Issuu on Google+

r ez

rezo, la lettre de la fédération française de la franchise

Le roi de cœur Augias, réseau herculéen Entretiens 2009 500 cœurs de bourg

Lionel Bieder, créateur d’Augias

septembre 2009 N°53


Fenêtre

Carentan, rue commerçante — un bourg comme le groupe de travail sur les cœurs de bourg les aime...

Le roi de cœur Le saviez-vous ? La franchise, bien loin des stéréotypes et de la mécanique de la pure réussite fin a n c i è re, a du cœur et elle est attachée à sa région, et aux personnes qu’elle fait travailler. En témoigne Lionel Bieder, exceptionnel patron d’un réseau qui ne l’est pas moins. Décidément, les mythes g recs (Augias, Midas...) portent chance à la franchise. À l’écoute de son temps, pour le meilleur (le retour des belles places de village) et pour le pire (la grippe H1N1, pas drôle du tout), la franchise ne s’est toujours pas rassise et pousse constamment ses acteurs à se dépasser, à inventer, à innover...


Recherche

La franchise construit l’avenir La Fédération française de la franchise a de drôles de pratiques : non seulement elle est la seule fédération du commerce et des services qui se soit dotée d’un programme de recherche universitaire ; mais encore, elle est la fédération de franchise qui, dans le monde, fait le plus étroitement collaborer entrepreneurs et chercheurs, dans le cadre de son Comité scientifique et de ses Entretiens. Illustration le 28 octobre 2009 avec les 11e Entretiens de la franchise.

Au pro g r a m m e du 28 octobre Matinée : La re c h e rche nous é c l a i re sur les pratiques • 8h30 Accueil • 9h00 Depuis 20 ans, la re c h e rche fait évoluer la

“La pre m i è re fois qu’on a mis sur scène chercheurs et franchiseurs, se souvient Chantal Zimmer, on a failli friser l’incident diplomatique : les uns et les autres ne parlaient pas la même langue...” C’était il y a 13 ans, et les Entretiens ont largement dépassé depuis l’âge de raison. Chercheurs et entrepreneurs ont chacun fait un pas en avant : les premiers en renonçant en grande partie au charme obscur du langage des initiés, les autres en s’emparant à bras-le-corps des rapport s de recherche pour en tenter l’application dans leurs propres réseaux. Et ça marche ! En 2007, la FFF avait réuni pour une journée de réflexion une quinzaine de franchiseurs assidûs des Entre t i e n s . Question de base : la recherche vous a-telle appris à mieux maîtriser votre métier de franchiseur. Les réponses, plutôt positives, s’incarn è rent dans les trois tables rondes des Entretiens 2007 : l’évolution des stru c t u res capitalistiques de la franchise, l’évolution des normes de management et l’implication du franchisé dans l’organisation du réseau. L’exercice est diff é rent en 2009, où deux équipes de chercheurs vont présenter les résultats d’études lourdes menées sur les aspects concurrentiels de la franchise. Marie-Laure Allain (Ecole Polytechnique), Philippe Février et Thibaud Ve rgé, respectivement directeur et chercheur au Laboratoire d’économie industrielle du CREST, se sont penchés sur les effets concurrentiels de la franchise en épluchant la littérature consacrée à la

question, et en menant une étude économétrique sur le secteur des serv i c e s automobiles. De leur côté, Assaâd El Akremi (Université de Toulouse 1), Olivier Herrbach (Bordeaux 4), Karim Mignonac (Toulouse 1) et Rozenn Perrigot (Rennes 1) se sont posés la question de savoir quels étaient les savoir-faire sources de l’avantage concurrentiel en franchise... Si aucune de ces équipes ne propose de recette miracle, leurs analyses et leurs mesures ont largement de quoi faire réfléchir — et agir — les franchiseurs présents.

franchise… et les pratiques économiques et urbaines. Table ronde avec franchiseurs et cherc h e u r s • 9 h 45 Les cherc h e u r s présentent les résultats de leur étude. Premier acte : La franchise : vecteur de stimulation de la concurrence. • 11 h 00 Deuxième acte : Le savoir- f a i re à la source du c a r a c t è re pro - c o n c u rrentiel de la franchise. Après-midi : La re c h e rche nous

Et pour recontextualiser ces études et en préciser le mode d’emploi, les Entretiens 2009 pro p o s e ront également des tables rondes essentiellement t o u rnées cette année vers l’environnement économique et urbain de la franchise. Le lien est fort avec les recherches présentées : faire, dans un contexte commercial donné, le choix de la franchise, aux dépends d’une autre stratégie commerciale, c’est, pour les élus, pour les franchiseurs et naturellement pour le franchisé lui-même, une démarche aux implications profondes — et finalement plus prévisibles qu’on ne le pense généralement.

o u v re de nouvelles perspectives 14 h Jeunes chercheurs, nouvelles pistes : un(e) jeune c h e rcheur(se) présente ses travaux en cours • 14 h 30 La franchise au cœur des nouvelles problématiques urbaines. • 15 h Des villages à la capitale, les acteurs du commerce s'engagent : 5 études de cas. • 16 h La re c h e rc h e , l'innovation, l'engagement des élus : des outils pour faire

Franchiseurs, acteurs du commerce, le 28 octobre est donc une date à re t e n i r d’urgence sur vos agendas ! Les Entretiens se tiendront comme presque tous les ans au Ministère de l’économie, avec le précieux soutien de la Banque Populaire et de BNPParibas.

p ro g resser les conditions de vie en France. Table ronde avec franchiseurs, élus, cherc h e u r s . 17 h clôture


La Une

Le roi de cœur En France, et alors que les services aux personnes sont en plein boom, les services aux entreprises n’ont pas encore connu en franchise le grand décollage qu’on leur promettait dans les annés 90. Mais il existe de très belles exceptions à la règle... Lionel Bieder, mosellan de naissance et de cœur, ardent défenseur de la proximité et d’un terroir intelligemment repensé, a créé à Yutz, aux portes de Thionville, un réseau de franchise spécialisé dans le nettoyage industriel et l’assainissement. Des métiers, dit-il, que l’on embrasse rarement par vocation. Mais des métiers essentiels à l’équilibre économique et sanitaire des entreprises. Et pourtant... Entre faucons, défibrillateurs et camionnettes de choc, portrait d’un réseau neuf et d’un homme de cœur.

