Page 1

1


2


LES JUGES ONT VIOLÉ MA FILLE Le témoignage bouleversant de Yan Lopez Un papa menacé pour avoir essayé de Protéger son enfant contre les réseaux pédocriminels des élites.

3


4


CHAPITRE PREMIER Rencontre avec le Diable

5


À la fin de l'année 2004, je m'envole en direction du Venezuela afin de rejoindre ma mère qui a pris sa retraite là bas. Et c'est lors des fêtes de fin d'année que celle-ci tient absolument a ce que je fasse la connaissance de Rosa Jaimes Medina 34 ans elle est est mère d'une fillette de 9 ans , Samantha née de père inconnu... du moins pas si « inconnu que cela, car le père est connu de tout le monde y compris de rosa et Samantha il se nomme Benito Colleta. il s'agit d'un Italien très riche , Rosa lui a fait un enfant dans le dos et as essayé de l'arnaquer, celui-ci ne s'est pas laissé faire.

Rosa Jaimes Medina Ma mère malgré tous mes doutes tient absolument à ce que je me marie avec Rosa , je ne suis pas tout à fait convaincu, mais étant resté célibataire pendant de longues années à cause d'une timidité extrême je me laisse faire.... quelques jours plus tard, je retourne seul chez moi Rosa m'envoie plusieurs E-mail par jour , elle me fait croire qu'elle est très amoureuse de moi , le grand jeu des pervers manipulateurs. En mars 2005, ma mère organise la venue de Rosa chez moi Je vais donc chercher Rosa et Samantha à l’aéroport de Genève Cointrain, j'ai préparé des petits cadeaux pour les deux..... Rosa s’installe donc dans mon bel appartement au bord du lac Léman Il y a une chose qui me gène beaucoup depuis le début, c'est que Rosa veut tout régenter non seulement elle veut avoir le contrôle total de tout ce qui se masse chez moi, mais en plus elle se permet des critiques sur mes loisirs, mes amis, etc... Mais comme j'ai envie que notre vie de couple soit agréable, j'accepte tout 6


À peine sommes-nous ensemble que Rosa veut tout de suite un enfant, Je trouve cela très étrange, mais j'accepte pour plusieurs raisons: -je ne suis plus tout jeune et si je dois avoir un enfant c'est maintenant que je dois l'avoir, car je ne voudrais pas que plus tard ma fille ou mon fils m'appelle "mon vieux" alors que je suis réellement "un vieux schnock" -j'ai toujours rêvé d'avoir un enfant à moi, que je pourrais protéger, lui apprendre les belles choses de la vie, un enfant qui serait un peu la femme que j'aime (que je croyais aimer), un enfant qui serait un peu moi même Puis, en mai 2005 Rosa me demande quelque chose que peu d'hommes auraient accepté elle me force à reconnaître Samantha sa fille illégitime. Elle a des arguments comme « Tu comprends pour qu'on soit une vraie famille il faut que Samantha ait un père »une fois de plus j'accepte. Puis,Rosa veut se marier très rapidement je suis surpris, mais une fois de plus j'accepte. C'est ainsi que le 26 mai 2005 à lieu en la mairie de Nernier (74140) Le mariage entre Rosa JAIMES MEDINA et Yan LOPEZ Tout le monde croit en un bonheur absolu, mais moi seul sens un certain malaise... C'est Audrey, l'adjointe au maire qui nous marie, une personne adorable pour qui j'ai toujours eu une immense estime. Elle fait même quelque chose d’exceptionnel, elle nous lit un petit poème de sa composition qu'elle a écrit en espagnol afin de montrer sa gratitude envers Rosa je vous le transmets dans sa version originale: Sólo tú le das brillo y amor en mi corazón. Sólo tú me miras con tanta pureza y belleza interior. Sólo tú llenas de Allegria a mi Alma. Sólo tú conoces mi secretos,deceos y anhelos. Sólo túme transmites calor con tu manos. Sólo tú me das furzas para seguir viviendos. Sólo túme hablas con tanta dulzura. Sólo túme escuxhas con tanta patiencia. Sólo túme acaricias con tanta delicadeza. Sólo tú me besas con tanta ternura. Sólo tú me comprendes con tanta sutileza. Sólo tú haces que me sienta el Ser más Fdeliz del Universo. 7


Sólo tú me das tanta seguridad en mí misma Sólo tú me calmas y tranquilizas cuando estoy mal. Sólo tú eres el que puede entrar en mi Coraón y en mi Ser. Sólo tú me abrigas cuando tengo frio. Sólo tú eres y serás el Dueño de mi Corazón. Sólo tú eres en mi Sueño hecho realidad. Sólo túeres y serás el que me amará siempre. Sólo tú al que me amo y amaré eternelamente!

Ce très joli poème me laisse rêver que le bonheur avec Rosa est encore possible, mais je me faisais de grandes illusions, car ce que réservait Rosa à mon enfant et moi même sera quelque chose d'immonde et abject ... Mais à ce stade, je ne le sait pas encore et donc je vous le raconterais un peu plus loin. À ce stade amis lecteurs vous pensez que je suis un idiot, peut être avez vous raison, mais moi j'ai envie de croire que mon bonheur est possible même si tout démarre d'une manière bancale. Le 25 juin 2005 Rosa et moi nous avons rendez-vous pour une échographie de contrôle , le bébé est en bonne santé, un peut petit, mais en bonne santé, c'est une petite fille , rosa est un peu déçue , elle aurait voulu un garçon . On nous fait écouter son cœur, une petite larme de joie coule à mon œil, Rosa n'affiche aucune émotion.

Le 19 décembre 2005 arrive le seul jour heureux dans ma vie de couple: La naissance d'Amandine , c'est le plus beau bébé de la maternité. Je suis un papa super heureux... 8


Rosa a accouché par césarienne et, le médecin a fait une petite bêtise, il a incisé la vessie de Rosa en ouvrant.... Alors, Rosa doit rester plus longtemps à l’hôpital sans pouvoir bouger Je travaille en Suisse et à cette époque le congé parental pour les pères n'existe pas ... je prends donc 2 semaines de congé sans solde pour m’occuper de mon épouse et de ma fille chérie. Je viens tôt le matin, je pars tard le soir..... Fin décembre 2005 Rosa obtient ce qu'elle était venue chercher en France: Un titre de séjour renouvelable chaque année

9


10


CHAPITRE II Descente aux enfers

11


Bien que nous vivions très confortablement dans mon appartement , dont je suis propriétaire , spacieux, situé dans un très joli village sur les bords du Lac Léman, Rosa n'y était pas heureuse, car elle trouvait cet appartement: -Trop petit (un F4 de 80M2 il y a pire, je pense) -Pas assez "standing" (les pieds dans l'eau au bord du lac Léman , là je trouve que Rosa est bien difficile quand on sait qu'elle est née dans une favela miteuse) -Et, elle voulait un jardin (là je peux comprendre) J'ai refusé de vendre mon appartement malgré les pressions constantes de Rosa Mais me suis très lourdement endetté pour acheter une maison très ordinaire que je n'aimais pas du tout, dans un lotissement ou toutes les maisons se ressemblent, mais ça plaisait à ma femme. J'ai un crédit très ruineux a rembourser pour cette maison , d'autant plus que j'ai été très mal conseillé par le Crédit Agricole qui m'a fait prendre un emprunt en devise qui en fait se révèle être une escroquerie légalisée. Rosa promet de trouver un petit travail afin de m'aider à rembourser le crédit, Elle reçoit plusieurs propositions, mais elle réalise que si elle accepte de travailler elle va rater ses émissions à la télévision , très enrichissantes comme "secret story" "le loft" "les feux de l'amour", etc.. En 2008 Rosa trouve un petit travail qu'elle considère comme "Très fatiguant" en effet elle doit travailler 4 à 6 heures par semaine, c'est extrêmement usant donc elle démissionne rapidement. Et là , ma vie commence vraiment à glisser vers l'enfer Samantha est devenue un véritable loubard, qui passe toutes les journées à m’insulter et me cracher dessus . Le pire c'est que par une perversion maladive , Samantha prend plaisir à maltraiter Amandine .Rosa l'encourage sur cette voie je n'ai plus le droit à la parole à la maison... Rosa devient extrêmement violente envers moi, mais également envers Amandine, tous les jours je subis coups et humiliations... Elle décide de faire "Chambre à part" C'est un point très positif pour moi, car c'est désormais la nuit que je peux être tranquille..... Mais pas toutes les nuits, car parfois elle décide de me rejoindre dans mon lit , 12


Je suis en "Grève des câlins" donc je refuse de lui faire l'amour, pourtant Rosa me violera à plusieurs reprises. À ce stade je ne reste que pour ma petite Amandine chérie... Rosa et Samantha redeviennent gentilles en octobre quand il faut renouveler le titre de séjour de Rosa. En septembre 2008 c'est la rentrée scolaire , Samantha se prend pour "le nombril du monde" pourtant ce n'est qu'une petite fille de 13ans, mais , encouragée par sa mère elle -Insulte tous les adultes , un de mes amis se fait traiter de "vieux dinosaure" Elle passe tout son temps devant la TV, regardant même des programmes interdits -16 voire -18ans et ne fait pas ses devoirs Rosa trouve que c'est normal et m'interdit de dire quoi que ce soit. -À cause de la TV Samantha n'est jamais couchée avant 23 heures -Samantha fréquente des amis peu recommandables, organise des soirées gothiques, etc. -Si je fais la moindre remarque même gentiment, Samantha me crache dessus en disant "Ta gueule enculé !" tu n'es as mon père , tu n'as rien n’a dire". -Et Rosa surenchérit en ajoutant "laisse ma fille tranquille elle fait ce qu'elle veut , c'est ma fille pas la tienne" Pour les vacances de Noël 2007 avec Rosa, Samantha et Amandine nous nous prenons l'avion de Cumana à Caracas pour aller rendre visite à Bianca une autre sœur de Rosa. Pendant le voyage Rosa tenait à me mettre en garde , elle m'apprit que sa sœur avait une fille atteinte de Trisomie 21, elle eut des mots monstrueux concernant cette pauvre petite : « Ne t’approche jamais de Karlita elle est très méchante, elle est comme un petit animal, si tu vas vers elle , elle va te frapper, elle va te mordre , te griffer.... » À l'arrivée plusieurs amis de Rosa nous attendaient à l'aéroport des gens super sympa pour eux je faisais vraiment partie de leur famille, il y avait aussi Italo le frère de Rosa qui n'était pas du tout comme ma « Sorcière de bonne femme » il avait envie de me montrer et de me faire aimer son pays.... C’était Italo qui nous conduisait ….. 13


Caracas est une ville curieuse des quartiers très riches ou les gens se barricadent, mettent de barreaux à leurs fenêtres fenêtres et d’énormes grilles très épaisses à leur entrée …. De peur que des malandrins s'introduise chez eux pour leur dérober leur télévision.... à se demander dans un habitat pareil qui est libre et qui est en prison. Et , sur les Flancs des montagnes il y a les Barrios avec les maisons des pauvres - pauvres dans leur porte-monnaie, mais riches dans leur cœur, faites de briques rouges. Nous arrivons à Baruta, le barrios où habite Bianca , la rue porte un joli nom : «El Placer de Maria »(Le plaisir de Marie) À peine arrivé Bianca me sert dans ces bras elle semble très heureuse de me rencontrer . Assise au fond il y a une fillette assise malgré ses 15 ans elle ne fait que 1metre 40 , et est un peu en surpoids . Tout à coup Karlita se lève puis se dirige vers moi d'un pas rapide, Au vu de ce que m'avait dit Rosa je suis un peu craintif mail je pense que la bonne stratégie est de ne pas montrer ma peur et de laisser faire si cette fillette venait à me frapper ce serait de toute façon moins violent que tour ce que me fait subir ma mégère Une fois à ma hauteur Karlita ne me frappe pas, elle ne mord pas , et encore moins elle ne me griffa, non c'est tout le contraire, Karlita va me faire une chose que je n'ai jamais encore connue de ma vie , Karlita me serre dans ses bras avec une tendresse innocente et merveilleuse. Karlita ne parle pas du tout, mais je la comprends , son cœur est « grand comme ça » Sir ce arrive à notre Hauteur Rosa : « Bonjour Karlita comment ça va ? » Et la Karlita se retourne vers Rosa et lui assène un énorme coup de poing dans le ventre , cela produit un bruit sec... Je suis incapable de dire ce que Rosa à fait à Karlita dans le passé, mais cela doit être terrible. 14


CHAPITRE III Kidnapping

15


Le17 août 2009 au matin, Rosa est sortie, je reste seul avec Amandine et Samantha... Samantha comme à son habitude est très impertinente . Mais ce jour ci plus encore elle me crache dessus et me traite une fois de plus d'enculé... je lui donne donc une toute petite gifle, elle se protège de ses bras et donc ne ressent rien du tout. Je ne frappe jamais les enfants, mais là elle m'a poussé volontairement à bout elle s'enferme dans se chambre avec Amandine. À 12 heures , je pars travailler après avoir téléphoné à Rosa qui m'assure qu'elle sera là dans 15 minutes. En rentrant après mon travail je constate que ni mon épouse ni mes enfants ne sont à la maison...aucun mot rien, ils ont disparu. Je m’inquiète beaucoup, le téléphone portable de Rosa ne répond pas... Je suis hyper inquiet surtout pour Amandine... Je téléphone a tous mes amis , et les amis de Rosa que je connais ... Personne ne sait où elles sont ! Personne ne l'a vue , Rosa, Samantha et Amandine, elles ont disparu. Le18 août 2009 c'est le premier rendez-vous avec mon avocate Maître Françoise Vinit-Maadoune d' Annemasse en vue de divorcer ... aucun lien avec les événements de la veille, le rendez-vous a été pris 2 semaines auparavant. Il va s’avérer que cette avocate se révèlera être une immonde crapule puante responsable du malheur d'Amandine, mais cela fera l'objet d'un autre chapitre. Le 21 août 2009 vers 09h00 dépôt d'une main courante en la gendarmerie de Douvaine (74140) pour "disparition inquiétante" Au départ je voulais faire un dépôt de plainte, mais les gendarmes de Douvaine refusent de prendre une plainte au mépris total de "La charte des victimes" qui est pourtant bien affichée dans cette gendarmerie conformément à la loi. Il faut savoir que la gendarmerie de Douvaine a une réputation très sulfureuse dans la région: déjà, tous les gendarmes d'ici sont surnommés "Les Cow-Boys" Tous les honnêtes citoyens ont très peur quand ils sont contraints de déposer une plainte, car le rôle des gendarmes de Douvaine est de protéger les crapules et faire pression sur les victimes 16


Quand par chance une victime parvient a faire enregistrer une plainte , bien trop souvent celle-ci disparaît mystérieusement du système informatique très rapidement Le 23 août 2009, je suis convoqué à la gendarmerie par le Gendarme GUILLOT, car ma femme m'accuse de coups et blessures sur sa fille Samantha... Le gendarme m'informe que le certificat médical établi par le Docteur Fargier de Messery ne fait l'état d'aucune trace , il semble me croire innocent - "vous n'êtes pas bien épais, si vous donnez un coup ça ne doit pas faire très mal " me dit-il... -Je lui réponds " non seulement je ne suis pas épais comme vous dites, mais, ayant des broches dans le dos, si je tape c'est moi qui risquerais d'avoir très mal"... mais puisque "c'est la procédure en vigueur" je dois subir Prélèvement l’empruntes génétiques(effectué 2 jours + tard par le chef gendarme CUBY) +empruntes digitales Me voilà donc fiché aux côtés des grands criminels Début septembre 2009 Réapparition subite et sans explications de ma femme et mes enfants... après mes "investigations" il semblerait qu'elles se soient cachées à SOUS-ETRAZ (74140) chez une des amies de ma femme: Mme BORGEOT Le 26 octobre 2009 à 10h00,J'ai rendez-vous au pôle social de DOUVAINE, mais l'assistante sociale présente me fait clairement comprendre qu'elle refuse de s'occuper de mon cas j'apprendrais plus tard que le pôle s'occupe aussi de ma femme et qu'on lui a même conseillé de prétendre que j'étais un homme extrêmement violent et que je la frappais... Cela personne ne de mentalement équilibré ne pourrait le croire, vu mon gabarit (1m61 pour 50kg) de plus étant donné que, depuis l'âge de 15 ans j'ai deux broches dans le dos, donc, si je frappe qui que ce soit, c'est plutôt moi même qui me fait très mal.

17


En novembre 2009 ,sur les conseils des assistantes sociales de Douvaine mon épouse se rend à la mairie et prétends être une femme battue et avoir besoin d'un titre e séjour. Le maire M. Jean François Baud s'apitoie et "fait jouer ses relations" ainsi , bien que la communauté ,de vie était rompue et que l'arnaque sentimentale ne fait aucun doute , Rosa obtient le renouvellement de son titre de séjour pour 1 an. Il est donc établi de manière irréfutable, que, ce titre de séjour a été obtenu frauduleusement.

Dans les pages qui vont suivre , nous entrerons dans le vif du sujet, c'est à dire comment, les magistrats, les avocats, le personnel des écoles, les services de police et de gendarmerie, le personnel de l'ASE s'y prennent pour faire entrer vos enfants dans des réseaux pédocriminels

18


Ce schéma vous aidera a comprendre le mécanisme de cette ignoble machination

Schéma créé par Cédric

19


20


CHAPITRE IV Le Viol

21


Vers la fin des vacances de Noël 2009, Amandine m'apprend qu'elle a subi des attouchements par son cousin Benjamin âgé alors e 15 ans donc pénalement responsable,Amandine avait 3 ans au moment des faits; elle me l'a appris ainsi: Quand je suis avec elle je fais très attention de ne pas me montrer nu devant elle, d'une manière générale je suis très pudique; et pourtant ma fille avait un comportement assez étrange pour une petite fille de 4 ans, elle cherchait souvent à me voir nu en cherchant à tout prix à entrer quand j'étais aux toilettes ou sous la douche.... Je me disais à l’époque qu’il n'y avait rien de bien méchant et que ce n’était que de la curiosité enfantine et lui expliquait calmement qu'une petite fille ne devait pas chercher à voir le zizi des grandes personnes.... Mais un matin Amandine m'a déclaré ceci: "tu sais j'ai déjà vu un kiki de garçon , Benjamin me l'a montré.. Et il me l'a même fait téter et, après ça coulait dans mes yeux" bien que ces relations me bouleverseraient a très haut niveau, je parviens a garder mon calme , et questionna doucement ma petite Amandine, c'est alors qu'elle me révéla que sa 1/2 Sœur Samantha lui urinait régulièrement dessus !!! Bien entendu j'essaye de parler de cela à Rosa , mais celle-ci minimise les faits et considère que l'agression sexuelle sur Amandine est "un jeu d'enfants" (ce sont ses termes exacts) Le 5 janvier 2010,Je vais déposer plainte contre Benjamin auprès de la gendarmerie de Douvaine pour"contrainte sexuelle" sur mineur de - de 15 ans... Ce sont les gendarmes Guillot et Cuby qui prennent ma plainte... Mon épouse est convoquée par le gendarme Guillot, elle prétend que c'est moi le pervers et que je passe tout mon temps sur des sites internet zoophiles et autres ( ce qui est faux bien sûr) et qu'elle est persuadée que Benjamin est innocent et que c'est moi qui aurais "tripoté Amandine"

Benjamin Saboureux

Samantha Jaimes Medina (Lopez)

22


23


24


25


26


Début janvier 2010, mon épouse et moi sommes "invités" à faire auditionner notre fille Amandine, cela se passe à "la maison des filles mères" à AMBILLY(74...) L'interview se fait hors de notre présence(normal) , il est filmé (normal aussi) , c’est le chef gendarme CUBY, en uniforme et armé d'un pistolet (que j'espère non-chargé) ainsi que d'une matraque... Est-ce qu'une enfant de 4ans fait si peur à un gendarme ? Aucun psychologue n'assiste à cet interrogatoire alors que cela est obligatoire. Peu après le gendarme me dit que ma fille n'a rien dit (je pense à cause des pressions continuelles de sa mère et sa grande sœur). En fait le gendarme CUBY est un menteur, car oui ma fille Amandine a parlé, terrorisée par sa mère et sa 1/2 sœur, à chaque question posée même des questions anodines et sans conséquence, Amandine a répondu "Je ne sais pas" Il n'est pas nécessaire d'avoir fait des hautes études en psychologie pour interpréter cela. Le mercredi 28 avril 2010, alors que Amandine été avec moi Amandine m'a dit « j'ai vu tata Ana et Benjamin » -J'ai demandé si elle l'avait vu sur l'ordinateur ou en vrai -Elle m'a répondu « en vrai ils sont venus à la maison de maman » -Je lui ai demandé si Benjamin l'avait touchée » Elle m'a répondu d'abord "oui" et quand j'ai voulu en savoir plus elle a dit « non, il ne faut pas parler.... je ne veux pas que maman aille en prison » Le Vendredi 30 avril 2010 vers 09h00 Sur les conseils de mon ex-avocate, je me suis rendu à La Gendarmerie de Douvaine ont pris le complément d'information, MAIS seulement oralement ils m'ont indiqué que maintenant l'affaire ne concernait plus la gendarmerie, mais seulement le parquet et qu'ils transmettraient il ne l'on JAMAIS FAIT... LES GENDARMES DE DOUVAINE ONT COMMIS UN ACTE ILLÉGAL EN COUVRANT LE VIOL DE MA FILLE !! Le gendarme qui m'a accueilli n'était pas gradé il est allé voir son chef M. CUBY celui-ci ne pouvait me recevoir, mais à fait dire que si ils avaient besoin de m'interroger , qu'il me contacterait... L'information n'a JAMAIS été transmise, je n'ai jamais été contacté, pourtant cette affaire est d'une extrême gravité.

27


Le13mai 2010 ,Amandine a eu des propos plutôt étranges elle m'a dit « il ne faut pas parler de benjamin alors tu n'a qu'a prendre un pistolet et tuer benjamin » je trouve cela très étrange de tels mots dans la bouche d'une petite file,je lui explique que je n'ai pas de pistolet et que de toute façon les choses ne se passent pas comme cela

28


CHAPITRE V Les Pédophiles

29


Stéphane FOUSSIER, Pédopsychologue.... Pédopsychologue signifie Psychologue pour enfants ou Psychologue pédophile ???

Le 26 mai 2010,je me rends au rendez-vous avec le pédopsychologue Stéphane Foussier avec Amandine elle a commencer à parler des "misères" que lui ont fait subir Benjamin et Samantha j'ai bon espoir que la vérité éclate enfin. 9 Juin 2010 Rendez-vous avec Amandine chez le psychologue (M. Foussier) il l’interroge seule et là elle raconte beaucoup de choses très préoccupantes. Malgré cela M. Foussier et madame Emmanuelle Lambey de la protection de l'enfance refusent de prendre les mesures nécessaires pour protéger ma fille.

Hervé Robin ex-Procureur de Thonon-les-Bains Le10 juin 2010,je reçois un courrier du tribunal daté du 8 juin, m'informant du classement de l'affaire benjamin ,ils se sont trompés dans le prénom du coupable et n’ont jamais interrogés benjamin. Pourquoi le procureur Hervé Robin a-t-il classé l'affaire sans suite malgré les révélations d'Amandine???

30


31


32


Une brève recherche sur Google avec ce nom laisse apparaître un article assez ancien et bien documenté qui raconte comment le procureur Hervé Robin organise des partouzes pédophiles au bar-restaurant "L'Alpage" à Bogève, plusieurs personnes sont mises en cause, notamment: -Jacqueline Bouvier et Mireille Tavin gérantes de cet établissement -Sylvain Alexis Psychiatre à Thonon -Patrick Blachère Psychiatre à Aix-Les-Bains -Une personne se faisant appeler "Right Way" -Un employé des renseignements généraux VOIR CHAPITRE X et http://www.ssbtractor.com/wwwboard/messages8/4743.html Le 20 juin 2010,le week-end avec Amandine se termine.. Je dois ramener ma fille chez sa mère, mais Amandine pleure de grosses larmes en disant.:"non je ne veux pas retourner chez maman" J'ai très peur, car je sens que ma fille est terrorisée à l'idée de retourner chez sa mère Le 23 juin 2010,rendez-vous chez le psychologue d'Amandine , elle ose de plus en plus parler sans peur, malgré cela , Stéphane Foussier refuse toujours de prendre les mesures nécessaires pour protéger ma fille. Le2 juillet 2010,je suis en vacances avec ma petite Amandine pendant 1 mois Le bonheur total Amandine est heureuse avec son papa et le lui montre bien. Le 25 août 2010, je suis venu chez Rosa pour payer la pension alimentaire Amandine s'est jetée dans me brans en me suppliant de l'emmener chez moi Fin septembre 2010,Amandine me dit que Samantha l'a encore tripoté « elle as appuyé fort ici et ça m'a fait très mal»(montrant son sexe) Début octobre 2010 J'apprends que Benjamin est chez ma femme Amandine m'apprend qu'il a recommencé à lui faire du mal et Samantha aussi ça se serait passé notamment quand ils étaient chez Marie (une amie de ma femme) et plus tard aussi (chez mon ex-femme)... Le15 octobre 2010 16h45,je passe à la gendarmerie de Douvaine pour déclarer la présence de Benjamin chez ma femme,un aspirant me répond que le 33


gendarme Guillot n'est pas là et qu'il me rappellera (il ne l'a jamais fait) Le 26 octobre 2010,je vais chercher Amandine chez sa mère je lui dis que je la ramènerai jeudi matin. Elle me réponds « Je ne serai pas la, mais Samantha gardera Amandine » (je ne suis pas très rassuré) Elle ajoute « Tu n'entreras pas chez moi sous aucun prétexte » (qu'as elle donc à cacher ?) Le25 novembre 2010,dépôt d'une main courante en Gendarmerie de Douvaine concernant la présence de Benjamin chez rosa C'est le Gendarme Guillot qui me reçoit. Le gendarme Guillot n'a pas voulu enregistrer une plainte et malgré le grave danger que court ma file chez sa mère la gendarmerie de Douvaine ne fait rien pour protéger Amandine. Le 4 décembre 2010, rendez-vous avec le psychologue d'Amandine Stéphane Couscoussier fois elle y décrit encore très précisément des fellations forcées que lui fait subir benjamin . Début 2011, Le pseudo-psychologue Stéphane Foussier insiste pour que je mette en place une médiation familiale entre ma femme , Amandine et moi , mais refuse toujours de protéger Amandine. Cette médiation est parfaitement inutile d'autan plus que Monsieur Foussier a commis une faute professionnelle très grave, il a reçu en consultation Rosa Jaimes Medina mon ex-épouse parallèlement a moi-même, et cela au mépris des règles de base qui incombent à sa profession. Au fil des séances M. Foussier ne s’intéresse plus du tout au sort de mon Amandine ni au mien il devient très intime avec ma femme et est tellement pris dans son élan qu'il n'éprouve même pas le besoin de s'en cacher devant moi. Le13 avril 2011 Stéphane Foussier préfère protéger le pédophile Benjamin Savoureux et essaye de retourner les fautes contre moi...J'apprendrai plus tard qu'il entretiendrait des relations « privilégiées » avec Rosa Jaimes Médina ceci explique cela.

34


Le 13 juin 2013 Après maintes demandes je reçois enfin une réponse de l' ARS m'informant que STEPHANE FOUSSIER a été radié du fichier ADELI en date du 04 octobre 2011. Pourtant il a continué à exercer après cette date …. Ce document m'informe également que Maude Grouès n'a JAMAIS été inscrite au fichier ADELI..... Pourtant elle m'a reçu en consultation.

35


36


CHAPITRE VI Juges et avocats véreux

37


Pour être efficaces, les réseaux pédocriminels doivent avoir la complicité des avocats verveux et celle d'un juge corrompu. Cela tombe bien, car mon ex-avocate , madame Françoise Vinit-Maadoune se trouve être une avocate véreuse.

Françoise Vinit Maadoune 1)Elle s'associe avec l'avocate de la partie adverse, madame Sophie Duval qu'elle fait entrer dans sa SEARL 2)Elle ne cache pas son appartenance à la Franc-maçonnerie et l'affiche clairement sur sa carte de visite (pyramide bleue) 3)Elle surfacture à son client des prestations qu’elle n'a même pas effectuées. La juge corrompue se nomme Florence Gady. Quand celle-ci était en poste à Nanterre elle a été mêlée de très près au scandale "Olga Spitzer". Florence Gady plaçait systématiquement des enfants dans les instituts Olga Spitzer haut lieu de pédocriminalité et de trafic d'organes humains Florence Gady n'est pas jetée en prison, non , elle mutée à Thonon-Les-Bains, Mais devant le scandale lié à RETIS et Amandine , Florence Gady sera contrainte plus tard d'abandonner les Affaires familiales, mais restera en poste au tribunal de Thonon. Ainsi Florence Gady et Françoise Vinit Maadoune fomentent un plan afin qu'il n'y ait pas de plaidoirie le jour du jugement de divorce le 21 mai 2012 je vous livre ici la retranscription de conversations téléphoniques que j'ai pris soi d'enregistrer.

38


Retranscription de la conversation du 03/12/2012 entre la greffière Madame Maistre et moi même Sonnerie de téléphone : bip Une personne décroche : - Tribunal de Grande Instance. Y. Lopez - Oui, bonjour, Yan Lopez à l’appareil. Pourrais-je parler au greffier, Madame Sidel Pasty, s’il vous plaît ? La personne : - oui. - « Musique de fond » bip « sonnerie de téléphone » La greffière Madame ? - Allo ? Y. Lopez - Oui, bonjour, Madame Sidel Pasty ? La greffière Madame ? - Non, c’est Madame Maistre sa collègue Y. Lopez -D’accord, alors vous allez peut-être me renseigner ? La greffière Madame ? - oui Y. Lopez - c’est sur un jugement qui a lieu le 21 mai 2012, la minute c’est 12/00385 La greffière Madame Maistre - Oui Y. Lopez - Alors, moi, moi j’y connais rien en justice, donc c’est pour ça que je vous téléphone, parce que je n’y comprends pas bien, parce que …Sur le jugement, où ils mettent « composition du tribunal », ils mettent : « Audience en chambre du conseil du 21 mai 2012 » Or il semblerait en fait qu’il n’y ait pas eu d’audience ? La greffière Madame Maistre Alors, vous êtes qui, Monsieur ? Y. Lopez - Je suis Monsieur Yan Lopez Et puis le 21 mai, heu, je me suis rendu au tribunal, pour 10h et demie, et en fait, il me dit il n’y a pas d’audience de divorce le 21 mai 2012. Alors, comment ça se fait ? La greffière Madame Maistre Alors, est-ce que vous pouvez me donner le numéro RG ? Y. Lopez - De quoi ? RG ! Ah oui, je viens de le voir en petit, là. Alors 09/011797 Le juge c’était Madame Florence Gady, apparemment. La greffière Madame Maistre -alors vous me dites 09 ? Y. Lopez -09..011797 <silence durant 20 secondes> La greffière Madame Maistre - alors je suis en train de regarder. Alors qu’est-ce que vous voulez savoir ? Y. Lopez - Alors moi sur le papier que j’ai reçu de chez mon avocat, il met que il y a une audience en chambre du conseil du 21 mai 2012 et quand je me suis rendu au tribunal le 21 mai 2012..Heu, il y a, comment dire, A l’entrée, il me dit qu’il n’y avait pas d’audience de divorce le 21 mai 2012 Je me suis rendu, je suis quand même rentré, ils m’ont laissé rentré, et, heu, à la, comment dire, dans la salle de divorce, je ne sais pas comment vous appeler ça, il y avait le juge Florence Gady Et en fait, il n’y avait que des avocats qui lui remettaient des dossiers, alors comment ça s’est passé ? Parce qu’apparemment il n’y a pas eu d’audience ? La greffière Madame Maistre -- Ne quittez pas, hein ? <silence, bruits de discussion inaudibles en fond> La greffière Madame Maistre - - Allo ? Y. Lopez - Oui je suis là La greffière Madame Maistre - Donc le 21 mai il y a bien eu audience, mais c’est une audience où les avocats déposent leur dossier, ça se passe comme ça, c’est … 39


Y. Lopez - oui, oui, mais ce n’est pas une audience ? La greffière Madame Maistre - - … la procédure devant le juge aux affaires familiales. Y. Lopez - oui, mais attendez … La greffière Madame Maistre - procédure écrite Y. Lopez - c’est ce que vous appelez une procédure écrite ? La greffière Madame Maistre - l’audience, c’est une procédure écrite, voilà. Le magistrat, lui, il examine les pièces qu’on lui dépose. Y. Lopez - Mais il n’y a pas d’audience à proprement dite ? La greffière Madame Maistre - Non, … Y. Lopez -Voilà… La greffière Madame Maistre - l’audience elle est le 21, elle est un dépôt de dossier. C’est ce qu’on appelle l’audience. Y. Lopez - Vous appelez ça l’audience, mais ce n’est qu’un dépôt de dossiers, en fait ? La greffière Madame Maistre - Voilà c’est ça. Y. Lopez - Bon, bah je vous remercie. La greffière Madame Maistre - Je vous en prie Y. Lopez - Au revoir - La greffière Madame Maistre - Au revoir Fin de la conversation – téléphone raccroché

Retranscription de la conversation téléphonique du11/12/2013 Entre l'assistante de Maître Vinit Maadoune et moi même Répondeur «Bonjour et bienvenu au cabinet de Maître …., de Maître .. et de Maître … Ne quittez pas nous allons donner suite… » Une personne décroche : Maître x - Cabinet d’avocats, bonjour Yan Lopez - Oui bonjour Yan Lopez à l’appareil Maître x - Oui ! Yan Lopez - pourrais-je parler à Maître Vinit, s’il vous plait ? Maître x - Je suis désolée, elle est en audience ce matin. C’était pourquoi exactement ? Yan Lopez - Bah, J’avais quelques petites questions. Maître x - Oui Yan Lopez - Le 21 mai, Heu, le jour de…, comment s’appelle, le jour de l’audience du divorce avec le jaf. Maître x - Oui ? Yan Lopez - comment dire ? il devait y avoir une plaidoirie normalement, et il n’y a pas eu de plaidoirie, c’était qu’un dépôt de dossiers apparemment… mais ils mettent « audience » quand même sur le … je ne comprends rien du tout. Est-ce que vous pouvez m’expliquer ? Maître x - Alors attendez, attendez, parce que je ne suis pas du tout sur votre dossier. Alors je vous demande 5 minutes, je vous laisse patienter un petit instant, je vous reprends tout de suite. Yan Lopez - Oui « … musique et attente 45 secondes environ » Maître x - Voilà, je vous reprends, c’est pour le divorce, c’est ça ? Yan Lopez - Ouais, le divorce Maître x - D’accord. Heu, …donc, l’audience c’était le 21 mai, on est d’accord c’était ça ? Yan Lopez - Oui, mais en fait, il n’y a pas eu d’audience puisque moi je suis allé au tribunal le 21 mai Maître x - Hum (acquiesçant) 40


Yan Lopez - On m’a dit il n’y a pas d’audience, c’est juste un dépôt de dossiers. Je suis quand même monté, ils m’ont laissé rentrer. Et, heu, j’ai vu plein d’avocats qui déposaient les dossiers… Maître x - hum hum (acquiesçant) Yan Lopez - Je n’ai pas vu Maître Vinit, qui parait-il a déposé le dossier un peu plus tard. Et j’ai pu discuter 2 minutes avec la juge, elle me dit : « non, non, c’est juste un dépôt de dossiers » alors pour quelle raison il y a pas eu de plaidoirie, alors que dans la convention d’honoraires de Maître Vinit, c’était marqué que ça comprenait sa plaidoirie. Je ne comprends plus rien, est-ce que vous pouvez m’expliquer ? Maître x - alors, une audience, une audience de plaidoirie, en fait, cela dépend du, de ce que le magistrat souhaite. Très bien, sur certains dossiers il va souhaiter entendre une plaidoirie, justement où il va souhaiter entendre les deux avocats qui vont plaider leur dossier et qui vont, voilà, comme dans les films, si vous voulez… Yan Lopez - voilà Maître x – voilà. Dans la réalité, ça ne se passe pas du tout comme dans les films, heu, le magistrat, la plupart du temps, ils ont beaucoup de dossiers. Donc les avocats, si vous voulez, disent tout ce qu’ils ont à dire dans les conclusions, dans leurs arguments dans les conclusions, donc c’est ce qu’on avait fait puisqu’on a déposé plusieurs fois des jeux de conclusions et le magistrat souhaite en fait la plupart du temps avoir un dépôt de dossiers. Voilà. Tout simplement Yan Lopez - - Voilà, donc, Maître Florence Gaby… Maître x - Donc elle s’est quand même déplacée à l’audience. Vous ne l’avez peut-être pas croisée, mais vous êtes peut-être croisés, et pis, elle était peut-être déjà partie, j’en sais rien. Voilà elle s’est quand même déplacée à l’audience, heu, le 21 mai 2012. Yan Lopez - ouais, mais c’était pas une réelle audience. Et pis moi je suis un peu fâché parce que il y avait plein de trucs que Maître Vinit ou que le juge a pas pris en compte. - ouais. Yan Lopez - Par exemple, l’histoire du détective que ma femme vit avec quelqu’un, d’ailleurs qui gagne beaucoup d’argent vu qu’il est manager chez Téfal. Le truc que mon salaire a baissé, ça, la juge elle a pas pris en compte, et tout ça quoi. Maître x - Ouais, alors après, malheureusement, même si nous on donne des arguments et on dit des choses, il y a, pfff, les juges, des fois, tiennent pas compte de tout et c’est un peu le problème des… des jugements. Yan Lopez - Voilà Maître x - Des fois, les juges, ils sont, les magistrats, ils, je ne sais pas pourquoi, ça je ne peux pas vous dire, mais, voilà, on a certains magistrats qui prennent pas tout en compte et voilà. Yan Lopez - D’accord. Maître x - Heureusement, c’est… parfois ils ont du temps, puisque je vois que le délibéré il était au mois de septembre, donc depuis le mois de mai … Yan Lopez - Oui, oui, oui Maître x - …Ils avaient le temps d’étudier le dossier Yan Lopez - Tout à fait Maître x -….voilà. Ça s’est un mystère… Yan Lopez - voilà Maître x - …des magistrats. Je suis vraiment désolée, la décision dépend toujours du magistrat et c’est toujours le problème. Yan Lopez - D’accord. Et pis, j’ai une autre question, tout à fait autre. Maître x - Oui ! Yan Lopez - …Moi, comment dire, comme ils avaient mis un peu de temps avant de faire les… comment s’appelle, la notification par huissier du divorce… Maître x - Hum hum (acquiesçant) Yan Lopez - J’ai fait appel moi-même. 41


Maître x - Oui d’accord. hum Yan Lopez - Hein ? Maître x - Oui. Yan Lopez - Et, comment dire, je reçois une lettre de la Cour d’Appel… Comment s’appelle ? ils me mettent « j’ai l’honneur de vous faire connaître que l’appel en cette matière relève de la procédure de représentation obligatoire … Maître x – Oui… Yan Lopez - … prévue par les articles 900 du Code Maître x – Oui Yan Lopez - … et doit être obligatoirement fait par une déclaration transmise par communication électronique au greffe de la cour par un Avocat. Maître x - oui Yan Lopez - …Or, vous avez formé appel par lettre sans passer par un avocat. » Alors comment ça se passe la communication électronique ? Maître x – Alors… Yan Lopez - Est-ce que Maître Vinit pourrait la faire, même si je prends un avocat sur Chambéry ? Maître x – Alors, non, A ce moment-là, prenez un avocat sur Chambéry, c’est lui qui fera la déclaration d’appel électronique directement. Yan Lopez - Je suis obligé de prendre un avocat sur Chambéry ? Maître Vinit ne peut pas la faire, avec tout ce que je lui ai donné. Je lui ai quand même lâché 12000 euros, hein ? Maître x - Oui, alors, bon, ça, c’est une autre procédure, si vous voulez. C’est à nouveau une autre procédure, donc heu, là nous on peut pas, matériellement, on peut la faire, on peut la faire si vous voulez.. Mais, enfin. Je peux pas, on peut pas la faire sans suivre le dossier derrière. Si vous voyez ce que je veux dire. Yan Lopez - Ha, vous pouvez pas la faire sans suivre le dossier derrière. Maître x - Bah non, parce que après sur la déclaration d’appel, c’est nous qui allons être noté. Yan Lopez - Oui, mais, si par exemple, entre la déclaration d’appel et l’appel, je décidai de changer d’avocat, c’est quelque chose d’assez courant. Heu…Ça pourrait se faire ? Maître x - Heu, ouais, bon, je vous dis, nous on fonctionne pas comme ça, on ne fonctionne pas comme ça. Si on suit pas le dossier derrière, on fait pas la déclaration d’appel parce que c’est, il faut que, il faut que tout soit suivi dans le…, on a des délais très serrés c’est très.. et si vous voulez, c’est très… c’est très compliqué à gérer, donc si on ne suit pas le dossier derrière, on va, le temps qu’on transmet le dossier derrière, on peut rater les délais, nous on ne prend pas le risque. Il vaut mieux que vous fassiez appel à un avocat directement sur Chambéry, qui vous fera la déclaration d’appel et qui derrière suivra le dossier. Yan Lopez - D’accord. Maître x - Parce que, à partir du moment où vous avez fait appel, on a un délai très court pour déposer des conclusions, donc, si vous voulez, il ne faut pas que… Tout simplement, c’est pour pas qu’il y est de ratés, parce que si vous ne déposez pas vos conclusions, l’appel il est caduc, il est plus valable. Yan Lopez - D’accord, Maître x - Donc il faut. Enfin il ne faut pas vous rater, faut pas vous rater. Yan Lopez - D’accord. Bah je vous remercie. Je vous souhaite une bonne journée. Maître x - Merci à vous, au revoir, Monsieur Lopez. Yan Lopez - Au revoir Fin de conversation téléphone raccroché

42


Retranscription de la conversation téléphonique du 12/12/2012 entre Yan Lopez et Nathalie Sidel Pasty greffière de Florence Gady Sonne, décroche -Standardiste: palais de justice de Thonon bonjour Yan Lopez :Bonjour c'est Yan Lopez à l'appareil, pourrais-je parler à la greffière Sidel Pasty sil vous plait Standardiste:Ne quittez pas Musique de fond Sonnerie -Nathalie Sisel Pasty: Bonjour -Yan Lopez: Oui bonjour c'est madame sidel pasty? -Sidel Pasty: Oui -Yan Lopez:Oui ici c'est Yan Lopez je voudrais avoir quelque petits renseignements parce que le 21 mai y'a eu une audience pour mon divorce j'vous donne la minute ça vous aiderait ? -Sidel Pasty: Numero RG j'ai pas la minute -Yan Lopez: Numero RG... attendez j'le trouve Numero RG .... 09 barre oblique 017 97 Silence -Yan Lopez : Vous me dites quand vous avez trouvé -Sidel Pasty: Oui j'suis d'sus.....Attendez j'vais sur votre jugement Silence Sidel Pasty: Oui....Donc je vous écoute... Yan Lopez: Moi le 21 mai je me suis rendu au tribunal parce que mon avocat m'avait indiqué... et ils m'ont dit il n'y a pas d'audience de divorce ce jour-là -Sidel Pasty: Vous pouvez me rappeler votre nom -Yan Lopez: Yan Lopez -Sidel Pasty: D'accord , donc vous aviez un avocat...vous étiez représenté par votre avocat -Yan Lopez :oui, mais moi je suis monté quand même, mais en fait c'était juste un dépôt de dossiers -Sidel Pasty: oui j'men rappelle -Yan Lopez: Voilà mon avocat n'était pas là.... hein -Sidel Pasty: oui -Yan Lopez: il a du déposer le dossier plus tard -Sidel Pasty: hum -Yan Lopez :Mais, en fait moi je m'attendais a ce qu'il y ait une audience, une plaidierie parce que le dossier est très compliqué et je voudrais savoir ... mon avocat a pas plaidé en fait... -Sidel Pasty: Alors là je ne peux pas vous dire, j'm'en r....moi je.... Yan Lopez: non y'a pas eu de plaidoirie puisque le 21 mai j'étais là et y'a pas eu de plaidoirie.... J'étais présent le 21 mai. -Sidel Pasty : Oui Yan Lopez: Y'avais des avocats qui déposaient des dossiers, et comment ça se fait qu'il n'y a pas eu de plaidoirie ? Sidel Pasty: Parce que c'était pour un dépôt de dossier y'avais pas de plaidoirie parce que ... heu les 43


avocats n'ont pas demandé de plaidoirie Yan Lopez: Bah moi, moi mon avocat j'lai payé heu pour une plaidoirie dans son .... comment... heu... dans sa convention d'honoraires y'avais la plaidoirie qu'étais comprise... et je voudrais savoir comment ça se fait.... donc le 21 mai vous me confirmez qu'il n'y a pas eu de plaidoirie en fait.... Sidel Pasty: Ha ! je ne sais pas Monsieur...là c'est pour moi... Yan Lopez : Bah vous étiez la greffière Sidel Pasty:J'etais la greffiere bien sur Yan Lopez: Si y'a eu une plaidoirie, vous vous en souviendrez Sidel Pasty:heu j'ai aiiiiii 80 dossiers par audience , Yan Lopez: oui non ,mais Sidel Pasty:Ca serait....en fait.... si c'est pas 107 dossiers Yan Lopez:C'est quoi ? Sidel Pasty: si c'est pas 110 , 120 dossiers Yan Lopez: oui non, mais.... Sidel Pasty:C'est vrai que excusez-moi ce que je vais dire...... Heuuuu....j'peux me rappeler que j'ai tenu l'audience le 21 mai parce que ....heuuuu....J'y étais c'est .... écrit sur ...l'ordinateur c'est clair c'était bien moi qui étais présente à l'audience du 21 mai voilà heu moi je pense que c'est un dépôt de dossiers ça n'a pas été plaidé parce que de toutes façons je pense pas qu'il y avait a plaider Yan Lopez: ha ben si j'avait matière à plier si vous lisez tout le dossier y'avait matière a plaidé Sidel Pasty: alors heu... c'est pas moi le... heu... le juge hein...si vous lisez bien votre corps du jugement Monsieur, Yan Lopez : Oui Sidel Pasty: C'est bien écrit par apport sur l'énoncé du divorce, sur l'usage du nom Yan Lopez Oui, mais ça c'est pas intéressant Sidel Pasty: La prestation compensatoire je pense que c'est surtout ça qui vous intéresse Yan Lopez:Non, non c'est pas ça, c'est très secondaire la prestation compensatoire Sidel Pasty: Attendez, heuuuuu... le magistrat reprend sur les conditions de vie de Madame, il ressort des pièces versées pour vous aussi après sur la liquidation du régime matrimonial.... Yan Lopez: Oui, mais ça, ça m'intéresse PAS !c'est bien plus grave! Ma fille c'est fait violer au domicile de ma femme! Sidel Pasty: Quand ? Yan Lopez: Ha bien c'était dans le dossier....C'était dans le dossier Sidel Pasty: Attendez un divorce c'est une chose à ce moment-là il faut saisir le juge d'instruction. Yan Lopez:Non non, et puis le juge confie... heu comment s'appelle, ma fille à ma femme, alors c'est pour ça qu'avait matière à ce qu'il y ait plaidoirie vous voyez ce que je veux dire... Sidel Pasty: Allors attendez...que je vous explique...c'est deux choses différentes entre le divorce et... c'est Amandine qui est née en 2005... Yan Lopez: Voilà....Mais... Sidel Pasty:Qu'est ce que vous avez fait par apport à ça? Yan Lopez:J'ai tout fait, j'ai tout fait le nécessaire y'avait aussi, puisque vous palliez de la prestation compensatoire, le juge.... Sidel Pasty: Non , non attendez...on revient à votre fille qu'est ce que vous avez fait pour soi-disant le viol... Yan Lopez: Des signalements.... Sidel Pasty: J'suis pas au courant hein Yan Lopez:Des signalements et tout, moi ce que je voudrais savoir..... Sidel Pasty:Attendez vous avez fait un signalement, puisque si il y'a une enfant en danger c'est plus la même chose hein... Yan Lopez:Oui oui, mais ça à pas été pris en compte ma femme a dit "non non c'est pas mon neveu 44


qu'a violé ma fille c'est mon mari" ce qui reste a prouvé parce que moi j'ai jamais rien fait... et puis y'a y'avais vraiment matière à plaider... et puis moi je voudrais savoir, comment ça s'fait.... Sidel Pasty: Le divorce c'est une chose... Yan Lopez: Non Non Mais Attendez...J'vous pose une autre question... Sidel Pasty: Monsieur... Yan Lopez:J'vous pose une autre question...C'est autre chose, Dans quel cas.... Sidel Pasty [parle en même temps que Yan Lopez, on comprends pas] Yan Lopez:J'vous pose une autre question puisque c'est autre chose.. Dans quel cas le juge... Sidel Pasty: Écoutez, Monsieur, le problème... Yan Lopez: Dans quel cas.... Sidel Pasty [parle en même temps que Yan Lopez, on comprends pas] Yan Lopez: ÉCOUTEZ-MOI JE NE VOUS ÉCOUTE PAS J'AIMERAIS QUE VOUS RÉPONDIEZ A MA QUESTION.... Sidel Pasty:Je ne suis pas habilité a vous répondre à ce moment la il fallait faire appel au jugement Yan Lopez: C'est c'que j'ai fait, mais, j'aimerais comprendre quelque chose....Dans quel cas le juge décide ... parce q' heu...Mon avocat avait demandé à ce que ce soit plaidé...Et le juge apparamant a décidé de faire sur dossier..... Dans quel cas le juge décide de faire sur dossier et dans quel cas le juge décide de faire ..Heu...en plaidoirie ? Silence Sidel Pasty:Ha bah moi je peux pas vous répondre à ça Monsieur Yan Lopez:Pourquoi j'ai payé, parce que mon avocat a demandé à ce que le dossier soit plaidé ..ha ..et le juge a refusé que ce soit plaidé et que ce soit sur dossier ? Sidel Pasty : heu moi je sais pas il faut voir avec votre avocat , moi je n' sait pas Monsieur, Yan Lopez: Oui, mais mon avocat n'a pas eu de réponse du juge non plus apparemment Sidel Pasty: De toute façon il nous a pas écrit pour avoir quoi que ce soit. Yan Lopez: Bon c'est très bizarre, bon, je vous remercie je vais pas vous faire perdre plus votre temps.. Sidel Pasty: Non vous me faites pas perdre votre temps heuh, mon temps, mais, je ne peux pas vous répondre, je veut pas vous répondre quelque chose que heuh je n'sait pas, voilà vous comprenez je veux pas vous induire en erreur, ou quoi que ce soit, si vous avez fait appel heu c'est l'principal Yan Lopez: oui Sidel Pasty: Vous avez fait appel quand, Monsieur? Yan Lopez Oh je sais plus quelle date, mais, heu Sidel Pasty: Y'a pas d'appel dans l'immédiat d'enregistré Yan Lopez: he ba en fait j'ai fait appel, j'ai fait appel moi-même, en fait ils m'ont dit faut passer par un avocat donc ils m'ont reécrit la cour d'appel comme quoi il fallait qu'un avocat fasse la procédure électronique donc se sera fait Sidel Pasty: la cour d'appel vous a écrit d'après vous c'est bien ça? Yan Lopez: Voilà tout à fait. Sidel Pasty: D'accord bien très bien Yan Lopez :bien Sidel Pasty: Bon je suis désolée monsieur, mais moi je veux pas vous induire en erreur parce que c'est pas mon but hein c'est surtout ça. Yan Lopez:Heu moi c'que j'aimerais comprendre c'est pourquoi l'avocat il décide de classer des dossiers trop compliqués, de faire sur dossier, et pas de plaidoirie...Et là c'était une affaire qui aurait duré 2 jours. Sidel Pasty:Mais comme je dis est ce que vous avez saisi le juge des enfants comme... Yan Lopez: j'ai tout saisi 45


Sidel Pasty: comme.... Yan Lopez: J'ai tout saisi Sidel Pasty, Il faut le faire Yan Lopez: J'ai tout saisi, mais mon épouse pour protéger son neveu à l'epoque...elle etais présente quand l'gamin,.. quand son son neuveu il a violé ma fille ma fille m'a tout raconté et... Sidel Pasty:avez vous eté entendu à la gendarmerie monsieur. Yan Lopez oui, oui, oui,oui tous les...mais ma femme elle a frappé ma fille pour pas qu'elle parle, et tout...y'a une histoire horrible.allors... Sidel Pasty: À ce moment là il faut essayer les services sociaux. Et demander la résidence de votre fille tout d'suite pour la protéger Yan Lopez:Mais ma femme a essayé de retourner la chose contre moi, heuh ça fait un an et demi que je me bat, ça fait un an et demi madame que je me bat hein pour protéger ma fille et que personne protège ma fille Sidel Pasty:oui, mais si on a pas les bonnes données, mais nous... Yan Lopez: Vous avez mon avocat, il a tout donné mon avocat... Sidel Pasty:On peut dire ça c'est pas la même chose vous comprenez Yan Lopez:Il a tout donné mon avocat alors j'vous remercie Sidel Pasty:c'est pas heu c'est pas le bon service Yan Lopez:Mais moi je voulais savoir pourquoi ça a été jugé sur dossier alors qu'il y avait matière ..De...a juger ça sur plaidoirie? Sidel Pasty:alors ça c'est votre avocat qu'il faut voir hein.. Yan Lopez:Mais mon avocat n'a pas eu de réponse de la juge apparemment Sidel Pasty:C'est peut-être votre avocat qui a demandé que ce soit comme ça.... Yan Lopez: ah c'est pas... Sidel Pasty:C'est pas la juge qui décide, c'est selon les conclusions qu'ils nous envoient et selon ce que eux ils nous demandent normalement hein Yan Lopez:Ah Allors voilà c'est ce que je voulais vous entendre dire c'était donc... Sidel Past:mais moi je je sait pas j'ai pas le dossier sous les yeux j'ai plus rien donc Yan Lopez:d'accord Sidel Pasty C'est peut être l'avocat adverse qu'a demandé a c'que soit un dépôt de dossiers hein Yan Lopez:Non, mais l'avocat adverse...c'est moi le demandeur donc.. Sidel Pasty: Vous étiez sur place, vous avez vu votre avocat pourquoi vous n'avez pas demandé a votre avocat... Yan Lopez: Bin il etait pas là, il n’était pas présent il a déposé le dossier 2 jours plus tard. Sidel Pasty:Bin voilà demandez des explications a votre avocat pourquoi il n'était pas présent ce jour-là Yan Lopez oui, mais Sidel Pasty: Ca c'est déjà quelque chose entre... Yan Lopez D'accord....Bien bah je vous remercie Sidel Pasty: Bah bonne journée Monsieur Yan Lopez: Merci Conversation terminée téléphone raccroché

46


Devant tant de corruption je décide de ne pas m’arrêter là je dépose plainte devant le le bâtonnier des avocats , Monsieur LOUIS MERMET. Je joins à ma lettre plusieurs enregistrements de conversations que j'ai eues avec le tribunal de Thonon ainsi qu'avec mon ex-avocate Françoise Vinit-Maadoune. Je suis frappé par le nom de famille du bâtonnier de l’époque Monsieur LOUIS MERMET et me demande s’il n'est pas de la même famille que cette crapule qui supervise les visites médiatisées et est chargé d’empêcher ma fille de demander de l'aide : Monsieur Boris Mermet-Bouvier

Louis Mermet

Boris Mermet-Bouvier

47


Monsieur Yan LOPEZ xxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx Adhérant Violette Justice Mon enfant n’est pas un jouet

Monsieur le bâtonnier des avocats M. Louis MERMET 20, Bd du CANAL BP 60530 74203 THONON-LES-BAINS CEDEX NERNIER, le 26/06/2013 LETTRE RECOMMANDÉE AR N° 1A 083 698 2034 5 OBJET : plainte contre Maître Françoise VINIT MAADOUNE Monsieur le bâtonnier, J’ai l’honneur de vous saisir afin de porter plainte contre Maître Françoise VINIT MAADOUNE qui a commis dans mon affaire des fautes professionnelles graves ainsi qu’un manquement à la règle déontologique. Ce qui a mis en danger ma fille Amandine LOPEZ, âgée de 7 ans, et qui par ses actions, portent gravement atteinte à l’image des avocats.

Les Faits 31/08/2009 : Requête en divorce selon l’article 251 du code civil L'époux qui forme une demande en divorce présente, par avocat, une requête au juge, sans indiquer les motifs du divorce. 26/11/2009 : Audience de conciliation selon les articles 1108 à 1112 du code de procédure civile. 07/01/2010 : Délibéré et ordonnance de non conciliation. Madame Florence GADY constate que les époux s’accordent sur le principe de rupture selon l’article 233 du Code Civil : Le divorce peut être demandé par l'un ou l'autre des époux ou par les deux lorsqu'ils acceptent le principe de la rupture du mariage sans considération des faits à l'origine de celle-ci. Cette acceptation n'est pas susceptible de rétractation, même par la voie de l'appel. et article 1123 du code de Procédure Civile A tout moment de la procédure, les époux peuvent accepter le principe de la rupture du mariage sans considération des faits à l'origine de celle-ci. À l'audience de conciliation, cette acceptation est constatée immédiatement dans un procès-verbal dressé par le juge et signé par les époux et leurs avocats respectifs. Le juge renvoie alors les époux à introduire l'instance pour qu'il prononce le divorce et statue sur ses effets, la cause du divorce demeurant acquise. Le procès-verbal est annexé à l'ordonnance. À défaut, chaque époux peut déclarer, par un écrit signé de sa main, qu'il accepte le principe de la rupture du mariage. Les deux déclarations sont annexées à la requête conjointe introductive d'instance. En cours d'instance, la demande formée en application de l'article 247-1 du code civil doit être formulée de façon expresse et concordante dans les conclusions des parties. Chaque époux annexe sa déclaration d'acceptation à ses conclusions. À peine de nullité, le procès-verbal ou la déclaration écrite rappelle les mentions du second alinéa

48


de l'article 233 du code civil. 26/11/2010 : mon avocate, Maître Françoise VINIT MAADOUNE fait l’assignation en divorce à Madame James MEDINA, selon l’article 1123 du code de procédure civile et les articles 233 du code civil. Soit 10 mois plus tard ( !). Le divorce peut être demandé par l'un ou l'autre des époux ou par les deux lorsqu'ils acceptent le principe de la rupture du mariage sans considération des faits à l'origine de celle-ci. Cette acceptation n'est pas susceptible de rétractation, même par la voie de l'appel. 09/11/2011 : mon avocate transmet mes conclusions à la partie adverse 1 an après que l’instance soit introduite ( !). 15/03/2012 : les conclusions de Madame James Medina nous sont transmises 4 mois plus tard. 19/03/2012 : ordonnance de clôture 21/05/2012 : clôture de réception des pièces (!). Date de l’audience supposée, mais jamais produite. 25/09/2012 : Jugement sans audience de mon divorce envoyé à mon avocate ( !).

Irrégularités et infractions « Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ». L'avocat doit aussi faire « preuve à l'égard de ses clients de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence ». Le règlement intérieur de la profession d'avocat (qui regroupe l'ensemble des règles déontologiques) rappelle que « la méconnaissance d'un seul de ces principes, règles et devoir, constitue (...) une faute pouvant entraîner une sanction disciplinaire ». 1 – Violation des lois : Maître Françoise VINIT MAADOUNE n’hésite pas à violer lois et procédures, et avec pour finalité, un préjudice moral et financier important sur ma fille et moi-même. 1.1 – Entente du juge Florence GADY avec les avocates pour l’absence d’audience Le jugement du 25/09/2012 s’est fait « sur dossier », hors de la présence des parties et de leurs avocats. Pour preuve, les enregistrements du CD joint, ainsi que la retranscription fournie en pièce 1, 2, 3. Comme m’a dit la greffière au téléphone « Donc le 21 mai il y a bien eu audience, mais c’est une audience où les avocats déposent leur dossier, ça se passe comme ça » Maître Françoise VINIT MAADOUNE est complice de cette violation volontaire de l’article 14 du code de procédure civile : Nulle partie ne peut être jugée sans avoir été entendue ou appelée. Il y a entente entre Madame Florence GADY, Maître Françoise VINIT MAADOUNE et l’avocate de la partie adverse pour qu’il n’y ait pas d’audience. D’ailleurs elle avoue qu’elle a négocié avec la juge Florence GADY pour ne pas faire d’audience (pièce ). Alors qu’elle était prévue, mais que je n’ai reçu aucune convocation (voir mails de Maître Françoise VINIT MAADOUNE en pièce 2 et3), celle-ci ne s’est jamais déroulée. Au 16 mai 2012, un renvoi sera prévu lors de l’audience fantôme du 21 mai 2012.

49


Il y a ici gravement manquement aux règles déontologiques ainsi que violation des règles du procès.

1.2 – Complicité de Faux en écritures publiques : Dans le jugement il est écrit «Audience en Chambre du conseil du 21 mai 2012 » et « après débat en chambre de conseil », ce qui est faux selon l’article 441-4 : Le faux commis dans une écriture publique ou authentique ou dans un enregistrement ordonné par l'autorité publique est puni de dix ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende. L'usage du faux mentionné à l'alinéa qui précède est puni des mêmes peines. Les peines sont portées à quinze ans de réclusion criminelle et à 225 000 euros d'amende lorsque le faux ou l'usage de faux est commis par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public agissant dans l'exercice de ses fonctions ou de sa mission. Aucune audience n’a eu lieu ce jour-là, je me suis présentée ce jour-là, et Madame Florence GADY ellemême m’a dit que le jugement se fera sur « dossier ». 1.3 – Complicité pour le délit de calomnie et diffamation publique : Madame Florence GADY, dans le jugement du 25/09/2012, me calomnie et me diffame publiquement. Je rappelle qu’une décision de divorce est demandée constamment par les institutions et administrations diverses : impôts, écoles, mairies, CAF, CPAM, Pôle-Emploi, etc. Ainsi, dès la page 6, il y a étalage d’éléments susceptibles de me porter atteinte dans ma vie publique et quotidienne : « climat familial incestueux », « fragilités reconnues du père » « abus sexuels » et surtout ces propos qui sont inacceptables.

Maître Françoise VINIT MAADOUNE n’a pas agi pour que cela ne soit pas inscrit, ni retiré. 1.4 – Exercice d’une profession de médecine parallèle Maître Françoise VINIT MAADOUNE exerce en Suisse une activité de médecine parallèle fonctionnant sur un système pyramidal, la kinésiologie, soupçonnée en France d’être une secte ou un regroupement de charlatans. http://www.lesmauxpourledire.ch/kinesio.html http://www.espacetherapeutiquerousseau.ch/site/les-intervenants/annuaire/-8-francoisemaadoune/ http://www.espacetherapeutiquerousseau.ch/site/les-intervenants 2 – Violation de la mission de dévouement à l’égard de son client : Yan LOPEZ Tout au long de la procédure, les actions de Maître Françoise VINIT MAADOUNE fut d’être au service de la partie adverse et non à mon service, en donnant avantage sciemment à la partie adverse.

