Page 1

www.rha-magazine.com


L’an deux­mille seize, cette fois on y est ! Mais nouveauté n’est pas oubli du passé ! Et ce passé qui se conjugue au présent pour un futur majestueux nous offre une année sous le signe de la féminité africaine. Nous sommes fières d’êtres des femmes et d’être des africaines, car nos racines rappellent la grandeur et les victoires de nos reines d’antan. Et en effet, comment ne pas apprendre de Madame Yoko, maîtresse de la diplomatie et des stratégies qui mènent aux succès ? Cap sur Senehun, n’oubliez pas vos blocs notes… Qui obéira à Dieu à l’instar d’Arraweelo ? Collier d’or à ras du cou, telle sera la récompense de Râ. Nous serons parées du charme noble des femmes peules djeneri du Mali, et deviendrons des femmes d’influence, inspirantes, fortes et pleines d’optimisme, Sarah nous en lance le défi. Mais nous ne manquerons pas d’audace et saurons être des femmes fatales lorsqu’il le faudra, complices d’Alicia et des muses. Nous habillerons ensuite nos auras des rythmes vibrants de la reine Daba, et emporterons qui voudra dans ce tourbillon musical et royal. La fierté et le pouvoir sont à nous ! Ce sont les rois kongos qui nous le disent; et d’ailleurs, ils nous cèdent le trône. Les Nka nous invitent à embrasser notre divinité, et Makela nous appelle à réparer les brèches. Le diagnostic est posé et le bilan est rassurant : au sortir du cabinet du Dr. Mbianda, nous sommes bien dans nos têtes et prêtes à arborer notre couronne naturelle. Mais le passage obligé qui va clore notre cérémonial de beauté sera la case de Valia, notre sympathique body styslist. Il suffira de puiser les plus belles étoffes chez Lydie, et en mode "liputa" nous défilerons! Oui, oui vous êtes perspicaces, la souveraineté et la féminité des reines et héroïnes d’Afrique sont au rendez­vous! Marquons l'histoire en cette année 2016, car la femme noire est l’histoire… Natou Pedro Sakombi

par Natou Pedro Sakombi Directrice de la Publication Rédactrice en Chef


ARRAWEELO: La castatrice, ou celle qui obéit à Râ


1. AMINA de ZARIA "Femme aussi capable qu'un homme" Aminatou (ou Amina) a vécu au 16ème siècle dans les Cités­Etats Haoussa (au nord­est de l'actuel Nigeria) qui regroupaient les états de Biram, Daoura, Katsina, Zazzaou (ou Zaria), Kano, Rano, et Gobir, et qui dominaient le commerce d'Afrique Noire Sub­ Saharienne. Elle était de confession musulmane et a régné sur Zaria (ou Zazzaou) pendant plus de 34 ans. Les historiens ne parviennent pas à se mettre d'accord quant à la véracité des éléments qui composent son histoire, et certains contestent même le fait qu'elle ait été Reine.


Ce sont les Chroniques de Kano, un recueil d'écrits anonymes des Haoussa, qui nous relatent avec le plus de détails les aventures de cette fameuse reine guerrière.


Vestiges des murs de Kano


R ei ne à la U ne Que penser d'une société où ce sont les femmes qui choisissent et épousent les hommes, ne connaissent aucun tabou autour de la sexualité (peuvent avoir des relations avec qui bon leur semble, même si elles ne sont pas encore mariées ou initiées), bref, une société où les femmes font ce qu'elles veulent et où le rôle des hommes se limite à la guerre, à la construction des embarcations, à la chasse, à la pêche et à la fabrication du vin de palme?

PAMPA KANYIMPA Souveraine des Bissagos


CULTU-REINE

C'est un voyage au cœur de l’esthétisme des femmes Peules Djeneri dont on peut admirer la beauté aux alentours de la ville de Djenne au Mali, que nous vous proposons de faire découvrir.

Le charme est une notion qui aurait du mal à trouver une définition tant elle est subjective. Bien souvent, le charme est associé à la notion de séduction, du paraître et cantonnée au rapport homme/femme. Les femmes Peules Djeneri par leurs notions esthétisme montrent

que si

séduction il y a, dans leurs beautés manifestes, c'est un acte qui vise à plaire avant tout à la communauté à laquelle elles appartiennent. Selon la tradition Djeneri, l'attitude corporelle des femmes est guidée par deux principes interdépendants: le nari et le faro. Le nari est une notion complexe qui comprend les caractéristiques physiques, le charme et la beauté. Ainsi , le caractère longiligne est une particularité physique très recherchée. Les traits

fins du visage et un

corps longiligne, mais doté de rondeurs sont des standards de la beauté Peule. Le teint doit être comparable à l’éclat du soleil: il doit être clair, brillant et lumineux. La radiance est une notion primordiale chez les femmes Djeneri car, il contribue à amplifier l'aura.


