Page 1


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page1

Un +

= 3 Un


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page2

Je dédie ce livre à ceux qui, comme moi, pensent que rien n'est acquis et que la vie est en perpétuelle évolution. Maurice Renoma

© 2013, éditions de la Martinière Groupe, Paris (France) Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction, sous quelque forme que ce soit, réservés pour tous pays. Connectez-vous sur www.editionsdelamartiniere.fr


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page3

Un +

= 3 Un

Maurice Renoma une aventure singulière Textes Gabriel Bauret


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page4

Maurice Renoma, Suisse, 1957

4


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page5

L’homme qui patinait dans l’autre sens Maurice Renoma aime mentionner le fait que dans sa jeunesse, il allait régulièrement faire du patin à glace. Et d’ajouter que non seulement il patinait en marche arrière, mais tournait volontiers dans le sens inverse de celui des autres patineurs. Au-delà de la simple anecdote, c’est un symbole qui caractérise tout ce qu’il a construit depuis ses débuts : Maurice Renoma a toujours éprouvé en effet le besoin de faire le contraire de ce que l’on attendait de lui, ou de ce que l’on aurait pu lui imposer. En particulier, ne pas se conformer aux schémas économiques et médiatiques qui codifient et régissent aujourd’hui le monde de la mode. Il apparaît ainsi comme un franc-tireur qui s’aventure régulièrement sur des territoires improbables. Ne seraitce que se lancer dans le métier sans savoir dessiner, préférant travailler à même la matière du tissu. Il explore d’ailleurs à ses débuts des matières et des motifs auxquels on n’avait pas l’habitude de recourir pour tailler un costume. Et c’est entre autres ce qui contribuera à faire sa « renommée » *. Plus généralement, Maurice Renoma refuse de se laisser enfermer dans un style ou une catégorie. Il revendique l’inclassable, se veut hors du temps en tant que créateur ou artisan — les mots eux-mêmes sont difficiles à trouver pour cerner ce personnage débordant d’activités en tous genres, jusqu’à s’intéresser au mobilier. S’il existe pour lui un idéal, ce sera le vêtement qui traverse les époques sans prendre une ride, autrement dit l’indémodable.


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page6

Ce qui est évidemment paradoxal s’agissant de la mode. Et il s’inquiète sans doute d’un livre qui risquerait de figer le personnage, de graver dans le marbre son histoire. Pour cette raison, il fallait concevoir un objet qui prenne en compte ses aspirations. C’est-à-dire un livre différent dont le déroulé soit un peu comme une métaphore du déplacement sur la glace du patineur Maurice Renoma. C’est ainsi que cet ouvrage ne suit pas un parcours chronologique traditionnel, mais remonte le temps, du moins dans une première partie dédiée pour l’essentiel à la photographie. En ouverture ne figure pas non plus, ainsi que l’on s’y attend dans la plupart des ouvrages, une étude à caractère historique qui laisserait ensuite la place à l’œuvre. L’objet se développe autour de deux mouvements — presque au sens musical du terme —, séparant le travail du photographe des différents développements de la marque, distinguant le créateur d’images et le créateur de vêtements. Même si c’est le même homme qui est derrière tout cela. Le premier mouvement égraine image après image les étapes et des expériences esthétiques qui caractérisent une recherche photographique personnelle, jusqu’aux premières prises de vue de 1993. Le second, plus dense parce que nourri de nombreux documents, retrace l’histoire de la marque en même temps que l’étonnante aventure d’un créateur de modes qui débutera dans les années 1960. * Pour la petite histoire, le nom de la marque Renoma vient du mot renommée retranscrit phonétiquement par le père de Maurice et dont la dernière lettre - le i - a un jour disparu.

6


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page7

7


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page8

SĂŠrie Mythologies II, 2013

8


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page9

Photo — — graphie

s


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page10


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page11

SĂŠrie Mythologies II, 2013

11

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page12

France, 2013

12


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page13

Asie, 2009

13

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page14

SĂŠrie Mythologies II, 2013

14


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page15

Arles, 2011

15

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page16

Miami, 2012

16


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page17

Miami, 2012

17

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page18

San Francisco, 2012

18


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page19

San Francisco, 2012

19

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page20

SĂŠrie James Dean, 2011

20


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page21

Miami, 2010

21

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page22

SĂŠrie Le Trou, 2009

22


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page23

SĂŠrie Le Trou, 2009

23

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page24

Lankawi, 2009

24


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page25

Lankawi, 2009

25

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page26

Paris, 2005

26


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page27

Normandie, 2007

27

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:10 Page28


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page29

SĂŠrie Jungle Ville, 2008

29

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page30

SĂŠrie Mythologies I, 2005

30


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page31

SĂŠrie Mythologies I, 2005

31

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page32


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page33

SĂŠrie Mythologies I, 2005

33

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page34


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page35

Japon, 2004

35

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page36

Paris, 2001

36


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page37

SĂŠrie Neo Fusion, 2003

37

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page38

Normandie, 2002

38


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page39

Normandie, 2002

39

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page40

Normandie, 1999

40


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page41

Londres, 2000

41

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page42

Normandie, 1999

42


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page43

Normandie, 1999

43

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page44

44


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page45

Florence, Normandie, 1999

45

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page46

Harajuka, 1998

46


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page47

Heather, Paris, 1998

47

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page48

NoĂŤl, Alpes, 1998

48


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page49

Normandie, 1997

49

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page50

Miami, 1997

50


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page51

Miami, 1996

51

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page52

Normandie, 1996

52


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page53

Paris, 1996

53

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page54

Magali, Paris, 1997

54


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page55

Caroline, Normandie, 1997

55

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page56

Normandie, 1996

56


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page57

Shanon, 1996

57

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page58

Barbara, Normandie, 1996

58


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page59

Barbara, 1996

59

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page60

Paris, 1996

60


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page61

Miami, 1995

61

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page62


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page63

Naples, 1996

63

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page64

Marseille, 1995

64


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page65

Paris, 1996

65

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page66

Normandie, 1995

Malaisie, 1995

66

Normandie, 1994


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page67


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page68

Florence, 1995

68


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page69

Miami, 1995

Florence, 1995

69

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page70

Normandie, 1995

70


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page71

Paris, 1994

71

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page72

Gina, 1994

72


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page73

Malaisie, 1994

73

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page74

Normandie, 1994

74


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page75

Wendy, Normandie, 1994

75

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page76


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page77

Normandie, 1994

77

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page78

Miami, 1994

78


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page79

Miami, 1994

79

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page80

Normandie, 1995

80


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page81

Maya, Normandie, 1994

81

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page82

Gina, Normandie, 1994

82


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page83

Patrizia, Paris, 1995

83

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page84

Hong Kong, 1994

84


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page85

Sandra, Normandie, 1994

85

Photographies


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page86

Paris, 1993

86


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page87

Un +

= 3 Un Récit incomplet

En 1999, paraît un ouvrage dont la couverture associe le nom de Maurice Renoma au terme « modographe 1 », soit une contraction de deux activités, la mode et la photographie. L’ouvrage comporte un texte illustré retraçant l’histoire de la marque combinée à l’aventure de son créateur et fait place ensuite à un ensemble de photographies réalisées à partir de 1993. On pourrait croire, si l’on considère l’étymologie de la deuxième partie du terme « modographe », que les images publiées dans ce livre constituent une écriture de la mode. À y regarder de près, la réalité est plus nuancée. Même si Maurice Renoma s’est mis à la photographie pour surmonter la déception qu’il éprouvait de plus en plus souvent en voyant les images destinées à illustrer les catalogues de sa marque 2, celle-ci est d’abord pour lui un mode d’expression personnel ; elle incarne un art qui l’enchante immédiatement et dont il explore les ressources avec une certaine candeur, sans chercher la difficulté. Il travaille au 24x36 en noir et blanc pour l’essentiel, écartant délibérément les aspects techniques qui pourraient le rebuter ; il ne s’embarrasse pas non plus de connaissances particulières en matière d’histoire de l’art qui pourrait brider ou entraver sa créativité. Il aborde la photographie sans complexe, sans préjugés, en réalité pour ce qu’elle fut dès ses origines : un instrument lui permettant de capter et d’enregistrer des fragments du monde qui l’entoure, saisir des instants heureux — le plus souvent, semble-t-il — de son existence. Car sa pratique

Notes : voir page 95


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page88

de la photographie a une résonance autobiographique, elle participe de rapports intimes avec les sujets impliqués dans les images. Ce n’est que plus tard qu’il se prendra au jeu de différentes expérimentations visuelles. La photographie illustrera également la communication de la marque, constituant même le vecteur principal des messages. Mais seulement après-coup, car dans l’instant, le photographe opère en toute liberté ; c’est dans un deuxième temps qu’il recycle en quelque sorte certaines de ses images à des fins de communication. Et c’est l’esprit de la marque, le style, qu’il veut faire passer, bien plus qu’une gamme particulière de vêtements qu’il a créés. Rien dans sa démarche ne l’apparente à un photographe de mode ou de publicité.

