Issuu on Google+

1


edito

NOVEMBRE 2011

Pour ce mois de novembre, on baisse les lumières... le redoutable espionne de Perfect Dark investit ce numéro allant même jusqu’à défier le célèbre agent 007 dans le dossier du mois! Mais dans l’ombre de ce duel au sommet de la N64, une floppée d’autres stars n’attend que vous pour être (re) découverts! Mario, Ali, Luke Skywalker, Bahn, Kiddy Kong, Sonic, Bart Simpson, Jackie Chan, Polterguy... les stars se bousculent au portillon ce mois-ci, et ce n’est rien comparé à ce qui vous attend en décembre pour le dernier numéro de l’année. Soyez prêts! Trev

AGENDA p.04 TESTS p.35 DOSSIER p.65


3


AGENDA Happy Birthday E. Honda

E. Honda est né le 3 novembre 1960 (poids à la naissance: inconnu). Dès Street Fighter II, il a fait partie des persos lourds du jeu aux côtés de Zangief. Ne confondez donc pas lourds et tas de graisse, Honda est bien plus vif qu’il en a l’air et il peut faire avec une main l’équivalent des millepieds de Chun-Li... Tout en avançant (allez avouez, à Street on a tous pris au moins une fois Honda pour bloquer un pote débutant dans un coin en martelant le bouton coup de poing...). Mais attention, le sumotori ce n’est pas des centaines de baffes, des coups de postérieur venant d’en haut ou des attaques fusées... C’est avant tout une discipline extrêmement respectée au Japon et notre ami Honda compte bien lui faire gagner la reconaissance du monde entier en participant au tournoi. Au fait, le prénom qui se cache derrière le E. n’est pas Eric, ni Emilien mais Edmund. Tâchez de vous en souvenir si vous le croisez, on dit que ceux qui ont osé l’appeler Estelle Honda ne sont toujours pas sortis du coma... 4


Nintendo Fun Day aux USA

Grosse teuf aux USA le 5 novembre 1991! Le maire de Los Angeles Tom Bradley et le maire de Miami Xavier Suarez déclarent officiellement ce jour comme étant le Nintendo Fun Day. Ça fait plaisir de voir des élus s’impliquer dans ce genre d’évènements, non? Allez les gars mettez votre plus belle salopette et faites péter le champi... le champagne!

Le saviez-vous?

La Nintendo 64 a bien failli s’appeler Ultra 64 pour une sortie mondiale en 1996: on pouvait même trouver des pubs utilisant ce nom pour les fêtes de fin d’année 95! 5


Happy Birthday E. Honda

Happy Birthdayyy Hiroshiii... non non, on se clame. Un très humble joyeux anniversaire Mr. Yamauchi suivi d’une légère inclinaison de la tête est plus appropriée pour cette intimidante personne. On reprend: Hiroshi Yamauchi est né le 7 novembre 1927, et il est le président le plus emblématique de l’histoire de Nintendo. Son intransigeance et sa poigne de fer lui ont permis de transformer l’entreprise familiale de cartes à jouer japonaises (dont il a pris les rennes en 1949) en l’empire du jeu vidéo que tout le monde connaît aujourd’hui, devenant au passage l’une des personnes les plus riches du Japon. L’homme d’affaires a du flair puisqu’il a su dénicher des talents tels que Gunpei Yokoi ou Shigeru Miyamoto, qui ont grandement contribué au succès de la firme. Yamauchi a quitté son poste de président en 2002 mais il restera définitivement LE big boss de Nintendo...

6


Happy Birthday Milo

Milo, Chevalier d’Or du Scorpion et gardien de la huitième maison du Sanctuaire, est né un 8 novembre. De par sa grande loyauté envers le Grand Pope et croyant lui aussi être du côté des justes, Milo a un sens aiguisé du châtiment. Ça tombe bien, son attaque la plus connue est idéale pour ça: la technique de l’Aiguille Ecarlate s’achève avec le coup fatal de l’Antarès, qui consiste en effet à frapper l’ennemi de 15 piqûres pour lui causer une douleur de plus en plus atroce. Bon, généralement les ennemis tombent au bout de la 6ème piqûre mais le Chevalier du Cygne Hyôga aura la (mal) chance de subir la totale, révélant ainsi une facette cachée de Milo de plus en plus répandue chez les Chevaliers d’Or: la remise en question! Une belle preuve d’humanité qui rendra finalement le Chevalier du Scorpion moins sadique qu’il en avait l’air, sauvant au passage les miches d’un Chevalier de Bronze qui pissait le sang!

7


Happy Birthday Taka

Taka Arashi, né le 11 novembre 1968, est l’un des deux nouveaux combattants de Virtua Fighter 3. On pouvait déjà compter sur Jeffry et Wolf pour les persos les plus costauds de la série mais Taka est un sumo qui se classe donc d’entrée dans la catégorie super poids lourds! Sa storyline évoque sa brutalité et sa retraite du monde des sumotoris après avoir relevé le défi d’un homme - sûrement inconscient - dans un bar. Mais sa motivation à participer au 3ème World Fighting Tournament reste la même que celle d’E. Honda, un autre sumo bien connu des jeux de baston: prouver au monde entier la valeur de son art de combat!

8


Sortie d’Aladdin

Le 11 novembre 1993, le jeu dont la version Megadrive a laissé tout le monde bouche bée lors de sa présentation au CES de Chicago arrive enfin dans nos rayons! Le Aladdin de chez Disney - mais aussi et surtout de chez Virgin - se fend d’une réalisation digne du dessin-animé sur la 16 bits de Sega... et va permettre à ses joueurs de gentiment se moquer du camp Nintendo qui hérite pour une fois d’une version bien moins transcendentale signée Capcom. Parfois la roue tourne, les mecs!

