enduits. La rénovation respecte la volumétrie et l’aspect extérieur du bâtiment existant.

Mise en conformité PMR de WC publiques

121 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES


1,78

96

78

dalles béton gravillonnées existantes

AA'

Ajout de dalles béton gravillonnées

2,15

82

2,04

96

Ouverture à créer 96x230 cm

Ouverture à créer 96x230 cm

2,79

1,00

10

Four

96

10

Frigo

3,46

1,00

1,10

33 20 1,77

94

Plan de travail

79

P1

Tableau d'affichage 20 70 x 150 cm

20

20

Surf. au sol : 7,2 m2 Sol : Carrelage Murs : Faïence+peinture Plafond : Plâtre PF1/2h H. suivant ferme

Surf. au sol : 11,7 m2 Sol : Carrelage Murs : Faïence+peinture Plafond : Plâtre suivant ferme

1,39

82

Office cuisine

Préparation repas

Lave vaisselle

FP plâtre CF 1/2h

2,95

FP plâtre

Micro-ondes Caféteria

2,15

Faïence de 0 à 2,30m

MOBILIER DE CUISINE HORS LOTS

78

Radiateur déplacé

Rayonnage

2,09

96 2,08

1,96

2,08

CC'

Lave mains

Reprise/finition faux plafond

Evier

Faïence de 0 à

Zone non concernée par le présent projet

P1

20

2,30m

19

20

Menuiserie existante : 1 fixe + 1 ouvrant à remplacer Gaine Monte charge

N

34

10

CC' 2,10

20

5,57 44

66

P2

Surf. au sol : 6,3 m2 Sol : Sol souple Murs : Peinture Plafond : Plâtre PF 1/2h H. 2,50m

10

41

10

7 M3 - Placard cf carnet de mobilier

10

1,53 espace de manoeuvre

10 44

57

1,73

Porte-manteaux Radiateur déplacé

1,74

40

G.T.

78 1,10

51

Zone non concernée par le présent projet

82

84

7

2,78

82

20

20 3,71

Pt d'eau ext h : 1m

45

59

AA'

2,35

20

20

21

12

3,71

1,38

1,04

Vidoir Faïence h:60cm

7

7 85

Ferme

Entrée

Placard à condamner CF 2h

1,04

FP plâtre PF 1/2h espace de manoeuvre

Grands moyens

Surf. au sol : 37,8 m2 Sol : Sol souple existant Murs : Peinture Plafond : Plâtre PF 1/2h H. suivant ferme

BB'

40

Placard à condamner CF 2h

10

2,18

Placard existant

7 1,20

93

1,50

Ferme

4,00

2,14

P3 portillon

Faïence h:60cm Lavabo

Caisson EU toute hauteur 2,50m

10 97 5

Faïence toute hauteur

1,21

10 30

Sanitaires à remplacer

96

1,62

1,07

2,46

2,06

FP dallettes existantes

Ferme

91

Séparatif

Surf. au sol : 7,5 m2 Sol : Carrelage Murs : Peinture Plafond : Plâtre H. 2,50m + PF 1/2h suivant ferme

Limite 4 mètres CF

3,97

1,07

1,00

Sanitaires

MI 1

Peinture mur

Surf. au sol : 11,7 m2 Sol : Sol souple Murs : Peinture Plafond : Plâtre PF 1/2 H. suivant ferme

80

Reprise sol souple existant

BB'

1,66

66

73

90

Salle personnel

24

10

55

3,36

1,33

Peinture mur

23 7 49

90

1,50

96

2,95

10

sèche-serviette Auge murale

joue PF 1/2h

1,00

2,91

1,44

1,63

M1 - cf carnet de mobilier

Gaine technique

Cloison 10 cm

P2

7

Passe plat Retour sale

Peinture mur

Cloison 10 cmNouveau

Meuble change type HABA + lavabo HORS LOTS

Fourneau

Trappe PF 1/2h

7

6

72

71

Faïence de 0 à 2,30m

A créer

NOTA : L'installation de la cuisine et le meuble de change dans les sanitaires sont hors lots


DOSSIER DE RÉFÉRENCES Lieu : Gières (38) Maîtrise d’Ouvrage : Association L’Oiseau Bleu Maîtrise d’Oeuvre : Architecte : Vincent Rigassi mandataire Date de réalisation : 2013 Coût de l’opération : 75 300€ HT

Le projet porte sur le réaménagement d’une partie de la crèche de l’association l’Oiseau Bleu en RDC (ERP 4ème catégorie). Les travaux comprennent le réaménagement du coin préparation/office cuisine, le réagencement des sanitaires, de la salle d’activités et la création d’une salle pour le personnel. Le projet prend en compte la mise aux normes de sécurité de la crèche par rapport aux logements qui la jouxtent (bande CF de 4m) ainsi que la mise aux normes accessibilité.

Réaménagement de la crèche L’Oiseau Bleu

L’aménagement engendre la création de deux nouvelles ouvertures en façade Ouest et le déplacement une sortie VMC pour la sécurité incendie.

123 123

RIGASSI ET ASSOCIES ARCHITECTES

141113 book ra2  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you