Page 1

6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

de l’industrie électronique & numérique mars 2015 2016 septembre > N°83 > N°89

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

DOSSIERS > FORMATION Le e-learning

EXPERTISE ET CONSEIL A2J Technology, l’expertise à la portée des TPE et des PME

NUMERIQUE

Transformation numérique des entreprises : le rôle des APIs


ABchimie vous propose des solutions de protection vertes et innovantes Vernis de tropicalisation AVR80 BA

Leader du marché grâce à ses performances d’isolation électrique et sa simplicité d’utilisation. Le vernis AVR80 BA est non toxique et permet son utilisation tout en respectant l’environnement de travail des opérateurs. L’AVR80 BA est un vernis souple et transparent conçu pour la protection des circuits imprimés soumis à des environnements difficiles. Ce vernis contient un traceur fluorescent, est réparable et peut être facilement retiré avec le solvant SND. Excellente adhérence dans des conditions climatiques sévères Utilisation de -65°C à + 150°C Vernis thermo-soudable Excellentes propriétés diélectriques Répond aux normes NF EN 61086 et UL94 V0

Technologie UV et LED

Ces solutions permettent un séchage immédiat (pas d’étape de séchage) sans émission de COV ABchimie526UV : Le vernis ABchimie526UV est un vernis de tropicalisation transparent monocomposant, conçu pour la protection des circuits imprimés soumis à des environnements difficiles. La technologie dual cure (UV/humidité) permet la réticulation dans des zones d’ombre. Dépose en machine de dépose sélective, au trempé, pinceau, tampographie et vaporisation Viscosité basse (55/140cSt à 25°C) pour limiter les épaisseurs sur PCB à environ 80 microns Séchage instantané par radiation UV Existe également en version LED : Polymérisation à 395nm

ABchimie développe également des : Vernis souples UV (ou LED) pour protection de vos films souples. Très bonne adhérence sur films plastiques, protection contre les ambiances humides et agressives. Résines transparentes UV (ou LED) : polymérisation sur plusieurs mm, pour étanchéité, protection de connecteurs … Tous les vernis et résines ABchimie sont conformes aux reglementations REACH et ROHS. ABchimie, c’est aussi des solutions de nettoyage : Defluxage – PCB Nettoyage des composants Nettoyage des écrans Dévernissage local ou total

ABchimie

2 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

1230, route de la porte – 38630 CORBELIN (France) +33 (0)4.74.83.12.19 – contact@abchimie.com www.abchimie.com


Exposez sur le

Village des Electrotechnologies Une solution clé en main pour valoriser votre savoir-faire avec un budget maîtrisé. Le Village Electronique devient le Village des Electrotechnologies Les industries électrotechnologiques constituent aujourd’hui le vecteur principal des progrès économiques et sociétaux. Elles transforment en profondeur l’ensemble du tissu industriel parce qu’elles sont omniprésentes dans la quasi-totalité des innovations, de la fabrication additive à la robotique collaborative, en passant par les objets et machines intelligents et communicants, la maîtrise de l’énergie et l’envol du numérique. Les électrotechnologies, qui rassemblent les industries électroniques, électriques, et numériques se doivent donc d’être présentes au MIDEST. Et, parce que l’électronique est au cœur de toutes les innovations du secteur électrique (porté par l’écosystème des bâtiments et les infrastructures énergétiques), et du secteur numérique (porté par l’envolée de la sécurité et de la confiance numérique), le Village électronique se devait d’accueillir les électrotechnologies. Le MIDEST, est un espace privilégié de rencontres multisectorielles. Le Village des Electrotechnologies sera une vitrine exceptionnelle pour faire découvrir vos compétences, vos réalisations, la pertinence de vos investissements. De par la diversité et la qualité de son visitorat, le MIDEST vous offrira une excellente opportunité de développement et de diversification. Le MIDEST est aussi une opportunité de voir se développer des clusters industriels associant concepteurs et fabricants d’électrotechnologies aux mécaniciens, fondeurs et plasturgistes, eux aussi porteurs d’innovations. Michel de Nonancourt – Villelec (67) et Alliansys (14) Président du SNESE Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique

Vous avez dit électrotechnologies ? Les électrotechnologies résultent du croisement des industries électroniques électriques et numériques. Les technologies de l’énergie, les capteurs, les puces, les composants actifs, passifs ou d’interconnexion, parfaitement maîtrisés par les concepteurs et fabricants de cartes et systèmes électroniques, sont désormais couramment associés à des systèmes de communication ainsi qu’à un pilotage ou une gestion logicielle. Cet ensemble que nous désignons ici sous le terme « électrotechnologies » insuffle de l’intelligence, rend les objets communicants et permet une gestion plus efficace des systèmes, des applications et des réseaux.

Rejoignez le Village des Electrotechnologies et bénéficiez…

d’une excellente visibilité auprès des visiteurs, d’une participation simplifiée par un stand individuel clé en main, d’un emplacement privilégié au cœur du secteur « Electronique / Electricité » d’actions de promotion spécifiques, d’une participation valorisée grâce à un regroupement dynamique des sociétés.

Exemples de tarifs pour un stand de 9 m² « tout compris » sur le Village des Electrotechnologies :

Inscription + Promotion + Surface aménagée : Tarif adhérent Snese et syndicats partenaires : 4 335,00 € H.T. Tarif REED/MIDEST : • Jusqu’au 15/07/2016* : 4 785,00 € HT • Après le 15/07/2016* : 4 920,00 € HT

Visuel non contractuel.

Contact : Franck RANNOU Responsable commerciale info@snese.com / +33 (0)2 98 55 04 56 www.snese.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 3


En route pour la Smart #1 SMT Factory

Ne confiez pas vos résultats de production au hasard CAPABILITES PRODUCTION AUTOMATISATION

Des machines DEK et SIPLACE de classe mondiale Pour des capabilités de production et de process très poussées Peu d’interventions, Aides en ligne, Coûts réduits Outillages et software sophistiqués pour maximiser les performances globales

INTEGRATION PROCESS

Sophistication des process, design et contrôles Systèmes experts intelligents et lignes de production autocorrectrices

LOGISTIQUE MATIERES

Systèmes automatisés de gestion des composants Jamais de rupture de stock grâce à l’intégration du système d’approvisionnement

ASM – LA clé de votre Smart #1 SMT Factory Pour toute information contacter: Thierry Charlot – ASM Assembly Systems SAS – France – Tél. : 06.29.96.67.17

4 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

36

6

Informations SNESE

10 ACSIEL Informations 12 DOSSIERS

45

46

• Le e-learning

• Formation aux métiers de l’électronique :

l’AFPA reprend le flambeau

• A2J Technology, l’expertise à la portée

des TPE et des PME

• Transformation numérique des entreprises :

le rôle des APIs

• Pour conquérir les nouveaux marchés les

robots CMS doivent élargir leur champ

d’action : l’exemple de YAMAHA

34

Fabricants d’électronique

42 Informations commerciales 44 Nouveautés technologiques 52 Offres d’emploi et d’investissement

RÉDACTION Richard Crétier REPORTER : Dominique Lemière RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : septembre 2016 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTO Photos de couverture : BRADY FotoliaNasakid 12 STPElectronics YAMAHA

37

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 5


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO

Une loi pour décomplexifier le choc de simplification ! Le troisième chantier du pacte de responsabilité, c’est la simplification. Il s’agit de réduire le nombre de normes. J’avais annoncé un choc de simplification : il est là… C’est un élément clé pour instaurer la confiance. C’est en ces termes que le président de la République avait annoncé, en 2013, le choc de simplification.

Richard CRETIER Délégué Général du SNESE

vu le nombre des exceptions, des exceptions aux exceptions, le nouveau dispositif est beaucoup plus compliqué qu’avant ! C’est l’art et la manière de l’administration de complexifier à outrance un nouveau principe pour le rendre inapplicable

Et la loi adoptée par le Parlement le 12 novembre 2013, pour instaurer la confiance, enterrait une règle ancienne, gravée dans le marbre de la fonction publique, selon laquelle le silence gardé par l’Administration valait décision de rejet tacite de la demande d’autorisation qui lui était adressée. Ainsi donc, le SAVA - pour SilenceAdministratifVautAcceptation inversait cette règle. Mais il ne fallait pas pour autant que ce choc de simplification soit trop rude, voire trop traumatisant pour l’Administration. Ce nouveau principe n’était rendu applicable qu’à compter du 12 novembre 2014, soit un an après l’adoption de la loi, et le législateur avait prévu un certain nombre de cas pour lesquels le silence gardé par l’administration pendant deux mois pourrait encore valoir décision de rejet. Et pour ne pas être en reste, les administrations centrales ont rédigé pas moins de 41 décrets (JO du 1er novembre 2014), qui ont été signés par tous les ministres, pour fixer de nouvelles exceptions ! Elles sont aujourd’hui des centaines… des milliers qu’un guide de plus de 100 pages de tableaux, intitulé « Liste des procédures pour lesquelles le silence gardé par l’administration vaut accord » énumère dans la jungle de textes codifiés et non codifiés l’objet de la demande, les autorités compétentes en charge de (ne pas) prendre la décision, les délais (anciens et nouveaux) … Résultat : vu le nombre des exceptions, des exceptions aux exceptions, le nou-

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

veau dispositif est beaucoup plus compliqué qu’avant ! C’est l’art et la manière de l’administration de complexifier à outrance un nouveau principe pour le rendre inapplicable. Un avocat spécialisé a mis en évidence que sur plus de 3 600 procédures nécessitant une demande d’autorisation, seulement 1 200 d’entre elles se voient appliquer le nouveau principe SAVA et dans 730 cas seulement le délai de deux mois voulu par le législateur a été maintenu. Le choc de simplification s’est transformé en choc de complexification. Et comme toujours Kafka n’est jamais bien loin; le 10 mai 2016, une proposition de loi (n°3730) relative à l’effectivité et l’efficacité du principe du silence de l’administration vaut accord a été déposé à la Présidence de l’Assemblée Nationale. Les auteurs de cette proposition veulent adapter la loi de 2013 pour la rendre réellement applicable. Et si tout simplement, plutôt qu’une nouvelle loi et de nouveaux décrets d’application que ne manqueront pas de prendre les administrations centrales pour la vider de sa substance, il n’était pas décidé d’abroger les 41 décrets du 23 octobre 2014 ?


QU’Y A-T-IL A L’INTERIEUR ? HumiSeal est le seul fournisseur dédié à la conception et la fabrication de vernis de tropicalisation (confomal coatings) protection électronique permettant d’offrir les solutions appropriées dans toutes les chimies possibles. il y a toujours un vernis adapté à chaque application dans notre large gamme, avec des qualifications et certifications UL, MIL, IEC …. Quelle que soit votre industrie, nous aurons non seulement le vernis capable de répondre à votre besoin mais en plus nous vous apporterons notre connaissance et maitrise du process pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre production. Depuis les résines synthétiques à haute tenue en température jusqu’au vernis 100% solides à polymérisation UV, il y a toujours un vernis HumiSeal qui convient.

C’est pourquoi toutes les pistes mènent à

HUMISEAL EUROPE SARL

4-6 avenue Eiffel - 78420 Carrières-sur-Seine - France t: +33 (0)1 30 09 86 86 • f: +33 (0)1 30 09 86 87 e: humiseal.sarl@chasecorp.com


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE AU SNESE !

Retrouvez la présentation détaillée des entreprises adhérentes du SNESE sur www.snese.com

Les fabricants d’électronique



TRIODE + 38530 CHAPAREILLAN CONTACT SNESE :  Jérémie GALLOIS Tél. : +33 (0)4 76 45 57 64 j.gallois@web-triode.com www.triode-electronic.fr

SUPPRESSION DES DROITS DE DOUANE SUR CERTAINS EQUIPEMENTS DE PRODUCTION

l’expansion du commerce des produits des technologies de l’information. L’accord élargit la gamme des produits visés dans un accord de 1996 pour tenir compte des progrès technologiques. Sont inclus notam-

ment des semiconducteurs de nouvelle génération, des machines d’assemblage de cartes, des fours, des équipements de fabrication des circuits imprimés, des écrans tactiles, etc. Au total 201 produits

supplémentaires pour lesquels les droits de douane seront supprimés d’ici juillet 2019. Lire la suite et accéder à la liste des equipements : note d’information du SNESE #99 Juin 2016

GUIDE RELATIF AU BON USAGE DE LA NORMALISATION DANS LA REGLEMENTATION

(SQUALPI), avec la contribution des membres du groupe interministériel des normes, ce Guide est destiné à aider les administrations dans la rédaction des textes réglementaires, dès lors qu’il y est fait référence aux normes.

treprises utilisatrices des nombreuses normes qui balisent leur gestion au quotidien, et qui s’imposent dans la conception ou la fabrication des produits de leurs clients. On y apprend ainsi que 200 normes environ, d’origine exclusivement française sont

d’application obligatoire. On y apprend aussi, bien que dépourvues de valeur contraignante, les normes homologuées AFNOR sont susceptibles de recours devant les tribunaux administratifs. Lire la suite et télécharger le guide : note d’information du SNESE #100 Juin 2016

pement et de diversification. Pour l’édition 2016 du Midest, le SNESE propose différents stands à partir de 9m², à un tarif en baisse par rapport a 2015 et très compétitif comparé au tarif MIDEST. Ainsi pour un stand de 9 m², tout compris sur le Village des Electrotechnologies, le tarif adhérent SNESE et syndicats FIEEC est de 4 335 e H.T. Le tarif MIDEST pour les exposants individuels est de 4 920 e H.T. depuis le 15/07/2016.

traversant. Le PCB et les composants sont fournis. La carte fonctionnelle doit-être brasée selon l’IPC-610F classe 3 dans un temps limité de 60 minutes. Les trois premiers sont récompensés. Le premier gagne un voyage à San Diégo pour participer à la finale mondiale. Ce concours est très prisé des visiteurs lors de salons comme Productronica à Munich, SMT/ HYBRID à Nuremberg, APEX aux USA, en Chine, en Suéde, Corée, Indonésie, Japon,

Pour la première fois en France, le Village des Electrotechnologies accueillera un concours de brasage manuel, organisé par l’IPC, en partenariat avec IFTEC. Chaque participant au concours (inscription gratuite) dispose d’un plan de travail entièrement équipé pour réaliser le brasage manuel d’une carte double face mixte CMS et

Malaisie, Singapour, Taiwan Thaïlande, et Vietnam. Lors du dernier salon SMT de Nuremberg, une technicienne française de Thales Microelectronics à Etrelles (35), madame Eliane Chesnais a été classée 1ère ex aequo avec madame Ekaterina Stahlmann de Grundig Business System sur 43 compétiteurs. Informations et inscriptions au SNESE et à l’IFTEC

Le 17 juin 2016, le Conseil de l’Union européenne a conclu un accord international sur

Rédigé par la direction générale des entreprises (DGE)/ Sous-direction de la normalisation, de réglementation des produits et de la métrologie

MIDEST 2016

Vous souhaitez développer vos activités à l’export ? Savez-vous que plus de 5 000 visiteurs (15%) du Midest 2015 représentaient 68 pays ? Savez-vous que les dépenses de communication, dont la participation à des salons sont éligibles au Crédit d’impôt prospection commerciale (le CIPC) ? Le SNESE vous propose l’audit gratuit et confidentiel de votre stratégie commerciale, réalisé par F-INICIATIVAS, expert du financement de l’innovation et du développement d’entreprise et membre du Club des Partenaires du SNESE. Le Village Electronique devient le Village des Electrotechnologies * Les industries électrotechnologiques constituent aujourd’hui le vecteur principal des progrès économiques et sociétaux. Elles transforment en profondeur l’ensemble du tissu

Il intéressera donc aussi les enindustriel parce qu’elles sont omniprésentes dans la quasitotalité des innovations, de la fabrication additive à la robotique collaborative, en passant par les objets et machines intelligents et communicants, la maîtrise de l’énergie et l’envol du numérique. Les électrotechnologies, qui rassemblent les industries électroniques, électriques et numériques se doivent donc d’être présentes au MIDEST. Et, parce que l’électronique est au coeur de toutes les innovations du secteur électrique (porté par l’écosystème des bâtiments et les infrastructures énergétiques), et du secteur numérique (porté par l’envolée de la sécurité et de la confiance numérique), le Village électronique se devait d’accueillir les électrotechnologies. Le Village des Electrotechnologies sera une vitrine exceptionnelle pour faire découvrir vos compétences, vos réalisations et la pertinence de vos investissements. De par la diversité et la qualité de son visitorat, le MIDEST vous offrira une excellente opportunité de dévelop-

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


VOICI COMMENT BRASER AUJOURD’HUI Découvrez la prochaine Génération Weller

Pour plus d’information regardez la vidéo maintenant.

Génération Weller WT ● Facile à utiliser, conviviale ● Meilleur rapport prix/performance du marché ● Polyvalence maximale – compatibilité avec les fers existants Weller ● Gamme complète d’accessoires

www.weller-tools.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 9


INFORMATIONS > SNESE L’USINE ELECTRONIQUE DU FUTUR

L’usine électronique du futur : effet de mode ou révolution ? Si globalement les industriels sont depuis longtemps focalisés sur la performance et l’optimisation, nous sommes en face de l’arrivée d’un vrai changement qui va bien au-delà de la logique d’amélioration. Les nouvelles technologies progressent rapidement et vont imposer la prise en compte de nouveaux enjeux avec : - la simulation de l’outil industriel : le produit, les machines, les opérateurs, les manutentions, les flux logistiques, - la remontée des informations en temps réel (Iot, big data), - les nouveaux modes de fabrication comme l’impression 3D, - l’aide à l’opérateur dans l’exécution et le contrôle (e-learning, réalité augmentée, contrôle visuel, cobot), - l’interconnexion machine-outilsproduit-système d’information. Les experts appellent ce phénomène le Technology Push. Le changement viendra également de la prise en compte par les entreprises de nouveaux enjeux métiers que l’on appelle Business Pull. Il s’agit de : - reconfigurer un atelier en fonction du produit fabriqué le plus rapidement possible avec le minimum d’erreur, - pouvoir personnaliser des produits selon le besoin du client, même sur de la moyenne ou de la grande série, - fabriquer sur demande, - minimiser l’impact de nouvelles modifications en production, - avoir un système global capable de se piloter et de s’ajuster en cas de problème. Repenser l’usine de demain implique un encouragement et un appui aux entreprises pour leur permettre une augmentation globale de leur performance. Le SNESE a donc lancé un programme pour l’Usine Electronique du Futur, qui a pour mission d’accompagner ceux de ses adhérents qui souhaitent s’engager sur cette voie, en mettant à leur disposition différentes propositions d’accompagnement. Deux axes stratégiques ont été

retenus, dont la mise en œuvre des actions sera accompagnée par des intervenants référencés par le SNESE. Ces intervenants maîtrisent les enjeux de la filière électronique et des métiers dans lesquels votre entreprise opère. Leur expertise couvre les domaines de la compétitivité industrielle : formation, outils de production, organisation, robotique et intégration informatique, compétences, finances, etc. A ce jour les experts suivants ont été auditionnés par le SNESE et seront vos référents pour accompagner vos projets Usine du Futur dans leurs domaines de compétences y compris au niveau régional : A2J TECHNOLOGY : audit des procédés de fabrication électronique, aide au choix des équipements, amélioration de la performance globale EFFICIENCE : expertise de l’optimisation des coûts de développement, de production et des structures. LATEM : accompagnement des entreprises et des hommes aux changements de pratiques individuelles et organisationnelles, expertise de la gestion des emplois et des compétences. Créateur de l’atelierdu-futur, écosystème flexible de développement des compétences par l’utilisation du elearning. SERMA TECHNOLOGIES : expert de la pérennité et de la sûreté de fonctionnement des produits électroniques. SUADEO ASSOCIES : expert du management de projets de développement de produits électroniques et mécatroniques. Le premier axe stratégique pour l’Usine Electronique du Futur porte sur la mise en valeur des compétences technologiques des entreprises de fabrication électronique. En 2006, le SNESE a créé le label RoHS, qui permet aux entreprises de mettre en valeur leur maîtrise du process de fabrication sans plomb. Audelà de la RoHS, le SNESE souhaite rendre visibles les compétences nécessaires aux entreprises pour gagner le challenge du Business Pull.

