Page 1

RIO PLUVIEUX, FRANCAIS MALHEUREUX

N°5 Jeudi 11 août

Résultats Sportifs le quotidien olympique


EDITO Bonjour à tous et merci davance pour votre confiance. Je me présente rapidement : Jules Aublanc, 17 ans et rédacteur sur mon propre blog (resultats-portifs.net), Je suis à l'initiative et à la rédaction intégrale de ce quotidien olympique. Après plus de deux ans en tant que blogueur, je me suis décidé à sauter le pas à l'occasion de cette compétition mondialement médiatisée et vous proposer chaque jour un contenu spécifique pendant la quinzaine. Il s'agit de publier chaque matin un quotidien olympique, cette aventure un peu folle va en effet m'obliger à passer des dizaines de nuits à écrire sans relâche. Vous pourrez donc retrouver chaque jour de compétition ce quotidien téléchargable, soit sur mon blog (je vous conseille de vous y abonner par mail pour ne rien manquer), soit sur ma page Facebook Résultats Sportifs. Ce quotidien sera garni par cinq rubriques : la tête d'affiche, la surprise du jour, le coup de chaud, le ciel Bleu quotidien, les rendez-vous à ne pas manquer. Vous l'aurez compris, les événements de la veille et de la nuit seront traités ainsi que le programme global de la journée. J'espère vous satisfaire avec ce travail quotidien en plein mois d'août et que mes efforts seront récompensés au niveau du nombre de lecteurs. Je vous invite évidemment à partager en masse sur les réseaux sociaux, j'attends vos retours avec impatience (commentaires sur le blog resultats-sportifs.net, Facebook et Twitter). Sur ce, je vous souhaite de prendre autant de plaisir à me lire que j'en ai eu à vous confectionner ce quotidien olympique...


SOMMAIRE

Tableau des médailles : OR AR BR TOT ●

La tête d'affiche

1- Etats-Unis 11 11 10 32

La surprise du jour

2- Chine

10 5 8 23

Le coup de chaud

3- Japon

6 1 11 18

Le ciel Bleu quotidien

4- Australie

5 2 5 12

Les rendez-vous à ne

5- Hongrie … 10- France

5 1 1 7

pas manquer

2 3 1 6


LA TETE D'AFFICHE

UN 100M NAGE LIBRE DETONNANT C'était la course à suivre avec le 50m nage libre de vendredi, elle a tenu ses promesses en offrant un spectacle grandiose et un podium fascinant. Tous les regards du bassin olympique étaient tournés cette nuit vers cette finale du 100m nage libre, qui a livré un fantastique combat jusqu'au bout et une nouvelle victoire australienne. Après 47 secondes et 58 centièmes d'effort, le jeune (18 ans) Kyle Chalmers a touché devant son grand rival Nathan Adrian. Mais intercalé entre ces deux grands, il y avait le Belge Pieter Timmers ! Le plus étonnant, c'est qu'il avait annoncé sa médaille, sans être pris au sérieux. Il n'était même jamais monté sur le moindre podium internaional en individuel et en grand bassin... Outre cette belle histoire, la finale du 100m nage restera comme l'une des plus belles courses de ces JO, en attendant le 50m. Le podium est pour le moins étonnant : un jeune homme champion oympique, un inconnu médaillé d'argent et une star seulement troisième.

20

La deuxième place de Pieter Timmers est la première médaille olympique de la natation belge depuis 1996 .


LA SURPRISE DU JOUR

SPARTACUS TERMINE EN BOULET DE CANON Champion olympique du contre-la-montre en 2008, Fabian Cancellara disputait à 35 ans l'une de ses dernières courses avant de prendre sa retraite. Le Suisse avait des grosses ambitions mais ses performances des derniers mois l'empêchait de faire parti des favoris, et pourtant... Et pourtant, le Suisse s'est élancé, avec une carrière bien remplie et un palmarès déjà bien etoffé derrière lui, pour la course de sa vie, son dernier grand rendez-vous. Et « Spartacus » ne s'est pas manqué, bouclant les 54,5 km en 1h12'15'' et reléguant ses adversaires à plus de 45 secondes, à commencer par Tom Dumoulin, la référance mondiale de la spécialité. Personne n'a pu aller le chercher et pas grand monde n'imaginait un tel retour en grâce, juste avant de quitter les routes définitivement. Il apporte le premier titre à la Suisse dans ces Jeux et s'offre probablement la dernière victoire de sa riche carrière, peut-être même la plus belle. Plutôt que de s'éclipser discrètement du monde professionnel, le double champion olympique peut ranger son vélo l'esprit tranquille...


