Page 4

Tamare, même si on m’a prénommée Tamara. Nous n’avons rien à voir l’une avec l’autre. LA JOURNALISTE: N’est-ce pas, tout simplement, la version russe de ce prénom? TAMARE: Qu’est-ce que tu me chantes? Version? Tamara, c’est l’odeur de la steppe, des bouleaux, des soupirs, des baisers volés, des lettres d’amour sous l’oreiller, des sacrifices d’amour. Alors que Tamare, c’est la vengeance de la Bible, œil pour œil. C’est pourquoi je le préfère. Tout le monde devrait expier son crime. Du vin? LA JOURNALISTE: Fait un signe de tête à Tamare. – C’est un joli verre! Dans un tel verre, même le pire vin devient fin et délicieux. Où l’avez-vous … Où l’as-tu acheté. Je n’ai vu nulle part un verre comme celui-là. TAMARE: Il te plaît? – Tamare sort un autre verre en cristal d’un petit placard et y verse du vin. – Je l’ai trouvé chez un brocanteur. – Elle regarde le verre qu’elle donne à la Journaliste. –- Voilà l’expression du luxe de masse. Le cristal, je l’ai aimé quand j’étais jeune. J’en ai aimé le poids, mais ces gravures sur le verre ne sont pas belles. Et puis, tu ne peux pas trouver quelque chose d’aussi simple et d’aussi parfait que ce verre. – Elle montre le grand verre sur la table. – C’est l’expression de l’imagination, de l’inspiration du souffleur. Celui-ci, que je te donne est partie d’une production en série, et le mien est unique. Santé! LA JOURNALISTE: Pourquoi me reçois-tu chez toi? Tu ne donnes pas d’interviews et tu ne te montres pas à la télévision, alors que depuis six mois ton livre est au top. Pourquoi moi? TAMARE: Ne te crois pas privilégiée! ça n’a rien à voir avec toi. Tu as dit le mot juste. LA JOURNALISTE: Quel mot? TAMARE: Sésame, ouvre-toi! Ce mot dévoile des trésors, mais tu ne découvriras pas de trésor ici. Je suis ennuyeuse et aigrie. J’en suis désolée pour toi. Tu vas être submergée par ma haine, ce que je ne veux pas. Tu ne vas rien y gagner. Cet interview ne va pas te lancer. Je vois ton sourire et j’ai de la peine pour toi. LA JOURNALISTE: Mais qu’est-ce que j’ai dit, quel mot? TAMARE: Avec la voix changée, qui imite celle de la Journaliste. – «Pensez-vous que vous avez fait le crime parfait»? Tu as dit cela avec une telle naïveté, de celle qui peut faire fondre le cœur. Comme parlent les enfants. Avec cruauté, comme agissent les enfants. -4-

L'Interview  

piece de theatre