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Le second axe consiste à mettre en œuvre des outils spécifiques à l’amélioration de la compétitivité. C’est le volet Technology Push de l’usine électronique du Futur du SNESE : a. la maîtrise des coûts par la diffusion d’e-FICIO, application conçue par le SNESE et maintenant disponible.

ainsi être affecté à des tâches à plus forte valeur ajoutée. Il s’agira aussi de montrer aux entreprises qu’elles peuvent, avec la formation ad’hoc (qui accompagnera l’utilisation in situ du démonstrateur SNESE) développer elles-mêmes leur solution sur-mesure de robotique collaborative.

b. le développement de l’usage des solutions robotiques exogènes et endogènes. Un outil de veille sur l’évolution des machines de pose permettra aux entreprises d’avoir une première vision des innovations à venir dans ce domaine.

c. le développement de l’usage des échanges numérisés via TICIO. Aujourd’hui, TICIO 1 permet aux entreprises de pouvoir échanger, via un protocole universel, à moindre coût et en mode ultra sécurisé, avec ses clients et fournisseurs, sans avoir recours aux solutions EDI.

Pour permettre aux entreprises de découvrir les opportunités offertes par la robotique collaborative en matière de fabrication électronique, le SNESE a lancer le chantier de mise au point d’un démonstrateur.

d. TICIO 2, en cours de mise au point, permettra la consultation en ligne des fournisseurs pour la réalisation rapide de devis.

Pour sensibiliser le plus grand nombre d’adhérents, deux tâches, qui répondent à des problématiques récurrentes de fabrication électronique ont été retenues. L’une concerne la manipulation des cartes et l’autre le travail sur les cartes électroniques. Dans les deux cas, il s’agira d’abord de démontrer qu’un robot collaboratif peut avantageusement remplacer un opérateur manuel qui pourra

e. le développement de l’usage du e-Learning. Le projet SNESE vise à créer une plateforme qui permettra aux entreprises, dans le cadre de la GPEC, d’évaluer le niveau de compétence des collaborateurs de l’entreprise afin de faciliter le choix de la formation adaptée. La plateforme permettra également un accès direct à des formations se prêtant à la démonstration, comme le traitement des ESD.


VOTRE FOURNISSEUR POUR LA PRODUCTION DE CARTES ELECTRONIQUES

CRM SYNERGIES, FABRICANT D’ALLIAGES POUR L’ELECTRONIQUE ET DISTRIBUTEUR DE CONSOMMABLES ET D’EQUIPEMENTS.

Connaître la structure des coûts est le préalable indispensable à une politique volontariste de restauration de la marge de l’entreprise. Pour permettre aux entreprises de conception et fabrication de cartes électroniques de mieux maîtriser leurs coûts, directs et indirects, le SNESE a créé e-FICIO. Cette application a été conçue et créée par des sous-traitants pour des sous-traitants, avec comme principes conducteurs la simplicité d’utilisation, la sécurité des données et des résultats, l’efficacité et l’économie. e-FIC I est maintenant disponible ! Michel de Nonancourt Président du SNESE

3 BONNES RAISONS DE CHOISIR E-FICIO + d’efficacité :

25 au 28 octobre 2016 Pavillon 5 C 02 AUTOMOBILE MEDICAL FERROVIAIRE AERONAUTIQUE ENERGIE SOUS-TRAITANCE

Sérigraphie MPM Fours et Vagues ELECTROVERT Lavage ACCEL Dispensing CAMALOT

Inspection Rayons X

• e-FICIO a été conçu par les adhérents du SNESE pour les entreprises de sous-traitance électronique • e-FICIO vous permet de calculer rapidement des taux horaires de référence (ex : CMS, câblage manuel, test, vernissage) • vous simulez vos investissements, votre masse salariale, etc. • e-FICIO vous permet de visualiser instantanément les postes d’amélioration • Avec e-FICIO , vous fixez des objectifs réalistes à votre plan de développement • e-FICIO fixe les limites de la négociation commerciale avec vos clients et vos fournisseurs

+ de sécurité : • vous seul avez accès à vos données et aux résultats • vous modélisez votre structure de prix en toute confidentialité + de simplicité d’utilisation :

Vagues sélectives et vernissage

Fabricant d’alliages étain et produits de soudure pour l’électronique:

Alliages ROHS: FujiSN100CRM SAC305 SAC+0307 Alliage Etain plomb: SN63/PB37 CONTACT: Vincent LAFON vlafon@crmsynergies.com TEL: 06 20 75 33 52 C/ José Antonio, s/n Pol. Ind. UAI Naves 3-4 45183-Las Ventas de Retamosa.-Toledo (ESPAÑA) Tel.: 0034 91817 34 74 Fax: 0034 91 817 34 66

www.crmsynergies.com

• vous signez le contrat d’utilisation, vous recevez un code d’accès à votre e-FICIO personnel • vous participez à la journée de formation obligatoire • vous saisissez les données issues de votre compte de résultat et votre DADS-U • d’un simple clic, e-FICIO vous permet de visualisez les conséquences de la modification d’un poste de coût, direct ou indirect • vous faites appel à l’assistance téléphonique si besoin,

Les conditions d’utilisation Droit d’utilisation annuel : 2 000 € H.T. Les adhérents du SNESE bénéficient d’un tarif préférentiel de 500 € H.T. Journée de formation inter entreprise : 750 € H.T. Assistance téléphonique gratuite

Contactez-nous ! e-ficio@snese.com Tél. : 02 98 55 04 56 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 11


LES PAGES Le groupe MIL-AEROSPACE d’ACSIEL se mobilise pour le marché des méga-constellations ACSIEL est le syndicat professionnel, membre de la FIEEC, qui représente la filière électronique en France, avec plus de 150 adhérents, un chiffre d’affaires de ses adhérents de plus de 6 milliards d’euros et plus de 100.000 emplois directs et induits en France.

Le groupe MIL-AEROSPACE d’ACSIEL regroupe plus particulièrement les fournisseurs de composants pour applications militaires, aéronautiques et spatiales. Parmi ses membres, figurent de nombreux leaders européens et mondiaux dans leur secteur comme STMicroelectronics, ATMEL, e2V, 3D+, Systronic, Radiall, Esterline-Souriau, ou RAKON. Cette filière regroupe la plupart des composants que l’on trouve dans les systèmes électroniques tels que semi-conducteurs, condensateurs, connecteurs, circuits imprimés, capteurs, oscillateurs, sous-systèmes… Cette filière organisée au sein du groupe MIL-AEROSPACE est particulièrement active dans le domaine spatial : ainsi, la quasi-totalité des satellites et lanceurs européens lancés depuis plus de 20 ans sont équipés de composants issus de cette filière : par exemple, ses composants sont très présents sur la sonde européenne Rosetta qui a quitté la Terre en 2004 pour un voyage long de 10 ans, ainsi que dans le véhicule Philae qui a exploré en 2015 la comète Churyumov-Gerasimenko. Le marché des satellites est en train de connaitre actuellement une évo-

lution majeure liée à la nature et au nombre de satellites, notamment de télécommunications, à fabriquer dans les prochaines années. En effet, jusqu’à présent, les satellites de télécommunication et d’observation étaient essentiellement de grosses plateformes, produites en seulement quelques unités par an, qui requièrent un niveau de fiabilité exceptionnel afin de garantir une qualité de service irréprochable. Pour arriver à ce niveau de fiabilité, les composants du spatial subissent des tests de qualifications très « haut de gamme » comme des contrôles et tests très importants dans toutes les phases de leur production, ce qui génère un coût de production élevé. La croissance des télécommunications avait déjà provoqué ces dernières années l’apparition d’ensembles plus importants de satellites sous forme de constellations. Par exemple, le programme Iridium de téléphonie par satellite dont Thales Alenia Space est le maitre d’œuvre depuis 2012 utilise un ensemble de 80 satellites. Avec l’augmentation de la quantité d’informations échangée par Internet, cette tendance s’accélère : par exemple le projet américain One Web emporté en 2015 par Airbus Defense & Space comporte 900 petits satellites qui requièrent un coût de fabrication unitaire beaucoup plus faible à périmètre équivalent que celui des grosses plateformes. Pour ce nouveau type de constellations (dites méga-constellations par opposition aux satellites ou constellations ‘’classiques’’), l’enjeu principal est la baisse des coûts de production

12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

tout en gardant un niveau de fiabilité important. Le processus complet de conception, de qualification et de réalisation doit être repensé et les fabricants de composants doivent être associés à cette réflexion. Leur savoirfaire en spatial est un élément clé de la réussite de ce nouveau défi, car la réduction du coût de revient du satellite proviendra en bonne partie de la réduction du coût de revient de ses composants. Le groupe MIL-AEROSPACE d’ACSIEL s’est donc mobilisé pour participer de manière proactive à cette évolution : depuis décembre 2015, plusieurs réunions de travail avec le CNES et l’ESA et entre membres, ont permis d’identifier les enjeux et de tracer des pistes permettant aux fournisseurs de composants de contribuer de manière efficace à l’avènement de ces méga-constellations. Le défi à relever est avant tout un défi industriel puisqu’il s’agira pour cette filière d’être en mesure de concevoir puis de fabriquer très rapidement des centaines de composants de qualité spatiale, de manière compétitive et avec un niveau de fiabilité répondant aux exigences du marché, et cela dans des unités de production dédiées en général à des volumes plus faibles donc avec des coûts de structure importants. Il est donc primordial que la filière française de composants pour le spatial s’organise pour gérer au mieux la transition vers ce marché naissant des méga-constellations, créant ainsi de nouveaux emplois tout en élargissant son offre dans un marché dynamique en pleine évolution. Caroline Bedran Philippe Pernot Alain Rougier


Indice du Collège Equipements et Services Indice France

Indice Collège Equipements et Services juin 2016 Commentaire du Président PierreJean Albrieux Bel indice de confiance, beaux indices machines, consommables qui

Moyenne mobile

compensent la faible performance du mois de mai et qui confirme, pour l’indice comsommables, l’activité soutenue de la production électronique en France. Beau temps, donc tout ce qu’il faut pour terminer les vacances

sereinement.

JRE Toulouse - 11 octobre au Centre des Congrès Pierre Baudis Venez visiter la zone d’exposition, assister aux tables-rondes & ateliers techniques Inscription & Programme : www.acsiel.fr =>JRE Toulouse

Organisée par


DOSSIER > FORMATION

Le e-learning Par Dominique SEGURA, société LATEM www.atelier-du-futur.fr/e-learning Les acteurs de la formation professionnelle opèrent une mutation importante sous l’action combinée de l’évolution des politiques publiques, des mutations économiques, des usages sociaux et des technologies. L’ensemble des forces agissantes invitent en effet à reconstruire les accompagnements de développement des compétences. Nous ne verrons pas dans ce court exposé l’ensemble des facteurs de cette évolution. En prenant appui sur les définitions du e-learning, nous nous focaliserons dans ce premier article sur les typologies de modalités d’apprentissages en e-learning aujourd’hui présentes sur le marché. Ceci nous amènera dans deux prochains numéros à présenter premièrement les acteurs du e-learning et les tarifs pratiqués, deuxièmement à procéder à la synthèse actuelle des valeurs ajoutées respectives des différents dispositifs sur le marché et à esquisser les contours possibles d’une stratégie de filière. Définition Le LABSET, qui est le laboratoire de soutien aux synergies éducation –technologie de l’université de Liège définit le e-learning comme « l’apprentissage en ligne centré sur le développement de compétences par l’apprenant et structuré par les interactions avec le tuteur et les pairs ».

Le laboratoire souligne ici l’aspect social de l’apprentissage en e-learning plutôt que son aspect technique, avec la mise en avant de l’aspect collectif et un recentrage sur l’apprenant lui-même et sa capacité à prendre appui sur le e-learning pour y parvenir. Le laboratoire comme bon nombre d’acteur de e-learning prend aujourd’hui à son compte la célèbre conclusion de Philippe Carré, chercheur en ingénierie de formation et spécialiste de l’autoformation : « on apprend toujours seul mais jamais sans les autres ». La définition de l’apprentissage en ligne (e-learning) que propose l’Union Européenne tout en mettant en avant la solution technique, élargit aussi à la partie sociale en y ajoutant un objectif de performance qualitative :« l’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance ». Sur la plateforme EPALE (Plateforme électronique pour l’éducation et la formation des adultes en Europe), la définition est encore plus courte et plus ouverte : le e-learning est l’apprentissage soutenu par les technologies de l’information et des communications (TIC). La troisième définition invite

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

On apprend toujours seul mais jamais sans les autres... à ne pas trop séparer et opposer les dispositifs numériques et des dispositifs « réels » en présentiel, ceux-ci pouvant être très largement soutenus par les technologies de l’information et des communications (le soutien pouvant par ailleurs être réduit cf les formations dites powerpoint). Je prendrais un exemple à méditer pour l’électronique et sur un sujet récurrent qui est celui de la formation au brasage. Y-a-t-il tant de différence à apprendre d’un formateur en l’observant 1) en présentiel à braser avec un dispositif binoculaire avec vidéo intégrée pour que les participants puissent voir sans être gênés ou 2) à distance en direct en classe virtuelle 3) avec la vidéo commentée d’un geste réalisé à l’avance 4) avec une vidéo en différé commentée sur un espace web ? Si l’activité de formation consiste en une méthode démonstrative du bon geste à réaliser, ces dispositifs qui sont tous «e-learning» apparaitront néanmoins toutes plus efficaces en terme de démonstration pour les stagiaires qu’une démonstration in vivo grâce au potentiel de visibilité de la vidéo.

Outre cet aspect de soutien de la technologie numérique, les deux premières définitions soulignent l’aspect organisationnel et social. Mais peu d’intervenants pointent encore les caractéristiques du «social» à construire, sauf en «interne» pour des clients visés qui seront plutôt de grandes structures. Mais quid des PME ? L’échange dynamique et le développement des compétences par l’échange d’expérience ne se concrétisent que dans des communautés homogènes de métiers et de services. Mais les communautés homogènes de métiers s’inscrivent concrètement dans des champs concurrentiels. Echanger avec des pairs pour développer ses compétences, c’est donc échanger avec ses concurrents. Comment alors dépasser le contexte de compétition ? On reviendra dessus dans le dernier numéro de ce triptyque mais il parait en tout cas déraisonnable, si l’échange est essentiel à la dynamique des compétences de laisser à des organismes de formation le soin d’organiser pour soi ces échanges au risque de transférer à ses concurrents une partie de ses avantages compétitifs.

Des modalités de e-learning différentes Les acteurs de la formation professionnelle ont donné


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

aux définitions proposées ci-dessus des visages différents en fonction de leurs objectifs pédagogiques mais aussi institutionnels, de leurs habitudes et de leurs propres capacités numériques. Il est tout d’abord utile de distinguer les formations de e-learning en fonction de l’activité sociale déployée durant cette formation. Par soucis de simplification, nous pouvons distinguer les modèles où : • les apprenants sont autonomes et isolés socialement, encadrés par un dispositif numérique plus ou moins accompagnant.

• les apprenants sont autonomes mais accompagnés socialement par des pairs avec lesquels ils interagissent. Ils apprennent seuls avec les autres, encadrés encore une fois par un dispositif numérique plus ou moins encadrant.

