Page 1

UN MERCREDI ENTRE GLOIRES ET DEBOIRES N°12 Jeudi 18 août

Résultats Sportifs le quotidien olympique


EDITO Bonjour à tous et merci d'avance pour votre confiance. Je me présente rapidement : Jules Aublanc, 17 ans et rédacteur sur mon propre blog (resultats-portifs.net), Je suis à l'initiative et à la rédaction intégrale de ce quotidien olympique. Après plus de deux ans en tant que blogueur, je me suis décidé à sauter le pas à l'occasion de cette compétition mondialement médiatisée et vous proposer chaque jour un contenu spécifique pendant la quinzaine. Il s'agit de publier chaque matin un quotidien olympique, cette aventure un peu folle va en effet m'obliger à passer des dizaines de nuits à écrire sans relâche. Vous pourrez donc retrouver chaque jour de compétition ce quotidien téléchargable, soit sur mon blog (je vous conseille de vous y abonner par mail pour ne rien manquer), soit sur ma page Facebook Résultats Sportifs. Ce quotidien sera garni par cinq rubriques : la tête d'affiche, la surprise du jour, le coup de chaud, le ciel Bleu quotidien, les rendez-vous à ne pas manquer. Vous l'aurez compris, les événements de la veille et de la nuit seront traités ainsi que le programme global de la journée. J'espère vous satisfaire avec ce travail quotidien en plein mois d'août et que mes efforts seront récompensés au niveau du nombre de lecteurs. Je vous invite évidemment à partager en masse sur les réseaux sociaux, j'attends vos retours avec impatience (commentaires sur le blog resultats-sportifs.net, Facebook et Twitter). Sur ce, je vous souhaite de prendre autant de plaisir à me lire que j'en ai eu à vous confectionner ce quotidien olympique...


SOMMAIRE

Tableau des médailles : OR AR BR TOT ●

La tête d'affiche

1- Etats-Unis 30 32 31 93

La surprise du jour

2- Grande-Br 19 19 12 50

Le coup de chaud

3- Chine

19 15 20 54

Le ciel Bleu quotidien

4- Russie

12 14 15 41

Les rendez-vous à ne

5- Allemagne 12 8 9 29 …

pas manquer

7- France

8 11 12 31


LA TETE D'AFFICHE

LES AMERICAINES REINES DU 100M HAIES Le bonheur collectif était presque attendu pour les Américaines qui dominent outrageusement la spécialité cette année. La stat est hallucinante : les 33 meilleurs performances mondiales de l'année sur 100m haies appartiennent seulement à des Américaines ! Ce trio groupé sur le podium est donc tout sauf une surprise. Et dire que leur compatriote néorecordwoman du monde (Harrison en 12'20), ne s'était même pas qualifiée pour ces Jeux Olympiques... Au niveau du chronomètre, ce podium 100% US n'est pas non plus écrasant, si l'on excepte la championne olympique. Victorieuse en 12'48, Brianna Rollins avait une marge d'avance sur ses deux concitoyennes, Nia Ali et Kristi Castlin. La première nommée a cassé en 12'59 avec un souffle d'avance sur la médaillé de bronze (12'61) qui a lutté pour monter sur le podium jusque dans les derniers centimètres. Quelques instants après un doublé sur le saut en longueur féminin, les Etats-Unis frappent un grand coup pour affirmer leur immense domination sur ces Jeux, alors qu'ils ont déjà récolté trente titres... C'est le septième triplé réalisé dans l'histoire de l'athlétisme féminin aux Jeux Olympiques.

7


LA SURPRISE DU JOUR

LES BOOMERS CONTINUENT LEUR PARCOURS DETONNANT Surprenants deuxièmes de leur poule devant la France et la Serbie, les Australiens se sont maintenant qualifiés pour le dernier carré, là où personne ne les attendaient. Onzième nation mondiale de basketball, l'Australie a éliminé la troisième nation selon le classement FIBA, à savoir la Lituanie, en quarts de finale. Cette victoire a été sans appel, comme l'indique le score : 90-64. Auteurs d'un parcours quasi parfait depuis le début de compétition, les « Boomers » ne comptent pas s'arrêter là et auront l'avanatage de jouer en demi-finale face à la Serbie, un adversaire qu'ils avaient nettement battu au premier tour (95-80). Et si tout se passe comme prévu, ce seront les Américains leurs adversaires en finale. L'Australie avait aussi affronté les EtatsUnis plus tôt dans la compétition, qui avaient longtemps été malmenés, comme rarement pour les Américains. Quoi qu'il arrive, les Australiens auront réalisé un tournoi olympique incroyable et ne pourront qu'être fiers d'eux-même. Mais une médaille serait une récompense minimum...