Il est peu de franchiseurs qui connaissent leur vallée comme Lionel Bieder connaît la sienne. Ce natif de Moselle, qui vit à quelques mètres de la forêt, maîtrise son département sur le bout des doigts, des tours mérovingiennes du bord de fleuve aux besoins divers et variés de ses entreprises en m a t i è re de nettoyage et d’assainisse-

ment. Les bureaux du réseau qu’il mène tambour battant vers les 150 agences à l’horizon 2012 se dressent fièrement à l’entrée de Yutz, ville limitrophe de Thionville. En toile de fond : la centrale nucléaire de Cattenom et les montagnes du Luxembourg . L’ A l l emagne n’est pas loin non plus, et c’est dans ce pays des trois frontières, creuset de populations venues de tous les pays du monde, que ce chef d’entre-

prise pas tout à fait comme les autres a créé Augias. “Tout a commencé en 1997. Je voulais me mettre à mon compte ; j’avais travaillé à l’international pour un certain nombre de sociétés, et je n’avais que ma voiture. Je l’ai vendue, j’ai fait un emprunt, je me suis acheté un combi Volkswagen avec 100 000 km au compteur, et je me suis lancé. ” Et pourquoi le nettoyage industriel ? “C’est un secteur dans lequel il y a beaucoup de choses à faire. De plus, l’investissement de départ est assez faible, ce qui m’arrangeait bien. Et 90 % du marché est récurrent... ce n’est pas si fréquent dans le secteur des s e rvices, sorti d’EDF et des télécom. De s u rc roît, le marché est atomisé : les dix p re m i è res entreprises du secteur n’en re g roupent que 20 %.” C’est qu’en France, on n’extériorise pas volontiers ses prestations de nettoyage. La moitié des entreprises seulement ont recours à des pre s t a t a i res extérieurs, contre moins du tiers en Allemagne. “Cela dit, on a beaucoup de volume, et notamment des travailleurs qui approchent de l’âge de la retraite et dont les e n t reprises ne veulent pas se sépare r.” Ce qui signifie bien sûr qu’il va y avoir encore plus de travail pour les agences Augias. Mais revenons en 1997. Le tout jeune dirigeant, muni de son camion et de son concept, se cherche aussi un nom. À l’aide de quelques encyclopédies, il

va le trouver dans un passé lointain — celui des travaux d’Herc u l e . Le héro s g rec, en guise de cinquième travail, nettoie les fameuses écuries d’Augias, qui aurait dû le payer d’un tro u p e a u . “C’est la première prestation de nettoyage payante de l’histoire”, plaisante Lionel Bieder, qui ajoute avec plus de sérieux qu’Augias commence par la lettre A (c’est mieux pour les annuaires et le référencement), que le nom n’était pas déjà pris, et qu’il est compréhensible et prononçable dans toutes les langues. Sans compter que l’audace, le courage et l’ingéniosité d ’ H e rcule sont des vertus fort inspirationnelles. Et puis cet Augias a des frères, Actor et Aetas, dont les noms ont été également utilisés dans le contexte du développement du réseau. Augias est, comme son patro n , un concept en constante ébullition. a u j o u rd’hui riche de plus de 400 clients dans les domaines les plus divers, de la restauration aux casernes, de la PME au milieu scolaire, du mobilier urbain à la centrale nucléaire. Augias s’est aussi spécialisée dans le suivi de gros événements : installation de sanitaires, nettoyage, évacuation des déchets de toutes sortes. Les tâches effectuées par les interv e n a n t s d’Augias sont parfois aussi le re flet des drames du temps. “Nous avons de plus en plus souvent à intervenir dans des appartements après des décès de


La Une personnes âgées”, explique Lionel Bieder, qui se souvient aussi d’anecdoctes plus grotesques et plus isolées. “On nous a appelés un jour pour nettoyer un entrepôt frigorifié. Les pro p r i é t a i res, en faillite, y avaient abandonnés des milliers de mètres cubes de viande de poulet, sans réfrigération...” Entreprise de proximité, Augias veut rester au service et à la p o rtée de clients diversifiés. Une attitude qui vaut aussi pour les franchisés. “Jamais nous ne laissons un client nous fournir plus de 7 % de nos re v enus...” Après plus de 10 années de développement, Augias a sollicité et obtenu la norme ISO14001 : c’est l’une des 10 entreprises françaises de nettoyage à pourvoir s’en targ u e r, sur 15000. A u t re spécificité de l’enseigne, son travail sur l’axe des technologies v e rtes — qui lui vaut d’ailleurs d’être c e rt i fiée Oseo comme entreprise innovante. Et innovante, elle l’est sacrément... Sur les produits, de plus en plus respectueux de l’environneme nt (“le jour est proche où nos salariés p o u rront travailler sans gant, tant les produits s’améliorent”) ; sur les méthodes... (rezo a eu le coup de f o u d re pour l’oiseleur dont le faucon effraie les pigeons, une méthode p ro p re pour un problème part i c u l i è rement courant...) Le secteur est dynamique et peu atteint par la crise actuelle. “Même en cas de restrictions budgétaires, on continue de faire nettoyer ses locaux de travail !” Et la concurrence ? “Il y a beaucoup de travail clandestin, déplore Lionel Bieder, mais c’est une de nos forces que d’avoir été parfaitement franc sur la question.” Et d’ajouter que le secteur, s’il est très profitable pour les dirigeants, l’est nettement moins pour les salariés. “Une situation qu’on essaie de pallier chez Augias par des

h o r a i res plus larges et des opport u n ités de form a t i o n .”

Et la franchise ? Quand l’idée estelle venue à Lionel Bieder ? “Il faut commencer par parler de réseau. Dès la création du concept, nous nous sommes dit que l’activité ne pouvait fonctionner qu’en proximité. Les g rosses entreprises de nettoyage n’ont finalement pour elles que leur poids : mais quand il s’agit de s’adapter à des situations locales, très fines, ça ne m a rche pas. La réactivité est une des clefs de notre métier.” D’où un début de maillage assez serré qui permet aux agences de se constituer de vraies clientèles locales sur des bassins de vie de 75000 à 200000 habitants. “Tout dépend de la démographie des entreprises et de la présence ou non de c o n c u rrents. “La franchise est venue

assez logiquement se gre ffer là-dessus. En tant que jeune entreprise, nous avions nous aussi testé les bonheurs de la crise de croissance, et le caractère chronophage des tâches administratives. Peu à peu, nous avons acquis un savoir- f a i re en matière de gestion des agences qui, ajouté à notre savoir-faire professionnel et à notre développement en réseau, a fini par constituer un vrai capital de franchiseur...” Augias peut ainsi proposer aux candidats à la franchise un concept peu coûteux sur le plan matériel, mais en constante évolution, où les tâches administratives sont grandement s i m p l i fiées. Ce qui permet aux franchisés de se concentrer sur l’humain. Un mot riche de sens dans la bouche de ce jeune entre p re n e u r, père de famille nombreuse et petit-fils... d’un patro n et d’un syndicaliste. “Dans le


