Page 1

6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

de l’industrie électronique & numérique mars2016 juin 2015 >>N°88 N°83

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

DOSSIERS >

COMPOSANTS :

L’obsolescence sous haute surveillance

SÉRIGRAPHIE :

haute précision pour les futures générations de machines de sérigraphie


Conformal coating and resins UV Led technology curing 50µ to 4mm thickness VOC free

ABchimie vous propose des solutions de protection vertes et innovantes Vernis de tropicalisation AVR80 BA

Automotive applications Au

Leader du marché grâce à ses performances d’isolation électrique et sa simplicité d’utilisation. Le vernis AVR80 BA est non toxique et permet son utilisation tout en respectant l’environnement de travail des opérateurs. L’AVR80 BA est un vernis souple et transparent conçu pour la protection des circuits imprimés soumis à des environnements difficiles. Ce vernis contient un traceur fluorescent, est réparable et peut être facilement retiré avec le solvant SND.

Conformal coating and resins UV

d technology curing µ to 4mm thickness OC free

Excellente adhérence dans des conditions climatiques sévères Utilisation de -65°C à + 150°C Vernis thermo-soudable Excellentes propriétés diélectriques Répond aux normes NF EN 61086 et UL94 V0

Technologie UV et LED

Ces solutions permettent un séchage immédiat (pas d’étape de séchage) sans émission de COV ABchimie526UV : Le vernis ABchimie526UV est un vernis de tropicalisation transparent monocomposant, conçu pour la protection des circuits imprimés soumis à des environnements difficiles. La technologie dual cure (UV/humidité) permet la réticulation dans des zones d’ombre.

Automotive applications Au Dépose en machine de dépose sélective, au trempé, pinceau, tampographie et vaporisation Viscosité basse (55/140cSt à 25°C) pour limiter les épaisseurs sur PCB à environ 80 microns

ABchimie526 UV ABchimie746 E UV

ABchimie42K & 6500 UV ABchimie4000 UV

Séchage instantané par radiation UV Existe également en version LED : Polymérisation à 395nm

ABchimie développe également des : www.abchimie.com

Vernis souples UV (ou LED) pour protection de vos films souples. Très bonne adhérence sur films plastiques, protection contre les ambiances humides et agressives. Résines transparentes UV (ou LED) : polymérisation sur plusieurs mm, pour étanchéité, protection de connecteurs … Tous les vernis et résines ABchimie sont conformes aux reglementations REACH et ROHS. ABchimie, c’est aussi des solutions de nettoyage : Defluxage – PCB Nettoyage des composants Nettoyage des écrans Dévernissage local ou total

ABchimie

1230, route de la porte – 38630 CORBELIN (France) +33 (0)4.74.83.12.19 – contact@abchimie.com www.abchimie.com


Connaître la structure des coûts est le préalable indispensable à une politique volontariste de restauration de la marge de l’entreprise. Pour permettre aux entreprises de conception et fabrication de cartes électroniques de mieux maîtriser leurs coûts, directs et indirects, le SNESE a créé e-FICIO. Cette application a été conçue et créée par des sous-traitants pour des sous-traitants, avec comme principes conducteurs la simplicité d’utilisation, la sécurité des données et des résultats, l’efficacité et l’économie. Michel de Nonancourt est maintenant disponible ! Président du SNESE

3 BONNES RAISONS DE CHOISIR E-FICIO + d’efficacité :

• e-FICIO a été conçu par les adhérents du SNESE pour les entreprises de sous-traitance électronique • e-FICIO vous permet de calculer rapidement des taux horaires de référence (ex : CMS, câblage manuel, test, vernissage) • vous simulez vos investissements, votre masse salariale, etc. • e-FICIO vous permet de visualiser instantanément les postes d’amélioration • Avec e-FICIO, vous fixez des objectifs réalistes à votre plan de développement • e-FICIO fixe les limites de la négociation commerciale avec vos clients et vos fournisseurs

+ de sécurité :

• vous seul avez accès à vos données et aux résultats • vous modélisez votre structure de prix en toute confidentialité

+ de simplicité d’utilisation :

• vous signez le contrat d’utilisation, vous recevez un code d’accès à votre e-FICIO personnel • vous participez à la journée de formation obligatoire • vous saisissez les données issues de votre compte de résultat et votre DADS-U • d’un simple clic, e-FICIO vous permet de visualisez les conséquences de la modification d’un poste de coût, direct ou indirect • vous faites appel à l’assistance téléphonique si besoin, Les conditions d’utilisation Droit d’utilisation annuel : 2 000 € H.T. Les adhérents du SNESE bénéficient d’un tarif préférentiel de 500 € H.T. Journée de formation inter entreprise : 750 € H.T. Assistance téléphonique gratuite

RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com

Contactez-nous ! e-ficio@snese.com Tél. : 02 98 55 04 56


Gagnez du temps et de l’argent sur les réparations Rationalisez votre réparation des PCBs avec des systèmes de réparation Metcal Scorpion et Scarab Le mode standard de profil automatique du Scorpion facilite la réparation: • Retrait et alignement d’une extrême précision des plus petits BGA, QFN et micro CMS. • Notre système de caméra brevetée fournit une visualisation simultanée des SMT et BGA pour des inspections définitives. • Le double système de préchauffage et la facilité d’utilisation du support de carte augmente la productivité.

u Nouvea

Scarab – Le nettoyage des SMT de soudure sans-contact arrive:

• L’aspirateur de haute puissance supprime la soudure et la colle sans toucher le PCB, réduisant le risque des dommages de la carte. • Un système automatique élimine le besoin de la tresse en cuivre.qui nettoie les excès de soudure. • Une grande chambre de ramassage de soudure et de colle réduit les temps d’arrêt. • Les profils de refusion peuvent être facilement créés à tout moment. • Le support de carte ouvert peut fixer des cartes petites, grandes et de forme étrange.

Si vous souhaitez plus de détails ou une démonstration sur le système de réparation Scorpion ou sur le système de nettoyage Scarab, visitez notre site internet: www.Metcal.com ou contactez votre responsable commercial.

Veuillez contacter OK International pour tout complément d’information sur nos produits de soudage ou tous les autres produits Metcal.

Les systèmes de préchauffage

Les systèmes de soudage

Les systèmes d’extraction de fumée

www.Metcal.com • (0)1 76 71 04 03 • Europe-Orders@OKInternational.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

31

6

Informations SNESE

10 ACSIEL Informations 12 DOSSIERS

• Scrum dans le mouvement agile pour le

développement des produits complexes

• L’obsolescence sous haute surveillance

• Haute précision pour les futures générations

de machines de sérigraphie

• L’usine du futur c’est d’abord être

customer-centric

43

44

• XRHCOUNT - une révolution dans le

monde du comptage CMS !

34

Fabricants d’électronique

42

Informations commerciales

44

Nouveautés technologiques

52

Offres d’emploi

41 RÉDACTION Richard Crétier REPORTER : Dominique Lemière RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : juin 2016 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTO Photos de couverture : Alliansys Metronelec STPElectronics Accelonix Iftec Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 5


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO Relever le défi de l’investissement Lorsque le SNESE a lancé son étude sur l’automatisation accrue de la production de nos ateliers, personne ne pensait réellement que cela déboucherait sur de nombreuses possibilités.

Michel de NONANCOURT Président du SNESE

La productivité des machines de pose de composants CMS progresse formtement avec des applications nouvelles qui ringardisent les matériels souvent anciens que nous utilisons quotidiennement. On voit apparaître sur le marché plusieurs machines de pose de composants traditionnels qui elles aussi rejetent nos anciennes machines dans la préhistoire.

posants est le même dans le monde entier tout comme celui des machines. Pour y parvenir, nous devons donc investir fortement dans nos entreprises à tous les stades de la production. Lors de l’assemblée générale de notre syndicat, j’ai terminé mon intervention sur cette nécessité d’investir lourdement et dans des délais courts.

Au démarrage, les études ont porté sur l’implantation de robots collaboratifs. Elle a été orientée ensuite vers tout le matériel disponible ou susceptible de le devenir rapidement.

Sommes-nous en mesure de le faire ? J’ai quelques craintes car nos entreprises ont souvent, comparées à d’autres, peu investi en matériel.

Le SNESE a examiné toutes les étapes de la fabrication des cartes électroniques pour se concentrer plus particulièrement sur les mouvements de composants (stockage et déstockage) et la pose des composants traditionnels. Les opérations ultérieures d’intégration n’ont été que sommairement prises en compte en raison de leur grande diversité.

De plus elles dégagent toujours des marges insuffisantes en dépit du CIR et du CICE et le manque de visibilité est un handicap pour prendre des décisions engageant le long terme. Par ailleurs, l’implantation de ces nouvelles machines pose la question de la réorganisation de l’entreprise avec des salariés occupés à ces tâches d’insertion manuelle qu’il faudra reconvertir.

Un double constat est vite apparu. D’un côté la productivité des machines de pose de composants CMS progresse fortement avec des applications nouvelles qui ringardisent les matériels souvent anciens que nous utilisons quotidiennement. De l’autre, on voit apparaître sur le marché plusieurs machines de pose de composants traditionnels qui elles aussi rejettent nos anciennes machines dans la préhistoire. A l’occasion de cette étude, nous avons pu constater que ces matériels étaient déjà utilisés dans certains pays tels que la Chine et que nous risquions de prendre un nouveau retard. Cela signifie que si nous ratons cette étape, les pays émergents reprendront un avantage compétitif lié, non pas au coût de main d’œuvre qui devient marginal au fur et à mesure que l’automatisation se développe, mais à la productivité de ces nouveaux matériels. Nous avons les moyens de résister et de reprendre l’avantage car le prix des com-

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Et il ne faut pas oublier que l’investissement dans ces nouvelles machines est insuffisant. Pour parvenir à l’efficacité nécessaire, d’autres investissements sont indispensables pour fluidifier la production. C’est donc un beau défi que nous devons relever à un moment où notre activité globale marque le pas. Il faut faire preuve d’imagination pour réaliser cette mutation et certaines de nos entreprises seraient peut-être bien inspirées de se rapprocher d’autres pour mettre leurs moyens en commun.


QU’Y A-T-IL A L’INTERIEUR ? HumiSeal est le seul fournisseur dédié à la conception et la fabrication de vernis de tropicalisation (confomal coatings) protection électronique permettant d’offrir les solutions appropriées dans toutes les chimies possibles. il y a toujours un vernis adapté à chaque application dans notre large gamme, avec des qualifications et certifications UL, MIL, IEC …. Quelle que soit votre industrie, nous aurons non seulement le vernis capable de répondre à votre besoin mais en plus nous vous apporterons notre connaissance et maitrise du process pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre production. Depuis les résines synthétiques à haute tenue en température jusqu’au vernis 100% solides à polymérisation UV, il y a toujours un vernis HumiSeal qui convient.

C’est pourquoi toutes les pistes mènent à

HUMISEAL EUROPE SARL

4-6 avenue Eiffel - 78420 Carrières-sur-Seine - France t: +33 (0)1 30 09 86 86 • f: +33 (0)1 30 09 86 87 e: humiseal.sarl@chasecorp.com


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE AU SNESE ! Les fabricants d’électronique



EIA 38140 RENAGE – 20 personnes Contact SNESE :  François LAURENCEAU Tél. : +33 (0)4 76 65 36 15 f.laurenceau@eia-electronique.fr www.eia-electronique.fr

EINEA Selha-group 76260 EU Contact SNESE : Philippe MASSELIN Tél. : +33 (0)2 35 50 41 41 commercial@einea.fr www.einea.fr

Club des Partenaires

STEE 45160 OLIVET – 5 personnes Contact SNESE :  Adrien LELIEVRE Tél. : + 33 (0)2 38 52 26 00 alelièvre@stee45.com www.stee45.com

Retrouvez la présentation détaillée des entreprises adhérentes du SNESE sur www.snese.com

Contact SNESE : Emeric de GAILLARD Tél. : +33 (0)4 72 90 22 26 Emeric.de.gaillard@afpa.fr www.afpa.fr AFPA DI 69632 VENISSIEUX

LE PRÊT INTERENTREPRISES, COMMENT CA MARCHE ? La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « Loi Macron » prévoit la possibilité pour les entreprises d’être créancières ou débitrices les unes des autres. Qui peut prêter ? Les sociétés par actions ou les sociétés à responsabilité limitée dont les comptes font l’objet d’une certification par un commissaire aux comptes. Qui peut emprunter ? Les microentreprises, les petites et moyennes entreprises (PME) ou à les entreprises de taille intermédiaire (ETI)

VOS OBLIGATIONS D’INFORMATIONS ET DE FOURNITURE CONCERNANT LES PIÈCES DETACHÉES INDISPENSABLES À L’UTILISATION D’UN BIEN DESTINÉ AUX CONSOMMATEURS PARTICULIERS (produits BtoC)

A quelles conditions ? Les entreprises prêteuses ne doivent effectuer ce prêt qu’à titre accessoire de leur activité principale. Les prêts ne doivent pas excéder une durée de deux ans. Les prêts accordés devront prendre la forme d’un contrat de prêt. Les entreprises doivent pouvoir attester d’un lien économique justifiant le crédit. Le lien économique Comment définir la notion de « lien économique » ? La loi spécifie dans quels cas un tel lien existe. Voici quelques exemples permettant justifier de ce lien : • Les deux entreprises appartiennent à un même groupement d’intérêt économique ;

• les deux entreprises font partie d’un même groupement attributaire d’un marché public ou d’un contrat privé ; • une des deux entreprises bénéficie ou a bénéficié au cours des deux derniers exercices d’une subvention publique dans le cadre d’un même projet associant les deux entreprises ; • l’entreprise emprunteuse est un sous-traitant direct ou indirect de l’entreprise prêteuse ; • l’entreprise prêteuse est cliente de l’entreprise emprunteuse ou d’un membre de son groupe. Dans ce cas, le client doit avoir acheté lors du dernier exercice clos au moins 500 000 euros ou avoir généré au moins 5% du chiffre d’affaires du fournisseur. Par ailleurs, au cours des deux exercices précédant l’emprunt,

les capitaux propres de l’entreprise prêteuse doivent être supérieurs au montant du capital social et l’excédent brut d’exploitation doit être positif. Remarque : l’octroi d’un prêt ne peut avoir pour effet d’imposer à un partenaire commercial des délais de paiement ne respectant pas les plafonds légaux. Ces plafonds sont définis aux articles L. 441-6 et L. 443-1 du code de commerce. Ces prêts ne peuvent pas être acquis par des organismes de titrisation ou par un fonds professionnel spécialisé. Ils ne doivent pas non plus faire l’objet de contrats constituant des instruments financiers à terme.

Depuis la loi de consommation du 17 mars 2014, les fabricants ou importateurs ont deux obligations en matière de pièces détachées : • L’obligation d’informer le vendeur professionnel de la durée de disponibilité des pièces indispensables à l’utilisation du bien, qu’ils mettent sur le marché, • L’obligation de fournir ces

pièces dans les deux mois de la demande formulée par le vendeur professionnel ou le réparateur. Cette obligation vous concerne, tant pour votre activité de soustraitant assemblant des produits destinés aux consommateurs particuliers (produits BtoC) que pour votre activité éventuelle de fabricant de pro-

duits propres destinés aux consommateurs particuliers (produits BtoC)… Lire la suite : note d’information #96 – mai 2016 ou consultez le SNESE.

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Note d’information du SNESE #97 – mai 2016


VOICI COMMENT BRASER AUJOURD’HUI Découvrez la prochaine Génération Weller

Pour plus d’information regardez la vidéo maintenant.

Génération Weller WT ● Facile à utiliser, conviviale ● Meilleur rapport prix/performance du marché ● Polyvalence maximale – compatibilité avec les fers existants Weller ● Gamme complète d’accessoires

www.weller-tools.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 9


INFORMATIONS > SNESE LA RÉFORME DU DROIT DES CONTRATS ET DU RÉGIME DES OBLIGATIONS

• de moderniser le droit des contrats et des obligations pour faciliter son accès et sa lisibilité, • rendre le droit français plus attractif, • rechercher un équilibre entre

justice contractuelle et autonomie de la volonté. Plusieurs innovations peuvent concerner directement votre entreprise dans ses relations avec ses clients et ses fournisseurs comme la révision pour

imprévision ou l’arrivée de nouvelles catégories de contrats : le contrat d’adhésion et le contrat cadre. Lire la suite : note d’information du SNESE #98 – juin 2016

MIDEST 2016

dédié à l’usine intelligente et réunira les acteurs de l’usine digitale - FORUM CONVERGENCE qui regroupera un programme de conférences le MIDEST restant l’évènement phare et le passage obligé pour accéder à Smart Industries et Forum Convergence.

numérique (porté par l’envolée de la sécurité et de la confiance numérique), le Village électronique se devait d’accueillir les électrotechnologies. Le Village des Electrotechnologies sera une vitrine exceptionnelle pour faire découvrir vos compétences, vos réalisations et la pertinence de vos investissements. De par la diversité et la qualité de son visitorat, le MIDEST vous offrira une excellente opportunité de développement et de diversification. Pour l’édition 2016 du Midest, le SNESE propose différents stands à partir de 9m², à un tarif en baisse par rapport à 2015 et très compétitif comparé au tarif MIDEST. Ainsi pour un stand de 9 m², tout compris sur le Village des Electrotechnologies, le tarif adhérent SNESE et syndicats FIEEC est de 4 335 E H.T. Le tarif MIDEST pour les exposants individuels est de 4 785 E H.T. jusqu’au 15/07/2016 et de 4 920 E H.T. après.

Il y aura une exposition consacrée aux cartes et systèmes électroniques les plus innovants, conçus et fabriqués par les exposants. Et pour la première fois en France, un concours de brasage manuel, organisé par l’IPC, en partenariat avec IFTEC. Chaque participant au concours (inscription gratuite) dispose d’un plan de travail entièrement équipé pour réaliser le brasage manuel d’une carte double face mixte CMS et traversant Le PCB et les composants sont fournis. La carte fonctionnelle doit-être brasée selon l’IPC-610F classe 3 dans un temps limité de 60 minutes. Les trois premiers sont récompensés. Le premier gagne un voyage à San Diégo pour participer à la finale mondiale. Ce concours, très prisé lors de salons comme Productronica à Munich, SMT/HYBRID à Nuremberg, APEX aux USA, en Chine, en Suéde, Corée, Indonésie, Japon, Malaisie, Singapour, Taiwan Thaïlande, et Vietnam. Lors du dernier salon SMT de Nuremberg, une technicienne française de Thales Microelectronics à Etrelles (35), madame Eliane Chesnais a été classée 1ère ex aequo avec madame Ekaterina Stahlmann de Grundig Business System sur 43 compétiteurs.

Cette réforme, qui entrera en vigueur le 1er octobre 2016, a pour objectifs :

MIDEST est l’unique salon international spécialisé en soustraitance industrielle. Conçu comme un véritable réseauanimateur de l’industrie, il permet d’initier, de concrétiser et de développer toute opportunité de collaboration entre acteurs impliqués dans la conception et la production de pièces ou sous-ensembles réalisés sur mesure. Le salon se tiendra comme chaque année à paris-Nord Villepinte, du 6 au 9 décembre. Cette année, le Mondial de la Sous-traitance sera le portail d’un grand évènement consacré à l’Industrie du Futur, et appelé de ses voeux par le président de la République. Convergence pour l’Industrie du Futur, sous l’égide du Midest réunira les principaux acteurs concernés par les changements majeurs que connaît actuellement le secteur industriel avec une dimension qui dépasse les simples frontières de l’Hexagone puisque l’Allemagne sera l’invitée d’honneur. Deux évènements rejoindront donc le MIDEST à Villepinte : - SMART INDUSTRIES, le salon

Le Village Electronique devient le Village des Electrotechnologies Les industries électrotechnologiques constituent aujourd’hui le vecteur principal des progrès économiques et sociétaux. Elles transforment en profondeur l’ensemble du tissu industriel parce qu’elles sont omniprésentes dans la quasitotalité des innovations, de la fabrication additive à la robotique collaborative, en passant par les objets et machines intelligents et communicants, la maîtrise de l’énergie et l’envol du numérique. Les électrotechnologies, qui rassemblent les industries électroniques, électriques, et numériques se doivent donc d’être présentes au MIDEST. Et, parce que l’électronique est au coeur de toutes les innovations du secteur électrique (porté par l’écosystème des bâtiments et les infrastructures énergétiques), et du secteur

Des animations pour mettre en valeur vos réalisations et le savoir faire des opérateurs L’espace du SNESE sur le Village des Electrotechnologies sera le théâtre de deux animations qui auront pour objectif de créer un trafic important vers les stands des exposants.

RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com 10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88


VOTRE FOURNISSEUR POUR LA PRODUCTION DE CARTES ELECTRONIQUES

CRM SYNERGIES, FABRICANT D’ALLIAGES POUR L’ELECTRONIQUE ET DISTRIBUTEUR DE CONSOMMABLES ET D’EQUIPEMENTS.

Connaître la structure des coûts est le préalable indispensable à une politique volontariste de restauration de la marge de l’entreprise. Pour permettre aux entreprises de conception et fabrication de cartes électroniques de mieux maîtriser leurs coûts, directs et indirects, le SNESE a créé e-FICIO. Cette application a été conçue et créée par des sous-traitants pour des sous-traitants, avec comme principes conducteurs la simplicité d’utilisation, la sécurité des données et des résultats, l’efficacité et l’économie. e-FIC I est maintenant disponible ! Michel de Nonancourt Président du SNESE

3 BONNES RAISONS DE CHOISIR E-FICIO + d’efficacité :

AUTOMOBILE MEDICAL FERROVIAIRE AERONAUTIQUE ENERGIE SOUS-TRAITANCE

Sérigraphie MPM Fours et Vagues ELECTROVERT Lavage ACCEL Dispensing CAMALOT

• e-FICIO a été conçu par les adhérents du SNESE pour les entreprises de sous-traitance électronique • e-FICIO vous permet de calculer rapidement des taux horaires de référence (ex : CMS, câblage manuel, test, vernissage) • vous simulez vos investissements, votre masse salariale, etc. • e-FICIO vous permet de visualiser instantanément les postes d’amélioration • Avec e-FICIO , vous fixez des objectifs réalistes à votre plan de développement • e-FICIO fixe les limites de la négociation commerciale avec vos clients et vos fournisseurs

+ de sécurité : • vous seul avez accès à vos données et aux résultats • vous modélisez votre structure de prix en toute confidentialité Inspection Rayons X

Vagues sélectives et vernissage

Fabricant d’alliages étain et produits de soudure pour l’électronique:

Alliages ROHS: FujiSN100CRM SAC305 SAC+0307 Alliage Etain plomb: SN63/PB37 CONTACT: Vincent LAFON vlafon@crmsynergies.com TEL: 06 20 75 33 52

+ de simplicité d’utilisation :

• vous signez le contrat d’utilisation, vous recevez un code d’accès à votre e-FICIO personnel • vous participez à la journée de formation obligatoire • vous saisissez les données issues de votre compte de résultat et votre DADS-U • d’un simple clic, e-FICIO vous permet de visualisez les conséquences de la modification d’un poste de coût, direct ou indirect • vous faites appel à l’assistance téléphonique si besoin,

Les conditions d’utilisation Droit d’utilisation annuel : 2 000 € H.T. Les adhérents du SNESE bénéficient d’un tarif préférentiel de 500 € H.T. Journée de formation inter entreprise : 750 € H.T. Assistance téléphonique gratuite

Contactez-nous ! e-ficio@snese.com Tél. : 02 98 55 04 56

C/ José Antonio, s/n Pol. Ind. UAI Naves 3-4 45183-Las Ventas de Retamosa.-Toledo (ESPAÑA) Tel.: 0034 91817 34 74 Fax: 0034 91 817 34 66

www.crmsynergies.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 11


LES PAGES

Une industrie électronique française bien vivante et active. La seconde partie du siècle dernier a été marquée par un développement sans précédent de l’industrie électronique. Avec l’effet des 30 glorieuses, des marchés d’état, de l’incitation à la consommation et du crédit, la croissance était chaque année au rendez-vous, sous l’effet combiné du développement des semi-conducteurs et de l’apparition de nombreux produits et applications nouvelles. Tous les domaines étaient concernés, de l’automobile à la grande consommation en passant par l’énergie et la défense. Puis sont apparues les premières difficultés : de grands groupes industriels (Thomson, Alcatel, Sagem, …) se réorganisent pour se recentrer sur leurs métiers de base, vendent leurs usines à de grands sous-traitants internationaux, se retirant ainsi de la fabrication, trop couteuse et moins valorisée, pour se concentrer sur la recherche et développement et les services. De nombreux emplois font les frais de ces restructurations ; produire en France ne semble plus possible, trop cher. Nos produits à fort volume, décodeurs, téléphones, TV, électro-ménager… partent avec les sous-traitants vers l’Est, le Maghreb ou l’Asie. C’est un véritable traumatisme : aucune région française n’est épargnée, l’industrie électronique décroche et la croissance moyenne pondérée à 2 digits autour de 15% n’est plus que le souvenir d’une ère révolue. Fort heureusement, les efforts de recherche en microélectronique, composants, circuits imprimés, capteurs et techniques de communication se sont poursuivis et ont trouvé écho auprès de nouvelles structures, portées par tous les entrepreneurs, créateurs, petits mais

agiles qui ont accepté le changement et relevé les défis.

lège Test et Mesure. D’autres suivront bientôt.

Au dernier salon CES de Las Vegas en Janvier 2016, la France était, après les Etats-Unis, le pays présentant le plus de jeunes entreprises et d’anciennes start-up aujourd’hui en fort développement, témoignant ainsi de l’apparition d’une nouvelle industrie électronique française innovante et diversifiée.

En outre, ACSIEL Alliance Electronique organise des évènements clés afin de rassembler en région tous les acteurs de l’électronique, les prochains étant :

A cet égard, les chiffres des membres d’ACSIEL Alliance Electronique sont éloquents, avec une activité en croissance en 2015 et un premier trimestre 2016 orienté à la hausse. Tous, aussi bien les fabricants de composants électroniques, les connecticiens et fabricants de circuits imprimés, que les fournisseurs de machine de production, les fabricants et fournisseurs d’équipements de test et mesure, et les fabricants de sous-systèmes, sans oublier la distribution électronique de composants (SPDEI) et la sous-traitance (SNESE), connaissent des évolutions positives. C’est une croissance encore modeste à un chiffre, entre 3 et 5% en moyenne en fonction des secteurs d’activité, mais la tendance est là. La France n’est d’ailleurs pas un cas isolé, on retrouve un dynamisme similaire en Allemagne, en Italie, ou en Espagne. Afin de mettre ces évolutions en lumières, malgré la dispersion liée aux différents métiers de l’électronique, ACSIEL Alliance Electronique travaille à la création et au suivi d’indicateurs par grande famille thématique ; ainsi sont déjà disponibles l’indice du collège Equipements et Services et du col-

12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

• La Journée Technique de l’Electronique à Paris le 28 juin, « Quand l’électronique française accélère notre économie », avec la contribution de nombreux intervenants de haut niveau (Direction Générale des Entreprises, donneurs d’ordres, offreurs de solutions) • La Journée Régionale de l’Electronique à Toulouse le 11 octobre • La Journée Régionale de l’Electronique à Sophia Antipolis le 1er décembre, en partenariat avec eSAME, portant sur le futur prometteur du couple Electronique et Numérique. Plus d’informations : www.acsiel.fr


Indice du Collège Equipements et Services Moyenne mobile

Indice France

Commentaire de Pierre-Jean Albrieux, Président du collège Equipements et Services d’Acsiel Alliance Electronique. « L’indice France du Collège Equipements et Services d’ACSIEL de ce mois de mars est en progression de 8,09% par rapport à février et les perspectives sont bien orientées, illustrées

par un indice de confiance qui est revenu au plus haut à 6,13. Le record de tous les temps ayant été de 6,19 en janvier cette année. Nous notons cependant une baisse de l’indice export et donc une baisse de l’indice général (France et export) de 12% par rapport à février. Précisons que février 2016 fut un excellent mois, 8ème plus

fort indice général des 4 dernières années ; qu’il y ait des ajustements d’un mois sur l’autre est naturel. L’électronique et toutes ses composantes (IoT, plastronique, embarquée, numérique, médicale, MtoM, aéroMil, capteurs...) est en croissance, même en France. »

Mardi 28 juin Espace Étoile Saint-Honoré Paris 8e

Quand l’électronique française accélère notre économie. Partenaires

www.acsiel.fr Rubrique JTE / Electrons d’or - inscription payante


DOSSIER > MANAGEMENT

Scrum dans le mouvement agile pour le développement des produits complexes

Extrait adapté, du livre Scrum, le guide pratique de la méthode agile la plus populaire, publié chez Dunod

Un cadre léger Scrum est souvent qualifié de méthode (agile), mais n’en est pas une. Et encore moins une méthodologie. Scrum est mieux défini comme un cadre de processus. Un processus définit une façon de travailler, un cadre de processus se contente de délimiter, de « cadrer ». Le cadre Scrum est léger, n’imposant que peu de chose : • les sprints et leurs événements, • une équipe avec trois rôles, • un backlog contenant le travail à faire. S’il n’est pas facile de classifier Scrum, il est bien plus simple d’en expliquer la mécanique de mise en œuvre. Scrum en bref Scrum s’applique au développement de produits (ou de services ou d’applica-

tions ou de systèmes) : • Les gens travaillent en équipe, bien définie. • Le développement est rythmé par une série d’itérations courtes qui sont appelées des sprints. • Les fonctions du produit sont collectées dans le backlog. • Le contenu d’un sprint est défini à partir du backlog, en tenant compte des priorités et de la capacité de l’équipe. À partir de ce contenu, l’équipe identifie les travaux nécessaires et s’engage sur l’objectif du sprint. • Pendant un sprint, des points de synchronisation sont effectués tous les jours. Cette inspection quotidienne permet d’appliquer, en équipe, des ajustements pour assurer le succès du sprint. • À la fin de chaque sprint, l’équipe présente l’incrément qu’elle a ajouté au produit pendant le sprint. Son évaluation et le feedback

Le mot Scrum vient du rugby : en anglais, scrum signifie mêlée. La mêlée permet de repartir sur des bases solides, avec une poussée synchronisée de tout le pack. C’est la quintessence de l’effort collectif que Scrum prend comme exemple de la meilleure façon d’attaquer la complexité... récolté permettent de faire évoluer la définition du produit en cours de réalisation. Puis l’équipe réfléchit sur la façon de mieux travailler, lors de la rétrospective. Origines Scrum n’est pas un acronyme. Le mot Scrum vient du rugby : en anglais, scrum signifie mêlée. C’est pourquoi on n’écrit pas

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

SCRUM. C’est pourquoi on prononce « screum », et non « scrume » ni « scroum ». Au rugby, une mêlée est sifflée par l’arbitre quand une règle n’a pas été respectée, par exemple un en-avant. La mêlée permet de repartir sur des bases solides, avec une poussée synchronisée de tout le pack. C’est la quintessence de l’effort collectif que Scrum prend comme exemple de la meilleure façon d’attaquer la complexité. En quoi Scrum est-il fondamentalement différent ? Scrum se différencie nettement des approches traditionnelles. Voici six nouveautés fondamentales. 1) Approche empirique Scrum a son origine dans la théorie du contrôle empirique des systèmes complexes. Dans les domaines complexes, il n’est pas possible de prévoir à l’avance ce qui sera réellement obtenu à la fin : les spécifications détaillées, les plans détaillés faits à l’avance sont donc inadaptés. L’approche empirique s’appuie sur des cycles courts avec des rétroactions fréquentes pour avancer vers une solution inconnue au départ. L’empirisme dans Scrum est appelé « inspection & adaptation ».


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

principes ; voici le premier, absolument essentiel : Satisfaire le client en livrant tôt et régulièrement des logiciels utiles qui offrent une véritable valeur ajoutée.

2) Rythme Scrum utilise des blocs de temps fixes pour créer de la régularité. Le cœur du rythme de Scrum est le sprint. La nouveauté est que la fin du sprint n’est pas décidée quand un travail est achevé, mais fixée à l’avance et jamais repoussée. 3) Priorité Pendant un sprint, le travail de l’équipe porte sur les choses qui apportent le plus de valeur. On évite de perdre du temps sur des choses sans valeur immédiate. On évite de commencer plein de travaux en même temps. « Arrêter de commencer, commencer à finir. » 4) Autogestion L’équipe a le pouvoir et l’autorité pour organiser son travail en fonction de l’objectif. Cela donne plus de responsabilité aux personnes impliquées et leur permet de mieux s’épanouir dans le travail. 5) Transparence Le suivi est fait par l’équipe elle-même ; il est visible et reste simple afin qu’il soit facilement compréhensible par tout le monde. Un bon moyen pour y parvenir est de pratiquer systématiquement le management visuel.

6) Émergence On laisse du temps à l’équipe pour favoriser l’émergence de nouvelles idées pour le produit, pour la conception et aussi pour améliorer la façon de travailler ensemble. Manifeste agile Le terme « agile », maintenant associé à Scrum, est apparu dans le domaine du logiciel avec le Manifeste agile. Publié au début de l’année 2001, ce manifeste définit une attitude de réaction par rapport à des processus lourds et bureaucratiques. Ce positionnement relatif se reflète dans la formulation « nous privilégions les notions de gauche par rapport à celles de droite » : • Les gens et leurs interactions sont plus importants que les processus et les outils. • Un logiciel qui fonctionne prime sur de la documentation exhaustive. • La collaboration avec les clients est préférable à la négociation contractuelle. • La réponse au changement passe avant le suivi d’un plan. Il inclut, en plus des quatre valeurs comparées, douze

Comme Scrum n’est pas lié à un domaine particulier, on se dit qu’il peut être utile pour développer des produits de tout type, y compris des cartes électroniques.

Scrum se range sous la bannière du Manifeste agile. Le Manifeste définit des valeurs et des principes qui sont universels, mais la façon de les mettre en œuvre sur des projets varie. Cette application se fait par l’intermédiaire de ce qu’on appelle les pratiques. Celles qu’impose Scrum sont bien définies. L’agilité En fédérant les méthodes agiles, le Manifeste agile constitue l’acte de naissance du mouvement de l’agilité qui a pris de l’ampleur depuis quelques années. Scrum est maintenant diffusé dans de très nombreuses organisations : après les pionniers et les premiers adeptes, c’est la majorité des développeurs qui s’y intéresse. Parti du développement, Scrum implique les gens des « métiers » et irrigue même au-delà de l’informatique : • On trouve des utilisations de Scrum pour le marketing ou pour le commerce. • Dans le domaine du numérique, des organisations complètes y passent. • Des expériences ont lieu pour développer du matériel (hardware) et des systèmes incluant matériel et logiciel. Marc Andressen, fondateur de Netscape, a eu cette phrase célèbre : « Software is eating the world ». J’ai l’impression d’assister à la même déclinaison pour les processus : les méthodes venant du logiciel sont en train de pénétrer partout.

Scrum : Le guide pratique de la méthode agile la plus populaire Claude Aubry InfoPro, Dunod 2015 - 4ème édition  328 pages - 175 x 250 mm EAN13 : 9782100738748 Claude AUBRY Pionnier de Scrum en France, il a contribué à sa diffusion avec son blog Scrum, Agilité & rock’n’roll alimenté depuis 2006 par ses formations et ses conférences. Il a longtemps été professeur associé de génie logiciel à l’université Paul Sabatier de Toulouse, président de l’association Agile Toulouse et Product Owner d’iceScrum, outil open source dont il est à l’origine. Vétéran dans l’industrie du logiciel, il a commencé comme développeur et a participé à de nombreux projets, dans différents domaines. Consultant indépendant depuis 1994, il accompagne les entreprises dans leur transformation agile. http://www.aubryconseil.com/

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 15


DOSSIER > COMPOSANTS

L’obsolescence sous haute surveillance Par Dominique LEMIERE, reporter

L’obsolescence des composants électroniques et son corollaire noir, la contrefaçon, sont aujourd’hui entrés de plain pied dans la sphère de l’industrie électronique. La question cruciale qui se pose aux industriels est la suivante : où trouver les composants nécessaires pour remplacer ceux qui sont défectueux ? Comment assurer la pérennité d’un système électronique, pour combien de temps, et à quel prix ? L’obsolescence, sa prévention, sa gestion, l’encadrement par des certifications ou des normes, est ellemême devenue un marché qui s’articule autour de démarches préventives et curatives, et de la sélection rigoureuse des brokers, en première ligne de cette entreprise globale de sécurisation. Définir l’obsolescence ? Un composant est considéré obsolète quand sa référence commerciale n’est plus disponible chez le fabricant. Concrètement, la référence commerciale du composant ne figure plus dans la liste des prix du fabricant. A cela plusieurs raisons : arrêt de la fabrication du à des rendements trop faibles, rupture en approvisionnement des matières premières,

abandon de technologie, embargo, allocations, mais aussi les réglementations qui visent à supprimer des substances chimiques dangereuses pour la santé et l’environnement (RoHS, REACH). C’est aussi marginalement le reflet de l’inadéquation entre les cycles d’obsolescence de l’industrie des composants électroniques, et les cycles de vie des systèmes qu’ils équipent qui, eux, peuvent durer des décennies dans certaines industries comme la défense, le ferroviaire, l’aérospatial, l’automobile et le médical. Un véritable défi pour les industriels car ce sont des millions de références à gérer, à mettre en perspective avec la durée de vie commerciale des composants, que les fabricants estiment de 18 mois à 2 ans. Normes et certifications En toute logique, ce sont les distributeurs indépendants, ou brokers qui assurent le sourcing des pièces obsolètes pour les utilisateurs qui sont les premiers confrontés à ce problème, puisque contraints à l’achat et au stockage de composants raréfiés, ou à leurs équivalents. Aussi de nombreuses normes et certifications sont aujourd’hui leur meilleur atout pour attester de la mise en place de stratégies d’achats de précaution et de dépistage des contrefaçons.

