Page 1

Mars 2011

Prix Diderot de l’Initiative Culturelle

Génération innovation Diffuser

Conquérir

Expérimenter


Relais d’sciences CCSTI de Basse-Normandie Diffusion des actions de Relais d’sciences en Basse-Normandie

Relais d’sciences Relais d’sciences Campus Effiscience 1 rue du Bocage 14460 Colombelles 02 31 06 60 50

Structure Date de création : 1998 Statut : Association loi 1901 Président : Franck MURRAY Directeur : Bruno DOSSEUR Public annuel : 50 000 visiteurs Budget annuel : 680 000 € (auto-financement : 50 % sur projets) Nombre ETP : 8

Labellisation 2008 : Science et Culture, Innovation 2005 : Reconnaissance d’intérêt général 2005 : Accréditation d’un service éducatif de l’Académie de Caen 2001 : Organisme de formation

Les Réseaux Nationaux ► Vice-président de l’AMCSTI, ► Expert à l’Observatoire de la Culture Scientifique (OCIM).

Régionaux Contacts Bruno DOSSEUR Directeur 02 31 06 60 50 bdosseur@relais-sciences.org Guillaume DUPUY Chargé de communication 02 31 06 60 53 gdupuy@relais-sciences.org

Membre de 2 équipes de recherche de l’Université de Caen Basse-Normandie ► ERSAM (ERTé «Sources anciennes, Multimédias et Publics pluriels»), ► MODESCO («Modélisation en Sciences Cognitives : Groupe Arts, Science, Santé»). Administrateur de : ► IUFM de Basse-Normandie, ► CNAM de Basse-Normandie, ► Institut Régional du Développement Durable (IRD2). Membre de : ► Groupe prospectif du CESER sur le devenir des villes moyennes, ► Commission Locale d’Information du GANIL, ► Réseau des Musées de Basse-Normandie, ► Réseau régional des communicants.

Un portail web pour la culture scientifique en Basse-Normandie Relais d’sciences a créé en 2009 un portail régional de culture scientifique et une lettre d’information mensuelle mettant en valeur les actions mise en place par les acteurs du réseau culturel régional. Depuis cette réorganisation, le portail Internet de Relais d’sciences est passé d’un peu moins de 35 000 visites annuelles (2007) à plus de 175 000 (2010).

www.relais-sciences.org

Evolution des visites du portail Relais d’sciences 2007

2008

2009

2010


Relais d’sciences

Génération innovation Relais d’sciences développe depuis plus de 10 ans une vision originale qui lui a permis de s’implanter rapidement dans le paysage culturel régional et national. Fort de cette expérience, Relais d’sciences souhaite poursuivre sa démarche d’innovation en matière de médiation scientifique. Relais d’sciences est à la fois un médiateur culturel et une plateforme régionale pour l’émergence de projets de culture scientifique et technique. Laboratoire d’expérimentation culturelle, il se définit comme un activateur de curiosité et un lieu de questionnement. Après une période de fondation (1998-2002), puis de professionnalisation (2002-2005), Relais d’sciences a mis en place une organisation et des méthodes de travail nouvelles pour parvenir à proposer une programmation attractive et validée avec la communauté scientifique, adaptée aux attentes des publics, sur l’ensemble du territoire régional et au-delà. Lancé en octobre 2007, ‘‘Odyssées’’ est un cycle de 3 saisons culturelles dédié à l’aventure humaine et scientifique. Vu par 80 000 personnes en Basse-Normandie, ce trienium a permis des avancées décisives dans le développement de Relais d’sciences : établissement de partenariats avec plusieurs collectivités et grands acteurs culturels, création d’un dispositif inédit d’exposition à partir de conteneurs marins, ancrage d’un projet d’accompagnement de scolaires en difficulté, mobilisation de grands spécialistes nationaux, intégration de la dimension numérique, … Parallèlement, Relais d’sciences a développé une démarche originale pour la Fête de la Science qui lui a valu d’être distingué à 3 reprises par la coordination nationale. Relais d’sciences doit maintenant conforter son développement national. Suite à son implication en tant que Vice-Président de l’AMCSTI, il a cofondé le projet “Inmediats” avec 5 centres de sciences partenaires. La contribution de Relais d’sciences à ce projet d’ampleur nationale est la création d’un lieu permanent de culture scientifique pour Caen et la Basse-Normandie : la Maison de la Recherche et de l’Imagination.