9


Présentation du Virtual Boy au Shoshinkai Show ‘94

Le 14 novembre 1994 se déroule le Shoshinkai Show annuel à Tokyo, un salon tenu par Nintendo dans le but de dévoiler ses exclus hardware/software. Et cette année-là, c’est le Virtual Boy qui est dévoilé à une foule de curieux et pour cause: il s’agit d’un casque simulant une réalité virtuelle à travers des images rouges en relief sur fond noir. Quel singulière machine! La bête embarque une puce 32 Bits RISC, un double-affichage LED à haute résolution, des hauts parleurs stéréo et une manette. Difficile donc de parler d’une console portable; celle-ci nécessite néanmoins 6 piles AA pour une autonomie annoncée d’environ 7 heures. Le lancement est prévu pour avril 1995 aux USA, à un prix qui devrait avoisiner les 200$.

10


Happy Birthday Rolento

On sait que Rolento est né un 15 novembre mais on en ignore l’année. Et si vous voulez mon avis, il ne vaut mieux pas aller l’embêter à ce sujet: ce chef militaire a déjà tué un soldat désobéissant devant ses hommes juste pour donner l’exemple... Pour le reste, Rolento faisait partie des bad guys de la série Final Fight; son arrivée à partir de Street Fighter Alpha 2 lui donnera l’occasion de croiser à nouveau le chemin d’un redoutable adversaire, Guy, qui avait refusé de le rejoindre au sein de l’organisation criminelle Mad Gear. Bon, en tout cas il va falloir que Rolento se calme un peu car il entre dans la cour d’un autre chef militaire tyrannique habillé en rouge et lui, il n’a pas besoin d’un bâton et de grenades pour faire mal...

11


Classement des meilleurs jeux vidéo au Pacific Science Center

Le 15 novembre 1996, un évènement unique se tient au Pacifique Science Center de Seattle: une évaluation visant à déterminer le meilleur des 57 jeux vidéo sélectionnés! 3000 participants s’y collent, est c’est Super Mario 64 qui en est le grand vainqueur! Eh ben... dire que Super Mario 64 est le meilleur de tous les jeux quand on est fan de Nintendo c’était déjà une chose, mais désormais on peut presque affirmer que c’est un fait reconnu par la science!

12


Accord de licence des jeux Donkey Kong sur Atari

Le 15 novembre 1982, Atari et Nintendo signent un accord de licence permettant aux jeux Donkey Kong et Donkey Kong Jr. de sortir sur des ordinateurs Atari. Le début d’une histoire d’amour entre les deux constructeurs?

Le saviez-vous?

Le jeu Another World a été conçu à l’origine par une seule personne. On dit merci monsieur Eric Chahi. Et bravo, quand même! 14


Happy Birthday Shigeru Miyamoto

Joyeux anniversaire à l’illustre Shigeru Miyamoto, né le 16 novembre 1952! Tout le monde le connait comme étant le papa de Mario mais il a enfanté un paquet d’autres progénitures cultissimes au sein de sa longue carrière débutée vers la fin des années 70 chez Nintendo: Donkey Kong, Zelda, Kid Icarus, Pilotwings, F-Zero, Starfox pour ne citer qu’eux... autant de personnages ou concepts issus de son imagination, parfois de ses souvenirs et qui diviendront à la fois des univers riches et des licences incontournables à travers différentes générations de consoles. On parle à juste titre de génie, de visionnaire; la firme de Yamauchi lui doit beaucoup et il le lui rend bien au fil des générations de jeux grâce à un sens incroyable du divertissement vidéoludique dans sa forme la plus efficace. Vous trouvez cela exagéré? Alors imaginez seulement ce que serait une console Nintendo sans Mario, Donkey Kong, Link et tous les autres...

15


Sortie de Zelda: Majora’s Mask

En presque un an, vous avez dû vous remettre du choc Ocarina of Time sur Nintendo 64, non? Et bien le 17 novembre 2000, vous allez pouvoir passer à la suite de l’aventure! Zelda: Majora’s Mask va permettre à un Link redevenu tout minot de s’embarquer bien malgré lui dans un trip assez singulier comme on en avait pas vu depuis Link’s Awakening sur Game Boy!

16


Happy Birthday Zelda: Link’s Awakening

Le 18 novembre 1993, Zelda débarque sur Game Boy pour ce qui s’annonce comme un équivalent portable de Link to the Past, rien que ça! Link’s Awakening va vous emmener sur une île étrange baignée de songes et de mélodies enchantées... Mais rassurezvous, il y’aura aussi de l’aventure, du danger et des donjons, même si les piliers de la saga que sont Ganon et la princesse ne semblent pas être de la partie. Comme quoi un Zelda peut rester un Zelda même sans Zelda!

17


Nintendo Power Fest ‘94

Le 18 novembre 1994, Nintendo organise le PowerFest World Championships 94, un tournoi de jeux vidéo se déroulant pendant 3 jours. Le tournoi est basé sur 3 performances: terminer le plus vite possible le premier niveau de Super Mario Bros.: The Lost Levels, boucler 5 tours sur le premier circuit de Super Mario Kart, et enfin faire le plus de Home Runs possibles sur l’épreuve dédiée du jeu de base-ball Ken Griffey Jr. Home Run Derby. Les champions étaient regroupés par ville en 4 équipes, mais ce sont 2 joueurs de l’équipe Tornados qui se sont retrouvés en finale; ils ont été départagés sur une cartouche spéciale de Donkey Kong Country. L’heureux gagnant se nomme Michael Iarossi, en plus d’être sacré Champion du Monde Nintendo 1994 il empoche un joli chèque de 5000$ (ça en fait des jeux!) ainsi qu’une Ford Mustang (ça en fait des chevaux!).