La Une nettoyage industriel, on ne fait pas travailler des robots. On fait travailler des gens pour qui ces métiers ne sont jamais des vocations, et pour lesquels il faut avoir du respect.” Ainsi, Lionel Bieder conçoit-il son réseau comme une communauté de patrons qui part a g e n t des valeurs similaires. “Je ne me sens pas capable de jauger un candidat à la franchise sur ses aptitudes pro f e s s i o nnelles, et nous utilisons un cabinet conseil pour cet aspect des choses. Mais une fois sélectionnés, les futurs franchisés passent par chez nous. Et ils doivent avoir la fib re humaine...” Cette philosophie modèle également l’évolution du — ou des réseaux Augias. Aetas (c’est le nom de l’un des frères d’Augias, donc, l’homme aux écuries malpropres) a été créé en collaboration avec l’ASPP, association qui g è re des entreprises d’insertion et des c e n t res d’aide par le travail. Sous le nom d’Aetes peuvent donc se développer des agences qui mixent logique

c o m m e rciale et logique sociale, pro p osant à des personnes souffrant de handicaps sociaux, mentaux ou physique une réinsertion dans le monde du travail, avec, à la clef, un accès à une formation et à un travail salarié. Une d é m a rche qui a séduit jusqu’en Suède, où l’association Basta (réinsertion de toxicomanes) veut franchiser Aetas... De quoi sera faite la rentrée pour Augias ? E n t re le projet défibrillateur (un dans chaque entreprise, avec form ation des salariés), les mesures prises c o n t re la grippe H1N1 et les pro j e t s d’expansion en France et à l’étranger, les dossiers sont légion. Et Lionel Bieder également enthousiaste et inventif sur tous ces sujets (et d’autres dont il garde la primeur pour les années à venir...). Augias se vit aussi comme une centrale de services pour ses franchisés, et toutes ces innovations, une fois testées, sont mises à leur disposition. L’enseigne re c rute en France, à son rythme ; elle prospecte dans les pays d’Europe

centrale (Roumanie et Bulgarie) et au Maghreb ; chose plus rare, elle est également en train de se développer en Afrique de l’Ouest, où, malgré la situation géopolitique, un Augias peut tro uver des marchés intéressant — marc h é s publics, grandes entreprises intern a t i onales. Augias devrait ainsi s’implanter à Cotonou et dans les anciennes colonies belges (Rwanda, Congo, Burundi). C’est d’ailleurs là que l’historique combi VW que Lionel Bieder avait acheté aux p remiers jours de sa carr i è re d’entre p reneur va finir sa carr i è re, avec déjà 400 000 kilomètres au moteur... Rien ne m e u rt, tout se transforme, une vérité qui prend tout son sens dans cette terre mosellane souvent ecartelée par l’histoire et les bouleversements économiques.


Brèves

Formations de la FFF les journées de formation destinées aux franchiseurs se dérouleront les

24 septembre et 4 décembre 2009.

Les journées de formation futurs franchisés se dérouleront les 18 septembre et 19 novembre 2009. Programmes et bulletin d’inscription sur le site de la FFF : www.franchise-fff.com

Retrouvez toute l’année les programmes de formation de la FFF sur son site et dans rezo.

Une enseigne qui ne se

au travail au quotidien des

Après Compiègne au

cache plus

282 affiliés partenaires de la

printemps 2009, l'enseigne

Cache-Cache a pris ses

marque. Le Groupe

s'apprête à ouvrir un

marques dans le groupe de

Beaumanoir consolide sa

nouveau magasin franchisé à

prêt-à-porter Groupe

position de

Blois.

Beaumanoir. Après avoir

premier affilieur de France,

progressivement évolué

force principale du Groupe.

Eléphant responsable

depuis sa création en 1985,

Parmi ses projets de rentrée,

Avec plus de 500 centres en

la discrète marque qui

Cache-Cache sera partenaire

France et aucun dépôt de

monte est passée de la 5e

de l'Open GDF Suez de

bilan en 20 ans de franchise,

place à celle de n°2 du prêt-

Bretagne,

Eléphant Bleu peut se

à - p o rter en

4 t o u rnoi international

t a rguer d'être une entreprise

France, et ce en quelques

français de tennis féminin,

citoyenne qui concilie

mois. Cache-Cache est

qui se déroulera du 19 au 27

respect de l'environnement

l'enseigne d'origine du

septembre

et croissance économique.

groupe malouin. Les

2009, à St Malo.

En moyenne, le retour

e

magasins de l’enseigne

sur investissement d'un

diffusent une mode féminine

Ils vendent, ils ouvrent...

centre est de 4 à 5 ans, avec

et accessible. En 2001, on

Lollipops enregistre de bons

une rentabilité de 25% à

comptait déjà 100 magasins

résultats au 1er semestre

partir de la 3e année. Peu

Cache-Cache en France. Dès

2009 (janvier-juin 2009),

d'entreprises peuvent

2005, le Groupe Beaumanoir

avec un chiffre d'affaires de

présenter aux banques un

se lance en Chine, avec

6,950 millions d’euros en

bilan comptable de leur

Cache Cache en fer de lance

hausse de 10 % (versus

activité aussi satisfaisant

cette marque prometteuse.

premier semestre 2008).

que celui d'Eléphant Bleu et

Résultats 2009 : plus de 200

Malgré un ralentissement

les derniers développements

magasins. Aujourd’hui,

des ventes sur les mois

techniques intégrés à la

l’enseigne compte 460

d'avril et de mai, la société

nouvelle génération de

magasins en France, pour un

finit sa saison d'été sans trop

centre « Evolution »

total de plus de 800

de stock et avec une marge

permettent encore

magasins dans le monde. Et

en ligne avec les prévisions.

d'améliorer leur

elle résiste bien à la crise,

rentabilité.

étant donné son positionnement petits prix.

Votre contact :

Selon les chiffres récents TNS WorldPanel Fashion, la

Rose-Marie Moins, r.m.moins@franchisefff.com

marque Cache-Cache a réalisé une ascension fulgurante. En six mois et dans le contexte actuel, la marque est l'une des seules du prêt-à port e r français à avoir gagné des parts de marché, pour se hisser en deuxième place, ex-aequo avec H&M. Evolution qui doit beaucoup

Entrée de bourg : Pamiers


Brèves

Billet La crise est finie, dit-on. Mais bien malin celui quipeut prévoir de quoi la rentrée sera faite. Impact d'H1N1 ? On ne sait pas. Licenciements en masses? On ne sait pas. Eternelles incertitudes géopolitiques ? Indéchiffrables. L'ambiance est donc a la prudence. Les banques se serrent les coudes et les grands acteurs du tertiaire se préparent aux basseseaux. Et la franchise, dans ce contexte? Il se dit que jamais le nombre de reseaux crées n'a été si grand, et que les recrutements de franchisés n'ont pas faibli. Inconscients, donc, nos entrepreneurs? Ou plus prévoyants, plus utilemment prudents, pourrait-on dire, que les autres forces économiques du pays ? Onpenchera bien sûr pour cette dernière hypothèse.

Nouvelles options de lavage,

des matériaux à hautes

du passe Navigo... Cet

possibilité pour les franchisés

performances énergétiques.

aspect multi-supports

d’installer des portiques de

Cet événement sera aussi

permet à La

lavage automatique aussi

l'occasion pour Mikit de

Croissanterie de fidéliser à

économiques que la haute

donner la parole à ses

moindre coût tous ses clients

pression... toutes ces

partenaires, afin d'expliquer

(coût d'émission de la carte

activités répondent bien

comment son concept

quasi-nul) et de véhiculer

évidemment aux exigences

unique de maison en "prêt-

une image innovante en

du développement durable.

