Page 1


SKM 10 ème anniversaire Le Serre Chevalier SnowKiteMasters se déroulera au Col du Lautaret 2058m, Hautes Alpes, France. Du 11 au 17 Janvier 2014 le SKM réunira lemonde du kite pour un moment de partage, d’échange et de bonne humeur....avec au final des titres prestigieux « Freestyle & Race World Snowkitemasters 2014» et «Champion de France Freestyle» sur deux supports: le ski et le snowboard. Le Col du Lautaret est la porte d’entrée du département des Hautes -Alpes, c’est le lieu où le Snowkite a conquis ses lettres de noblesse : le « Hawaii » de la discipline. Un spectacle unique où les meilleurs riders de la planète tentent les figures les plus audacieuses et innovantes sur le Park snowkite afin de remporter les titres de World Snow Kite Masters avec toujours plus d’engagement et de style. Sensations et émotions garanties… ! Dès le samedi matin nous accueillerons les participants de la course appelée «SKM Mood Race » Un parcours tracé dans la montagne du Col du Lautaret avec un départ en ligne de 16 compétiteurs toutes les 5 minutes avec des obstacles type boardercross : spectacle garanti ! Le meilleur temps consacrera les World SKM de Race en ski et snowboard. Pour gagner ce titre il faudra être un expert dans la lecture du terrain, du vent, être fin tacticien et bien entendu avoir une endurance hors normes.

Le grand public sera aussi de la fête avec toute l’équipe du SKM présente pour encadrer l’événement et vous faire découvrir le Snowkite. Des moniteurs snowkite seront là tous les jours au village du SKM pour vous faire découvrir les joies de la pratique du Snowkite. Initiations et chocolats chauds offerts pour les enfants !! La pratique de cette nouvelle façon de glisser est abordable par tous et praticable dans tous les pays enneigés du monde! Sport complet par excellence, le Snowkite se pratique en totale harmonie avec la montagne et la nature.Ce sport respecte l’environnement dans lequel il évolue! L’aile(le kite) est tractée par une énergie éternellement renouvelable : la force du vent, une vague ou la pente d’une montagne sont les seuls moteurs utilisés en Snowkite. Cela nous apprend analyser les éléments et profiter de l’environRead more ànement . Le Snowkite est plus qu’un sport, c’est un état d’esprit et un mode de vie: une activité “magique”

s’appuyant sur des éléments fondamentaux :

l’air, la neige et la montagne. La vallée de la Guisane bénéficiant de 300 jours de soleil par an, voici une manière intéressante d’en profiter. Dés l’après-midi 17h tout le monde descend à Serre-Chevalier 1400m Villeneuve au pub restaurant «Le Frog» pour un après-ski convivial et musical avec nos partenaires. À 100 m du Frog, la dream team du Chazelay nous accueille avec un programme dantesque : 7 concerts avec chaque soir un style différent qui comblera tous vos désirs. Rock ‘n’ roll, dance floor, reggae roots, electro, Dub,Balkanique. Attendez-vous à des surprises, car à n’importe quel moment tout peut arriver... Au plaisir de vous accueillir sur le spot de la Serre Chevalier Vallée au Col du Lautaret. www.snowkitemaster.com

ck Rage & Ware

uipe, le vent, 05, notre éq ts à Remercimen l’OT de Serre Che, Le CG riders, s, les ire l, na lei rte So nos pa rre, le .... is, la famille la neige, la Te la montagne, ramen, les am hes, les came ap gr oto ph les dou, , Stephane Bo Wareck, Jean m. RS : Régis, ray, flysurf.co Se ry ier RÉDACTEU Th , , Julia Eiler, Adrenagliss e Alzouman Clem Bozom, SKD Team Ab S: UR TE TRADUC mps,Rage. Cédric Bonte e, Wareck rtrand Boon Labaune, Be Chibac, ws, Nicolas PHES: Régis Ne RA te OG Ki e OT hit PH terra Photos, ow W ua ak Aq ulg rr, Bo Ke al , Hugo Arnaud, Pasc Cédric Favre s ick Dr t, Gilles Calve y of riders. u and courtes aw Greg Benetea Ocalypse Dr de couv : AP & Illustration GE PA EN MISE


Samedi 11 janvier 2014

World SKM MOOD Race 9h00-10h30 : Inscriptions Race 10h30 : Briefing de course 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 18h00 : welcome drink restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée au bar « LE CHAZELAY »

Dimanche 12 Janvier 2014

World SKM MOOD Race 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 18h00 : Cérémonie d’ouverture des World Snowkite Masters Remise des prix Race au restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée au bar « LE CHAZELAY »

Lundi 13 Janvier 2014

World Snowkitemasters & Championnat de France freestyle Freestyle, Best Trick , Handrails & Big air Tricks 9h00-10h30 : Inscriptions Freestyle 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 17h30 : Apres ski diner au restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée au bar« LE CHAZELAY »

Mardi 14 janvier 2014

World Snowkitemasters & Championnat de France freestyle Freestyle, Best Trick , Handrails & Big air Tricks. Double élimination 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 17h30 : Apres ski et diner restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée au bar « LE CHAZELAY » World Snowkitemasters & Championnat de France freestyle Freestyle, Best Trick , Handrails & Big air Tricks. Double élimination. 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 17h30 : Apres ski et diner au restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée au bar« LE CHAZELAY »

Jeudi 16 janvier 2014

World Snowkitemasters & Championnat de France freestyle Freestyle, Best Trick , Handrails & Big air Tricks. Finales World SKM 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 17h30 : Apres ski et diner au restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée au bar« LE CHAZELAY »

Vendredi 17 janvier 2014

World Snowkitemasters & Championnat de France freestyle Freestyle, Best Trick , Handrails & Big air Tricks. Finales World SKM 11h00 /15h00 : compétition / Initiations snowkite Mix Jaz Afroman production 18h00 : Remise des prix au restaurant pub « Le FROG » 22h00 : Soirée de clôture au bar « LE CHAZELAY »

Read more

Rider: Guillaume Chastagnol / Photo Wareck Arnaud

Mercredi 15 janvier 2014


World SKM Mood Race

La pire des choses qui puisse vous arriver, c’est.... de faire du kite. Parce que cela est plus insistant que le percepteur des finances publiques, plus reloud que le gars saoul qui branche ta copine au bar, plus risqué que de sauter d’un avion sans parachute, plus ennuyeux que d’être mis au placard, plus désagréable que de faire une grande randonnée avec des chaussures trop petites et un sac trop lourd, plus ringard que de tuner la caisse de son grandpère.

