Page 1

regards

pierre corratgĂŠ

pierre co r r a t g ĂŠ l aure del m a s r o u a n e t viky garc i a yvo n haz e gĂŠrad jau b e r t s ylvain la g a r d e gab riel r a m o n

revue de photographie photographic review 1

HS #6


22 e rencontres catalogue d’exposition

sous l a d i r e c t i o n d e l a c o m m i s s i o n a r t i s t i q u e d e ” R EGARDS”

22e Rencontres

p 3

Pierre Corratgé Laure Delmas-Rouanet Viky Garcia Yvon Haze Gérard Jaubert Sylvain Lagarde Gabriel Ramon

p 5 p 29 p 43 p 57 p 71 p 85 p 99

2


22 e Re n c o n t r e s

C e t t e 2 2 ème édition des Rencontres de Photographie Regards est marquée par un t r a i t p a r t i c ul i e r : e l l e rend hommage à Pier re Cor ratgé, le photographe aussi talentueux que c r é a t i f, l ’ a m i f i d è l e p arti bien trop tôt . Po u r b e aucoup, un maître que son art et son savoir faisaient admirer. Un homme d e b i e n o f f r a n t s a n s c o mpter une amitié vraie embellie d’affection . L e s a c t e urs de Regards, aux côtés desquels il fut constamment au premier rang, dè s l a p r e m i è r e a n n é e e t les photographes de cette édition ont à cœur de partager avec vous, che r p u b l i c , c e t h o m m a g e. D e p u i s l ’an der nier, l’intégration de Pézilla la Rivière per met d’ancrer un projet cu l t u r e l s u r u n territoire . Au x l e n d emains d’une première année probante, nous entrons désor mais dans la p h a s e d e c r é a t i o n c o mmune, riche d’idées échangées et d’avancées espérées. N o u s a v ons la certitude que nous pour rons compter sur tous, élus et acteurs de R e g a r d s , c ô t e à c ô t e p our faire de notre réalisation un outil de développement et de partage c u l t u r e l . E t u n e x e m p l e de réussite . À n o s p opulations de s’approprier l’événement et d’en être les premières propaga t r i c e s . J e a n DAURIACH P r é s i d e n t de Regards

3


4


pierre corrat g é Liths ”Revisiter” une image, en donner une interprétation personnelle qui serve le sujet… Cette exposition rassemble des tirages liths (méthode de tirage argentique sur papier baryté avec un révélateur à la chimie particulière appelé ”lith”) de photos de paysage et de portraits réalisées par Pierre Corratgé et qu’il avait choisies avec soin pour leur adéquation au procédé. Les papiers utilisés (souvent d’anciens papiers, périmés depuis plusieurs années), le degré d’épuisement du révélateur (un révélateur à la chimie particulière appelé ”lith”), le temps d’exposition et de développement qui apportent un côté imprévisible, propre à cette technique, permettent les extraordinaires nuances que l’on retrouve dans ces tirages. Cette notion d’expérimentation, d’intervention aléatoire sur le tirage, ces allers-retours constants entre contrôle et hasard qui faisaient pour lui le charme de ce travail de tirage, illustrent bien la notion de sérendipité — trouver quelque chose en cherchant ailleurs — qui lui tenait tant à cœur...

www.pierrecorratge.com/

5


6


7


8


9


10


11


12


13


14


15


16


pierre corrat g é S’il fallait n’en choisir qu’une... Tous les ans, Pierre Corratgé envoyait une carte de vœux, sa photo préférée de l’année, du moment. Photo de danse, portrait, ou paysage mais aussi photo de voyage ou photo plus insolite. En prenant comme point de départ chacune de ces cartes, cette exposition retrace, au fil des ans, la multiplicité des univers qu’il a explorés...

www.pierrecorratge.com/

17


18


19


20


21


22


23


24


25


26


27


28


laure delmas r o u a n e t Mnésis « Si tu fais des images, ne parle pas, n’écris pas, ne t’analyse pas, ne réponds à aucun questionnaire. Ne piétine pas les jardins secrets. » Robert Doisneau

www.lauredelmasrouanet.com/

29


30


31


32


33


34


35


36


37


38


39


40


41


42


viky garcia Biographies Biographies, est le résultat d’un voyage d’une année dans le sud-est asiatique (2006-2007). J’ai parcouru la Thaïlande, le Laos, le Vietnam, le Cambodge, la Birmanie et l’Indonésie, en utilisant tout type de transport et en arrivant à des endroits pas encore contaminés par la fièvre occidentale. Là, j’ai découvert l’utilisation de l’appareil photo comme moyen de communication entre cultures. Là où la langue est une frontière et les paroles ont des limites, les images établissent un dialogue entre le photographe et le sujet photographié. Ainsi se créent des liens de geste à geste. Le moteur étant la curiosité, la finalité la connaissance. Le voyage commence à chaque regard et avec chaque ride naît une histoire. www.vikygarcia.com/

43


44


45


46


47


48


49


50


51


52


53


54


55


56


yvon haze L’aisne, de Laon au Chemin des dames Un périple autour de Laon. Ce tour d’horizon vous emmène au sommet des tours de la cathédrale Notre-Dame pour une vision grand format sur la ville . Un peu plus loin commence le Chemin des Dames , site de bien nombreuses batailles .