à-finir" peut s'inscrire dans

donnant un premier cas

Cependant que les

le cadre d'une construction

d'usage au multi-applicatif.

franchisés s’intéressent

à faible consommation

La solution est testée pour

désormais à la démarche

énergétique, tout en

l’heure dans trois points de

Haute Qualité

favorisant l'accession à la

vente du réseau, et sera sans

Environnementale : c’est

propriété aux familles à

doute généralisée début

ainsi que dans le Var,

revenus modestes.

2010 à l’ensemble des

Stéphane Benhamou est à la

Croissanteries de France.

tête d’un centre de lavage

Croissants de plus en plus

Naturellement, elle permet

HQE, qui travaille tout

malins

aussi à l’enseigne de mieux

autant que les autres mais

Une belle avancée technique

connaître ses clients (ils

qui marque une évolution

pour La Croissanterie, qui

peuvent personnaliser leur

notable par rapport aux sites

vient d’adopter une carte de

profil sur Internet et

précédents — meilleure

fidélité révolutionnaire... La

bénéficier d’actions ciblées)

intégration dans le paysage

carte peut se matérialiser

et ses habitudes

(adaptation nécessaire au

sous la forme traditionnelle

alimentaires.

plan de développement

du carton de plastique qui

urbain), respect plus affirmé

tient dans le portefeuille,

de l’environnement.

elle peut aussi trouver une petite place sur l’iPhone de

Maisons de plus en plus

l’utlisateur, ou — pour les

vertes

Franciliens qui utilisent les

Mikit livrera ce mois-ci à

transports en commun —

Quittebeuf (près d'Evreux) sa

sur un petit coin de la puce

première maison BBC Effinergie à très basse consommation énergétique, répondant déjà aux exigences de la législation applicable à tous les constructeurs au 1er janvier 2013. Lors de la remise officielle des clefs aux acquéreurs, Alexandre Macieira-Coelho, PDG de Mikit France et Denis Peltier, responsable produits, expliqueront l'implication du constructeur en faveur des énergies renouvelables et

Cœur de bourg : Carentan


Brèves Loueurs auto de plus en plus

franchise Jardin des fleurs. À

tailles confondus, engagées

échanges internationaux.

surfeurs

vingt ans cet automne, c’est le

ou non dans des processus de

• Qualité des produits et

Car’Go, le loueur qui monte,

pionnier d’un secteur qui a

normalisation.

services : 74% des entreprises

vient de signer un partenariat

connu — en partie grâce à lui

Les résultats balaient de

interrogées constatent que les

avec le courtier en location

— des bouleversements

nombreuses idées reçues.

normes permettent une plus

Auto Escape pour permettre à

notables ces dernières

L'impact de la normalisation

grande maîtrise des problèmes

ses clients de louer une

années... Au cœur de ce

est clairement perçu comme

de sécurité et 79% qu'elles

voiture dans plus de 125 pays

rachat, le souhait de redonner

un bénéfice. 5 grandes

contribuent au respect de la

à des conditions

au Jardin des fleurs son élan

tendances apparaissent :

réglementation.

particulièrement avantageuses

originel et, comme l’a confié

• Valorisation : 70 % des

Actuellement, l'ISO

— il vous en coûtera par

Benoît Ganem à Franchise

entreprises interrogées

(Organisme international de

exemple autour de 130 euros

Magazine, “des liens de

considèrent que les normes

normalisation) se penche sur

pour une semaine de véhicule

confiance forts au sein de la

volontaires contribuent à la

la question de la

catégorie B aux Etats-Unis. Un

chaîne.”

valorisation de l'entreprise.

responsabilité sociétale. Cette

• Innovation : 63 % pensent

future norme, l'ISO 26000, a

onglet « Louez votre véhicule de tourisme à l'étranger »

Les normes ont du bon !

que la normalisation permet

pour objectif de définir et de

figure maintenant en

Réseaux de franchise,

de mieux partager l'innovation

clarifier ce concept afin de le

bonne place sur la page

n’hésitez plus, faites comme

et de mieux différencier les

rendre applicable à tout type

d'accueil du site

La Mie Câline ou Augias...

produits.

d'organisation. Elle sera

www.cargo.fr. Cet onglet

Pour la première fois en

• Transparence et éthique : 61

publiée en septembre 2010.

mène directement sur

France, une étude

% considèrent que les normes

un module de réservation et

commanditée par l’Afnor

favorisent le respect des règles

L’étude sur les normes est

calcul de devis, qui permet au

constate la contribution de la

concurrentielles et 56%

disponible sur le portail du

visiteur de se faire une idée

normalisation à la croissance

approuvent leur caractère

Groupe Afnor :

très précise du résultat de sa

économique française. En

volontaire.

etude normes

recherche : durée de la

moyenne annuelle, cette

• International : pour 70 %

<http://www.afnor.org/liste-

location et prix correspondant,

contribution est de 0,81%,

des personnes interrogées, les

des-

promotion éventuelle, choix

soit près de 25% de la

normes qui sont à 90%

actualites/actualites/2009/juille

du véhicule, équipements

croissance du PIB représentant

d'origine internationale

t/premiere-etude-impact-

nécessaires, conseils en

plus de 5 milliards d'Euros. Ce

représentent un réel avantage

economique-de-la-

fonction du pays visité, etc.…

chiffre rejoint celui d'autres

dans le développement des

normalisation-en-france>

Car’Go se positionne

pays leaders en technologie

également sur le marché du

comme l'Allemagne (1% du

déménagement avec un site

PIB) ou le Royaume-Uni. Dans

www.cargo-demenagement.fr

une économie mûre comme

et des offres dédiées.

celle de la France, dont la principale source de

Le défi des fleurs

croissance est le progrès

On l’a connu dynamique

technologique, les normes

directeur de réseau chez

permettent de partager

VillaVerde (il a notamment

l'innovation tout en faisant

piloté la métamorphose

évoluer les bonnes pratiques

réussie de cette enseigne

générales du marché.

historique du secteur de la

Cette étude, et c'est là toute

jardinerie). Aujourd’hui, Benoît

son originalité, a été

Ganem se lance un beau défi

complétée par une enquête

et rachète à son fondateur,

auprès de 1790 entreprises,

Michel Postulka, le réseau de

de tous secteurs et toutes

Cœur de bourg : Carentan


En région Développement durable La Fédération française de la franchise lance un groupe de travail consacré au développement durable... Vous êtes adhérent (réseau, expert), et vous voulez partager vos bonnes pratiques et réfléchir à des référenciels communs ? Rejoignez-nous ! Déjà intéressés : Troc.com, Le Tanneur, Eléphant Bleu, Maisons Phénix, Maisons Mikit, 5àSec, Norbert Dentressangle, Cartridge World, Guy Hoquet, Augias... Contact FFF : Anne-Sylvie Homassel a.homassel@franchisefff.com

La FFF sort de Paris “Vous n’avez pas de bureau à Toulouse ? (ou à Marseille, ou à Roubaix, ou à Grenoble) ?” À peu près une fois par semaine, il faut décevoir un entrepreneur en herbe en lui expliquant, le rouge au front, que nous n’avons de bureaux qu’à Paris. Ce qui ne signifie pas qu’il faille nécessairement monter à la capitale pour nous rencontrer et en savoir plus sur la franchise...