50


Comme expliquée précédemment, l’absence d’audience m’a portée préjudice, puisque l’intention est de donner avantage à la partie adverse. 2.1.- Refus de me défendre par rétention de pièces Elle ne donne pas mes pièces, ce qui me vaut un montant de la prestation compensatoire 20 000 euros inadéquat et exagéré : La prestation compensatoire est fixée selon les besoins de l'époux à qui elle est versée et les ressources de l'autre en tenant compte de la situation au moment du divorce et de l'évolution de celle-ci dans un avenir prévisible. À cet effet, le juge prend en considération notamment : - la durée du mariage ; - l'âge et l'état de santé des époux ; - leur qualification et leur situation professionnelles ; - les conséquences des choix professionnels faits par l'un des époux pendant la vie commune pour l'éducation des enfants et du temps qu'il faudra encore y consacrer ou pour favoriser la carrière de son conjoint au détriment de la sienne ; - le patrimoine estimé ou prévisible des époux, tant en capital qu'en revenu, après la liquidation du régime matrimonial ; - leurs droits existants et prévisibles ; - leur situation respective en matière de pensions de retraite en ayant estimé, autant qu'il est possible, la diminution des droits à retraite qui aura pu être causée, pour l'époux créancier de la prestation compensatoire, par les circonstances visées au sixième alinéa. Mon ex épouse est en couple, avec un homme travaillant comme cadre chez TEFAL. Le rapport du détective a été fourni, mais Maître Françoise VINIT MAADOUNE ne l’a pas remis (pièce ). Mes revenus ne sont pas corrects, surestimés, j’ai fourni mes fiches de paie, mais là aussi Maître Françoise VINIT MAADOUNE ne les a pas remises. (pièce ) 2.2. - Elle souhaite me priver de mes moyens de recours Maître Françoise VINIT MAADOUNE rechigne à faire appel, et me le « déconseille fortement » (pièce 4) 2.3. – Rétention de documents Maître Françoise VINIT MAADOUNE a rendu des copies au lieu d’originaux, il s’agit de : -Dossier enquète pénale -Rapport psychiatre Patrick Blachère -Rapport psychologue Stéphane Foussier -Rapports association A.RETIS -PV gendarmerie -,Etc..... Dans l’enregistrement, (pièce), elle dit bien « c’est moi qui a les originaux ». 2.3. – Rétention et falsification d’information Maître Françoise VINIT MAADOUNE m’affirme pendant toute la procédure et dans l’enregistrement du 16 janvier 2013 que la plainte concernant ???????????? est classée sans suite et que le parquet a perdu le

51


dossier, mais dans le jugement du juge des enfants (pièce ) il est indiqué que je fais toujours l’objet d’une enquête. 3 – Violation de la mission de diligence : Actions dilatoires La procédure a duré 3 ans : Août 2009 à Septembre 2012, volontairement. Je suis à l’origine de la demande de divorce, en aucun cas je ne souhaitais refuser ce divorce. Mon avocate devait assigner Madame James MEDINA dès le prononcé de l’ordonnance de non conciliation du 7/01/2010, or, mon avocate a attendu 10 mois. Elle triple le temps, à des fins proprement dilatoires. Ensuite elle attend encore un an avant de transmettre mes conclusions à la partie adverse. 4 – Violation de la mission de probité : Toutes les actions précédentes sont des violations de la mission de probité. Mais j’insisterai sur le montant non mérité des honoraires demandés. Ma convention d’honoraire était de , et finalement, j’ai payé 16 000 euros, pour des actes et des missions qu’elle n’a pas effectués. Aujourd’hui, Maître Françoise VINIT MAADOUNE ose encore me demander 800 euros (pièce) Par ces motifs, je demande la sanction disciplinaire la plus sévère, c’est-à-dire une interdiction d’exercer, ainsi que le remboursement de ma facture, soit 16000 euros (pièce ) et 5000 euros en dommages et intérêts. Veuillez croire, Monsieur le bâtonnier, en l’expression de mes salutations distinguées. Yan LOPEZ

Pièces jointes : 1 – jugement du 24 septembre 2012 2 – Mail de mon avocate du 2 mai 2012 3 – Mail de mon avocate du 3 mai 2012 4 – Mail de Maître Françoise VINIT MAADOUNE du 16 mai 2012 5 – Mail de Maître Françoise VINIT MAADOUNE du 30 octobre 2012 6 – ordonnance de non conciliation du 07/01/2010 7 – Retranscription de l’enregistrement audio tel au TGI en date du décembre 2012 8 – Retranscription de l’enregistrement audio tel maître VINI MAADOUNE en date du décembre 2012 9 – CD contenant les 4 enregistrements audio 10 – récapitulatif factures 11-Votre courrier du 28 mars 2013 Si vous aviez besoin d'autres éléments veuillez me contacter , je vous les enverrais rapidement

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< 52


Comme je m'y attendais , je recevrais une fin de non recevoir a mon courrier puisque en France les magistrats se couvrent mutuellement

53


54


Je dépose une autre plainte auprès du Conseil Supperieur de la Magistrature (Le C.S.M.) Je ne me fais pas beaucoup d'illusions quant à la réponse que je vais recevoir à ce courrier, car au même moment le C.S.M. est au coeur d'un immense scandale: L'affaire du "Mur des Cons" Rappel des Faits: Dans le local du syndicat de la magistrature, il y avait un grand panneau d'affichage où étaient épinglées par divers avocats véreux une multitude de petites photos accompagnées de noms..... Au-dessus de ce panneau, il était écrit: "LE MUR DES CONS" Mais qui étaient tous ces cons épinglés par une multitude de magistrats véreux? Hé bien les cons c'étaient les victimes de la justice Française: Victimes d'avocats véreux, Victimes de juges corrompus Victime de procureurs pervers Etc.... De nombreuses plaintes avaient été déposées devant le CSM. Le CSM avait choisi de couvrir et étouffer l'affaire ELLE EST BELLE LA FRANCE

Monsieur Yan LOPEZ

55


xxxxxxxx xxxxxxx Adhérant Violette Justice Mon enfant n’est pas un jouet

Conseil Supérieur de la Magistrature 20, avenue de Ségur 75007 Paris Nernier, le 28/06/2013

LETTRE RECOMMANDÉE AR N° 1A 081 184 4799 1 OBJET : Demande de sanction contre la Juge des Affaires Familiales Florence GADY Mesdames, Messieurs, J’ai l’honneur de vous saisir afin de porter plainte contre madame la juge Florence GADY qui a violé les règles du procès et les Lois, mis en danger ma fille Amandine LOPEZ, âgée de 7 ans, et qui par ces actions, portent gravement atteinte à la magistrature, aux valeurs républicaines de la France, à l’image de la Justice.

Les Faits 31/08/2009 : Requête en divorce selon l’article 251 du Code civil L'époux qui forme une demande en divorce présente, par avocat, une requête au juge, sans indiquer les motifs du divorce. 26/11/2009 : Audience de conciliation selon les articles 1108 à 1112 du code de procédure civile. 07/01/2010 : Délibéré et ordonnance de non-conciliation. Madame Florence GADY constate que les époux s’accordent sur le principe de rupture selon l’article 233 du Code civil : Le divorce peut être demandé par l'un ou l'autre des époux ou par les deux lorsqu'ils acceptent le principe de la rupture du mariage sans considération des faits à l'origine de celle-ci. Cette acceptation n'est pas susceptible de rétractation, même par la voie de l'appel. et article 1123 du code de Procédure Civile À tout moment de la procédure, les époux peuvent accepter le principe de la rupture du mariage sans considération des faits à l'origine de celle-ci. À l'audience de conciliation, cette acceptation est constatée immédiatement dans un procès-verbal dressé par le juge et signé par les époux et leurs avocats respectifs. Le juge renvoie alors les époux à introduire l'instance pour qu'il prononce le divorce et statue sur ses effets, la cause du divorce demeurant acquise. Le procès-verbal est annexé à l'ordonnance. À défaut, chaque époux peut déclarer, par un écrit signé de sa main, qu'il accepte le principe de la rupture du mariage. Les deux déclarations sont annexées à la requête conjointe introductive d'instance. En cours d'instance, la demande formée en application de l'article 247-1 du Code civil doit être formulée de façon expresse et concordante dans les conclusions des parties. Chaque époux annexe sa déclaration d'acceptation à ses conclusions. À peine de nullité, le procès-verbal ou la déclaration écrite rappelle les mentions du second alinéa de l'article 233 du Code civil.

56


26/11/2010 : mon avocate, Maître Françoise VINIT MAADOUNE fait l’assignation en divorce à Madame James MEDINA, selon l’article 1123 du code de procédure civile et les articles 233 du Code civil. Soit 10 mois plus tard ( !). Le divorce peut être demandé par l'un ou l'autre des époux ou par les deux lorsqu'ils acceptent le principe de la rupture du mariage sans considération des faits à l'origine de celle-ci. Cette acceptation n'est pas susceptible de rétractation, même par la voie de l'appel. 09/11/2011 : mon avocate transmet mes conclusions à la partie adverse 1 an après que l’instance soit introduite ( !). 15/03/2012 : les conclusions de Madame James Medina nous sont transmises 4 mois plus tard. 19/03/2012 : ordonnance de clôture 21/05/2012 : clôture de réception des pièces (!). Date de l’audience supposée, mais jamais produite. 25/09/2012 : Jugement sans audience de mon divorce envoyé à mon avocate ( !).

Irrégularités et infractions 1 – Violation du contradictoire : Le jugement du 25/09/2012 s’est fait « sur dossier », hors de la présence des parties et de leurs avocats. Pour preuve, les enregistrements du CD joint, ainsi que la retranscription fournie en pièce 7,9,10 comme m’a dit la greffière au téléphone « Donc le 21 mai il y a bien eu audience, mais c’est une audience où les avocats déposent leur dossier, ça se passe comme ça » Il y a donc violation volontaire de l’article 14 du code de procédure civile : Nulle partie ne peut être jugée sans avoir été entendue ou appelée. 2 – Entente du juge Florence GADY avec les avocates pour l’absence d’audience Comme dit précédemment, il y a entente entre Madame Florence GADY, Maître Françoise VINIT MAADOUNE et l’avocate de la partie adverse pour qu’il n’y ait pas d’audience. Alors qu’elle était prévue, mais que je n’ai reçu aucune convocation (voir mails de Maître Françoise VINIT MAADOUNE en pièce 2 et3), celle-ci n’a jamais été prévue. Au 16 mai 2012, un renvoi sera prévu lors de l’audience fantôme du 21 mai 2012. Maître Françoise VINIT MAADOUNE rechigne à faire appel, et me le « déconseille fortement » (pièce 4) Vous noterez que les greffières sont aussi complices de cette parodie de justice. Il y a ici gravement manquement aux règles déontologiques ainsi que violation des règles du procès. 3 – Faux en écritures publiques : Dans le jugement il est écrit «Audience en Chambre du conseil du 21 mai 2012 » et « après débat en chambre de conseil », ce qui est faux selon l’article 441-4 : Le faux commis dans une écriture publique ou authentique ou dans un enregistrement ordonné par l'autorité publique est puni de dix ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende. L'usage du faux mentionné à l'alinéa qui précède est puni des mêmes peines.

57


Les peines sont portées à quinze ans de réclusion criminelle et à 225 000 euros d'amende lorsque le faux ou l'usage de faux est commit par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public agissant dans l'exercice de ses fonctions ou de sa mission. Aucune audience n’a eu lieu ce jour-là, je me suis présentée ce jour-là, et Madame Florence GADY ellemême m’a dit que le jugement se fera sur « dossier ». 4 – Partialité évidente en faveur de la partie adverse 4.1-Le montant de la prestation compensatoire 20 000 euros est inadéquat et exagéré, au mépris des éléments présentés. La prestation compensatoire est fixée selon les besoins de l'époux à qui elle est versée et les ressources de l'autre en tenant compte de la situation au moment du divorce et de l'évolution de celle-ci dans un avenir prévisible. À cet effet, le juge prend en considération notamment : - la durée du mariage ; - l'âge et l'état de santé des époux ; - leur qualification et leur situation professionnelles ; - les conséquences des choix professionnels faits par l'un des époux pendant la vie commune pour l'éducation des enfants et du temps qu'il faudra encore y consacrer ou pour favoriser la carrière de son conjoint au détriment de la sienne ; - le patrimoine estimé ou prévisible des époux, tant en capital qu'en revenu, après la liquidation du régime matrimonial ; - leurs droits existants et prévisibles ; - leur situation respective en matière de pensions de retraite en ayant estimé, autant qu'il est possible, la diminution des droits à retraite qui aura pu être causée, pour l'époux créancier de la prestation compensatoire, par les circonstances visées au sixième alinéa. La durée du mariage est trop courte : 3 ans. L’âge de mon ex-épouse lui permet de subvenir à ses besoins (42 ans) Mon ex-épouse est en couple, avec un homme travaillant comme cadre chez TEFAL. Le rapport du détective a été fourni, mais écarté des débats. Mes revenus ne sont pas corrects, surestimés, j’ai fourni mes fiches de paie et elles ont été écartées du débat (cf pièces ) 4.2 - Elle écarte une expertise psychiatrique d’un psychiatre qui m’a vu une fois par mois environ en 2 ans, en faveur d’une expertise d’un psychiatrique qui m’a vu 1 fois pendant une heure ! La partialité du juge Florence GADY est évidente. 5 – Actions dilatoires : La procédure a duré 3 ans : août 2009 à septembre 2012, volontairement. Je suis à l’origine de la demande de divorce, en aucun cas je ne souhaitais refuser ce divorce. Mon avocate devait assigner Madame James MEDINA dès le prononcé de l’ordonnance de non-conciliation du 7/01/2010, or, mon avocate a attendu 10 mois. Elle triple le temps, à des fins proprement dilatoires. Ensuite elle attend encore un an avant de transmettre mes conclusions à la partie adverse. Article 3 du code de procédure civile. Le juge veille au bon déroulement de l'instance ; il a le pouvoir d'impartir les délais et d'ordonner les

58


mesures nécessaires. 6 – Motif farfelu de l’article 388-1 : Madame Florence GADY, dans le jugement du 25/09/2012, évoque dans ses motifs l’article 388-1 du code civil, alors que ma fille n’a jamais été présente aux audiences et trop jeune pour être informée. Dans toute procédure le concernant, le mineur capable de discernement peut, sans préjudice des dispositions prévoyant son intervention ou son consentement, être entendu par le juge ou, lorsque son intérêt le commande, par la personne désignée par le juge à cet effet. Cette audition est de droit lorsque le mineur en fait la demande. Lorsque le mineur refuse d'être entendu, le juge apprécie le bien-fondé de ce refus. Il peut être entendu seul, avec un avocat ou une personne de son choix. Si ce choix n'apparaît pas conforme à l'intérêt du mineur, le juge peut procéder à la désignation d'une autre personne. L'audition du mineur ne lui confère pas la qualité de partie à la procédure. Le juge s'assure que le mineur a été informé de son droit à être entendu et à être assisté par un avocat. Cela lui permet de prononcer mon divorce !

7 – Calomnie et diffamation publique : Madame Florence GADY, dans le jugement du 25/09/2012, me calomnie et me diffame publiquement. Je rappelle qu’une décision de divorce est demandée constamment par les institutions et administrations diverses : impôts, écoles, mairies, CAF, CPAM, Pôle-Emploi, etc. Ainsi, dès la page 6, il y a étalage d’éléments susceptibles de me porter atteinte dans ma vie publique et quotidienne : « climat familial incestueux », « fragilités reconnues du père » « abus sexuels » et surtout ces propos qui sont inacceptables.

Par ces motifs, le demande la sanction disciplinaire la plus sévère, c’est-à-dire son éviction du système judiciaire français, au nom du peuple de France dont je fais partie. Nous, justiciables, ressentons gravement ces manquements et infractions de la part des magistrats. Madame Florence GADY me renvoie au minitel pour voir le montant de l’indexation : cela est symptomatique de laxisme et surtout du peu de cas que ce magistrat a de la Loi et de nous, justiciables. Pareillement, remarquez les « Motifs » du juge VULLIEZ qui n’en sont pas ! (page 2 à 4 de la pièce 6). Veuillez croire, Mesdames, Messieurs, en l’expression de ma haute considération.

59


Pièces jointes : 1 – jugement du 24 septembre 2012 2 – Mail de mon avocate du 2 mai 2012 3 – Mail de mon avocate du 3 mai 2012 4 – Mail de Maître Françoise VINIT MAADOUNE du 16 mai 2012 5 – Mail de Maître Françoise VINIT MAADOUNE du 30 octobre 2012 6 – ordonnance de non-conciliation du 07/01/2010 7 – Retranscription de l’enregistrement audio du TGI en date du décembre 2012 8 - Retranscription de l’enregistrement audio Tel. maître Françoise VINIT MAADOUNE en date du 10 – CD contenant les 4 enregistrements audio

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Une fois de plus je reçois une fin de non-recevoir Les magistrats corrompus se couvrent entre eux

60


Voyant que personne ne souhaite réagir afin de sauver ma fille amandine des réseaux pédocriminels mis en place par les magistrats de Thonon-Les-Bains je décide d’écrire à Madame Christiane Taubira , ministre de la Justice. Je joins à mon courrier un DVD contenant plusieurs vidéos concernant non seulement l'affaire d'Amandine, mais également les autres affaires de pédocriminalité d'état en France

61


Yan Lopez La perle du lac xxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx

Nernier le 31/12/2013

Mme Christiane TAUBIRA Ministère de la Justice 13, place Vendôme 75042 Paris Cedex 01 Concerne : Les réseaux pédocriminels de l’état Français Madame , Je tenais à vous alerter et faire savoir au peuple français sur l’existence de nombreux réseaux pédocriminels mis en place par les magistrats français. Ces réseaux existent et vous ne pouvez ignorer leur existence. Votre de voir est d'agir sans délai . Je joins donc à ce courrier 1 DVD contenant 34 fichiers vidéo à lire sur votre ordinateur. Je joins également le résumé de 4 affaires de pédocriminalité d'état Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à me contacter, ou à visiter le site web www.amandine-et-yan.tk Je vous prie d'agréer Madame l'expression de mes respectueuses salutations Yan Lopez

Copies à -François Hollande président de la république -Personnalités politiques -Journalistes -Peuple Français 62


N'ayant reçu aucune réponse a ce courrier, je décide d’envoyer un deuxième courrier accompagné d'une carte SD contenant encore + de documents prouvant de manière irréfutable l’existence de réseaux pédocriminel d'état en France

63


Collectif RIBELO-INFANOJ c/oYan Lopez xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxx

2 eme envoi VOUS DEVEZ AGIR VITE Nernier le 22/09/2014

Mme Christiane TAUBIRA Ministère de la Justice 13, place Vendôme 75042 Paris Cedex 01 Lettre recommandée N° 1A 094 344 5519 6 Concerne : Les réseaux pédocriminels de l’état Français Madame , Je tenais à vous alerter et faire savoir au peuple français sur l’existence de nombreux réseaux pédocriminels mis en place par les magistrats français. Ces réseaux existent et vous ne pouvez ignorer leur existence. Votre devoir est d'agir sans délai . Je joint donc à ce courrier 1 Carte Sd contenant : -59 fichiers vidéo à lire sur votre ordinateur. -Le résumé des affaires principales -les photos de certaines personnes impliquées de près ou de loin dans le réseau de Thonon (74) -une copie de mon site web Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à me contacter, ou à visiter le site web www.amandine-et-yan.tk Si vous n'agissez pas immédiatement le mode considérera que vous êtes complice !!! Je vous prie d'agréer Madame l'expression de mes respectueuses salutations Yan Lopez

Copies : presse et politiciens 64


CHAPITRE VII Le Placement

65


20 juin 2011,Ordonnance de placement provisoire pour Amandine publié par le Juge des enfants Blandine Fréssard du tribunal de Thonon. Il est décidé que : -Le service d'aide sociale à l'enfance aurait pour mission de trouver un foyer d’hébergement pour amandine. -Mon épouse aura un le droit de visite et de garde sans hébergement pour amandine en fin de semaine Pourtant la juge Blandine Fréssard reconnaît dans son jugement que ma Fille subit des violences a caractère sexuel chez sa mère -Je ne pourrais voir amandine que dans le cadre de visites médiatisées. Malgré le fait que je suis le parent protecteur. Le4 juillet 2011, mon ex-femme, amandine et moi somme convoqués au service d'aide social à l'enfance de Thonon (74) Un membre de la direction Monsieur Cosson doit nous préparer et expliquer le mécanisme du placement d'amandine au foyer « Cap Marignier ». Le pédopsychologue Stephane Foussier reçoit Amandine et mon Ex Femme juste avant le placement. -Sachant que Benjamin est très souvent chez ma femme,il ne voit aucun inconvénient à ce que celle-ci puisse emmener Amandine chez elle . -Par contre en ce qui me concerne je n'aurais le droit de voir ma fille qu'une heure tous les 15 jours en visite médiatisée dans les locaux de la direction de la direction de la protection de l'enfance à Marignier (74) c'est Madame Boucetta est désignée comme référente des visites médiatisées et madame Jacquot référente du placement 5 juillet 2011 Rosa fait appel de la décision de placement d'Amandine, Je ne fais pas appel, car je n'ai plus assez d’énergie a ce moment-là pour le faire. 13 juillet 2011 Mon Amandine est placée au foyer Cap Margnier à Marignier (74) Ce lieu de vie se révèlera être un foyer où on apprend aux petites filles a considérer que les relations sexuelles entre adultes et enfants sont une chose normale... Au cours des visites médiatisées, Amandine me parlait souvent d'une de ses camarades d'infortune : Marie... 66


Plus tard au cours de mes enquêtes j'ai pu rentrer brièvement en contact avec la petite Marie .... Témoignage .... Le 6 juillet 20013, je me suis rendu devant un des lieux de rencontre pédophiles qui est le CAP marinier, à marinier(74) Vous ne trouverez rien dans les pages jaunes sur cet établissement Officiellement ça dépend de l'ASE . Je suis resté de 08h00 à 11h00 Ils avaient ouvert le portail visiblement ils attendaient du monde, mais comme j’étais là ils ne sont pas venus.... Il devaient bien faire 35°C dehors et bien qu'il y a un jardin et des balançoires aucun enfant n'est sorti.... Finalement je me suis encore plus montré et là AURORE l'éducatrice a laissé sortir MARIE une fillette de 7 ou 8 ans Elle a visiblement été chargée de me rassurer sur la nature de l'établissement. Ce centre est censé être un centre d’hébergement provisoire... Pourtant Marie y est depuis plus de 2 ans J'ai senti qu'elle me cachait des choses Je pense que MARIE soit chargée d'expliquer "les choses" aux autres enfants ( c'est plus facile quand ça vient d'un enfant) Cap Marignier semble être 1) le point de départ du réseau où on apprend aux futures victimes "les règles du jeu" 2)ce pourrait être aussi le lieu de partouzes pédophiles du procureur..... Bien que Marie n'ait rien osé me dire à ce moment-là , au moment ou j'ai voulu repartir, elle a posé ses mains sur ma voiture et ne voulait plus la lâcher. Quand au bout d'un moment je suis enfin reparti, Marie tendait ses bras ver ma voiture qui s'éloignait.... Je voyais bien qu'elle voulait que je la sorte de ce foyer de merde, mais je ne pouvais le faire

Le foyer « Cap Marignier » dépend d'une pseudo association nommée 67


« Le village du Fier » Dirigée par Monsieur Cosson. La parcelle où se trouvent situés les bâtiments du foyer appartient à Monsieur Patrick Cadart.

68


CHAPITRE VIII Le Traumatisme

69


Fin juillet 2011 Début des visites médiatisées au début je vois Amandine 1 mercredi sur 2 , pendant 1heure dans les locaux de la protection de l'enfance à Marignier c'est à 50km de chez moi , mais très vite Amandine se plaindra de ne pas voir assez son papa alors il me sera accordé de la voir une heure par semaine amandine continuera de dire qu'elle ne voit pas assez son père. Il faut savoir amis lecteurs que les "Visites médiatisées " est l'arme la plus redoutable utilisée par les réseaux pédocriminels des élites pour mettre sous silence les enfants et humilier les parents protecteurs.... Au début on explique au parent protecteur que cette mesure est destinée à éviter qu’un des parents influence l'enfant vis a vis de l'autre parent. Quand on explique cela au parent protecteur, il ne comprend plus rien, depuis toujours il a cherché à protéger son enfant, il a dénoncé les viols subis par celuici et le voilà mis sur la touche Les pédophiles du réseau pratiquent ce que l'on nomme l'inversion de culpabilité, en essayant de retourner leurs propres perversions vers le parent. Bien sûr cela marche difficilement sur moi, car je suis "clean" et je vois bien 70


qu'il y a quelque chose qui pue la merde au sein des services sociaux, de l'ASE et de la justice française Il faut être très clair les arguments fallacieux de l'ASE concernant les visites médiatisées ne tiennent absolument pas la route... Les Visites médiatisées sont mises en place uniquement pour empêcher l'enfant de demander de l'aide à son protecteur. 9 août 2011 Convocation en appel à la cour d'appel de Chambéry (73) 11aout 2011 Le 1er président Monsieur Mc Kee ainsi que l'avocat général Monsieur Drouet confirme la décision du placement pour Amandine 28 sept 2011 je suis convoqué par la gendarmerie de Douvaine suite aux accusations d’attouchements sur ma file l'entretient se fait avec la Gendarme Berhaut de Douvaine et un Gendarme venu de Thonon (je ne me souviens plus de son nom) Ils essayent de me mettre la pression , mais m'en sortent pas trop mal, je sors libre 09 nov. 2011 Avec l'aide d'assistantes sociales peu scrupuleuses et du maire de Douvaine Monsieur Jean François BAUD qui savaient pertinemment qu'il s'agissait d'un mariage d'intérêt Rosa obtient une carte de séjour valable 10 ans donc valable jusqu'au 08 novembre 2021

71


Il s'agit là d'un document obtenu d'une manière totalement illégale, car Rosa n'a pas les conditions requises pour l'obtention d'un tel titre. 1er déc. 2011 Aurore l’éducatrice du foyer de Marignier m'a téléphoné à 19h00 pour me dire qu'elle s'opposait à ce que Amandine revienne chez moi .La raison véritable est simple, si Amandine me voit seul ne serait-ce que quelque minutes elle me racontera les viols qu'elle subit au quotidien. 12 Déc. 2011 Je reçois une lettre de conseil Général signée par madame Sophie Gay et Mariane Meunier-Beillard Les dates semblent volontairement antidatées en effet : - Date d’envoi 8 décembre 2010 -la lettre parle d’éléments communiqués le 25 novembre 2010 au lieu de 25 novembre 2011 -me fixe un rendez-vous à mon domicile pour le jeudi 16 décembre 2010 au lieu de vendredi 16 décembre 2011. Se tromper 3 fois dans la date est peu courant 15 Déc. 2011 Convocation devant la juge des enfants Esther Bissonnier de Thonon celle si ne vois aucun inconvenant à e que Amandine soit en contact permanent avec sa « tripoteuse » de sœur et en contact intermittent avec son pédophile de cousin. C'est pourquoi elle autorise le retour d'amandine chez Rosa en faisant semblant de ne pas se rendre compte que le milieu chez la mère d'Amandine est plus que malsain.

Une association de Thonon A-RETIS en la personne de Guillainne Calamme est chargée de contrôler que tout se passe bien au domicile de Madame cette mesure s'appelle AEMO (assistance éducative en milieu ouvert)… Mais je ne pense pas que Rosa, Samantha et Benjamin commettront des actes 72


répréhensibles lors d'un contrôle. De plus je vois 1 fois par mois cette Guilaine Calamme et chaque fois que je lui fais part de faits graves elle minimise et défend « bec et ongle » Rosa 16 Déc. 2011 J’ai rendez-vous à mon domicile avec Cécile Dacquay-Raude assistante socioéducative et Emmanuelle Raoux puéricultrice elles sont sensées voir si mon appartement est apte à accueillir ma fille Amandine…mon appartement est impeccable il n’y a rien n’a redire… Curieusement leur rapport ne me sera jamais communiqué. Maintenant les visites médiatisées se déroulent dans les locaux du conseil général de Thonon au 1 rue Casimir Capitan. C'est un certain Boris Mermet-Bouvier qui supervise les Visites tiens tiens Boris Mermet-Bouvier serait-il de la même famille que la Jacqueline bouvier complices des partouzes pédophiles d’Hervé robin ?

Boris Mermet-Bouvier 18 Avril 2012 Une visite médiatisée est prévue j’arrive 15 min en avance Amandine se jette dans mes bras , elle à l'air triste et elle m'annonce : « grand-maman est morte » Pour Amandine Grand-maman c'est ma mère, car elle sait depuis longtemps qu'elle n'a plus de grand-mère du côté de sa mère.. Je lui demande « qui t'a dit ça ? » elle me répond « Demande à Maman » Je rassure très vite Amandine et lui dit que j'ai parlé au téléphone à sa grandmère la veille au soir. Par contre j'en ai parlé à l’éducateur (Boris Mermet) et, il a minimisé la chose en me disant que Rosa parlait peut-être de sa grande mère maternelle.... Faux, car Amandine sait depuis très longtemps que sa grand-mère maternelle est morte et la seule grand-mère qu'elle connaisse et qu'elle pourrait réclamer 73


c'est ma mère.... 11 Mai 2012 Rendez-vous avec madame Calame de chez A-Retis Thonon : Je fais part de mes inquiétudes concernant la maladie d'Amandine et craint que Rosa« oublie » de faire prendre en charge amandine par des médecins compétant, car Amandine est atteinte d'une maladie orpheline: Le syndrome de Von Rreiclinghausen. Madame calame m’assure qu'elle fera le nécessaire. Je ne sais pas si Mme Calame a fait quelque chose, mais je suis sûr que Rosa n'a rien fait Mercredi 16 mai 2012, une visite médiatisée est prévue à 13h30 M. Boris Mermet me téléphone à 9h30 pour annuler la visite au motif que Amandine a école, car elle rattrape le vendredi du pont de l’ascension... Je trouve cela un peu léger, car Rosa et M. Mermet le savaient au moins 3 semaines en avance. De plus un tel cas s'était déjà produit dans le passé et Amandine avait pu manquer l'école pour voir son père. 30 Mai 2012 Jour de visite médiatisée, sans que j'aborde le sujet Amandine me déclare : « Ma maman elle ne savais pas que j'avais la maladie » je suppose qu'elle veut parler de Recklinghausen, mais ne comprends pas pourquoi elle me dit cela comme ça.. Je passe à autre chose pour ne pas la perturber Je rappelle qu’avant la conception d'amandine, Rosa s’était longuement renseignée sur cette maladie héréditaire

6juin 2012 Visite médiatisée , amandine est en pleine forme, on joue , amandine demande à faire de la peinture. L'éducateur Boris Mermet suggère que nous fassions chacun une peinture et sort 3 grandes feuilles de papier et mous voilà partis chacun à peindre. À la fin de la visite je suggère à Amandine de prendre ma peinture et que je prenne la sienne comme cela on aura chacun un souvenir . 74


Je dis à Amandine que j'accrocherai sa peinture dans ma chambre et lui dit de demander à sa maman d’accrocher la mienne dans sa chambre. 12 Juin 2012 Visite médiatisée, La 1ere chose que amandine me dit « Je n'ai pas pu accrocher ton dessin dans ma chambre parce que le chien que maman gardait l'a mangé » Je trouve cette excuse un peu grosse , ça me rappelle l'excuse que certains donnaient quand j'étais au collège et qu'ils avaient oublié leur devoir. À mon avis c'est la maman et/ou Samantha qui n'ont pas du vouloir que Amandine mette un dessin de moi dans sa chambre. J'oublie l'incident et profite de ma visite avec Amandine on joue pendant une heure Amandine est toujours aussi heureuse de voir son Papa. 13 juin 2012 Ma mère arrive du Venezuela ( elle a pris sa retraite là bas) pour me rendre visite elle espère également pouvoir rendre visite à sa petite fille qu'elle n'a pas eu le droit de voir pendant 2 ans. Elle avait écrit au juge des enfants Esther Bissonnier de Thonon, mais n'avais pas reçu de réponse (Idem pour ma sœur) Elle m’apprend que Benjamin n'habite plus au Venezuela et qu'il est fort probable qu'il soit revenu en France 18 juin 2012 Ma mère se rend au tribunal de Thonon pour obtenir un droit de visite sur Amandine On lui répond d'aller voir Boris Mermet-Bouvier, l'éducateur qui s’occupe des visites médiatisées . Celui-ci lui accorde ce droit, il l'accorde aussi à ma sœur et à ses 2 enfants. 20 juin 2012 Visite médiatisée je pars donc avec ma mère puisqu’elle a désormais l'autorisation de voir Amandine . L'éducateur Boris Mermet , comme il fait beau temps , il nous conduit vers un grand parc voisin ou il y a plein de jeux pour enfants, Amandine est très heureuse de jouer avec sa grand-maman et son papa. 27 juin 2012 75


Visite médiatisée au cours de la visite je demande à Amandine si sa maman l'a emmené voir le médecin pour sa maladie (Recklinghausen), elle me répond que non . Je n'insiste pas , mais le laxisme de Rosa face à la maladie de sa fille ne fait aucun doute, car cette maladie doit être suivie de près avec de nombreux examens dès l'âge de 5 ans. Début août 2012 J'apprends que Benjamin Saboureux (le neveu pédophile) est revenu en France il habiterait actuellement Orléans-La -Source, mais aurait fait un séjour chez ma femme … -Pourquoi est-il revenu en France? -Au Venezuela les choses vont très mal pour le père de Benjamin (Jean-Paul Saboureux)…. En effet il y a 2 Colombiens armés jusqu'aux dents qui le cherchent partout... À mon avis ce n'est pas pour une affaire de café ça doit être plus grave... Quelle famille !!! pendant notre mariage Rosa m'avait déjà avoué qu'un de ses neveux ou cousins s'était engagé chez les F.A.R.Cs que dois-je penser.. Vendredi 17 août 2012 Rendez-vous dans les locaux de l'association RETIS j’informe la chef de service Mme Régine Chiggio que Monsieur Benjamin Saboureux est de nouveau en contact avec ma fille, Je précise bien qu'il s'agit de la personne qui a violé ma fille quand elle n'avait que 3 ans. Réponse de Mme Chiggio : « Ce n'est pas si grave le juge ne l'a pas interdit » 20 août 2012 Sachant que le lendemain il y a une visite médiatisée et que ma sœur et ses 2 enfants viennent tout spécialement de Poitiers pour voir Amandine ma femme tente de faire déplacer au dernier moment la visite médiatisée … Je m'y oppose... La visite aura quand même lieu. Ce n'est pas la première fois que ma femme tente de faire déplacer une visite médiatisée au dernier moment.. 21 Août 2012 76


Visite médiatisée , ma sœur et ses 2 enfants sont présents amandine est contente de voir sa tente et ses cousins, il fait beau alors Boris Mermet nous emmène à la plage d'Exenevex exceptionnellement nous avons droit à 2heures de visite au lieu d'une... Les enfants s'amusent beaucoup ensemble 29 août 2012 Visite médiatisée avec amandine, comme il fait beau Boris Mermet nous emmène à la plage d'Anthy, Amandine s'amuse beaucoup … Vers a fin de la visite Amandine me dit : « Je ne peux pas revenir chez toi parce que si je reviens chez toi , je ne reverrais plus jamais ma maman ».. Bien sûr je lui ai demandé « qui t'a dit ça ?» Elle n'a pas voulu répondre, mais Boris Mermet est intervenu pour le rassurer et lui faire croire qu'elle pourrait toujours voir ses 2 parents même si elle revenait chez son papa... Par contre ce ne l'a pas choqué quelqu'un ai pu mettre cette idée dans ma tête de ma fille. 24 septembre 2012. Ce jour le JAF Florence Gady de Thonon (74) doit rendre son délibéré je rappelle que selon mon avocate maître Finit Maadoune la juge a refusé que les avocats plaident. J’ai une audience vers le juge pour enfants le 23/octobre2012 Mercredi 26/09/2012 la visite commence et, j’avais mis sur une tablette plusieurs photos de chambre d’enfant que je montre à ma fille en lui disant : « si le juge accepte que tu reviennes chez papa… comment tu aimerais que je décore ta chambre ? » Ma fille était très enthousiasmée à l’idée que je redécore sa chambre et porte son choix sur une chambre « hello kitty » puis nous passons à autre chose Vendredi 28/09/2012 l’éducateur Boris Mermet me téléphone pour me reprocher d’avoir laissé penser à ma fille qu’elle pourrait un jour revenir chez moi ne serait-ce qu’un Week-End.. Mercredi 03/10/2012 Je suis convoqué par une directrice de la pseudo-association A.RETIS (Thonon) Mme Chiggio Elle me présente le rapport que A.RETIS va remettre au juge des enfants … Contrairement à celui de M. Mermet (qui était bon) celui-ci est un rapport 77


parfaitement ordurier. Elle élude toutes les questions que je lui pose, et quand elle accepte de me donner une réponse c'est un mensonge. Vendredi 05/10/2012 Visite médiatisée avec Amandine l'éducateur Boris Mermet me reçoit seul 1/2heure avant Il m'informe que lui-même n’était pas opposé à ce que je montre à ma fille des chambres d'enfant, mais qu’il s'est fait « tapé sur les doigts » par la pseudo-association A.RETIS qui eux sont opposés à ce que ma fille puisse penser qu'elle puisse un jour revenir chez son père Mercredi 10/10/2012 Visite médiatisée , je passe un bon moment avec Amandine, au cours de cette visite amandine me dit, avec l'éducateur Boris Mermet comme témoin : « une heure de visite c'est trop peu il faudrait au moins 3 heures » et « Papa je veux venir chez toi » Mardi 23/10/2012 Je suis convoqué devant le juge pour enfants de Thonon-les-Bains, madame Esther Bissonier est présente : -ma petite Amandine -mon ex-femme -nos avocats respectifs 2 Représentants de A.RETIS cette association "bizarre" qui est sensée voir que tout va bien chez ma femme -Mme Régine Chiggio -Mme Gwenola Le Freillec (une fille au look "mauvais genre" avec un piercing à la lèvre)

Gwenola Le Freillec

Mohamed L'Oussni 78


Présindent RETIS Tout d’abord ce que je qualifierais de 1/2 bonne nouvelle: Je suis blanchi des accusations abjectes qu'avait portées contre moi mon exfemme MAIS une crapule infiltrée au sein du tribunal de THONON-LES-BAINS (74) a fait disparaître le dossier qui m'innocentait La juge a entre les mains 2 rapports 1)celui de l’éducateur des visites médiatisées qui est très bon 2)celui de A.RETIS qui est ordurier (pour mémoire je n'ai rencontré les représentants de A.RETIS de 3 ou 4 fois 1heure) Bien que lors de la dernière visite médiatisée Amandine m'a déclaré "1heure par semaine c'est trop peu je veux au moins 3 heures"et "Papa je veux venir chez toi" Devant le Juge elle dit "non non ça me convient comme c'est maintenant" Mon avocate Maire Françoise Vinit Maadoune d’ANNEMASSE fait semblant de me défendre La juge faite un "copier /collé" du jugement e divorce (qui à ce jour ne m'a pas encore été notifié) C'est a dire maintient des visites médiatisées pour ma fille , la juge décide de changer le centre des visites.. Maintien de A.Retis pour "suivre" ma fille malgré le fait que j'ai demandé à ce que ce soit un autre organisme qui s’occupe de ma fille. Il est très étrange qu'un organisme qui se réclame de la protection de l'enfance se nomme A.RETIS quand on sait que RETIS signifie en Latin: 1) Filet pour attraper des poissons ou des petits oiseaux 2)Piège sentimental ou sexuel 3Reseau Voici quelques extraits du jugement qui prouve de manière irréfutable Que la juge pour enfants Ester Bissonnier soutien les réseaux pédophiles en effet elle reconnaît de que Amandine a été violée au domicile de mon ex, et pourtant elle lui confie ma fille IMMONDE CRAPULE QUE CETTE JUGE

79


80


24/10/2012 Mon avocate me transmet seulement maintenant le délibéré du divorce de Florence Gady soit un mois après !!! En résumé mon ex-femme me réclame 20 000€ de prestation compensatoire pour elle, 500€/mois pour les enfants et à réussi à me priver de ma fille Amandine cela avec la complicité de la juge Florence Gady maintenant je ne pourrais voir ma petite qu’une heure tous les 15 jours toujours en visite médiatisée, mais comme le médiateur de Thonon Boris Mermet commençait à me soutenir La Juge corrompue Florence Gady a changé le lieu de rencontre. 30 octobre 2012 Après avoir traîné les pieds (ça faisait pourtant au moins 10 fois que je lui demandais de le faire) pour interjeter appel du jugement de divorce, mon avocate m’envoie une convention d’honoraires de 4784€ pour faire appel. Je trouve cela un peu abuser je vais donc changer d’avocat. En plus cerise sur le gâteau cette avocate refuse de faire appel de la décision du juge des enfants 81


*2 décembre 2012 Notification officielle du JAF 15 décembre 2012 Première visite avec Amandine au point rencontre J'ai un entretien avec une des responsables, Mme Chabert. Il y a quelque chose qui me choque vraiment, Celle-ci refuse catégoriquement d'engager du personnel masculin dans son équipe >>>Cela montre déjà un certain mépris pour les pères Mais comme je n'ai pas vu Amandine depuis longtemps je ne relève pas la chose Fin 2012 En faisant des recherches sur internet je tombe sur le blog de Samantha (hébergé par skyrock) et je tombe sur une photo très choquante d'Amandine déguisée en prostituée, cette photo a été prise dans la maison de Douvaine donc Amandine devait avoir 5 ans.

22 janvier 2013 Il y a un rassemblement des pères devant le tribunal de Grenoble, je n'ai pas de mal à convaincre Yves, un autre père qui fréquente le point rencontre de me suivre Chacun de nous a préparé une jolie pancarte. Nous sommes 50 devant le tribunal de Grenoble c'est hallucinant d'observer tous ces Juges qui montent ou descendent les marches de ce tribunal... Quand la justice française assumera -t-elle ses erreurs ? Deux chaînes (France 3 et TV Grenoble) de télévision nous filment on me voit en gros plan... Le message est passé.

82


2 Février 2013 Avec Yves on a eu une petite idée : On se poste silencieusement un peu avant l'heure des visites avec nos pancartes , sur lesquelles on avait apposé un autocollant « VU À LA TELE » Les autres pères trouvent ça très bien. Les mères entrent sans rien dire , sauf une personne qui accompagnait mon exfemme (Bernadette) qui nous lance un regard sombre et nous dit « arrêtez vos conneries » Au moment de rentrer, on nous informe qu'il faudra cacher nos pancartes à l’intérieur naturellement, on accepte. Au cours de cette visite, il se passe un incident : un enfant en bas âge fait tomber une sorte de boîtier en plastique laissant apparaître une multitude de fils électriques. Le père a juste le temps d’éloigner son enfant avant une électrocution fatale. Je fais calmement remarquer cela à madame CHABERT qui semble considérer que la sécurité des enfants est une chose secondaire. Des courriers sont envoyés au maire de Bons en Chablais ainsi qu'au préfet de Haute-Savoie, mais aucune réponse n'est donnée.<<<<<<< 83


12 Février 2013 Je me rends à Chambéry pour l'appel de la décision du Juge des enfants , Je n'ai pas d'avocat, mais il y a un comité de soutien de 20 personnes devant le tribunal pour me soutenir Dans la salle d'audience il y a *4juges dont un au bout de la table ( ça doit être le « Chef ») *mon ex-femme * son avocat *Mme CHIGGIO de RETIS *moi-même >> ma fille n'est pas présente J'ai entre les, mais un rapport qui stipule que RETIS n'a pas le droit de faire des mesures d'AEMO Les juges refusent de le prendre, mais je leur lis tout de même. Qu'il a été impossible de confirmer le numéro ADELI de la psychologue de RETIS Mme Peggy ALBERT Je rapporte des paroles «étranges que Mme Chiggio a eu avec moi « ce n'est pas si grave si Benjamin Saboureux revient chez madame, le juge ne l'a pas interdit » Portant le « Chef juge » préconise tout de même le maintien de l'AEMO avec association RETIS et demande que me visites médiatisées ne se fassent plus au point rencontre, mais dans un cadre plus strict >>>Une sorte de « Punition » parce-que je parles trop, mais ma fille est en danger Je ne me tairais jamais. 14 février 2013 Je reçois un courrier mensonger du conseil général de haute Savoie dans lequel ils m'assurent que tout est en ordre avec RETIS 15 Février 2013 Je reçois un courrier de madame Chabert du point rencontre 74 Elle m'interdit désormais de voir ma fille au point rencontre sur des allégations mensongères. Je crois que c'est surtout la découverte des problèmes de sécurité qui lui posent problème . Mais certainement les problèmes de pédophile pour lesquels sont complice le point rencontre 74 (je ne le comprendrais que plus tard) 84


85


16 février 2013 Je me rends avec Yves au point rencontre tout de même , Yves a aussi reçu la même lettre,on est chassés comme des malpropres Yves me propose d'aller à ÉVIAN assister à une conférence sur la protection de l'enfance on y rencontre plusieurs associations, je parle un peu de mes problèmes , l'assemblée est très émue on y rencontre également le député-maire d'Evian (74) 23 février 2013 Dépôt de plainte à la gendarmerie de Bons-En-Chablais contre le « Point de rencontre 74 pour non-présentation d'enfant. Bien sûr la plainte sera classée sans suite par le procureur pédophile Patrick Steinmetz.

86


87


Personnel du Point Rencontre 74 :

Blandine Chabert

Christine Bop

Magali Mugnier

CHRISTINE BOP N'A PAS LA CONSCIENCE TRANQUILLE

Qui est Christine Bop ?: Christine Bop est la trésorière de la secte "Point Rencontre 74" à Bons-En Chablais qui agit sous couvert d'une association à but non lucratif dite "association loi de 1901" comme le font la plupart des sectes . Qu'est-ce que le "Point Rencontre 74" ? Avec un nom pareil on pourrait penser à une sorte de club échangiste salace ... Mais ce n'est pas le cas (du moins pas officiellement). Le point rencontre 74 est un lieu de "Visites Médiatisées" ou les parents protecteurs peuvent rencontrer leurs enfants 1 à 2 fois par mois suivant les cas. Ces rencontres sont surveillées par des "éducatrices" qui ont pour rôle d’empêcher les enfants victimes de maltraitances de demander de l'aide à leurs parents protecteurs. Ce point rencontre 74 met en avant un hypothétique agrément de l'AFCCC Des conversations téléphoniques et une visite sur place (enregistrés et filmée) avec L'AFCCC fait ressortir que l'AFCCC ne délivre pas d'agréments et que c'est juste un « Regroupement d'associations (selon leurs dires) .

88


En février 2013 un grave incident se produit dans les locaux du « Point Rencontre 74 » situé à Bons-En Chablais. 2 Février 2013 Avec Yves on a eu une petite idée : On se poste silencieusement un peu avant l'heure des visites avec nos pancartes , sur lesquelles on avait apposé un autocollant « VU À LA TÉLÉ » Les autres pères trouvent ça très bien. Les mères entrent sans rien dire , sauf une personne qui accompagnait mon ex-femme (Bernadette) qui nous lance un regard sombre et nous dit « arrêtez vos conneries » Au moment de rentrer, on nous informe qu'il faudra cacher nos pancartes à l’intérieur naturellement, on accepte. Au cours de cette visite, il se passe un incident : un enfant en bas âge fait tomber une sorte de boîtier en plastique laissant apparaître une multitude de fils électriques. Le père a juste le temps d’éloigner son enfant avant une électrocution fatale. Je fais calmement remarquer cela à madame CHABERT qui semble considérer que la sécurité des enfants est une chose secondaire. Des courriers sont envoyés au maire de Bons en Chablais ainsi qu'au préfet de Haute-Savoie, mais aucune réponse n'est donnée.<<<<<<< 15 Février 2013 Je reçois un courrier de madame Chabert du point rencontre 74 Elle m'interdit désormais de voir ma fille au point rencontre sur des allégations mensongères. Je crois que c'est surtout la découverte des problèmes de sécurité qui lui posent problème . Mais certainement les problèmes de pédophile pour lesquels sont complice le point rencontre 74 (je ne le comprendrais que plus tard)

16 février 2013 Je me rends avec Yves au point rencontre tout de même , Yves a aussi reçu la même lettre,on est chassés comme des malpropres Yves me propose d'aller à Évian assister à une conférence sur la protection de l'enfance on y rencontre plusieurs associations, je parle un peu de mes problèmes , l'assemblée est très émue on y rencontre également le député-maire d'Evian (74) 23 février 2013 Dépôt de plainte à la gendarmerie de Bons-En-Chablais contre le « Point de rencontre 74 pour non-présentation d'enfant. Bien sûr la plainte sera classée sans suite par le procureur pédophile Patrick Steinmetz.

Suite à l'incident du 2 février 2013 et ne parvenant pas à joindre Madame Blandine Chabert la présidente de l'association, ni une référente , je décide de me tourner vers cette Christine Bop trésorière de l'association. Après tout s’il y avait un accident mortel dans les locaux du point rencontre 74 Ce sera à elle de gérer le payement éventuel des indemnités. La conversation qui s'en suit est hallucinante, avant même que j'aborde quelque sujet que se soit, Je ne parle pas encore à cette dame ni de sécurité, ni de pédophilie et tout de suite sans que je prononce un seul mot, elle semble avoir très peur et elle est sur ses gardes. J'ai mis en ligne l'enregistrement de cette conversation ICI : http://toutbox.fr/Ribelo-infanoj/1+Videos+Amandine/Christine+Bop+pas+tranquile+Point+Rencontre+74,14350132.mp4(vidéo)

89


Et vous la retranscrit mot pour mot ICI : Téléphone sonne.... Cristine Bop : Allo Yan Lopez : Oui bonjour pourrais-je parler à Christianne Bop sil vous plait ? Christine Bop : Oui vous être monsieur ? Yan Lopez : Je suis Monsieur Lopez Cristine Bop : Oui ben écoutez j'ai rien à vous dire Yan Lopez: Comment ça vous avez rien a vous dire ? Vous avez à cacher des choses ? J'suis surpris ! Cristine Bop : Pas du tout .... Yan Lopez : Comment ça ??? Alors pourquoi vous n'avez rien a me dire c'est que vous avez des choses à cacher.... Cristine Bop : Vous êtes qui ? Yan Lopez: Monsieur Yan Lopez ! Cristine Bop : Oui Yan Lopez : Alors sans savoir qui je suis vous me redemandez et vous me dites "j'ai rien a vous dire Vous êtes bizarre .... Cristine Bop : je n'vous connais pas donc je... Yan Lopez: Ha bah je vais m'présenter. Cristine Bop : Alors j'vous écoute.... Yan Lopez: ah bah je suis un papa.... Cristine Bop : oui... Yan Lopez: qui fréquente le point rencontre 74 à Bons-En-Chablais, qui a dénoncé de graves problèmes de sécurité aux personnes... aux référentes, et parce qu'il a dénoncé de graves problèmes de sécurité , on l'exclue du point rencontre... Cristine Bop : Alors écoutez Monsieur, écoutez-moi moi je suis trésorière, je n'moccuppe que la partie administrative de l'association, et je n'ai pas à être en relation avec les parents d'enfants, qui qui fréquentent le point rencontre .... écoutez si vous avez des.... on a une présidente, on a des.. Des responsables, adressez-vous à eux, mais moi je n'ai rien à vous dire à s'sujet . Yan Lopez : Vous êtes étrange, je vous informe que la conversation a été enregistrée et passera dans la presse ... Merci ! Fin de conversation, téléphone raccroché .

90


Mais ce n'est pas tout, le 13 juin 2015 je m’aperçois que madame Christine Bop est une grande Fan de « La grenade », (mon web journal qui dénonce les réseaux pédophiles) elle ne manque pas un seul numéro, et suit régulièrement les publications de page Facebook de « La Grenade » [HUMOUR] C'est ainsi que le 13 juin 2015 , Madame Christine Bop intervient sur une de ma publication de la façon suivante.

Tout comme pour le procès AMIDLISA ce serait aux victimes de payer les agresseurs Un concept bien français, semble-t-il !!! Chose étonnante Le conseil Général verse une certaine somme d'argent par enfant fréquentant le « point rencontre 74 » et la trésorière n'a jamais entendu parler de ma fille qui pourtant fréquentait ce point rencontre !!! Mais mon passage devant le tribunal d'Annecy aura eu ceci de positif : Le procureur a été contraint de me donner l'adresse de tout ce nid de crapules et là grande surprise....

Il est surprenant de constater que Madame Christine Bop trésorière Point Rencontre 74, Tidiane Dioum Éducateur pour la secte RETIS (Voir Grenade N° 1 et mon livre), et Blandine Chabert semblent faire « ménage à 3 » et après cela on voudrait me faire croire qu'il n'y a aucun lien entre RETIS et Point Rencontre 74.... Certains me rétorqueront que c'est peut être l'adresse du local « Point Rencontre 74 « Mais pas du tout, car l'adresse du local de « Point rencontre 74 » se situe 91


20 rue du Bourg d'en Bas à Bons-En-Chablais (74)

18 Juin 2013 Audience devant le JAF Laëtitia BOURACHOT au tribunal de Thonon-les-Bains. La greffière est Geneviève Humbrecht

LAËTITIA BOURACHOT JAF Mon ex-femme est présente, tout comme moi elle comparait en personne. Je prends soin de filmer l'audience au moyen d'une petite caméra cachée. Plsieures pièces sont fournies avant l'audience notamment un certificat du docteur Meyer, le psychiatre qui me suivait à l'époque, ainsi que mes conclusions.

92


93


CONCLUSIONS EN FAVEUR DE : M. Yan Manuel, Gilles, Robert, Cecil, François LOPEZ, né le 21/05/1967 à LEVALLOIS-PERRET (Hauts-de-Seine), opérateur vidéo, de nationalités française et suisse, demeurant à NERNIER (74140 – Haute-Savoie) – La Perle du Lac CONTRE : MADAME Rosa Yajaira JAIMES MEDINA, née le 15/10/1970 à TACHIRA (VENEZUELA), de nationalité vénézuélienne, employée de maison, demeurant à DOUVAINE (74140 – Haute-Savoie) – Les Bolliets - Allée B1 - Avenue du Bas Chablais AUDIENCE DU 18 JUIN 2013 RG :

PLAISE À MONSIEUR OU MADAME LE JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES

RAPPEL DES FAITS De l’union de M. Yan LOPEZ et de Mme Rosa JAIMES MEDINA est née l’enfant AMANDINE le 19 décembre 2005. Le couple s’est séparé courant août 2009. Par ordonnance de non-conciliation du 7 janvier 2010, le Jaf a fixé la résidence de l’enfant Amandine chez sa mère avec un droit de visite élargi pour son père, M. Yan LOPEZ. Le 20 juin 2011, le juge des enfants a ordonné le placement d’Amandine, confirmé en août 2011 par la cour d’appel de Chambéry. Ce placement fait suite aux agressions sexuelles dont Amandine a été victime au domicile de sa mère, notamment par son cousin. Le placement est levé le 15 décembre 2011, et contre toute attente, l’enfant est confiée à sa mère malgré le danger encouru et sa persistance. M. LOPEZ hérite d’un droit de visite en centre médiatisé, au simple motif qu’il a lui-même subi des agressions sexuelles dans son enfance et alors que tout démontre qu’il a été en mesure de prendre les mesures nécessaires pour protéger sa fille des dérives auxquelles elle était exposée au domicile de sa mère, qu’il est un père responsable et ne représente pour sa part absolument aucun danger envers elle, bien au contraire. Le 24 décembre 2012, le divorce est prononcé par le juge aux affaires familiales, confirmant la résidence d’Amandine chez sa mère et un droit de visite en centre médiatisé pour le père. S’appuyant sur cette décision, le juge des enfants lève, le 23 octobre dernier, le placement d’Amandine chez sa mère, tout en maintenant une AEMO avec hébergement pour une durée de 1 an au profit d’Amandine. DISCUSSION La situation complexe d’Amandine Lopez est le résultat de multiples dysfonctionnements successifs dans le traitement des diverses procédures. 94


1) Ainsi, alors que les magistrats eux-mêmes reconnaissent qu’Amandine a subi des abus sexuels de la part de sa sœur aînée et de son cousin, qui rend visite épisodiquement à la famille au domicile de la mère, Amandine a été confiée à cette dernière et séparée brutalement de son père, Monsieur Yan LOPEZ. Alors que c’est son père qui essaie de la protéger, c’est lui qui se retrouve en position d’accusé, et en rupture de lien avec sa fille. Aucun avis de classement n’a été émis jusqu’à aujourd’hui. Et si cela était, Monsieur Yan LOPEZ est déterminé à relancer la procédure aux fins de faire instruire la plainte. Aucune interdiction n’a été faite à Madame Jaimes MEDINA de recevoir son neveu. 2) La procédure de divorce par requête acceptée a traîné en longueur sans raison, durant 3 ans, et le jugement du 25 septembre 2012 a été rendu sur un simple « dépôt de dossier » le 21 septembre 2012, pourtant considéré comme une « audience » dans ledit jugement. Le juge a donc statué ce jour-là, sans avocats ni parties pour être entendu (P 1). Madame Florence GADY a conclu un accord avec l’avocate de monsieur Yan Lopez pour qu’il n’y ait pas d’audience avant de prononcer le jugement, mais une simple « décision sur dossier ». Ce procédé douteux a par ailleurs été confirmé par la greffière au cours d’une conversation par téléphone entre elle et M. LOPEZ (P3). 3) D’autres aberrations parsèment ce jugement, comme le montant incompréhensible de la prestation compensatoire et les propos diffamatoires et mensongers du psychiatre BLACHERE. Monsieur Yan LOPEZ est équilibré psychologiquement, comme le prouve le certificat du docteur Pierre MEYER, qui l’a suivi une fois par mois de 2010 à 2011 (P2). Ce qui prévaut sur le rapport du psychiatre BLACHERE, l’ayant rencontré que 1 fois pendant 1 heure. Le psychiatre BLACHERE n’avait pas l’autorisation de procéder à l’expertise d’Amandine, puisqu’il est inscrit dans la liste des experts judiciaires en tant que « psychiatre pour adultes ». Cette infraction ne donne pas non plus crédibilité à son rapport et à son auteur. Monsieur FOUSSIER, psychologue, est intervenu illégalement dans une médiation familiale : au moment des faits, il n’était pas inscrit au répertoire ADELI en tant qu’actif, et s’est autorisé à rédiger un rapport psychologique. Cette infraction ne donne pas crédibilité à ce rapport et à son auteur. Ce rapport constitue un faux en écriture publique. Monsieur Yan LOPEZ nie tous les propos mensongers et diffamatoires transcrits dans ce rapport. Jusqu’à aujourd’hui, aucun acte n’a été relevé pour prouver la dangerosité de Monsieur Yan LOPEZ à l’égard de sa fille. 4) Monsieur Yan LOPEZ n’a pas vu son enfant pendant deux ans. Il reprend des visites très espacées en centre médiatisé depuis fin décembre 2012. Le point de rencontre a commis un abus de droit en lui interdisant des visites depuis février 2013. Seul le juge peut modifier des droits de visite. Le point rencontre 74 a écrit un courrier où des faits sont relatés sans preuve et dépassant leur compétence et l’objet de leur association (P6) « la relation n’est plus adéquate » ? « une critique sans discernement de la justice » ? Vous noterez que ce point rencontre se dit « agréé par le Point Rencontre National AFCCC », or, 95


l’association AFCCC ne donne pas d’agrément. Il s’agit juste d’un regroupement d’associations. 5) Monsieur Yan LOPEZ ne nie pas être en souffrance par la situation de sa fille et leur séparation injustifiée et cruelle. Pourtant, tout démontre, y compris les jugements successifs malgré la teneur des décisions rendues, que M. LOPEZ et sa fille Amandine ont un attachement très fort l’un envers l’autre, et parfaitement normal. L’enfant réclame de voir davantage son père, la dernière ordonnance du juge des enfants, en date du 23 octobre dernier, précisant même qu’elle se réjouit et s’impatiente de le retrouver. 6) Le jugement du juge des enfants du 15 décembre 2011 affirme que « Madame JAIMES MEDINA a beaucoup évolué et a pris conscience de son devoir de protection et de vigilance envers Amandine». Pourtant un incident démontre le contraire : le dimanche 17 mars 2013, Madame MEDINA a volontairement menti à Monsieur LOPEZ, indiquant que Madame Le Freillec (RETIS) a emmené Amandine pour une sortie, sans s’inquiéter des accusations qu’elle portait sur Madame Le Freillec et RETIS. Alarmé par le fait que même RETIS n’était pas au courant de cette sortie dominicale étrange, Monsieur LOPEZ s’est rendu à la gendarmerie de Douvaine. Sur les lieux, Madame MEDINA a eu l’audace de mentir aux gendarmes en affirmant subir un harcèlement téléphonique de Monsieur LOPEZ et en affirmant qu’une décision de justice l’interdisait de téléphoner à sa fille (P9). De plus, que dire du fait que l’agresseur d’Amandine est revenu au moins une fois au foyer de Madame Jaimes MEDINA ? 7) Enfin, et même en faisant fi des considérations financières aberrantes du jugement de divorce cidevant en instance d’appel, le juge aux affaires familiales devra considérer le fait que l’association RETIS, en charge de la mesure d’AEMO, fait obstacle à l’exercice des droits de M. LOPEZ au détriment de l’intérêt d’AMANDINE. Outre que l’établissement RETIS nommé par le juge des enfants exerce illégalement cette mesure, puisqu’elle ne dispose pas de l’habilitation nécessaire (P8), il montre à l’égard de M. LOPEZ un comportement extrêmement préjudiciable au bien-être d’Amandine. Lorsque Monsieur LOPEZ a confié, inquiet, à une employée de RETIS que l’agresseur sexuel d’Amandine était de retour au domicile de la mère, celle-ci a répondu : « ce n’est pas si grave et le juge ne l’a pas interdit ». Pourtant, un professionnel qui ne dénonce pas un enfant en danger se trouve pénalement responsable de par l'article 434-3 du Code pénal : « Le fait, pour quiconque ayant eu connaissance de privations, de mauvais traitements ou d'atteintes sexuelles infligés à un mineur de quinze ans ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison de son âge, d'une maladie, d'une infirmité, d'une déficience physique ou psychique ou d'un état de grossesse, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende ». 8) Monsieur LOPEZ et Francys Samantha enfant de Madame Jaimes MEDINA n’ont créé entre eux aucun lien filial malgré que ce dernier l’ait adopté. 96


Étant donné que des 2 côtés, il n’existe aucune volonté de se rapprocher, que ce soit de la jeune fille envers le père, ou du père envers la jeune fille, Monsieur LOPEZ demande la déchéance de son autorité parentale vis-à-vis de Francys, qui aura 18 ans cette année. PAR CES MOTIFS M. LOPEZ sollicite du juge aux affaires familiales : Sur l’enfant Francys : -

arrêter le versement de la pension alimentaire pour Francys

-

déchoir Monsieur LOPEZ Yan de son autorité parentale sur Francys

Sur l’enfant Amandine : À TITRE PRINCIPAL : -

qu’il transfère la résidence de l’enfant AMANDINE à son domicile ;

-

accorde un droit de visite et d’hébergement classique à sa mère, en prenant en compte le fait que la mesure d’AEMO est maintenue au bénéfice de l’enfant ;

Hors vacances scolaires du vendredi après les classes au lundi matin retour école La moitié de toutes les vacances scolaires, la 1ère moitié les années paires pour le père, la seconde moitié les années impaires À TITRE SUBSIDIAIRE - rétablit un droit de visite et d’hébergement classique libre au profit de M. LOPEZ Hors vacances scolaires du vendredi après les classes au lundi matin retour école La moitié de toutes les vacances scolaires, la 1ère moitié les années paires pour le père, la seconde moitié les années impaires -

fixe la pension alimentaire de Monsieur à 150 euros par mois

Sous toutes réserves, Le demandeur Pièces : 1 – plainte au CSM contre Florence GADY 2 – Certificat du docteur MEYER 3 – Retranscription conversation greffière 4 – Réponse ARS sur statut Inactif de Monsieur Foussier 97


5 – lettre du Point Rencontre 74 6 – Déclaration du point rencontre 74 7 – Adhésion AFCCC du point rencontre 74 8 - Courrier Violette Justice au Conseil Général 9 – mail à RETIS du 22 mars 2013

Au cours de l'audience je signale à cette juge que : 1- L'expert psychiatre Patrick BLACHERE n'est pas habilité à faire des expertises sur des enfants , et pourtant il est resté une demi-heure seul avec ma fille. 2- L'association RETIS banalise la pédophilie puisque la chef de service Régine CHIGGIO m'a déclaré « ce n'est pas si grave si Benjamin SABOUREUX (qui a agressé sexuellement ma fille) revient au contact d'Amandine » 3-Je rappelle à cette Juge que sa ½ sœur Samantha a également agressé sexuellement Amandine. 4-Je rappelle également l'incident du dimanche 17 mars 2013 où madame Gwenola Le Freillec à emmené ma fille dans un lieu que ni elle ni l'association RETIS n'a voulu révéler. Malgré tous ces points, la juge Laetitia Bourachot continue de confier Amandine à sa mère destructrice Mais surtout le but initial de cette audience était au départ de remettre en place des visites médiatisées afin que je puisse voir un petit peu Amandine. Ors la juge corrompue Laetitia Bourachot refuse d'entrer en matière sur ce point.

