Page 1

de l’industrie électronique & numérique mars 2017 2015 > N°91 N°83

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

DOSSIERS > SUDELEC

MIDEST 2016

Un écrin pour Retour sur le concours des équipements de brasage IPC high tech

CIRCUITS IMPRIMÉS

La Chine sème la pagaille


CRÈMES À BRASER, FLUX, FILS, COLLES, TRESSES À DESSOUDER ANALYSEURS DE CONTAMINATION IONIQUE

FOUR DE REFUSION SOUS-VIDE FOUR POLYVALENT PEOs

MACHINES D’INSPECTION 3D DE DÉPÔTS DE CRÈME À BRASER EN LIGNE

TESTEURS D’ARRACHEMENT ET DE CISAILLEMENT (PULL, SHEAR, BUMP, WEDGE...).

MACHINES DE RÉPARATION DE COMPOSANTS (BGA, BGA, FLIP-CHIP...).

MACHINES DE SÉRIGRAPHIE

Toute notre gamme de produits consommables et d’équipements sur notre site

Military & Aerospace Electronics

Industrial Controls Electronics

Renewable Energy Electronics

Automotive Electronics

Consumer Electronics

White Goods Electronics

VERNIS DE TROPICALISATION HUMISEAL, LEADER MONDIAL SPÉCIALISÉ DANS LA FORMULATION DES VERNIS DE PROTECTION POUR CIRCUITS ÉLECTRONIQUES.

www.metronelec.com

16_2.indd 1

20/02/2017 10:24

MACHINES D’INSPECTION PAR RAYONS X ANGLE D’INSPECTION JUSQU’À 70°. ULTRA-HAUTE RÉSOLUTION (100 NM). OPTION TOMOGRAPHIE RECONSTRUCTION 3D.

ÉQUIPEMENTS DE DÉPOSE DE FLUIDES (VERNIS, COLLES, UNDERFILL, POTTING…)

Toute notre gamme de produits consommables et d’équipements d’équipements sur notre site

www.metronelec.com

2 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

contact@metronelec.com


Commercialisée au cours du premier trimestre 2017, la nouvelle plateforme de pose CMS

IINEO+

iineo+ apporte un gain décisif pour la maitrise globale de la production, l’optimisation du process et une mise en œuvre encore plus aisée.

Nouveau design

Les modules additionnels Track Pack et Aero Pack satisfont aux préoccupations majeures des secteurs les plus exigeants comme l’aéronautique, le militaire, le médical ou l’automobile. D’origine, la solution de test électrique éprouvée sur les machines Europlacer équipe la nouvelle plateforme iineo+, pour un contrôle étendu des composants chargés sur la machine.

Testeur électrique integré

Le module Track Pack ajoute les outils de traçabilité pertinents, pour une gestion vraiment aboutie Suivi de production PROMON

de la traçabilité totale avec une analyse fine des données, sans qu’une telle amélioration du process se traduise par un surcoût significatif.

Nouveau logiciel RC5.16

Le module Aero Pack étend la protection ESD à toute la structure de l’équipement. Le tout nouveau système d’exploitation RC5.16, avec l’écran tactile grand format associé, ravira

Ecran tactile grand format

les utilisateurs de l’iineo+ dans l’usage d’une nouvelle interface graphique des plus intuitive. L’exceptionnelle productivité qui est déjà notre standard est ainsi amenée encore plus loin avec la version RC5.16.

Track Pack

L’architecture multi-coeurs du nouveau processeur accroit l’efficacité opérationnelle, avec une

Aero Pack

interface graphique plus puissante, des contrôles optiques plus performants et une meilleure communication entre les équipements en réseau dans l’atelier. www.europlacer.fr/iineoplus-fr

Email: contact@europlacer.com

Germany: +49 (0)6041 969 2300

UK: +44 (0)1202 266500

France: +33 (0)2 5131 0303

Italy: +39 (0)40 0640 180

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 3

à us

o g zn ve VA r C11 O ou EN sb ra St

d RG ou tr an 7.1 OU Re St ll B – - Ha RAS 7 T 01 ken 00 S s 2 ac 70 ar -W r 6 M xpo elle 6 -1 rc E n Z 15 Pa drie A e ac Pl

LA NOUVELLE IINEO+ D E S AT O U T S E N P LU S


Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

6

Informations SNESE

10 DOSSIERS

52

48 36

• Profitez de la formation à distance au

niveau mondial

• La 1ère édition française du concours

de brasage organisé par IPC, en partenariat

avec IFTEC et le SNESE fait événement au Midest

• Circuits imprimés : la Chine sème la pagaille

• Les processus d’achat de pièces sur plan

• Chez STPElectronics, l’innovation privilègie

le made in France

• SUDELEC : un écrin pour des équipements

high tech

• Les entrepreneurs et chefs d’entreprises

réclament de nouveaux services bancaires

• Intérêt et précision de la simulation thermique

sur une carte électronique

40

Fabricants d’électronique

45 Informations commerciales 48 Nouveautés technologiques 54 Offres d’emplois et d’investissement

33 RÉDACTION Richard Crétier REPORTER : Dominique Lemière RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : mars 2017 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTO Photos de couverture : EDA Expert IFTEC NANO DIMENSION SUDELEC Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 5


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO

L’INDUSTRIE N’INTERESSE PAS LES CANDIDATS Si le bilan du Président Hollande reste à dresser, il est au moins un point qui ne souffre pas la contestation. C’est François Hollande qui a lancé le plan Industrie du Futur, plaçant la France dans la course à la quatrième révolution industrielle. Certains penseront que c’est un maigre héritage et qu’il a fait que copier les autres pays industriels. Richard CRETIER Rédacteur en chef

Faute d’un réel engagement de nos candidats pour l’industrie, la France risque de passer à côté de la révolution numérique et de la relocalisation.

D’autres penseront aussi que le candidat de gauche pourrait au moins se positionner comme le digne héritier et reprendre ce flambeau pour montrer un minimum d’intérêt à l’industrie. Qu’elle est loin l’époque où les candidats Mitterrand et Jospin savaient réconcilier socialisme de production et socialisme de redistribution ! Le seul propos qu’il tient sur le sujet, c’est d’annoncer une taxe sur les robots et de pleurer les emplois qui vont disparaître. De quoi refroidir les ardeurs des quelques chefs d’entreprise qui se sont remis à investir. Si l’industrie n’inspire pas le candidat Hamon, elle n’inspire pas non plus les autres candidats ! Pas un n’évoque les enjeux de la transformation numérique.

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

Pas un pour trouver l’inspiration du côté de nos voisins suédois et allemands, où malgré les robots le quasi plein-emploi existe. Nos voisins vont relocaliser des productions grâce au numérique et ainsi créer des emplois. Ils seront peut-être moins nombreux qu’autrefois, mais ils seront mieux qualifiés et mieux payés. Faute d’un réel engagement de nos candidats pour l’industrie, la France risque donc de passer à côté de cette manne. Nous sommes à moins de cinquante jours du premier tour. Quel candidat s’engagera pour adapter la fiscalité et la règlementation sociale pour attirer ces usines prodigues ? Quel candidat proposera un plan ambitieux de reconquête ? Quel candidat va enfin croire qu’après de nombreuses années de croissance poussive, on devrait connaître une croissance de rattrapage ?


LA PARFAITE SOLUTION POUR VOTRE PLAN DE TRAVAIL Process complet et contrôle des coûts inclus en standard.

Génération WT Weller

Aspiration de fumée Zero Smog TL

programme convivial ● Meilleure de sa catégorie – rapport prix attractif / performance ● Flexibilité maximale – compatible avec les fers à souder déjà existant (sauf WX)

● Hub

● Nouveau

Plus d’information

www.weller-tools.com

WT permet d’augmenter le niveau de performance ● Plus d’air filtré grâce à la cartouche filtrante de très grande capacité ● Système de notification automatique du changement des filtres avec une alarme audio-visuelle ● Faible niveau sonore


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE AU SNESE ! Les fabricants d’électronique

 12400 SAINT AFFRIQUE Contact : Daniel CRISTOL Tél. : +33 (0°)5 65 49 66 17 daniel.cristol@cart-elec.fr www.prod-elec.fr

71460 SAINT GENGOUX LE NATIONAL Contact : Fabrice COCKENPOT Tél. : +33 (0)9 52 35 30 71 F.cockenpot@serprotronics.fr www.serprotronics.fr

Le

Club

des

Contact : Victor TRUONG Tél. : +33 (0)1 49 84 86 26 contact@eda-expert.com www.eda-expert.com

Partenaires Distributeur de produits chimiques (vernis, adhésifs, etc.) 93457 LA PLAINE SAINT DENIS Contact : Sophie POZZI Tél. : +33 (0)1 49 46 09 31 sophie.pozzi@imcd.fr www.imcdgroup.com

Partenaire de vos prochains développements : temps réel embarqué, réseaux de terrain et ethernet industriel, etc. 31380 PLAISANCE DU TOUCH Contact : Christian BESSOUDOUX Tél. : +33 (0)5 61 30 69 00 cbessoudoux@isit.fr www.isit.fr

Retrouvez la présentation détaillée des entreprises adhérentes du SNESE sur www.snese.com

34160 CASTRIES Contact : Franck COSCUJUELA Tél. : +33 (0)4 67 22 22 24 dsp34@deltaserviceproduction.com www.deltaserviceproduction.com

Fournisseur de solutions pour la conception et la fabrication de systèmes électroniques. Formations et expertises techniques 94230 CACHAN

FISCALITE

Jusqu’à présent le contrôle s’effectuait sur le lieu d’exercice du contribuable au travers de la vérification de comptabilité : le vérificateur se rend sur place et examine les écritures comptables dans les locaux de l’entreprise. Ces écritures comptables sont alors confrontées à certaines données ou faits pour vérifier l’exactitude des déclarations.

Un contrôle fiscal à distance Avec l’examen de comptabilité, est créé un nouveau type de contrôle : le contrôle fiscal à distance. Désormais, la société qui fait l’objet de ce type de contrôle doit pouvoir produire et envoyer les fichiers des écritures comptables dans un délai de 15 jours. L’administration fiscale dispose alors d’un délai de six mois pour analyser les

données, échanger avec la société... Les modalités du contrôle luimême ne changent pas. Qu’il s’agisse d’un examen ou d’une vérification de comptabilité, le vérificateur proposera au terme de son contrôle des rectifications, s’il décèle des irrégularités dans les écritures comptables, ou adressera un avis d’absence de rectification.

DISPOSITIFS MEDICAUX

compétences de concepteur et fabricant de produits électroniques. Si vous intervenez sur le secteur médical, il vous appartient aussi de valoriser vos compétences en montrant votre intérêt et vos connaissances sur l’évolution des contextes réglementaires et techniques propres à ce secteur. A ce titre nous avons noté que la réforme de la règlementation européenne sur les dispositifs

médicaux, lancée en 2008, vient de franchir une nouvelle étape. En effet, les institutions européennes sont parvenues à un accord sur un texte commun. C’est le point de départ de la mise en œuvre du futur règlement européen qui remplacera la directive 93/42/CEE. Ce nouveau règlement s’appliquera aux états membres sans qu’il soit nécessaire de le transposer en droit national. L’adop-

tion formelle est attendue au printemps 2017. Un délai de trois ans est prévu pour sa mise en œuvre. Dans l’annexe, vous trouverez un dossier complet sur cette nouvelle réglementation, rédigé par le SNITEM – Syndicat National de l’Industrie Médicale, avec notamment une évaluation des conséquences pour les industriels.

e-learning. Avec le concours de LATEM – reconnu expert pour l’entreprise électronique du Futur, le SNESE a créé une plate-forme ressources baptisée l’Atelier-du-Futur. Cette plate forme permettra aux entreprises d’accéder à un catalogue de formations adaptées, de partager leurs expériences et bonnes pratiques en matière de formation.

compétences et effectifs aux exigences nées de la stratégie de développement que vous avez mise en place. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) permet à l’entreprise d’anticiper les évolutions socio-économiques, technologiques ou organisationnelles et d’adapter les compétences des salariés pour faire face à ces évolutions.

e-learning pour l’ensemble de leurs fonctions, de l’encadrement jusqu’aux opérateurs d’atelier. Cet accompagnement par Latem (selon budgets locaux et accords d’intervention), comprenant 5 jours d’intervention, individualisé et entièrement pris en charge dans le cadre de la GPEC par l’ADEFIM permet de repérer et synthétiser vos besoins de formation et les possibilités d’appui du e-learning, que ce soit pour des modules externes, disponibles sur la plate-forme ressources du SNESE ou des modules internes.

Contrôle fiscal : l’examen de comptabilité, une nouvelle procédure pour toutes les entreprises Ce dispositif permet à l’administration fiscale de contrôler à distance les comptes d’une société. Toutes les entreprises sont concernées, de la TPE aux entreprises cotées. Examen et vérification de comptabilité Une nouvelle réglementation en 2017 Les EMS sont de plus en plus présents sur le marché médical, très actif en matière d’intégration de cartes et systèmes électroniques. Au titre de votre devoir de conseil, il vous appartient d’informer vos clients et prospects des évolutions des contextes réglementaires et techniques propres à mettre valeur vos

GPEC

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences de votre entreprise pour accompagner votre mutation vers l’entreprise électronique du futur. Les entreprises de sous-traitance électronique ne peuvent pas rester à l’écart du vaste mouvement de réflexion et d’actions conduits dans le cadre du plan Gouvernemental de l’Industrie du Futur. La gestion des emplois et des compétences est un élément clé de cette mutation. Bien menée, cette gestion permettra à l’entreprise d’aborder sereinement la mise en place du

Maintenant il appartient aux entreprises de définir leurs besoins. La GPEC est l’outil idéal qui vous permettra d’anticiper vos besoins en ressources humaines à court et moyen terme, adapter vos emplois,

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

LATEM accompagne les adhérents du SNESE pour réaliser leur diagnostic, construire leur stratégie de développement des compétences et les aider à intégrer les possibilités du

FICHE CONSEIL SNESE N° 63

FICHE CONSEIL SNESE N° 64


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 9


INFORMATIONS > SNESE PCB - PRIX & DELAIS

enquête réalisée auprès de 98 entreprises de sous-traitance électronique du 23 au 31 janvier. Quelle part de votre CA représentent les achats de PCB (en %) 13% soit 650 Me sur la base du CA 2015 (5 000 Me) Les achats de la sous-traitance électronique représentent 4 fois la production française (Etude PCB par BdeB/Acsiel juin 2014) Avez-vous constaté, au cours des deux derniers mois, une variation du prix des PCB OUI 73% NON 27% Indiquer la tendance : à la hausse 95% à la baisse 5% Indiquer l’ampleur de la variation à la hausse moins de 5% 39% de 5% à 10% 55% de 10% à 20% 6% de 20% à 30% 0% plus de 30% 0% Une augmentation de 10% du prix des PCB consomme 1,3 point de la marge des entreprises. Cette augmentation s’ajoute à l’augmentation du dollar qui ampute de 1,5 point la marge, entraînant ainsi une très forte dégradation de la rentabilité des enreprises.

Indiquer l’ampleur de la variation à la baisse moins de 5% 0% de 5% à 10% 100% de 10% à 20% 0% de 20% à 30% 0% plus de 30% 0%

des fabricants hors europe 25% des négociants hors europe 15% TOTAL HORS EUROPE 40% Ces variations ont-elles fait l’objet d’une information préalable (courrier, appel téléphonique, visite, etc.) OUI 75% NON 25%

Avez-vous constaté, au cours des deux derniers mois, une variation du délai de livraison Si l’information de leurs clients des PCB OUI 65% par les fournisseurs de PCB est un atout essentiel permettant NON 35% au sous-traitant de gérer sa relation clients, cette information Indiquer la tendance : à la hausse 100% doit être suffisamment anticipée et autant que faire se peut à la baisse 0% prospective et suivie. Indiquer l’ampleur de la varia- Si les délais contractuels ne peuvent être respectés par les tion : fournisseurs, notamment si la moins de 5 jours 30% cause est imputable à un cas de 5 jours à 10 jours 35% de force majeure (par exemple plus de 10 jours 35% difficultés d’approvisionnement Alors que le délai moyen de matière première) cette ind’approvisionnement est de 4 formation doit être clairement semaines (5 semaines pour les énoncée et les fournisseurs approvisionnements en pro- doivent proposer des solutions, venance d’Asie et 3 semaines notamment celle de la renégopour la France et l’Europe), ciation des termes du contrat deux entreprises sur trois ont initial (article 1134 du code civil constaté une augmentation : Non respect des conditions du délai supérieure à une se- qui ont prévalu au chiffrage d’une commande). maine. Ces variations sont le fait : Des fabricants français 25% des négociants français 15% TOTAL FR : 40% des fabricants européens 8% des négociants européens 12% TOTAL EUROPE 20%

Avez-vous informé vos clients OUI 44% NON 56%

lais) ne sont pas respectés, y compris si les causes des retards et ou des augmentations de prix sont indépendantes des sous-traitants. La crainte d’un conflit commercial reste la principale raison de l’absence d’information des clients. Les commentaires : - Nous avons été informés par nos principaux fournisseurs d’une part de la hausse des prix enregistrée sur les matières, d’autre part d’un délai standard de livraison s’orientant à 6 - 8 semaines. Les délais prototypes sont pour l’instant stables - 2 fabricants français sur 8 on augmenté leurs prix. - Tous les fournisseurs n’ont pas répercuté la hausse. Certains l’ont fait très tôt. - Le Nouvel An Chinois masque temporairement le problème. Pour le moment peu de fabricants nous ont officiellement annoncé des problèmes à venir, nous pensons qu’au retour de CNY, nous aurons droit à une augmentation part matière et une augmentation délai significative. Le SNESE renouvellera cette enquête en avril 2017.

