Page 1

Magazine

n io t c e ll o c e ll e v u o N

hivilloetrs e2t 0ac1ce4ss-/o1ire5s a ma


Sommaire 6-9 14-21

Saison automne hiver 2014

Arena a sélectionné pour vous plus de 40 produits de sa collection Automne-Hiver 2014. Grands «classiques» ou nouveautés, pour l’entraînement ou la compétition, maillots, bonnets, lunettes, bagages…: retrouvez également toutes les références nécessaires pour passer commande.

10-13

Jérémy taille patron

A 26 ans, l’Amiénois est devenu l’un des piliers de l’équipe de France de natation. Un rôle qu’il assume totalement dans et à l’extérieur des bassins comme vous pourrez le constater dans l’interview qu’il nous a accordée au retour des « Euro »… d’où il est revenu avec quatre nouvelles médailles !

22-27

Une saison «type» façon Denis Auguin

L’ex-entraîneur d’Alain Bernard et actuel directeur général du CN Antibes livre une partie des secrets de sa réussite en présentant chaque étape d’une saison entièrement tournée vers la performance. Reprise, travail foncier, stages, affûtage…: tout y passe.

28-38

Berlin : l’empreinte d’Arena

De Brest à Nice, retour sur le parcours… gagnant de Charlotte Bonnet. Ou comment la petite fille prometteuse a choisi de quitter amis et famille pour vivre pleinement sa passion et devenir l’une des stars montantes de la natation française.


@Yannick

@JĂŠrĂŠmy

@Charlotte

@Chad

sont fans de la collection A/H14

2.0 2014/15

automne/hiver

Suivez-nous sur : 4

www.facebook.com/arenafr

@arena_france

arenafrance

www.youtube.com/user/ArenaNatation


» Durabilité » Résistance extrême » Confort

La nouvelle matière Maxlife remplace la matière Waternity. Elle est extrêmement résistante au chlore et au soleil et conçu pour avoir une durée de vie très longue.

Longue EXTRA LIFE

Ajustement PERFECT FIT

Résistant EXTRA LIFE

Résistant PERFECT FIT

vie

parfait

Sa composition (46% PBT et 54% Polyester) garantit un niveau de confort et de liberté de mouvement exceptionnel. En plus elle ne bouloche pas en cas de frottement.

aux rayons du soleil

au chlore

5


Training femme

78 W FRENCH RIVIERA ONE PIECE

6


Collection automne - hiver 2014/15 W Icon one piece

W FRENCH RIVIERA ONE PIECE

Référence. 1A039 Colour. 56Black, energy green Size. 32-44

Référence. 1A288

Colour. 45Shiny red, multi 78Pix blue, multi

Size. 32-44

56

45

50

78

50

W SKA ONE PIECE

W SKA TWO PIECES

Référence. 1A054

Référence. 1A056

Size. 32-44

Size. 32-44

Colour. 50Black

Colour. 50Black

W TICKERS ONE PIECE Référence. 1A066

Colour. 93rose violet, mango 96rose violet, energy green

Size. 32-46

96

93

7


Training femme W LIKE ONE PIECE CHALLENGE BACK Référence. 1A194

Colour. 56Asphalt, energy green 96Agatha violet, energy green

Size. 32-44

56

96

45

55

64

72

75

94

MAST HIGH Référence. 28844 Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 64Energy green, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver 94Rose violet, metallic silver Size. 32-44

8


Collection automne - hiver 2014/15 LACY Référence. 24082 Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver 19White, bright violet Size. 36-48

72

45

55

75

19

45

55

72

75

93

94

MAKINAS HIGH Référence. 28683 Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver 93Rose violet, metallic silver 94Agatha violet, metallic silver Size. 32-46

9


Interview

Stravius, la force de l’âge

Champion d’Europe avec le relais 4x100 mètres nage libre et double médaillée d’argent sur 50 et 100 dos, Jérémy Stravius a parfaitement tenu son rôle de leader de l’équipe de France. Dans et hors des bassins.

Avec les arrêts des uns, les blessures des autres et l’arrivée de «petits nouveaux», le visage de l’équipe de France a très largement changé ces dernières semaines. Cela a influé sur l’ambiance générale à Berlin ? 10

Pas du tout. L’ambiance est toujours excellente. Ce qui a changé à Berlin - pour moi en tout cas -, c’est que j’ai franchi un nouveau cap en passant du côté des «anciens» ! C’est vrai qu’à 26 ans, t’es peutêtre plus près de la sortie, mais ça fait quand même drôle. Finalement, ce rôle d’«ancien», avec ce que ça implique comme «mission» auprès des plus jeunes, te plaît ? La question ne se pose même pas. Alain (Bernard) a joué ce rôle avec moi et il a largement contribué à la réussite de mon intégration en équipe de France. Je me devais de faire pareil aujourd’hui avec les nouveaux.


Et plus particulièrement avec Théo Fuchs, ton compagnon d’entraînement à Amiens, qui vivait sa première sélection en équipe de France «A» ? Je connais pas mal de «jeunes» pour les croiser sur les meetings pendant la saison, mais c’est vrai que je m’entraîne tous les jours avec Théo avec qui j’ai d’ailleurs partagé ma chambre à Berlin. Le staff de l’équipe de France dans son ensemble a été particulièrement attentif à l’intégration des nouveaux et j’ai donc pu être plus proche encore de Théo. Je l’ai informé du déroulement de la compétition. Je lui ai donné des conseils sur la façon d’aborder ses courses dans le mesure où il nageait (le 200 4 nages et le relais 4x200) en fin de semaine. J’ai essayé de l’aider à ne pas se mettre plus de pression que ça…

Au plan personnel ces championnats d’Europe ont été plutôt satisfaisants avec tes deux médailles d’argent individuelles et surtout ce nouveau titre avec le 4x100… Pour moi, les relais sont définitivement les meilleurs moments des compétitions. On n’en fait quasiment pas pendant l’année, mais j’adore ça ! L’avant, avec la préparation collective, avec l’ambiance si particulière qui règne dans la chambre d’appel. Le pendant, quand on encourage les copains. L’après, quand on partage notre joie ou notre déception. On gagne à plusieurs ; on perd ensemble : c’est ça le relais ! Après les retraites d’Alain Bernard, d’Amaury Leveaux, de Clément Lefert, la blessure de Frédérik Bousquet, la méforme de Yannick Agnel… ce nouveau titre avec le 4x100, tu t’y attendais vraiment ? Avec l’ambiance qu’il y a en équipe de France en général et dans le groupe des sprinters en particulier, c’est normal qu’on soit fort. Il n’y a pas de rivalité entre nous. Juste la volonté de gagner. On a tout pour performer !