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

La gestion de l’obsolescence est une démarche d’une envergure plus large que la détection des composants contrefaits, même si dans certains domaines comme le ferroviaire ou l’avionique, «la qualification de nouveaux composants ou d’une nouvelle carte sont tellement lourds qu’il vaut mieux continuer à acheter chez les brokers»... Parmi ces normes, l’AS6081, qui concerne le domaine spatial et qui engage le broker à réaliser une inspection des composants, à faire connaître leur provenance, à garantir les pièces pendant 1 an et à tenir à jour la liste de ses fournisseurs de confiance. A l’usage de l’aéronautique, la certification EN9120 permet aux distributeurs indépendants d’être répertoriés dans une base de données dédiée, la

Online Aerospace Supplier Information System. Plus récente est la norme élaborée par l’IDEA (le syndicat mondial des distributeurs indépendant) -Std-1010, un code de bonnes pratiques pour l’Acceptabilité des composants électroniques distribués sur le marché ouvert qui comprend, dans sa révision B, concoctée par une commission de 30 experts, pas moins de 250 pages et 300 photos. Dans la pléthore de normes qui sont apparues depuis une dizaine d’années, beaucoup sont nées aux ÉtatsUnis, pour la simple raison que le continent nord-américain abrite le marché mondial des brokers. Cela permet de faire un distinguo au milieu d’une jungle d’acteurs où le meilleur côtoie le pire (voir encadré). Une certification est un argument marketing dont il est difficile pour toute société de distribution indépendante de se passer, et l’accès aux marchés publics y est conditionné. Vers une norme Afnor pour les brokers ? En France, une norme Afnor est dans les tuyaux et pourrait voir le jour dès le début 2017. La commission qui planche sur la rédaction de cette norme s’est réunie pour la première fois au printemps 2015 et associe les grands acteurs de la filière de l’industrie élec-


Donnez vie à vos projets

……AÉRONAUTIQUE……MILITAIRE…… ……AGROALIMENTAIRE/AGRICOLE…… ……AUTOMOBILE/TRANSPORT…… ……SMART CITIES……SMART BUILDING…… ……MÉDICAL……INDUSTRIE 4.0……

……RECHERCHE ACADÉMIQUE……

BADGE GRATUIT

www. en ova-even t .com17 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 -


DOSSIER > COMPOSANTS tronique comme ACTIA, Airbus, Alstom, Areva, Atos, Dassault Aviation, la DGA, EDF, Eolane, PSA, RATP, Renault, Rochester Electronics, Safran, Serma Technologies, SNCF, Thalès et Zodiac Aerospace. L’objectif de cette certification serait d’éliminer les courtiers «de fortune» et d’imposer le respect de critères généraux pour sécuriser le marché des composants obsolètes. Elle aurait en outre l’avantage sur ses homologues tant françaises qu’américaines, européennes ou chinoises d’être généraliste et de ne pas couvrir seulement un domaine particulier de l’industrie électronique, mais son ensemble. (cf. interview du président du groupe M. Dominique Talbourdet). Les services de gestion de l’obsolescence de plus en plus nombreux De nombreuses sociétés sont aujourd’hui aussi montées au créneau et proposent des services de traitement de l’obsolescence de tests et de vérification des composants. Citons Alantys, ACTIA, Tronico ou encore Serma technologies. Le consultant en ingénierie Tronico du groupe Alcen propose à la carte 3 procédures de tests de sévérité croissante qui correspondent à des niveaux de risques résiduels différents. Du contrôle visuel au contrôle destructif, en passant par l’analyse au rayon X ou à la recherche sur la puce, le panel est large. «La problématique de la détection de la contrefaçon, c’est la recherche d’une preuve de ce qui n’est pas» avance Jean Bastid, responsable de la filière «composants» chez Tronico. Pour déceler les

contrefaçons, Tronico s’appuie sur le contrôle visuel externe, pour repérer des anomalies sur l’homogénéité des boitiers, le joint de moulage, les fissures ou éclats, l’intégrité du marquage, avec des tests de tenue aux produits de nettoyage, homogénéité et alignement des broches (pour les DIP), les traces éventuelles de reétamage ou de corrosion. L’inspection aux rayons X renseignera sur la taille des puces, l’homogénéité des lead frame, les positionnements des bonding, l’absence de cassure et de corps étrangers. Plus avant, l’analyse destructive peut mettre en relief l’effacement de marquage, la brasabilité, le pull test, la cohérence du marquage de la puce avec le marquage du boitier, la version de la puce. Enfin, le test électrique complète la formule numéro 3, dite durcie, du contrôle qui permet même de déceler un composant contrefait mais réussi, parce que doté des mêmes propriétés que l’original, et donc utilisable. Selon Jean Bastid, les composants les plus sensibles à la contrefaçon sont ceux qui intègrent une standar-

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

disation de la fonction. «Le brochage des mémoires, leurs connexions externes, les amplificateurs opérationnels». Jean Bastid considère que la gestion de l’obsolescence est une démarche d’une envergure plus large que la détection des composants contrefaits, même si dans certains domaines comme le ferroviaire ou l’avionique, «la qualification de nouveaux composants ou d’une nouvelle carte sont tellement lourds qu’il vaut mieux continuer à acheter chez les brokers». Dans la pratique, devant une situation d’obsolescence, plusieurs possibilités sont envisagées : 1) Continuer à acheter des composants aux distributeurs indépendants. 2) Qualifier une nouvelle source. 3) Re-design de la carte si plusieurs composants sont frappés par l’obsolescence. 4) Acheter un lot de fin de vie et stocker les composants. Dès qu’une obsolescence est détectée, chez nos clients les plus matures, une cellule dédiée envisage les meilleurs moyens de gérer cette problématique.

«Chez nos clients les plus matures, actuellement peu nombreux, c’est l’étude par une cellule dédiée qui va inclure des spécialistes des achats, des technologues, des chimistes, des spécialistes des gammes de produits qui utilisent cette technologie et des ingénieurs en marketing qui va être déterminante. En possession de ce faisceau de données, le choix du client sera fait en toute connaissance de cause. G E S T I O N D E L’OBSOLESCENCE ET MCO la solution très complète d’ACTIA Anticiper et gérer l’obsolescence est une approche globale, sur laquelle le groupe international ACTIA, basé en Europe, et Spherea Tests et Services se sont associés depuis plus de 10 ans au travers du GIE PERENEO pour proposer des solutions de pérennisation et de MCO – maintien en condition opérationnelle, applicables aux équipements soumis à de longs cycles d’usage. La stratégie de pérennisation préconisée par ACTIA,


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

pour chaque référence système ou carte, doit répondre aux préoccupations fondamentales suivantes : 1) Assurer la disponibilité de l’installation au travers de la capacité à disposer de matériel de rechange. 2) Analyser les références obsolètes sans rechanges identifiées. 3) Assurer la maintenabilité des équipements par l’aptitude et la capacité à réparer les matériels installés. 4) Analyser le contexte de réparation sur les références obsolètes en priorité. En termes de gestion des composants, et pour assurer le maintien en condition opérationnelle, il est indispensable de disposer de tous les composants, d’où la mise en place d’une démarche globale de pérennisation par les composants appelée Observatoire de l’obsolescence. La disponibilité des composants est assurée par une veille active : Cette démarche s’articule sur : • des plans de pérennisation de cartes ou sousensembles électroniques, • des moyens de diagnostic, de réparation et de qualification des produits,

• la capacité à disposer de

composants électroniques pour refabriquer ou réparer des produits, • des moyens de production des cartes (re-fabrication ou clonage), • des normes spécifiques pour la qualification des produits, • la pérennisation des environnements logiciels, • une veille permanente sur les normes environnementales (RoHS et REACH) et normes d’exportation (ITAR et EAR). Valérie Ozier est responsable de l’Observatoire de l’Obsolescence chez ACTIA. D’évidence, «la gestion de l’obsolescence devrait être prise en compte dès la conception de la carte». Ce qui est très rarement le cas aujourd’hui. La solution classique proposée par ACTIA consiste à rechercher des composants équivalents. «Si l’on n’a pas cette possibilité, on peut préférer une solution d’achat et de stockage de composants, et si cette solution n’est pas applicable, le redesign de la carte ou du composant seront envisagés». Le redesign partiel ou total de la carte ou du module est soumis à une évaluation technico-commerciale. Cette solution est avant tout, souligne Valérie Ozier, liée à

une analyse de la pérennité des composants de la carte. «S’il s’avère qu’il n’y a qu’un ou deux composants obsolètes, c’est jouable. Mais si vous constatez que dans quelques années, la moitié des composants sera obsolète, il faut se pencher sur le coût du redesign par rapport au coût de stockage de ses composants menacés d’obsolescence. C’est un calcul économique basé sur la rentabilité».

Ces données sont consolidées et enregistrées dans un outil propre à SERMA. La phase de prévention permet, à travers la reconnaissance des composants et de leur environnement (procédés, marchés, pérennité, projection technico-économique, etc.) de consolider la collecte des informations de référence, en fonction du niveau de profondeur souhaité.

Enfin, le clonage des composants, en accord avec le fabricant et sous conditions particulières de MCO d’un seul client, peut aussi être une ressource.

A ce stade, un premier statut sur l’ensemble des composants de la nomenclature est établi qui permet de mettre rapidement en exergue les risques potentiels.

SERMA, la synergie d’un groupe Pour le traitement de l’obsolescence, SERMA Group, au travers de ses différentes entités, apporte une réponse ciblée, tels que la veille de liste, le contrôle broker, mais propose également Obsogérance® une offre globale adaptée, dans le but d’assurer le Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) des systèmes et équipements électroniques. Cette offre repose exclusivement sur les propres moyens et ressources de SERMA, sans appel à des compétences extérieures. Cette démarche s’articule au travers de trois axes fondamentaux : • La prévention • La détection • Le traitement. Basée sur la collecte d’informations cette démarche s’appuie sur différents moyens : • La surveillance des bases de données externes ; • Les annonces des fabricants (PCN & PDN) ; • L’analyse des échanges avec les clients et fournisseurs.

Pour SERMA, le statut d’obsolescence comporte uniquement trois états : • A : le composant est ACTIF, c’est-à-dire que la référence est toujours en production chez le fabricant ; • E : Le composant est EOL (End Of Life), c’est-à-dire que la référence fait l’objet d’un avis d’obsolescence (PDN) accompagné d’une date ultime de commande (Last Buy Order). • O : Le composant est OBSOLETE, c’est-à-dire que la référence n’est plus livrée par le fabricant. Concernant la détermination de la pérennité d’un composant, SERMA Group s’appuie essentiellement sur l’analyse des marchés porteurs et sur l’analyse d’informations non contractuelles, communiquées par les fabricants. Cette pérennité va rarement au-delà de 5 ans. Cette pérennité s’exprime sur une échelle à 4 niveaux : • V : la pérennité est élevée, le risque long terme est supérieur à 7 ans. • J : la pérennité est moyenne, le risque à moyen terme est estimé de 5 à 7 ans.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 19


DOSSIER > COMPOSANTS • O : la pérennité est faible, le risque à court terme est compris entre 2 et 4 ans. • R : la pérennité est inférieure à 2 ans avec un risque immédiat, le composant concerné est NRFND - Not Required For New Design et en statut LBO – Last Buy Order. SERMA Group recommande à ses clients se lançant dans le développement d’un nouveau produit que les composants retenus en nomenclature aient a minima une visibilité supérieure à 4 ans. Et dans la mesure du possible, de sélectionner des composants ayant une seconde source. Chez SERMA Group, une équipe est dédiée à la phase Détection (surveillance quotidienne, rencontres avec les fabricants, suivi des distributeurs, évaluation des stocks,

identification des équivalences, etc.) depuis pratiquement une dizaine d’années. Une fois l’ensemble de la nomenclature saisie dans l’outil maison et mise sous surveillance, toutes les informations pertinentes relatives à chacun des composants sont captées et synthétisées périodiquement dans un rapport d’obsolescence. Cette veille périodique porte principalement sur les rachats et transfert d’activité des fabricants, les changements de procédés de fabrication (PCN : Product Change Notification), les avis d’obsolescence (PDN : Product Discontinue Notification) et la conformité REACH (évolution de la liste des substances SVHC). Pour gérer les obsolescences SERMA Group s’appuie sur toutes les compétences de ses filiales. Par ordre de préférence, le traitement est le suivant :

• La recherche d’équivalences. • Le stockage, qui porte sur le stockage de composants, le stockage de cartes assemblées, le stockage de puces qui peuvent être repackagées dans un nouveau boitier par le site de fabrication SERMA – HCM. SYSTREL.

contexte, l’entité SERMAID MOS peut, par exemple, traiter le remplacement et la fabrication d’un ASIC.

• Le redesign, cette dernière solution consistant à revoir plus ou moins profondément la fonction, pour qu’elle assure le même traitement à partir de composants différents. Ce redesign peut parfois se limiter à une reprise du circuit imprimé pour modifier une empreinte de composant. Selon l’importance de la modification, des reprises partielles d’essais de qualification peuvent avoir lieu, si les justifications ne sont pas acceptées. Dans ce

L’AVIS DE BROKERS / DISTRIBUTEURS INDEPENDANTS LES STANDARDS QUALITÉ NE REMPLACERONT PAS LA CONNAISSANCE DU MARCHÉ MATHIEU POURRAT (Procurement Manager chez Skillium) «Cela fait 17 ans que je recherche des composants obsolètes ou sous allocation pour des clients français : je source comme on dit. En 1999, personne ne se posait de questions sur l’authenticité des pièces que l’on approvisionnait. La pire des situations sur laquelle nous pouvions tomber c’était les produits d’occasion dits refurbs mais généralement cette information nous était communiquée bien avant de passer commande. La contrefaçon n’existait simplement pas. C’est en 2001 que les fournisseurs Chinois ont

fait leur apparition sur les places de marchés réservés aux brokers. Les listes de références se sont mises à grossir à vue d’œil, il fallait du temps aux approvisionneurs pour apprendre à quel fléau ils faisaient face. Quinze ans plus tard, le danger est toujours là. Les techniques de contrefaçon sont de plus en plus sophistiquées et des moyens doivent encore être inventés pour déjouer toujours plus rapidement et plus efficacement les méthodes utilisées par les bandits de la contremarque. Les standards AS6081, IDEA-STD-1010B et autres ont fait leur apparition, ce n’est pas pour autant qu’il

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

s’agisse d’une barrière infranchissable contre les techniques frauduleuses. Une chose est sûre, sourcer est un métier où le bon sens, l’éthique et la connaissance du marché permettent de se prémunir d’un maximum de risques. Evidemment, ce n’est pas une science exacte et le risque zéro n’existe pas, mais cela vaut tout autant pour les fournisseurs certifiés AS9120, AS5553, AS6081. En fait, il s’agit de limiter le risque en pesant le pour et le contre lorsqu’on passe une commande à un fournisseur. Il y a des aides à la décision, il faut être attentif à beaucoup de détails qui concernent le fournisseur mais aussi le produit appro-

visionné. Il y a clairement un besoin de sécuriser l’approvisionnement mais la connaissance du marché est irremplaçable. Pour chaque commande livrée le broker met en jeu sa réputation et son image de marque. Nous sommes conscients que les sous-traitants de l’électronique ont eux aussi besoin d’être rassurés car leur réputation est elle aussi dépendante de la qualité des composants qu’ils vont mettre sur leurs cartes. Le métier de broker relève, selon moi, plus de l’orfèvrerie que de la grande distribution. La sélection des fournisseurs que nous pratiquons doit être rigoureuse, voire minutieuse. Mais il faut


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

être réactif et flexible alors que ces standards alourdissent les procédures.

totalement notre business model pour nous adapter à cette nouvelle donne.

Bien sûr, j’ai déjà considéré plusieurs certifications, mais plus pour des raisons marketing et de communication. En aucun cela me donne la conviction que le niveau de fiabilité des pièces que je livre sera plus élevé une fois certifié ISO 9000 ou 9120.

Cela s’est traduit par 4 axes de développement : • La création de nouveaux services : la distribution franchisée sur des niches, la centralisation des achats, le gain sur achats, le portage financier. • Toujours plus de qualité avec les certifications ISO9001 et EN9120 en 2014. • L’ouverture d’un bureau en Chine pour se rapprocher des usines de fabrication des composants mais aussi des sous-traitants, nos clients. • La mise en place de polices d’assurances adaptées (RC à hauteur de 10Me, locaux, stock et homme clé).

Toutes les pièces que nous recevons sont scrupuleusement inspectées, toute incohérence physique est vérifiée en accord avec la fiche technique du fabricant. Pour toute inspection électrique nous proposons à nos clients des tests qui peuvent être réalisés par des experts tels que Hirex, Tronico ou Serma. La meilleure prévention de la contrefaçon ou la non qualité est un sourcing maîtrisé. Après 3 ans d’exercice, Skillium peut se vanter de n’avoir mis sur le marché aucun composant contrefait sur plus de 300 000 pièces vendues et 700 commandes passées.» SKILLIUM Mathieu POURRAT +33 (0)9 51 46 00 96

mathieupourrat@skillium.fr

www.skillium.fr

Grégory Lacroix, General Manager de HDI Electronics Le métier de broker a bien changé. Je préfère nous appeler distributeur hybride, cela correspond mieux à nos métiers. Le passage au ROHS et la durée de vie limitée des équipements électroniques ont beaucoup réduit l’intérêt de travailler sur les produits obsolètes. De plus, les pénuries sont devenues très rares. La dernière remonte à 2010-2011. Nous avons donc été amenés à revoir

Ces assurances peuvent paraître secondaires mais ce sont elles qui nous permettent de rassurer nos clients et prospects car nous pouvons démontrer que nous avons tous mis en place pour durer. Ces décisions stratégiques ont été les bonnes puisque de nombreux brokers traditionnels ont disparu ou sont aujourd’hui en RJ et procédure de sauvegarde. Un autre évènement a bouleversé nos plans en 2014 : les inondations à Montpellier. Nous avons dû jeter 25% de notre stock de composants et déménager. Suite aux inondations à Montpellier en 2014, et parce que nous étions très bien assurés, nous avons emménagé dans un merveilleux outil flambant neuf et élevé notre niveau de qualité. Serma est venu inspecter et auditer nos locaux et nos procédures et nous former. Notre nouvel entrepôt est équipé de 800 bacs de stockage ESD 40x40x30cm

et d’une salle logistique où nous manipulons et inspectons les composants. Ce local est tout ESD et dispose d’une hygrométrie contrôlée. Nous avons également mis en place un suivi MSL sur tous les produits. Nous disposons d’une toute nouvelle étuve depuis 18 mois. Nous avons amélioré notre système qualité en archivant pour chaque composant acheté, une fiche détaillée avec photo et certificats de conformité si bien qu’en quelques clics, nous pouvons démontrer à nos clients la qualité de la source sélectionnée et les contrôles qui ont été fait lors de la réception des produits. En 2015, 72% des produits vendus etaient traçables provenant soit d’un distributeur officiel soit du fabricant. Aujourd’hui, nous travaillons avec plus de 400 distributeurs officiels et fabricants dont 180 en Chine où nous avons des bureaux. Qualité Vs normalisationNos clients ne veulent pas avoir à tester les produits dans des laboratoires indépendants. C’est trop long et trop coûteux. Jusqu’à 3 semaines de délai et 1800 e HT. Acheter chez HDI doit être simple et sûr. C’est pourquoi la pierre angulaire de notre qualité est notre panel fournisseurs. Pour les achats chez nos confères brokers, nous avons mis en place un panel broker strict depuis 2008 et remis à jour chaque année. Seules 16 sociétés y sont rentrées depuis sa création et 24 en sont sorties. La plupart pour avoir fermé boutique comme je l’ai indiqué plus haut. Ce panel compte 92 sociétés sur plus de 3 000 brokers que comptent les différentes plateformes de revente.

Nous avons mis en place des procédures d’inspections proches de la norme Idea Std 1010 mais pas seulement car nous sommes surpris en permanence de voir le nombre de non-conformités liées à des erreurs humaines : conditionnement inapproprié : ESD, MSL, référence erronée ou mal transcrite, date code erroné, statut RoHS erroné, etc. C’est plus de 9 non-conformités sur 10 malgré un panel broker strict et l’existence de normes. Beaucoup de franchisés font des erreurs également. Comme Serma, nous pensons que la quasi-totalité des contrefaçons peuvent être détectées lors de l’inspection visuelle ou au microscope. L’acétone ne fonctionne plus depuis longtemps et le DynaSolve altère trop les produits. Les rayons X ne viennent que confirmer les doutes de l’inspection visuelle. Nous n’avons eu aucun cas de contrefaçon depuis 2011. En 2015, nous avons rejeté 1.2 produits par semaine en moyenne. C’est encore beaucoup trop à mon goût pour un panel de 92 sociétés dont la plupart dispose d’outils de test que nous n’avons pas, voire sont certifiées. Une commande nonconforme nous coûte 200 e H.T. Donc en cas de doute ou à la demande de certains clients, nous envoyons les produits en test chez Serma qui, à mes yeux, est la seule référence en France. HDI ELECTRONICS Grégory LACROIX +33(0) 499 532 005

glacroix@hdi-electronics.com

www.hdi-electronics.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 21


DOSSIER > COMPOSANTS Corinne Encaoua – CSA Electronics Concernant le sourcing des produits obsolètes nous privilégions le recours à des fournisseurs capables de nous fournir des certificats de conformité. Et quand il s’agit de fournisseurs asiatiques nous appliquons une procédure stricte. Ainsi avant de confirmer l’achat, nous exigeons la présentation des dates codes et des numéros de lot, que nous vérifions auprès des fabricants, ainsi qu’une photo des produits dans leur emballage d’origine. Si nous avons un doute, nous demandons au fournisseur de faire tester, à ses frais, les composants chez WHITE HORSE à HONG KONG. Afin de limiter au strict minimum les coûts indirects et les risques liés au stockage CONTREFAÇON DES COMPOSANTS : DES ENJEUX STRATEGIQUES En 2011, le directeur de l’Agence américaine de défense antimissile, le général Patrick O’Reilly, avait ainsi résumé l’enjeu : « Nous ne voulons pas que la fiabilité d’un intercepteur de missiles à 12 millions de dollars soit compromise par un composant contrefait à 2 dollars». La puissance militaire américaine en défaut En mai 2012, coup de tonInterview : Dominique Talbourdet (EDF), président du groupe pour l’élaboration de la norme AFNOR à destination des courtiers en composants électroniques Les Cahiers : Il existe déjà une quantité considérable de normes et de certifica-

et à la manipulation, nous travaillons en circuit court. C’est-à-dire que nous veillons à ce que le délai de livraison soit réduit au strict minimum. Dès réception des composants et avant livraison finale à nos clients, nous procédons à un contrôle visuel, la référence restant la fiche produit du fabricant.

mité, nous reprenons les pièces avec un RMA. Ce qui relève de l’exceptionnel, car nous attachons la plus grande rigueur à la qualification de nos fournisseurs. CSA ELECTRONICS Corinne Encaoua +33(0)1 48 92 49 25

Nous demandons également à nos clients, s’ils en ont les moyens techniques, de réaliser un contrôle d’entrée en procédant à un test unitaire de fonctionnement des pièces. Si les quantités sont importantes nous leur demandons de faire un test aléatoire. Ce contrôle doit être réalisé dans un délai d’une semaine à dix jours. La vente est validée par la fourniture par le client d’un rapport de test. En cas de non confor-

Dominique SIOURD Partservices Partservices, en 25 années d’existence a vu évoluer le vaste monde de la fabrication et de la distribution des composants électroniques. Et chaque évolution nous a permis d’acquérir une expérience qui fait la force de notre entreprise aujourd’hui. Sur les 924 affaires réalisées en 2015, nous avons enregistré 4 non conformités dont 2 étaient imputables au fabricant de

nerre aux États-Unis : la commission de la défense du Sénat établit que des millions de composants électroniques contrefaits ont pénétré les systèmes d’armes du pays et que des preuves «accablantes» désignent la Chine comme la source principale de ces contrefaçons. L’enquête identifie 1800 équipements défectueux, fournis par 650 entreprises différentes. Ces pièces contrefaites ont infecté tout type de matériel, y compris l’intercepteur de missiles en haute altitude Thaad.