« La photographie est un art et j’ai toujours voulu pratiquer la mode comme un art, sans tabous ni a priori. » Photographier et réaliser des vêtements sont deux activités indépendantes ; il n’y a pas d’utilisation méthodique des photographies de Maurice Renoma dans le domaine de la mode où il exerce son métier. Cependant, il existe bien un lien entre les deux, et c’est évidemment du côté de la personnalité de l’homme qu’il faut chercher. Celui-ci aborde en effet la photographie — en 1993 — comme il a abordé quelque trente ans auparavant la mode. De façon autodidacte, voire empirique. Dans le mot mode, il ne faut d’ailleurs pas entendre uniquement ce qui touche au vêtement. Il semblerait même qu’il tend un peu aujourd’hui à s’en éloigner ; du vêtement, il a élargi le champ de sa production aux accessoires : cravate, montre, lunettes, sac, bagage, jusqu’au vélo, puis il s’est s’intéressé également de près au mobilier.

« Je me sens plus comme un transformateur que comme un créateur. » Maurice Renoma a certes le sens du commerce, ainsi qu’un formidable sens pratique qui l’amène de façon fulgurante à rationaliser la production de vêtements qu’il conçoit, sans toutefois, il tient à le préciser, dépersonnaliser son rapport à la clientèle, ni industrialiser l’entreprise. Avec son frère Michel, complice de l’aventure de la marque 3, il est l’héritier d’une tradition de tailleurs, c’est-à-dire un vêtement fait sur mesure et s’accompagnant d’un dialogue avec chaque client : il ne perdra jamais de vue cette tradition. Il « a d’abord taylorisé le sur-mesure » 4. Mais au-delà de la concep88


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page89

tion de son métier, ce qu’il va produire est inspiré, voire dicté par un contexte social, une époque ; son travail fait à sa manière écho à un mouvement de contestation des valeurs bourgeoises et qui touche beaucoup de jeunes gens de sa génération dont il se sent le complice. Il est avec eux l’incarnation des aspirations de la jeunesse grandissante de l’immédiat après-guerre — Maurice est né en 1940 —, lorsque tout redevient possible après le cataclysme d’un conflit combiné au nazisme et qui a ravagé l’Europe tout entière — il est originaire d’une famille juive polonaise et Renoma n’est pas son nom 5. Une jeunesse qui, à l’aube de ce que l’on va appeler les Trente Glorieuses, participe de la reconstruction du pays et souhaite dans le même temps que les choses changent. Une jeunesse qui croise le mythe social et culturel de l’Amérique, alimenté entre autres par le cinéma, et auquel le jeune Maurice n’est pas insensible. À tout cela se mêle assez logiquement chez lui une attitude critique vis-à-vis de son environnement familial. Son enfance se passe dans un atelier de confection dont il ne supportera pas longtemps le bruit et l’exiguïté : « j’ai grandi dans cet appartementatelier qui sentait les chutes de tissus, la poussière et la craie, en permanence secoué par le fracas des machines à coudre ». Tout concourt ainsi à le projeter dans la rue d’où il va vite tirer en cette fin des années 1950 de nombreux enseignements. Si « modographe » signifie l’écriture des courants sociaux et culturels qui portent la mode, alors oui, Maurice Renoma est un « modographe » : il écrit avec les vêtements qu’il conçoit quelques-unes des pages de la mode de son temps.

« Il n’existait pas de mode pour les jeunes. Tout était gris, pesant, coincé. » Maurice Renoma raconte qu’au début de sa carrière, les parents des jeunes gens qu’il habillait rapportaient souvent les costumes à la boutique du 129bis rue de la Pompe en critiquant de façon virulente le style de la maison. Signe que la coupe des vêtements et les tissus dans lesquels ils étaient taillés ne passaient pas très bien auprès des familles aisées du quartier. Ce qui ne le détourne pas pour autant de la voie qu’il s’est tracée. Bien au contraire, il revendique sa marginalité. Il va même jusqu’à dire aujourd’hui que « la provocation fait partie de [son] ADN ». Il prend par exemple plaisir à mentionner le scandale provoqué en 1973, dans la boutique, par la présence de mannequins de vitrine sans vêtement et peints par l’artiste espagnol Josep Puigmarti 6. Il s’ensuivit une vive protestation des parents d’élèves du lycée Janson-de-Sailly tout proche. Mais de 89

Un + Un = 3


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page90

manière générale, l’installation dans ce quartier plutôt tranquille d’une boutique attirant une clientèle nombreuse et bruyante a provoqué des remous, à tel point que les vitrines furent même plusieurs fois brisées. Quant à ce projet de mélanger les genres, c’est-à-dire introduire de l’art dans un magasin de vêtements, il était pour l’heure tout à fait inattendu ; alors qu’aujourd’hui, il est courant d’inviter des scénographes ou des artistes à occuper les espaces des vitrines de grands magasins. Il y a chez Maurice Renoma le désir de sortir des sentiers battus — il ne se satisfait pas d’être seulement un fabriquant de vêtements —, et cela se traduit d’abord par cette expérience de rapprochement entre la mode et les arts plastiques. Essai qu’il transformera bien des années plus tard en proposant à plusieurs artistes plasticiens de revisiter le blazer, une pièce maîtresse de la maison Renoma 7.

« Pour moi, les choses ne sont jamais définitives. J’ai cassé les codes vestimentaires qui portaient sur les formes et les matières. » Lorsqu’il se lance dans le métier, à la fin des années 1950, Maurice Renoma remarque que l’homme français est souvent considéré comme le plus mal habillé d’Europe. On l’aura compris, c’est d’abord du vêtement pour hommes dont il se préoccupe, à commencer par le costume — qui a été longtemps le produit phare de la marque Renoma —, puis le blazer d’origine anglaise décrit comme « le triste compagnon du pantalon de flanelle grise » 8. Tout est très emprunté, on ne perçoit guère de renouvellement 9. C’est par touches successives que le jeune styliste va faire bouger les lignes, au sens propre comme au sens figuré. Ses inspirations sont multiples et vont évoluer. Le vent de liberté qui souffle fort dans l’Angleterre des années 1960, à Carnaby Street notamment 10, et qui est porté par la musique, ne lui est pas indifférent. Les premières innovations vont concerner la coupe de la veste : il la dessine plus cintrée, avec des épaules droites, il élargit les revers. De manière générale, il conçoit un vêtement qui épouse davantage les lignes du corps, alors qu’auparavant, les costumes étaient, selon les termes de Jacques Brunel, « raides comme une armoire normande » 11. Il porte l’accent sur la ligne pattes d’éph du pantalon en s’inspirant de celui des cavaliers camarguais et des marins américains. Puis il explore de nouvelles matières, cherche des tissus et des motifs là où les couturiers ne s’aventurent généralement pas : entre autres chez les fournisseurs 90


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page91

de tissus d’ameublement ou même au BHV. Il introduit des velours, des toiles, plus tard du lin. Un défilé qu’il organise en 1977 pour présenter sa collection de vêtements en lin froissé sera d’ailleurs plutôt mal accueilli par la profession qui trouvait alors inconcevable de présenter une ligne de vêtements n’ayant pas été repassés ! De cette époque date peut-être la distance prudente que Maurice Renoma prend avec le monde de la mode et des magazines. Il risque également des couleurs fantaisie — alors que les gris, bleu et beige dominent les vêtements pour hommes — et choisit comme motifs des figures géométriques très prononcées. Les années 1960 voient l’émergence de l’Op Art incarné par Victor Vasarely et les jeux d’optique qui composent les tableaux de cet artiste attireront son attention : il les transpose sur les tissus de ses vestes. Aux côtés des rayures, carreaux et autres fleurs, on trouvera également des figures extraites des étonnants dessins du Hollandais M. C. Escher.

« La révolte des jeunes est d’abord passée par les fringues. » Coco Chanel déclarait : « il n’y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue ». Maurice Renoma ne s’est jamais prétendu couturier, il n’apprécie guère non plus l’appellation « créateur de mode », mais la rue et en particulier la jeunesse qui l’habite est bien son territoire de prédilection. Il peut donc faire sienne cette devise de Mademoiselle, à ceci près que s’il contribue à transformer l’allure des hommes arpentant la rue, c’est aussi dans ce même contexte urbain que ses inventions trouvent leur inspiration et leur énergie. La rue, ce sont les « petits minets qui mangent leur Ronron au drugstore » comme il est dit dans la chanson de Jacques Dutronc Les Plays Boys 12. Les minets précisément, ce sont eux qui s’habillent chez Renoma. Et le drugstore des ChampsÉlysées est l’un des lieux parisiens où ils se montrent et se rencontrent. Ils forment souvent une bande, ainsi que le titre d’un ouvrage et d’un film de François Armanet le rappelle : La Bande du Drugstore 13 ; le cinéaste Benoît Jacquot en fait partie et ceux qui l’entourent lui apparaissent comme de « très jeunes dandys » 14. Mais le style des bandes diffère selon les quartiers de Paris : celles de l’Étoile et de La Muette sont évidemment plus chic et mieux loties que celles de la République et de la Bastille. Il faudrait aussi mentionner le Golf Drouot d’où va émerger le mouvement yéyé dont le journaliste François Jouffa, ayant lui-même appartenu à la bande du Drugstore, écrira plus tard l’histoire 15. Maurice Renoma va fréquenter assidûment cet établissement dédié à une nouvelle génération de musiciens et chanteurs ainsi qu’à leurs fans. 91

Un + Un = 3


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page92

Il rangera sa Triumph TR3 rutilante au coin de la rue Drouot et du boulevard des Italiens, mais c’est dans un autre quartier qu’il a choisi d’installer sa première boutique : celui du XVIe arrondissement, où il va trouver une clientèle à la mesure de ses ambitions. La légende du costume Renoma prend naissance rue de la Pompe. Maurice est le « roi du costard » et sur le même registre, il dira lui-même que « porter du Renoma est une condition sine qua non pour draguer une gonzesse ». Une légende dont le retentissement se mesure à la présence de la marque Renoma dans plusieurs films des années 1970, et notamment une scène mémorable d’essayage d’un costume de velours rouge par le comédien Jean Rochefort dans Un éléphant, ça trompe énormément 16. Ou encore le film Comme la lune : celui-ci comporte un dialogue désopilant entre Jean-Pierre Marielle et Sophie Daumier autour de la couleur d’une robe de chambre tirée d’un emballage sur lequel s’inscrit lisiblement la griffe Renoma 17. Si les années 1960 sont celles d’un dandysme poussé à l’extrême, frôlant même le mauvais goût, celui-ci sera détrôné par les répercussions dans la mode du mouvement Hippie. Maurice Renoma a accompagné avec enthousiasme ces tendances et note que les années 1980 marquent une forme d’austérité, en comparaison des délires vestimentaires des décennies précédentes.