18


Sortie de Mega Man 5

Le 18 novembre 1993, Mega Man revient... pour la cinquième fois sur la même console?! Fichtre, il doit se sentir drôlement bien sur NES, notre Blue Bomber! Mais attention: cette fois le grand méchant semble être Proto Man, frère de boulon de Mega Man, qui a même osé enlever le Dr. Light! Hum, étrange... dites-donc, y’aurait pas un savant fou derrière toute cette mascarade? Quoi, il a été vaincu dans le dernier épisode? Mouais, on connaît la chanson... Bon ben pour connaître le fin mot de l’histoire, va falloir dérouiller à nouveau du robot les amis. Enfin si vous êtes toujours d’attaque, parce qu’à la longue...

19


Sortie de Super Smash Bros.

Non, vous n’avez pas rêvé lorsque vous avez vu cette pub dans laquelle Donkey Kong assome Mario après que celui-ci ait fait un croche-pied à Yoshi: le 19 novembre 1999, Super Smash Bros. vous permettra enfin de faire combattre vos héros Nintendo favoris dans un jeu de baston royal! Ça tombe très bien, le dino vert voulait refaire le portrait au plombier qui le prend pour un cheval depuis bien trop longtemps; on dit aussi que Samus a parié avec Link que Fox Mc Cloud pourrait envoyer Kirby bien plus loin que Pikachu dans la stratosphère...

20


Happy Birthday Dhalsim

Le sage et élastique Dhalsim est né le 22 novembre 1952. Apparu dès Street Fighter II parmi les 8 personnages de base, il est alors mieux connu par les joueurs sous le pseudo «ah ouais le mec qui étire ses bras et ses jambes» (oui, c’est quand même un pseudo). En effet, Dhalsim a la particularité unique de pouvoir frapper ses adversaires à distance en plus d’utiliser des projectiles - ou son propre corps comme projectile. Il pourra donc cracher du feu ou carrément vous le lancer: et oui, il s’agit alors de vraies boules de feu. J’insiste sur «vraies» car on appelle trop facilement boule de feu n’importe quel projectile dans les jeux vidéo alors profitonsen pour remettre quelques pendules à l’heure: Dhalsim=boule de feu. Ken=pas boule de feu. Super Mario+fleur=boule de feu. SubZero=surtout pas boule de feu, malheureux. Voilà, la leçon est finie, demain nous apprendrons avec Dhalsim comment faire trois fois le tour de son corps avec le bras gauche en se grattant l’oreille avec le pied droit. 21


Sortie de la Game Boy Color

Le 23 novembre 1998, ce sont les joueurs de Game Boy européens qui vont enfin voir la vie en couleurs! La Game Boy Color débarque enfin pour donner un nouveau souffle à la console portable à succès de Nintendo. Certaines mauvaises langues diront qu’une certaine Game Gear qui ne date pas d’hier a déjà un écran en couleurs; d’autres diront que contrairement à cette dernière, cette Game Boy Color n’a toujours pas d’écran rétro-éclairé! Alors, où jouez-vous avec le vôtre? Ben partout, mais toujours pas dans le noir...

24


Présentation de la Nintendo 64 au Shoshinkai Show ‘95

Le 24 novembre 1995, Nintendo ouvre les portes d’un nouveau Shoshinkai Show annuel pour y dévoiler sa Nintendo 64 qui permettra à la firme de plonger de plein pied dans la 3D. On peut alors y apercevoir entre autres des démos de Mario 64, Kirby’s Air Ride et autres pré-versions de futurs hits comme Starfox 64 ou Zelda 64, ainsi que des démos vidéos de cinématiques en 3D temps réel histoire de voir ce que le monstre a dans le ventre. Nintendo en profite également pour livrer quelques détails sur le 64DD, une extension prévue pour la console qui sera équipée d’un processeur 64MB. Le lancement est prévu pour le 21 avril au Japon, au prix de 25.000 yens soit environ 250$.

25


Sonic 2’s Day aux USA

Marquez ce jour d’une croix bleue sur votre calendrier! Le 24 novembre 1992 est proclamé Sonic 2’s Day aux Etats-Unis, à l’occasion de la sortie du jeu sur Megadrive! C’est dire si cette suite est attendue... Descendez dans la rue, chevauchez un hérisson, roulez une pelle à un renard et surtout foncez vous procurer la fabuleux Sonic 2, encore plus beau, encore plus rapide! 26


Sortie de Donkey Kong Country

Dire qu’on l’a attendu serait un doux euphésmisme, mais le 24 novembre 1994 ça y’est: les joueurs peuvent enfin mettre la main sur Donkey Kong Country et son incroyable réalisation digne d’une console 32 bits. «Nan mais euh z’êtes sûrs que c’est bien compatible avec ma S’per Nitedo?». Allez, faites confiance à la pub: «PAS SUR CD-ROM». SUR 16 BIT. UNIQUEMENT SUR SUPER NINTENDO». Et rejoignez papa Donkey et son fiston Diddy dans ce qui restera certainement l’un des plus grands come-backs de l’histoire du singe. Et du jeu vidéo aussi.

27


Sonic 2’s Day aux USA

Le 27 novembre 1987, un jeu attire plus le regard que les autres dans les rayons des magasins européens... La boîte arbore un blason un peu usé; sur les cases de celui-ci sont gravés une clé, un lion et un coeur. mais la première case est creuse, laissant entrevoir une cartouche de jeu dorée étincelante... Ce premier choc, c’est celui du jeu Zelda qui vient de sortir sur NES et qui va plonger les joueurs les plus courageux dans une aventure hors du commun au coeur d’un Royaume immense. Si tu crois être à la hauteur, tu devras d’abord te munir d’une épée de bois, jeune loup. Euh mais avant de te munir d’une épée de bois, tu devras passer à la caisse aussi...