COMPETITIONS

Heyyyyyy oui...c’est la SKM MooD race cup de Serre Shevalier au col du lautaret. Grosomerdo..., si tu veux te gaver de paysages magnifiques, admirer les rayons de soleil qui se réfléchissent entre la pure pow-pow et les verres de tes lunettes en illuminant les spots vallonnés.

Où, à Serre Chevalier au Col du Lautaret, et quand, le 11 & 12 janvier. Avec tout matos et pour tout le monde et surtout n’importe qui. Le tracé sera, autant que possible, en descente du vent et descente de la pente, en forme de «M». comme Mood par exemple !!! oui un M dans la Moodtagne, ce peut être renversant....heu renversé ! Bref, in the mood for Snow,4 Kite, 4 Masters, 4 your mood. Avec des obstacles naturels ou non que t’es pas obligé de prendre. Ouvert à tous, tout sexe, tous ages, toute nationalité, tous supports, tout kite !

Si entendre le silence de la montagne, le bruit de la neige que tu traces sous la semelle en glissant, et le bon son balancé sur le spot et durant les soirée te branche... Si sentir ton kite te tirer par les hanches, ta barre te répondre dans les mains, tes appuis sur tes jambes pour flotter Le kite est plus que tout cela à la fois, et sur la neige, te remplissent de joie.... ho oui ! Pour le SKM , on veut que tout le il ne va pas te lâcher !!! Si tout cela... là, t’es bon pour la SKM monde se gave, et faire des vidéos qui Alors, peut-on trouver plus mortel? Mood Race cup ! explosent les téléchargements.

World

Freestyle

SnowKiteMasters

Le SnowKiteMaster c’est aussi du freestyle...Juger du freestyle est histoire d’objectivité. Bien que nombreux pensent, de prime abord, que le jugement du freestyle est complètement subjectif, qu’il est laissé à l’appréciation personnelle des seuls juges, c’est faux, je dois crier ERREUR ! Même si le pékin lambda ne distingue aucune différence entre les figures exécutées durant le heat, et que le quidam voit bien que les mouv’ ne sont pas identiques mais il ne sait pas expli-

quer pourquoi, les tricks existent. « Très bien ! » me direz-vous, « et la réalisation des tricks serait bien structurée?? ».

park s’enchaînent. Être un snowkiteur freestyle au SnowKite Master, c’est définitivement être un rider complet, et un champion.

Exactement ! Pour faire simple, les tricks sont regroupés en vingt-deux sous familles et la difficulté et l’exécution sont évaluées.

Le show et le top à tous les niveaux, voilà ce que le public savoure pendant que les juges sont concentrés pour ne rien louper de ce qu’exprime chaque rider.

Comprenons bien qu’il existe une tendance dans la discipline et que ce sont les riders qui la donnent!!! Le snowkite freestyle reste la seule discipline où l’on peut admirer durant le même heat toute les variantes du kite freestyle, le Old school et le New school se côtoient, le hangtime et le

Les juges doivent rester neutres, impartiaux, et évidement juger ce que le rider exécute ici et maintenant, objectivement. Jean Giovannoni SKM Mood Race Director Read more

Photos Wareck Arnaud


Clem Bozom

Read more

Comment es tu venue au Kitesurf ???

s’offrir à vous. Mais pour pouvoir faire tout ça l’ingrédient numéro 1 c’est d’être pasJ’ai toujours baigné dans la mer, depuis sionné. mon plus jeune âge. Beaucoup de voile, pas mal de planche et de surf… Il y a 6 ans Physiquement les avantages et attenle kite a été la suite logique à tout ça. Pour tions pour un fille de faire du kitesurf ? le côté professionnel je n’ai jamais eu de plan dans la tête, j’ai juste toujours su que Héhé, comme je le dis toujours, la vie que j’avais besoin de travailler dans quelque j’ai aujourd’hui je l’ai aussi parce que je chose qui me passionnait. J’ai d’abord fait suis une fille. Mes premiers sponsors je les un Master STAPS, parce que la vie d’étu- ai eus grâce au fait que j’étais une petite diante me plaisait quand même beaucoup, nénette motivée; je n’avais absolument à côté de ça j’étais monitrice de voile, j’ai aucun niveau mais les filles ne couraient même fait une formation de communication pas les rues sur l’eau. Bon, après évidemévénementielle et un stage de 4 mois de ment ça ne suffit pas de faire des sourires relations presse à Paris… Bref, je me suis et d’avoir des bikinis assortis au boardcherchée, comme on dit. Et puis lorsque short… le niveau des filles commence à j’ai mis un pied dans le kite j’ai compris que être vraiment vraiment engagé, et faire son trou aujourd’hui est corsé. Mais l’avantage c’était là que je voulais aller. indéniable d’être une fille c’est qu’on peut Les conseils pour y arriver : Mmm, après c’est chacun son parcours, jouer sur les deux tableaux, la féminité et mais je pense qu’il faut beaucoup bosser, le niveau sur l’eau, après je ne pense pas ne jamais baisser les bras et être attentif qu’il faille privilégier le premier au détriment aux différentes opportunités qui peuvent du second…