En règle générale, les clients des sous-traitants opposent la menace de pénalités si les termes du contrat (prix et dé-

cette appli c’est juste un truc de dingue ! avant j’étais soumis aux donneurs d’ordre maintenant je négocie avec mes clients.

e-FICIO l’appli du SNESE qui fait gagner des parts de marché ! e-ficio@snese.com

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


LE SALON MONDIAL DE TOUS LES SAVOIR-FAIRE EN SOUS-TRAITANCE INDUSTRIELLE

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 11


DOSSIER > FORMATION

Profitez de la formation à distance au niveau mondial

Par Dominique SEGURA, société LATEM www.atelier-du-futur.fr

Après avoir fait le point dans les numéros de septembre et décembre sur les modalités possibles de e-learning et sur les solutions de fabrication d’apprentissage à distance, nous allons, dans cet avant dernier article de la série panorama du e-learning présenter une partie de l’offre de formation proprement dite. Nous ne chercherons pas l’exhaustivité, mais à pointer l’émergence de modèles qui nous serviront dans le projet Atelier-du-futur.  Vous pouvez avoir accès sur atelier du futur à des vidéos de présentation de chacune des plateformes. Par ailleurs, nous proposons et proposerons à l’avenir une sélection de Mooc de ces différentes plateformes. Par ordre alphabétique, nous avons : La plateforme ALISON, un site non universitaire, plutôt ouvert à un large public. Alison est l’acronyme de Advanced Learning Interactive Systems Online. L’objectif est de concilier mission de service public et approche commerciale. Le modèle commercial est basé sur la publicité ce qui fait que l’inscription est gratuite mais au prix de ce qu’on peut avoir comme qualité pédagogique avec une fenêtre de publicité avant chaque très courte séquence. Les coûts

cachés me paraissent trop importants pour choisir ce modèle. J’avoue néanmoins ne pas avoir fait l’ensemble du tour du propriétaire et peut-être certains y trouveront-ils quelques pépites. N’hésitez pas à les partager. Vous pourrez voir sur le site synthèse des événements formation d’ Atelier-du-futur la captation vidéo de la découverte de la plateforme avec un cours sur la gestion de projet. La plateforme CANVAS offre des cours ouverts et en ligne enseignés par des éducateurs partout dans le monde. Propulsé par le système de gestion d’apprentissage Canvas, Canvas Network offre un lieu et une plateforme où les enseignants, les étudiants et les institutions du monde entier peuvent se connecter et tracer leur propre cours pour la croissance personnelle, le perfectionnement professionnel et l’enquête universitaire. En effet, contrairement à ses concurrents comme Coursera ou edX, Instructure ne sélectionne pas exclusivement des écoles faisant partie de l’élite, mais met en place des partenariats avec tous les établissements qui le désirent. Ainsi, la société collabore avec les universités de la Ivy League mais aussi avec des établissements moins prestigieux et ayant moins de ressources financières. Canvas Network est développé et soutenu

12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

Cette offre large permet d’imaginer construire sa stratégie (…) formation sur ces dispositifs et de les raccorder aux formations en situation de travail...

par Instructure, une société de technologie de l’éducation. La plateforme Coursera est une start-up associée de façon sélective avec de nombreuses universités et organisations dans le monde entier. La qualité des cours en ligne est de la responsabilité des institutions. Les MOOC proposés sont sous la forme de cours magistraux, avec une évaluation par semaine. Ils sont offerts sur la base du scheduled model, c’est-à-dire actif à un moment donné. L’avantage de ce modèle est que des milliers d’apprenants sont actifs en même temps sur la plateforme et sur les forums. Coursera est actuellement la plus grande plateforme de MOOC avec à son actif 2000 cours dans 160 disciplines

et dans un grand nombre de langues (35). Si les conférences sont très souvent en anglais, les transcriptions des vidéos et les documents de travail sont traduits. La plateforme comptabilise 24 millions d’inscriptions. 70% des inscrits ne résident pas aux États-Unis. La diversité des apprenants fait écho à la diversité des institutions partenaires qui sont au nombre de 138 dont 86 % d’institutions étrangères. Outre l’offre basique de cours en ligne gratuits pouvant donner lieu à une certification payante, la plateforme a investi le marché de la formation professionnelle. La plateforme EDX En mai 2012, les présidents de l’université Harvard et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont annoncé la création d’edX, une plateforme commune proposant des cours en ligne gratuits. Ce partenariat a donné naissance à une organisation à but non lucratif pilotée par les deux universités, chacune d’elles ayant injecté 30 millions de dollars dans le projet. Caractéristiques : la plateforme (www.edx.org) n’héberge que les cours des membres d’edX (85 institutions). Le modèle des cours, avec des vidéos courtes (d’une à trois minutes) entrecoupées de quizz. À la fin de chaque module, les apprenants font des exercices.


La plateforme mêle des cours à la demande et des cours sur le scheduled model. L’accès aux cours est gratuit. Les étudiants qui suivent les cours jusqu’au bout ne reçoivent pas de crédits mais peuvent se voir décerner des certificats, dont certains sont payants. EdX est la deuxième plateforme la plus importante avec actuellement 748 cours dans presque toutes les disciplines et dans un nombre de langues relativement important (18). La plateforme FUN se veut une plateforme de référence en France et dans le monde francophone, fédérant les initiatives des établissements d’enseignement supérieur qui le souhaitent. Elle vise à répondre aux besoins grandissant de formation d’un large public – étudiants, salariés, demandeurs d’emplois, retraités – en France et à l’international, exprimant des besoins de formation initiale et d’apprentissage tout au long de la vie. Les objectifs sont aujourd’hui de généraliser la certification, aujourd’hui testée avec plusieurs MOOC, afin de répondre aux attentes des apprenants qui en ont besoin afin de valoriser leur parcours ; Utiliser les MOOC en complément de cours sur les campus, voire en substitution d’un cours magistral, selon le dispositif de la classe inversée ; Proposer ces cours en ligne aux salariés, aux demandeurs d’emplois, aux entreprises dans une perspective de formation continue. La plateforme IVERSITY est une plateforme allemande qui au départ devait permettre à des groupes de travail de différentes universités d’échanger et de coopérer en ligne. Les cours sont constitués de vidéos de cinq à huit minutes entrecoupées de quizz. Des évaluations sont également proposées à intervalles réguliers et l’examen final (uniquement pour certains cours) peut prendre différentes formes : un examen sur site, en ligne (supervisé par un logiciel de surveillance en ligne) ou des projets finaux (dissertations, études de cas, etc.). En 2015, iversity a élargi son marché avec une offre de formation payante à destination des entreprises et des individuels « iversity PRO ». Les compétences ciblées dans ces cours sont des business skills, comme le management et le leadership, le mar-

keting et la vente, la négociation … proposés par des enseignants et des professionnels. La plateforme FUTURLEARN est une plateforme à but lucratif britannique lancée en septembre 2013 par l’Open University et 11 autres institutions d’enseignement supérieur britanniques. Tous les cours sont gratuits et dispensés en anglais. La majorité dure entre 6 à 10 semaines mais la plateforme offre également des cours de courte durée (2 à 3 semaines). Les cours sont sur le scheduled model avec des dates de début et de fin fixées en amont. Cependant, les cours terminés peuvent être reproposés sur la plateforme à une autre date. Lors de la complétion des cours, la plateforme délivre une attestation de participation payante. Elle délivre également des attestations de réussite payantes qui requièrent une vérification de l’identité de l’apprenant et le passage de l’évaluation finale dans un des centres d’examen partenaires (de Pearson Vue en général). La plateforme LYNDA est sensiblement différente. Ce service de formation en ligne, basé sur un principe de tarification par abonnement, donne accès à une large palette de tutoriels,

proposés dans plusieurs langues (anglais, allemand, français, espagnol et japonais). Les vidéos sont proposées dans des domaines variés : développement (bases de données, serveurs, cloud...), design (création numérique, dessin, ebooks...), web (CMS, responsive design, experience utilisateur...), business (management, développement de carrière, productivité...) ou encore photographie (retouche, éclairage...). LYNDA fonctionne sur le principe de l’abonnement : pour 25 euros par mois, les internautes ont accès à l’ensemble des 5 600 cours. Elle appartient à LINKEDIN qui appartient à MICROSOFT. La plateforme MIRIADA X est la première plateforme de MOOC à avoir vu le jour en Europe. Elle a été lancée en Espagne en janvier 2013 par les entreprises Telefonica et Universia. Aujourd’hui, le réseau développé par Miriada X est constitué de 45 universités partenaires, espagnoles, portugaises et latino-américaines, réparties dans 10 pays : Espagne, Colombie, Chili, Argentine, Pérou, Mexique, Brésil, Puerto Rico, République Dominicaine, Salvador. Elle est la principale plateforme de MOOC en espagnol et portugais dans le monde. La plateforme

Source Document de travail n° 2016-01, France Stratégie, février 2016. Origine géographique de l’offre de MOOC des principales plateformes numériques, en fonction du nombre total de cours (en %) Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 13


DOSSIER > FORMATION héberge gratuitement les MOOC des institutions membres. Elle est fondée sur l’apprentissage collaboratif et sur la libre utilisation des ressources éducatives et des innovations technologiques. Les cours sont conçus et gérés par les experts des universités qui les proposent. Il s’agit de cours magistraux, avec une évaluation à la fin de chaque module. Ils sont offerts, comme sur Coursera, sur la base du scheduled model, c’est-à-dire que le contenu du cours est toujours disponible mais les activités d’évaluation ont des dates fixées. La plateforme UDACITY est un site éducatif privé, fondé en février 2012 par 3 anciens enseignants à l’université de Stanford. Udacity a lancé, fin 2014, les Nanodregree Programs. Ces « Udacity Nanodegrees » sont construits avec des entreprises et centrés sur les compétences. Ils sont à valider en six à neuf mois. Chaque formé paie un abonnement de 200 dollars par mois pour avoir accès au contenu. 11 000 étudiants,

dans le monde, suivraient déjà les nanodegrees. La plateforme Udacity propose actuellement 120 cours. Elle est une des premières à se positionner sur le créneau de la formation professionnelle dans le cadre des MOOC. Udacity continue de nouer des partenariats avec des grandes entreprises comme Google, AT&T, Facebook. La plateforme UDEMY Le principe de ces platesformes est de faire se rencontrer professeurs et étudiants autour d’intérêts communs. La plupart des cours porte sur des compétences professionnelles valorisables dans le monde de l’entreprise. L’enseignant fixe lui-même le prix de son cours, qui va de quelques dizaines à quelques centaines d’euros, la plateforme prélevant environ 30% des revenus (rien pour les cours gratuits qui constituent des produits d’appel). Source : L’ensemble de ces plateformes offre un large panel de cours libres et gratuits ou à un prix très réduit avec deux modèles complémen-

taires, un modèle basé sur l’abonnement et le possible raccordement à des besoins immédiats tirés de la pratique, ou un modèle basé sur des événements de formation et des besoins ressentis de développement des compétences. Un

modèle de développement des compétences tiré par l’expérience ou poussé par la formation. Cette offre large permet d’imaginer de construire sa stratégie de plan de formation traditionnel sur ces dispositifs et de les raccorder

Graphique n° 1 – Croissance des MOOC Effectif cumulé des cours

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


THE TOTAL LINE

CE

FA

C

P H I Q UE E

T

G

F

T EH I C IN E RE L - F OU SM R

RA

A

L ARE P

O

EG

TW

F

ONE SO U N E PRL A

ON ER UNE INT

A

AP

TF ORM G E RI C I E L

SOLUTION U T I LI S AT E U

R

SÉRIGRAPHIE

ASSEMBLAGE CMS

DISPENSING

PLACEMENT HYBRIDE

INSPECTION

ASSEMBLAGE FINALE

VOTRE CONTACT : Jérôme Clouet

Tél. +33-648-051726

jerome.clouet@yamaha-motor.de

www.yamaha-motor-im.eu

Les Cahiers Les Cahiers de l’Industrie de l’Industrie Électronique Électronique et Numérique et Numérique - novembre - mars 2017 2015 - n° 91 86 - 23 15


DOSSIER > FORMATION aux formations en situation de travail. Car une décennie de construction de plan de formation dans des unités différentes m’a convaincu : les gains d’efficacité en matière de plans de formation résident davantage dans l’accompagnement à la mise en action des savoirs que dans le stockage de toujours plus de savoirs académiques. Et le travail d’accompagnement, en interne ou avec l’appui d’une ressource extérieure, facilite l’adaptation de la pédagogie aux types d’apprenants. Car, il faut bien pour l’instant l’admettre, les séquençages de contenus ne correspondent pas à tous les types d’apprenants.

Les statistiques sont assez claires, les formés sont plutôt, pour une grande partie de ces plateformes, des apprenants qui sont déjà des diplômes et qui sont assez autonomes dans un apprentissage de connaissances académiques. Une grande partie de ces ressources, souvent aussi utilisables en ressource libre d’apprentissage, pourraient pourtant être profitable à d’autres types de profil. La possibilité d’organiser un tutorat de proximité, autour de ces moocs ou dispositifs, avec un dispositif compagnon apparait en tout cas une solution prometteuse. Je reste persuadé que la

Le CNED peut-il revenir dans la course (online) ? Dans le rapport 2013 de la Cour des Comptes, le Cned est décrit comme « inadapté à la formation en ligne». L’établissement d’enseignement à distance, attirant de moins en moins d’élèves, a manqué le virage du numérique. Le rapport annuel de la Cour des Comptes fait un bien étrange constat : le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) n’a pas su se positionner sur le marché de l’enseignement en ligne. En exemple de cet échec, le rapport pointe le manque de capacités techniques, pédagogiques, commerciales et de gestion dont le « Cned n’a pas fait la démonstration jusqu’à présent ». Or, le passage au numérique et à la formation interactive en ligne « nécessite la mise au point de méthodes pédagogiques adaptées à l’enseignement en ligne, la conception et la réécriture sous forme interactive de plus de 1 600 formations... ».

Quelques définitions

Ressources éducatives libres (Open Education Resources) : matériaux et ressources éducatifs offerts gratuitement et librement afin d’être utilisés par tous et, dans le cadre de certaines licences, remixés, améliorés et redistribués.

notion d’apprentissage expérientiel nous donne la clé de cet accompagnement. Si, le développement des compétences repose sur l’investissement en action de connaissance acquises individuellement ou collectivement, en e-learning ou en présentiel, c’est dans l’entreprise que l’accompagnement doit être concentré. C’est alors en complément de ces nouveaux dispositifs de formation et en choisissant les meilleurs, dans une logique de compagnonnage, ou de coaching, réalisé par les pairs ou par un tiers extérieur, que l’action et le coût de l’accompagnement doivent être centrés. Il s’agit

alors de construire l’écosystème de formation en tenant compte de ces nouvelles modalités et de ces nouvelles complémentarités. C’est bien le sens de l’atelier du futur et de cette combinaison e-learning et savoir d’expérience que je mets à disposition des entreprises accompagnées. Retrouvez-moi sur www.atelier-du-futur.fr

Avec la mise en œuvre du plan stratégique CNED 24/24 entre 2012 et 2015, l’Etablissement public a engagé une transformation digitale significative. Aujourd’hui, le CNED « s’engage dans l’élaboration d’une nouvelle feuille de route 2016-2019. Elle consolide les avancées en cours en réaffirmant sa mission publique d’inclusion sociale et numérique, en plaçant sa croissance au cœur du dévellopement territorial & international et en portant dans la durée une démarche d’amélioration continue pour la meilleure satisfaction de ses clients ». certes, beaucoup de mots valises, mais au moins l’ambition, au début 2016, d’associer l’ensemble des collaborateurs à cette réflexion et aux réponses à y apporter. Les agents du CNED ont été nombreux à se mobiliser pour participer à la Grande consultation, 85 groupes de travail se sont réunis, 900 agents y ont pris part. Au cours de 255 heures de réunions, 10 685 réponses ont été collectées et 1 142 propositions formulées.

La Formation ouverte et à distance (FOAD) : dispositif souple de formation organisé en fonction de besoins individuels ou collectifs. La FOAD comporte des apprentissages individualisés et l’accès à des ressources et compétences locales ou à distance6. LATEM Dominique SEGURA +33(0)6 30 04 65 68 dominique.segura@latem.fr www.latem.fr www.mesepi.fr www.atelier-du-futur.fr

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


TEST - INSPECTION - ASSEMBLAGE - BRASAGE - INDUSTRIE 4.0

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 17


DOSSIER > CONCOURS DE BRASAGE

La 1

édition française du concours de brasage organisé par IPC, en partenariat avec IFTEC et le SNESE fait événement au Midest ère

Par Dominique LEMIERE, reporter Ce challenge a suscité un véritable engouement au village des Electrotechnologies du Midest. La compétition parisienne a rassemblé plus de participants qu’en Suède et même qu’en Allemagne. Ce ne sont pas moins de 50 concurrents qui se sont inscrits, avec - fait remarquable - une quasi égalité entre hommes et femmes : 29 techniciennes pour 21 techniciens. Brasage d’une carte au chronomètre L’enjeu, pour les participants à la compétition, consistait à réaliser le brasage d’une carte double face mixte avec 80 composants CMS et 20 composants traversants, avec un plan d’implantation conçu par IPC, selon les critères de la norme IPC-A-610F, en 60 minutes maximum. Les participants avaient à leur disposition un matériel complet : fers à braser avec différentes pannes, bobines de fil d’alliage à flux incorporé, tresses à débraser, flux liquide ou en stylo,

équipements ESD, loupe éclairante, caméra, aspirateur de fumées, et le lot d’outillage classique comme les brosses, les brucelles, les pinces, etc. Les concurrents réalisaient leur carte sous l’œil expert de Jonathan Albrieux et Hubert Huffschmitt qui sont juges « Master Ipc Trainer » pour la norme IPC-A-610F, et également formateurs à IFTEC. Des experts « impressionnés » Des experts qui se sont déclarés impressionnés par les résultats obtenus puisque 15 techniciens en lice ont réalisé une carte parfaitement fonctionnelle dans le délai imparti, « ce qui n’est pas facile lorsqu’on est au milieu d’un salon, avec des gens qui regardent au-dessus de votre épaule, qui prennent des photos », fait valoir Jonathan Albrieux. Les gagnants se sont départagés « dans un mouchoir », au chronomètre, autre fait marquant de ce cru parisien de la compétition IPC.

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

Thales et AQLE sur le podium Ainsi, la première place est revenue à Marina Bouvet, de Thales Étrelles (Ille-etVilaine), avec 501 points sur le maximum de 506, avec un temps de réalisation de 47 minutes et 52 secondes. Marina Bouvet se qualifie pour la finale mondiale qui aura lieu à Munich en novembre prochain. C’est Jonathan Cayette, d’AQLE qui s’empare de la 2e place, avec un chronomètre de 60 minutes et 501 points, et c’est Benjamin Croisille, lui aussi d’ AQLE, qui occupe la 3e marche du podium avec 496 points et un chronomètre de 59 minutes et 15 secondes. Ces excellents résultats, le haut niveau de technicité dont Marina Bouvet, Jonathan Cayette et Benjamin Croisille ont fait preuve soulignent l’excellence des entreprises françaises. Le concours IPC permet de valoriser un travail manuel irremplaçable sur les cartes à haute densité,

et qui requiert une haute qualification des techniciens. C’est aussi un succès pour IFTEC, qui a formé pas moins de 1604 stagiaires en 2016, et donc largement contribué à la réussite de ce concours. Eric Normand, directeur général de Thales Microelectronics Etrelles : « Un challenge rare dans notre domaine professionnel »

A Étrelles, près de Vitré (Ille-et-Vilaine), Thales Microelectronics emploie 570 salariés. Son domaine d’activité est largement dominé par le secteur de la Défense (80%). L’usine produit des sous-ensembles électroniques pour des environnements sévères et pour le domaine des hyperfréquences.


Marina Bouvet : « Une compétition qui est toujours stressante » Marina Bouvet est une compétitrice aguerrie : avant de remporter la plus grande distinction au Midest en décembre 2016, elle a concouru 2 fois au concours de brasage de l’IPC, en novembre 2015 a Munich où elle se classe 4e, puis en mai 2016 elle s’inscrit à la 6e place. Mais cette fois, cette place de 1ère « elle en rêve » confie-t-elle avant l’épreuve. Marina Bouvet a intégré Mitsubishi en 1995, en tant que câbleuse de cartes CMS. Elle intègre en 1996 Sorep-Erulec (qui deviendra Thales Microelectronics en 2001). Elle valide en 2013 un CQPM de « monteur câbleur en électronique » puis en 2014 un CQPM « Prototypes filaires ».