Idem pour l’hélicoptère de combat SH-60B Seahawk, déployé sur les bateaux de la marine. Les composants frauduleux se sont glissés dans le système FLIR qui lui fournit la vision nocturne et le laser de désignation des cibles pour ses missiles.

tions concernant la gestion de l’obsolescence des composants. Que pourront attendre les industriels d’une nouvelle norme ?

ou parfois même c’est le Syndicat des distributeurs indépendants qui les ont édictées. Les États-Unis aussi ont sorti beaucoup de normes mais rien de comparable à celle sur laquelle nous travaillons aujourd’hui.

Dominique Talbourdet : C’est vrai qu’il existe aujourd’hui beaucoup de normes, mais la plupart sont siglées aéronautique,

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

corinne@csa-electronics.com

www.csa-electronics.com

Échec d’une mission spatiale russe En utilisant des composants électroniques contrefaits qui ne pouvaient pas résister au rayonnement spatial, la mission spatiale russe Phobos-Grunt, dévolue à l’étude de Phobos et

Les Cahiers : Qu’aura-t-elle de spécifique ?

composant. Nous disposons d’un stock permanent de 60 000 références en actifs, passifs et connectique, que nous achetons à hauteur de 90% à des OEM du secteur militaire, dont la rigueur en matière de contrôle et de stockage n’est plus à démontrer. Le solde de notre stock est acquis auprès de distributeurs franchisés. La vente de stocks obsolètes représente 65% de notre chiffre d’affaires, le reste étant assuré par la distribution de la marque D.S.I Partservices est certifié ISO 9001-2008. PARTSERVICES Dominique SIOURD +33(0)2 37 23 37 23 d.siourd@partservices.fr www.partservices.fr de 2 satellites de Mars était condamnée dès son lancement en janvier 2012. Mais qui le savait ? La commission d’enquête chargée de déterminer les causes du plongeon de la sonde Phobos-Grunt dans l’océan Pacifique a fait savoir que 60 % des puces utilisées sur la sonde étaient de classe industrielle… Ce sont les 165 millions de dollars du coût de la mission qui ont fini au fond de la mer. Une perte sèche, si l’on peut dire.

Dominique Talbourdet : Si nous y parvenons - car il y a un certain nombre d’étapes à passer - c’est une certification destinée aux distributeurs indépendants, non pas tant pour calibrer et évaluer leur action, que pour mettre le doigt sur ceux qui sont fiables et ceux qui ne


MECAPARK ENTREPRISES RÉALISE VOS PIÈCES EN IMPRESSION 3D • Boîtiers prototypes

• Caches et capots de protection pour le vernissage

• Pièces à la demande : petit outillage, pièce de rechange, etc.

PRATIQUE et RAPIDE

L’IMPRESSION 3D PAR

MECAPARK ENTREPRISES

Les 6 temps de votre commande 

• Machine 3 axes avec un volume de travail de

140x140x135 mm  • Procédé par extrusion de fil ABS RoHS/ESD, plusieurs couleurs disponibles. Le fil ABS présente plusieurs intérêts : tolérance aux écarts de température, résistance au chocs et rendu lisse et brillant.  • Résolution d’impression : 150, 200, 250, 300, 350 ou 400 microns

• Vous nous adressez votre fichier .stl par mail à

l’adresse info@mecapark.com

• Nous analysons votre fichier pour vérifier la capabi-

lité de l’impression 3D

• Nous vous adressons un devis/bon de commande

pour validation

• Nous accusons réception de votre commande • Vous recevez un lien pour le paiement sécurisé par

carte bancaire ou PayPal (paiement à 30 jours fin de mois pour les adhérents du SNESE ou abonnés des Cahiers de l’Industrie Electronique & Numérique) • Nous fabriquons vos pièces (délai moyen de 3 à 5 jours) qui sont expédiées par Colissimo suivi

Informations, commande :

info@mecapark.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 23


DOSSIER > COMPOSANTS le sont pas. C’est cela qui nous intéresse. Si l’on pouvait se passer de normes, cela serait forcément plus simple. Mais si il existe une norme AFNOR, sous forme d’ISO 9000 ou autrement, car on ne sait pas encore l’orientation qui sera donnée à ce projet, les distributeurs certifiés seront de bons distributeurs que l’on pourra interroger en confiance. Les Cahiers : Il s’agit de faire le ménage dans la profession des brokers ? Dominique Talbourdet : Ce n’est pas faux. C’est même ce que l’on cherche. Chez EDF, nous avons, en tant que grande entreprise, déjà nos systèmes de qualification de nos distributeurs indépendants. Si nous travaillons à une norme AFNOR, c’est dans l’intérêt des PME, PMI, TPE. Les grandes entreprises qui sont présentes dans le groupe de gestion de la norme ont déjà certifié leurs brokers, mais elles planchent pour ceux qui ne disposent pas de pareilles structures afin de sécuriser leurs approvisionnements. Les Cahiers :: Et pourtant, ces petites entreprises sont plutôt absentes du groupe ? Pourquoi selon vous ? Dominique Talbourdet : Je ne sais pas. On essaye de les attirer, mais si quelques unes acceptent, c’est loin d’être la majorité. Peut-être considèrent-elles que les grands groupes ne sont pas du tout sur le même fonctionnement, que leur réalité est différente ?

TRONICO ALCEN Jean BASTID +33(0)02 51 41 91 35 jbastid@tronico-alcen.com www.tronico-alcen.com

Nous ne sommes pourtant pas là pour leur compliquer la tache, mais bien pour faire en sorte que le traitement de l’obsolescence soit bien encadré parce que leurs clients sont justement les grands groupes.

pas gagnantes à terme.

Les Cahiers : Comment se présente le monde des brokers aujourd’hui dans notre pays ?

Dominique Talbourdet : cela peut rendre le prix de la prestation de la petite entreprise plus élevé. Mais si l’on se penche sur le développement d’une carte, s’il y a ou 1 ou 2 composants qui sont obsolètes, le pourcentage d’augmentation sera quasi symbolique en finalité. Ce n’est pas le composant qui est coûteux sur la carte. Si le sous-traitant achète un composant 20 ou 30 % plus cher à son courtier certifié et qu’il est certain de la qualité de son composant, il est en sécurité. S’il n’a pas cette garantie, le doute demeure. Le sous-traitant peut aussi acheter son composant à un broker non certifié et le faire contrôler à ses frais. Au total, cela revient au même.

Dominique Talbourdet : Il y a deux extrêmes. Le broker «patenté» fait partie des organisations internationales, il est certifié par l’aéronautique, il a du stock, il a accès au marché international, lorsqu’il reçoit des composants il fait ou fait faire des analyses, consulte la base ERAI, (le spécialiste de l’identification et de la résolution des problèmes susceptibles d’affecter la supply chain), tout ceci afin de vérifier que ce qu’il vend correspond bien aux besoins de son client et que les composants ne sont pas des contrefaçons. A l’autre bout de la chaine, il y a le courtier avec 2 téléphones, un pour acheter et un pour vendre, et son écran de PC. Il s’adresse lui aussi à une base de données, mais seulement en tant que matériel de transaction. Il arrive (nous avons eu le cas) qu’il ne voit même pas passer le composant. C’est celui-ci que nous ne voulons plus voir, sauf s’il améliore la qualité de sa prestation. Il est clair que des petites entreprises vont tenter de chercher le service le moins cher. Mais elles ne seront

ACTIA Valérie OZIER +33(0)5 61 17 44 78 valerie.ozier@actia.fr www.actia.fr

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Les Cahiers : dans quelle mesure s’adresser à un distributeur indépendant «certifié» peut compliquer la relation du sous-traitant avec son client ?

Les Cahiers :Les normes et certifications ont un coût. N’est-ce pas un frein pour les bons distributeurs indépendants qui travaillent seuls ou en petite structure ? Ne risque-t-on pas de jeter le bébé avec l’eau du bain ? Dominique Talbourdet : Cela fait partie du travail de l’AFNOR, de déterminer le coût de la certification. Les brokers son très souvent certifiés ISO9000, il sera peut-être envisageable d’inclure un chapitre spécifique. Notre réflexion n’est

SERMA Technologies Gilles GUFFROY +33(0)5 57 26 29 95 g.guffroy@serma.com www.serma-technologies.com

pas encore aboutie sur ce sujet. Nous avons aussi émis l’hypothèse non plus d’une certification, mais d’une labellisation par le groupe Obsolescence, et ce sont les experts du groupe qui auditeront, pour une somme couvrant uniquement leurs frais de déplacement. Les Cahiers : Comment peut-on penser l’obsolescence des composants électroniques demain ? La situation de pénurie pourrat-elle être réglée autrement que par les méthodes actuelles de sourcing aléatoire ? Dominique Talbourdet : Aujourd’hui l’obsolescence est devenue une véritable industrie. Ce n’est pas forcément très visible, mais beaucoup de groupes se sont réorientés vers son traitement, le re engineering, le clonage des composants etc. Les petites entreprises se montreraient très avisées en traitant ce problème en amont de la carte. Penser à l’alimentation de la carte, rechercher quelle serait le cas échéant l’évolution des boitiers, prévoir des emplacements pour de nouveaux boitiers. Il y a aussi des choses qui nous sont arrivées qui sont peu prévisibles. Comme une société qui classiquement nous transmet un PCN concernant un composant qui a subi un tout petit changement à la marge, et qui fonctionnait jusqu’alors bien. Il est censé être le même qu’avant, et il ne fonctionne plus du tout … L’obsolescence est un vaste sujet.

EDF Dominique TALBOURDET +33(0)1 60 73 63 91 dominique.talbourdet@edf.fr www.edf.fr


AMELIORER VOTRE CONTROLE QUALITE TAGARNO MICROSCOPES NUMERIQUES

Les microscopes numériques offrent de nouvelles possibilités pour le contrôle qualité dans l’industrie électronique. La convivialité du microscope numérique ouvre la voie vers des process plus efficaces, une communication enrichie ainsi que des documentations de haute qualité.

MJB TÉL.: 01.64.62.68.00 infoMJB@mjb.fr www.mjb.fr

MAUX DE TÊTE liés au nombre

d’interlocuteurs sur votre ligne ?

Test • Inspection • Assembly • Micro Assembly • Solutions Logiciels pour l’Électronique

nous avons

DES SOLUTIONS à chaque étape du procédé de fabrication

Accelonix fournit des réponses matériels, logiciels et des services adaptés à chacune des étapes du procédé de fabrication de cartes électroniques ou de composants (micro-électronique).

www.accelonix.fr Accelonix SAS • PA du Long Buisson • 260 rue Clément Ader • 27000 Évreux • France. T: +33 (0)2 32 35 64 80 F: +33 (0)2 32 35 00 66 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 25


DOSSIER > sérigraphie

Haute précision pour les futures générations de machines de sérigraphie Plus que par le passé, le process de sérigraphie exige, aujourd’hui, un degré de précision très élevé. La vitesse, toujours plus rapide ainsi que les ouvertures toujours plus petites font que la précision devient de plus en plus difficile à maîtriser. Conjuguer ces trois critères est le challenge que les ingénieurs de conception des machines de sérigraphie doivent relever. Dès sa conception, la machine de sérigraphie doit satisfaire à des critères de robustesse, de très grande

précision, y compris pour la sérigraphie des pas fins, tout en offrant la possibilité de répondre à la production de grandes séries. Pour la précision celle-ci doit d’abord être définie en termes de paramètres réels et mesurables pouvant être contrôlés. Différents outils sont utilisés pour vérifier les performances de la machine. Il y a le MCA (Analyse de Capabilité Machine), et le PCA (Analyse de Capabilité Process), qui sont généralement développés par une entreprise experte extérieure. Certains fabricants de machine de sérigraphie

Par Michael L. Martel Speedline Technologies, Inc.

La recherche de la précision de la machine débute dès sa conception. Une machine structurellement stable est essentielle pour obtenir une précision reproductible à grande vitesse....

ont développé leurs propres outils de contrôle combinés avec la machine SPI qui permet de corriger automatiquement les erreurs de sérigraphie en boucle fermée (mesure de la variation du dépôt de crème sur chaque Pad, offset X et Y et thêta). En route vers la grande précision Avoir des machines de sérigraphie de très grandes précisions reste un objectif clé. Même à l’époque où les PCB étaient imprimés sur une seule face pour recevoir des composants de grande dimension comme les QFP 20 broches avec un pas standard. Le besoin de précision est devenu plus important, quand il y a près de trois décennies, sont 26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

apparus les circuits imprimés hybrides sur des petits carrés de substrat d’alumine FR-4 verre/époxy. Dans le même temps on voyait apparaitre des cartes de plus grande dimension. Ainsi on est passé des écrans à treillis dont la faiblesse était l’étirement consécutif à la pression exercée par les racles. Sont ensuite apparus les pochoirs à feuilles inoxydables, encore montés sur un cadre flexible. La précision était meilleure, mais pas assez ! Aujourd’hui les écrans sont montés directement sur un cadre rigide. Par ces multiples fonctions, la machine de sérigraphie reste sans doute l’équipement le plus complexe d’une ligne d’assemblage. La machine possède de nombreuses pièces mobiles, des outils et des consommables divers et variés. Chronologiquement, le PCB est chargé dans la machine, positionné puis clampé à l’aide d’un outillage spécifique. Ensuite l’alignement se fait par le système de vision. Puis la racle s’abaisse et étale la crème à braser sur l’écran. C’est une présentation simplifiée, chaque cycle pouvant inclure le malaxage de la crème, la vitesse d’impression et les réglages de pression pour réguler la quantité de crème. Dans ces différents paramètres, l’axe Z, l’écran, le cadre et la tête de sérigraphie sont tous


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

impliqués. Pour une sérigraphie de très haute précision reproductible carte après carte, toutes les parties de la machine impliquées dans le mouvement doivent être fabriquées et usinées selon des tolérances extrêmement précises. Les défauts de fabrication de la machine sont cumulatifs et vont impacter sa précision et la répétabilité. Les facteurs de précision d’une machine de sérigraphie La recherche de la précision de la machine débute dès sa conception. Une machine structurellement stable est essentielle pour obtenir une précision reproductible à grande vitesse. Une grande stabilité amortit les vibrations. Le positionnement de la carte est également critique. La rigidité de l’ensemble s’impose dès que la carte est alignée sur l’écran. Les systèmes de clampage de MPM Speedline ont été développés pour maintenir le circuit imprimé parfaitement en place au cours de la sérigraphie. Ce système utilise une technique de snugging latéral. Des flippers fixent la carte sur le bord supérieur, ce qui assure une planéité parfaite et supprime le flambage. Un axe Z met à niveau la carte en fonction de la hauteur programmée de son épaisseur. Des lames spécifiques, les snuggers fixent le bord de la carte sur toute sa longueur, puis les flippers se rétractent pour qu’il n’y ait pas d’interférence entre la carte et le pochoir. Cette technique résout deux problèmes. Le premier étant le défaut de rigidité de la carte qui nuit à une précision optimale. Le second est le

défaut d’étanchéité entre l’écran et la carte qui nuit à la qualité de l’impression. Cette technique est particulièrement bien adaptée aux PCB de faible épaisseur. Un autre axe de recherche pour garantir une meilleure précision de la sérigraphie est la réduction des mouvements inutiles des pièces à l’intérieur de la machine. Par exemple, la réduction du nombre de courses de l’axe Z de la tête de sérigraphie. Supprimer ces déplacements améliore la stabilité, réduit les vibrations et apporte une meilleure précision notamment à grande vitesse. La valeur d’une machine de sérigraphie en production ne se mesure par sur le résultat obtenu sur une seule carte, mais sur la sérigraphie de centaines, voire de milliers de cartes. Différents facteurs influent sur la précision à long terme, dont le logiciel de commande de la machine. Ce logiciel fonctionne comme un système de pilote automatique qui corrige en permanence la trajectoire d’un avion. Les causes d’une «dérive» de la machine de sérigraphie sont nombreuses et dépendent principalement de sa stabilité, des variations de la température ambiante, de l’étirement et de la déformation de l’écran, et plus encore. La plupart de ces causes sont gérées jusqu’à un certain degré, et les défauts engendrés corrigés, mais pas éliminés. Pour optimiser les paramètres et conserver «la bonne trajectoire» on peut utiliser un système d’inspection placé en ligne après à la machine de sérigraphie.

Le contrôle en boucle fermée SPI Une machine d’inspection de crème à braser SPI (Solder Paste Inspection) placée immédiatement en aval de la machine de sérigraphie vérifie automatiquement la carte. Cette machine vérifie la hauteur des dépôts, les manques de crème, les ponts et autres défauts qui sont directement liés à des problèmes liés au process de sérigraphie et généralement causés par un défaut d’alignement. Les logiciels de communications avancés permettent aujourd’hui à la SPI de communiquer directement avec la machine de sérigraphie via une interface commune spécialement développée. Autrement dit, lorsque la machine SPI «voit» une dérive des axes X, Y et Theta sur les pads de la carte, une correction est réalisée sur les PCB en cours de sérigraphie. Les données sont analysées instantanément et la SPI donne les instructions à la sérigraphieuse pour corriger les dérives constatées automatiquement et «à la volée» sans nécessiter l’intervention d’un opérateur. Une dérive importante n’est pas compensée immédiatement, mais progessivement sur plusieurs cartes jusqu’à ce que le dépôt de sérigraphie

soit « calé » précisément sur les pads. C’est particulièrement utile pour les pas fins. Cependant si la machine de sérigraphie n’est plus conforme aux spécifications d’usine ou est hors des tolérances définies par le client, l’inspection et le contrôle en boucle fermée ne permettront pas de corriger la sérigraphie des cartes avec précision. La sérigraphieuse fait alors «savoir» que les tolérances ne sont pas respectées. C’est là que la notion d’Analyse de Capabilité Machine - MCA entre en jeu. L’analyse de capabilité machine - MCA  Une analyse des capabilités process de la machine permet de vérifier que ses performances sont conformes aux spécifications du fabricant ou du client. Ce test prouve la stabilité ou répétabilité du procédé d’impression. Les tests MCA sont généralement réalisés par une 3è partie indépendante qui teste, prouve et vérifie la précision de la machine sans aucune ambiguïté. Dans de nombreux cas, les constructeurs de machines fournissent des cales en verre dédiées pour effectuer des tests lors de l’installation de la machine.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 27


DOSSIER > sérigraphie sans intervention sur les réglages afin d’évaluer la stabilité du process. Ensuite les résultats statistiques et l’analyse graphique sont exploités pour évaluer la performance de la machine. Si les spécifications du client son respectées, la machine est alors capable de sérigraphier en série. 