Pour ses premiers championnats d’Europe chez les «grands», Théo Fuchs a tout particulièrement bénéficié des conseils et de l’attention de son coéquipier d’Amiens Métropole natation. 11


Interview A Berlin, Jérémy Stravius a préféré se concentrer sur les épreuves de dos et les relais, mais sa polyvalence reste un atout pour sa carrière.

Toujours au sujet de Berlin, tu as «limité» ton programme avec deux courses individuelles et trois relais alors que tu aurais pu nager 100 et 200 mètres papillon. Tu penses que ta polyvalence et l’accumulation de courses nuisent à tes performances ? Je considère la polyvalence plutôt comme un atout. En particulier à l’entraînement, où tu ne fais jamais les mêmes choses, où tu peux passer à autre chose quand

une certaine forme de lassitude arrive. En compétition, même si je ne suis pas un Phelps ou un Lochte, je pense que m’aligner sur les épreuves de dos, de pap et sur les relais est envisageable. Mais la forme de la saison ne me permettait pas de le faire à Berlin. Ce n’était pas la peine de rajouter de la fatigue. Au risque de ne pas être performant sur mes courses de prédilection. Je ne jouerai jamais avec le feu à ce niveau-là !

Le meilleur reste à venir A 26 ans, penses-tu avoir atteint ta maturité sportive ? Je pense en tout cas que j’ai vécu beaucoup de choses. Presque tout. J’ai participé à toutes les grandes compétitions internationales. J’ai vécu de bons et de moins bons moments. J’ai eu des bons et des mauvais résultats. J’ai tout testé au niveau de l’entraînement, des différentes épreuves. Maintenant, c’est le moment de tout mettre à plat. Après Berlin,

A 26 ans, Jérémy a tiré les leçons du passé, mais regarde devant lui, vers un avenir qu’il veut ambitieux. 12

on a pas mal parlé avec Michel Chrétien, mon entraîneur. On a analysé ce qui avait marché depuis le début de ma carrière, ce qui avait moins marché. On a décidé d’écarter ce qui n’allait pas et de mettre l’accent sur ce qui avait fonctionné. Pour que les deux années qui arrivent soient les meilleures !


Et quand tu regardes un peu en arrière comme tu viens de le faire, t’imaginaistu devenir un nageur professionnel ? Effectivement, nager est aujourd’hui devenu mon «boulot» et il est clair que quand j’étais jeune, j’étais loin de penser

qu’un jour je ne ferai que ça, nager. J’ai découvert le haut niveau tard. En tout cas par rapport à beaucoup de mes coéquipiers en équipe de France. Je n’ai en effet rejoint le Pôle d’Amiens qu’en septembre 2007, à 19 ans !

Vivre de ma passion est une chance Et tu apprécies cette vie ? Vivre pleinement de sa passion comme je le fais aujourd’hui, c’est top ! C’est une vie à part certes, mais qui me permet de voyager, de faire des choses que je n’aurais imaginé faire aussi jeune… Je sais que si j’avais été un étudiant comme les autres, je n’aurais pas vécu tout ça. J’ai beaucoup de chance et beaucoup de gens aimeraient être à ma place !

Dernières questions : tu as fait quoi depuis Berlin et tu reprends quand ? J’avais besoin d’un bon break. Voir d’autres personnes, en dehors de la natation, fait du bien. J’en profite également pour suivre les travaux de la maison que je fais construire à côté d’Amiens. Je suis toujours en vacances et je ferai ma rentrée le 27 septembre avec le stage de l’équipe de France.

Tu as dit toi-même tout à l’heure que tu étais plus près de la fin que du début, tu penses déjà à «l’après natation» ? Pas vraiment. J’ai bien quelques pistes, mais rien de définitif. Il faudra que j’ai un projet solide avant de m’engager. Aujourd’hui, je pense à nager et à performer !

13


Training homme

50 M SKA LOW WAIST SHORT

50

66

M FRENCH RIVIERA LOW WAIST SHORT

M ICON LOW WAIST SHORT

Référence. 1A287

Référence. 1A125

Size. 65-100

Size. 65-100

Colour. 50Black, multi 70Navy, multi

14

70

Colour. 66Energy green 56Black

56


Collection automne - hiver 2014/15

70

50

56

85

M SKA LOW WAIST SHORT

M LIKE LOW WAIST SHORT

Référence. 1A128

Référence. 1A113

Size. 65-100

Size. 65-100

Colour. 70Navy 50Black

Colour. 56Black, energy green 85Pix blue, black

M WOODSTOCK LOW WAIST SHORT Référence. 1A146 Colour. 50Black 52Asphalt 50

Size. 65-100

52

80% polyamide recyclé 20% élasthanne Xtra Life Lycra®

SQUARED SHORT Référence. 20120

Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 65Energy green, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver

45

55

65

72

75

Size. 65-110

SAREDOS Référence. 27830

Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver

72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver Size. 65-110 45

55

72

75

M ICON BRIEF Référence. 1A124 Colour. 56Black 82Pix blue

Size. 65-100 56

82

15


Training garçon

72 SQUARED YOUTH SHORT

SQUARED YOUTH SHORT Référence. 21297

Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver 50Mango, metallic silver Size. 6/7 - 14/15 years