Jonathan Cayette :  « Monter sur le podium, c’est vraiment gratifiant » Jonathan Cayette est monteur câbleur depuis 5 ans dans l’entreprise AQL Electronique de Saint Just en Chaussée (Oise). Au départ, il a été formé au métier de monteur câbleur en électronique au centre AFPA de Villiers-Saint-Paul. « La difficulté du concours, ce n’est pas la carte, c’est le temps imparti pour la câbler. Il faut agir avec méthode, se donner un plan d’action ». Il se réjouit d’avoir participé :

Benjamin Croisille :  « Travailler au chronomètre est inhabituel » Benjamin Croisille est lui aussi issu de la même filière formation de Villiers-Saint-Paul. Comme son collègue Benjamin, il y a passé 3 mois avant 18 mois de formation en interne dans son entreprise AQLE.

En mai 2016, Marina Bouvet est certifiée « Formatrice IPC » par IFTEC. Elle forme des collaborateurs au sein de Thales Etrelles aux normes qualité en vigueur sur le site : IPC 610 Classe 3. Elle est versée aujourd’hui au service « Méthodes Industrielles » du site en tant que référente process. Malgré son expérience, Marina Bouvet considère que les conditions de l’épreuve à Paris-Villepinte « sont toujours aussi stressantes : même si la carte n’est pas vraiment compliquée à réaliser, « il faut pouvoir se mettre dans sa bulle pour ne pas donner prise aux éléments extérieurs ». Hors profession, Marina Bouvet est impliquée dans la vie associative avec « Les Lolitas ». Elle encadre l’enseignement de la danse moderne à des jeunes entre 4 et 18 ans. Et cette amoureuse de la mode et des travaux d’aiguilles n’hésite pas à réaliser de sa main, les dizaines de costumes pour le gala de fin d’année.

« Monter sur le podium, c’est vraiment gratifiant ». Jonathan Cayette s’est inscrit pour « connaître ses limites ». Dans son travail au quotidien chez AQLE, il faut « avoir le geste sûr » mais « rester attentif, minutieux», avoir le respect des autres comme du travail. « Les cartes aéronautiques sont très coûteuses, c’est une responsabilité, on doit rester toujours en alerte ». Dans la vie, Jonathan Cayette aime les activités de plein air. Il avoue une passion depuis qu’il est enfant pour le football : il joue dans une équipe régionale où il occupe la place de défenseur. Mais toutes les activités à sensation lui plaisent, comme le karting ou le quad.

posé de problème particulier « On en a déjà monté une semblable au moins une fois ». Par contre, la pression du chronomètre « c’est plus compliqué : dans notre entreprise, la qualité est de rigueur, et jamais je n’aurais speedé comme cela pour monter une carte ». Benjamin Croisille est un amateur éclairé de cinéma « avec un coup de cœur pour le fantastique ». Il aime les bons films d’auteur, parmi lesquels il classe Stanley Kubrick, Francis Ford Coppola et Martin Scorcese.

Il s’est inscrit au challenge IPC parce qu’il a l’esprit de compétition » et aussi parce qu’il était curieux de participer à un pareil challenge. La carte ne lui a pas Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 19


DOSSIER > CONCOURS DE BRASAGE Les Cahiers : Pourquoi avoir envoyé des collaborateurs au concours de brasage ? Eric Normand : « C’est un challenge rare dans ce domaine professionnel. C’est un bon moyen de valoriser le savoir faire de l’entreprise et donner l’opportunité à des équipes en interne de se comparer, de rencontrer d’autres équipes dans un environnement international. Nous avons participé à des compétitions en 2015. En 2016 nous avons organisé un concours interne de pré-sélection : nous étions à la tête d’une douzaine de volontaires - sur une centaine aux postes de brasage. Ensuite, nous avons fait une sélection en interne parmi les volontaires puis les avons entrainés pour les mettre dans les conditions identiques à celle du concours. En 2015 à Nuremberg une de nos opératrices est classée première, et participe à la compétition en Chine à Shenzen. Ce voyage en Chine est une belle opportunité, qui lui a permis la découverte d’une culture différente, c’est une expérience très enrichissante pour la gagnante.»

logie de pointe, avec pour corollaire la grande diversité des programmes et des technologies différentes. Nous avons 2 filières de formation sur notre site : l’une dédiée à la fabrication des cartes où Marina Bouvet est formatrice et aussi un centre de formation interne dans le domaine de la microélectronique. Marina Bouvet est aussi impliquée pour assurer la formation sur les critères qualité, les critères de l’IPC, ou ce qu’est une bonne brasure en fonction des applications. Elle accompagne aussi la prise de poste de nouvelles personnes qui intègrent l’entreprise. Pour la fabrication de cartes, Thales Etrelles ne prend que des personnes qui ont une expérience dans la fabrication de la carte. Bien sûr, et compte tenu de la nature de l’activité sur le site d’Etrelles, Thales assure une formation complémentaire tant théorique que pratique répondant aux spécificités de nos produits et technologies ».

Erick Maillet, PDG de AQL Electronique :  « Un message pour la jeunesse »

Les Cahiers : Quelle est la politique de formation chez Thales ? Eric Normand : « C’est une politique très active, très soutenue, notre activité amène par nature une grande diversité de nos fabrications. Il y a des projets récurrents, certains en revanche échelonnent développement et production sur des périodes très courtes. Notre métier c’est la techno20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

AQL Electronique emploie 120 personnes sur son site de Just-en-Chaussée (Oise). L’entreprise est spécialisée dans l’industrialisation et la production de solutions électroniques avec une activité très prédominante dans le secteur de l’aéronautique, puis le ferroviaire, l’énergie, le médical et la Défense. Les Cahiers : Pourquoi avoir décidé d’envoyer des techniciens d’AQLE au concours de l’IPC ? Erick Maillet : « C’est le directeur général associé, Damien Asselin, qui a eu vent de cette compétition, au SNESE où il y siège en tant que memebre du comité directeur. Mais pour répondre à la question, il faut remonter un peu dans le temps et faire l’historique de AQL Electronique. Les faits sont les suivants : AQLE était un sous-traitant parmi d’autres lorsque j’ai repris l’entreprise en 1994. Créée en 1974, AQLE se consacrait à la sous-traitance de volumes. Mais pour être concurrentiel quand on fait la même chose que tout le monde, il faut mettre de la valeur ajoutée, et je me suis consacré à redéployer les activités de l’entreprise. AQLE manquait de savoir-faire technique, mais son atout était un personnel motivé. » Se démarquer en investissant dans la formation « Pour réussir, pour se démarquer, il faut investir dans la formation, notamment pour répondre à des câblages de type militaire ou aéronautique. Ça a marché et AQLE travaille aujourd’hui

à 80 % pour ces secteurs où l’exigence qualitative est forte. La chance pour nous a été la normalisation au travers des normes IPC qui ont été très bénéfiques pour la profession, et en France l’IFTEC qui sous l’impulsion de Pierre-Jean Albrieux, a réussi à imposer ces standards et fait comprendre aux clients leur importance. Transmission des compétences : le tutorat des plus anciens « Malgré tout, en interne, AQLE avait des personnes habituées aux normes de chaque client. Quand les normes sont arrivées et que nous avons réfléchi à la formation de nos effectifs, c’était une remise en cause car les gens croyaient travailler « moins bien ». Il y a 4 ans nous avons eu un renouvellement d’effectif : 12 personnes sont entrées en formation, avec un formateur délégué qui connaissait très bien les normes IPC. La formation en interne qui a duré 18 mois, avec un accompagnement de tutorat par nos propres salariés qui avaient reçu cette formation sur le tard. AQLE a tout de suite voulu partir sur une formation IPC. » Dream team « Cette nouvelle équipe de jeunes gens n’avait pas de formation au départ mais « la mayonnaise a pris ». Ces jeunes gens sans diplômes, sont rentrés dans la spirale d’une émulation formidable pour aborder l’examen final de « monteurcâbleur en aéronautique» et au final on a eu un lot de


câbleurs de très bon niveau. Il existait une émulation non seulement entre eux, mais aussi une émulation d’entreprise pour les accueillir, car après la crise il y a eu un trou dans les recrutements et l’arrivée des nouveaux était une affaire d’importance. Les anciens se sont mis en tête de les accompagner et les jeunes se sont pris au jeu. Lorsque l’opportunité de participer au concours de brasage du Midest, s’est présentée nous avons eu plusieurs postulants. Nous avons choisi de privilégier les plus jeunes. Il y a eu une dream team qui s’est organisée autour des candidats ! Et au final ce sont Jonathan et Benjamin qui se sont qualifiés. Nous sommes enchantés de leur réussite, parce que ce n’est pas seulement celle de 2 personnes mais celle d’une équipe complète, c’est ça qui est intéressant.

deux monteurs câbleurs sur le podium : ce qui prouve bien que ce n’est pas un individu, mais bien une entreprise qui a démontré ses capacités. »

Les anciens qui avaient accueilli les plus jeunes sont fiers car c’est une satisfaction pour eux : c’est le fruit de leur soutien. C’est un beau message aussi, pour toute cette jeunesse qui trouve parfois qu’elle n’a pas sa place dans l’économie actuelle et qui estime pour certains que le travail manuel n’est pas valorisant ; cette réussite redonne du lustre et de la noblesse à ce type de métier et la fierté de nos jeunes réchauffe le cœur. En France on a de vrais talents, et toutes nos chances de rester dans la compétition. Ainsi à AQLE, nous avons les meilleures équipes. Nous avons eu nos Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 21


DOSSIER > CIRCUITS IMPRIMES

Circuits imprimés : la Chine sème la pagaille Les premiers signes de crise sont apparus chez les assembleurs de cartes électroniques au cours du quatrième trimestre 2016. La Chine étant le principal fournisseur mondial de PCB, c’est donc les commandes de circuits imprimés en provenance d’Asie qui ont connu les premiers retards, puis des hausses de prix. C’est donc en Asie qu’il fallait chercher les origines de cette crise, qui maintenant touche l’ensemble des pays producteurs de PCB. Quelles sont les causes de la pénurie ? En 2016, la Chine a considérablement accru ses achats de matière, cuivre, fer et pétrole. Les importations chinoises de cuivre concentré, c’est-à-dire le métal déjà transformé, qui entre dans la fabrication de nombreux composants électroniques, dont les circuits imprimés, les accumulateurs et les moteurs électriques, ont bondi de 30% par rapport à 2015, dépassant 17 millions de tonnes. C’est la fin de l’année qui a été particulièrement intense, avec une hausse de 30% des importations entre novembre et décembre. Pour 2017, si les analystes annoncent que les achats chinois ne devraient pas être aussi importants, ils annoncent un autre risque :

le ralentissement mondial de la production minière de cuivre, causé notamment par des problèmes sociaux et environnementaux. Les feuilles de cuivre utilisées dans la production de stratifiés cuivrés (CCL Copper-Clad Laminate) et la production de batteries au lithium sont très majoritairement fabriquées en Asie, principalement en Chine. Un seul fabricant subsiste en Europe, mais propriété d’un fabricant coréen, qui impose à son usine luxembourgeoise l’approvisionnement de ses clients asiatiques. La production globale de feuilles de cuivre est limitée, mais avec la demande croissante portée par la construction de véhicules électriques, ces feuilles de cuivre sont davantage utilisées pour fabriquer des batteries au lithium que pour fabriquer des stratifiés cuivrés et des circuits imprimés. Les volumes de production globaux de feuilles de cuivre sont d’environ 480 000 tonnes par an, inférieurs à la demande totale estimée à 516 000 t/a, incluant, les stratifiés cuivrés et les circuits imprimés qui représentent 25 % du volume total. Les experts, qui prévoient une nette augmentation de la demande pour les véhicules électriques, estiment que, d’ici 2018, la demande de feuilles de cuivre destinées

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

d’ici 2018, la demande de feuilles de cuivre destinées aux batteries au lithium augmentera de 200 à 300 % ! Il est donc évident que si ce scénario venait à se concrétiser, les conséquences sur la production mondiale de PCB seront très importantes... aux batteries au lithium augmentera de 200 à 300 % !. Il est donc évident que si ce scénario venait à se concrétiser, les conséquences sur la production mondiale de PCB seront très importantes. Et n’en déplaise à certains qui se réjouissent des difficultés que connaissent aujourd’hui les fabricants français d’électronique qui achètent leurs circuits imprimés en Asie – ils seront eux aussi très durement touchés. Car leurs fournisseurs de feuille de cuivre pour la fabrication de PCB sont en Asie et déjà très investis dans la production de feuilles de cuivre pour l’industrie automobile.

Prix des circuits imprimés : comprendre le passé pour mieux maitriser l’avenir Didrik Bech, PDG de Elmatica (fournisseur de circuits imprimés établi en Norvège) s’est intéressé au prix des PCB fabriqués en Chine au cours des 10 dernières années. Selon ses prévisions, la Chine sera le principal pays fabricant de circuits imprimés au cours des cinq prochaines années. Didrik Bech analysera prochainement la prévision d’évolution des prix entre 2017 et 2022. Afin d’optimiser la cohérence des données et mesurer l’évolution des prix des circuits imprimés fabriqués en Chine de 2007 à 2017, Elmatica a étudié la production de PCB à 2, 4 ou 6 couches, produits en série avec des équipements standard et avec du cuivre d’une épaisseur de 35 µm. Sont étudiés les deux principaux facteurs de coût, à savoir la main-d’œuvre et la matière. Sont analysées également les conséquences de ces facteurs sur la marge bénéficiaire des fabricants de PCB chinois. Les conclusions qui en seront tirées seront utilisées dans la prochaine étude annoncée par Elmatica, qui tentera de prévoir l’évolution du prix des circuits imprimés fabriqués en Chine au cours des cinq prochaines années.


à us

no g ez VA r O ou EN sb ra St

v C d RG ou tr an 7.1 OU Re St ll B – - Ha RAS 7 T 01 ken 00 S s 2 ac 70 ar -W r 6 M xpo elle 6 -1 c E n Z r 15 Pa drie A e ac Pl

11

LA NOUVELLE IINEO+ D E S AT O U T S E N P LU S Commercialisée au cours du premier trimestre 2017, la nouvelle plateforme de pose CMS

IINEO+

iineo+ apporte un gain décisif pour la maitrise globale de la production, l’optimisation du process et une mise en œuvre encore plus aisée.

Nouveau design

Les modules additionnels Track Pack et Aero Pack satisfont aux préoccupations majeures des secteurs les plus exigeants comme l’aéronautique, le militaire, le médical ou l’automobile. D’origine, la solution de test électrique éprouvée sur les machines Europlacer équipe la nouvelle plateforme iineo+, pour un contrôle étendu des composants chargés sur la machine.

Testeur électrique integré

Le module Track Pack ajoute les outils de traçabilité pertinents, pour une gestion vraiment aboutie Suivi de production PROMON

de la traçabilité totale avec une analyse fine des données, sans qu’une telle amélioration du process se traduise par un surcoût significatif.

Nouveau logiciel RC5.16

Le module Aero Pack étend la protection ESD à toute la structure de l’équipement. Le tout nouveau système d’exploitation RC5.16, avec l’écran tactile grand format associé, ravira

Ecran tactile grand format

les utilisateurs de l’iineo+ dans l’usage d’une nouvelle interface graphique des plus intuitive. L’exceptionnelle productivité qui est déjà notre standard est ainsi amenée encore plus loin avec la version RC5.16.

Track Pack

L’architecture multi-coeurs du nouveau processeur accroit l’efficacité opérationnelle, avec une

Aero Pack

interface graphique plus puissante, des contrôles optiques plus performants et une meilleure communication entre les équipements en réseau dans l’atelier. www.europlacer.fr/iineoplus-fr

Email: contact@europlacer.com

Germany: +49 (0)6041 969 2300

UK: +44 (0)1202 266500

France: +33 (0)2 5131 0303

Italy: +39 (0)40 0640 180

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 23


DOSSIER > CIRCUITS IMPRIMES La main-d’œuvre De 2007 à 2017, le gouvernement central de Chine a augmenté de manière constante le niveau de salaire minimum (cf. le graphique « Salaires mensuels minimums en Chine »). Cette augmentation a été plus importante dans les régions de Shenzhen et Shanghaï. Cette augmentation du salaire minimum a affecté le coût de la maind’œuvre pour les marchés et industries exigeant une maind’œuvre qualifiée, comme celle intervenant dans la fabrication des PCB. La majeure partie des fabricants étant installée dans des régions soumises à une pression financière importante, et une partie significative de leurs effectifs étant composée d’opérateurs formés et qualifiés, le coût de leur main-d’œuvre a augmenté de façon considérable. Elmatica n’aborde pas la situation des pays asiatiques, tels que l’Inde, la Malaisie, la Thaïlande et le Vietnam, malgré la croissance de leurs investissements et de leur production de circuits imprimés. Les prix actuellement pratiqués dans ces pays ne sont pas compétitifs, à moins de commander un minimum de 1 700 m². En effet, dans ces pays, le coût d’acquisition de la matière, qui provient de Chine est plus élevé, ce qui entraîne des coûts supplémentaires de transport et de manutention. En conséquence, l’avantage concurrentiel que représente le bas coût de leur main-d’œuvre est gommé par le coût plus élevé de la matière. Leur production devient financièrement rentable pour des commandes d’un minimum de 1 500 m², avec une offre de prix réduite de 4 à 8 % par rapport au prix moyen.