Toutefois cela ne résout pas le besoin de l’utilisateur d’effectuer des tests fréquents. La vérification de la précision MPM propose un système intégré qui permet à l’utilisateur de vérifier rapidement, fréquemment et à moindre coût la précision et la répétabilité. Ce système (en option) étant intégré à la machine, il est disponible à tout moment et donc beaucoup plus économique que l’intervention d’une entreprise de métrologie. La méthode proposée utilise les repères d’alignement et les pads figurant sur le PCB à sérigraphier ou un PCB étalon fourni par MPM. Ces vérifications de positions sont à définir en fonction des tolérances du process (top/bottom). Le système mesure les dépôts de crème ciblés, les compare aux valeurs de vérification en utilisant le logiciel et la caméra de la machine et calcule l’offset. Cette option ne remplace pas des essais indépendants, elle donne à l’utilisateur la possibilité de savoir rapidement si sa machine est précise et fiable au quotidien, en conformité avec les tolérances définies. Le système donnera l’alerte si les résultats varient, ou si la précision dérive. Elle fournit à l’utilisateur la

mesure de la reproductibilité des performances de la machine sans être influencée par le logiciel. L’intégrité du système d’essai MCA La procédure de test CeTaQ, permet de vérifier d’une part que la machine de sérigraphie est conforme aux spécifications du fabricant et d’autre part que la stabilité du process de sérigraphie est prouvée. La procédure est la suivante. L’écran et la racle sont installés et configurés dans la machine. Une carte test est chargée et clampée, les mires sont identifiées par la caméra. Une fois la carte sérigraphiée, une plaque de verre étalonnée en utilisant des normes internationales de métrologie est mise en place et la précision de positionnement (X, Y) est contrôlée. Cette procédure est répétée sur un minimum de 6 cartes. Les résultats sont ensuite regroupés et analysés selon le sens de raclage. Les décalages d’angle entre la carte et l’écran peuvent être identifiés à cette étape. Les corrections sont appliquées dans le logiciel de la machine (X, Y ou Theta) et un nouveau lot de cartes est sérigraphié. Si le process est stable, un lot de 20 cartes minimum est sérigraphié

28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Vérification des capabilités d’une nouvelle machine de sérigraphie Avant mise en route, toutes les machines MPM sont expertisées par un laboratoire indépendant pour le test MCA afin de prouver que les performances sont conformes aux spécifications d’origine. La nouvelle machine EDISON a passé avec succès les tests MCA pour une précision d’alignement de 8 microns et une répétabilité de la sérigraphie de 15 microns (> 2 Cpk @ 6 sigmas). Cela représente une amélioration de 25% par rapport aux meilleures machines actuelles. Conclusion La précision de la sérigraphie sur les lignes d’assemblage est de plus en plus importante, avec des pas de plus en plus fins et une forte densité de composants. La précision de la machine de sérigraphie dépend d’abord de sa conception et de l’ingénierie, et celle-ci doit être mesurée et vérifiée à l’aide d’outils et de tests MCA. La capabilité du process de sérigraphie doit également être mesurable, soit par un logiciel intégré soit avec l’aide de systèmes externes, tels que la communication en boucle fermée avec une machine d’inspection de crème à braser SPI. Avec des outils adaptés on doit

pouvoir vérifier la précision et valider la performance mécanique. Un niveau de précision élevé combiné à un contrôle rigoureux du process avec une optimisation en ligne permettront d’assurer un process de sérigraphie stable et reproductible. Metronelec commercialise et assure le support technique en France des machines de sérigraphie MPM Speedline et des machines d’inspection SPI 3D de PARMI.

Contact : METRONELEC Emmanuel ANGLADE +33(0)1 30 15 20 00 contact@metronelec.com www.metronelec.com


Metronelec vous accompagne dans les principales étapes de votre process > MACHINES AUTOMATIQUES D’INSPECTION 3D AOI

> MACHINES D’INSPECTION 3D DE DÉPÔTS DE CRÈME À BRASER EN LIGNE

> ÉQUIPEMENTS DE DÉPOSE DE FLUIDES

> MACHINES DE SÉRIGRAPHIE

Toute notre gamme de produits consommables et d’équipements sur notre site www.metronelec.com 01 30 15 20 00 / contact@metronelec.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 29


DOSSIER > USINE DU FUTUR

L’usine du futurc’est d’abord être customer-centric

Par Eric BOURRELI, REFACTEO.  (manager du groupe de travail Robotique du SNESE)

Les promesses de l’usine du futur sont de remplacer ses vieilles machines par du neuf, de voir ses collaborateurs équipés de lunettes de réalité augmentée et de montres connectées en direct sur les lignes de production, d’utiliser des logiciels dont les interfaces utilisateur sont issues du gaming et de transformer le responsable de production en chef d’orchestre avec une baguette numérique. Bref une promesse de grand soir pour les directeurs techniques et leurs équipes. Dans l’univers de l’usine du futur chacun est James Bond. Une fois les investissements réalisés, les équipements et logiciels connectés, les consultants et intégrateurs partis. On peut enfin éditer ses nouvelles plaquettes et

réactualiser son site internet avec la mention «nous sommes industrie du futur». Mais le réveil peut être difficile car on le sait, céder à la nouveauté c’est céder à l’instant. Ce n’est pas une vision d’entreprise. L’usine du futur est une usine comme les autres avec une histoire, des équipes, des process et un savoir-faire. L’usine du futur se prépare avec ses collaborateurs, il s’agit d’une intégration continue qui doit permettre l’assimilation par les équipes et l’organisation des nouvelles possibilités technologiques pour mettre en valeur le «plus» offert par l’entreprise au service de ses clients. De nombreuses entreprises mettent en avant le fait qu’elles sont centenaires. On fête les anni-

Crédit photo : ABB

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Le futur s’écrit autant dans les ateliers que dans les salons professionnels car l’usage devient plus important que la fonction...

versaires d’une entreprise parce que cela a du sens. Les technologies passent mais les entreprises restent. L’éclosion d’innovations process par l’usage Si les fournisseurs nous montrent le chemin de nouvelles applications au travers de leurs nouveaux équipements, la source principale de développement d’applications stratégiques pour la fabrication de cartes électroniques doit provenir des fabricants eux-mêmes et plus particulièrement des équipes de fabrication. Les retours sur l’utilisation des imprimantes 3D dans la sous-traitance électronique montrent le premier clivage entre ceux qui les ont remisées au placard et d’autres, moins nombreux, qui ont su les intégrer dans

le fonctionnement quotidien de la production et au-delà établir des nouvelles offres clients voire dans quelques cas relocaliser des séries. La promesse des possibilités de l’impression 3D doit être accompagnée par une démarche de réflexion et de test au sein des ateliers. Il en sera de même pour la robotique collaborative composée de robots disposant de deux bras et de nombreux capteurs. Les fournisseurs nous montrent des applications qui consistent à automatiser des tâches identifiées par eux. Les autres possibilités sont cachées et restent à découvrir. Imprimante 3D et robots collaboratifs sont les couteaux suisses de la fabrication électronique. Parfois nous sommes toujours surpris de voir un voisin ou un ami


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

nous dépanner avec un couteau suisse en disant « je l’ai toujours sur moi » alors que le nôtre traine au fond d’un tiroir. Cet outil tient sa promesse, il dispose de nombreuses fonctions mais les usages relèvent de la pratique de son utilisateur. Plus on l’utilise plus on en a besoin. Automatiser les tâches manuelles, c’est aussi permettre de dégager du temps dans les ateliers pour capitaliser les savoirs, faciliter l’éclosion d’innovation des processus de production et au final se démarquer par des offres aux clients novatrices. Le futur s’écrit autant dans les ateliers que dans les salons professionnels car l’usage devient plus important que la fonction. Étude de cas : JABIL ET MICROSOFT A l’occasion du Hanover Messe Industrail Fair, Microsoft et Jabil ont annoncé le 25 avril une collaboration sur l’analyse prédictive. L’objectif est d’analyser le flot de données générées par les équipements de production pour prédire les erreurs et les pannes. Cette application est utilisée sur les sites de Jabil au Mexique et en Malaisie. Les premiers résultats font

Cortana Analytics Suite Gallery

apparaitre une réduction de 17% des réparations et des rebuts. Décryptage de la solution Pour le déploiement d’une telle solution les briques technologiques à utiliser sont le cloud AZURE, du Machine learning en mode saas (AZURE ML), et pourquoi pas IOT suite de Microsoft. La solution mise en place s’appuie sur le cloud Azure de Microsoft. Flexible et ouverte elle permet à tous de rapidement construire, déployer et gérer des solutions autour d’un réseau global de centres de données gérées par Microsoft. Au-delà de la sauvegarde des données, de la récupération de sites et du déploiement de machines virtuelles, AZURE permet l’hébergement de sites web et d’applications d’entreprises. Le paiement à la consommation permet d’établir des scénarios full cloud ou hybride et, par exemple, de capitaliser sur les applications métiers sur site couplées avec un peu de services Cloud. Le machine learning sont des méthodes et des systèmes qui : • s’adaptent en fonction des données collectées

Cortana Analytics Suite Gallery Azure Machine Learning

Microsoft R Server Microsoft R Open SQL Server R Services

What you get with predictive maintenance solution Azure Stream Analytics Web Job

Training Data

IoT Hub

Trained Module

Event Hub Job 1 Device Info

Simulated Device

Consumer Group

Web Job Event Hub

Job 2 Telemetry

Azure Storage (Blog)

Back end systems and processes

Event Processor Host

Document DB RUL Output

Web App

Telemetry History

Dashboard Input Dataset Device Portal

Crédit photo : Microsoft

• Prédisent de nouvelles données • Optimisent une action en fonction de données • Extraient une structure cachée des données • Résument les données en description concises et donnent aux ordinateurs la capacité d’apprendre sans avoir besoin d’être explicitement programmés. La particularité d’AZURE ML est de fournir des API (Application Programming Interface / interface de programmation applicative), algorithmes et fonction prêtes à l’emploi tout comme un environnement complet de développement. L’application de JABIL s’appuie sur Cortana. Dans le cadre de l’Internet des objets industriels, Microsoft ouvre son offre logicielle au protocole open source OPC-UA. Cela va renforcer l’intérêt de la suite AZURE IOT qui fournit des offres packagées et permet de prendre en main rapidement les solutions préconfigurées et d’adapter les solutions préconfigurées aux besoins.

Crédit photo : Microsoft

Azure ML

Contact : REFACTEO Eric BOURRELI

eric.bourreli@refacteo.com www.refacteo.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 31


DOSSIER > CMS

XRHCOUNT - Une Révolution dans le monde du comptage CMS !

De Lennart Schulenberg, Directeur Ventes et Marketing International chez VISICONSULT GMBH

Les productions en grand volume, plus que tout autre type de fabrication imposent la mesure et l’analyse de nombreux paramètres. L’objectif est l’optimisation du temps et de son corolaire le coût. Résumé simplement, il faut produire le maximum de produits dans un temps minimal, y compris le temps passé à charger les machines, changer les programmes, etc. Et dans certains cas, le temps passé à compter les composants avant et après l’assemblage. Les entreprises sont encore nombreuses à procéder manuellement à ce comptage. VisiConsult, spécialiste du contrôle non destructif et du rayon X s’est penché sur cette problématique : rendre le comptage des composants moins laborieux, plus rapide, plus fiable et plus économique. Les clients exigeant des délais de livraison de plus en plus réduits et des prix tirés au cordeau, les fabricants de cartes électroniques essayent par tous les moyens de réduire au maximum les coûts. Les activités sans vraie valeur ajoutée sont particulièrement visées. Le comptage des milliers de petits composants avec des machines manuelles fait

partie de ces tâches chronophages qui peuvent engendrer des goulets d’étranglement dans la chaine de production et qui mobilisent un personnel qui serait plus utile à d’autres tâches. La procédure habituelle de comptage manuel consiste à monter une bobine chargée de composants à une extrémité de la machine et une bobine vide à l’autre extrémité, et ensuite insérer et fixer précautionneusement la bande de composants sur la bobine réceptrice. Le comptage peut alors commencer. Cette opération dure en moyenne deux minutes, ce temps, augmentant proportionnellement avec le nombre de composants. A la demande d’un fabricant renommé de cartes électroniques, VisiConsult X-ray Systems & Solutions GmbH qui conçoit et fabrique des systèmes d’inspection à rayon X sur mesure a reçu la mission de réduire le temps de cycle et d’améliorer la précision de comptage. Ainsi est né le XRHCount, XRH voulant dire X-ray Handling System qui associe un système de visualisation par rayon X et une suite logicielle d’identification des composants. La simplicité de fonctionnement de ce système est

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Le temps de cycle est d’environ 10 secondes contre environ 120 secondes pour le comptage manuel. L’efficacité globale est multipliée par 10 !

très séduisante car elle se résume à un tiroir, un bouton et un résultat sans ambiguïté. L’opérateur introduit la bobine dans le tiroir, appuie sur le bouton vert de démarrage du cycle de comptage et quelques secondes plus tard le résultat s’affiche à l’écran. Dans le cas d’une gestion automatisée des stocks, l’opérateur identifie la référence du composant à compter en scannant le code barre. Le temps de comptage peut encore être réduit par l’utilisation du système inédit ACE (Automated Component Estimation). Les caractéristiques des

composants ayant déjà fait l’objet d’un comptage sont mémorisées, rendant ainsi inutile la phase de saisie des références pour un comptage ultérieur. Si un nouveau composant est présenté à la machine, ACE cherchera dans sa bibliothèque un composant aux caractéristiques proches. Si des similitudes existent le comptage est lancé. En cas d’absence de similitudes, une alarme s’affiche. Un superviseur formé, en quelques minutes, ajoutera ce nouveau composant à la base de données ACE et lancera la procédure normale. Avec ce système automatisé, le temps de comptage n’est pas proportionnel au nombre de composants. Compter 50 000 composants prend à peine plus de temps qu’en compter 5 000 ! Le temps de cycle est d’environ 10 secondes contre environ 120 secondes pour le comptage manuel. L’efficacité globale est multipliée par 10 ! Dans la phase de mise au point et de test de cette nouvelle machine, le nombre de personnes affectées au comptage est passé de huit à deux. Ce qui représente une réelle opportunité d’optimisation des ressources de l’entreprise. Le ROI (retour sur investissement) du système mesuré pendant la phase de test en grandeur nature


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

toutes vouloir distancer la compétition en étant les premières à utiliser ce système.» explique Lennart Schulenburg, responsable des ventes à l’international. En savoir plus sur VisiConsult VisiConsult GmbH est une entreprise familiale située dans le nord de l’Allemagne et spécialisée dans les systèmes CND à rayon X, standards et sur-mesure. Tous les produits sont conçus et produits sur place et livrés prêts à l’emploi. VisiConsult Gmbh compte plus de 25 ans d’expertise en reconnaissance automatique de défauts (ADR) et en amélioration de l’imagerie pour une grande diversité d’industries. www.visiconsult.com La distribution et l’assistance technique en France, Suisse Romande et le Maghreb sont assurées par Accelonix SAS www.accelonix.fr

chez le fabricant de cartes a été estimé à douze mois. Ce ROI pouvant varier en fonction de la charge de travail et des coûts, notamment salariaux. Grâce à sa simplicité, le XRHCount ne demande pratiquement pas de maintenance. Sa faible empreinte au sol (1,25m x 0,85m) permet de l’installer facilement

et une prise secteur suffit. Ce système répond aux normes CE, TÜV et aux autres normes allemandes, garantissant une prise en main en sécurité, un risque de fuite de rayon X inexistant et une position ergonomique idéale pour l’opérateur. La suite logique est déjà en cours de préparation.

VisiConsult développe un système de comptage entièrement automatisé avec un robot pour manipuler les bobines et un réseau neuronal d’auto-apprentissage plus. Et ce n’est qu’un début ! « Nous avons déjà reçu beaucoup de retours positifs et des marques d’intérêts d’entreprises. Elles semblent

Contact : ACCELONIX Patrick LEGENRE +33(0)2 32 356480 patrick.legenre@accelonix.fr www.accelonix.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 33


Exposez sur le

Village des Electrotechnologies Une solution clé en main pour valoriser votre savoir-faire avec un budget maîtrisé. Le Village Electronique devient le Village des Electrotechnologies Les industries électrotechnologiques constituent aujourd’hui le vecteur principal des progrès économiques et sociétaux. Elles transforment en profondeur l’ensemble du tissu industriel parce qu’elles sont omniprésentes dans la quasi-totalité des innovations, de la fabrication additive à la robotique collaborative, en passant par les objets et machines intelligents et communicants, la maîtrise de l’énergie et l’envol du numérique. Les électrotechnologies, qui rassemblent les industries électroniques, électriques, et numériques se doivent donc d’être présentes au MIDEST. Et, parce que l’électronique est au cœur de toutes les innovations du secteur électrique (porté par l’écosystème des bâtiments et les infrastructures énergétiques), et du secteur numérique (porté par l’envolée de la sécurité et de la confiance numérique), le Village électronique se devait d’accueillir les électrotechnologies. Le MIDEST, est un espace privilégié de rencontres multisectorielles. Le Village des Electrotechnologies sera une vitrine exceptionnelle pour faire découvrir vos compétences, vos réalisations, la pertinence de vos investissements. De par la diversité et la qualité de son visitorat, le MIDEST vous offrira une excellente opportunité de développement et de diversification. Le MIDEST est aussi une opportunité de voir se développer des clusters industriels associant concepteurs et fabricants d’électrotechnologies aux mécaniciens, fondeurs et plasturgistes, eux aussi porteurs d’innovations. Michel de Nonancourt – Villelec (67) et Alliansys (14) Président du SNESE Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique

Vous avez dit électrotechnologies ? Les électrotechnologies résultent du croisement des industries électroniques électriques et numériques. Les technologies de l’énergie, les capteurs, les puces, les composants actifs, passifs ou d’interconnexion, parfaitement maîtrisés par les concepteurs et fabricants de cartes et systèmes électroniques, sont désormais couramment associés à des systèmes de communication ainsi qu’à un pilotage ou une gestion logicielle. Cet ensemble que nous désignons ici sous le terme « électrotechnologies » insuffle de l’intelligence, rend les objets communicants et permet une gestion plus efficace des systèmes, des applications et des réseaux.

Rejoignez le Village des Electrotechnologies et bénéficiez…

d’une excellente visibilité auprès des visiteurs, d’une participation simplifiée par un stand individuel clé en main, d’un emplacement privilégié au cœur du secteur « Electronique / Electricité » d’actions de promotion spécifiques, d’une participation valorisée grâce à un regroupement dynamique des sociétés.

Exemples de tarifs pour un stand de 9 m² « tout compris » sur le Village des Electrotechnologies :

Inscription + Promotion + Surface aménagée : Tarif adhérent Snese et syndicats partenaires : 4 335,00 € H.T. Tarif REED/MIDEST : • Jusqu’au 15/07/2016* : 4 785,00 € HT • Après le 15/07/2016* : 4 920,00 € HT

Visuel non contractuel.

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : Franck RANNOU Responsable commerciale info@snese.com / +33 (0)2 98 55 04 56 www.snese.com


«L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS» www.iftec.fr

LE SALON MONDIAL DE TOUS LES SAVOIR-FAIRE EN SOUS-TRAITANCE INDUSTRIELLE

Formation continue - Conseils Techniques Mesures & Analyses - Normes IPC NOUVEAU

CERTIFICATIONS IPC POUR CONCEPTEURS DE CARTES ELECTRONIQUES

CID & CID+

Travaux de laboratoire

Coupes µgraphiques, Contamination ionique, Tests SIR & Bono, Inspections Visuelles, Rayon X, Brasabilité, Tests de Traction...

IFTEC - 33, rue Ravon - 92340 Bourg-la-Reine - France - tél : (33) 01 45 47 02 00 - iftec@iftec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 35


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE LAUDREN ELECTRONIQUE

a inauguré sa nouvelle usine le 22 avril dernier. C’est Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a inauguré, le 22 avril dernier, le nouvel atelier de Laudren Électronique à Lanester, saluant ainsi la réussite de l’industriel lanestérien. C’est un investissement important de 5 millions d’euros pour cette filiale du groupe Laudren Atlantique, fondé en 1953. Ce nouveau site qui accueille ainsi une usine et des bureaux sur 3 500 m², emploie 160 personnes spécialisées en particulier dans l’électronique industrielle. Cet investissement comprend également une nouvelle ligne de production qui comptait déjà 2 lignes robotisées dans l’usine. «Notre métier est la fabrication de produits électroniques pour le compte d’entreprises d’images et réseaux, de transport notamment ferroviaire, d’éclaiarge et de signalisation, du militaire et de l’avionique, des énergies et des automatismes. Les clients concoivent les produits, nous nous occupons de l’achat des composants, des matériaux et l’assemblage» explique Gildas PAIN, le directeur de Laudren Electronique. Pour fabriquer les produits technologiques, de

petites et moyennes séries, LAUDREN ELECTRONIQUE dispose de près de 25 000 références de composants lui permettant d’assurer toutes les étapes, de l’industrialisation au test final, y compris le service après-vente.

en soi. Le groupe va encore évoluer dans son périmètre, avec pour finalité de servir nos clients et d’assurer la pérennité de l’entreprise. Ce n’est donc qu’une étape. » assure t’il.

