Page 36

B

Bruno Le Maire a fait une promesse à sa garde rapprochée. C’est lui que les électeurs de la droite et du centre désigneront comme leur champion au soir du second tour de la primaire, le 27 novembre prochain. Lui qu’ils choisiront pour « renverser la table  », qu’ils préfèreront à l’équipe des «  déjà-vus  », Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon. La feuille de route du député de l’Eure ne souffre d’aucune ambiguïté : bousculer le jeu établi par ses adversaires, perturber l’histoire d’un duel annoncé entre les deux ennemis de trente ans, l’ancien président de la République d’un côté et l’ex de Matignon de l’autre, incarner la rupture au nom du renouveau. ULTIME RECOURS

L’ancien ministre a neuf mois pour convaincre les citoyens que son pari a toutes les chances de réussir. Pour les persuader que le « moment est venu  » de ne «  plus se résigner  ». Pour les conduire à faire le choix du changement « des pratiques démocratiques et des grandes orientations » et éviter que la France « continue à errer, toujours plus faible, menacée du pire ». À Vesoul, le 23 février dernier, au

36 REGARDS PRINTEMPS 2016

moment d’officialiser enfin sa candidature, Bruno Le Maire a voulu voir « la France silencieuse et travailleuse, qui ne demande jamais rien et porte le pays, la France qui se bat et ne se  paye pas de mots, la France fatiguée des vieilles recettes et des vieilles ficelles ». Plus tard, au Salon de l’agriculture, il s’est donné sans retenue aux paysans trois jours durant, vantant leur savoirfaire et appelant à leur protection. Le 5 mars, en Seine Saint-Denis, aux Docks d’Aubervilliers, entouré de plus de deux mille supporteurs, l’élu de Normandie a appelé à la mobilisation contre «  ces responsables politiques qui, depuis trente ans, proposent les mêmes idées, les mêmes discours, alors que vous réclamez du sang neuf ! » Des arguments martelés sur tous les modes à l’occasion de chacun de ses déplacements et développés dans Ne vous résignez pas !, en librairies depuis le 24 février. Plus qu’un livre-programme, l’ouvrage veut réveiller les Français et leur ouvrir les yeux sur l’«  égarement collectif » qui a conduit le pays à la déroute. Il ne mâche pas ses mots : «  Le moment est venu de dire qui porte la responsabilité de cet affaiblissement sans précédent. Nous tous.

Profile for Regards Regards

Trimestriel Printemps 2016  

Trimestriel Printemps 2016  

Advertisement