Page 117

auprès des média. Il n’y a qu’à voir la réaction d’Arnaud Montebourg, ravi de pouvoir s’adresser à quelqu’un qui “passe dans les média”. Il s’exclame : « Ah, monsieur Mercier, comment ça va ? » pour éviter de répondre à Salah, qui est un acteur essentiel de cette lutte et tout autant un dirigeant syndical… Apparemment, vous ne l’avez pas vu ainsi. Ça veut peut-être dire que, là encore, dans nos représentations, la manière de Salah d’être un syndicaliste n’est pas vue comme “dirigeante”… Pourtant, dans le film, il est sans doute plus présent que JeanPierre Mercier et Philippe Julien.

Conseil départemental du Val-de-Marne – Direction de la communication/Studio graphique – Mars 2016.

regards. À l’issue de cette grève, l’usine a malgré tout fermé et les grévistes ont obtenus 20 000 euros supplémentaires pour débarrasser le plancher. Estce que ce fut un échec ?

françoise davisse.

Oui, si l’on pense qu’ils auraient dû empêcher la fermeture. Mais en fait… ils ont gagné. D’abord des millions d’euros pour eux et pour d’autres salariés. Ainsi que d’autres améliorations du PSE. Mais au-delà de cette liste comptable – qui n’est pas négligeable –, ils sont devenus des interlocuteurs debout, qui disent ce qu’ils veulent, qui négocient sur leur propre base. Le film montre que lutter est un moment normal et qu’on a peut-être tort de l’avoir évacué de nos vies. La lutte n’est pas juste là pour être victorieuse, elle est là pour être et devenir. Pour empêcher que les choses se fassent sans que personne ne réagisse. De ce point de vue, poser la question en termes de gain ou de perte ne convient pas. Du moment que tu fais grève, tu as gagné : tu as pris la parole, tu es devenu expert, tu as décidé pour toi-même et ensemble. ■

Le Département a réduit de 98 % les pesticides dans ses parcs Retrouvez nos actions et participez au mouvement sur climat.valdemarne.fr

Profile for Regards Regards

Trimestriel Printemps 2016  

Trimestriel Printemps 2016  

Advertisement