LE COUP DE CHAUD

GUEULE DE BOIS POUR LA DELEGATION FRANCAISE Au lendemain de leur festival achevé par cinq médailles, les Français sont retombés dans leurs travers. Ils ont repris leur mauvaise habitude d'échouer dans la chasse aux médailles. Il ne faut pas remuer le couteau dans la plaie mais il est important de rappeler le nom des disciplines dans lesquels les Français se sont manqués hier : escrime, judo, kayak, natation, rugby à 7, gymnastique, cyclisme. Vous allez dire que les Bleus ne pouvaient pas espérer à des podiums partout mais cette liste est simplement faite pour mesurer l'échec considérable d'hier. Sans compter que pour la natation, l'escrime ou le judo, ce sont plusieurs médailes qui se sont envolées à chaque fois. S'il faut parfois relativiser voire tirer les bons enseignements des défaites, il faut aussi se poser des questions sur certaines discplines particulièrement touchées par le syndrome français, d'état psychologique, comme le judo. Comment se fait-il que les judokas, chacun annoncés comme potentiels médaillables ou plus encore, se font sortir de la même façon et au même stade de la compétition ? Et pourquoi les nageurs ont-ils autant de mal et s'entretuent alors qu'il portent les mêmes couleurs ? Pour quelle raison les escrimeurs s'inclinent -ils presque toujours sur le fil, au bord de l'exploit ?


LE CIEL BLEU QUOTIDIEN

LES BASKETTEURS EN QUART DANS LE DOUTE Comme trop souvent depuis le coup d'envoi des Jeux Olympiques, les satisfactions tricolores ne sont que trop rares, et en demi-teinte. Hier, les sourires français étaient du côté des parquets. L'équipe de France de basket a battu de justesse les Serbes (76-75) dans un contexte bien particulier avant que les handballeuses n'humilient l'Argentine (27-11). Cela pourrait être un proverbe pour les plus pessimistes, une bonne nouvelle française en cache toujours une mauvaise. Alors que les Bleus ont battu sur le gong la Serbie, nation forte du basket, ils sont rentrés au vestiaire avec la qualification en poche mais avec un gros point noir. En effet, troisièmes de leur poule, ils pourraient croiser la route des intouchables américains dès les demi-finales et non pas en finale comme la Serbie, qui a peut-être calculé son coup. Si tout se passe comme prévu, les Bleus perdront en demie face aux Etats-Unis et devront se contenter du match pour le bronze. Avec un peu de stratégie, la France aurait pu perdre ce match de poule pour rentrer en finale sans jouer les multi champions olympiques. Mais cette culture de la gagne et du fair-play a sûrement pris le dessus sur la raison. Le proverbe impossible n'est pas français prendra bientôt tout son sens...


LES RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER

On espère aujourd'hui un renouveau des Français après un jour sans, où les échecs se sont succédés à défaut des podiums. Ce sera d'abord les grands débuts du cyclisme sur piste dans ces Jeux, avec déjà une chance française de médaille. La course de vitesse par équipes décernera le premier titre pour les pistards. Les Français seront au départ des qualifications à 16h avant les demifinales et la finale prévue à 18h25. Pendant ce temps, Audrey Tcheuméo sera en piste dans la catégorie des moins de 78 kg, pour offrir à la France seulement une deuxième médaille en judo avant Teddy Riner. Ce jeudi marquera surtout l'entrée en lice de Florent Manaudou en individuel qui nagera les séries du 50m nage libre, distance reine, à 18h22, avant une demie à 3h10. Enfin, les sports collectifs seront à l'honneur avec les Braqueuses qui défieront le Brésil, auteur de trois défaites, mais qui sera évidemment devant son public, à l'occasion de l'avant-dernier match de poule. Coup d'envoi à 20h30 pour assurer une qualification en quarts du tournoi de basket. Ensuite, la Team Yavbou de volley jouera un troisième match de poule largement à sa portée, face au Canada (22h05). Il n'y aura pas de Français engagés en finale de natation mais les Experts handballeurs seront eux aussi grandissimes favoris contre les argentins (2h50) pour passer sans problème en quart.

Rio pluvieux, Français malheureux  

Résultats Sportifs le quotidien olympique n°5 !

Rio pluvieux, Français malheureux  

Résultats Sportifs le quotidien olympique n°5 !

Advertisement