Dès le début des années 2000, la Chine a commencé à se tourner vers l’automatisation de la production de PCB, dans le but de réduire l’intensité de l’impact du cout de main d’oeuvre. Cette stratégie a aussi été poussée en partie par la politique gouvernementale de l’enfant unique, le vieillissement de la population, l’augmentation des salaires et la stratégie du gouvernement visant à bâtir un marché interne basé sur un consommation plus soutenue. Depuis 2000, l’automatisation a augmenté la productivité globale d’environ 70 % (cf. graphique « Croissance de la productivité chinoise au cours des 16 dernières années »), réduisant ainsi la conséquence de l’augmentation globale des salaires. Toutefois, les données révèlent que les résultats obtenus sont en déclin. Nous pouvons donc supposer que le coût global de production de circuits imprimés augmentera davantage dans un futur proche. La matière L’indice des prix des produits – tous secteurs, fabriqués en Chine révèle une augmentation au cours des 24 dernières années (cf. graphique « Indice des prix des produits sélectionnés »). Toutefois, cet indice ne tient pas encore compte de l’augmentation significative du prix des commodities constaté au cours du quatrième trimestre 2016. La question à se poser est alors la suivante : s’agit-il d’une variation temporaire ou cela affectera-t-il durablement le prix des produits finis ? Les principales entreprises manufacturières chinoises ont déclaré avoir considérablement augmenté leurs prix au cours des 5 dernières

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

années, contraintes de répercuter les coûts plus élevés d’acquisition de la matière première. Nous pouvons supposer, mais à ce stade cela ne fait aucun doute, que le prix de la feuille de cuivre, en raison de la diminution du ROI et de la pénurie de matière, sera le premier composant de la fabrication d’un circuit imprimé à être responsable de l’augmentation des prix, tendance qui sera très probablement ensuite suivie par la résine. Didrik Bech, de conclure que compte tenu de : • l’augmentation du coût de la main-d’œuvre chinoise, • l’automatisation qui ne parvient plus à produire les gains de productivité nécessaires, • la matière qui se fait rare alors que la demande ne cesse d’augmenter et que l’approvisionnement ne connaît pas de hausse équivalente (cf. graphique « Production de circuits imprimés et Indice du prix du marché entre 2007 et 2017), le bénéfice, des fabricants chinois réalisant des

circuits imprimés à 2, 4 ou 6 couches, avec une production en série à l’aide de matériel standard et du cuivre d’une épaisseur de 35 µm, a considérablement diminué au cours des deux dernières années. Nous pouvons donc prévoir une augmentation des prix en 2017, sans pour autant prévoir quand cette augmentation de prix sera stabilisée. Le Syndicat National des Entrepries de Sous-traitance Electronique – SNESE, a déjà fait le constat cette augmentation. Une enquête conduite auprès de ses adhérents, du 23 au 31 janvier 2017 et portant sur le quatrième trimestre 2016 montre que : • 73% des entreprises ont constaté une hausse du prix des PCB, • 61% des entreprises touchées par cette hausse a constaté une hausse de prix de 5% à 20%, • 65% des entreprises ont constaté une augmentation du délai de livraison,


◊ Toutes les technologies et brevets de Pillarhouse

Vagues sélectives

Pilot

Fusion

De table

En ligne

Handex Hors ligne

◊ Détecteur de flambage de carte ◊ Correction automatique de hauteur de buse ◊ Compatible avec tous types d’alliages ◊ Bain de soudure garantie a vie

◊ Fluxeur ultra sonique ◊ Fluxeur Drop-Jet ◊ Buses sur-mesure ◊ Buses larges & Micro-buses

Tél : 04 74 93 01 54 - www.w-tech.fr - commercial@w-tech.fr

U NO CH

VE

L EZ

AU

INT

EC

H

La référence du soudage

FILS DE BRASAGE La gamme TRILENCE répond aux exigences du soudage propre en électronique Grâce à leur fabrication avec flux mono canal, les projections de flux lors du soudage sont nulles et la mouillabilité est exceptionnelle. Utilisés en brasage manuel sans contrainte particulière excepté l’aspiration des fumées et aussi fréquemment employés pour les robots de brasage, ils permettent une diminution considérable des arrêts machines. N’hésitez plus, contactez-nous pour qualifier la gamme de fils TRILENCE.

FILS DE BRASAGE

FLUX DE BRASAGE

CRÈMES À BRASER

ALLIAGE DE BRASAGE

Z.A de Courtaboeuf, 1 avenue de Norvège, 91140 Villebon / Yvette Tel: 33 (0)1 64 86 70 90, E-Mail: info@lintech.fr www.lintech.fr www.oec.lintech.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 25


DOSSIER > CIRCUITS IMPRIMES • 70% des entreprises touchées par cette augmentation ont constaté un délai de livraison supérieur à 5 jours. Pour les entreprises de soustraitance électronique, une augmentation de 10% du prix des PCB consomme 1,3 point de leur marge. Cette augmentation s’ajoutant à l’augmentation du dollar qui ampute déjà la marge de 1,5 point, entraînant ainsi une très forte dégradation de leur rentabilité. Alors que le délai moyen d’approvisionnement est de 4 semaines (5 semaines pour les approvisionnements en provenance d’Asie et 3 semaines pour la France et l’Europe), deux entreprises sur trois ont constaté une augmentation du délai supérieure à une semaine. Cette situation va rapidement réduire à néant les efforts développés par la profession en matière de réactivité et de productivité – éléments clés de la compétitivité des

entreprises de sous-traitance électronique. L’industrie electronique francaise sous dependance… En moyenne 10% seulement des composants utilisés pour fabriquer une carte ou un système électronique sont d’origine européenne. La demande, réitérée ces dernières années par le SNESE, de définir une véritable stratégie industrielle pour la France afin d’inverser cette trop forte dépendance de nos sources d’approvisionnement trouve aujourd’hui tout son sens. En 2016, les achats de circuits imprimés par les entreprises de sous-traitance électronique françaises se sont élevés à 650 millions d’euros (13% des achats totaux estimés à 3 milliards d’euros). En 2014, selon le document Etude sur les PCB par BdeB/Acsiel, la production française de PCB est

estimée à 150 millions d’euros. Il est donc évident, que sauf à ce que les fabricants de proximité, français et européens, fassent des efforts importants en matière d’acquisition de la matière nécessaire à la fabrication des circuits imprimés, des

efforts certainement encore plus importants en matière d’augmentation de la production et de la productivité ; cette dépendance risque de devenir très rapidement hautement critique et la Chine le premier fournisseur de circuits imprimés. Quelles mesures prendre ? Le SNESE, qui a été reçu par la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, lève quelques pistes pour réduire les effets de cette crise qui s’installe et qui pourrait être durable : • le soutien aux entreprises en réactivant le plan mis en place en 2009, sous le contrôle du médiateur du crédit, car les besoins de financement du fonds de roulement vont croître (favoriser l’accès au crédit, notamment les financements courts termes, soutenir les garanties, faire respecter les délais de paiement, aider à la prévention des difficultés, etc.), • la possibilité pour nos entreprises de recourir au

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


chômage partiel, • le respect des principes de moralité dans les relations clients-fournisseurs, tels que le respect par nos fournisseurs des accusés de réception de commande, • la mise en place d’urgence d’une véritable filière industrielle de fabrication électronique, portant notamment sur la réduction de la dépendance de l’Europe aux pays producteurs de composants. Le SNESE a également proposé à la DGE qu’elle supervise les travaux de veille et de monitoring déjà mis en place, comme l’enquête du mois de janvier 2017, qui

pourraient être étendue aux fournisseurs de PCB - fabricants français, fournisseurs européens et extra européens : Mais aussi aux secteurs industriels utilisateurs de PCB : transport, défense, équipements industriels, médical, etc.

tun de garder un œil sur l’intérêt marqué par un industriel des gaz à l’impression 3D appliquée aux PCB, promise à un bel avenir grâce aux travaux et réalisations de Nano Dimension avec son imprimante DragonFly et ses encres conductrices.

La réduction de cette dépendance devrait également passer par le recours à des matériaux et technologies nouveaux, objectifs du programme Meredit lancé en 2012. Faurecia a ouvert la voie en s’associant au finlandais Tacto Tek. Des projets méritent d’être soutenus comme ceux de Packaging SiP. Et comme il serait oppor-

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 27


DOSSIER > CIRCUITS IMPRIMES salaires mensuels minimums en chine smc/mois source : www.tradingeconomics.com | ministère des ressources humaines et de la sécurité sociale

Croissance de la productivité chinoise au cours des 16 dernières années Croissance du rendement du travail en Chine, année par année Sources : Bureau National de Statistiques, Organisation Internationale du Travail Données basées sur les prix constants de 2005.

28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 29


DOSSIER > CIRCUITS IMPRIMES Production de circuits imprimés et Indice du prix du marché entre 2007 et 2017

Indice des prix des produits sélectionnés Mai 1992 à Mai 2016

avant j’achetais les composants sans discuter et je ne valorisais pas mes stocks. maintenant je paye le bon prix et j’ai des exigences sur la livraison.

e-FICIO l’appli du SNESE qui fait tourner les stocks ! e-ficio@snese.com 30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


Prototypes de circuits imprimés et petites séries

Votre partenaire pour l’équipement de cartes et le montage de sous-ensembles et d’ensembles électroniques

Etude et industrialisation

Tropicalisation et résinage

Développement des moyens de test

Achats et sourcing

Rework et Service Après Vente

Fabrication et assemblage

Solution Low Cost

ACEA

IND

5 Rue des Genêts - 67110 GUNDERSHOFFEN 03 88 09 86 00 - 03 88 09 86 01 t.mohr@acea-ems.com - www.acea-ems.com

U

Fabrication de circuits imprimés à partir de 8 heures Assemblage de circuits imprimés à partir de 4 jours ouvrables Appel Gratuit: 0800 903330

www.pcb-pool.com

STRY

4.0

nant ! L’USINE INTELLIGENTE c’est mainte www.accelonix.fr ls pour l’Électronique

Test • Inspection • Assembly • Micro Assembly • Solutions Logicie

Nous avons les solutions à chaque étape du procédé de fabrication Le modèle Industrie 4.0 passe du rêve à la réalité dans l’industrie électronique. Nos nouvelles solutions pour l’usine intelligente permettent à nos clients d’améliorer la traçabilité et la qualité de leurs produits tout en gagnant en productivité. Accelonix fournit des réponses matériels, logiciels et des services adaptés à chacune des étapes du procédé de fabrication de cartes électroniques ou de composants (micro-électronique).

keeping you ahead. Accelonix SAS PA du Long Buisson • 260 rue Clément Ader • 27000 Évreux • France T: +33 (0)2 32 35 64 80 F: +33 (0)2 32 35 00 66 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 31


DOSSIER > achats

Les processus d’achat de pièces sur plan Les achats de pièces sur plan (plasturgie, mécanique, PCB) constituent un enjeu majeur, tant sur le plan économique que sur le plan de la qualité. En contact avec de nombreux acheteurs, dans différents pays, il apparait que les pratiques ainsi que les problématiques rencontrées sont très similaires. Dans ce chapitre, nous vous présentons une synthèse sur les pratiques et processus opérationnels mis en œuvre par les acheteurs que nous avons rencontrés. Dans le second chapitre (prochain numéro), nous vous donnerons un résumé des difficultés rencontrées et des solutions et d’amélioration envisagées. 1. Préparation de la consultation

La préparation de la consultation débute avec la fourniture des spécifications techniques. Elles sont fournies généralement par mail, par le service commercial ou par la R&D. Elles consistent en un lot de plans, des fichiers 2D ou 3D (au format DXF ou STP), complétés éventuellement par des PDF. Les consultations comprennent souvent plusieurs pièces. Une « mini BOM » Excel va, dans le meilleur des cas, synthétiser cette liste d’articles, donner des informations clés telles que

la technologie de fabrication, pour permettre à l’acheteur d’adresser les pièces adhoc aux bons fournisseurs. Des images des différentes pièces sont parfois ajoutées pour faciliter le travail de l’acheteur et du fournisseur. Les éléments complémentaires généraux sur le projet (application, client final le cas échéant) et sur les hypothèses de consultations (quantité annuelle, durée du marché, date de début de la production, planning objectif, processus de qualification), sont donnés à part. Classement et vérification des informations La première tâche de l’acheteur consiste à classer et organiser tous ces documents. C’est-à-dire les stocker dans le répertoire adéquat, localisé dans une arborescence de dossiers généralement touffue, requérant un nombre de clics significatifs pour accéder au bon répertoire. Certains renommeront les fichiers pour les structurer et assurer un minimum de traçabilité. En même temps que l’acheteur procède à cette collecte de documents, il va généralement s’assurer qu’il dispose de toutes les données nécessaires pour pouvoir engager la consultation. Formulaire de consultation La plupart des acheteurs

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

Pendant le processus de consultation, ou après, il y a presque toujours des modifications qui nécessitent de réviser la consultation...

disposent de formulaires standards de consultation, qui diffèrent selon les familles d’achat. Le formulaire de consultation reprend les différents articles à chiffrer, les données que le fournisseur doit communiquer afin de permettre à l’acheteur d’analyser son offre. S’agissant de pièces sur plan, les bonnes pratiques veulent que l’acheteur obtienne une décomposition des coûts du fournisseur, afin d’évaluer avec plus de précision la pertinence d’une offre (démarche de « Should Cost Analysis »). Aussi, trouve-t-on régulièrement des formulaires de décomposition de coûts parfois très élaborés, que le fournisseur va devoir remplir. Par exemple : le coût des matières premières (la quotepart), le détail des moyens de production mis en œuvre.

Les formulaires de décomposition des coûts vont devoir être préparés pour chacune des pièces. Ils seront ensuite stockés dans le répertoire de la consultation, augmentant le travail de manipulation de données. 2. Envoi des consultations aux fournisseurs et suivis

L’envoi des consultations aux fournisseurs est fait, sans surprise, par email. Tous les documents préalablement préparés vont devoir être envoyés par mail à chaque fournisseur. Cette étape pose souvent des difficultés liée à la taille des fichiers. Il peut être nécessaire de scinder l’envoi de la consultation au fournisseur en plusieurs emails, multipliant les manipulations pour l’acheteur, mais aussi pour le fournisseur. Les fournisseurs ne répondant pas toujours dans les délais demandés, il est indispensable d’assurer un suivi des réponses et de relancer ceux qui sont en retard. 3. Réception des offres fournisseurs

La réception des offres consiste à : • Enregistrer les offres (les pièces jointes) dans le répertoire de la consultation, pour des raisons évidentes de traçabilité. • Vérifier que le fournisseur


5. Choix du fournisseur

Cela requiert de la part de l’acheteur beaucoup de rigueur dans la gestion des données, ainsi que dans la gestion de la traçabilité afin d’éviter les erreurs ou les confusions; que ce soit par lui ou les fournisseurs.

Très souvent, le choix n’est pas de la seule responsabilité de l’acheteur. Des réunions sont organisées pour réunir les différents acteurs clés impliqués dans le projet : la R&D, le Service commercial entre autres. Il est fréquent de solliciter également les services Logistique et Qualité, qui apporteront plutôt un avis vis-à-vis du fournisseur, plus sur le plan opérationnel. Le choix se fait dans une approche de Coût Global (ou TCO pour « Total Cost of Ownership ») Les modifications techniques

4. Compilation et analyse des offres

La pratique courante est de compiler les différentes offres fournisseur dans un

En injection plastique, on parlera du nombre d’empreintes dans le moule, ainsi que de la durée de vie du moule, qui se compte en nombre de pièces fabriquées. Recopier toutes les données de chaque offre fournisseur dans une seule feuille est non seulement une tâche chronophage, mais aussi une source potentielle d’erreurs de saisie. Cela demande donc une grande vigilance de la part de l’acheteur, car les erreurs peuvent être lourdes de conséquence. Ce tableau de comparaison va servir de base de travail pour l’analyse et le choix de l’offre retenue.

• Les modifications techniques (Engineering Changes) : ce sont des modifications dans les spécifications techniques, qu’elles soient issues de la R&D ou du client qui nécessitent d’actualiser les prix. • Les pièces complémentaires : ce sont des pièces ajoutées en cours de processus, car elles n’étaient probablement pas prêtes ou disponibles au moment de l’envoi de la consultation. Dans les deux cas, toutes les étapes du processus nécessitent d’être revues pour chacune de ces révisions : les offres, les analyses, les consultations, les spécifications.

17

Concernant les emails des fournisseurs, ils sont rarement classés faute de temps (il est commun pour les acheteurs d’avoir une boite de réception comportant plusieurs milliers d’emails). Cette pratique pose par ailleurs un problème important pour les entreprises. En effet, tous ces emails qui restent dans les boîtes de réception sont des données importantes, en cas de litige par exemple. Or, elles ne sont accessibles que par l’acheteur lui-même, le problème peut devenir critique si ce dernier quitte l’entreprise.

tableau excel afin de faciliter l’analyse. Dans ce fichier, on retrouve par exemple : les prix unitaires, les frais d’outillage, mais aussi les commentaires importants sur l’offre du fournisseur concernant la fabrication d’une pièce.

20

a correctement rempli le formulaire de consultation (Fournir les données obligatoires, et respecter les formats de données attendus) et de décomposition des coûts.

Le processus présenté ci-avant est le processus d’achat standard, tel qu’il est censé se dérouler dans une entreprise. Dans la pratique, ce n’est pas aussi linéaire. Pendant le processus de consultation, ou après, il y a presque toujours des modifications qui nécessitent de réviser la consultation.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : BUYMANAGER Loic BIAREZ +33(0)4 57 13 81 29 loic.biarez@buymanager.biz www.buymanager.biz

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 33


DOSSIER > Innovation

Chez STPElectronics, l’innovation privilégie le made in France

Par Dominique LEMIERE, reporter

La PME de Bernin (Isère) développe et met au point des systèmes et des équipements à la demande des clients. Un challenge unique pour une petite entreprise, et une véritable ressource pour les clients qui en redemandent.

des ateliers, une exigence de qualité absolue et de délais courts ? Il y a 4 ans, ce sont les questions qu’Eric Vignard s’est posées. Quel risque fait-il courir à son entreprise, à l’époque centrée essentiellement sur l’outillage, un domaine soumis à une forte concurrence.

Peut- on lutter avec la concurrence étrangère, innover, produire et distribuer en France des équipements franco-français, destinés à l’électronique sur le territoire national ? Peut-on aller plus loin dans le service, évoluer avec une clientèle tenaillée par un souci constant de rationalisation

Eric et Thomas Vignard étudient le marché. Et constatent que les équipements standards sont loin d’être adaptés aux petites séries de carte de haute technologie que conçoivent et équipent les sous-traitants en France. On peut forcément faire mieux, se tenir au plus près de ses Eric VIGNARD

L’équipement le plus abouti est doté de caméras rotatives 5 méga pixels et d’une caméra fixe 18 mpx. Ce qui fait de lui l’équipement le plus performant et le plus innovant des systèmes de vision sur le marché dans ce domaine d’application, tout en restant très accessible en termes de coût... clients et des évolutions du marché et de la technologie. Fabrications sur mesure pour « moutons à 5 pattes »

« Nous nous sommes dits que si nous étions imaginatifs, il y avait de multiples développements à proposer à nos clients», expose le gérant. « Si les équipements du marché ne répondent qu’imparfaitement à leurs besoins, ou même s’ils n’existent pas, comme pour les productions de niche ou les « moutons à 5 pattes », nous allions nous investir avec nos clients dans la recherche de solu-

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

tions. STPE va désormais leur fournir des machines à la demande, mettre à disposition des moyens spéciaux. Innover. Fabriquer du « sur mesure », en France, pour les entreprises françaises ». Un challenge donc. Eric Vignard embauche de nouveaux profils, portant l’effectif de l’entreprise à 11 personnes, et rachète dans la foulée une société voisine qui a de fortes compétences en ingénierie mécanique et en machines spéciales comme des machines de découpe à jets d’eau et des imprimantes 3D. STPElectronics s’appuie également sur une société partenaire qui développe des applications en microvision. « STPE doit être indépendante tant en développement de la partie logicielle qu’en usinage, montage et test de ses machines », précise Thomas Vignard. Du produit dédié à la naissance d’une gamme catalogue

La stratégie de STPE consiste à faire d’un équipement dédié à un client, la tête de pont d’une gamme de produits propres et évolutifs, qui vont entrer au catalogue de la PME. « Cela permet de rentabiliser l’étude initiale, voire de la rémunérer », explique Eric Vignard.


Thomas et Julien VIGNARD

La gamme s’est ensuite enrichie et étendue. L’équipement le plus abouti est doté de caméras rotatives 5 mega pixels et d’une

La gamme Charly Milling

Cet équipement spécifiquement destiné à séparer les cartes électroniques (petits/ moyens/grands volumes) en fin de production est le seul à être fabriqué en France aujourd’hui. Il présente l’avantage de la compacité et trouve facilement sa place en fin de ligne de production, après le test. Cela évite ainsi le transfert des cartes vers des espaces dédiés au détourage.