Read more

Everyone knows that the viking country is Norway and its where the little snowkiter and wave rider is from She loves the mountains and she loves the beach but what more do she do ? Kari from Norway has tried it all race, freestyle, waves, snow kite, expeditions, ride up mountains and she won 7 world titles and 8 SKM medals , but she does not only love to do kite. Her passion is also to create things and this she put up as a business. For 12 years ago she started making hats by hand and selling them to friends and related people. She got many e mails about the hats and decided to make a web page so everyone could

get in touch with here handmade hats. 12 years later she is still making them by hand but she made the collection bigger with cotton beanies (reversible beanies) some she make by had and some she got made in a factory. But the beanies was not enough. Now its coming up bags, sunglasses, bracelets, wallets. and for sure more stuff is on the paper. Here web page is www.schibevaag. com where you can buy her stuff but also read about her travels, the food she makes, look at videos, pictures, get training tips and ask questions. Kari is a girl you can ask everything you want to know about kite but also training and food is here education so just go for it and pump her with questions :) she loves it

Kari Schibevaag


Évadez-vous avec le SnowKite Sensations de liberté et de vitesse sont au rendez-vous avec ce sport de glisse . Le Snowkite est un sport de traction que se pratique sur la neige avec des skis ou sur un snowboard., Vous utilisez la puissance du vent pour vous déplacer sur des surfaces de terrains plats ou en pente. Une agréable sensation de glisse en plus d’une vision panoramique sur 180 degré vous donnera un vrai sentiment de liberté. Votre pratique sera également bénéfique au niveau musculaire: non seulement les membres inférieurs et les membres supérieurs sont sollicités, mais également les abdominaux ! Aussi, n’oubliez pas de bien vous échauffer avant et après votre sortie. Trois types de pratique D’abord, la pratique dite «apaisée», s’adresse à ceux et celles qui veulent découvrir à leur rythme cette nouvelle activité sportive. Ensuite, le Freestyle touche les plus téméraires en recherche de sensations fortes par des sauts et figures.Enfin, la pratique de la randonnée se concentre davantage sur le groupe et la découverte nature. Pour qui ? Dans le cadre de la Fédération, le Snowkite peut se pratiquer à partir de 9 ans. Toute personne âgée de 9 à 77 ans peut en faire l’essai.

Rémi BORGIOLI Directeur

de l’école KITE LEGENDE au col du Lautaret.

Une base en ski ou snowboard est toutefois recommandée pour une meilleure maîtrise et un bon contrôle de vos déplacements sur la neige lorsque vous êtes tracté par le cerf-volant. Pour vos premières expériences en Snowkite, une formation de base avec des professionnels diplômés par la FFVL (Fédération Française de Vol Libre) est indispensable si vous souhaitez profiter pleinement de votre expérience de glisse. Où ? Sur tous les terrains enneigés sans obstacles; cependant il est indispensable d’apprendre en école. La pratique s’en suit en club où on vous conseillera d’aller sur des sites conventionnés, c’est-à-dire pour lesquels il y a une autorisation mais aussi une pratique sécuritaire. Pour plus d’informations : Fédération Française de Vol Libre (FFVL): www.kite.ffvl.fr École Française de Kite: www.efk.fr Stéphane Bodou Conseiller technique kite FFVL

Read more

Andreea Catarig SKM doctor

Photos Regis Labaune


Oteniel Jorge Monteiro «well known as MITU»

Nationality: CAPE VERDIAN

Qualities: patience , humility , perseverance. Faults: I think that they can be resume all in one word «STUBBORN!!!» The rider who inspires you ?

The dolphin. I admire his way to surfs the wave and how it jumps on it… it feels so free.. The most intense moments of your life? The born of my son and when I surfed teahupoo Tell us your Kitesurfing experience... I’m a SELF – TAUGHT I think that that the practice is a very good teacher! Of course I would love to have someone teaching me , but there were nobody teaching kitesurfing at that time.. imagine for free ;-) This is the reason why now I am teaching the young as soon I have time few time available and giving them tips for free!

Since I was young I always loved to observe, discover, looking behind the apparent.

Au final qu’aimes tu le plus pendant tes voyages ? Les gros trips que nous réalisons sont l’occasion de tout faire; découvrir un nouveau spot, rencontrer des gens et partager ces moments avec le team. Quand tout ce cocktail fonctionne, çà peut faire un film comme « Antandroy » dans le Sud-Ouest de Madagascar, sûrement le plus fort que l’on ait fait. https://vimeo.com/31133795 SKM :Alex Caizergues vient de battre le record du monde sur l’eau avec 104,86 km/h ! Peux tu nous donner ton analyse concernant ce record?

Battre le record de vitesse n’est pas à la portée de tous, c’est dangereux et passer 50 nœuds ça fait vraiment peur. Mais il faut aussi une grosse organisation et de bonnes capacités de communiquant pour monter tout seul le projet du canal en Camargue et en plus inviter Rob Douglas avec le risque du lui offrir le record ! Alex a toutes ces qualités et peu d’autres pourraient le faire.  Alex est à 56,62 nds record kite et windsurf mais le record absolu à la voile du Sail Rocket est à 65 nds donc on a encore du travail pour le battre qui sait...... Sur la neige je pense que c’est plus facile que sur l’eau !

This is what I love to do during our trips in far away lands . Of course another thing that I love when we are going to new missing spots is the relationship you can get with sea. When there is nobody in the water, just you and the waves, this is something unique. I can well remember this sensation in Madagascar .

Raphaël Salles a eu la chance

de voir le début du windsurf quand il avait 13 ans puis d’être un véliplanchiste pro à partir de 18 ans, c’était énorme à l’époque. Ensuite, il a encore eu la chance de participer aux débuts du kite. L’incroyable aventure F-ONE est partie de zéro et Raphaël est toujours là à travailler en famille et en équipe. Il est devenu sponsor au lieu de sponsorisé !