Depuis deux ans, les forums de la franchise connaissent un nouveau souffle. Les raisons en sont doubles : tout d’abord, les CCI sont de plus en plus nombreuses à considérer la franchise comme une stratégie particulièrement fiable de création d’entreprise. Celles de Bordeaux ou de Lyon ont développé des actions et des analyses spécifiques et font excellent accueil aux franchiseurs comme aux futurs franchisés. La FFF a quant à elle trouvé en la personne de Rose-Marie Moins une é n e rgique ambassadrice de la franchise en région. Le 14 septembre à Beauvais, les 15 et 16 à Lille, le 28 à Narbonne, le 7 octobre à Lyon, le 9 à Emerainville, en région parisienne, le 12 à Libourne, le 23 à Saint-Lô, le 21 novembre à Fécamp : le grand Ouest est gâté en cette fin d’année 2009. Il est vrai que l’Est (ou le Sud-est...) a, lui, son beau salon de Marseille (16 et 17 novembre ) . Ces re n c o n t res co-organisées par la FFF et, la plupart du temps, les CCI l o c a l e s,sont à géométrie variable. Une j o u rnée de conférences et de re n c o n t res, une causerie en soirée, un mini-salon, des speed datings entre franchiseurs et candidats... L’essentiel étant de faire passer le message de la franchise dans un contexte de pro x imité, auprès d’acteurs expérimentés et fins connaisseurs de leur contexte économique. Les franchiseurs adhérents à la FFF sont donc fréquemment sollicités pour participer à ces foru m s . Un coup de projecteur sur tro i s dates de cette re n t r é e riche en re n c o n t re : Lille (14-16 septembre ) ,

Lyon (7 octobre) et Emerainville (9 o c t o b re ) . À Lille, c’est en effet dans le contexte d’un salon de la création d ’ e n t reprise qui dure 3 jours que l’on re t rouvera la FFF sur le village franchise, ainsi qu’une bonne vingtaine d’exposants, dont Beauty Success, Paul, Guy Hoquet, Try b a . AC Franchise y organisera des conférences, et L’Observatoire de la franchise sera également présent. À Lyon, c’est à la dynamique équipe de Marc David (pôle commerce et services à la personne) que l’on doit le f o rum du 7 octobre . Conférences et exposants consolideront les élans des e n t re p reneurs lyonnais... La CCI de Lyon, qui développe de nombre u s e s initiatives en faveur du commerc e organisé (visites de rues et de zones c o m m e rciales, recensement des réseaux présents, analyses de trafic...), a si bien compris les enjeux de la franchise qu’on lui propose souvent de franchiser son savoir- f a i re auprès d ’ a u t res CCI... Enfin, la CCI Seine et Marne propose une journée d’inform ation et de consultation franchise très pointue, avec inscription en ligne et re n c o n t re avec plus d’une quizaine d’enseignes... Infos Lille : http://www.saloncreer.com Infos Lyon : http://www.lyon.cci.fr Infos Seine et Marne : http://www.seineetmarne.cci.fr Et toujours : r. m . m o i n s @ f r a n c h i s e - fff.com


Franchisés

Etat des Unions

Mapic is back !

Laurent Bizouard, franchisé Rapid’Flore et membre de l’Association des commerçants de Beaune. Pierre Faudemer, Jeff de Bruges, Association des commerçants dieppois. Franck Azria, franchisé Quick, Association des commerçants de Grasse... Ce n’est, via les Rubans 2009, qu’un tout petit échantillon de la nombreuse c o h o rte de franchisés qui sont aussi des membres actifs de leur association de commerçants locale. Des chiffres... et des points de vue.

“On est tous ensemble dans la même barq u e”, m a rtèle Michel D ro n i e r, président de la Fédération jurassienne du commerce, quand on lui parle de franchise. Dans un départ ement où la plus grande ville dépasse à peine les 20 000 habitants, les c o m m e rces en franchise ne sont pas n é c e s s a i rement très nombreux : mais là où ils s’implantent, ils jouent au mieux la carte de la participation et de l’indépendance. Bien structurés et souvent accoutumés à la discussion et au dialogue de par le fonctionnement même du réseau, les franchisés de tempérament participatif ont tendance à se re t rouver tant dans les instances de leurs réseaux que dans celles des institutions locales du commerce ou de la vie économique et c u l t u relle. Cette démarche d’intégration à la vie commerciale locale devrait être encouragée par l’ensemble des réseaux, tant elle fait pour améliorer l’image de la franchise au niveau local. Le franchisé n’est pas i n f é o d é, il est lié par un contrat respectueux des droits et des devoirs de chaque partie à un réseau... Et sa qualité d’entre p reneur indépendant, responsable de son destin économique, doit lui laisser toute latitude d ’ i n t é g rer des stru c t u res locales (Associations de commerçants, associations sportives et culturelles, chambres consul a i res, etc.) qui lui permettent de mieux c o m p re n d re les enjeux socio-économiques, et au final de faire fructifier son entreprise.

De plus en plus efficaces, de plus en plus professionnelles, les unions et associations de commerçants sont plus de 6000 en France pour 36000 communes... Elles ne sont pas l’apanage des grandes villes, comme le rappelle Michèle Aron (responsable commerc e de la CCI de Caen). Et elles ne sont pas davantage réservées aux commerçants sans enseigne. “La perception du réseau et de l’enseigne est au contraire plutôt p o s i t i v e . N a t u rellement, on re t ro u v e r a plus souvent les franchisés dans les Des franchisés impliqués dans le développement local et humain * 35 % des franchisés sont membres d’une association de commerçants * 32 % sponsors d’une association ou d’un club sportif * 20 % mécènes ou sponsors d’une manifestation culturelle * 8 % mécènes ou sponsors d’une action humanitaire S o u rce : Enquête annuelle sur la franchise, 2008.

unions de grandes villes ou de villes moyennes — Bayeux, Caen — que dans les petites, comme Vi l l e r s - B o c a g e . . .” On ne peut donc qu’encourager cette s y n e rgie déjà fructueuse entre deux courants structurants du commerc e moderne (même s’ils ont des racines de quelques siècles...), la franchise et les unions de commerçants.