15 Octobre 2013 : Appel de la décision du JAF Florence Gady à la cour d'appel de Chambéry Plusieurs amis sont venus me soutenir devant le tribunal ,et c'est là l'occasion d'organiser une petite manifestation pour dénoncer les fautes graves commises par les magistrats des affaires familiales.

98


Une Web Tv : « La TV Net Citoyenne » est même venue couvrir l’événement.

La composition de la cour est la suivante : Monsieur GROZINGER:Président Madame TOMBOSSO:Greffière Madame BEYLARD-OZEROFF conseiller Madame OUDOT Conseiller Mon ex-femme est défendue par maitre Orlando Canton-Gonzalez Comme d’habitude j'ai le droit à une parodie de justice et les juges sachant parfaitement que ma fille a tété agressés sexuellement par son cousin Benjamin Saboureux et par sa demi-sœur Samantha.... Les juges ont également une parfaite connaissance des viols réguliers réguliers subis par Amandine au sein de la secte RETIS ; ceux-ci préfèrent protéger les violeurs plutôt que ma fille. Mais ce n'est pas tout.... Quand le jugement est rendu le 19 novembre 2013 celui-ci comporte des dizaines de fautes qui pourraient faire inscrire ce jugement en faux :

99


1)Page1:Nom de mon avocat inexact, Emanuelle Marsat-Chardon n'était pas présente Mon avocat présent à l'audience était Anne LE PIVERT 2)page4: Aucun argument pour dire que las demandes de Monsieur Yan Lopez sont mal fondées 3)Pages 4 et 5:Le mariage n'a pas duré 8 ans puisque nous nous sommes séparés au bout de 4 ans de vie commune 4)page 4:Le montant du salaire de monsieur Yan Lopez est faux 5)Pages 4 et 6:aucune mention du viol de Amandine Lopez par benjamin Saboureux et des attouchements par Francys Samantha LOPEZ 6)Le problème de santé de Monsieur Yan Lopez n'a pas de rapport avec le salaire et l'accueil ,de l'enfant 7)Page 6: L'article 1179du code de procédure civile livre III titre 1er , Chapitre IX, Section I indique clairement que les demandes relatives à l'exercice de l'autorité parentale relèvent du juge aux affaires familiales 8)Page 6:Il n'est pas indiqué que les attouchements sexuels ont été faits par Benjamin Saboureux et Francys Samantha LOPEZ ni de la nécessité de protéger Amandine. 9)Page 6: Le point rencontre 74 en la personne de Blandine Chabert a décidé sous un prétexte fallacieux d'interrompre les visites médiatisées. Les relations avec le personnel de A.Retis qui fait tout pour détruire les relations entre Amandine et soin père protecteur manque totalement de confiance. Ce n'est pas une décision de A.Retis 10)Page6: le rapport du docteur Patrick Blachère qui ne m'a vu que 30minutes a été pris en compte , alors que le certificat établi par le docteur Meyer qui a suivi Monsieur Yan Lopez pendant 2 ans a raison d'une heure par mois ne l'a pas été. 11)Page 6 Contradiction entre le nom de l'expert médico psychologique indiqué en page 6: Monsieur LEMMEL et le nom indiqué en page 7 et sur document annexé. 12)page 7: la cour n'a pas statué publiquement, mais à huis clos 13)Page9: aucune indication sur la possibilité d'un pourvoi en cassation ni des modalités de celui-ci 14)page9: Signatures illisibles,pas d'indication d'appartenance des signatures. 15)Documents annexes: pas de noms des greffiers et greffier en chef >>>pour points 14 et 15 voir articles 454 à 458 du code de p^rocedure civile 16) page7: Selon la liste des experts de la cour d'appel de Chambéry 2013: le docteur Dominique L'Hopital est pédopsychiatre, mais n'est pas psychiatre pour adultes

100


Alexandre Grozinger Concernant monsieur Alexandre Grozinger Il est clair que cette crapule puante soutien les réseaux pédocriminels de l'état Français..... Et pour se fournir en « Chair fraîche » , Monsieur Alexandre Grozinger Donne des cours de Karaté à des enfants de MATERNELLE Des cours de Karaté à des enfants de maternelle !!!!???? Bientôt ces crapules donneront des cours de tir au fusil d'assaut à des nouveau-nés ! Le club complice de cette ignominie se nomme ANNECY KARATÉ

Annecy Karaté 1 passage de Vignières Centre Artys 74000 Annecy FRANCE

101


21 octobre 2013 Audience devant le juge des enfants Ester Bissonnier J'arrive un peu en avance don j'ai largement le temps d'aller consulter mon dossier avant l'audience.... Et là , c'est la stupeur Michel Grataloup éducateur de la secte RETIS est venu consulter mon dossier avant moi.... Pire encore la mère d'Amandine a écrit au tribunal afin de demander que je ne puisse pas voir ma fille pendant l'audience...... Madame Rosa Jaimes Medina a très peur que Amandine demande de l'aide à son Papa.... j'attends dans l'antichambre de cette juge Puis arrivant : Mon ex Femme Ma fille Amandine Monsieur Tidiane Dioum éducateur de la secte RETIS Monsieur Mohamed L'Houssni directeur de la secte RETIS. Amandine semble totalement endormie comme si elle avait été droguée. pourtant sous sommes l'après-midi Ma fille Amandine n'ayant pas vu son papa protecteur depuis longtemps, me serre très fort dans ses bras et s'assied sur me genoux. À ce moment l’éducateur pédophile Tidiane Dioum de la secte RETIS me déclare que je n'ai pas le droit de prendre ma fille sur mes genoux, mais que lui a le droit de faire... Pourtant tout le monde sait bien que les éducateurs doivent s'interdire ce genre de gestes familiers avec les enfants !!! Puis, la juge Esther Bissonnier s'enferme pendant au moins 20 minutes avec Amandine..... Quand elle en sort, Amandine semble avoir très peur , elle est terrorisée. Puis, vient l'audience à proprement dite, la juge Esther Bissonnier pousse le cynisme j'usqut'à avouer qu'elle est pédophile . Elle annonce la fin de la mesure d'AEMO, mais nous informe que Amandine devra tout de même continuer à fréquenter la secte RETIS. 102


Elle m'apprend que Amandine fréquente régulièrement le CMPP de Thonon Je suis très inquiet, car je sais que le CMPP de Thonon est dirigé par le docteur Jean Bernard LEMMEL un médecin pédophile qui a déjà été impliqué dans une affaire du côté de Saint Étienne au début des années 2000 http://agencejeanclaudeponson3.blogspot.fr/2012_07_11_archive.html

Jean Bernard LEMMEL CMPP Thonon

103


104


CHAPITRE IX Experts en Pedo-Satanisme

105


Patrick Blachère Expert psychiatre pédophile à Aix-Les-Bains (73) Les fausses expertises psychiatriques est également une arme supplémentaire utilisée par les réseaux pédocriminels Le 28 novembre 2011, j'ai du subir une expertise psy avec PATRICK BLACHERE à Aix-Les-Bains (73)... L'expert en question ne m'a posé que des questions très banales du style: *avez-vous des frères et sœurs *avez-vous fait votre service militaire *étiez-vous bon à l'école *vivez-vous en couple actuellement *Si j'avais recours à des prostituées *Si je faisais de la politique *si mon travail me plaisait *quels étaient mes loisirs *quelle était ma religion *si j’étais pratiquant Je me demandais avec de telles questions comment allait-il pouvoir établir un rapport d'expertise. Hé bien ce soi-disant expert à pu établir: * que j'étais"schizoïde" (le psy qui me suit régulièrement n'a pas su m'expliquer clairement ce que ça voulait dire il m'a juste dit "je n'aime pas ce terme et je ne vous pense pas schizoïde" 106


*Et que j'avais une sexualité "paraphile" 1)je me demande comment il a pu déduire cela 2)cela faisait 2ans que je suis sous Antidépresseurs ils sont très efficaces, mais qui ont eu comme effet secondaire de me couper totalement ma libido ***************** J'ai donc fait ma petite enquête et ai trouvé d'autres cas concernant cet expert et ai trouvé quelques témoignages le concernant.... Certains disent qu'ils ont eu un "rapport ordurier" (je cite) à cause de leurs opinions politiques, d'autres à cause de leurs opinions religieuses.(j'ai même pu m'entretenir au téléphone avec certaines de ses victimes) Il en ressort que cet expert n'aime pas *Les journalistes (ce n’est pas futé de se les mettre à dos) *Ceux qui ne partagent pas ses opinions politiques *les Catholiques *Et peut être bien d'autres >Je suis catholique pratiquant et travaille dans les médias alors j'étais foutu d'avance Le 22 février 2014, j'ai rendez-vous avec le docteur Dominique L'Hopital. D'Aix Les Bains, l'entretien se déroule "normalement" Sauf que M. L'Hopital me pose beaucoup de questions qui n'ont rien, avoir avec ma possibilité d'avoir la garde d'amandine par exemple "avez-vous tous vos points sur votre permis de conduire?" Quand le docteur L'Hopital rend son rapport, il y a beaucoup de mensonges parfois il écrit tout le contraire de ce que je lui ai dit.... Il invente même des phrases que je n'ai jamais prononcées Il évoque me concernant une soi-disant maladie psychiatrique sans parvenir à la nommer précisément il dit juste "Paranoïde" Le « Docteur » Dominique L'HOPITAL préconise un traitement à base de psychotrope afin de m’empêcher de mettre au grand jour des vérités qui dérangent Le docteur L'Hopital prétend que j'ai refusé de lui remettre le rapport du docteur 107


Blachère...... 1)Le docteur L'Hopital ne m'a jamais demandé ce rapport.... 2)Je n'ai jamais eu de copie de ce rapport pour la simple et bonne raison c'est que aussi bien le tribunal de Thonon que mon Ex-Avocate Françoise Vinit Maadoune ont toujours refusé de me le remettre Concernant le rapport de l'entretien avec mon Ex-Femme c'est également truffé de mensonge, mais étant donné que je n’étais pas présent lors de cet entretien , il m'est impossible de savoir si c'est mon ex qui a menti ou si c'est le docteur L'Hopital qui a inventé. 27 Août 2014 je me rends au cabinet de du docteur Bernard Jomard pour une troisième expertise ce mec semble être un débile profond, au début j’ai cru que c’était un étranger qui maîtrisait très mal la langue Française, mais non c'est un débile ou alors il fait comme les membres de la secte RETIS il fait semblant de ne pas comprendre ce qu'on lui dit. Dans son rapport le Docteur Jomard me considère comme paranoïaque et préconise un traitement à base d'antipsychotiques et sous-entend un possible internement forcé en milieu psychiatrique >>> cela rappelle les méthodes couramment employé par les gouvernements de l'ex URSS pour les opposants au régime Le docteur Bernard JOMARD n'aime visiblement pas qu'on dise la vérité Les experts sont parfois très surprenants L'experte a exercé quatre ans avec de faux diplômes 11.05.2009 La fausse experte psychologue judiciaire Régine Labeur, 53 ans, a été démasquée par les policiers du commissariat de Périgueux (Dordogne) après avoir réalisé plus de quatre cents expertises pour les tribunaux de la région. Bien qu'elle n'ait jamais obtenu les diplômes requis, elle a réussi à berner les services de la cour d'appel de Bordeaux en utilisant des faux. Régine Labeur, qui se disait psychologue clinicienne, a été mise en examen pour « faux et usage de faux », mais également « usurpation » du titre de psychologue et d'expert judiciaire et a été placée sous contrôle judiciaire. Au mois de mars dernier, elle témoignait encore en qualité d'experte psychologue devant la cour d'assises de Dordogne, qui jugeait Thierry Caballero, un violeur en série. Elle avait été mandatée par le juge d'instruction pour examiner la personnalité de l'accusé. Cette habitante du Bugue (Dordogne) devait témoigner dans d'autres procès programmés lors de prochaines sessions. Régine Labeur était inscrite depuis 2005 sur la liste des experts psychologues de la cour d'appel de Bordeaux grâce à de faux diplômes. C'est au cours d'une enquête de routine pour des violences conjugales dont elle avait accusé son ex-mari que la supercherie a été démasquée. Elle n'avait ni licence ni maîtrise et encore moins de diplômes d'études supérieures spécialisées (DESS) sur la psychologie de l'enfant.

108


Mais cette fausse praticienne a berné les services de la cour d'appel de Bordeaux, censée pourtant contrôler la réalité des diplômes obtenus, la véracité du cursus universitaire, mais aussi la compétence réelle des candidats. « C'est incompréhensible ! Lorsque j'ai déposé mon dossier, j'ai fourni les originaux de mes diplômes, mais aussi les publications scientifiques qui attestent de votre compétence. Vous devez aussi prouver que vous suivez une formation continue pour être au courant des dernières avancées dans votre spécialité. La Direction des affaires sociales doit aussi délivrer un numéro d'agrément attestant bien de votre qualité », s'indigne Françoise Lorrin, experte psychologue judiciaire en Dordogne. Environ 60 000 € de chiffre d'affaires « C'est un sérieux coup porté à la réputation de la profession », s'émeut Alain Noualhat, ancien officier de gendarmerie, enseignant la psychologie à l'école de la gendarmerie de Melun et devenu expert. Régine Labeur avait une adresse sur l'avenue Gambetta, en plein centre de Périgueux, mais n'avait pas de clientèle privée. Elle n'a jamais publié une analyse dans les revues spécialisées. Elle consacrait tout son temps aux missions confiées par les juges d'instruction et surtout les juges aux affaires familiales de la région. Son chiffre d'affaires est estimé à environ 60 000 €. La révélation des faits va obliger tous les magistrats ayant désigné cette femme à nommer de nouveaux experts pour les affaires civiles. Pour les dossiers en cours d'instruction criminelle, la nullité des expertises devra être plaidée par les avocats devant la chambre de l'instruction. Quant aux affaires déjà jugées, elles resteront en l'état.

SOURCE : http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-experte-a-exerce-quatre-ans-avec-de-faux-diplomes-11-052009-508103.php

109


110


CHAPITRE X Les Partouzes d'Hervé ROBIN

111


La pédophilie organisée par le procureur de Tribunal de Thonon ne date pas d'hier je vous livre à présent un article qui date du début des années 2000. cet article n'est pas de moi , il se trouve sur le net dupliqué en de multiples exemplaires depuis le début des années 2000. Je le reproduit Tel quel sans modifications.

Hervé Robin Procureur aime les partouzes et le montre ! À Thonon-les-Bains les Juges s'achètent par la luxure. - Jacqueline Bouvier de Bogève chouchoutée par la justice grâce à ses soirées illégales... - Coquins.com verrouille son site suite à des images compromettantes trouvées sur un site privé Pendant les quelques jours que Monsieur RightWay, webmaster du site coquins.com déclarait avoir passé en vacances au ski… il s’est passé ceci : 18 février 2003 : Un individu se faisant appeler « Monsieur Leroy » appelle pour faire du chantage, laissant le numéro suivant : 0668860392 et exigeant qu’un démenti soit publié pour Philippe Vasseur... et le site coquins.com… « Monsieur Leroy » menace de harcèlements sexuels si son ordre n’est pas exécuté. Février 2003 : Une personne se faisant passer pour un avocat du barreau de Paris harcèle la famille de Madame Damiani au téléphone. Cet inconnu se fait passer pour quelqu’un soutenant les intérêts des personnes haut placées citées dans ce site. 20 février 2003 : Le même numéro 0668860392 est donné par un certain « Docteur Anency » qui veut qu’on le rappelle de toute urgence pour une affaire grave. Il profitera au vol de soutirer à des malheureux des informations n’ayant strictement rien à voir avec la dite raison de son appel. Et donnera maladroitement des indices très clairs sur sa complicité avec Jacqueline Bouvier de Bogève, domiciliée bar l’Alpage, 74250 Bogève. Le 20 février 2003 on nous informe aussi du fait que sur le répondeur du 0668860392 on entend une usurpatrice d’identité se faire passer pour Cécile Damiani . D’après d’autres déclarations, il semblerait que cette usurpatrice d’identité s’amuse également à envoyer du courrier au nom de Cécile Damiani. Tout semble indiquer que ces usurpations d’identité sont en rapport avec Jacqueline Bouvier de Bogève et le webmaster du site coquins.com. Concernant l’audience au Tribunal de Grande Instance de Thonon-les-Bains : Notez ceci : la justice française n’ayant pas jugé utile de faire parvenir à Madame Damiani le compte rendu de l’audience du 15 janvier 2003 NI LES DECISIONS DE 112


JUSTICE Madame Damiani part donc du principe qu’elle ne doit rien à personne. Si quelqu’un veut s’en plaindre, qu’il commence par lui envoyer, de cette procédure vraiment stupide et honteuse, les obligations que la justice française lui a fixé, et qui, à ce jour, pour Madame Damiani restent inconnues. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ARTICLE SUR COQUINS.COM --------------------------------------------------------------------COQUINS.COM L'ENVERS DU DECOR Des photos compromettantes trouvées sur un site privé obligent le webmaster du site coquins.com à verrouiller son serveur. Le webmaster pédophile, démasqué, se livre aux pires mensonges, allant même jusqu'à inventer une histoire abracadabrante de secte inconnue pour soutenir ses propos. Toutefois, il ne nie pas sa collaboration dans cette affaire pornographique avec plusieurs membres de la justice... Des photos compromettantes trouvées sur un site privé ont contraint le webmaster du site coquins.com à modifier toute l'organisation de son site et à y fermer ses portes au public. Cette décision sévère fait suite aux contraintes des autorités judiciaires et des organismes de lutte contre la pédophilie à l'égard de coquins.com À l'heure où cet article paraît, coquins.com ne fonctionne plus qu'au moyen de systèmes policiers d'identification et autres éléments permettant de détecter l'identité électronique de chaque visiteur, ce qui est plutôt paradoxal pour ce site où l'anonymat des responsables reste un maître mot et où le webmaster, malgré toutes ses critiques portées sur d'autres, ne se fait "connaître" lui-même qu'au travers d'un pseudonyme. Néanmoins, le webmaster du site coquins.com continue à être considéré comme un homme respectable dans le milieu échangiste. Pour preuve : plusieurs déclarent qu'il aurait même très franchement avoué sa séropositivité aux membres de son Club. De plus, étant soutenu en haut lieu par des membres haut placés de son Club, coquins.com n'est pas prêt de voir ses portes fermées, mais ce scandale ne peut que nous inquiéter sur la réalité de sites pour adultes affichant au public des liens et une politique se voulant "anti-pédophilie"... Image de marque oblige. M.K. Remerciements : 113


--------------- à la Gendarmerie pour leur travail - à l'AFA pour leur travail - aux organismes de lutte contre la pédophilie pour leur vigilance - à la Police Nationale pour leur enquête - aux médias locaux pour leurs précieuses informations ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------AUDIENCE PERVERSE AU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE THONON-LES-BAINS --------------------------------------------------------------------Un jour, en montagne, Monsieur Y rencontrera Jacqueline Bouvier. Etant devenus bons copains ils décident d’habiter ensemble pendant quinze ans sous la condition de libertés proches du désintéressement réciproque. Jacqueline Bouvier, très complexée et à la sexualité perturbée, n’acceptera la relation physique que dix fois en quinze ans de cohabitation, dont la majorité pour deux grossesses calculées, et ce après plus de 7 ans de cohabitation ! Et ce, contrairement à Monsieur Y qui est plutôt « bon vivant » en la matière. Dans l’une de ses nombreuses escapades libertines, Monsieur Y rencontre – par le biais d’une annonce X - une petite étudiante en art également photomodèle pour photos de charmes et webmaster de plusieurs sites Internet pour adultes (principalement anglophones). Jacqueline B. prendra très vite en haine celle qu’elle considère injustement comme la cause de toutes ses frustrations, allant même jusqu'à la menacer de mort ! Jacqueline Bouvier imaginera donc des plans, des mensonges et des manœuvres complètement tordus pour détruire la nouvelle compagne de son « banquier » de copain. Ce dernier, de nature gentil et adorable n’y verra que du feu. Il faut dire que Jacqueline Bouvier est une manipulatrice extrêmement douée ! La nouvelle compagne, par contre, souffrira en silence pendant très longtemps pour ne pas nuire aux intérêts (principalement familiaux) de celui qu’elle aime. Mais un beau jour alors qu’elle se rendait au domicile de Jacqueline Bouvier pour se venger d’une confrontation s’étant très mal terminée, Cécile Damiani tombe sur des scènes qu’elle ne soupçonnait pas : de la pédophilie ! Du coup, la rage fait place aux chocs et aux traumatismes. Ayant repris ses esprits – beaucoup plus tard plus ou moins dans la même période – Cécile D. imagine très brièvement un plan pour débarrasser sa conscience du poids de 114


ses horribles découvertes. Ne sachant que faire vu son profil paraissant « peu crédible… » et sa vie plutôt « libre… » et mouvementée, elle décide de pratiquer anonymement la dénonciation sur Internet dans l’espoir de mettre la machine judiciaire en route sans s’engager. Mais Cécile D. , naïve, dans son empressement, n’imagine pas encore les conséquences de ses actes. Et, malheureusement pour elle, à cela s’ajoutera toutes sortes de harcèlements allant presque jusqu’au viol - venant ni plus ni moins que de la police de Haute-Savoie (l’inspecteur Pierre-Alain Faramaz d’Annemasse et d’autres policiers et gendarmes visitant régulièrement les sites X de Cécile D. du temps où elle en faisait). À noter que ce Pierre-Alain Faramaz dans son rapport sur la garde à vue s’obstine à faire passer Cécile Damiani pour ce qu’elle n’est pas et omet très volontairement de préciser, chose importante, qu’elle avait parlé du cas de pédophilie en question. Elle l’avait d’ailleurs fait avec beaucoup de peine et d’hésitations. (L’inspecteur Pierre-Alain Faramaz d’Annemasse a d’ailleurs rédigé en mai 2001 un document faussé en faveur de Jacqueline Bouvier avec qui il bavardait amicalement au téléphone traitant le mari de Cécile Damiani de « soixante-huitard attardé » et commandant à ses policiers de ne pas laisser le père des enfants victimes approcher du domicile de ses enfants. Adepte des insultes déplacés et des coups tordus, cet inspecteur profitera aussi dans ses rapports officiels de traiter d’ « immondice » le journal très intime de Cécile Damiani qu’il a pris un malin plaisir à saisir, photocopier, puis distribuer, s’arrangeant ensuite pour que les personnes que Cécile D. a vu violer des enfants en possèdent également des exemplaires, qu’elles se plaisent elle-mêmes à leur tour à photocopier et distribuer. Cet inspecteur Faramaz, qui insultait régulièrement le père des enfants dans ses discussions semblant très complices avec Jacqueline Bouvier, après avoir fait venir le père des enfants de son travail en hâte au commissariat sous un prétexte fallacieux utilisant les enfants, a enfermé le pauvre père sans raison valable pendant plusieurs temps et à moitié nu tout en connaissant bien sûr sa situation familiale !) Pour en revenir aux faux oublis de l’inspecteur Faramaz concernant les déclarations de Cécile Damiani sur la question de la pédophilie concernant Jacqueline Bouvier : ce faux oubli plongera d’ailleurs Cécile D. longtemps dans un véritable mutisme concernant la vérité, pensant alors qu’elle n’avait aucune chance de faire admettre la vérité… elle se contentera, encouragée par plusieurs, de faire officiellement un mea culpa pour essayer d’en finir le plus rapidement possible avec ça, et surtout avec le moins de dégâts possibles. et de procédures d’intimidations - la convocation officielle de son propre mari au Tribunal pour qu’il témoigne contre elle, la convocation de son mari à Reignier pour une affaire bidon de site web inconnu par la juge Emmanuelle Widmann de Thonon-les-Bains qui savait d’ailleurs pertinemment que son mari n’avait jamais réalisé de site Internet de sa vie - un homme travaillant aux Services Généraux : il prenait impudiquement des photos personnelles de au centre d'Annemasse après avoir défoncé violemment la porte de 115


son domicile. Il était d'abord venu harceler le lundi 25 mars 2002, puis est revenu le lendemain mardi 26 mars 2002 allant même jusqu'à flasher en plein visage. Cet homme, vêtu d'une parka bleu de France comme les gendarmes (ou la police) portait une petite mallette noire. Il avait le crâne rasé, mesurait environ 175 cm, de corpulence moyenne, environ 70 kg et était plutôt agressif comprenant même des attitudes et insultes xénophobes, « Saleté de bougnoule de merde je te chie dessus et tu avales tout. » « Qu’est-ce que vous savez faire à part voler nos types dans ta race de pute ? » - rapport d’expertise du psychiatre Patrick Blachere d’Aix-les-Bains ne comprenant pas comment cette personne qu’il qualifiait de « perverse » pouvait bien parler le français. Ce Patrick Blachere avait d’ailleurs rédigé un rapport faux et odieux ne parlant que de sexe alors que l’entretien portait sur absolument tous les sujets. - refus de par le procureur de la République de Thonon-les-Bains de donner suite aux nombreux envois de Cécile Damiani concernant cette affaire ainsi que des découvertes très choquantes concernant des personnes haut placées qui se trouvent être des complices pédophiles de Jacqueline Bouvier et Mireille Tavin, plusieurs de ces personnes sont des visiteurs réguliers du site www.coquins.com. S’étant vue démasquée, Jacqueline Bouvier avait déjà fomenté un plan machiavélique pour s’attirer les faveurs de la justice. Jacqueline Bouvier, 40-41 ans est domiciliée à Bogève, dans un F3 construit dans le bar de ses parents qui a pour réputation de servir de couverture à des rencontres illégales… Mireille Tavin, 41-42 ans est d’Annemasse et monte souvent au bar L’Alpage pour leurs rencontres pédophile UN PEDOPHILE PARMI D’AUTRES : SYLVAIN ALEXIS, PSYCHIATRE, pour ses faux diagnostics, sa complicité directe au niveau médical et judiciaire et ses dangereux partis pris vu ses propres attirances sexuelles… Il a apporté une aide précieuse aux pédophiles de plusieurs façons : - Il a non seulement établi pour la justice UN FAUX DIAGNOSTIC HORRIBLE de Mme Damiani ET, DE PLUS, SANS MÊME L’AVOIR CONSULTEE, s’inspirant uniquement des dires de Jacqueline Bouvier, menteuse pathologique, manipulatrice et pédophile de son état. Et, de son faux diagnostic pervers il ose même tirer une conclusion bien plus dangereuse encore, à savoir : « ceci obère toute possibilité de mise en contact avec… », etc., conclusion de laquelle la Juge s’est complètement servie pour prononcer l’un des jugements les plus ridicules et dangereux (car encourageant les pédophiles) de ce type d’histoire ! Ce jugement morbide et ironique a eu lieu à Thonon-Les-Bains. Depuis ce jour, les membres corrompus de la justice (pédophiles) aident Jacqueline 116


Bouvier à tenir le père éloigné des enfants… - Sylvain Alexis s’est ensuite plu à omettre des détails importants pour la justice, notamment concernant les enfants victimes des pédophiles et concernant d’autres éléments majeurs, de façon à donner de Jacqueline Bouvier une image totalement fausse par rapport à la dangereuse réalité. Il est même allé jusqu’à encourager ses actes et lui garantir qu’il allait l’épauler de son aide ! Notez bien que : ce pervers malsain faisait même de l’œil au père des enfants ! Sylvain Alexis a d’ailleurs même complètement déformé plusieurs déclarations, à Annecy, dans ses rapports d’expertise pour la justice, sans compter ses nombreuses allusions racistes dans ses rapports et tous ses clichés xénophobes. Notez bien aussi que : à plusieurs reprises, dans son faux-rapport, Sylvain Alexis désigne Madame Damiani comme simple « amie » de son mari… alors que c’est la seule personne qu’il ait jamais épousée ! Cela affiche très clairement le mépris absolu, voire la haine de ce pédophile face à l’intéressée, ainsi que le parti pris très personnel auquel Sylvain Alexis a fait preuve tout au long de cette affaire – nourrissant donc SES POSITIONS PERSONNELLES AU MEPRIS DE LA VERITE – n’hésitant pas à faire passer les pédophiles pour des femmes modèles… et omettant volontairement de retranscrire des déclarations choquantes venant des enfants. Cet individu abject s’est même plu à donner un coup de main aux pédophiles de plusieurs autres façons… au point même de leur recommander une association gay ayant souvent eu des problèmes de détournement de mineurs. INFOS DIVERSES : Certains internautes intelligents nous ont même rapporté que ces individus infâmes ( Jacqueline Bouvier + Mireille Tavin et leurs complices ) en plus de leurs crimes pédophiles s’amusent à transmettre toutes sortes de fausses informations et d’insultes sur C.K. Damiani, en se faisant même passer pour elle ! Exemple : dans forums Internet messages postés au nom de « cecyle » et plusieurs postés au nom de « Cécile Damiani » voulant tous se faire passer pour étant de la vraie Cécile Damiani en question ! ( Ne vous avait-on pas dit qu’ils étaitent pervers… ) Audience numéro 1 Note : Monsieur Le Procureur de La République N’A PAS ENVOYE A LA PRINCIPALE INTERESSEE DE CONVOCATION DIRECTE POUR SA PROPRE AUDIENCE !!! TOUS LE MONDE EN A RECU SAUF ELLE, ALORS QUE C’EST ELLE QUI VA ÊTRE JUGEE ! Monsieur Le Procureur de la République a préféré user d’un certain stratagème à l’attention de Madame Damiani… 117


Voulant carrément lui tendre des pièges ! Tenez vous bien : Cécile D. a eu vent de la date de sa propre audience un peu par hasard… !!! Cela annonce vraiment bien la couleur de cette procédure dite officielle… Date : 15 Janvier 2003 Lieu : Thonon-Les-Bains. Motif : La dénonciation des actes pédophiles de Jacqueline Bouvier et Mireille Tavin Comprenez que grâce à leurs soirées perverses organisées en groupe, Jacqueline Bouvier, Mireille Tavin ( et peut-être aussi Marie-Claire Bouvier ) et leurs amies jouissaient de certaines faveurs… principalement judiciaires. S’estimant lésées par la dénonciation, Jacqueline Bouvier et Mireille Tavin vont donc demander des dommages et intérêts… pour financer d’autres soirées pédophiles ? Plaignant ou partie civile : Jacqueline Bouvier de Bogève (pédophile) Mireille Tavin d’Annemasse (pédophile) Marie-Claire Bouvier de Bogève (complice par son silence et son attitude suspecte de forte opposition à la mise en contact des enfants victimes de J. Bouvier avec leur père) Marie-Claire Bouvier avait d’ailleurs sauvagement menacé Cécile Damiani de mort en présence de trois témoins. La menace commençait par : « Cette affaire ira très loin… » et se terminait par des choses que l’on ne préfère pas décrire. André Bouvier de Bogève (complice par son silence et son attitude suspecte de forte opposition à la mise en contact des enfants victimes de J. Bouvier avec leur père) Il avait menacé en public à plusieurs reprises d’ « abattre au fusil » Madame Damiani. Et tout cela sans compter les menaces verbales d’Emmanuelle Widmann, Juge d’instruction. Comme « qui se ressemble s’assemble », la partie civile a d’ailleurs fait appel à un avocat aux pratiques sexuelles tout à fait illégales. À propos de l’audience : VOUS Y VERREZ des gens pleins de haine et de perversions qui ont attendu cette date avec impatience pour pouvoir se délecter du massacre publique de Cécile K. Damiani, CECI SERVIRA DE COUVERTURE IDEALE A DES PEDOPHILES « INTOUCHABLES » pour qui Madame Damiani est un véritable danger, C’EST POURQUOI LE NECESSAIRE SERA FAIT POUR DETRUIRE SON PROFIL SOCIAL ET PSYCHOLOGIQUE : Vous y verrez en personne les femmes pédophiles ( ainsi que leurs complices haut 118


placés ) voulant hypocritement se faire passer pour des victimes… alors qu’elles savent en leur âme et conscience toutes ces choses dégoûtantes qu’elles font en cachette avec des enfants ! Vous verrez la partie civile demander des choses pour obtenir de façon déguisée la liberté officielle de poursuivre leurs activités pédophiles. Vous y verrez un avocat hypocrite très corrompu (attiré par les personnes très jeunes…) tentant de vous convaincre de choses horribles au sujet de Cécile Damiani ; faisant semblant d’être choqué par les textes (écrits par C.K.D. avant sa conversion chrétienne), ALORS QU’IL FAIT PIRE DANS SA VIE PRIVEE !! Vous y entendrez cruellement lire à tous LE PIRE DU PIRE DU PIRE, SOIGNEUSEMENT SELECTIONNE PAR LA JUSTICE, du contenu d’un journal très intime (intitulé « Mémoires de Cécile… née le … à … ») – destiné à être jeté servant d’exutoire émotionnel à d’atroces souffrances silencieuses passées ainsi que d’un ordinateur personnel sauvagement saisi par un inspecteur accumulant bavures et faux documents. Ces gens corrompus le feront pour prendre du plaisir à massacrer publiquement leur adversaire, histoire de se donner bonne conscience face à tous leurs secrets pervers (que Cécile D. connaît parfaitement grâce aux rapports de visites et abonnés de ses anciens sites et ses anciennes fréquentations…). Vous y entendrez parler de documents et rapports officiels en faveur des pédophiles (en fait faussés par des complices de Jacqueline Bouvier et Mireille Tavin, d’autres « Sylvain Alexis » - voir ci-dessus – voulant eux aussi avoir leur part dans ces soirées pédophiles) pour arriver à des conclusions peu en rapport avec la réalité ! Vous verrez plusieurs personnes proférer des mensonges sur la dénonciatrice des pédophiles (C.K.D.) Et surtout, vous verrez des gens fiers voulant se donner une allure « détachée » par rapport à cette affaire, histoire de fausser les pistes… NE MANQUEZ PAS CECI : VOUS VERREZ COMMENT DANS LA REPUBLIQUE FRANCAISE Des gens haut placés peuvent rendre un jugement grave AFIN DE DISSUADER TOUTE PERSONNE TEMOIN DE PEDOPHILIE DE FAIRE CONFIANCE A LA JUSTICE. --------------------------------------------------------------------COLERE JUSTIFIEE --------------------------------------------------------------------Le 15 janvier à l’audience de Thonon-Les-Bains il y aura un signe de COLÈRE ! COLÈRE ! 119


CONTRE la partie civile composée de pédophiles qui se permettent encore de demander des dommages et intérêts à leur dénonciatrice COLÈRE ! CONTRE l’emploi du contenu très personnel d’un journal intime à des fins de MASSACRES PUBLIC COLÈRE ! CONTRE la corruption de membres de la justice dans toute cette affaire (voir articles précédents) COLÈRE ! CONTRE le fait que, animé d’un mépris très révélateur Monsieur Le Procureur de la République n’a même pas daigné convoquer Cécile Damiani à sa propre audience COLÈRE ! CONTRE le fait que la justice ait rendu possible l’obtention d’un journal très intime d’une personne victime de la haine et de la perversion de certaines personnes PAR CES MEME PERSONNES COLÈRE ! CONTRE le fait que la justice n’ait pas accordé la moindre importance aux nombreux actes de bonne volonté de Cécile Damiani dans toute cette affaire, mais que la justice ait préféré ( pour des raisons que l’on devine… ) détourner tout le sens de cette bonne volonté et cherché sans cesse à harceler et briser l’image de cette dernière en n’hésitant pas même à employer le SEXE et l’élaboration de DOCUMENTS MALHONNÊTES ET FAUSSES COLÈRE ! CONTRE les bavures des policiers d’Annemasse COLÈRE ! CONTRE le harcèlement psychologique dont la justice n’a pas hésité à user dans toute cette affaire à l’égard de Cécile Damiani ( voir articles précédents ) COLÈRE ! CONTRE la condamnation ( de Cécile Damiani pour ses textes ) à venir qui donne une légitimité aux pédophiles Jacqueline Bouvier, Mireille Tavin et leurs complices la liste est encore très longue… 120


COLÈRE ! CONTRE L’ERREUR IMPARDONNABLE QU’EST L’AUDIENCE DU 15 JANVIER Cette colère justifiée fera que Cécile Damiani ne se rendra pas à cette audience perverse. Si vous avez les détails du dossier entre les mains et que vous avez bien compris quelle est l’identité civile complète de Madame Damiani, quel comportement la justice française a montré à l’égard de cette personne, l’inutilité des risques encourus, l’injustice des procédés utilisés, la corruption ambiante au sein même du Tribunal et l’état d’esprit malsain des personnes haut placés dans cette affaire, cela vous semblera tout à fait logique, voire conseillé. Cécile Damiani a remis à la justice toutes les données nécessaires la concernant. Elle était déjà passée aux aveux bien avant les rendez-vous du juge, s’est rendue docilement à toutes les convocations reçues (malgré sa non-obligation vue la réalité officielle), avait personnellement fait au mieux pour faire effacer ses textes incriminés d’Internet, s’est rendue à plusieurs reprises, de son plein gré au Tribunal et au commissariat de police pour discuter avec l’inspecteur, a rédigé des attestations en bonne et due forme bien avant le début de la procédure, est restée disponible et soumise à la justice française beaucoup plus que n’importe qui l’aurait fait dans son cas (vu la complexité du dossier). Mais la justice française préfère adopter un discours faussé, afin de donner de Madame Damiani une image hautement risible, et ce, pour conserver une image de marque au prix de l’hypocrisie et du mensonge. SOURCE: http://www.ssbtractor.com/wwwboard/messages8/4743.html

121


122


CHAPITRE XI Police et Gendarmerie complices

123


Gendarme de Douvaine Novelli Le 9 mars 2013, je suis convoqué à la gendarmerie de Douvaine, car visiblement la secte RETIS n'apprécie pas que je parle d'eux sur internet malgré tous les faits troublants que j'expose à ce gendarme , rien n'est fait pour protéger ma fille 17 Mars 2013 Vers 10h30 je téléphone à mon ex-femme et demande à parler à ma fille mon ex m'informe que c'est impossible, car madame Gwenola Le Freillec de l'association RETIS est venu chercher ma fille. Je m’étonne qu'une éducatrice emmène ma fille un dimanche, mon ex est incapable de me dire où précisément a été emmenée Amandine

25-Mars-2013 Suite à l'incident du dimanche 17 mars 2013: Une éducatrice qui avait emmené ma fille un dimanche on ne sait pas où et soit disant sa hiérarchie en la personne de Mohamed L'Houssni n'est pas au courant de cet événement. J' ai tenté de déposé plainte le vendredi 22 mars 2013 en la gendarmerie de Douvaine(74140) 1) la "gendarmette a refusé de prendre ma plainte 2)celle-ci n'était pas en uniforme à l'intérieur de la caserne 3)elle semble incompétente donc elle fait appel a une collègue 4) On fait appel à un « gros bras » pour m'empêcher de porter plainte et dire la 124


vérité Tout ceci en contradiction totale avec la charte des victimes affichée pourtant dans cette gendarmerie. http://www.youtube.com/watch?v=ua0-DN51nEM

125


16-mai 2013

126


Convocation d’aujourd’hui à la police de Thonon-les-Bains(74) tout d'abord je suis sorti LIBRE ! La raison de la convocation: L'ex JAF de Thonon Florence Gady .et les autres juges n'auraient pas du tout appréciée les propos tenus en paroles et sur les banderoles lors de la manifestation du 21 mars 2013 (printemps des enfants) Ils m’ont demandé quels étaient les propos dont... j’étais l'auteur et a qui étaient attribués les autres J'ai indiqué mes propos en ajoutant que je les assumais... J'ai ajouté qu'ils ne devaient pas compter sur moi pour faire de la délation. Au moment final ils m'ont demandé si j'avais quelque chose à ajouter... J'ai dit : "oui : "les mots association Olga Spitzer devraient rappeler des souvenirs à Mme Florence Gady"

127


128


CHAPITRE XII Une ĂŠcole dangereuse

129


13 septembre 2013

Ce matin je me suis rendu à l'école élémentaire publique de DOUVAINE, avec mon beau T-shirt. "sauvez Amandine" Ils ont fait entrer Amandine par une porte dérobée et l'ont enfermée afin qu'elle ne puisse parler à personne dans la cour et surtout pas à son Gentil Papa ------------Plus tard je téléphone (en prenant soit d’enregistrer) au directeur de cette école, Monsieur PATRICK CHAUBIRON Pour demander un rendez-vous avec l'institutrice d'Amandine.... Dans un premier temps il est d'accord Mais quand je demande que Amandine soit présente, il invente des prétextes fallacieux pour dire que c'est "compliqué" De plus au cours de cette conversation cette crapule refuse de protéger Amandine. ALERTE ROUGE!!!!

130


Retranscription de la conversation téléphonique di 13 septembre 2013 avec Patrick Chaubiron directeur de l’école élémentaire de Douvaine Téléphone sonne... Patrick Chaubiron: Oui Allo école de Douvaine bonjour. Yan Lopez : Oui bonjour , c'est monsieur Chaubiron ? Patrick Chaubiron : Oui Yan Lopez : Ici c'est Monsieur Lopez Yan Patrick Chaubiron : Oui Yan Lopez : Bonjour Patrick Chaubiron:Bonjour monsieur Yan Lopez:J'aimerais d'une part savoir pourquoi je n'ai pas reçu les bulletins du 3ème trimestre d'Amandine. Partrick Chaubiron (visiblement très gêné) : Heuh...Ils ont du...Ils ne vous ont pas été envoyés ? Yan Lopez : Ils n'ont pas été envoyés ! Patrick Chaubiron : Non ? Yan Lopez : Si j'vous le dis, c'est qu'ils n'ont pas été envoyés sinon je n'vous le dirais pas.... Et, d'autre part , j'aimerais prendre rendez-vous avec la maîtresse, un matin qui vous conviendra Patrick Chaubiron : alors attendez je regarde....Alors rendez-vous... monsieur Lopez.... Ce s'rais plutôt un matin. Yan Lopez : Ce serait un matin obligatoirement ! Patrick Chaubiron:Oui, mais le matin y'a classe ...heuh … donc ce serait à quelle heure ? Yan Lopez : Oui, mais je dis le matin heuh....heuh … Midi... ça va après la classe... PatrickChaubiron : À 11 heures 30, par exemple voilà . Yan Lopez :Voilà....et il faudrait qu' Amandine soit présente Patrick Chaubiron : Ca après j'peux pas vous dire moi heuh... Yan Lopez : Il faudrait que Amandine soit présente, Patrick Chaubiron :(visiblement encore plus gêné) Oui, mais j'veux dire si je..je... si Amandine elle est récupérée par sa Maman à midi moi ...je...je....je.....je n'suis pas dans.... 131


Yan Lopez :Alors il faudra prévoir un moment ou un autre jour où ..Comment s'appelle ? Où Amandine pourra... devras être présente. Patrick Chaubiron [respiration agacée] Yan Lopez : C'est obligatoire....parce que vous savez ce qui ce passe hein ? Patrick Chaubiron : Non. Yan Lopez : J'aimerai....Ça m’ennuierait que l'école soit complice …. Patrick Chaubiron: [agacé ], mais complice...on n'est rien complice de rien monsi..., monsieur Lopez ,Nous une situation familiale,heu... Yan Lopez : C'est pas une sit..... Patrick Chaubiron :....On est pas là pour..... Yan Lopez ; STOP ! STOP ! Patrick Chaubiron : pour prendre.... Yan Lopez : STOP ! Il s'agit de pédocriminalité ! Patrick Chaubiron :[Très embêté parle très vite] oui écoutez, mais ….je... je..je ; je veux même pas savoir.... la question n'est pas là...hum.. Moi j ne sait pas de quoi il es est question,je ne suis pas dans des..... Yan Lopez : Ho si vous savez ! Patrick Chaubiron : Non non du tout. Yan Lopez : Y'a même une chaîne américaine qui m'a contacté alors si ça traverse l' Atlantique, Patrick Chaubiron : Bah écoutez...heuh...Moi je suis pas au courant de quoi qu' ce soit en s'qui me concerne et puis je veux dire à la limite nous on a pas a avoir ce genre d'information Yan Lopez : Ha vous devez quand même protéger les enfants en tant que directeur d'école ! Patrick Chaubiron : Y'a pas d' soucis de ce point de vue là si on remarque quoi que ce soit on le signale, mais pour l'instant c'est pas le cas..... donc heuh.... Yan Lopez : Si vous dites ça un cheval mort il vous filera un coup de sabot hein ? Patrick Chaubiron : votre situation familiale nous on est pas la pour ça heureusement,on est là pour protéger les enfants justement dans le cadre scolaire c'est-à-dire que dan dans le cadre de l’école on est la pour éviter que les enfants justement les débordements... que... hum c'qui s'passe dans les familles déborde au niveau de l'école donc, c'est ça mon souci 132


Yan Lopez :Vous m'donnez un rendez-vous ? Patrick Chaubiron : je je vais voir avec la maitresse en fonction de ses disponibilités à elle alors j'peux pas vous donner de rendez-vous pour l'instant donc j'vous rappellerai pour vous proposer un jour en fonction des disponibilités de la maitresse et j'ai pas la maitresse elle est dans sa classe en plus elle n'est même pas dans c'groupe là donc il faut que j'vois d'abord avc elle donc j'vais vous demander votre numéro de téléphone s'il vous plaît. Et je vous rappellerais, quand j'aurais, quand j'aurais une date a vous proposer Yan Lopez : ouai je vais lous l'donner … Patrick Chaubiron:allors j'ous écoute.... Yan Lopez : 06 XX XX XX XX Patrick Chaubiron c'est noté j'vous..... Yan Lopez : Je vous signale que vos réponses sont très surprenantes, mais elles ont étés enregistrés au revoir monsieur Patrick Chaubiron : au revoir Fin de convers

ation, telephone raccroché

En octobre 2013 J'obtient enfin un entretient avec l'institutrice d'Amandine Mais c'est moi qui ai été obligé de rappeler monsieur Chaubiron et d'insister Pour obtenir ce rendez-vous. Bien entendu Monsieur Patrick Chaubiron a tout fait pour que Amandine n'assiste pas à ce Rendez vous.... Concernant le Travailde classe, la maitresse parle de "petites difficultés sans gravité", mais me dit que dans l'ensemble "tout va pour le mieux" Concernant les problèmes de pédophilie , cette institutrice se transforme en autruche , évite les questions et refuse de donner des réponses claires. Mais , le plus surprenant, c'est que DÉBUT 2014 je reçois un courrier de la MDPH m'informant que une demande d'aide de vie scolaire et d'allocation pour Handicapé avait été faite (en mon nom apparamant) ma fille aurait donc développé subitement un Handicap etje n'en ait pas été 133


informĂŠ.

134


135


Si vous lisez attentivement le formulaire rempli par la "maman" Vous remarquerez tout de suite que celle-ci considère que Amandine n'a pas de père.... Il me semble qu'on appelle ça une MÈRE INDIGNE. AFIN DE MIEUX COMPRENDRE LA SITUATION DE MA FILLE AMANDINE Voici la lettre qu'un ami m'a faite destinée à: -Monsieur Patrick Chaubiron directeur de l'école d'amandine (DOUVAINE) -Monsieur le médiateur du rectorat de Grenoble -Ministère de l'Éducation nationale -Mme Bourrachot JDE Thonon (74) -Mme Esther Bissonnier JAF THONON -M. Gozinger cour appel Champery -MDPH -Secte RETIS THONON... -Diffusion publique ----------------------------------------------------------------------------------Objet : Lettre en faveur de Amandine Lopez et son père Yan Lopez. Madame, Monsieur, J’ai rencontré Mr Yan Lopez, grâce à son invitation chaleureuse, du 21 novembre 2013 jusqu’au 24 novembre 2013 inclus (soit 4 jours). J’ai depuis gardé un contact régulier avec lui, et je le considère comme un ami proche. Il m’a expliqué l’histoire qu’il vit en ce moment avec la justice, et ceci depuis plusieurs années, après avoir voulu protéger Amandine. La totalité de son explication est cohérente. De toute évidence, Amandine ne semble toujours pas protéger et la suppression du lien paternel me paraît totalement injustifiée. Yan ne vit que pour sa fille : c’est un père déterminé pour pouvoir protéger sa fille Amandine et contribuer à son bonheur. Je le soutiens totalement dans sa démarche pacifique. J’ai également eu l’occasion de lire le compte-‐rendu d’un jugement qu’il venait de recevoir de son avocat (fin novembre 2013). Un jugement en faux de toute évidence : de nombreuses erreurs, un compte-rendu incomplet, légalement irrecevable, des sous- entendus, des manques de justification et d’argumentation pour les décisions prises. L’intérêt d’Amandine ne semblait pas être pris en compte. Il va de mon devoir de citoyen français, et au nom de peuple français, de réagir ainsi. À ma connaissance, voici des faits plus concrets : • Décision incohérente de la justice concernant la fille de Yan Lopez : Amandine ne peut plus voir son père (qui le protège), et n’empêche pas les contacts entre Amandine et son cousin Benjamin (responsable de viol envers Amandine). • Jugement en faux tentant d’accuser le père sans argument valable. Aussi, utilisation de sa maladie, par sous-‐entendu faussement justifié, pour justifier la suppression de ses droits de père, alors que la maladie en question n’empêche nullement Monsieur Lopez Yan de s'occuper de sa fille, je le confirme

136


au travers des quatre jours que j'ai passés à ses côtés En tant que témoin de cette supercherie, je ne peux rester indifférent : alors, je vous écris (TGI de Thonon-‐les-‐Bains), et je me permets de partager ce courrier aux personnes potentiellement capable au bien-‐être d’Amandine Lopez (Ecole, MDPH), ainsi qu’à d’autres personnes participant à l’affaire en justice de Yan Lopez. J’ai conscience de la possibilité d’une surcharge de travail au sein du TGI de Thonon-‐les-‐Bains, mais il n’est pas acceptable que la rapidité prime sur la qualité quand nous avons au bout du dossier, la vie d’une enfant. Il est encore moins acceptable pour un tribunal de ne pas respecter les lois. Je continue ce courrier suite aux évènements récents que j’ai appris de la part de Yan Lopez. Article 226-‐4-‐1 du Code pénal Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne. Des demandes à la MDPH ont été faites au nom de Yan Lopez, sans que celui- ‐ci en soit l’auteur. Yan Lopez en a pris connaissance à travers le courrier de la MDPH envoyé le 6 janvier 2014. Article 371-‐1 du Code civil L'autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant. Elle appartient aux parents jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne. Les parents associent l'enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité. Yan Lopez a eu un entretien avec l’école d’Amandine en octobre 2013. Aucun problème n’a été relevé concernant Amandine. Il découvre en janvier 2014 que sa fille a développé un handicap qu’elle n’avait pas auparavant et que cela nécessite la présence d’un AVS en classe. Quel est ce handicap ? Comment est‐ce arrivé ? Pourquoi le père n’a-‐t-‐il pas été prévenu des difficultés d’Amandine lors de l’entretien d’octobre ? De même, Yan Lopez a fait une demande d’accès au bulletin scolaire d’Amandine en septembre 2013. Ce bulletin n’a toujours pas été reçu. Une seconde demande a été faite mi- ‐janvier. En tant que titulaire de l’autorité parentale, Yan est en droit de recevoir ce document. Article 441-‐1 du Code pénal préjudice et accomplie par quelque moyen que ce soit, dans un écrit ou tout autre support d'expression de la pensée qui a pour objet ou qui peut avoir pour effet d'établir la preuve d'un droit ou d'un fait ayant des conséquences juridiques. Le faux et l'usage de faux sont punis de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende. Article 121-‐7 du Code pénal Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre, abus d'autorité ou de pouvoir aura provoqué à une infraction ou donnée des instructions pour la commettre. Ceci est un rappel qui s’adresse en particulier à la justice. Il m’a semblé important de le rajouter sur ce

137


courrier. Loi n° 83-‐634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires. Article 28 Tout fonctionnaire, quel que soit son rang dans la hiérarchie, est responsable de l'exécution des tâches qui lui sont confiées. Il doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l'ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. Il n'est dégagé d'aucune des responsabilités qui lui incombent par la responsabilité propre de ses subordonnés. Article 122-‐4 du Code pénal N'est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l'autorité légitime, sauf si cet acte est manifestement illégal. Article 121-‐7 du Code pénal Est complice d'un crime ou d'un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation. Ainsi, toute personne appliquant un ordre illégal est aussi responsable. Il s’agit d’un rappel dans le cas où des personnes agiraient sous les ordres de leur supérieur hiérarchique, ordres qui iraient à l’encontre de l’intérêt d’Amandine. Je reste ouvert à toute discussion, si cela permet d’améliorer le bien- ‐être d’Amandine Lopez. À bon entendeur ! Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées. Citoyen du bonheur, citoyen protecteur Ami de Yan Lopez, Au nom du peuple français, Cxxxxxx Bxxxx

La seule réponse qui nous a été donnée est celle-ci...... Aucune autre réponse ne sera reçue de tous ces organismes. Aucune suite ne sera donnée...

138


139


Pour information : École élémentaire publique 5, chemin de Voinier 74140 Douvaine Tél./fax : 04 50 94 00 05 Courriel : ce.0740939U@ac-grenoble.fr Directeur de l'école : M. Chaubiron Équipe enseignante et répartition des classes VOINIER •CP : Mme SPILEMANN •CP : Mme BARATAY •CP : Mme REY et Mme FILLON •CE1 : Mme DEGRE et Mme FILLON •CE1 : Mme GLENADEL •Clis 1: Mme BOUTONNET •Clis 2: Mme BLANCHET •RASED G : Poste non pourvu •Interventions RASED E : Mme Barbier •Psychologue scolaire : Mme CHARRON •Assistante d'éducation Clis1 : Mme WEIL •Aide à la direction : Mme PILLET Carine Équipe enseignante et répartition des classes QUARTIER DU MAISSE •CE2 : M; FAVRE •CE1 et CE2: Mme JULLIARD et M. JULLIARD •CE2 : Mme PERROLLAZ •CM1 :Mme DUBOUCHET •CM1 : Mme BURNAT •CM1/CM2: M. HUBERT •CM2 : Mme MANGIN et Mme FILLON

CM2: Mme DEVOLDER

LES CLIS : les Classes d'Intégration scolaire ont pour mission d'accueillir de façon différenciée des élèves en situation de handicap afin de leur permettre de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire.

Vous pouvez visiter le site de l’école grâce au lien : http://ecdouvai.edres74.ac-grenoble.fr/

Source au 20/02/205 : http://www.douvaine.fr/education-et-jeunesse/vie-scolaire/ecole-primairepublique

140


141


142


CHAPITRE XIII Le TRAP

143


Avec quelques membres de mon association, nous avons décidé pour les grandes vacances 2013 de prendre nos quartiers d'été au Camping de Chaumont. Nous installons nos tentes , et quelques pancartes dénonçant les abus de l'ASE et la pédocriminalité d'état. Grâce à un petit « Boîtier Magique » que j'ai apporté nous avons une connexion internet nous pouvons y connecter 10 pc portables simultanément ce qui va nous permettre de donner au mode entier des informations sur l'opération que nous avons préparée depuis longtemps : « 3 papas sur la basilique de Chaumont » Attirés par nos pancartes quelques Gitans super sympas viennent nous voir et nous poser des questions concernant notre association , leur « Chef » nous explique que pour les gens du voyage « Un enfant c'est sacré, on a pas le droit d'y toucher » Il nous indiquent que si on avait besoin d'aide qu'il ne faudrait pas hésiter à faire appel a eux. Le soir il y a une bonne ambiance , Sarah nous prépare un très bon repas, Sylvain et Léo se relaient à la Guitare pour nous jouer plains de trucs sympas. On refait le monde , on aborde divers sujets, mais surtout nous préparons l'opération de demain. Tard nous allons tous nous coucher, je sais que pour moi la nuit sera courte, en effet à 5 heures du mat c'est Boris qui vient me réveiller doucement, Il me faut moins d'une minute pour m'habiller tout est prêt Les 3 papas sont en pleine forme , pas moins de 30 sacs contenant le premier ravitaillement ainsi que du matériel pour permettre à nos pères de tenir perchés le plus longtemps possible . Hop hop hop on est parti, la basilique n'est pas très loin nous nous garons à proximité de l’église, nous nous parlons que par signes, il ne faut prendre aucun risque même un chuchotement perçu par un « collabo » pourrait tout faire rater, nous somme très bien rodé pour cela. Dans un premier temps les 15 sacs les plus importants sont sortis du coffre Le seigneur semble être du côté des « Papas Protecteurs » a l’arrière de de l’église il y a un alignement de pierres en exergue permettant même à une personne non sportive de grimper jusqu'au toit en toute sécurité . 144


Go go go en cinq minutes 3 papas sont sur le toit Zip zip zip 3 cordes munies de mousquetons tombent d'en haut rapidement trois sacs sont accrochés et, Zou ! Ça monte ! On répète quatre fois l'opération en moins de dix minutes l'opération est réglée Boris me fait signe de partir et qu'on réglerait l'affaire des autres sac plus tard.... Je réponds que j'ai le temps de lui monter le reste du matos.... Et en un clin d' oeil nos trois héros disposent de « tout le confort moderne » et, le renard rentre au terrier. Vers 10 heures je redescends vers la basilique pour voir si nos trois petits oiseaux sont bien installés sur leur toit Ils ont placé des banderoles tout autour dénonçant tout le mal que fait la soidisant justice Française à nos enfants.... Je sors ma camera pour faire quelque images et tout à coup une nuée de flics très agressifs me tombent dessus , contrôle d'identité comme si j'étais le nouveau Messerine …. Lors d'une fouille sommaire, les poulets tombent sur une vieille carte de presse dont la validité est expirée depuis au moins 5 ans , mais ça les calme aussitôt..... Le soir venu nous sommes tous sur nos ordinateurs pour relayer l’événement « Trois papas sur le toit de la basilique de Chaumont ». Quand nous sommes tous invités à visiter une étrange page Facebook ainsi qu'un site internet douteux : Il s'agit d'une organisation nommée LE TRAP (piège en Anglais) Cette organisation se propose de régler les problèmes de pédocriminalité en France « à la manière des milices russes » Aussi bien le site que le site que la page Facebook que le site Internet Reprends des infos réelles déjà vues partout ailleurs.... Visiblement cette organisation ne fait aucun travail d'investigation..... Mais ce qui nous interpelle c'est que sur ces pages aux vraies infos sont mêlée à de nombreuses reprises des attaques contre une personne dont personne n'a jamais entendu parler : un certain Eric B cette 50% de la page Facebook et du 145


site Web sont des attaques contre Éric B. Nous recherchons tous ensemble qui est Eric B et nous découvrons que Eric B n'est pas du tout un Pédophile, c'est juste un honnête père de Famille Auteur de Bandes Dessinées, il fait des petites vidéos marrantes avec un personnage très drôle « Marcel » et serait le Webmestre d'une plate-forme de partages vidéo : Ubest-1 Rien de bien méchant donc, LE TRAP serait donc un « Règlement de compte » dont la victime est Eric B . La nuit est déjà tombée depuis longtemps, mais les activistes les plus virulents enquêtent encore sur LE TRAP, et en peu de temps nous débusquons 3 de leurs membres les plus dangereux : -Fabien Roman habitant Simienne Collongue -Cyril Bourniquel habitant Manduel dans le Gard à déménagé à Nîmes depuis -Stéphanie Bultel habitant Saint-Brieuc en Bretagne

FABIEN ROMAN

CYRIL BOURNIQUEL

STÉPHANIE BULTEL

Fabien Roman semble le plus louche de tous nous découvrant sur sa chaîne Youtube qu'il enseigne à un enfant à sniffer de la cocaïne, Son Facebook présente des images sataniques, et assume le fait d'avoir régulièrement des relations sexuelles avec des mineures , quand certaines personnes le lui reprochent il ajoute cyniquement «elles sont mineures, et alors ça me fait une belle jambe ». Fabien Roman tiens une boutique sur internet « Wadafook » dans laquelle il vend des T-shirts à la gloire du Satanisme, des Badges et T-shirts Pedobear, et des T-shirts humiliants pour les personnes handicapées plus particulièrement ceux atteints du syndrome de Down (Trisomie 21) Cyril Bourniquel. Arbore sans aucun complexe le look skinhead , il tient régulièrement des propos 146


racistes et de dénigrant à l'égard des enfants handicapés sur de nombreux forums. Il aurait travaillé pour de nombreuses stations de radio et se serait fait licencier à cause de son sal caractère et son comportement incompatible avec « l'esprit station » Il provoque un scandale in invitant 2 acteurs de films pornographiques à forniquer en direct. Puis sur une petite radio associative Nîmoise : TYP-FM il tient des propos racistes d'une extrême gravité , le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ne renouvellera pas la fréquence de TYP-FM à cause de cela, et ce malgré une mobilisation massive des citoyens. Ce sombre personnage ira même jusqu'à terroriser une mère de famille allant même jusqu'à menacer de tuer son fils. Celui-ci me laissera de nombreux messages plus fous les uns que les autres -Menaces de mort surmoi et ma fille -Prends que ma fille le considère comme son père -Tentative d’extorsion d'argent, etc etc .. De plus, Stéphanie Bultel tient sur le web une étrange boutique : Elle vend des sous-vêtements érotiques pour bébés !!!! Bien évidemment cette boutique n'est pas inscrite au registre du commerce. Elle se qualifie elle même de « fouine » Elle aurait eu des relations sexuelles avec des anciennes victimes afin de leur soutirer des informations pour les transmettre à « l'ennemi ». Elle avoue sur Facebook être venue en aide aux personnes responsables du viol de ma fille et avouera également avoir tenté de me faire perdre mon travail . Il n’en faut pas plus pas plus pour nous convaincre que LE TRAP ne lute pas du tout contre la pédocriminalité bien au contraire, mais nous avons besoin d'aller plus loin dans dans nos investigations, il fraudait que quelqu'un se dévoue pour les contacter. N'ayant peur de rien ni de personne je me propose, je contacte donc ce TRAP, ce qui me surprends au premier abord c'est que les réponses sont très agressives, contrairement aux autres organismes selon LE TRAP ce n'est pas l'association qui se met au service de la victime, mais la victime qui doit se mettre au service du TRAP. Un peu comme dans le film « Le dîner de Cons » ,François Pignon n'est pas là 147


pour vendre l'adaptation au cinéma du livre de Pierre Brochant, hé bien je ne suis pas là pour chercher de l'aide auprès du TRAP !!! Je décide donc de continuer de « jouer » avec ces guignols, au vu des écrits je reconnais le même style littéraire de Cyril Bourniquel (sans en être certain) Quand j'ai assez d'éléments pour me faire une idée précise sur LE TRAP je leur envoie un petit message très courtois en leur indiquant que leur ligne de conduite ne correspond pas à mes attentes , que je préfère me tourner vers une association qui emploie des méthodes plus « classiques » et leur souhaite une bonne continuation. Deux jours après Fabien Roman me fait parvenir une vidéo où il apparaît en négatif tout en ignorant que appliquer l'effet « Négatif » sur une image déjà en négatif la rendait positive Ce film est abject on y voit un petit voyou , dans le fond il y a un Drapeau sudiste, symbole des racistes américains, les menaces exercées à mon encontre par Fabien Roman sont plus que crédible de plus cette petite frappe me montre clairement et de façon très agressive des armes dont le port est strictement interdit sur le sol français.