«J’ai toujours envie d’aller plus loin maintenant nous développons aussi le standup et l’aventure accessoires avec Manera. »

Read more

Photos Gilles Calvet


Ataraxia est un projet d’ascension en haute montagne (Alaska) qui mêle Snowkite, randonnée et speed riding. Sebastien Bubmann teamrider pour Flysurfer depuis les premières heures de la marque a participé à ce projet réalisé durant l’hiver 2012-2013. En grande partie sponsorisé par Mammut, marque d’équipement pour la montagne, Ataraxia regroupe des sportifs allemands et américains avec pour objectif final l’ascension du Mont Marcus Baker en Alaska.

ATARAXIA, a trip to Alaska

L’aventure se décompose en 3 grandes étapes. D’abord la traversée d’un grand plateau où se rejoignent plusieurs glaciers dont l’Eklutna. Ensuite 3 semaines autours du Thompson Pass où l’équipe a pu faire de nombreuses images en snowkite, speedriding et parapente. Enfin l’ascension du Mt. Marcus Baker à plus de 4000m d’altitude.

Les conditions météo très rudes ont rendu l’aventure plus longue et compliquée que prévu. Une partie de l’équipe a du partir avant, mais certains ont réussi.

Photos Nicolas Chibac

Retrouvez tous les détails de cette aventure sur le site web Ataraxia. Pour 2014 l’équipe a un nouveau projet: http://blackburn2014.com

Read more


RideUp

«Blowin’ in the wind» Gaspard de la Meije réalise la première ascension de La Meije (Massif des Écrins) le 16 août 1877. Habité par la même ferveur des Hautes Alpes et de l’Oisans notre aventure a commencé en 1998 au Col du Lautaret 2058m, une bande de jeunes skieurs et snowboarders découvre alors une nouvelle façon de randonner en montagne. Dès le début, le vent, pourtant parfois imprévisible, capricieux, impressionnant et magique, le vent est devenu notre ami, notre partenaire, pour de superbes ballades en montagne! Repoussant les limites de l’ascension des montagnes avec un cerf volant en ski et en snowboard, le team RideUp vous présente le snowkite version 3D!

Le snowkite nous permet de profiter ainsi de la neige poudreuse et des lumières fantastiques de la région,entre amis et en harmonie avec les éléments.

Matthew Taggart

«kite is power and freedom»

Qualities: open minded and see the best in life. Faults: impatient and can’t sit still or relax. About you ? Well growing up strapped to my fathers back hang-gliding aged 5 I think I was always going to be in this air-sport world... its in my blood! In Maui in 98 on a wavesailing (windsurfing) holiday I had my 1st go on a 2 line kite.... was still too basic then but the connection to the air with a kite like my hang-gliding and paragliding really won me over. I don’t class myself as a pro rider as such... Im in the industry and I love kiting and we started Ozone to design great kites so Ive been very fortunate to be involved in this amazing industry and am thankful everyday to be in this world.

«Dans le souffle du vent»

Rider: Wareck Arnaud / Photo: Dricks-photographe Cédric Favre

Rider: Rémi Dineur & Johann Civel / Photo: Wareck Arnaud

I love the buzz you feel with friends scoring epic sessions and the laughs and beers that always follow. Your first feeling at the Lautaret Pass in 2002 ? Pure excitement at trying a new sport that looked sooo insane. I still can’t believe the sport has yet to really take off in any numbers. Its the most amazing experience and I don’t understand why the ski and snowboarders around the world or the industry have realised what we can do with snowkites!

La pratique de cette nouvelle façon de randonner est abordable par tous et praticable dans tous les pays enneigés du monde: Norvège,Italie, Allemagne,Espagne,Chine, Argentine,Chili,Russie,Australie...la liste est longue! En 2003 Matt Taggart et Robbie Whittall de la compagnie Ozone nous ont rejoints dans nos folles aventures. Ils imaginèrent alors, avec les riders, des voiles innovantes qui permettent de réaliser maintenant nos rêves les plus extravagants....adrénaline quand tu nous tiens! Après plusieurs années de développement dans les Hautes Alpes, le Team Ozone est parti s’installer en Nouvelle Zélande pour élaborer des kitesurfs (sur l’eau) sans jamais abandonner leur implication en Snowkite. «Blowin’ in the wind» présente ce sport, le Snowkite et notre collaboration avec Ozone . Merci à eux pour cette belle invitation.... L’histoire continue. www.rideup.tv JoWa

If you could choose to go back to the past ? I wouldn’t want any other life than I’ve had.... Sailmaker when I left school making Hang-gliders and Windsurf sails then into professional yachting, then Paragliding industry and into Kiting... all involved travelling the world.

Loved the air...the air is the sea...its everywhere... I love to fly over & through all surfaces What else? Passion & a hard work ethic...thats all you need in life. If you work hard

and strive to live your passion your world will fall into place... thats what I believe. Matt.

Read more


Nicolas Hulot

ne manque jamais une occasion de dire sa passion pour le kite. Son extraordinaire vécu personnel pourrait l’amener à relativiser mais non, il est passionné de kitesurf, et c’est une chance pour nous il a les mots justes pour le dire. Son regard sur le kite est intéressant a plus d’un titre. En 2011, il déclarait à Paris Match : « Je parlerais presque d’addiction, mais une addiction douce et sans effets ­secondaires. Pour se détendre, il y en a qui font du ­jogging, d’autres de la musique ou de la peinture ; moi, je fais du kitesurf. C’est un moment de purification. Ça me lave la tête, au propre comme au figuré. Après une heure de pratique, j’ai les yeux qui pétillent, je me sens réinitialisé, capable de me remettre au travail comme si de rien n’était. Le kite participe à mon équilibre. Il me donne une énergie que je mets à profit pour l’ensemble de mes activités. J’ai 55 ans et je peux affirmer que, grâce à ce sport, je vis une seconde jeunesse. » Vous allez le voir, son enthousiasme n’a pas faibli. Il suffit de lui demander d’en parler pour que Nicolas se lâche.