« La mode, c’est comme un tableau qui ne sera jamais fini. On peut toujours améliorer. » Outre la forme d’humilité à l’égard du métier qui transparaît dans les propos d’un Maurice Renoma, beaucoup de couturiers soulignent le caractère éphémère de leurs créations et le fait que rien n’est jamais figé ni définitif. La mode est une remise en question permanente des acquis. En ce sens, elle « est avant tout un art du changement », affirme le styliste britannique John Galliano qui, il y a quelques années encore, avec ses allures de pirate, transformait chaque collection de la maison Dior en un spectacle de plus en plus délirant. De façon assez radicale, un peu comme une profession de foi, Maurice Renoma précise de son côté : « la mode, c’est le mouvement. On vit dedans et il faut changer pour y rester. […] Pour ma part, je ne tiens pas trop longtemps à conserver une image. Si quelque chose marche, je l’arrête ». Son parcours traduit en effet le désir de mener sans cesse de nouvelles expériences, le refus d’exploiter jusqu’à son épuisement un modèle à succès, et surtout la distance prise avec les techniques de management et de communication qui régissent aujourd’hui 92


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page93

le monde de la mode. Haute couture incluse. Il se sent étranger à ce monde et opère en marge de toutes ces techniques. Un peu comme s’il ne voulait jamais perdre de vue ce qu’il appelle lui-même le one by one. Exercice du métier qui interdit le développement des intermédiaires et autres commerciaux pour garder un contact direct avec le public et sentir sa réaction à l’égard de ses réalisations. Un peu à la manière d’un musicien qui jamais ne renonce à la scène.

« Mes sens premiers sont le toucher et le regard. La familiarité des tissus. » Maurice renoma accorde-t-il ainsi plus d’importance aux matières qu’aux formes ? Ou bien au contraire établirait-il dans sa démarche une hiérarchie semblable à celle que décrit un couturier français 18 : « ce qui vient en premier, c’est la forme. Ensuite la matière qui exprime les volumes, la fluidité, la souplesse. La couleur n’est que le dernier élément ». Piètre dessinateur, du moins tel qu’il se définit lui-même, c’est la matière qui semble d’abord attirer Maurice Renoma ; et relativement à des démarches plus méthodiques, il opère de façon instinctive, laisse davantage parler les sens. Ce qui l’entraîne, par exemple, en Inde, au moment de l’émergence d’une tendance Hippie dans la mode, pour y chercher des cachemires. Et parmi les couturiers qui viennent visiter sa boutique, dans le but parfois de s’inspirer de ses réalisations, outre Yves Saint Laurent 19, Marc Bohan ou Jean-Louis Scherrer, l’italien Nino Cerrutti s’intéresse particulièrement aux tissus qu’il utilise. Maurice Renoma est attaché aux textiles naturels comme en témoigne par exemple, dans les années 1970, la reconnaissance très officielle de son travail par la fédération des professionnels du lin.

« J’ai raté pas mal de choses dans ma vie à cause de mon travail dans la mode. » Lorsque l’on demande à Maurice Renoma quelle est en fin de compte la vraie nature de son travail relativement à l’ensemble de son parcours, on perçoit une certaine réticence à l’égard des termes qui servent habituellement à désigner les gens de la mode. Le mot tailleur ne le satisfait pas, pas plus finalement que ceux de couturier, créateur ou styliste. Et cela tient évidemment au fait qu’il a voulu au fil du temps élargir considé93

Un + Un = 3


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page94

rablement le spectre de ses activités. Ainsi, il se présente comme directeur artistique des ouvrages rassemblant ses premières photographies 20. Il est concepteur artistique des expositions qu’il a consacrées entre 2010 et 2012 aux figures de James Dean, Jimi Hendrix et des Rolling Stones, ainsi qu’au mouvement Punk. Si les liens entre celles-ci et la mode sont envisagés de façon plus ou moins explicite 21, on ne peut nier par exemple que le personnage de James Dean, au delà de l’acteur, constitue un modèle en matière de style vestimentaire et de ce que l’on appelle plus globalement le look. Quant à Jimi Hendrix, « il n’aurait pas été étonnant de le surprendre en 1967 au 129 bis rue de la Pompe, à la recherche d’une veste en velours, tant le raffinement de certaines de ses tenues pouvait rappeler par moment le style Renoma ». Et Yazid Manou d’ajouter : « l’une des prestigieuses icônes du rock a toujours su affirmer sa liberté, dont celle de s’habiller comme il l’entendait. Son apparence, au même titre que sa musique, fait partie intégrante de la légende » 22. On pourrait en dire autant de Mick Jagger. Les influences des divers courants de la musique rock, pop ou punk sur les tendances de la mode, et réciproquement, ne sont plus à démontrer. Et si Maurice Renoma choisit de revisiter aujourd’hui ces figures légendaires, ce n’est pas seulement pour souligner leur caractère indémodable, voire intemporel — un terme qui désigne d’ailleurs à ses yeux une qualité suprême — ; c’est aussi parce qu’au moment où elles émergeaient, il était lui-même totalement absorbé par le développement de son entreprise ; et cette tâche, ainsi qu’il le souligne, requiert d’autant plus d’énergie et d’attention qu’il est dyslexique et partiellement daltonien.

« Tout est déjà là, en effet, il suffit d’assembler. » Outre l’espace d’exposition installé dans les sous-sols de la boutique Renoma, il conçoit le Renoma Café Gallery auquel il attribue plusieurs fonctions : restaurant, espace d’exposition et lieu de rencontre. Un concept qui n’est en fin de compte pas si éloigné de ce qui se passe rue de la Pompe. Il y présente entre autres ses travaux photographiques, en particulier récemment une série intitulée Mythologies II et dont certaines pièces vont déranger la clientèle, ce qui n’est pas pour lui déplaire 23. Cette série, repose sur le principe du photomontage et accole un visage masculin à un corps féminin. Sans doute une telle vision suggère-t-elle symboliquement l’existence en chaque homme d’une part féminine — et inversement —, et elle dérange de ce fait des esprits trop raisonnables. Mais quelle que soit la portée symbolique des images, il 94


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page95

faut savoir qu’elles s’inscrivent dans la continuité des photomontages que Maurice Renoma avait déjà expérimentés : il a réalisé en effet une série de têtes d’animaux posées sur des corps humains, eux-mêmes vêtus entre autres d’un blazer 24. Une façon pour lui d’ironiser sur les pratiques de la photo de mode et de publicité dans lesquelles les mannequins s’octroient le plus souvent aujourd’hui une place démesurée. Toutefois, ce que l’on retiendra surtout de ces travaux, c’est le fait qu’après avoir utilisé la photographie comme simple carnet de notes visuelles — pour pallier en particulier son incapacité à dessiner —, il s’est orienté vers une autre forme de production d’images qui, de son point de vue, n’est pas si éloignée de la machine à coudre. À tel point qu’il se considère dans le domaine de la photographie, non pas comme un créateur ou un artiste, mais plutôt comme un assembleur, ce qui correspond somme toute assez bien au principe du photomontage.

« Je ne crois qu’en moi-même ou au hasard qui est ma deuxième personne. » Maurice Renoma a installé une marque et développé une entreprise par la force du travail 25, mais porté également par une ambition liée à un légitime désir d’évasion la réticence qu’il éprouve à l’idée de dévoiler sa véritable identité exprime implicitement une volonté de s’éloigner du passé. Mais il croit également aux vertus du hasard ou, dit autrement, aux capacités d’une part cachée de lui-même. Et c’est peut-être aussi l’un des messages qu’il a voulu faire passer de façon détournée dans ses deux séries de Mythologies. Quant au hasard, il le cultive dans sa façon d’utiliser « l’appareil à photo » qui, à travers ce terme un peu désuet auquel il a recours, conserve toute sa magie.