www.fine-art-galerie.com/

57


58


59


60


61


62


63


64


65


66


67


68


69


70


gérard jaube r t Chantiers Interdit au public, laid, gênant, dangereux, caractérisent le chantier. Un chantier, c’est une transition entre un lieu connu, un espace utilisé et un nouveau paysage modelé par l’homme. Un chantier, c’est avant tout une collectivié d’hommes compétents, silencieux, courtois, faisant souvent preuve de pudeur. Chargé de l’historique visuel des travaux, il m’a semblé que le travail des hommes méritait d’être montré au public; ce public pour le bénéfice duquel se réalise l’équipement public. En plusieurs lieux de ce département, ils ont modelé un nouvel espace où l’harmonie entre la nature et leur oeuvre est bien réelle. Il en est ainsi des ponts Séjourné et Gisclard, du pont du Diable à Céret, du Castillet, des fortifications de Villefranche, de Mont-Louis etc… La déviation de Collioure et Port-Vendres ne se contente pas de favoriser les déplacements de milliers de gens. Elle permet de découvrir des paysages merveilleux, composés de vignes, casottes, murets et chemins mais elle a été l’occasion avec le viaduc du Douy de montrer la beauté d’un ouvrage d’art et la qualité de son insertion dans le site. Ses courbes, ses rampes et pentes donnent un rythme qui rappelle l’harmonie de son environnement. Gérard Jaubert (alors photographe à la Direction Départementale de l’Equipement des Pyrénées Orientales) www.jaubertgerard.com/

71


72


73


74


75


76


77


78


79


80


81


82


83


84


sylvain lagard e The dancer upstairs is in my head «The dancer upstairs is in my head» est une sorte d’écholalie visuelle : elle est l’expression obsessionnelle d’un questionnement sur soi-même, sur le cloisonnement, l’enfermement de toute personnalité… Les prises de vue sont autant de variations projections mentales qui viennent décliner géométriquement l’errance que définit Raymond Depardon: « J’ai le pressentiment que quelque chose ne sera plus comme avant. C’est peut-être là la vraie définition de l’errance, de sa quête, avec sa solitude et sa peur. C’est le désir que je cherchais, la pureté, la remise en cause, pour aller plus loin, au centre des choses, pour faire le vide autour de moi. Je me dois de me laver la tête… pour rencontrer le centre d’une nouvelle image, ni trop humaine ni trop contemplative, où le moi est aspiré par les lieux quand le lieu n’est pas spectacle, ni surtout obstacle. Il me faut vivre cette quête qui est la mienne…Elle arrive à un moment, ni bon ni mauvais, elle est nécessaire… Pour être juste, cette errance est forcément initiatique… Mon regard va changer… Cette quête devient la quête du moi acceptable. » (Raymond Depardon, Errance). Cependant, ici, il s’agit bien de faire d’un lieu un spectacle : mais un spectacle intérieur de portes ouvertes, de lumières projetées, d’échappatoires et d’impasse, un plafond métaphorique où le danseur, celui qui fait du bruit à l’étage dans l’inconscient de chacun, est ce double voisin que l’on cherche à intuitivement comprendre. La photographie de Sylvain Lagarde est ainsi, à sa manière, donc l’exploration visuelle d’un paradoxe affectif qui repose sur tant une angoisse du vide qu’une fascination pour celui-ci face à un espace qui devient étrange, mis à distance et par là, étranger, et qui nous fait nous poser insidieusement cette dangereuse interrogation : « qu’estce que je fais là ? ». De la photographie de l’autre (photographie de rue ?) à la photographie du rien (la photographie abstraite ?), il est invariablement question de cette « espèce de quête du lieu acceptable ». www.mnemospection.com/

85


86


87


88


89


90


91


92


93


94


95


96


97


98


gabriel ramo n ”La cicatrice photographique: une infinité d’instants de vie.” Depuis 2011, le photographe espagnol Gabriel Ramon réalise une série de portraits au collodion humide. Inventé en 1851, le négatif au collodion consiste en une émulsion déposée sur une plaque de verre qui doit être impressionnée dans les minutes qui suivent. Cette technique sera abandonnée dès les années 1880, jusqu’à ce qu’un petit nombre de photographes retrouve au début du XXIe siècle cette pratique obsolète. Avec un temps d’exposition d’une dizaine de secondes, des conditions de préparation du support et de développement qui relèvent de la performance, une émulsion très fine mais fragile et sujette à des imperfections très matiériques, le collodion humide est une technique extrême, aux antipodes des facilités de l’image numérique. Contrepoint ultracontemporain à cette dernière, les portraits fantomatiques réalisés selon cette technique nous font apercevoir, comme dans le tain d’un miroir, notre image post-mortem. www.gabrielramon.com/

99


100


101


102


103


104


105


106


107


108


109


110


111


La revue de photographie Regards est éditée par l’association bla-blART 20.rue J-B Lulli, 66000 Perpignan, France. www.bla-blart.com Directeur de publication : Pascal Ferro Comité d’édition : Claude Belime, Pascal Ferro, Edith Barboteu, Odile Corratgé, Eric Horvath Réalisation technique : Odile Corratgé, Edith Barboteu Impression de la version papier par Crealink, création et impression numérique, Perpignan. Contact : revueregards@yahoo.fr Pour s’abonner à la revue web, acheter un exemplaire imprimé ou soumettre un dossier pour une édition ultérieure sur le site www.revue-regards.com Prochains numéros: • ”la beauté” juin 2013. • ”L’absence” décembre 2013. Partenariat, publicité : odilecorrage@yahoo.fr Toutes les photographies publiées dans la Revue de photographie Regards sont soumises au copyright. Toute reproduction ou publication est interdite sans accord de l’auteur.

http://www.crealink.fr/ 112


revue regards HS#6  

revue regards catalogue des expositions rencontres photographie regards 2013

revue regards HS#6  

revue regards catalogue des expositions rencontres photographie regards 2013

Advertisement