Rider: Simone Borgi / Photo: Wareck Arnaud

Flysurf.com qui relaye l’actualité du kitesurf depuis 15 ans, a fait trois fois le tour du globe, bravé la foudre, les icebergs, un volcan en éruption et une tempête en antarctique, on a survécu à une charge de rhinocéros, à l’Amazone en crue, des coupeurs de tête énervés mais on a fini par trouver Niolas Hulot et il nous a parlé de sa passion du kite. Vous allez le découvir, Hulot est l’ambassadeur idéal. Comment expliquer que quelqu’un comme

vous, qui a vécu des années aussi intenses, immergés dans ce que la nature a de plus beau, à pratiquer des activités assez fortes en termes de sensations, vous adhériez à ce point au kite ? Quelle est pour vous la magie du kite ? Ca ne s’explique pas forcément, ça se constate. C’est vrai que j’ai la chance d’avoir eue une vraie diversité d’expérience avec les années Ushuaia mais je constate une chose, c’est que dès l’instant où vous êtes sur l’eau avec votre aile et votre planche, vous vous isolez de toute onde négative, instantanément. C’est excessivement déstressant et il y a une très grande intensité d’émotion. De plus, il n’y a pas le niveau de stress

que l’on peut connaître lorsque l’on pratique le delta ou le parapente, où une erreur peut avoir de graves conséquences. En kite, une fois qu’on a intégré les erreurs à ne pas commettre près du bord ou sur la plage, à part se prendre une bonne claque ou se casser deux ou trois cotes, ce qui m’est déjà arrivé, le risque est limité, il n’y a que du plaisir, que du bonheur. Je trouve qu’il y a une combinaison d’émotions pures, entre ce que j’ai pu connaître dans des activités aéronautiques et les disciplines de glisse.

Et ce sont des émotions qui durent. Quand on fait en snowboard, une grande descente de poudreuse fraîche, l’émotion est forte évidemment mais il faut aller chercher ce genre de condition, quelquefois en peaux de phoque, donc ça se mérite, il faut être là au bon moment, alors que le kite, c’est quasiment instantané et la session dure le temps qu’on souhaite. Il faut dire que j’ai la chance d’habiter au bord de l’eau. En une heure de temps, je peux faire le plein d’émotion et de décompression. J’aime aussi le coté épuré du kite. Une planche minuscule sous les pieds, des lignes invisibles devant le nez et vous avez l’impression qu’une main vous tire vers le ciel. La mise en oeuvre est facile, le montage est d’une simplicité biblique, tout ça participe à un sentiment de simplicité. En même temps, le matériel est simple mais très sophistiqué, il donne accès à une immense variété d’émotions. C’est un tout petit outil qui donne accès

à une immense variété de plaisir. Qu’un petit bout de toile donne accès à temps de choses... Pour moi honnêtement, le kite, pour peu qu’on respecte quelques principes élémentaires de sécurité, ce n’est que du plaisir. Personnellement, je n’aime pas éprouver du principe par goût du risque, on peut s’y laisser prendre, ça m’est arrivé, mais c’est malsain, parce que ça signifie qu’on est heureux d’avoir échappé au pire. Ce n’est pas le but. Quand on fait du kite, c’est une heure de plaisir, quand on est dans les vagues, n’en déplaise à nos amis les surfers, on va pouvoir en profiter au maximum.

C’est très ludique, très jouissif, très épanouissant. Chacun à son niveau peut se croire très bon, chacun peut mettre son échelle de réussite où il veut. On peut s’épanouir très facilement. On peut faire de la randonnée, aller juste naviguer 30 mn pour le plaisir, aller dans les vagues.. C’est un extraordinaire outil de liberté. sEn plus il n’y a pas d’autres moyens de propulsion que le vent.

Est-ce que pour vous, ce n’est pas un moyen supplémentaire de se lier avec l’océan ? Oui, on expérimente une connaissance sensorielle de la mer. Le kite nous met en osmose avec l’océan, le vent, c’est une belle façon de se rapprocher avec la nature


Contrairement à pas mal de riders professionnels, les explications de votre passion sont plus «cérébrales » et certaines à la limite du symbolique quand vous parlez de l’aile, du ciel, du rapport à la nature. Votre récit est dans le registre de l’émotionnel, votre rapport à la mer plus direct. Est-ce que finalement, on ne devrait pas parler plus souvent du kite de cette façon ? On peut rentrer dans le kite de différentes façons, avec l’esprit de compétition, avec l’ambition d’être le meilleur en figure par exemple, mais c’est justement un outil de liberté parce que chacun peut l’utiliser à sa mesure. Personnellement, je ne suis pas très compétition sauf à se tirer une petite bourre entre potes , mais même quand je suis seul, je suis le plus heureux des hommes. Je dois vous avouer quelque chose. Contrairement aux apparences, je suis un grand angoissé ne serait-ce que parce qu’au travers de mon engagement écologique, je suis exposé d’une manière très forte, mais une heure de kite me remet les compteurs à zéro et je tiens grâce à ça. Et je trouve que c’est la plus belle des addictions, elle n’a que des conséquences positives. Si il y a une semaine où je ne peux pas pratiquer le kite, je suis en manque. Je constate que ça ne me procure que du plaisir. Dans certaines activités la mise en œuvre n’est pas forcément facile, tandis qu’en kite, à condition effectivement d’être à proximité des plans d’eau, les conditions sont souvent là. Je trouve que c’est une belle combinaison entre la culture, c’est une belle invention humaine, dans sa plus grande simplicité, en même temps, elle nous relie aux éléments et à la nature, elle nous soustrait à la pesanteur, c’est magnifique. On a pas assez d’une vie pour explorer les possibilités du kite, surtout moi, j’ai commencé tard.