Il est par ailleurs utile de distinguer les formations e-learning en fonction de la variable espace-temps. En France, le e-learning est considéré comme une spécialisation de la formation à distance avec des acteurs historiques (le CNED par exemple) fonctionnant par voie postale donc avec un décalage de temps (formation asynchrone) et une organisation de la formation liée. Néanmoins les technologies du web permettent une organisation à distance en même temps, de façon synchrone, ce qui permet à certains de vendre du présentiel (temporel) à distance (spatiale). C’est le cas pour une classe virtuelle, du tchat, ou des quizz en temps réel. Enfin, le développement des technologies virtuelles et de la réalité augmentée nous ouvrent des champs d’exploration en rompant les limites entre réel et virtuel et les espaces temps. Nous pouvons donc distinguer : • Les dispositifs synchrones

D’autres distinctions sont possibles mais orientées producteurs et pas utilisateurs (rapid-learning par exemple) ou non spécifiquement numérique (les serious games et les modalités innovantes d’apprentissage pour favoriser l’engagement des apprenants). Outre la partie orientée économique (ouverte/non ouverte) que nous intègrerons dans le volet coût (prochain numéro), nous nous contenterons d’ajouter une famille, primordiale et qui est liée au rapport et à la complémentarité possible avec le présentiel. Nous pouvons en effet distinguer dans les pratiques actuelles :  • Les formations en présentiel enrichies 

• Les formations élargies

• Les classes inversées • Les dispositifs asynchrones

• Les formations continuelles en situation de travail

• les apprenants sont tutorés. Ils sont tout au long de leurs apprentissages guidés par un tuteur. • Les dispositifs futurs de réalité augmentée

Les formations en présentiel enrichies par rapport au numérique intègrent maintenant des dispositifs numé-

riques. C’est que le numérique n’a pas comme seul avantage pédagogique de réduire la distance. L’objectif est de développer la performance en matière d’individualisation des formations avec des contenus, en réalisant des quizz avec des retours individualisés. Elles peuvent aussi avoir comme objectif de développer les interactions avec le groupe pour le dynamiser et de conserver des traces d’apprentissages utiles. Les formations élargies permettent de préparer la formation en amont par des questionnaires de positionnement et d’engagement et un suivi après coup qui permet de constituer des activités complémentaires qui viennent renforcer l’activité en présentiel y compris des activités favorisant l’utilisation des connaissances acquises. Les classes inversées permettent de centrer les formations en présentiel qui deviennent des ateliers sur les cas concrets, les remédiations, les retours d’expérience et les projets. Les connaissances générales sont découvertes en e-learning avant la session et en tenant compte des acquis de l’apprentissage espacé (quelques notions par jours avec des rappels plutôt qu’un ensemble de notions acquises de façon massée et presque immédiatement oubliées). Enfin la formation continuelle en situation de travail qui est une formation ancrée dans le quotidien et intégrée dans l’organisation. Les ressources de formation sont à disposition en ligne continuellement pour être mieux intégrées aux situations de travail. Evidemment la grande révolution c’est le couple situation de travail – apprenant qui est au centre du dispositif. Cette modalité

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 15


DOSSIER > FORMATION posée comme formation du futur dans le programme usine du futur impose de conduire en cohérence les dispositifs de formation avec les dispositifs organisationnels. Enseignement intermédiaire Pour les entreprises industrielles, ce panorama incomplet des modalités de e-learning n’a de sens que dans l’optique de les aider à favoriser l’émergence d’une politique formation adaptée aux enjeux individuels et collectifs de performance. L’enjeu individuel, c’est celui d’une amélioration de ses compétences pour le salarié, certifiées mais aussi réelles, en action et très certainement dans son entreprise. Pour l’entreprise, en tant que communauté de destin construisant son devenir par le développement de ses capacités, c’est celui de la construction de pratiques renouvelées concertées qui passe certes par de l’individuel mais pas seulement : c’est ensemble dans l’échange mais surtout dans l’action que les compétences se développent. Le dispositif global à mettre en place doit donc être bâti en fonction de ces objectifs d’apprentissage, des profils d’apprenants, que le dispositif soit d’ailleurs e-learning ou non. Tout de même, l’avantage clé du numérique sur le présentiel est dans sa capacité à permettre la mixité du dispositif. Toutes les modalités présentées peuvent être combinées pour atteindre des objectifs de performance adéquats : formation en autonomie, tutorée, socialisée, formation syn-

chrone et asynchrone, virtuelle, en enrichissement du présentiel ou en élargissement, en classe inversée ou en situation de travail.

l’adresse : http://www.atelier-du-futur.fr/e-learning

Toutes ces modalités peuvent être choisies en fonction des connaissances à diffuser, des objectifs pédagogiques et des profils d’apprenants, en les mixant pour utiliser au mieux les facteurs de développement des compétences, faciliter le cycle d’apprentissage expérientiel. Il ne faut donc voir dans ces modalités protéiformes qu’une grande promesse accessible de pratiques de développement des compétences renouvelées, hybrides, plus performantes. Grâce à la richesse que le numérique offre en soutien au présentiel, il ne s’agit plus ici de résoudre un dilemme à la manière de l’âne de buridan*, (e-learning ou présentiel... e-learning ou présentiel... e-learning ou présentiel)...mais bien de construire les découpages adéquats et les rendre compatibles en oeuvrant sur les interfaces, à son rythme. Dans les prochains numéros nous consacrerons nos développements à présenter premièrement les acteurs du e-learning et les tarifs pratiqués, deuxièmement à procéder à la synthèse actuelle des valeurs ajoutées respectives des différents dispositifs sur le marché et à esquisser les contours possibles d’une stratégie de filière optimisée. Retrouvez l’article ainsi que des ressources supplémentaires et des questionnaires en vous dirigeant vers

Expert Usine Électronique du Futur

LATEM Dominique SEGURA +33(0)6 30 04 65 68 dominique.segura@latem.fr www.latem.fr www.mesepi.fr www.atelier-du-futur.fr

* l’âne de Buridan est une fable philosophique attribuée au philosophe scolastique Buridan et mettant en scène un âne qui se laisse mourir de faim, faute d’avoir pu choisir entre un plat d’avoine et un seau d’eau.

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


Une maintenance réduite et une vitesse inégalée Système d‘Inspection à rayons X innovant en combinant AXI et AOI

Webinar gratuit en anglais Adieu aux faux défauts résultant des reflets et ombres! Inspection rapide et couverture totale à rayons X 2D/3D en ligne Octobre 13, 2016

www.goepel.com/axi-webinar Inscription en cliquant sur le lien ci-dessus Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 17


DOSSIER > FORMATION

Formation aux métiers de l’électronique : l’AFPA reprend le flambeau

Par Dominique LEMIERE, reporter

Avec le déclin et la disparition quasi générale des cursus de la filière électronique, à l’exception de ceux de l’ingénierie, c’est aujourd’hui l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) qui est susceptible d’apporter des solutions aux problèmes de recrutement que rencontrent les entreprises du secteur de l’électronique. Aujourd’hui, 7 centres AFPA délivrent les formations d’agent de montage en câblage électrique (AMCE), d’électronicien de contrôle et de maintenance (ECM), et d’électronicien de test et de développement (ETD). On peut regretter qu’aucun de ces centres AFPA ne propose aujourd’hui une filière complète. Ainsi, seuls les centres de Vénissieux (Rhône) et Toulouse (Haute Garonne) dispensent les formations de niveau III et IV : Électronicien de contrôle de Maintenance, et Électronicien de test et de développement (cf. carte) Les titres professionnels que dispense l’AFPA peuvent être mis en œuvre par n’importe quel organisme de formation agréé par l’État, comme l’Institut Suzanne Masson (Paris) destiné à un public de personnes handi-

Les centres AFPA en France

Notre dispositif est simple et il est financé. Il est lié à une promesse d’embauche, et ouvert avec un minimum de 12 personnes...

tronique de l’AFPA de Pont de Claix, dans la banlieue de Grenoble (Isère). Il mène une démarche originale de mise en place d’un nouveau type de formation ciblée, liée à un engagement d’embauche. La première de ces formations va voir le jour dès novembre 2016. capées. Ce centre compte aujourd’hui le plus grand nombre de stagiaires dans le domaine de l’électronique. Centres stratégiques nationaux : la formation en électronique au plus près des besoins des industriels et des régions Fin 2015, l’AFPA (dont le régime juridique est celui de la Loi de 1901, mais qui est sous la tutelle du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) a décidé de

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

mettre en place, au niveau national, 30 centres stratégiques nationaux. Ces CSN se veulent les fers de lance de la formation à des métiers prometteurs. Comme l’électronique bien sûr, mais aussi dans les énergies marines renouvelables, les réseaux et les textiles intelligents, les biocarburants, la robotique, l’aéronautique… Interview : Marc Fayolle Marc Fayolle est le coordonateur du projet CNS élec-

Centre AFPA de Grenoble : place à la refondation des formations en électronique Les Cahiers : Pourquoi a-ton choisi le centre de Pont de Claix comme CSN en électronique ? Marc Fayolle :


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Historiquement, l’AFPA de Pont de Claix a été un centre important de formation dans le domaine de l’électronique dans les années 80/90, qui a employé jusqu’ à 14 formateurs, à comparer à la centaine que comptait l’ensemble des AFPA de France. Mais la décrue a été énorme, au point qu’en 2001, les centres AFPA comptaient 106 formateurs en électronique, aujourd’hui il y en a plus que 8. Mais le bassin grenoblois est un gros pôle numérique, avec notamment de l’informatique, des SSII, des start up, de la fabrication (ST Micro, Soitec) et par conséquent beaucoup de petites entreprises de soustraitance électronique, et par conséquent beaucoup d’emplois à la clé. Les Cahiers : Quel est l’objectif des Centres Stratégiques Nationaux ? Marc Fayolle : Il y a 2 objectifs au CSN : Dans notre cas, réactiver les formations en électronique qui se sont arrêtées en 2008. Elles ont été stoppées pour plusieurs raisons : moins de candidats à la formation, donc tarissement des financements. Et un certain nombre de formateurs sont partis à la retraite. Leur remplacement ne s’est pas avéré facile. S’ajoutait le fait que les formations en électronique sont coûteuses - en termes de plateau technique, en ressources humaines. Et puis il régnait une ambiance générale comme quoi l’électronique c’était dépassé en France, qu’on ne fabriquerait plus rien ou presque sur le territoire national. Tous ces éléments ont concouru à ce que cet apprentissage meure de sa belle mort et rien n’a été fait pour le remplacer.

Une formation sur mesure Le deuxième objectif est de monter ces formations pour répondre au plus juste aux besoins des entreprises, dans le bassin grenoblois, mais aussi partout ailleurs en France. Plus prospectivement, les CSN vont avoir comme vocation la veille technologique auprès des différents acteurs de la filière, que ce soient les branches professionnelles, les organismes de recherche, les universités, pour être tout à la fois connus et reconnus dans le monde de l’électronique, et mettre en place des formations en fonction des évolutions des métiers. Les Cahiers : Comment avez-vous élaboré votre démarche ? Marc Fayolle : Pour débuter nous nous sommes livrés à une enquête auprès des entreprises d’électronique, fabricants, sous-traitants, en tout une soixantaine d’entreprises. Il s’est avéré qu’il y avait une réelle demande pour des personnes formées et opérationnelles. Partant de là nous avons travaillé sur plusieurs axes : les branches professionnelles, avec le SNESE et Richard Crétier notamment, avec ACSIEL, avec des universitaires, avec le CEA, avec des écoles d’ingénieurs de Grenoble INP comme l’ESISAR ou Phelma, avec l’Institut Polytechnique, et puis un institut dont nous sommes proches, l’IRT Nanoelec. Le but de notre démarche est de coller aux besoins réels des entreprises. Ainsi, BSE (71), OSE (38) et ACEA (67) nous ont remis des fiches de postes sur lesquels ils ont des difficultés à recruter. Sur cette base nous avons bâti un programme de

préparation à l’emploi. Nous commencerons par une formation courte, ciblée, en fonction des demandes des sociétés qui veulent recruter des personnes qui seront immédiatement opérationnelles. Les Cahiers : Combien de temps dureront ces formations et comment serontelles financées ? Marc Fayolle : Il est prévu qu’elles s’effectuent sur 400 heures. Elles seront financées par Pôle Emploi ou le Conseil Régional, comme les plateaux techniques. En revanche, la mise en œuvre des sessions de formation est liée à des perspectives réelles d’emploi, c’est-à-dire à un engagement des entreprises qui veulent embaucher. L’idée est que les entreprises choisissent les candidats qu’ils vont embaucher, sur des critères de ressources humaines classiques. Mais l’électronique n’étant plus enseignée par l’Education Nationale, ces candidats n’ont aucune des connaissances de base. Certains se présentent chez OSE par exemple avec un niveau BAC, mais sans aucune connaissance en électronique. Cela n’empêche pas de les embaucher, mais l’entreprise les forme à ses frais, ce qui coûte cher et pénalise leur compétitivité. Notre dispositif est simple et il est financé. Il est lié à une promesse d’embauche, et ouvert avec un minimum de 12 personnes. Les Cahiers : Le recrutement concernera toute la France ? Marc Fayolle : Oui. Nous partons de l’idée que les entreprises font leur prérecrutement localement, dans toutes les régions

de France. Le centre de Grenoble dispose de capacités d’hébergement et de restauration pour accueillir les stagiaires. C’est un avantage pour les entreprises de recruter localement, parce que la mobilité professionnelle n’est pas très bien vécue par beaucoup de gens. Il y a beaucoup d’incertitudes. Aussi, la formation dispensée dans notre centre AFPA rend le recrutement plus fiable. Les Cahiers : Grenoble deviendrait le premier centre en France pour ce type de formation ? Marc Fayolle : Tout à fait. Nous commençons modestement, mais nous ne voulons pas en rester là. Notre objectif est de mettre en place tout un cursus de formations professionnalisantes, qualifiantes qui vont donner accès à des titres du Ministère de l’Emploi. Notre ambition est de monter une filière complète, qui ira du niveau 5 ((CAP) au niveau 3 (BTS)). Et pas dans 10 ans, mais le plus vite possible. En parallèle, nous restons en veille des besoins des entreprises et pouvons ouvrir des formations plus courtes (de 50 à 200 heures), en phase avec ces besoins.

AFPA de GRENOBLE Marc FAYOLLE +33(0)6 86 33 13 36 marc.fayolle@afpa.fr www.afpa.com CENTRE JP TIMBAUD SUZANNE MASSON Bernard KOZIOR +33(0)1 48 18 22 22 bkozior@crpsmasson.org

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 19


DOSSIER > FORMATION POUR ALLER PLUS LOIN : LE PROGRAMME DE FORMATION DE L’AFPA GRENOBLE, POUR QUI ET COMMENT ? Le programme comprend 52 jours de formation en centre AFPA (364 heures) et une semaine (35 heures) en entreprise. Il s’agit d’un parcours s’adressant à des opérateurs débutants. L’objectif est de préparer les candidats à l’embauche et de développer les compétences nécessaires à une prise de poste rapide et au travail en autonomie. Les candidatures sont validées conjointement par l’entreprise, le financeur et l’organisme de formation en vue d’une embauche. La

formation consiste à donner au candidat un premier niveau de connaissances techniques du monde de l’électronique, la maîtrise des gestes professionnels de base et un comportement adapté à cet environnement professionnel. Schématiquement, la formation se compose de 2 modules techniques : • Équiper et réparer des cartes électroniques simples (circuit imprimé SF et DF/ diamètre pastille >1 mm + composants traversants)

• Équiper des cartes électroniques complexes (circuit imprimé DF avec des composants traversants et CMS à pas fin) Ainsi que des modules non techniques : • Un module d’intégration • Un module regroupant des compétences transverses • Un bilan de fin de formation Compétences acquises au cours des 2 modules : • S’approvisionner en composants électroniques et supports, les préparer en vue du

montage • Monter les composants électroniques et mécaniques sur une carte imprimée simple ou complexe • Braser les composants électroniques sur une carte imprimée simple ou complexe • Retoucher et/ou braser des composants électroniques de reprise sur une carte imprimée simple • Contrôler en fonction des normes du client la conformité d’une carte électronique imprimée.

TABLEAU DES TITRES PROFESSIONNELS

Agent de montage et de câblage en électronique Description de l’emploi : • Équiper et réparer des cartes électroniques • Câbler et interconnecter des cartes électroniques, des sous-ensembles et/ou des équipements électroniques

AMCE

MCIPE

ECM

ETD

Modalités de certification : • Dossier de synthèse de pratique professionnelle • Remplacer une quinzaine de composants (traversants et CMS sur un CI trous métallisés (DF ou MC) • Contrôler visuellement une carte électronique et renseigner la fiche de contrôle • Réaliser le montage et le câblage filaire d’un équipement électronique • Contrôler visuellement le montage et le câblage d’un équipement électronique et remplir la fiche de contrôle Monteur câbleur intégrateur en production électronique Description de l’emploi : • Fabriquer des faisceaux et cordons électriques d’un équipement • Intégrer les éléments électriques, électroniques et électrotechniques dans un équipement • Câbler et finaliser un équipement Modalités de certification : • Réalisation d’un faisceau sur un outillage référencé (gabarit, planches à clous) • Montage mécanique de sous-ensembles • Intégration d’un faisceau et interconnexion de sous-ensembles par câblage • Contrôle d’un faisceau de câblage de coffret et configuration de sous-ensembles Électronicien de contrôle et de maintenance Description de l’emploi : • Préparer un équipement électronique • Contrôler la conformité d’un équipement électronique • Assurer la maintenance d’un équipement électronique Modalités de certification : • Réaliser l’intégration d’un équipement • Contrôler électriquement le produit • Configurer, tester et paramétrer l’équipement • Renseigner la fiche de contrôle • Réaliser une opération de maintenance corrective sur un équipement électronique (diagnostic et remise en service du système) Électronicien de test et de développement Description de l’emploi : • Développer des fonctions électroniques analogiques et le circuit imprimé d’un équipement électronique • Développer les fonctions électroniques numériques d’un équipement électronique • Mettre au point un prototype d’équipement électronique • Développer un banc de test et de mesures d’un équipement Modalités de certification : • Présenter le projet réalisé en entreprise • Questionnaire sur l’ensemble des compétences.