16

45

55

72

75

50


Collection automne - hiver 2014/15 SAREDOS YOUTH Référence. 21125

Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver Size. 6/7 - 14/15 years

66

50

45

55

72

75

56

85

B Icon jr low waist short

B Like jr low waist short

Référence. 1A136

Référence. 1A139

Colour. 66Energy green 50Black Size. 6/7 - 14/15 years

Colour. 56Black, energy green 85Pix blue, black Size. 6/7 - 14/15 years

50

50

50

B Icon jr brief

B Ska jr brief

B Ska jr low waist short

Référence. 1A134

Référence. 1A142

Référence. 1A141

Colour. 50Black Size. 6/7 - 14/15 years

Colour. 50Black Size. 6/7 - 14/15 years

Colour. 50Black Size. 6/7 - 14/15 years

17


Training fille

93 G Tickers jr one piece

G Icon jr one piece

G Icon jr two pieces

Référence. 1A042 Colour. 56Black, energy green

Référence. 1A041 Colour. 56Black, energy green

Size. 6/7 - 14/15 years

Size. 6/7 - 14/15 years

56

G Like jr one piece challenge back

G Ska jr one piece

Référence. 1A195 Colour. 96Agatha violet, energy green

Référence. 1A058 Colour. 50Black

Size. 6/7 - 14/15 years

Size. 6/7 - 14/15 years

18

56

96

50


Collection automne - hiver 2014/15 G Tickers jr one piece Référence.1A068

Colour. 93Rose violet, mango 96Rose violet, energy green Size. 6/7 - 14/15 years

93

96

MAST YOUTH Référence. 23657 Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver Size. 6/7 - 14/15 years

45

55

72

75

LACY YOUTH Référence. 26075 Colour. 45Red, metallic silver 55Black, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver Size. 6/7 - 14/15 years

45

55

72

75

MAKINAS YOUTH Référence. 23484 Colour. 45Red, metallic silver 50Mango, metallic silver 55Black, metallic silver 65Energy green, metallic silver 72Royal, metallic silver 75Navy, metallic silver 93Rose violet, metallic silver Size. 6/7 - 14/15 years

45

50

55

65

72

75

93

19


Accessoires

NOUVEAUTES

55 Swedix mirror

Lunettes Swedix mirror

Swedix

Référence. 92399

Référence. 92398

Main Material. verres : polycarbonate ; joint : TPR ; élastique : caoutchouc Colour. 55Smoke, silver, black 48Red, yellow, black 57Smoke, blue, black

Main Material. verres : polycarbonate ; joint : TPR ; élastique : caoutchouc Colour. 15Clear, black 55Smoke, black

55

48

15

55

57

Bonnets Poolish Référence. 91830

Main Material. 100% silicone Colour. 33Headphone white 35Headphone black 53Snow tropicalorange 54Snow acidlime 82Brain black 84Love pixblue 86Moon, white

54

20

33

35

53

82

84

86


Nouveautés automne-hiver 2014/15 Print

Silicone Cap NT

Référence. 94168

Référence. 1E016

Main Material. 100% silicone Colour. 22Tickers energygreen 28Like energygreen 29Ska black

22

Main Material. 100% silicone Colour. 70Silver

28

70

29

Bagages

MESH Référence. 93417

Main Material. Maille nylon Colour. 50Black 65acid lime, black 70royal 90fuchsia 50

65

70

90

sport apparel M USA SWIMMING T-SHIRT Référence. 1D070

Main Material. 100% coton Colour. 70Navy 40Red Size. S - XXL

70

40

M USA SWIMMING HOODED SWEAT

70

Référence. 1D071

M USA SWIMMING X-LONG BERMUDA

Main Material. 60% coton, 40% polyester Colour. 52Medium grey melange 70Navy Size. S - XXL

Référence. 1D074

Main Material. 100% polyester Colour. 70Navy Size. S - XXL

52

70

L’ensemble de la collection accessoires consultable ici http://issuu.com/revuearena/docs/catalogue_club_2014-2015_bat3/0 ou sur demande à a.arbouche@arena-france.fr

21


Entraînement Planification : les conseils de Denis Auguin A l’heure de la reprise, Denis Auguin, ancien entraîneur d’Alain Bernard et actuel responsable de l’accès au Sale césure pour la Fédération Française de Natation et directeur général du CN Antibes, nous propose de «décortiquer» la saison à venir. La reprise (de la rentrée jusqu’au mois d’octobre) Pour le pôle France du CN Antibes, elle a eu lieu le 4 septembre. Sauf pour ceux qui étaient aux championnats d’Europe (Coralie Balmy, Camille Gheorghiu, Quentin Coton, Thomas Dahlia) qui ont repris le 15.

Pendant un mois, le but est de remettre les athlètes en condition physique optimale pour élever ensuite le niveau d’entraînement. La place du travail à sec est importante pendant cette période. A Antibes, on a l’habitude de faire pas mal de course à pied : un footing tous les jours dont la durée passe progressivement de 40 minutes à une heure. On introduit parallèlement et petit à petit des exercices pour travailler la puissance et la vitesse. On s’inspire également de l’athlétisme pour proposer des jeux qui permettent de développer la coordination motrice. Toujours à sec, la Préparation Physique s’effectue sans charge, à poids de corps. Le gainage est en particulier privilégié pour aider au renforcement des muscles profonds.


Dans l’eau, les volumes, pas très conséquents au début (la première séance est d’environ 2 kilomètres), deviennent petit à petit plus importants pour, début octobre, amener les athlètes sur les volumes plus «classiques». Le but principal de cette période étant de remobiliser les athlètes sur les fondamentaux techniques, sur la posture, sur l’expertise motrice. Les «retours vidéo» sont largement utilisés.

