Page 78

V « Vous pouvez respecter les intellectuels. Vous savez, pour un homme politique, c’est important d’écouter les gens qui pensent. Vous ne devriez pas rigoler quand je parle ! » Le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie est très en colère contre le député socialiste Christophe Caresche, comme lui invité à parler de la déchéance de nationalité sur le plateau de Ce soir ou jamais. Loin d’être anecdotique, cet épisode illustre la détérioration des relations entre intellectuels et politiques. Lesquels ne font même plus semblant d’écouter les premiers qui accumulent, quant à eux, des griefs de plus en plus nombreux à l’égard des socialistes au pouvoir : état d’urgence prolongé, déchéance de nationalité, conception de la laïcité, situation des migrants de Calais, projet de loi sur le travail ont déclenché des réactions épidermiques chez nombre d’universitaires. Ils publient des tribunes dans les journaux, pétitionnent, prennent la parole dans des lieux publics, s’opposent au premier ministre dans la polémique qui confronte ce dernier à Jean-Louis Bianco – président de l’Observatoire de la laïcité, soutenu par des sociologues et historiens comme Jean Baubérot et Pascal Blanchard –, créent des “conseils d’urgence citoyenne” face à la prolongation de l’état d’urgence... Mais que la colère monte chez les intellectuels les plus critiques n’aurait pas de quoi surprendre si le malaise ne gagnait aujourd’hui certains de leurs confrères traditionnellement plus modérés et moins enclins à descendre dans l’arène. APRÈS LA FIN DES ILLUSIONS, LES MOBILISATIONS

Chez tous, il y a l’impression qu’un cap a été franchi. Au moins dans les consciences. « Même dans nos pires cauchemars, on n’imaginait pas qu’ils iraient jusque-là. Deux fondements de la démocratie viennent d’être refoulés : le droit et le savoir », souffle l’historienne Sophie Wahnich. Spécialiste de la Révolution française et directrice de recherche au CNRS, elle est à l’origine des conseils d’urgence citoyenne. Ce gouvernement lui a fait perdre ses toutes dernières illusions. «  Je ne crois plus depuis très longtemps que le PS soit une carte à jouer, mais j’ai

78 REGARDS PRINTEMPS 2016

Profile for Regards Regards

Trimestriel Printemps 2016  

Trimestriel Printemps 2016  

Advertisement