148


CHAPITRE XIV Je n'ai pas choisi ma famille

149


Marie-Anne Belaieff

François Lopez

Dominique Morisot

ON CHOISIT SES COPAINS RAREMENT SA FAMILLE [Renaud] -----------------------------------------------------------------Vous êtes très nombreux à me soutenir, car vous connaissez l'histoire de ma petite Amandine.... Mais ce que vous connaissez moins c'est mon histoire , du moins celle de mon enfance..... Depuis tout petit du lutter contre le milieu ou je vivais (les dattes manquent de précision, mais les faits sont là) Vous qui avez suivi mon histoire vous le savez , ma petite est dans un réseau de pédophilie d'état à cause des juges de Thonon-les-Bains Florence Gady, Esther Bissonnier, Blandine Fressard , Nelly Vildé. Nelly Vildé est une amie intime de celle qui prétend être ma mère : Marie-Anne Belaieff Et de ma Sœur Carline Lopez épouse Villeroy Vous êtes plus de 5000 à me soutenir, mais ma famille préfère soutenir les pédophiles plutôt que de soutenir ma fille.... Pourquoi? Tout simplement parce que ma mère et ma sœur sont très amies avec la juge Nelly Vildé.... Cette crapule n'est ni aux affaires familiales ni juge pour enfant, mais elle passe son temps à farfouiller dans les dossiers des enfants fragiles afin de renseigner les réseaux francs maçons et pédophiles... il y a une dizaine d'années Nelly Vildé était aux affaires familiales je vous laisse imaginer le pire!!!! Mais revenons en arrière au stade de ma toute petite enfance :j'ai toujours eu le 150


sentiment que ma mère me détestait, elle favorisait toujours ma sœur et même les autres enfants au détriment de son fils.... dès l'âge de 7 ans, je subis des attouchements continuels de la part de mon père François Lopez Peu de temps après, mes parents divorcent et ma sœur et moi mêmes sommes placés chez notre mère.... Quand j'avais 8 ans après son divorce, elle se met en ménage avec une salle type extrêmement violent Dominique Morisot. Dominique Morisot me frappait très souvent, un jour il a même déclaré que cela lui faisait plaisir de me cogner, cela faisait beaucoup rire ma mère et ma sœur..... Quand j'ai eu 9 ans , ma mère après s’être battue bec et ongle pour obtenir la garde des enfants , nous abandonne une année pour aller faire le tour du monde Elle vend pour une bouchée de pain la magnifique maison dans laquelle nous vivions – Une grande maison dans Paris sur la bute Montmartre Elle ne pense qu'à son plaisir personnel et égoïste et jamais à l'avenir de ses enfants. Notre mère nous confie à notre père qui continue de me tripoter... J’ apprenais plus tard qu'il tripotait aussi ma sœur. À son retour elle achète une maison toute délabrée , au sommet d'une montagne un endroit ou il fait froid 9 mois dans l'année et/ou il nous faut plus de 2 heures pour nous rendre à l’école.... Sans compter qu'elle est toujours avec la crapule Dominique Morisot qui me frappe de plus en plus …. Là encore ma mère indigne ne pense jamais un seul instant que son fils est très malheureux. Le grand plaisir du "petit copain" de ma mère, Dominique Morisot était de me frapper il poussait le vice à déclarer en me frappant "j'adore te mettre des baffes 151


c'est un plaisir" >>>> ma mère ne me protège pas pire encore , elle semble prendre du plaisir à voir son fils souffrir.... Mais pire encore ce Dominique Morisot faisait des photos érotiques de ma petite soeurqui n'avait que 9 ans. Ne supportant plus cette situation,vers 12-13ans je m'enfuis de chez moi pour aller faire le sitting au tribunal d'Annecy(74) je demande a voir le juge des enfants qui accepte de me recevoir je raconte les coups continuels que me donne Dominique Morisot. (je ne raconte rien concernant mon père) La juge me dit que je serais placé en attendant la modification du jugement. Je suis placé à Mylan Taninges (Haute-Savoie) À la fin de l'année scolaire, je suis confié à mon père..... >>> entre coups et attouchements je "choisit" les attouchements Ai-je fait le bon choix ????? Scolarité très difficile, mais après avoir été menacé de tripler ma première je décide d'entrer dans la vie active. Et aujourd'hui ma vie professionnelle est une totale réussite Au milieu des années 80 je rends visite à ma mère au Venezuela (elle a pris une retraite très anticipée là bas) qui me présente l'immonde Leonide Kameneff >>> Karrek-Ven, l’école en bateau 400 gamins violés relations directes avec le réseau CORAL (Jack Lang, Pierre Moscovici, etc.) À l'époque Kameneff commence à avoir des ennuis avec la justice, mais entre ma mère et lui ils me convaint que c'est une cabale et que "Leo est innocent" Vous connaissez la suite LK condamnée 12 petites années ce qui revient à 2,7mois par enfant violé c'est bien peu!!! Quand à ma mère elle m'affirme que elle ne parles plus à Kaméneff pourtant Le Karrek -Ven (rebaptisé QUETZALC) est amarré devant chez elle À Cotua Venezuela!!! Je suis retourné voir ma mère au Venezuela et c'est la que elle m'a présenté la mère d'Amandine et de là tous les malheurs me sont tombés dessus Ce n'est pas fini il y a environ 15 ans je rends visite à mon père (60 ans à 152


l’époque) qui était tout fier de m'annoncer qu'il avait une "nouvelle petite amie"..... De 13ans. Scandalisé par cette révélation je décide de contacter le CIDE (comité international pour la dignité de l'enfant) 3 ans après mon père écope de 7 ans de réclusion dont 2 avec sursis il ne fera que 2ans 1/2... Mais mon père n'était pas le seul pédophile de ma famille de merde, car en effet quand j'avais 15ans ma mère était fière d’annoncer à qui voulait l'entendre qu'elle avait un amant plus jeune que son fils. Mais ce n'est pas tout à l’époque ou ma mère Marie-Anne Belaieff côtoyait l'ignoble Léonide Kaméneff, du "bateau du viol" ma mère avait des relations malsaines et ambiguës avec un jeune garçon du Karrek-Ven âgé de seulement 11 ans (BEURK). Mais ce qui m'a le plus traumatisé dans ma vie d'enfant est le suivant, c'est très dur d’écrire cela, car j'ai gardé cet événement pendant 31 ans.... Voilà, j'ai une petite cousine qui a 11 ans de moins que moi . Quand elle était toute petite cette cousine m'adorait (je n'avais rien fait pour ça pourtant) , quand elle me voyait elle ne pouvait s’empêcher de me serrer dans ses bras .... Mais l’été de ses 5 ans, j'ai découvert quelque chose d'affreux: Ma cousine avait décidé de se baigner nue dans la piscine , et après se promenait toute nue dans le jardin, quelque temps après elle me demanda de jouer avec elle à un jeu de société , elle était toujours nue , et s'est assise en tailleur sur le sol, et la j'ai eu une vision d'horreur, sa vulve était très dilatée et les restes de son hymen encore ensanglanté... J'ai compris ce qui s’était passé , pendant des années j'ai cherché à lui parler, a essayé de l'aider.... mais je crois que cet événement lui avait donné la peur des garçons , et je n'avais que 16 ans je ne savais pas quoi faire.... Ce qui est sur c'est que ce jour-là les 2 seuls pervers qui étaient présents dans la 153


maison au moment de ce drame étaient Dominique Morisot , le petit copain de celle qui prétend être ma mère et Patrick Ravarino le petit copain d'une autre de mes tantes Et c'est plus tard que ma pauvre petite Amandine est jetée par les juges de Thonon dans les griffes de pédophiles très puissants . Mais le pire est a venir : il y a un an ma mère m'a déclaré " mon fils pour que tu sois moins timide avec les femmes , j'aurais du te violer " comment une mère peut-elle déclarer de telles horreurs à son fils! Ma mère préfère refendre ses amis pédophiles plutôt que sa petite fille. Ma mère était une mère indigne, c'est maintenant une grand-mère indigne MA FAMILLE NE M'A JAMAIS SOUTENU... VOUS ÊTES LÀ HEUREUSEMENT !!! MERCI BEAUCOUP JE VOUS AIME!

154


Celle qui prétend être ma mère pourrait fort bien être compromise dans le viol de ma petite Amandine. Voici le mail qu'elle m'avait envoyé il y a un peu plus d'un an >> >> Message du 12/11/13 07:35 >> >> De : "Marie-Anne Belaieff" >> >> A : "yanlo" >> >> Copie à : >> >> Objet : >> >> >> >> Je suis horrifiée en écoutant le film sur Benjamin, tu harcèle >> >> complètement ta propre fille, comment peux tu être si méchant! >> >> J'espère que tu te fais soigner. >> >> ------------------------------------------------------

Voici la vidéo en question effectivement ce qui horrifie la personne qui prétends être ma mère c'est certainement LA vérité. https://www.youtube.com/watch?v=KCPQm06gBj0 ---------------------------------------------------

Voici la réponse que je lui ai faite même si ce sont des vérités qui font mal, cela lui fera toujours moins de mal que ce que subit ma fille...... >> Le 12/11/2013, yanlo a écrit : >> > Tien c'est bizarre >> > tu est la seule a penser que je harcelle ma fille tout ceux qui ont vu >> > cette >> > vidéo pense au contraire que je >> > lui parles avec douceur Mais décidément ca doit etre tou Karma de >> > defendre >> > les pedocriminels: >> > >> > 1)François LOPEZ tu etais parfaitement au courant et tu ne disait rien >> > 2)Dominique Morisot... Caroline c'est confié à un de ses Ex qui m'a dit >> > que >> > DM la tripotait pendant les scéances de photos abjecte >> > 3)Léonid Kamenef et ne me dit pas que tu ne lui parles plus puisque tu >> > gardes son bateau >> > 4)Nelly Vildé qui as mis de nobreux enfants dans les reseaux - ces >> > enfants >> > devenus grandcommencent à parler >> > 5)Quand a ton jules qui m'a avoué etre tres ami avec Florence Gady Lié >> > de >> > tres près au scandale pedocriminel Olga Spitzer >> > à Naterre et maintenant au reseaux sur Thonon >> > 6)Quand il y a eu le procès de mon père tu as tout fait pour nous >> > dissuader >> > de defendre l'enfant violé. >> > 7)Je ne m'etendrais pâs sur la phrase horible que tu m'a dit la >> > derniere >> > fpois que tu est venue me voir j'en suis encore traumatisé >> > 8) Je t'ai gardé le Meilleur pour la fin mais comme tous les >> > pédocriminels >> > tu va essayer de nier c'est porquoi je vais te situer

155


>> > avec le plus de détails possible la scène: nous étions dans >> > tonappartement >> > sur le golf de Nimes , Caroline etais presente >> > , j'avais 15 ans et tu as dit sans aucune honte "je suis contente , j'ai >> > eu >> > un amant plus jeune que mon fils" LA HONTE ! >> > >> > Avec tout celà ta place au paradi n'est pas gagnée mais en tant que >> > sorcière >> > je suis sur que tu preferera griller en enfer >> > >> > YL >> > PS: ceci pourrait bien etre une lettre ouverte >> > A mon avis tu devrais changer de place le Karrek-Ven >> > >> > >> > -----------------------------------------------------

Voilà, comme je l'ai dit a maintes reprises, on choisi ses amis rarement sa famille..... MAIS , la vraie justice, elle viendra d'en haut.......

156


157


158


CHAPITRE XV รงa chauffe pour moi (mais ce n'est pas grave)

159


Le vendredi 9 mai 2014, 2 gendarmes sonnent à l’interphone en s’annonçant "Gendarmerie de Thonon-les-Bains, vous pouvez nous ouvrir ?" Je pense tout de suite à une saisie de mon matériel informatique, car dans mes disques durs , il y a quoi de faire coffrer pour longtemps beaucoup de "Grosses légumes" Mes PC étant équipés de disques durs à tiroir, je sors très vite les disques et je les planque le temps que les roussins montent les escaliers. Une fois en haut des escaliers 2 gendarmes en civils se pressentent à moi ils ne cherchent pas a entrer chez moi L'un d' eux décline les identités, suivi de l’annonce "gendarmerie de Thonon-les-Bains" et me montre une carte de gendarme spontané ment Ils me remettent une convocation pour une garde à vue pour le mardi 20 mai 2014 La liste des délits qui me sont reprochés (soi-disant diffamation) est aussi longée que le bras du procureur pédophile Patrick Steinmetz.. Donc le mardi 20 mai 2014 je ne cherche pas du tout à fuir et me rends même un peu en avance à la gendarmerie de Thonon-les-Bains. Mais au j’ai pris mes précautions au cas ou cela tourneraient au vinaigre j'ai placé cette annonce sur mes pages Facebook.

160


J'y suis bien accueilli ce qui me surprend, Un gendarme vient me chercher et me conduit à son bureau... il y a un autre gendarme assis devant un PC le gendarme , me demande de suspendre ma veste , de vider les poches de mon pantalon , d’éteindre mon portable et de placer le contenu dans les poches de ma veste,je dois également retirer ma montre. Il me demande si j'ai quelque chose qui filme ou enregistre je réponds que non, ce qui est exact. Il m'informe que je suis en garde à vue , il respecte à la lettre le processus à savoir, il me demande: -si je désire la présence de mon avocat >je réponds que ce n'est pas nécessaire -si je désire être examiné par un médecin >Je réponds que pour l'instant non, mais que si ils me tapait dessus je le demanderai 161


-Si je voulais avertir mon employeur >j'avais eu la possibilité de prendre un congé donc cela ne sera pas nécessaire. Il m’a signé un formulaire et l’interrogatoire commence.... Les questions sont toutes semblables: "Vous avez écrit ceci ou cela à propos de Monsieur ou Madame X ou Y reconnaissez vous les faits" Je réponds à chaque fois que oui "Pourquoi l'avez-vous fait" -",car c'est la vérité" Il n'y a pas de pression aucune , les deux gendarmes semblent même vouloir détendre l’atmosphère avec un peu d'humour Environ 2 heures après (c'est une estimation, car je rappelle que je n'ai pas de montre), on me propose une pose cigarette.... Bien évidemment j'accepte. Mais je n'ai pas le droit de prendre moi même mes cigarettes et mon briquet dans la poche de ma veste, en effet , c'est un des gendarmes qui s'en charge, il extrait une cigarette de mon paquet, replace le paquet dans la poche, prends mon briquet et nous sortons. Une fois dehors il m'allume ma clope et nous discutons de choses et d'autre atmosphère très détendue..... Pause terminée nos retournons au bureau et les questions continuent Vers midi on me propose de manger , le gendarme va chercher 10 plats micro-ondes différents, il y en a pour tous les goûts, il y a même un plat végétarien... Je choisis le "Chili Con carne", le gendarme part me le faire cuire Je mange dans le calme.... À la fin de mon déjeuner, je signe un formulaire qui retrace la Chronologie de la matinée 162


Quand j'ai fini les gendarmes m'annoncent que c'est à leur tour d'aller manger et qu'ils sont obligés de me mettre en cellule -ils s'en excusent presque- ils me demandent si je désire une cellule plutôt fraîche ou plutôt chaude.... Je choisis la cellule fraîche , ils m'enferment , je garde mon calme et me repose un peu sur la couchette prévue a cet effet. Quand ils reviennent me délivrer je ne n'ai pas de notion du temps, mais j'ai encore le droit à une pause cigarette. Puis les interrogatoires continuent..... On en vient à parler du gendarme Novelli de Douvaine(un ripou) celui-ci n'a pas apprécié que je le filme pendant la convocation de mars 2014 preuve que celui-ci a beaucoup de choses à se reprocher. Le gendarme ajoute: "Novelli ce n'est pas un mauvais bougre, mais vous comprenez , il avait caché à sa femme le fait qu'il est gendarme et maintenant il va avoir des ennuis" >ca c'est un gros mensonge car chacun sait que les gendarmes vivent à la caserne avec leur "petite famille" Les interrogatoires se poursuivent jusqu'en fin de journée a la fin je signe de nouveau le formulaire de garde à vue puis on me signifie que je serais prochainement convoqué, mais qu'ils doivent téléphoner au procureur afin de savoir si je peux être libéré ou s’il faut me garder pour la nuit..... En attendant je dois de nouveau être enfermé, mais il n'y en a que pour un quart d'heure m'assure-on.... En fait il y en a eu pour une heure, mais je sors libre et ça tombe bien, car j’avais prévu de descendre sur Paris pour aller voir Thibaud et participer à une manif... Avant de les quitter on me remet une autre convocation pour le 28 mai 2014 à 9h00 on m'assure que ce sera plus rapide, mais sur la convocation on me reproche des menaces de mort.... Chose que je n'ai jamais faite. Avant de partir, les gendarmes m'informent que plusieurs amis ont téléphoné pendant ma garde à vue pour prendre de mes nouvelles... 163


C'est rassurant. Donc je rendre chez moi, je me douche rapidement, prends ma valise et, départ vers pour quelque petites vacances chez des amis Le 28 mai 2014, je suis de retour et, je me rends pour la Deuxième fois à la gendarmerie de Thonon-les-Bains avant de partir je prends les mêmes précautions que la première fois et publie ce message sur mes pages Facebook

J'arrive donc le Matin , même accueil que l'autre jour, même genre de questions En fait les soi-disant accusations de"menaces de mort » viennent de la Juge Pédocriminelle Florence Gady, car on me reproche d'avoir écrit "Sauvez un Enfant brûlez un JAF" Nous terminons les questions sur l'ignoble crapule puante Gwenolla Le Freillec vous vous souvenez cette soi-disant éducatrice chargée de conduire les enfants se faire violer pour le compte de la secte RETIS. Le Gendarme me déclare "elle est jeune hein " (en fait elle a 35 ans) Comme si une femme jeune ne pouvait pas être pédophile

164


Avant de nous quitter les gendarmes me disent quelque chose de troublant: "Faites bien attention à vous vous êtes le principal témoin" Le 2 juin 2014, je suis jugé EN MON ABSENCE puisque je n'ai reçu la convocation qu'après la date de l'audience envoyée par lettre simple par la SCP Patrick Rey et Florian Voisin domiciliée à Thonon-les-Bains À la raquette de Florence Gady née le 24 janvier 1980 à LONGJUMEAU (91160) demeurant TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de Thonon-LesBains 10 rue de l'hôtel dieu 74200 Thonon-Les-Bains On me reproche d'avoir dit la vérité sur Facebook à savoir : Que Florence Gady était un juge Pédocriminel, une juge pourrie Que florence Gady plaçait les enfants dans des institutions ou les enfants subissaient violence sexuelle, maltraitances j'ai effectivement écrit que Florence Gady plaçait les enfants dans la Secte pédophile RETIS de Thonon-les-Bains . Ainsi que Florence Gady était mêlée au scandale OLGA SPITZER quand elle était en poste à NANTERRE. Afin de me soumettre à cette décision de justice je publie ce jugement non seulement sur les pages « Sauvez Amandine », mais également sur tous les groupes anti pédophilie, il m'est demandé de laisser ce jugement publié pendant 15 jours, mais je le laisserai pour l’éternité afin que le peuple Français prenne conscience qu’ en France , les tribunaux condamnent les victimes et récompensent les criminels Ces 2 liens vous permettront de télécharger le PDF du jugement http://www.fichier-pdf.fr/2014/08/11/florence-gady/ http://pdf.lu/tuh2 Florence Gady a souhaité être exposée MONDIALEMENT par l'entremise du tribunal d'ANNECY (74000) la voilà satisfaite ! Le 13 juin 2014, je suis convoqué au tribunal d'Annecy , cette fois-ci j'ai reçu la convocation a tant , j'ai le temps de prévenir ma nouvelle avocate.... Je suis convoqué, car j'ai osé faire connaître au monde la vérité sur les magistrats pédocriminels... Je me rends donc à 08h30 dans la sale de la cour correctionnelle du tribunal d'Annecy, il y a a dans la salle toute une classe de 5ème venue assister à mon procès.... 165


Il y a a aussi mon ami Yves qui vient me soutenir Mais étant donné que le tribunal a "traîné les pieds"pour envoyer à mon avocate le dossier, audience est donc reportée au 5 septembre 2014 Avec Yves sons sortons du tribunal, je décide de lui offrir un café au bistro voisin, puis comme nous avons un peu de temps Yves propose que nous passion au conseil général, au service de la protection de l'enfance qui se trouve tout à côté au 26 avenue Chevêne (mêmes locaux que la MDPH) Nous avançons vers le guichet , Yves demande à déclarer le kidnapping de deux enfants.... La personne à l'accueil lui répond que cela ne va pas être possible, car , la personne qui s’occupe de cela est en réunion actuellement >>> nous constatons effectivement que la France protège très mal les enfants Le 5 septembre 2014 à 08h30 je suis re-reconvoqué Au TRIBUNAL d'ANNECY, car j'ai osé dire la vérité sur le juge pédocriminels de Haute-Savoie..... Mes amis Lila, Gaëlle et Michel sont venus me soutenir... Ça commence par des affaires moins importantes, par exemple il y a là un jeune qui n'a pas du tout l'air d'un voyou qui a même l'air d'un étudient sérieux, qui a osé introduire dans un stade une bouteille de Vodka.... Il sera condamné à payer une amende de 1500€ Puis viens au tour d'un chef d'entreprise qui avait un chantier dans le domaine du bâtiment.... Sur un chantier il y avait une zone dangereuse qui avait été signalée et bouclée correctement..... Malgré cela un employé s'est rendu dans cette zone pour y fumer une cigarette et manger son sandwich tranquillement.... Et, inévitable accident se produit. Malgré que toutes les précautions de sécurité aient été prises, le tribunal condamne non seulement le chef d'entreprise, mais également son entreprise a payé de lourdes amendes. Une manière du tribunal d’Annecy de faire couler les petites entreprises locales.

166


Puis il y a une autre affaire dans le secteur du Bâtiment: Une grue est tombée bien que tous les protocoles de montage et de maintenance aient été scrupuleusement respectés là encore le patron et l'entreprise sont condamnés à de lourdes amendes Au bout d'environ 2 heures vient mon tour d'en prendre plein la gueule pour pas un rond. La cour est composée ainsi: Monsieur Michel MOULIN président, Madame Marjolaine MAISTRE Assesseur Madame Francine GRANDCHAMPS assesseur Madame Anne-Marie AUZY Greffière Monsieur Eric MAILLAUD Procureur de la république Le juge énonce la liste des parties civiles qui sont: -Monsieur Boris Mermet-Bouvier représenté par maître Blandine Gaillard du barreau d'Annecy. -Monsieur Foussier Stéphane psychologue recruteur pour le réseau pédophile -Gendarme de Douvaine Thierry Manchon -Madame Christine BOP du point rencontre 74 représentée par Maître Luc Hinterman du barreau de Thonon-les-Bains -l'association (secte) RETIS -Madame Gwenola Le Freillec de la secte RETIS -Cheikh Tidiane Dioum de la secte RETIS -Monsieur Michel Grataloup de la secte RETIS -Madame Martine Leveque du conseil général 74 représenté par maître Blandine Gaillard du barreau d’Annecy -Madame Blandine Chabert du point rencontre 74 représentées par Maître Luc Hinterman du barreau de Thonon-les-Bains. 167


-Madame Sophie Violaz du point rencontre 74 représentées par Maître Luc Hintermann du barreau de Thonon-les-Bains. -Monsieur Mohamed L'Houssni président de la secte RETIS -Gendarme de Douvaine Laurent Novelli -Juge Florence Gady , représentée par maître Marc Dufour du barreau d'Annecy. -Juge Laetitia Bourachot -Juge Esther Bissonnier -Association "Point Rencontre 74" représentée par Maître Luc Hinterman du barreau De Thonon-les-Bains -Searl Alspeg-Duval-Vinit représentée par maître Marc Dufour du barreau d'Annecy. -Avocate Françoise Vinit-Maadoune représentée par maître Marc Dufour du barreau d'Annecy.

Marc Dufour AVOCAT Luc Hintermann AVOCAT Blandine Gaillard AVOCAT

ERIC MAILLAUD proc. 168


Mais , que me reproche-t-on en fait? "Atteinte à l'intimité de la vie privée par fixation ou transmission de l'image d'une personne" MENSONGE DU TRIBUNAL Effectivement j'ai effectivement filmé ou fait filmé parfois enregistré certaines personnes impliquées le réseau pédophile de Thonon-les-Bains, mais celles-ci l'ont été uniquement dans leurs activités professionnelles et non pas dans leurs vies privées J'ai notamment filmé les gendarmes ripoux de la brigade de Douvaine qui refusaient de prendre ma plainte (nous y reviendrons) Il faut savoir que dans notre région les gendarmes de Douvaine sont connus pour leur corruption.... Surnommées "Les Cow Boys" ils refusent quasiment chaque fois de prendre les plainte..... Pire encore ils font disparaître les mains courantes nous reviendront plus tard sur la "Ripoutude" de la brigade de Douvaine J'ai également fait filmé une crapule qui banalise la pédocriminalité, qui protège les parents qui maltraite les enfants et protège les parents maltraitants il s'agit de Monsieur Boris Mermet-Bouvier responsable des visites médiatisées , il est très gêné, car j'ai publié une photo extraite d'une vidéo sur laquelle il menaçait et faisait pression sur une jeune maman , au cours de cette vidéo monsieur Boris Mermet-Bouvier semblait souffrir d'inversion accusatoire en effet pour lui les pédophiles sont les "gentils", et ceux qui défendent les enfants "les méchants". Cette vidéo bien entendu n'a pas été faite dans le cadre de la vie privée de Monsieur Boris Mermet-Bouvier, mais bien dans son activité professionnelle. Aussi j'ai enregistré un entretien que j'ai eu avec des membres de la secte RETIS , entretien du 17/08/2012au cours duquel Madame Régine CHIGGIO a déclaré que ce n’était pas si grave si la personne qui a agressé sexuellement ma fille Amandine (Benjamin Saboureux) revenait en son contact. Comme toujours cet enregistrement je l'ai fait dans le cadre de son activité professionnelle. Diffamation envers un fonctionnaire,un dépositaire de l'autorité publique ou un citoyen en charge d'un service public, par parole, écrit, image ou moyen de 169


communication au public par voie électronique. Mon audition commence d'une manière très étrange , le juge semble très inquiet, il me demande si j'enregistre ou filme ou enregistre l'audience..... Je réponds que non (ce qui est vrai) et montre même que je n'ai pas de caméra dissimulée. Pourtant une camera, il y en a bien une ..... Elle se trouve juste en face de moi sur le mur du tribunal >>>Nous voyons bien que les magistrats du tribunal d'Annecy comme les magistrats du tribunal de Thonon le Bains , n'ont pas du tout la conscience tranquille..... Heureusement une personne du public enregistre la totalité des débats soit près de 6heures et me confie discrètement cet enregistrement en fin de journée.... On commence à m’énoncer les faits qui me sont reprochés..... En résumé avoir tenté de faire connaître au monde la vérité sur les réseaux pédocriminels de l'état Français. Il y a vraiment des gens étranges dans ce tribunal Il y a notamment le Psychologue recruteur pour les réseaux : Stéphane Foussier. Il se plaint que ses ordinateurs sont entre les mains des services de police et me ne lui ont toujours pas été rendus (ce n'est certainement pas par hasard)...... Pour cela il tente de me réclamer 1 500€ de dommages et intérêts Il y a aussi dans ce tribunal un très étrange avocat: Marc Dufour, il défend La juge Florence Gady et mon ex-avocate verseuse Françoise Vinit Maadoune. À ces paroles on sent très bien que non avons là un immonde pervers. Il me pose d'étranges questions sur les crimes d'enfants avec un sourire pervers veut me faire parle des sacrifices d'enfants et semble se délecter d'avance de ce que je vais raconter.... mais je choisis de me pas m'aventurer maintenant sur ce terrain "glissant" Michel Dufour se prend littéralement les pieds dans le tapis quand il tente de refendre l'immonde Françoise Vinit-Maadoune, et tente sans y parvenir de nous faire croire que la Franc-Maçonnerie n'existe pas .... Françoise Françoise Vinit-Maadoune tente de m’escroquer tout de même 10 000€ de dommages et intérêts >>>PITOYABLE PETITE CRAPULE PUANTE! Puis, Michel Dufour tombe dans l'inversion accusatoire, arme utilisée par la 170


quasi-totalité des pédocriminels de me faire passer pour un pervers à ce stade de ce livre vous savez amis lecteurs qui je suis et de quoi je suis capable non seulement pour sauver ma fille, mais également les enfants des autres. Michel Dufour se fera vite recadrer par ma nouvelle avocate. Il y a aussi un avocat très maladroit, Luc Hintermann , Elle tente de défendre l’indéfendable Point Rencontre 74.... Le seul argument qu'il a trouvé pour refendre ces crapules est de dire que ces personnes travaillent bénévolement (cela reste à vérifier) Il y a les 2 ripoux de la gendarmerie de Douvaine qui prétendent que je suis venu déclarer la disparition de ma fille Amandine. Ce qui est parfaitement faux puisque je suis venu porter plainte contre Mme Gwenola Le Freillec secte RETIS qui est venue chercher Amandine un dimanche alors qu'ils n'avaient pas le droit de le faire Ces 2 gendarmes ne sont pas très futés puisqu'ils savent que je les ai filmés que le film est sur youtube et des copies de tous mes fichiers informatiques concernant Amandine sont entre les mains de nombreuses personnes. RAPPEL DES LOIS Quand vous entrez dans un tribunal où règne la corruption il faut s’attendre à ce que les jugent ignorent volontairement les lois pour faire taire les victimes et protéger les violeurs d'enfants..... J'ai don jugé utile de rappeler a ces crapule que même les citoyens connaissent parfois ces lois. L’enregistrement audio à l’insu d’une personne est recevable devant le Juge pénal dans un arrêt du 7 mars 2012, la Chambre criminelle de la Cour de cassation a admis la validité à titre de preuve d’un enregistrement audio réalisé par un particulier à l’insu de la personne poursuivie. Selon la Cour de cassation, ce type d’enregistrement n’est pas en outre un acte ou une pièce de procédure. Dès lors, il est impossible de demander au Juge pénal d’annuler cette « pièce »

171


Le délibéré de l'audience doit être rendu le 26 septembre 2014 Portant au moment où j'écris ces lignes je n'ai reçu aucune notification de façon officielle du contenu de ce jugement Et pourtant le juge d’application des peines monsieur Patrice Fey m'envoie cette convocation

172


173


Après en avoir longuement discuté avec un ami activiste il est décidé que je ne dois pas me rendre à cette convocation, car elle est Prématurée Je décide doc d'envoyer ce courrier au JAP.

174


Yan Lopez xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

Nernier, le 17 novembre 2014

Lettre recommandée 1A 095 563 4171 1

à l'attention de Monsieur Patrice FEY Juge d'application des peines à Thonon-les-Bains (74200) Monsieur, Je fais suite à votre convocation non datée et sans référence, mais reçu par lettre recommandée AR le 13/11/2014 et par lettre simple le 14/11/2014 (voir copie ci-jointe). Je suis effectivement passé en audience le 5 septembre 2014 au tribunal d'Annecy (74000) le verdict de cette audience aurait été rendu le 26 septembre 2014 Jusqu’à preuve du contraire je n'ai pas été informé de la teneur de ce verdict d'une manière légale. En plus de cela c'est le tribunal d’Annecy qui m'aurait condamné. Et étant donné qu’une des parties civiles qui a porté plaine contre moi est la juge Florence Gady du tribunal de Thonon ce qui créé un grand conflit d’intérêts d’être convoqué par un autre juge de Thonon Ainsi il est évident que votre convocation pour le 26 novembre 2014 n'a pas lieu d'être. Veuillez agréer Monsieur le Juge, l'expression de mes cordiales salutations Yan LOPEZ

À ce jour 12 décembre 2014 je n'ai reçu aucune réponse 175


à ce courrier. Le 17 décembre 2014 vers 08h30 alors que je suis sur mon lieu de vacances, je reçois un très étrange coup de téléphone, c'est la gendarmerie de Douvaine, mon interlocuteur n'annonce ni son nom et encre moins son grade. Le « Ripou » veut me convoquer pour « tout de suite » je lui réponds que cela est impossible vu que je suis en vacances loin de chez moi. Depuis quand on convoque des citoyens par téléphone ???? De toute façon les ripoux de Douvaine ne sont plus à une procédure illégale près . Jeudi 8 janvier 2015 Ma convocation chez le JAP : 06h30 les gendarmes de Douvaine sonnent et frappent à ma porte Je venais de me réveiller , je suis en pantalon, mais n'ai pas encre mis ma chemise Je dis "oui c'est pourquoi" "Gendarmerie de Douvaine Ouvrez" Je mets la chaine de sécurité et entrebâille la porte -ils me disent "On a un mandat d'amené on doit vous conduire au tribunal devant le Jap" -je referme la porte un disant "laissez-moi le temps de mètre une chemise et je viens" -les gendarmes "oui, mais on aimerait entrer" Moi "Je vais venir ne vous inquiétez pas je ne vais pas sauter par la fenêtre" -3 minutes après je viens (ne les laisse pas entrer) -en descendant les escaliers ils me demandent si j'ai des appareils électroniques sur moi -je leur demande ce qu'ils entendent par la 176


-eux "micro, caméra, etc -je leur réponds non.... -la camionnette est garée en bas de ma porte ils m'emmènent a la caserne, me font vider mes poches et mettent tout sauf l'argent dans une enveloppe..... Me demande si je veux prévenir quelqu'un voir un médecin, etc et remplissent des papiers (ça dure longtemps, mais je n'ai pas de notion du temps, car ils on prit mon portable) il m'emmène direction tribunal on attend puis une greffière viens nous chercher Le Jap Patrice Fey est hyper nerveux , il prétend que je lui ai écrit pour refuser la convocation, car j'avais autre chose à faire..... je l'interromps pour lui dire que ce n'était pas le contenu de ma lettre Il se nerve en criant très fort "ne m'interrompez pas !" Moi je reste calme pendant toute la durée de l'entretien le juge est nerveux il crie Je l'invite tout de même à lire mon courrier il n'en lit qu'une ligne Je lui réponds que si les juges ne lisent que partiellement , il est normal que des innocents se retrouvent en Prison. Et là il commence à me lire non pas le jugement, mais une sorte de résumé "Vous été condamné pour outrage à magistrat, diffamation, attente au droit à l'image et en vertu des articles XX YY ZZ" "En conséquence vous devez vous faire soigner" [argument classique des magistrats qui n'aiment pas la vérité] "et vous avez 15 jours pour retirer tout ce que vous avez écrit sur internet" Il me tend des papiers et me dit "signez là ...si vous ne voulez pas signer ma greffière écrira que vous avez refusé de signer" je lis rapidement il y a 1 feuille qui est le résumé de mon audience et une autre 177


feuille qui est les notes de la greffière (moitié écrite à la main moitié dactylographiée) JE NE SIGNE PAS, car ces documents contiennent omissions et mensonges je tends doucement les papiers vers la greffière en disant "Madame la greffière...." Le juge toujours nerveux me dit "Vous avez 15 jours pour tout retirer sinon je vous coffre" Toujours en gardant mon calme je tends doucement mes 2 bras ves le juge en disant "vous voulez me mettre les pinces..... et bien allez-y" Curieusement le JAP retrouve son calme et me dit "Je préfère attendre" Je me tourne vers 2, gendarmes qui m'ont accompagné en disant "Et vous voullez pas me mettre les pinces" Ils font non de la tête Le juge nous signifie que c'est terminé les gendarmes me raccompagnent calmement à l'entrée du tribunal, mais refusent de me raccompagner là où ils m'ont kidnappé .....

178


179


180


CHAPITRE XVI Revue de Presse

181


Je commencerais par reproduire des articles plus généraux et concernant d'autres affaires. Cet article du canard enchainé a déjà fait le tour du monde, mais il est utile de rappeler

182


Voici d'autres articles concernant les magistrats pĂŠdophiles.

183


184


185


186


Étant donné que si je devais citer tous les articles de presse concernant les magistrats corrompus mon livre aurait plus de pages que les annuaires de Paris et sa banlieue, je vais donc m’arrêter là et me concentrer sur ceux qui concernent mon affaire. 187


Articles parus après la manifestation "le printemps des enfants" Que j'avais organisé avec mon ami Yves le 21 mars 2013

Le Dauphiné libéré du 22 mars 2013

Le Messager du 23 mars 2013

188


Puis vient un article "à charge contre moi "(la vérité dérange): LE MESSAGER DU 17 octobre 2013

189


Il est très surprenant que le journaliste Emmanuel Rouxel n'ait pas osé citer le nom des personnes honnêtes qui auraient soi-disant porté plainte contre moi.... c'est pour cela qu'il convient de réparer cet oubli: *le directeur d'école est : Patrick Chaubiron (Douvaine) *l’employé du conseil général est: Boris Mermet -Bouvier(Thonon) *le maire est Jean François Baud (Douvaine) *le psychologue est Stéphane Foussier (Thonon/Machilly) Emmanuel Rouxel aurait été "mandaté" par le Psychologue Stéphane Foussier ils sont très amis , et nous pouvons souvent les voir ensembles à vélo sur les routes du chablais pour faire un article me critiquant, mais cela a eu l'effet inverse, à la suite de cet article j'ai reçu de nombreux témoignages me confirmant que les magistrats et le conseil général de Thonon-les-Bains ont bien mis en place un réseau pédocriminel sur le chablais. En outre cet article comporte plusieurs erreurs: Emmanuel Rouxel prétend que j'achète des "Likes" pour mes pages Facebook FAUX monsieur Rouxel ! Je n'ai jamais acheté de "likes", tout au plus il m'est arrivé de faire de la publicité pour ma page, cela consiste à une petite vignette qui apparaît à droite des pages Facebook, pour qu'il y ait une "liche comptabilisée" l’internaute doit 1)cliquer de façon volontaire sur la vignette 2)toujours de façon volontaire "lier" la page après en avoir pris connaissance si et seulement si l'internaute désire me soutenir Emmanuel Rouxel prétend " Son combat il le mène principalement sur le NET" FAUX monsieur Rouxel ! Le net est le moyen informatif pour mes actions, mais derrière il y a des enquêtes sur le terrain, je vais à la rencontre de victimes partout en France (40 000 à 50 000 km par an), je fais des repérages sur les lieux pédophiles, etc., etc. , sans compter les nombreuses manifestations auxquelles je participe Je ne révélerais pas tout afin de ne pas me "griller", mais non Monsieur Rouxel vous vous trompez lourdement ! Le net est bien secondaire pour moi. Monsieur Rouxel parle également de Menace que j’aurai faite sur le Psychologue recruteur Stéphane Foussier et sa famille, ceci est naturellement faux Emmanuel Rouxel sous-entend également des délires de persécution et de théories du complot, ce sont la des termes employés par les réseaux pédocriminels quand ils sont mis en accusation. 190


Le 2 octobre 2014, Emmanuel Rouxel récidive .....

Mais là c'est c'est plus fort que tout, en effet , aucun journaliste, aucun reporter du "Messager" n’étaient présents à l'audience du 5 septembre 2014 Bien sûr Emmanuel Rouxel n'y était pas Donc nous avons Monsieur ROUXEL-PINOCCIO qui parvient à faire un article de plus d'une demi-page sur un événement sans y avoir assisté 191


donc quand un journaleux doit faire un article sur un événement , et que celuici est allé "cueillir des fraises" au lieu de couvrir réellement l’événement, celui-ci invente .... Monsieur Rouxel écrit "C'est le cancer de la parole" Tout d'abord personne au tribunal , n'a prononcé ces mots le jour de l'audience... >> Qu'est ce qui est plus grave monsieur Rouxel ? -Un citoyen victime qui ose dénoncer des magistrats qui violent chaque jour plusieurs centaines d'enfants et qui est prêt à risquer sa vie pour que la vérité éclate. -Ou une certaine presse "Papier WC" qui protège les réseaux pédocriminels? L'immonde Rouxel tente l'ignominie en écrivant "Présomptions d'attouchements de la part de M. Lopez" -Là vous êtes tombé bien bas Monsieur Rouxel ! Tous les gens qui suivent mon histoire savent très bien que je suis prêt à donner ma vie pour sauver un enfant, même un enfant qui n'est pas le mien.... Et vous tentez cette manœuvre abjecte ..... L'étrange avocat Eric Dufour avait brièvement tenté le coup, c'est ce qu'on appelle "l'inversion accusatoire", mais c’était vite fait recadré par ma nouvelle avocate . Le peuple n'est pas dupe, il va falloir trouver autre chose, Monsieur Rouxel ! Un autre mensonge du Pinocchio National "Au tribunal tout a été mis sur la table" Monsieur Rouxel, si vous aviez été présent dans la salle d'audience du tribunal d'Annecy le 5 septembre 2014 , il vous aurait été impossible d’écrire objectivement ceci, car en effet cette audience a été une FARCE, un GAG aucun complice du réseau pédophile qui se faisait appeler "Partie Civile" n'a été crédible ce jour-là.... À moins d'avoir la complicité du procureur Eric Maillaud "on a abordé pourquoi son enfant lui avait été retiré" Faux Rouxel-Pinoccio pas un instant ce point n'a été abordé

Emmanuel Rouxel: Un journaleux c'est comme un journaliste, mais en plus simple ! 192


Le 2 mars 2015, c'est au tour De Françoise Gruber , journaliste au Dauphiné Libéré et membre de la CGT de défendre les réseaux pédocriminels de l'état Français. Le Dauphiné Libéré connu pour ses article mensongers et non documentés correctement lui a valu le sobriquet de « Le Daubé » par la population. Voici le contenu des Mensonges de Madame Françoise Gruber qui semble souffrir d’inversion accusatoire. Il sera suivi naturellement de mon droit de réponse.

Non, le tribunal n’est pas appelé à fermer

Yan Lopez a été condamné à deux ans de prisons avec sursis et mise à l’épreuve de trois ans avec exécution provisoire. Il a fait appel. Jusque là silencieux, le président du tribunal de grande instance, Benjamin Deparis, sort de sa réserve pour dénoncer les propos hautement outrageants diffusés sur le net, via les réseaux sociaux et autres supports, à l’encontre de la juridiction thononaise. « Devant ces débordements, mon devoir est de réagir et de rétablir la crédibilité, l’honneur et l’intégrité des personnels. Et bien sûr, rassurer la population », pose-t-il en exergue. Il le dit sans détour et avec fermeté : « La fermeture du tribunal de Thonon n’est pas d’actualité. Il n’y a pas de corruption, pas plus qu’il n’y a de complot pédocriminel ». Un mandat d’arrêt a été délivré en février À l’origine : les allégations lancées sur le NET par Yan Lopez. Cela n’a rien d’étonnant, l’homme est un justiciable du tribunal. Il est concerné par plusieurs procédures devant les juges des affaires familiales et des enfants, consécutivement à une « situation ordinaire de séparation », précise le président. Celle-ci s’est conclue, pour Lopez, par des droits de garde de sa fille, limités et exercés en lieu neutre. Une décision contestée par l’intéressé qui, depuis, s’est répandu sur la toile, dénonçant un pseudo-réseau pédocriminel. Magistrats, gendarmes, avocats, élus, personnels de la protection de l’enfance… il ne fait pas dans le détail et accuse tous azimuts. Fort de l’enquête menée sur la période du 1er janvier 2012 au 15 juillet 2014, il a été appelé à répondre des faits devant le TGI d’Annecy, le 26 septembre dernier. L’affaire ne compte alors pas moins de 18 parties civiles et 28 chefs de délits ! Au nombre de ceux-ci : dénonciations calomnieuses et d’infractions imaginaires, outrages à magistrats et personnels en charge de mission de service public, atteinte à l’intimité de la vie privée, usurpation d’identité, etc. Un expert a évoqué « un délire persécutoire interprétatif et mégalomaniaque ». Lopez a été condamné à une peine de deux ans de prison assortie d’un sursis et mise à l’épreuve de trois ans, avec exécution provisoire. Précision, qui malgré son appel, l’oblige à réparer le dommage, soit retirer les écrits. Les allégations maintenues en ligne, voire réitérées au fil d’un livre numérique d’une centaine de pages, une nouvelle enquête est ouverte. L’intéressé a, lui, pris la poudre d’escampette et fait l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par le juge d’application des peines le 12 février dernier.

Par Françoise GRUBER | Publié le 02/06/2015 à 06:04

193


Suite à l'article mensonger du "Dauphiné libéré" mis en ligne le 02 juin 2015 sous la plume de Françoise Gruber , http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2015/06/01/non-le-tribunal-n-est-pasappele-a-fermer je me devais de réagir et faire valoir mon droit de réponse (droit de réponse qui sera diffusé massivement). Suite à une pétition demandant la fermeture du Tribunal de Thonon (74200) en raison de son haut degré de corruption et son implication dans les réseaux pédocriminels, ledit tribunal commande au "Dauphiné Libéré un article mensonger... Vous pouvez toujours signer la pétition ici: https://www.change.org/p/christiane-taubira-ministre-de-la-justice-demande-defermeture-du-tribunal-de-thonon-les-bains-74200

1)"Non, le tribunal n’est pas appelé à fermer" Bizarre le 29 mars 2014 le même journal prétendait le contraire. Article écrit sous la plume de HUGO CHARPENTIER dans lequel Monsieur JEAN-LUC FAVRE bâtonnier des avocats de Thonon-Les-Bains , du Léman et du Genevois s’inquiétait d'une fermeture prochaine de ce tribunal. http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2014/03/28/vers-une-fermeture-dutribunal [voir également page 12 de ce Numéro de la grenade] FRANÇOISE GRUBER EST UNE MENTEUSE ET SE CONTREDIT

2)"Yan Lopez a été condamné à deux ans de prisons avec sursis et mise à l’épreuve de trois ans avec exécution provisoire. Il a fait appel." >>>>>NON, Je n'ai PAS fait Appel car je n'ai pas confiance en la justice de cette république bananière mise en place en France je dispose d'autres moyens pour faire éclater la vérité.... L'été 2015 promet d'être très chaud !!!

FRANÇOISE GRUBBER EST UNE MENTEUSE !!!! 194


3)" Il n’y a pas de corruption, pas plus qu’il n’y a de complot pédocriminel ." >>Pourtant un article extrêmement bien documenté fait état des partouzes pédophiles organisées par le procureur de Thonon HERVE ROBIN , et ses complices MIREILLE TAVIN et JEAQUELINE BOUVIER au bar l'alpage de BOGEVE http://www.ssbtractor.com/wwwboard/messages8/4743.html FRANÇOISE GRUBBER DEVRAIT SE DOCUMENTER AVANT D’ÉCRIRE UN ARTICLE 4)"Jusque là silencieux, le président du tribunal de grande instance, Benjamin Deparis, sort de sa réserve pour dénoncer les propos hautement outrageants diffusés sur le net, via les réseaux sociaux et autres supports, à l’encontre de la juridiction thononaise. « Devant ces débordements, mon devoir est de réagir et de rétablir la crédibilité,"l’honneur et l’intégrité des personnels. Et bien sûr, rassurer la population », pose-t-il en exergue. >>>>>FAUX Benjamin Deparis n'est jamais resté silencieux il faisait juste faire le "sale boulot" par ses sbires. 5) " « situation ordinaire de séparation », précise le président." >>>>>>FAUX Il ne s’agit pas s du tout d'une situation ordinaire de séparation: -Ma fille à été violée par le neveu de mon ex-femme et sa 1/2 sœur. -Dans une situation pareille Mon ex-Avocate Françoise Vinit Maadoune (Qui ne cache pas son appartenance à la Franc-Maçonnerie) et la Juge Florence Gady (impliquée dans le scandale "Olga Spizer" quand elle était en poste à Nanterre) se sont arrangées afin qu'il n'y ai pas d'audience et que le divorce soit jugé "sur dossier" pourtant l'avocate Françoise Vinit Maadoune n'a pas manqué de me facturer des honoraires de plaidoirie . Voir cette vidéo http://toutbox.fr/Ribeloinfanoj/1+Videos+Amandine/Florence+Gady+Juge+*c3*a0+Thonon,14354738 .mp4(vidéo) 6) "Celle-ci s’est conclue, pour Lopez, par des droits de garde de sa fille, limités et exercés en lieu neutre." 195


>>>> PROPOS CONTRADICTOIRES ET MENSONGERS !!!! Si je disposais de droits de garde, ceux-ci ne seraient pas exercés en lieu neutre !!! La réalité est toute autre: Au début suite au viol de ma fille par des membres de la famille de mon exfemme, Le tribunal de Thonon tente de m’empêcher de protéger ma fille et décide de me priver de mes droits de garde et impose des "visites médiatisées" Ainsi les visites étaient en lieu neutre et sous la surveillance d'une certaine BLANDINE CHABERT qui exerçait également à cette époque le métier d'Hypnotiseuse. Mais en février 2013 ma fille me fait savoir brièvement qu'on lui faisait du mal Du coup madame BLANDINE CHABERT me prive sans un avis officiel du tribunal . Afin de pouvoir ouvrir un dialogue , le 27 février 2013 je tentais de joindre une responsable des visites médiatisées Madame Christine BOP celle-ci refusait s'expliquer sur les agissements du centre de visites médiatisées "POINT RENCONTRE 74" conversation qui a été enregistrée et mise en ligne ici: http://toutbox.fr/Ribeloinfanoj/1+Videos+Amandine/Christine+Bop+pas+tranquile+Point+Rencontre+74,14350132.mp4(vidéo) >>>>>FRANÇOISE GUBER PRATIQUE LA DÉSINFORMATION !!!! 7) "il a été appelé à répondre des faits devant le TGI d’Annecy,le 26 septembre dernier. L’affaire ne compte alors pas moins de 18 parties civiles et 28 chefs de délits !" J'ai effectivement été appelé pour répondre des vérités que j'ai écrites et dites effectivement cela ne plaisait pas , une parodie de procès qui a duré 6 heures , chose surprenante le procureur ÉRIC MAILLAUD avait très peur que j'enregistre cette audience parodique ..... Personnellement je ne l'ai pas enregistrée, mais une personne sympathique dans le public l'a fait et m'a confié cet enregistrement que j'ai à mon tour confié à plusieurs amis et mis sur un cloud....

196


Je vous ferais profiter des meilleurs moments très prochainement Les allégations maintenues en ligne, voire réitérées au fil d’un livre numérique d’une centaine de pages. -Il ne s'agit pas d'allégations, mais de vérités !!!! -J'ai effectivement publié un livre numérique que vous pouvez télécharger ici https://drive.google.com/file/d/0B3SGANskjMuIeVo1aE5UbTN5Tjg/view -mon livre ne fait pas une centaine de pages, mais à ce jour 240 pages Il sera complété encore notamment par des articles surs -une presse complice et manipulatrice . -La corruption au sein de la Cour de cassation composée en majorité de FrancMaçons -"Nernier le Village de la honte" comme dans l'affaire des "Ballets Roses" tout le monde savait et tout le monde se tait. Voilà donc comment "Le Dauphiné Libéré pratique la désinformation afin de couvrir les réseaux pédophiles Dans l'affaire AMANDINE, un ancien gendarme courageux m'a tout de même confié avoir démissionné, car il ne voulait plus couvrir les viols d'enfants en Haute Savoie.

FRANÇOISE GRUBER Ce qui est très curieux c'est Que Madame Françoise Gruber n'ose pas donner certains nom et notamment celui du Juge d’application des peines Monsieur Patrice FEY qui aux dernières nouvelles ne m'a pas délivré un « Mandat D’arrêt » Mais un Mandat D'amener mandat qui a été exécuté comme vous pouvez le constater ci dessous dans mon témoignage.

197


Jeudi 8 janvier 2015 Ma convocation chez le JAP : 06h30 les gendarmes de Douvaine sonnent et frappent à ma porte Je venais de me réveiller , je suis en pantalon, mais n'ai pas encre mis ma chemise Je dis "oui c'est pourquoi" "Gendarmerie de Douvaine Ouvrez" Je mets la chaine de sécurité et entrebâille la porte -ils me disent "On a un mandat d'amener on doit vous conduire au tribunal devant le Jap" -je referme la porte un disant "laissez-moi le temps de mètre une chemise et je viens" -les gendarmes "oui, mais on aimerait entrer" Moi "Je vais venir ne vous inquiétez pas je ne vais pas sauter par la fenêtre" -3 minutes après je viens (ne les laisse pas entrer) -en descendant les escaliers ils me demandent si j'ai des appareils électroniques sur moi -je leur demande ce qu'ils entendent par la -eux "micro, caméra, etc." (décidément ces crapules ont peur de la vérité) -je leur réponds non.... -la camionnette est garée en bas de ma porte ils m'emmènent a la caserne, me font vider mes poches et mettent tout sauf l'argent dans une enveloppe..... Me demande si je veux prévenir quelqu'un voir un médecin, etc., et remplissent des papiers (ça dure longtemps, mais je n'ai pas de notion du temps, car ils on prit mon portable) il m'emmène direction tribunal on attend puis une greffière viens nous chercher Le Jap Patrice Fey est hyper nerveux , il prétend que je lui ai écrit pour refuser la convocation, car j'avais autre chose à faire..... je l'interrompe pour lui dire que ce n'était pas le contenu de ma lettre Il se nerve en criant très fort "ne m'interrompez pas !" Moi je reste calme pendant toute la durée de l'entretien le juge est nerveux il crie Je l'invite tout de même à lire mon courrier il n'en lit qu'une ligne Je lui réponds que si les juges ne lisent que partiellement , il est normal que des innocents se retrouvent en Prison. Et là il commence à me lire non pas le jugement, mais une sorte de résumé "Vous été condamné pour outrage à magistrat, diffamation, attente au droit à l'image et en vertu des articles XX YY ZZ" "En conséquence vous devez vous faire soigner" [argument classique des magistrats qui n'aiment pas la vérité] "et vous avez 15 jours pour retirer tout ce que vous avez écrit sur internet" Il me tend des papiers et me dit "signez là ...si vous ne voulez pas signer ma greffière écrira que vous avez refusé de signer" je lis rapidement il y a 1 feuille qui est le résumé de mon audience et une autre feuille qui est les notes de la greffière (moitié écrite à la main moitié dactylographiée) JE NE SIGNE PAS, car ces documents contiennent omissions et mensonges je tends doucement les papiers vers la greffière en disant "Madame la greffière...." Le juge toujours nerveux me dit "Vous avez 15 jours pour tout retirer sinon je vous coffre" Toujours en gardant mon calme je tends doucement mes 2 bras ves le juge en disant "vous voulez me mettre les pinces..... et bien allez-y" Curieusement le JAP retrouve son calme et me dit "Je préfère attendre" Je me tourne vers 2, gendarmes qui m'ont accompagné en disant "Et vous ne voulez pas me mettre les pinces" Ils font non de la tête Le juge nous signifie que c'est terminé les gendarmes me raccompagnent calmement à l'entrée du tribunal, mais refusent de me raccompagner là où ils m'ont kidnappé .....

198


Plus haut je vous disais que le quotidien « Le dauphine libéré » se contredisait en voici la preuve, je vous livre donc l'article de HUGO CHARPENTIER paru dans les colonnes du « Dauphiné Libéré le 29 mars 2014 THONON-LES-BAINS

Vers une fermeture du tribunal ?

Jean Luc Favre de l ordre des avocats du barreau de Thonon-les-Bains du Léman et du Genevois craint qu’une prochaine reforme de la justice entraine la fermeture de tribunal Thononais.

L’actualité judiciaire est chaude, très chaude, pour les avocats du barreau thononais. En cause : le débat national sur la justice du XXIe siècle. Lancé par le Garde des sceaux Christiane Taubira en janvier 2013, il devrait aboutir sur une réforme de la justice dans les prochains mois. Un projet de lois qui, pour répondre à des soucis d’économie, vise à repenser dans sa globalité le système judiciaire, orchestrant par la même occasion d’importantes modifications au niveau local. Comme l’explique une mention du conseil de l’ordre du barreau de Thonon, il pourrait « réduire les tribunaux de grande instance de Bonneville, Thonon-les-Bains et Albertville à de simples chambres “détachées” d’un tribunal départemental basé à Annecy. Tout en commandant la suppression de la cour d’appel de Chambéry au bénéfice d’une “méga cour” installée à Lyon. » Cette nouvelle organisation n’est pas du goût des avocats qui voient le tribunal de Thonon -les-Bains « menacé dans sa substance. » Le palais de justice dans lequel l’état a très récemment investi plus de 20 millions d’euros pourrait, à terme, fermer ses portes. La disparition d’une justice de proximité ? « Il y a une cohérence de territoire, comment garantir dans ces conditions l’accès pour tous à une justice de proximité ? Quand un tribunal disparaît, il y a une déperdition des contentieux. Les gens n’iront pas chercher la justice jusqu’à Lyon ! » Jean-Luc Favre, bâtonnier de l’ordre des avocats du barreau de Thonon-les-Bains, du Léman et du Genevois, déplore également un manque de concertation des partis concernés. Les cinq barreaux des deux Savoie (Bonneville, Albertville, Chambéry, Annecy et Thonon-les-Bains) doivent rencontrer le président de la cour d’appel le 1eravril pour défendre leurs positions.

199


Par Hugo CHARPENTIER | Publié le 29/03/2014

Mais revenons sur le sujet qui nous préoccupe aujourd'hui à savoir les journalistes qui se mettent au service des réseaux pédophiles de l’état Fançais à savoir Monsieur Emmanuel Rouxel qui récidive pour la 3emme fois dans l'édition du Messager du 10 juin 2015

Accusations délirantes de pédophilie : le Département de la Haute-Savoie s’inquiète PUBLIÉ LE 10/06/2015

.

Le messager

Depuis des années, un homme inonde le réseau social Facebook d’accusations de pédophilie à l’encontre de nombreuses personnes, du Chablais notamment. Condamné à de la prison, il est en fuite, mais poursuit sa diffamation quotidiennement. Le conseil départemental s’inquiète de l’écho qu’il rencontre. Yan Manuel Lopez s’est persuadé de l’existence d’un réseau pédocriminel dans le Chablais, dans lequel baignerait des responsables de l’enfance du Chablais, des psychologues, des instituteurs, des élus, des membres de la Justice, le tout couvert par des journalistes complices. En octobre 2013 déjà, Le Messager révélait les incessantes diffamations dont cet individu, habitant Nernier, inondait Facebook. L’intéressé, qui s’exprimait à visage découvert, expliquait que tout le monde s’était ligué contre lui pour lui retirer la garde de sa fille et la maltraiter. Yan Lopez, lui-même soupçonné d’attouchements, s’était donc investi de la mission de dénoncer tout ce milieu sur le Net. Rapidement, allant jusqu’à acheter des visites pour ses pages, il a semé le doute dans l’esprit de nombreux internautes, facilement adeptes de la théorie du complot. Après plusieurs plaintes déposées à son encontre, Yan Lopez avait été condamné en septembre dernier, par le tribunal d’Annecy, à de la prison avec sursis, et l’obligation de stopper sa diffamation publique. L’individu n’a rien fait. Pire, alors qu’il est en fuite, il diffuse actuellement un organigramme du réseau pédophile qu’il a lui-même inventé de toutes pièces. Face au désarroi de plusieurs employés du Département et au malaise que crée, au sein de la population, cet individu recherché par la police, Christian Monteil, président du conseil départemental, a réagit mardi 9 juin dans un communiqué. Faire appliquer la décision de justice « L’intéressé qui a pris la fuite et fait depuis l’objet d’un mandant d’amener, continue à alimenter ces sites et à porter atteinte à l’intégrité des agents du conseil départemental. C’est également l’institution départementale qui se trouve ainsi gravement mise en cause. Dans ce contexte, je tiens à exprimer mon soutien aux agents départementaux dont le professionnalisme, la probité et l’engagement personnel quotidien au service de l’enfance en danger et, plus largement, des familles en difficulté, méritent d’être salués. La collectivité se tient à leur côté dans la procédure judiciaire en cours. » M. Monteil « souhaite vivement que tout soit mis en œuvre pour que la décision de la justice soit appliquée et qu’il soit mis sans délai un terme aux agissements et aux égarements de cet individu. » La place de Yan Manuel Lopez est aujourd’hui derrière les barreaux, et non derrière un ordinateur. Emmanuel Rouxel

200


Avec un article tel que celui-ci, je me devais de réagir : Tout d'abord comment Emmenuel Rouxel m'a-t-il abordé pour la 1ere fois en octobre 2013? Journaliste à utilisé la fourberie il m'a fait croire qu'il voulait faire un article dans son journal afin de nous aider moi et ma fille.... Mais la vérité était toute autre Emmanuel Rouxel était en fait mandaté Par le Psychologue recruteur Stéphane Foussier avec qui il est très ami comme je l'ai évoqué plus haut. Mais son article du 10 juin 2015 semble être une « Commande » du tribunal de Thonon Les bains. 1) « Yan Manuel Lopez s’est persuadé de l’existence d’un réseau pédocriminel dans le Chablais, » Je ne suis pas le seul à en être persuadé puisque chaque fois qu'un article de ce type apparaît je reçois de nombreux messages de parents protecteurs qui me confirment que je dis la vérité. Et même des messages d'enfants devenus adultes qui ont été victimes !!! 2) « Condamné à de la prison » Là , Monsieur Rouxel ment par omission dans le but de trompé des lecteurs !!! Effectivement j'ai été condamné oui, mais AVEC SURSIS !!! 3) « En octobre 2013 déjà, Le Messager révélait les incessantes diffamations » là je vais considéré qu'il s'agit d'une « coquille » et que Monsieur Rouxel a voulu écrire « Informations » et non pas « Diffamations » 4) « Yan Lopez, lui-même soupçonné d’attouchements » Devant d’aussi graves accusations venant d'un Journaleu qui n'a visiblement pas tous les éléments du dossiers je me dois de remettre les pendules à l'heure : Au début de ses soucis notamment après l'agression sexuelle de ma fille Amandine par son cousin et sa ½ sœur Samantha. Ma file a été plusieurs fois interrogée par les gendarmes de Douvaine. Sans la présence d'un psychologue.... Au cours de ces interrogatoires, ma fille a dit brièvement des choses troublantes, et le gendarme très étonné à demander « C'est bizarre, car au début tu me disais que tu aimais ton papa et qu'il était gentil » et ma fille a répondu.... 201


« Non non, mon papa ne m'a rien fait, mais c'est ma maman qui m'a dit de dire ça » Ce PV de gendarmerie a disparu malencontreusement du dossier au tribunal, mais je sais qu'il a existé (je n'en dirais pas plus aujourd'hui ) Les accusations d'attouchements sont aussi reprises par le Psychologue recruteur STEPHANE FOUSSIER. 2 choses troublantes concernant cette personne : a) je possède un document de l'Agence Régionale de Santé stipulant Que Monsieur Foussier a été radié du fichier ADELI et que son ex-épouse MAUDE GROUES n'a jamais été inscrite au fichier ADELI Pourtant ces 2 personnes continuent à exercer en toute impunité. À la suite de la publication de ce document dans mon livre, Monsieur Foussier avait tenté de publier sur un faux document tellement grossier qu'il avait dû le retirer rapidement. b)Quand j'ai commencé à parler de STEPHANE FOUSSIER sur internet, des parents d'enfant autistes m'ont contacté pour me dire que depuis que leurs fille/fils avaient vu ce personnage ils étaient traumatisés et ne voulaient plus jamais le revoir 5) « allant jusqu’à acheter des visites pour ses pages, » Ho Ho Ho voilà Monsieur Rouxel-Pinnoccio pris en flagrant délit de mensonge , et en pleine contradiction puisque dans l’édition du 07 octobre 2013 dans le journal « Le Messager » ce même journaliste affirmait que j'achetais, des « LIKES » (ce qui est différent) donc je ne vais pas me casser la tête je vais juste vous faire un copié-collé de la réponse que j'avais faite à ce moment-là sur ce mensonge de monsieur ROUXEL : FAUX monsieur Rouxel ! Je n'ai jamais acheté de "likes", tout au plus il m'est arrivé de faire de la PUBLICITÉ pour ma page, cela consiste à une petite vignette qui apparaît à droite des pages Facebook, pour qu'il y ait un "liche comptabilisée" l’internaute doit 1)cliquer de façon volontaire sur la vignette 2)toujours de façon volontaire "lier" la page après en avoir pris connaissance si et seulement si l'internaute désire me soutenir.