« La photo, c’est magique quand ce n’est pas commandé. » Lorsqu’il entreprend une séance de prises de vue, il ne sait pas toujours où celle-ci va le mener : il se laisse guider par les femmes qui sont pour lui autant de muses inspiratrices. Il les aborde non sans une certaine fébrilité et les vibrations que l’on perçoit dans ses images en sont l’expression. Il joue avec l’inconnu(e), expérimente sans se fixer de limites, et aime se laisser étonner par les résultats, un peu comme un enfant. 95

Un + Un = 3


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page96

Des photographes travaillant pour l’essentiel sur commande et qui l’ont côtoyé, lui envient cette liberté 26. Maurice Renoma a quelque chose de l’amateur, dans le sens étymologique du terme : celui qui aime. Il fait ce qui lui plaît, pour paraphraser les paroles d’une chanson populaire des années 1960 27. Plus sérieusement, il invente une écriture en même temps qu’il expérimente l’outil qui la permet. Depuis ses débuts de photographe en 1993, son parcours est une suite continue de productions visuelles sur des supports différents : il passe de l’argentique au numérique, de la photographie à la vidéo. Il capte des images et quelque temps plus tard, les retravaille sur un écran, les remonte, les recycle. Une photographie est susceptible ainsi de revivre dans un autre environnement, de subir un traitement qui en change la nature et la forme. Et s’il refuse le terme de créateur à son propos, c’est bien parce qu’il ne sacralise pas le temps et l’espace du geste artistique. Son intérêt récent pour les peintures murales de Wynwood 28 ou les interventions graphiques dans les rues de New York va dans ce sens. L’art est sans limites. Et l’auteur disparaît parfois derrière la machine : c’est le cas dans la production aléatoire d’images par le kaléidoscope, dont il a récemment transposé le procédé en format numérique, et qu’il souhaiterait utiliser comme motif sur des vêtements. Maurice Renoma a commencé sa vie au milieu des tissus, puis a pris des distances avec la mode, du moins avec cet univers tel qu’il se déploie aujourd’hui. Il s’est intéressé de près à l’art sans toutefois s’interdire de revenir de façon régulière à son métier d’origine. Ces mouvements composent ainsi un personnage complexe, gardant à la fois une part de mystère et de pudeur. Mais en aucun cas, ce qu’il est devenu aujourd’hui n’est le produit logique de l’addition de deux activités : Un + Un = 3.

96


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page97

Notes

20. Ombre et lumière, mode et mystère et Acte pulsionnel.

1. renoma… maurice : modographe, éditions Marval, 1999, Paris. Texte d’introduction de Jacques Brunel. Photographies de Maurice Renoma. 2. « La pratique de la photographie est née d’une frustration : les images qu’on lui propose pour ses catalogues ne trouvent grâce à ses yeux », Jacques Brunel.

21. L’exposition Punk attitude est l’occasion de produire une collection en collaboration avec des marques de vêtements et de chaussures. 22. En tant que spécialiste de Jimi Hendrix, Yazid « Jimi’s back » Manou a écrit bon nombre des textes du catalogue publié à l’occasion de cette exposition consacrée au musicien.

3. Michel Renoma lance en 1979 un blouson multipoches qui connaîtra un très grand succès, notamment auprès des photographes-voyageurs.

23. Exposition présentée au Renoma Café Gallery en 2013.

4. In renoma… maurice : modographe, ouvrage déjà cité.

24. Mythologies de Maurice Renoma, texte de Pascal Lainé, éditions Marval, 2006.

5. Son nom d’origine est Krzepicki. 6. Sur une idée de Michel Renoma. 7. L’ouvrage Transgressions reproduit les créations de 32 artistes contemporains autour du blazer Renoma. Éditions Art Actuel, 2006. 8. In renoma… maurice : modographe, ouvrage déjà cité. 9. La célèbre série télévisée américaine Mad Men revisite la mode du début des années 1960 et donne une image très représentative des usages vestimentaires masculins de cette époque. De part et d’autre de l’Atlantique, la réalité ne change guère.

25. À titre d’exemple, l’année qui a suivi l’inauguration de la boutique « White House » de la rue de la Pompe à Paris, soixante magasins Renoma ouvrent en Europe. Puis la marque va rapidement s’implanter en Asie, en particulier au Japon et en Corée du Sud. 26. Dominique Issermann, pour ne pas la nommer. 27. Richard Anthony, C’est ma fête, 1963. 28. Espace situé à Miami, sur un site industriel désaffecté.

10. Quartier de Londres qui devient la vitrine d’un style vestimentaire associé aux mouvements Mod et Hippie. 11. In renoma… maurice : modographe, ouvrage déjà cité. 12. Les paroles de cette chanson, qui date de 1966, sont de Jacques Lanzmann. 13. Le livre a été publié chez Denoël en 1999 et le film réalisé en 2002. Sur ce même thème, lire également le roman de Patrick Modiano, De bons garçons, éditions Galimard, 1982 14. Entretien accordé à Télérama en 2010. 15. L’Âge d’or du yéyé, éditions Ramsay, 1983. 16. Réalisation d’Yves Robert, 1976. 17. Réalisation de Joël Séria, 1977. 18. Il s’agit de Pierre Cardin. 19. Dans un entretien paru dans la presse en 1967, Yves Saint Laurent déclare qu’il achète ses vestes et pantalons chez Renoma. Et aux dires de Maurice Renoma, il y trouvera aussi l’idée de son célèbre modèle de tailleur pantalon.

97

Un + Un = 3


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page98

Maurice Renoma au volant de sa TR3 devant la boutique familiale, 22 rue Notre-Dame-de-Nazareth, Paris 3e, 1961

98


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page99

Mo — — de s

Les visuels et articles reproduits dans les pages qui suivent sont tirés pour l'essentiel d'une imposante revue de presse française et étrangère archivée par la maison Renoma depuis le début des années soixante. La mosaïque de documents qui ont été sélectionnés et mis en page permet de revisiter les principales créations de la marque ainsi que les moments forts de son histoire.


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page100

Golf Drouot, 1958 — Maurice Renoma dans la boutique White House - Renoma, 1963

Maurice Renoma, 1970

La boutique White House - Renoma, 1963

100


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page101

Mademoiselle Ă‚ge tendre, 1964

101

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page102

1964

Maurice Renoma vendant une mini jupe tartan, 1964

Pierre ClĂŠmenti dans la boutique Renoma, style incorruptible, 1964

102


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page103

Je me souviens que Maurice avait toujours sur lui des cartes commerciales de son père qui tenait un magasin de vêtements pour hommes. À chaque copain, il disait : Si tu as besoin d’un costume, va voir mon père, rue Notre-Damede-Nazareth. Maurice a toujours été très dégourdi. Je l’ai revu quelquefois, pas très souvent, car nous vivions dans des univers différents. C’est vrai que la vie nous a séparés, mais je pensais toujours à lui. Par contre, je me souviens quand il a ouvert sa boutique rue de la Pompe. L’astuce, c’était d’être en face du lycée Jansonde-Sailly. Je ne pense pas que c’étaient les études supérieures qui l’avaient incité à s’installer à cet endroit stratégique, mais plutôt le sens inné du commerce. Lorsqu’il a ouvert sa boutique qui était toute petite, elle s’appelait White House-Renoma. Il m’arrivait de rencontrer son père à la boutique. Il avait un fort accent d’Europe centrale, à couper au couteau comme on dit (drôle de terminologie). Je pense que Maurice devait être très heureux de voir son père dans la boutique du XVIe arrondissement plutôt que dans le magasin de la rue Notre-Dame-de-Nazareth. J’ai toujours pensé que Maurice se débrouillerait très bien. Je n’ai pas été déçu. PIERRE CHAToNSKY Ami de Maurice Renoma

103

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page104

Boutique de France, 1964

104


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page105

Les frères Renoma, Maurice et Michel, boutique White House - Renoma, 23 octobre 1963

Blazer en tissu club rĂŠgimental, 1965

105

ELLE, 1964

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page106

Blazer, 1964

106


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page107

Maurice et Michel Renoma, 1965

Portada telexpres, 1966

107

Journal du textile, 1965

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page108

Costume Lénine en velours uni, 1965

Bermuda double boutonnage, 1966

108

Le Yéyé Ville, costume Renoma, 1966


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page109

Chemise satin et ceinturon style militaire, 1967

109

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:11 Page110

Mini jupe, bouton gĂŠant, 1966

110


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page111

111

Manteau tartan double boutonnage, 1966

LUI, 1966

Ă€ droite, veste en pure laine vierge aux poches multiples, 1966

Martingale, grand col fourrure, 1966

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page112

Première canadienne longue, col mouton, inspirée du film, Il était une fois dans l'Ouest, 1970

Boutique White House - Renoma, 1967

112

Publicité : soldes Hiver chez Renoma, dessin de Reiser, 1978


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page113

Collection Hiver Renoma, 1967

Publicité : dessin de Jean-Pierre Aldebert, 1967

113

L’Officiel du prêt à porter, veste militaire bleu marine en suède avec parements, 1967 Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page114

Veste militaire en suede vert, parements beige et boutons argent, 1967

114


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page115

SIR, Men's International Fashion Journal, redingote de style militaire en drap Ă col montant double et boutons mĂŠtalliques, 1967

Yves Saint Laurent, 1967

Redingote, 1967

115

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page116

Maurice était tout jeune quand il venait au Golf Drouot, à la fin des années 1950. Il arrivait avec sa TR3 et ses copains : des fils de célébrités. […] C’est Maurice qui m’a entraîné dans l’atelier de confection de son père, Simon Renoma, rue NotreDame-de-Nazareth. C’était avant l’ouverture de la boutique de la rue de la Pompe. Au Golf Drouot, l’ambiance était très familiale : j’étais comme le grand frère de tous ces jeunes. Ils me faisaient leurs confidences. J’avais beaucoup d’affection pour eux qui étaient si heureux de venir au Golf pour écouter des groupes, boire un Coca et surtout échapper à une vie familiale souvent très austère. À l’époque, il y avait du travail : les jeunes pouvaient se permettre d’arrêter de bosser pendant six mois pour tenter leur chance dans la musique. Le Golf a été le premier lieu à leur offrir cette opportunité. Moi qui n’ai pas eu mon bac, j’ai distribué plus de 6 000 diplômes de musique au Golf Drouot. Les anciens jeunes diplômés sont devenus des stars ou des chefs d’entreprise. Dire que le Général de Gaulle pestait contre cette jeunesse qui aurait dû aller poser des rails… Tout comme les géants du rock qui ont chanté sur le tremplin, cher Maurice Renoma, tu es une célébrité du Golf Drouot. HENRI LEPRouX Fondateur du Golf Drouot