«Mais ces investissements, sans compter la formation, ajoute Gildas LAUDREN, le directeur de Laudren ATLANTIQUE, ne sont pas une fin

Contact : LAUDREN ELECTRONIQUE Gildas PAIN +33(0)2 97 76 15 15 gpain@laudren.fr www.laudren-electronique.fr 36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 37


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE LACROIX ELECTRONICS

A propos de LACROIX Electronics et du Groupe LACROIX

La dernière mouture de Reed Electronics Research fait apparaître LACROIX Electronics dans le top 10 des sous-traitants électronique européens avec une progression de 4 rangs par rapport à l’année passée.

LACROIX Electronics est spécialisé dans la sous-traitance électronique pour les secteurs industriel, domotique, santé, automobile, avionique civile et défense. Avec plus de 3220 collaborateurs, LACROIX Electronics a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros (+21,7%) ventes intragroupe incluses.

entre dans le Top 10 des EMS européens

Cette progression à la 9 è place montre la compétitivité de LACROIX Electronics dans un marché mondial très concurrencé. Le pôle électronique du Groupe LACROIX, se positionne comme un référent fiable, flexible et innovant dans ce domaine, auprès des grands industriels de la domotique, de la santé, de l’automobile, de l’avionique civile et de la défense. Ce classement confirme la capacité du groupe LACROIX à allier la force d’un grand industriel avec l’agilité et la réactivité d’une entreprise familiale.

EOLANE

partenaire de National Instruments Fort d’une riche expérience industrielle dans l’étude, la conception, le développement et la réalisation de moyens de tests, éolane a récemment entrepris d’asseoir définitivement son référencement d’expert dans ces domaines. En certifiant trois développeurs LabWindows/CVI en 2015, éolane est devenu partenaire de National Instruments, le leader mondial en solutions de test, mesure et contrôle. Compte tenu des critères d’éligibilité exigés, ce partenariat assure un vrai gage de savoir-faire et de qualité supplémentaire pour nos clients. Toujours par souci d’excellence et dans l’objectif de fidéliser encore plus sa collaboration avec National Instrument, éolane souhaite poursuivre sa démarche en certifiant très prochainement des développeurs TestStand et LabVIEW. Dans la continuité de cette alliance, éolane a participé le 10 mars dernier

Avec ses 4 usines et son bureau d’études, LACROIX Electronics propose des solutions industrielles globales depuis la conception jusqu’à la production en série d’ensembles et de sous-ensembles électroniques. LACROIX Electronics est une activité du Groupe LACROIX présent également dans la gestion des flux et de la voirie intelligente. C’est un groupe côté en bourse dont l’actionnariat majoritaire reste familial. Il réalise 400 millions d’e de chiffre d’affaires.

au salon NIDays, le rendez-vous annuel des acteurs majeurs du monde du test. Ce fut l’occasion pour nos ingénieurs de présenter leurs dernières réalisations. Parmi celles-ci, on retiendra le développement d’un simulateur de matériels électroniques militaires à partir d’une solution d’instrumentation modulaire PXI. Cette plate-forme de simulation temps réel a été spécialement développée pour qualifier la conception d’un nouveau banc de test fonctionnel dans le secteur de la défense. Elle se substitue efficacement aux matériels à tester qui ne sont pas facilement disponibles puisqu’embarqués à bord d’équipements stratégiques. Les visiteurs se sont également volontiers attardés sur la présentation d’un séquenceur de test entièrement customisé à partir de l’environnement de développement TestStand. Eolane a réalisé dernièrement deux prestations de ce type pour des grands comptes industriels. L’idée est de s’appuyer sur le moteur d’exécution multithread TestStand pour disposer

38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : LACROIX ELECTRONICS Estelle DEBRAY +33(0)2 41 75 37 86 e.debray@lacroix-electronics.com www.lacroix-electronics.com d’un séquenceur puissant le plus générique possible tout en proposant une interface utilisateur totalement personnalisée et adaptée aux besoins du client.

Contact : EOLANE Gaël ROUSSEAU +33(0)2 41 19 90 67 gael.rousseau@eolane.com www.eolane.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

HDI ELECTRONICS

Le fabricant Suisse SENSIRION fête ses 5 ans de collaboration avec son distributeur Français HDI Electronics. SENSIRION est leader mondial dans la conception et la fabrication de capteurs de haute qualité pour la mesure et le contrôle de l’humidité relative, de la pression différentielle et des flux de gaz et de liquide. A ce jour, des centaines de millions de capteurs Sensirion sont utilisés dans le monde à travers diverses applications Automotives, Médicales, Smart Building, Industrielles et Consumers. Le succès de SENSIRION est basé sur la technologie brevetée CMOSens qui combine l’élément sensible et l’ASICS sur la même Chip. Ce qui permet de produire ces capteurs en masse, avec une haute qualité et un faible coût. SENSIRION est représenté en France par HDI Electronics depuis maintenant 5 ans.  Christian Constantin, Responsable Monde du réseau de distribution Sensirion commente : « HDI Electronics est devenu l’un de nos principaux distributeurs en Europe. Ils ont été notre premier distributeur officiel en France et ont permis de faire connaitre SENSIRION sur ce marché. En outre, HDI propose la totalité de notre gamme de capteurs (ndlr, de Température et d’Humidité, Pression Différentielle, Débitmètres Gaz et Liquide). Avec

ses 5 ans d’expérience, HDI apporte un soutien commercial et technique de pointe à nos clients français qui souhaitent intégrer nos produits. Nous espérons que cette collaboration réussie se poursuivra encore de nombreuses années ». HDI est spécialisé dans la distribution de capteurs à haute valeur ajoutée comme les capteurs de mouvement, de pression, de flux thermique et de gaz, et bien évidemment les capteurs Sensirion, fer de lance des marques représentées par HDI. Dernière news : lancement du nouveau SDP3X, le plus petit capteur de pression différentielle au monde. www.sensirion.com

Contact : HDI ELECTRONICS Grégory PONSINET +33(0)4 99 53 20 09 gponsinet@hdi-electronics.com www.hdi-electronics.com

RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 39


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE EDGEFLEX

connecte l’aspirateur à moustiques de TechnoBAM

Au travers de cet ambitieux projet, Edgeflex a travaillé sur le développement d’une carte électronique de gestion qui fait de cette borne un véritable objet connecté. L’aspirateur intègre différents modules (Bluetooth, Lora, Gprs, ) pour pouvoir communiquer dans toutes les situations. Application mobile, gestion réseau, analyse météo, ces bornes connectées peuvent être déployées en nombre sur une commune. Paramétrables à distance et connectées, elles protègent les habitations et sont une réelle alternative aux insecticides.

Ecologique, cette invention ingénieuse simule les respirations et les phéromones humaines afin d’attirer les moustiques dans un réservoir.

SGAME a 30 ans

30 ANS DE SOUS-TRAITANCE en études, industrialisation et fabrication de cartes électroniques, à CHAPONOST en région Lyonnaise, fêtés chez PAUL BOCUSE. 30 ANS DE QUALITE, INNOVATION, REACTIVITE, toujours avec une LOYAUTE DES PRATIQUES et aussi de BONS RESULTATS FINANCIERS. QUALITE SGAME est l’une des premières entreprises à être renouvelée ISO 9001 et ISO 14001, en VERSION 2015 par AFNOR CERTIFICATION, sans aucune non-conformité et avec 11 points forts et 4 pistes de progrès ! SGAME est aussi l’une des très rares entreprises validée ISO 26000 AAA par BCI France. INNOVATION Propriétaire de plusieurs brevets, SGAME apporte très souvent à ses clients des solutions innovantes dans l’étude et l’industrialisation de leurs produits. Sa technologie propre de soudure manuelle permet de relever certains défis technologiques. REACTIVITE Depuis 30 ANS, SGAME réalise des prouesses en réactivité, en particulier pour les micro-séries en « panier garni »

Produites en France par Edgeflex, les bornes TechnoBAM devraient pousser comme des champignons.

(2 jours) ou la réalisation de prototypes complets avec approvisionnement des circuits imprimés et des composants (1 à 2 semaines). Tout est réalisé en FRANCE, à CHAPONOST, avec des partenaires locaux. Pour les fabrications : • « Fabrication Française » en délai « flash » ou rapide pour de petites et moyennes séries

Contact : EDGEFLEX Cédric CAVALLIER +33(0)6 20 39 13 39 cedric@edgeflex.fr www.edgeflex.fr A ce jour et depuis plus de 6 années consécutives, SGAME réalise, avec pourtant 20% d’intéressement, un résultat net à plus de 7% avec un chiffre d’affaires avoisinant les 4 Me. LONGUE VIE A SGAME

• « Made in France » avec l’appui de notre partenaire tunisien, pour des sous-ensembles en moyennes et grandes séries. LOYAUTE DES PRATIQUES SGAME est ISO 26000 AAA. En 30 ANS, pas une seule action judiciaire avec ses fournisseurs ou ses clients, pas une seule action aux Prud’hommes. La loyauté des pratiques a été la base de la création de SGAME, par Jean-Claude GAS, son épouse et son Conseil d’Administration. SGAME possède son CODE D’ETHIQUE, disponible pour toutes ses « parties prenantes ». Cela se traduit par un très faible « turn over » et des clients fidèles, dont certains depuis plus de 25 ans. BONS RESULTATS FINANCIERS Depuis 30 ANS, à l’exception des 2 premières années du démarrage, SGAME a toujours été bénéficiaire.

40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : SGAME Jean-Claude GAS +33(0)4 72 39 94 50 jc.gas@sgame.fr www.sgame.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

ACEA

a obtenu la certification médicale iso 13485 ACEA, PME alsacienne présente dans le métier de la sous-traitance électronique depuis plus de 20 ans, développe, fabrique et assemble des cartes et des ensembles électroniques. Déjà acteur dans le domaine du médical, ACEA a obtenu la certification médicale iso 13485. Un atout majeur pour ses clients existants et l’opportunité de conquérir de nouveaux marchés, en effet le secteur du médical est porteur, celui-ci intègre de plus en plus d’électronique. ACEA propose une offre complète : • Achat et approvisionnement • Industrialisation • Pose CMS (0201, fine pitch, BGA) 2 lignes complètes CMS • Tests fonctionnels • Tests in situ • AOI • Montage de sous-ensembles et d’ensembles

RESILEC

Votre partenaire pour l’enrobage, le potting et l’intégration de vos cartes électroniques Depuis 1997, RESILEC met son savoirfaire à votre service pour répondre à vos demandes d’étanchéité de cartes électroniques. En effet, afin de garantir la protection de celles-ci qui peuvent être situées dans des environnements sévères (brouillard salin, température, humidité, eau, …), RESILEC vous propose des solutions de résinage en sous-traitance. En tant que sous-traitant, notre métier est de vous aider dès l’élaboration de votre cahier des charges pour optimiser au mieux les coûts de fabrication de votre produit. Puis, du prototype à la série, nous gérons votre projet à travers une démarche qualité totale. Démarches certifiées : en effet, nous sommes fiers d’avoir renouvelé, le 27 avril dernier, nos certifications ISO 9001 et ISO 14001 Version 2015 par l’organisme AFNOR CERTIFICATIONS. Cette nouvelle version avec ses améliorations nous permet de mieux appréhender les

• Vernissage des cartes et résinage de produits • Réalisation de prototypes et échantillons initiaux • Rework • Service après-vente • Contrôle rayon X L’expertise de l’entreprise s’illustre au travers de domaines d’activités variés : • les télécommunications • la domotique • l’électronique industrielle • la sécurité • le médical Quelques chiffres : • Chiffre d’affaires 2014/2015 : 7.5 Me • Effectifs : 57 personnes • Surface de production 3 000 m2 • certification iso 9001 • certification médicale iso 13485 ACEA vous accompagne dans la réalisation de vos prototypes ainsi que dans le développement de vos projets. Son expérience des marchés permet les achats de matières premières aux meilleurs coûts et une meilleure

gestion des volumes. ACEA assure la conformité de vos produits par le développement de moyens de test, et la protection physique et chimique de vos produits par une technique appropriée d’enrobage. Confiez-nous vos projets, notre équipe d’experts est à votre disposition.

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com

risques et les opportunités qui nous entourent afin de garantir la pérennité de notre entreprise et nos relations avec nos parties intéressées. De plus, ce renouvellement nous permet de vous proposer une approche projet différente avec un regard responsable tout au long du cycle de vie de vos produits. Ces démarches portent leurs fruits et nous permettent aujourd’hui de continuer notre croissance et notre développement avec nos clients actuels et avec de nouveaux marchés. Grâce à notre savoir-faire et notre réactivité nous répondons à de nouveaux projets innovants dans différents secteurs d’activités comme par exemple le ferroviaire, l’électronique embarquée, l’éclairage, l’affichage et la signalisation lumineuse, les objets connectés ou divers produits industriels. RESILEC c’est, en 2015 : 230 000 pièces résinées représentant 9 tonnes de résine coulées. (Résine polyuréthane noire, blanche et transparente).

Contact : RESILEC Guillaumette GAS +33(0)4 78 56 01 46 g.gas@resilec.fr www.resilec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 41


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE ALTRICS

Nouvel investissement en vue pour le groupe En progression forte depuis maintenant 3 années ; l’année 2016 sera aussi une progression à deux chiffres.

Le groupe Français réinvestit cette année plus de 1 Me dans une ligne automatisée très haute cadence sur son site de production au Portugal. Avec cet investissement, ALTRICS se positionne pour les fabricants d’objets connectés de demain, dans les mondes de l’industrie, de la domotique et du consumer. Au départ, le Portugal était dédié à la petite et moyenne série en délais courts et prix low cost. Après deux années de production et à l’évolution des marchés, la direction d’Altrics se donne les moyens de conquérir le marché des objets connectés tout en maintenant son service de petite et moyenne série en

ALLIANSYS

Des investissements gages de flexibilité et d’adaptabilité. ALLIANSYS est un concentré de technologie. L’entreprise basée à Honfleur, à 2 heures de PARIS emploie 75 salariés et une dizaine de contrats temporaires. L’arrivée de nouveaux actionnaires en début de cette année a été synchronisée avec la mise en place du projet d’entreprise « Sommets 2020 » et d’un plan d’investissements important sur 3 ans. Un premier volet de ce plan concerne la production CMS. Pour atteindre ses objectifs de flexibilité et anticiper les marchés d’avenir, ALLIANSYS a opté pour des machines YAMAHA YSM-20 de dernière génération. Présentés en avant première lors du dernier salon SMT Hybrid Packaging à Nuremberg, ces robots sont configurables hors ligne, véritable atout pour garantir aux clients des fabrications en délais courts. Elles acceptent également des cartes jusqu’à 810 mm de long x 742 de large et 8 mm d’épaisseur permettant

délais courts à prix low cost via www. petiteserieelectronique.com Une ligne supplémentaire entièrement automatique très haute cadence de 146 000 composants heure viendra compléter en Q3 l’outil de production déjà en place.

sa logistique Kanban pour les grands volumes sur son site de production en Tunisie et bientôt au Portugal avec son nouvel investissement prévu.

Elle comprendra un dépileur, une machine de sérigraphie avec vision 2D de pâte à braser, 2 modules rapide de placement CMS, 1 four de refusion 12 zones et d’une AOI 2D en sortie de four avec stockage automatique. Les besoins clients : Les deux principales attentes des grands donneurs d’ordres aujourd’hui sont la réactivité et la compétitivité. Le groupe Altrics propose des solutions innovantes et fiables pour y répondre avec www.petiteserieelectronique. com afin d’apporter les solutions aux clients pour leurs besoins en petites et moyennes séries avec des prix calculés au plus juste et des délais courts sur son site de production au Portugal et

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com

ainsi à des clients diversifiés d’obtenir une réponse rapide à leurs besoins d’adaptabilité. Cette nouvelle ligne est pilotée par un serveur centralisé qui permet de gérer l’intégralité des fonctions de chaque robots de pose. La configuration des feeders est également gérée automatiquement à partir de ce serveur. Les temps de changement de série se trouvent ainsi considérablement réduits. Cette nouvelle machine vient compléter les trois lignes de productions existantes.

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : ALLIANSYS Jean-Luc PAUMIER +33(0)6 24 43 92 32 jl.paumier@alliansys.com www.alliansys.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Cette performance n’existerait pas sans la passion et les valeurs humaines partagées par les 150 collaborateurs de l’entreprise. AQLE planifie et organise son travail en s’appuyant sur les compétences spécifiques d’îlot de production correspondant à une affectation précise, de process, de tâches et savoir-faire pour la réalisation du dossier client.

techniques, cet investissement avait pour objectif de s’inscrire dans les 4 valeurs de notre entreprise : • Organisation : apporter une réactivité et une souplesse pour maîtriser nos délais de livraison et offrir un plus grand potentiel à nos clients • Expertise : mettre sous contrôle et maîtriser toute épaisseur de vernis pour tout type de vernis • Globalisation : innover dans les outillages périphériques au robot permettant à toutes les cartes de bénéficier de ce processus • Exigence :  - dans l’amélioration des conditions HSE pour le personnel de l’entreprise - dans le souci de répondre aux critères de cosmétique et d’esthétique attendus par nos clients

AQLE renforce sa position de leader du Press-fit Après deux années de R&D sur le processus Press-Fit, AQLE offre à ses clients un savoir-faire unique de la conception à la production, jusqu’aux opérations de réparation.

Au-delà de ces investissements nous avons globaliser notre supervision informatique pour accélérer l’interactivité de nos différents systèmes d’information et obtenir les performances attendues pour chacune des commandes de nos clients.

Cette compétence permet de rentabiliser le « press-fittage » sur une large gamme de connecteurs allant du prototype aux moyennes séries.

AQLE vous propose de réfléchir avec vous aux meilleurs choix pour un câblage optimal de vos électroniques.

AQLE

Au travers de ses trois cœurs de métiers : câblage cartes, câblage filaire et intégration d’équipements, AQLE accompagne ses clients dans la réalisation de leurs fabrications électroniques de haute technicité, dans un environnement très normé.

AQLE investit dans un robot de vernissage Au-delà du cahier des charges

AIHDAC Groupe

Ne jetez plus… réparez !

L’Entreprise Adaptée du Phénix est spécialisée dans la fabrication d’ensemble électronique et électromécanique, depuis plus de 30 ans. Nous réalisons : • les cartes électroniques : composants traversants et/ou cms • le câblage électrique • l’intégration en coffret métallique ou plastique, conçu et fabriqué dans le Groupe • le test de fonctionnement, selon vos recommandations ou sur conception

Venez découvrir nos dernières news sur notre site aqle.fr

Contact : AQL ELECTRONIQUE Frédérique DANNE +33(0)3 44 19 29 39 f.danne@aqle.fr

www.aqle.fr

Fort de notre expérience en électronique, nous développons des prestations de réparation de cartes.

Nos clients bénéficient jusqu’à 50% de réduction de leur contribution en faveur de l’Emploi de Travailleurs Handicapés.

Grâce au schéma ou au produit final, votre carte électronique est réparée pour un coût moindre qu’un produit neuf.

Nous sommes à l’écoute et accompagnons tous les projets.

De plus, vous participez à la fois au développement durable, à l’économie circulaire et à la responsabilité sociétale (emploi de travailleurs en situation de handicap). Les devis sont gratuits et sans engagement. Nous vous répondons dans les plus brefs délais. Notre certification ISO 9001, maintenue depuis 1994, assure à nos clients une qualité de produits et de services, ainsi que le respect de leurs exigences.

Vous avez tout à gagner avec Aihdac !!!

Contact : AIHDAC GROUPE Céline BESSONNIER +33(0)2 54 79 06 70 atphenix@aihdac.com www.aihdac.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 43


INFORMATIONS COMMERCIALES F.INICIATIVAS

Un groupe spécialisé dans le conseil du financement de l’innovation. Grâce à une équipe de 650 collaborateurs hautement qualifiés, nous nous engageons à accompagner les entreprises de toute taille et dans tout secteur d’activité.

la Recherche et le Développement, vous aide à remplir votre feuillet fiscal, et vous soutient également lors de contrôles de l’administration fiscale. En France ou à l’international, les équipes F.Iniciativas vous apportent leur grande expertise fiscale et technique. Nous sommes là pour vous diriger vers les dispositifs appropriés et vous conseiller sur toutes les phases de financement de l’innovation.