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


Metronelec vous accompagne dans les principales étapes de votre process > MACHINES AUTOMATIQUES D’INSPECTION 3D AOI

> MACHINES D’INSPECTION 3D DE DÉPÔTS DE CRÈME À BRASER EN LIGNE

> ÉQUIPEMENTS DE DÉPOSE DE FLUIDES

> MACHINES DE SÉRIGRAPHIE

Toute notre gamme de produits consommables et d’équipements sur notre site www.metronelec.com 01 30 15 20 00 / contact@metronelec.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 21


DOSSIER > EXPERTISE ET CONSEIL

A2J Technology, l’expertise à la portée des TPE et des PME

Par Dominique LEMIERE, reporter

Pour les petites entreprises de l’électronique, la production est une course la tête dans le guidon, parfois au détriment d’une rationalisation des outils de travail ou de l’acquisition de compétences. A2J Technology met à leur disposition une expertise multi disciplinaire pour leur éviter de manquer un virage technologique ou managérial. Et de perdre de l’argent comme de la compétitivité. L’entreprise d’électronique du 21e siècle requiert de multiples compétences. JeanFrançois Brunet connait sur le bout des doigts les problématiques des petites sociétés. C’est un homme du sérail. L’électronique, JeanFrançois est «tombé dedans tout petit». Originaire d’Annecy, savoyard depuis des générations, il a des gens de montagne le caractère positif, la persévérance, le sérieux. 25 ans de carrière «à fabriquer de la carte» l’ont amené à créer son entreprise, A2J Technology, afin de faire profiter de son expertise des entreprises confrontées à des problèmes techniques ou managériaux qu’elles n’ont pas le temps ou les moyens de résoudre en interne. Pour rester compétitives, les entreprises de l’industrie électronique doivent cumuler de multiples compétences. Pour Jean-François

Brunet, depuis des années, bon nombre de TPE et PME n’y parviennent plus. «C’est devenu une mission quasi impossible». Médecin généraliste Pourquoi ce décrochage ? En cause l’accélération des rythmes de production et le manque de visibilité, la course au prix bas qui induit des marges toujours plus faibles, la multiplication des tâches dévolues aux cadres, le manque de formation approfondie des personnels. Les entreprises sont très souvent astreintes à un planning de production qui ne leur laisse pas de temps à consacrer à l’amélioration, ni à la bonne utilisation des ressources humaines. Ainsi, A2J Technology offre des services de management, de formation et de conseil, d’expertise multi compétences, de support technique aux chefs d’entreprise de l’industrie électronique, sur une mission déterminée par eux. J.F. Brunet se décrit comme «un médecin généraliste». Son rôle consiste à poser en premier lieu un diagnostic technique préalable afin d’organiser sur mesure le traitement de la défaillance. Typiquement, la demande des chefs d’entreprise est très ciblée. Ils ont à un moment besoin d’un diagnostic précis, chiffré, portant sur des critères bien

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

il y a un décalage entre la perception qu’ont les chefs d’entreprise de leurs performances réelles et celles qu’ils pourraient obtenir. Un œil extérieur perçoit avec plus d’acuité les points critiques... déterminés, comme l’utilisation d’une machine, le rendement d’une ligne. C’est une demande par rapport à une problématique connue. Les pratiques ne changent pas du jour au lendemain Par exemple, cette société confrontée à des difficultés pour exploiter de façon optimale ses équipements, mais qui est en croissance, en projets, qui ne dispose pas de temps à consacrer à l’amélioration de son mode de fonctionnement. JeanFrançois Brunet se rend une journée dans l’entreprise, pour établir un diagnostic écrit remis au chef d’entreprise, avec des propositions d’amélioration, des préconisations et un programme de formation construit sur

mesure. «Je construis ce travail d’organisation en partant de l’existant et en mettant en valeur les Hommes et leurs conditions de travail. Cela signifie que tous les acteurs doivent trouver des points de repères dans l’organisation qui va soustendre leur mission, qu’ils ne se sentent pas livrés à eux-mêmes. Il ne s’agit pas seulement de la gestion des équipements mais surtout de la mise en place d’outils de management à vocation productive, sur la base du management visuel, avec des indicateurs». C’est une prestation globale, et pour qu’elle soit efficace, souligne J.F. Brunet, elle doit s’inscrire dans une certaine durée ; car on ne change pas de pratiques du jour au lendemain. Combinaison des effets bénéfiques Chaque élément audité doit être mesuré de façon extrêmement précise, pour obtenir un Taux de Rendement Global» - une notion que l’expert préfère à celle de TRS (Taux de Rendement Synthétique) couramment utilisée. Grâce à cette méthode, un client de A2J Technology a ainsi pu voir son rendement amélioré de 10 points, et a divisé par 2 son taux de défauts bruts en sortie de ligne. Le temps d’écoulement des produits s’est trouvé réduit de 30 %, et selon J.F.


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Brunet, il reste encore une marge d’amélioration.

véritable «prise de tête» pour le décideur.

«Je ne suis pas un magicien !» se défend-il. «L’élément déterminant de l’amélioration est la combinaison des effets bénéfiques induits par l’organisation d’un atelier ou d’une chaine de production.» «Je mets en œuvre des outils de managements simples, adaptés et bien rodés : les outils d’amélioration continue ou ceux de management visuel ont déjà pour certains 50 ans d’existence. Ce sont des procédures éprouvées. En fonction des données dont on dispose, la démarche peut consister à imprimer un tableau qui va permettre de suivre l’évolution d’un indicateur, d’enregistrer des résultats quotidiens et impliquer le conducteur de ligne, ou l’opérateur, dans la mesure de la qualité et de l’efficacité de son travail. L’objectif est de capter et de canaliser l’information en temps réel pour en faire un instrument collectif. L’exploitation d’ensemble des data permet de surcroît la mise en place des procédures d’amélioration continue.» Aider les industriels à acquérir les «bons» équipements … et à bien s’en servir Le support technique est une expertise d’A2J Technology particulièrement appréciable. Aucune entreprise d’électronique ne peut se passer d’un outil de production qui soit tout à la fois compétitif, et à jour technologiquement. Aujourd’hui, tenant compte du foisonnement des équipements sur le marché, des fonctions multiples dont ils sont dotés, le choix raisonné d’un équipement est très souvent une

L’aide au choix des équipements est un des points forts de A2J Technology. Ainsi Jean-François Brunet qui dispose d’une culture étendue en matière de test (il a consacré plusieurs années de sa carrière à développer des programmes dans cette technologie) a récemment accompagné une entreprise en quête d’un équipement pertinent pour son unité de production. Après avoir circonscrit les besoins de l’entreprise en collaboration avec le chef d’entreprise, et rédigé un cahier des charges, A2J Technology s’est chargé du benchmark pour au final délivrer un rapport des différents essais de machines. Ceux-ci limités aux équipements correspondant aux besoins de l’entreprise, qui s’est trouvée en mesure d’acquérir l’équipement le plus pertinent pour son type de production. Une formation approfondie est une nécessité, puisque les équipements recèlent de nombreuses fonctions à forte valeur ajoutée mais souvent sous-exploitées dans l’usage courant. Rapport «d’étonnement» VS routine & maintenance En termes d’équipement A2J Technology propose également la mise en place de plans de maintenance.»C’est

indispensable, souvent hors planning pour les entreprises de sous-traitance qui doivent exploiter les chaines de production à plein rendement». L’absence de maintenance ne conduit pas toujours à des pannes franches, mais davantage à une baisse de productivité incidieuse, mais réelle, et un accroissement des disparates et défauts divers qui nuisent à la performance. Pour Jean-François Brunet, il y a un décalage entre la perception qu’ont les chefs d’entreprise de leurs performances réelles et celles qu’ils pourraient obtenir. En revanche, un œil extérieur perçoit avec plus d’acuité les points critiques, ce qu’il nomme «le rapport d’étonnement». «Dans mon passé professionnel, il m’est arrivé de vivre avec des problèmes que je ne voyais pas, par habitude ou routine». Pour Jean-François Brunet, une entreprise doit investir dans l’amélioration de ses performances, et ce tous azimuts.» Il y a un retour sur investissement à consacrer du temps à former des compétences ; même si de prime abord, les industriels perçoivent ces actions chronophages et coûteuses. L’industrie électronique en France est extrêmement performante. Nous disposons de tout ce dont nous avons besoin : du savoirfaire et des compétences, qu’il faut maintenir coûte que coûte. A l’opposé, une entreprise qui ne consacre pas une part significative de son chiffre d’affaires à l’investissement, qu’il soit humain, technologique ou managérial, hypothèque son avenir.»

Expert Usine Électronique du Futur

Nom : A2J technology Responsable : Jean-François Brunet Siège : Tournon / Rhone +33 (0)6 18 08 03 64 www.a2j-technology.fr

COMPÉTENCES

Management Amélioration et maîtrise de la performance par des outils simples et efficaces. Constitution d’équipes autonomes. Management visuel – indicateurs de performance sur le terrain. Management du système qualité. Lean management.

Formation et Conseil Process de fabrication et test de cartes électroniques, de câbles et d’intégration. Aide à la conception et industrialisation d’équipements électroniques. Organisation, processus. Expertise Aide à la conception et industrialisation d’équipements électroniques. Process de fabrication et test de cartes électroniques, de câbles et d’intégration. Organisation industrielle . Implantation de lignes de fabrication.  Recherche d’équipements, qualification.  Optimisation des flux, logistique. Pilotage de sous-traitance. Support technique Résolution de problèmes. Outillage et équipements. Dossiers de fabrication. Démarrage de nouveaux produits ; transfert de technologie. Organisation de la maintenance. Audits Audits qualité. Audit de process et d’organisation.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 23


DOSSIER > numérique

Transformation numérique des entreprises : le rôle des APIs

Par Eric BOURRELI, REFACTEO.  (manager du groupe de travail Robotique du SNESE)

Ces dernières années, les APIs (acronyme d’Application Programming Interface qui désigne une architecture informatique transparente, économique et évolutive) sont devenues un vecteur incontournable de la transformation numérique des entreprises.

seront utilisés et produits à l’intérieur de l’entreprise par les collaborateurs et les machines pour améliorer la fluidité de l’information. Les APIs permettent également d’exposer à l’extérieur de l’entreprise des informations et des services à destination des partenaires et des clients.

La «global economy» nous propose d’accéder à une offre mondiale. La culture de l’information accessible partout et tout le temps permet d’évaluer autant les offres locales, nationales qu’offshores avant de faire un choix. Les attentes continuant d’augmenter, les entreprises doivent se conformer, en matière d’information, à la culture de l’immédiateté et de la vitesse, mais aussi du sur-mesure. Elles doivent donc considérer que leurs clients, actifs ou potentiels, ont, individuellement des besoins particuliers, qu’ils souhaitent satisfaire à leur convenance.

C’est la stratégie d’ouverture au numérique de la SNCF qui expose ses données de trafic temps réel dans son portail d’APIs appelé SNCF OPEN DATA. Accessibles à tous, ces données ont été intégrées par des développeurs qui en ont fait des applications sur le web ou sur smartphone. La SNCF a compris que ses « usagers » sont d’abord des clients qui sont prêts à accepter un retard dès

Les APIs sont une solution, non propriétaire, de maîtrise des technologies de l’information qui permettent aux entreprises d’améliorer la planification, la prise de décision et l’interaction... lorsqu’ils disposent d’informations en temps réel leur permettant de s’adapter (reporter un rendez-vous,

« Cela signifie donner aux clients ce qu’ils veulent, quand ils le veulent et comment ils le veulent » Plus simplement, dans l’approche de cette nouvelle expérience utilisateur, le numérique au travers des APIs permet d’exposer des données et des services qui

Le portail des APIs en Open Data de la SNCF

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

choisir un autre parcours ou un mode de transport, etc.). C’est aussi la stratégie développée par des entreprises industrielles pour exposer des données comme classiquement les commandes prévisionnelles aux fournis-


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 25


DOSSIER > numérique seurs et les confirmations de production aux clients. Organiser autrement la visibilité de ses données L’utilisation des APIs permet de s’affranchir de logiciels couteux et de simplifier le parcours « numérique » des publics de l’entreprise, qu’ils soient prospects, clients, fournisseurs, mais aussi collaborateurs (le numérique facilite la mise en œuvre du marketing interne), tout en se rapprochant d’une offre en temps réel. Associée au «machine learning » et à la « business intelligence », elle offre la possibilité d’être proactif voire d’innover.

Pour réussir cette transformation numérique centrée sur le client, ses partenaires et son organisation, les entreprises doivent donc redéfinir leur proposition de valeur, son modèle opérationnel et sa stratégie technologique. Les APIs ouvertes et l’OPEN DATA … Depuis de nombreuses années les API dites ouvertes se multiplient et permettent aux développeurs de concevoir de nouvelles applications, principalement pour le grand public.

Aujourd’hui, la création et la mise à disposition d’une API ne sont plus réservées aux seuls acteurs du Web et tend à se généraliser. Une API constitue un accélérateur d’innovation et de progrès. En effet, pour accompagner leur évolution vers le numérique, les entreprises doivent définir des stratégies d’accès à leurs données, avec l’objectif de les exposer en utilisant des protocoles standards. Il faut gagner en agilité pour délivrer de nouveaux services, mais aussi pour les exposer dans un écosystème numérique en constante évolution. Cette mue numérique se manifeste également par le type des applications que les entreprises vont proposer à leurs collaborateurs, clients et fournisseurs. Avec la prolifération des périphériques mobiles et des objets industriels connectés, les entreprises doivent proposer des APIs qui permettront aux développeurs d’applications d’offrir de nouvelles expériences.

L’État n’est pas en reste, notamment grâce à l’impulsion d’Etalab, du SGMAP et de l’AGD, qui a largement commencé à ouvrir ses données, les mettant à la disposition des citoyens pour consultation et des entreprises pour réutilisation. Ainsi, la loi Macron a prévu de mettre en open data le RNCS, le Registre National du Commerce et des Sociétés, qui contient l’ensemble des informations sur les entreprises. Les collectivités et administrations publiques sont encouragées à ouvrir leurs données et font preuve de volontarisme dans la

démarche Open Data. … Versus les APIs fermées Les APIs fermées permettent de donner accès, à des partenaires ou à des développeurs (internes ou prestataires) choisis par l’entreprise, à certaines données, fonctionnalités et services. Les applications développées sont alors à usage restreint. Une API fermée permet à une entreprise de garder la main sur ses données, ses informations partagées et de sélectionner les utilisateurs. Cela ouvre de nombreuses

Un exemple d’API ouverte : l’offre Google de cartes géographiques pour la création d’applications de géolocalisation ou de cartographie.

La plateforme ouverte des données publiques françaises

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

possibilités comme l’utilisation des APIs pour accéder à l’interopérabilité entre les systèmes. Dans cette nécessité d’interfacer tous les systèmes de l’entreprise pour assurer les échanges d’information, les APIs, de par leur facilité de mise en œuvre, offrent des possibilités à ne pas négliger pour la communication des données en provenance des équipements, de la CAO, de l’ERP et des nombreux autres logiciels.

que propose l’API. Comme il y a une expérience utilisateur, on parle désormais d’expérience développeur. La documentation est un aspect crucial, qu’il ne faut surtout pas négliger. Une plateforme permet d’accélérer la diffusion et l’utilisation des APIs et facilite le paramétrage des fonctions de base. C’est l’objectif d’une plateforme centralisée de gestion des APIs qui expose un

ensemble diversifié de services. Elle permet d’accélérer la progression de l’utilisation des API exposées par les développeurs en offrant des services permettant : • de définir et configurer la description de l’offre API : gratuite ou payante, • de définir les accès et les droits, • de mettre en place un suivi analytique pour protéger les APIs d’un usage abusif • de contrôler et configurer

des alertes. L’ensemble de ces fonctions doit être intégré dans un portail convivial proposant documentation et exemples. Parce que les APIs proposent une nouvelle chaîne de distribution des produits et services, via de multiples applications, une plateforme centralisée de gestion simplifie grandement leur visibilité en offrant, en libreservice, des fonctions de publication sécurisées, de

Si l’API est fermée, elle doit cependant être compréhensible par les développeurs qui vont devoir intégrer des fonctions de l’API dans les applications. Cela passe par l’utilisation de standards dans la documentation comme l’ »Open API Initiative » qui propose la génération automatique de codes directement intégrables dans l’application à développer. Cela répond à la recherche permanente de diminution des coûts de développement. Plateforme centralisée de gestion des APIs Les entreprises de fabrication de cartes électroniques ont besoin d’accroître leur efficacité à tous les niveaux, de la prestation de services innovants comme la conception ou l’industrialisation, à la mise en œuvre des process et de la supply chain. Les APIs sont une solution, non propriétaire, de maîtrise des technologies de l’information qui permettent aux entreprises d’améliorer la planification, la prise de décision et l’interaction (collaborateurs, clients, fournisseurs, institutions, administrations). Cela passe d’abord par la qualité de développement

Pour proposer une base de données à des utilisateurs, il faut leur décrire quels sont les mots clés à utiliser pour une action donnée. Ici « /api/articles » permet d’obtenir la liste de tous les articles parus dans les Cahiers et présents dans la base. C’est cela la documentation

Exemple d’un portail d’APIs : être visible, gérer les droits d’accès, les évolutions et la sécurité. Les APIs peuvent être centralisées sur des portails par filière. Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 27


DOSSIER > numérique gestion des identités, des rôles et des quotas et de supervision de l’usage qui est fait de l’API. Un portail apparaît donc comme un accélérateur de la mise en place d’une stratégie de définition d’APIs.

Vous souhaitez intégrer la transformation numérique dans votre stratégie de développement ?

REFACTEO est votre pont entre les vastes possibilités d’aujourd’hui et la réalité d’une solution pratique. »

Vous savez que cela est important mais comment s’y prendre ?

Expert Usine Électronique du Futur

Au-delà du savoir-faire, le numérique est un élément majeur du programme Industrie du Futur. Il permet de faire évoluer son positionnement stratégique sur le faire-savoir en intégrant la transition numérique dont une des composantes est l’API.

Contact : REFACTEO Eric BOURRELI

eric.bourreli@refacteo.com www.refacteo.fr

DESIGN INGÉNIERIE ÉLECTRONIQUE ET INFORMATIQUE

DISTRIBUTION COMPOSANTS ET OUTILLAGE

ISO 9

00

1

SOLUTIONS

PRODUCTION SERVICES

CERTIFICA TIO TEM YS

N

S

3 MÉT I ER S au s e rv i ce de l’indu s tri e élec t r on i q u e

KITS, MODULES, CAPTEURS, GESTION DE PRODUCTION

SGS

Tél. : +33 (0)1 30 79 17 50 • Fax : +33 (0)1 34 81 20 81 info@del.fr • www.del.fr DEL CAHIERS FEVCahiers 2016.inddde1 l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 28 - Les

23/02/2016 11:27:39


DOSSIER > Assemblage

Pour conquérir les nouveaux marchés les robots CMS doivent élargir leur champ d’action : l’exemple de YAMAHA La dernière génération des robots d’assemblage CMS fait appel à de nombreuses technologies de pointe offrant la flexibilité, la productivité et la qualité qu’attendent les utilisateurs finaux notamment sur les marchés de l’électronique industrielle, de l’éclairage et de l’automobile.

Des marchés à la recherche de solutions d’assemblage innovantes Les secteurs de l’électronique industrielle, avec notament les automatismes communicants; l’automobile, l’énergie intelligente, l’éclairage à LED, les services autour du «cloud» et les communications exigent une électronique de plus en plus sophistiquée. L’industrie des composants a réagit en faisant évoluer les procédés de fabrication des puces dont la taille est aujourd’hui très au-dessous de 20 nm. De nouveaux dispositifs et composants de puissance à semi-conducteurs boostent le rendement énergétique et la densité de courant, et de minuscules composants en 03015 (0,3 mm x 0,15 mm), ont permis de réduire l’espace occupé par les composants passifs sur les cartes électroniques.