28


Happy Birthday Ryo

Le héros de Shenmue Ryo Hazuki est né le 29 novembre 1968... Et c’est précisément un 29 novembre que commencera son aventure avec le meurtre tragique de son père sous yeux. Alors pour lui remonter le moral, voici pour vous une liste de cadeaux possibles à lui offrir et qui pourraient lui aider à retrouver le moral: un jeu Saturn (il en a une chez lui), de nouveaux vêtements, un pansement Hello Kitty pour changer un peu; et si on se met à plusieurs, éventuellement une moto (histoire qu’il arrête d’emprunter celle de son pote quand il doit sauver son amie des griffes d’un gang local). Une fête surprise ça peut le faire aussi, évitez juste d’en parler à Lan-Di. Il fout toujours la merde quand il s’invite chez des gens celui-là.

29


R.I.P. Iwao Hazuki

Le père de Ryo Hazuki dans Shenmue est mort le 29 novembre 1986. Heure approximative du décès: entre 16h05 et 17h00 (ça dépend si vous vous basez sur le temps réel ou celui du jeu). Cause du décès: un coup fatal issu d’un art martial légendaire. Meurtrier présumé: Lan-Di, par homicide volontaire. 3 Témoins au moment du meurtre: Ryo Hazuki, le fils de la victime ainsi que deux hommes de main du meurtrier présumé. Informations supplémentaires: le meurtrier et la victime semblaient se connaître. La victime a été tuée le jour de l’anniversaire de son fils mais cela ne semble pas avoir de lien direct avec l’affaire. En revanche, le vol d’un mystérieux miroir semble être lié à la visite du meurtrier. Voilà, maintenant que vous avez les élements essentiels à cette enquête, vous avez jusqu’au 15 avril 1987 pour classer le dossier. Nous plaçons le fils de la victime sous votre protection - et votre contrôle. Etant donné que vous avez tué par homicide involontaire plusieurs hérissons bleus les années passées, nous vous confisquons votre arme, vous vous servirez d’un pad Dreamcast à la place. Des questions?

30


Happy Birthday Aioros

Aioros (ou Aiolos selon les versions), Chevalier d’Or du Sagittaire et gardien de la neuvième maison du Sanctuaire, est né un 30 novembre. Il est certainement le plus emblématique et le plus classe des Chevaliers d’Or - et pas seulement parce qu’il porte l’armure d’un homme-cheval armé d’un arc et d’une flèche avec de grandes ailes majestueuses. Son histoire est en effet une pierre angulaire de la série: il fût pressenti à l’époque pour prendre la succession du Grand Pope, avant que Saga des Gémeaux ne tue ce dernier ivre de jalousie et prenne sa place, puis envisage de tuer la princesse Saori perçue alors comme la réincarnation de la Déesse Athena. Ayant découvert la supercherie, Aioros se dressa donc contre le faux Grand Pope, ce qui lui valut de mourir injustement en traître, juste après avoir eu le temps de sauver la princesse Saori d’une mort certaine entre les mains du véritable traître. Il confia la réincarnation de la déesse Athena alors encore bébé à Matsumasa Kido juste avant de s’éteindre, victime de la blessure mortelle provoquée par l’épée Excalibur du Chevalier du Capricorne. Parmi 31


les Chevaliers d’Or, seuls Mû du Bélier et Dohko de la Balance seront alors au courant de la vérité. Si le porteur de l’armure eût un destin aussi beau que tragique, il ne faut pas oublier que l’Armure du Sagittaire elle-même est la plus emblématique de la série. Trophée très convoité dès le début de la série animée, elle symbolise comme aucune autre le côté sacré, prestigieux et incroyablement puissant des Chevaliers d’Or. Habitée par l’esprit de son défunt propriétaire, elle montrera la sortie de la maison du Sagittaire à Seiya et ses amis dans leur course contre-la-montre pour sauver Athena. Ah et à ce propos, ce n’est pas le Sagittaire qui a tiré une flèche d’or dans la poitrine de la jeune demoiselle! Non mais c’est quand même bien de le préciser quand on sait à quel point les rumeurs ont déjà pu salir le valeureux Aioros...

Le saviez-vous?

La guerre opposant la Game Boy à la Game Gear s’est aussi jouée aussi au niveau du portefeuille: la portable de Nintendo était commercialisée à 590F tandis que celle de Sega coûtait 990F! 32


Sortie de Shenmue II

La suite du très grand Shenmue arrive enfin en Europe le 30 novembre 2001. C’est une nouvelle fabuleuse pour tous les joueurs Dreamcast qui vont enfin poursuivre la quête de Ryo Hazuki, mais ils ne connaîtront malheureusement pas ce fameux adage qui dit que les meilleures choses ont une fin. Foncez acheter ce jeu, mais prenez ensuite le temps de l’apprécier comme si il s’agissait du dernier épisode d’une saga inachevée; car qui sait combien de temps nous devrons attendre pour en connaître la suite à son tour?...

33


TESTS

35


Près de 3 ans après la sortie du cultissime GoldenEye 007, Rareware nous livre non pas sa suite mais son évolution: Perfect Dark, c’est le nom de code de l’héroïne qui va évoluer au coeur d’un complot impliquant gouvernement, corporations et factions extra-terrestres.