Propos recueillis par Thierry Seray alias le Scribe FS

L’image du kite dans le grand public selon vous ? Ca évolue. Au début, il y avait ceux qui observaient et ceux qui pratiquaient. Les premiers ont eu sans doute le sentiment que c’était réservé à une élite douée, très sportive et très physique. Et on s’est aperçu que ce n’est pas si exclusif. Un jour je suis parti avec des potes à Rodrigues, il y avait des gens de tous horizons, de tout âge et conditions physiques et 80% d’entre eux se sont mis au kite et n’y ont plus renoncé. Beaucoup se rendent compte que c’est plus accessible qu’il n’y paraît, que chacun peut le pratiquer à sa mesure. Personne n’est obligé de déhooker dans les sauts... Je vois surtout le coté merveilleux. J’étais sur l’eau hier matin et les gens apprécient le spectacle des ailes sur l’eau. Parce que c’est beau. Les voiles sont belles, les figures sont belles, c’est un sport qui provoque de la sympathie. On le voit ici, ça fait école tous les jours. Le plus contagieux est quand les gens voient le plaisir lorsque l’on sort de l’eau et dont on ne se lasse pas. Je fais du kite depuis 8 ans et je prends toujours autant de plaisir. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, si j’ai une heure de libre, je vais naviguer.

Vous avez aussi pratiqué le snowkite... Je vais régulièrement à la Grave et je passe donc au Col du Lautaret, une bon spot d’école. Au delà, j’ai pu découvrir la combinaison entre la rando en peaux de phoque et le snowkite. Quel bonheur d’emmener une voile d’à peine 1 kg et qui s’établit en 30 secondes ce qui vous permet d’augmenter votre horizon. Ca permet d’accéder à des endroits

Rider: Wareck Arnaud / Photo: Johann Civel

nouveaux, en s’affranchissant de toute remontée mécanique, c’est génial. Et je trouve ça idéal pour s’initier, à condition d’être prudent parce que là, pour le coup l’aérologie en montagne a son importance et vous pouvez vous retrouvez en parapente sans le vouloir.

Le snowkite est-il une nouvelle façon d’aborder de la montagne ? J’en suis convaincu, d’ailleurs il y a des tas de guides en haute montagne qui se forment à ça. Pour ceux qui veulent trouver le juste milieu entre la randonnée et quelque chose de plus ludique, s’ouvrir peut-être à des endroits auxquels ils n’auraient pas pensé ou pour lesquels ils ont un nouveau moyen d’accès. Mais c’est sans doute quelque chose qu’il faut appréhender de manière organisée, éclairée, informée car aller dans ce genre d’endroits impose des précautions pour ne pas déranger par exemple des nidifications. Pour moi, c’est une nouvelle pratique de la montagne.

Quels sont les derniers spots qui vous ont marqué ? On a fait du snowkite en Islande avec Jérémie Eloy, c’était vraiment un grand plaisir parce que les distances semblent infinies et on avait l’impression de les avaler avec la voile. Il y a très peu de temps, j’ai navigué en mer d’émeraude au nord de Madagascar, un spot où on peut naviguer en 7 mètres une grande partie de l’année mais j’ai aussi découvert un très beau spot sur la Lac majeur en Italie. Le kite nous donne aussi la possibilité de naviguer sur des plans d’eau intérieur, c ‘est fabuleux.


En début de saison nous pouvons rider le vallon de Montfroid par vent du nord, les espaces en direction du lac de la Combe par nord/est en partant du col du Glandon, les versants sud qui vont du Col de la Croix de Fer au Col du Glandon. En plein hiver, il est possible de rider ces différents spots, mais l’accès cette fois se fait par les remontées mécaniques des Sybelles depuis la Savoie, ou pour les courageux, en peaux de phoques depuis la Savoie aussi.

Les premières neiges… Ce n’est pas pour rien que l’on parle « d’or blanc », les premières neiges de la saison, c’est sacré ! c’est attendu, préparé, rêvé. Quelques fois l’impatience est là, à scruter les météos dès le mois d’octobre…la première session de snowkite de l’année, c’est un peu comme la toute première fois, l’excitation reste la même d’année en année.

Nous avons la chance d’avoir des spots qui se prêtent à merveille pour ces premiers instants. Le Col de la Croix de fer est un de ceux-ci. L’accès reste assez facile en début de saison et ce n’est pas très loin de chez nous. Les différentes orientations de vent nord et sud permettent de kiter d’assez grands espaces. Les sessions y sont souvent variées avec de la balade, du freestyle, de bons grands vols…


Mais qu’on se le dise, ce n’est pas toujours du snowkite dans 60cm de fresh powder, sinon, on resterait bloqué sur la route bien avant d’arriver au spot, mais les 15/30 cm de bonne neige de début de saison suffisent largement à exploiter le domaine. Ici, sur les photos, nous sommes début novembre , cette année les sessions d’octobre ont été limites au niveau de l’enneigement, mais ça nous est déjà arrivé de rider dans la pow pow au mois d’octobre ici même.

Le spot, avec ses reliefs, ses belles pentes et ses superbes vallons, nous incite aussi souvent à mixer snowkite et speedriding, du coup la journée est variée. L’aile de snowkite est notre téléski, lechangement d’aile se fait en haut du vallon. Quoi de plus magique que de poser son aile de snowkite tout en haut de la montagne, de profiter un coup du paysage et de sortir un jouet taillé pour de belles attaques, entre moments de glisse et de vol !

Pas mal de riders Aeros ont dans leur quiver une Bercut, en 10 en 12 ou en 15… Les ailes ne sont pas très lourdes, comptez entre 2 à 3 kilos max suivant la taille, une 10m ou une 12 tient très peu de place supplémentaire dans le sac à dos. Le Sac sellette Aeros est assez idéal pour emmener une aile de kite + une aile de speed, et puisqu’il est réversible et se transforme en sellette , c’est vite fait et pratique de passer du kite au speed et vis versa.