Un footing tous les jours dont la “durée passe progressivement de 40 minutes à une heure. ”

Travail foncier et 1ère validation (d’octobre jusqu’aux vacances de Noël) La reprise, progressive en terme de volume, va permettre maintenant aux athlètes de pouvoir passer à la phase suivante où on va nager beaucoup plus. Disons, en gros, 12 «bormes» par jour à Antibes. Le leitmotiv est désormais d’améliorer la propulsion en la mettant à l’épreuve de la vitesse, c’est à dire «nager plus vite, plus loin et plus longtemps». On peut par exemple faire un 10 x 200 avec le moins de coups de bras possibles tout en maintenant la vitesse. C’est également la période où, même si on fait beaucoup de choses en commun, on bosse aussi par groupes de «spécialités». Franck Esposito et Régis Gautier, les deux entraîneurs du Pôle France, «s’échangent» ainsi régulièrement le groupe «brasse et 4 nages» et le groupe «crawl demi-fond». Le principe reste le même au Pôle espoirs sur lequel interviennent Gilles Giraud et Christophe Lebon. 23


Entraînement On cale souvent un stage aux vacances de Toussaint. Il peut avoir lieu en altitude, comme on a décidé de le faire avec la Direction Technique Nationale pour les jeunes nageuses et nageurs du «collectif Tokyo» (du 20 au 24 pour les filles, du 27 au 31 pour les garçons) que l’on regroupe à Font-Romeu. L’altitude étant plus contraignante au plan physique, il faut faire comprendre aux athlètes que mieux ils vont nager, moins ils vont «souffrir». C’est l’occasion de voir des améliorations techniques parfois très sensibles ! Cette période est aussi celle de la première validation du travail accompli depuis la reprise à travers une compétition. Les interclubs et les championnats de France en petit bassin arrivent très tôt (les 8 et 9 novembre pour les premiers, du 20 au 22 pour les seconds) cette saison et, même si la plupart des nageurs du pôle France y participeront, ce ne sera pas un objectif, ni même une compétition de validation. Ceux qui étaient à Berlin cet été, et qui ont repris plus tard, pourraient même ne pas y participer. Quand on est un nageur d’un certain niveau, on ne va pas à une compétition, comme les «France petit bac» pour être battu par les futurs adversaires pour les qualifications aux compétitions internationales de référence, ni pour terminer 75ème ! Il est possible par contre qu’on aille aux championnats d’Italie hivernaux, courant décembre. C’est une compétition qui, outre le fait que l’Italie n’est pas très loin pour nous Antibois, présente la particularité de se dérouler en grand bassin 24

sur deux jours et demi avec classement au temps (donc on n’y laisse pas trop d’énergie) et on a également l’avantage de pouvoir se confronter avec des nageurs qu’on n’a pas l’habitude de rencontrer. Viendra ensuite le temps d‘une petite coupure. Normalement cette saison entre le 25 et le 29 décembre. C’est nécessaire de couper, à tous les niveaux, physique comme moral, mais il se pourrait aussi qu’on se rende au Meeting de la Réunion : ça permettrait de diminuer les effets de la coupure, sans que ce soit trop contraignant au niveau de l’entraînement, et le tout dans un cadre agréable.


Endurance et intensité élevées (de janvier à avril) Cette nouvelle phase, qui débute après les vacances de Noël, va mener les nageurs jusqu’au premier gros objectif de la saison, à savoir les championnats de France qui se dérouleront cette année du 31 mars au 5 avril. Pendant toute cette période, on va travailler sur des kilométrages importants avec des intensités qui s’élèvent de plus en plus. Pendant ces trois mois, il s’agit d’effectuer un travail d’endurance musculaire qu’on mènera de pair avec un travail de coordination. Environ un mois et demi avant les «France», c’est-à-dire globalement mifévrier, et pendant trois semaines, on va en particulier répéter des entraînements à «allure de course». Jusqu’à trois fois par semaine pour la plupart des nageurs.

Il faut faire comprendre aux “ athlètes que mieux ils vont nager, moins ils vont «souffrir».. ” Trois à quatre semaines avant la compétition, on rentre, pour les sprinters, dans la période dite d’affûtage durant laquelle on va baisser le volume. Pour les spécialistes de distances plus longues, l’affûtage sera plus court, deux semaines environ. Ces chiffres restent théoriques et doivent être adaptés aux «réactions» de chaque nageur. Quand j’entraînais par exemple Boris Steimetz et Alain Bernard, je savais qu’il y avait un décalage de quatre-cinq jours entre les deux garçons. Boris n’avait besoin que deux semaines et demi d’affûtage alors qu’Alain avait, lui, besoin de trois semaines.

25


Entraînement Pendant ces trois mois, on cale également un ou deux stages, selon les moyens financiers de la structure. La plupart du temps, comme c’est l’hiver en France, on essaie d’aller au soleil ; c’est plus agréable pour le moral et les athlètes supportent mieux les charges d’entraînement. Moi, j’aime bien me rendre à Prétoria, en Afrique du Sud. Le centre d’entraînement, qui ressemble à l’INSEP, présente l’avantage de se situer à une altitude modérée (1500m) tout en étant dans une région du monde ensoleillée à ce moment-là de l’année. On a également fait plusieurs stages en Floride.

Toute cette période est très importante pour la compétition à venir. Le nageur doit y arriver confiant. Si la préparation a été bonne, si les chronos intermédiaires ont été bons, on passe rarement «à travers» le jour J. Le temps de la compétition est aussi un moment très important pour la réussite. C’est une période d’extrême individualisation où l’entraîneur doit s’adapter à chacun de ses nageurs.


L’idée générale de cette “ période est de diminuer un peu le volume. ”

Moins de volume mais toujours autant d’intensité (d’avril à août) Le contenu de cette dernière partie de saison va dépendre du temps dont on dispose entre les championnats de France et la compétition internationale de référence de l’été. Le groupe se scinde souvent d’ailleurs en deux à ce momentlà en fonction des objectifs et de leur positionnement dans le calendrier. Si on a le temps (disons si on a plus de 10 semaines devant nous), on peut «répéter» le cycle précédent. Ce sera d’ailleurs le cas cet été pour les nageurs qualifiés aux championnats du monde puisque le rendez-vous est fixé à Kazan (Russie), fin juillet-début août.

Quand on avait moins de temps que ça, j’avais l’habitude de faire une «mini saison» avec 3 séquences de 3 semaines reprenant les trois phases qu’on vient de voir. L’idée générale de cette période est de diminuer un peu le volume (de 5 à 10%) pour s’exprimer plus régulièrement sur des vitesses de course et/ou des intensités supérieures. On peut caler un nouveau stage pendant cette période. Mais si on choisit l’altitude, attention : il faut que ce stage soit terminé au moins trois semaines avant la compétition de référence pour que les nageurs puissent récupérer.