4

L'équipe masculine d'Australie n'a jamais fait mieux qu'une quatrième place olympique, qu'elle a obtenu à trois reprises (1988, 1996 2000).


LE COUP DE CHAUD

UN CLAP DE FIN SUR UNE HUMILIATION Pour la dernière de Tony Parker en Bleu, l'équipe de France a subit une correction face à l'Espagne en quarts de finale. Il y a des sorties plus glorieuses que celles qu'ont vécu hier Tony Parker, Mickaël Gelabale et Florian Piétrus. Leur grand rival de ces dernières années, les a tout simplement poussé violemment vers la retraite internationale. Après un premier tour encourgeant (3 victoires, 2 défaites) malgré une déception d'entrée face à l'Australie, l'équipe de France avait encore rendez-vous avec l'Espagne, morose lors du début de compétition. C'était l'occasion ou jamais de rentrer dans le dernier carré pour y défier les géants américains. Seulement, les Espagnols ont été impressionnants de maîtrise et de réussite en début de rencontre et les Français ont toujours été derrière au score et en dessous de leur niveau habituel. Les Bleus n'étaient pas loin à l'issue du premier quart-temps mais se sont encuite écroulés face au rouleau-compresseur de la Roja. L'écart final est très important, trop pour un match à ce niveaulà d'une compétition si importante (92-67). Trois joueurs phares de cette équipe s'en vont sur cette démonstration espagnole, ce qui ne reflète absolument pas leur apport pendant une décennie et demi.

549

Le nombre cumulé de sélections en équipe de France de Tony Parker, Mickaël Gelabale et Florent Piétrus.


LE CIEL BLEU QUOTIDIEN

MEKHISSI, UNE MEDAILLE HISTORIQUE SUR LE TARD Cette médaille de bronze décrochée par Mahiedine Mekhissi n'est pas la plus belle dans sa forme, mais elle lui fait prendre une autre dimension dans son sport. Lointain quatrième de la finale, le Français avait pourtant l'air satisfait à l'arrivée et montrait le signe trois de sa main, comme pour annoncer sa troisième médaille olympique. En effet, quelques minutes après la course, le clan français déposait une réclamation. Le troisième de la course, Ezequiel Kemboi, aurait courru en dehors de la piste. Après une multitude de ralentis, il est encore difficile de voir si le Kényan a fauté. Mais le verdict est tombé quelques heures plus tard : Mahiedine Mekhissi récupère la médaille de bronze ! Il est encore difficile de comprendre la décision des juges, mais on se réjouit du côté français. Kemboi a seulement fait un pas hors de la piste, ne gênant personne et ne profitant pas de ce geste, mais le règlement cuel a été appliqué à la lettre. Peu importe la manière, Mekhissi était ravi de sa troisième médaille olympique. Il entre dans la légende de l'olympisme français en devenant le premier athlète tricolore triple médaillé sur trois olympiades consécutives depuis le mythique Alain Mimoun (entre 1948 et 1956).


LES RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER

Alors qu'on entre dans les derniers jours de compétition, tout s'accélère, notamment du côté des Français. Tout d'abord, le décathlon s'achèvera ce jeudi par les cinq dernières épreuves, avec toujours Ashton Eaton qui est en tête et un Kévin Mayer flamboyant encore placé pour une médaille (4e). Et puis nous aurons deux chances de podium du côté du kayak. Dans l'épreuve du C1 (canoë une place) sur 200m, Thomas Simart sera de la partie en finale (14H23), tout comme le duo TouveBeaumont sur le 200m du K2 (kayak deux places) à14h47. L'épreuve du triathlon hommes aura ensuite lieu à 16h avec trois Francais engagés : Dorian Coninx, Pierre Le Corre et Vincent Luis. Pour rappel, trois sports seront au programme (natation 1,5km, cyclisme 40km, course à pied 10km). Une médaillée entrera sur le ring pour aller décrocher sa place en finale, à savoir Sarah Ourahmoune dans les poids-mouche (19h15). Deux jours après leur exploit face à l'Espagne, les handballeuses joueront un match crucial face aux Pays-Bas pour une place en finale (20h30). Une médaille est à la portée de l'équipe de France, qui n'est qu'à deux marches du titre. Leurs homologues basketteuses tenteront elles aussi de se qualifier pour la finale. Mais la tâche s'annonce bien plus compliquée avec comme adversaire les redoutables américaines (00h). Enfin, la finale du 200m hommes concluera ce beau programme (3h30) avec en tête d'affiche Usain Bolt, et côté français un Christophe Lemaître convaincant en séries et demies.

Un mercredi entre gloires et déboires  

Numéro 12 de mon quotidien olympique ! A partager impérativement ;)

Un mercredi entre gloires et déboires  

Numéro 12 de mon quotidien olympique ! A partager impérativement ;)

Advertisement