Les premières neiges, c’est un peu passer de l’été à l’hiver! On en oublie une saison dans l’affaire et je crois que ça nous va bien … Laurent Hemard www.aeros-france.com Read more


Romain Barachko «être humain, savoir vivre, être

J’adore remonter la pente Le secret pour vivre du kite ? * Vous avez un tire-fesses pour aller où vous voulez! Il n’y a pas de secret, vous êtes et cool et faire des sauts très * C’est plus facile à apprendre sur la vous avez besoin de rider, ça fait paraeriens»pourrait être la devise de tie de vous. Romain . Faire sa vie autour du kite, c’est une Voici sa vision du snowkite passion vraiment forte et je regarde «Je ne vais plus en station de ski maintenant toutes les montagnes ou maintenant. J’ai mon tire-fesse à la les plans d’eau très différemment. maison pour aller n’importe où, c’est J’aime rencontrer de nouvelles perce que j’aime. Je peux aller loin de la sonnes, j’aime partager de bons mofoule, m’échapper. Jouer avec le relief, ments avec eux, découvrir leurs spots, d’autres sensations de glisse que l’on leurs faire voir les miens, parler de ne sent pas sur l’eau. Juste du bon notre passion. freeride. J’aime aussi rencontrer de petites Si vous commencez, attention vous ne communautés et partager avec eux. pourrez plus vous arrêter! Quand je voyage, je m’intéresse à la Il n’y a pas plus de risques dans ce culture locale, mais j’essaie toujours sport que de prendre la voiture pour de ne pas aller là où tous les touristes aller travailler. Cela dépend de comvont. ment vous le pratiquez; vous devez Je cherche de manière différente. connaître vos limites et celles de votre équipement.» Véronique Jannot chante « j’ai fait l’amour avec la mer ...»  et toi ? neige que sur l’eau. 5 bonnes raisons d’entrer dans * C’est vraiment trop bon et vous pou- Je ne chante pas mais je snowkite ?  pourrais dire, donnez-moi une vez manger des boules de neige. * Naviguer avec du relief donne vrai- * Le froid c’est bon pour la peau. aile, je veux voler! ! ment une autre dimension au sport.  


BEN

Designer

Ben croit au design simple. Selon lui pour rendre la pratique du kite plus enthousiaste, sécuritaire et confortable, le design doit être simple. Pas de technicité superflue, pas de lignes ou de composants inutiles. C’est pour cela que l’équipe IKON prend le temps et met les efforts nécessaires pour proposer sur le marché des produits complètement aboutis et testés dans toutes les conditions.

«J’ai commencé à fabriquer des cerfs-volants dès mon plus jeune âge, je devais avoir 10 ans lorsque j’ai eu mon premier cerf-volant acrobatique. Pour le second, j’ai acheté du tissu, je l’ai découpé et ma mère a cousu les morceaux entre eux. Après cela, elle m’a expliqué comment me servir d’une machine à coudre, j’ai compris alors que c’était fait pour moi et je n’ai jamais arrêté de faire des kites.

J’ai fait beaucoup de cerf-volant acrobatique en compétition, en duo, en salle mais aussi à l’organisation d’événements. J’ai pu aussi, en parallèle, commencer à découvrir le cerf-volant de traction. Les kites à boudin n’existaient pas à l’époque. Nous étions alors quelques uns à vouloir fabriquer des kites de plus en plus grands, 2m2, puis 3m2, puis 4m2 jusqu’à 8m2. Nous pensions alors que c’était exagérément énorme !»

Read more


Pour devenir partenaire du SKM snowkitemaster.com


ANTON WORLD SKI CHAMPION 2013 Фамилия: Ужегов Second name Uzhegov Имя: Антон First name Anton Национальность: русский Nationality Russian

Лучшие результаты: Пятикратный чемпион России по сноукайтингу в классе фристайл лыжи, двукратный Чемпион мира по версии SKM, 2 место в дисциплине Бэстлайн Билайн Кайт Кэмп-2013, 3 место в дисциплине Вэйк контест (2 место – Аарон Хэдлоу) Your best results ? 5 times Russian Champion in ski freestyle snowkiting, 2 times SKM Champion, BeekiteCamp-2013 2th place Bestline, 3rd place Wake Contest (2nd place – Aaron Hadlow)

Photos Wareck Arnaud

Любимые трюки: Бэк моб, фронт моб Favourite Tricks? Back mobe, front mobe Первый опыт в сноукайтинге: В 2003 г., когда я опробовал кайт «на ручках» российского производства, на домашнем споте на реке Кама Your first Snowkite experience? In 2003, when I tried the handlekite of Russian production on my home spot on the river Kama 5 причин ЗА сноукайтинг: 1. Большие очереди на подъемники, 2. Абсолютная автономность и самодостаточность, экологичность 3. Невероятный опыт взаимодействия с двумя стихиями 4. Свобода полета и передвижения 5. Пу ть к самосовершенствованию длиною  в жизнь Five reasons to get into snowkiting? 1. Great skilift lines, 2. Absolute autonomity and self-sufficiency, ecologyness 3. Incredible experience of contact with the 2 elements 4. Liberty of flight and riding 5. Way to self-perfection of the life length Есть ли еще места, которые ты еще не посетил, но очень хотел бы? Камчатка, Арктика, Аляска, Чили, Гавайи, Таити What places remain you haven’t visited yet and you dream on going to eventually? Kamchatka, Antarctica, Alaska,Chili, Hawaii, Tahiti.   Почему именно они? Камчатка – замутить фрирайд с кайтом в горах и посерфить на океане, Арктика – успеть побывать там, пока она не растаяла, Аляска - сходить на рыбалку и проверить, насколько хорошо катаются по снегу с кайтом янки,  Чили – с целью кайтсерфинга и сноукайтинга, Гавайи –

просто потому, что каждый серфер должен побывать там, Таити – засерфить с Шастой. Explain what motivates you to go over there? Kamchatka to freeride in the mountains and surf in the ocean, Antarctica to visit it before it melts, Alaska to fish and to see if Yankee snowkite and how well they do it,Chili to kitesurf and snowkite, Hawaii just because each surfer has to visit it, Tahiti to surf with Chasta!