116


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page117

Salut les copains, blouson en daim, 1967

Chemise col de lapin, 1967

Veste velours de lin et col de lapin, 1967

117

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page118

Première chemise mixte avec col cravate, 1968

118

Shorts mixtes, collection Renoma, 1968


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page119

119

Collection Bonnie and Clyde, 1968

Le Figaro, costume en jersey Palypa-Tergal, 1968

Sud-Ouest Mode, Les enfants terribles de Renoma, 1968

Sud-Ouest Mode, pantalon gris et blazer croisĂŠ vert bouteille en grain de poudre Eural-Tergal, 1968 Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page120

Salut les copains, 1969

120


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page121

Salut les copains, costume jaune en velours broché, 1969

L’Officiel du prêt à porter, smoking noir à revers en satin blanc, 1969

Bonne soirée, ceinture en cuir tressé gold, boucle métallique et carré à deux languettes, 1969

121

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page122

Paris Match, Dani portant un sac et pantalon en patchwork de cuir bordeau, 1970

Vogue, caban et maxi manteau Étoile en daim, 1970

122

Vogue, botte paysage en patchwork de cuir, 1970


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page123

Vogue, blousons paysage en patchwork de cuir, 1964

123

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page124

Bonne soirée, blouson Étoile en daim, 1970

Vogue, sac paysage en patchwork de cuir, 1970

125 124

Stéphane Audran portant un blouson paysage en patchwork de cuir, 1970


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page125

Bonne soirée, blouson paysage en patchwork de cuir, 1970

Mademoiselle Âge tendre, Julien Clerc portant une veste de smoking zébrée, 1970

1970

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page126

Blouson en patchwork de python et pantalon pattes d'Êph’ en cuir, 1970

126


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page127

Besoin de légende !!!!! , 1970 Manteau en python, 1970

Veste croisée et pantalon à motifs géométriques, 1970

127

Veste super Lénine, 1970

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page128

Gilets en laine jacquard, 1970

128


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page129

Maurice et moi avions à peu près le même âge, à peine 20 ans, quand on a commencé à avoir du succès tous les deux, lui dans la couture, moi dans la coiffure. J’étais déjà installé avenue Mozart dans le XVIe arrondissement de Paris, Maurice est arrivé rue de la Pompe en 1963, avec son frère, quand ils ont ouvert la boutique Renoma. Je me souviens que Marcel Bleustein-Blanchet, président de Publicis, organisait des déjeuners en l’honneur des jeunes « cancres » comme lui qui ont réussi dans la vie à 20 ans : il nous avait invités, Maurice et moi. Il y avait la télé, Philippe Bouvard qui nous interviewait pour Le Figaro… C’était impressionnant. Ces événements nous ont vraiment liés, car on les a vécus ensemble. Je suis admiratif de ce qu’ont fait les frères Renoma en matière de mode : à l’époque, ils ont vraiment inventé une nouvelle manière chic de s’habiller quand on est un jeune homme. Avant, on n’avait rien ! Renoma a séduit tout le monde : la rue, les bourgeois, les grands couturiers comme Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld (qui travaillait alors pour Chloé)… Stéphane Audran, à l’époque où elle était mariée avec Claude Chabrol, venait se faire tailler ses costumes masculins chez Renoma. Ils venaient tous pour acheter du Renoma, c’était incontournable, et pour copier, c’était la rançon de la gloire. JEAN-MARC MANIATIS Créateur, coiffeur

129

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page130

Chemise en voile Tergal, col asymétrique à pointe géante, 1971

Veste en daim bicolore, épaulettes gouttières, 1971

Chaussures, 1971

130


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page131

Premières créations en suédine et manches démontables, 1971

131

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page132

Dessin d'ĂŠtudes pour cape de cocher, 1971

132


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page133

133

Modèle Diana mixte, 1971

Cape de cocher, cuir et daim, 1971

Les enfants terribles de Renoma pour Farnel, 1971

Les enfants terribles de Renoma, blouson et robe en agneau velours, 1971

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page134

134

Les enfants terribles de Renoma, AS ensemble coton, 1971

Les enfants terribles de Renoma, blouson Alto et pantalon Alize, 1971

L’Officiel du prêt à porter, Les enfants terribles de Renoma, Aficionado, 1971

Les enfants terribles de Renoma, Aga et Amarante, 1971


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page135

Les enfants terribles de Renoma, 1971

135

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page136

Veste à motifs avion, en velours uni, 1971

Veste à motifs avion, 1971

Veste à motifs moto, en velours uni, 1968

136


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page137

L'IndĂŠpendant chaussures, l'ĂŠquipe Renoma, 1971

137

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page138

Maurice et Michel Renoma, 1973

138


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page139

Men's wear, collection Androgyne, premiers empiècements en cuir, 1972

Collection Androgyne, 1972

Costume gilet, 1972

139

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page140

Costume Renoma Paris pour De Noyer, 1973

Yul Brynner Ă la boutique Renoma, 1965

Style Renoma, 1972

140


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page141

Corsaire et chemisier zippĂŠ asymĂŠtrique, 1972

141

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page142

Renoma : Swinging Paris Au cœur des années 1960, la mode masculine a vécu à Paris une véritable révolution comparable au Swinging London qui occupait les vitrines de Carnaby Street. C’est à ce moment que Maurice Renoma part à la conquête d’un public composé de jeunes idoles de l’époque et de leurs fans. J’ai gardé — avec le sentiment de posséder une pièce de musée — une veste à tirage unique faite d’un patchwork multicolore, qui évoque une toile de Mondrian. Maurice avait d’ailleurs une vocation de peintre qu’il a mise de bonne heure au service d’un laboratoire d’idées pour ses propres créations qui nous enchantent encore, parce qu’elles ignorent la fuite du temps. HENRY CHAPIER Président de la Maison européenne de la Photographie

142


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page143

Robe salopette en pilou, 1972

Robe style années 1950, 1972

Marie Claire, blouson de tricot non doublé et quadrillé rouge et blanc, 1972

143

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page144

Veste Hawa誰 en coton et pantalon rayures satin, 1973

144


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page145

France Soir, 1973

1973

LUI, les frères Renoma, 1973

145

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page146


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page147

un Mariage en Renoma, 1974

147

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page148

Smoking en velours et col satin, à manches pattes d'éph’, 1974

148


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page149

149

Pull jacquard en V, 1974

Vogue Hommes, 1974

Pull jacquard, laine et cachemire, 1974

Dessin d'ĂŠtudes pour tissu collection Vasarely, 1974

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page150

Play Boy, blazer en velours imprimé, 1974

Dessin d'études pour chemisier femme, collection Vasarely, 1974

Dessin d'études pour tissu collection Vasarely, © Maurice Renoma, 1974

150


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page151

Dépêche Mode, blouson blanc bordé de cuir, 1974

Costume façon tweed à carreaux, 1974

Première veste saharienne, 1974

151

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page152

Boutique White House - Renoma, osaka, 1974

152


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page153

Sacs filet, 1979

L'Aurore, 1974

153

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page154

Dessin pour dépôt de modèle sacs filet, 1973

Article paru à la suite de l’exposition en vitrine des mannequins sans vêtements peints par Josep Puigmarti, 1974

154


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page155

Renoma me rappelle l’époque du magazine Salut les Copains, de 1968 à la fin des années 1970 ; nous partions en prises de vue en costume trois-pièces, souvent avec une cravate, costume généralement en velours côtelé, eh oui !... La classe, quoi... contrairement à maintenant. Je me souviens aussi de Serge (Gainsbourg) se faisant prendre les mesures par Michel Renoma, en présence de Maurice, bien évidemment. À propos de Gainsbourg, je suis content et fier d’avoir « essuyé les plâtres » avec mon exposition de photographies et de voir que Maurice a pris goût à ces expositions qui lui ont permis de montrer son travail de photographe. ToNY FRANK Photographe