Nous restons en terrain connu avec des missions d’infiltration, de sauvetage ou d’action pure et dure dans de grandes zones ouvertes ou différents complexes futuristes, mais l’équipement bien plus poussé introduit des dizaines d’armes originales presque toutes équipées de fonctions secondaires (mention spéciale au Laptop Gun, véritable tourelle défensive portable) ainsi que différentes altérations telles que la vision à rayons X ou le poison, qui se traduisent par des effets visuels révolutionnaires sur N64. De nombreuses initiatives sont donc possibles et côté sonore, des digits vocales enfoncent le clou d’une bande-son excellente.

36


L’un des points les plus attendus reste bien sûr le mode multi; tout a été revu à la hausse ici aussi: le contenu, les modes et paramétrages des parties bien plus étendus ainsi que l’apparition de bots assurent au jeu une durée de vie sans limite quel que soit le nombre de manettes branchées. Les ultimes attentes sont comblées avec un mode défi et surtout une histoire jouable intégralement à 2 en co-op ou en opposition! Le FPS ultime de la N64 est donc là, la console semble d’ailleurs parfois techniquement à bout de souffle... même avec l’Expansion Pack, indispensable pour en profiter à fond!

37


La réponse de Sega au Zelda de la SNES est enfin arrivée sur Megadrive! Voici un grand jeu d’aventures, lui aussi tout en français s’il vous plaît.

La Légende de Thor annonce la couleur dès les premiers pas du jeune Ali que nous incarnons dans un village assiégé, point de départ au sud d’une vaste contrée: l’environnement est fin, beau, plein de gros sprites colorés... et d’action en vue: à mains nues ou à l’aide de plusieurs armes possibles, on va en découdre avec une galerie de monstres classiques mais variés (serpents, ogres, zombies, chevaliers...) à laquelle s’ajoute une série de boss généralement gigantesques! L’alternance donjons/plein air est équilibrée, seuls quelques pièges agaçants mêlés à une course un peu rigide ternissent un poil le tableau.

38


Mais cette aventure joue son meilleur atout en plaçant la recherche des 4 esprits légendaires (Eau, Feu, Plante et Ombre) au coeur de l’histoire et d’un gameplay qui s’intensifie par leurs précieuses aptitudes notamment lors des combats, tandis que la progression et les énigmes les sollicitent également; et pour ne rien gâcher, ils donnent beaucoup de personnalité au jeu! La Légende de Thor n’éclipsera finalement pas celle de Zelda, mais elle s’impose sans nul doute comme la référence aventure dont la Megadrive avait besoin, et c’est déjà très bien.

39


Malgré le cap Super Mario World, Nintendo n’oublie pas le patrimoine de sa mascotte et nous présente une compilation remarquable de ses aventures 8 Bits... à la sauce 16 Bits!

Super Mario All-Stars regroupe donc les 3 Super Mario Bros. de la NES en y ajoutant The Lost Levels, suite inédite chez nous du premier opus qui bien qu’identique sur la forme, n’a rien d’une promenade de santé. Ce gros pack s’assure donc une longévité infaillible, mais c’est vers la refonte en mode Super Nes que tous les yeux sont rivés et pour cause: chaque jeu se pare de musiques et effets sonores retravaillés, d’arrière-plans somptueux et d’un niveau de détails et de couleurs qui renforcent totalement leurs ambiances respectives!

40


Super Mario All-Stars prouvera à quiconque que les aventures du plombier moustachu sont intemporelles, même à ceux qui connaissent déjà par coeur les 3/4 du contenu de cette cartouche: la nouvelle réalisation justifie à elle seule de redécouvrir chacun de ces chefs d’oeuvres de la plate-forme avec la fascination du premier jour! Le petit détail qui fait plaisir pour finir: une fonction de sauvegarde bienvenue... surtout pour The Lost Levels!

41


Préparez-vous! L’Alliance Rebelle recrute des pilotes d’exception sur N64 afin d’aller combattre l’Empire dans ce qui pourrait être le meilleur Star Wars sur consoles...

Du shoot aérien à la prise en main très efficace est au programme de Rogue Squadron au cours de missions variées (assauts, destruction ou escorte, protection...) qui exploitent pleinement l’univers Star Wars, tant au niveau du large choix de vaisseaux disponibles que de son atmosphère servie par une réalisation magistrale: environnements magnifiques, modélisation des engins à tomber, bande-son totalement immersive.... Ce jeu est d’ailleurs l’un des premiers optimisables par l’Expansion Pack de la console, et celui-ci fait des merveilles!

42


Les fans seront d’autant plus agréablement surpris que le scénario se balade entre l’épisode IV et V pour s’achever après l’épisode VI, mettant en jeu de nouvelles données et lieux obscurs (sans jeu de mots) mais toutefois officiels. La course aux médailles et le contenu à débloquer achèvent de rendre Rogue Squadron totalement addictif; il ne manque finalement qu’un mode multi pour pouvoir partager ce petit chef d’oeuvre!

43


Petit chef d’oeuvre made in France, Another World transforme l’expérience scientifique d’un jeune chercheur en une virée inoubliable aussi fascinante que dangereuse.

Ce scnéario SF et les cut-scènes animées prodigieuses renforcent l’impact cinématographique d’un jeu qu’on peut définir comme un film animé interactif, où l’action en temps réel remplacerait les actions contextuelles. Car si le héros peut accomplir de nombreux mouvements à travers une remarquable palette d’animations, il est aussi constamment exposé à des faux-pas instantanément mortels... Voici donc une aventure aussi difficile qu’intense, à réserver aux joueurs les plus patients.

44


Au-delà de cette immersion particulière - et certes rebutante, on ne peut rester insensible à l’atmosphère unique d’Another World. Des mines à la cité en passant par une véritable arène de combat, les lieux sont aussi fascinants qu’hostiles. Et si l’aventure est extrêmement courte, c’est malheureusement au rythme de nombreux Game Over qu’il faudra progresser... mais le jeu en vaut clairement la chandelle!

