Page 5

LA JOURNALISTE: Mais c’est là le titre de ton livre! TAMARE: Ne me fais pas regretter de t’avoir reçue chez moi. Ou peut-être que tu as raison. C’est vrai, c’est le titre de mon livre. C’est sur un crime parfait. Tu n’as pas peur? LA JOURNALISTE: De quoi? Que tu l’aies tué? TAMARE: Ne sois pas stupide! Peut-être que tu ne partiras pas d’ici, et que tu décideras de rester pour devenir mon ombre. As-tu lu Duras? LA JOURNALISTE: L’amant? Qui ne l’a pas lu? C’est du génie! TAMARE: Seigneur! Combien je déteste les clichés! Où as-tu appris ce mot? Il est si stérile. Si tu avais dit narcissique, ce serait aussi un cliché mais compréhensible. Génial ne veut rien dire. Peut-être qu’habile serait plus juste, mais qui se préoccupe de la façon dont la beauté est atteinte? Et qu’est-ce qui est le plus important? D’où vient cette sensualité, cette volupté de la création? Maintenant, demande-moi pourquoi j’ai écrit ce livre! LA JOURNALISTE: Pourquoi as-tu écrit ce livre? TAMARE: Je ne sais pas. Tu dois d’abord savoir d’où je viens, qui je suis. LA JOURNALISTE: Est-qu’il a été ton amant? TAMARE: Qui? Ah! mais … je comprends. Est-ce que c’est autobiographique? Tu me demandes cela? Mais, quel livre ne l’est pas? LA JOURNALISTE: Donc, il l’a été? TAMARE: Quelle logique! Il est mort. Ce serait lui la victime. Et bien, si c’était plutôt une délivrance? Si je l’aimais tellement que j’ai décidé de le délivrer! La mort est une libération, non? C’est un autre cliché. Verse-moi du vin! LA JOURNALISTE: Elle s’approche de la table et verse un peu de vin à Tamare. A son tour Tamare prend la bouteille et remplit son verre jusqu’à raz-bord. -- Pourquoi tu m’as posé ces questions sur Duras? TAMARE: Si tu veux, tu peux rester ici jusqu’à demain. Il est tard. Il y a une chambre là-bas, au bout du couloir, où je ne vais jamais.Tu peux y rester jusqu’à ce que tu écrives ton article. Yann Andréa, le dernier amant de Duras, est resté avec elle jusqu'à la fin. Ils se sont vus pour la première fois après cinq années de correspondance. Sais-tu ce qu’est un imago? C’est le cocon, qui donne naissance au papillon. Yann était prêt à devenir papillon et a frappé à sa porte. Le lendemain ils sont devenus amants. J'ai besoin de quelqu'un à côté de moi. Tu peux rester. LA JOURNALISTE: Tu veux que je devienne ton amante? -5-

L'Interview  

piece de theatre