Page 70

LAX SOCIÉTÉ CIVILE LA SOCIÉTÉ CIVILE. Le terme de société civile trouve son origine dans la notion aristotélicienne de “koinônia politikè” (“communauté politique”), que Cicéron traduisit en “societas civilis”, et qui désigne la communauté politique des citoyens – la forme la plus haute d’organisation. Elle prendra plus tard des sens changeants et souvent contradictoires : Saint-Augustin la subordonne à la céleste cité de dieu, Rousseau et Hobbes l’opposent à l’état de nature et l’identifient à l’État. Ce n’est qu’ensuite, avec Hegel, que la société civile (sphère du privé, du particulier, du travail et des échanges économiques) est distinguée de l’État. Et avec Marx qu’elle devient la scène des rapports de domination et des conflits politiques. Son retour contemporain s’est effectué sous une acception à la fois plus consensuelle et plus positive, mais aussi plus restreinte : elle recouvre peu ou prou l’ensemble des organisations non gouvernementales, associations caritatives, syndicales ou professionnelles. Dans un contexte de crise démocratique, la société civile redonne voix aux citoyens face aux institutions, en mobilisant de nouvelles formes de participation politique. C’est en tout cas ainsi qu’on l’a

70 REGARDS PRINTEMPS 2016

Profile for Regards Regards

Trimestriel Printemps 2016  

Trimestriel Printemps 2016  

Advertisement