Issuu on Google+

Belgique - België

Le journal des

Parrains

P.P. - P.B. B-58

N°18

Août-Septembre-Octobre 2006 Dépôt Bruxelles X P 405105

Trimestriel de la Croix-Rouge de Belgique - Communauté francophone

Programme d’aide à l’enfance vulnérable :

+ Les enfants en «situation de rue» + Les enfants atteints par les maladies infectieuses (VIH/SIDA)

+ Les enfants associés aux forces et groupes armés

Ensemble, parrainons


Edito Chères Marraines, Chers Parrains,

Grâce à ses millions de volontaires, la Croix-Rouge possède une expertise humanitaire unique. L’expérience qu’elle a accumulée en répondant aux besoins des communautés vulnérables est incontestée. Mais les défis auxquels elle doit faire face croissent quotidiennement. La barre est placée très haut et l’ensemble du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge doit sans cesse se remettre en question en vue de mettre en œuvre des actions toujours plus pertinentes et de qualité. En imprimant de nouvelles orientations à nos projets d’aide à l’enfance vulnérable, nous nous inscrivons dans cette démarche. Cette édition du Journal des Parrains sera moins factuelle pour vous permettre, parrains confirmés et nouveaux parrains qui nous ont rejoints cette année, de mieux cerner notre cadre d’intervention et notre méthodologie d’action. En nous accordant votre confiance et en vous engageant sur le long terme à nos côtés, vous constituez le ciment qui nous est indispensable pour mener à bien et de façon durable nos projets de développement en faveur de l’enfance vulnérable. Soyez-en tous chaleureusement remerciés !

Depuis plus d’une dizaine d’années, la Croix-Rouge développe, en partenariat avec plusieurs sociétés nationales africaines de la Croix-Rouge, des programmes spécifiques d’aide à l’enfance vulnérable. L’expérience qu’elle a acquise dans ce domaine la positionne comme acteur de référence dans le secteur de la protection de l’enfance, un défi humanitaire de taille qu’elle relève, jour après jour, avec l’aide des équipes locales et des parrains et marraines qui soutiennent ses projets. Les enfants vulnérables au cœur de nos programmes

Les parrains et l’e vulnérables pour tenter de limiter le nombre d’enfants à risque. Par cette approche préventive, la Croix-Rouge souhaite finalement élargir le groupe cible des enfants touchés par ses actions à d’autres catégories d’enfants à risque qui ne sont pas encore en situation de rue mais qui pourraient le devenir. Cette démarche plus globale tend à nous rapprocher d’un travail de «protection» au sens large de l’enfance et à concevoir des approches et stratégies différentes qui appellent un élargissement des compétences et une plus grande insertion au sein d’un réseau de partenaires au niveau national.

L’aide à l’enfance vulnérable ne constitue pas en soi un nouveau secteur d’intervention pour la Croix-Rouge mais la recrudescence du phénomène en augmente l’ampleur et la portée de ses programmes, en Belgique d’une part, mais surtout en Afrique, où des centaines de milliers d’enfants sont menacés quotidiennement dans leur intégrité physique et morale ainsi que dans la réalisation de leurs droits. Enfants en situation de rue, enfants atteints par des maladies infectieuses et «enfants-soldats» sont les cibles prioritaires des programmes d’aide à l’enfance vulnérable que la Croix-Rouge de Belgique appuie sur le continent africain. Problématique «Enfants des Rues» Les causes de la problématique des enfants en situation de rue sont multiples. Elles peuvent être d’ordre affectif (maltraitance, conflit familial), économique (pauvreté) ou encore socioculturel (enfants sorciers, enfants associés aux forces et groupes armés,...). Certaines sont également liées aux ravages de guerres interminables et de la maladie, en particulier le VIH/SIDA. Confrontés quotidiennement à l’univers hostile de la rue (violence, drogue, malnutrition,...), les enfants en subissent les lourdes conséquences : problèmes de santé, manque d’accès aux soins, non-scolarisation, désœuvrement, désocialisation,...

Une stratégie en 4 axes L’efficacité des programmes en faveur des enfants en situation de rue appuyés par la Croix-Rouge repose sur 4 axes stratégiques. Premier axe : le travail en rue. Il va permettre aux travailleurs sociaux de la Croix-Rouge nationale partenaire d’identifier les enfants des rues et leurs sites de vie et de les diriger vers les structures d’accueil de la Croix-Rouge ou d’autres partenaires locaux le cas écheant. Ce travail s’accompagne de soins de santé primaires, de causeries éducatives à thèmes et d’activités de sensibilisation à la prévention des maladies infectieuses.

Pierre Hublet, Directeur du Département International

Afin d’enrayer cette problématique, la Croix-Rouge développe à leur intention des programmes de réinsertion économique et sociale au Bénin, au Burkina Faso, en République démocratique du Congo et au Rwanda. Ces programmes visent, dans leur volet curatif, à sortir les enfants de la rue et à les réintégrer dans leur environnement familial sur base d’un appui socioprofessionnel. Dans leur volet préventif, les programmes visent également à conduire des actions de sensibilisation et de renforcement des capacités des familles

Deuxième axe : la réinsertion sociale. Au cours de cette phase qui peut durer de 1 à 3 mois, la Croix-Rouge accueille les enfants qui souhaitent quitter l’univers de la rue dans ses centres psychomédico-sociaux (PMS) et leur offre un encadrement provisoire. C’est à ce stade que les éducateurs sociaux vont établir le dossier PMS des enfants, identifier et satisfaire leurs besoins, et que va s’amorcer un travail de médiation en vue de la réunification familiale (localisation du milieu familial, organisation des visites à domicile). Certaines activités socio-éducatives sont également proposées aux enfants (théâtre, ateliers, activités sportives,...) afin de favoriser une stabilisation de leur comportement et une resocialisation.


enfance vulnérable Troisième axe : la réinsertion économique. Cette phase va permettre aux enfants de devenir acteurs de leur propre avenir en suivant une remise à niveau scolaire, une formation professionnelle qualifiante (couture, mécanique, menuiserie,...) ou encore en se lançant dans une activité génératrice de revenus. La Croix-Rouge se charge d’identifier les différents partenaires, établit les contrats de partenariat, assure le suivi social des enfants et le cas échéant, leur procure un soutien matériel pour démarrer leurs activités professionnelles. Cette activité de soutien à la réinsertion scolaire ou professionnelle est envisagée prioritairement dans le cadre du retour en famille et dans la communauté d’origine. Quatrième axe : la sensibilisation institutionnelle et communautaire. La problématique des enfants en situation de rue concerne l’ensemble de la société. L’action de la Croix-Rouge, si efficace soit-elle, ne peut être isolée, elle doit s’adjoindre l’aide de partenaires afin de pouvoir traiter la problématique en amont. Un important travail de conscientisation est entrepris auprès des différentes communautés, forces de l’ordre, ministères, autorités rurales, médias locaux et réseau de volontaires Croix-Rouge. L’objectif étant de mobiliser les différents partenaires conformément à leur mandat (partenaires institutionnels) et leurs moyens (partenaires communautaires). Nos deux autres cibles prioritaires Les enfants atteints par les maladies infectieuses et plus particulièrement par le VIH/SIDA bénéficient également des programmes de la Croix-Rouge. Ainsi, l’hôpital pédiatrique de Kalembe Lembe (République démocratique du Congo), structure de santé réhabilitée et gérée

par la Croix-Rouge de Belgique et la Croix-Rouge de la RDC, a développé un projet en faveur des enfants victimes de maladies infectieuses avec le soutien de l’Université de Caroline du Nord : activités de sensibilisation, soins, appui psychosocial, dépistage,... L’hôpital offre, en outre, aux parents précarisés, qui ne peuvent honorer les frais d’hospitalisation de leurs enfants, la possibilité d’avoir recours à une caisse d’indigence. Troisième cible bénéficiaire des programmes de la Croix-Rouge, les enfants associés aux forces et groupes armés, plus communément appelés «enfants-soldats». L’action de la Croix-Rouge en faveur de ces enfants consiste également à les accueillir dans des centres d’orientation en vue d’une réinsertion familiale et communautaire et de les aider à construire un projet de vie et une identité civile.

qui adhèrent également à nos projets (Direction Générale de Coopération au Développement (DGCD), Ministère des Affaires Etrangères (MAE), Banque Mondiale, Union Européenne, Croix-Rouge partenaires).

L’importance du don à long terme

Ces bailleurs n’apportent généralement pas la totalité du budget mais un pourcentage (par exemple 85% dans la cadre du plan d’action de la DGCD) et exigent une contrepartie financière de notre organisation avant tout engagement. Les fonds propres récoltés par le Parrainage sont donc essentiels : plus on en possède, plus on sera capable de «lever» des fonds auprès des bailleurs institutionnels. C’est ce que l’on appelle «l’effet levier» : votre don nous permet de gonfler de manière importante les moyens mis au service de l’enfance vulnérable.

Vous l’aurez compris, à la lumière de ce qui précède, il faut du temps pour accompagner, former ou guérir un enfant, cela ne se fait pas en un mois et cela nécessite des investissements financiers conséquents et de longue durée.

A titre d’exemple, lorsque vous faites un don de 10 € en faveur des enfants des rues, c’est un montant 4 à 6 fois plus élevé qui va pouvoir être «levé» pour les bénéficiaires, tout en prenant en compte les frais administratifs y afférents.

Ce «temps humanitaire» qui nous est nécessaire pour mener à bien nos programmes est à l’origine de notre système de Parrainage par ordre permanent. Il va nous permettre d’atteindre nos résultats, tant en terme de prévention auprès des familles et des institutions locales, qu’en terme de réinsertion des enfants dans leur communauté et milieu familial mais également de planifier dans le temps les actions avec nos partenaires locaux.

Frais administratifs. Lorsque vous effectuez un don à la Croix-Rouge, une part de ce don est affectée au fonctionnement de notre organisation. Ceci est indispensable pour garantir que vos dons soient bien gérés et arrivent directement au service du bénéficiaire. En pratique, 15% maximum de vos dons sont consacrés aux frais de fonctionnement, ce qui constitue l’un des taux les plus faibles parmi les ONG. Ce qui veut dire que pour chaque don de 10 €, ce sont 8,50 € qui sont directement consacrés au bénéficiaire.

Utilisation des dons Fonds propres & bailleurs de fonds. Le parrainage des projets liés à l’enfance vulnérable nous est extrêmement précieux à plus d’un titre. En effet, bien que les dons ne soient jamais suffisants en regard de l’ensemble des besoins humanitaires, ils nous permettent d’avoir accès à certains financements (avec effet démultiplicateur) de bailleurs de fonds institutionnels

Affectation. Tous les dons des Parrains sont assurément destinés à l’enfance vulnérable, nous nous en portons garants mais nous prenons la décision d’orienter nous-mêmes les dons vers tel ou tel projet. Il est, en effet, de notre responsabilité d’affecter l’argent aux projets dont les besoins humanitaires sont les plus criants : une situation humanitaire peut faire l’objet de changements rapides au niveau de son contexte social, médical, économique ou politique. De même, l’accès à des financements publics peut constituer une opportunité de réorientation des dons vers un projet qui demande un soutien plus important.


Orientation stratégique Renforcer notre capacité d’action Afin d’intensifier son action et avoir un impact plus important encore sur les conditions d’existence des enfants vulnérables, la Croix-Rouge a redéfini, avec ses différents partenaires, les nouvelles orientations stratégiques de ses programmes d’aide et de protection de l’enfance. D’une manière générale, les équipes locales vont raccourcir la période de prise en charge et d’hébergement des enfants dans les centres afin de diminuer l’ensemble des coûts de fonctionnement et se concentrer davantage sur les activités de prévention et de réinsertion des enfants dans leur famille.

A cet effet, la Croix-Rouge va intensifier le volet préventif de son action et l’élargir aux zones les plus défavorisées où se trouvent le plus grand nombre d’enfants vivant en situation de rue et de vulnérabilité ou risquant de se retrouver en situation de rue. Autre priorité : travailler conjointement avec l’enfant et sa famille dans la définition d’un projet de vie en tenant compte des désirs, des capacités et du vécu de l’enfant : la famille prend elle-même en charge la réinsertion professionnelle de son enfant. Cette phase de responsabilisation se concrétisera, le cas échéant, par la signature d’un contrat individuel d’insertion qui constituera une étape préalable au soutien financier et technique proposé par les équipes des projets. Les familles qui s’engagent dans la réintégration de leur enfant pourront, par exemple, bénéficier d’appuis divers afin de pouvoir débuter une activité génératrice de revenus, par exemple l’achat de têtes de bétail pour une activité d’élevage ou un support au lancement d’une activité commerciale,... A terme, la Croix-Rouge vise également une remise-reprise du projet par les Croix-Rouge nationales locales. Une manière de garantir la pérennité des programmes mais surtout de permettre à notre organisation d’initier de nouveaux projets pour aider les enfants vulnérables dans d’autres pays ou régions, conformément à nos 7 Principes fondamentaux et en respectant la dignité de nos bénéficiaires.

Tentés par le Dialogue Direct ... Nos projets vous intéressent… vous êtes jeunes, dynamiques, souriants et tenaces… en quête d’un job enrichissant et humain : rejoignez nos équipes DD. Pour tout renseignement, contactez-nous : • par mail : service.parrainage@redcross-fr.be ; • par téléphone : 02 371 32 07 ; • par courrier : Croix-Rouge de Belgique, Cellule parrainage : rue de Stalle 96 – 1180 Bruxelles. Retrouvez également nos autres activités sur le www.croix-rouge.be

Echos de nos activités Pakistan : une aide à 50 000 habitants La Croix-Rouge poursuit activement les programmes de réhabilitation lancés en mars 2006 en faveur de la population sinistrée par le violent séisme (magnitude de 7,6 sur l’échelle de Richter) qui avait frappé le Pakistan en octobre 2005. Ces programmes s’étalent sur une durée de 24 mois et toucheront plus de 50 000 habitants. Ils prévoient une aide à la reconstruction de maisons unifamiliales en milieu rural et de 2 centres de santé ainsi qu’un soutien psychosocial. Le volet psychosocial assistera les communautés dans la gestion et le dépassement des souffrances engendrées par la catastrophe afin de recouvrer un niveau de vie normal. Il contribuera également à réduire le nombre de personnes développant un «post-trauma stress disease» et sera articulé autour de 4 axes : le soutien à la reconstruction, l’éducation, l’hygiène et les premiers secours. Le retour de l’hiver préoccupe, par ailleurs, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - 66 000 familles s’apprêtent à passer un second hiver dans des abris provisoiresqui continue de solliciter les donateurs afin de poursuivre ses programmes. La CroixRouge relaie cet appel et invite la population belge à faire un don sur son compte d’urgence 000-0000025-25.

Asie du Sud-Est : 200 maisons construites à Kalutara Depuis 19 mois, la Croix-Rouge est à pied d’œuvre au Sri Lanka et persévère dans ses différents projets de réhabilitation. Le programme de construction de maisons en cash-for-housing (construction gérée directement par la famille grâce à une aide financière et un encadrement technique et professionnel) a permis de construire 179 maisons, 14 sont en cours de construction. 33 autres sont planifiées en 2006 et 74 en 2007. La construction de maisons par l’entremise de cabinets d’architectes et d’entrepreneurs connaît, quant à elle, un niveau d’avancement plus lent, en cause : les faibles capacités desdits cabinets

Le journal des Parrains Publication trimestrielle de la Croix-Rouge de Belgique, Communauté francophone - 10e année - n°18 Août - Septembre - Octobre 2006 rue de Stalle 96 - 1180 Bruxelles - Tél. 02 371 32 12 www.croix-rouge.be Directeur de la Communication : Etienne Vandercruyssen Coordination : Stéphane Visentini Secrétaire de rédaction : Anne-Marie Huygens Rédaction : Anne-Marie Huygens et Stéphane Visentini Photos et illustrations : Croix-Rouge de Belgique Réalisation : Sébastien Jacqmin [TellThem.be] Impression : Curium Ce numéro a été tiré à 11.000 exemplaires.

et le manque de main-d’œuvre qualifiée. 20 maisons sont actuellement terminées et 98 en cours de construction, 90 maisons devraient encore être construites d’ici la fin 2006. Plus de 5 000 visites ont été assurées par les travailleurs sociaux auprès des familles affectées psychologiquement ou moralement par le tsunami. Ils ont, par ailleurs, développé un réseau de plus de 160 volontaires au sein de la Croix-Rouge sri lankaise qui se chargent, à leur tour, de mettre en place des activités communautaires afin de favoriser le retour des victimes à une situation acceptable.

Cristal rouge : emblème additionnel à la croix et au croissant rouge La 29e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a amendé les Statuts du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de façon à tenir compte de l’emblème additionnel du cristal rouge. Libre de toute connotation religieuse, politique ou autre, le nouvel emblème additionnel permettra aux Sociétés nationales en attente d’être reconnues, et pour lesquelles l’usage des emblèmes préexistants est problématique, d’adhérer au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Il renforcera la protection des victimes de guerre et des acteurs humanitaires intervenant lors de situations de conflits.

La Croix-Rouge à l’honneur La Croix-Rouge a participé à l’exposition «50-50 Nord-Sud» et aux différentes animations prévues dans le cadre du 50e anniversaire de la Coopération technique belge : panneaux d’exposition, projection de films, débats sur les conflits armés et leurs enjeux humanitaires et conférencedébat sur le droit international humanitaire en action étaient au programme de cette manifestation qui s’est déroulée du 13 septembre au 28 octobre 2006. Une exposition chassant l’autre, la Croix-Rouge de Belgique sera au cœur de «Héros anonymes, Mission héroïque», une exposition consacrée à ses activités durant la Seconde Guerre mondiale. Du 26 octobre 2006 au 24 février 2007, de 10h à 17h (fermeture les dimanches, les lundis, les jours fériés et du 23/12/06 au 02/01/07) aux Archives générales du Royaume (rue de Ruysbroeck à 1000 Bruxelles). Prix d’entrée : 5€. Information et réservation de visites guidées : http://arch.arch.be

Les projets Parrainage sont développés avec le soutien de :

N° de compte réservé au parrainage

096-9999999-96 N.B. Pour bénéficier d’une attestation fiscale, le montant de votre ordre permanent doit atteindre, au minimum, 2.50 € par mois. Les dons cumulés à partir de 30 € sur l’année 2006 vous donnent droit à une attestation fiscale qui vous sera délivrée en mars 2007.

Editeur responsable : Danièle Sondag – rue de Stalle 96 – 1180 Bruxelles

Imprimé sur papier recyclé


JDP18