27


Resultats A 19 ans, le Britannique Adam Peaty est devenu le nouveau roi de la brasse européenne et… mondiale puisqu’il est désormais l’homme le plus rapide de la planète sur 50 mètres brasse !

Arena sur le toit de l’Europe Equipementier le plus « porté » par les participants aux récents championnats d’Europe, Arena a également remporté la moitié des titres mis en jeu dans les épreuves individuelles !

28

Directeur Général d’Arena France et membre du directoire d’Arena International, Nicolas Préault, avait toutes les raisons d’exulter à l’issue des championnats d’Europe de Berlin. Premier équipementier en termes de résultats aux mondiaux de Barcelone l’été dernier, Arena a en effet assis cette fois sa domination sur le « Vieux continent ». Non seulement parce qu’un peu plus de 67% des nageurs présents en séries à Berlin (et un peu plus de 64% des demi fina-


listes et finalistes) arboraient les couleurs de l’équipementier de Libourne, mais aussi et surtout parce que le Team Arena a raflé pratiquement la moitié des médailles d’or distribuées (17 sur 36) lors de ce dernier rendez-vous continental sur les épreuves de natation en piscine !

Peaty et Hosszu, les deux font la paire Si le Britannique Adam Peaty, double médaillé d’or sur 50 et 100 brasse et nouveau recordman du monde sur la première de ces deux distances grâce à ses 26’’62 réalisés en ½ finales, a largement contribué à cette réussite, la plus grande pourvoyeuse de métal pour Arena, dans les épreuves individuelles, a une nouvelle fois été Katinka Hosszu. Sacrée sur 100 dos, 200 4 nages et 400 4 nages, la Hongroise a en effet complété sa moisson avec l’argent du 200 nage libre et le bronze du 200 papillon auquel il faut rajouter, pour être complet, une autre médaille de bronze glanée avec ses coéquipières du relais 4x200 mètres nage libre hongrois. Avec six breloques, Katinka est cependant devancée par une autre grande polyvalente. Si Sarah Sjöstrom est en effet rentrée d’Allemagne avec « seulement » deux titres individuels, sur 50 papillon et 100 nage libre, et deux médailles d’argent sur 50 nage libre et 100 papillon, la Suédoise a porté son total final à sept médailles avec l’or du 4x100 mètres nage libre et l’argent des relais 4x200 nage libre et 4x100 4 nages.

A noter que deux autres membres du Team Elite Arena ont réalisé un doublé: la sprinteuse britannique Francesca Halsall, lauréate du 50 nage libre et du 50 dos (3ème sur 50 papillon), et l’Italien Gregorio Paltrinieri, nouveau maître du demi-fond européen après ses succès sur 800 et 1500 nage libre. Une distance sur laquelle le jeune transalpin d’à peine 20 ans améliore d’ailleurs au passage le record continental en 14’39’’93 ! Côté français, les deux membres du Team Elite ont répondu présent. Visiblement fatigué à l’issue d’une saison qui l’a vu rejoindre le camp d’entraînement de Bob Bowman (et de Michael Phelps) à Baltimore et changer forcément son mode de préparation, Yannick Agnel est tout de même parvenu à décrocher la troisième place sur 200 mètres nage libre.

Encore de l’or pour Stravius Quant à Jérémy Stravius, partenaire de Yannick Agnel dans le relais 4x200 mètres nage libre qui a échoué au pied du podium, il s’est largement consolé avec deux médailles d’argent sur 50 dos (derrière le Russe Morozov) et 100 dos (derrière le Britannique Walker Hebborn). Mais pour l’Amiénois le plus grand fait de gloire de la compétition restera incontestablement sa contribution à la nouvelle victoire du 4x100 mètres nage libre tricolore.

29


Resultats Champions olympiques et du monde en titre, les « Bleus » ont en effet rajouté une nouvelle ligne à leur incroyable palmarès en conservant le titre européen conquis à Debrecen en 2012. Lancé par Mehdy Metella (Team Arena France), auteur d’un excellent chrono de 48’’69, et conclu par un Jérémy Stravius toujours aussi performant dans le rôle de finisseur (47’’56), le relais français s’est finalement imposé avec un peu plus d’une seconde d’avance sur la concurrence russe. A noter que deux autres membres du Team Arena France, Clément Mignon et Grégory Mallet ont également été à l’honneur puisqu’ils ont pris part aux séries ! Spécialistes des relais, les Tricolores se sont aussi illustrés avec le 4x100 mètres 4 nages. Titrés avec le 4x100 libre, Mehdy Metella (en papillon) et Jérémy Stravius (en dos) ont cette fois décroché l’argent en compagnie d’un troisième membre du team Arena France en la personne du brasseur marseillais Giacomo Perez-Dortona, Fabien Gilot finissant quant à lui le relais en crawl. Toujours dans le Team Arena France, mais chez les filles cette fois, la meilleure performance est à mettre à l’actif d’Anna Santamans. Huitième temps des demifinales du 50 mètres nage libre avec un chrono de 25’’03, la détentrice du record de France de l’épreuve a puisé dans ses ressources pour prendre la quatrième place de la finale.

30

L’or avec le relais 4x100 mètres nage libre, l’argent sur 50 et 100 dos et avec ses coéquipiers du 4x100 mètres 4 nages, Jérémy Stravius peut sourire et Arena, son équipementier, aussi.

Si la nageuse de l’Olympic Nice Natation a échoué à 27 petits centièmes du bonheur, elle n’a pas manqué l’occasion qui lui était offerte de décrocher sa première médaille dans une compétition internationale seniors avec le relais 4x100 mètres nage libre… mixte. Inscrite pour la première fois au programme des championnats d’Europe en grand bassin, cette épreuve a également souri à deux autres membres du Team Arena France Habitués des podiums internationaux, Mélanie Henique (7ème sur 50 papillon) et Charlotte Bonnet (deux fois 7ème sur 100 et 200 mètre nage libre) ont cette fois échoué dans leur quête de breloque. Idem pour le relais 4x100 mètres nage libre, 5ème avec trois nageuses du Team Arena France (Anna Santamans, Charlotte Bonnet, Cloé Hache) et pour le relais 4x200 mètres nage libre, lui aussi 5ème, avec Charlotte Bonnet et Cloé Hache.