202


DE LA PUBLICITÉ MONSIEUR ROUXEL !!! Donc, je n'achète ni « Likes » ni « visite » je fais de la publicité ! Je serais curieux de savoir où monsieur rouxel a apprit son métier, car ce doit être une bien mauvaise école dans laquelle aucun professeur n'apprend aux futurs journalistes ce qu'est de la publicité. 6) « condamné en septembre dernier, par le tribunal d’Annecy, à de la prison avec sursis ». Nous avons donc un journaliste qui cherche au début de son article en mentant par omission en tentant de faire croire qu'un « Dangereux Bagnard » était en fuite pour n'avouer que vers le milieu de l'article que finalement Yan Lopez n'est pas si dangereux puisqu'il n'a été condamné qu'a une peine avec sursis. Allons Rouxelito ! Ces procédés ne sont pas dignes d'un journal qui prétend donner de vraies informations !!! Par contre je pense que vous auriez beaucoup de succès chez « Voici » ou « Gala ». 7) « il a semé le doute dans l’esprit de nombreux internautes, facilement adeptes de la théorie du complot. » Vous n'avez rien compris, Monsieur Rouxel !!! Il ne s'agit pas d'un complot Monsieur rouxel, mais de Crimes contre l'humanité.... Nier l’existence des réseaux pédophiles en France est tout aussi abjecte que de nier les atrocités de la Shoah !!!! Monsieur Rouxel oseriez vous vous regarder dans un miroir ? -Non bien sûr que non, car si vous le faites votre reflet vous cracherait au visage ! 8) « Il diffuse actuellement un organigramme du réseau pédophile qu’il a lui-même inventé de toutes pièces. » Donc, selon Monsieur Rouxel , j’ai créé un Organigramme à partir de noms qui me seraient venus en tête.... Et, manque de chance , ces personnes existent vraiment, et manque de chance elles sont mêlées à des sales histoires. 203


Lisez mon livre Monsieur Rouxel ça va vous instruire !!! https://drive.google.com/file/d/0B3SGANskjMuIeVo1aE5UbTN5Tjg/view 9) « Christian Monteil, président du conseil départemental, a réagi mardi 9 juin » Là, Monsieur Rouxel commet une imprudence par apport à la « mission » qui lui avait été confiée, car il nous donne un étage de plus de la pyramide et indique à tous ceux qui savent que le réseau existe et nous indique le nom d'une personne qui couvre ce réseau (sans forcement y participer bien sûr) 10) « La place de Yan Manuel Lopez est aujourd’hui derrière les barreaux, et non derrière un ordinateur. » Tiens tiens , je n'y comprends plus rien , c'est quoi le métier de monsieur Emmanuel Rouxel ??? Il est journaliste ??? , ou est-il Juge ??? Monsieur Rouxel semble s'arroger illégalement des fonctions qu'il n'a pas !!!

Benjamin Deparis président du tribunal de Thonon

Christian Monteil président du conseil départemental et Ancien directeur des Maisons familiales rurales

204


La Presse Savoyarde n'a pas le Monopole du soutien aux pédophiles Pour vous le prouver, je vous laisse prendre connaissance de cet article paru le 11 septembre 2014 dans le Journal "Le Parisien". Nous analyserons cet article par la suite.

ABONNÉS ARTICLES EXCLUSIFS INFOS LOCALES 93- SEINE-ST-DENIS

Jean-Pierre Rosenczveig agressé près du tribunal Le Parisien | 11 Sept. 2014, 07h00 Dans une vidéo sur Internet, on voit une personne se faire intimider par un groupe d'hommes, injurieux et menaçants, qui immortalisent la scène en la filmant à l'aide de portables et de tablettes. « Appelle la police » crie l'un d'eux à cet homme que l'on reconnaît bien. La cible de cette haine verbale n'est autre que Jean-Pierre Rosenczveig, l'ancien président du tribunal pour enfants de Bobigny, parti cet été à la retraite. Une vive indignation Cette scène a provoqué une vive indignation bien au-delà des seuls témoins de la scène. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour injures publiques et saisi la brigade de répression de la délinquance aux personnes, un service d'enquête parisien. Vendredi dernier, le jeune retraité revenait pour la première fois à Bobigny, pour un déjeuner, à la Brasserie du Palais, où il avait ses habitudes. « J'ai vu un groupe, attablé dehors et quand je suis entré, ils m'ont épinglé avec des propos hostiles, me traitant de pédophile et me filmant », rapporte Jean-Pierre Rosenczveig, joint hier au téléphone. « On l'a traité de Hitler, de franc-maçon... c'était très agressif », se souvient un témoin, qui a craint que les assaillants aillent plus loin. Ils avaient quitté leur table et s'approchaient du magistrat entré dans la brasserie. Les patrons ont fait fermer la porte et sortir le juge par l'arrière. La police est intervenue. Le groupe s'était présenté plus tôt à la maison de l'avocat, pour soutenir Me Danglehant -- l'un des avocats de Dieudonné -- sous le coup de plusieurs procédures disciplinaires, comme le confirme le bâtonnier Robert Feyler. « C'est la première fois que je me fais agresser, souffle Jean-Pierre Rosenczveig, c'est tout à fait désagréable. Mais au moins, ça me permet de coincer ceux qui me diffament », dit-il. Les messages de soutien n'ont pas tardé y compris de la garde des Sceaux.

205


Tout d'abord concentrons-nous sur la question principale: Qui est Jean-Pierre Rosenczveig?

Photos de Monsieur Jean-Pierre Rosenczveig vues sur son propre site internet

Né le 7 novembre 1947 à Paris, est un magistrat Français. Il est président du tribunal pour enfants de Bobigny. De 1974 à 1981, il devient juge des enfants à Versailles puis de 1981 à 1984, conseiller technique au cabinet du secrétariat d'État chargé de la Famille. De 1984 à 1992, il crée puis dirige l'Institut de l'enfance et de la famille, établissement public sous tutelle des Affaires sociales. En 1992, il est vice-président du tribunal de grande instance de Bobigny, et à ce titre président du tribunal pour enfants – président délégué du Conseil départemental d'accès au droit (CDAD) de la Seine Saint-Denis. Il a pris sa retraite en 2014 parallèlement, en 1990, il enseigne à Paris-V René Descartes, Institut de psychologie sociale jusqu'en 2000 avant d'enseigner à l'Université Paris X cours et séminaire de Droit pénal des Mineurs au sein du Master 2 Recherche droit pénal et procédure pénale.

SOURCE: Wikipedia

Le problème avec Wikipédia qui fonctionne comme une encyclopédie "participative" c'esta dire que son contenu est créé par les internautes, de madame et monsieur "tout le monde" bien souvent celle-ci peut renfermer des erreurs ou des omissions. Ainsi je vais y ajouter ce qui a été omis dans le "curriculum vitae" de ce monsieur: Les magistrats pédophiles comme Monsieur Jean-Pierre Rosenczveig se croient tellement protégés par leurs frères francs-maçons qu'ils s'imaginent pouvoir en toute impunité pouvoir faire toutes leurs atrocités à visage découvert et poussent le vice à se faire photographier et/ou filmer. Il n'est pas rare doc de les retrouver dans des revues pédophiles, ou des DVD pédophiles vendus sous le manteau. Il faut savoir qu’un DVD mettant en scène le viol d'enfants se monnaye jusqu'à 5000€ !!! Ce sale commerce rapporte à cette mafia pédocriminelle la somme de 400 milliards d'euros par année rien que pour la France. Mais un jour le « pot aux roses » est découvert et c'est ainsi que monsieur Jean-Pierre Roseczveig à été vu en couverture d'une revue pédophile nommée « Brazilian Lust » (luxure brésilienne)

206


Monsieur Jean-Pierre Roseczveig est également repéré sur un des CD-ROM de l'affaire Zanwoort .

Tout D'abord voici deux témoignages postés à la suite de cet article mensonger du journal « Le Parisien »

207


Maintenant, étant donné que « Le Parisien » est incapable d'engager de bons journalistes afin de donner une information objective, « La Grenade » se propose de réécrire cet article , afin qu'il colle parfaitement à la vérité.

PUBLIC ARTICLES EXPLOSIFS INFOS LOCALES 93- SEINE-ST-DENIS

Le Passé pédophile du juge Jean-Pierre Rosenczveig révélé au grand jour en face du Tribunal. La Grenade | 14 Juin 2015, 15h00 En cet après-midi du 5 septembre 2015, un groupe de jeunes gens sont attablés sur une terrasse d'un bar non loin du tribunal de Bobigny. Juste avant ils étaient venus soutenir Maître Degleant dans une parodie de procès qui vient tout juste de se terminer. Ils échangent leurs impressions sur ce simulacre de procès , sur les dérives de la justice Française qui va à vaut l’eau le tout dans la bonne humeur et dans la convivialité. Quelques minutes après, arrive Monsieur Jean-Pierre Rosenczveig Président du tribunal pour enfants de Bobigny à la retraite, mais toujours en activité. Les jeunes connaissent bien ce personnage c'est un pédophile notoire, impliqué dans le réseau CORAL, on a même retrouvé une photo de lui en train d'agresser un petit garçon sur un des CD-ROM de l'affaire ZANDVOORT ... Forcement les jeunes comment a citer son nom dans leurs discutions. Jean-Pierre Rosenczveig ayant entendu son nom, mais sans comprendre ce qu'on disait de lui, est persuadé que ces jeunes l'admirent et veulent parler avec lui pour lui demander quelque conseils juridiques … Mais la déception arrive très vite pour Jean-Pierre Rosenczveig, car très rapidement l'un des jeunes lui annonce tout de suite la couleur, il se présente comme un collectif qui lutte contre la pédocriminalité. Jean-Pierre Rosenczveig prend peur il a compris qu'il était repéré !!! Un jeune lui demande : «C’est bien vous qui êtes reconnu à 97,9 % sur le dossier Zandvoort ? » Le visage écarlate le juge pédophile nie tout en bloc et cours se réfugier à l'intérieur. Jean-Pierre Rosenczveig menace alors d’appeler la police. Le juge a déjà perdu tout son sang froid alors que les jeunes lui rétorquent calmement : « Bah alors, que se passe-t-il, Jean-Pierre ? …. Tu deviens tout rouge, tu as chaud ? Tu te reconnais ? C’est de toi qu’on parle pédo, tu t’reconnais ? » Jean-Pierre Rosenczveig humilié et honteux sortira par la porte de derrière. Tandis que madame Christiane Taubira ministre de la Justice assurera son soutien inconditionnel envers le juge pédophile Jean-Pierre Rosenczveig et renoncera une fois de plus à défendre les enfants victimes de pédocriminalité des élites.

Voilà un article objectif prenez en de la graine messieurs les journaleux du Parisien !

208


CHAPITRE XVII Les autres affaires

209


AFFAIRE LEA ,ANDY ET TONY Pourquoi c'est important ceci est une pétition très importante, c'est pour la protection d'enfants, mes enfants Léa, Andy et Tony Calluaud qui sont en danger depuis 30 mois! Ils ont demandé à être protégés et pourtant ils ne le sont pas! Bien au contraire le système juridique les a punis d'avoir dénoncé les abus sexuels qu'ils ont subis! Les gendarmes les ont ramenés chez leurs bourreaux!!! Faudra pas s'étonner qu'après cela ils haïssent notre système et les gens qui le cautionnent! Pour mieux comprendre, voici un article concernant le rapport de Juan Miguel Petit pour l'ONU (dénonçant la complicité de la justice française et l'inaction de l'état Français !) : http://antiogre.overblog.com/rapport-de-l-onu-sur-la-p%C3%A9docriminalit%C3%A9-en-france

Et un rapport du CIDE : http://www.crashdebug.fr/index.php/dossiers/6265-le-rapport-explosif-du-cide-suisse-sur-lapedocriminalite-notamment-en-france

Le harcèlement que j'ai subi de la part de notre système est habituel contre les parents protecteurs ainsi que contre les jeunes victimes : http://guillaumeleroy.blogspot.ch/2013/04/signaler-des-abus-sexuels-paternels.html

Ayez également conscience que la société (ainsi que notre inaction) crée des pédophiles... http://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-ferrieres/040713/notre-systeme-social-contribue-creer-despedophiles

Nous appelons à la mobilisation également dans un groupe sur Facebook afin que ces Horreurs cessent bientôt! Pour cela nous avons besoin de Vos compétences : https://www.facebook.com/groups/352889394769949/

Si vous m'aidez pour mes enfants cela aidera toutes les autres affaires similaires ... SIGNEZ CETTE PÉTITION

Je suis leur mère, je ne les ai pas revus depuis plus de 2 ans et demi... Je m'inquiète pour leur santé physique et psychologique. Ils sont chez leur père incestueux et aussi auprès d'une famille pédocriminelle ... Voici mon témoignage de quelques minutes du mois de juin 2013: http://youtu.be/zcvZKyFULs4 aidez-nous à protéger nos enfants !!! Et donc aussi vos enfants et futurs enfants ou petits-enfants... Pour une Vie humaine meilleure pour tous. Bien cordialement, Mme Gachadoat. https://secure.avaaz.org/fr/petition/Demande_de_justice_et_de_protection_pour_Lea13_ans_Andy12_ans_ et_Tony7_ans/

210


Affaire Stacy,Celly et Ritcy >>>>Réseau pedocriminel du Val de Marne (94) Celly et Stacy Situ Pébé, jumelles de 12 ans, et Ritchy Situ Pébé, 14 ans, sont enlevés illégalement depuis 2010par l'Etat Français. Maltraitances, pression morale, défaut de soins, barrière familiale, lois non respectées, actes illicites... sous ordre ou complicité évidente de la justice et de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) du Val-de-Marne. Multiples décisions absurdes contraires à l'intérêt premier des enfants. Source au 20/02/2015 http://www.cellystacyritchy.org/actualites.php

211


212


AFFAIRE du VAR dite « AMIDLISA » Var: 16 meurtres d'enfants au passif d'un réseau pédophile, et trois gamins abusés Publié le 25 octobre 2011 par réseau pédophile du Var Que feriez-vous si d’un coup, toutes vos illusions s’écroulaient ? Si vous étiez une mère qui apprend un jour de la bouche de ses enfants que « papa a mis son zizi » dans leurs fesses, dans leur bouche ? Et que le père n’était pas le seul à abuser des petits… Qu’à force de les interroger, longuement, difficilement, vous appreniez qu’ils ont aussi vu des meurtres d’enfants, et qu’ils ont été forcés d’y participer ? Si, quand vous tentez de dénoncer ces faits, vous vous retrouviez face à des murs dressés par la Justice, par les enquêteurs, par ceux-là mêmes qui sont censés encadrer et protéger vos enfants ?

Que feriez-vous ? C’est ce qui arrive aujourd’hui à de nombreuses mères, et parfois à des pères, à travers la France, de Toulon à Outreau, d’Angers à Annecy. Reprenons rapidement l’histoire kafkaïenne de l’une d’entre elles. Séparée du père de ses enfants qu’on appellera Léon, après des années d’humiliations et de harcèlement, Sarah, la mère, avait la garde principale de ses trois enfants, âgés de trois à six ans. Le père « oublie » parfois de payer la pension, continue à insulter la mère, tente de la violer… Les plaintes de Sarah n’ont jamais de suite. Et tout s’est écroulé quand, un soir d’octobre 2007, ses enfants rentrent hagards de chez leur père. Sarah finit par découvrir que Denis (pseudonyme), un ami du père qui travaille à la mairie locale, a embrassé sa fille sur la bouche, puis a mis son sexe dans sa bouche. Elle dépose plainte. Rien ne se passe. Sarah apprend plus tard que ce sont ses trois enfants qui sont violés par Denis, mais aussi par leur père et par d’autres adultes présents, y compris des femmes. Que tout cela est filmé, et que les enfants sont menacés de mort au cas où ils parleraient. Des mois plus tard, à force d’interroger ses trois enfants, à force d’insister pour qu’ils disent ce dont ils ont le plus peur, les trois petits racontent qu’ils ont assisté à des meurtres d’enfants, « un petit garçon » d’abord, puis « une petite fille », puis trois enfants ensemble, pendus à une branche et dépecés. Ils expliquent qu’on leur a aussi demandé de tuer. Au total, les enfants parlent de seize meurtres d’enfants dans ce même village du Var, en moins d’un an. Sarah apprend qu’un éducateur chargé d’une mesure d’aide en milieu ouvert lors de ses visites chez le père (puisque Sarah a fini par perdre le droit d’héberger ses enfants), ami du père, a emmené sa fille Marie dans les bois, au moins deux fois. Les enfants décrivent d’autres scènes de meurtres épouvantables, auxquelles ont assisté deux de leurs enseignantes du primaire, le fameux Denis, leur père, l’éducateur, la mère d’un petit voisin, une autre dame, des copains du père, une psychologue mandatée par le juge des enfants… Et tout était filmé, évidemment, car les snuff mauvis se revendent cher, surtout s’il s’agit d‘une production originale. Le père filmait (d’ailleurs il a montré 213


le film à ses enfants), d’autres prenaient des photos, d’autres avaient des jumelles pour ne rien manquer de la chasse. Pour vérifier cela, Sarah et ses parents tentent d’amener les enfants sur les lieux d’un des meurtres, mais ils se sont mis à pleurer et à crier si violemment qu’il a été impossible de continuer le chemin. Une autre fois, en passant près d’un des lieux de crime, à quelques kilomètres de chez eux, les deux garçons de Sarah s’exclament en chœur « c’est par là qu’ils ont enterré la petite fille !». Quand leur mère leur demande d’expliquer un dessin fait par le plus petit de la fratrie, un dessin qui représente un arbre avec des enfants pendus aux branches, les enfants racontent en détail les meurtres de deux petites filles et d’un petit garçon. Les enfants, après avoir été violés, après qu’on leur ait coupé les mains, « ils criaient très, très fort et appelaient leur maman », précise le petit Thomas, ont été attachés nus à l’arbre par les poignets. Les adultes ont ensuite ordonné aux petits de tuer chacun un enfant, avec un couteau ou une paire de ciseaux. « On a commencé par le petit garçon, et après c’est moi et après c’est Marie », raconte Hubert (pseudonyme). Les adultes ont ensuite coupé les corps des enfants en morceaux, enlevé la chair de leurs trois victimes, et en ont mangé une partie, imposant aux enfants de faire de même, mettant le reste au congélateur. Les yeux des petites victimes ont été mis à part et servis cuits dans une assiette. Les enfants de Sarah ont ensuite été obligés de les manger. Idem avec la cervelle d’une des petites filles, à qui on avait ouvert le crâne devant les enfants. À ce stade, n’importe quel esprit humain normal se dit que ce sont des histoires, mais ce n’est hélas pas le cas. Les trois enfants décrivent la même scène, avec les mêmes difficultés pour raconter le fil des évènements. Parce qu’ils ont très peur, qu’on leur a dit de se taire, et qu’ils l’ont très bien compris. « C’était vraiment très méchant, il faut qu’ils aillent en prison », ont ajouté les enfants. Dans un monde normal, les gendarmes, informés de ces allégations, auraient enquêté. La Justice aurait réagi et condamné les tortionnaires. Mais, pas dans notre affaire. Ni dans aucune autre affaire du même genre. Par exemple, après avoir signalé le triple meurtre d’enfants, ainsi que le lieu exact où les corps ont été enterrés, quelle ne fut pas la surprise de la famille en constatant qu’une pelle mécanique était sur place, et avait probablement déterré les corps avant même que les gendarmes ne se déplacent. QUAND RIEN NE BOUGE Dès que Sarah suspecte le viol de sa fille, elle se rend chez le médecin de famille, qu’on appellera Mme Trafalgar, le 8 octobre 2007. Les trois enfants reçoivent 21 jours d’arrêt. Elle emmène aussi Marie et ses frères voir une psychologue, qui détecte le viol par voie orale et anale, et enjoint Sarah de porter plainte. C’est ce qu’elle fait immédiatement, et porte plainte à la gendarmerie de StTropez pour le viol de sa fille par Denis. Celle-ci sera classée sans suite deux semaines plus tard. À la fin de ses obligations pour l’enquête, Sarah, qui a la garde de ses enfants, prévient néanmoins le procureur qu’elle part à Disneyland avec eux, et lui laisse ses coordonnées téléphoniques. Elle s’arrête en chemin avec les enfants pour dormir, et onze gendarmes débarquent pour prendre les enfants, selon un ordre du Procureur. Sarah ne les reverra plus pendant trois mois, et n’aura aucune nouvelle d’eux pendant trois semaines. Les enfants sont placés dans un foyer, Marie est séparée de ses frères. Le 22 octobre, alors qu’elle n’a jamais reçu sa convocation au tribunal, une audience du juge des enfants a lieu en la seule présence du père. Les enfants sont maintenus en foyer. La convocation a été envoyée au numéro 22 de la rue, chez des amis du père, au lieu du numéro 28, ce qui arrivera encore pour l’audience suivante. À la nouvelle audience du 30 octobre, toujours pas convoquée, Sarah perd la garde de ses 3 enfants au profit du père. Elle devra attendre deux mois pour obtenir un droit de visite et d’hébergement… un week-end sur deux.

214


Toutes les réponses judiciaires aux plaintes de Sarah iront dans le sens inverse de ce qui aurait dû être. Tout dans ce dossier va à l’encontre de la logique la plus élémentaire. Sarah, sa mère et le compagnon de sa mère, qui se battent ensemble, sont alors accusés d’aliénation et de manipulation des enfants. D’après une lettre du médecin de famille, Mme Trafalgar, au juge des enfants qui traite le dossier, la famille serait en fait une secte, adoratrice de la vierge, dont le gourou ne serait autre que le compagnon de la grand-mère des enfants qui avait parlé des deux premiers meurtres d’enfants à Mme Trafalgar. Aucun élément ne venant étayer la thèse de la secte, les trois se retrouvent alors accusés de dénonciation mensongère et calomnieuse à l’encontre du père des enfants, pour avoir signalé les meurtres et les viols à la police. Sarah et ses parents risquent quand même cinq ans de prison, et attendent un procès qui pourrait avoir lieu dans les semaines à venir. Tout ceci n’est qu’un aperçu rapide de leur histoire. Mais, il faut savoir que Mme Trafalgar a clairement dit au père des enfants venu consulter avec Thomas que la famille est « au courant de tout ». Elle demande même au petit garçon si c’est lui, « petit con », qui a parlé à sa mère. Le père a aussi parmi ses relations quelques gendarmes du coin. Le juge des enfants B. qui a traité le dossier de Sarah, fait des conférences pour une association de Draguignan qui s’occupe de former les professionnels de l’enfance, où travaille aussi l’éducateur chargé de la mesure d’aide en milieu ouvert, présent lors des meurtres. L’une des conférences à laquelle le juge B. a contribué récemment avait pour thème le syndrome d’aliénation parentale. Certains psychologues et médecins n’hésitent pas à faire des rapports pour le moins ambigus, où les violences subies par les enfants sont minimisées, voire niées. Enfin, les signalements de mauvais traitements ne portent jamais leurs fruits, que ce soit à l’école, devant les juges ou à la gendarmerie. Dans cette affaire comme dans beaucoup d’autres, on marche littéralement sur la tête, comme s’il n’y avait aucune logique, aucune volonté d’aider les enfants à s’en sortir. Ils en auraient pourtant bien besoin, séparés les uns des autres, la mère ne pouvant voir ses enfants que trop rarement au point rencontre, n’ayant aucune nouvelle d’eux entre deux visites. Dans ce texte tous les noms ont été remplacés, et les lieux ne sont pas cités précisément, parce que l’affaire est en cours. Mais, s’il devait arriver quelque chose aux enfants, à leur mère, ou à quiconque tente de leur venir en aide, nous n’hésiterions pas une seconde à tout rendre public, afin de protéger ceux qui peuvent encore l’être.

Liste (non exhaustive) des dénis de Justice dans l'affaire du Var Publié le 4 janvier 2013 par reseaupedophileduvar Depuis le début de cette affaire, Sarah voit ses plaintes classées sans suite, les vices de procédure se multiplier, les collusions et le déni de justice devenir la règle. Aperçu de ce à quoi ressemble notre « Etat de droit » bidon qu’est la france : 1/ Plainte du 25 décembre 2005 de Sarah contre « Mars », le père pédophile des trois enfants, qui les a livrés à un réseau pour : tentative de viol. Cette infraction est punissable, en vertu des articles 9, 222-23 et 222-24 du Code pénal, de : 20 ans de réclusion criminelle. ▬►Classement sans suite

215


2/ Plainte du 2 octobre 2007 de Sarahi contre « Marc » pour : abandon de famille. Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 227-3 du Code pénal, de :2 ans d’emprisonnement et de 15 000 €uros d’amende.▬►Classement sans suite 3/ Plainte du 10 octobre 2007 de Sarahi contre « Denis », l’ami de « Marc » pour : viol sur mineure de 15 ans.Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 222-24 du Code pénal, de :20 ans de réclusion criminelle.▬►Classement sans suite 4/ Plainte du 9 mai 2009 de Sarah contre « Marc » pour : 5 non-représentations d’enfants. Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 227-5 du Code pénal, de : 1 an d’emprisonnement et de 15 000 €uros d’amende de 15 ans de réclusion criminelle. ▬►Classement sans suite

5/ Plainte du 15 mai 2009 de la mère de Sarah contre « Marc » pour : enlèvement d’enfants. Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 227-9 du Code pénal, de : 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 €uros d’amende. ▬►Classement sans suite 6/ Plainte du 1er juin 2009 de la mère de Sarah contre « Marc » pour : menaces de mort et agression physique ayant entraîné 150 jours d’ITT et une infirmité permanente.Cette infraction est punissable, en vertu des articles 222-9 et 222-10 du Code Pénal, de :15 ans de réclusion criminelle. ▬►Classement sans suite 7/ Plainte du 15 juin 2009 à Nice de la mère de Sarahi contre Mme G. de la PJJ de Toulon pour :dénonciation calomnieuse dans jugement du JDE du 26 mai 2009.Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 226-10 du Code pénal, de :5 ans d’emprisonnement et de 45 000 €uros d'amende.▬►Classement sans suite 8/ Plainte du 15 juin 2009 à Nice de Jonh, le beau-père de Sarah contre le Dr Trafalgar pour :dénonciation calomnieuse dans jugement du JDE du 26 mai 2009.Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 226-10 du Code pénal, de :5 ans d’emprisonnement et de 45 000 €uros d'amende.▬►Classement sans suite 9/ Plainte du 15 juin 2009 à Nice de John contre M. « Heineken », éducateur à l’ADSEA du Var (et membre du réseau pédophile, qui a participé à des meurtres tout en étant chargé du suivi des trois enfants de Sarah) pour : dénonciation calomnieuse dans les jugements du JDE du 4 novembre 2008 et 26 mai 2009.Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 226-10 du Code pénal, de :5 ans d’emprisonnement et de 45 000 €uros d'amende.▬►Classement sans suite 10/ Plainte du 30 août 2010 de Sarah contre « Marc » pour : enlèvement d’enfants. Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 227-9 du Code pénal, de : 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 €uros d’amende. ▬►Classement sans suite

216


11/ Plainte du 17 septembre 2010 de Sarah contre « Marc » pour : 19 non-représentations d’enfants.Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 227-5 du Code pénal, de :un an d’emprisonnement et de 15 000 €uros d’amende.▬►Classement sans suite 12/ Plainte du 25 mars 2012 de Sarah contre « Marc » pour : menaces de mort. Cette infraction est punissable, en vertu de l’article 222-17 et 222-18-3 du Code pénal, de : 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 €uros d’amende. ▬►Classement sans suite

13/ Plainte du 23 avril 2012 de la mère de Sarah contre Madame G. de la PJJ de Toulon et contre X pour : dénonciation calomnieuse et faux témoignage dans le jugement du JDE du 26 mai 2009 cette infraction est punissable, en vertu de l’article 226-10 et 441-1 du Code pénal, de :5 ans d’emprisonnement et de 45 000 €uros d'amende.▬►Classement sans suite 14/ Plainte du 19 mai 2012 de John contre le Dr Trafalgar pour complicité de meurtres avec tortures et viols sur enfants, non-assistance à enfants en danger, violation du secret professionnel, dénonciation calomnieuse afin de couvrir des actes criminels et de protéger leurs auteurs. Ces faits sont prévus et réprimés par les articles 121-6 et s., 221-1 et s., 222-22, 222-23 et s., l’article 132-23, les articles 223-6 et s., 434-1 et 434-3, l’article 226-13, les articles 226-14 et s., les articles 22610 et s. du Code pénal et sont punissables de :la réclusion criminelle à perpétuité. ▬►Classement sans suite En revanche, quasiment toutes les plaintes de « Marc » ont été suivies d’effet avec une grande célérité.

Source au20/02/2015: http://reseaupedophileduvar.over-blog.com/

217


218


219


Affaire Jean Pierre Rosenczveig Les magistrats pédophiles se croient tellement Protégés par leurs frères franc-maçons qu'ils s'imaginent pouvoir en toute impunité pouvoir faire toutes leurs atrocités à visage découvert et poussent le vice à se faire photographier et filmer. Il n'est pas rare doc de les retrouver dans des revues pédophiles, ou des DVD pédophiles vendus sous le manteau. Il faut savoir qu’un DVD mettant en scène le viol d'enfant se monnaye jusqu'à 5000€ ce sale commerce rapporte cette mafia pédocriminelle la somme de 400 milliards d'euros par année rien que pour la France. Mais un jour le « pot aux roses » est découvert et c'est ainsi que monsieur Jean-Pierre Roseczveig à été vu en couverture d'une revue pédophile nommée

« Brazilian Lust » (luxure brésilienne)La

cette immonde Crapule.

220

justice Française protégera


Affaire John Hodgkinson Incarcéré pour avoir dénoncé la Juge PÉDOPHILE Laurence Canavero (Privas) Pourquoi John Hodgkinson est-il en prison (raison réelle)... John et quelques militants publient sur le site internet du Parti Radical de France bons nombre d'articles explosifs pour dénoncer crimes et corruption contre lesquels la Justice se montre sourde, aveugle, muette et surtout totalement inerte. Décidés à faire changer cela, John et les militants du PRF pointent du doigt des affaires abominables afin que toute la lumière et la justice se fassent. Les méthodes utilisées par le PRF et son Président semblent déranger quelques personnes qui tordent la loi pour neutraliser John. Une garde à vue suivie d'une comparution immédiate a été suffisante pour envoyer John en prison et ainsi tenter d'intimider tous ceux qui voudraient à leur tour dénoncer les monstruosités impunies que couvre une certaine justice française.

Source : http://johnhodgkinson.canalblog.com/archives/2014/12/20/31176524.html

Le protocole des ignobles en robes noires. "Les répercussions de la tentative de saisine de la justice par les parents Blanchard, suite à ce premier viol, auront été dramatiques : C’est une Juge pour Enfant, Laurence Canavero et sa greffière, Mme Pachat, qui sont accusées par la petite Guérande, six ans et demi, de l’avoir violée dans leur propre bureau, en guise de représailles à la dénonciation."

Source : http://pedocriminel.blogspot.fr/2013/05/le-protocole-des-ignobles-enrobes.html

2014 12 22 Incarcération de John Hodgkinson: Ça commence mal... Je viens d'appeler la prison, une dame très gentille et complètement éberluée vient de m'avertir qu'une folle furieuse très agressive lui avait hurlée dessus et qu'elle avait été obligée de raccrocher. Je ne sais pas qui est cette "folle furieuse très agressive", mais par pitié MELEZ-VOUS DE CE QUI VOUS REGARDE ! Ce genre d'actions incontrôlées portent un réel préjudice à John, et à ceux qui ont légitimement la priorité.

Source : http://johnhodgkinson.canalblog.com/archives/2014/12/22/31183609.html

221


2014 12 24 EXPLOSIF !!! 8 mois de prison ferme pour avoir relayé les accusations d'un viol d'enfant, commis par une juge en plein tribunal... Lire l'article du Dauphiné Libéré du 20 décembre 2014: "Il avait relayé des accusations de pédophilie à l'encontre d'une juge pour enfants" John HODGKINSON responsable de publication du site du Parti Radical de France a été condamné vendredi 19 en comparution immédiate pour la diffusion d'une histoire explosive. Les faits dénoncés concernent le viol par une juge pour enfants et sa greffière (toujours en poste) d'une enfant pendant son audition dans son bureau, au sein même du Tribunal. Lire l'article sur le site du PRF TGI de Privas: La Juge-Sorcière Canavero Viole des Enfants en plein Tribunal Il est actuellement difficile de savoir si cette condamnation est le résultat de la publication de l'article cidessus ou d'une campagne d'affichage qui a été réalisée autour du Tribunal de Privas. En France il n'est théoriquement pas possible d'être condamné à de la prison ferme pour "délit de presse" . Les choses semblent être en train de changer. Prière de prendre connaissance et relayer cette nouvelle affaire ahurissante. TGI de Privas: La Juge-Sorcière Canavero Viole des Enfants en plein Tribunal. La juge-sorcière Canavero suite à son transfert de Privas au TGI de Valence. Elle avance sous les regards inquiets de l'assistance. À la lecture du document ci-dessous, vous allez comprendre pourquoi. Depuis septembre 2014, la pédocriminelle est de retour au TGI de Privas en sa qualité de Juge pour Enfants. Sa place est en prison, en attendant de changer la loi pour instaurer une peine plus adaptée à de telles abominations.

TGI de Privas: La Juge-Sorcière Canavero Viole des Enfants en plein Tribunal. La juge-sorcière Canavero suite à son transfert de Privas au TGI de Valence. Elle avance sous les regards inquiets de l'assistance. À la lecture du document ci-dessous, vous allez comprendre pourquoi. Depuis septembre 2014, la pédocriminelle est de retour au TGI de Privas en sa qualité de Juge pour Enfants. Sa place est en prison, en attendant de changer la loi pour instaurer une peine plus adaptée à de telles abominations.

LAURENCE CANAVERO SOURCES au 20/02/2015 http://pedocriminel.blogspot.ch/2015/01/france-laurence-canavero-magistrat.html http://pedocriminel.blogspot.ch/2015/01/france-john-hodgkinson-est-en-prison.html 222


223


AFFAIRE CORAL

Le CORAL Le Coral était une institution fondée par Claude Sigala et son épouse Marie En 1976 Grâce à un don de la Fondation de France et à un prêt consenti par le Crédit Agricole. Situé à Aigmargues près de Nîmes (Gard) le Coral se proposait d’accueillir des enfants en difficultés, de jeunes autiste, des enfants trisomiques, etc... Bref des proies faciles. En 1977 un pensionnaire de 11ans du Coral est retrouvé mort La tête dans un seau d’excréments -Les journaux de l’époque ne voulant pas trop choquer l'opinion avaient écrit « Un seau d'eau », mais pour l'heure il faut dire la vérité -, l'autopsie indiquera une pénétration anale. Un jeune stagiaire majeur fut jugé coupable, mais irresponsable du meurtre et du viol et enfermé en psychiatrie. Trois ans plus tard, en 1982, il était à nouveau au Coral, avec Willy Marceau, un poète et maquereau d'enfants il est alors âgé de 21 ans. À la fin des années 70 Claude Sigala est impliqué dans une sale affaire : Le CRIES (Centre de recherche et d’information sur l’enfance et la sexualité) Cette organisation pédophile Belge faisait commerce de photos de viols d'enfants dont certaines avaient été prises dans les locaux de l'UNICEF à Bruxelles. Le 19 février 1997, le contre-espionnage français (DST), découvre les dossiers Coral et Kripten, dans le garage du Commandant Prouteau, créateur de la cellule anti-terroriste de l’Elysée. Il avait emporté ces documents en 1995, au départ de Mitterrand, avec tous les documents exposant les pratiques illégales couvertes par le président. Le capitaine Paul Barril, subordonné de Prouteau, déclarera en audience publique le 29 avril 1997 : « Je me rappelle qu’on nous avait alerté pour stopper l’enquête sur le réseau pédophile « Coral » à cause des personnalités mises en cause. » Parmi ces personnalités : Jack Lang, le ministre 224


de la culture. En 1982 des enfants confient à une voisine du centre les actes de pédophilie qui sont pratiquées au sein du centre Le Coral le 13 octobre 1982 Le juge d'instruction chargé de l'enquête, Michel Salzmann, inculpe tout d'abord Claude Sigala, le médecin psychiatre du Coral Alain Chiapello et un éducateur, Jean-Noël Bardy. Jean-Claude Krief, également âgé de 21 ans, avait passé son enfance en institution en raison de problèmes de santé de ses parents. Il était rentré en contact avec Marceau après avoir lu son recueil de pédo-poésies. Il voulait exposer que l'abus n'était pas un plaisir pour les enfants. Il comprit avoir à faire à un réseau, quand Marceau lui demanda de développer des photos pépornographiques à partir de diapositives. Marceau le dirigea au Coral, où le mot de passe pour entrer était d'avoir lu le livre "Visiblement, Je Vous Aime" de Claude Sigala. Jean-Claude Krief avait gardé un très mauvais souvenir de "l'amour visible" qu'il lui avait été imposé à consentir. Il passa l'épreuve du livre et s'infiltra au Coral, en tant qu'éducateur pour les enfants handicapés. Au milieu de l'année 1982 Jean Claude Krief se présente au commissariat de La Villette à Paris Il tente de dénoncer les pratiques pédophiles pratiquées au lieu de vie « Le Coral » Il accuse Claude Sigala ainsi que deux autres éducateurs, selon Krief un trafic de photos pédopornographique transite par le Coral où des agressions sexuelles seraient commises sur des mineurs trisomiques. Suite aux accusations de Krief seront arrêtées : -René Schérer, philosophe et professeur à l'Université Paris VIII, -Gérard Durand, professeur de musique, -Willy Marceau sans profession L'écrivain Gabriel Matzneff mis en cause, mais pas inculpé. Claude Sigala est finalement inculpé suite aux dénonciations d'une adolescente qui se rétractera suite aux pressions subies.

225


Krief met également en cause de nombreuses personnalités politiques et judiciaires notamment. -Jack Lang -Jean Pierre Rczenweig Le 29 octobre 1982 Jean Claude Krief se rétracte curieusement. En 1997 La DST découvre dans un Garage des Yvelines un dossier Classé « secret défense » caché par Christian Prouteau chef de la cellule antiterroriste de l’Élisée. Ce dossier aurait été confié a Prouteau Par Paul Barril un membre du GIGN. Barril aurait été sommé par le président François Mitterand de stopper son enquête afin que « La pression sur le gouvernement s’arrête » Barril dit avoir vu des photos compromettantes mettant en cause Jean Pierre Rosenczveig

226


En 1998 héro national Roger Hollendre fait le discours suivant que je retranscris mot pour mot et dénonce le réseau CORAL. La Morale existante, Le tordu ou le pourri qui sortait vraiment de cette morale, savait qu'il faisait quelque chose qui n’était pas très droit, et qui n’était pas très juste..... Comme tout est partit à vaut l'eau, on en arrives aujourd'hui à ce qu'on prostitue des gamines de 3 , 4 ,5 , 6 ans.... Une gamine est morte d'overdose dans un bar en Belgique C’était la fille d'une prostituée qui l'avait confié au patron du bar..... Et le patron du bar la faisait monter , elle montait avec les clients Et comme la gamine hurlait trop hé bien il la bourrait de drogues Hé bien si nous nous étions au pouvoir je peux vous dire que le soir même on descendrait dans ce bistrot et que le soir même les patrons et les clients seraient pendus devant la parte, car c'est comme ça qu'il faudra que les choses se passent si ont veux que notre patrie survive à la vague de merde qui est en train de se déclencher. [Applaudissements] Une région du monde qui permet ce genre de choses doit être condamnée à mort tôt ou tard, et ça aussi il faudra bien l’arrêter. Et ne croyez pas que je sois axé principalement là dessus Mais je trouve que c'est une des choses les plus dégueulasse Monsieur JACK LANG qui prétendait être candidat à la présidence de la république Que l'on m’arrête à la sortie si ce que je dis n'est pas vrai, a été compromis dans l'affaire des lieux de vie et dans un lieu de vie tenu par des socialistes qui s’appelait LE CORAL..... et là, des gamins étaient prostitués à des gens comme JACK LANG et un gosse a été retrouvé mort, sodomisé, la tête dans un sceau de merde..... Que l'on m’arrête a la sortie si ce n'est pas vrai ! Alors je veux bien que demain on se batte dans une armée pour refendre l’Europe.... Je veut bien demain tout c'qu'on veut..... Je veux bien même devant vous à 70 berges être devant et donner les ordres et tomber.... Mais l’Europe je m'en tape tant que mon pays est pourri. Et ce que je veux sauver dans un premier lieu c'est mon pays, c'est ma patrie et je veux que tous les JACK LANG de France et d'ailleurs soient pendus haut et court et aient des comptes à rendre et c'est uniquement par notre tenue , par notre allant par notre morale, par notre certitude dans la victoire que nous exigerons que ces gens-là payent parce qu'ils doivent payer. Voilà le message que je voulais vous passer aujourd'hui

227


AFFAIRE « L'ÉCOLE EN BATEAU »

KARREK VEN

LEONID KAMENEFF

L'école en bateau est une association créée par un ancien pédopsychologue(j' y reviendrai), Monsieur Léonid Kamaneff. Né en 1937 Celui-ci propose de faire l’école a des enfants d'une manière Différente en leur faisant découvrir le monde à bord d'un beau voilier, donc en 1969 celui-ci fonde « l’école en bateau ». En 1971 une première plainte est classée sans suite par la justice. En 1979 Léonid Kamenef publie « Écoliers Sans Tablier » dans lequel il expose son alternative à l'école traditionnelle.

Je reviendrais par la suite sur cet ouvrage qui contient des passages très sulfureux. Il y a eu 3 bateaux pour cette expérience : -Le Bilbo -Le Paladin -Le Karrek Ven 228


En 1980 c'est la date du lancement officielle de l’école en bateau En 1982 Leonid Kameneff aété inquiété par la Justice dans l’affaire Coral, [voir mon article sur cette affaire] un lieu de vie dont on a dit qu’il abritait des partouzes pédophiles où le gotha du PS et des « intellectuels de gauche » se seraient souvent rendus le week-end. 340 personnalités avaient été impliquées dans cette affaire avant d’être blanchies par l’un des accusateurs, qui lui a été en prison, témoin capital qui aura certainement subi des pressions lors de son incarcération au début des années 90 un jeune garçon porte plainte pour viol contre Léonid Kamemef lors d'une escale en Martinique . Monsieur Kameneff est brièvement arrêté et relâché très vite . Dès lors Kameneff évite de croiser dans les eaux ou il y a des accords avec la France. Il se cache donc avec le Karrek Ven Et les enfants au Venezuela plus précisément du côté de Cumana.. Juste à côté du bateau de celle qui prétend être ma mère le « CELESTIUS » C'est pendant cette période que j'ai pu rencontrer pour la 1ere fois Léonid Kamenef et ses jeunes « matelots d'infortune » En effet a cette période, je rendais visite à celle qui prétend être ma mère. Celle-ci avait pris sa retraite dans ce pays et à cette époque vivait sur un voilier un très beau Ketch de 15 mètres, Le « Celestius » Elle me présenta Léonide Kameneff que tout le monde ici surnommait « Léo » Le Karreck Ven avait jeté l'ancre juste en face de la marina de Cumana Nous fîmes invités par Léo et les enfants pour un repas et séance de visionnement d'un documentaire réalisé par les enfants du Karrek. Les enfants m'ont très vite adopté et étaient très fier de me raconter leur aventure d'explorateurs maritimes , leurs rencontres avec d’authentiques « Indios », Léo me racontait son concept de son école alternative..... Le lendemain on me propose de faire une petite balade à bord du Karreck Ven entre Cumana et Moshima environ une heure et demie de navigation, au cours 229


de laquelle les enfants m'expliquent tout pour tout de la navigation et me font l’honneur de tenir la barre de leur bateau . Au début je trouvais vachement sympa ce concept d'école en bateau, Mais les gens parlent un peu de l'arrestation de Kameneff en Martinique. J'en parle à ma mère, mais celle-ci me fait comprendre que c'est une cabale injuste destinée a détruire Léo et mettre fin à son « magnifique projet » Vous avez compris en lisant le chapitre consacré à ma famille qu'il semblerait que le Karma de celle qui prétend être ma mère semble être de défendre les pédophiles du monde entier. À un moment donné je remarque que bien que l'association « L'école en bateau » est censée être Française, Le Karrek Ven bat pavillon Panaméen, Je ne réalise pas tout de suite que ceci est pour éviter à Kameneff trop d'ennuis, je réaliserais cela plus tard. En février 1995 le dossier est annulé pour vice de procédures. Il faut bien comprendre que ceci n'est nullement un acquittement, mais une « magouille judiciaire » destinée a protéger quelqu'un. Ou même plusieurs personnes , car on a peur que cette vieille histoire du réseau Coral pour laquelle « l' école en bateau » serait peut être liée ressorte . Entre 1999 et 2001 de nombreuses plaintes affluent, mettant en cause une dizaine d'éducateurs du Karrek Ven avec notamment Bernard Poggi le second du projet « l'école en bateau ». Le dossier est successivement instruit à Bordeaux, Lille, puis Fort-de-France Rien ne se passe, la soi-disant justice fait tout pour faire piétiner le dossier et saboter l'affaire, car il se pourrait que si l'affaire de « l’école en bateau » éclate , cela fasse ressortir le scandale du réseau Coral. En 2006 devant un scandale médiatique qui menace d’éclater , la justice Française ne peut faire autrement de redémarrer l’enquête. En mai 2007 deux mandats internationaux sont lancés un contre Léonid Kamaneff, un autre contre Bernard Poggi le second du bateau. En mai 2008 Kameneff arrêté à Caracas et extradé du Venezuela , 230


Il est placé en détention provisoire, mais libéré 14 mois plus tard au motif « délai raisonnable et le caractère exceptionnel que doit revêtir la détention provisoire » Début 2011 il y a 11 victimes qui attaquent l'état français pour avoir fait preuve de toute la mauvaise volonté possible dans ce procès, car la soi-disant justice n'a cessé de tout faire pour que ce procès n'ait pas lieu. Pourtant en mai 2011 Kameneff ainsi que quatre autres personnes sont renvoyées devant les assises, mais une fois de plus la justice Française fait tout pour faire traîner les choses.... Et c'est ainsi qu'en février 2012 l’état Français est condamné à verser 245 000 Euros pour avoir mis tant d'années à enquêter. En mars 2013 La justice Française se décide enfin a faire son travail, Kameneff est condamné à 12 ans de prison et envoyé à la prison de la Santé à Paris. Deux de ses complices sont également condamnés à 6 et 5 ans de détention. 12 petites années alors que 400 enfants sont passés par « L’école en bateau » cela représente 2,7 mois par enfant agressé tous n'ont pas témoignés, car pour beaucoup les faits étaient prescrits, D'autres n'ont pas voulu se porter partie civile pour des raisons qui leur sont personnelles. Quelques témoignages de victimes pris sur le vif par France-Info : « J'avais envie de partir, mais je n'en avais pas le courage » « Je n'avais pas peur, mais l'emprise était très forte » [BENOIT] « J'espère que ça permettra à tout le monde de mettre à un point final à cette histoire » [FABIEN] « Une micro-société dirigée par un gourou, une secte » « Les séances de reproches, de menaces d'être viré, j’étais complètement embrigadé, je voulais continuer l'aventure » [JEAN BAPTISTE]

231


Puis au cours du procès vient un témoin surprise, et là c'est la carrière de Psychothérapeute pour enfants qui rattrape l’immonde Léonid Kamaneff. En effet ce témoin, un médecin âgé de 40ans au moment du procès affirme que quand il avait 9/10 ans Kameneff a été son Psychothérapeute et que celui-ci aurait abusé de lui au cours des séances.

Maintenant dressons le bilan 1)Les Tords voire la complicité active du gouvernement Français -en effet nous avons une personne qui fonde une école alternative et, aucun service social ne va voir si tout se passe bien …. -Plus tard le directeur de cette école est impliqué dans l'affaire du Coral et on le laisse continuer son école -Puis un premier enfant porte plainte en Martinique , là le gouvernement s’arrange pour faire capoter le procès. -D'autres plaintes affluent, et la justice Française fait exprès de faire traîner en longueur les procédures afin de faire perdre a certaines victimes le bénéfice du délai de prescription. -Enfin le procès a lieu, mais il existe encore beaucoup de zones d'ombre et tout n'a pas été dit . 2)L'inconscience des parents à un certain moment. Le projet de l’école en bateau je l'ai dit est né en 1969 en 1979 Kaméneff publie son live « Écoliers sans tablier ». C'est a ce moment-là que les parents auraient du savoir, ou du moins se douter de quelque chose. Je vous transmets quelques passages de cet ouvrage (ça fait froid dans le dos). «Je crois pouvoir permettre à quelque petit bourgeois en herbe, à quelque petit hérisson de la rue, de s’essayer à devenir Enfant-Faber, Enfant-Musique, Enfant-Soleil caressant et ardent» « Enfant, je ne crois pas à votre minorité [...] Je ne vois aucune raison objective à l'interdiction des rapports sexuels aux enfants »

Comment peut on mètre ses enfants entre les, mais d'un type qui écrit de telles horreurs ? Et encore je ne vous transmets là que le plus « soft », car je ne veux pas être taxé de faire l’apologie de la pédophilie, mais je vous assure que certains passages sont a vomir. 232


LES PÉDOPHILES PROTÉGÉS PAR L'ÉTAT FRANÇAIS Le Grand Robert de la pédophilie Française. Alduy Jean Paul,sénateur maire de Perpignan, offre un poste à la maman de Vincent contre leur silence sur le réseau dans lequel il était. Et ce, sur proposition du secrétaire général de la préfecture des Pyrénées orientales. Alliot Marie Michèle A étouffé des affaires pédophiles Ambiel Dominique, conseiller en communication de J.P. Raffarin avec mineure prostituée. Est aussi producteur des émissions Koh Lanka et Fort Bayard ? Arpaillange Pierre garde des Sceaux a fait libérer Dunand, sous pression de Soisson J.P. semble impliqué ASE de St Nazaire autorise un violeur récidiviste , Gazeau Geoffroy, de visiter durant deux ans un enfant victime de ses viols Aumeras Paul Louis, Juge niçois, procureur général, qui protège les faits de pédophilie, serait pédophile. Balian juge de Pau Baudis Dominique ministre pédophile Bendit Cohn ou Cohn Bendit Daniel écrit lui-même dans un journal allemand pour y narrer ses aventures avec des enfants. Politique, pédo Membre du Cercle de Lorraine de Bruxelles ! Beyer Philippe, Sté Transcom, Accusé de Viols, pédophile, libéré par le juge Demangeot Sophie Bisset, abbé, pédophile écope de 18 ans de prison ferme, le magstrat Constantin est condamné, pour les mêmes faits à 10 mois avec sursis ! Différence ? L’un est protégé par un réseau, l’autre, prédateur isolé. Blumenkrantz avocat du côté de Nice, viol d’une fillette de 15 ans. Bourguignon Jacques Juge d’instruction au tribunal d’Auxerre, impliqué dans l’affaire des disparues de l’Yonne, transféré à Mulhouse où l’on retrouve Bamberski André, le docteur Krombach Dieter, assassin de sa fille Kalinka. Brodart Dominique juge de Pau, Pas net Brun Jean Pierre, Juge d’instruction, semble protéger les pédo – Ouest C’est lui qui,lancera un mandat d’arrêt dans l’affaire Poupard. Canavaro Laurence juge pour enfants au Tribunal de Privas et sa greffière Pacha, ont violé une fillette de 6 ans - sodomie et viol vaginal à l’aide de 2 objets différents. Carle Francis, magistrat, collectionnait des photos de filles peu vêtues. Il semble que ce soit lui qui prenait ces photos. Pédophile Catalano Francis doyen des juges d’intruction à St Pierre dela Réunion forniquait dans son bureau avec ne nombreuses femmes qui av aient besoin d’un service « judiciaire » De plus ce magistrat avait constitué une asso de Juristes qui organisaient à Madagascar des soi-disant séminaires prétextes à tourisme sexuel. Chenet Philippe, juge pour enfants accusé d’agression sexuelles sur enfants. Cheymol Sophie Substitut du Procureur à Marseille Clavier mme juge, vice présidente aux affaires familiales de Marseille Claude Giscoux ami du précédent, même motif, acquitté. Cohn-Bendit pédophile poste dans les verts français ? Constantin, Bernard, magistrat, président de la chambre d’accusation de la cour d’Appel de Chambéry, viole deux fillettes, blanchi ; Craighero Mario Louis vice-président au tribunal de Reims pas de pédophilie, mais… Mis à la retraite. Datida Rachi a étouffé des affaires de pédophilie Delanoë Bertrand politique pro pédophile, l’est probablement Demangeot Sophie substitut à Meaux, chargée, des mineurs fait libérer Philippe Beyer accusé de viols. Dreno procureur trafique des analyses d’ADN – Perpignan. Appartient à un réseau pédophile. Classe l’affaire des crimes sataniques de la gare de Perpignan. Durand Gilbert (quid ?) pédophile, participe à une soirée ou des jeunes mongoliens auraient été violés. Ferin Alexandre, caporal à la police menace la mère à son domicile. Affaire pédophile de Meaux. L’enfant est confié au père violeur. Ce policier est déjà impliqué dans l’affaire de mœurs « Charlotte » et est protégé par Christian Gérard, procureur de Meaux. Ferrier Sylvie Juge au tribunal des enfants de Lons le Saulnier

233


Guenard Philippe de Bordeaux, magistrat, déboute automatiquement répétitivement toutes les personnes qui exposent des faits de pédophilie. Hontang Pierre Magistrat français, vole une carte de crédit en Allemagne pour alller voir des prostituées Gazeau Geoffroy Pdg des Transports Gazeau à Bourge, pédophile, récidiviste de violences aggravées Girard Christian procureur de Meaux soutient le caporal Alexandre Ferin, il est déjà impliqué dans l’affaire de mœurs « Charlotte » Guyot Jude d’instruction libère Kaizersmertz Jacky profeseur à Cosme, accusé de pédophilie. Joubrel Michel, magistrat de Versailles, 5.000 images pédophiles dans son pc. Juge du procès d’Appoigny Quid ? a égaré dans son cabinet même le carnet d’adresses de Dunand (en Yonne), mais aussi dans deux autres affaires (dans l’est de la France) Kaizersmertz Jacky professeur à l’école Paul Bert à Cosne sur Loire libéré sous caution en 2001 alors qu’accusé de pédophilie. Kameneff Léonide Guy,directeur de l’asso « l’école en bateau » accusé de pédophilie et viols de mineurs. Déjà inquiété en 1982 dans le cadre de Coral, réseau pédophile. Classé sans suite, car 340 personnalités impliquées, secret défense ….pas de suite. Extradé du Vénézuela en 2008. Viol de mineurs en Martinique. Keil Patrick substitut du procureur dela République de Montpellier, corruption et violation de secret de l’enquête Kouchner Bernard ex ministre français prend la défense de 3 pédophiles, s’occupent d’amener des enfants d’Haïti en France, plus de 300, trafic d’organes Krauss Bernard président du tribunal de Sens, comparait à Paris pour menaces, violences et harcèlement sexuel. SDera simplement déplacé vice présidentpplacé auprès du premier président de la cour d’Appel de Rouen. Lang Jacques ancien ministre, pédophile, a été, il y a quelques années, jeté en prison à Marrakech, pour faits de mœurs sur des garçons. À écrit dans le journal Gay pied en 1991 déjà. Impliqué en 1988 dans une affaire de pédophilie avec son épouse dans l’est dela Fance..Trouvé parmi les 340 personnalités du réseau Coral. Lassaussois Estelle juge non-intègre affaire à Cogolin Le Tallec Yvon, substitut du procureur dela République nie la cassette. ZANDVOORT dont les personnages sont identifiables France Probablement tenu par KRIPTEN Le Troquer Alain, + élu président de l’Assemblée Nationale le 24/1/1956, après avoir assumé les fonctions de ministre de l’intérieur et celui de ministre de la défense. (ancien avocat amputé d’un bras ) Pédophilie de mineures. Loumaigne Bruhat, juge JAF, semble protéger les pédo Ouest de France. C’est elle qui donner l’enfant de Patricia Poupard à son pédophile de père. Mahéas Jacques, sénateur, démissionne pour une condamnation pour agression sexuelle. Maingonat Georges ancien Maire de Chablis et ancien conseiller.Viols et agressions sexuelles. Marceau Willy (quid ?) pédophile, participe à une soirée ou des jeunes mongoliens auraient été violés. Matzneff Gabriel soutient les pédo et en fait partie. Meo Hélène juge de correctionnelle à Marseille Meyer René procureur dela République français, impliqué dans le dossier des disparues de l’Yonne avec l‘arrestation d’Émile Louis (voir ce doc) Semblant de punition, mais honneurs suivent. Quatre procureurs se suivent et mettront 20 ans pour attraper un tueur en série, Emile Louis. Meyer Beat pédophile, membre de-CRIES tourne la k7 de torture d’un enfant anglais de 8 ans, loué par ses parents Mitterrand Frédéric Ministre dela Culture, raconte lui-même dans son livre, ses rapports avec des enfants en Thaïlande. Pédophile. Se trouve parmi les 340 personnalités qui figuraient dans le liste du réseau Coral. Morel Aude du tribunal de Grande Instance de Meaux, confie l’enfant au père violeur. (Affaire Beyer de Meaux) N. Pierre, chauffeur de la DST, homme de confiance de Le Troquer, président Ass. Nat., pédophilie de mineures. Lieu : Pavillon Butard Pacha Mme, pédo, a violé, au cours d’une audition, une fillette de 6 ans sodomie et viol vaginal, avec le juge Laurence Canavaro Perben Dominique ministre pédophile Peret Thérèse, le juge qui envoie Patricia Poupart en prison. Collusion maçonnique ? Pichoff Pierre Juge au tribunal, de Bethune, corruption,trafic d’influence, escroquerie - pas trace de pédophilie, mais …mis en examen à Lille en 2011

234


Raynaud Jean Luc, juge à la cour d’Appel de St Denis, Réunion. Faits de mœurs. Sanction ( ?) nommé conseiller à la cour d’Appel de Douai. Reffait Jean 77 ans, ancien maire adjoint, viol et agressions sexuelles sur deux mineures de moins de 15 ans. Déjà antécédents alors qu’il était instituteur au Maroc. Jugé non coupable. Renard Jean Paul juge de Nice, cité comme pédophile, ouvre un dossier bis dans l’affaire Kamal qui portait plainte contre un réseau pédophile Ringot Danielle juge française classe une affaire qui concerne un réseau pédophile important - Zandvoort – alors qu’elle avait reçu les CD Riss Christian premier président de la cour de Bordeaux condamne Patricia Poupard pour atteinte à la vie privée de son époux pare qu’elle le dénonçait, preuve à l’appui (maladie vénériennede son fils de 7 ans) Bordeaux. Rist Alain ancien vice-président du Conseil régional d’Ile de France Images pédo Roche Nathalie, juge du tribunal Rosati Gilles, président du tribunal de première instance de Valence nomme à des postes importants des magistrates pédophiles. Salomon René, président du Tribunal de grande Instance de Nice, protège les pédophiles. L’est aussi, probablement. Sarkozy Nicolas, président impliqué dans l’affaire de l’Arche de Zoé (trafic d’organes enfants) en accouintance avec une société Pharma et de recherches dont son frère médecin fait partie. Sarkozy frère du président médecine de recherche sur base de trafic d’organes sur enfants, en rapport très étroit avec opération Arche de Zoé. Schérer René, philosophe et pédophile inquiété par la justice, publie « « Émile perverti », manifeste apologique de la pédophilie. Simoncello Madeleine, juge sui couvre les affaires de mœurs du juge Raynaud Soisson Jean Pierre, président de l’Assemblée Nationale qui fut ministre, fut impliqué pour avoir permis et appuyé la libération de Dunand D. du pavillon d’Appoigny, lequel avait été condamné à perpétuité. Couvrait deux associations où se passaient des faits pédophiles et organisait des soirées dans leur château. Solers Philippe supposé pédo, en tout cas les défend Stiness Juge à St Nazaire Tron Georges mis en examen , ministère, France Problème de viols. Védrine Hubert pédophile, ministre Vicq Avocat de Nancy condamnés pédophile Voinson Eric, éducateur, fournisseur d’enfants, entre autres, au juge Walsser, pédophile à classer dans le groupe des enfants violés qui reproduisent ce qu’ils ont eux même vécu. Walsser Gérard Assesseur au tribunal des enfants d’Evreux, pédophile, viols d’enfants de 1990 à 1998, ancien juge X juge assesseur au tribunal de grande instance du Havre saoûl durant l’audience. En 2006 déjà, il était juge dans une affaire de pédophilie dans laquelle il était lui-même cité comme abuseur… pédophile, collection de pédophile pédopornographiques Zamour juge du tribunal correctionnel d’Angoulême. Il avait fait l’objet d’une enquête pour « santé mentale perturbante » jusqu’au jour où il dépassa les limites en exhibition sexuelle. Affaire Beyer Meaux – Personnes impliquées – dans la liste - Demangeot Sophie substitut à Meaux,chargée, des mineurs fait libéré - Philippe Beyer accusé de Viols. - Morel Aude du tribunal de Grande Instance de Meaux, confie l’enfant au père violeur. - Ferin Alexandre, caporal à la police menace la mère à son domicile - Christian Girard, procureur de Meaux soutient le caporal, il est déjàç impliqué dans l’affaire de mœurs « Charlotte » - Asso « Arbre Nord » en infraction concernant le suivi de l’enfant placé. Affaire : A.Beyer AVoir :Le Grand Robert de la pédophilie Française.Philippe Beyer Pédophile ? À quand la condamnation du pédocriminel Philippe Beyer ? Crime en bande organisée au TGI de Meaux (77).Christian Girard Procureur Pédophile ? L'USM et le CSM ne seraient-il pas de nouveaux ADHÉRENTS ?Réseau pédo criminel : Jean-Pierre Rosenczveig et Vincent Eble persistent et signent !!! Jean Pierre Rosenczveig Pédophile = magistrat déculotté protégé par

235


Kouchner. Affaire Garbies Marseille – Personnes impliquées – pas dans la liste - Cheymol Sophie Substitut du procureur de Marseille - Gerbert Pascale psychologue - Olive-Eysseric Pierre, sexalolgue à Marseille - Clavier Véronique juge aux affaires familiales - Cohen Solal Mickaël psychologue - Brigade des Mineures de Marseille - Chemla Yves médecin légiste - Ducassou Marie Jeanne, chirurgien général gynéco - Gebert Pascale de Marseille psychologue missionnée parla Jugedes affaires familiales - Riss Hélène épouse Meo substitut procureur de la cour d’Appel d’Aix-en-Provence, juge correctionnel à Marseille - Comte Olivier avocat de la partie adverse. - L’enquêtrice sociale a subit des pressions illégales et des représailles de la part de certains magistrats Affaire Roy, St Malo – Personnes impliquées – pas sur la liste - Patrick Chevrier président du Tribunal de Grande Instance de Dinan - Sourdin Jean Michel bâtonnier de l’Ordre des avocats - Sourdin Claire vice présidente au Trib.Grande Instance de Dinan - Nuss Thierry responsable de l’Asso « Le Goëland » - Gicquel éducateur de l’Apase d’Ile et Vilaine - Bouroz Alexis procureur de St Malo, lequel demande 15.000 € de consignation - Va être nommé à Lorient.