Le progrès est rapide et de grande ampleur, mettant les fabricants de machines de pose au défi de placer rapidement et avec précision des boîtiers à pas fin, très miniaturisés, tout en s’efforçant d’augmenter le rendement et d’améliorer la qualité. Certains secteurs imposent leurs exigences spécifiques. Ainsi l’électronique automobile avec les semi-conducteurs, avec une croissance de 10% en 2014 selon IHS. Aujourd’hui les véhicules automobiles sont équipés de systèmes de surveillance de la pression des pneus et de contrôle de trajectoire et on voit apparaitre maintenant les systèmes de conduite assistée sophistiqués et des applications pour voitures connectées. Cependant, tout ne relève pas de l’électronique de pointe dans les véhicules. On y trouve encore aujourd’hui de nombreux composants électriques traditionnels. On peut citer par exemple les connecteurs multibroches de formes et de tailles inhabituelles qui ne facilitent pas le travail des assembleurs à la recherche de solutions qui permettraient d’automatiser avec le même équipement

Les marchés émergents exigent des solutions innovantes et polyvalentes pour le chargement, la prise, l’alignement et le placement des composants de toutes tailles et de toutes formes, qu’ils soient montés en surface, en force ou traversants... l’assemblage de composants CMS et traversants aux dimensions hétéroclites. L’éclairage est aussi un secteur en pleine mutation. La transition a débuté avec les ballasts et les variateurs électroniques pour les lampes fluorescentes et les ampoules fluocompactes à économie d’énergie. Mais le marché s’oriente rapidement vers la prédomi-

nance de l’éclairage à LED. Les avantages sont non seulement une moindre consommation d’énergie, mais aussi une durée de vie plus longue et l’ouverture à de nouveaux effets lumineux et styles de lampes. Le montage de variateurs LED électroniques multicanaux très miniaturisés est un procédé courant en matière de technologie de montage en surface, mais la préhension et le positionnement des émetteurs à LED imposent de relever de nouveaux défis. Notamment la manipulation et l’alignement des émetteurs ainsi que l’utilisation de PCB d’une longueur inhabituelle. La tâche la plus complexe restant la reconnaissance de l’indice de luminosité (BIN) des LED et à adapter à la volée les programmes de placement pour s’assurer que seuls des émetteurs de luminosités similaires sont pris et positionnés pour un produit donné. Les nouvelles technologies Pick & Place Pour les OEM et les soustraitants, s’adapter aux nouvelles exigences des marchés impose d’investir dans les équipements d’assem-

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 29


DOSSIER > assemblage blage les plus évolués. Les nouveaux servomoteurs à haute vitesse intégrant les dernières technologies de contrôle moteur permettent de positionner avec précision et à grande vitesse des composants comme les 03015. De nombreuses améliorations ont également été apportées aux mécanismes de contrôle moteur, dont la miniaturisation de sous-systèmes tels que les caméras, pour obtenir une plus grande précision tout en réduisant l’inertie. Par exemple, le dernier système de montage modulaire à haut rendement de Yamaha, appelé YSM20, améliore les performances de montage en offrant un moteur linéaire d’axe z d’une conception nouvelle ainsi qu’une tête de positionnement légère et miniaturisée. Le concept de la solution monotête augmente la productivité en utilisant une tête multi-usage à 10 buses pour manipuler des composants de 03015 à 45 x 100 x 15 mm de hauteur. Cela permet d’augmenter la productivité à grande vitesse, en évitant les arrêts de production imposés par le changement des têtes pour poser les composants spéciaux. Le fabricant japonais propose également une très vaste gamme de têtes à 5 buses pour les composants de 03015 à 55 x 100 et jusqu’à 28 mm de hauteur. Le YSM20 peut être configuré comme une machine monopoutre ou bipoutre, permettant toutes les combinaisons de têtes à 10 et à 5 buses pour offrir une vitesse (cp/h) optimale et pouvoir traiter une vaste gamme de composants. De plus, des fonctionnalités telles que le nettoyage automatique des buses, la détection latérale rapide des composants et la reconnaissance intelligente, qui sont génralement proposées sur les machines spécialisées haut de gamme, sont disponibles sur les systèmes de montage de milieu de gamme. Pour faciliter l’automatisation de la pose de composants exotiques tels que des gros connecteurs automobiles, de nouveaux systèmes de préhension et d’alimentation arrivent sur le marché. Ces connecteurs sont souvent des composants traversants livrés en vrac et montés à la main. Pour permettre leur

assemblage automatisé, on commence à trouver sur le marché des têtes pivotantes capables de prendre ces composants en vrac sur un plateau et de les faire pivoter pour les mettre en position d’insertion, comme le montre la figure 1.

Figure 1. Un nouveau concept de tête de positionnement permet aux robots CMS d’insérer des composants traversants. Ces connecteurs peuvent être conditionnés en sticks. La solution idéale et efficace consiste à prélever les composants directement dans les sticks. Des chargeurs automatiques de sticks sont aujourd’hui compatibles avec les interfaces de distribution classiques, et peuvent contenir plusieurs sticks empilés verticalement. Le chargement successif de chacun des sticks permet de fonctionner en continu sans intervention humaine. Yamaha a développé un distributeur automatique qui peut recevoir la plupart des sticks du marché.

Figure 2. Le distributeur automatique de sticks peut traiter des composants de tailles inhabituelles.

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88

La sérigraphie ne doit pas être en reste d’innovations Aux innovations des techniques d’assemblage doivent répondre des progrès dans le dépôt de crème à braser. Les fabricants de machines de pose CMS savent que les caractéristiques et capacités des équipements précédant la pose servent de norme pour le reste de la ligne d’assemblage. Cela a été démontré de nombreuses fois dans la pratique, comme récemment chez Interconics, un sous-traitant britannique qui s’efforce de mettre à la disposition de ses clients les installations les plus performantes dans des secteurs exigeants tels que l’industrie automobile avancée, les sports mécaniques et la téléphonie mobile 5G. Interconics a récemment finalisé son investissement dans une nouvelle ligne CMS complète en installant la sérigraphieuse YSP Yamaha de dernière génération avec le mécanisme 3S - Swing Single Squeegee. La tête 3S est capable de régler l’angle de la raclette de manière dynamique pour assurer un remplissage des ouvertures et un dépôt de pâte optimisés quelles que soient les conditions de fonctionnement. Ce réglage continu automatique a permis à Interconics de déposer la pâte avec une précision extrême pour les composants à pas fin. La raclette unique permet aussi d’éliminer les irrégularités de mouvement inévitables sur les systèmes à double raclette, lesquels peuvent provoquer des variations de dépôt de crème. L’alignement des points de référence est un autre aspect important de la sérigraphie. Graphic Layer Base Alignment est une nouvelle technologie d’impression qui permet aux opérateurs d’ajuster avec précision l’alignement lors de la configuration sans attendre les résultats de l’analyse SPC. Cette fonction et d’autres telles que l’alimentation automatique en crème à l’intervalle régulier améliorent la productivité. Avec ces innovations il n’est plus nécessaire d’imprimer des cartes d’essai.


6 - 9 D E C . 2 0 1 6 PA R I S L’inspection post-placement et la communication en boucle fermée Côté aval de l’assemblage, des innovations en matière d’inspection permettent de fiabiliser les analyses tout en réduisant le temps de programmation. Citons l’inspection multi images et multi visées utilisant une combinaison de longueurs d’onde visibles de couleur rouge, verte et bleue et d’infrarouge. Cette combinaison améliore la détection des défauts et élimine les faux positifs. Les plateformes les plus récentes possèdent aussi un système de contrôle par laser de hauteur et la coplanarité des composants.

Sourcez efficacement

Echangez avec vos pairs, clients et fournisseurs

Les bonnes pratiques les plus récentes en matière d’AOI sont également en train d’évoluer. Traditionnellement, l’AOI est effectuée après la refusion. Lorsque la détection des défauts est repoussée à ce stade, la seule solution de correction est la reprise manuelle, ce qui prend du temps, ou la mise au rebut. En outre, si le défaut est provoqué par un problème d’équipement tel qu’un chargeur défectueux ou une buse bloquée, plusieurs cartes seront affectées avant que le problème soit détecté et résolu. Faire intervenir l’AOI après la pose et avant la refusion permet de détecter les problèmes d’équipement plus tôt et d’isoler les cartes concernées. Yamaha a créé un système de communication en boucle fermée associé à son logiciel QA Option à utiliser avec l’AOI avant refusion. La communication en boucle fermée utilise un protocole exclusif de communication machine-to-machine, qui prend en charge l’échange et l’analyse des données en temps réel, pour permettre à toutes les machines de la ligne CMS de partager leurs informations de diagnostic. Les causes des défauts sont ainsi détectées, qu’il s’agisse d’une buse, d’un chargeur de composants ou d’une ouverture d’un pochoir. De plus, l’analyse des données collectées sur de longues périodes aide à rationaliser les processus et permet la maintenance prédictive.

Découvrez des procédés innovants

Elargissez votre réseau Evaluez votre panel de soustraitants

Demandez votre badge code d’invitation : Pz Le salon mondial de tous les savoir-faire en sous-traitance industrielle

14

secteuRs

conféRences

représentés

40

stratégiques

PAYs

AnimAtions

thématiques

Rendez-vous d'affaires

Figure 3. Rapport d’erreur de QA Option Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2016 - n° 88 - 31


DOSSIER > assemblage développement mais exigent des solutions innovantes et polyvalentes pour le chargement, la prise, l’alignement et le placement de composants de toutes tailles et de toutes formes, qu’ils soient montés en surface, en force ou traversants.

L’interface utilisateur d’Option Assurance Qualité - QA Option fournit le lien ultime entre les données des machines et l’opérateur en générant des alertes sur écran et en indiquant la localisation du problème à l’origine du défaut (figure 3). Une autre application d’analyse à distance appelée Mobile Judgement est également proposée. Elle envoie des informations sur le téléphone de l’opérateur en cas d’arrêt de la ligne de production. L’opérateur peut alors décider rapidement si la production peut être redémarrée ou si une intervention est nécessaire. Grâce au nouveau logiciel avancé de surveillance de ligne ou d’atelier, les opérateurs contrôlent la progression de la production en temps réel, identifient les tendances et mettent en évidence les causes des arrêts. La dernière version du logiciel de surveillance M-Tool de Yamaha, propose par exemple, des rapports au choix permettant d’évaluer le statut d’une machine donnée, le nombre de cartes produites, le temps estimé pour terminer le lot en cours de fabrication, ainsi que des informations de diagnostic (figure 4).

Yamaha présentera ses toutes dernières machines de sérigraphie et de report de composants lors du salon Enova Paris 2016 À l’occasion du salon Enova Paris 2016, organisé à Paris les 14 et 15 Septembre 2016, Yamaha Motor IM Europe accompagné de son agent TMI Control Plus présentera sur son stand n° F70 les nouveaux systèmes de sérigraphie et de montage en surface, dotés

Figure 4. Divers rapports peuvent être extraits du logiciel de surveillance en temps réel Conclusion Les fabricants de cartes électroniques attendent toujours plus des équipements de pose de composants : plus de vitesse, plus grande précision, diagnostics plus nombreux. Ces besoins sont dictés par les exigences des marchés établis comme les télécommunications, les automatismes industriels ou l’électronique grand public. Les marchés émergents comme l’électronique automobile et l’éclairage font entrevoir de belles opportunités de

de fonctions avancées, pour un assemblage à la fois plus rapide et plus flexible.

Des innovations en sérigraphie relèvent les défis du montage en surface

La machine de sérigraphie de dernière génération YCP10 offre de nouvelles fonctionnalités permettant aux ingénieurs de fabrication d’optimiser rapidement les réglages des processus de manière à pouvoir couvrir une palette toujours plus large de composants, depuis

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Contact : YAMAHA Jérome CLOUET +33(0)6 48 05 17 26 jerome.clouet@yamaha-motor.de www.yamaha-motor-im.eu

les minuscules puces passives jusqu’aux gros composants comme les connecteurs. Dans le même temps, ces nouvelles fonctionnalités contribuent à minimiser les essais et les erreurs normalement liés aux réglages d’une nouvelle carte, ce qui augmente la productivité en autorisant la production d’unités utiles dès la première carte. L’option de contrôle de la stabilité d’impression (PSC) de Yamaha surveille en continu le

diamètre du rouleau de pâte et distribue automatiquement un supplément de pâte lorsque le seuil inférieur de la plage cible est proche. Ceci permet d’éliminer les effets d’un remplissage inégal de l’ouverture du stencil. Le temps de réglage diminue puisque l’option PSC rend une impression d’essai de cartes superflue ; la productivité augmente puisque la production peut se poursuivre sans devoir l’interrompre pour un réapprovisionnement de la crème à braser en manuel.


L’effet combiné de la tête 3S, de l’alignement des couches graphiques et l’option PSC garantissent un processus d’impression stable et intégré au contrôle dès la première carte ; les temps d’exploitations de la machine de sérigraphie sont optimisés, ce qui

augmente la productivité tout en minimisant les défauts d’impressions. Ces fonctionnalités sont communes à toutes les sérigraphie Yamaha, y compris les modèles YSP, YSP20 à double ligne permettant deux stencils dans une machine, et la nouvelle YCP10.

La machine de report de composants modulable haute efficacité s’élargit à des cartes de plus grandes dimensions

La nouvelle machine de report Z:LEX YSM20W grand volume équipe des cartes plus larges et plus lourdes à une vitesse pouvant atteindre 80 000 composants/heure, avec la même flexibilité que le modèle modulable haute efficacité Z:LEX YSM20 existant. Cette nou-

velle machine, qui accepte les cartes jusqu’à 810 mm de long x 742 de large et 8 mm d’épaisseur, pour un poids transporté maximal de 10 kg, permet aux assembleurs de mener à bien des projets difficiles d’un point de vue technique, qui exigent des capacités exceptionnelles. La Z:LEX YSM20W est à ce jour la plate-forme idéale pour répondre aux défis que suscitent les secteurs automobile, industriel, médical, des appareils de puissance ou encore de l’éclairage LED. La flexibilité remarquable de la nouvelle machine de report de composants s’élargit à des cartes jusqu’à 810 mm x 356 mm en configuration duallane. Les utilisateurs gagnent ainsi un avantage compétitif

en étant capables de fabriquer des assemblages de plus grandes dimensions tout en affichant des taux de production comparables aux petits projets mobiles.

Ces nouvelles machines seront exposées sur le stand de Yamaha Motor IM n° F70, au salon Enova Paris 2016, les 14 et 15 Septembre 2016. Les visiteurs pourront y discuter des configurations, de l’assistance et des options d’achat avec les experts techniques et les commerciaux de Yamaha.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 33


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE CANON BRETAGNE Une nouvelle ligne CMS

Canon Bretagne renforce ses moyens de production en investissant dans une ligne CMS dédiée à la petite et moyenne série. Cette nouvelle ligne vient compléter l’installation actuelle qui sera, quant à elle, consacrée aux séries plus importantes.

sur 7400m² organisés en secteurs : cartes électroniques, résinage, tropicalisation, injection plastique et ilots d’assemblage de produits. A cela s’ajoute des opérations de remplissage et de dosage de consommables en environnement contrôlé. De la petite à la grande série, Canon Bretagne bénéficie d’une expérience significative dans les produits complexes nécessitant plusieurs heures d’assemblage.

L’entreprise Bretonne est spécialisée depuis 2003 dans l’étude et développement, l’industrialisation, la production et l’intégration de sousensembles électroniques et produits sur les marchés du médical (ISO 13485), domotique, sécurité, énergie, industriel, acoustique et télécom.

Un centre d’appels (hotline et télémarketing) et un atelier de réparations (SAV), composés aujourd’hui de 40 opérateurs, sont mis à la disposition de ses clients.

L’entreprise dispose de son propre bureau d’études, composé d’ingénieurs qui prennent en charge l’étude, le développement et le prototypage des produits. L’atelier de production s’étend

La logistique locale et internationale est également assurée en interne et facilitée par le statut d’Opérateur Economique Agréé (douane et sureté) dont l’entreprise dispose.

EOLANE

de 18 mm x 26 mm) constitue un avantage concurrentiel majeur pour les applications auxquelles il se destine (intégration et miniaturisation).

Lance un module de référence SIGFOX dédié au marché de l’internet des objets éolane, chef de file des services électroniques et solutions connectées BtoB pour le M2M (communication de machine à machine) et l’internet des objets (IoT), lance un module de référence complet compatible avec le réseau de communication SIGFOX. En tant que partenaire SIGFOX et prestataire de solutions « SIGFOX Ready », éolane étend ainsi sa gamme de plateformes de développement de capteurs et d’actionneurs pour les réseaux SIGFOX. Le nouveau module de référence (reference design) SIGFOX conçu par éolane s’appuie sur le microcontrôleur sans fil EZR32 de Silicon Labs, qui associe un émetteur/récepteur subGHz à haute performance à un microcontrôleur ARM Cortex-M3 basse consommation. Le module offre des performances sans fil excellentes : il garantit une sensibilité de - 128 dBm (budget de liaison de 154 dBm) et supporte une communication bidirectionnelle (liaison montante à 100 bps et liaison descendante à 600 bps). Sa petite taille (dimensions

En complément du module de référence SIGFOX, éolane fournit également un kit de développement SIGFOX qui combine différents capteurs (GPS, accéléromètres, gyroscopes, capteurs de température, capteurs d’hygrométrie et d’humidité, capteurs magnétiques), des interfaces de microcontrôleurs répandues (UART, USB et I2C) et un environnement de développement open source de type Eclipse, qui facilite un accès et un contrôle des capteurs embarqués dans le kit. Celui-ci associé au module de référence SIGFOX permet de simplifier les phases de prototypage et de développement d’applications de capteurs sans fil pour l’IoT. « En tant qu’acteur majeur des écosystèmes connectés et des objets intelligents, nous offrons un large éventail de solutions pour l’IoT qui répondent à des applications variées tout en anticipant de nouveaux services pour l’avenir » explique Régis LAURET, Directeur Marketing d’éolane. « En devenant partenaire de leaders du secteur, comme SIGFOX et Silicon

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Contact : CANON BRETAGNE Gilles FLAUX +33(0)2 99 23 51 11 gilles.flaux@cb.canon.fr www.canon-bretagne.fr Labs nous progressons dans la maitrise de chaîne de valeur et sommes en mesure de proposer des solutions adaptées aux problématiques de nos clients ». « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de collaborer avec éolane en fournissant des microcontrôleurs sans fil EZR32 pour leur nouveau module de référence SIGFOX », a déclaré Patrizio Piasentin, Directeur Europe du sud de Silicon Labs. « L’encombrement réduit des modules et leur basse consommation permettent de réduire les coûts et les délais et d’accélérer le développement des projets IoT connectés au réseau SIGFOX longue portée ».

Contact : EOLANE Gaël ROUSSEAU +33(0)2 41 19 90 67 gael.rousseau@eolane.com www.eolane.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

DB PRODUCTS

A la pointe de la technologie ! Notre programme d’investissement insufflé en 2014 se poursuit cette année 2016. Après plus d’une année de développement et fabrication, nous venons de prendre possession de notre nouveau laser pour la production d’écrans de sérigraphie, portant le parc machine à trois unités. Cet investissement nous permet d’accroitre notre capacité, d’améliorer notre réactivité et de proposer de nouvelles applications sur nos stencils.