Le Mapic 2009, ce sera du 18 au 20 novembre 2009, au Palais des Festivals de Cannes. Invité d’honneur, l’Allemagne (qui fait aussi l’objet, voir notre page Telex, d’une mission spécifique Ubifrance). On y exposera, mais l’on parlera aussi de la crise, des nouveaux marchés dans les pays émergents, des centres commerciaux en Allemagne, avec deux invités d’honneur, Dan Stanek, de Retail Forw a rd , et Isak Halfon, le développeur de Mango. À ne pas rater donc si vous voulez comprendre les évolution du commerce sur une grande échelle. À consulter, le site du Mapic : www.mapic.com


H1N1 Franchiseurs, recrutez toute l’année ! Reed Expositions France et la FFF sont désorm a i s associés sur deux salons et un site de recrutement, dédiés aux franchiseurs en développement et aux créateurs d’entreprise tentés par la franchise : • Franchise Expo Paris, le salon européen de la création d’entreprise en réseau. Plus de 450 exposants, 30000 visiteurs sur 4 jours. Dates 2010 : 14 au 17 mars (dont un dimanche...) • Top Franchise M é d i t e rranée, le salon de la création d’entreprise en réseau de la zone Méditerranée. Cent concepts, 3500 visiteurs sur 2 jours. Date 2009 : 16-17 n o v e m b re • Et toute l’année d é s o rmais, l’Observ a t o i re de la franchise, le leader français des sites de re c rutement en franchise. Plus de 200 000 visiteurs v i rtuels par mois. www. observatoiredelafranchise.fr

Des réseaux prévoyants C’est la grande incertitude de la rentrée. Selon quel scénario la grippe H1N1 va-t-elle se propager en France ? Les entreprises, la vie économique, vont-elles être touchées ? Réponses à quelques questions et rappel des mesures déjà prises par quelques réseaux de franchise... Quel sera l’impact de la pandémie ? O n ne le sait pas ; les projections et les scénarios sont très variables. La grippe saisonnière touche d’ord i n a i re 10 % de la population; H1N1, apparemment plus contagieuse, pourrait concerner entre 25 % et 35 % des Français. À noter que la France, avec de nombreux cas déclarés et presque une dizaine de décès, se trouve en niveau d’alerte 5A, soit deux niveaux avant la pandémie réelle. Y a-t-il un vaccin ? Un vaccin spécifique est en cours d’élaboration et devrait être disponible courant septembre. Cert a i n e s e n t reprises se proposent d’ailleurs de pre n d re en charge dès que possible la vaccination de l’ensemble de leurs salariés. Reste à voir dans quelles conditions ce vaccin sera mis à disposition... Quelles sont les dispositions prises par l’Etat ? Un Plan national de prévention et de lutte Pandémie grippale a été mis au point. Plus d’infos sur le site suivant, entière m e n t dédié à la question : http://www.pandemie-grippale.gouv.fr Par téléphone : Info’Grippe 0825 302 302 (0,15 la minute) du lundi au samedi (hors jours fériés) de 9h00 à 19h00. Ce numéro est accessible depuis l’étranger. Quelles peuvent être les conséquences de la pandémie sur la vie d’une e n t reprise ? “La diminution des effectifs présents sur le lieu de travail ; l’indisponibilité simultanée de plusieurs dirigeants, responsables ou spécialistes ; des diff i c u l t é s d ’ a p p rovisionnement et la défaillance de

f o u rnisseurs et de sous-traitants” , préviennent notamment les auteurs du site Pandémie-grippale. Il est donc recommandé aux entreprises de mettre en place un plan de continuité d’activité en se basant sur un taux d’absentéisme de 25 % pendant dix semaines... Le plan doit notamment identifier les postes stratégiques, les possibles substituts, les c i rcuits décisionnaires qui pourr a i e n t s o u ffrir d’une défaillance humaine... Au demeurant, et même si la pandémie ne se manifeste pas avec la virulence attendue, l ’ e x e rcice ne sera pas vain. D’autre s conséquences peuvent être envisagées si les transports en commun sont re s t re i n t s ou temporairement supprimés ; ou si les s t ru c t u res éducatives et / ou de garde des enfants sont fermées. Quelles actions dans les locaux pour prévenir la propagation du virus ? Certains réseaux ont commencé à mettre en place des bobonnes de désinfectants et demandent à leurs salariés et à leurs visiteurs de se désinfecter les mains en entrant dans les locaux. Il est également recommandé, en cas de pandémie e ffective, d’habituer le personnel au port du masque chiru rgical et de limiter contacts et déplacements au sein de l ’ e n t reprise. Une information à l’attention des franchisés a, dans certains cas (Monceau Fleurs, Augias, Comtesse du B a rry... ) été transmise pour les préparer à la gestion d’une situation de crise pandémique. Dans tous les cas, et même si la crise sanitaire s’avère moins grave que prévue, il n’aura pas été inutile de fédére r autour de plans d’action intelligents et lucides la communauté humaine que constitue un réseau de franchise...


Commerce

500 bourgs et des idées rezo vous avait présenté avant l’été, dans son numéro de mai, les grandes lignes du r a p p o rtque le député Jean-Paul Charié a consacré à l’urbanisme commercial en France. Conséquence de ce rapport, près d’une vingtaine de groupes de travail se sont mis en place dès la fin du printemps. La FFF pilote, avec la Fédération des centres de gestion agréés, le groupe intitulé 500 cœurs de bourgs — consacré, comme son nom l’indique, à ces curieuses unités de vie qui ne sont plus villages et pas encore ville.

Qu’est-ce qu’un bourg ? C h a c u n , suivant sa province, a son modèle et sa référence, de Feurs à Vaison-la-Romaine, de Bletterans à Carentan. L’Insee, dans une série d’études publiées en 2005, a une idée plus générale et définit 1745 bassins de vie de 30 000 habitants e n v i ron chacun, rayonnant autour du fameux bourg. Et, la plupart du temps, de sa place... Souvent ancien foirail transformé en parking, plus rarement en s q u a re, et réquisitionné les jours de m a rché et les dimanches de vide-gre n i e r, cette place concentre l’off re commerc i a l e du bourg, souvent complétée par une ou deux rues commerçantes. Souvent mis à mal par la multiplication des commerc e s de périphérie (grandes surfaces et boulangeries notamment), ce modèle a p o u rtant de quoi séduire. Et de quoi évoluer... Sous la houlette de la FFF et de la FCGA, c’est donc un groupe de travail très orienté vers la proximité et l’harmonie e n t re les divers types de stratégie c o m m e rciale qui s’est réuni le 2 septembre dans les locaux de la FFF. Y siégeaient notamment Danielle Rosa, dynamique franchisée Yves Rocher à Vendôme, Jean-Luc Pinson, directeur de la f o rmation au Cefac, Jean-Pierre Lehman, président de la Fédération nationale des c e n t res villes, Florence Frangeul, de la Confédération française de la boucherie c h a rcuterie, Bruno Ricard, directeur des études et de la prospective au Syndicat de la presse quotidienne régionale, Michèle A ron, responsable commerce de la CCI de

Caen ; Corinne Rétaud-Bianchini de la CCI de Seine et Marne, Colette Delage (Mairie de Roumazières), Michel Dro n i e r (Fédération jurassienne du commerce), Jean-Claude Delorme (CCI de SaintEtienne...) et quelques autres. Sans oublier Thibault Le Carpentier, brillant analyste du commerce français, en très utile re n f o rt. Objectif de cette pre m i è re réunion ? Travailler sur un cahier des charges qui puisse susciter auprès des élus et des acteurs commerciaux des bourgs des p rogrammes de rénovation et de redynamisation des centres bourg s . Durant la réunion, chacun a exposé et débattu des bonnes pratiques (elles sont bien plus nombreuses qu’on ne le cro i t ) mais aussi des échecs, isolant ainsi des facteurs de réussite à l’usage des élus et des commerçants des bourgs. Vigueur des unions commerciales, mise en place d’actions spécifiques, d’animations culturelles ou sportives récurrentes qui redonnent du tonus au bourg , restauration et protection du bâti, amélioration de la circ u l a t i o n , m o d e rnisation des techniques c o m m e rciales, sécurisation et accessibilité des rues, services nouveaux apportés aux chalands, modernisation des vitrines...