E-storage, armoire intelligente pour le stockage des écrans de sérigraphie.

C’est à la demande de l’avionneur européen que l’E-storage a été créée.  « C’est un client testeur qui nous met souvent au défi » confie Eric Vignard. C’est une armoire intelligente grâce à laquelle l’opérateur va scanner la carte électronique. Un système de LED indique les instruments nécessaires (pochoirs pour la sérigraphie, racles plomb ou sans plomb etc.) et leur situation dans l’environnement, évitant les pertes de productivité lorsque l’opérateur ou le technicien doit chercher tel ou tel type de matériel. 

Racks de stockage, l’amélioration par l’innovation.

L’innovation consiste à développer et personnaliser des racks de stockage selon le besoin client.

Couleur, taille, préposition largeur, solidité, matière… tout est 100% modulable et personnalisable. Fabrication française et industrielle.

17

Viendra ensuite la machine d’inspection « IS-C », une AOI pour les composants traversants avant et après vague et finition.

caméra fixe 18 mpx. Ce qui fait de lui l’équipement le plus performant et le plus innovant des systèmes de vision sur le marché dans ce domaine d’application, tout en restant très accessible en termes de coût.

etc. Cette solution permet de s’affranchir des relevés manuels quotidiens, et permet d’établir une traçabilité en temps réel et un archivage à tous les niveaux de la production.

20

Au départ, il s’est agit pour STPElectonics de mettre au point un équipement intégrant une part importante d’automatisation pour le contrôle et la qualité de cartes CMS prototypes, têtes de séries ou petites séries. Ainsi est née l’IS-S à l’origine de la gamme éponyme InspectoScan mise au point en partenariat avec des grands noms de l’électronique en France.

La gamme Charly Milling va s’élargir au troisième trimestre 2017 avec un modèle d’entrée de gamme pour des volumes faibles, afin de répondre aux spécificités du marché des prototypes ou de très petites séries.

E-Process, une innovation en cour de développement.

Enfin, la dernière innovation de STPElectronics devrait être au point dans le courant de l’année. Il s’agit d’une application simple pour permettre aux opérateurs d’accéder à un suivi complet de l’ensemble des paramètres du process, température, poids, pression, temps,

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 35


DOSSIER > fabrication électronique

SUDELEC : des locaux flambant neuf pour recevoir des équipements de haute technologie et soutenir une forte croissance Par Dominique LEMIERE, reporter Il faut pour découvrir Sudelec se rendre dans la petite commune d’Usson, dans le département de la Loire, dans l’écrin des monts du Forez, aux limites du Velay et de l’Auvergne. Aussi, lorsque Serge Calmard dit vouloir faire de son entreprise un « bijou industriel », l’expression trouve-t-elle doublement son sens. L’entreprise vient de fêter ses 35 ans, et en septembre dernier, SUDELEC a quitté ses anciens locaux de 700 m2 pour transporter son parc machines à l’étroit - et sa vingtaine de collaborateurs - dans une construction joliment architecturée, dotée d’une surface de 1300 m2. Dans cette usine sont réalisées des cartes électroniques hautement sophistiquées, mais aussi un chiffre d’affaires en accroissement fort et constant (+ 40 % en 2016, avec un CA de 1 650 000 €). La stratégie de Serge Calmard s’inscrit dans une volonté d’excellence à tous les niveaux, que relaient efficacement l’esprit d’émulation et l’envie de progresser de son équipe.

SUDELEC présente aussi la particularité d’une production très automatisée par des robots de dernière génération. Serge Calmard :  « L’automatisation peut aller très loin dans le domaine des cartes électroniques »

Les Cahiers : En France, le renouvellement des équipements pour la pose des CMS chez les sous-traitants est à la traine par rapport à leurs homologues en Italie ou aux Pays-Bas. Chez Sudelec, la production est très automatisée avec des équipements de pointe. Quelle est votre dernière acquisition ? Serge Calmard : «A partir de 2004, j’ai énormément investi dans des machines performantes, venant de fournisseurs de renom, des machines CMS Juki, des équipements Seica, Omron, Ersa. Sudelec dispose d’un parc machines performant ; mais il était confiné dans l’ancien atelier saturé, c’est pourquoi il a fallu intégrer de nouveaux locaux. J’ai investi durant les 5 dernières années, 14 % du chiffre d’affaires en moyenne.

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

En décembre l’atelier s’est doté d’une machine de soudage sélectif Ersa Flow 4/55. Les résultats, en termes de qualité, sont exceptionnels. Nous avons réduit nos temps de fabrication, augmenté la qualité. L’image de marque de l’entreprise y gagne, nos clients sont impressionnés par le haut degré de technologie mis en œuvre. J’ai automatisé chaque fois que je l’ai pu. Je préfère employer les gens à contrôler ce que la machine a fait plutôt que de le faire à sa place. La valeur ajoutée des équipes, elle est là, dans le contrôle et dans l’organisa-

tion. Faire des soudures à longueur de journée, c’est du travail, mais ce n’est pas valorisant. Alors que vérifier ce qu’a fait la machine l’est. Tout le monde est gagnant. Je ne dis pas qu’on ne fait pas de soudure manuelle, mais partout où l’on peut mettre des machines, et remplacer le travail répétitif par du contrôle, je n’hésite pas à le faire. Par exemple, je suis l’un des premiers en France à avoir acheté des tours de stockage de bobines CMS. Chez la plupart des sous-traitants il y a des étagères, et les gens vont chercher les bobines et les remettent. Chez nous tout


est automatisé. Il y a gain de productivité, gain de qualité. Il faut autour de ce concept un raisonnement sur l’organisation, la gestion des flux. Les Cahiers : Jusqu’où peuton aller dans l’automatisation des cartes de haute technologie ? Est-ce compatible avec les petites séries ? Serge Calmard : Oui, on peut aller très loin. Les dernières machines que j’ai achetées pour l’AOI (Omron) et pour le brasage sélectif (Ersa), ont des performances extraordinaires. Ça marche merveilleusement bien. Il y a un peu de pose de composants manuels. Mais évidemment, tout dépend du type d’activité d’un atelier. Ici on fait des petites et moyennes séries, ce n’est pas le même raisonnement que si vous êtes sur des grandes séries. Toutefois, je pense qu’avec l’intelligence artificielle les robots vont s’adapter aux petites séries. Les Cahiers : vous avez évoqué l’importance de l’organisation. Comment s’inscrit-elle dans la stratégie de votre entreprise ? Serge Calmard : Notre démarche est basée sur 3 axes : un bâtiment, un parc machine, une organisation.

Sudelec a grandi comme cela, avec du bon sens et de l’organisation. Mais il y a des limites, et il faut à un moment aborder l’organisation de manière professionnelle. En septembre 2015, j’ai requis les services du consultant A2J Technology (voir le n°89 des cahiers sept 2016) et lui ai demandé de m’aider à organiser la production. Depuis début 2016, nous sommes impliqués dans le programme SPACE du GIFAS, un programme d’aide aux entreprises pour optimiser le rendement de leur production, parce que la problématique de l’aéronautique, ce n’est pas de savoir fabriquer des avions, mais bien de disposer des capacités pour les fabriquer, en temps, en heures et en volumes. D’où ce programme SPACE pour améliorer l’efficience, mené chez nous par un consultant senior ; et que j’autofinance pendant encore 3 mois supplémentaires. Bien sûr, JeanFrançois Brunet a toujours été présent pour être la courroie de transmission avec les équipes. Sudelec adhère aussi au programme «performance globale» de la région

Auvergne-Rhône-Alpes, avec là aussi l’assistance d’un consultant extérieur. Cet effort sur l’organisation s’attache à tous les domaines. Nous avons beaucoup travaillé avec la méthode 5S et avec l’outil de résolution de problèmes 8D ainsi que sur les outils du management visuel. Quand nous avons un problème avec une non-conformité, on travaille sur 3 axes.  Le premier : pourquoi a-ton fait l’erreur ? Remonter la source d’un problème permet d’en identifier l’origine, qui n’est pas forcément celle que l’on a crue au premier abord. Le deuxième est : pourquoi n’a-t-on pas vu l’erreur ?  Et le troisième : faire en sorte que ça ne se reproduise pas.  On travaille ces questions avec ces outils qualité. C’est à la fois s’enrichir des erreurs qu’on a pu faire et profiter de cette expérience. Tout le monde travaille dessus, le personnel est impliqué. Et moi je suis ravi du niveau de qualité qu’on a aujourd’hui, des félicitations des clients : depuis 2 mois nous n’avons pas enregistré un seul retour. Le mois dernier on a

posé 187 000 composants en une seule journée, ce qui n’était jamais arrivé auparavant. Et cela ne s’est pas fait du tout dans la douleur ! Au niveau des achats et de la logistique, nous avons accès à un réseau étendu de fournisseurs, au marché mondial des composants ce qui nous permet de disposer de conditions de prix et de délais optimisés. Nous nous appuyons également dans ce domaine sur l’application e-FICIO du SNESE, un outil important pour la maîtrise des coûts. Et les résultats sont là : l’OTD était à moins de 60 % en 2015, nous avions pour objectif d’atteindre 95 % au mois de janvier : nous sommes aujourd’hui à 96%. En 2015, la profondeur de retard s’élevait à 15 jours : nous sommes à 5 jours. Le nombre de lignes en retard était de 12 à 13 en 2015 : aujourd’hui 1 ligne est concernée. Le taux de respect du planning, enregistré à 79 % en 2015 est à 97 %. Ce sont les exigences maximum de l’aéronautique qui sont visées, et affichées dans l’usine.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 37


DOSSIER > fabrication électronique présent et se développe en France. La 2e raison est l’afflux de nouveaux clients, avec le développement des automatismes, des IoT …

Les Cahiers : Quel est le rôle du management humain ?

Les Cahiers : Comment envisagez- vous l’avenir de la fabrication électronique en France ?  Serge Calmard : Je crois à l’électronique pour 2 raisons : le phénomène de délocalisation, qui a été à l’origine de la destruction de milliers d’emplois en France, subit l’effet balancier et on assiste aujourd’hui à une relocalisation de fabrications électroniques. Que l’évolution technologique fasse qu’on ait moins besoin de personnel ou d’usines, n’empêche pas que le mouvement soit bien

Site : Usson en Forez (Loire) Effectif : 20 personnes Domaines d’activité : Aéronautique, automatisme, gestion d’énergie, industrie, informatique industrielle, logistique, médical, recherche scientifique (avec le laboratoire de physique nucléaire du CNRS) Parc machines 2 lignes CMS Juki 1 AOI 3D Omron 1 soudage sélectif laser Seica 1 soudage sélectif Ersa flow 455 1 double vague Ersa 1 robot vernissage Nordson 3 tours de stockage pour bobines de composants CMS 1 station de réparation Ersa HR600 1 machine à laver MB Tech

20 17

Serge Calmard : Un critère essentiel pour l’embauche, c’est l’envie de travailler dans cet atelier. Je suis attaché à la notion de plaisir. Je pense que tout le monde est un peu comme cela. Le meilleur compliment que j’ai entendu vient des clients qui m’ont dit : « Quand on vient chez vous, on a une impression de sérénité, on ne voit pas cela souvent et cela fait plaisir ». J’ai récemment fait une enquête de satisfaction auprès de mes salariés, et on a passé du temps ensemble pour commenter les résultats. Parmi les points soulevés, certains ont donné lieu à des améliorations

immédiates. Il faut donner envie à ses collaborateurs de travailler, il faut donner envie à ses clients de passer commande. 

Et celui de Sudelec ? Serge Calmard : Mon ambition est de faire de Sudelec un bijou industriel. Faire une très belle entreprise, belle dans ses productions, belle dans ses équipes qui s’intéressent à ce qu’elles font, avec des clients qui sont contents de travailler avec moi. Nos clients ont vu ce que je voulais faire, ils ont suivi et nous avons de surcroit pris de nouveaux clients. Je table sur une augmentation du chiffre d’affaires de 30 % en 2017. Je cherche à optimiser mes profits mais pas pour des raisons strictement matérielles. Je veux avoir une entreprise qui a de bons résultats parce qu’à cette condition, elle sera capable d’investir, de donner confiance aux banques et aux clients. Pour y arriver, il faut que mon entreprise ait une belle image de marque et que les gens soient heureux d’y travailler et y prennent du plaisir. C’est une affaire de confiance réciproque : tout fonctionne lorsqu’on travaille entre personnes intelligentes.

SUDELEC : FICHE D’IDENTITE

ADHÉRENT

SUDELEC Serge CALMARD +33(0)4 77 50 63 22 direction@sudelec42.com www.sudelec42.com 38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


DOSSIER > Finance

Les entrepreneurs et chefs d’entreprises réclament de nouveaux services bancaires A l’heure du tout numérique et de la digitalisation, les services bancaires sont encore à la traine. En effet, les entrepreneurs, les dirigeants de startups et de PME veulent autre chose que ce que les banques traditionnelles offrent aujourd’hui. Parmi les innovations développées par les alternatives bancaires, les professionnels réclament des offres en adéquation avec les modes de fonctionnement des entreprises actuelles : un service vraiment 100% digital sans aucun déplacement en agence ni courrier à envoyer, des droits et accès pour les différents profils d’utilisateur (assistant, manager, comptable, etc.), des interfaces simples et intuitives, un service client réactif, efficace et transparent.

Des professionnels mécontents

Selon une enquête réalisée par Qonto (auprès de 250 chefs d’entreprises, dirigeants et entrepreneurs du 30 janvier au 7 février 2017), plus de 80% des entrepreneurs, dirigeants ou chefs d’entreprises considèrent que les offres des banques traditionnelles ne sont pas adaptées aux besoins des petites entreprises. Ainsi, 44% des professionnels interrogés pensent que les offres ne sont pas du tout adaptées et 36% pas vraiment. Seulement 13% des répondants sont satisfaits (8% plutôt et 5% tout à fait). Enfin, 7% ne se prononcent pas. Les souhaits : de meilleurs outils, des offres d’abonnement sans engagement et une tarification transparente

Parmi toutes les innovations et les changements que les

Alexandre Prot et Steve Anavi fondateurs de Qonto

professionnels réclament, l’accès à de meilleurs outils arrive à la première place avec plus de 45% de votes. En deuxième choix, les professionnels veulent avoir plus de liberté avec des offres d’abonnement sans engagement et une tarification transparente pour plus de 27% des personnes interrogées. Enfin, la réactivité du service client ainsi que le gain de temps, concernent 4% des entrepreneurs, diri-

geants ou chefs d’entreprises. «Les résultats de notre enquête montrent sans appel que les professionnels veulent du changement pour la gestion de leur compte pro. C’est dans cette optique que nous sommes actuellement en train d’élaborer le premier compte courant 100% en ligne dédié aux entrepreneurs, startups et TPE/PME. Un service créé et adapté par et pour les chefs d’entreprises, dirigeants et entrepreneurs qui répond à toutes leurs attentes en matière de services bancaires.» Contact :  Alexandre Prot  Steve Anavi https://qonto.eu 

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 39


DOSSIER > thermique électronique

Intérêt et précision de la simulation thermique sur une carte électronique Dr Johannes ADAM – ADAM Research - johannes.adam@adam-research.de – www.adam-research.de  Christian TICHET – EDA Expert – christian.tichet@eda-expert.com – www.eda-expert.com Voici une étude de cas de simulation thermique simple sur une carte électronique (PCB 4 couches, avec un composant en boitier QFN). Cette étude met en évidence l’intérêt et la précision de la simulation : • les résultats de la simulation thermique sont similaires à l’image avec une caméra infrarouge sur la carte en fonctionnement • la simulation thermique permet d’avoir un thermogramme pour les différentes couches du PCB

Figure 1 - La carte Le résultat avec une caméra thermique sur la carte réalisée et en fonctionnement est le suivant (origine Taranovich http://www. edn.com/electronics-products/electronic-productreviews/other/4439182/ Unique-Intersil-thermaldesign-removes-heat-fromencapsulated--compact50A-power-modules ). Figure 2 - Le résultat thermique sur le composant principal

• la simulation thermique permet de vérifier les risques thermiques (les points chauds) avant de fabriquer le PCB et ainsi de ne pas fabriquer une carte électronique sur laquelle les problèmes seraient constatés en final avec une caméra thermique. L’étude porte sur la carte Intersil ISL8240MEVAL4Z. Les informations techniques sont disponibles sur le site Intersil http://www.intersil. com/en/tools/referencedesigns/isl8240mevalxz. html

La température du composant principal ISL8240 est de 99°C. La caméra thermique ne donne qu’un résultat global pour la carte, lorsque la carte est fabriquée, et ne permet pas d’avoir la température dans les différentes couches du PCB. La simulation thermique va permettre d’avoir un ther-

40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

mogramme pour les différentes couches et ainsi de corriger et d’optimiser le PCB (couches, routage, perçage…) avant de fabriquer la carte. La simulation thermique Modélisation de la carte La carte est modélisée dans le logiciel TRM, à partir : • des données CAO (interfaçage avec les outils CAO électronique) et des composants - géométrie du PCB (forme, dimensions) - interconnexions (ex : fichier Gerber)

- couches (type de matériaux, épaisseur…) - fichier de perçage - alimentations (entrées/sorties, courants, tensions…) - dissipation des composants (puisssance) • de l’environnement de fonctionnement (température, ventilation, positionnement de la carte…)

Figure 3 - Les différentes couches avec leurs caractéristiques


Figure 4 - La puissance dissipée à partir des données composants

réalisée ne permet que d’avoir la répartition des températures extérieures. 

Figures 5 – Températures simulées de la carte avec les paramètres de simulation basiques

Component. Maximum 99.5°C

La simulation donne une température maximale du composant similaire au résultat obtenu avec la caméra infrarouge. En résumé TRM permet ainsi d’utiliser les caractéristiques internes d’une carte électronique (cuivre, matériaux conducteurs thermiques) pour une meilleure gestion thermique au-delà de la gestion dans l’environnement de la carte (ventilation). La caméra thermique que l’on applique sur la carte

Bottom layer. Maximum 95°C

17

Voici les résultats de la simulation thermique simple pour les différentes couches, pour le composant ISL8240 en boîtier QFN dissipant 8W, dans un environnement ambiant 20°C sans ventilation.

Top layer. Maximum 99°C

20

Résultats La simulation thermique permet d’avoir un résultat rapidement qui peut ensuite être affiné.

La simulation thermique avec le logiciel TRM permet d’obtenir un modèle thermique avec les températures dans les différentes couches du PCB. Avec le logiciel TRM, il est ainsi possible d’optimiser la conception de la carte (placement, routage, matériaux, environnement…) pour un meilleur résultat thermique (gestion des points chauds, respect des exigences thermiques), avant la fabrication.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

EDA EXPERT Christian TICHET +33(0)1 49 84 86 29 christian.tichet@eda-expert.com www.eda-expert.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 41


Depuis sa création en 1982, SODALEC a orienté ses activités dans le domaine de l’industrie, des télécommunications, du médical et de l’agroalimentaire. Certifiée ISO9001 et ISO13485 pour le médical, elle propose à ses clients de prendre en charge tout ou partie du cycle de vie du produit. Son activité couvre la petite et la moyenne série en prenant en compte les enjeux financiers de chaque projet.