Le Tannlin T11 High Performance, est sans aucun doute le laser fibré le plus abouti du marché. Il bénéficie des dernières innovations technologiques, et de nombreuses options spécifiques. Une vitesse de découpe accrue de 30% pour une capacité de 40 000 ouvertures / heure, nous permet une réponse sans faille lors des urgences de fabrication clients, pour qui la tendance du marché impose des délais de plus en plus courts. La principale avancée technologique du Tannlin T11 HP, permet la découpe par vitesse modulée et adaptée suivant le type d’ouvertures. Ce process optimise sensiblement la qualité et finesse des ouvertures, notamment sur les pas critiques (0201 / µBGA au pas de 04 et en deçà, 01005, etc..). Cette option permet de tutoyer la perfection sur des cartes critiques à forte densité et mixité de composants CMS. Ce laser est équipé de la toute dernière génération de caméra Haute

Résolution, permettant le contrôle en temps réel de la qualité de découpe.

renforcer l’équipe CAO/FAO et porte l’équipe à quatre collaborateurs.

Il bénéficie également d’un programme de reprise automatisé qui détecte toutes anomalies de découpes, permettant à l’opérateur de suivre le cahier des charges qualité pendant le processus de fabrication.

Le conseil, l’accompagnement et la proximité, reste une priorité pour l’équipe. Servir nos clients au plus juste, une philosophie.

Notre T11 High Performance permet de proposer des écrans multi-niveaux, par surépaisseurs, bénéficiant d’une précision et tolérances d’épaisseurs jamais atteint sur ce type de prestations (+/- 2%). Nous repoussons une nouvelle fois les limites de proximité sur les stencils étagés. Une nouvelle option disponible sur ce modèle, nous permet de proposer à l’ensemble de nos clients, la possibilité de produire des stencils hors standards (jusqu’à 1m80). Cette option répond à une forte demande, notamment sur le marché de la LED et de l’affichage. Les moyens humains sont également à l’honneur chez DB Products ; l’arrivée d’un nouveau technicien qualifié vient

Contact : DB PRODUCTS Laurent KLINGELSCHMITT +33(0)4 72 26 82 01 laurentk@dbproducts.fr www.dbproducts.fr

RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 35


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE ACEA

Votre partenaire dans le domaine de la sous-traitance électronique « Made in Alsace » Suite à la récente certification iso 13485, de nouveaux clients dans le secteur médical nous ont d’ores et déjà fait confiance. Nous souhaitons encore développer notre chiffre d’affaires dans ce secteur innovant, exigeant et porteur. Pour ACEA le client est placé au centre de la stratégie de l’entreprise : le satisfaire mais également progresser avec lui afin de viser un objectif commun « l’excellence ». La responsabilité environnementale et sociale représente une des valeurs importantes de l’entreprise. Les conditions de travail du personnel sont adaptées en continu. (ex : aménagement de poste, sécurité, flexibilité des horaires…). La bonne

TRIODE + TRIODE+ est une société technologique de plus de 19 ans, qui propose des solutions en développement électronique, informatique, intégrant de l’intelligence embarquée, et maitrisant les vecteurs des radiocommunications professionnelles et ISM. Les applications systèmes couvrent les domaines variés de la conception matériel d’équipement, de la création de progiciel PC de monitoring IHM, des acquisitions de grandeurs physiques, du contrôle de puissance, de l’instrumentation, du traitement du signal audio, vidéo, du pilotage de réseau d’automates, de l’implémentation des microcontroleurs avec post traitement analogique et numérique, des communications physiques sur Réseaux Ethernet IP, USB, RS232, 485, 4G M2M, WiFi, Bluetooth, NFC, MiDi, DMX… supportées par différents protocoles d’usages standards, spécifiques propriétaires, ou industriels.

ambiance au travail se cultive par le biais d’une communication régulière ainsi qu’un management de proximité. De nombreuses formations ont été dispensées cette année dans le domaine de la qualité, les achats, la sécurité, la technique, les langues et l’informatique. Cela contribue au développement des compétences du personnel qui favorise l’épanouissement des salariés et une augmentation du niveau d’expertise afin de toujours mieux servir nos clients. ACEA vous donne rendez-vous sur son stand au salon Midest au sein du « village des électrotechnologies » réalisé en collaboration avec le Snese du 6 au 9 décembre 2016 à Paris Villepinte. Venez nous rencontrer, notre équipe d’experts se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets.

Nos cartes d’instrumentations mixtes analogiques et numériques à niveau de bruit ultra bas, développées sur mesures, nous permettent également de répondre aux contraintes environnementales du terrain, du laboratoire, en industrie, … Au fil des années, nous avons développé une gamme de produits propres spécifiques à très haut niveau de fiabilité, dans le domaine des radiocommunications concernant les transmissions sécurisées de la voix et des données, dont les principaux utilisateurs sont les Services de Secours. Aujourd’hui, nos compétences nous permettent de réaliser les cartes électroniques que vous ne trouvez pas, ou plus, sur le marché, afin de les fabriquer en petite ou grande série, grâce à notre performant réseau de sous-traitants rhônalpins. Nous sommes à votre écoute pour étudier, puis donner vie à vos projets nécessitant la maitrise des technologies

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Quelques chiffres : • Chiffre d’affaires 2014/2015 : 7.5 Me • Effectifs : 57 personnes • Surface de production 3 000 m2 • certification iso 9001 • certification médicale iso 13485

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com

en radiofréquence, mécatronique, télématique, électronique, microinformatique, logiciel embarqué, progiciel PC, … Nous sommes à votre disposition pour toute information technique et / ou commerciale.

Contact : TRIODE + Jérémie GALLOIS +33(0)4 76 45 57 64 triode@web-triode.com www.triode-plus.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Groupe ELVIA PCB

Détoureuse Posalux Ultraspeed Trio Le groupe ELVIA PCB, leader français du CIRCUIT IMPRIME, réparti sur 5 sites de production en France, dont le principal est à Coutances (50), spécialisé dans les circuits imprimés de HAUTE TECHNOLOGIE, doté d’outils industriels parmi les plus performants d’Europe (circuits à fort nombre de couches, HDI, Planars, cuivres sculptés et Flex-rigides ainsi que Hyper Fréquence) a investi, sur son site de Coutances, dans une détoureuse Posalux Ultraspeed Trio. Cet équipement, doté de 3 têtes à registration caméras indépendantes,

VIAPAQ

Fête ses 2 ans

Cela fait maintenant 2 ans que VIAPAQ est devenu autonome en rachetant l’usine de production Continental Automotive à Rambouillet (78). Le site de production de cartes électroniques de Rambouillet est opérationnel depuis plus de 60 ans. La fabrication de produits pour Philips a démarré en 1954, puis se sont succédés les groupes Siemens-VDO et Continental jusqu’en 2014. Cette longue expérience a permis au site de développer un vrai savoirfaire dans la gestion de la qualité (10 PPM), le contrôle des processus, la performance et le développement des capabilités aux normes les plus élevées. Aujourd’hui VIAPAQ est l’un des plus importants sous-traitant électronique de la région Ile de France, avec ses 150 salariés et 28 000 000 e de chiffre

offre de nouvelles possibilités pour des découpes de grande précision sur les 3 axes X, Y et Z et des tolérances serrées (0,1mm). Cette nouvelle machine, complémentaire du parc actuel, permet de cibler les nouveaux marchés que sont notamment l’hyperfréquence et le médical. Le Groupe ELVIA PCB participe au salon ENOVA Paris, le salon des technologies et des services (électronique, embarqué, IoT, mesure, vision, optique) qui se déroulera les 14 et 15 septembre 2016 au Parc des expositions de la Porte de Versailles. Venez retrouver le groupe ELVIA PCB sur le stand D68.

d’affaires. VIAPAQ dispose également d’un site de production low-cost en Estonie. Tout en restant compétitif, VIAPAQ est capable de produire plusieurs millions de cartes électroniques par an pour les plus grands noms de l’automobile mais aussi du Lighting, des hautes technologies et des objets connectés.

Contact : Groupe ELVIA PCB Thierry PINCEMIN +33(0)7 86 01 29 46 thierry.pincemin@gepcb.com www.pcb-elvia.com

• ISO 14001 depuis 1998 VIAPAQ sera présent au salon ELECTRONICA à Munich du 8 au 11 Novembre 2016 Hall B4 Stand 153

VIAPAQ propose une offre complète : • Co design • Approvisionnement • Prototypage • Fabrication série et série low-cost via sa filiale en Estonie • AOI en ligne sur la chaîne de production • Test fonctionnel / in-situ • Vernissage • Intégration des sous-ensembles • SAV Quelques chiffres : • 28 000 000 e de Chiffre d’affaires • 150 salariés • 3 200 m² production • 4 lignes SMD • 4 lignes THT • 8 lignes d’assemblage final Certifications : • ISO 9001 depuis 1991 • ISO/TS 16949 depuis 2003

Contact : VIAPAQ Benoit VOUILLON +33(0)6 21 25 24 54 benoit.vouillon@viapaq.com www.viapaq.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 37


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE SYSTECH

les bancs de test de nos clients ou ceux étudiés et réalisés par nos soins.

SYSTECH continue ses investissements en 2016, en achetant une machine de placement CMS : xpii II d’EUROPLACER.

SYSTECH est certifié ISO 9001, Expert ROHS (niveau 2- SNESE), adhérent au pôle de compétitivité S2E2, Adhérent AEROCENTRE & CAPTRONIC.

Intégrant toute la technologie innovante de l’IINEO mais avec un encombrement réduit, SYSTECH a ainsi créée une ligne complète combinant plusieurs machines, ceci afin d’accroitre significativement sa productivité. Avec 48 collaborateurs, SYSTECH couvre 5 domaines de compétences allant de l’étude à la réalisation de prototypes, petites et moyennes séries :

• R&D  • CAO mécanique et électronique • ACHAT COMPOSANTS ET PCB • 4 ATELIERS DE PRODUCTION : CMS, traditionnel, filaire et intégration conçus pour répondre avec une plus grande réactivité.

Son atelier filaire est spécialisé dans le montage mécanique de châssis, racks et armoires, la réalisation de câbles, faisceaux, harnais, et de bancs de test.

SYSTECH dispose de 2 lignes de pose automatique de CMS avec contrôle 3D du dépôt de pâte à braser, 1 vague ROHS.

• CONTROLE (certifié IPC-A-610E) teste fonctionnellement avec AOI et/ou visuellement les équipements réalisés par SYSTECH. Ils peuvent aussi utiliser

ALLIANSYS

place par ALLIANSYS depuis quelques mois.

Le robot seul ne suffit pas car il a été couplé à une imprimante 3D.

Après 9 mois de fonctionnement, ALLIANSYS donne le bilan du robot de brasure installé dans ses locaux.

L’utilisation de ce robot 5 axes a entrainé la mise au point et l’ajout de fonctionnalités. Le résultat est à la hauteur des attentes puisque le temps mis à braser une carte a été divisé par deux.

La programmation du robot par apprentissage réduit le temps de mise au point qui demeure souvent un écueil.

L’entreprise robotise.

Le déploiement du robot s’inscrit dans la démarche industrie du futur mise en

Contact : SYSTECH Jérôme BOOTZ +33(0)2 37 31 40 00

j.bootz@systech-ste.com www.systech-ste.com

Quant à la fiabilité de la soudure elle n’appelle aucune remarque. Ce type d’équipement répond aux demandes de clients en vue d’un rapatriement de produits actuellement fabriqués en zone low-cost. ALLIANSYS réfléchit à l’installation de plusieurs robots de ce type.

Contact : ALLIANSYS Jean-Luc PAUMIER +33(0)6 24 43 92 32 jl.paumier@alliansys.fr www.alliansys.fr 38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

EDGEFLEX

Edgeflex & MWSC unissent leurs compétences pour vous proposer une offre globale en matière de systèmes embarqués et d’IOT.

Edgeflex dans la conception mécanique, électronique, les batteries et la production en séries. MWSC dans le développement de logiciels embarqués, serveur (M2M / IOT), applications mobiles et solutions complètes d’objets connectés. Nous avons fait de cette collaboration un succès qui a permis le développement et la mise en place de nombreuses solutions. Contact : EDGEFLEX Cédric CAVALLIER +33(0)6 20 39 13 39 cedric@edgeflex.fr www.edgeflex.fr

Nous serons présents sur le Salon ENOVA PARIS 2016 sur l’espace embarqué (STAND C121) et serons ravis de discuter de vos projets et vous présenter notre gamme de produits et services.»

SUDELEC

Dans ses murs Les travaux lancés en septembre 2015 sont maintenant achevés et SUDELEC (42 – Usson en Forez) est aujourd’hui dans ses murs. C’est dans un bâtiment flambant neuf de 1265 m², posé sur une dalle de béton entièrement traitée ESD que SUDELEC a installé début août ses équipements de production et peaufiné sa nouvelle organisation. L’ensemble du personnel a participé à ce projet, dont l’objectif est d’atteindre rapidement un niveau de qualité de classe A sur OTD, IER et DA ainsi qu’un back order de zéro. L’entreprise est totalement climatisée et dispose d’une climatisation spéciale pour le local de vernissage. Le lavage des cartes est effectué dans un local séparé. « Après avoir fortement investi dans un parc-machine performant, il était nécessaire de donner un environnement industriel à ce bel outil. La clef de voûte de cet ensemble est la mise en place d’une organisation et d’une gestion de production très pointue, en collaboration avec le

GIFAS. Nous avons aujourd’hui les moyens de consolider nos positions chez nos clients historiques et de nous développer auprès de nouveaux marchés tels que le médical et l’aéronautique » nous confie Serge CALMARD, gérant de SUDELEC.

Contact : SUDELEC Serge CALMARD +33(0)4 77 50 63 22

contact@sudelec42.com www.sudelec42.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 39


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE SEICO

Votre partenaire industriel en design, développement et fabrication de produits.

• Sa souplesse d’adaptation aux attentes clients • Sa maîtrise technique • Ses capacités à prendre des projets à fortes contraintes (technique, process, délais courts (- de 2 semaines))

embarqués • Capteurs, mesures, conditionnement de signaux • Conversion d’énergie, pilotage Led • Traitement d’obsolescence et Redesign N’hésitez pas à nous contacter ou nous consulter sur vos projets.

Avec sa centaine de collaborateurs, SEICO vous fourni du service sur mesure selon votre besoin.

Ce sont des attentes fortes de nos clients. Leur nombre en hausse constante (notamment sur la fabrication, cartes et intégration des OBJECTS CONNECTES) et la fidélité de l’ensemble de nos partenaires en est la preuve.

Nous proposons une offre globale allant de l’étude/industrialisation à la livraison clef en main de vos produits sur quatre domaines de compétences en cartes électroniques, câbles et câblage filaire, assemblage et intégration ainsi que dans l’activité outillage et banc de test. Fort de sa croissance continue, SEICO est un spécialiste reconnu dans le domaine de la sous-traitance par : • Sa proximité • Sa réactivité

En 2015, SEICO a renforcé son activité R&D interne par l’apport de compétences nouvelles de forte expérience. Nous confortons ainsi nos savoir-faire techniques propres, toujours enrichis de partenariats externes afin d’apporter de la compétitivité et du service sur des prestations d’industrialisation et développement dans les domaines suivants : • Cartes électroniques et systèmes

Contact : SEICO Philippe GALIVEL +33(0)6 89 09 49 20

philippe.galivel@seico.fr www.seico.fr

ALTRICS

Altrics, leader de la sous-traitance low cost de proximité, consolide sa position avec une progression de 13 % de son CA Avec une progression à deux chiffres depuis quatre ans, ALTRICS (France, Tunisie, Portugal), confirme encore cette année, à la clôture de son exercice fiscal au 30 juin, une augmentation de 13% de son chiffre d’affaires. L’entreprise est portée par l’intérêt grandissant des clients pour la production low-cost de proximité. Spécialisée en électronique de puissance, énergie, éclairage à leds, et très présente dans l’industrie, le médical, les télécom et la sécurité, l’entreprise profite de l’engouement pour les produits connectés. Les unités de production au Portugal et en Tunisie (13 000 m² et 470 collaborateurs) réalisent l’assemblage et le test des cartes électroniques câblées, ainsi que l’intégration des sous-ensembles électroniques. Pour garantir la plus grande flexibilité, c’est la plateforme administrative de Rosheim (67) qui est l’interlocuteur unique de la clientèle.

certifiées NF, nous profitons du phénomène relativement récent de la relocalisation, vers les pays Low Cost de proximité, de produits fabriqués ultérieurement en Asie pour les gros volumes (Tunisie) et de notre nouveau positionnement sur la petite et moyenne série au Portugal par le biais de www. petiteserielectronique.com déclare Damien Rossignon, PDG de la société ALTRICS.

Certifiée ISO9001 version 2015, ISO 14001, CSA, UL et avec des productions 40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com


«L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS» www.iftec.fr

Formation continue - Conseils Techniques Mesures & Analyses - Normes IPC NOUVEAU

CERTIFICATIONS IPC POUR CONCEPTEURS DE CARTES ELECTRONIQUES

CID & CID+

Travaux de laboratoire

Coupes µgraphiques, Contamination ionique, Tests SIR & Bono, Inspections Visuelles, Rayon X, Brasabilité, Tests de Traction...

IFTEC - 33, rue Ravon - 92340 Bourg-la-Reine - France - tél : (33) 01 45 47 02 00 - iftec@iftec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 41


INFORMATIONS COMMERCIALES STPELECTRONICS

La dépanélisation « milling » : une affaire de professionnel ! A découvrir lors d’enova Paris ! La Charly Milling développée par STPElectronics suite à une demande client a déjà fait parler d’elle depuis son entrée sur le marché en Mars 2016. Ce système a su trouver son public ravi de son efficacité et de sa rapidité à l’aide de son procédé de fraisage « Milling » qui ne stress pas les composants et évite ainsi de générer des problèmes qualités contrairement aux autres pratiques existantes. En effet les procédés V-Cut et Punching peuvent être générateurs de grands nombres de défauts pouvant être constatés dans le temps. Vous pourrez aussi travailler sur tous types de matériaux : SMI, FR4 et autres polyimides… Aujourd’hui, afin d’être adaptée à tous les environnements de production, la gamme Milling s’agrandit : 4U/2U : Dernière nouveauté de la gamme Milling, les 4U et 2U permettent au sous-traitant en petites séries et prototypages de profiter d’un moyen professionnel et simple pour la découpe des PCB à un budget réduit.