Les groupes de travail • 200 cœurs de ville • 200 entrées de ville • 200 centres de distribution urbaine • 500 sites de magasins à loyer modéré • 300 pôles quartier de proximité • 500 places de centre bourg • 1000 commerces multiservices • 50 halles et marchés • 500 Unions commerçantes professionnelles • 200 services voituriers • 10 services hôpital à domicile • 12 coopérations transfrontalières • 150 partenariats agri distribution • 200 réhabilitations de logements à l’étage • 10 régions exemplaires foires salons congrès • 50 programmes recherche commerce • 200 jardins familiaux • 200 projets promotion du goût • 10 terrtoires entrepreneurs d’avenir Chachun de ces groupes a un ou deux pilote et regroupe de nombreux partenaires du monde économique et social... À suivre dans les semaines qui viennent.


Globe Les c o o rdonnées du Conseil Québécois de la franchise : 910 rue Sherbrooke Ouest

Exposez-vous à Montréal ! La franchise au Québec est en pleine évolution. Les 23 et 24 janvier 2010, au moment des grands frimas, pourquoi ne pas venir le constater sur place, en exposant au salon de Montréal ? Une opportunité unique pour percer sur le marché nord-américain en passant par la porte francophone...

B u reau 100 Montréal QC H3A 1G3 (Canada) Tél : (514) 340-6018 Fax : (514) 499-0892 Email : info@cqf.ca Site Internet : www. cqf.ca

Les coordonnées de la Fédération canadienne de la franchise : C FA 5399 Eglinton Avenue We s t Suite 116 To ronto, Ontario Canada M9C 5K6 Tél : (416) 695-2896 Fax : (416) 695 -1950 Email : info@cfa.ca Site Internet : www.cfa.ca

Petit rappel sur l’état des lieux au Québec “En Amérique du Nord, nous disait Pierre Garceau en mars 2009, sur le stand que le Conseil Québécois de la Franchise tenait à Franchise Expo Paris, le commerce de détail réalise 35 % de ses ventes en franchise. Dans dix ans, ce sera 50 %... Une tendance qui concerne plus de 350 millions de consommateurs, aux Etats-Unis et au Canada. Lequel reproduit assez rapidement les tendances de son voisin du Sud... Sur l’ensemble du t e rr i t o i re canadien, ce sont 1200 réseaux qui emploient la stratégie. Les 7,5 millions d’habitants du Québec se partagent quant à eux 300 réseaux, dont 47 % des forces se concentrent sur le grand Montréal. Une écrasante majorité de ces réseaux (225) sont d’origine québécoise ; les grandes enseignes i n t e rnationales (et notamment venues des Etats-Unis) se partageant les part s restantes. Celle des Français est encore t rop réduite.” C’est à l’initiative du tout jeune conseil québécois de la franchise (Il s’est constitué en 2004, à la suite du Conseil national sur le franchisage et le partenariat, réaffirmant ainsi la primauté de la franchise sur les autres formes de c o m m e rce associé) que se tient ce qui sera le premier grand salon de Montréal. Deux ans après un mémorable Congrès au cours duquel des représentants des pays du monde avaient pu se re n d re compte des spécificités de la franchise québécoise, le CQF ose le salon, avec la complicité de sa grande sœur, la Canadian Franchise Association, qui,

quant à elle, organise déjà sur l’ensemble du terr i t o i re anglophone salons régionaux et confére n c e s . Salon à taille humaine (on est plus proche du format de Marseille que de celui de Paris), Montréal est strictement réservé aux franchiseurs : pas de consultants ni de fournisseurs, plusieurs milliers de visiteurs attendus sur les deux jours, des capacités d’investissement non négligeables : 40 % des visiteurs potentiels voudraient investir entre 10 et 100 000 Can $, 35 % entre 100 000 et 500 000 Can $. Ces projets sont à relativement court terme (1 à 2 ans) pour 60 % d’entre eux. Et 70 % de ces visiteurs potentiels ont entre 25 et 50 ans... Les exposants, de France ou d’ailleurs, b é n é fic i e ront, outre leur stand de base (drapé et tapissé — on est en Amérique du Nord, pas sur le magnifiq u e Franchise Expo Paris) d’une couvert u re publicitaire exceptionnelle. Et d’une liste de clients potentiels, dans les dix jours qui suivent le salon. Les organisateurs du salon ont mis sur pied toute une série de f o rfaits part e n a i res qui simplifie ront la vie des exposants — et feront gagner un temps précieux aux exposants étrangers. Et, exposant (et adhérent FFF) français, vous pourrez compter sur la sympathie et les précieux conseils de Pierre Garceau et de sa joviale équipe. Ils vous sero n t part i c u l i è rement utiles, dans un pre m i e r temps, pour décrypter les belles étrangetés du français québécois. Et pour, dans un deuxième temps, vous positionner sur un marché de très grande qualité.


Telex Tunisie en franchise

Allemagne en décou-

pour but d’accueillir les

Depuis le 21 juillet 2009, le

verte

marques de franchise

système de franchise a fait

La Mission Economique de

locales et internationales,

son entrée en Tunisie à

Düsseldorf - Ubifrance en

va ouvrir prochainement

travers l'adoption d'un

Allemagne organise une

avec le soutien du gouver-

projet de loi

Mission Découverte dans le

nement de la province du

reconnaissant ce concept.

secteur de la distribution à

Jiangsu (Chine). Ce projet

Jusque-là "la franchise,

Cologne et Berlin, du 28

innovant est le premier

seulement régie par le

au 30 septembre 2009. Le

centre d’exposition multi-

droit commun des

but de cette action est de

fonctions pour franchise en

contrats, ne bénéficiait pas

vous faire découvrir les

Chine, il se situe dans la

en Tunisie de cadre juri-

différents formats de la

zone économique spéciale

dique spécifique. Le verse-

distribution en Allemagne

de Huaqiao à côté de

ment de royalties à une

et de rencontrer les profes-

Shanghai. L’espace d’expo-

entreprise étrangère, par

sionnels du secteur.

sition occupe une superfi-

exemple, n’y était pas

A Cologne, les dirigeants

cie de 60 000 mètres

autorisé car assimilé à une

de REWE, N°2 de la

carrés et exposera un

fuite de capitaux et une

grande distribution en Alle-

nombre total de 300

infraction aux changes."

magne, vous présenteront

marques locales et interna-

Pour revenir à l'importance

leur groupe et les diffé-

tionales provenant de 21

de cette loi, tant attendue,

rentes enseignes. La jour-

secteurs différents. Il

et dans le cadre de la

née sera complétée par

accueillera chaque année

promotion du secteur de la

des visites de concepts

150 000 investisseurs

franchise en Tunisie, la

innovants, de chaînes, de

potentiels.