CHASTA

C‘est aux Deux, alpes qu’il est né, dans la neige, mais avec des skis au pieds et tout l’hiver, il allait à l’école en ski ! Le milieu de la haute montagne l’a vu grandir . En passant par le monoski, le skwal, le vélo sur neige, le patin de vitesse, Guillaume est un touche à tout . Puis est venu le temps du snowboard, et là, Chasta est vite passé pro en freestyle halfpipe avec à la clef de superbes résultats. A cette époque il réalise avec Rage et Wareck la saga Nomades Films et tourne avec les super productions Américaines (TB5 , TB6) C’est donc il y a 15 ans qu’il a été touché de plein fouet par une nouvelle façon de glisser ! Le virus du snowkite « direct droit vers le haut des montagnes » et celui du kitesurf ne l’ont alors jamais lâché. Je m’en rappelle comme si c’était hier, j’étais avec lui et on s’est tout de suite régalé.

Le roi de la pirouette la tête en bas , la légende vivante du Snowkite,Guillaume Chastagnol est un gars incassable ,inclassable et ultra motivé pour de nouvelles expériences. Chasta comme on le surnomme vient de monter avec Thierry Pascal et Jerome Josserand la marque Rapace Kiteboarding. Selon lui le snowkite demeure le meilleur sport de glisse en 3 dimensions, mais quand on lui pose la question, il répond qu’il aurait tout aussi Read more bien pu être footballeur pro !

Chasta est «the One»,«the Master», avec à son actif 6 titres de champion du Monde de Snowkite Freestyle, il est celui que tous les jeunes prétendants rêvent de détrôner. Le SKM vous livre son secret «il faut juste envoyer du bois, laisser son cerveau au placard ! Savoir tout faire et surtout n’être jamais blasé même s’il n’y a que 6 noeuds de vent. » Selon Chasta avoir un bon rapport poids taille et être élastique est un atout indéniable, sinon tu risques de ne faire que deux ans chez les pros.

Photos Régis Labaune / Wareck Arnaud


Rider Alex Robin / Photo Wareck Arnaud


José GARCIA

Acteur mais encore...

On connaissait José Garcia à la télé ou au cinéma mais on connait moins le José Garcia mordu de sports extrêmes et de sensations fortes. Il a commencé par le surf puis a testé le kitesurf. Depuis, dès qu’il peut, il navigue. Derrière l’acteur franco-espagnol se cache un véritable mordu de kitesurf ! Connu pour son succès au cinéma mais moins pour son addiction aux sports extrêmes, il a commencé par le surf lors d’un voyage en famille puis a testé le kitesurf à l’aube de ses 40 ans. José adore la prise de risque maîtrisée et considère les sports extèmes comme des espaces de liberté; c’est pour cela qu’il a rejoint le Team Adrenagliss.

«lls ont un slogan qui m’a tout de suite percuté : esprit libre dans corps agité. C’est exactement ce que je suis» confie l’humoriste. Avant d’ajouter : «Corps agité ça me coûte beaucoup, j’ai eu beaucoup d’emmerdes à cause de ça (rires) et esprit libre ça me permet surtout d’être heureux dans la vie». José vu par

Photos Adrenagliss / Rider: José GARCIA

Alex CAIZERGUES recordman du monde avec 104,86 km/h

«J’adore ce mec qui est tout simplement le même dans la vie et à la télé! Simple, très sympa, tu sais qu’il joue la comédie mais tu te marres!!! Et dans ses yeux, dès qu’on parle kite, tu vois cette petite lueur qui te dit que oui, c’est un passionné, comme toi et moi ...»

Alex n’a aucune barrière psychologique, pour lui chaque record est une nouvelle marche qu’il gravit en regardant droit devant sans jamais se fixer de limites ! C’est un bosseur oui, un passionné du kite et de la vitesse surtout! Petit à petit,il prend ses marques. Prochain étage, 60 noeuds!

José & Alex / Photo: Hugo Kerr

Soit 111,12 km/h voir 30866,66 fois le déplacement d’un escargot, ou encore 1,03×10-7 vitesse de la lumière!


29,13 mètres par seconde Peux tu nous donner ton analyse concernant ton record? Ce fut avant tout un pari, celui de ramener ce record en France! On savait (mon père et moi) qu’on avait tout ce qu’il faut chez nous pour y arriver, il fallait « juste » trouver l’endroit. C’est ce qui a pris le plus de temps finalement, près de deux ans, mais quelle satisfaction lorsqu’on a vu le premier coup de pelle mécanique, mi-septembre 2012. Ensuite c’est vraiment le sentiment du travail accompli, des heures passées sur le terrain, d’une équipe de bénévoles qui se donnent à fond pour préparer le terrain et et pour que tout soit niquel le jour J, qui te motive et t’encourage alors qu’il fait 7° et que le Mistral souffle à 100 km/h! Le record, il est pour eux aussi! Il est également pour mes partenaires, ceux qui me suivent depuis tant de saisons, mais aussi ceux qui ont pris des risques sur cette tentative, je pense notamment à Volkswagen Véhicules Utilitaires qui nous a aidé, dès 2011 alors qu’on en était simplement à l’état de projet, à créer la Volkswagen Transporter Arena, le spot le plus rapide du monde en kite!!!! Pour la suite, je vais faire un peu le malin, mais on en a sous la pédale…

Aquaterra Photos

Notre matos est déjà bien performant, mais de belles surprises arrivent en 2014!!!

Quand j’ai commencé, des pointes à 45 noeuds ça me semblait aussi être la fin du monde… maintenant, 50 noeuds on se balade ;-) J’espère que bientôt je serai tranquille à 60... et là on pourra aller chercher le record absolu ! de nouveau! Read more

Happy Birthday to the Snowkitemasta Family

Big up to all our friends, partners, riders,photographers,staff for being so involved in Snowkitemasters for those 10 years we look forward to share many huge sessions together ... you rocks! Aloha SKM team


Rider: Zach Marek / Photo: RĂŠgis Labaune


Snowkitemasters Mag 2014  
Snowkitemasters Mag 2014  
Advertisement