Mais SODALEC sait aussi aller au-delà de la partie informatique et électronique en proposant par exemple de l’expertise en design, câblage filaire, études de moules, qualification d’essais pour le marquage CE. Elle peut prendre en charge les projets dans leur ensemble.

SODALEC possède en interne un bureau d’études composé d’une dizaine d’ingénieurs. Force de proposition, il aide le client avec le service commercial à l’élaboration du cahier des charges en le conseillant sur les meilleures technologies envisageables. La conception porte naturellement sur l’étude matérielle des cartes électroniques à travers des logiciels de CAO/DAO spécialisés mais elle intègre également l’étude des logiciels

ACEA

Dans le cadre du nouveau projet Lean d’ACEA, d’importants investissements sont prévus afin de suivre l’évolution technologique qui permettra de répondre au mieux à la demande du marché. (sérigraphieuse, mise en ligne de l’AOI, robotisation...) La satisfaction du client reste l’objectif principal de l’entreprise : proposer la fabrication de produits de qualité made in France, respecter les délais demandés, acheter au meilleur prix, entretenir une relation de partenaire afin d’être ensemble encore plus compétitif. L’année 2017 s’annonce propice en terme de chiffre d’affaires, plusieurs nouveaux clients nous ont récemment accordé leur confiance, les produits fabriqués présentent une conception de haute technologie, ce qui dynamise le savoirfaire des équipes. Un vaste programme de recrutement est lancé afin de renforcer les services achats, techniques et de production dans les mois à venir. Nous avons le plaisir de vous annoncer notre participation au salon ENOVA de Strasbourg les 15 et 16 mars 2017

SODALEC, c’est enfin une société de fabrication qui s’appuie sur une ligne de production CMS performante mais aussi sur des opératrices et opérateurs de production spécialisés. Les deux process de brasage (Rohs et Pb) sont possibles. Le service achat optimise les approvisionnements en veillant à la pérennité des composants et des secondes sources. Quant au service qualité, il veille au respect des engagements clients. SODALEC, c’est toute une équipe à votre écoute et à votre service. N’hésitez pas à nous contacter !

Venez rencontrer notre équipe dynamique sur le stand A10B ! ACEA, votre partenaire dans le métier de la sous-traitance électronique depuis plus de 30 ans, développe, fabrique et assemble des cartes et des ensembles électroniques. Le siège de l’entreprise est implanté dans le nord de l’Alsace à Gundershoffen. Le chiffre d’affaires est réalisé dans le monde entier (France, Suisse, Europe, Asie, Australie, Etats-Unis….). Nous proposons une offre complète : • Achat et approvisionnement • Industrialisation • Pose CMS (0201, fine pitch, BGA) • Tests fonctionnels • Tests in situ • AOI • Montage de sous-ensembles et d’ensembles • Vernissage des cartes et résinage de produits • Réalisation de prototypes et échantillons initiaux • Rework • Service après-vente • Contrôle rayon X

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

ADHÉRENT

Contact : SODALEC Francis L’HUILLIER +33(0)2 99 60 16 55

francis.lhuillier@sodalec.fr www.sodalec.fr

L’expertise de l’entreprise s’illustre au travers de domaines d’activités variés : • les télécommunications • la domotique • l’industrie électronique • la sécurité • le médical Quelques chiffres : • Chiffre d’affaires 2014/2015 : 7.5 Me • Effectifs : 57 personnes • Surface de production 3 000 m2 • certification iso 9001 • certification iso 13485 • certification UL produits Confiez-nous vos projets, notre équipe d’experts est à votre disposition. 17

embarqués équipant les produits et les cartes électroniques.

de la conception à la fabrication !

20

SODALEC

20 17

LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE

ADHÉRENT

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com


Depuis ses origines, éolane travaille à la fois pour des clients du monde civil et militaire. L’entreprise fait de la dualité un enjeu clé de sa stratégie. éolane tire parti de son positionnement sur ces deux marchés en mettant à disposition de ses clients les compétences, technologies et procédés tirés de son expérience. Il y a 30 ans environ, l’électronique et les technologies associées étaient tirées par le marché militaire pour des besoins de performances et de fiabilité des solutions. A l’époque où nos soldats bénéficiaient déjà de systèmes de communication performants pour des opérations de combat. Le concept du bibop ou gsm n’existait pas encore ! Au cours des années 90, éolane a constaté un ré-équilibrage entre le développement de l’électronique de défense et son émergence plus affirmée dans le domaine civil ou du consumer. C’était la période où la DGA (Direction Générale de l’Armement) favorisait l’utilisation de technologies duales pour des raisons de compétitivité sur les programmes d’armement. En électronique, éolane, qui bénéficiait déjà de compétences internes en R&D, a été force de proposition pour ses clients civils, notamment par sa connaissance dans la fabrication de produits militaires : capacité

à présenter une forte intégration de composants électroniques sur une surface minimum, gestion de contraintes comme la thermique ou la mécanique, etc. A titre d’exemple, le domaine de la Défense avait déjà travaillé sur le concept de l’Internet des Objets pour mieux appréhender l’environnement de fonctionnement des équipements électroniques militaires (ex : calculateur embarqué dans un hélicoptère) et donc en améliorer leur fiabilité. On appelait cela les TSMD (Time Stress Measurement Device) ou plus récemment les HUMS (Health Unit Monitoring Systems). Une approche business bijective Aujourd’hui éolane présente et raisonne de façon bijective entre le monde du militaire et celui du civil. Spécialiste de la Radio Fréquence (expertise acquise au travers de projets en Défense/Sécurité), les équipes éolane utilisent ces compétences pour présenter des solutions robustes et sécurisées à destination de l’écosystème IoT. La sécurité des produits connectés et des transmissions est le principal enjeu de la diffusion des objets connectés aujourd’hui. Par ailleurs, éolane utilise les approches exploitées dans le domaine civil, souvent orientées par la recherche de l’optimisation du coût des solutions pour présenter des solutions plus économiques aux militaires, eux aussi de plus en plus fortement

contraints par les coûts de possession et de maintenance des équipements militaires. Autre exemple, celui du COB (Chip On Board) : éolane valorise cette technologie dans le milieu automobile depuis de nombreuses années, grâce aux propriétés de forte intégration et de capacité de dissipation thermique. Ces caractéristiques intéressent le domaine de la Défense pour des équipements militaires aéroportés notamment. Ceux-ci sont contraints par la place disponible et le souci de la dissipation thermique. La dualité s’inscrit dans la stratégie globale de diversification d’éolane. Il s’agit là d’un atout indéniable pour ses clients qui bénéficient ainsi du savoirfaire et des technologies issues de son expérience sur ses 8 marchés.

17

De la dualité dans la stratégie d’éolane : un bénéfice pour les entreprises militaires et civiles

20

EOLANE

ADHÉRENT Contact : EOLANE Gaël ROUSSEAU +33(0)2 41 19 90 67 gael.rousseau@eolane.com www.eolane.com

RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 43


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE

L’arrivée de deux nouveaux testeurs automatisés, dont un à 8 Sondes Mobiles (4 par face) dédié à la vérification In Situ et Fonctionnelle de cartes à haut niveau d’intégration, plébiscités par les grands donneurs d’ordres de l’Aéronautique, de la Défense, du Ferroviaire et du Médical, va permettre à SCAELEC de conforter sa position d’expert dans ce domaine. En effet, dotée de 4 testeurs, l’entreprise ne délivre que des cartes aux fonctionnalités vérifiées, et ce, sans surcoûts notables du fait de sa capacité à tout réaliser en interne, usinages des interfaces, élaboration de programmes combinant In Situ et fonctionnel, bancs de test spécifiques etc..

Bien sûr, les moyens de fabrication et de contrôle ne sont pas en reste ! Les deux lignes de fabrication sont équipées des dernières technologies en assemblage CMS, avec notamment le contrôle 3D systématique de chaque dépôt de pâte à braser (SPI 3D), le test électrique des composants (RLC) avant placement, la refusion autosurveillée en boucle fermée, et enfin l’inspection optique automatisée en 3D de chaque composant et de ses brasures (AOI 3D), complétée le cas échéant par Rayons X. Le brasage conventionnel est assuré par des vagues à doigts, et le brasage sélectif au Laser.

Parfaitement adaptée à la réalisation de produits électroniques fiables, SCAELEC est fournisseur principal chez plusieurs donneurs d’ordres, grands exportateurs, mettant sur le marché des produits liés à la sécurité des biens, des personnes ou des procédés, comme à l’éclairage public ou aux infrastructures… une

Avant d’éventuelles opérations d’intégration, SCAELEC assure également en interne les prestations de • Personnalisation par usinage de boîtiers ou faces avant  • Marquage par gravure, rayage, percussion ou tampographie  • Nettoyage des cartes avec relevé de mesures par Contaminomètre

ALTRICS

complète la ligne déjà en place d’une capacité de 36 000 composants/heure.

Après un programme d’investissements significatifs en 2016, ALTRICS enclenche la seconde en 2017.

En Tunisie, le département CMS, fort de 3 lignes d’assemblage d’une capacité totale de 440 000 composants/heure, s’est doté d’une shipshooter pouvant poser jusqu’à 77 000 composants. et sera complété par une vague SEHO sous azote opérationnelle en mars pour les gros volumes.

poursuit ses investissements

Surmontant l’attentisme ambiant, le sous-traitant alsacien, présent également en Tunisie et au Portugal poursuit ses investissements. La montée en puissance du site de Braga au Portugal est accompagnée par l’installation d’une ligne automatisée très haute cadence (142 000 composants/heure) avec SPI en amont pour contrôler l’épaisseur de la crème à braser et une AOI 3D en sortie de four. Ce nouvel investissement

La prochaine vague d’investissement, au printemps, dont bénéficiera le site méditerranéen comprendra deux modules SPI. Deux AOI 3D remplaceront les AOI 2D et un testeur in situ SPEA complétera les trois appareils de la même marque déjà en place.

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

La qualité est donc naturellement au rendez-vous : certifiée ISO9001 par Afnor depuis 1994 et inscrite dans une démarche d’amélioration continue visant à satisfaire aux exigences de l’EN9100, toute l’équipe SCAELEC est impliquée dans la satisfaction totale de ses clients, sans négliger ses responsabilités sociétales et environnementales. De plus amples renseignements sont disponibles sur www.scaelec.com, et en visitant les salons ENOVA Paris et Strasbourg, INDUSTRIE Lyon, Forum LED Lyon, MIDEST Paris et SIAE Paris-Le Bourget. 17

Pour entretenir ces relations privilégiées, SCAELEC s’appuie sur des collaborateurs qualifiés, détenant une réelle expertise dans leurs domaines, régulièrement mise au service de ses clients, pour les assister dans leurs projets en conception, industrialisation (DFM), ou testabilité (DFT).

20

Cette PME Rhône Alpine atypique, passionnée pour son métier depuis plus de 30 ans, investit de plus belle pour entretenir son avance technologique au service de la compétitivité de ses clients.

L’électronique compétitive «Made in France» !

• Vernissage de tropicalisation robotisé ou par pistolage manuel • Enrobage (Coating), résinage (Potting) • Essais diélectriques en continuité et isolement  • Essais climatiques  • Essais vibratoires

ADHÉRENT Contact : SCAELEC Thierry MORENO +33(0)4 77 59 32 59 direction.scaelec@scaelec.com www.scaelec.com

17

coopération active de tous les instants depuis des décennies !

20

SCAELEC

ADHÉRENT

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com


SYSTECH Croissance En 2016, le CA société a progressé de 17% pour atteindre 8,3Me. En 2017, le mois de janvier affiche un nouveau record de prise de commandes à 1,1Me.

Avec 48 collaborateurs, SYSTECH couvre 5 domaines de compétences allant de l’étude à la réalisation de prototypes, petites et moyennes séries :

VIAPAQ SAS

Une levée de fonds de plusieurs millions d’euros VIAPAQ, le plus important EMS en Île de France, a vu le jour en 2014 suite au rachat de l’usine de production électronique de Continental Rambouillet. C’est ainsi que la société est devenue un EMS à part entière et l’un des plus importants de France. L’expérience acquise depuis plus de 60 ans au travers des grands groupes qui se sont succédés (Philips, Siemens, Continental), permet à VIAPAQ de capter de nouveaux marchés et de nouveaux clients, lui assurant une croissance importante d’année en année. Loin des 7Me enregistrés en 2014 et des 15Me en 2015, VIAPAQ termine l’année 2016 avec un chiffre d’affaires de 26Me. Les résultats sont en ligne avec les objectifs que la direction s’était fixés.

L’année 2017 devrait être l’année de tous les records avec un prévisionnel à 45Me, garanti en grande partie par le démarrage d’un nouveau contrat portant sur la fabrication d’un module d’appels d’urgence embarqué dans les véhicules d’un grand constructeur automobile français. Afin de soutenir la croissance que connaît VIAPAQ, le fond d’investissement VAROVA qui détient le groupe, a injecté au 1er Janvier plusieurs millions d’euros au sein du groupe. Ces fonds vont permettre d’une part d’augmenter la trésorerie des différents sites et d’autre part de répondre à une stratégie de croissance externe. Cette étape est indispensable pour répondre aux attentes de la direction qui est de devenir un acteur incontournable sur le marché des EMS en Europe et atteindre les 100Me d’ici 2018.

17

SYSTECH est certifié ISO 9001, Expert ROHS (niveau 2- SNESE), adhérent au pôle de compétitivité S2E2, Adhérent AEROCENTRE & CAPTRONIC. 20

SYSTECH dispose de 2 lignes de pose automatique de CMS avec contrôle 3D du dépôt de pâte à braser, 1 vague ROHS. Son atelier filaire est spécialisé dans le montage mécanique de châssis, racks, et armoires, la réalisation de câbles, faisceaux, harnais, et de bancs de test. • CONTROLE (certifié IPC-A-610E) teste fonctionnellement avec AOI et/ou visuellement les équipements réalisés par SYSTECH. Ils peuvent aussi utiliser les bancs de test de nos clients ou

ceux étudiés et réalisés par nos soins.

ADHÉRENT Contact : SYSTECH Vincent FANON +33(0)2 37 31 40 00

v.fanon@systech-ste.com www.systech-ste.com

VIAPAQ se félicite de ces résultats et continue de se développer principalement sur les marchés « Automobile » et « Lighting » qui sont le cœur de métier historique du site de Rambouillet. Certifications : ISO TS/16949, ISO 9001, ISO 14001, ENEC, 17

EN 9100 SYSTECH passe l’audit EN9100. Cela sera une assurance supplémentaire pour ses clients d’une maîtrise de process, de collaborateurs formés et expérimentés. Cela étant lié aux dernières technologies de fabrication, SYSTECH prouve une fois de plus qu’on peut lui faire confiance.

• R&D  • CAO mécanique et électronique • ACHAT COMPOSANTS ET PCB • 4 ATELIERS DE PRODUCTION : CMS, traditionnel, filaire et intégration conçus pour répondre avec une plus grande réactivité.

20

Investissements 2017 Pour répondre à cette croissance tout en garantissant le meilleur couple réactivité/qualité, SYSTECH décide de continuer les investissements : • Nouveaux trolleys intelligents EUROPLACER • Informatisation des dossiers de production • 5 nouvelles embauches de personnels qualifiés

ADHÉRENT Contact : VIAPAQ Benoit VOUILLON +33(0)6 21 25 24 54 benoit.vouillon@viapaq.com www.viapaq.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 45


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE

SERPROTRONICS, c’est également un service R&D externalisé proposé aux entreprises. En pleine croissance, SERPROTRONICS est un spécialiste reconnu pour : • Son savoir-faire  • Sa flexibilité • Sa proximité • Sa capacité à apporter des solutions innovantes et efficaces

LACROIX ELECTRONICS

et Sigfox scellent leur partenariat LACROIX Electronics et Sigfox officialisent leur accord de partenariat basé sur une connivence technique et commerciale sur les produits connectés et intelligents. Une alliance dédiée à l’IoT Les cœurs de métier respectifs de LACROIX Electronics, sous-traitant en conception et production de fonctions électroniques, et de Sigfox, fournisseur mondial de réseau de communication, favorisent une synergie entre les deux entités sur les produits industriels dédiés à l’internet des Objets (IoT) Sigfox a construit un réseau unique offrant une connectivité mondiale, économique et peu consommatrice d’énergie aux capteurs, objets et équipements connectés. Grâce à Sigfox, les objets sont connectés au cloud à moindre coût, en s’appuyant sur des sources d’énergie environnantes. LACROIX Electronics contribue au développement d’ensemble ou sous-ensemble électronique,

En 2016, SERPROTRONICS a développé des produits, tels que des cartes d’éclairage à LEDs, des systèmes d’alimentation pour le ferroviaire, ainsi que des capteurs mécatroniques de précisons pour les automobiles de compétition. SERPROTRONICS développe également son activité de conseil dans : • la conception de produits industriels soumis à l’explosion (ATEX)  • les dispositifs médicaux • le traitement d’obsolescence et redesign. N’hésitez pas à nous contacter ou nous consulter pour vos projets.

à leur industrialisation jusqu’à leur mise en production série dans ses usines. Depuis plusieurs années, LACROIX Electronics a développé une grande expertise radio, et Sigfox s’inscrit comme une brique technologique additionnelle à ses services d’industrialisation de produits nécessitant une connectivité longue portée. Ce partenariat permettra à LACROIX Electronics de développer des produits connectés et intelligents en utilisant le réseau Sigfox, actuellement présent dans 28 pays. Cette collaboration affirme également la stratégie de LACROIX Electronics de s’appuyer sur des partenaires de confiance pour construire des solutions IoT sur mesure, adaptées aux attentes de ses clients. A propos de LACROIX Electronics Classé dans le TOP 10 des EMS européens (Electronics Manufacturing Services), LACROIX Electronics est spécialisé dans la sous-traitance électronique pour les secteurs industriel, domotique, santé, automobile, avionique civile et défense.

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

17

Nous proposons un service de prototypage rapide, avec ou sans cahier des charges, ainsi que la fabrication de systèmes personnalisés.

20

Créé il y a un an et s’appuyant sur un réseau de fournisseurs dans le développement électronique, SERPROTRONICS vous accompagne dans toutes les phases de votre projet.

ADHÉRENT

Contact :

SERPROTRONICS Fabrice COCKENPOT +33(0)7 68 07 14 17 f.cockenpot@serprotronics.fr www.serprotronics.fr

Avec plus de 3150 collaborateurs, LACROIX Electronics a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 311 millions d’euros (+11%) ventes intragroupe incluses. Fort de ses 4 usines et de son bureau d’études, LACROIX Electronics propose des solutions industrielles globales depuis la conception jusqu’à la production en série d’ensembles et de sous-ensembles électroniques.

17

Du conseil au prototype, des solutions électroniques clés en main adaptées a vos besoins.

SERPROTRONICS répond aux besoins identifiés, dans le respect des normes et des contraintes. Nous accompagnons également les Start-up désirant concevoir des cartes et intégrer des objets connectés.