45


Face à une concurrence qui s’est vite engouffrée dans la brèche des jeux de snow, la Nintendo 64 est désormais prête elle aussi à faire parler la poudreuse!

1080° Snowboarding réunit d’entrée toutes les conditions nécessaires pour satisfaire les amateurs de glisse avec un contenu solide: combinaison de riders et planches aux stats variables, variété des tracés et types d’épreuves, tout est réuni pour s’éclater pendant la chasse au score lors de courses classiques ou dans le half-pipe et le big jump. Le fun est donc au rendez-vous mais le réalisme n’a pas été oublié; ça se voit aussi bien à travers la variété et la qualité des décors, mais aussi dans la technicité du gameplay qui demandera autant d’efforts pour réaliser les dizaines de tricks que pour les replaquer sans se vautrer!

46


Le titre n’a d’ailleurs pas été choisi au hasard mais si les figures sont au coeur du jeu, 1080° Snowboarding abat ses meilleures cartes avec des sensations de glisse grisantes et un rendu exceptionnel de la neige. En y ajoutant une excellente ambiance qui donne envie d’y jouer dans un chalet après une bonne tartiflette, aucun doute n’est plus permis: nous sommes bien en présence ici du nouveau roi de la montagne!

47


Dans la grande famille des hits signés AM2, voici un cousin éloigné de Virtua Fighter. Moins discipliné et plus tape-à-l’oeil, Fighting Vipers saura-t-il convaincre les joueurs Saturn? C’est ce qu’on va voir tout de suite...

Fighting Vipers met en scène un panel de persos certes limités mais hauts en couleurs: du skater au gros balèze de service en passant par la nana du type cosplayeuse sexy, chaque combattant est équipé d’une armure qui peut partiellement ou totalement voler en éclats selon différents points d’impacts; c’est l’argument principal du titre qui rend les duels très spectaculaires et donne une nouvelle profondeur au gameplay, là ou VF2 base tout sur celui d’un panel de coups plus étoffé. Et ce parti pris ne s’arrête pas là...

48


...Fighting Vipers se pare également d’une réalisation un poil moins fine et fluide que celle de son concurrent local, mais au profit ici encore d’un plaisir bourrin: celui d’exploser son adversaire contre ou a travers le décor, ou de le projeter à plus de 10 mètres avec un coup puissant! La Saturn offre donc désormais une alternative solide à son jeu de baston fétiche; les Vipers séduiront facilement les mauvais élèves de Virtua qui préfèreront sûrement le fun d’un combat explosif à la rigueur de combats plus traditionnels.

49


Face à une concurrence désormais supérieure technologiquement, la Super NES nous livre encore des bombes parmi ses dernières cartouches. Alors la magistrale saga Donkey Kong Country va-t-elle se terminer en apothéose sur la 16 bits de Nintendo?

Coupons court au suspense, ce Donkey Kong Country 3 s’annonce un peu moins engageant que ses 2 grands frères. Pourtant, la réalisation est toujours à tomber par terre: les développeurs ont dû racler les derniers recoins du processeur de la console pour nous offrir des décors qui poussent le niveau de détails aussi loin si ce n’est plus. Le gameplay demeure lui aussi la référence qu’il a toujours été, proposant de l’excellente plate-forme agrémentée de tonneaux, véhicules et potes sur pattes avec un sens de l’obstacle - et du timing - aiguisé. On note aussi l’effort de nouvelles idées comme des niveaux en bonus en 3D, un vrai challenge d’exploration de la carte ou le pari de nous faire découvrir des environnements inédits... 50


...Mais la lassitude guette du coin de l’oeil ce qui demeure pourtant un excellent jeu. Est-ce que le jeu perd de l’impact parce que la génération 32 Bits nous fait désormais de l’oeil? Parce que le nouveau perso est un insupportable bébé moins charismatique que les autres Kong? La réponse est peut-être plus simple: l’univers et les mécaniques de la série commencent ici à tourner en rond. Pas assez pour être l’épisode de trop, mais suffisamment pour en faire un challenge moins incontournable que ses aînés.

51


Fans déspespérés de voir un jour votre hérisson dans une aventure en 3D sur Saturn, il va falloir vous faire une raison. Après le coup du portage avec Sonic 3D, Sega nous propose une compil’ avec la réunion la plus complète et la plus aboutie des Sonic parus sur Megadrive.

La plus complète car en plus de Sonic 1, 2, 3 & Knuckles, on trouve également les versions fusionnables à l’époque avec la cartouche Lock On de Sonic & Knuckles, permettant de redécouvrir ou de prolonger les aventures. La plus aboutie parce que de très sympathiques optimisations ont été apportées; et il y’a fort à parier le Spin Dash intégré au premier Sonic ou l’absence totale de ralentissements dans le mode multi en écran splitté du second feront oublier aux fans leurs versions cartouches! Histoire de ne pas se mettre totalement les autres joueurs à dos, un environnement 3D appelé Sonic World a été intégré en supplément.

52


Alors dans le fond, il s’agit surtout d’une interface qui permet d’accéder à d’excellents suppléments: cinématiques, sons, croquis, pubs japonaises, historique... Mais dans la forme, il a été conçu comme un vrai niveau en 3D de Green Hill (incluant d’autres petits bonus cachés et des défis d’exploration); et oui, c’est un peu ce à quoi aurait pu ressembler un éventuel nouveau Sonic sur Saturn! Un petit lot de consolation donc, dans ce qui reste tout de même une compilation de premier choix, doublée d’un véritable musée interactif qui comblera les fans.