Numérique, Chimie, Agroalimentaire, Industrie… Tous nos experts sont ingénieurs ou docteurs et connaissent parfaitement votre domaine d’expertise. Aujourd’hui, plus de 6000 entreprises innovantes nous font ainsi confiance chaque année pour les accompagner.

Nos activités : F.Iniciativas accompagne ses clients de bout en bout sur toutes les phases de financement de l’innovation.

Fort de son expertise en ingénierie fiscale, F.Iniciativas détermine les subventions auxquelles vous pouvez prétendre, reconnaît les projets éligibles aux dispositifs concernant

- Crédit Impôt Recherche • Montage • Optimisation • Sécurisation • Accompagnement technique en cas

Une entreprise française honorée à la cérémonie des Awards d’IPC APEX EXPO de Las Vegas Le 15 mars dernier au cours de la cérémonie des Awards IPC à Las Vegas, Pierre-Jean Albrieux Président d’IFTEC a reçu l’IPC President’s Award des mains de John Mitchell President et CEO. C’est la première fois, depuis la création de cet Award en 1966, qu’une entreprise française est ainsi distinguée.

« Nous sommes très fiers de cet Award. Il est la reconnaissance, par notre communauté mondiale (OEM, EMS, Fournisseurs...), de l’implication d’IFTEC depuis 1967 dans la formation à la fabrication de l’électronique et nous remercions très chaleureusement le Board de l’IPC pour cet honneur. L’électronique (et le numérique) est comme le sel dans la mer, tellement présente dans tout ce qui nous entoure

- Crédit d’Impôt Innovation - JEI & Agrément CIR - Aides & subventions nationales et européennes.

Contact : F. INICIATIVAS Bastien CAILLAUT +33(0)6 17 17 30 35 bastien.caillaut@f-iniciativas.fr www.f-iniciativas.fr

de leur production et son optimisation : conception, fabrication des circuits imprimés, brasage des composants et industrialisation de l’ensemble au meilleur TCO. Rechercher c’est bien, Innover c’est bien, savoir fabriquer ou faire fabriquer à l’optimum c’est bien mieux et ne peut qu’amplifier la compétitivité.

IFTEC

L’IPC President’s Award, qui ne peut être reçu qu’une fois, est donné aux membres IPC qui ont montré leur leadership, leur engagement constant et des contributions significatives de leur temps et talent pour l’IPC et pour l’industrie de l’interconnexion de l’électronique.

de contrôle

• Garantie financière

Pierre-Jean ALBRIEUX Président d’IFTEC à gauche et John MITCHELL Président et CEO d’IPC.

que nous finissons par ne plus la voir. Il y a peu, dans cette même ville de Las Vegas, le dynamisme des entreprises françaises, dont beaucoup de Start Up, étaient mises en exergue au CES (Consumer Electronic Show). Cet IPC President’s Award, remis à une entreprise française au cours du plus grand évènement mondial de la « supply chain » de la production de l’électronique et du numérique, IPC APEX EXPO, a une signification et une saveur particulière. Il nous rappelle que si la recherche et l’innovation des produits électroniques et numériques sont des facteurs clefs pour le développement et la compétitivité, elles ne seront rien sans le savoir faire

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Cet IPC President’s Award est dédié à mes équipes pour leurs efforts et leurs motivations, à nos clients qui depuis prés de 50 ans nous font confiance et tout naturellement à Roland ALBRIEUX fondateur de l’IFTEC et sans doute visionnaire dans nos métiers. »

Contact : IFTEC Pierre-Jean ALBRIEUX +33(0)1 45 47 02 00 pj.albrieux@iftec.fr www.iftec.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

KEOL SERVICES

Prestations sous-traitance Collage / Enrobage sur-mesure KEOL est une société de prestation de services industriels spécialisée dans le collage haute précision, l’enrobage de composants électroniques et la distribution de matériels pour l’assemblage des matériaux. Pourquoi sous-traiter vos assemblages ? Zéro investissement matériel ! Vous ne modifiez pas vos infrastructures et réduisez vos coûts opérationnels (formation, sécurité …) Zéro stockage de matières chimiques ! Vous gagnez en sécurité en éliminant toutes préoccupations liées à l’utilisation et le stockage de substances soumises au réglement REACH et directive RoHS. Assurance de qualité et de fiabilité du process Vous bénéficiez toujours de la meilleure solution de collage ou résinage du marché, au meilleur coût.

STPELECTRONICS

société Française du secteur de l’industrie électronique continue à développer son catalogue produit pour répondre au mieux à vos attentes. Aujourd’hui, STPElectronics vous propose ses solutions de traçabilité en partenariat avec une société allemande spécialisée sur les produits d’identification depuis plus de 10 ans : Modi. Pourquoi la traçabilité ? Il s’agit d’un gage de qualité pour vos clients et s’inscrit d’ailleurs dans la démarche qualité de votre entreprise. Aussi, la traçabilité des produits consiste à : • tracer un produit et contrôler sa qualité tout au long de son parcours, • identifier les causes d’un problème qualité. Audit de qualité, spécification de vos éléments, limitation des coûts liés aux erreurs, simple, ergonomique, flexible, performant, voici ce que vous gagnerez à utiliser les solutions Modi !

Description d’un cas client Collage et étanchéité de pièces électroniques pour les secteurs de l’automobile, du médical, du ferroviaire, de l’aéronautique, des industries de pointe grand public. Prestation de collage étanchéité réalisée au moyen de colles homologuées RoHS et REACH en base mono- et bi-composants (epoxy, PU, UV, silicones). Détails de la prestation collage : • Pureté ionique pour la protection de composants sensibles • Tenue à l’humidité accrue SCANNER ADODAT 5000 : Inventaire détaillé et traçabilité fine des composants. Le scanner AdoDat 5000 vous permet une identification et un contrôle automatisé des composants fournisseurs. OBJECTIFS :  Gestion des entrées en stock Ré-étiquetage par codification interne Assurer une traçabilité totale depuis la réception des composants Gain de temps : le système trouve automatiquement les étiquettes composants.

• Bonne flexibilité pour tenue aux chocs • Prise rapide de l’assemblage

Contact : KEOL SERVICES Christophe BRUNEL +33(0)1 64 28 41 91 info@keol-services.com www.keol-services.com ADODAT INLINE : Traçabilité intégrée sur ligne de production Le scanner AdoDat 5000 vous permet une lecture rapide de code 1D/2D multi-positions, il assure de plus une traçabilité totale intégrée au processus de production. OBJECTIFS : Lecture rapide de code 1D/2D multi-positions Assurer une traçabilité totale intégrée au processus de production

Le premier système a été installé chez Lacroix Electronique.

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 45


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES MJB

TAGARNO présente une nouvelle approche de la microscopie numérique Au sein de la microscopie numérique contemporaine est née une nouvelle ère Agile, qui vous permet maintenant d’optimiser vos process de contrôle qualité en ajoutant de manière continue de nouvelles caractéristiques et fonctionnalités à votre microscope TAGARNO FULL HD. TAGARNO présente aujourd’hui en avant-première sa nouvelle gamme de microscopes numériques intelligents, avec la possibilité de se transformer sans effort en l’outil personnalisé tout-en-un dont vous avez besoin, et ce en un clin d’œil.

C’est une toute nouvelle façon de penser la microscopie numérique. Une philosophie qui permet de faire évoluer de manière continue les microscopes TAGARNO avec de nouvelles fonctionnalités au fur et à mesure de leur disponibilité. Les utilisateurs peuvent rapidement personnaliser leur système en ayant la possibilité d’ajouter de nouvelles caractéristiques et fonctionnalités à leur microscope numérique TAGARNO FHD Zoom optique, cadence de rafraichissement ultra-rapide et image 1080p offrent des images agrandies claires comme du cristal pouvant être utilisées comme documentation de référence et partagées rapidement avec des collègues et collaborateurs. Capture et partage d’images directement sur le microscope ou sur un ordinateur. Contrôle simple et rapide du dimensionnel de pièces sur l’image en direct à l’aide de règles de mesure affichées sur l’écran.

Améliorer le contrôle qualité en ajoutant en continu de nouvelles technologies aux microscopes existants Avec le nouveau système agile de TAGARNO, il est simple et rapide d’avoir accès à la dernière technologie sans avoir à investir dans de nouveaux microscopes. Le seul investissement à réaliser est de choisir les options préférées et de mettre à jour votre microscope TAGARNO FHD. Ainsi le microscope numérique TAGARNO est toujours à jour et personnalisé avec les options disponibles les plus courantes et pertinentes.

Ceci est possible via des applications basées sur une approche logicielle qui permet à l’utilisateur d’installer de nouvelles applications sur le microscope au fur et à mesure de leur disponibilité. En confrontant les modes de pensées traditionnels de la microscopie numérique, les utilisateurs ont avec le système TAGARNO FHD un microscope de loin beaucoup plus flexible et configuré pour l’avenir, qui s’adapte parfaitement à leurs besoins. Réaliser de la documentation illustrée avec des images de haute qualité Avec une image 1080p, 60 images par seconde et un zoom optique jusqu’à x30, un microscope numérique TAGARNO offre une image extrêmement précise pour visualiser et documenter la qualité des objets agrandis. La caméra numérique fournit une image sans déformation ni interférence ou retard – avec la

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

précision de la réalité. L’autofocus intégré ainsi que le capteur de lumière ultra-sensible garantissent une image d’une très grande précision avec une profondeur de champ améliorée quel que soit le niveau de grossissement et l’utilisateur a une meilleure vue d’ensemble, même à faible grossissement. Avec la nouvelle fonction Focus Stacking, il est possible de réaliser des images de grande qualité et ce quelle que soit la hauteur des objets observés. Une image très précise d’un objet est ainsi reconstituée du haut en bas, par empilage automatique d’images prises à différentes distances focales. On obtient ainsi une photo sans zone floue.

Travail de documentation simplifié avec un microscope seul ou connecté à un ordinateur Enregistrer les images directement sur une clé USB et transférer les images sur un ordinateur plus tard, permet de réaliser des documentations rapidement et de partager celles-ci facilement sur l’ensemble de la chaîne de production. Un port USB 3.0 offre également la possibilité de montrer et de capturer une vidéo sur un ordinateur.

Contact : MJB Magali HERBUEL +33(0)6 07 70 23 68 mherbuel@mjb.fr www.mjb.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

W-TECH

propose un nouveau compteur de composants en bobines et inspection de Bga’s par Rayon-X. Cet appareil polyvalent s’utilise aussi bien pour vos inventaires de composants CMS en bobines (Ø 180/330/380mm), que pour la gestion de vos encours de production ou l’inspection par Rayon-X de vos Bga’s, vos cartes électroniques etc. Cet équipement se distingue par sa flexibilité, sa simplicité d’utilisation et son coût très faible. En effet, cette machine de table est capable de compter l’intégralité des composants présents dans une bobine de Ø 330/380mm ou, dans quatre bobines de Ø 180mm simultanément, en respectivement, 25 et 45 Secondes. Deux modèles sont disponibles Le premier, aux dimensions 673x673x692mm est prévu pour des bobines de Ø 180mm et des cartes de 228×228mm maximum. Le second, avec des dimensions de 1181×976×736mm, est quant à lui adapté à des bobines Ø 180330-380mm ainsi que des cartes de 400×400mm. Le comptage automatique des bobines – qui peut être effectué au travers des sacs MBB (sans desiccant ni HIC) compte tous les composants, jusqu’aux 0402 (01005), avec une précision, annoncée par le fabricant supérieur à 99 % (99,7 % mesuré par les clients). Le système réalise aussi l’inspection 2D par Rayon-X de cartes électroniques, Bga’s, etc, avec une résolution de 7 lignes pair par millimètre. L’inspection peut être effectuée, en une seule fois, pour autant de cartes que le compartiment peut en contenir sans pour autant changer la durée du cycle. L’appareil (CE et NF74 100) peut être interfacé avec un logiciel ERP, pour

une gestion du stock en temps réel et relié à une imprimante compatible « ZPL » afin de générer des étiquettes personnalisables, au fur et à mesure de vos cycles d’inspections. Un interrupteur unique permet de lancer le cycle d’inspection quel que soit l’opération à réaliser. Aucun réglages ni apprentissages ne sont nécessaires. Ceci signifie une prise en main rapide et simple, pour les opérateurs. La durée de vie d’une source de Rayon-X est d’environ 10 000 heures ce qui équivaut à plus de 3 millions de bobines de Ø 180mm inspectées. Enfin, ce compteur révolutionnaire, n’a que très peu de pièces muables, de ce fait, ne nécessite que de faibles interventions.  Pour plus d’informations, ainsi qu’une vidéo, rendez-vous sur www.w-tech.fr

Contact : W-TECH Olivier WEEGER +33(0)4 74 93 01 54 commercial@w-tech.fr www.w-tech.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 47


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES GOEPEL ELECTRONIC GmbH

Inspection améliorée des voids sous les composants QFN, QFP et DPAK. GÖPEL electronic a amélioré la fonction de test pour détection des « voids ». Intégrée au logiciel du système en ligne à rayon X X-Line 3D, cette fonction permet à l´utilisateur d´obtenir une plus grande précision en ce qui concerne la détermination du taux des « voids » situés sous des composants pendant l´inspection automatique à rayons X en 3D des cartes électroniques. La fonction de test CSV modifiée (« Cooling Surface Void ») peut être utilisée par exemple pour inspecter « Heatsinks » ou « pad » thermique sous les composants QFN, QFP et DPAK. Grâce aux nouveaux algorithmes, l´utilisateur peut définir

SEICA

Connaissez-vous un testeur à sondes mobiles avec autant de possibilités? Double rendement, réduction de la marge d’erreur et diminution des coûts par l’automatisation : aujourd’hui cela est possible simplement avec le testeur à sondes mobiles Pilot 4D V8 de SEICA. Mais connaissez-vous les nombreuses autres possibilités récemment implantées sur le Pilot 4D V8 ?

des zones à ne pas utiliser pour le calcul des « voids ». Par conséquent des influences gênantes causées par des trous traversants (Vias) peuvent être automatiquement réduites. Cela fournit des résultats encore plus précis concernant la connexion de la surface de soudure. De plus, il y a des avantages lors de l´inspection des « voids » sous les transistors de puissance DPAK. Après le brasage, ces composants sont souvent un peu tournés et peuvent varier dans leur position x/y. Le masque de test va être adapté automatiquement au contour du joint de soudure par la fonction CSV, et sera positionné directement au-dessus. De cette manière un masque spécifique sera généré pour chaque circuit afin de déterminer exactement le taux de « voids ».

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Katharina PETERS +49(0) 3641 6896 717 sales@goepel.com www.goepel.com

19 - Automation totale et solution clé en main 20 - Fonction pass-trought 21 - Cadre de maintien pour les cartes non standards 22 - Cadre de maintien pour les cartes épaisses (ajustement axe Z) 23 - Connectivité à des ERP standards (conforme Industrie 4.0)

Le Pilot 4D V8 représente ainsi la dernière frontière de la technologie de test à sondes mobiles ; c’est la solution complète pour ceux qui veulent un maximum de performances : la plus grande vitesse de test, les petits à 1 - Test double-face avec 8 sondes mobiles moyens volumes de production, la 2 - Test MDA avec carte mesure 18 bits couverture de test et la flexibilité, pour 3 - Test ICT pour ICs 4 - Test sans vecteur pour ICs et le prototypage, la fabrication ou la connecteurs réparation de n’importe quel type de 5 - Test thermique THERMAL SCAN carte. Son architecture verticale est la 6 - Test Boundary Scan intégré FLYSCAN solution optimale pour tester les deux 7 - Test fonctionnel par QUICK TEST côtés de la carte simultanément. 8 - Test de LEDs avec capteur sur chaque face

9 - Inspection AOI 10 - Programmation OBP (On Board Programming) 11 - Analyse de signature FNODE pour composants analogiques 12 - Analyse de signature PWMON pour composants analogiques 13 - Mesure de planéité par laser ALI 14 - Algorithmes OTPN pour réduire le temps de test 15 - Mise sous tension par POWER PROBES 16 - Test en parallèle de 2 cartes en même temps 17 - Lecteur code à barre/datamatrix par caméra 18 - Marquage par tampon après test

Les récents investissements de SEICA dans l’automatisation (par sa filiale SEICA Automation) permet aujourd’hui de rendre totalement autonome le test sur le Pilot 4D V8, avec de nombreuses possibilités de déploiement. La technologie embarquée dans le système et les algorithmes associés, la réduction des points de test et de la densité des composants sur la carte à tester, confirment que le Pilot 4D V8 est une solution de test d’avenir.

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : SEICA Stéphane DUPOUX +33(0)1 39 30 66 77 dupoux@seica.com www.seica.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Avec plus de 50 systèmes installés et plus de 130 logiciels en réseau, nous avons pu observer que suivant votre activité, le moyen répond par sa souplesse à différents niveau d’utilisation.

STPELECTRONICS

Notre FAI / S-AOI nommé InspectoScan-S, évolue. InspectoScan-S est un outil de contrôle de cartes électroniques comprenant une gamme de logiciels et de produits associés. Parfaitement adapté à l’environnement CMS, cet outil est rapide à mettre en œuvre et très intuitif pour une inspection de vos cartes. Entièrement développé, réalisé et commercialisé par STPElectronics, InspectoScan-S est une aide opérateur qui vous permettra d’optimiser votre couverture de test. Gagnez du temps : Découvrez dès maintenant la nouvelle génération intégrant un capteur linéaire pour une acquisition d’image 3 fois plus rapide ! Exemple, obtenez l’image de votre carte en 13 sec pour un format de carte de 210 x 300 mm. Caractéristiques :  • Une technologie CDD LED • Acquisition d’une image globale • Une image nette et sans coupure • Format A3

CRM SYNERGIES

Distributeur de consommables CMS et traversants Buses de placement et pièces de maintenance : En parallèle de son activité de fabricant d’alliages d’étain pour l’industrie électronique CRM Synergies a développé depuis une quinzaine d’années une activité de distribution de consommables pour la pose de composants CMS et traversants. CRM fournit des milliers de pièces pour les principales marques de machines de placement existantes sur le marché : Nous proposons de nombreux types de buses de placements et de filtres mais aussi des pièces de maintenance comme des capteurs, moteurs, pièces de moteurs, joints, ressorts, etc..

Rendez-vous sur www.stp-electronics. com rubrique « Contrôle automatique ».

Configurations :  • Avant ou après refusions  • Sur table ou sur convoyeur (hors ligne ou en ligne de production) • L’équipement s’adapte à votre besoin. Pour répondre à vos besoins :-

• Inspection carte prototype • Inspection tête de série • Inspection petite série • Inspection par échantillonnage •…

Produits de raboutage : CRM SYNERGIES s’est spécialisée dans l’offre de solutions de raboutage, technique consistant à unir deux bandes de composants. Nous proposons tous types de scotchs de raboutages, doubles, simples, en rouleaux ou à l’unité, de toutes dimensions et dans différentes couleurs pour répondre à chaque type d’application. Nous offrons également à nos clients la possibilité de customiser ces scotchs de raboutage selon leurs besoins. Au sein de cette famille de produits rentrent également les différents types d’agrafes de raboutage et les pinces de serrage qui permettent une union rapide et sûre des bandes de composants. Feeders et racks : CRM SYNERGIES distribue pour ses clients d’électronique une grande variété de feeders de placement pour de nombreuses marques de machines de placement, feeders neufs ou d’occasion calibrés. Pour les réparations de feeders CRM propose

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com

également des pièces de feeders. N’hésitez pas à nous consulter avec les numéros de références de pièces requises. Une équipe de 6 personnes se tient à votre disposition pour vous répondre dans de brefs délais. Les racks de stockage des cartes font également partie de nos produits phares. Consultez-nous !

Contact : CRM SYNERGIES Vincent LAFON +33(0)6 20 75 33 52 vlafon@crmsynergies.com www.crmsynergies.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 49


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES Fischer Connectors Toujours plus petit : nouveau connecteur ultra-miniature dans la gamme MiniMax Fischer Connectors, leader mondial de l’innovation dans le domaine des connecteurs circulaires push-pull et des solutions d’assemblage de câbles, a lancé en mai un connecteur ultraminiature encore plus petit, le MiniMax 06, qui vient enrichir sa gamme de produits miniatures à haute densité, la ligne Fischer MiniMaxTM Series.