FIMOR ELECTRONICS

Solutions industrielles CLAVIERS et INTERFACES HOMME MACHINE (IHM) Avec 30 ans de savoir-faire dans les composants électroniques, FIMOR propose un large panel d’IHM, des claviers alphanumériques durcis prêts à l’emploi jusqu’aux composants de clavier moulé en silicone ou aux facesavant en polyester avec décor en sérigraphie ou impression jet d’encre, sans oublier les trackballs et autres pointeurs… Claviers et pièces moulées en silicone FIMOR Electronics apporte son expertise dans la conception et la fabrication de claviers moulés en silicone, qui peuvent se composer de membranes silicone, de surmoulage sur des pièces injectées, de sousensembles avec circuits souples et/ou boitiers... Un bureau d’études et une équipe de 4 technico-commerciaux répartis sur toute la France explorent

DMC 303 : Ce système simple tiroir permet de travailler sur un format de PCB allant jusqu’à 300x400mm. Son logiciel de pilotage par vision, avec une interface simple et intuitive fait de la DMC 303 un moyen de production unique en son genre avec de nombreuses fonctions incluses. DMC 603 : Ce système permet de travailler sur un format de PCB allant jusqu’à 600x500mm. Ses deux tiroirs pouvant usiner simultanément permettent un gain de temps considérable et inscrivent la DMC 603 comme un système parfaitement adapté aux grandes séries. Pour voir le système en fonctionnement, rendezvous sur notre chaine YouTube : STPElectronics.

- Web : www.stp-electronics.com - LinkedIn : STPElectronics - YouTube : STPElectronics

Gagnez en productivite avec une découpe automatisée ! Rendez-vous sur le stand E90 à Enova Paris les 14 et 15 septembre prochains pour découvrir toute notre gamme de système de dépanélisation des PCB par fraisage et assister à nos démonstrations sur la DMC 303. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations supplémentaires.

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com

les solutions les plus adaptées aux exigences du client et préparent leur mise en œuvre. Des fabrications réparties en France et en Chine permettent de répondre aux différentes contraintes de volumes et de prix. Claviers durcis, trackballs, organes de pointage... FIMOR Electronics est également le représentant direct de marques internationales offrant des claviers et trackballs prêts à l’emploi (connections type USB ou PS2), telles que iKey, NSI, Sasse… Conçus pour durer, qu’ils soient en silicone, polyester ou acier inoxydable, ces claviers durcis et trackballs étanches sont robustes et offrent de multiples configurations : encastrables, rétro-éclairage, étanchéité IP68, configurations... Ils s’adressent aux marchés nécessitant précision et rigueur (militaire, médical, aéronautique et marine).

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Contact : FIMOR ELECTRONICS Delphine LEJARD +33(0)2 43 40 66 07 bicel@fimor.fr www.fimor-electronics.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

W-TECH

distribue la « Vertex-II » par VJ Electronix. La société W-Tech, basée à St Jean de Soudain (38), est spécialisée dans la distribution d’équipements et de consommables pour l’industrie électronique professionnelle. W-Tech s’adresse à une clientèle Automobile / Industrielle / Militaire / Spatiale / Médicale / Ferroviaire / Aéronautique / Télécom… ainsi qu’à tous les acteurs de la fabrication de cartes électroniques. Aujourd’hui, W-Tech renforce son catalogue, en distribuant la nouvelle génération abordable de machine d’inspection par Rayon-X développée par VJ Electronix (USA) « La Vertex-II » L’innovation et l’ergonomie sont au cœur de la conception de ce système, afin de simplifier au maximum sa prise en main. Cet appareil s’adresse aux professionnels de l’industrie soucieux de réaliser des inspections de qualités non-destructives. « La Vertex-II » est une machine prête à l’emploi, apportant des résultats sans pareils grâce à sa modularité lui permettant de s’adapter à de nombreuses applications.

• l’accentuation avancée des défauts (Filtre ADE) • la détection des bords des zones de Bga’s  • l’analyse des zones larges • des ratios de vide (« void » rate) • la fonction de masque qui permet l’inspection automatique de PCB double face, etc… Équipement d’audit, cette Plateforme d’inspection par Rayon-X est adaptée à un environnement de production pour effectuer des tests d’échantillons sur les volumes de production avec une approche simple de l’inspection automatique à une fraction du prix des autres systèmes automatiques. Retrouvez-la sur www.w-tech.fr

En fonction de la configuration retenue, « la Vertex II » proposera un champ de vision maximum variant de 40 à 400mm, une résolution allant de 20 à 40 lignes paires par millimètre pour un grossissement de 435 à 3600 fois et, au besoin, la possibilité de réaliser des inspections en vue désaxée, sans inclinaison. Tous les modèles disposent d’un plateau de support d’échantillon de 490×525mm en standard ou de 440×518mm en coulissant. Enfin, Le système est équipé d’un logiciel d’inspection innovant « Nexus-300 » qui offre à l’utilisateur la possibilité de gérer les opérations manuelles ou de programmer des routines d’inspections entièrement automatiques et propose des fonctions tel que :

Contact : W-TECH Olivier WEEGER +33(0)4 74 93 01 54 commercial@w-tech.fr www.w-tech.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 43


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES SEICA

FOX, nouveau cœur de gamme P&P FOX, la nouvelle machine de report de CMS de Essemtec AG est conçue pour un espace de production réduit. Même si elle ne mesure que 88 cm de long sur 108 cm de large, elle accepte des PCB de 406 mm X 305 mm. Le spectre de composants est lui aussi étendu (du 0201 à des composants de 33x80 mm). Les choix de design pour le bâti et pour la motorisation ont été faits sans compromis : bâti massif en fonte minérale et moteurs linéaires. Cette base très technique donne accès à des vitesses et des précisions

Le logiciel ePlace est intuitif et permet de créer des composants ainsi que d’importer les données CAO. En France, la gamme FOX de Essemtec est vendue par SEICA France. http://www.my-smt-fox.com/ SPIDER, machine de jetting multiusage

particulièrement remarquables pour une machine de cette taille : 4500 composants par heure (IPC 8950A), la résolution des axes est de 0.2µm ce qui permet une précision de report de 45µm à 3 Sigmas.

150 000 points pas heure, du dosage en 3D sur à peine un mètre carré ! La nouvelle SPIDER de Essemtec AG est un outil de dosage extrêmement puissant. Elle ne fait que 88 cm de long sur 108 cm de large avec des fonctionnalités et une flexibilité exceptionnelles.

De plus, on peut lui ajouter une valve de dosage pour la colle et la crème à braser avec lequel on peut l’utiliser aussi pour des applications en 2.5D. En fonction des applications, la valve peut être soit à temps/pression soit à vis d’Archimède soit bien sûr une Jetvalve. Pendant le développement, Essemtec a spécialement fait attention à ce qu’un changement de production soit sans contrainte sur cette petite machine. Le nombre important de feeder (180 en 8mm) permet qu’un grand nombre de composants soit directement disponible.

Les fonctionnalités majeures permettent des vitesses de dosage jusqu’à 150 000 points par heure et des caractéristiques machine permettant de faire du dispensing en 3D. La flexibilité, c’est de permettre de doser par jetting un très large spectre de fluides ou de matériaux : colle CMS, colles conductrices, encapsulants, underfill, crèmes à braser. La flexibilité, c’est aussi de permettre de remplacer les valves très rapidement. La SPIDER est compatible avec les jetvalves, les valves à vis d’Archimède et celles à temps/pression. En raison de sa petite

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

surface au sol le SPIDER est parfait pour des surfaces de production limitées et il passe à travers une porte de taille standard. Les moteurs linéaires et le châssis en fonte minérale font de la SPIDER une machine extrêmement stable et durable avec peu d’entretien. En France, la gamme SPIDER de Essemtec est vendue par SEICA France. http://www.my-smt-spider.com/

Contact : SEICA Stéphane DUPOUX +33(0)1 39 30 66 77 dupoux@seica.com www.seica.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

BRADY

Une identification des câbles plus rapide Les manchons de câble sont une solution durable pour l’identification des câbles et des fils dans des conditions difficiles. L’application de manchons à des centaines de câbles est une tâche fastidieuse. Brady propose le nouvel applicateur automatique de manchons BSP™45 qui accélère l’application des manchons de câble et réduit les coûts d’application. Application jusqu’à 10 secondes plus rapide Grâce au nouvel applicateur automatique de manchons BSP™45, un manchon de câble peut être appliqué 6 à 10 secondes plus rapidement. Cela vous permet de réduire considérablement les coûts d’installation des manchons de câble. De plus, durable, fiable et facile à utiliser, l’applicateur BSP45 accélère l’application de centaines de manchons de câble. Retrait et application automatiques L’applicateur BSP45 permet de retirer les manchons pré-imprimés de leur support et de les presser pour qu’un câble puisse y être facilement inséré par un opérateur. Lorsque

GOEPEL 

L´inspection des joints de soudure THT des connecteurs automotive selon les normes IPC Le système X-Line 3D d´inspection à rayons X de GÖPEL electronic permet une inspection fiable des joints de soudure THT et Pin-in-Paste selon la norme IPC grâce à la combinaison de rayons X 3D (AXI) et de l’AOI 2D. C´est surtout important pour des PCBs du secteur automotive qui font l´objet d’exigences qualité spécifiques. Contrairement à la radiographie simple en 2 dimensions, le rayon X 3D permet une évaluation du remplissage de soudure des broches THT. Les PCBs aux normes IPC doivent présenter, selon la classe IPC, un remplissage de 50 à 75% au niveau des pins. Cela peut être réalisé par l´évaluation couche par couche du joint de soudure. Les limites de la technologie à rayons X sont

l’opérateur appuie sur la pédale amovible, l’applicateur BSP45 relâche le câble tout juste étiqueté et retire le manchon pré-imprimé suivant de son support. Les manchons de câble peuvent être imprimés sur site avant d’être appliqués à l’aide d’une imprimante BP PR+ ou BPP™72 de Brady. Utilisation intensive des manchons de câble L’applicateur BSP45 a été principalement développé pour une utilisation intensive des manchons de câble dans les secteurs de l’aérospatial, de la défense et du ferroviaire, ainsi que pour les vendeurs de faisceaux de câbles et les tableautiers dans les secteurs des télécom, des datacom, des produits chimiques, du pétrole et du gaz. dans ce cas, l´exigence de mouillage périphérique des pins ainsi que la surface du mouillage. Selon la norme IPC le mouillage périphérique doit être compris entre 270° et 330°. Seule, la combinaison de deux technologies satisfait cette condition. A l´aide d´un module AOI automatique et intégré, le mouillage périphérique des pins ainsi que le mouillage de la surface côté bottom peuvent être évalués. Le X-Line 3D et la technologie AXOI (inspection à rayons X et optique) permettent une couverture de test maximale en ligne. La prise d´image par balayage rend possible un contrôle de qualité en un temps minimum. Grâce à la combinaison de deux technologies d´inspection, le remplissage de soudure, le mouillage de pin, la surface du mouillage des connexions, les ponts et les microbilles de soudure sur la carte électronique, peuvent être détectés.

Cependant, toutes les personnes qui utilisent un grand nombre de manchons de câble pourront profiter d’une application plus rapide grâce à l’applicateur automatique de manchons BSP™45. Demandez votre calculateur d’économies pour vous en assurer !

Contact : BRADY Tom Van De Putte emea_request@bradycorp.com www.bradyeurope.com Le X-Line 3D est un système d´inspection pour un contrôle fiable des PCBs double face. L´inspection à rayons X tridimensionnelle inspecte le côté supérieur et inférieur en un seul passage. La prise d´images « Realtime-Multi-Angle » garantit un enregistrement complet du PCB en 3D. Les processus intégrés de reconstruction basés sur la technologie planarGT permettent une évaluation détaillée du PCB couche par couche.

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Katharina PETERS +49(0) 3641 6896 717 sales@goepel.com www.goepel.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 45


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES SEICA

le CCX fait sens sur le simple aspect financier !

Le plus rapide compteur de composants !

Aperçu rapide des détails techniques : • Précision de comptage : > 99,9 % • Durée de cycle : < 10 sec • Poids: approx. 450 kg • Dimensions : 75x220x70 cm • Diamètre bobine : max. 38 cm (15») • Hauteur bobine : max. 10 cm • Taille du composant le plus petit 01005 • 230V, 50 Hz, 16 A

A venir découvrir lors de notre Journée Technologique du 28 septembre 2016 Développé par Optical Control et référence dans l’industrie électronique, le système de comptage de composants CMS OC-SCAN®CCX.3 est désormais disponible en France via SEICA France. Un retour sur investissement de moins d’un an. Le OC-SCAN®CCX.3 calcule précisément par rayons-X le nombre exact de composants CMS sans contact et automatisé qui se trouvent dans les bobines. Comparé aux compteurs conventionnels, il diminue de plus de 90% les coûts annuels de manutention. Et ce n’est pas tout : ce produit innovateur permet des économies importantes : • Plus d’arrêt de ligne • Plus de jour d’inventaire • Travail à base d’un stock réel • Plus d’approvisionnement spécial • Plus de saisie manuelle dans un logiciel ERP À la fin de la production, les consommations réelles sont calculées immédiatement pour identifier de suite une consommation élevée de matériels. Le OC-SCAN®CCX.3 permet un retour sur investissement de moins d’un an tout en proposant une solution avec stocks réels. Précision de comptage à 99,9 pourcent. Une gestion de qualité utilisant des procédures d’imagerie donne à l’industrie électronique et mécanique un potentiel significatif en efficacité et en optimisation. Optical Control est le spécialiste de la gestion de qualité sans contact par utilisation de systèmes d’imagerie. Le OC-SCAN®CCX.3 représente une solution sur mesure en comptage de composants électroniques. Le nombre de composants dans la bobine est compté de façon exacte, automatisée, sans contact et en moins de 10 secondes. La précision de comptage est supérieure de 99,9%.

Mais ce produit innovant vous propose encore un autre avantage : le comptage fonctionne également avec les bobines enveloppées sous film plastique. Cet avantage vous permet d’économiser énormément de temps de manutention. Les bobines à composants sensibles à l’humidité ne doivent plus être désemballées en cas d’inventaire ce qui est efficace est durable. Interface utilisateur avec écran tactile. L’opérateur se sert d’un écran tactile avec inspection d’image et navigation en utilisant le contrôle deux doigts comme avec un smartphone. S’il n’y a pas d’autres périphériques d’entrée, le texte est saisi avec un clavier souple. Toutes les données sont sauvegardées automatiquement lors d’une activité. Etant intuitif et fiable, le système peut être utilisé par des opérateurs non formés. Les entrées manuelles sont réduites à un minimum. Surface nécessaire que 0,5 m² La bobine est identifiée par une douchette. Le diamètre maximal d’une bobine est de 38 cm (15»). La surface de scan est 42 x 42 cm. Une imprimante étiquette peut être fournie avec la machine. La hauteur du système est de 220 cm (195 cm pour le transport) et la surface nécessaire est 0,5m². Toutes ces propriétés ouvrent également d’autres d’applications possibles comme le contrôle de réception directement à la ligne CMS, au magasin ou sur d’autres lieux de préparation. Une comparaison simple entre un compteur standard et le OC-SCAN®CCX.3 démontre une diminution de coûts de manutention et de personnel de 90 %. Opter pour

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Les points forts : • Quantités en stock exactes • Prévention d’arrêts de ligne CMS • Inventaire permanent • Suppression d’approvisionnement spécial • Calcul des consommations à posteriori et par OF • Suppression des coûts supplémentaires liés aux approvisionnements spéciaux • Stockage optimisé grâce aux quantités exactes • Stocks de sécurité et déstockage réduits • Comptage rapide des quantités d’un « panier garni » • Poste de travail ergonomique, travail debout ou assis • Intégration dans le système informatique existant • Opérationnel 24/7 sans entretien • Base de données de composants standards intégrée La durée de comptage se réduit encore en incorporant la géométrie des composants qui est fourni par le système ERP du client. Vous pouvez vérifier le résultat en fonction de la taille attendue.

Contact : SEICA Stéphane DUPOUX +33(0)1 39 30 66 77 dupoux@seica.com www.seica.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

STPELECTRONICS

Notre système d’Inspection automatique Trad / Finition / Vernis, évolue ! Conçu à partir de micro caméras, de lumière blanche UV et d’un laser, InspectoScan-C est parfaitement adapté pour l’environnement TRAD, finition et vernissage. Son objectif premier est d’améliorer la qualité des produits finis avant livraison. Il se positionne comme une AOI avant ou après vague (composants, connecteurs,...), une AOI pour le contrôle finition (vernis, visserie, câblage,...), une AOI pour les contrôles spécifiques (produits semiassemblés, trous,...). C’est donc un système complet qui répondra à tous vos besoins en matière d’inspection automatique. Pourquoi choisir Inspectoscan-C ? - Pour augmenter votre couverture de test en automatique - Pour bénéficier d’une AOI adaptée pour les environnements d’assemblages manuels et contrôles qui aujourd’hui sont visuels  - Pour assurer le contrôle des produits avant livraison et éviter les retours - Pour contrôler votre production d’insertion par une AOI dédiée.

NOUVEAUTE 2016 : Une nouvelle fonction a été développée suite à une demande client, la comparaison. Cette fonction permet de mettre

en évidence toutes les différences significatives par rapport à une carte étalon. L’absence de CMS, arrachés au cours des procédés d’assemblage, de manutention et de test, la présence de CMS tombés et restés collés ou coincés sur la carte, des particules, des marquages oubliés, des étiquettes absentes et même de la poussière ! Le décalage des composants sur leur plage d’accueil sont filtrés et paramétrables simplement. Un balayage de la carte est intégré dans la fonction pour gérer les recouvrements entre images et réduire au minimum la programmation.

de l’équipement, tout en observant les détails les plus fins. Un CMS 01005 c’est alors plus de 1500 pixels dans une image de 40 mm de largeur ! Nous serons présents à Enova Paris les 14 et 15 septembre prochains sur le stand E90 pour vous présenter tous nos systèmes. En attendant rendezvous sur nos différentes pages pour connaître nos dernières actualités : - Web : www.stp-electronics.com - LinkedIn : STPElectronics - YouTube : STPElectronics

Au cours du cycle ou à la fin selon le paramètre choisi, la restitution est réalisée par un affichage successif de l’image étalon, de l’image en cours de test et d’une incrustation rouge, mettant en évidence les différences significatives sous forme d’un clignotement à la cadence d’une seconde. Cette fonction peut être

utilisée à partir de toutes les caméras embarquées dans l’équipement. Cependant en option, une 3ème caméra couleur de très haute définition permet de maintenir la productivité

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 47


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES WELLER

Le soudage aujourd’hui - Découvrez la nouvelle génération Weller Les nouvelles stations de soudage puissantes WT posent de nouveaux jalons en termes de convivialité.

Stations de soudage puissantes Les stations de soudage puissantes de la nouvelle gamme WT séduisent non seulement par leur convivialité hors pair, mais également par leurs aspects écologiques et économiques. Les stations de soudage sont empilables (économies de place) et possèdent une inclinaison frontale ergonomique de l’écran. L’affichage graphique est bien agencé et les paramètres de réglages sont visibles en un clin d’œil. Le panneau frontal se distingue par une disposition claire des touches. Tous les éléments de commande essentiels sont placés devant. La touche de menu assure une grande convivialité et une navigation simple dans la structure du menu.