155

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page156

Pantalon bicolore, découpe fer à cheval, suédine, 1974

156


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page157

L'Arche, Jean-Marc Maniatis, 1975

Article annonçant l’une des premières collections Renoma femmes, 1966

The Montreal Star, pélerine parisienne, 1975

157

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page158

Costume croisé en flanelle, à rayures tennis, 1976

Mode International, blazer avec application Rollerball, 1976

Costume trois-pièces, lin et soie, 1976

158


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page159

France Soir, Carlos Monzon et Susannah Gimenez en Renoma, 1976

159

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page160

Costume trois-pièces dépareillées, 1976

160


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page161

VĂŠlo Renoma, DR, 1976

Rodrigo Valdez, 1976

VĂŠlo Renoma, 1976

161

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page162

Casquette Ă carreaux, 1976

162


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page163

ELLE, défilé Renoma, première collection en lin, 1978

163

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page164

164

Boutique de France, combinaison de skateboard, 1978

Libre Belgique, Carlos Monzon et Rodrigo Valdez, 1976

Le Parisien, Michel Renoma et le « Roi » Pelé, 1977

Publicité, Guide d'achat du prêt à porter, 1977


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page165

PublicitĂŠ, Composition Maurice Renoma, 1978

165

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page166

Mode International, 1978

Mode International, Pull Ă col roulĂŠ en laine, 1978

166


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page167

L'Officiel de la couture, 1979

167

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page168

L'Officiel de la couture, 1982

168


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page169

Costumes croisĂŠ et droit, 1980

Mode Avant-Garde, impermĂŠable, 1980

169

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page170

Hadi Kalafate (El Toro et les Cyclones), Eddy Mitchell, Jacques Dutronc, Monty et Vince Taylor chantent Le Temps de l’amour en compagnie d’Henri Leproux. Françoise Hardy est là elle aussi, hors cadre. Il s’agit d’un hommage au Golf Drouot dont la destruction a commencé ; sur la photo (ci-contre en bas), on voit le plafond qui semble menacer de s’écrouler. Nous sommes en 1981. C’est un moment joyeux et pathétique : joyeux, car ce sont en même temps des retrouvailles pour ces jeunes devenus de grands chanteurs. Triste, car c’est un lieu mythique qu’on assassine. Clin d’œil du hasard : la plupart d’entre eux sont habillés en Renoma. JEAN-LouIS RANCuREL Photographe

170


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page171

Cosmopolitan, blouson multipoches, création Michel Renoma, 1980

Costume croisé, 1980

Le tournage de l'émission de TV La Nuit d'un Rêveur avec Hadi Kalafate, Eddy Mitchell, Jacques Dutronc, Monty, Henri Leproux et Vince Taylor lors de la fermeture du Golf Drouot fin 1981

171

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page172

Collection été, 1982

Collection été, 1982

L'Uomo, 1982

172


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page173

Chemisier Ă plumetis, col claudine et corsaire sarouel en agneau, 1982

173

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:12 Page174

Publicité, La Renoma d’Aigle, 1983

174


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page175

Collection de caleçons politiques, 1983

L’Officiel Hommes, 1983

Publicité : La Renoma d’Aigle, 1983

175

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page176

L’Officiel Hommes, caleçons politiques, 1984

176


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page177

L'Écho des Savanes, publicitÊ : Renoma Sportwear, 1984

177

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page178

Renoma Golf, pantalon écossais à poches amovibles, création Michel Renoma, 1986

Short écossais à poches amovibles, création Michel Renoma, 1986

178

Renoma Golf, veste multipoches et pantalon à poches amovibles, création Michel Renoma, 1986


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page179

Publicité, Journal de l'Île de la Réunion, 1984

L’Officiel Hommes, pantalon Renoma Golf, création Michel Renoma, 1985

Le Figaro Magazine, veste Renoma Barril, création Michel Renoma, 1986

179

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page180

Journal de l'île de la Réunion, défilé Renoma, 1985

Unique Men, les frères Renoma, 1985

180

France-Antilles, boutique Renoma, 1987


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page181

Boutique Renoma, rue de la Pompe, Paris, 1987

Boutique Renoma CathĂŠdrale, Japon, 1988

181

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page182

Collection Jazz, 1988

182


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page183

J’aurais préféré le croiser dans les années 1970, l’ami Maurice, mais bon c’est comme ça. Quand il sapait entre autres les Stones… le temps ne l’a pas rattrapé. Même s’il aurait bien aimé être photographe de rock, il a su s’en passer. Faiseur de mythes et nourri au rock fashion, il ne s’est pas attardé dans les défilés et a préféré les contre-allées, le pied au plancher de sa Ferrari. PIERRE TERRASSoN Photographe

183

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page184

Marie Delterm portant un gilet sans manches, collection Jazz,1988

Collection Jazz, 1988

Premier costume, revers avec trois boutonnières, collection Jazz, 1988

184


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page185

1988

1988

185

Nana, tailleur rayĂŠ, 1989

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page186

Document interne de travail, prĂŠparation collection, 1989

Checkmate, 1989

Pochette en cuir Renoma collection, 1989

186


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page187

The Straits Times, publicitĂŠ Renoma, 1990

187

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page188

1991

Danshi Sanka, 1991

DÊtail costume trois-pièces, 1991

188


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page189

Le Figaro Japon, hommage Ă Serge Gainsbourg, 1992

189

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page190

Stéfanie Renoma et Frédéric Diefenthal portant un blazer Renoma, 1989

1993

190

Paris Match, collection Bleu et Jean, 1993


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page191

Collection japonaise, 1992-1993

191

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page192

Exposition Maurice Renoma Les Seins Continents, Galerie Pons, Paris, 1995

192


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page193

Exposition Maurice Renoma Acte Pulsionnel, Les Bains Douches, Paris, 1995

Blazer concept, 1995

193

Cravates, 1995

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page194

Mais que met-il dans son moteur ? Qu’est-ce qui anime donc Maurice Renoma ? Toujours en action, infatigable visionnaire, bouillonnant d’idées, les sens en éveil, cet homme va là où sa créativité le porte, repoussant sans cesse les limites et s’ouvrant à tous les champs des possibles. Il pose un regard pertinent sur la société et sur notre monde. Et s’il sait nous rendre élégant depuis toujours, il sait aussi, à travers son travail d’artiste, amener notre esprit à la réflexion et nous procurer des émotions. Ses œuvres nous interpellent, nous parlent, et nous touchent, car elles nous ressemblent, et c’est bien là toute l’humanité de Maurice Renoma. Et si finalement le carburant de Maurice Renoma, la source de son éternelle jeunesse, c’était nous, vous, moi, les autres, tous ces gens qu’il croise et qu’il a croisés… Parce qu’il en a fait du chemin MoNSIEuR Renoma ! BERNARD MARKoWICz Galeriste

194


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page195

Exposition The Renoma Story des annĂŠes 1960 et 1970, Spiral Hall, Tokyo, 1997

PublicitĂŠ, 1998

195

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page196

Catalogue de l'exposition The Renoma story, Tokyo, 1997

196


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page197

Catalogue de l'exposition The Renoma story, Tokyo, 1997

Catalogue de l'exposition The Renoma story, Tokyo, 1997

197

PublicitĂŠ, 1998

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page198

PublicitĂŠ, 1998

Normandie, 1998

198


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page199

Blazer insectes, 2011

PublicitĂŠ, 2000

199

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page200

Installation pour une exposition au Renoma CafĂŠ Gallery, Paris, 2008

Catalogue Renoma Visual Magazine Conflict, Japon, 2000

200


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page201

Catalogue Renoma Visual Magazine Conflict, Japon, 2000

Catalogue Renoma Visual Magazine Conflict, Japon, 2000

201

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page202

Renoma CafĂŠ Gallery, Paris, 2011

202


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page203

Renoma CafĂŠ Gallery, Paris, 2011

203

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page204

Renoma CafĂŠ Gallery, Paris, 2011

204


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page205

Normandie, 1994

205

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page206

PublicitĂŠs, 2003

206


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page207

La mode, c’est ce qui se démode, disait Jean Cocteau. Celui-ci nous a quittés en 1963, l’année même où la coupe Renoma est devenue à la mode. N’en déplaise au poète, cinquante ans après, elle demeure d’actualité. Les enfants et petits-enfants des « minets » des années 1960, sont demeurés fidèles à la « griffe » Renoma. Et pas seulement parce que nous vivons une époque où la nostalgie est partout. La raison ? L’acuité du créateur, Maurice Renoma, à observer l’air du temps. L’air de son temps. Il n’a jamais cessé d’en prendre la mesure et de la traduire ensuite dans ses ateliers. À ses nourritures intellectuelles se sont ajoutées d’autres, plus terrestres, à travers des cafés qui font un tabac. Il y a régulièrement exposé des photos dont il est l’auteur, et qui sont à son image : innovantes, surprenantes, hautes en couleurs. Conjuguant ses passions, il se définit comme un « modographe ». Le mot mérite d’entrer un jour dans le dictionnaire. Comme son auteur. JACQuES PESSIS Journaliste et producteur

207

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page208

SĂŠrie Odd faces, 2003

208


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page209

Série Odd faces, 2003

Série Odd faces, 2003

Série Mythologies I, 2005

209

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page210

SĂŠrie Mythologies I, 2005

France Soir, publicitĂŠ, 2007

Exposition Mythologies I, galerie Sparts, Paris 6e, 2010

210


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page211

Exposition Mythologies I, galerie Sparts, Paris 6e, 2010

Exposition Bestiaire, blazer Mythologies I, galerie Voz Images, Boulogne-Billancourt, 2011