Contact : Fischer Connectors Guy LACROIX +33(0)1 55 78 25 78 g.lacroix@fischerconnectors.fr www.fischerconnectors.com/fr

WURTH ELEKTRONIK France La bonne idée verte

Pour cultiver la relation client et agir pour l’environnement, Wurth Elektronik France lance son programme « Let’s Grow Together ». L’idée a germé dans l’esprit d’un groupe de projet, réuni au départ pour repenser le packaging des échantillons envoyés depuis le magasin français, endroit où sont stockés et expédiés les connecteurs à travers toute l’Europe. L’idée est de symboliser par ce programme la relation grandissante qu’entretient Wurth Elektronik avec ses clients. Ainsi, depuis le 1er avril 2016, en plus de ses échantillons, chaque client reçoit un kit « Let’s Grow Together » composé d’une pastille de terre, d’un pot en terre cuite et de graines. « Pour s’assurer de la qualité des plants sélectionnés nous avons personnellement testé chacune des 30 espèces sélectionnées et proposées en cadeau » assurent Quentin Payan et Silvano Bertoni, chefs d’équipe de ce « green project ». En fonction de l’attention et du temps accordés, les semences pourront devenir soit des fleurs comme par exemple des tournesols, soit des plantes aromatiques comme des pieds de menthe ou encore de véritables plants de tomates cerises. L’opération s’accompagne de la mise en ligne d’un site internet dédié (http://bit.ly/1SoXjGa) sur lequel les clients pourront retrouver, en plus des conseils et astuces pour avoir la main verte, des concours pour tenter de remporter de nombreux lots. 50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : Wurth Elektronik France Dominique VERARDO +32(0) 71 45 94 96 dominique.verardo@we-online.de www.we-online.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

INVENTEC Performance Chemicals • Sans halogénures (fluorure, chlorure,

Nouveau flux de soudure No Clean pour la soudure sélective.

Inventec présente un nouveau flux No Clean - base alcool- faible résidus : ECOFREC™ 205. La soudure à la vague sélective devient un challenge important pour les formulateurs de flux d’un point de vue fiabilité ; que ce soient les résidus restants sur les PCBs après soudure pouvant favoriser les phénomènes de corrosion, que les exigences en remontées de soudure attendues. L’ECOFREC™ 205 a été développé pour répondre à ces besoins du marché. Les principaux avantages offerts par l’ECOFREC™ 205 sont : • Bonne activation offrant de bonne remontée de soudure, • Aucun microbillage, • Compatible avec les différentes finitions de PCB sans plomb, • Passe le test de corrosion type Bono. Les résidus de flux sont chimiquement inertes.

LASER TECHNOLOGIE

Un nouveau matériau idéal pour les stencils dédiés au dépôt de pâte à braser proposé par la société Laser Technologie France Sa planéité exceptionnelle et ses propriétés de réduction de l’adhérence le rendent adapté au traitement des stencils de très haute densité... La structure de grains fins conduit à une excellente libération de la pâte. Son prix, très compétitif, est inférieur au Datum FG, au Nickel ainsi qu’au pochoir électro- formé.  Chez Laser Technologie France, il est possible d’obtenir des pochoirs du type LT123 pour tous types de cadre auto tendeur. Une nouvelle formule est disponible sur cadre collé sur une toile polyester. Ce procédé affranchit le câbleur d’un système de « châssis cadre auto-tendeur ». Sa faible épaisseur est compensée par des cales aimantées réutilisables qui sont livrées gratuitement avec la première commande. Il existe un gain de temps

bromure) et halogènes, • Aspect visuel transparent des résidus.

Vincennes, en France, et dispose de 11 filiales à travers le monde ainsi que des sites de production en France, en Suisse, en Malaisie, en Chine, au Mexique et aux États-Unis. Pour plus d’informations sur les produits et services de Inventec Performance Chemicals visitez notre site web www. inventec.dehon.com ou suivez-nous @ Inventec_BUEL sur Twitter.

L’ECOFREC™ 205 est disponible dans le monde entier en bidon de 20L. Inventec développe, fabrique et fournit des produits pour la soudure, le nettoyage et la protection des cartes électroniques. Notre société est spécialisée dans les applications à haute fiabilité et de haute technologie, dans des secteurs tels que l’automobile, les télécommunications, l’énergie, l’éclairage LED, ferroviaire, aéronautique, militaire et le semi-conducteur. Inventec est une entreprise du Groupe Dehon, dont le siège social est à

Contact : INVENTEC performance Chemicals Jonathan CETIER +33(0)1 43 98 75 00 jcetier@inventec.dehon.com www.inventec.dehon.com

dans la manipulation des pochoirs à installer dans la machine de sérigraphie, mais également élimine la quasi-totalité d’un risque de blessure. Sa faible épaisseur lui confère un rangement peu volumineux. Ce type de pochoir monté sur cadre est disponible dans les formats 23’’x23 » 29’’x29’’ ». Des essais sur un pochoir du type LT123 d’une épaisseur de 100μ monté sur cadre 29’’x29’’ont été effectués sur une machine UP3000 et crème ALPHA OM338T. La mise en place dans la machine ne pose aucun problème, le fait que l’écran soit tendu rend les manipulations plus faciles qu’avec les traditionnels cadres auto-tendeurs. Le démoulage est très bon sur des ouvertures des composants type 0201 et on est très proche de 100% de taux de transfert (ouverture 0.23 * 0.3mm) et μBga au pas de 0.5 avec des ouvertures de 0.3mm. Le nettoyage est particulièrement facile même dans le

cas d’un nettoyage manuel du stencil doté de petites ouvertures.

Contact : LASER TECHNOLOGIE Eric OGEL +33(0)1 30 51 66 06 infos@laser-techno.com www.laser-techno.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 51


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ASM Remote Smart Factory 

Contrôle à distance sécurisé pour une production électronique orientée Industrie 4.0 Avec ASM Remote Smart Factory, ASM Assembly Systems propose aux fabricants électroniques un nouveau type d’infrastructure de support à distance, qui répond aux exigences les plus strictes de sécurité informatique, pour procurer Service et Optimisation des équipements.

Grâce à un boîtier ASM Smart Factory Plug & Work, les machines de placement SIPLACE, les équipements de sérigraphie DEK et autres outillages et systèmes d’ASM, sont intégrés en un réseau indépendant du réseau informatique du fabricant. Ce réseau local (LAN) Remote Smart Factory est raccordé par une liaison internet sécurisée au portail internet du Service ASM. En cas de besoin, les experts ASM peuvent se connecter à un équipement intégré par ce système et, à distance, peuvent analyser, visualiser (écran machine), optimiser et dépanner l’équipement concerné dans les plus brefs délais et à moindre coût. Chaque ouverture de session à distance est établie par une demande explicite du client et une confirmation de l’expert ASM. Pour des raisons de

sécurité et de transparence, toutes les interventions sont protocolées de façon détaillée avec indication des horaires d’ouverture et de fermeture. ASM Remote Smart Factory est la première solution de contrôle à distance qui soit vraiment professionnelle et industrielle, qui s’adresse à des productions électroniques orientées Usine du Futur et qui répond aux exigences extrêmes des responsables IT, aussi bien des fabricants électroniques que de leurs donneurs d’ordre. ASM Remote Smart Factory, c’est la sécurité, la réactivité, l’optimisation des coûts, la solution pour l’Usine du Futur.

Contact : ASM Assembly Systems Thierry CHARLOT +33(0)6 29 96 67 17 thierry.charlot@asmpt.com www.asm-smt-solutions.com

de l’industrie électronique & numérique

abonnez-vous G R A T U I T E M E N T 52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contact : INVENTEC Jonathan CETIER +33(0)1 43 98 75 00 jcetier@inventec.dehon.com


En route pour la Smart #1 SMT Factory

Ne confiez pas vos résultats de production au hasard CAPABILITES PRODUCTION AUTOMATISATION

Des machines DEK et SIPLACE de classe mondiale Pour des capabilités de production et de process très poussées Peu d’interventions, Aides en ligne, Coûts réduits Outillages et software sophistiqués pour maximiser les performances globales

INTEGRATION PROCESS

Sophistication des process, design et contrôles Systèmes experts intelligents et lignes de production autocorrectrices

LOGISTIQUE MATIERES

Systèmes automatisés de gestion des composants Jamais de rupture de stock grâce à l’intégration du système d’approvisionnement

ASM – LA clé de votre Smart #1 SMT Factory Pour toute information contacter: Thierry Charlot – ASM Assembly Systems SAS – France – Tél. : 06.29.96.67.17


OFFRES D’EMPLOI Job Tronic’S - Offres d’emploi

Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html 1 LIFE RECRUTE UN CONSULTANT ERP INDUSTRIE H/F REGION NANTAISE ANNONCE 2016 JOBOFFRE 06003 1 LIFE RECRUTE UN ASSISTANT COMMERCIAL H/F REGION PARISIENNE ANNONCE 2016 JOBOFFRE 06002 VIAPAQ RECHERCHE UN RSPONSABLE QUALITE PRODUCTION ET ASSURANCE QUALITE (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 06001 DB PRODUCTS RECRUTE UN TECHNICIEN CFAO, POSTE EN CDI (H/F) ANNONCE 2016 JOBOFFRE 05010 VIAPAQ RECHERCHE SON ACHETEUR PROJETS (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 05008 SERMA TECHNOLOGIES RECRUTE UN INGENIEUR COMMERCIAL BtoB INDUSTRIES (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 05007

OSE RECRUTE UN CONDUCTEUR DE LIGNE CMS, POSTE EN CDI (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 05006 OSE RECRUTE 2 TECHNICIENS DE TEST H/F, POSTE EN CDI (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 05005 POWER SYSTEM TECHNOLOGY RECRUTE 1 TECHNICIEN RESPONSABLE QUALITE - RESPONSABLE QSE H/F, ANNONCE JOBOFFRE 05004 HDI (34) RECRUTE UN INGENIEUR TECHNICO COMMERCIAL EN ELECTRONIQUE FRANCE JUNIOR (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 05003 HDI (34) RECRUTE UN COMMERCIAL CONFIRME FRANCE (H/F) ANNONCE JOBOFFRE 05002 W-Tech (38) RECRUTE 1 TECHNICOCOMMERCIAL (H/F) Secteur Ouest France ANNONCE JOBOFFRE 05002

ROLLS-ROYCE RECRUTE UN MAQUETTISTE, GESTIONNAIRE ZONE D’ESSAIS ET LABORATOIRE, SUPPORT METHODES INDUSTRIALISATION H/F POSTE EN CDI ANNONCE JOBOFFRE 04001 TECH POWER ELECTRONICS RECRUTE UN TECHNICIEN ELECTRONIQUE H/F ANNONCE JOBOFFRE 03004 TECH POWER ELECTRONICS RECRUTE UN TECHNICIEN BUREAU D’ETUDES H/F ANNONCE JOBOFFRE 03003 SEICA FRANCE RECRUTE UN INGENIEUR TECHNICO COMMERCIAL H/F ANNONCE JOBOFFRE 03002 

Job Tronic’S - Demandes d’emploi

Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html RESPONSABLE DOCUMENTATION ET FORMATION annonce 2016JOBDEMANDE05001 OPPORTUNITES DE RECRUTEMENT de salariés INFRAPLUS groupe Schneider Electric annonce 2016JOBDEMANDE03001 • 1 ADV & GESTIONAIRE DE FLUX INDUSTRIELS • 5 AGENTS DE PRODUCTION • 1 RESPONSABLE DE GESTION INDUSTRIELLE & LOGISTIQUE

• 1 RESPONSABLE D’EQUIPE LOGISTIQUE • 1 TECHNICIEN CONTROLE • 1 CHEF D’EQUIPE PRODUCTION MAGASINIER / LOGISTICIEN annonce 2015JOBDEMANDE10002 Chef d’équipe (cartes électroniques et panneaux photovoltaïques), 35 ans d’expérience en production en tant que responsable processus de fabrication puis manager de terrain. annonce 2015JOBDEMANDE10001

54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

RESPONSABLE TECHNIQUE annonce 2015JOBDEMANDE09001 CONDUCTEUR DE LIGNE CMS annonce 2015JOBDEMANDE04002 TECHNICIEN ELECTRONIQUE annonce 2015JOBDEMANDE03001


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 55


OFFRES D’EMPLOI Investronic’S

Transmission et cession d’entreprise, offre de partenariat, diversification de’activités GÖPEL ELECTRONIC CHERCHE UN DISTRIBUTEUR POUR LA FRANCE (H/F) Pour la distribution, la vente et le service des systèmes innovants d´inspection automatique AOI/AXI/

SPI la société allemande GÖPEL electronic cherche un distributeur en France. Vous êtes intéressés ? Nous attendons votre mail ou appel avec impatience !

Contact : Mme Katharina Peters k.peters@goepel.com +49 3641 6896 717

Connaître la structure des coûts est le préalable indispensable à une politique volontariste de restauration de la marge de l’entreprise. Pour permettre aux entreprises de conception et fabrication de cartes électroniques de mieux maîtriser leurs coûts, directs et indirects, le SNESE a créé e-FICIO. Cette application a été conçue et créée par des sous-traitants pour des sous-traitants, avec comme principes conducteurs la simplicité d’utilisation, la sécurité des données et des résultats, l’efficacité et l’économie. Michel de Nonancourt est maintenant disponible ! Président du SNESE

3 BONNES RAISONS DE CHOISIR E-FICIO + d’efficacité :

• e-FICIO a été conçu par les adhérents du SNESE pour les entreprises de sous-traitance électronique • e-FICIO vous permet de calculer rapidement des taux horaires de référence (ex : CMS, câblage manuel, test, vernissage) • vous simulez vos investissements, votre masse salariale, etc. • e-FICIO vous permet de visualiser instantanément les postes d’amélioration • Avec e-FICIO, vous fixez des objectifs réalistes à votre plan de développement • e-FICIO fixe les limites de la négociation commerciale avec vos clients et vos fournisseurs

+ de sécurité :

• vous seul avez accès à vos données et aux résultats • vous modélisez votre structure de prix en toute confidentialité

+ de simplicité d’utilisation :

• vous signez le contrat d’utilisation, vous recevez un code d’accès à votre e-FICIO personnel • vous participez à la journée de formation obligatoire • vous saisissez les données issues de votre compte de résultat et votre DADS-U • d’un simple clic, e-FICIO vous permet de visualisez les conséquences de la modification d’un poste de coût, direct ou indirect • vous faites appel à l’assistance téléphonique si besoin, Les conditions d’utilisation Droit d’utilisation annuel : 2 000 € H.T. Les adhérents du SNESE bénéficient d’un tarif préférentiel de 500 € H.T. Journée de formation inter entreprise : 750 € H.T. Assistance téléphonique gratuite 56 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

Contactez-nous ! e-ficio@snese.com Tél. : 02 98 55 04 56


Qualité et maîtrise du risque

LA QUALITÉ & LA MAÎTRISE DU RISQUE au service de l’industrie électronique

DEL la distribution électronique fondée en 1973 est un acteur historique dans le marché de l’électronique en France et a suivi son évolution en particulier depuis sa mondialisation. Notre connaissance du marché, notre volonté de satisfaire et d’anticiper les besoins de nos clients nous ont conduits à développer de nouveaux métiers et à mettre en place notre concept : 3 MÉTIERS AU SERVICE DE l’INDUSTRIE ÉLECTRONIQUE.

 DISTRIBUTION,

 DESIGN,

 PRODUCTION et SERVICES

Distributeur franchisé de composants et d’outillage.

Ingénierie d’électronique et de système d’information.

Spécialiste dans la fabrication industrielle et dans les services.

Certifié ISO9001 et EN9120

Certifié ISO9001

Certifié ISO9001 et EN9120

Nos clients nous demandent de garantir la qualité en toutes circonstances pour la maîtrise de la

1

SGS

NF EN ISO 9001 - 2008 Systèmes de management de la Qualité - Produit conforme aux exigences des clients et aux exigences légales... NF EN 9120 - 2011 Systèmes de management de la Qualité - Exigences pour les distributeurs en aéronautique, spatial et défense. IPC/WHMA-A-620 Qualité et exigences liées à l’assemblage des faisceaux de fils électriques et des câbles.

Finalement ces initiatives ont un coût ? Notre entreprise étant à taille humaine, nous n’avons pas eu d’effort significatif à fournir pour impliquer le personnel. Chacun à son niveau propose des solutions qui simplifient et fiabilisent le travail ; c’est une des clés de notre réussite. Nous incitons aussi nos clients à raisonner en coût complet d’acquisition des produits (TCO) ce qui inclut les prestations et les actions de la Qualité. Réduisez le nombre d’actions de correction et vous constaterez que tout le monde est gagnant. Résolument tournés vers l’avenir, nous avons maintenant engagé une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) parce que nous avons besoin d’intégrer dans le

CERTIFICAT ION TEM YS

00

Pourquoi associez-vous la Qualité et la maîtrise du risque ?

management des problématiques de plus en plus diversifiées mais interdépendantes pour assurer notre pérennisation.

ISO 9

Notre clientèle est constituée d’industriels au niveau de compétence élevé dans leur domaine : Aéronautique, Ferroviaire, Militaire, Médical et Professionnel. Leurs fournisseurs doivent donc s’adapter à un fort niveau d’exigences. Depuis la mondialisation de nos marchés, la référence aux normes industrielles est devenue un repère indispensable. DEL a très tôt ressenti l’intérêt de piloter la qualité dans son domaine des services et de l’amont des flux logistiques. DEL est entrée dans la base QUALIFAS (Aéro et militaire) dès 2004. Nous avons fait évoluer notre SMQ (Système de Management de la Qualité) pour le faire certifier et nous faire reconnaître comme un partenaire performant. Nos trois métiers DISTRIBUTION/DESIGN/ PRODUCTION et SERVICES sont certifiés ISO 9001. Certains métiers sont aussi EN 9120, UL ZPFW2 et nos spécialistes IPC A620.

chaîne logistique, pour la continuité des activités et la préservation des données, pour assurer la traçabilité des composants et en particulier pour éviter la contrefaçon. Cela ne peut se faire qu’en éliminant le maximum de risques. Nous nous sommes vite rendus compte que leur détection et leur élimination sécurisaient simultanément nos clients, nos propres activités et nos processus. Une démarche de type AMDEC peu courante dans le monde des services ainsi qu’une forte implication du personnel ont conduit à la sécurisation de notre chaîne de valeur.

S

Depuis toujours DEL est impliquée dans une démarche de la Qualité, quelle en est la raison ?

UL est une compagnie de certification de sécurité des produits. François Kurek - Président de DEL la Distribution Électronique

NOS PARTENAIRES

1

00

Tél. : +33 (0)1 30 79 17 50 • Fax : +33 (0)1 34 81 20 81 info@del.fr - www.del.fr

CERTIFICAT ION TEM YS

ISO 9

DEL - La distribution électronique

S

Elmwood

SGS

Membre du SPDEI Syndicat Professionnel de la Distribution en Electronique Industrielle

Certifié ISO 9001 et EN 9120 - Membre du SPDEI


MECAPARK ENTREPRISES RÉALISE VOS PIÈCES EN IMPRESSION 3D • Boîtiers prototypes

• Caches et capots de protection pour le vernissage

• Pièces à la demande : petit outillage, pièce de rechange, etc.

PRATIQUE et RAPIDE

L’IMPRESSION 3D PAR

MECAPARK ENTREPRISES

Les 6 temps de votre commande 

• Machine 3 axes avec un volume de travail de

140x140x135 mm  • Procédé par extrusion de fil ABS RoHS/ESD, plusieurs couleurs disponibles. Le fil ABS présente plusieurs intérêts : tolérance aux écarts de température, résistance au chocs et rendu lisse et brillant.  • Résolution d’impression : 150, 200, 250, 300, 350 ou 400 microns

• Vous nous adressez votre fichier .stl par mail à

l’adresse info@mecapark.com

• Nous analysons votre fichier pour vérifier la capabi-

lité de l’impression 3D

• Nous vous adressons un devis/bon de commande

pour validation

• Nous accusons réception de votre commande • Vous recevez un lien pour le paiement sécurisé par

carte bancaire ou PayPal (paiement à 30 jours fin de mois pour les adhérents du SNESE ou abonnés des Cahiers de l’Industrie Electronique & Numérique) • Nous fabriquons vos pièces (délai moyen de 3 à 5 jours) qui sont expédiées par Colissimo suivi

Informations, commande :

info@mecapark.com

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE N° 88  

Informations techniques et commerciales de l'industrie électronique en France Revue éditée par D'COM CONSEIL