Si Anna Santamans échoue au pied du podium sur 50 mètres nage libre, elle remporte sa première médaille dans une compétition internationale seniors avec le relais 4x100 mètres nage libre mixte.

Dames

Membre du Team Elite Arena Membre du Team Arena France

50 NL

100 NL

1-Francesca Halsall (G-Bretagne) 24’’32, 2-Sarah Sjoestroem (Suè) 24’’37, 3-Jeanette Ottesen (Dan) 24’’53, 4-Anna Santamans (Fra) 24’’81…/

1-Sarah Sjoestroem (Suè) 52’’67, 2-Femke Heemskerk (P-Bas) 53’’64, 3-Michelle Coleman (Suè), 53’’75… 7-Charlotte Bonnet (Fra) 54’’96… Anna Santamans (Fra) 55’’77 en ½… Cloé Hache (Fra) 56’’64 en séries…

200 NL Francesca Halsall

»

1-Federica Pellegrini (Ita) 1’56’’01, 2-Katinka Hosszu (Hon) 1’56’’69, 3-Femke Heemskerk (P-Bas) 1’56’’81…. 7-Charlotte Bonnet (Fra) 1’58’’… Isabelle Mabboux (Fra) 2’02’’83 en séries… Cloé Hache (Fra) 2’03’’93 en séries…/

400 NL 1-Jazmin Carlin (G-Bretagne) 4’03’’24, 2-Sharon Van Rouwendaal (P-Bas) 4’03’’76, 3-Mireia Belmonte Garcia (Esp) 4’04’’01… Coralie Balmy (Fra) 4’10’’48 en séries…/

31


Resultats 800 NL

200 dos

1-Jazmin Carlin (G-Bretagne) 8’15’’64, 2-Mireia Garcia Belmonte (Esp) 8’21’’22, 3-Boglarka Kapas (Hon) 8’22’’06…/

1-Duane Da Rocha Marce (Esp) 2’09’’37, 2-Elizabeth Simmonds (G-Bretagne) 2’09’’66, 3-Daria Ustinova (Rus) 2’09’’79… Justine Ress (Fra) 2’17’’91 en séries, Camille Gheorghiu (Fra) 2’18’’78 en séries…/

1500 NL 1-Mireia Garcia Belmonte (Esp) 15’57’’29, 2-Boglarka Kapas (Hon) 16’03’’04, 3-Martina Caramignoli (Ita) 16’05’’98… Coralie Codevelle (Fra) 16’39’’75 en séries… Aurélie Muller (Fra) 16’45’’50… Julie Berthier (Fra) 16’57’’82… Morgane Rothon (Fra) 17’11’’50…/

50 dos

50 br 1-Ruta Meilutyte (Lit) 29’’89, 2-Jennie Johansson (Suè) 30’’52, 3-Moniek Nijhuis (P-Bas) 30’’64… Coralie Dobral (Fra) 32’’53 en séries… Claire Polit (Fra) 32’’83…

1-Francesca Halsall (G-Bretagne) 27’’81, 2-Georgia Davies (G-Bretagne) 27’’82, 3-Mie Nielsen (Dan) 27’’87… Mathilde Cini (Fra) 28’’55 en ½… Justine Ress (Fra) 29’’15 en séries, Beryl Gastaldello (Fra) 29’’17… Camille Gheorghiu (Fra) 29’’50…/

100 br

100 dos

1-Rike Moeller Pedersen (Dan) 2’19’’84, 2-Molly Renshaw (G-Bretagne) 2’23’’82, 3-Jessica Vall Montero (Esp) 2’24’’08… Coralie Dobral (Fra) 2’29’’11 en ½… Fantine Lesaffre (Fra) 2’34’’79 en séries…/

1-Katinka Hosszu (Hon) et Mie Nielsen (Dan) 59’’63, 3-Georgia Davies (G-Bretagne) 59’’74… Justine Ress (Fra) 1’02’’53 en ½ finales… Mathilde Cini (Fra) 1’02’’51 en séries… Camille Gheorghiu (Fra) 1’03’’51… Beryl Gastaldello (Fra) 1’04’’09…/

« Sarah Sjoestroem

1-Rike Moeller Pedersen (Dan) 1’06’’23, 2-Jennie Johansson (Suè) 1’07’’04, 3-Arianna Castiglioni (Ita) 1’07’’36… Coralie Dobral (Fra) 1’09’’84… Claire Polit (Fra) 1’10’’33…/

200 br

50 pap 1-Sarah Sjoestroem (Suè) 24’’98, 2-Jeanette Ottesen (Dan) 25’’34, 3-Francesca Halsall (G-Bretagne) 25’’39… 7-Mélanie Henique (Fra) 26’’25… Marie Wattel (Fra) 26’’68 en ½… Anna Santamans (Fra) 26’’55 en séries… Beryl Gastaldello (Fra) 26’’93…/


100 pap

4x100 NL

1-Jeanette Ottesen (Dan) 56’’51, 2-Sarah Sjoestroem (Suè) 56’’52, 3-Ilaria Bianchi (Ita) 57’’71… Marie Wattel (Fra) 59’’18 en ½, Beryl Gastaldello (Fra) 59’’40… Mélanie Henique (Fra) 1’01’’12 en séries…/

1-Suède (S.Sjoestrom…) 3’35’’82, 2-Pays-Bas (I.Dekker…) 3’36’’26, 3-Italie 3’37’’63… 5-France (Charlotte Bonnet, Anna Santamans, Cloé Hache, Coralie Balmy) 3’40’’21…/

200 pap 1-Mireia Garcia Belmonte (Esp) 2’04’’79, 2-Judit Ignacio Sorribes (Esp) 2’06’’66, 3-Katinka Hosszu (Hon) 2’07’’28… Marie Wattel (Fra) 2’12’’35 en ½ finales, Lara Grangeon (Fra) 2’12’’86… Isabelle Mabboux (Fra) 2’18’’57 en séries…/