211

SĂŠrie Mythologies I, 2005

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page212

SĂŠrie Mythologies I, 2005

212


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page213

213

Série Transgressions, blazer Renoma par Jean-Pierre Formica, 2006

Série Transgressions, blazer Renoma par Vladimir Velickovic, 2006

Série Transgressions, blazer Renoma par Henri Cueco, 2006

Série Transgressions, blazer Renoma par Erró, 2006

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page214

SĂŠrie Transgressions, Blazer Renoma par Peter Stampfli, 2006

214


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page215

PublicitĂŠs, 2005

215

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page216


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page217

SĂŠrie Jungle Ville, 2008

217

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page218

SĂŠrie Jungle Ville, 2008

Mocassins, Jungle Ville, 2006

218

Vue du Renoma CafĂŠ Gallery, 2006


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page219

Conception graphique Maurice Renoma, 2009

219

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page220

Cinquante ans de création Maurice Renoma ? Cinquante ? Ce doit être une erreur. Comment serait-ce possible ? Je le connais, le personnage. D’abord, il est sans âge. Et puis, cette imagination d’adolescent, cette spontanéité chargée d’innocence, ces doutes pleins de modestie et accompagnés d’une audace toujours plus insolente ; cette façon de réaliser ce qui lui plaît, sans calcul, sans arrière-pensée ? Cette simplicité qui pourrait faire se gausser les snobs et les maniéristes, ce pragmatisme sans complexe ? GÉRARD FuSIL Journaliste

220


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page221

le Mag, Libération, article d’Éric Loret, 2010

221

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:13 Page222


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page223

Les Rolling Stones, conception graphique Maurice Renoma, 2010

223

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page224

Jimi Hendrix, conception graphique Maurice Renoma, 2011

224


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page225

Marilyn Monroe, conception graphique Maurice Renoma, 2012

225

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page226


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page227

Exposition Marilyn seule, souplex de la boutique Renoma, 2012

227

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page228

James Dean et Marilyn Monroe, conception graphique Maurice Renoma, 2011

228


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page229

Visuel pour une collection de t-shirts, à l’occasion de l’exposition Punk Attitude, 2011

229

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page230


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page231

The Last Supper, conception graphique Maurice Renoma, exposition Punk Attitude, 2012

231

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page232

Exposition Beat Generation, conception graphique Maurice Renoma, 2012

232


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page233

Ce « Street Heart », épris de Street Art, Maurice Renoma est avant tout un créateur universel : stylisme, photo, livres, cinéma, happenings autour de la culture : Il est de ceux dont on peut s’inspirer, un Révélateur, un Inspirateur et non pas un «aspirateur », comme trop de récupérateurs d’idées du moment. Il est un créateur de plusieurs époques et de plusieurs matières, libre dans son expression, fort dans ce en quoi il croit. En perpétuelle remise en question et introspection, il respire un monde pur et parallèle au monde de l’arrogance sans jamais s’en approcher, protège en permanence d’une barrière sa créativité. Sa ligne de vêtements préférée au quotidien : autodérision et spontanéité, trempées dans un cocktail acidulé d’humour et d’amour de la vie. Maurice, sur cette planète bleue où l’oxygène se fait rare, Maurice dessine-moi un poumon. KEVIN DAVID Compositeur

233

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page234


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page235

Exposition Mythologies II, souplex de la boutique Renoma, 2013

235

Modes


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page236

Michel, Maurice et leurs parents, 1941

236


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page237

Repères chronologiques 1940 — Naissance de Maurice à Paris. Il étudiera à l’école Béranger, puis au lycée Turgot. 1957 — S’initie au métier de tailleur et crée ses premiers vêtements pour hommes dans un coin de l’atelier familial concédé par son père : premiers clients, premiers succès. 1959 — Création de la marque Renoma. — Maurice sillonne la France au volant de sa TR3 et joue le rôle de représentant de commerce en vendant les costumes fabriqués par son père. Pour développer son réseau, il fréquente également toutes les bandes « branchées » de la capitale, parmi lesquelles celles basées entre La Muette et la République, le Golf Drouot, la rue Saint-Benoît, la Brasserie Scossa, le Drugstore, la Bretonnière… 1960 — Simon Renoma confie à ses fils Maurice et Michel un local jouxtant son atelier, au 22 rue Notre-Damede-Nazareth. — Création des premiers costumes en alpaga, mohair, flanelle etgabardine. 1962 — Création du blazer Renoma. 1963 — 23 octobre : ouverture de la boutique White House, située au 129bis rue de la Pompe, à Paris. — Lancement de la ligne Renoma Paris et des costumes cintrés. Trois mois plus tard, le succès est déjà au rendez-vous et très rapidement, tout le show-biz, les artistes et les people vont se succéder à cette adresse : Eric Clapton, Bob Dylan, John Lennon, Jim Morrison, Keith Richards, Jacques Dutronc, Serge Gainsbourg, Andy Wahrol, Salvador Dalì… — Rencontres avec Aldebert, Wolinski et Reiser qui par amitié signeront de nombreux dessins publicitaires pour Renoma. 1966 — Suite à un voyage aux Indes, lancement d’une collection de

237

vêtements qui a inspiré la mode hippie ; elle est fabriquée localement, ce qui a engendré des problèmes de qualité. — Début des licences de la marque Renoma à travers le monde. — ouverture du show-room de la marque au 113 avenue Victor Hugo, à Paris : début d’une période de création effrénée qui verra se succéder les collections patchwork, madras, seersucker, soie colorée des Indes, crêpe de Chine, solaro, lin, lin et soie, tissus parfumées, jacquard, velours de lin, de viscose, frappés, froissés… 1968 — Lancement d’une collection de vêtements très androgyne pour femmes : création d’un tailleur pantalon. — Création de la veste Lénine par Michel Renoma. — La leçon particulière, un film de Michel Boisrond, comporte une scène qui se déroule dans la boutique Renoma. 1973 — Lancement de la marque Renoma au Japon avec le licencié Alfa Cubic et plus particulièrement son président M. Shibata. Collaboration qui durera 30 ans et marquera l’avènement de la marque dans ce pays : plus de 100 licences de mode, accessoires et produits dérivés. 1975 — Serge Gainsbourg et Jane Birkin sont choisis comme égéries $de la marque Renoma pour des campagnes publicitaires au Japon ils ont été préférés à Jacques Dutronc et Françoise Hardy car considérés comme plus représentatifs de l’image de marque - : les photographies seront signées David Bailey, Guy Bourdin, Dominique Issermann, Helmut Newton. — À l’occasion d’une tournée Japonaise, Maurice, Serge Gainsbourg et Jane Birkin sont invités à participer au jury du Festival de Musique de Tokyo : ce voyage marquera le début d’une amitié qui durera plus de dix ans. 1976 — Le personnage principal du film d’Yves Robert Un éléphant ça trompe énormément, incarné par Jean Rochefort, porte un costume Renoma dans plusieurs scènes, dont un essayage à la boutique Renoma.

1978 — ouverture d’une deuxième boutique à Paris, le Matignon 19 : premier concept store dédié à la mode et aux soins masculins, proposant boutique, restaurant, salon de coiffure, barbier, cireur, soins esthétiques et Spa. 1979 — Michel Renoma crée le blouson multipoches : succès international et immédiat, il en sera vendu plus de 150 000 exemplaires dans la seule boutique Renoma. 1980 — Lancement sur le marché asiatique de la ligne uP de Renoma : concept basé sur la récupération et le recyclage des uniformes militaires et des tenues de travail. 1988 — Parution au Japon du numéro 1 de Renoma Revue : Hommage à Serge Gainsbourg. 1989 — ouverture d’une boutique entièrement dédiée aux vêtements pour femmes. 1992 — La marque Renoma s’implante en Corée du Sud où plus de 25 licences seront développées grâce à son master licencié Edwin Kim. La marque y est toujours très active. 1993 — Maurice Renoma est nommé vice-président du Comité de Lutte Anti-Contrefaçon suite à ses actions efficaces dans ce domaine. — Il commence à pratiquer la photographie et à exposer. 1994 — Publication du livre de photographies de Maurice Renoma Ombre et Lumière, Mode et Mystère. 1995 — Série d’expositions Acte Pulsionnel, photographies de Maurice Renoma, aux Bains Douches, au Queen, au Barfly, à Paris. — Publication du livre de photographies éponyme. 1996 — Lancement de la ligne 400a dont le titre est inspiré par sa passion de la photographie et caractérisée par l’utilisation de tissus dits techniques.


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page238

1997 — Maurice Renoma présente ses photographies au Festival du Film de Paris et reçoit les insignes de Chevalier des Arts et Lettres du ministère de la Culture. — Exposition Renoma Story au Spiral Hall de Tokyo de photographies de Maurice Renoma et de ses créations de vêtements des années 1960 et 1970 ; édition d’un catalogue préfacé par le critique photographique japonais Kotaro Iizawa. — La licence japonaise est reprise par le groupe Itochu. 1999 — Exposition Renoma : 40 ans de création au Centre culturel de Boulogne-Billancourt. — Parution du livre renoma… maurice : modographe, aux Éditions Marval. 2000 — Renoma s’implante en Chine, à Singapour et en Malaisie, avec l’ouverture de 30 boutiques et 200 points de vente. 2001 — ouverture du Renoma Café Gallery avenue George V, à Paris, reposant sur un concept « lieu de vie », dédié à la restauration, la photographie, l’image et la mode. 2003 — La boutique de la rue de la Pompe prend le nom de Renoma Project Design. — Lancement de la compilation Neo Fusion : CD/DVD de musique lounge à écouter et à regarder. 2005 — Exposition Mythologies, photographies de Maurice Renoma, à la boutique Renoma. — En complément de la collection de mobilier Renoma par Philippe Coudray, création consistant à détourner des pièces de style Louis XV et Louis XVI sur lesquelles figurent des photographies de Maurice Renoma. Ce mobilier, très prisé des architectes et décorateurs, et souvent produit en pièce unique, est présent à travers le monde entier dans les intérieurs les plus en vogue. 2006 — Création au sein de la boutique Renoma Project Design de Komplex Store par Stéfanie Renoma et Antonin : espace dédié à la mode féminine.