Source : « Le Grand Robert de la pédocriminalité »(liste non exhaustive) http://pedocriminel.blogspot.fr/2012/01/quelques-noms-francais.html

236


CHAPITRE XVIII La Franc-Maรงonnerie

237


La Franc-Maçonnerie est certainement la confrérie légale la plus dangereuse au monde... Ne vous y trompez pas, car il s'agit bien là d'une SECTE CRIMINELLE. Il y a beaucoup de fausses idées sur la Franc-maçonnerie et ainsi j'entends souvent des conneries du style. -"Ils ne sont pas tous pourris les Franc-Maçons il y en a des bons" -"avant c’était bien la Franc-maçonnerie, c'est maintenant que ça a mal tourné" En fait beaucoup d'entre vous confondent la franc-maçonnerie avec les "Compagnons du devoir" pour la simple et bonne raison que: Tout comme Les nazis s’étaient inspirés de la Swastika des bouddhistes (symbole pacifique à l'origine) pour en faire la croix gammée tristement célèbre. Les Franc-Maçons ont volé aux compagnons l'équerre et le compas pour en faire leur symbole, de plus en prenant la dénomination de "Maçons" cela entraîne encore une confusion dans l'esprit du peuple avec les "Bâtisseurs de cathédrales". Mais soyez sur Mesdames et Messieurs qu'aucun Franc-Maçon n'a jamais rien construit. Ce sont les compagnons du devoir qui ont bâti les cathédrales PAS les Franc-Maçons. D'ailleurs, réfléchissez : les francs-maçons adorent depuis toujours Satan, Baphomet, etc.. Comment auraient-ils pu bâtir des cathédrales ? Malgré les nombreux noms et symboles utilisés en Franc-Maçonnerie , les francs-maçons N'ont rien à voir non plus avec les templiers, et cela même si les franc-maçons y font souvent référence en usurpant leurs symboles. Par Contre L'ordre du Temple solaire qui avait fait 74 victimes suite à 3 suicides collectifs était bien lié à la Franc-Maçonnerie (nous y reviendrons dans un prochain Numéro) La Franc-maçonnerie est une secte composée de 33 niveaux (j'en parlerais plus bas). En fait il existe un 34eme niveau qu'aucun franc maçon ne connaît qui est un allez simple pour l'enfer. La Franc-maçonnerie comme toutes les sectes a un peu les mêmes effets et conséquences que les drogues dures.... Quand on commence les effets sont sympathiques, euphorisants , mais très vite on en ressent plus que les inconvénients et là il est trop tard on ne peut plus s'en défaire. Comme dans toutes les sectes il y a plusieurs rituels initiatiques pour y être admis, mais aussi pour passer d'un niveau à l'autre. Chaque membre d'un niveau ignore tout de ce qui se passe au niveau supérieur. Comme dans toutes les sectes les "gourous" font en sorte qu'ils se sentent bien en Franc-maçonnerie c'est ainsi que les "apprentis" des 1ers niveaux diront le plus grand bien de la Franc-maçonnerie Mais c'est seulement quand ils auront "gravis les échelons" qu'ils se rendront compte qu'ils sont tombés dans une secte satanique , qui pratique chaque jour des viols et des crimes d'enfants, certains adeptes de la franc-maçonnerie boivent même du sang. Mais la ils ne pourront plus reculer, ils ont prêté serment, peut être dans le passé ils ont été aidés par 238


la franc-maçonnerie ils ont une dette!!! Pourtant il y a deux points qui devraient alerter l’apprenti sur le fait qu'il vient d'entrer dans une secte satanique et donc forcément criminelle. Moi [Prénom], sous l’invocation du Grand Architecte de l’Univers et en présence de cette Respectable Loge de francsmaçons régulièrement réunie et dûment consacrée. De ma propre et libre volonté, je jure solennellement sur les 3 grandes Lumières de la franc-maçonnerie de ne jamais révéler aucun des secrets de la franc-maçonnerie à qui n’a pas qualité pour le connaître, ni les tracer, écrire, buriner, graver ou sculpter, ou les reproduire autrement. Je jure d’observer consciencieusement les principes de l’ordre maçonnique, de travailler à la prospérité de ma Respectable Loge, d’en suivre régulièrement les travaux, d’aimer mes Frères et de les aider par mes conseils et mes actions. Je jure solennellement tout cela sans évasion, équivoque ou réserve mentale d’aucune sorte, sous peine, si je devais y manquer, d’avoir la langue arrachée et la gorge coupée, et d’être jugé comme un individu dépourvu de toute valeur morale et indigne d’appartenir à la franc-maçonnerie. Je le jure !

2)Très vite , dès son entrée dans la,secte, l’apprenti est confronté à ce que les franc-maçons nomment « le cabinet de réflexion » il doit s'y rendre régulièrement. cela ressemble à ça :

J'ai moi-même vu ceci dans les sous-sols d'un temple maçonnique comme je le décris ci-dessous. Les franc-maçons se protègent entre eux quoiqu'il arrive la preuve: En effet j'avais un oncle qui était franc-maçon.... Je dis étais non pas parce qu'il a quitté la Franc-maçonnerie, mais parce qu'il n'est plus de ce monde (bon débarras qu'il grille en enfer!) Son Nom : René LOPEZ René Lopez a été également 1er adjoint au maire de la ville du Mesnil-Saint-Denis(78320) René Lopez a eu 7 enfants et il a violé ses 7 enfants dès leur plus jeune âge (aussi bien filles que garçons) Mais il ne s'est pas arrêté là, René Lopez violait également et systématiquement les copains et 239


copines que ses enfants invitaient chez eux (au bout d'un moment, les enfants n'osaient plus inviter d'amis à la maison) Bien sûr de nombreuses et innombrables plaintes pour viols sur mineurs avaient été déposées Mais, grâce à ses liens avec la Franc-maçonnerie René LOPEZ n'a jamais été inquiété toutes les plaintes ont été « classées sans suite » Quand j'avais 15/16ans René, Lopez a invité certains membres de la famille à assister à un mariage maçonnique (j'en faisais parie).... Je me souviens plus trop du déroulement de la cérémonie juste 2 détails : 1) le « gourou » a fait boire de l'eau aux 2 futurs époux dans le même verre puis il a cassé le verre 2) Plus tard le « gourou » a saisi une grande barre en verre et l'a cassée en multiples morceaux en prononçant quelques sornettes maçonniques. >>> j'ignore ce qu'on les Francs Maçon contre les objets en verre !!!! À l'issue de la cérémonie mes cousins, cousines, et moi-même on s’ennuyait ferme et on cherchait quelque chose à faire pour passer le temps.... Je suggérais donc une visite clandestine du sous-sol du temple maçonnique pour une « chasse aux fantômes » Hé bien je vous promets qu’en comparaison avec ce que nous avons vu là bas, nous aurions tous préféré nous trouver nez à nez avec un vrai fantôme. Nous voilà donc dans un couloir puis sur notre gauche se trouve un petit renfoncement au-dessus duquel se trouve une pancarte blanche sur laquelle il est inscrit en lettres rouge sang le mot VITRIOL. Dans ce renfoncement il y a une table , et sur cette table il y a un véritable crâne humain, oui, mais un crane de petites tailles, un crâne de bébé ou de très jeune enfant.... Nous avons pris nos jambes à notre cou avec la conviction que la franc-maçonnerie est une secte dangereuse qui devait être interdite dans le monde entier. Voilà mon expérience vécue avec la franc-maçonnerie. J'ignore si 'autres membre de ma famille sont Franc- Maçons quoi que j'ai toujours soupçonné mon père : François Lopez de l'être. Mais quel est ce « Grand Secret » que l'on promet d’acquérir au bout du 33 eme niveau...... Chers amis aujourd'hui je suis en mesure de vous l'annoncer Au 33 eme niveau le Franc Maçon est censé obtenir la pierre philosophale. Censée procurer la vie éternelle et changer les vils métaux en or. Mais en admettant que la pierre philosophale existe (ce qui n'est pas sur) Donc en théorie, 1)Ceux qui veulent la pierre uniquement pour la vie éternelle et la richesse ne la trouveront pas, car ce sont là des aspects très secondaires des possibilités de la pierre. 2) La pratique de la Magie, Sorcellerie , satanisme, etc., éloigne de la voie de la Pierre 240


3)Seule une personne avec un cœur pur peut trouver la pierre. Bien sur la Pierre Philosophale est a ce jour un mythe , et il n'y a pas de preuve de son existence, mais étant donné qu'elle a une place très importante chez les Francs Maçons des derniers degrés il fallait donc que j'aborde ce point. Dans son numéro 44 la revue science & inexpliqué a interviewé William Schnoebelen un ancien Franc-Maçon repenti , devenu Écrivain évangéliste Chrétien en 1984.... Je vous livre ici quelques-unes de ses paroles : -« J'ai appris à pratiquer ce que l'on appelle la magie noire,des rituels de luxure et de destruction et bien d'autres choses encore... » - « La franc-maçonnerie est une fausse religion qui offre à ses membres une fausse promesse de salut dans l'au-delà » - « Sous des airs bienveillants ,elle a tendance à attirer les hommes loin de la lumière et de la connaissance » - « Certains frères tombent dans la perversion et cela arrive , dans la pédophilie » - « J'ai été initié au vampirisme dans une église russe de Chicago » Voici quelque cas réel décrit par William Schnoebelen dans ses livres: -cela se passe dans un tribunal pour jeunes enfants aux États-Unis, un juge avait une prédilection pour les petits garçons, et lorsqu’il présidait les auditions des jeunes délinquants, si le garçon lui plaisait, il était libéré s’il accompagnait le juge dans une chambre pour lui accorder certaines faveurs. Pendant longtemps, il n’a pas pu être possible d’arrêter cet homme parce qu’il était entouré de francs-maçons dans les tribunaux et dans les services de police, il était toujours protégé. Finalement un des garçons a été raconté cette histoire à un journal et heureusement pour lui, le journaliste n’était pas un franc-maçon ce qui a permis à cette histoire d’être révélée. Le juge en question s’est suicidé. -Il y avait un escroc financier à Londres qui avait ruiné beaucoup de monde. Un officier de Scotland Yard a tenté d’arrêter cet homme, mais il n’y parvenait pas parce que les francs-maçons de Scotland Yard et ceux de son entourage le protégeaient. L’officier finit par réunir suffisamment de preuves pour faire condamner cet homme, mais il lui fut impossible de faire aboutir son affaire. Les pires missions lui furent assignées le poussant à bout et le forçant à démissionner. -Une jeune et jolie femme s’était mariée avec un membre haut placé du sanctuaire de l’Ordre des Jesters. Elle ne savait pas que son mari, qui était bien plus vieux qu’elle, était franc-maçon. Chaque vendredi soir, son mari organisait une soirée poker, il attachait sa femme au lit et les autres membres venaient la violer. La jeune femme alla voir le Shérif, mais il était également franc-maçon et membre du sanctuaire. Elle alla voir le Procureur local, mais il était également franc-maçon, elle s’apprêtait à aller plus haut, mais un psychiatre vint la voir et lui dit que si elle disait un mot de plus, il l’a ferait enfermer pour toujours en la déclarant paranoïaque démente, car il était aussi franc-maçon ! La jeune femme a fini par fuir l’état où elle vivait.

Les francs-maçons se protègent les uns les autres et commettent des crimes en toute impunité sans jamais se faire attraper ou être révélés au grand jour.

Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore convaincus que la Franc-Maçonnerie est une secte satanique, voici un extrait du livre de Jacques Ploncard d’Assac – Le secret des francs-maçons (1979) (page 131)

241


Une découverte macabre dans une loge maçonnique en 1941

En prenant possession de la loge de Béziers, sous le gouvernement du Maréchal, en 1941, la police découvrit le cadavre d’une fillette âgée d’environ sept ans. Commis par M. le procureur de l’État français, M. le docteur Roulaud, médecin légiste, se rendit le 19 décembre 1941, à 16 heures, à la Loge et dressa un rapport. « Le cadavre examiné, y lit-on, est celui d’une fillette mesurant cent trois centimètres, et par conséquent, âgée d’environ sept ans. » Le médecin légiste décrit ensuite minutieusement ce cadavre qui pesait deux kilos, dont les parties molles étaient « absolument desséchées, ligneuses et légères« . Les viscères avaient été enlevés. Il ne restait que le « squelette, les muscles des membres, avec des morceaux de peau parcheminée« . Les vaisseaux artériels avaient été « colorés en rouge vif« et les veines « injectées en bleu« . On avait conservé « la vessie et le rectum béants et parcheminés« . Deux trous pratiqués dans le vertex permettaient de suspendre ce cadavre au mur, ajoutant à l’horreur du spectacle. On avait, détail horrible, « respecté les paupières qui portaient encore leurs cils longs et blonds » et les lèvres qui bordaient « d’un mince liseré desséché une rangée presque intacte de petites dents jaunies ». On pourra trouver deux reproductions photographiques du cadavre de la loge de Béziers dans les Documents maçonniques d’août 1942, p. 23. Toutes les loges n’avaient sans doute pas les moyens de pousser l’usage de l’horrible aussi loin que la loge de Béziers, mais dans tous les cabinets de réflexion, on trouve des crânes, des tibias, des tentures de deuil, des transparents lumineux faisant apparaître un corps d’homme, des silhouettes en matières luminescentes, des squelettes en fer forgé peint, etc. De toute manière, il s’agit d’inspirer l’horreur. La découverte du cadavre de la loge de Béziers indigna, à l’époque, un public qui ignorait tout des cérémonies initiatiques dans la Franc-maçonnerie. « Sans aucune nécessité scientifique, écrivaient les Documents maçonniques, sans aucun droit, contrairement aux lois, la Maçonnerie s’est approprié le malheureux cadavre d’une petite fille pour le faire figurer dans ses cérémonies macabres afin d’impressionner les Frères. » Le but était, évidemment, de placer ses adeptes dans un « état spécial d’hypnose intellectuelle et d’énervement physique », nécessaires à la préparation à l’initiation.

Maintenant, je vais vous livrer quelques signes de reconnaissance des francs maçons. En effet, pour se reconnaître en eux , et/ou pour donner des instructions de manière discrète , les francs-maçons utilisent de petits signes discrets, sur eux , sur leur poste, dans leur signature et 242


même souvent sur vos jugements.Parfois aussi par des gestes (observez bien les mains des magistrats pendant vos audiences) Je vais commencer par vous parler des signes de reconnaissance que vous allez certainement trouver, sur vos jugements , vos convocations au tribunal, etc.. Sachez que de tels documents doivent vis a vis de la loi être NEUTRES et ne comporter aucun signe …. Mais les Frères maçons ne se tracassent pas avec la loi ils se croient au-dessus des lois, la loi est faite pour « le bon peuple » pas pour ces crapules. Tout d'abord vous trouverez couramment des étoiles qui séparent les paragraphes Vous pouvez trouver des étoiles en ligne , en triangle pointe en haut, pointe en bas, etc. vous n'y avez certainement pas prêté attention et pensez que c'est juste pour séparer 2 paragraphes, mais il n'en est rien ces signes donnent une indication précise aux « Frères Maçons » Exemple :

Un autre signe très discret utilisé par les Franc-Maçons est 2 points qui encadrent un numéro de référence.... Je suis sûr que beaucoup d'entre vous l'ont sur un ou plusieurs documents, mais n'y ont même pas prêté attention Exemple (le N° de référence est fictif)

Les signatures maçonniques : Pour se reconnaître entre eux, les francs-maçons calent souvent 3 points dactylographiés à proximité de leur signature

243


Exemple:(signature altérée)

Souvent la signature du franc maçon comporte elle même 3 points (placés à la main) Exemples :

Bien sûr le franc maçon ne signera de 3 points uniquement quand il voudra être reconnu. Exemple

Une mention toute particulière pour l'architecte Eugène Gabriel Pagnerre (1874-1939) Qui réussi le tour de force non seulement d'inclure 3 points dans sa signature, mais également 2 fois l’équerre et le compas.

Maintenant je vais vous parler des signes de reconnaissance gestuels le plus connu est « le Cornuto » 244


Attention , a moins d'avoir fait un pacte avec le Démon, me faites jamais ce geste (pas même pour plaisanter) ce serait très mal perçu.

Voici 12 autres signes 1- Pointer de l'index. L'index vers les hauts est le 2e signe maçonnique du "secret monitor". L’index près de l’œil est le signe du degré "mark master". L’index près de la bouche est le signe du "royal master". Le sujet peut aussi pointer vers la caméra, etc. 2- faire le signe "OK". 3- faire un poing. 4- faire une pyramide avec ses avant-bras sur une table. 5- faire un geste comme si on tenait une boule invisible avec une ou deux mains. Ce signe ressemble beaucoup au signe du "knight templar". 6- la main sur le cœur. Signe du "sublime knight elected". 7- la poignée de main maçonnique. Il y a plusieurs variantes. Le pouce est tourné vers le bas et presse le revers de la main de l'autre personne. 8- regarder vers le haut de façon exagérée dans une photo. (imitation de Jésus sur la croix). 9- se faire photographier en regardant par-dessus les lunettes. 10- la main sur les lunettes. 11- la main sur la cravate (signe de détresse). 12- la main sur le cou (signe de détresse).

Les Francs-Maçons envahissent les villes. Apprenez à reconnaître les signes Franc-Maçons dans votre ville. Quelques exemples : Lyon : (Fief de Alain juillet)

245


Feuille d'acacia

Pyramide

Encore une pyramide (les chaimtrails sont offerts)

Paris

Quand en 1983 François Mitterrand commande la pyramide du Louvre qui sera inaugurée le 4 mars 1988 à cette époque je vivais tout près de Paris (Meudon pour être précis) et , j’étendais les Parisiens plaisanter sur ce thème en déclarant « ho ho voilà que notre président se prend pour un Pharaon » Mais tout ceci n'a rien d'une plaisanterie : -La pyramide chacun de nous le sait est un symbole maçonnique. -Peu de gens savent que la grande pyramide du Louvre est constituée de 666 vitres.... Comme nous enseigne la bible, 666 est le chiffre de la Bête de l’apocalypse

« Il lui fut donné d'animer l'image de la bête, de sorte qu'elle ait même la parole et fasse mettre à mort quiconque n'adorerait pas l'image de la bête. À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s'il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. C'est le moment d'avoir du discernement : celui qui a de l'intelligence, qu'il interprète le chiffre de la bête, car c'est un chiffre d'homme : et son chiffre est six cent soixante-six. » [Apocalypse 13:15-18]

Ville inconnue

246


Cette sculpture très laide et qui a dû coûter horriblement cher au contribuable comporte pas moins de 3 signes maçonniques 1) Œil : référence à l’œil d’Horus 2) 3 visages >>> 3 points 3)Les visages disposés en triangle

Les symboles maçonniques Voici une liste non exhaustive, mais néanmoins assez complète de symboles maçonniques ici ils sont représentés sur des bijoux, mais peuvent apparaître à divers endroits : Documents, murs , tables, livres, presse-papiers, objets divers....Alors, ouvrez l’œil et le bon !

Équerre et compas Pavé Mosaïque Branche d’acacia Chevalier Templier (un grand classique)

Bleuet

Myosotis

Croix Templier

Croix de Malte

Arche Royale

Œil d'Horus Maître du Secret « In Hoc Signo 4eme degré Vinces »

Tête de Mort

Lune et Soleil

Nautoniers

Triangle

Lacs d'Amour

Pentagramme Droit

Pentagramme Inversé

Triangle+Œil

Pythagore

Clef de voûte

La Marque

Parole Perdue

Maître Écossais

Portez une très grande attention attention aux Bagues, il a quelque années (au début des années 90) 247


j'ai pu voir une bague étrange au doigt d'un franc-maçon : C’était une sorte de Chevalière pivotante avec d'un côté les initiales ou les armoiries de son propriétaire, et de l’autre côté l’équerre et le compas. Ainsi le Franc-Mac peut choisir de se faire « reconnaître par un « Frère » ou de passer incognito aux yeux d'un « profane » Manque de bol ce jour-là pour le con qui était en face de moi , il avait placé sa bague du mauvais coté (Le coté Franc-Pédophile) Alors j'ai dit tout fort (on était dans un bar plein de monde ) - « Ça alors je savais pas que tu étais Franc-Maçon !!! » tout en désignant sa bague Alors le type extrêmement gêné, car tout le bistrot le regardait fixement, a dit : - « Oups » et a tourné sa bague coté Armoiries. Pour se reconnaître entre eux, les Franc-Maçons utilisent une poignée de main un peu particulière qu'ils nomment « Attouchements » ( il y a des codes spécifiques pour chaque grade de la Franc-Maçonnerie) comme sur ces illustrations:

Ainsi il est important pour vous de bien observer les poignées de mains entre magistrats,Avocats, huissiers de justice, Élus locaux, forces de l'ordre, etc. Si vous observez une poignée de main qui sort de l'ordinaire, vous pouvez être sur que vous êtes entre les mains de personnes corrompues.

Les degrés en Franc-Maçonnerie 248


Amis lecteurs je vais essayer de vous décrire les différents degrés , grades ou niveau de la Franc-maçonnerie , mais je vous rappelle que malgré les noms trompeurs donnés à ces degrés comme « Apprenti » « Compagnon », etc... La Franc Maçonnerie n'a rien avoir avec les « compagnons du devoir » de tels noms ne sont là que pour tromper le profane. -Les 3 premiers degrés sont appelés Loges symboliques ou « Loges bleues » : « Apprenti »,« Compagnon »,« Maître » Après son 1er serment, le Franc-Maçon Novice s'engage à poursuivre au moins les 3 premiers grades, et c'est après qu'il sera décidé s’il va s'engager réellement dans la Franc-maçonnerie. Mais remarquez que la secte est futée puisqu'il ont appelé le 3eme niveau « Maître » Ce qui lui donnera envie de poursuivre l'aventure. - Les Loges de Perfection vont du 4eme au 14eme degré

] ] « Loges Rouges » - Les Souverains Chapitres vont du 15eme au 18eme degré] - Les Sublimes Aréopages vont du 19eme au 30eme degré « Loges Noires » - Le 31 ème degré est appelé Tribunaux ] - Le 32 ème degré est appelé Consistoires ] « Loges Blanches » - Le 33 ème degré est appelé Suprême Conseil ] - Le 34ème degré (degré tellement secret qu'aucun Franc-Maçon ne le connaît) est appelé : Esclave soumis à Satan pour l'éternité (Après une mort lente et douloureuse).« Loge Infernale » Dans la Franc-maçonnerie, je vous l'avais dit au début de cet article, les niveaux inférieurs ne savent rien de ce qui se passe dans les niveaux supérieurs. Il n'y a pas d'actes sataniques en Loge Bleues, ce qui fait dire à certaines personnes « Il y a des Francs-maçons gentils » . L’initiation au Satanisme se fait petit à petit dans les Loges de Perfection. Le Satanisme Sanglant et criminel commence réellement au 18eme degré Dans les tout premiers degrés des Loges Rouges les adeptes pourront se voir confier de « Petites missions » qu'ils considéreront à tord comme « Pas si grave » Par exemple : Voler dans des lieux de cultes des croix, des statues ou des hosties consacrées.... C'est petit à petit que le jeune adepte de la Franc-Maçonnerie entrera réellement dans le Satanisme Criminel.

Liste des exactions et autres crimes commis régulièrement par les Francs Maçons 249


(liste non exhaustive.) -Enlèvement d'enfants organisé par des élites. -Viols collectifs d'enfants en bas âge (Amidlisa, Hervé Robin, Affaire Amandine, Foyer Sucy-En-Brie, Affaire Vincent, Ballets Roses, Ballets Bleus...) -Trafic d'organes d'enfant (Nanterre, Olga Spitzer, Juge Florence Gady) -Meurtre d'enfants, de bébés -Sacrifices d’animaux vivants -Sacrifices de nouveaux nés -Trafic de bébés.(Pouponnière cachée au foyer de Sucy-en-Brie) -Vampirisme -Commerce de « Snuff-movies » -Commerce de revues et films pédophiles -Tenue de sites sur le DarkWeb -Vols d’hosties consacrées dans les églises (seront profanées au cours de messes noires) -Vol d'objets sacrés dans les lieux de culte (profanation et détournements) -Magouilles financières et immobilières -Faux en écriture pour faire pression sur les victimes -Captation d’héritage -détournements de fonds -Tête des Trafics de Stupéfiants -,etc. Pour en savoir plus, je vous suggère notamment la lecture du livre de MICHELA « J'ai quitté Satan » (voir page 22)

Attention en raison des descriptions très précises des rituels sataniques décrits dans cet ouvrage, j'en DÉCONSEILLE ABSOLUMENT la lecture aux âmes sensibles, fragiles ou influençables.

250


Lexique de la Franc-Maçonnerie (Source Wikipédia)

À •Accepté : Étymologiquement, signifie le fait d'être reçu dans une confrérie opérative sans appartenir au métier1. •Acclamations : Interjection qui, dans le rituel d'ouverture ou de fermeture des travaux, suit le « signe » et la « batterie »

•Agapes : Dans la franc-maçonnerie française, ce mot est le plus souvent utilisé au pluriel. Il désigne le partage d'une collation froide ou chaude dans la « salle humide », entre maçons. Ce temps de rencontre et de partage, à l'issue de la tenue est le prolongement du travail qui vient d'être effectué. C'est un moment très convivial où la parole est totalement libre, dans le respect d'autrui et de ses idées, et qui permet aux sœurs et frères de mieux se connaître. Selon les traditions de certains rites, elles peuvent prendra la forme d'un banquet rituel.

•Âge maçonnique : À chaque degré, c'est-à-dire à chaque stade de l'évolution du maçon, correspond un âge symbolique décompté en 3, 5 et 7 années premiers nombres impairs. C'est une manière de rompre avec les normes de vie profanes. •Allumage des feux : Cérémonie rituelle d'installation d'une nouvelle loge.

•Alphabet maçonnique : Système de cryptage de l'alphabet

associant à chaque lettre un symbole.

•Architecture (morceau) : Discours prononcé en loge -

•Ateliers : Nom générique qui désigne le groupement de base de toute maçonnerie. Le terme regroupe différente sortes de regroupement. Un atelier travaillant au trois premiers grade porte le nom de « loges » ou encore loges symboliques (les plus courantes), « triangles » (loges en gestation), ou loges de hauts grades (différentes dénominations : loges de perfection ; « chapitres », « aréopages », etc.).

•Attouchements : Façons de se faire reconnaître comme franc-maçon par le contact. Varient selon les degrés. •Attributs : Désignent les décors et les bijoux d'un dignitaire maçonnique. •Augmentation de salaire : Accession d'un franc-maçon au grade supérieur, faisant référence aux ouvriers de la légende d'Hiram •Autel des serments : Table sur laquelle sont disposés les outils du travail maçonnique : équerre, compas, volume de la loi sacrée/ livre blanc, etc. •Avenues : Abords immédiats du temple maçonnique.

B •Balustre : Procès-verbal de tenues en loges de hauts grades. •Bannière : Étendard caractérisant une loge. Peuvent êtres brodés sur une bannière, l'année de naissance de la loge (selon le calendrier maçonnique), son nom, son numéro d'ordre dans la chronologie de l'obédience, sa devise ainsi que les symboles adoptés par la loge. Les bannières sont entre autres utilisées lors de manifestations nationales et régionales.

•Banquet d'ordre : Le banquet d'ordre est un repas rituel organisé le plus souvent aux alentours des solstices astronomiques, celui d'hiver qui annonce le renouveau (ou Jean l'Évangéliste, placé le 27 décembre) et celui d'été où le soleil approche le zénith (ou Jean le Baptiste, placé le 21 juin). Le banquet d'ordre est une tenue d'obligation, un rituel particulier est pratiqué dans chaque rite. Le Rite français et écossais à conserver une tradition que l'on admet comme issue des loges militaires de l'Ancien Régime. Le banquet d'ordre existe aussi dans certains haut grades.

•Barrique : Dans un banquet maçonnique, désigne la bouteille. •Batterie : Phrase musicale ponctuant une tenue, consistant à se frapper dans les mains un certain nombre de fois selon le grade et le rite pratiqué . Les batteries, utilisées généralement afin de marquer le début et la fin des tenues, ne sont pas utilisées en franc-maçonnerie anglo-saxonne.

•Bible Bearer : Au cours des processions maçonniques anglo-saxonnes, c'est le maître maçon le plus âgé - doyen - de l'assemblée, qui porte la bible ouverte (équerre et compas posés dessus).

•Bijoux : Terme a double sens en maçonnerie. Suivis de l'adjectif « immobiles », les bijoux désignent les trois objets nécessaires à la loges : la pierre brute (apprenti), la pierre cubique (compagnon) et la planche à tracer (maître). Suivis de l'adjectif « mobiles », les bijoux se rapportent à l'équerre, au niveau et à la perpendiculaire - objets symboliquement portés en pendentif par le vénérable et les deux surveillants. Lors d'un changement d'officiers, les bijoux sont passés aux successeurs.

•Boaz ou encore Booz selon les rites : Seconde colonne du temple, traduit par « dans la force ». •Bref : Diplôme attestant qu'un franc-maçon est titulaire de hauts grades.

251


C Cabinet de réflexion : Lieu où se déroule une partie du processus d'initiation du profane dans la franc-maçonnerie dans les rites continentaux. Les rites anglo-saxons, eux, ne connaissent pas le cabinet de réflexion.

•Capitation ou cotisation : Les mots capitation et cotisation sont tous les deux utilisés en franc-maçonnerie, mais ils n'ont pas le même sens. Par définition la capitation est un « impôt » par tête que chaque loge paie à son obédience. Cette capitation que doit payer chaque membre, la même pour tous, car son montant est voté par l'assemblée générale annuelle appelée souvent convent (mais pas partout), sert aux instances qui dirigent l'obédience pour gérer financièrement la vie et les activités de ce regroupement21. À cette capitation chaque loge peut ajouter une somme prenant en compte les dépenses spécifiques auxquelles elle a à faire face. Cette part spécifique varie d'une loge à l'autre. C'est l'addition de la capitation et de la part spécifique qui forme la cotisation. La cotisation peut donc varier d'une loge à l'autre suivant le budget particulier que cette dernière établit annuellement.

•Chaîne d'union : La chaîne d'union est un rituel de fraternité et de commémoration effectué par les maçons à la fin, et, à certains rites, parfois aussi au début, d'une tenue. Chaque maçon présent constitue un maillon. La houppe dentelée en constitue le symbole, elle fait le tour de l'intérieur du temple maçonnique au-dessous du plafond, le long des murs de l'orient, du septentrion et du midi. •Chaire (de Salomon) : Fauteuil dans lequel est assis le président de loge, appelé « vénérable maître ».

•Chambre du milieu : Lieu symbolique exclusivement réservé au titulaire du grade de maître. L'expression parait dans les plus anciens rituels du grade de maître. La notion de « milieu » fut largement définie par de nombreux auteurs qui voient dans cette notion, l'aboutissement ou se rencontre ceux qui ont su approfondir leurs connaissances23. Selon certain rite comme le Rite écossais ancien et accepté, lors du passage de grade de compagnon à celui de maître, au 3e degré maçonnique, le temple devient la chambre du milieu ou hekhal, là où, selon le mythe d'Hiram, les maîtres recevaient leur salaire. Selon la tradition maçonnique, on accéderait à cette « chambre » par un escalier en forme de vis par 3 séries successives de respectivement 3, 5 et 7 marches. •Circambulation : Façon de se déplacer au cours d'une tenue maçonnique, dans le sens prévu par le rituel.

•Colonnes : Les colonnes du temple de Salomon se trouvaient à l'extérieur. Bien que certains les visualisent à l'intérieur, la loge se réunit symboliquement à l'extérieur du temple sous la voûte étoilée. Pour d'autres, le temple n'est pas achevé ce qui permet de voir le ciel au zénith. Les colonnes symbolisent aussi les deux travées du nord et du midi, c’est-à-dire les rangées de sièges de part et d'autre ayant chacune son surveillant de colonne. Les apprentis sont au nord, les compagnons au midi, les maîtres partout. La connaissance de leur nom est l'un des plus anciens secrets maçonniques, puisqu'il est attesté dès le XVIIe siècle. •Compas : Dans la plupart des rites cet outil fait partie des « trois grandes lumières » avec l'équerre et le volume de la loi sacrée. Il représente l'esprit.

•Convent : Assemblée ou réunion. Les loges anglo-saxonnes utilisent le terme de Communication, quelques loges américaines celui de Convention. Utiliser tout d'abord dans le sens général d'un « Congrès maçonnique », il prend le sens d'une assemblée générale d'une obédience maçonnique plus récemment. En France les convents des grandes loges ou des grand orients sont généralement des assemblées annuelles ou les représentants des loges forment une assemblée « législative » aux pouvoirs étendues. Cette assemblée qui forme un convent souverain décide de tout ce qui intéresse l’obédience (constitution, règlement, direction)

•Cordon : Sautoir ou écharpe portés lors des tenues. L'écharpe dérive du baudrier qui maintenait l'épée, privilège de la noblesse sous l'Ancien Régime. Les cordons sont plus ou moins richement ornés de motifs symboliques. La couleur de ces décors permettent de connaître le rite de la loge d'origine du maçon.

•Cordonite var. cordonnite : Terme ironique. Maladie imaginaire dont sont atteints les francs-maçons friands d'honneurs et de grades, qui collectionnent et s'affichent volontiers avec les cordons et autres décors correspondants. Le mot est souvent orthographié « cordonnite », comme « espionite var. espionnite ». Le suffixe -ite est employé pour les maladies d'origine inflammatoire, comme la bronchite ou la réunionite. • •Couvreur : Officier qui garde la porte du temple pendant la tenue. Dans les rites issues des anciens, très souvent il s'agit de l'ancien vénérable de la loge. Il est situé à l’occident de la loge, face à l’orient qu'il vient de quitter s'il a été vénérable auparavant, quittant ainsi le poste le plus éminent pour le poste le plus humble. Au début de la tenue (cela dépend du rite pratiqué), il vérifie avec le grand expert si les entrants sont bien maçons et connaissent le mot de passe du moment. Cette pratique n'est pas usuelle dans les rites issues des modernes ou le couvreur ou terrible fait office de gardien et d'expert pendant les initiations, le poste est dévolue à un frère maître de la loge.

D •Décors : Éléments symboliques portés en tenue (tablier, gants, cordons, etc.) et nulle part ailleurs. Les gants et le tablier sont obligatoires. • Debhir : Nom hébreu de la troisième partie du Temple de Salomon C'est le nom que prend l'orient pour les tenues au grade de maitre maçon . Delta lumineux : Triangle lumineux, ou orné de rayons lumineux, souvent orné d'un Œil de la Providence, qui surplombe l'orient. C'est un symbole qui n'est pas spécifiquement maçonnique puisqu'il figure dans de très nombreuses églises et chapelles, en particulier dans le style baroque. On le retrouve également sur le fronton de certaines églises de Venise ou encore au-dessus de l'autel dans la chapelle du château de Versailles. Degrés : Degré s'emploie concurremment à grade, ce sont les étapes d'élévation dans un rite donné qui caractérise tout ordre initiatique. La francmaçonnerie compte trois grade dits symboliques : apprenti, compagnon et maître. Les degrés supérieurs au troisième, dits « hauts grades » ou « degrés d'avancement », sont régis selon les différent rites. Ces degrés s'appellent parfois aussi « degrés d'ampliation » ou « degrés de perfectionnement » ou encore « Ordres de Sagesse », en Angleterre et aux États-Unis « side degrees », ce qui montre qu'ils ne sont pas considérés comme supérieurs, mais situés à côté des trois premiers degrés.

E •Équerre: Avec le compas et la règle, l'équerre correspond à un des outils fondamentaux des francs-maçons. Fait partie, dans la plupart des rites, des trois grandes lumières qui sont l'équerre, le compas et le Volume de la Loi sacrée. Elle symbolise la rectitude et le droit.

252


F •Fraternité : Les francs-maçons se reconnaissent entre eux pour frères ou sœurs et se nomment mutuellement ainsi. Cette fraternité n'est pas que symbolique, elle est ressentie sincèrement par tous. La fraternité se distingue de l'amitié, car elle n'est pas une affinité, mais sa recherche constitue un devoir pour le maçon. Il doit l'étendre à tous les membres de l'humanité. Les sœurs cultivent aussi la fraternité sans distinction, le mot sororité n'est pas employé.

G •Grades : Voir degrés.

•Grand expert : Officier chargé du bon déroulement du rituel. Il est nommé « grand expert » dans certains rites et simplement « expert » ou alors « architecte préparateur » dans d'autres.

•Grand maître : Le premier responsable d’une obédience, structure maçonnique qui fédère plusieurs loges. Dans certaine obédience, le terme est communément introduit par l'adjectif « Sérénissime ».

H •Hauts grades maçonniques (Sides degrees) : Désigne les grades pratiqués dans des ateliers de perfectionnement suivants les trois premiers (apprenti, compagnon, maître).

•Hekkal : Seconde partie du temple de Salomon. Dans la bible, le Hekhal occupe une situation intermédiaire entre le porche et le saint des saints •Hiram : Selon la Bible27, l'artisan bronzier qui créa tous les ouvrages d'airain du Temple de Salomon. La légende maçonnique en fait l'architecte du temple. C'est un personnage différent d'Hiram 1er, roi de Tyr (Livre des Rois, 5:15-32), qui fut l'architecte du Temple de Salomon, de Hiram de Tyr, ouvrier en bronze (Livre des Rois, 7:13-45), qui créa tous les objets à l'intérieur du Temple de Salomon.

I •Initiation : Cérémonie et processus de passage de l'état d'individu dit profane à celui d'initié à qui s'ouvre une nouvelle vie. Par des épreuves symboliques et des mises en condition, l'impétrant est amené à se remettre en perspective et à faire des choix. Le postulant peut à tout moment renoncer à ce processus et y mettre fin.

J •Jakin : Mot sacré et nom clé de l'une des deux colonnes situées à l'entrée du temple. Il trouve son origine dans le temple de Salomon, à droite de la porte d’entrée et sa signification était « il établira ». Dans les rites des Modernes, Jakin est la colonne du septentrion, ou siègent les apprentis, dans les rites issus du rite des Antients, notamment au REAA, c'est l'inverse (au midi). Elle est ornée d’un chapiteau soutenant un globe en forme de sphère, parsemés de lys et de pomme de grenades. • •Jumelage : Procédure liant une loge française à une loge étrangère.

L •Landmark : En anglais, le mot landmark désigne un point de repère. En franc-maçonnerie, principalement dans les obédiences des États-Unis, il existe différentes listes de landmarks qui sont autant de critères servant de base pour la reconnaissance entre les obédiences. La Grande Loge unie d'Angleterren'a pas de landmarks à proprement parler, mais une liste de basic principles. D'autres obédiences définissent des listes de critères dénommées règles(souvent en 8 ou en 12 points). D'autres enfin, principalement en Europe, n'en définissent pas.

•Loge maçonnique : Issu du terme anglais lodge lui-même issu du français qui désigne originellement un abrin . Les ouvriers du franc-métier de la construction (les francs-maçons opératifs) installaient contre ou à proximité de l'édifice (religieux le plus souvent) en chantier ce foyer qui accueillait leurs réunions. La loge maçonnique est toutefois beaucoup plus inspirée dans son décor par les éléments symboliques du temple du roi Salomon, inachevé après la disparition de maître Hiram, architecte de l'édifice. La loge désigne dans la franc-maçonnerie spéculative un ensemble de francsmaçons qui se réunissent régulièrement, sans plus désigner le bâtiment que l'on appelle temple. •Loge bleue ou franc-maçonnerie bleue : Dans la franc-maçonnerie symbolique continental essentiellement, relative aux trois premiers degrés (apprenti, compagnon et maître). Les loges anglo-saxonnes utilisent plutôt le terme craft-mansonry, (maçonnerie de métier) pour les trois premiers degrés symbolique.

•Loge mère : La loge mère est celle dans laquelle le franc-maçon a été initié. La loge est le lieu des réunions (tenues) des francs-maçons, par analogie à la loge des bâtisseurs de cathédrales, bâtiment modeste et provisoire où se réunissaient les maîtres, compagnons et apprentis. La Loge mère est également le titre d'un texte de Rudyard Kipling, parlant de sa loge indienne alors qu'il se trouve en Angleterre.

•Loge d'adoption : Ces ateliers furent créés pour accueillir les épouses des francs-maçons. Ce n'étaient pas des loges maçonniques à proprement parler, et les rituels étaient très spécifiques et, il faut le dire, parfois paternalistes. En 1901, la Grande Loge de France réactive ses loges d'adoption disparues au début du XIXe siècle et leur donne, en 1906, une constitution propre. En 1935, la GLDF « incite » ses loges d'adoption à se constituer en obédience maçonnique féminine. Ce sera chose faite en 1945, année de fondation de la Grande Loge féminine de France. •Lowton : Terme anglais qui désigne le fils du maçon (louveteau) lorsqu’il a été présenté à la loge et adopté.

253


M •Maître des cérémonies : Officier qui dirige les déplacements rituels en loge. Au Rite opératif de Salomon, il s'appelle maître de cérémonies lors des cérémonies et messager lors des tenues ordinaires.

•Midi et Minuit : Heure d'ouverture et de fermeture des travaux aux trois premiers degrés, en loge bleue. •Mot de semestre : Mot de reconnaissance, interne à une obédience, demandé à tout visiteur lors d'une tenue maçonnique afin d'éviter l'intrusion de profanes. Mot double, composé d'une vertu et d'un nom de franc-maçon illustre (de mêmes initiales), il est changé tous les six mois.

N •Noachite : Une religion primordiale, universelle et sans dogme.

O •Obédience maçonnique : Organisation regroupant plusieurs loges. Elle peut porter le nom de « grande loge » ou de « grand orient ». Les obédiences sont soit des fédérations de loges, soit, plus rarement, des fédérations de rites. Le plus souvent, les obédiences, stricto sensu, ne gèrent que les loges des trois premiers degrés et se doivent d'être totalement indépendantes des « juridictions » qui gèrent les hauts grades maçonniques. L’obédience en tant que tel n'a pas de qualité initiatique, ses pouvoirs sont essentiellement d'ordre administratif.

•Obole : Terme utilisé par les francs-maçons pour designer la libre contribution que versent à chaque tenue les participants au « tronc de la veuve ». Elle présente souvent un caractère d'obligation, les fonds recueillis servent souvent à des actions de solidarité ou de bienfaisance.

•Occident : Situation et dénomination symbolique dans une loge maçonnique. Il correspond à l’ouest et définie la direction ou le soleil tombe dans la nuit. Dans un temple maçonnique, c'est à l'occident que se dresse les colonnes et que se tiennent les surveillants. •Orateur : Dans les loges et rites de style français, officier siégeant à l'orient du temple, ayant pour charge de faire respecter la loi maçonnique, c’està-dire la Constitution et le Règlement général. Il peut être appelé à conclure maçonniquement un débat et, éventuellement, donner ses conclusions en vue d'un vote demandé par le vénérable.

•Ordre : Outre son sens direct proche de celui d'« obédience », l'ordre est une position symbolique statique prise par un franc-maçon au cours d'une tenue. Se mettre à l'ordre a une signification qui a à voir avec la sincérité et le détachement par rapport aux troubles dus à l'émotion. L'ordre du degré d'apprenti rappelle une démarcation entre le corps et la tête, c’est-à-dire la matière et l'esprit. Certaines familles maçonniques s'appellent « ordre », c'est le cas de l'Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain », tout en acceptant l'appellation d'obédience. •Orient : Partie du temple située symboliquement à l'est. Lieu symbolique où officient le vénérable, l'orateur (lorsque ce poste existe) et le secrétaire et où siègent les invités illustres (ou, plus simplement, les vénérables en visite). L'orient désigne aussi le lieu de création de la loge (orient du Havre, orient de Valence, etc.).

P •Parvis : Les parvis désigne l'espace immédiat devant l'entrée du temple maçonnique. Dans les textes, les parvis étaient au nombre de trois et successivement accessibles selon une certaine hiérarchie. Les parvis précédaient l'oulam, première partie du temple de Salomon. •Pavé mosaïque : Pavage en damier noir et blanc qui recouvre le sol des temples maçonniques permanents. Il est parfois restreint à un rectangle placé au centre de la loge. Les proportions du rectangle doivent s'approcher au plus près du rapport harmonique, il prend alors le nom de « carré long ». C'est un des plus anciens symboles maçonniques. Il symbolise la dualité, l'harmonie et l'équilibre. •Planche, plancher v. intr. : Dans la plupart des loges françaises ou reprenant les usages français, conférence ou dissertation présentée en loge. Suivant les pays, rites et degrés, cette dissertation est appelée « travail », « planche », « morceau d'architecture » ou d'autres expressions. Les planches sont souvent suivies de commentaires. Cette pratique est extrêmement marginale dans les loges des pays anglophones. Par extension, tout écrit lu en loge, comme un courrier, désigne aussi les lettres que s'échangent les francs-maçons. Le verbe intransitif plancher signifie « préparer ou exposer une dissertation ».

R •Rite maçonnique : Ensemble cohérent de symboles et de rituels associés à différents degrés organisés en progression graduelle. En règle générale, chaque loge n'en pratique qu'un seul, mais quelques obédiences autorisent certaines de leurs loges à en pratiquer plusieurs. •Rituel : Ensemble d'actions et de paroles accompagnant le déroulement d'un stade donné d'une tenue. Exemple : le rituel d'ouverture des travaux.

S •Salle humide : Lieu non ouvert aux profanes, sauf exception, et où se déroulent les agapes. Elle ne fait pas a proprement parler du temple maçonnique, elle peut être accolée ou dans un bâtiment annexe35.

•Secrétaire : Officier qui consigne les événements de la tenue. Il est en outre chargé du secrétariat de l'atelier. •Serment : Le serment maçonnique constitue le point fondamental de la cérémonie d'initiation. Il est traditionnellement constitué par trois composantes36 : l'engagement, objet du serment, le témoin et le châtiment (penalties dans les loges anglosaxones). •Signes de reconnaissance : Gestes ou postures permettant à un franc-maçon de se faire reconnaître comme tel. Spécifiques selon les degrés.

254


•Surveillant : Au nombre de deux, chacun dirige une colonne (un groupe de maçons) durant les travaux de l'atelier. Ils aident également le vénérable maitre dans la conduite des travaux et la direction de la loge.

T •Tablier : Pièce de soie ou de peau évoquant symboliquement les tabliers de peau des tailleurs de pierre. Ses ornements et la manière de le porter varient selon les degrés. L'envers du tablier est souvent noir et, dans ce cas, il y figure fréquemment une tête de mort. Le tablier de l'apprenti et du compagnon est de peau blanche à bavette. La bavette de l'apprenti est relevée, la bavette du compagnon est abaissée. Dans certains rites, le tablier du compagnon est de peau blanche à bavette, avec deux rosettes. Le tablier de maître porte des liserés de couleur et marques de son rite. •Tableau de loge ou tapis de loge : L'expression « tableau de loge » peut désigner la liste de membres de la loge, dont on dit qu'ils sont « inscrits au tableau de la loge » ou un tableau représentant les éléments symboliques les plus importants du degré (apprenti, compagnon ou maître) pratiqué dans la loge à un moment donné. Utilisés dès les origines de la franc-maçonnerie, à une époque où les loges ne disposaient pas de temples permanents et où les réunions maçonniques se tenaient dans des auberges, des salons ou des antichambres, ces tableaux, parfois aussi appelés « tapis de loges », sont toujours utilisés de nos jours dans de nombreux rites et de nombreuses loges qui les déroulent ou les dessinent sur le sol au début de la cérémonie. •Tenue : Réunion rituelle d'une loge ou atelier dans un temple, présidée par le vénérable à l'orient, en présence des officiers et des sœurs et frères qui « ornent » les colonnes (assis dans les travées du nord et du sud).

•Tenue blanche : Réunion regroupant francs-maçons et profanes pour écouter une conférencen 4 faite par un maçon (tenue blanche ouverte), ou par un profane (tenue blanche fermée).

•Temple maçonnique : Le temple maçonnique est le lieu où se déroulent les tenues rituelles. Évocation du temple mythique de Salomon décrit dans la Bible au premier Livre des Rois, mais dont on n'a pas pu prouver l'existence ni déduire le lieu (modèle de l'utopie). Il est orienté, organisé et orné de manière symbolique. Il peut être improvisé en n'importe quel lieu et symbolisé par un tapis de loge placé ou tracé au sol.

•Triponctuation : Constituée de trois points en triangle dirigé vers le haut « ∴». Elle permet l’abréviation des termes maçonniques. Très Cher Frère s’écrit « T∴ C∴ F∴ », Respectable Loge s’écrit « R∴ L∴ » , etc.. Permettant de signifier le caractère confidentiel d’un document, la triponctuation apparaît à la fin du XVIIIe siècle et est également présente dans lecompagnonnage du XIXe siècle. •Tuiler : S’assurer de l’appartenance maçonnique d’une personne se présentant en loge (notamment à l'aide de mots de reconnaissance).

V •Vénérable : Maître maçon élu par ses pairs pour diriger l'atelier pendant une année, reconductible ou non. En Europe continentale, cette élection est généralement reconductible chaque année, avec le plus souvent un maximum de trois ans. Le retour obligatoire à des postes moins prestigieux est considéré comme constituant une excellente école d'humilité. Cette limite de trois ans pour un poste d'officier s'applique le plus souvent à tous les postes. Selon les obédiences, on trouve les dénominations de vénérable maître (loges masculines ou mixtes), de vénérable maîtresse (loges féminines) et de vénérable maître d’œuvre (certains rites).

•Volume de la Loi sacrée : Dans les loges maçonniques du XVIIIe siècle, métaphore désignant la Bible. L'usage de la Bible pourrait avoir été introduit en franc-maçonnerie dans le Rite du Mot de maçon, d'origine calviniste, en Écosse, dans la première moitié du XVIIe siècle. À la même époque, dans le Rite des Anciens Devoirs, les nouveaux membres prêtaient serment non pas sur la Bible, mais sur les règlements du métier. À partir de la fin du XIXe siècle, une partie de la franc-maçonnerie déchristianisa progressivement ses rituels. Dans ce type de franc-maçonnerie, le « Volume de la Loi sacrée » relève parfois du choix statutaire de la loge : livre blanc, Constitutions d'Anderson, Bible ouverte à l'Évangile de Jean, Bible en hébreu ouverte au Livre des Rois, livre blanc plus un autre, autres livres religieux (Coran, Upanishad, etc.), superposition de plusieurs de ces livres, être remplacé par une règle, ou être supprimé.

•Voûte d'acier : Une voûte d'acier est un cérémonial par lequel la franc-maçonnerie accueille un dignitaire, un visiteur de marque, un président nouvellement installé, un conférencier ou un maçon que l'on souhaite installer.

•Voûte étoilée : Le plafond du temple, la plupart du temps en voûte, de couleur bleue parsemé d'étoiles, symbolise le ciel. •Voyages : Cheminements rituels à travers le temple pour symboliser les épreuves initiatiques.

W •Workings : Terme anglo-saxon désignant les rites maçonniques.

Z •Zénith : Une des imites des dimensions du temple maçonnique, qui s'étend « du Zénith au Nadir », « de l'Orient à l'Occident » et « du Septentrion au Midi ». Par certains usages, il symbolise le midi au regard de l'heure d'ouverture symbolique des travaux.

255


LISTES NON EXHAUSTIVES DE FRANC MACONS : Ces listes sont très utiles si vous devez choisir un notaire, un avocat ou autre Elle le sont aussi afin de savoir de quel juge faut-il se méfier. Liste 1 FONCTIONNAIRES, MAGISTRATS : Cécile ALOMAR, Jean-Claude ANDRE, Ludovic ANDRE, Patrick ANDRE, Raymond ANDRE, Ingrid ANDRICH, Martine ANZANI, Stephan AUTIN, Gilbert AZIBERT, Florent BADINIER, Françoise BARBIER-CHASSAING, Francine BARDY, Pascale BELIN, Arlette BENICHOU, Brigitte BERNARD, Brigitte BLIECQ, Philippe BOIFFIN, Edith BOIZETTE, Géraldine BOUZARD, Bruno BOVAL, Sophie BRIONNE, Marion BRYLINSKI ex-ép. DORLEANS, JeanMarie BUFFET, Eric BUISSET (gendarme OPJ), Fabrice BURGAUD (affaire d'Outreau !), Nicole BURKEL, Bruno BOVAL, Françoise CANIVET, Guy CANIVET, Odile CAPODICASA, Francine CARON, Sylvie CASANO, Michel CASTAGNET (D.N.E.F. Bobigny), Philippe CAVALERIE, Alban CHAIX, Marie-Anne CHAPELLE, Jean-Christophe CHAZALETTE, Jacques CHOLET, Daniel CLOUET, Philippe COIRRE, Yves COLLEU, Dominique COMMARET, Bruno COTTE, Jean-Marie COULON, Philippe COURROYE, Annie DABOSVILLE, Catherine DALLOZ, Sylvie DARBEDA, Henri DESCLAUX, Patrick DESMURE, Claire DESPLAN, S. DEWAILLY, Guy DORY, Béatrice DUNOGUE-GAFFIE (GLFF), Pierre ESTOUP, Jean FAISSOLLE, Sabine FAIVRE, Brigitte FICHTER, Hélène FILLIOL GENEVEY, Michèle GANASCIA, Solange GAUTIER, Hélène GENEVEY, Jean-Michel GENTIL, Emmanuel GERARD, Anne-Marie GESBERT, Emmanuelle GILMER, Christian GIRARD, Guillaume GIRARD, Michel GIRARD, Corinne GOETZMANN, Patricia GRANDJEAN, Pierre GUERDER, Eric HALPHEN, Philippe INGALL-MONTAGNIER, Robert JAOUEN, Denis JARDEL, Eva JOLY, Anne JOUANARD (née LE GOUIC), Marc JURD, François JURDEY, Roland KESSOUS, Patrice KURZ, Jean-Paul LACROIX-ANDRIVET, Brigitte LAGIERE (née QUEYLA), Elisabeth de La LANCE, Vincent LAMANDA, Geneviève LAMBLING, Claude LAPLAUD, Olivier LARMANJAT, Bruno LATASTE, Jean-Amédée LATHOUD, François LEGRAND, Roger LE LOIRE, Philippe LEMESLE, Vincent LESCLOUS, Gérald LESIGNE, Lysiane LIAUZUN, Dominique LONNE, Jacques LOUVEL, Evelyne LOUYS, Vincent MAILHE, Sylvie MARCHON, Jean-Pierre MARCUS, Sabine MARIETTE, Françoise MARTRES ép. JIMENEZ, Jean MAZARS, Henri MENGIN-LECREULX, Marc MERLE, Jean-Yves MONTFORT, Hervé MORIN (gendarme OPJ), Françoise NEHER, Patrice OLLIVIER-MAUREL, Gilles PACAUD, Camille PALUELLE, MarieHélène PAULTE, Hervé PAVY, Philippe PEYROUX, Christian PIERRE, Gildas QUILLIEN, Elisabeth RABACHE, Monique RADENNE, Nathalie RAMAGE, Laurent RAVIOT, Fabienne RENAULT-MALIGNAC, Sylvie RENOULT, Michel REYRE (Directeur Impôts Châteaudun), Stéphane RICHARD, Pierre RIQUIN, Olivia RODRIGUES, Denis ROUCOU, Dominique SCHAFFHAUSER, André et Jacques SCHMELCK, Yves SCHUMACHER, Jean SEITHER, Michel et Michèle SEURIN, Xavière SIMEONI, Patricia SIMON, Françoise SIMONNOT, Gabriel STEFANUS, A. STUTZMANN, Isabelle SUBRA-SARDINHA MARQUES, Jean-Pierre SZYSZ, Claire THEPAUT, Paul THEVENIN, Jean THIBAUD, Jean-François THONY, Serge TRASSOUDAINE, Dominique TREVISAN (D.N.E.F.), Jean-Luc VALLENS, Marie-Annick VERBAERE, Laurence VICHNIEVSKY, Maud VIGNAU (née LE GALL), Vincent VIGNEAU, Dominique VONAU, Bernadette WALLON 256


AVOCATS : SUISSE : Susanne AFHELDT, Claudius ALDER, Hannes BAUMGARTNER (Bâle), Filippo Th. BECK (Zürich), Bruno de BOCCARD (Fribourg), Hubert de BOCCARD, BONNARD LAWSON, Pascal EISNER, ENGLER, Philippe FROSSARD, David GELZER, Hans-Peter HANI (Ombudsman), Thomas HUG, Bettina KÄSTLI, H.-J. KUNDERT, Christoph MEIER, Nicolas OBERSON, Cyrille PIQUET (Lausanne), Michel RENAUD (Lausanne), Patricia ROBERTY, Kathrin SCHEURING, Jean-Bernard SCHMID, Edgar SCHÜRMANN, Georg SCHÜRMANN, Pierre VUILLE (Genève), Stephan WULLSCHLEGER, Bruno de WECK, Antoinette FASEL, Henri GENDRE, José KAELIN, Jacques MEYER, Markus MEUWLY, Thomas MEYER (Fribourg) CASSATION : Frédéric ANCEL, Elisabeth BARADUC-BENABENT, Jean BARTHELEMY, Alain BENABENT, François BERTRAND, Jean-Alain BLANC, Louis BORE, Didier BOUTHORS, Dominique BROUCHOT, Jean-Philippe CASTON, Arnaud de CHAISEMARTIN, Bertrand COLIN, JeanClaude COURJON, Olivier COUTARD, Dominique COUTURIER-HELLER, Antoine DELVOLVE, Guillaume DELVOLVE, Jean-Philippe DUHAMEL, Dominique FOUSSARD, JeanClaude JACOUPY, Ludovic de LANOUVELLE, Gérôme LAUGIER, Didier LE PRADO, Olivier MATUCHANSKY, Alice MEIER-BOURDEAU, Alain MONOD, Pierre RICARD, Yves RICHARD, Jérôme ROUSSEAU, Jean de SALVE de BRUNETON, Patrice SPINOSI, Guillaume TAPIE, Frédéric THIRIEZ, Gilles THOUVENIN, Pascal TIFFREAU, Claire VEXLIARD, Claire WAQUET ALENCON : Alain LEMONNIER ANGOULEME : Anny REMY-MALTERRE ANNEMASSE : Françoise VINIT-MAADOUNE ANTHONY : Jean-Paul PARFU ARRAS : Philippe BODEREAU BOULOGNE : Wallerand de SAINT JUST (Front National, franc-maçon GLF) BOURGES : François AUBERT, Eugène BANGOURA, Marie-Paule CHAMBOULIVE, Stéphanie JAMET, François PILLET, Sylvie RAYMOND, Guy SOREL, Pascal VERNAY-AUMENIER, Loïc VOISIN CAHORS : Françoise ROBAGLIA CHARTRES : Isabelle AIDAT-ROUAULT, Bruno ALZIAL, Pascal APPLINCOURT, Gaëlle AUGER, Joëlle BACOT, Guillaume BAIS, Sandrine BEAUGE-GIBIER, Georges BERANGER, Thibault BETSCH, Odile BORDIER, François CARE, Claire CORBILLE-LALOUE, Vincent COURCELLE, Virginie COYAC-GERBET, France CRESSENT, Frederic CRUCHAUDET, JeanMarie DEPIED (Dreux), Marie-José DEVEMY (Conseil de l'Ordre), Jean-Philippe DORE, Olivier DUPUY, Michel FESTIVI, Odile FOUGERAY, Nathalie GAILLARD, Marie-Claude GERBET, GESICA, France GOETHALS-REMON, Emmanuel GOMEZ (ex-bâtonnier), Antoine GUEPIN (Dreux), Véronique JOLY, Thierry KARM, Marie-Antoinette LABROSSE (Conseil de l'Ordre), Alexis LEGENS (pédophile), Sylvie LEROY (ex-bâtonnier), Patrick LESTER (ex-bâtonnier), Alain MALET (ex-bâtonnier, Conseil de l'Ordre), Jean-Gabriel MARTIN, Bertrand MAY, Christian MERCIER (bâtonnier en 2000 et 2013 !), Philippe MERY, Jean-François NOMBLOT (exbâtonnier), Jacques PICHARD, Yves PICHARD, Sandra RENDA, Valérie RIVIERE-DUPUY, Thierry ROY, Patrice PETIT (Conseil de l'Ordre, Dreux), Alice POISSON, Sylvia ROMEUF, François SOUCHON, Philippe SOUCHON, Bruno STACHETTI, Claude VANDENBOGAERDE (ex-bâtonnier) 257


COURBEVOIE : Fabienne GLEMAIN-GRUSSENMEYER DIJON : Hervé PROFUMO, Sylvain PROFUMO, Claude SIRANDRE EPINAL : Alain BEGEL, Carine DESCHAMPS, Catherine FAIVRE, Estelle FRISE, Violaine GUIDOT-MANGEOT, Bertrand HAEMMERLE, Didier KUGLER, Elisabeth LASSERONT EVREUX : Jean-Louis DEBRE GIGNAC (MONTPELLIER) : Sylvie PLATRET-RICO GRENOBLE : Bernard RIPERT LAVAL : Marylin DEFRANCHI, Yves MOULIERE LE MANS : Martine FOURRIER, Françoise GALLOT-LAVALLEE, Alain IFRAH, Annie LANGE, Jean-Pierre MASSI, Jean-Pierre MURY, Jean-Luc VIRFOLET LILLE : Éric DUPONT-MORETTI MARSEILLE : Gilbert COLLARD, Daniel TARASCONI MONTROUGE : Michel CLERGET (incarcéré) MOSELLE : Sylvie ALLES, Pierre ALT, Cécile AUBLED, Laure-Anne BAÏ MATIS, Pascal BARBIER, Estelle BATON, Bertrand BECKER, Laurence BECKER-ENGEL, Bernard BECKERICH, Raymond BEHR, Djaffar BELHAMICI, Jacques BETTENFELD, Jean-Luc BIEBER, Agnès BIVER-PATE, Fabienne BORN-COLBUS, Colette BROCARD LE BLANC, Claude BROCK, Armand BUCHER, Hubert BURGUN, François BURKATZKI, Maryvonne CHAUVE-GRAY, Annie CHILSTEIN-NEUMANN, Dominique COLBUS, Thierry COUMES, Achille CYTRYNBLUM, Philippe DAVID, Guy ENGLER, Hélène FEITZ, Antoine FITTANTE, Josiane FONTANA-BUSSIERE, Gérard FRIOT, Jean-Christophe GENIN, Hervé HAXAIRE, Armand HENNARD, Bertrand HOFFMANN, Michel HUBERT, Myriam JEAN, Bettina KEMMER, Virginie LACASSAIN, Raymond LAGARDE, Frédérique LOESCHER-LORIOZ, Stanislas LOUVEL, Laurence MALLET, Nathalie MARCHEGAY, Florence MASY, Olivier MICHEL, Hugues MONCHAMPS, Denis MOREL, Tania MUSNIK, Claude ODENHEIMER, Jean-Claude OSWALD (incarcéré), Jean-Claude PARRE, Virginie PARRE-FASSONE, Gérard PATE, Laurent PATE, Joseph ROTH, Yves ROULLEAUX, Armand ROZENEK, Gilles ROZENEK, Christine SALANAVE, Claudine SAVARD, Viviane SCHMITZBERGER-HOFFER, Myriam SCHWITZER-MARTIN, Patrick SERRE, Anne-Christine SPADONI-WOLFF, Jean STROHMANN, Alfred SWIATLY, B. SZTUREMSKI, Pierre THOMAS, Patrick VANMANSART, Francis WEIL, Roger WOURMS MULHOUSE : André CHAMY NANCY : Valérie BACH-WASSERMANN, Alain CHARDON, Aline FAUCHEUR-SCHIOCHET, Françoise FREY-MICHEL, Nadine GASPARETTI, Agathe GEHIN, Stéphane HEIT, Violaine LAGARRIGUE, Alain LE ROY de la CHOHINIERE, Damien L'HÔTE, Frédérique MENEVEAU, Hervé MERLINGE, Gérard MICHEL, Lucile NAVREZ NANTERRE : Florence SCHARRE NOGENT SUR MARNE : Jean-Pierre VITRY ORLEANS : Jean CISSOKO, Philippe CROZE, Bénédicte GREFFARD, Philippe LAVAL (incarcéré), Pascal LAVISSE, Pierre PLISSON, Jérôme WEDRYCHOWSKI PARIS : Wallerand de SAINT JUST (Front National, GLF), Karim ACHOUI (incarcéré), Robert ALRIQ, Benoît AMIEL, Muriel ANDRE, Jim ARBOGAST, Gilles AUGUST, AUGUST et DEBOUZY, Xavier AUTAIN, Christophe AYELA, Jean-Paul BADUEL, Nicolas BALLET, Lamiel BARRET KRIEGEL, Guy BARSI, Dominique BARTHES, Julien BAUMGARTNER, Alexandra BELLAN-VILLA, Thierry BENAROUSSE, Karine BENHAMOU-SOBOHAN, Philippe BESSIS, Gilles-Eric DE BIASI, Christophe BIGOT, Jean-Louis BIGOT, Gérard BINET, Ingrid BINET, 258