20

SERPROTRONICS

ADHÉRENT

Contact : LACROIX ELECTRONICS Laure LE SAUX +33(0)2 41 75 98 63 l.lesaux@lacroix-electronics.com www.lacroix-electronics.com


INFORMATIONS COMMERCIALES METRONELEC

Journée Technique 29 / 30 mars 2017

2 sessions auront lieu, l’une le 29, l’autre le 30 mars, dans nos locaux de Carrières sur Seine SPEEDLINE MPM avec une machine de sérigraphie la plus robuste et la plus précise du marché pour répondre aux évolutions de la sérigraphie en production A l’occasion de ces journées technologiques toute l’équipe METRONELEC aura le plaisir de vous présenter la machine de sérigraphie MOMENTUM HiE qui sera mise en ligne avec la machine PARMI SIGMA X.

A l’occasion de ces journées technologiques toute l’équipe METRONELEC aura le plaisir de vous présenter la SIGMA X et le modèle XCEED, respectivement machine d’inspection de dépôt de crème à braser 3D et machine d’inspection AOI 3D. Des ateliers et des conférences sur les équipements CMS La journée porte ouverte s’organisera sous forme d’atelier afin de pouvoir aborder les sujets les plus vastes.  Profitez de cet événement pour  assister à des conférences animées par nos experts et démonstrations de nos équipements.

PARMI avec une gamme de machines d’inspection avec la technologie laser pour répondre à l’inspection 3D en production. «L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS»

Pb

20 17

Le 29 et le 30 mars 2017, nous vous ouvrons nos portes pour vous présenter nos nouveautés et sujets techniques d’actualité avec nos partenaires Speedline MPM et PARMI.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : METRONELEC Emmanuel ANGLADE +33(0)1 30 15 20 00 e.anglade@metronelec.com www.metronelec.com

®

Training Center

Pb www.iftec.fr

®

Authorized Distributor

Formation continue è Certifications IPC Distributeur de Normes IPC FORMATION PROFESSIONNELLE SPÉCIALISÉE AUX TECHNOLOGIES ET TECHNIQUES DE FABRICATION DES CARTES ÉLECTRONIQUES : Conception, Circuits imprimés, Brasage des Composants, Certifications IPC

Prestations de services

Coupes µgraphiques, Contamination ionique, SIR, Bono, Inspections Visuelles, Rayon X, Brasabilité, Test de Traction

IFTEC - 33 rue Ravon - 92340 Bourg-la-Reine - France - tél.: +33 (0)1 45 47 02 00 - iftec@iftec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 47


INFORMATIONS COMMERCIALES 

Chez SN Séritech nous fabriquons depuis 26 ans des interfaces homme machine dans beaucoup de domaines comme le militaire, l’aéronautique, le médical et l’industrie. Cette expérience de milliers de pièces fabriquées nous permet d’apporter des solutions à nos clients par le conseil. Ensuite, nous les développons dans notre bureau d’étude puis les fabriquons dans nos ateliers de la pièce unique à la vie série. Pour répondre aux exigences qualité de nos clients, nous travaillons avec les gammes les plus techniques de matériaux disponibles sur le marché. Nous utilisons des feuilles polyester, des adhésifs et des composants de type leds, résistances, connecteurs. Nos métiers :  Pour fabriquer nos produits, SN Séritech dispose de 3 métiers : La sérigraphie : Grâce à la fabrication de « pochoirs », la sérigraphie nous permet de réaliser des faces décors de couleur. Sur le même principe, nous concevons la partie active du clavier avec des circuits électriques en encre argent conductrice, vernis diélectrique et carbone. La découpe : La découpe des différentes matières est réalisée par des machines numériques ce qui nous permet d’obtenir la précision souhaité. Le montage : Dans l’atelier de montage, nous posons les composants avec des « pick & place » à reconnaissance optique. Ces machines nous permettent de

placer de manière très précise des composants dont les dimensions sont inférieures au millimètre. Toutes nos pièces sont contrôlées visuellement et électriquement touche par touche. Nos produits :  Toutes ces techniques nous permettent de répondre à 3 grandes familles de produits demandées par nos clients : • Des étiquettes de type logo pour habiller des machines ou informer l’utilisateur. • Des faces avant, pièces passives utilisées dans beaucoup de domaine. Du bouton de poste de pilotage d’avion à la commande de balnéo en passant par l’habillage de machines industrielles. • Des claviers dans lesquels nous intégrons des capteurs de lumière, des membranes gore tex, des rétroéclairages à faible épaisseur… sans pour autant sacrifier le design, critère de plus en plus important aux yeux de nos clients. Aujourd’hui, nous souhaitons renforcer notre position d’acteur incontournable de l’interface technique. Les exigences de nos clients nous poussent chaque jour à innover et définir de nouveaux standards qui seront redéployés sur d’autres applications. Ce sont cette créativité

et cette expérience qui font la force et la notoriété de SN Séritech. Fort de 26 ans d’expérience dans la fabrication d’interfaces hommesmachines, faces et claviers souples, les objectifs de SN Séritech sont de : Vous écouter pour mieux comprendre vos besoins en matière d’interfaces et de services afin de mettre en place les méthodes les plus efficientes entre nous. Vous conseiller sur des solutions techniques existantes ou développables pour vous permettre d’industrialiser les produits optimisés et adaptés aux besoins de vos clients. Vous accompagner de la phase d’étude à la série en passant par les prototypes, la réalisation de faces et claviers de qualité dans des délais raisonnables pour vous permettre d’honorer les besoins de vos clients. La confiance et la fidélité que nous accordent les plus grands industriels vous démontrent le savoir-faire de SN Séritech, et nous permettent de répondre à l’ensemble des demandes d’entreprises de toutes tailles et domaines d’activité.

Contact : SN SERITECH Bruno TRANCHARD +33(0)0 97 49 44 80 b.tranchard@snseritech.fr www.snseritech.com 48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


HCT Co, Ltd est une société de tests et certification découlant d’une scission d’entreprise en 2000 de Hyundai Electronics, deuxième fabricant de puces mémoires au monde. Très rapidement, cette entreprise coréenne s’est développée en Chine et aux EtatsUnis. Comptant 200 collaborateurs pour un CA de 244 Milliards de wons en 2015 (19,2 Me), HTC réalise des essais pour vérifier la conformité de produits en CEM, radio et sécurité pour la Corée du Sud. Le Groupe Emitech compte un peu plus de 300 salariés et devrait réaliser un CA consolidé supérieur à 29,3 Me en 2016. Un de ses principaux marchés est l’accompagnement de ses clients à l’occasion d’exigences réglementaires applicables à la mise sur le marché des équipements, notamment des exigences de sécurité des utilisateurs, de compatibilité électromagnétique et

ISIT

BU « Production & Test » : des solutions compétitives tout au long du cycle de développement des équipements électroniques Depuis 25 ans, la Société ISIT, située à Toulouse, assure le suivi de ses clients dans tous les projets de développement embarqué sur microcontrôleurs au travers de la distribution des outils associés à ce domaine, du support et de la formation complémentaire. Aujourd’hui, ISIT est structurée en 4 départements : Réseaux Industriels et Automatismes, Temps réel embarqué, Assurance Qualité Logiciel et Production & Test. Désormais adossée au groupe industriel français ICE, ISIT entame une nouvelle phase de croissance. C’est dans ce contexte qu’ISIT a créé en 2016 une nouvelle « business unit » Production & Test, dédiée à la conception et fabrication électronique.

de spécifications radiofréquences. A ce titre, HCT est déjà l’interlocuteur d’Emitech pour ses activités d’accompagnement à l’international dans le cadre du marché Coréen. Ces échanges entre HCT et Emitech ont permis aux deux entreprises de se découvrir des valeurs partagées sur l’accompagnement de leurs clients à l’extérieur de leur frontière. En signant ce Memorandum of Understanding, les deux sociétés adhèrent à un protocole d’entente, souvent associé par les anglo-saxons à la notion de gentlemen’s agreement. Concrètement, il s’agit de faciliter l’accès à leurs clients respectifs à la mise sur le marché de leurs produits en Europe et en Asie en leur faisant bénéficier de leur expérience respective sur le cadre légal applicable, les exigences réglementaires à vérifier et, bien évidemment, sur les procédures associées. En finalisant un protocole renforçant leurs liens, HCT et Emitech sécurisent l’accès aux marchés visés par leurs clients.

Contact : EMITECH Jean-Marc ROGI +33(0)4 67 87 11 02 jm.rogi@emitech.fr www.emitech.fr

Pour cette nouvelle unité, ISIT propose déjà 3 lignes de produits et solutions : • Une gamme complète de programmateurs de composants comprenant les programmateurs in situ de production de la société SMH. • Les systèmes de test Boundary Scan de la société XJTAG • Le logiciel Optymo de gestion de composants et de nomenclatures de la société Inlynk Software ISIT dispose d’une équipe technique structurée, lui permettant d’accompagner ses clients depuis l’audit du besoin jusqu’au déploiement de la solution, en passant par des prestations de support et de formation. Nous restons à votre disposition pour toute information technique et / ou commerciale.

17

Emitech et le laboratoire d’essai Coréen HCT signent un MoU (Memorandum of Understanding)

20

EMITECH

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : ISIT Christian BESSOUDOUX +33(0)5 61 30 69 09 cbessoudoux@isit.fr www.isit.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 49


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES HIROSE SERIE DF 58

Connecteurs carte-à-fils faible encombrement (low profil) au pas de 1,2 mm, pour l’alimentation électrique Hirose présente la série de connecteurs carte-à-fils DF58, faible encombrement, bas-profil, pour les applications miniatures soumises à des contraintes d’encombrement.

Bien que ses dimensions soient compactes, aucun compromis n’a été fait au niveau des performances. La série DF58 peut supporter une forte intensité de 3A (version 2 contacts et câbles AWG 28) pouvant ainsi convenir aux applications de puissance.

• Tension nominale : 100V AC/DC  • Nombre de manoeuvres : 10

Cette gamme est compatible avec un large éventail d’applications telles que les objects connectés, les robots, les drones, les dispositifs médicaux, les équipements en point de vente, les caméras digitales et de nombreux autres petits dispositifs portatifs.

La gamme de connecteurs se compose d’embases avec contacts à sertir côté fil et d’embases à braser côté carte disposés sur une seule rangée. Une fois accouplé, la hauteur du connecteur est minimale et de seulement 1,00 mm pour une profondeur de 4,97 mm afin de réduire l’encombrement nécessaire sur la carte.

Caractéristiques principales : 

• Nombre de positions : 2, 3, 4, 6 • Pas: 1,2 mm • Courant nominal : 3A (version avec 2

points de contacts et câble AWG 28)

• Taille du câble : AWG 28 - 30

et matériels de Pickering ; l’outil de Test de Système de commutation, eBIRST qui fournit un moyen facile et rapide de trouver les pannes de relais sur les modules ; et Switch Path Manager pour un routage de signaux simplifié dans des systèmes de commutation complexes.

PICKERING INTERFACES

Étend sa Gamme De Multiplexeurs Haute Densité PXI en 2 Ampères Pickering Interfaces, fournisseur leader en commutation de signaux et de simulation pour le test électronique et la vérification, étend sa gamme de Multiplexeurs PXI Haute Densité en 2 Ampères. Cette nouvelle gamme de Multiplexeurs PXI, Haute Densité 2 Ampères (famille 40-614), est disponible en 20 configurations différentes et a été conçue pour le routage de signaux dans des bancs de Test Automatique (ATE) et systèmes d’acquisition. La gamme utilise des relais électromécaniques de haute qualité permettant à chaque canal de commuter un courant jusqu’à 2 Ampères et une tension jusqu’à 200VDC/140VAC. “Ces multiplexeurs offrent une configuration fixe à bas prix par rapport aux solutions versatiles, les rendant plus simples à programmer et améliorant également l’isolation entre banques,” selon Shaun Fuller, Directeur des Produits de Commutation chez Pickering.

Contact : HIROSE info@hiroseeurope.eu www.hirose.com/eu

Pickering Interfaces supporte tous ses produits manufacturés sur le long terme et propose une garantie de trois ans. Pour toute information au sujet de la commutation ou simulation de signaux ou aspects commerciaux, veuillez visiter www.pickeringtest.com Ces multiplexeurs PXI peuvent être utilisés comme multiplexeurs conventionnels avec action “BreakBefore-Make” quand un nouveau canal est sélectionné. En outre, de multiples canaux peuvent être sélectionnés simultanément sur les versions 2, 4, 8, 16 et 32 pôles. De larges multiplexeurs peuvent être assemblés en chainant les signaux communs de plusieurs modules PXI. La gamme de produit est aussi supportée par plusieurs outils logiciels

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

Contact : PICKERING INTERFACES Michael CRESPIN +33 (0)9 72 58 77 00 michael.crespin@pickeringtest.com www.pickeringtest.com


WURTH ELEKTRONIK eiSos

Des échantillons de ces nouvelles selfs sont d’ores et déjà disponibles sur simple demande. Les produits de la nouvelle série sont disponibles en stock chez Würth Elektronik eiSos et peuvent être livrés très rapidement.

Les noyaux toroïdaux utilisés peuvent être en MnZN (Manganèse Zinc) ou en matériau nanocristallin. Il est ainsi possible d’atteindre des pertes d’insertion très importantes sur une large gamme de fréquences. Tous les matériaux d’isolation utilisés sont

ACTILITY

choisi 7layers pour certifier la conformité des produits au réseau IoT LPWA  Actility, intervenant français sur le marché des réseaux radio longue portée et basse consommation (LPWAN), a sélectionné 7layers, la société internationale leader des essais et de certification pour les produits électroniques sans fil, afin de mettre en place l’essai d’interopérabilité qui mène au statut « ThingPark Connected » d’Actility pour s’assurer de la conformité des objets qui feront appel au réseau LPWA d’Actility. 7layers a mis en œuvre les plans d’essai ThingPark Connected pour l’Europe, et le service sera bientôt disponible via le ThingPark Market.

Le programme « ThingPark Connected » d’Actility a été conçu pour aider les fournisseurs d’appareils et d’applications à lancer leurs produits et applications LPWA sur le marché. Le programme offre l’accès non seulement à une plateforme de réseau, qui a déjà été sélectionné à l’international pour plus de la moitié des lancements de

20

17

Le leader européen dans la fabrication de composants électroniques et électromécaniques, présente avec la WE-TPB HV une self de mode commun triphasée pour des utilisations haute tension. La nouvelle série permet une tension nominale de 760 VAC, ce qui est 70 % supérieur aux produits équivalents sur le marché. Cela est possible grâce à un design innovant breveté avec un nouveau type de boîtier en plastique, son séparateur et sa base perforée.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

certifiés UL94-V0. Afin d’augmenter la tenue mécanique, la self peut être fixée avec une vis sur le circuit imprimé. Les domaines d’utilisation typiques sont les convertisseurs de fréquences et les stations de recharge de haute puissance.

Contact : WURTH ELEKTRONIK Dominique VERARDO +33(0)6 88 23 96 08 dominique.verardo@we-online.com www.we-online.com

réseau LPWA de grande échelle, mais aussi à un programme d’assistance technique par des développeurs, l’accès aux outils et à une communauté accessible en ligne.

et une barrière à surmonter, et ils savent que le programme augmentera considérablement la portée et le profil de leur produit », souligne Boris Lacroix SVP Produits chez Actility.

Une fois que les partenaires ont conçu leur appareil, ils peuvent suivre le programme d’optimisation du produit, hébergé par 7layers, et qui fournit le test d’homologation et les recommandations pouvant permettre au produit d’être commercialisé et de se voir octroyer la marque ThingPark Connected. Revêtu de cette marque, le produit pourra être présenté sur la plateforme e-commerce ThingPark Market afin d’accélérer les ventes et de marketing à grande échelle, de cibler une clientèle internationale connectée au réseau alimenté par ThingPark.

« Nous serons capables d’offrir aux distributeurs d’appareils IoT un service complet, comme la délivrance de la Certification LoRaWAN ou l’optimisation de la performance de l’antenne radio, le tout couplé au test ThingPark Connected. Cela leur permettra de s’assurer que leur produit est optimisé pour le déploiement en réseau réel dès le premier jour », a expliqué Thomas Jaeger, directeur du service Développement et innovation de l’entreprise, 7layers.

« Nous sommes ravis d’établir cette collaboration avec 7layers, l’une des sociétés leader d’essai des produits électronique sans fil. C’est la preuve de la puissance du programme Connecting with ThingPark, et la demande qui venait de nos partenaires distributeurs d’appareils, seulement quelques mois après le lancement du programme. Nos partenaires reconnaissent que devenir ThingPark Connected représente un programme d’amélioration de produit

Contact : ACTILITY Anne VANGEMERT anne.vangemert@actility.com www.actility.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 51


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES

GOEPEL electronic présente, avec PILOT Supervisor, un nouveau module logiciel pour la vérification centralisée des résultats provenant de différents systèmes d´inspection et lignes de production. L´opérateur peut évaluer, sur une station de classification déportée, les résultats d´inspection des lignes de production différentes. La station de travail habituellement utilisée sur chacune des lignes de production peut ainsi être supprimée. Un point fort du logiciel est l´intégration des systèmes d´inspection (AOI, AXI, SPI) d´autres fabricants, incluant l´affichage des défauts et l´évaluation statistique. En outre, la responsabilité de multiples

PILOT Supervisor est un nouveau module du logiciel de gestion des données PILOT Connect et est intégré dans la gestion centrale de toutes les données, informations et résultats générés ou requis dans le processus d´inspection. 17

La vérification centralisée des résultats de différents systèmes d´inspection.

opérateurs sur plusieurs systèmes ou lignes de production peut être gérée d´une manière très flexible.

Les données CAD, les données d´utilisateur, les données master du système et les résultats d´inspection sont sauvegardés et administrés de manière homogène dans un système de base de données. Cela peut être réalisé par MySQL, MS-SQL ou Oracle. En plus, PILOT Connect permet une connexion MES au regard de l´Industrie 4.0. Selon le système utilisé, différentes options de communication seront disponibles avec PILOT Connect.

20

GOEPEL ELECTRONIC

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Katharina PETERS +49(0) 3641 6896 717 sales@goepel.com www.goepel.com

MJB

Visseuses Electriques : un nouvel acteur maintenant disponible en France. La société MJB est heureuse d’annoncer la commercialisation des visseuses électriques et accessoires associés KILEWS en France. Avec plus de 30 ans d’expérience, ce n’est pas moins de 10.000 visseuses électriques que KILEWS fabrique actuellement chaque mois dans son usine de Taiwan. La société KILEWS est certifiée ISO 9001 et les différents produits sont conformes CE et RoHS. Forte d’une croissance constante, le succès de KILEWS repose avant tout sur la qualité de ses produits et dans son innovation. Les visseuses électriques KILEWS sont ergonomiques et légères ; de qualité industrielle, elles sont économiques à l’investissement ainsi qu’à l’utilisation. Avec leur moteur brushless, elles offrent une précision et une répétabilité du couple comprise entre 3 et 5%. La technologie moteur brushless permet aussi une utilisation en salle blanche.