53


Alors les filles, vous pensiez que l’invasion de Springfield par des mutants de l’espace était un vrai scénario catastrophe? Eh bien il existe peut-être une menace encore pire: la conquête du monde par Mr. Burns!

Bart va donc voir du pays à travers 4 environnements revisités à la sauce Simpson; si la variété des niveaux était déjà de mise dans Bart Vs. the Space Mutants, ici c’est aussi celle des challenges qui rend le jeu intéressant. En effet, chaque monde se compose de 2 niveaux de plate-forme pure (et dure, très dure ici encore), indispensables pour accéder au duel contre une variante hilarante de Burns en guise de boss, et enfin 2 mini-jeux qui permettront de gagner de précieuses vies supplémentaires. Remercions également les développeurs d’avoir gratifié notre héros en short d’un plus grand nombre de points de vie...

54


...Ça ne rend pas le jeu moins difficile et les contrôles meilleurs (on est vraiment dans la continuité de l’épisode précédent à ce niveaulà), mais ça laisse un peu plus de chances au joueur de progresser dans un univers drôle et bien foutu, aussi bien à travers sa réalisation que par son ambiance et son exotisme bourré de clichés poilants!

55


Qui l’eût cru? Le célèbre Jackie Chan se retrouve héros de son propre jeu vidéo console! Alors connaissant l’acteur-clowncascadeur, on peut craindre le pire comme par exemple un perso ridicule ou un jeu qui part dans tous les sens. Pourtant ici, c’est tout le contraire!

En effet, si Jackie Chan’s Action Kung Fu embarque le pack classique du jeu de plates-formes comprenant sauts, vides, lave, stages bonus, ennemis à tataner et traditionnels gardiens de fin de niveau, il frappe très fort (au sens figuré cette fois) au niveau d’une réalisation à classer parmi le haut du panier sur NES. Le jeu se pare de jolis décors, ses niveaux bien construits gardés par de gigantesques boss en font un challenge équilibré; la bande-son part même elle aussi dans de grands morceaux de bravoure qui surprennent agréablement les oreilles!

56


Même le gameplay, habituelle bête noire de jeux conçus comme des produits dérivés, se montre aussi vif que précis avec l’intégration judicieuse de coups spéciaux à utiliser avec parcimonie. Il y’a des fois, comme ça, où ça fait du bien d’aller au-delà de ses idées reçues... Et que l’on soit fan ou pas de l’acteur, Jackie Chan vient de prouver d’un coup d’un seul qu’il méritait sa place dans toute ludothèque NES digne de ce nom. Chapeau l’artiste!

57


Y’a pas à dire, la Megadrive est définitivement la console des punks. Vous connaissiez celui de Sega qui se fait maltraiter dans les pubs TV, vous allez désormais apprendre à connaître celui de Haunting...

Le héros du jeu c’est Polterguy, un jeune loubard revenu d’outretombe pour effrayer une insupportable famille dans chacune des maisons dans lesquelles elle voudra emménager. Le concept est original puisqu’il faut s’incarner discrètement et au bon moment dans les meubles et objets de chaque pièce occuppée par un membre de la famille afin de le faire suffisamment flippper pour qu’il dégage les lieux! On prend alors un malin plaisir à sortir des cadavres de nulle part, à faire couler du sang du frigo ou à transformer une tête de lit en monstre affammé! Du moins au début...

58


Car l’intérêt d’ensorceler des centaines d’objets s’essoufle sur la durée, malgré le côté rigolo de ces horribles petites mises en scène. La contrainte de temps et certains dangereux autochtones à éviter dynamisent un peu la partie, mais la réalisation assez timide et le mode 2 joueurs anecdotique ne rattrappent pas vraiment le coup. A conseiller à la limite pour une petite dose de fun et de gore de temps en temps!

59


Après la déception du guide GoldenEye 007 pour N64 qui méritait pourtant bien mieux, Prima Games semble décidé à rattrapper le coup pour Perfect Dark en nous proposant un ouvrage bien dense sur un jeu qui ne l’est pas moins! Commençons par un petit tour du contenu: la plus grande partie est bien entendu consacrée à la soluce du jeu mais un guide Prima n’en serait pas vraiment un sans tous les petits à côtés!

Nous retrouvons donc pas mal d’explications qui font ressembler les premières pages à un manuel de jeu plus poussé, ainsi que des 62


sections détaillant les principaux personnages du jeu, les lieux et véhicules mais aussi l’intégralité des armes et gadgets en passant par les simulants du mode multi. Bref, c’est du lourd et ce n’est que le débutcar avant d’entrer dans le vif du sujet, le guide s’attarde également sur les nombreux challenges du jeu avec le même soin que la quête principale; mais venons-en à cette dernière... Le cheminement parfois complexe du jeu nécessite des explications claires et organisées. C’est le cas ici grâce aux nombreux srcreenshots accompagnés de petits paragraphes; idéal pour jouer en y jetant un oeil de temps en temps plutôt que de mettre pause pour se taper 2 pages de texte! On regrette juste le côté sombre de la mise en page, (qui pour le coup colle tout-à-fait à l’esprit du jeu) ainsi que le représentation basique des plans: pour certains niveaux labyrinthiques, il est parfois difficile de se situer et des couleurs ou repères visuels auraient été les bienvenus!

Restons bons joueurs, il ne s’agit que d’un détail dans un guide vraiment excellent qui se termine en beauté avec tout ce qu’il reste à savoir sur l’excellent mode multi du jeu avec ses maps, ses modes à foison et les fameux cheats à débloquer. Autant dire que l’acquisition de ce livre est indispensable car Perfect Dark est 63


vraiment un jeu à explorer en profondeur. Cerise sur le gâteau: vous aurez droit en prime à de jolis artworks de Johanna Dark dans différentes postures au fil des pages, bien plus sexys que sa représentation cubique in-game!