1er programme Fête de la Science avec Ouest France

2005

1er Bar des Sciences en région

2004

Lancement des antennes régionales

1999

Création de Relais d’sciences

1999

1998

1998 2005 Ouverture d’un service éducatif du Rectorat


Odyssées

Conquête d’un territoire En chiffres Budget : 536 000 euros sur trois ans Public : 80 000 visiteurs en Basse-Normandie. Programme : 2 expositions, 30 rencontres, 5 outils itinérants, 550 jours d’animation, 50 projets scolaires accompagnés, 25 communes touchées.

Une jungle virtuelle

Réalisé en collaboration avec le CNRS Guyane et la société PostHuit, ce modèle présenté sur surface tactile a permis à Relais d’sciences de développer une nouvelle forme d’interactivité avec le public.

Sans lieu permanent et confronté à une absence d’identité affirmée, Relais d’sciences se posait la question de sa capacité à proposer une offre culturelle répondant aux attentes de publics différents et accessible en plusieurs points du territoire régional. De cette réflexion est né en 2007 le cycle “Odyssées”. Conçu comme un triptyque, les “Odyssées” (blanche, jaune et verte) ont conduit les publics vers les pôles, les déserts et les forêts tropicales. Ces lieux de recherche scientifique, propices à l’imagination, ont permis d’aborder les sciences naturelles, humaines et sociales, et favorisé le croisement avec d’autres cultures, notamment artistiques.

Créer un lieu mobile à partir de conteneurs marins Relais d’sciences marque son engagement pour une culture accessible en développant au maximum l’itinérance de ces actions. Il a donc imaginé un dispositif, original et attractif, susceptible d’attiser la curiosité : une salle d’exposition mobile de 250 m² constituée de conteneurs marins (voir articles “L’Odyssée en conteneurs” et “Regard sur… Relais d’sciences” en annexe). Ce lieu proche des publics est également une source d’inspiration pour les acteurs culturels, éducatifs et institutionnels. Ces “Conteneurs” préfigurent ainsi le projet d’un lieu permanent de culture scientifique pour Caen et la Basse-Normandie : la Maison de la Recherche et de l’Imagination.

En savoir plus : Making off (voir CD) et article ‘‘l’Odyssée verte explore la 3D tactile’’ (Voir annexe). Les conteneurs : 250 m2 dédiés à la culture scientifique.

Odyssée au Long cours : 1ère édition

Octobre

Installation du Village des sciences au Parc expo Caen

Septembre

Plus grande Exposciences de France

Octobre

2007 Mai

2006

Ouverture des conteneurs


Relais d’sciences | Génération Innovation

Impliquer les collectivités dans la diffusion de la culture scientifique Pour investir de façon durable le territoire régional, Relais d’sciences s’est également appuyé sur un réseau de partenaires locaux. Il a ainsi créé et mobilisé un ensemble de dispositifs (outils d’animation, expositions, rencontresdébats, ressources thématiques, …) pour permettre aux acteurs culturels de proximité de se saisir pleinement de la thématique et de créer leur propre programmation.

Des grands témoins Chacune des saisons a été l’occasion d’organiser un cycle de rencontre-débats dans plusieurs villes. Ces rendez-vous en compagnie de spécialistes reconnus ont permis d’aborder avec le public des thématiques d’actualité : désertification, géopolitique des pôles, déforestation, …

Accompagner les publics Avec l’aide de scientifiques et d’artistes, Relais d’sciences a mis en place dès 2007 un projet d’accompagnement de scolaires en difficulté à la réalisation de projets de culture scientifique et artistique (Odyssée au long cours). Inspiré des travaux de Fondation 93 (CCSTI de Seine Saint-Denis), ce projet est conçu comme un accompagnement de la classe et de l’enseignant. Chaque classe bénéficie du parrainage d’un scientifique et d’un artiste. Proposé dans un premier temps à des classes de SEGPA, ce dispositif a été étendu aux établissements des Réseaux Ambition Réussite (RAR). En 3 ans, ce sont près de 50 classes de Basse-Normandie qui ont été accompagnées dans leur découverte des arts et des sciences. En 2011, ces dispositifs ont été enrichis d’un volet dédié aux lycéens et aux apprentis à l’initiative de la Région Basse-Normandie. Actuellement en phase de test, il propose notamment de développer des outils numériques sur des sujets de sciences.