Chambre de Commerce et

discounters ou encore de

Selon une étude menée

d’Industrie de Tunis

supermarchés bio.

par Global Entrepreneur-

annonce l'organisation du

A Berlin, les galeries de

ship Monitor (GEM) en

1er Salon de la Franchise

designers, les centres

2007, la Chine est le pays

(Tunis Med Franchise) du

commerciaux, les

ayant le plus fort potentiel

10 au 12 Décembre 2009

commerces de proximité,

concernant le marché de la

au siège de l’UTICA, à

mais aussi les magasins de

franchise. Le nombre de

peine deux semaines après

luxe comme le Quartier

nouveaux entrepreneurs en

l'adoption de la loi.

206 sont au programme.

Chine atteint désormais

Cet événement regroupera

Le cabinet d'architectes et

plus de 3.5 millions de

une cinquantaine d’entre-

concepteurs de magasins

personnes par an et il est

prises de tous les secteurs,

Dan Pearlman exposera ses

estimé que le chiffre d’af-

et sera un lieu d’échanges

réalisations et vous les fera

faire du marché de la fran-

et de partenariats favori-

visiter.

chise devrait représenter, à

sant les relations directes

partir de 2010, 30 % de la

entre les franchiseurs et les

Contact :

vente totale de détail en

franchisés ainsi que la

Elodie Chal

Chine. Le projet a le

sélection de leurs futurs

00 49 211 300 41 275

soutien des homologues

partenaires. (Source : Infos

Web:

chinois, hong-kongais et

du Net /

www.firmafrankreich.de

taiwanais de la FFF. À

espacemanager.com)

suivre dans ces colonnes ! Chine toujours nouvelle China Franchise City, un centre d’exposition permanente multifonctions ayant

Monde : les salons à venir

Septembre 22-24 Buy Brand • Moscou • Russie • www.buybrand.ru/en Octobre 1-3 Rio Franchising Business • Rio de Janeiro • Brésil • www.riofranchisingbusiness.co m.br 15-17 FLAsia Exhibit and Conference • Singapour • Tel: +65 6467 8385 Email: winston@bizlink.com.sg Novembre 2-4 Saudi International Franchise Exhibition • Jeddah 2-3 Salon franchise Sofia • Bulgarie • Phone: +359 884 597 517 e-mail: contact@franchising.bg Janvier 2010 23-24 Salon de la franchise • Montréal • Canada • http://www.cqf.ca/afficheur.asp ?id=125


Maison Emmanuel de Labarre Il y a des hommes qui ne meurent pas. Emmanuel de Labarre est de ceux-là ! Pendant 20 ans, il a partagé sa connaissance des règles urbanistiques et commerciales avec les élus, les commerçants et tous les acteurs du secteur. Il a ainsi marqué le territoire français ! Une bonne rentrée 2009

des conflits (21-22). Le

introduction de Guy Gras,

Pendant 20 ans, il a partagé son

Elle commence le 2

mois d’octobre s’achève sur

président de la FFF et

entrain, son humour, sa bonne

septembre avec blablabla

les Entretiens (28, à Bercy).

juriste émérite,

humeur : il a ainsi marqué notre

le 14 septembre avec le

Et l’on retrouve

Marc Lanciaux

action !

forum franchise de

franchiseurs et

(L'organisation des achats

Beauvais, le groupe de

entrepreneurs à Top

dans les réseaux) ;

Pendant 20 ans, il a partagé sa

travail Franchise et internet

Franchise Méditerranée les

Eric Schahl (La valorisation

générosité, sa droiture et son

le 16 (suivi l’après-midi

16 et 17 novembre...

via les droits de propriété

ouverture à l’autre : il a ainsi

d’un atelier sur les réformes

Conférence jurique le

intellectuelle) ; François-Luc

marqué nos cœurs !

commerciales appliquées à

lendemain (18 - voir ci-

Simon (La cession des

la franchise). Plénière des

dessous), forum de

réseaux de franchise) ;

Ne pleurons pas, mais

Experts le 17, CA le 23,

Fécamps, réunion régionale

Gilles Amédée-Manesme (la

attachons-nous à continuer à le

suivi d’un VDF, comme

Nord-Est : la vie de la FFF se

cession du fond franchisé) ;

faire vivre au milieu de nous en

c’est maintenant la

conjugue aussi en région

et, sur les thèmes

portant ses valeurs.

coutume. Forum de la

(voir nos pages intérieures)

d’actualité, Jean-Marie

franchise à Narbonne le 28

! Un conseil

Leloup (formation du

et réunion du comité de

d’administration et un VDF

contrat de franchise) ;

dialogue franchiseur

le 2 décembre, les résultats

Hubert Bensoussan

franchisé le même jour.

de l’enquête annuelle sur la

(exécution du contrat de

Emmanuel de Labarre, directeur

Trois forums en octobre,

franchise le 3 décembre

franchise) ; Rémi de

de la Fédération Procos,

mois traditonnellement

directeur général du cabinet

faste pour ce type de

Beau programme en

contrat de franchise) ;

Bérénice et cofondateur

rendez-vous ; Lyon le 7,

perspective pour la

Didier Ferrier (La

d’Eurélia, est mort le 9 août

Libourne le 12, Saint Lo le

Conférence juridique du

jurisprudence à l'épreuve

2009 à l’âge de 52 ans.

23. Et deux réunions

18 novembre !

du nouveau règlement

régionales : Rhône-Paca le

Le grand témoin sera

d'exemption).

7, Grand Ouest le 8. Deux

Michel Jeannoutot, Premier

Pierre Cussac animera la

séminaires pro : Le

Président de la Cour

conférence et Michel

recrutement des franchisés

d'appel de Dijon.

Jeannoutot en proposera

(6-7 octobre) et La gestion

Interviendront, après une

une synthèse...

Balmann (Extinction du

rezo est une publication de la Fédération française de la franchise 9, rue Alfred de Vigny 75008 Paris • 01 53 75 22 25 info@franchise-fff.com • www.franchise-fff.com • Recrutement de franchisés : www.observatoiredelafranchise.fr Directeur de la publication : Guy Gras Conception graphique : Loeb et associés • Impression : Avenue de la Com Crédits photos : Une, E. Arthur. Pages intérieures, FFF Illustrations : Sébastien Braun • ISSN : 1766-9367 • Dépôt légal : 4er trimestre 2008


rezo 53