Martine BLANC, Brigitte BOGUCKI, Ludovic de BOISBRUNET, Alexandra BOISSET, Laëtitia BONCOURT, Frédérique BOREL DE MALET, Ghislaine BOUARD, Florence BOUCHET, Marielle BOULLIERE, William BOURDON, Luc BOURGUIGNAT, René BOUVIER, Didier BRACCHI, Florence BRASSEUR, Denis BRUGERE, Amélie BULTE, Stéphanie BUREL, Bertrand BURGOT, Bernard CAHEN, Michèle CAHEN, Patrick CAILLET, François CAMPION, Charles CANTEGREL, Christine CARPENTIER, Jérôme CASEY, Cyril CATTE, Elisabeth CAULY, Didier CAYOL, Jérôme CAYOL, Véronique CEOLA, Xavier CHABEUF, Pierre CHAIGNE, Antoine CHATAIN, Christian CHARRIERE-BOURNAZEL, Claude CHAUVET, Françoise CHOISEL de MONTI de REZE, Arthur COMTE, Michelle CORLIN GARREAU DE LOUBRESSE, Catherine CORNEC, Marie COTTINET, Philippe Thomas COURCEL, Bertrand COURTOIS, COURTOIS LEBEL, Pierre COUSI, Béatrice COUSIN, Georges CREVON, Catherine CRUVEILHER, Didier DAILLOUX, Manuel DAMBRIN, Pierre DAMIEN VENTON, Jérôme DAGORNE, Emmanuel DAOUD, Michel DEGROUX-RICARD, Philippe DELATTRE, Eric DELCROIX, Hervé DENIS, Mikhael DERHI, Anne-Sophie DEROME, Jean-Philippe DESTREMAU, Marie DEVERTU, Pascal DEWYNTER, Alain DOMENJOU, Clarisse DORLHA, Roger DOUMITH, Evelyne DOUMITH-GEMAYEL, Pierre-Randolph DUFAU, Dominique DUMAS, Françoise DUMONT, Pierre DUNAC, Béatrice DUNOGUE-GAFFIE (GLFF), Yann Hervé DU PENHOAT, Cécile DUPERRAY-LEBRUN, Hervé DUVAL, François-Pierre FAIT, Nicolay FAKIROFF (FN, GLF), Joëlle FARGANT, Bernard FAULIOT, Muriel FAYAT, Jean-Marc FEDIDA, Julie FERRARI, Claire de FEYDEAU de SAINT CHRISTOPHE, Laurence FINELTAIN DEHARBE, Philippe FORTABAT LABATUT, Lef FORSTER, Jean-Claude FRESCHEL, Florence FRESNEL, Jean-François GALVAIRE, Martine GARNIER-BARTHES, Jean-Pierre GASTAUD, Antoine GAUDINO, Geoffroy GAULTIER, Annette GERING BRIGGS, Amiel GOLDMANN, William GOLDNADEL, Cyril GOSSET, GRANTURCO, Thierry GRUNDELER, Judith GUEDJ, Julien GUEGUEN-CARROLL, Stéphane GUENIN, André GUIBERT, Fabienne GUITARD, Audrey GUTIERREZ FERNANDEZ, Karen HADDAD, Mélanie HADDAD, Pierre HAÏK, HANOUNE, Williams HAOUIT-REHEL, Christelle HASSARD, Alain HAZAN, Maurice HAZAN, Dominique HAZAN, Xavier HAZAN, Frédéric HENNES, Monique HERPIN, Thierry HERZOG, Alain HOLLANDE, Thomas HOLLANDE (GODF), Yves HOLLIER, Gilbert HOUILLIEZ, François HUBERT, Jacques HUILLIER, Philippe HUSSON, Anne-Marie IDRAC, Côme IDRAC, Dominique INCHAUSPE, Martine JACQUIN, Emmanuel JARRY (ex-avoué 78), JEANTET, Michel JOCKEY, Mustapha KALAA, Lisa KONCKIER, Charles KORMAN, KORKMAZ, Irène KRIS, Dominique LABBE, Valérie LACROUX, Stéphane LATASTE, André LAUNIER, Maurice LANTOURNE, Philippe LAPILLE, Henri LECLERE, Apollinaire LEGROS-GIMBERT, LELLOUCHE, Sylvie LERAT, LE ROY, Dominique LOCQUET, Marie-Christine LONGY DEGUITRE, Pierre LOTZ, Jean-François LOUIS, Francis LOUVARD, Patrick MAISONNEUVE, Thibault du MANOIR de JUAYE, David MARCOTTE, Albert MARUANI BEYARD, Clarisse MATHIS, Corinne MATOUK, Laurence MAYER TEBOUL, Bernard MERY, David METAXAS, METZNER, Anne MEZARD, Jean-Pierre MIGNARD, Rosny MINVIELLE de GUIHLEM de LATAILLADE, MIRANDE, Edmond MISIKA, Antoine MISSOFFE, Thierry MONNIER, Olivier MORICE, Jean-Baptiste MORILLOT, Michèle MOULIN-COSSIC, Isabelle OLLIVIER, Dominique PAYEN de la GARANDERIE (GLFF), Jean-Louis PELLETIER, Jérôme PETRIGNET, Laurent PETTITI, Thierry PICQUET, Patrick PILLOT, Jean-Charles PLANCON, Sybille PLANTIN, Hélène POIVEY-LECLERC, Martin PRADEL, RAMBAUD MARTEL, Anne-Sophie REMY, Daniel RICHARD, Yannick RIO, Charles ROBAGLIA, ROBIN, Jean-Yves ROCHMANN, Isabelle ROTH, Sabine ROY, Brigitte ROZEN, Philippe SACKOUN, Thierry SCHMITZ, Richard 259


SEBAN, David SEBBAN, Pierre SEGUIN, Carbon DE SEZE, Georges SOUCHON, Jean-Luc SOULIER, Mario STASI, Isabelle STEYER, Denis TALON, Marie TAVERNE, Jean-Sylvain THINAT, Francis TISSOT, François TIZON, Vincent TOLEDANO, Patrick TOSONI, François TRECOURT, Jacques TREMOLET DE VILLERS, Dominique TRICAUD, Emmanuelle TRICHET, Jérôme TRIOMPHE, VAILLANT et associés, Antoine VALLANTIN, Adèle VANHAECKE, Alexandre VARAUT, Jean-Marc VARAUT, Pierre-François VEIL, Frédérique VEILLON JONSSON, Mathias VERNE, Jean-Pierre VERSINI-CAMPINCHI, Dominique VICTORIONTERNAUX, VILLARD et associés, Eleonore VOISIN, VOITURIEZ Christophe, VOVANS et associés, Georges-Paul WAGNER, François WAGNER, Michel WATELET, Hugues WEDRYCHOWSKI, Isabelle WEDRYCHOWSKI, Ladislas WEDRYCHOWSKI, Laurent WEDRYCHOWSKI, Sébastien WEDRYCHOWSKI, Jean WEILL, WHITE AND CASE, Caroline YADAN PESAH PERIGUEUX : Anic LE BER PERPIGNAN : Enric VILANOVA POITIERS : Baghdad HEMAZ PONTOISE : Alain BARBIER, Charles-Henri HAMAMOUCHE, Patrick CANET, Sabine DOUCINAUD - GIBAULT, Christian GAYRAUD, Marie REGALDO - SAINT BLANCARD, Jean-Marie VIGNOL QUIMPER : Ronan GARET, Béatrice JACQUET REIMS : réseau ACG, Stéphane BOILEAU, Marie COMMERCON, Arnaud GERVAIS, Éric RAFFIN RODEZ : Philippe COUTURIER SAINT BRIEUC : Frederick JOUBERT des OUCHES STRASBOURG : Sébastien BENDER, Olivier BILGER, Olivia DONNEAU, Anne-Gabrielle KELLER, Serge PAULUS, Pascal SCHMITT, Patrice STORCK, Rachel WEBER TOULON : Patrick SERIES, Pierre-André WATCHI-FOURNIER TOULOUSE : Pierre-Marie BONNEAU TOURS : Dominique GROGNARD, Christophe MOYSAN VERDUN : Michel VOIVRET VERSAILLES : Nicolle BIRFET, Matthieu BOCCON-GIBOD, Laurent BOMMART, Pierre BORDESSOULE de BELLEFEUILLE, Céline BORREL, Valérie BOULESTEIX, Stéphane CHOUTEAU (ex-avoué), Fanny CHARPENTIER, Marion CORDIER, Martine DUPUIS, Cyrille DUTHEIL DE LA ROCHERE (FN, GLNF ...), Charlotte ERRARD, Ophélia FONTAINE, Solène GARCIN-BERSON, Emmanuel GUEILHERS, Pierre GUTTIN (ex-avoué), Patrick GRAS, Fabrice HONGRE (+ BOYELDIEU .., ex-avoué, Conseil de l'Ordre), Patrick HUON de KERMADEC, Philippe KEIME (ex-avoué), Frank LAFON (ex-avoué), Frédéric LANDON, Emmanuelle LEFEVRE, Jean-Yves LIENARD, Bertrand LISSARRAGUE, Raphaël MAYET, Patricia MINAULT, Agathe MONCHAUX, Benoît MONIN, Béatrice du PAYRAT SCHMIERER, Sophie POULAIN, Cécile RAFIN, Claire RICARD, Gilles-Antoine SILLARD, Monique TARDY (exavouée), Renaud VERCKEN de VREUSCHMEN HUISSIERS : PARIS : Jean-Michel ADAM (75017), Vincent ADAM (75017), François ARDAILLOU (75011), Jean-Marie AULIBE (75010), Denis CALIPPE, Renaud CASTALAN, Franck CHERKI, Michèle DALICIEUX-PAGES (75011), Astrid DESAGNEAUX, Raphaëlle DIEY et CHAPLAIS (75007), Anne-Sophie GRUEL, Yann JEZEQUEL, Baptiste LEMIRE, Marie-France NOGUIER (75017), 260


Christine PINHEIRO, PROUST et GOURY-LAFFONT, Virginie RIGOT, RUAUX, SAMAIN et RICARD Province : Jacqui BARTHEL (Moselle), Alain BEAULIEU (Maintenon), Luc BOLLENGIERSTRAGIER (Chartres), Geneviève CHAMBAS (Provins), GEYELIN (Orléans), François HONTEBEYRIE et Yvette ROUSSEAU (Chartres), Eric GODFRIN (Voves), François-Xavier PACCOU et Catali PACCOU-MAROTTE (Courville-sur-Eure), Freddy SAFAR (Melun), JeanPierre SUIRE-DURON (Poitiers), Jean-Louis VIDON (Nogent-Le-Roi) POLITIQUES : Louis ALIOT (Front National, franc-maçon GLF), Michèle ALLIOT-MARIE (UMP, GLFF), Michèle ANDRE (Droit Humain), David ASSOULINE, Martine AUBRY (PS, Droit Humain), Alain AVELLO (FN, GLF), Jean-Marc AYRAULT (PS, GODF), Edouard BALLADUR (UMP, GLF), Michel BARAT (GLNF), François BAROIN (UMP, GLNF), Claude BARTHOLONE (PS, GODF), Christian BATAILLE, Alain BAUER (UMP, GODF), Denis BAUPIN, Nicolas BAY (Front National, GLNF), François BAYROU (MODEM, GODF), Nicolas BAZIRE (UMP, GLNF), PierreYves BEAUREPAIRE (GLF), Jean-Pierre BEL (PS, GODF), Xavier BERTRAND (UMP, GLNF), Véronique BESSE (UMP, GLFF), Marie-France BLANCHET (GLFF), Jean-Louis BORLOO (UDI, GODF), Étienne BOUSQUET-CASSAGNE (Front National, GLF), Thierry BRETON(PS, GODF), Steeve BRIOIS (Front National, GLF), Jérôme CAHUZAC (PS, GLF), Bernard CANDIARD, Bernard CAZENEUVE (PS, GODF), Christophe CHANTEPY (PS, GODF), Claude CHARBONNIAUD (GLNF), Luc CHATEL (UMP, GLF), Frederic CHATILLON (FN, GLF), Aymeric CHAUPRADE (FN, GLF), Pascal CLEMENT (Ministre de la soi-disant justice UMP, GLF), Gilbert COLLARD (Front National, franc-maçon GLF et GLNF !), Yves COLMOU (PS, GODF), Jean-François COPPE (UMP, GLNF), Paul-Marie COUTEAUX (PC, Front de Gauche, PS, UMP, FN, ... GLF), Frederic CUVILLIER (PS, GODF), Roger DACHEZ (GLF), Rachida DATI (UMP, Droit Humain), Jean-Paul DELAHAYE, Harlem DESIR (PS, GODF), Olivier DIEDERICHS (GODF), Julien DRAY (PS, GODF), Bertrand DUTHEIL DE LA ROCHERE (communiste PC, socialiste PS, FN, GLNF ...), Pierre-Yves DUWOYE, Anne-Marie ESCOFFIER (GLFF), Laurent FABIUS (PS, GODF), François FILLON (UMP, GLF), Jean-Charles FOELLNER (GLNF), Christian FORESTIER, Jean-Bernard FORME (FN, GLNF), Philippe GOSSELIN (UMP, GLNF), Serge GROUARD (UMP, GLNF), Claude GUEANT (UMP, GLF), Elisabeth GUIGOU (Ministre de la soit-disant justice PS, Droit Humain), Benoît HAMON (PS, GODF), Adeline HAZAN (PS, GLFF), Marc HENRY (GLF), Patrice HERNU (PS, GODF, GLNF), Edmond HERVE (PS, GODF), Brice HORTEFEUX (UMP, GLF), François HOLLANDE (PS, franc-maçon GODF), Yannick JAFFRE (FN, GLF), Lionel JOSPIN (PS, franc-maçon GODF), Daniel KELLER (GODF), Isaac KHASKI, Christine LAGARDE (UMP, GLFF), Florence LAMBLIN, Jack LANG (PS, GODF), Gérard LARCHER (UMP, GLNF), Valérie LAUPIES (FN, GLFF), Marylise LEBRANCHU (Ministre de la soit-disant justice PS, GLFF), Gilles LEBRETON (FN, GLF), JeanYves LE DRIAN (PS, GODF), Valéry LE DOUGUET (GODF, UMP, FN), Stéphane LE FOLL (PS, GODF), Hugues LEFORESTIER (GODF), Marc LE FUR (UMP, GLF), Jean LE GARREC, Bruno LEMAIRE (FN, GLF), Corinne LEPAGE (UMP ?, GLFF), Marine Le PEN (Front National, GLFF), Gérard LONGUET (UMP, GLNF), Victorin LUREL (GO), Ludovic MARCOS (GODF), Marion MARECHAL (+ ou - Le PEN ? ..., Front National, GLFF), Philippe MARTEL (RPR, FN), Olivier MARTINELLI (FN, GLF), Jean-Luc MELENCHON (PC, GODF), Robert MENARD (exFront National, GLF), Francis MER (UMP, GODF), Michel MERCIER, Bernard MEROLLI (GLNF), Arnaud MONTEBOURG (PS, GODF), Xavier MOREAU (FN, GLF), Daniel 261


MORFOUACE (GODF), Pierre MOSCOVICI (PS, GODF), Jacques MYARD (UMP, GLF), Patrick OLLIER (UMP, GLNF), Charles PASQUA (UMP, GLF), George PAU-LANGEVIN (GLFF), Vincent PEILLON (PS, GODF), Philippe PENINQUE (FN, GLF), Dominique PERBEN (UMP, GLNF), Aymeric PERRAUD (PC, FN, GLNF), Florian PHILIPOT (Front National, franc-maçon GODF puis GLF, conseiller de Marine Le PEN, ex-PS Chevènement !), Emmanuel PIERRAT (GODF), Sylvia PINEL, Bérengère POLETTI (UMP, GLFF), Alain POZARNIK (GLNF), Henri de RAINCOURT (PS, GODF), Gérard RAMOND (GLNF), François REBSAMEN (PS, GODF), JeanFrançois ROCCHI, Pierre-Olivier ROCCHI, André ROUSSELET (PS, GODF), Ségolène ROYAL (PS, Droit Humain), Wallerand de SAINT JUST (Front National, franc-maçon GLF), Michel SAPIN (PS, GODF), Jacques SAPIR (Front de gauche, FN, GLNF), René SCHLEITER, Pierre SEGUIN, Michel SIBEL (FN, GLF), Fabrice SORLIN (communiste, FN, GLNF), François STIFANI (GLNF), Dominique STRAUSS-KAHN (PS, GODF), Jean-Richard SULZER (FN, GLF), Bernard TAPIE (franc-maçon GODF), Christiane TAUBIRA (Ministre de la soit-disant justice PS, GLFF), Thomas THEVENOUD (PS, GODF), Jean-François TOUZE (FN, GLF), Manuel VALLS (PS, GODF), Jean-Pierre VESPERINI (FN, GLNF), Alain VIDALIES (PS, GODF), Yves-Max VITON (GLF), Jean-Yves WAQUET (FN, GLF) NOTAIRES : Antoine BAILLY (75008, Chambre des notaires de Paris, GODF), Michel BAILLY (75008, GODF), Jean-Pierre BRINES, Guy BRAULT, Pascal BUSSIERE (75009), CAURO (75008), JeanLoup CORBASSON (95000), Stanislas CORBASSON (95000), Cyril COURANT, François DESJARDINS, Pierre DROUART, Bertrand FAILLIOT (28170), Frank GRANGER (Chartres), Cyril NEVIASKI et THELU et RENOULT (80000), Claude DINIELLE et Anne DINIELLE (77970), Michel HUET (28290), Philippe JOURDENEAUD, Chantal LAVISSE (75001), Thierry MACHET (77970), Didier PETIOT (94700), François-Xavier PINET, Hervé POMMERY (75008), Hélène ROUX-DILLENSCHNEIDER, Bernard TRIGALLOU, Jean-Pierre PHILIPPON, LEDUC (75017), LE COLLINET (75011), Bertrand SAVOURE (75017) CITOYENS : Geoffroy CHANCERELLE de ROQUANCOURT-KERAVEL (Sous-Préfet, Directeur des services techniques au Cabinet du Préfet de Police de Paris), Odile CHANCERELLE de ROQUANCOURTKERAVEL née DIMIER de la BRUNETIERE, Philippe CESCHI, François DIMIER de LA BRUNETIERE (FN), Henry DIMIER de LA BRUNETIERE (FN), Jean DIMIER de LA BRUNETIERE de LA CROIX (FN), Louis DIMIER de LA BRUNETIERE (Front National), Yves HENRY (BNP), Bertrand de FEYDEAU de SAINT CHRISTOPHE (GODF), Geneviève de LANGLOIS (FN ...) épouse de Louis DIMIER de LA BRUNETIERE, Gérard MACHET de LA MARTINIERE (GODF), Gérard BEAUD, Michel HACAULT, Hassane HAMZI (GODF), Henri de LA CROIX de CASTRIES (GODF), Sylvie LAMBERT, Alexandra MARTIAL (GLFF), Franck OGNIN, Michel de ROSTOLAN ("rosto-couilles" au Front National, GLF), Roland TRUCHE

SOURCE : http://www.cyberquebec.ca/_layout/?uri=http://www.cyberquebec.ca/justicecorrompue/tablo.html

262


CHAPITRE XIX NERNIER Le village de la Honte

263


Nernier est une commune française, située dans le département de la HauteSavoie en région Rhône-Alpes. Elle fait partie du Chablais français.La commune est riveraine du lac Léman sur sa rive sud. Elle est située entre Yvoire et Messery.Accès : depuis Annemasse, prendre la direction de Thonon-les-Bains jusqu'à Douvaine, puis jusqu'à Nernier en passant par Messery. sur le site de Nernier, existait une cité lacustre préhistorique et une bourgade existait au temps des Romains. La vigne et le blé y étaient alors cultivés.Au Moyen Âge, les troupes bernoises ont assiégé et pris le bourg.Au xviiie siècle, le duc de Savoie[le duc de Sardaigne, il me semble (à vérifier)] fit construire le clocher de la commune, et à la fin du xixe siècle, Napoléon III fit construire le port.Durant les derniers siècles, le village a vécu d'une importante activité de tannage des peaux, de la pêche et d'une activité de contrebande avec la Suisse. La commune de Nernier, au lendemain de l'Annexion de la Savoie à la France de 1860, intègre le canton de Douvaine2. Elle appartient, depuis 2015, au canton de sciez, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 25 communes3. La commune est membre, avec dix-sept autres, de la Communauté de communes du Bas-Chablais.Nernier relève de l'arrondissement de Thonon-lesBains et de la Cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Marc Francina (UMP) depuis les élections de 20124. Église Saint-Martin. On la trouve mentionnée au XIIIe siècle dans une bulle du pape innocent IV (1250) dans laquelle la paroisse est placée sous l'autorité de 264


l’abbaye de Filly. On estime cependant qu'elle puisse être plus ancienne. Reconstruction, au bord du lac, en 1840. La commune possède aux maisons de molasses et de chaux vive, aux roses trémières et vignes grimpantes. Les maisons à arche ouvertes directement sur le lac. Le port de plaisance peut accueillir 250 bateaux dont le Calypso voilier de 1911, appartenant à l'association Amerami et classé monument historique en 1991. Le sentier romantique relie l'entrée du village, au port et au château. Il rend hommage aux artistes qui ont séjourné dans la commune en étant jalonnés de fresques et de poèmes inclus dans la pierre. Le poète Alphonse de Lamartine séjourna longtemps au village. Mary Shelley, inspirée par le lac, écrivit quelques pages de son célèbre roman Frankenstein lors d'un séjour à Nernier. Enrico Vegetti : peintre et graveur (1863 Turin - 1951 Nernier). Sa mère d'origine savoyarde était une Duchêne de Nernier. Peintre, dessinateur, graveur, son oeuvre comporte des paysages de Savoie, des scènes de la vie quotidienne, des dessins et eaux-fortes. Souce: Wikipedia Creative commons Ça, c'est le "Bla-Bla-Bla" que l'on sert aux touristes naïfs , car à Nernier, la réalité est bien différente .... Un poète d'une commune voisine avait écrit ceci: "Nernier, joli clocher, méchants habitants" Moi je dirais plutôt : "Les habitants de Nernier sont comme le journal 'Hara-Kiri' :BÊTES ET MÉCHANTS ! " En effet mis à part 2 ou 3 personnes Nernier est peuplé d'imbéciles , consanguins , et sans cervelle.... Des petits trafics de drogue y vont même bon train ..... Ce n'est pas le thème de cet article, mais je pourrais donner des noms.... 265


Marie Pierre Berthier Maire de Nernier .... Considère que la vie d'un enfant est moins importante que sa "Réputation de façade "et que la réputation de "Nernier , le village de la Honte" déclare sur cette vidéo qu'il faut porter plainte contre un témoin qui est au courant des viols répétés sur Amandine. voir ICI https://www.youtube.com/watch?v=F4NLFpvdeAQ Loue les services de la gendarmerie de Douvaine pour faire pression sur les victimes.

Alain spaldretti 1er adjoint au maire : en écoutant ou réécoutant la vidéo précédente ICI , vers la fin de cette vidéo , https://www.youtube.com/watch?v=F4NLFpvdeAQ Vous entendrez comment ce sombre individu tente de chasser du village, un de mes amis Michel dont les enfants sont également victimes de maltraitance sur Lyon .... Monsieur Spaldretti n'aime pas les gens qui tentent de défendre les enfants.

266


Damien Vaney Conseiller municipal à la commune de Nernier..... Il y a quelque temps cette personne me disait qu'il allait parfois sur des sites pédophiles, que ce n'était "Pas si grave" et que cela ne lui posait pas de problème de conscience !!!! Cet individu me disait aussi qu'il ne comprenait pas pourquoi j'en voulais aux Francs-Maçons puisque lui même l'était.... Sur ce dernier point s'apercevant qu'il avait fait une "Méga-Boulette", le lendemain, Damien Vaney tentait de se rattraper maladroitement aux branches et me disait qu’en fait il n'était pas Franc-Maçon mais que la Franc-Maçonnerie le fascinait et qu'il s'y intéressait Mais ce n'est pas tout !!! Damien Vaney est aussi créateur de sites web (rassurez-vous ce n'est pas lui qui a créé Amandine-et-yan.tk !!!! Son "entreprise" se nomme Van&Ey le site est www. vny (point) co (CO (Colombie) pas com) et sur la première page de son site on peut voir de jeunes prostituées en vitrine !!!!

OÙ EST VOTRE MORALE MONSIEUR LE CONSEILLER MUNICIPAL ????? 267


Christiane Kern Directrice de l'association des Amis du Musée du Lac (AML) et responsable de ce même musée, prétends avoir beaucoup de culture générale, mais sa culture générale ne va pas plus loingt que le programme de l'école primaire et , c'est bien connu , "La culture c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale" Hé bien un jour cette personne me déclarait : "Il vaut mieux laisser ta fille se faire violer que de faire un scandale" VOUS AVEZ TORT, MADAME KERN ! Justement il faut faire un scandale et les violeurs d'enfant ainsi que leurs complices (cela inclus ceux qui savait et qui se taisaient) méritent la peine de mort .... et encore c'est beaucoup trop doux pour ces crapules, je suggérerais le bagne à vie... il faudrait réouvrir le bagne de Cayenne !!!!

Jean Luc Favre Cet avocat véreux (habitant Nernier "Les Peupliers") me croisait il y a quelque mois au bureau de tabac de Douvaine et me disait qu'il savait que ma fille se faisait violer par les magistrats de Thonon, mais ma conseillait d'arrêter mon combat, car ils avaient le moyen de m'éliminer.... De plus cette immonde crapule a proféré des propos méprisants à l'égard des personnes atteintes d'autisme sur Facebook. De plus cet avocat véreux tente d'infiltrer les mouvements de libération de la Savoie (pour les Savoisiens La Savoie c'est un seul département 73 et 74) 268


Sabrina Zbinden Pour décrire cette personne, on pourrait reprendre la phrase culte du célèbre film "le père Noël est une ordure : "Écoute J'aime pas dire du mal des gens, mais effectivement, elle est gentille" Née avec une cuillère en argent dans la bouche, Sabrina Zbinden n'a pratiquement jamais travaillé ou alors "petits boulots faciles est pas longtemps" Possède au moins 15 chats , dit aimer les animaux, mais s'occupe très mal de ses chats, les laisse divaguer un peu partout , parfois ceux-ci s'introduisent dans les maisons voisines ou ils font de nombreux dégâts..... Son Quotient Intelectuel est bien inférieur à celui d'une mouche à merde.... Un jour cette personne m'a dit ceci au PTI BAR (tenu par son mari JeanFrançois ELLE ): "Il vaut mieux sauver un petit chat que sauver un enfant .... Et tu n'as qu'à laisser ta fille se faire violer , tu la révéras quand elle aura 18 ans"

LAMENTABLE !

269


Dans la série "Ils préfèrent fermer les yeux et se boucher les oreilles quand Amandine se fait martyriser et violer sous leurs fenêtres": Il y a quelques semaines j'envoyais un mail a plusieurs commerçants et associations du bas-chablais afin de les informer de la situation de ma fille, ce mail contenait en pièce jointe l'ébauche de mon livre, ainsi que le N° 4 de mon Web Journal "La grenade" voir: No 1 https://drive.google.com/file/d/0B3SGANskjMuITDdkZzc3b3lZTlk/view No2 https://drive.google.com/file/d/0B3SGANskjMuIQTVtTklCbDJoZ0k/view No3 https://drive.google.com/file/d/0B3SGANskjMuIQ3BMWHRXSnM5dDQ/view No4 https://drive.google.com/file/d/0B3SGANskjMuITGJhV2R5UnZlcFk/view

J'ai reçu quelque réponse très étrange sous forme de menaces que je reproduis ici même.

Association "La Licorne"

Cette association me prie d'élever l'adresse de l'association de ma liste de distribution...... Pourquoi ? Cette association a-t-elle des choses à cacher ??? En tout cas cette association préfère fermer les yeux et donc être complice .... Mais pire encore elle se permet de me faire le même genre de menaces que les magistrats pédophiles qui violent ma fille !!!!

C'est quoi cette association de merde ????? 270


Didier Vaillant Conseiller Municipal ayant démissionné très peu de temps après son élection Propriétaire du bar "Au Bon Coin" (Au Bon CON) à Nernier voici la réponse qu'il m'a fait parvenir.....

Mes réponses à moi seront publiques, car je n'ai rien à cacher : 1)Vous dites "Enlève-moi de ton carnet d'adresses" >Je ne reçoit d'ordre de personne tennez le vous pour definitif 2) Vous dites "Je ne veux plus recevoir tes mails" >On ferme les yeux , on se bouche le oreilles , on joue les caustauds mais rien dans le slip !!!!

3) Vous dites "Je ne comprends plus ton acharnement" >Ha bon vous ne comprennez pas un père qui se bat depuis plus de 5ans pour sauver sa fille d'un réseau pedocriminel ??!!.... Il faut dire que vous n'avez jamais pu avoir d'enfants (peut être le manque de couilles?) et que vous n'êtes qu'une sorte de "Truc bizarre" qui se situe à mi-chemin entre le Dinosaure et le Rhinocéros, mais bon il parrait que même les dinosaures et les rhinocéros ont un coeur !!!! Mais il y a peut être autre-chose : Réduisez votre consommation de bière il semblerait qu’en plus de faire grossir , ça ramollit le cerveau !

4)Vous dites :"laisse-moi en dehors de tout ça" >Relire le point 2

5)Vous dites "Merci"

>ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !!!! 271


Jean Claude Dumont FRANC MAÇON Il est fort probable que Reiser se soit inspiré de cet immonde pour créer son personnage "Le gros dégueulasse" Sale, Ivrogne , Pervers et obsédé sexuel Ne cache à personne son appartenance à la Franc-Maconnerie et son gout pour les femmes très jeunes.

272


273


ANNEXE I Liste non-exhaustive des magistrats vĂŠreux

274


MAGISTRATS VÉREUX A ABENTIN Emmanuel Juge des enfants à Castres Affaire CHASTAN : Demande un examen psychiatrique de Sandrine et de sa fille aînée, qui a porté plainte contre J-P. C pour viol.

AUMERAS Paul Louis Procureur à Nice Parti en retraite sans aucune sanction en juin 2007 AFFAIRE KAMAL > Il a demandé à l’avocat de M. KAMAL (qui tentait de défendre sa fille victime d’un réseau pédophile sur la côte d’Azur) de laisser tomber cette affaire : « C’est simple, ou vous lâchez le dossier Kamal, ou je vous poursuis pénalement ». > Selon Karim KAMAL, AUMERAS connaissait le grand-père maternel de Laurianne. > Admet d'ailleurs avoir prodigué ses conseils à la mère lors de plusieurs rendez-vous. Mais, dit-il, pour la bonne cause. > Avant de s'en aller, AUMERAS, selon KAMAL, a ligué contre eux une bonne partie de la magistrature niçoise et tous les actes judiciaires leur ont été ensuite défavorables. > Pressions sur un expert qui a rendu un rapport constatant les maltraitances sur Laurianne : « le docteur Quatrehomme, référence nationale en médecine légale, avait établi le 2 avril 1994, un certificat médical dénombrant une quinzaine d'ecchymoses sur le corps de Lauriane et faisant état d'«une déclaration spontanée de celle-ci accusant à nouveau sa mère et D. (le concubin, ndlr) de violences physiques et sexuelles». Un autre certificat à peu près identique, avait été dressé plusieurs mois auparavant par un autre expert, le docteur Suquet. Le témoignage de ce médecin semble donner raison aux avocats du père quand ils dénoncent un «traitement judiciaire partial». Gilles Suquet a examiné Lauriane Kamal le 22 novembre 1993. A la demande de son père certes, au domicile de ce dernier mais hors sa présence. Son certificat charge implicitement la mère et son concubin. Or, peu après, le procureur Paul-Louis Auméras, à l'époque toujours en poste à Nice, lui téléphone. Le Dr Suquet a révélé récemment les motifs de l'appel: «Minimiser le cas», c'est-à-dire la portée de ses constatations. Entendu sur procès-verbal au début de cette année, par le juge des enfants de Grasse, Marie-Ange Murciano, en charge du dossier du placement de Lauriane, l'expert a confirmé la démarche, pour le moins curieuse à son avis, du procureur Auméras: il voulait «obtenir de moi des précisions sur mes déclarations écrites que j'ai considérées alors comme suffisantes». Pourtant, aujourd'hui, Paul-Louis Auméras nie quelconque pression sur le médecin. ‘Il m'a demandé, avec insistance, si j'étais bien sûr de ce que j'avais écrit, si je confirmais. Pour le reste, tout a été foireux dès le départ dans cette histoire. On aurait dû me convoquer, officialiser mes constatations dans la procédure. On ne l'a jamais fait. Du coup, après, certains ont pu dire que mon certificat avait une valeur limitée parce que fait à la demande du père. Ce n'est pas normal » a déclaré l'expert. » http://www.liberation.fr/france/1996/06/05/a-nice-les-mots-de-lauriane-derangent-la-justice-l-enfant-dont-les-parents-se-disputent-la-gardeass_175266 A travaillé sur de nombreuses affaires : assassinat du juge d’instruction Pierre Michel, French Connection, prise d’otages à Béziers et à Perpignan, affaire Médecin, trafics de stupéfiants de la Côte d’Azur. A mis José Bové en prison.

275


http://www.francepresseinfos.com/2013/03/parcours-de-proc-de-paul-louis-aumeras.html Conflit d’intérêts dans la plainte déposée par Michel Montlaur, pour un groupe d’hypermarchés dont la faillite a permis à quelques protagonistes du tribunal de commerce de se gaver d’honoraires (environs 80 millions de francs au final). C’est à lui que Montlaur a déposé une requête en dépaysement, alors que quatre mois plus tôt, AUMERAS avait « écrit au bâtonnier des avocats pour se plaindre du caractère "violent et vindicatif" de la plainte déposée par Michel Montlaur ». Il a évidemment refusé de dépayser l’affaire, et les avocats de Montlaur disaient qu’il cherchait à étouffer le dossier. http://denidejustice.wordpress.com/category/le-fichier-de-la-magistrature/aumeras-paul-louis/

B

BARRAUD Michel Premier substitut au TGI de Bobigny Procureur à Créteil de 1993 à 2003 Procureur général à la cour d’Appel de Toulouse en 2003 chef du Service central de prévention contre la corruption (SCPC) en 2008 Affaire ALEGRE : Surnommé « L’Effaceur » par ses collègues, il est nommé en 2003 à Toulouse en remplacement de Jean Volff et est intervenu dans l’affaire ALEGRE pour étouffer l’affaire et le scandale. Selon VOLFF, la procédure de nomination de BARRAU à sa place a été extrêmement rapide et illégale. C’est à BARRAU qu’était adressé le rapport BREARD, et BARRAU a déclaré que : « ce rapport n'a révélé après examen aucun fait de nature à entraîner des poursuites disciplinaires ou pénales » Il a refusé le dépaysement du dossier. http://books.google.fr/books?id=sIrzELC85IUC&pg=PA118&lpg= Affaire des HLM de Paris : Il a permis d’enterrer le dossier en refusant systématiquement les investigations demandées, notamment, par le juge HALPHEN. HALPHEN l’a accusé dans son livre d’informer régulièrement l’Elysée des procédures, si bien que BARRAU a porté plainte contre HALPHEN pour diffamation. http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-nouveau-procureur-general-nomme-a-toulouse-29-05-2003-2004126874.php > HALPHEN dit dans son livre, que BARRAU, « marqué à droite" et "très aux ordres de sa hiérarchie" n’a jamais renâclé à donner un coup de main juridique au RPR. "Le procureur recevait, à mon insu, écrit Halphen, certains avocats du dossier pour discuter avec eux de la meilleure façon de bloquer ma procédure et de répondre à mes questions ». > BARRAU « s’était fait aussi une spécialité d’empêcher l’ouverture de nouvelles instructions gênantes. Entre 1995 et 97, ce procureur de Créteil a refusé une dizaine de fois aux juges Halphen, Vandingenen et Portelli l’autorisation d’enquêter sur des délits qu’ils avaient découverts. Plusieurs dossiers ont du même coup définitivement disparu de la scène judicaire. Notamment celui concernant les travaux somptuaires réalisés dans l’HLM de Dominique Tiberi, fils de Jean, ou celui relatif aux liasses de billets découverts dans le coffre du trésorier du Parti réublicain, Jean-Pierre Thomas ». > « De même, un témoignage recueilli par le juge Halphen sur les valises d’argent liquide versé à la Mairie de Paris par le promoteur de la Cogedim n’a connu aucune suite. Eric Halphen l’ignore sans doute, mais ce dossier était jugé si sensible, en 1996, par le gouvernement Juppé qu’il a donné lieu à de nombreuses discussions entre le ministère de la Justice où règnait Toubon, le parquet général et le parquet de Créteil pour trouver le moyen de l’enterrer ». > Il a ainsi interdit à ses deux magistrats de s’intéresser à la Semarelp, une société d’économie mixte soupçonnée d’avoir fourni un emploi fictif, mais un réel salaire à Didier Schuller. http://denidejustice.wordpress.com/2009/09/03/2002-michel-barrau-un-proc-aux-ordres/

276


http://www.liberation.fr/societe/2002/10/02/halphen-accuse-son-ancien-procureur-l-attaque_417172

BAUDINO Jean-Jacques Juge d’instruction à Draguignan Juge de l'application des peines à Draguignan en 1990 vice-président chargé de l'application des peines au tribunal de grande instance de Grasse en 1999 Vice président du TGI Draguignan chargé de la fonction de juge des enfants en 2010 Affaire du VarVAR (AMIDLISA) : Fin 2007 et en novembre 2008, il a confié les enfants au pédophile (leur père). Leur mère pouvait les avoir un week end sur deux et la moitié des vacances. Les enfants avaient pourtant dénoncé de graves abus commis par leur père et ses amis, certificats à l’appui. En 2009, il réduit les visites de la maman à deux après-midis par mois en point rencontre. Il confie le suivi à l’ADSEA du Var. Il a fait passer la mère des enfants pour une folle afin de justifier le placement d’urgence des enfants. Il a tenu une audience alors que la maman n’avait pas reçu la convocation car elle a été envoyée à une mauvaise adresse, et n’a pas voulu réviser ce jugement. Il a considéré que les enfants avaient une « très bonne » relation avec le pédophile (leur père). Il s’est basé sur des rapports de l’ADSEA du VAR, association chargée du suivi des enfants, et dont un éducateur ainsi qu’une psychologue (celle qui a rédigé le rapport, Mme VOISIN), ont été accusés par les enfants d’être membres de ce réseau pédophile et d’avoir été présents à des viols et même des meurtres. L’ADSEA a déclaré que la maman s’acharnait contre le pédophile, Eric MIGNOT. En mai 2009, il a rendu un jugement en l’absence de la mère des enfants (qui n’a reçu sa convocation que le lendemain), et en se basant sur des rapports mensongers. Il est aussi délégué régional de l’Association française des magistrats de la Jeunesse et de la Famille Fait des colloques sur la sexualité des mineurs avec l’association ANTHEA.

Affaire Charlotte :

BAYLLARD OZEROFF Joëlle cour d'appel Chambery

Affaire Amandine

BILLOT Elodie juge d’instruction au TGI de Castres.

Affaire CHASTAN : Elle a refusé d’instruire en février 2010 la plainte contre le père pédophile pour agressions sexuelles sur leur fille.

Bissonnier Esther

Juge pour enfants au tribunal de Thonon Les bain (74200) Ose sans honte écrire dans son jugement qu'elle sait que Amandine subit des violences sexuelles au domicile de sa mère , et en conclusion confie l'enfant....A la mère Maintient la mesure d'Assistanc Éducative en Millieu Ouvert avec la "Fausse assiciation" A.RÉ.TIS Bien que cette "Association" A.RÉ.TIS n'ai aucune autorisation légale pour pratiquer des meusures d'AEMO De plus la ceffe de service de A.RÉ.TIS Madame Régine Chiggio à déclaré au papa d'Amandine "Ce n'est pas si grave si lapersonne qui a violé Amandine revient en son contac" Esther Bissonnier est d'accord avec ces Paroles Reconnait au cours d'une audience être Pédophile Declare la fin de la meusure d'AEMO par la sece Pedophile A.RETIS Mais declare que Amandine sera Obligée de retourner dans ces établissements

BOURGUIGNON Jacques Juge d’instruction à Auxerre en 1990 Juge à Mulhouse

Affaire des disparues de l'Yone Il n’aurait pas fait suivre l’affaire des disparues de l’Yonne en prenant son poste à Auxerre en 1984, et a refusé que l’enquête se poursuive. http://www.leparisien.fr/faits-divers/disparues-de-l-yonne-l-expertise-qui-accuse-un-nouveau-juge-21-06-2003-2004187573.php

277


BOURRAGUE Marc Substitut à Toulouse de 1989 à 1992 vice-procureur à Montauban en 2003 Premier vice-procureur de la République au TGI de Paris en 2007 vice-président au tribunal de grande instance de Paris en juillet 2011 Affaire ALEGRE: Mis en cause par d'anciennes prostituées à l'origine notamment des révélations sur le meurtre de Line Galbardi en janvier 1992, ainsi que par ALEGRE dans sa lettre à Karl Zéro. Selon des policiers, il a été le premier à se rendre sur les lieux du meurtre alors qu’il n’était pas de permanence. Le meurtre a été imputé à Alègre mais il y a eu un non lieu. BOURRAGUE avait écrit au juge d’instruction pour jurer qu’il n’était pas là. Il a dit que les prostituées mentaient. L’un de ses accusateurs s’est « suicidé ». Décrit par Fanny comme un sadique, très impliqué dans le milieu local et adepte de partouzes y compris avec de très jeunes prostituées.« Marc Bourragué est aussi mis en cause par Nadia, une autre ex-prostituée qui affirme avoir eu le magistrat comme client, un soir, à la demande du proxénète Lakhdar Messaoudène, complice présumé d'Alègre, actuellement écroué ».BOURRAGUE fréquentait Patrice ALEGRE, ainsi que l’ont déclaré plusieurs témoins.Il était aussi proche de certains dirigeant de Sauvegarde 31, l’association locale de protection de l’enfance. http://www.ladepeche.fr/article/2003/09/11/203683-marc-bourrague-devant-le-juge.html http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-rapport-genant-pour-le-procureur-bourrague-14-05-2004-2004981596.phpA aussi été mêlé à une enquête du ministère de la Justice (GUIGOU) au tribunal de grande instance de Toulouse pour des problèmes liés à des dossiers de redressements judiciaires. A ce moment (1998), Marc Bourragué, chargé des affaires financières au tribunal de grande instance de Toulouse et en conflit avec le juge Laurent Nion, chargé des instructions financières, était visé. Affaire COLONNA :il fut l'un des douze jurés professionnels qui ont composé la cour d'assises spéciale qui jugea Yvan Colonna en première instance, fin 2007, à Paris. Rapport BREARD concernant BOURRAGUE ici.

BOURACHOT Laetitia Juge aux affaires familiales à Thonon les Bains AFFAIRE AMANDINE Considère que amandine est en securité chez sa mère malgré le fait que celle ci la prostitue. Refuse les droits de visites au papa d'Amandine Refuse que Amandine aie son propre Avocat

BOT Yves Substitut au parquet du Mans de 1974 à 1982. Procureur à Dieppe Avocat général à la Cour d’Appel de Caen de 1988 à 1991 Procureur au Mans en 1992 Chargé de mission pour les affaires pénales, pénitentiaires de la protection judiciaire de la jeunesse de juin 1993 à mai 1995 au cabinet de CHEVENEMENT Procureur de la république à Nanterre (nommé contre l’avis du CSM par Toubon) en 1995 Procureur à paris en 2002 puis Proc général en 2004 nommé procureur général de la cour d'appel de Paris en 2005 Avocat général à la Cour Européenne des Droits de l’Homme depuis 2006.

278


Outreau : Il a présenté ses « excuses » aux futurs acquittés lors du procès en appel, et cela AVANT la délibération du jury, ce qui a forcément influencé le jury. Affaire COLONNA : Il a dissimulé des noms de deux des tueurs du préfet ERIGNAC que lui avait donnés l’ancien secrétaire général du préfet de Corse Didier Vinolas. Réputé proche de SARKOZY, « qui a marqué son passage au parquet de Paris en limitant les instructions fleuves » http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20090216.OBS5032/yves-bot-un-magistrat-proche-de-nicolas-sarkozy.html Autre : >En mars 1999 il avait évité à Chirac d’être entendu dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs au RPR en se déclarant incompétent pour poursuivre le président. En 2005 arrivé proc général à Paris il a suivi de près l’affaire Clearstream visant VILLEPIN. Aujourd’hui il réclame un « parquet européen ». >Nomination par TOUBON : http://www.liberation.fr/france/1995/08/03/yves-bot-nouveau-procureur-politique-le-ministre-de-la-justice-l-a-nomme-hier-au-tribunal-denanterr_142528

BRUSLON Juge des enfants à Bobigny

AFFAIRE Moukaga A décidé le placement de Yohan en 2009. A dit que la mère était folle et qu’elle mettait son fils en danger. Elle a fixé des visites médiatisées entre l’enfant et sa mère. L’ASE a mal géré, si bien que Yohan n’a pas vu sa mère pendant 10 mois. Cet enfant n’a été placé que parce qu’il a dénoncé des abus sexuels par un enseignant du collège de Stains. Elle a aussi donné à l’ASE la compétence de décider de l’orientation future de Yohan pour sa scolarité, à la place de sa mère. Alors qu’il était bon élève il est envoyé en BEP sanitaire et social. Autorité parentale supprimée car « En l'espèce, il résulte des pièces du dossier et des déclarations à l'audience que la mère refuse toute coopération avec l' Aide Sociale à l' Enfance, et le courrier de 17 pages envoyé par Madame MOUKAGA à diverses instances, dont le Juge aux affaires familiales ou le Président de la République (Monsieur Nicolas SARKOZY), établit l'état psychique très critique dans lequel se trouve la mère. Il est de l' intérêt de Madame MOUKAGA et de son fils de bénéficier de la mesure sollicitée par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis. La délégation n'enlève pas à la mère le droit de demander la restitution de l'autorité parentale si son état s'améliore rapidement »

C

Canavero Laurence Juge des enfants à valence Juje des enfants à Privas Cette Juge Pour enfant toujours en place au tribunal de Privas A violé la petite Guérande de 6ans1/2 en compagnie de sa greffière Madame PACHAT a l'aide de 2 "sex-toys" Suite à ce viol , le 20 avril 2005 un medecin constate : "Une dechirure Hyménéde incomplète" ainsi qu'un "Permissivité anale augmentée" "TGI de Privas: La Juge-Sorcière Canavero Viole des Enfants en plein Tribunal. La juge-sorcière Canavero suite à son transfert de Privas au TGI de Valence. Elle avance sous les regards inquiets de l'assistance. A la lecture du document ci-dessous, vous allez comprendre pourquoi. Depuis septembre 2014, la pédocriminelle est de retour au TGI de Privas en sa qualité de Juge pour Enfants. Sa place est en prison, en attendant de changer la loi pour instaurer une peine plus adaptée à de telles abominations." "Les répercussions de la tentative de saisine de la justice par les parents Blanchard, suite à ce premier viol, auront été dramatiques : C’est une Juge pour Enfant, Laurence Canavero et sa greffière, Mme Pachat, qui sont accusées par la petite Guérande, six ans et demi, de l’avoir violée dans leur propre bureau, en guise de représailles à la dénonciation." Malgré tout cela le gouvernement Français persiste à maintenir cette ORDURE en poste dans un tribunal pour enfants

279


http://pedocriminel.blogspot.fr/2013/05/le-protocole-des-ignobles-en-robes.html http://pedocriminel.blogspot.ch/2015/01/france-john-hodgkinson-est-en-prison.html

CARLE Francis Juge à Grenoble Sanction : mutation au tribunal de Sarreguemines, en Moselle Il prenait des photos érotiques de femmes et de jeunes filles en petite tenue, y compris dans l’enceinte du palais de justice où il venait faire des photos le week-end. Certaines jeunes filles, parfois mineures, ont été ses stagiaires au palais de justice. L’affaire n’a éclaté que parce que le père d’une des gamines est venu lui casser la figure, et les policiers qui lui sont venus en aide ont du s’intéresser à cette histoire de photos. http://www.liberation.fr/societe/2002/03/01/grenoble-le-juge-photographe-ne-charme-pas-ses-pairs_395462 http://www.trafic-justice.com/SITENE17/VEREUX/departem/38/juge/carle/carledl.htm

CATALANO Francis

doyen des juges d’instruction à La Réunion. Radié Se tapait des femmes dans son bureau, y compris des justiciables. Ainsi une élue locale, conseillère régionale, est-elle venue solliciter un permis de visite pour son fils incarcéré. En l’absence de son collègue qui s’occupait du dossier, le juge a accédé à cette demande, assortie d’arguments particulièrement émouvants. Une autre, adepte de l’échangisme, est la compagne d’un homme qui a bénéficié d’un non-lieu signé par le juge. Lequel instruit une plainte déposée par le-dit bénéficiaire du non-lieu contre son ex-femme. On commence à avoir du mal à suivre …. Mais ce n’est pas fini. Une jeune femme à qui le juge confiait des enquêtes de personnalité sur les accusés passibles des assises a elle aussi fréquenté le brûlant cabinet plus que ne le commandait la stricte exécution de ses missions. Une enquête diligentée par le premier président de la cour d’appel a conduit Pascal Clément le garde des Sceaux (et des moeurs), à dépêcher sur place L’Inspection des services judiciaires. Les trois enquêteurs n’ont pas été déçus. Ils ont découvert, entre autres, qu’une association de juristes, dont le doyen des juges d’instruction était naturellement un membre éminent, organisait à Madagascar des séminaires savants prétextes à tourisme sexuel. Qu’un autre magistrat recevait, lui aussi, dans son bureau, toujours pour des activités qu’il ne serait pas convenable de décrire, un homosexuel mis en examen dans une affaire de stupéfiants. Un greffier qui avait l’habitude de mettre sa main ailleurs que dans les dossiers est l’objet de plusieurs plaintes.

http://denidejustice.wordpress.com/category/b-20-magistrats-depraves-sexuels/ http://intimeconviction.over-blog.com/article-5655352.html

CAZALS Jacques procureur de la République au TGI de Moulins a dirigé le parquet d’Auxerre de 1992 à 1999 substitut à la cour d’Appel de Paris en 1999 sanctionné en avril 2002 par le garde des Sceaux, sur proposition du CSM : déplacement d’office substitut général à Versailles en 2002 substitut général de la cour d'appel de Paris en 2002 conseiller à la cour d’Appel de Paris en 2004 procureur général à la cour d'appel de Paris avocat général à la cour d’appel de Versailles en 2009 Disparues de l’Yonne: Sanctionné pour des négligences dans le cadre de l’affaire de la disparition de sept jeunes femmes handicapées entre 1970 et 1980. Puis « Le commissaire du gouvernement Francis Lamy a demandé l’annulation du déplacement d’office dont a fait l’objet Jacques Cazals, la condamnation de l’Etat à lui verser 3 000 euros et sa réintégration dans son emploi de substitut du procureur général près la cour d’appel de Paris. Dans ses conclusions, le commissaire du gouvernement relève que le reproche de négligence à l’encontre de Jacques Cazals "repose sur des faits insuffisamment établis" et qu’il ne ressort pas que la magistrat "ait manqué aux devoirs de son état, à l’honneur, à la délicatesse ou à la dignité" ». Il a aussi donné le permis d’inhumer du gendarme JAMBERT sans faire pratiquer d’autopsie et en concluant au suicide. A mis beaucoup de mauvaise volonté à ouvrir une information judiciaire lors du dépôt de plainte avec constitution de partie civile de l’Association de défense des handicapés de l’Yonne (Adhy), en 1996. A classé de nombreuses plaintes des familles des disparues. http://leruisseau.iguane.org/spip.php?article528 http://denidejustice.wordpress.com/tag/jacques-cazals/

280


CHARLES Juge aux affaires familiales à Nice Léon et Lucas : Elle a toujours refusé d’entendre la mère des enfants si bien qu’elle a élargi les droits de visite et d'hébergement du pédophile. Elle a promis à la mère de l’éloigner de ses enfants. Elle a rappelé l’autorité parentale du pédophile sur son fils Lucas en lui donnant en plus un Droits de visite et d'hébergement pour la moitié des vacances.

CHEENNE Jeanne Auditeur de justice Substitut à Poitiers en1993 Substitut au TGI de Rochefort en 1996 substitute à l'administration centrale du ministère de la justice Juge des enfants au TGI de Nantes en 2003 Juge des Enfants à pointe à Pître en 2007 Affaire Léon et Lucas : Alors qu’elle était incompétente territorialement, elle a continué à s’occuper du suivi des enfants, pour mieux dénigrer leur mère et les confier au pédophile B. Elle a dit à la mère qu’elle l’enverrait en prison et que les enfants seraient placés. Elle a dit que les enfants étaient influencés par leur mère qui aurait « une attitude toxique » et chercherait à « détruire coûte que coûte l’image » du pervers. http://histoiredeleon.over-blog.com/liste-des-violations-des-lois-par-les-services-sociaux-et-la-juge-ch%C3%A9enne

CHENET Philippe Juge des Enfants à Tours à Tours Sanction : il a un avertissement et est muté Puis il devient vice-président du tribunal de grande instance d’Arras (Pas-de-Calais) Suspendu en 2003 En 1992, ses collègues voient qu’il pratique des fouilles à corps sur des mineurs , obligés de se déshabiller devant lui. Il est vaguement sanctionné (avertissement) mais le CSM lui permet de continuer à diriger des colonies de vacances. En 1994, des enfants de la colonie se plaignent d’attouchements à leur monitrice. Un homme est venu pendant la nuit. Quand la monitrice en parle au directeur (CHNET), il se met en colère et traite les enfants de menteurs. Il a dit qu’il signalait les faits mais n’a rien fait. « En mars 2003, à la demande du garde des Sceaux, il est mis en examen "pour agression sexuelle sur mineurs par personne ayant autorité" et le 20 avril il comparaissait devant le Conseil supérieur de la magistrature. La chancellerie avait demandé la révocation du magistrat. Le CSM s’y refuse. Le magistrat est toutefois suspendu de fonctions tout en percevant son salaire …. "en attendant le résultat définitif de la procédure judiciaire" ». http://denidejustice.wordpress.com/2009/06/13/2004-affaire-du-juge-philippe-chenet-pedophilie/ Condamné en mai 2005 par le tribunal de Cherbourg, il écope d’un an de prison avec sursis pour avoir abusé de deux enfants à la colonie. Le CSM le révoque en février 2006 après la confirmation de la peine par la cour d’appel de Caen en novembre 2005… Soit plus de dix ans après les faits. http://www.liberation.fr/societe/2005/06/03/un-magistrat-condamne-pour-attouchements-sexuels_522198

CHEVRIER Patrick Contrôleur des impôts Instituteur en Seine St Denis. Juge d'application des peines à Grenoble vice-président au Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Président du Tribunal de Grande Instance de DINAN en 2009 JAF TGI Dinan

281


Conseiller à la Cour d’Appel de Fort de France (août 2011).

Affaire Marine :

A jugé le divorce des parents de Marine en janvier 2010. Il a réclamé au père de Marine une pension excessive par rapport à ses revenus et a refusé la réouverture des débats alors que des documents ont été présentés illégalement par la partie adverse et que certains rapports étaient mensongers. L’un des assesseurs à ce jugement était Claire SOURDIN, cousine germaine de l’avocat de la partie adverse, Jean-Michel SOURDIN. Il a refusé de se récuser, disant : « je passe en force ».

CONSTANTIN Bernard président de la chambre d’accusation de la cour d’Appel de Chambéry Mis à la retraite anticipée

VIOL DE 2 FILLETTES Magistrat très en vue, il avait aussi des activités caritatives dans des quartiers défavorisés, et avait été dénoncé par des éducateurs et par des parents. Suite à un article dans un journal local, plusieurs parents se sont manifestés pour dénoncer CONSTANTIN. Il avait menacé la mère d’une des filles de dénoncer son conjoint pour du travail au noir et elle a eu peur de lui donc elle n’a pas signalé les faits. Il avait fait des photos de la gamine mais on ne les a pas retrouvées lors de la perquisition à son domicile. Il adit qu’il les avait envoyées à son « chauffeur » au Cambodge. Il a été condamné à 10 mois de sursis et a quand-même fait appel. http://legimobile.fr/fr/jp/j/c/crim/2001/4/25/00-85810/ « Blanchi du viol de deux fillettes après avoir eu 10 mois avec sursis. Parce que l’enquête ne semblait pas avancer assez vite à leurs yeux, des parents ont décidé d’alerter la presse au sujet des agissements du magistrat de Chambéry Bernard CONSTANTIN. C’est à la suite d’un écho non équivoque paru dans l’hebdomadaire local "Le Faucigny" qui décrivait de manière anonyme mais parfaitement identifiable son itinéraire professionnel que le magistrat se présentera d’ailleurs spontanément devant les gendarmes le 3 septembre … pour nier tous les faits qui lui étaient reprochés. La justice enfin réveillée instruira alors l’affaire et le magistrat Bernard CONSTANTIN, violeur de 2 fillettes, finira par être sanctionné, en "catimini" toutefois, à 10 mois de prison avec sursis et mise anticipée à la retraite. » http://denidejustice.wordpress.com/category/le-fichier-de-la-magistrature/constantin-bernard/ Bernard Constantin, gloire locale d'Annemasse (Haute-Savoie) pour son éminent parcours dans la magistrature, a été placé en garde à vue hier par la section de recherches de la gendarmerie de Chambéry (Savoie). Il a été entendu dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Thonon-les-Bains à la demande du procureur général de Chambéry pour «attouchements ». http://www.liberation.fr/france/1996/09/04/un-eminent-juge-d-annemasse-a-ete-place-en-garde-a-vue-une-enquete-a-ete-ouverte-pour-attouchements_183569

CRAIGHERO Mario-Louis juge au tribunal de grande instance de Charleville-Mézières juge en correctionnelle à Reims en 1999 président du tribunal correctionnel de Reims vice président du Tribunal de Grande Instance de. Reims mis à la retraite d’office par le CSM. Conseiller général PS de Soisson Sud de 1982 à 2001. Il envoyait très vite les gens en prison. Avait des responsabilités à l’Office français des réfugiés et apatrides (OFRA). Epinglé par le journal L’Est Eclair : « faux en écriture publique et usage de faux dans une affaire de diffamation contre l'union, autrement dit pour avoir joué, à l'avantage de notre adversaire, de la gomme et du blanco sur quelques pièces d'un dossier » « Pour ce faux en écriture publique et usage de faux, il devrait en mars prochain, après enquête des services de police judiciaire de… Paris, passer de l'autre côté de la barre et s'asseoir au banc des supposés accusés au tribunal correctionnel de… Troyes. Ce qui est plutôt une faveur pour ce qui est, vu la fonction, un crime passible de la cour d'assises. »

282


http://www.lest-eclair.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/mesdames-messieurs-la-cour http://comitecedif.wordpress.com/2011/05/08/connerie-connerie-faux-en-ecriture/ Appel en juin 2011. Ne s’est pas présenté, le procureur a demandé 10.000 euros d’amende et la privation des droits civiques. http://www.lunion.presse.fr/article/marne/craighero-%C2%AB-le-bidouilleur-%C2%BB-a-encore-fui-ses-juges

CURVALLE Beatrice Juge aux affaitres familiales tribunal Castres

Affaire CHASTAN : > Elle a prononcé le divorce en 2010 aux torts exclusifs de Sandrine CHASTAN, la mère des enfants, et l’a accusée de s’acharner à dénoncer des viols commis sur ses deux filles par J-P.C, le père de la plus jeune. > Elle a donné l’autorité parentale exclusive au pédophile J-P.C ainsi que le domicile des enfants. > A suspendu les droits de visite de Sandrine pour ses enfants que ceux-ci ont toujours réclamé à les voir, et la condamne à verser 2.000 euros à J-P C. ainsi qu’à payer tous les frais de procédure (qui avait été initiée par J-P C.).

CUZIN Pierre-Yves

juge au tribunal de grande instance de Nevers en 1995 juge au tribunal de grande instance de Marseille en 1999 juge détaché au tribunal de La Ciotat en 2008 cour d’appel de Bastia retraite en 2013 Affaire en 1999 pour violences et détention illégale d'armes. Le tribunal a reconnu les violences exercées sur sa concubine dans la nuit du 5 au 6 octobre 1997. http://www.liberation.fr/societe/1999/07/03/un-juge-condamne-pour-violences_278527

Affaire Mehdi Alami Ouehhabi : Il a relaxé Mehdi Alami Ouehhabi dans un procès mené à décharge d’un jeune islamiste accusé de violences sur sa mère, et a carrément agressé la victime à l’audience. Le parquet avait dénoncé la partialité de Cuzin. « Je ne sais pas si je vais requérir car j’ai eu le sentiment tout au long de l’audience que la décision était déjà prise et la relaxe acquise », avait protesté le substitut Faugère dans un long réquisitoire adressé à son collègue du siège ». Il l’avait solennellement rappelé à la loi : « J’avais appris dans la Convention européenne des Droits de l’Homme que chacun a le droit à un procès équitable qui comporte le droit d’être jugé par un tribunal impartial. Le tribunal n’est pas censé faire état de sa position, de l’assortir de commentaires subjectifs et de jugements de valeurs. » http://www.lamarseillaise.fr/les-archives/item/18848-ubu-juge-chronique-dune-relaxe-annoncee

D DAVID Viviane substitut du procureur à Valence, chambre des mineurs AFFAIRE PIERRE Depuis 2008 elle a reçu divers signalement concernant Pierre, notamment par l’association Enfance Majuscule et n’a rien fait. Elle a classé les plaintes pour violences contre Pierre. Elle a refusé de prendre les plaintes pour non présentation d’enfant (119 jours sans voir son fils en l’occurrence). Elle a appelé le commissariat pour leur dire de ne plus prendre les plaintes de la mère de Pierre.

