Page 1

N°59 Automne 2008

Trimestriel de la Croix-Rouge de Belgique - Communauté francophone

Dépôt Bruxelles X P 202276

A la Croix-Rouge, l’humanité n’est pas un vain mot ! Humanité, le mot est lancé, et le terme galvaudé. Concept à la mode, qui fait les choux gras de la presse et qui fait si souvent défaut dans notre société de plus en plus individualiste. Mais derrière toutes ces belles théories : des hommes, des femmes, des enfants blessés, brisés même moralement ou physiquement. A la Croix-Rouge, l’humanité n’est pas un vain mot, nous la connaissons bien et nous la pratiquons chaque jour depuis notre création, sur le terrain, pour répondre aux nouvelles urgences sociales mais également en amont pour anticiper des situations de crise humanitaire qu’elle soit individuelle ou collective. Je ne puis que vous inviter, une fois de plus, à nous rejoindre dans notre volonté ambitieuse de faire changer le cours des choses. Merci. Danielle Mallinus-Vankerckhove, Vice-présidente nationale


Actes terroristes :

un manuel pédagogique pour prévenir l’incompréhension Nous l’avons mentionné à plusieurs reprises dans cet article. L’actualité constitue souvent le point de départ à la réflexion que nous allons susciter parmi nos différents publics cibles dont les milieux scolaires. Ainsi les actes terroristes,… Souvent relayés en masse par les médias souvenons-nous des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis -, ils inspirent de l’inquiétude chez l’enfant et renforcent ses sentiments de peur et d’insécurité. Ils mobilisent également des méca­nismes de défense et de repli (déni, mini­ misation, fascination,…) et rendent les échanges difficiles. L’incompréhension des enjeux liés à l’actualité internationale chez les enfants est souvent récurrente. Afin de permettre aux instituteurs d’aborder la question du terrorisme en classe, la Croix-Rouge a réalisé un manuel pédagogique sur la problé­ matique du terrorisme et son interférence dans la vie scolaire. Elle vise aussi à recentrer le débat sur l’être humain, sans discrimination et en évitant les écueils politiques, affectifs ou émotionnels. Cet outil pédagogique va leur permettre d’entamer un dialogue avec les élèves afin de prévenir les sentiments d’insécurité et d’incompréhension qu’ils présentent par le renforcement du tissu social et communautaire : favoriser la connaissance de l’autre, aller à la rencontre d’autres cultures, favoriser la solidarité de groupe,…

La Croix-Rouge : une La Croix-Rouge “en action” est bien connue du grand public, dans le cadre de ses interventions de secours ou des projets qu’elle met en place pour aider les plus vulnérables,… Mais elle est également active sur le terrain pour former et sensibiliser la population aux valeurs humanitaires. Une activité qui touche annuellement plus de 9 000 personnes, tous publics cibles confondus. S’il est bien des valeurs que la Croix-Rouge défend et encourage, ce sont les valeurs humanitaires, fidèle depuis 149 ans aux idéaux de Henry Dunant, fondateur du Mouvement international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge (Mouvement) et à l’origine du droit international humanitaire moderne1. L’humanité - et ce n’est certaine­ment pas un hasard est notre tout premier Principe et le Principe fondateur du Mouvement (lire encadré), celui qui est l’essence même de l’activité de nos La Croix-Rouge est mandatée comme expert dans le cadre du décret volontaires : qu’ils aident les personnes sur la citoyenneté dans l’enseignement en Communauté française. vulnérables, qu’ils portent secours à la population, qu’ils accompagnent les enfants visiter leurs parents détenus, qu’ils forment aux gestes qui sauvent ou qu’ils permettent aux enfants sortis des groupes armés de reconstruire leur avenir,…

Définition du Principe d’Humanité, le premier des 7 Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Née du souci de porter secours sans discrimi­nation aux blessés des champs de bataille, la Croix-Rouge, sous son aspect international et national, s’efforce de prévenir et d’alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes. Elle tend à protéger la vie et la santé, ainsi qu’à faire respecter la personne humaine. Elle favorise la compréhension mutuelle, l’amitié, la coopération et une paix durable entre tous les peuples. Dans cette édition du journal de la Croix-Rouge, nous avons souhaité insister davantage sur les activités que nous mettons en place pour faire respecter la personne humaine, quelles que soient ses origines, sa religion ou ses opinions politiques.

Pour obtenir les outils de la Croix-Rouge… Les outils pédagogiques réalisés par la CroixRouge sont disponibles auprès du Service de droit international humanitaire : 02 371 31 11 ou dnh@redcross-fr.be. Les formateurs de la Croix-Rouge accompagnent également les enseignants, animateurs,… dans leurs activités de sensibilisation et de formation et proposent des modules sur mesure. Infos sur www.croix-rouge.be

Le Journal de la Croix-Rouge Trimestriel de la Croix-Rouge de Belgique - Communauté francophone N°59 - Automne 2008 rue de Stalle 96 - 1180 Bruxelles

http://www.croix-rouge.be

Directeur de la rédaction : Fabienne Damsin Rédacteur en chef et secrétaire de rédaction : Anne-Marie Huygens Tél. : 02 371 32 12 - Fax : 02 371 32 11 E-mail : anne-marie.huygens@redcross-fr.be Ont collaboré à la rédaction de ce numéro : Anne-Marie Huygens, service de droit international humanitaire. Photos et illustrations : Croix-Rouge de Belgique, CICR/Sohlberg, Johan. Editeur responsable : D  anièle Sondag-Thull rue de Stalle 96 - 1180 Bruxelles Design : Morgan Van Overbroek Impression : Nevada-Nimifi Routage : Publimail s.a. Les articles publiés n’engagent que leurs auteurs. Pour obtenir des renseignements relatifs à des articles publiés ou pour soumettre des textes pour publication, prendre contact avec le secrétariat de rédaction. Ce numéro a été tiré à 25.000 exemplaires.

P.2

M ilieux

universitaire ,

politique et judiciaire

Depuis 9 ans, la Croix-Rouge organise un concours interuniversitaire de droit interna­tional humani­ taire sous forme de procès simulé devant la Cour pénale internationale. Etudiants, avocats, militaires, représentants des services publics fédéraux, d’organisations humanitaires et de la Cour pénale internationale y assistent en nombre chaque année.

G rand

public

Pour la 3e année consécutive, la Croix-Rouge organise un cours général de droit international humanitaire destiné au grand public. Ce cours, réparti en 9 modules, connaît un succès croissant et accueille une quarantaine de participants qui, dans le cadre de leur profession, sont amenés à appliquer ou à promouvoir le droit international humanitaire.

Autre activité en lien avec les valeurs h Depuis bientôt 20 ans, la Croix-Rouge est mandatée par l’Etat fédéral pour prendre part à l’accueil des demandeurs d’asile. Les dix centres pour demandeurs d’asile qu’elle gère (Fraipont, Hastière, Manhay, Nonceveux, Rendeux, Yvoir, Hotton, Manderfeld, Natoye et Oignies) ont une capacité de 2 063 places au total avec un taux d’occupation actuel de 100 %. Tous les centres offrent un même accompagnement de qualité, digne et respectueux de la personne.

Outre le logement et la nourriture, les services proposés dans ses centres concernent l’accompa­ gnement administratif, juridique et social, le suivi médical, l’éducation, la formation (formations dans les écoles de promotion sociale, langues, alphabétisation, mise à niveau en calcul et en informatique) et différentes animations. Afin de favoriser l’intégra­tion du centre et de ses résidents dans son environnement, la CroixRouge organise des “Initiatives de quartier” :


question d’humanité depuis près de 150 ans Parce que apprendre à connaître l’autre, le respecter et l’accepter dans ses différences, l’aider ou tout simplement l’écouter n’est pas inné ou pas évident pour tout le monde. La presse quotidienne et la scène internationale regorgent d’exemples de comportements violents qui auraient pu être évités ou tout au moins atténués... En Belgique, la Croix-Rouge sensibilise le public, en particulier les plus jeunes, à cette problématique. Une démarche qui a toute son importance dans une société de plus en plus individualiste.

De la cour des petits… L’importance de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge n’est plus à démontrer. La Croix-Rouge met des outils spécifiques à disposition des élèves de tous les niveaux d’enseignements (primaire, secondaire et Hautes Ecoles Pédagogiques) afin de leur permettre de réfléchir aux conséquences des conflits (p.ex. casser l’image ludique qu’ils ont de la guerre : elle n’est pas un jeu, il n’y a pas d’un côté les “bons” et de l’autre côté, les “mauvais”,…), d’acquérir un regard humanitaire sur le monde qui les entoure. Les activités de sensibilisation vont les amener à réfléchir à l’importance du respect des règles en toutes circonstances (notamment en situation de conflit). Elles vont les conscientiser aux effets de la trans­ gression (violation) des interdits juridiques et moraux et vont encourager chez eux la solidarité internationale Nord-Sud et la citoyenneté responsable. Plus concrètement, en partant de l’actualité internationale et de ses différentes problématiques, les outils proposés par la Croix-Rouge vont, entre autres, les aider à mieux comprendre ce qu’est un réfugié, un demandeur d’asile, un centre d’accueil. Ils pourront aussi mieux cerner les enjeux des conflits, ce que signifie un droit, une règle, une responsabilité,… En un mot comme en cent, cette démarche vise à les sensibiliser aux normes humanitaires, principes de base du droit international humanitaire. Dernier objectif et pas le moindre : leur permettre de connaître et de comprendre une organisation humanitaire comme la Croix-Rouge. Les animateurs des Mouvements de jeunesse sont également sensibilisés à l’aide d’outils spécifiques.

Depuis 1997, des programmes similaires sont développés en République démocratique du Congo, suite aux scènes de violences dues à la guerre, constatées au sein de la jeunesse congolaise et en particulier, en milieu scolaire. Ce programme, développé en partenariat avec la Croix-Rouge de République démocratique du Congo, favorise la mise en place de projets de classe, entre les 2 pays, sur des thématiques de solidarité Nord-Sud : émissions radiophoniques avec des écoles de Kinshasa, exposition itinérante sur le développement durable,... Depuis 2006, les volontaires des 24 communes de Kinshasa sont également formés au droit international humanitaire afin de pouvoir, à leur tour, informer la population congolaise de ses droits et devoirs en cas de conflit armé

A la cour des grands La Croix-Rouge est également chargée de diffuser le droit international humanitaire au sein de l’ensemble de la population et contribue à sa mise en œuvre en Belgique en collaboration avec les autorités belges. Le droit international humanitaire est un ensemble de règles, qui pour des raisons humanitaires - on y revient toujours -, a pour objet de limiter les effets néfastes des conflits armés en tenant compte des nécessités militaires. Plus explicitement, ces règles visent, en temps de conflit armé, à protéger les personnes (civils, blessés, prisonniers de guerre, personnel sanitaire) qui ne participent pas ou plus aux hostilités et, à limiter ou interdire les méthodes et moyens de faire la guerre (armes particulièrement cruelles ou qui ne font pas la distinction entre les combattants et les civils, viols, représailles, prises d’otage, destruction de biens civils). Le droit interna­ tional humanitaire vise également à protéger la dignité humaine en temps de guerre, il offre aux femmes et aux enfants une protection supplémentaire qui tient compte de leurs besoins spécifiques.

© CICR/SOHLBERG, Johan

Au travers de ses différentes formations en droit international humanitaire, la Croix-Rouge touche principalement 4 publics cibles : n les milieux universitaires, notamment dans le cadre d’un concours interuniversitaire de droit international humanitaire, destiné aux étudiants en droit, criminologie et relations internationales; n les forces armées belges, à travers la formation des conseillers en droit des conflits armés; n le service public fédéral des Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement, dans le cadre de formations destinées aux agents diplomatiques et consulaires; n le grand public, par l’intermédiaire d’un cours Milieux scolaires , Mouvements de général adressé aux juristes, membres d’ONG, Victimes de guerre jeunesse et Hautes Ecoles Pédagogiques enseignants. Au travers des différents outils pédagogiques Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge encourage le dévelop­ qu’elle réalise, la Croix-Rouge accompagne les L  e droit international humanitaire enseignants, animateurs, formateurs ou encore pement du droit international humanitaire. Le droit international humanitaire réside aujourd’hui principa­ travailleurs sociaux dans leurs activités de A titre d’exemple, il soutient actuellement lement dans les quatre Conventions de Genève de 1949 sensi­bilisation et de formation liées aux enjeux la ratification d’un traité visant à interdire et ses deux Protocoles additionnels de 1977. Il vise à atténuer les effets néfastes des conflits armés en prévoyant des règles humanitaires sur les conflits armés, les migrations, les mines à sous-munitions. La Belgique a été favorisant la protection et le respect de la dignité humaine. les réfugiés,… le premier Etat à avoir adopté, en 2006, Les Conventions de Genève sont ratifiées par l’ensemble une législation interdisant spécifiquement des Etats reconnus aux Nations unies. de telles armes. La Croix-Rouge avait soutenu la proposition de loi lors de débats au Sénat. 1

umanitaires de la Croix-Rouge : des projets dans lesquels les demandeurs d’asile sont impliqués et qui se déclinent par de multiples activités : stages de vacances pour enfants des centres et de la commune, organisation de “repas du monde”, de tournois sportifs, de journées portes ouvertes, de ciné-débat ou encore par l’accueil et la sensibilisation au sein des centres de classes primaires et secondaires sur les thématiques de l’immigration en général et de l’asile en particulier. Pour renforcer ces différentes activités de sensibilisation, la Croix-Rouge développe un catalogue d’outils pédagogiques. Parmi ceux-ci, “Le Carnet de Chico”, un film d’animation, réalisé notamment par les enfants de l’école Enrico Macias à Hotton, qui en retraçant la rencontre et les aventures

l’accueil des demandeurs d’asile­

d’un enfant demandeur d’asile et d’un enfant autochtone, sensibilise à la probléma­tique de l’exil. Destiné au dernier cycle maternel et premier et deuxième cycles de l’enseignement primaire, il aborde les questions des différences et des ressemblances, de l’intégration, des difficultés de vie des demandeurs d’asile et la vision qu’en ont les enfants belges. Autre réalisation, la bande dessinée “Chemins d’exil” permet, elle aussi, de sensibiliser le public scolaire au vécu des demandeurs d’asile dans un centre ouvert, et plus particulièrement à celui de leurs enfants. Différents aspects sont pris en compte dont les raisons de l’exil, les difficultés d’adaptation et d’intégration. P.3


Avec les volontaires de la Croix-Rouge, faites changer les choses.

Soutenez leurs activitĂŠs.

Faites un don ou un ordre permanent 096-0000300-30 ou en ligne : www.croix-rouge.be (Tout don de 30 e et plus est fiscalement dĂŠductible)

Journal de la Croix-Rouge n°59  

Croix-Rouge de Belgique

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you