200 4N 1-Katinka Hosszu (Hon) 2’08’11, 2-Aimee Willmott (G-Bretagne) 2’11’’44, 3-Lisa Zaiser (Aut) 2’12’17… Lara Grangeon (Fra) 2’16’’68 en séries, Fantine Lesaffre (Fra) 2’17’’15…/

400 4N

4x200 NL 1-Italie 7’50’53’’, 2-Suède (S.Sjoestrom…) 7’51’’03, 3-Hongrie (K.Hosszu…) 7’54’’23… 5-France (Charlotte Bonnet, OphélieCyrielle Etienne, Coralie Balmy, Cloé Hache) 7’55’’36

4x100 4N 1-Danemark (M.Nielsen…) 3’55’’62, 2-Suède (S.Sjoestrom…) 3’56’’04, 3-Grande-Bretagne (F.Halsall…) 3’57’’97… France (Mathilde Cini, Coralie Dobral, Marie Wattel, Charlotte Bonnet) 4’06’’19 en séries…/

1-Katinka Hosszu (Hon) 4’31’’03, 2-Mireia Garcia Belmonte (Esp) 4’33’’13, 3-Aimee Willmott (G-Bretagne) 4’34’’69… Lara Grangeon (Fra) 4’44’’61… Fantine Lesaffre (Fra) 4’46’’47…/

33


Resultats

Messieurs Membre du Team Elite Arena Membre du Team Arena France

50 NL 1-Florent Manaudou (Fra) 21’’32, 2-Konrad Czerniak (Pol) 21’’88, 3-Ari-Pekka Liukkonen (Fin) 21’’93… Fabien Gilot (Fra) 22’’38 en ½… Nosy Pelagie (Fra) 22’’66 en séries…

100 NL 1-Florent Manaudou (Fra) 47’’98, 2-Fabien Gilot (Fra) 48’’36, 3-Luca Leonardi (Ita) 48’’38… Grégory Mallet (Fra) 49’’57 en séries… Mehdy Metella (Fra) 49’’68…/

200 NL

34

A cours de forme, Yannick Agnel s’est arraché pour décrocher le bronze sur 400 mètres nage libre.

800 NL

1-Velimir Stjepanovic (Ser) 1’45’’78, 2-Paul Biedermann (All) 1’45’’80, 3-Yannick Agnel (Fra) 1’46’’65… Lorys Bourelly (Fra) 1’49’’17 en séries… Clément Mignon (Fra) 1’49’’49… Grégory Mallet (Fra) 1’49’’85…/

1-Gregorio Paltrinieri (Ita) 7’44’’98, 2-Pal Joensen (Feroe) 7’48’’49, 3-Gabriele Detti (Ita) 7’49’’35… Joris Bouchaut (Fra) 8’02’’89 en séries, Anthony Pannier (Fra) 8’03’’00… Damien Joly (Fra) 8’05’’29… Axel Reymond (Fra) 8’12’’81…/

400 NL

1500 NL

1-Velimir Stjepanovic (Ser) 3’45’’66, 2-Andrea Mitchell D’Arrigo (Ita) 3’46’’91, 3-Jay Lelliott (G-Bretagne) 3’47’’50… Yannick Agnel (Fra) 3’50’’81 en séries… Joris Bouchaut (Fra) 3’52’’66, Anthony Pannier (Fra) 3’53’’45… Damien Joly (Fra) 3’55’’48…/

1-Gregorio Paltrinieri (Ita) 14’39’’93 (nouveau record d’Europe), 2-Pal Joensen (Feroe) 14’50’’59, 3-Gabriele Detti (Ita) 14’52’’53… Anthony Pannier (Fra) 15’17’’03 en séries… Damien Joly (Fra) 15’18’’11, Joris Bouchaut (Fra) 15’19’’17…/


50 dos 1-Vladimir Morozov (Rus) 24’’64, 2-Jérémy Stravius (Fra) 24’’84, 3-Christoph Walker Hebborn (G-Bretagne) 25’’00… Eric Ress (Fra) 26’’33 en séries…/

« Vladimir Morozov

100 dos 1-Christoph Walker Hebborn (G-Bretagne) 53’’32, 2-Jérémy Stravius (Fra) 53’’64, 3-Jean-Philipp Glania (All) 54’’15… 5-Benjamin Stasiulis (Fra) 54’’49… Eric Ress (Fra) 56’’23 en séries…/

200 dos 1-Radoslaw Kawecki (Pol) 1’56’’02, 2-Christian Diener (All) 1’57’’16, 3-Gabor Balog (Hon) 1’57’’42… 6-Benjamin Stasiulis (Fra) 1’58’’30… Eric Ress (Fra) 1’59’’14 en ½…/

50 br 1-Adam Peaty (G-Bretagne) 27’’00 (26’’62 en ½ finale, nouveau record du monde), 2-Giedrius Titenius (Lit) 27’’34, 3-Damir Dugonjic (Slovénie) 27’’48… 7-Giacomo Perez Dortona (Fra) 27’’54…/

100 br 1-Adam Peaty (G-Bretagne) 58’’96, 2-Ross Murdoch (G-Bretagne) 59’’43, 3-Giedrius Titenius (Lit) 59’’61… 5-Giacomo Perez Dortona (Fra) 1’00’’38… Thomas Dahlia (Fra) 1’01’’53 en ½… Quentin Coton (Fra) 1’02’’62 en séries…/

200 br 1-Martin Koch (All) 2’07’’47, 2-Ross Murdoch (G-Bretagne) 2’07’’77, 3-Giedrius Titenius (Lit) 2’08’’93… Thomas Dahlia (Fra) 2’13’’29 en ½, Quentin Coton (Fra) 2’13’’61…/

50 pap 1-Florent Manaudou (Fra) et Tauhen Tsurkin (Blr) 23’’00, 3-Andriy Govorov (Ukr) et Benjamin Proud (G-Bretagne) 23’’21… Romain Sassot (Fra) 24’’58 en séries… Paul Lemaire (Fra) 24’’73…/