Enfin, les visseuses électriques à moteurs brushless sont sans maintenance et d’une longue durée de vie par rapport à la technologie moteurs à charbon. Une large gamme de couple de serrage est à votre disposition : de 0,008 Nm à 250 Nm. Mais KILEWS propose aussi une gamme de visseuses électriques dédiées à l’industrie électronique et celles-ci sont conforme ESD. Notons que KILEWS présente en exclusivité la plus petite visseuse électrique au monde : également compatible ESD, et ne pesant que 170 gr, la visseuse SKD-B100 est aujourd’hui disponible en France.

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

Contact : MJB Magali HERBUEL +33(0)6 07 70 23 68 mherbuel@mjb.fr www.mjb.fr


FIMOR ELECTRONICS EMETTEURS LED HI-TECH

FIMOR Electronics, spécialisé dans la distribution de grandes marques de composants électroniques, représente la gamme industrielle d’émetteurs LED de l’américain LED ENGIN. Les produits LED ENGIN se différencient par un design breveté alliant densité et haute puissance. Ils sont compacts et robustes, à puce simple ou multiple, pourvus d’une grande flexibilité de réglage des puissances, des couleurs et des optiques. Les émetteurs LED ENGIN fournissent un éclairage « percutant » permettant de réduire la largeur des faisceaux lumineux avec un contrôle individuel et précis de la couleur. Les longueurs d’ondes ciblées, de 365nm, 385nm, 395 ou 405nm, des UV aux infra-gouges, assurent des performances énergétiques maximum. Le format à puces multiples permet de combiner 2 longueurs d’onde ou plus.

Le choix de la technologie LED permet de repenser le design en diminuant l’empreinte écologique pour de nombreuses applications : éclairage de bâtiment, de loisirs et de spectacles, éclairage horticole, éclairage spécifique (industriel, médical, dentaire), le séchage UV, et LED ENGIN est un partenaire incontournable par la qualité et les hautes spécificités de ses composants. Une large gamme d’émetteurs LED ENGIN sont revendus en France par FIMOR Electronics.

Contact : FIMOR ELECTRONICS Delphine LEJARD +33(0)2 43 40 66 07 bicel@fimor.fr www.fimor-electronics.com

LEMO

ANGLISSIMO LEMO lance un nouveau connecteur à fiche coudée nommé Anglissimo. Ce modèle en instance de dépôt de brevet permet aux intégrateurs systèmes et aux fabricants d’orienter le connecteur dans l’une des huit positions possibles pendant son installation. La solution est idéale dans les projets où de nombreux câbles doivent être positionnés avec précision afin d’éviter tout enchevêtrement. Ce nouveau modèle de connecteur tire son nom du superlatif italien «-issimo», comme dans «bellissimo». Le produit est disponible en trois tailles : 0B, 1B et 2B. Il dispose de 2 à 32 contacts électriques. Les connecteurs push-pull haute qualité de LEMO sont utilisés dans de nombreux environnements d’application difficile, notamment le secteur médical, les

commandes industrielles, les systèmes d’essai et de mesure, l’audiovisuel et les télécommunications. LEMO conçoit des connecteurs de précision depuis 70 ans. Proposant plus de 75 000 combinaisons de produits, un chiffre qui ne cesse d’augmenter avec les modèles créés sur mesure, LEMO et ses sociétés affiliées REDEL, NORTHWIRE et COELVER comptent actuellement plus de 100 000 clients dans plus de 80 pays.

Contact : LEMO France Sarl Nadège FERRARI +33(0)1 60 94 60 94 info-fr@lemo.com www.lemo.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 53


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES Enfin, les erreurs de prise et de reconnaissance sont éliminées, et les pertes liées aux arrêts de machine sont réduites grâce à l’intégration des fonctionnalités courantes des deux machines haut de gamme, la Z:TA-R YSM40R et la Z:LEX YSM20, avec leur e-Vision qui crée et suit automatiquement les données des composants, Smart Recognition qui crée facilement les données de composants à partir de formes complexes, et le système de prise MACS qui corrige automatiquement la position de prise des composants.

YAMAHA MOTOR

lance la YSM10 : une machine de report modulaire, compacte et haute cadence Yamaha Motor Europe IM annonce aujourd’hui le lancement de la YSM10, sa nouvelle machine de report de composants CMS et la plus rapide de sa catégorie, avec une vitesse de 46 000 composants/heure. Ce nouveau modèle dans la gamme associe un faible encombrement et une cadence élevée, tout en acceptant une grande diversité de composants. Aux côtés de la Z:TA-R YSM40R modulaire haute vitesse haut de gamme et de la Z:LEX YSM20 modulaire haute efficacité polyvalente de classe moyenne-supérieure, cette nouvelle machine permet à la série YSM de composer de nombreuses lignes compatibles avec des formats de production et des calibrages des plus divers. La YSM a été mise au point en suivant le concept des trois « Un ». Elle réunit en effet 1) une vitesse de report inégalée dans sa catégorie, 2) une solution à une tête, sans nécessité de remplacement, et 3) l’intégration des trois modèles de type YS12 dans une seule et même plate-forme. Dans sa quête du concept idéal, à savoir une solution à une seule tête capable de manipuler des plus petits aux plus grands composants, la plus

rapide au monde dans sa catégorie et sans remplacement de la tête, ce nouveau modèle haut de gamme utilise les toutes dernières technologies existantes, avec une tête universelle haute vitesse similaire à celle de la Z:LEX YSM20 ainsi qu’un servosystème nouvelle génération. En outre, les caractéristiques techniques des trois modèles actuels de la série YS12 ont été intégrées dans une seule et même plate-forme, qui associe la flexibilité et la mobilité de la YS12 modulaire, compacte et haute cadence, la version en partie simplifiée de la YS12P compacte, économique et modulaire et enfin la polyvalence de la YS12F compacte et modulaire.

Yamaha Motor présentera la nouvelle YSM10 à l’occasion du salon SMT Hybrid Packaging 2017, organisé du 16 au 18 mai 2017 au Centre des expositions de Nuremberg, en Allemagne.

Contact : YAMAHA MOTOR EUROPE N.V. Oumayma GRAD +49(0)2131 2013538 oumayma.grad@yamaha-motor.de www.yamaha-motor.de

LE REPERTOIRE OFFICIEL DES ENTREPRISES DE SOUS-TRAITANCE ELECTRONIQUE EN FRANCE Si vous cherchez une entreprise de sous-traitance électronique, avec le Répertoire Officiel des Entreprises de Sous-traitance Electronique, vous trouverez le partenaire idéal. Contact : +33 (0)2 98 55 04 56 - info@snese.com 54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


SIMPLES EFFICACES ROBUSTES FIABLES ECONOMIQUES Les visseuses électriques KILEWS sont MAINTENANT DISPONIBLES en France. 01 64 62 68 00 ou infoMJB@mjb.fr

HDI Flyer bilan destockage_10x21cm 22/09/2016 16:21 Page 1

Bilan dernière campagne de déstockage Mai-Juin 2016 21 lots rachetés 202 000 € dépensés 1150 références reprises

Prochaine campagne : Novembre-Décembre 2016 Budget 200 000 €

Des excédents de stocks de composants électroniques ? Actif, passif, connectique, électromécanique, envoyez-nous votre liste pour une proposition de rachat rapide :

sales@hdi-electronics.com

HDI Electronics SAS 48 rue Claude Balbastre, Bât. Camargue, Entrée n°4 34070 Montpellier - France Tél : +33 (0) 499 532 005

www.hdi-electronics.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 55


OFFRES D’EMPLOIS D’EMPLOI Job Tronic’S - Offres d’emploi

Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html TECH POWER ELECTRONICS RECRUTE UN INGENIEUR ELECTRONIQUE BUREAU ETUDES SENIOR (H/F) annonce 2017JOBOFFRE02004 AQUITAINE ELECTRONIQUE RECHERCHE UN DESSINATEUR ELECTRONIQUE CAO/ DAO (H/F) annonce 2017JOBOFFRE02003 CART’ELEC (12 - Saint Affrique) RECRUTE UN CONTROLEUR SOUS BINOCULAIRE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE02002 SDEP RECRUTE UN CADRE TECHNICO COMMERCIAL (H/F) REGION RHONEALPES / EST annonce 2017JOBOFFRE02001 LA CITE DE L’OBJET CONNECTE ANGERS RECRUTE UN INGENIEUR METHODES PROCESS ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE01005 COTELEC RECRUTE UN(E) TECHNICO COMMERCIAL (Dpt Connectique) annonce 2017JOBOFFRE01004 ACEA RECHERCHE UN CONDUCTEUR DE

LIGNE CMS (H/F) annonce 2017JOBOFFRE01003 NEPTÜNES - START UP IOT - B2C & BtoB RECRUTE SON DIRECTEUR TECHNIQUE CTO (H/F) annonce 2017JOBOFFRE01001

SYSTECH (28) RECRUTE UN OPERATEUR (H/F) SUR MACHINE CMS annonce 2016JOBOFFRE10001 HDI ELECTRONICS RECHERCHE UN COMMERCIAL CONFIRME FRANCE (H/F) annonce 2016JOBOFFRE09012

EDGEFLEX (34) RECHERCHE UN CONDUCTEUR DE LIGNE SIPLACE H/F annonce 2017JOBOFFRE01002

FENWICK RECHERCHE UN TECHNICIEN SAV ITINERANT (H/F) annonce 2016JOBOFFRE09011

ERSA RECRUTE UN TECHNICIEN MACHINES DE SERIGRAPHIE CONFIRME (H/F) annonce 2017JOBOFFRE01001

RESPONSABLE BUSINESS DEVELOPMENT M2M(H/F) - éolane FDO annonce 2016JOBOFFRE09010

USINE IO RECRUTE UN INGENIEUR ELECTRONIQUE ET SYSTEMES EMBARQUES (H/F) annonce 2016JOBOFFRE12002 ALLIANSYS (14) RECHERCHE UN RESPONSABLE QUALITE (H/F) annonce 2016JOBOFFRE12001 ALLIANSYS (14) RECHERCHE UN COMMERCIAL GRANDS COMPTES (H/F) EN CDI annonce 2016JOBOFFRE11001

ASSISTANT DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL M2M (H/F) - éolane FDO annonce 2016JOBOFFRE09009 RESPONSABLE COMPTE CLIENT (H/F), SECTEUR FERROVIAIRE – éolane FDO annonce 2016JOBOFFRE09008 EOLANE RECRUTE UN CHEF DE PROJET BI (H/F) annonce 2016JOBOFFRE09007

Investronic’S

Transmission et cession d’entreprise, offre de partenariat, diversification d’activités OPPORTUNITE D’ACQUISITION annonce snzinvest201612002 Site industriel opérationnel doté des compétences humaines et des moyens techniques adaptés à la production, à l’assemblage électronique et à la pièce mécanique.

Contexte de la cession : Le groupe internationnal propriétaire actuel du site opérant dans l’industrie électronique (fabrication et services avant et après-vente) souhaite se séparer de cette unité de production. Ce site génère aujourd’hui un chiffre

d’affaires de 12 000 K€ pour un effectif de 58 personnes.

RECHERCHE ENTREPRISE DE FABRICATION ELECTRONIQUE - J’ETUDIE VOTRE PROPOSITION

tentes des actionnaires en m’appuyant sur les équipes en place. Si cette opportunité de rapprochement vous intéresse, je suis à votre entière disposition pour vous communiquer plus d’informations. je vous garantis naturellement la plus grande confidentialité sur les contacts qui pourraient être initiés et sur les informations échangées à cette occasion. Profil de l’entreprise recherchée Taille : de 1,5 à 5 M d’euros de Chiffre d’af-

faires, Localisation : Ile-de-France, Rhone-Alpes, PACA, Bretagne. Activité : Conception, fabrication d’électronique et services associés, avec ou sans produits en propre. Situation financière : saine, avec un résultat positif. Contacter le SNESE qui fera suivre en indiquant annonce invest201612001

Ingénieur et entrepreneur, je possède une solide expérience de direction opérationnelle, de développement des affaires acquise auprès de Groupes industriels Français et étranger. Epaulé par des partenaires financiers, je suis prêt à envisager une possibilité de reprise totale ou progressive, selon les at-

56 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91


LE SALON DES TECHNOLOGIES POUR LES INNOVATIONS DE DEMAIN ÉLECTRONIQUE / EMBARQUÉ / IOT / MESURE / VISION / OPTIQUE / BIG DATA

6 1 15 S 2 0 1 7 &

MAR

urg trasbo S e d itions expos s e d Parc

DONNEZ VIE À VOS PROJETS AÉRONAUTIQUE | MILITAIRE | AGROALIMENTAIRE | AGRICOLE | AUTOMOBILE | TRANSPORT SMART CITIES | SMART BUILDING | MÉDICAL | INDUSTRIE 4.0 | RECHERCHE ACADÉMIQUE

w w w. e n o v a - e v e n t . c o m Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91 - 57


OFFRES D’EMPLOIS GÖPEL ELECTRONIC CHERCHE UN DISTRIBUTEUR POUR LA FRANCE (H/F) Pour la distribution, la vente et le service des systèmes innovants d´inspection automatique AOI/AXI/SPI la société allemande

GÖPEL electronic cherche un distributeur en France. Vous êtes intéressés ? Nous attendons votre mail ou appel avec impatience !

Contact : Mme Katharina Peters k.peters@goepel.com +49 3641 6896 717

FABRICANT DE CARTES ET SYSTEMES ELECTRONIQUES A VENDRE CAUSE RETRAITE Proche de la métropole départementale Loire en Auvergne-Rhône-Alpes et de l’autoroute (5mn), l’entreprise industrialise et fabrique des cartes et systèmes électroniques sur cahier des charges. La conception est assurée en partenariat avec un bureau d’études indépendant.

En complément de son activité principale de sous-traitance de fabrication électronique, l’entreprise est propriétaire d’un brevet international portant sur un produit propre, commercialisé avec succès par ses soins. Installée dans un bâtiment de 1 000 m² (propriété d’une SCI familiale également en vente), l’entreprise emploie 15 personnes, réalise un chiffre d’affaires de deux millions d’euros et affiche un résultat net en pro-

gression régulière. L’expertise de l’entreprise est reconnue. Elle dispose de compétences et de moyens de production adaptés aux tendances actuelles de la fabrication électronique. Le propriétaire unique, souhaitant prendre sa retraite, vend son entreprise. Contactez la revue au +33 (0)2 98 55 04 56 et donner le numéro de l’annonce snzinvest201609001

PME D’INDUSTRIALISATION, ASSEMBLAGE DE SYSTEMES ELECTRONIQUES TECHNOLOGIQUES RECHERCHE...

cartes et systèmes électroniques technologiques recherche des partenaires industriels, commerciaux et financiers pour renforcer son développement.

PME implantée dans l’Ouest, positionnée sur les marchés de l’industrialisation et l’assemblage de

L’entreprise est présente sur des réalisations à forte valeur ajoutée avec des certifications et

qualifications dans les secteurs d’avenir durable. La valorisation de ses compétences est adossée à programme d’investissements raisonnés. Contactez la revue au +33 (0)2 98 55 04 56 et donner le numéro de l’annonce snzinvest201607001

INVESTISSEUR, DIPLOME EN ELECTRONIQUE, EXPERIENCE D’INDUSTRIEL ET DE LA DIRECTION DE TPE ET PME, ETUDIE VOTRE PROPOSITION DE CESSION

Activité : industrialisation et fabrication élecronique professionnelle Situation financière : saine, avec un résultat nul ou négatif Je dispose d’un apport personnel significatif et je souhaite une position majoritaire.

Profil de l’entreprise Localisation : Nord du Rhône

recherchée

contact : Thierry ROLLAND t.rolland716@laposte.net 274, chemin du Belvédère 69480 ANSE Tél. : 06 16 18 18 18

Bibliothèque

Vous devez alors présenter un business plan pour convaincre votre banquier, mais aussi vos investisseurs et vos futurs partenaires. Métier, objectifs, analyse marketing, optimisation des ressources de l’entreprise et de son organisation, statut juridique... et au final, votre plan financier. Votre business plan deviendra votre guide dans la conduite de votre future entreprise.

Vous découvrirez comment rédiger votre business plan, lequel doit être clair, concis et facile à comprendre pour convaincre chaque destinataire en fonction de ses attentes. Enfin, l’auteur vous oriente pour Patrick DUSSOSSOY améliorer votre style d’écriture, parce que la forme est aussi importante que le fond. Construire et rédiger N’oubliez pas : le premierSON destinataire de BUSINESS PLAN votre business plan, c’estV vous-même !

En vente dans toutes les librairies Existe aussi en version eBook Patrick DUSSOSSOY

Vous avez le projet de créer une start-up, de racheter une petite ou moyenne entreprise ou d’en reprendre la direction.

près de l’ADIE, la principale association de microcrédit en France Editions GERESO PRIX : 20 € ISBN : 978-2-35953-426-3 203 pages Format 15,5 x 21 cm

connaître l’ensemble des fonctions de l’entreprise pour être performant, l’auteur vous accompagne dans la construction de votre stratégie en illustrant la théorie avec des exemples pratiques.

CONSTRUIRE ET RÉDIGER SON BUSINESS PLAN

CONSTRUIRE ET RÉDIGER SON BUSINESS PLAN POUR LES DIRIGEANTS DE PME, TPE ET STARTUP

ous avez le projet de créer une start-up, de racheter une petite ou moyenne entreprise ou d’en reprendre la direction.

Vous devez alors présenter un business plan pour convaincre votre banquier, mais aussi vos investisseurs et vos futurs partenaires.

L’auteur : Patrick DUSSOSSOY a créé sa propre société sans avoir le premier euro. Il a ensuite racheté une petite entreprise en difficulté et en a développé trois autres. Il dirige aujourd’hui une société de services, et conseille des créateurs d’entreprise au-

Métier, objectifs, analyse marketing, optimisation des ressources de l’entreprise et de son organisation, statut juridique… et au final, votre plan financier. Votre business plan deviendra votre guide dans la conduite de votre future entreprise. Convaincu de la nécessité de s’appuyer sur un modèle économique efficace et de connaître l’ensemble des fonctions de l’entreprise pour être performant, l’auteur vous accompagne dans la construction de votre stratégie en illustrant la théorie avec des exemples pratiques. Vous découvrirez comment rédiger votre business plan, lequel doit être clair, concis et facile à comprendre pour convaincre chaque destinataire en fonction de ses attentes. Enfin, l’auteur vous oriente pour améliorer votre style d’écriture, parce que la forme est aussi importante que le fond.

Patrick DUSSOSSOY

Construire et rédiger SON BUSINESS PLAN

58 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2017 - n° 91

20 €

GERESO ÉDITION

Existe aussi en version eBook

Patrick DUSSOSSOY a créé sa propre société sans avoir le premier euro, qui est devenue leader mondial 5 ans plus tard. Il a ensuite racheté une petite entreprise en difficulté et en créé ou développé trois autres. Il conseille aujourd’hui des créateurs d’entreprise et des dirigeants de PME.

ISBN : 978-2-35953-426-9

N’oubliez pas : le premier destinataire de votre business plan, c’est vous-même !

Convaincu de la nécessité de s’appuyer sur un modèle économique efficace et de

POUR LES DIRIGEANTS DE PME, TPE ET START-UP

LE N° 91 DES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE  

REVUE DESTINEE AUX PROFESSIONNELS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE