Page 110

« La gauche a perdu le sens du symbolique. Le symbolique, pour elle, c’est forcément ce qui voile le «réel» Or il n’y a rien de plus réel que le symbolique ! Je me demande à quel moment la gauche s’est mise à considérer que le symbolique comptait pour rien. » Jean Birnbaum

explications en termes “d’intérêts” n’épuisent pas. Pendant des générations, les militants de gauche ont répété que les nazis avaient servi les “intérêts du grand capital”, et que celui-ci l’avait financé pour briser les reins du mouvement ouvrier. Il se trouve que c’est largement vrai. Mais l’essentiel était ailleurs, en réalité : dans le fait qu’à un moment donné, les nazis ont pris leur autonomie idéologique, jusqu’à accomplir des actions absolument incompréhensibles en termes de “profit” capitaliste. Prendre des risques inconsidérés, mobiliser des forces immenses pour aller chasser et déporter une petite communauté de Juifs sur une île perdue, ce n’était guère raisonnable d’un point de vue militaire ou économique... Mais du point de vue nazi, cet objectif primait sur toute autre considération. De la même

110 REGARDS PRINTEMPS 2016

manière, et bien qu’il y ait beaucoup de différences entre les deux situations, il faut s’attacher à saisir la force autonome de l’idéologie djihadiste, par-delà le jeu (bien réel) des intérêts économiques ou géopolitiques. liogier.

L’explication par le politique est secondaire. Le politique c’est l’adhésion, le choix intellectuel, l’idéologie réfléchie, qui repose sur la dimension mythicoreligieuse de notre existence. C’est l’adhérence à ce sol mythique qui est première, qui donne un sens évident, irréfléchi, à notre vie, et qui nous fait désirer être, au-delà de la simple survie. Je crois que le sol mythique de la gauche s’est décomposé, et avec lui l’espérance en un monde meilleur. En l’absence d’adhérence mythique aucune vraie adhésion collective à un projet de raphaël

société n’est pleinement et durablement attractive. Au-delà des intérêts politiques et économiques, la force du djihadisme actuel qui touche une Europe nihilisée est de fournir un sol mythique… jean birnbaum. Plus les djihadistes invoquent le ciel, plus la gauche tombe des nues ! C’est qu’elle passe son temps à évacuer le religieux en tant que mode d’être au monde, élan intime, certitude vécue, bref en tant que facteur autonome. Alors que Marx, lui, prenait la religion au sérieux, la gauche contemporaine, et la gauche française en particulier, considèrent la spiritualité comme une illusion vouée à être dissipée par le progrès, l’émancipation. Dès lors, elle ne peut rien comprendre à ce qui se passe aujourd’hui. Je me souviens par exemple de ces débats où des militants demandaient :

Profile for Regards Regards

Trimestriel Printemps 2016  

Trimestriel Printemps 2016  

Advertisement