100 pap 1-Konrad Czerniak (Pol) 51’’38, 2-Laszlo Cseh (Hon) 51’’89, 3-Pavel Sankovich (Blr) 51’’92… Mehdy Metella (Fra) 52’’20 en ½ finales (51’’96 en barrages)… Jordan Coelho (Fra) 53’’70 en séries… Paul Lemaire (Fra) 53’’95…/

35


Resultats 200 pap

4x100 NL

1-Viktor Bromer (Dan) 1’55’’29, 2-Bence Biczo (Hon) 1’55’’62, 3-Pawel Korzeniowski (Pol) 1’55’’74… Jordan Coelho (Fra) 1’57’’52 en ½… Paul Lemaire (Fra) 2’00’’09 en séries… Thomas Villaceca (Fra) 2’01’’69…/

1-France (Mehdy Metella, Fabien Gilot, Florent Manaudou, Jérémy Stravius) 3’11’’64, 2-Russie (V.Morozov…) 3’12’’67 , 3-Italie (L.Dotto…) 3’12’’78…

200 4N

4x200 NL

1-Laszlo Cseh (Hon) 1’58’’10, 2-Philip Heintz (All) 1’58’’17, 3-Roberto Pavoni (G-Bretagne) 1’58’’22… Théo Fuchs (Fra) 2’05’’24 en séries, Eric Ress (Fra) 2’05’’72…/

1-Allemagne 7’09’’00, 2-Russie 7’10’’29, 3-Belgique 7’10’’39, 4-France (Jérémy Stravius, Yannick Agnel, Lorys Bourelly, Clément Mignon) 7’10’’81…/

400 4N

4x100 4N

1-David Verraszto (Hon) 4’11’’89, 2-Roberto Pavoni (G-Bretagne) 4’13’’75, 3-Federico Turrini (Ita) 4’14’’15…

1-Grande-Bretagne (A.Peaty…) 3’31’’73, 2-France (Jérémy Stravius, Giacomo Perez-Dortona, Mehdy Metella, Fabien Gilot) 3’32’’47, 3-Hongrie (L.Cseh, D.Gyurta…) 3’33’’11…/

Mixte

36

4x100 NL

4x100 4N

1-Italie 3’25’’02, 2-Russie (V.Morozov…) 3’25’’60, 3-France (Clément Mignon, Grégory Mallet, Anna Santamans, Coralie Balmy) 3’27’’02…/

1-Grande-Bretagne (F.Halsall, A.Peaty…) 3’44’’02, 2-Pays-Bas (I.Dekker…) 3’45’’93, 3-Russie (V.Morozov…) 3’47’’34…/


Eau libre Axel, mention très bien ! Fidèle à son habitude, l’équipe de France d’eau libre n’est pas rentrée les mains vides des championnats d’Europe. Déjà médaillé de bronze sur 25 kilomètres en 2012, Axel Reymond, le nageur du CN Fontainebleau a fait toute la course tête en compagnie d’Evgenii Drattcev avant de lâcher le Russe dans les derniers hectomètres et terminer seul, 18 secondes avant son principal rival pour offrir à la France un titre européen après lequel les « Bleus » couraient depuis huit ans !

Une très belle récompense pour le jeune garçon de 20 ans et pour Arena France qui était le partenaire de l’ensemble des Tricolores sélectionnés à Berlin ! Chez les filles, la meilleure «perf» est une nouvelle fois à mettre à l’actif d’Aurélie Muller. Revenue à la compétition après un an de pause, la vice-championne du monde du 5 km à Shanghai a pris la 4ème place du… 10 «bornes».

Axel Reymond a ramené à l’équipe de France et au Team Arena son premier titre des championnats d’Europe en s’imposant sur 25 kilomètres.

« Axel Reymond

37


Resultats « Aurélie Muller

Dames 5 km 1-Isabelle Harle (All) 57’55’’7, 2-Sharon Van Rouwendaal (P-Bas) 58’29’’9, 3-Mirei Garcia Belmonte (Esp) 58’41’’4… 15-Julie Berthier (Fra) 1h01’13’’8…/

10 km 1-Sharon Van Rouwendaal (P-Bas) 1h56’06’’9, 2-Eva Risztov (Hon) 1h56’08’’, 3-Aurora Ponsele (Ita) 1h58’08’’5, 4-Aurélie Muller (Fra) 1h56’09’’2… 9-Coralie Codevelle (Fra) 1h56’18’’3… 23-Morgane Rothon (Fra) 2h03’53’’7…/

Retour presque gagnant pour Aurélie Muller.

25 km 1-Martina Grimaldi (Ita) 5h19’14’’1, 2-Anna Olasz (Hon) 5h19’21’’, 3-Angela Maurer (All-5h19’21’’4…/

Messieurs 5 km

25 km

1-Daniel Fogg (G-Bretagne) 53’41’’4, 2-Rob Muffels (All) 54’01’’8, 3-Thomas Lurz (All) 54’02’’6… 8-Romain Beraud (Fra) 54’43’’9…/

1-Axel Reymond (Fra) 4h59’18’’8, 2-Evgenii Dratcev (Rus) 4h59’31’’2, 3-Edoardo Stocchino (Ita) 5h08’51’’…

10 km 1-Ferry Weertman (P-Bas) 1h49’56’’2, 2-Thomas Lurz (All) 1h49’59’’, 3-Evgenii Drattcev (Rus) 1h50’00’’6… 9-Axel Reymond (Fra) 1h50’07’’6… 13-Romain Beraud (Fra) 1h50’11’’6… 28-Damien Cattin-Vidal (Fra) 1h52’12’’1…/

38

5km par équipes 1-Pays-Bas 55’47’’8, 2-Grèce 56’05’’5, 3-Allemagne 56’14’’8… 6-France (Aurélie Muller, Romain Beraud, Marc-Antoine Olivier) 56’39’’8…/


39


Catalogue Arena - Hiver 2014  

Catalogue Arena offre JTT - Hiver 2014

Catalogue Arena - Hiver 2014  

Catalogue Arena offre JTT - Hiver 2014

Advertisement