Confronter les points de vue Pour rapprocher la culture scientifique des autres domaines culturels, Relais d’sciences a intégré des regards artistiques dans ces “Odyssées” : Catherine Rannou (Odyssée blanche), Philippe Haas (Odyssée jaune), Michel Blazy et Sana Kannisto (Odyssée verte).

Investir les réseaux sociaux En partenariat avec l’Union régionale des CPIE, Relais d’sciences a lancé en 2010 l’opération “Bureau des objets trouvés” dans le cadre du réseau mondial Geocaching®. Cette opération a été reprise en 2011 par le Comité Départemental du Tourisme de la Manche (CDT 50).

Aller plus loin Bilans et site Internet www.relais-sciences.org

Au cours des Odyssées, Relais d’sciences a effectué plus de 500 jours d’animation.

Odyssée Blanche s’exporte à Chartres

Novemre

Rencontre avec Jean Malaurie

Octobre

Labellisation «Science & Culture, Innovation»

Janvier

Janvier

2008 1ère édition de Portraits de sciences


Fête de la Science

Conquête d’un public En chiffres 2010 Budget : 100 000 euros (dépenses directes). Programme : 50 projets portés par 80 structures, dont 65% de laboratoires. Public : 15 000 visiteurs, dont 4 000 scolaires.

Primée La coordination régionale a été distinguée à plusieurs reprises : labellisation “Présidence Française de l’Union Européenne” (2008), 3ème place de l’appel à projets national (“Village 2.0”, 2009) puis 1ère place (“ÉphémériK”, 2010).

Au-delà du rôle de coordinateur régional, Relais d’sciences s’investit depuis 2004 dans l’organisation de la Fête de la Science en BasseNormandie pour lever les barrières qui freinent l’accès des publics aux grandes manifestations culturelles.

Une exigence de qualité Pour assurer la qualité de la manifestation, le CCSTI de Basse-Normandie s’est doté en 2004 d’une charte régionale de fonctionnement (voir annexe). Il s’est également entouré d’un comité scientifique et d’un comité de pilotage, chargés de l’évaluation et de la sélection des projets proposés par les laboratoires, entreprises et structures de culture scientifique régionales. Relais d’sciences encourage les porteurs de projets à fixer des jauges publics, notamment pour les groupes scolaires, afin de privilégier la qualité de la rencontre à la quantité de public reçu. Il a développé pour cela une plateforme web qui permet de suivre, en temps réel, les taux de réservation des différents projets. Chaque année, la manifestation propose ainsi une programmation riche d’une cinquantaine d’opérations vérifiées et adaptées aux publics visés.

ÉphémériK, la machine à 4 temps.

Un partenariat inattendu Créé en 2010, “ÉphémériK” est le résultat de la première collaboration entre la Fête de la Science et le festival des cultures électroniques “Nördik Impakt”. Dédié au 15-25 ans, ce projet présenté successivement dans les deux manifestations permettait au public de découvrir le regard décalé de 4 chercheurs sur le temps au travers d’une installation artistique. Ce projet a remporté la 1ère place de l’appel à projets national lancé par le Ministère de la Recherche.

Une nouvelle identité pour Relais d’sciences

Novemre

Rencontre avec Michel Brunet

Avril

Lancement des animations itinérantes Odyssée Jaune

Février

Janvier

2009 3ème place à l’appel à projets national avec le Village 2.0


Relais d’sciences | Génération Innovation

Un Village de 3000 m2 pour attirer un public non-initié Le Village des Sciences, installé au Parc des Expositions de Caen, constitue l’élément central de la Fête de la Science en Basse-Normandie. Il regroupe sur plus de 3 000 m² une trentaine d’opérations animées par 300 chercheurs et médiateurs scientifiques pendant 2 jours. Depuis 2009, une dizaine de jeunes entreprises sont également présentes grâce au soutien des agences de développement économique.

Accompagner les chercheurs

Le Village des Sciences accueille aussi des projets culturels innovants, à l’image de l’installation “ÉphémériK” (voir encadré), et actions de valorisation de la recherche, telles que le concours “Têtes chercheuses” (voir encadré). La concentration et la diversité des projets au sein d’un lieu identifié du grand public a permis de diversifier la sociologie des publics. En quelques années, le public de la Fête de la Science est passé d’une majorité de personnes sensibilisées à un public béotien peu familiarisé avec les sciences. La diversification des projets a permis de conquérir de nouveaux publics.