238

— Parution de l’ouvrage Mythologies de Maurice Renoma, aux Éditions Marval, texte de Pascal Lainé. — Exposition Transgressions : 32 artistes contemporains détournent le mythique blazer, au Mercedes Benz Center à Rueil-Malmaison et à la galerie Meyer le Bihan à Paris, édition d’un ouvrage par Art Actuel, le magazine des arts contemporains.

— Inauguration du souplex avec une scénographie, Marilyn seule, à l’occasion de la sortie du livre de Susan Bernard. L’exposition sera recréée en 2013 à Compiègne, dans le cloître Saint-Corneille, sous le titre Marilyn au cloître . — Exposition Maurice Renoma à la Galerie Markowicz Fine Arts à Miami, à l’occasion de la foire Miami Art Basel.

2007 — Renoma s’expose chez Bergdorf Goodman à New York.

2013 — Exposition Mythologies II, Souplex et édition d’un catalogue : à travers cette série, Maurice Renoma porte un regard actuel sur la dualité homme femme et l’androgynéité. — 23 octobre : vernissage et inauguration de l’exposition 50 ans de création à la boutique Renoma et au Renoma Café Gallery, lancement du livre Un + Un = 3, aux Éditions de La Martinière. — Exposition Maurice Renoma chez Bertrand Delacroix Gallery, à New York. — Exposition dans le cadre du salon Art Context, foire Miami Art Basel.

2008 — Maurice Renoma expose ses Mythologies en Italie, chez Sbaiz Spazio Arte. 2009 — Exposition Serge Gainsbourg par Tony Frank à la boutique Renoma. 2010 — Exposition des Mythologies de Maurice Renoma chez Sparts, rue de Seine, à Paris. — Exposition The Story of : 10 photographes racontent les Rolling Stones 1964-2006, à la boutique Renoma, édition d’un catalogue. 2011 — Exposition James Dean on the road, en collaboration avec Jean-Noël Coghe, à la boutique Renoma, édition d’un catalogue. — Exposition Beat Generation au Renoma Café Gallery. — Exposition Jimi Hendrix, en collaboration avec Yazid Manou, à la boutique Renoma, édition d’un catalogue. — Accrochage des créations photographiques de Maurice Renoma dans le cadre de l’exposition collective Les Bestiaires à la galerie Voz’Image de BoulogneBillancourt. — Exposition des blazers Transgressions de Renoma et de nouvelles créations dans les magasins Bloomingdale’s de San Francisco et Fifth Avenue de New York. 2011-2012 — Exposition photographique Punk attitude à la boutique Renoma. 2012 — ouverture au public du Souplex, nouvel espace d’exposition, dans les sous-sols de la boutique de la rue de la Pompe abritant auparavant les ateliers.


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page239

Maurice Renoma tient à remercier sa famille, sans laquelle cette histoire ne serait pas, et surtout son frère Michel. Merci à Gabriel et Mathias, l’équipe Renoma, Virginie et Mathilde pour leur fiabilité et professionnalisme, mais aussi pour leurs multiples talents qui, conjugués, ont permis la réalisation de cet ouvrage, Il remercie particulièrement toutes les personnes qui apparaissent dans le livre, témoins, connus, anonymes, reconnaissables, flous, détaillés, hommes, femmes, animaux pour lui avoir offert tous ces petits morceaux d’éternité qui constituent l’étoffe unique de ce livre, qui ne saurait être un aboutissement, mais plutôt une continuité.

Gabriel Bauret remercie l’ensemble de l’équipe Renoma qui a accompagné la réalisation de ce projet et Mathias Schweizer qui l’a mis en forme avec l'aide d'Ann'sophie Guilloux.

239


00-Renoma Filage 13-def:Mise en page 1 29/08/13 13:14 Page240

Colophon Conception graphique : Mathias Schweizer Photogravure : IGS Photogravure Achevé d'imprimer en septembre 2013 sur les presses de Graphicom. Imprimé en Italie Dépôt légal : octobre 2013 ISBN 978-2-7324-6179-3

Crédits photographiques ©Archives Maurice Renoma : 98, 100 (en haut à gauche et en bas), 102, 105 (en haut et en bas à gauche), 106, 107 (en haut), 108 (en haut à gauche), 111 (en haut à gauche, en bas à gauche et à droite), 112, 113 (en haut et en bas à droite), 115 (en haut à gauche), 117 en bas, 118, 120, 121 (en bas), 122 (en haut à gauche), 124 (en haut et en bas à gauche), 126, 127 (en haut, bas à gauche et à droite), 128, 130, 131, 132, 133 (en haut), 134, 135, 136, 137, 138, 139 (en haut et en bas à gauche), 140, 141, 143 (en haut à gauche et à droite), 144, 146-147, 148, 149, 150 (en haut à droite et en bas), 151 (en haut et en bas), 153, 154, 156, 157 (en haut à droite), 158 (en haut à gauche et en bas), 160, 161 (en haut), 162, 165, 169 (en haut), 172 (en haut), 173, 174, 175 (à droite), 178, 179, 184,185, 186, 187, 188, 190 (en haut), 191, 192, 193, 195, 197 (à droite), 198, 199, 200, 202 (en haut), 203 (en bas), 205, 206, 207, 208, 210 (en haut à droite et en bas), 211, 212, 215, 216-217, 217, 218, 236 ©Maurice Renoma. Direction artistique Sauyin Choi : 222-223, 224, 225, 226-227, 230-231, 232, 234-235 ©ELLE : 105 (en bas à droite), 163, ©Le Figaro : 119 (en haut à gauche), ©Sud-Ouest Mode : 119 (en bas à gauche et à droite), ©Vogue : 122 (en haut à droite et en bas), 123, 125 (en bas), ©Marie-Claire 143, ©France Soir 145 (en haut à gauche), 159, 201 (en haut à gauche), ©Vogue Hommes 149, ©Le Parisien : 164 (en bas), ©Cosmopolitan 171 (en haut), ©L’Écho des savanes 177, ©Le Figaro Magazine 179 (en bas), ©Figaro Japon 189, ©Paris Match 122 (en haut à gauche), 190 (en bas), ©Le Mag, Libération 221. ©J. Ribas : 100 (en haut à droite), ©Jean d’Hugues 108 (en bas à gauche), 109, 110, 114, 115 (en bas à gauche et à droite), 117 (en haut à droite), 119 (en haut à gauche), 126, ©Éric Philippe 141, ©M. Fujitsuka 15, ©Reiser 112 (en haut à droite), ©Jean-Pierre Aldebert 113 (en bas à gauche), ©Fabrice Subiros (en bas), ©Jean-Louis Rancurel (en bas), ©Liberator 177, ©Jean-Claude Deutsch 180 (à gauche en bas), ©Ho Mouye 180, ©Randall Mesdon 182, 184 (en haut à gauche et en bas), ©Jean-Jacques Bugat 190 (en bas), ©Rowland Kirishima 196, 197 (en haut et en bas à gauche), ©ADELAP 2013 (en bas) 202, 203 (en haut), 204 , ©Clément Fontaine 213, 214. Publié dans Mademoiselle Âge tendre : 101 Publié dans Boutique de France : 104

240

Publié dans LUI : 111 (en haut à droite), 145 (en bas à gauche), 184 (en haut à droite) Publié dans L’Officiel du prêt à porter : 113, 121 (en haut à droite), 134 en bas à gauche Publié dans SIR, Men’s International : 115 (en haut) Publié dans Salut les Copains : 117 (en haut à gauche), 120, 121 (en haut à gauche) Publié dans Bonne soirée : 125 Publié dans Paris Jour : 127 (en haut à droite) Publié dans Les enfants terribles de Renoma : 133 en bas, 134 (en haut et en bas à gauche) Publié dans L’Arche : 135, 157 (en haut à gauche) Publié dans Men’s wear : 139 Publié dans Playboy : 150 Publié dans Dépêche mode : 151 (au gauche) Publié dans L’Aurore : 153 Publié dans L’Arche : 157 Publié dans Le Montréal Star : 157 (en bas) Publié dans Mode international : 158 (en haut à gauche), 164 Publié dans Boutique de France : 164 (en haut à gauche) Publié dans Libre Belgique : 164 (en haut à droite) Publié dans Le Guide d’achat du prêt-à-porter 164 : (en bas à droite) Publié dans L’Officiel de la couture : 167, 168 Publié dans Mode Avant-Garde : 169 (en bas) Publié dans L’Uomo : 172 (en bas) Publié dans L’Officiel Hommes : 175 (en haut), 176, 179 (en haut) Publié dans Tennis techniques : 175 (en bas) Publié dans Le Journal de l’île de la Réunion : 179 (à gauche), 180 (en haut) Publié dans France-Antilles : 180 (en bas) Publié dans Unique men : 180 Publié dans Checkmate : 186 Publié dans Danshi Sanka : 188 Publié dans Renoma Visual magazine conflict 200 (en bas) : 201

Que soient également remerciés tous les photographes, illustrateurs, mannequins figurant dans cet ouvrage.

Un+un=3, Maurice Renoma une aventure singulière  
Un+un=3, Maurice Renoma une aventure singulière  

Ce livre retrace un parcours atypique, celui de Maurice Renoma, une figure du monde de la mode.

Advertisement