DEPARIS BENJAMIN Président du tribunal de Thonon Président du tribunal du Havre

AFFAIRE AMANDINE Impliqué dans le réseau pédophile de Thonon Les Bains

283


Devent l'ampleur que prends l'affaire Amandine sur les réseaux sociaux le CSM est contraint de muter cette craule au Havre mais sans aucune autre sancrion Avant de partir, consiéré dans les colone que le divoce des époux LOPEZ était "un divorce classique " alors que Amandine à été agressé sexuellemnt par son cousin et la 1/2 soeur au domicilede la mère. Pourtant Amandine a été confiée à la mère

De ROHAN CHABOT Juge aux affaires familiales Bobigny

Affaire MOUKAGA : A retiré l’autorité parentale à la mère au profit de la Direction de la famille et de l'Enfance.

DROUYEYRAL Danielle procureur à Guéret procureur adjoint à Marseille Procureur au TGI de Castres Proc. TGI Draguignan en 2009 (succède à Christian GIRAD) Décorée de la légion d’Honneur le 14 juillet 2012 par HOLLANDE. AFFAIRE RESEAU PEDOPHILE DU VAR : Elle a dit que les accusations de la mère des enfants étaient « imaginaires » Elle a classé la plainte contre le Dr BATAILLE, membre du réseau, pour complicité de crimes, non-assistance a enfants en danger, dénonciation calomnieuse, violation du secret professionnel, preuves a l’appui dont des enregistrements audios et vidéos de ses visites dans son cabinet entre autres. Elle a demandé le renvoie de la mère des enfants devant le tribunal correctionnel pour dénonciation calomnieuse, en 2012. Affaire TREGOUET : DROUY AYRAL était sur les lieux du « suicide » dans la nuit, elle était donc probablement de permanence cette nuit-là. A conclu au suicide du commissaire de Castres Arnaud TREGOUET dans son bureau, en pleine nuit de week-end en novembre 2007. http://www.ladepeche.fr/article/2007/11/23/323141-castres-hommage-au-commissaire-tregouet.html « Après 10 ans de carrière comme officier en région parisienne et au Mans, il venait de devenir commissaire après avoir suivi une formation à l'École nationale supérieure de la police de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or ». http://www.ladepeche.fr/article/2007/11/19/293930-le-commissaire-de-castres-se-suicide-au-bureau.html Au moment du meurtre, TREGOUET travaillait sur la pédocriminalité. Il savait beaucoup de choses sur les notables toulousains et notamment que tous les corps des disparus de l’affaire Alègre étaient passés par l’incinérateur de Cazères. A aussi travaillé sur l’affaire Colette Deromme. C’est la belle sœur avec qui elle était associée quoi a été accusée du meurtre. http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/mort-de-colette-deromme-la-belle-soeur-mise-en-examen-7007588.html http://www.midilibre.fr/2011/05/18/le-corps-decouvert-dans-le-var-est-bien-celui-de-colette-deromme,320850.php Affaire Sandrine Chastan

E 284


ESPOSITO Fiammetta Vice-procureure au TGI de Valence substitute du procureur au TGI de Mamoudzou à Mayotte en 2007. Mise en disponibilité en 2008 Vice-procureure au TGI d’Agen en 2010 Vice procureur à Nice

Affaire Léon et Lucas : Elle a écrit à la JDE pour qu’elle fasse droit aux demandes du pédophile B. concernant les enfants

F FRITSCH Procureur à bordeaux

Affaire Poupard : > Il a réclamé un an de détention dont une partie ferme pour couvrir la détention préventive, assortie d’une mise à l’épreuve, pour "avoir décidé de faire obstacle aux relations naturelles qu’un fils doit avoir avec son père." http://denidejustice.wordpress.com/category/b-19-magistrats-pedophiles/

FRESSARD BLANDINE Juge des enfants TGI Thonon Les Bains AFFAIRE AMANDINE Complice du réseau pédophile de Thonon les Bains Fait Placer Amandine Dans une Maisone d'enfance Pedophile "CAP MARIGNIER" une maison pour petites fille "jouets" du procureur et des élites pedophiles deHaute Savoie une autre petite victime MARIE y est retenue prisonière Le directeur de cet établissement est EMMANUEL CAUSSON Le propriétaire du terrain est Patrick Kadart (ancien éducateur directeur de lamaison pour l'enfance MEYLAN à TANINGES)

FROEHLICHER Caroline Juge des enfants au tribunal de Castres

Affaire CHASTAN : Elle a placé les enfants pendant deux ans auprès de l’ASE du Tarn. Instaure une AEMO en 2009 et pour un an au domicile du père J-C P., pourtant accusés par ses trois enfants d’actes pédophiles, et cela à 8 ans d’écart. Donne un droit d’hébergement au père deux fois par mois puis un week-end par mois et la moitié des vacances.

G Gady Florence -Juge aux affaires familiales Nanterre -Juge aux affaires familiales à Thonon Les Bains -Juge au pénal à Thonon Les Bains SCANDALE OLGA SPITZER à Nanterre: Placements abusifs viols d'enfants trafic d'organes d'enfants

Affaire Amandine à Thonon les bains Empèche le père protecteur d'Amandine de protéger sa fille Procès truqué , Fait disparaitre des pièces importante du dossier avec la complicité de l'avocate Franc-Maçone Françoise Vinit Maadoune Refuse que l'audience du divorce des époux Lopez soit plaidée mais juge sur dossier, enpèchant ainsi Yan Lopez de deffendre sa fille Amandine Ex juge aux affaires familiales , Son passif a Nanterre (92) ou elle placait abusivement des enfant dans les établissement Olga Spitzer , retablissements connus pour etre des antennes de la pédocriminalité d'etat ainsi qu' un gigantesque reseau de prostitution d'enfants et de trafic d'organes d'enfants .... Les nombreux scandales ont containts le tribunal à l'eloigner des affaires familiales.

Nommée Présidente du tribunal de Thonon depuis Juillet 2015

285


GUICHARD François Juged'instruction Colmar Affaire AIRBUS A320 : > nstruit à charge uniquement contre le pilote qui a remis en cause la version officielle du crash, refusant d’étudier certains rapports d’expertises. http://www.crashdehabsheim.net/autre%20crash%20Mont%20sainte%20Odile.htm

GAUTHIER Jean-Jacques Cadre de banque Substitut au TGI de Roanne en 1998 Procureur à Draguignan en 2009 AFFAIRE DU VAR : > En octobre 2007, il décide d’enlever les enfants à leur mère en l’accusant de vouloir fuir (ce qui est faux) via une ordonnance de placement en urgence, et décide du placement en urgence des enfants avant même que la mère n’ait quitté la ville. Elle avait alors la garde de ses enfants et l’autorité parentale, donc il a fallu utiliser des mensonges, disant que la mère tenait des propos incohérents, qu’elle était finalement folle, et qu’elle était coupable d’un enlèvement d’enfant. Il a donné l’ordre de ne pas dire à la mère où étaient les enfants. http://lavapeur.blogspot.fr/2012/04/pedophilie-viol-saint-tropez-draguignan.html http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000756608

GIRARD CHRISTIAN procureur de la République au TGI de Douai Procureur au TGI de Châteauroux en 1994 Avocat général près la cour d'appel d'Aix-en-Provence Procureur à Draguignan en 1998 Procureur au TGI de Meaux en 2009 Affaire BEYER : Il a permis au pédophile BEYER de ne pas être condamné malgré les viols commis sur son fils en refusant de le poursuivre. La plainte a été classée sans suite. http://pedocriminel.blogspot.be/2012/02/christian-girard-procureur.html Affaire du Var : Il a classé sans suite les plaintes pour viol en réunion contre les enfants M, 15 jours après le dépôt de la plainte. Affaire Léon et Lucas : Il a classé sans suite la première plainte pour agressions sexuelles contre Léon alors que plusieurs certificats les étayaient. Affaire Charlotte : En 2004, il est venu chercher manu militari une enfant de 4 ans à sa maternelle, la mère a été placée en garde à vue, a été mise en examen pour soustraction d'enfant et remise en liberté sous contrôle judiciaire. Ses grands-parents seront également prochainement poursuivis pour complicité. La mère de l’enfant accusait le père, David Washington, d’être violent. http://lci.tf1.fr/france/2004-09/commando-pour-fillette-ans-4859135.html http://www.liberation.fr/societe/2004/09/27/charlotte-ouverture-de-deux-enquetes_493853 Affaire Pierre : Il a classé sans suite la plainte pour agressions sexuelles et maltraitances, malgré divers certificats médiaux et sans enquêter. Il a oublié d’instruire une plainte pour insultes racistes contre un capitaine de CRS, si bien que le délit était prescrit quand il a retrouvé ladite plainte. http://denidejustice.wordpress.com/category/le-fichier-des-tribunaux/tgi-meaux/ Affaire des trois enfants égorgés en Seine-et-Marne en février 2013. Mère internée d’office, famille « très discrète », père médecin. http://mayotte.orange.fr/news/metropole/trois-enfants-egorges-ouverture-d-une-information-judiciaire-contre-x,8887.html

286


GOY CHRISTIAN

-

Avocat à Bordeaux pendant 20 ans. Juge d’application des peines en 2000 à Thionville. substitut du procureur de Bayonne suspendu temporairement en mai 2006. Radié par Michèle Alliot Marie (c’était une première en France) en 2006 Ancien coiffeur devenu avocat puis magistrat, il allait être nommé procureur quand il a été inculpé. Mis en examen en avril 2006 pour viol sur mineure. Deux sœurs l’ont accusé d’abus sexuels. Poursuivi pour « viols sur mineure de 15 ans par personne ayant autorité » sur la plus jeune des soeurs, les faits étant prescrits pour l'aînée. L’information judiciaire a duré 3 ans. « Renvoyé devant la cour d’assises de la Gironde. Les accusations portées contre lui, et qu’il conteste, concernent des faits remontant aux années 1990. Christian Goy est soupçonné d’avoir contraint deux filles (âgées de 9 et 13 ans) de l’une de ses clientes à lui consentir des caresses et des fellations à l’époque où il était avocat en Gironde. Les actes se seraient déroulés dans son cabinet lorsqu’il leur demandait de faire le ménage en échange d’un peu d’argent de poche. » http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-08-04/un-magistrat-juge-devant-le-csm/920/0/366744 http://www.sudouest.fr/2011/10/03/bordeaux-un-ancien-magistrat-comparait-pour-viol-de-mineure-516511-4697.php Il a pris 15 ans de prison par la cour d'assises de la Gironde, confirmés en 2012 par la cour d'assises de la Charente, et cela bien qu’il ait toujours nié les viols. http://www.sudouest.fr/2012/10/19/la-peine-de-christian-goy-est-confirmee-854261-7.php

GROZINGER Alexandre Cour Appel Chambery Au cour du pouvoi en appel du père d'amandine preffere confier Amandine à sa mère destructrice malgré toutes les révelation faites par l'enfant Non seulement cemagistrat corromu protège les reseaux pedocriminels sur les territoires de la savoie (73) et la Haute savoie ( 74) Mais en plus cette immonde crapule donne des cours de Karraté à des petits enfants de Matenelle !!!! Oui à des enfants de MATERNELLE !!! Si ca continues ainsi, les Franc-Maçons donneront des cours de tir au fusil d'assaut à des nouveaux nés. Le centre qui fourni la "Chair Fraiche" à cette crapule se nomme "Annecy Karaté

GUERIN Alexandra Auditrice de justice Substitut à la cour d'appel de Metz en 2004 substitut du Procureur de Privas en Ardèche JAF à Valence en 2010 substitute du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Privas en 2011 vice-procureure au Tribunal de grande instance de Draguignan Inspecteurs des services judiciaires, à compter du 2 septembre 2013

Affaire Pierre : Elle a enlevé l’autorité parentale à la mère de l’enfant en septembre 2012.La mère doit aussi verser 80 euros de pension alimentaire par mois alors qu’elle termine ses études. Aucune enquête à part une expertise psychiatrique … de la mère de l’enfant ! Lors de l’audience, le père a demandé à la juge de retirer aussi les DVH de la grand-mère maternelle de Pierre, ce à quoi GUERIN a répondu : « pour cela, je ne peux rien faire pour vous ». Devant les photos prouvant les maltraitances contre l’enfant, elle répond « votre petit est tombé tout seul ! ».

287


Elle considère que chez son Pierre est « dans un environnement stable et sécurisant ».

H HONTANG Pierre procureur à Bayonne révoqué en 2007

Vol et prostituées Condamné à 18 mois de prison avec sursis pour le vol d'une carte bancaire et son utilisation frauduleuse dans un bar à hôtesses en Allemagne où il se trouvait en mai 2004 pour un colloque européen sur « «l'éthique du ministère public ». Il est révoqué de la magistrature en septembre 2007. « Pierre Hontang, ex-procureur de Bayonne, est en déplacement en Allemagne pour participer à un colloque avec des procureurs généraux venus de toute l’Europe. Le thème ? Éthique et déontologie. Stupéfaction quand une magistrate allemande se fait dérober son sac, avec carte bleue et espèces. Le soir même, un individu se fait plaisir au « Bijou », un bar à hôtesses. Il s’offre « deux passes » grâce à la carte bleue volée. Pierre Hontang sera identifié par la patronne et Héléna, la prostituée. Sa défense : il est simplement venu acheter des cigarettes. Montant des facturettes ? 578 euros. L’indélicat est banni de la magistrature trois ans après les faits… en septembre 2007. Non sans avoir fait condamner le Canard Enchaîné pour diffamation en avril 2005. Un mois avant, le CSM révélait l’existence de plus de 1 300 procédures en souffrance au parquet de Bayonne dont nombre de dossiers dits sensibles. En novembre 2008, l’ex-procureur sera définitivement condamné au pénal à dix-huit mois de prison avec sursis ». « En février la cour d'appel de Colmar l'a condamné à dix-huit mois de prison avec sursis pour vol et escroquerie, plus cinq ans d'interdiction de toute fonction publique. Le CSM, lui, statue sur l'interdiction à perpétuité. » http://www.liberation.fr/societe/2007/07/10/l-ex-procureur-de-bayonne-interdit-d-exercer-a-vie_97931

I IGNACIO Jean-Jacques Substitut général à Toulouse depuis 1992, chef de la section chargée de l'atteinte aux biens et aux personnes à l'époque des faits Détaché depuis 2009 auprès de la direction des services judiciaires de la Principauté de Monaco pour exercer les fonctions de substitut du procureur général près la cour d'appel, jusqu’en 2015 Affaire ALEGRE : Il a été cité par des prostituées comme un amateur des partouzes sado maso, au même titre que VOLFF et BOURRAGUE. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/la-terrible-affaire-de-toulouse_495979.html

J JANVILLE Thomas Avocat JAF à Meaux Suspendu par le CSM en 2013 Poursuivi en 2013, car il aurait entretenu des conversations à caractère sexuel sur MSN avec une mineure.« Cette affaire concerne un juge des affaires familiales habitué à gérer des situations familiales, à régler des conflits familiaux, à séparer des enfants de leurs parents, etc. Les affaires de mœurs, d'ordre sexuel, il connaît. C'est son métier. Il applique et fait appliquer la loi. C'est scandaleux. Il sait pourtant à quoi il doit s'attendre. C'est lui, le représentant de la loi. Son rôle, c'est de donner l'exemple », réagit un magistrat sous couvert d'anonymat ». http://fr.sott.net/article/13350-Meaux-un-juge-des-affaires-familiales-suspendu-pour-pedophilie

JOUBREL Michel substitut général à la cour d'appel de Versailles en 1997, ex-membre du Conseil supérieur de la magistrature et ancien dirigeant de l'Union syndicale de la magistrature mis à la retraite d’office par le CSM. Radié en 2006 En juin 2006, il est accusé d'avoir détenu plus de 5.000 images pédophiles (dont celles d'enfants victimes de viol) sur son ordinateur personnel. Suspendu de ses fonctions par le ministre de la Justice, Michel Joubrel a été mis à la retraite d'office en septembre 2004, puis radié en février 2005 par

288


le président Jacques Chirac. L'homme risque aujourd'hui 5 ans de prison de 75.000 € d'amende. Il utilisait 3 pseudonymes sur le forum pédo. Il avait téléchargé au moins 5.600 photos de mineurs http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-haut-magistrat-detenait-plus-de-5-000-images-pedophiles-19-06-2006-2007087953.php

JUGMAN TGI Creteil Affaire de Sucy-en-Brie (Enfants Celly Stacy et Ritchy): A placé illégalement les enfants car ils vivaient en Seine St Denis avec leur mère Protectrice. A même mandaté une association en infraction, Olga Spitzer, pour gérer le placement des enfants.

K KEIL Patrick juge d'instruction au tribunal de grande instance de Chaumont en 1991 juge d'instruction au tribunal de grande instance de Lille en 1993 substitut du procureur au TGI de Carcassonne en 2000 substitut du procureur au TGI de Montpellier en 2008 Corruption Vers 2008 suite à son divorce il devient alcoolique et s’endette. Pour payer ses dettes, il offre à diverses personnes poursuivies dans des affaires pénales de les renseigner sur l'état des procédures en cours (d'où les poursuites pour violation du secret professionnel) ou de « faire sauter des contraventions ». Il est dénoncé à l’été 2008. Révoqué de la magistrature à l'été 2009, sans salaire. Condamné le 17 février 2012 à un an d'emprisonnement avec sursis pour corruption passive de magistrat et violation du secret professionnel.

KRAUSS Bernard président du tribunal de Sens Nommé au Havre puis Vice président à la Cour d’Appel de Rouen en 2007 Mis à la retraite en 2010 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021874307

HARCELEMENT SEXUEL: En juin 1996 alors président du tribunal de Sens (Yonne) il comparaissait devant la 17éme chambre correctionnelle du Paris pour "menaces, violences et harcèlement sexuel" contre Chantal magistrate de 42 ans et Laurence greffière-stagiaire de 25 ans, toutes deux ses subordonnées avec qui il avait eu une liaison. La jeune Laurence finit par céder à ses avances en mars 1995. Sodomisée contre son gré, la jeune greffière a voulu partir. Il l’en a empêchée, l’a sommée de quitter son compagnon, et "par peur" elle a choisi son patron. Mais quand elle a décidé de rompre avec lui, il l’a suivie chez elle, lui a donné des coups de poing, a menacé de "casser sa carrière" et encore une fois, de faire "buter" son copain" par ses amis forains". Le 28 mars, Laurence, qui souffre de problèmes neurologiques, tente de se suicider. Même le procureur de Sens témoigne avoir eu droit à " si je voulais, je pourrais vous faire casser la gueule par mes amis". A l’audience le substitut avait requis un an de prison avec sursis et 18 mois de mise à l’épreuve.

http://www.liberation.fr/france/1997/06/17/un-ex-president-de-tribunal-sur-le-banc-des-accusesbernard-krauss-est-juge-pour-menaces-violences-e_209406

KRIVINE Alexandre Juge au tribunal de commerce de Grasse, Pdg de la multinationale 3S Photonics entre autres, copain d’estrosi le maire de Nice, et associé du neveu de Claude Guéant Jean-Charles Charki. Il aurait fait travailler des ouvriers en situation irrégulière au noir sur des chantiers, certains payés avec de l’argent détourné de sa société. http://elfassiscoopblog.com/le-juge-alexandre-krivine-du-tribunal-de-grasse-est-un-esclavagiste/ Blog ELFassi : « Avec l’aide de son avocat Bertrand Dumon du cabinet Arago, il a eu l’idée de faire des dons dont 200000 euros à l’association « ABICA » une association fantôme. Grâce à ce don fictif le juge Alexandre Krivine a bénéficié d’une réduction fiscale conséquente.

289


Bertrand Dumon ,l’avocat de Krivine, n’est pas en reste puisqu’il a déclaré au fisc avoir fait une donation d’une somme de 30 000 € « . « Cela fait maintenant cinq ans qu’Alexandre Krivine déclare au fisc donner des sommes considérables à l’association ABICA ,association non reconnue d’utilité public, sans que les services des impôts ne s’alertent. Cette association dont le but est de promouvoir de jeunes artistes ne brille pas par ses activités. La dernière assemblée générale datant de 2008 était pour remplacer le président André Parinaud … décédé depuis deux ans! Le numéro de téléphone de l’association 0142650888 est coupé depuis des années. Alexandre Krivine a fait un don à cette association en 2007 alors que le Président et tous les membres excepté le trésorier étaient morts ! Le trésorier ,un artiste de 90 ans, que j’ai rencontré est scandalisé d’apprendre qu’il puisse être mêlé à ces fraudes. Suite à ma visite, il est aller déposer une plainte au commissariat de Levallois. La vocation de l’association est uniquement d’octroyer des bourses à de jeunes artistes donc l’ argent de l’association est détourné pour payer des soirées mondaines ! ». http://elfassiscoopblog.com/le-juge-alexandre-krivine-et-son-avocat-bertrand-dumon-fraudent-le-fisc-avec-la-complicite-dune-association-fantome/

L LACOUR

Léon et Lucas : Il a rendu un non lieu pour la plainte concernant les agressions sexuelles (pourtant étayées) contre Léon. Car l’infraction était « peu caractérisée »

LASSAUSSOIS Estelle http://www.midilibre.fr/2011/05/18/le-corps-decouvert-dans-le-var-est-bien-celui-de-colette-deromme,320850.php

LE GAL FLORENCE AFFAIRE DE LYON A retiré le 23 juillet 2013 l’autorité parentale à la mère de Mathieu, et confié l’enfant au père. Cela, alors que la mère ne pouvait pas se rendre à l’audience puisqu’elle était hospitalisée pour cause d’accouchement ! La mère n’a toujours que des visites médiatisées de 2 heures tous les 15 jours.

LOUMAIGNE-BRUHAT Isabelle AFFAIRE POUPARD Elle a retiré l’autorité parentale à la mère, si bien que l’enfant a été totalement placé sous la coupe du réseau pédophile.

M MAFFRE Anne Affaire CHASTAN A renouvelé le placement des enfants pour 5 mois, en donnant au père accusé de pédophilie des droits de visite « à la journée » une fois par semaine, et à la mère des visites médiatisées une fois par mois.

MAILLAUD ERIC PROCUREUR D'ANNECY AFFAIRE AMANDINE Organise avec la complicité de la Juge FLORENCE GADY et quelques "ÉLITES PEDOPHILES " une parodie de procès contre le Papa Protecteur d'Amandine afin de faire pression sur lui... Les personnes les plus abjectes du département y sont

290


présent pour attaquer un père qui a voulu défendre sa fille Pour cela tout est bon -En tente de le faire passer pour fou -Pressions -Menaces -Intimidation -mensonges -Etc.... Etait tres inquiet de savoir si Monsieur Lopez enregistrait le procès

►qu'a t-il donc à cacher ? Heureusement une personne du public a tout enregistré disponible ICI PARTIE 1/5 http://rutube.ru/video/8c26755814e1030c2b59e60edbd85734/ Partie 2/5 http://rutube.ru/video/cb40ae47a01c70abe9d29cb2cd38377b/ Partie 3/5 http://rutube.ru/video/95a71fdb4184dd4a59a6ff4d944bbfd3/ Partie 4/5 http://rutube.ru/video/ffee74df8088ad3e6d910f45aac44750/ PARTIE 5/5 http://rutube.ru/video/0f4087658d89614a187003dfcfd33b30/

MENU Marie-Paule Vice présidente duTGI de Castres en 2008

Affaire CHASTAN Elle a condamné la mère des enfants à 6 mois de prison pour non représentation d’enfants en juin 2010, en l’absence de la mère.

MONLEON Patricia Juge des enfants triunal de Lyon

Affaire de Lyon :

> A donné en avril 2013 des droits de visite et d’hébergement au père de Mathieu, qui est lui-même un abuseur, et est en lien avec ceux qui violent la demi sœur de Mathieu, Loriane. En juillet 2013, le père a eu la garde exclusive et la mère a perdu son autorité parentale sans aucun motif.

MOULAYES Sandra Substitut procureur au TGI de Grasse. JDE au TGI Draguignan en 2011

AFFAIRE DU RESEAU PEDOPHILE DU VAR A maintenu des droits de visite médiatisés pour Sarah, la maman des enfants en mai 2012 car « les enfants sont toujours en demande de temps passé avec leur mère », et cela uniquement parce qu’elle n’a plus parlé du tout de l’affaire avec ses enfants lors des visites médiatisées.

AFFAIRE DE LA SECTE VAUDOU DE LYON En juillet 2012, alors que la situation de la petite Loriane s’aggrave encore suite au déménagement de sa mère dans le Var, la juge MOULAYES ne demande un rapport que pour janvier 2013, soit quatre mois plus tard. Elle a confié l’enquête en milieu ouvert à l’ADSEA du Var, qui est également intervenue dans l’affaire du Var d’une manière catastrophique.

MEYER René Procureur d'Auxerre de février 1979 à août 1986. Substitut à Auxerre entre 1964 et 1966 procureur à Dijon retraite DISPARUES DE L'YONNE : Il a classé sans suite les plaintes concernant les disparitions. Il a toujours nié les conclusions de Christian Jambert reliant les disparitions à Emile Louis. Il affirmait qu’il ne s’agissait que de coïncidences. Un rapport de Jambert a été rejeté à la place du juge d’instruction qui aurait dû s’en charger. http://antiogre.overblog.com/listes-de-personnes-suspectes « IL EST TRES critiqué par sa hiérarchie car les tribunaux qu'il dirige « perdent leur ponctualité » et les rapports sont souvent « tardifs et incomplets ou défectueux ». Son analyse « incertaine » des faits est critiquée. Le CSM lui reproche d'avoir loupé deux fois Emile Louis. C'est lui qui a signé en mai 1984 un non-

291


lieu en faveur d'Emile Louis quant au meurtre de Sylvianne Durand-Lesage alors que de lourdes présomptions pesaient contre lui. Un mois plus tard, l'enquête du gendarme Jambert arrive sur le bureau de Stilinovic. Le CSM reproche à Meyer « de ne pas s'être assuré du sort d'une enquête dont il connaissait l'existence et qui méritait une attention particulière ». « Il n'a entrepris aucune diligence particulière » dénonce le CSM ». http://www.leparisien.fr/faits-divers/meyer-l-inactif-rene-meyer-18-03-2002-2002904504.php

P

PAGANELLI Antoine procureur de la République près le tribunal de grande instance de Tarascon Procureur à Valence en 2009 Affaire Pierre : A classé sans suite la plainte de la maman de Pierre en novembre 2010 pour violences entre conjoints, menaces et chantage. Selon lui, violences entre conjoints,(séparés depuis six ans) , menaces de mort, chantages, sont des faits non punissables par la loi. Autre : Il serait connu pour traîner dans les milieux échangistes du sud de la France. A travaillé sur le meurtre de Madiso, 5 ans, en 2006. On a trouvé un meurtrier, un certain Julien CARILLO, un type qui ne sortait pas de chez lui et n’avait pas d’amis. http://www.thinesclaude.com/affaire-carillo.php A ordonné des poursuites judiciaires pour outrage contre le quidam qui a proposé par courriel à Rachida Dati (ex-garde des Sceaux reconvertie en lapsuceuse-linguae) de lui "faire une inflation". L’intéressé a eu droit à 48 heures de garde à vue, une perquisition en règle de sa maison et la confiscation de son ordinateur http://jesuispartout2010.blogspot.fr/2010/11/antoine-paganelli-le-magistrat-qui.html Affaire du matelas et des morceaux de chair humaine sur une aire d’autoroute : « Un matelas ensanglanté et des sacs poubelles contenant ce qui ressemble à de la chair humaine. Voilà ce qu'ont découvert, vendredi 29 mars, des employés d'autoroute sur une aire de repos de l'A7 dans la Drôme. » http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/un-matelas-ensanglante-et-des-sacs-de-chair-retrouves-sur-une-aire-d-autoroute_292193.html

PERMINGEAT Jean-Michel Conseiller à la chambre spéciale des mineurs de la cour d’Appel d’Aix en Provence En 2010, il a suspendu les droits de visite et d’hébergement de la maman, et a confié la mesure d’assistance éducative d’un an à l’ADSEA du Var (d’après les enfants, un éducateur et une psychologue de l’ADSEA du Var sont membres de ce réseau). Il a décrété des visites médiatisées pour la mère, alors que les enfants avaient bien dénoncé leur père et ses amis comme des violeurs et même des meurtriers d’enfants.

PASCHAL Substitut au TGI de Bobigny en 2002 juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris en 2013

AFFAIRE DE SUCY EN BRIE (Enfants Celly, Stacy et Ritchy)

292


PICHOFF Pierre Chargé du tribunal d'instance dans l’Aube. En 1997 il passe devant le CSM pour des faits de corruption et de conflits d’intérêt. Il est dégradé et muté à Béthune. Président du tribunal correctionnel de Béthune Déplacé à Béthune en mai 1997, il a exercé son activité juridictionnelle jusqu'en janvier 2011 (notamment en présidant le tribunal correctionnel), date à laquelle, suite à une dénonciation anonyme, il a été incarcéré de janvier à mai 2011 à la prison de la Santé à Paris (quartier VIP) pour des faits de corruption passive, tentative d'escroquerie et trafic d'influence. Son procès, en août 2013, n'avait toujours pas eu lieu. À l'heure actuelle, il est présumé innocent. « Que lui reproche-t-on ? D’avoir monnayé quelques-unes de ses décisions, au tribunal de Béthune, où il était simple juge, affecté aux audiences correctionnelles. Là-bas, il s'était pourtant refait une vie. Une jolie maison, une compagne avocate. Il avait trouvé le moyen de s'insérer dans le paysage, s'était confectionné l'image d'un magistrat à visage humain, dénonçant même dans la presse locale "les failles du système", plaignant ces pauvres gens qu'il voyait défiler en comparution immédiate : "Quelquefois, disait-il, ils ne sont pas dégrisés, ils sentent mauvais." Ses ennuis ont commencé à l'automne 2010. Deux lettres anonymes parviennent aux policiers de Béthune. On y dénonce le comportement d'un juge local. Pierre Pichoff est vite suspecté. Une discrète enquête interne est ordonnée, dépaysée à Lille, où la police judiciaire est saisie, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 11 janvier. Pierre Pichoff est interpellé, il reste muet devant les juges. "Ce sont les pratiques d'un homme seul, il n'y a pas de réseau, affirme le procureur de Lille, Frédéric Fèvre ». Dans l’Aube, « Il s'était ainsi acoquiné avec un garagiste du cru, qui lui avait prêté une voiture à l'oeil, et lui avait même fait cadeau de la TVA, 64 287 francs, qu'il n'avait finalement acquittée que sur l'ordre de l'institution judiciaire. En échange, le garagiste compréhensif avait été nommé expert près les tribunaux - poste rémunéré - à sept reprises, de 1993 à 1995. Pierre Pichoff n'avait pas hésité, non plus, à participer à 16 reprises au jugement d'affaires dans lesquelles sa propre épouse avait été nommée enquêtrice sociale. Sans parler de ces transactions, à l'occasion du rachat de parcelles de vignes, où il pouvait tout à la fois conseiller l'acheteur et statuer sur la demande de résiliation de bail. La chancellerie finit par lui faire grief, en 1995, de "porter atteinte à la crédibilité de l'institution judiciaire". » http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/02/22/de-troyes-a-bethune-les-imprudences-repetees-du-juge-pichoff_1483609_3224.html

R

RAYNAUD Jean-Luc Conseiller à la cour d’appel de St-Denis de la Réunion Conseiller à la cour d’appel de Douai.

AGRESSIONS SEXUELLES , COUPS.... Coupable de diverses agressions sexuelles envers des collègues. Jamais sanctionné. http://denidejustice.wordpress.com/category/b-20-magistrats-depraves-sexuels/ En 2004, le magistrat de 55 ans s’était battu dans la rue avec le mari de sa maîtresse, une employée du greffe, qui avait surpris le couple. Pour s’être "affiché publiquement avec une femme mariée" , qu’il avait même "embrassée en pleine rue", Jean-Luc RAYNAUD "a manqué aux obligations de délicatesse et de dignité du magistrat", a estimé le CSM. « Il faudra encore quelques histoires sordides, des balades scabreuses dans les îles et une lettre anonyme contre un avocat pour que sa hiérarchie se bouge… L'affaire est à ce point écrasée par le ban et l'arrière-ban judiciaire que la main courante du commissariat de police n'a jamais été retrouvée. Le magistrat est muté, sans autre forme de procès. Le juge Raynaud est aujourd'hui conseiller à la cour de Douai. Il court toujours

293

».


RENARD Jean-Paul Juge à Nice Doyen des juges d'instruction de Nice Réprimande avec inscription au dossier par le CSM

AFFAIRE KAMAL : La fille de Karim KAMAL, Lauriane, l’avait désigné comme l’un des membres du réseau pédophile qui abusait d’elle avec la complicité de sa mère. Il a rendu un non lieu dans cette affaire de viols de mienure sans en avertir KAMAL qui n’a donc pas pu faire appel. Pour divers motifs le doyen des juges de Nice, Jean-Paul Renard, a ainsi rendu des ordonnances d'irrecevabilité ou a refusé d'instruire les plaintes du père de Lauriane pour «mauvais traitement à enfants» contre la mère et son compagnon. D'autres plaintes ont été classées sans suite.

RIEUX Jean-Pierre éducateur, puis auditeur de justice Juge chargé du service du tribunal d’instance de Vienne en 1993 juge d'instruction au TGI de Valence vice-président placé auprès du premier président de la cour d'appel de Grenoble en 2004. vice-président du TGI de Valence en 2007 Vice président du tribunal correctionnel de Mayotte (Mamoudzou) en 2011

AFFAIRE Pierre:

>

A confié l’enfant âgé de 3 ans et demi en octobre 2009, à la garde de son père, qui lui-même le confie tout le temps à ses parents pédophiles et mormons. La maman ne peut voir son fils que pendant les vacances et quatre jours par mois. Il ne lui a fallu que 4 jours pour statuer. > Décision prise sur assignation du père de l’enfant qui réclamait la garde de Pierre. > Il précise que les Droits de visiteet d'Hebergement doivent être arrangés « à l’amiable », si bien que la maman ne plus voir son fils pendant des semaines. > Il a déclaré que « avant les femmes avaient tous les droits, aujourd’hui la place est aux hommes». > En 2009, alors que Pierre résidait en Italie avec sa mère, le JAF RIEUX a ordonné une audience à Valence pour la garde de l’enfant, à la demande du père. Autre : Fin 2012, une inspection du ministère de la Justice a eu lieu au TGI de Mamoudzou. RIEUX a été muté là-bas quelque temps après la plainte de la grand-mère de Pierre au ministre de la Justice et au président. Autre affaire à Mamoudzou : http://www.linfo.re/372-Faits-divers/330075-Mayotte-des-policiers-accuses-de-trafic-de-cheques

RINGOT Danièle Juge d'instruction Paris AFFAIRE ZANDVOORT : Elle a classé sans suite en 2003 la plainte concernant le réseau pédophile ZANDVOORT, malgré l’existence de preuves photographiques et d’enfants reconnus par eux-mêmes et par leurs parents. Selon elle, il s’agissait de sosies.

RISS Christian

Juge d’instruction à Lyon président du tribunal de grande instance de Colmar Premier président de la Cour d’Appel de Bordeaux. président du tribunal de grande instance de Bordeaux en 2001 Conseiller à la cour d'appel de Lyon (2012-2015)

AFFAIRE POUPARD: > A refusé à Patricia Poupard de rejoindre le dossier Zandvoort alors que son fils figurait sur les photos de ce réseau pédophile. > Il lui a refusé l’aide juridictionnelle totale alors qu’elle vivait d’une pension d’invalidité. > A mené l’instruction du procès Barbie de 1983 à 1985. http://www.ca-lyon.justice.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=507&Itemid=1 C’est lui qui a aussi nommé les juges d’instruction de l’affaire Bettancourt. http://www.ladepeche.fr/article/2010/12/17/972644-bettencourt-dossiersarrives-bordeaux-six-juges-occuper.html

AFFAIRE BETTENCOURT :

294


> Le syndicat de la magistrature avait dénoncé le fait que le président du tribunal de Bordeaux « a cru pouvoir s'autoriser à se désigner lui-même, en contradiction parfaite avec le fonctionnement habituel et normal de ce service » pour statuer sur la validité de certaines saisies de documents.

AFFAIRE AIRBUS A 320 : > Après une instruction totalement à charge contre le pilote de l’avion qui s’est crashé au décollage, RISS l’a condamné à 18 mois de prison dont un an avec sursis pour "homicides et blessures involontaires" ainsi que le copilote. Le but depuis le départ était de blanchir le constructeur et de mettre la faute sur les erreurs des pilotes. Les boîtes noires ont pu être trafiquées puisque les scellés n’ont été mis que 10 jours après le crash. http://denidejustice.wordpress.com/2010/12/17/2004-le-jugement-du-crash-de-lairbus-a320-a-habsheim/

RIVAILLAND Jacques président de chambre au tribunal de commerce de Paris 2 ans de sursis pour corruption passive en 2004

CORRUPTION Affaire Mouselli : Condamné en 2000 pour corruption. Il avait bradé un bien immobilier en liquidation judiciaire, qui sera revendu 23 fois plus cher à Mouselli, l’heureux bénéficiaire de la culbute rémunérant parallèlement le même Rivalland. http://condat.blogspot.be/2009_02_01_archive.html « Pierre Mouselli, 56 ans, homme d’affaires d’origine libanaise, co-fondateur dans les années 80 de Radio Montmartre et Pierrot le loup (magasin de fourrure), est à l’origine du séisme. En 1993, il a été mis en faillite dans des conditions scabreuses. Quinze ans plus tard, le même tribunal de commerce, mais autrement composé, vient d’accéder à sa requête en révision : liquidation judiciaire annulée. » http://www.liberation.fr/societe/2009/02/04/affaire-mouselli-persecute-et-spolie-par-le-tribunal-de-commerce_307467 « Un million de francs et quelques menus avantages en nature : corrompre un magistrat peut coûter très cher. C’est en toute discrétion que la cour d’appel de Versailles a renvoyé en correctionnelle, le 26 janvier dernier, un juge du tribunal de commerce de Paris, Jacques Rivalland, pour corruption. Le chef d’entreprise qui a bénéficié de ses bonnes grâces, Pierre Abbou, comparaitra à ses côtés ». http://www.lexpress.fr/informations/juge-et-partie-au-tribunal-de-commerce_636929.html

RIVES Fabrice Juge d'instruction

Affaire ALEGRE/Affaire CHASTAN : > A prononcé les non-lieux de l'affaire Patrice Allègre, celui qui a laissé en liberté un professeur toulousain coupable d'agressions sexuelles sur mineurs à l'occasion de tourisme sexuel ou encore celui qui a prononcé un non-lieu dans une affaire d'insultes entre élus, qui lui a coûté une dénonciation par le SM et l'USM et le risque d'un conseil disciplinaire. le 3 juillet 2008, il rend, avec un autre juge d’instruction du TGI de Toulouse, Serge LEMOINE, une ordonnance de non-lieu concernant trois homicides (dont celui de Line GALBARDI et d’Edith Schleichardt) volontaires et un viol avec arme dans l’affaire Alègre. Dans l’affaire Alègre, les premières autopsies ont été remises en cause en 2004, et un rapport de la gendarmerie pointe « les relations de Josiane Pujol et du juge d'instruction Fabrice Rives. Celui-ci l'a désignée dans six dossiers criminels qui pourraient concerner le tueur en série Patrice Alègre ». 21 janvier 2010 : ordonnance qui confirme le non lieu pour le meurtre de Galbardi. > A aussi considéré qu’il n’y avait pas d’infraction commise dans le cas d’un élu du parti de Mégret qui a traité une élue socialiste de « mal baisée » et d’ « hystérique ». Il a donc rendu un non lieu. Il a écrit « Attendu que s'agissant du terme "mal baisée", il ne peut en lui-même être considéré comme injurieux, sauf à nier l'évolution des mœurs de notre société et les avancées majeures de celle-ci, dues à l'influence des combats féministes auxquels, par ses positions politiques publiques, la partie civile a elle-même participé » . Le type a ensuite poursuivi la socialiste pour « dénonciation calomnieuse », mais a été débouté. > A aussi laissé un pédophile adepte de la Thaïlande en liberté conditionnelle malgré les réquisitions du parquet, en septembre 2008 à Toulouse. Le pédo était prof dans un grand lycée de Toulouse. Il faisait aussi des photos qu’il diffusait sur le web.

295


ROBIN Hervé Procureur à thonon Les Bains Procureur à Mulhouse

AFFAIRE DES PARTOUZES PEDOPHILES A BOGEVE AFFAIRE AMANDINE Classe sans suite le viol de la petite Amandine Se trompe volontairement dans le prenom du violeur d'amandine Organise des partouses pédophiles au bar L'alpage à Bogève Avec la complicité des 2propriétaires de ce bar: Mireille Tavin et Jaqueline Bouvier http://www.ssbtractor.com/wwwboard/messages8/4743.html Muté à mulhouse

ROGIER André Juge à Valence

Affaire Pierre : A jugé en appel la question de la garde de Pierre. N’a donné aucun droit d’hébergement à la mère.

ROSENCZVEIG Jean-Pierre Juge pour enfants en 1974 à Versailles Conseiller technique au secrétariat d’Etat à la famille Président du tribunal pour enfants de Bobigny depuis 1992

Affaire Réseau pédophile CORAL/Affaire Zandvoort : Aurait été à l’origine de la création de l’association CORAL, grâce à la Fondation de France et à un prêt consenti par le Crédit agricole, pour s’occuper en sous-traitance d’enfants placés, pour le compte des services sociaux. Ramifications jusqu’à Madagascar ou les Pays de l’Est. Cité par Jean-Claude KRIEF comme pédophile et ami de Claude SIGALA. Quand le scandale a éclaté ROSENCVEIG avait justement préparé un dossier pour Georgina DUFOIX (secrétaire d’Etat à la famille) dont il était chef de cabinet de pour que la DDASS reconnaisse le CORAL. C’est lui qui apparaîtrait sur une photo du fichier ZANDVOORT dans laquelle on voit un homme en train de se faire masturber par un enfant. http://antiogre.overblog.com/l-affaire-du-coral-2 Président du CA de l’association Espoir CFDJ (maison d’enfants à caractère social). Directeur : André MORIN. Président du conseil du BIDE (Bureau International des Droits de l’Enfant). Juan Miguel Petit a passé 2 ans au CA de ce truc, puis est parti. http://www.ibcr.org/editor/assets/SiteWeb_CA-%20JULY%202013%20Fr.pdf Fraternelle des services de justice. Créateurde l’Institut de l’Enfance et de la Famille (établissement public sous tutelle des affaires sociales), du Conseil Français des Associations pour les Droits de l'Enfant (COFRADE) et Défense des Enfants International - France (DEI-France). Depuis 1991 il est membre du comité de rédaction du Journal Droit des Jeunes et du Journal International des droits de l'enfant, qui ne cessent de prôner la garde alternée, de défendre le placement et de nier l’impact des abus sexuels. président de l'Association nationale des Communautés Educatives http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Rosenczveig

Affaire BEYER : Philippe BEYER, accusé d’actes pédophiles sur son fils, a accusé Rosenczveig de l’avoir violé quand il était mineur et que le futur juge était baby sitter. Du coup, Rosencvzeig serait intervenu illégalement en faveur de BEYER dans le procès pour pédophilie. Les parents de BEYER l’auraient fait chanter depuis cette époque. http://justiceenfants77.blogspot.be/2013/01/scoop-philippe-beyer-accuse-jean-pierre.html

296


S

STEINMETZ Patrick Procureur de la république de Thonon Prends la succession de Hervé Robin Pour gèrer le réseau pédocriminel de Thonon ►FRANC MACON / CLUB LE SIECLE

SALOMON René

président du tribunal de grande instance de Metz Cour d’appel d’Aix en Provence en 1992 Président du TGI de Nice Premier Président de la Cour d'Appel d'Agen en 2007

AFFAIRE KAMAL : A demandé à l’avocat de M. KAMAL de laisser tomber l’affaire. http://denidejustice.wordpress.com/2009/09/22/2001-magistrats-pedophiles-nicois-proteges/

SALZMANN Michel Juge d’instruction vice-président au tribunal de grande instance de Paris Président de chambre à la Cour d'appel de Paris en 1992 président de chambre à la cour d'appel de Saint-Denis-de-la-Réunion avocat général à la cour d’appel de Lyon en 2005

Affaire du réseau pédophile CORAL : C’est lui qui a fermé le dossier après avoir épuré toutes les personnalités impliquées, et malgré avoir entendu plusieurs témoignages de victimes et bien que des photo pédopornos aient été retrouvées. En outre, plusieurs plaintes avaient été faites concernant des actes pédophiles au CORAL, avant le début du scandale. Les peines les plus importantes ont été 2 ans de prison. L’affaire a fini dans les tiroirs des RG.

SOURDIN Claire juge au tribunal de Coutances juge de l'application des peines juge des affaires familiales présidente du tribunal correctionnelle à Coutances juge d'instruction au tribunal d'Avranches en 2000 Vice présidente du TGI de Dinan vice-présidente au tribunal de grande instance de Rennes en 2012

Affaire Marine : En tant qu’assesseur elle a jugé le père de Marine dans le cadre du divorce, tout en étant cousine germaine de l’avocat de la partie adverse, le bâtonnier Jean-Michel SOURDIN.Puis en tant que vice présidente du TGI de Dinan, elle a refusé le dépaysement du dossier. En effet, le pédophile est expert judiciaire et proche de la clique franc maçonne de St Malo, il eut été plus serein d’éloigner la procédure de ce milieu.

297


http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/cotesarmor/dinan-20070913-1570374_1040805.php

SULTAN Catherine Juge des enfants à Douai en 1988 conseillère technique au cabinet de la ministre déléguée à la Famille et à l’Enfance en 2001 Présidente du tribunal pour enfants de Créteil A enseigné à l’école de la magistrature présidence de l'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF) Nommée à la tête de la Protection judiciaire de la jeunesse en juillet 2013.

Sucy-en-Brie Réseau pedophile du val de Marne : Trois enfants victimes d’abus ont été placés dans un foyer malgré le combat de leur mère pour les récupérer. Ils sont de nouveau abusés dans ce foyer de Sucy-en-Brie, où la juge SULTAN les a placés.

T TALEC Yvon Procureur adjoint près le tribunal de grande instance de Nanterre substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nanterre du 14 février 2011 au 13 février 2013 remier substitut Chef de la 12ème section du Parquet des mineurs de Paris en 1998

http://www.senat.fr/rap/l97-265/l97-

26531.html Affaire ZANDVOORT : Il a nié la gravité des images d’enfants violés en disant à tort que les images étaient vieilles et que les enfants et les parents étaient consentants, au JT de France 2 du 16 mai 2000. http://innocencepitchoun.blogspot.be/2011/06/yvon-tallec-le-magistrat-qui-protege-un.html Guiguou l’a consulté en arrivant au ministère de la justice en 1999. Affaire Estelle MOUZIN : Selon un témoignage, TALLEC est directement impliqué dans le décès d’Estelle MOUZIN dans une partouze.

V

VALAT Jean-Paul premier juge d'instruction, tribunal de grande instance de Paris en 2002 président de la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Versailles juge à la cour européenne des droits de l’homme en 2011

Affaire KAMAL : A instruit la plainte contre Libération, Le Monde et Minute qui avaient relaté l’affaire, alors que la « justice » ne l’avait pas facilité. Procédure initiée à la demande du garde des Sceaux pour «diffamation envers des fonctionnaires». AFFAIRE DE L'AIRBUS A320 : « Norbert Jacquet était pilote de Boeing747 à Air France. Après l’accident d’un Airbus A320 à Habsheim (Alsace) le 26 juin 1988, il crée un syndicat

298


qui prend position sur cet accident remettant en cause la version officielle et prenant la défense des pilotes. On l’a alors déclaré fou. Il est suspendu de vol. L’administration lui retire sa licence de pilote. Il est viré d’Air France sans indemnités.C’est le juge Jean-Paul VALAT qui instruit à charge pour faire de Norbert Jacquet un fou à enfermer. Il y réussira partiellement puisque Jacquet sera enfermé plusieurs mois dans un institut spécialisé ». http://denidejustice.wordpress.com/2010/12/27/2004-affaire-norbert-jacquet-airbus-a320/ Affaire Bernard MERY : Il a mis en examen Bernard MERY, avocat, pour outrage à magistrat. MERY a été blanchi en cassation en 2005. Il avait écrit deux livres dénonçant les liens entre la magistrature, l’ordre des avocats et la franc-maçonnerie. VALAT a demandé deux expertises psychiatriques (par deux experts, un certain docteur Jacques Bricout -qui s’était déjà distingué dans le dossier calamiteux de l’Airbus A320 traité par le même JP VALAT- et un certain professeur Archambault "gardien en chef" des malades mentaux du 93. qui ont été très sévères pour MERY mais heureusement il a pu les faire sauter car mal rédigées. Ces expertises concluaient que MERY, en raison de sa « paranoïa en voie de décompensation avancée était incapable d’exercer la profession d’avocat ». http://denidejustice.wordpress.com/2009/07/26/2005-trafics-mafieux-dans-nos-tribunaux-et-franc-maconnerie/ Dans un communiqué du Grande Orient de France il est écrit que « Monsieur Bernard MERY a été exclu du Conseil de l’Ordre des Avocats ».

► Franc-maçon Après avoir raté l’affaire MERY, au lieu d’aller en présidence de chambre de cour d’Appel, il est envoyé en cour de cassation. http://bernard.mery.free.fr/godfavocat.htm http://www.politiquedevie.net/Mafia-democratie/plainte0602.html

VALENTE Christofe Juge des enfants à Meaux puis promotion comme substitut à l’administration centrale du Ministère de la Justice et des Libertés

Affaire BEYER : A placé abusivement l’enfant victime de Philippe BEYER qui était chez sa mère et a supprimé les droits de la mère pour les donner au pédophile BEYER. Cela, alors que l’enquête pénale était toujours en cours. http://pedocriminel.blogspot.be/2012/02/christian-girard-procureur.html

VERITA Hugues président du tribunal de Digne vice-président du tribunal de grande instance de Nîmes suspendu

PRISE ILLEGALE D'INTERETS Soupçonné d'avoir fait miroiter à l'ancien président du conseil général du Gard (divers gauche), Gilbert Baumet, un jugement clément en échange d'une intervention auprès du fisc. Ce qui lui a valu, le 30 mars 2002, une mise en examen pour "trafic d'influence par dépositaire de l'autorité publique". En octobre 2000, Hugues Verita avait déjà été mis en examen pour prise illégale d'intérêts par le juge parisien Jean-Baptiste Parlos. A l'époque président du tribunal de Digne, Hugues Verita s'était vu reprocher d'avoir confié des expertises à des proches. L'affaire avait fait grand bruit, car le juge Parlos, en perquisitionnant à la chancellerie, avait découvert que ni Elisabeth Guigou ni Marylise Lebranchu n'avaient saisi le CSM pour évoquer le cas du président du tribunal de Digne. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/l-adieu-a-l-impunite_496403.html

VERNIER Vincent Auditeur de justice à Metz en 2001 juge de l'application des peines au tribunal de grande instance de Metz en 2006 Congés de longue durée en 2008 JAF au TGI de Perpignan en 2013 Juge des enfants au tribunal de première instance de Nouméa en juillet 2013

Affaire Léa : Il a fait droit au pédophile C. qui demandait en référé à avoir des droits de visite et d’hébergement élargis sur sa fille alors qu’une procédure pénale pour agressions sexuelles étaient toujours en cours, en juillet 2013. Il a insisté sur « la place de père » du pédophile. Reproche à la mère ses « multiples plaintes » alors qu’il n’a même pas cherché à vérifier les agressions sexuelles. En 2009, il est suppléant du président de la Commission Départementale d’Aide Sociale à Perpignan. http://www.pyrenees-orientales.territorial.gouv.fr/actes3/files/fichieracte17505.pdf Cité aussi dans une affaire de divorce, accusé de « faux en écriture publique » : http://www.exactions.net/lena/index.htm

299


VILDÉ Nelly Avocate puis , Vice Présidente du Tribunal de Thonon retraitée depuis le 01/11/2013 mais toujours active pour protéger les réseaux Juge corrompu au tribunal de Thonon-les bains(74200) Ex nvice-president du tribunal de Thonon les bains.... Bien que n'ayant plus de compétances en matière de jusrtice familialiale, farfouille continuellement dans les dossiers des enfants fragiles afain de renseigner les réseaux pédocriminels...

►LIENS TRÈS ETROITS AVEC LA FRANC MACONERIE: http://www.victime-ripou.com/appelcwik/verdictverrouille.htm A commencée sa carrière comme avocate , mais était tellement nule qu'elle n'a même pas su se deffendre pour son propre divorce. Mais dans la magistrature Française ce n'est pas les compétance qui permetentent de gravir les échelons, c'est :

►LA FRANC MACONNERIE PEDO-SATANIQUE

VOIRAIN Jean-Louis procureur adjoint à Bobigny ordre du mérite par Jacques Toubon en 1996 Légion d’Honneur en 2001

Affaire de blanchiment d’argent. Il percevait des pots-de-vin auprès d’un réseau de blanchiment en échange d’une protection juridique qui allait du simple conseil à des interventions ciblées. Entre 1994 et 1999, il a touché des enveloppes portant la mention « Tonton » à hauteur de 5 000 francs par mois, et ce à la faveur de réquisitions favorables. Sa version ? Des dons en liquide tombés dans son escarcelle à l’insu de son plein gré - le corrupteur parle sans conviction de PV à faire sauter - plus quelques babioles « tombées du camion » du genre Rolex, Breitling et Chaumet. Le procureur adjoint sera révoqué en janvier 2004 et condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny à trois ans de prison dont vingt mois ferme pour corruption, trafic d’influence et recel d’abus de biens sociaux en 2008. « Affaire dite du Sentier 2, un vaste réseau de blanchiment d'argent entre la France et Israël, dans laquelle 151 prévenus comparaissent depuis le 4 février. Parmi eux, Jean-Louis Voirain tient une place à part. Magistrat, ancien procureur de la République adjoint au parquet de Bobigny, il est poursuivi pour "trafic d'influence, corruption, blanchiment aggravé, et recel de fonds provenant d'abus de biens sociaux". Placé en détention provisoire pendant huit mois, il a été suspendu, puis révoqué de la magistrature. Autant dire que ca suffit, d'une part à aiguiser la curiosité et d'autre part, à farcir la tête d'a priori. Un juge corrompu, un membre du parquet-représentant-la-société-et-l'ordre-public, qui plus est à un grade élevé, on imagine le tableau. Tout juste si on n'a pas déjà aiguisé la lame ». http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2008/04/15/la-chute/ > Au milieu des années 1970, alors qu'il était substitut à Meaux, Voirain aurait fréquenté des gens en délicatesse avec la justice. En octobre 1999, Voirain se verra accuser par l'un des protagonistes de la Mnef d'avoir touché de l'argent, toujours en remerciement de conseils. Il allait être proposé au parquet général de Paris quand on a commencé à parler de cette affaire. Lui dit qu’il s’est fait embarquer et manipuler par des mafieux, et qu’à un moment il était trop compromis et qu’ils pouvaient le faire chanter.

Pédopornographie : > Lors d’une perquisition, on a retrouvé dans son bureau des photos d’enfants nus parmi lesquelles figureraient sa fille et sa belle-fille, ainsi qu'une série de photos d'enfants dénudés dans son ordinateur. http://www.ladepeche.fr/article/2003/02/13/124619-des-photos-d-enfants-nus-dans-le-bureau-du-juge.html On apprend qu’une de ses filles a fait un séjour en hôpital psychiatrique. « Lors d'une perquisition à son bureau, les enquêteurs tombent sur des photos de jeunes filles dénudées. La cellule familiale explose. Une de ses deux filles l'accuse d'attouchements sexuels, une enquête parallèle est ouverte, qui sera classée sans suite ».

300


VOLFF Jean Procureur général de la cour d’appel de Toulouse depuis 1994 avocat général près la Cour de cassation en 2003 Affaire ALEGRE : Supérieur de Marc BOURRAGE au moment de l’affaire ALEGRE, dont il a été chargé. « Dénoncé comme participant aux parties sadomasochistes. Fanny l’a accusé de viol. Elle l’a reconnu sur photo, ainsi que quatre autres magistrats. Elle a même réussi à désigner sur un plan du palais de justice de manière correcte les bureaux de ces cinq magistrats. Au début de l’affaire, il s’invitait dans les réunions de gendarmes traitant ce cas sensible et s’opposait à l’ouverture d’un nouveau dossier sur Patrice Alègre » (Antiogre). > Il s’est opposé à l'ouverture d'une information judiciaire dans l'affaire Alègre. > Il s’est opposé à ce que Dominique BAUDIS soit mis en cause. « Le ministre de la Justice Dominique Perben avait reproché au magistrat de ne pas l'avoir informé "de façon satisfaisante" sur les développements de l'affaire Alègre. Le CSM ayant rendu un avis favorable à la mi-juin sur la nomination de Jean Volff à la Cour de cassation, sur proposition du garde des Sceaux (PERBEN en 2003), le magistrat a été nommé par décret par le président de la République » http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20030624.OBS2707/jean-volff-nommea-la-cour-de-cassation.html > Autre affaire, instruite au tribunal de Valence : deux suspects d'infractions aux moeurs semblaient connaître, selon un PV d'écoutes téléphoniques, un magistrat en poste à Toulouse. Le procureur général de la cour d'appel de Grenoble - qui a Valence dans son ressort - en a informé, via une note, son collègue de Toulouse. Or Jean Volff ne l'a pas transmis au procureur de Toulouse, BREARD, qui n'en a eu que tardivement connaissance grâce aux gendarmes enquêteurs de Romans. Le magistrat cité dans cette procédure à Valence a également été reconnu par l'une des prostituées de Toulouse. > Les membres de l'inspection ont encore appris que le procureur général "avait [non seulement] voulu s'opposer à l'ouverture de l'information pour viols et proxénétisme aggravé", mais qu' "à plusieurs reprises il avait manifesté des doutes sur l'intérêt des investigations menées par la cellule Homicide 31". Le rapport constate encore que "le procureur général s'était imposé dans les dernières réunions concernant les enquêtes en cours". Une pratique constante veut en effet que jamais un procureur général n'assiste à des réunions, même dans des affaires ultrasensibles. C'est le procureur qui est maître de l'action publique et doit rendre compte au procureur général. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/la-passivite-du-procureur-general-volff_495877.html En mai 2003, le procureur Jean Volff s'apprêtait à prendre la présidence du consistoire de l'Église protestante luthérienne.

VULLO Giovanni JDE à Verdun JDE au TGI de Moulins en 1998 (à sa demande) JDE à Valence Vice-président chargé des fonctions de juge des enfants à Valence en 2006

Affaire Pierre : Il a classé l’affaire concernant les violences contre Pierre en septembre 2011. Il a aussi déclaré la fin de l’AEMO. Il a accusé la mère et la grand-mère de Pierre de rendre « les relations parentales délétères ». A ajouté que « seule la volonté de nuire semble prévaloir » et que l’enfant ne subissait rien du tout. Seule la mère a du passer une expertise psychiatrique. Il n’a pas tenu compte des certificats médicaux déposés par la mère, ni des signalements faits par divers professionnels. Il a toujours refusé d’entendre l’enfant

301


W WARGNIEZ Benoît doyen des juges d'instruction à Lille conseiller à la cour d'appel de Douai Placé en retraite d’office Corruption S’est fait rémunérer pour aider un mafieux lillois, Roger Dupré dit « Roger la Banane ». Roger la Banane avait également dans sa poche un inspecteur des impôts, un haut fonctionnaire de la mairie, l'ancien directeur du SRPJ. WARGNIEZ a pris six mois de sursis, car « L'accusation s'est peu à peu effondrée, incapable de démontrer que les chèques que Roger signait régulièrement pour son ami Benoît (15 000 euros au total) étaient la contrepartie d'interventions judiciaires en sa faveur. Seul indice, qu'on n'ose qualifier de probant : Roger la Banane se flattait publiquement (du moins en boîte de nuit) de tenir le magistrat «par les couilles». Six mois après la clôture de l'instruction, il sortait de sa besace une nouvelle accusation, moins grave mais plus solide : violation du secret d'un délibéré. La scène s'est déroulée en décembre 1996 : un partenaire en affaires de Roger Dupré, condamné en première instance à de la prison ferme, passe en appel à Douai, ou siège Benoît Wargniez. Sitôt l'audience terminée, et avant que l'arrêt ne soit rendu, le magistrat appelle son ami pour lui indiquer qu'une peine avec sursis est en vue ; Roger la Banane en profite illico pour réclamer 50 000 francs (7 620 euros) à son partenaire pour une prétendue intervention. http://www.liberation.fr/societe/2002/05/03/roger-la-banane-relaxe-son-ami-juge-condamne_402174

WOLF Jean procureur à Mulhouse

AFFAIRE DE L'AIRBUS A320 : Oublie de poser les scellés sur les boîtes noires. confie le dossier à une magistrate d’instruction dont il ne peut ignorer qu’elle part en vacances trois jours plus tard. écarte ensuite le doyen des juges d’instruction qui a repris le dossier et s’y intéresse sans doute de trop près. fait revenir un jeune juge de vacances qui devra à son tour reprendre toute l’instruction puis il demande le dépaysement du dossier sur Colmar où un autre juge d’instruction devra à son tour tout reprendre.

Z ZAMOUR Philippe Juge à Boulogne sur Mer, Juge assesseur à Angoulême en 2003.

ATTENTAT A LA PUDEUR S’est masturbé en pleine audience en 2003. Il y avait déjà eu des recherches de l’inspection général à son sujet pour des faits similaires. Les experts le disent « atteint de troubles psychologiques ayant aboli son discernement et le contrôle de ses actes ». EN 2011, « A mi-temps thérapeutique, il envisage de reprendre ses fonctions en qualité « de juge unique de petits délits ou assesseur en correctionnel ». Magistrat depuis dix ans et en difficulté depuis le début de sa carrière, il sera finalement rémunéré à rester chez lui. »

302


SOMMAIRE CHAPITRE I Rencontre avec le diable 5 CHAPITRE II Descente aux enfers 11 CHAPITRE III Kidnapping 15 CHAPITRE IV Le viol 21 CHAPITRE V Les pédophiles 29 CHAPITRE VI Juges et avocats Véreux 37 CHAPITRE VII Le Placement 65 CHAPITRE VIII Le traumatisme 69 CHAPITRE IX Experts en Pédo-Satanisme 105 CHAPITRE X Les Partouzes d' Hervé Robin 111 CHAPITRE XI Police et gendarmerie complices 123 CHAPITRE XII Une école Dangereuse 129 CHAPITRE XIII Le TRAP 143 CHAPITRE XIV Je n'ai pas choisi ma famille 149 CHAPITRE XV Ça chauffe pour moi 159 CHAPITRE XVI Revue de presse 181 CHAPITRE XVII Les Autres Affaires 209 CHAPITRE XVIII La Franc-Maçonnerie 237 CHAPITRE XIX NERNIER, Le Village de la Honte 263 ANNEXE I

Liste des magistrats véreux

303

275


304


305

les juges ont viole ma fille fr46  

Le combat d'un père menacé pour avoir tenté de protéger sa fille contre les élites pédophiles du tribunal de Thonon les bains ------- Tags:...

les juges ont viole ma fille fr46  

Le combat d'un père menacé pour avoir tenté de protéger sa fille contre les élites pédophiles du tribunal de Thonon les bains ------- Tags:...

Advertisement