Des actions itinérantes pour atteindre les publics distants

Billotron, Lauréat 2010.

Organisé par Relais d’sciences et la Fondation Musée Schlumberger dans le cadre du mécénat culturel, le concours “Têtes chercheuses” s’adresse aux équipes de recherche de Basse-Normandie. Son objectif est de soutenir les initiatives des chercheurs en médiation scientifique grâce à une bourse de 10 000 euros et un soutien logistique pour la réalisation de projets. Le lauréat, présenté en avant-première sur le Village des Sciences, fait ensuite l’objet d’une diffusion régionale/nationale pendant 3 ans. La presse en parle : Articles “Le LPC, tête chercheuse de la culture scientifique” (Connexions) et “Drôle d’atome” (Caen Magazine) en annexe.

Des opérations sont également organisées sur le territoire régional (débats, portes ouvertes de laboratoires ou d’entreprises, …) par les porteurs de projet. Pour aller plus loin et proposer des opérations sur les secteurs dépourvus d’activités scientifiques, Relais d’sciences encourage et coordonne des projets itinérants tels que l’Atelier du chercheur (voir encadré) qui se déplace chaque année dans une dizaine d’établissements scolaires. Ainsi, ce sont une vingtaine de villes bas-normandes qui bénéficient d’opérations liées à la Fête de la Science.

Former les jeunes chercheurs à la médiation Inspiré de l’Expérimentarium de Bourgogne, l’Atelier du chercheur propose chaque année à une vingtaine de doctorants/post-doctorants, issus de tous les domaines de la recherche, de se former à la médiation scientifique. Pendant la Fête de la Science, les jeunes chercheurs partent par groupes pluridisciplinaires dans les établissements scolaires pour permettre aux collégiens/ lycéens de découvrir la diversité des parcours, des thématiques et des travaux de recherche.

Aller plus loin Dossier de presse 2010, Programme 2010 et site Internet (www.relais-sciences.org)

Ouverture de l’exposition virtuelle jungle

Novemre

1ère édition du concours Têtes chercheuses

Mars

Lancement des animations itinérantes Odyssée Verte

Février

Février

2010 1ère place à l’appel à projets national Éphémérik


2011 et après

Expériences numériques Atteindre des publics difficiles, expérimenter de nouvelles formes de médiation grâce aux outils numériques, renforcer son réseau national de partenaires : Relais d’sciences a défini sa stratégie pour 2011-2013.

Le succès des “Odyssées” conduit l’équipe de Relais d’sciences a lancé dès septembre 2011 un nouveau cycle culturel autour de la physique des particules et du noyau, l’un des thèmes forts de la recherche bas-normande. Cette nouvelle proposition fera largement appel aux nouvelles technologies et intégrera 4 dimensions essentielles : vulgarisation scientifique, enjeux de société et applications, valorisation des acteurs de la recherche et démarche sensible. Afin d’augmenter l’impact de cette expérimentation, Relais d’sciences a créé le consortium “Inmediats” en collaboration avec 5 autres centres de sciences investis dans cette même dynamique. Dédié à l’innovation dans la médiation culturelle, Inmediats permettra une évaluation pour une diffusion à grande échelle. La participation de Relais d’sciences à ce projet, proposé dans le cadre des Investissements d’Avenir, réside en la création d’un lieu permanent de culture scientifique pour Caen et la Basse-Normandie : la Maison de la Recherche et de l’Imagination.

La Maison de la Recherche et de l’Imagination (MRI)

Aller plus loin Plaquette de présentation MRI et Plan stratégique 2011-2013.

Implanté au cœur de l’agglomération caennaise, ce centre de sciences de nouvelle génération mettra à disposition des publics de nouveaux outils technologiques dans des dynamiques de Living Lab et de Fab Lab. Espace de vie ouvert et convivial, il hébergera également des associations et des jeunes entreprises innovantes dans le domaine de la création numérique pour favoriser l’émergence de projets originaux.

Crédits Photographie : Sylvain GUICHARD, Relais d’sciences, Espace Architecture DEGW France Rédaction : Guillaume DUPUY Maquette : Stéphane LEBRUN

Février

Création du consortium Inmédiats

Mai

2012

2011

Ouverture de l’exposition physique

Génération innovation  

Dossier de candidature au Trophée Diderot 2011, Prix national de la culture scientifique et technique.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you