64


DOSSIER

GoldenEye 007, Perfect Dark: 2 références ultimes du First Person Shooter sur N64, 2 contextes et époques éloignés, 2 héros aussi redoutables que différents... Mais si on les mettait face-à-face, quel serait le meilleur des meilleurs agents: Joanna Dark, la nouvelle recrue ou bien le célèbre James Bond? Si il fallait désigner un partenaire et un seul pour sauver le monde, quel serait le choix le plus judicieux? Le seul moyen de le savoir est de les confronter dans un duel à travers les différents critères qui font d’eux ce qu’ils sont dans leur jeu respectif. Players: 2, Bots: Off, Map: Retropolis. Que le match commence!

65


Test 1: EXPÉRIENCE

Joanna Dark a beau être l’agent le plus doué que l’Institut Carrington n’ait jamais eu, elle n’en reste pas moins une recrue toute fraîche qui doit davantage son expérience à des entraînements et simulations qu’à de vraies missions sur le terrain. Tout le contraire de Bond qui les enchaîne depuis de nombreuses années au sein du MI6, et qui en a vu des vertes et des pas mûres!

Test 2: DISCRÉTION

66


Si nos 2 agents ne font pas toujours dans la dentelle, ils doivent souvent se fondre totalement dans l’environnement ennemi pour éliminer leurs cibles en silence. Bond est très doué pour ça, mais Joanna peut compter sur la vision nocturne pour se déplacer comme un chat dans l’obscurité totale et bénéficie même d’une position supplémentaire qui lui permet de complètement se coucher au sol pour shooter sa cible.

Test 3: EFFICACITÉ

L’efficacité sur le terrain, c’est la capacité à pouvoir remplir ses objectifs sans faux-pas mais aussi celle d’y parvenir par tous les moyens. Joanna s’en sort très bien à ce niveau-là, mais James sait faire preuve de beaucoup plus d’audace en s’écartant de son plan initial si il le faut, quitte à prendre les commandes d’un tank dans les rues de St Petersbourg ou d’aller chopper un avion qui tombe à pic avec toute une garnison de soldats aux trousses!

67


Test 4: ARMES

L’armement d’un agent est souvent son meilleur allié en mission; James a l’étoffe d’un Rambo avec une panoplie complète qui va des pistolets, fusils et mitrailleuses en passant par les lames, mines, armes lourdes genre lance-grenades ou encore le mythique Golden Gun qui pourrait à lui seul lui donner le point... sauf que Joanna, en plus de posséder un équipement aussi complet, bénéficie d’armes qui ont pratiquement toutes une fonction secondaire: deux fois plus de plaisir, sans parler des armes extra-terrestres qu’elle manie tout aussi bien ou des joujoux originaux comme le Laptop Gun ou les couteaux empoisonnés!

Test 5: GADGETS Ils font eux aussi partie intégrante de la panoplie de l’agent secret et rendent les missions bien plus intéressantes: il s’agit bien sûr des gadgets! Ce bon vieux Q du MI6 a toujours fait du travail d’orfèvre en proposant à 007 des outils aussi efficaces que savammant dissimulés, comme la montre-laser. Mais l’Institut Carrington possède fatalement une technologie plus avancée, ce qui permet encore à Joanna de faire la différence grâce à des bijoux technologiques tels que la CamSpy ou les différents scanners. 68


Test 6: COMBAT RAPPROCHÉ

Bon, tout ça c’est bien gentil mais comment un agent peutil se défendre quand il n’a plus de munitions et aucun gadget opérationnel? Avec ses paluches bien sûr! Joanna a beau être une femme, elle n’a aucune leçon de close-combat à recevoir et se défend comme il faut à mains nues; mais donnons l’avantage à James dont les manchettes sont un peu plus subtiles, et qui sait également donner des coups de crosse si son fusil sniper est à sec!

69


Test 7: SÉDUCTION

Nos deux candidats étant à égalité, le dernier point sera accordé sur un critère certes particulier mais qui peut parfois se montrer tellement efficace et redoutable... la séduction! Joanna a beaucoup d’atouts de son côté: elle est jeune, mignonne (quoique un peu cubique de près) et réalisera quelques uns de vos fantasmes si l’uniforme c’est votre trip, en passant parfois du tailleur à la robe de soirée fatale. Oui mais voilà, elle reste tellement concentrée sur sa mission... à se demander si elle a déjà vu le loup! L’agent 007, lui, sait toujours joindre l’utile à l’agréable en jouant volontier de son charme à des fins professionnelles ou personnelles. Bref, Joanna est une femme qui sait s’habiller, James est un homme qui sait déshabiller ce genre de femmes. Et en ajoutant généralement 2 victimes sexy à son tableau de chasse pour chaque nouvelle mission au service de Sa Majesté, James a plus qu’une longueur d’avance sur son innocente rivale sur ce coup-là.

70


Voilà, Mr. Bond a gagné. Vous avez vraiment cru qu’un petit oiseau tombé du nid comme Joanna allait la lui faire? Bon sérieusement, elle en avait les moyens mais si il fallait résumer ce match, on pourrait dire ce fût un peu celui de l’expérience contre la technologie. Pour les plus sceptiques d’entre vous, l’idéal serait bien sûr d’emmener nos 2 agents sur le même terrain pour être définitivement fixé. Mais vu la différence d’époque, cela ne sera possible qu’avec une DeLorean à remonter le temps. Donc en attendant, laissons James déguster sa victoire avec une bonne Vodka-Martini. Au shaker, pas à la cuillère.

71


72


74


Retropolis #23