Unique au monde Avec son fer à souder de 90 Watt, Weller présente le premier système de soudage actif au monde avec pannes à souder haute puissance passives échangeables. Le fer à souder combine la rentabilité d’un système de soudage passif et le design et l’ergonomie d’un système de soudage actif. Le fer à souder fin et léger, avec poignée caoutchoutée et câble de silicone fin, est particulièrement ergonomique. Il possède un détecteur de mouvement dans le manche éventant ainsi l’utilisation d’un support fer Stop & Go

WURTH ELEKTRONIK France

un courant nominal jusqu’à 10A et des courants de pointe jusqu’à 100A !

La série WE-MPSB, pour Multilayer Power Suppression Bead, est la première ferrite multicouche au monde dont le comportement face aux pics de courants transitoires est connu et spécifié. On vous dit tout : quel courant pendant combien de temps et combien de fois !

Avec une réduction jusqu’à 75% de la résistance série et un courant nominal jusqu’à 40% plus élevé qu’une ferrite multicouche standard, cette ferrite offre la même qualité de filtrage que ses ainées sur une très large bande de fréquences.

Huge peak, strong bead

Grâce à sa construction robuste, elle est la solution idéale pour protéger votre application et en augmenter la durée de vie. Disponible en boitiers allant du 0603 au 3312, elle supporte

Les applications pour cette nouvelle série sont nombreuses : filtrage de convertisseurs DC/DC, filtrage de moteurs, insertion « Hot swap », environnements riches en transitoires, … Wurth Elektronik a en outre ajouté un mode « Pulse » à son célèbre logiciel gratuit et en ligne RedExpert pour permettre le dimensionnement précis des ferrites à utiliser dans votre application. Plus d’informations sur www. we-online.com/MPSBdesigner.

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Nouveau : le support WSR 2 en 1 La grande nouveauté est la possibilité de passer du nettoyage à sec au nettoyage humide. Le support du fer peut pivoter sur 180°. L’utilisateur peut choisir entre nettoyage à sec ou nettoyage humide. L’acier haut de gamme augmente la résistance. Les pannes à souder peuvent être rangées de manière sûre et peu encombrante. Plusieurs supports peuvent être placés côte à côte.

Contact : WELLER Patrick AMAT +33(0)6 07 05 43 28 patrick.amat@weller-tools.com www.weller-tools.com Plus généralement, le logiciel RedExpert vous aide à sélectionner et dimensionner de très nombreux composants de la gamme de Wurth Elektronik : selfs, ferrites, selfs de mode commun, transformateurs LAN, composants RF, condensateurs de sécurité, … Utilisez-le gratuitement en vous inscrivant sur :  www.we-online.com/Redexpert

Contact : Wurth Elektronik France Dominique VERARDO +32(0) 71 45 94 96 dominique.verardo@we-online.de www.we-online.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

ABCHIMIE

Les vernis UV, l’avenir. Les vernis UV 100% sans solvant sont arrivés récemment sur le marché, ils sont ininflammables et utilisent un double système de réticulation (dual cure) qui permet de polymériser les surfaces visibles et les zones d’ombres. Moins d’une seconde est nécessaire pour obtenir un produit polymérisé. La technologie UV apporte aujourd’hui des avantages concurrentiels essentiels : rapidité de process, gain d’espace et si vous optez pour la technologie de polymérisation par LED un gain énergétique considérable. Le vernis ABchimie526UV dans ses versions polymérisation lampe mercure ou lampe LED est aujourd’hui bien connu. Le vernis ABchimie746 E UV lui succède et apporte des spécifications techniques complémentaires.

si la carte est soumise à des variations de température. Le vernis ABchimie746 E UV grâce à sa souplesse exceptionnelle absorbe les contraintes et assure la fiabilité de vos sous-ensembles électroniques. Les avantages d’un système de polymérisation LED : • Même vitesse de polymérisation qu’un système mercure • Petit four LED (0.8 mètre) • Pas de production d’ozone • Extinction et allumage instantanés de la lampe  • Durée de vie lampe 20 000 heures effectives • Stabilité de la dose UV envoyée. L’évolution vers les vernis UV est maintenant inéluctable. Seuls les vernis solvantés acryliques non toxiques auront encore une place à leurs cotés (type AVR80 BA).

En effet, il polymérise à des épaisseurs de 100 microns ou moins mais aussi en plus fortes épaisseurs (jusqu’à 2 mm). Cela signifie que votre process est sécurisé. En effet, inévitablement quelque soit le mode de dépose, le vernis coule vers le bas et les pattes de vos composants en créant des surépaisseurs. Celles-ci, si elles sont trop importantes (200-400 microns) avec un vernis UV classique risquent de fissurer ou de créer des décollements

Depuis de nombreuses années ABchimie investit en R et D pour développer des solutions fonctionelles, sures et « safe ». Le vernis ABchimie746 E UV permet de protéger vos pcbs mais d’autres résines plus visqueuses (ABchimie42K par exemple) peuvent lui être associées, permettant de mettre en place des dams, des glob top ou des collages contre les vibrations avec UV des résines souples dans la gamme d’épaisseur de 4 ou 5 mm si nécessaire. Ce process unique sera effectué avec le même équipement de dispensing, permettant de gagner du temps et d’avoir une parfaite compatibilité entre le revêtement et les résines utilisées.

L’automobile est le premier bénéficiaire de cette technologie car le plus concerné par les rejets de COV mais le reste de l’industrie suivra car c’est une technologie propre, rapide et efficace. Nous pouvons imaginer une transition vers les vernis UV dans les 5 à 10 prochaines années pour le secteur automobile tandis que le secteur industriel continuera sur les solutions non toxiques qui ne nécessitent pas d’investissement particulier. Le marché industriel évoluera ensuite vers les UV en fonction de l’évolution des restrictions quant au rejet de composés organiques volatils (VOC)

Contact : ABchimie Jean-PierreDOUCHY +33(0)4 74 83 12 19 jpdouchy@abchimie.com www.abchimie.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 49


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES CRM Synergies

conçue pour offrir des performances thermiques optimales combinées à une maîtrise parfaite des process. L’OmniMax utilise des technologies éprouvées qui rendent son utilisation fiable et facile pour des besoins de production haut de gamme. Ses résultats sont particulièrement remarquables dans les productions sans plomb. Il affiche en outre des consommations en énergie et azote bien peu gourmandes.

Votre distributeur exclusif des équipements Speedline technologies France et Maghreb. http://www. speedlinetech.com/

CRM Synergies et son support commercial et technique vous accompagnent dans vos décisions d’investissement en équipements électroniques. Speedline Technologies, fabricant américain regroupe sous sa bannière 4 marques, leaders dans leur segment : MPM pour la sérigraphie, CAMALOT pour le dispensing, ELECTROVERT pour la soudure à la vague et les fours de refusions et ACCEL pour les machines de lavage. Depuis les années 70, Speedline s’est forgé une réputation de leader en innovation et solutions technologiques pour les industries d’assemblage électronique et les semi-conducteurs.

The Electrovert® “Electra™” Machine de soudure à la vague L’Electra a été conçue pour des moyennes et grandes séries. Bien que destinée à de grands volumes de production, elle est capable de s’adapter à tous types de process et offre une qualité de brasage incomparable.

Quelques exemples d’équipements jouissant des dernières innovations. Vous retrouverez l’ensemble de la gamme Speedline sur leur site . http:// www.speedlinetech.com/ The MPM® “Edison” Dernier né des équipements de sérigraphie de nouvelle génération, l’EDISON est dotée d’une rapidité, d’une précision et de performances exceptionnelles surclassant toutes ses concurrentes.

The Electrovert® OmniMax™ Cette gamme de fours de refusion est

ACCELONIX

• PARMI pour de l’AOI 3D

Présent au salon ENOVA Paris avec XRHCount – la solution de comptage de composant par Rayon X. La simplicité de fonctionnement de ce système est très séduisante car elle se résume à un tiroir, un bouton et un résultat sans ambiguïté. L’opérateur introduit la bobine dans le tiroir, appuie sur le bouton vert de démarrage du cycle de comptage et quelques secondes plus tard le résultat s’affiche à l’écran. Dans le cas d’une gestion automatisée des stocks, l’opérateur identifie la référence du composant à compter en scannant le code barre. Le temps de comptage peut encore être réduit par l’utilisation du système inédit ACE (Automated Component Estimation). Les caractéristiques des composants ayant déjà fait l’objet d’un comptage sont mémorisées, rendant

Contact : CRM SYSNERGIES Vincent LAFON +33(0)6 20 75 33 52 vlafon@crmsynergies.com www.crmsynergies.com

Et toutes ses solutions logicielles pour la traçabilité (COGISCAN) et l’inspection 1er article INX

ainsi inutile la phase de saisie des références pour un comptage ultérieur. ACCELONIX présente également :

• Yxlon COUGAR, un système

d’inspection RX de carte électronique en 3D • TAKAYA APT1400 le dernier testeur sondes mobiles couplé à un Cobot • EKRA Serio 4000 pour la sérigraphie • ESSEGI armoire intelligente pour le stockage de composants

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89

Contact : ACCELONIX Patrick LEGENRE +33(0)6 08 03 86 05 patrick.legenre@accelonix.fr www.accelonix.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

OFFRES D’EMPLOI Job Tronic’S - Offres d’emploi

Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html VIAPAQ (78) RECRUTE DES CONDUCTEURS D’EQUIPEMENT AUTOMATISE (H/F) A PARTIR D’AOUT 2016 annonce 2016joboffre08001 TECH POWER electronics (39) RECHERCHE UN TECHNICIEN ELECTRONIQUE BUREAU D’ETUDES (H/F) annonce 2016joboffre07001 ALLIANSYS (14) RECHERCHE UN ACHETEUR ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2016joboffre06005 VIAPAQ RECRUTE 1 CHARGE D’APPROVISIONNEMENT (H/F) CDD DE 6 MOIS annonce 2016joboffre06004 1 LIFE RECRUTE UN CONSULTANT ERP INDUSTRIE H/F REGION NANTAISE annonce 2016joboffre 06003 1 LIFE RECRUTE UN ASSISTANT COMMERCIAL H/F REGION PARISIENNE annonce 2016joboffre 06002 VIAPAQ RECHERCHE UN RESPONSABLE QUALITE PRODUCTION ET ASSURANCE QUALITE (H/F) annonce 2016joboffre 06001

DB PRODUCTS RECRUTE UN TECHNICIEN CFAO, POSTE EN CDI (H/F) annonce 2016joboffre 05010 VIAPAQ RECHERCHE SON ACHETEUR PROJETS (H/F) annonce 2016joboffre 05008 SERMA TECHNOLOGIES RECRUTE UN INGENIEUR COMMERCIAL BtoB INDUSTRIES (H/F) annonce 2016joboffre 05007 OSE RECRUTE UN CONDUCTEUR DE LIGNE CMS, POSTE EN CDI (H/F) annonce 2016joboffre 05006 OSE RECRUTE 2 TECHNICIENS DE TEST H/F, POSTE EN CDI (H/F) annonce 2016joboffre 05005 POWER SYSTEM TECHNOLOGY RECRUTE 1 TECHNICIEN RESPONSABLE QUALITE - RESPONSABLE QSE H/F, annonce 2016joboffre 05004

W-Tech (38) RECRUTE 1 TECHNICOCOMMERCIAL (H/F) Secteur Ouest France annonce 2016joboffre 05002 ROLLS-ROYCE RECRUTE UN MAQUETTISTE, GESTIONNAIRE ZONE D’ESSAIS ET LABORATOIRE, SUPPORT METHODES INDUSTRIALISATION H/F POSTE EN CDI annonce 2016joboffre 04001 TECH POWER ELECTRONICS RECRUTE UN TECHNICIEN ELECTRONIQUE H/F annonce 2016joboffre 03004 TECH POWER ELECTRONICS RECRUTE UN TECHNICIEN BUREAU D’ETUDES H/F annonce 2016joboffre 03003 

HDI (34) RECRUTE UN INGENIEUR TECHNICO COMMERCIAL EN ELECTRONIQUE FRANCE JUNIOR (H/F) annonce 2016joboffre 05003 HDI (34) RECRUTE UN COMMERCIAL CONFIRME FRANCE (H/F) annonce 2016joboffre 05002

Job Tronic’S - Demandes d’emploi

Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html DEVELOPPEUR DE LOGICIELS EMBARQUES annonce 2016jobdemande08001 RESPONSABLE TECHNIQUE PROFIL INTERNATIONAL annonce 2016jobdemande06001 MAGASINIER / LOGISTICIEN annonce 2015jobdemande10002

Chef d’équipe (cartes électroniques et panneaux photovoltaïques), 35 ans d’expérience en production en tant que responsable processus de fabrication puis manager de terrain. annonce 2015jobdemande10001

CONDUCTEUR DE LIGNE CMS annonce 2015jobdemande04002 TECHNICIEN ELECTRONIQUE annonce 2015jobdemande03001

RESPONSABLE TECHNIQUE annonce 2015jobdemande09001 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 51


OFFRES D’EMPLOI Investronic’S

Transmission et cession d’entreprise, offre de partenariat, diversification d’activités GÖPEL ELECTRONIC CHERCHE UN DISTRIBUTEUR POUR LA FRANCE (H/F) Pour la distribution, la vente et le service des systèmes innovants

d´inspection automatique AOI/AXI/SPI la société allemande GÖPEL electronic cherche un distributeur en France. Vous êtes intéressés ? Nous attendons votre mail ou appel avec impatience !

Contact : Mme Katharina Peters k.peters@goepel.com +49 3641 6896 717

EMS RECHERCHE PARTENAIRE INDUSTRIEL SOUHAITANT S’IMPLANTER EN RHONE-ALPES PAR UNE OPERATION DE CROISSANCE EXTERNE

bonne implantation commerciale recherche Partenaire Industriel souhaitant s’implanter en Rhône-Alpes par une opération de croissance externe.

tion et Fabrication » pour répondre aux nouveaux besoins de ses clients.

Société EIA ELECTRONIQUE, située en Isère (Grenoble), fabricant de cartes électroniques, 20 salariés – 2 M€ CA – outil de production performant - très

Partenariat capitallistique (majoritaire ou minoritaire) pour mener la stratégie de développement et de diversification vers des nouveaux marchés à forte valeur ajoutée, en intégrant « Concep-

PME D’INDUSTRIALISATION, ASSEMBLAGE DE SYSTEMES ELECTRONIQUES TECHNOLOGIQUES RECHERCHE...

tèmes électroniques technologiques recherche des partenaires industriels, commerciaux et financiers pour renforcer son développement.

PME implantée dans l’Ouest, positionnée sur les marchés de l’industrialisation et l’assemblage de cartes et sys-

L’entreprise est présente sur des réalisations à forte valeur ajoutée avec des certifications et qualifications dans les

INVESTISSEUR, DIPLOME EN ELECTRONIQUE, EXPERIENCE D’INDUSTRIEL ET DE LA DIRECTION DE TPE ET PME, ETUDIE VOTRE PROPOSITION DE CESSION

Activité : industrialisation et fabrication élecronique professionnelle Situation financière : saine, avec un résultat nul ou négatif Je dispose d’un apport personnel significatif et je souhaite une position majoritaire.

Profil de l’entreprise recherchée Localisation : Nord du Rhône

CONTACT : « ADICIAL accompagne EIA dans la conduite de son plan de développement » Nicolas CLEMENT 06 12 32 71 22

secteurs d’avenir durable. La valorisation de ses compétences est adossée à programme d’investissements raisonnés. Contactez la revue au +33 (0)2 98 55 04 56 et donner le numéro de l’annonce snzinvest201607001 contact : Thierry ROLLAND t.rolland716@laposte.net 274, chemin du Belvédère 69480 ANSE Tél. : 06 16 18 18 18

de l’industrie électronique & numérique

abonnez-vous G R A T U I T E M E N T

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89


AMELIORER VOTRE CONTROLE QUALITE TAGARNO MICROSCOPES NUMERIQUES

Les microscopes numériques offrent de nouvelles possibilités pour le contrôle qualité dans l’industrie électronique. La convivialité du microscope numérique ouvre la voie vers des process plus efficaces, une communication enrichie ainsi que des documentations de haute qualité.

MJB TÉL.: 01.64.62.68.00 infoMJB@mjb.fr www.mjb.fr

MAUX DE TÊTE liés au nombre

d’interlocuteurs sur votre ligne ?

Test • Inspection • Assembly • Micro Assembly • Solutions Logiciels pour l’Électronique

nous avons

DES SOLUTIONS à chaque étape du procédé de fabrication

Accelonix fournit des réponses matériels, logiciels et des services adaptés à chacune des étapes du procédé de fabrication de cartes électroniques ou de composants (micro-électronique).

www.accelonix.fr Accelonix SAS • PA du Long Buisson • 260 rue Clément Ader • 27000 Évreux • France. T: +33 (0)2 32 35 64 80 F: +33 (0)2 32 35 00 66 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2016 - n° 89 - 53


MECAPARK ENTREPRISES RÉALISE VOS PIÈCES EN IMPRESSION 3D • Boîtiers prototypes

• Caches et capots de protection pour le vernissage

• Pièces à la demande : petit outillage, pièces de rechange, etc.

PRATIQUE et RAPIDE

L’IMPRESSION 3D PAR

MECAPARK ENTREPRISES

Les 6 temps de votre commande 

• Machine 3 axes avec un volume de travail de

140x140x135 mm  • Procédé par extrusion de fil ABS RoHS/ESD, plusieurs couleurs disponibles. Le fil ABS présente plusieurs intérêts : tolérance aux écarts de température, résistance au chocs et rendu lisse et brillant.  • Résolution d’impression : 150, 200, 250, 300, 350 ou 400 microns

• Vous nous adressez votre fichier .stl par mail à

l’adresse info@mecapark.com

• Nous analysons votre fichier pour vérifier la capabi-

lité de l’impression 3D

• Nous vous adressons un devis/bon de commande

pour validation • Nous accusons réception de votre commande • Vous recevez un lien pour le paiement sécurisé par carte bancaire ou PayPal (paiement à 30 jours fin de mois pour les adhérents du SNESE ou abonnés des Cahiers de l’Industrie Electronique & Numérique) • Nous fabriquons vos pièces (délai moyen de 3 à 5 jours) qui sont expédiées par Colissimo suivi

Informations, commande :

info@mecapark.com

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE N° 89  

INFORMATIONS COMMERCIALES ET TECHNIQUES DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE EN FRANCE N° 89 - Septembre 2016