Un texte de Ndiaye Zoé Rédactrice pour RHA­Magazine


Contempo-Reine

Sarah Yakan est la fondatrice de Femme d’Influence Magazine qui connait un succès grandissant depuis sa création en 2015 et crée littéralement "le buzz" dans la communauté afro et au­delà. Résolument moderne l’équipe de Femme d’Influence Magazine s’attelle à mettre en lumière le pouvoir féminin en révélant ainsi le fort potentiel que toutes femmes possèdent pour devenir... des femmes d'influence. Sarah, pouvez­vous vous présenter ainsi que présenter l'origine et le concept de votre magazine?

Pourquoi la nécessité d'avoir créer un magazine autour de valorisation de la femme ? Quel constat faites­vous sur la place de la femme afro dans notre société?

Selon vous, est­il plus difficile de changer le regard qu'ont les hommes et la société en général sur les femmes afro ou de changer le regard que la femme afro porte sur elle­même.? Pourquoi?

Vos articles font de nombreuses références aux femmes de pouvoir afro­américaines, selon vous pourquoi cette différence dans le « self confidence » entre les femmes afro­américaines et les femmes afro en Europe.? Que nous manque t ­il ?


Que pouvez­vous nous dire sur le fameux plafond de verre qui fait obstacle à la volonté d'entreprendre? Et quels sont, selon vous les ressorts pour la femme de le contourner?

Quelles difficultés avez­vous eu à faire face pour la création du magazine? Et comment les avez­vous contournées?

Quelles retombés a eu la création de votre magazine chez la femme afro ? Comment a été accueilli le concept?

Quelle célébrité afro vous a le plus marquée cette année 2015 ? Et pourquoi?

Enfin, quel conseils ou messages donneriez­vous aux femmes afro pour potentiels et oser entreprendre?

oser développer leurs


Vous pouvez suivre toutes les actualités de Femme d'Influence Magazine sur le site internet de celui­ci ainsi que sur les réseaux sociaux. Site internet : femmedinfluence.fr Sur la page facebook : www.facebook.com/femmedinfluence.fr Instagram : @femmedinfluencemag, #FI

Direction Artistique : Ladies Clueless Models Photographe : M. Manoir Robes : LENA TONYA Paris


Reine du Mic'

J

’ai eu la chance de tomber sur Daba lors d’une soirée imprévue à Dakar. Cette soirée était dédiée aux artistes féminins dans le domaine artistique du reggae et du rap. Un spectacle plein de découverte et de talent jusque là inconnu pour moi. Daba fut celle qui me marqua le plus, certainement à cause de sa ressemblance avec de Lauryn Hill et de l’intensité de sa voix. Une voix qui vous fait voyager et atteindre des cieux lointains et nostalgiques. Ses paroles sont toujours teintées de philosophie, de sérénité et d’une spiritualité qui vous poussent à une remise en question et à une introspection poussées. Découvrons ensemble la profondeur de la musique idéologique de notre Reine du Mic', Salam à toi Daba , comment vas­tu aujourd’hui? Pour commencer, peux tu te présenter à nos lectrices et lecteurs?

Est­ce que ton style de musique t’es venue de manière naturelle ou est ce que tu t’es promenée entre Comment s’est passé ta rencontre avec la musique et

différents genres avant de te retrouver dans ton

quand as­tu décidé de te consacrer entièrement à elle?

domaine actuel?


Une spécificité très étonnante à notre époque est que tes œuvres sont sur vinyle. Comment s’est déroulé ce processus et pourquoi avoir choisi ce support plutôt que le numérique ou les CDs, les moyens ordinaires de nos jours? Ton style, si je peux me permettre, est assez spirituel et va vers la conscientisation de ceux qui t’écoutent et tout cela bercée avec une mélodie reggae qui nous fait bouger et nous touche émotionnellement. Avec tes mots comment décrirais­tu ta musique?

Tu es auteure­compositeur et interprète, lorsque tu te tournes vers ta feuille est ce que tu as une méthode à toi ou est ce que tu laisses ton inspiration faire le travail? Est­ce tu peux nous faire un topo sur tes projets en cours, ceux du futur, et sur les événements passés qui t’ont le plus marqués?


Pour finir Daba, je te remercie sincèrement d’avoir accepté d’être l’une de nos Reines et Héroïnes d’Afrique. Et pour nos lectrices et lecteurs, comment accèdent­ils à ta musique?


Interview réalisée par Natou Pedro Sakombi Rédactrice en Chef


Merci aux rois de Lopango ya Banka pour cette interview accordée à RHA­Magazine.


Quel regard portez­vous sur les femmes afro qui n'Êpousent pas le style nappy ?


Quel est le meilleur souvenir que vous gardez dans vos activités liée à AFRO Ô NATURAL ?

Des projets par rapport à vos activités ?

Comment voyez­vous le futur de la jeune femme africaine et afro­descendante de la diaspora ?


Profile for Natou Pedro Sakombi

Rha-magazine janvier 16  

Le magazine des Reines & Héroïnes d'Afrique

Rha-magazine janvier 16  

Le magazine des Reines & Héroïnes d'Afrique

Profile for rha-mag
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded