Page 1

COUVERTURE


LE MOT DU PRESIDENT

SOMMAIRE COMPETENCES ET ORGANISATION

p5

COMMUNICATION

p6

FINANCES 2012

p7

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Cœurs de village p9 Programme voirie 2012 p 11 Protection incendie p 12 PLU i p 13 Tourisme p 14 ADVD – Pays d’Art et p 17 d’Histoire SYMAGE 2 p 19 Syndicat Mixte du Pays de la Vallée de la DordogneSCOT p 21 ECONOMIE EMPLOI Z.A. la Perrière Commerce et artisanat ENFANCE JEUNESSE Accueil Périscolaire Cap Jeunesse

p 22 p 24 p 25 p 26

ACCUEIL DES SENIORS, p 29 Marpa ENVIRONNEMENT Ordures ménagères SPANC

p 31

Infos en bref

p 34

p 33

En opposition au doute et à l’incertitude ambiante, vos élus communautaires continuent de maintenir le cap de la marche en avant pour f air e de not r e Communauté de Communes un territoire d’accueil. Cette volonté se concrétise dans plusieurs domaines : La politique d’habitat : Nous mettons à disposition des zones constructibles sur toutes les communes avec des terrains répondant aux contraintes d’urbanisme actuelles. Pour ce faire nous nous sommes engagés à l’échelle de la communauté à réactualiser les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) en réalisant un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi). En faisant abstraction des limites de communes, ce PLUi rendra plus cohérente l’harmonisation des zones agricoles, naturelles ou d’habitat et leur environnement propre. La défense incendie de l’ensemble du territoire est rendue possible par une contractualisation avec les réseaux d’irrigation agricole sur les communes où ils existent et par la réalisation de réserves incendie ou l’implantation de nouveaux poteaux sur les autres communes. Tout ceci a été mis en cohérence et soutenu financièrement par la Communauté de Communes. Il est nécessaire de rappeler qu’aujourd’hui, sans cette défense incendie, la construction ne serait plus possible… Enfin, je tiens à souligner l’effort fait par chaque commune pour mettre à disposition des espaces locatifs. L’économie : La Zone d’Activités Intercommunale de la Perrière, située sur la commune de Bétaille est en fin de réalisation et les trois ateliers construits par la Communauté seront loués dès cette fin d’année. Un atelier relais sera concrétisé dans le premier semestre 2013 et accueillera une nouvelle entreprise. D’autres discussions sont en cours pour des ventes de terrains. Sur cette zone communautaire de Bétaille, cinq hectares sont déjà

viabilisés et prêts à accueillir des entreprises. La zone artisanale du Duc à Cavagnac, route de Meyssac, offre également une possibilité aux entreprises de s’installer sur un hectare de terrain. Vous découvrirez également, tout au long de ce bulletin, les actions mises en place pour l’accueil de la petite enfance, notamment dans le domaine du périscolaire, et des personnes âgées valides. Nous pouvons être fiers de ces actions pilotes, jugées exemplaires par les services départementaux concernés. L’aménagement des cœurs de village : Dans le même souci de rester attractifs, un effort très important a été maintenu pour l’aménagement de nos cœurs de village. Je souhaite que l’important programme réalisé à Vayrac donne un nouveau souffle à notre chef-lieu de Canton. Vous pourrez aussi faire un détour par le magnifique bourg de Condat, sans oublier de redécouvrir les cœurs de village de Strenquels et de Cavagnac. L’avenir : Cette fin d’année 2012 est marquée par une réorganisation profonde de trois structures du Pays du Nord du Lot formant ainsi un syndicat unique qui portera le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT). Ce bel outil deviendra à la fois porteur des dossiers du Pays et interlocuteur privilégié du SCOT du Pays de Brive et d’autres partenaires : Etat, Conseil Régional et Conseil Général. Nous serons, c’est certain, mieux pris en compte en représentant un bassin de population de cinquante mille habitants. Enfin, je tiens à remercier très chaleureusement notre riche tissu associatif et ses nombreux bénévoles qui aident à l’intégration des nouvelles familles pour un enrichissement mutuel. Pierre PRANGERE, Président

2


LE MOT DU CONSEILLER GENERAL

2002 – 2012 « LES DIX DERNIERES ANNEES D’EVOLUTION ET DE REALISATION »

Un bref retour en arrière pour mieux comprendre le chemin parcouru dans notre canton en matière d’équipements et d’aménagements. Les élus sont souvent décriés, mal compris .Je veux par ces quelques lignes leur rendre hommage et les remercier pour leur collaboration au service de notre territoire cantonal.

Zone d’Activité La Perrière

MARPA aux Quatre Routes

Crèche à Vayrac

Je résumerai ces actions en 3 axes majeurs. Un bref rappel de quelques réalisations les plus marquantes pour mieux comprendre la masse de travaux réalisés dans un canton de 5 000 habitants. En matière de soutien à l’économie, à l’artisanat et au tourisme :  L’aménagement de la zone artisanale du Duc à CAVAGNAC,  L’aménagement du parc d’activités de la Perrière à BETAILLE,  La construction de 3 hôtels d’entreprises au parc de la Perrière,  Le démarrage d’un atelier relais prévu début 2013,  Le soutien au développement d’entreprises à la zone artisanale de VAYRAC,  L’aménagement des bureaux « accueil du Syndicat Touristique » à CARENNAC,  L’aménagement d’un parcours de santé à VAYRAC.

Courant 2002, c’est à l’unanimité que le Conseil Communautaire a accepté d’engager une étude d’aménagement territorial à l’échelle de l’ensemble de nos 8 communes. Cette étude que je proposais avec Pierre PRANGERE avait la possibilité d’obtenir une aide importante du Conseil Général et de l’Etat. Après appel d’offres, c’est le Cabinet « OPERA » Monsieur Gilles HERBACH, consultant dans le domaine économique, et « SOL ET CITE », Monsieur Gérard FRESQUET, Architecte urbaniste, qui avaient pour mission d’établir un constat global de En matière d’équipements, de services notre territoire. et d’accueil : Quels atouts, quels handicaps, quels  La construction d’une MARPA besoins en matière d’accueil, de neuve de 24 lits aux QUATRE services, de développement ROUTES DU LOT, économique, commercial ou touristique.  La construction d’une crèche Le but : définir des orientations avec neuve de 40 places à VAYRAC, une priorisation des dossiers et des  La construction d’une plaine de projets à engager. jeux à BETAILLE-CARENNAC, La programmation des différents projets  La construction d’une maison de est validée par les élus municipaux et retraite de 80 lits à VAYRAC, communautaires. Il est décidé que  L’aménagement d’un Relais chacun avec leurs compétences : Acceuil petite Enfance (R.A.P.E.) à Communauté des Communes et ST MICHEL DE BANNIERES, Communes réalisent de façon  La création d’une aire de jeux complémentaire sur un délai de 5 à 10 intergénérationnelle à ans les projets envisagés. CAVAGNAC, Un bon travail peut alors s’engager sur  La construction d’une gendarmerie nos 8 communes. neuve à VAYRAC,  La rénovation du gymnase à VAYRAC.

Halle des Sports à Vayrac 3


LE MOT DU CONSEILLER GENERAL

Maison du temps libre aux Quatre Routes

St Michel de Bannières

En matière de soutien aux commerces, habitants et cadre de vie :  Aménagement des centres bourgs à ST MICHEL DE BANNIERES, CONDAT, STRENQUELS, CAVAGNAC, CARENNAC, LES QUATRE ROUTES DU LOT, BETAILLE et le gros projet du Chef-lieu de canton VAYRAC,  Mise en place de lotissements communaux,  Mise à la disposition de terrains pour la construction locative avec LOT HABITAT,  Aménagement de logements communaux PALULOS,  Mise aux normes des salles polyvalentes de STRENQUELS, LES QUATRE ROUTES DU LOT, BETAILLE,  Travaux de restauration et de mise aux normes de la mairie à VAYRAC,  Mise en place de 8 PLU communaux il y a 4 ans et démarrage d’un PLUi rural, en cours, le seul de la région MidiPyrénées en 2012.

impossibles à obtenir. Mais aujourd’hui, s’engage une autre dimension: l’aménagement de 7 cantons du Nord du Lot, avec la fusion des trois syndicats A.D.V.D., Syndicat touristique et Symage.

D’autres projets plus petits pourraient aussi être cités sur les 8 communes du canton. Le choix d’entreprendre et de réaliser des équipements utiles à la vie de tous les jours de nos concitoyens, était, je crois le bon choix. Dans la période que nous traversons « ce qui est fait, n’est plus à faire ». Les subventions obtenues seraient plus difficiles, voire

Christian DELRIEU, Conseiller Général

Notre canton au centre de ce territoire de 50.000 habitants a, je crois, des atouts avec des équipements structurants, performants et de qualité pour s’inscrire dans une stratégie d’ensemble qui devrait permettre au Nord du Lot une meilleure prise en considération par l’Europe, l’Etat, la Région, le Département. Avec des bassins industriels reconnus, BIARS, ST CÉRÉ, SOUILLAC, un tourisme de qualité avec ses sites remarquables, une population en forte croissance, notre rivière Dordogne, nous devons avoir confiance et espoir. C’est le pari des 10 prochaines années, c’est le choix de vos élus. Merci de votre confiance.

Vue du ciel de Carennac, photo de l’OT Vallée de la Dordogne 4


COMPETENCES ET ORGANISATION  Aide directe à l’investissement  Collecte

Communauté de Communes du Pays Haut Quercy Dordogne Place du 11 Novembre 1918 BP n° 13 46110 VAYRAC n° de tél : 05 65 32 03 07 n° de fax : 05 65 32 03 32 E-mail:c.c.vayrac@wanadoo.fr www.haut-quercy-dordogne.com

Compétences obligatoires Aménagement de l’espace  Aménagement des cœurs de villages  Elaboration et suivi de document d’urbanisme : Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi). Actions de développement économique et touristique  Etude, réalisation, aménagement,

gestion des zones d’activités de la Perrière à Bétaille et du Duc à Cavagnac,  Participation

et traitement des immobilier pour toute entreprise de déchets ménagers et assimilés. production ou transformation s’installant sur le territoire, dans le Politique du logement et du cadre du dispositif engageant cadre de vie également le Département et la  Création et gestion de la MARPA du Pré d’Astié aux Quatre Région, Routes du Lot.  Adhésion au Syndicat Mixte touristique de la Vallée de la Création, aménagement et Dordogne (mission d’accueil, entretien de la voirie d’information, d’animation et de  Création, aménagement et promotion touristique du territoire). e n t r e t i e n d e l a v o i r i e communautaire (ensemble de la Compétences optionnelles voirie communale revêtue). Action sociale Protection et mise en valeur de  Création et gestion d’un accueil l’environnement de loisirs (à Bétaille), d’une crèche  Etude, exécution, exploitation et (à Vayrac), d’un Relais Accueil entretien de tous travaux, Petite Enfance (à Saint - Michel de o u v r a g e s o u i n s t a l l a t i o n s Bannières), d’un espace multi présentant un caractère d’intérêt sports et loisirs (à Cavagnac) général et visant à contribuer au Accueil périscolaire pour les maintien du libre écoulement des élèves des écoles maternelles et eaux et à l’amélioration de la primaires des Quatre-Routes, de sécurité publique, à la prévention Vayrac et des regroupements des inondations et à la maîtrise i n t e r c o m m u n a u x d e l a des ruissellements (compétence Communauté. déléguée au Symage),

à des structures départementales ou interdépartementales (SEM Brive, SEM départementale du Lot, Syndicat Mixte du  Service Public d’Assainissement Non Collectif (confiée au bureau Parc d’Activités Haut - Quercy), d’études BD environnement) ;

Nouvelles compétences

en 2012

PERSONNEL COMMUNAUTAIRE

Dans le cadre des compétences obligatoires/ Aménagement de l’espace:  Elaboration

et suivi de document d’urbanisme : Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi).

Fabienne KRUPKA Service administratif : 2,35 équivalents temps plein

 Elaboration,

approbation, suivi et révision du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale ) dont l’exercice sera confié au Syndicat mixte de la Vallée de la Dordogne. Le Président et l’ensemble des Conseillers communautaires vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d’année et vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2013.

Maryline ALBERT Nathalie BOURDON Anne VENET Andrée COULY

Service technique (Entretien des locaux) Accueil périscolaire

Sylvette CARBONNEL Magali RABOTTEAU Laurent MATEOS

Attaché territorial (temps complet ) Rédacteur territorial principal 2nde classe titulaire (temps complet dont 17 H 30/semaine détachée à l’association Cap Jeunesse) Adjoint administratif 1ère classe titulaire (temps non complet 13 H/semaine) Adjoint administratif 2nde classe non titulaire (temps non complet 17 H 30/semaine) Adjoint administratif principal 1ère classe (temps non complet 13 H/semaine en congé maladie longue durée) Adjoint technique 2nde classe titulaire (temps non complet 17 H 30/semaine) Adjoint technique 2nde classe non titulaire (temps non complet 11 H 30/semaine) Animateur territorial non titulaire (temps non complet 20 H/semaine) 5


COMMUNICATION

Lettre d’information Le site internet : déjà un an d’existence Retrouvez toutes nos actualités sur notre site :

www.haut-quercy-dordogne.fr

Nouveautés Dès janvier 2013, recevez chez vous sur votre mail, la lettre d’informations de la Communauté de Communes

Communiquez… il en restera toujours quelque chose ! Chacun le sait, la Communauté de Communes réalise de plus en plus d’équipements structurants sur notre territoire (crèche, gymnase, Zone d’Activités…etc.). Nous vivons dans monde de communication notre Communauté se doit de pas être à la traîne dans domaine.

un et ne ce

a travaillé cette année à la réalisation d’une superbe plaquette qui vante les mérites de ce Parc d’Activités situé sur la Commune de Bétaille. La conception graphique et l’impression de ce document ont été confiées à l’entreprise MCV Communication de Brive. Cette plaquette est déjà distribuée à l’ensemble des acteurs économiques pouvant être amenés à signaler l’existence de ce parc et ses qualités. Elle est également téléchargeable sur le site internet de la Communauté et, pour ceux qui le souhaitent, disponible dans toutes les mairies du Canton.

C’est ainsi que, comme Si vous connaissez quelqu’un qui nous vous l’avions annoncé, cherche un lieu adapté et bien notre nouveau site internet s’est desservi pour installer son bien installé dans le paysage entreprise, n’hésitez surtout pas numérique et permet à ceux qui à lui remettre cette plaquette ! sont équipés, et ils sont aujourd’hui nombreux, de pouvoir Enfin, et ce sera la nouveauté suivre presqu’en direct l’actualité de cette fin d’année, si vous de la Communauté de possédez une adresse mail, allez faire un tour sur notre site Communes. internet et demandez à recevoir J’ajout e que chaque régulièrement notre « lettre Commune du Canton y a son d’information » numérique. espace réservé dans lequel elle V o u s la recevrez diffuse un certain nombre automatiquement à chaque d’informations qui lui sont mise à jour de la rubrique propres. « actualités ». Pour ceux qui n’ont pas Je veux remercier ici l’ensemble cette chance, d’autres supports des élus et le personnel de la sont régulièrement utilisés : Communauté qui œuvrent sur presse locale et bulletins ces différents sujets et municipaux notamment. permettent ainsi de mieux faire Enfin, certains sujets savoir ce qui se passe sur notre nécessitent une communication beau territoire. particulière et un travail ciblé. Joyeuses fêtes de fin d’année à C’est le cas, par exemple, de la tous ! promotion du nouveau Parc Hugues DU PRADEL, d’Activités Intercommunal de la Président de la commission Perrière. communication Outre quelques articles de presse (y compris presse spécialisée), la commission communication, aidée en cela par la commission économique, 6


FINANCES - BUDGET FONCTIONNEMENT 2012

La section de fonctionnement pour 2012 s’élève à 2 257 013 € correspondant aux principales dépenses suivantes : DEPENSES Charges à caractère général

2012 452 900 €

Dont : - Entretien

voies et réseaux

- Ramassage ordures ménagères - Transport scolaire Charges de personnel

60 400 € 248 000 € 15 000 € 345 400 €

(dont personnel accueil périscolaire -198 000 €)

Charges de gestion courante :

TEOM 2012 (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères ) Assise sur le foncier bâti, elle a procuré en 2012 une recette de : 527 510 €. Les charges liées à la collecte et au traitement des ordures ménagères, en constante augmentation, sont « subies » par la Communauté de Communes. Pour exemple, les tarifs liés au traitement des déchets sont fixés à l’échelle départementale par le SYDED du Lot. Cependant, constatant une nette amélioration en 2011 de la qualité du tri des déchets recyclables, la Communauté de Communes a souhaité encourager les bonnes volontés et les résultats obtenus en diminuant le taux de la TEOM qui pèse sur les contribuables locaux (de 13.95% à 13.50%). Les charges liées au service ordures ménagères s’élèvent à : • 248 000 € pour la collecte des déchets assurée par l'entreprise SOURZAT (46 600 MARTEL) dans le cadre d'un marché de prestation de service, • 147 000 € pour le traitement des déchets classiques et 40 500 € pour les déchets recyclables, • 98 040 € pour la cotisation au fonctionnement de la déchetterie, • 5 942 € pour la cotisation SYDED, • 4 000 € pour l’aménagement d’emplacements des bacs.

677 017 €

Dont :

Cotisation ADVD/ Pays art et Histoire Participation SYDED (cotisation, fonctionnement déchetterie, traitement des ordures ménagères)

24 343 € 291 482 €

Indemnités élus

55 000 €

- Subvention Office de tourisme Vallée de la Dordogne

59 441€

- Subvention Ecole de musique

9 867 €

- Participation au SYMAGE - Subvention Association Cap Jeunesse

23 200 € 170 000 €

- Subvention Association Multi rencontres du Rionet

12 500 €

- Participation Syndicat mixte d’Uxellodunum

7 484 €

Intérêts des emprunts

RECETTES Produits des services du domaine Impôts et taxes :

43 484 €

2012 28 640 € 1 459 491 €

Dont :

- Contributions directes

926 481 €

- Taxe enlèvement ordures ménagères.

527 510 €

Dotations et participations :

732 531 €

Dont :

- Dotation forfaitaire

384 906 €

- Subvention département transport scolaire

12 600 €

- Attributions compensatrices de l’Etat

41 080 €

- Subventions Caisse d’Allocations Familiales + MSA Revenus des immeubles

250 000 € 4 200 € 7


FINANCES - BUDGET INVESTISSEMENT 2012

Les crédits votés pour la section d’investissement se sont élevés en 2012 à 3 126 361 € correspondant au remboursement des emprunts-partie capital et aux principales dépenses suivantes :

Aménagement cœur de village Vayrac

1 436 000 €

Aménagement cœur de village Cavagnac/ Condat/Strenquels

477 728 €

Aménagement cœur de village Saint Michel de Bannières (enfouissement des réseaux)

71 930 €

Programme voirie 2012 (y compris maîtrise d’œuvre)

377 000 €

Protection incendie (études + fonds de concours aux communes)

58 000 €

Participation parc d’Activités Haut Quercy ( Cressensac)

36 170 €

Travaux immeuble Carennac (toiture et premier étage) office de Tourisme

125 345 €

Plan local d’urbanisme intercommunal (étude sur 2012)

50 000 €

Enfouissement réseaux Condat

57 520 €

Il s’agit là d’une présentation simplifiée des éléments budgétaires et financiers. Pour plus de renseignements, les données complètes sont à la disposition du public au secrétariat de la Communauté.

8


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - CŒURS DE VILLAGE

La compétence « cœur de village » La réalisation d’une seconde d e n o t r e C o m m u n a u t é d e tranche de travaux est en cours d’éCommunes a eu une mise en œuvre tude et de réflexion. très importante cette année 2012. En effet les aménagements des Jean-Pierre DESCHAMPS, centres bourg de Cavagnac, Condat, Strenquels et Vayrac ont Vice-Président clôturé la 1ère tranche de travaux chargé de l’aménagement des d’aménagement et de centres-bourgs développement des principaux lieux de vie de nos communes.

VAYRAC UN CHEF LIEU DE CANTON A REDECOUVRIR ABSOLUMENT! Débutés à l’automne 2011, les travaux d’aménagement du bourg de Vayrac étaient terminés au commencement de la saison estivale 2012. Le planning a donc été respecté même si ce fut long pour certains ! Nous tenons d’ailleurs à remercier tout particulièrement tous les habitants du bourg ainsi que les commerçants qui ont su s’accommoder de la gêne causée par ce chantier durant ces longs mois et l’on espère qu’ils apprécient à présent ce changement. Un chantier long certes, mais le

résultat est à la hauteur des attentes et il faut dire que l’emprise du chantier était conséquente. Tout le centre-bourg a été couvert par cette opération d’envergure qui donne à notre chef lieu un nouvel éclat. En effet, la première tranche de travaux a concerné la place du 11 novembre, la place Luctérius, le chemin de ronde, une partie de l’avenue Henri Barbier et la rue Gaillard Bournazel. La deuxième tranche, réalisée en suivant s’est quant à elle concentrée sur la place de la Fontaine et la rue Charles de Verninac. Il faut ici également souligner la qualité du travail des entreprises qui sont intervenues et l’amabilité des équipes sur le terrain.

Montant total des travaux : 1 496 925 € TTC dont 136 827 € pour les honoraires maîtrise d’œuvre (cabinet Construction Rénovation Etudes et bureau d’études DORVAL) 9


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - CŒURS DE VILLAGE La Communauté de Communes a souhaité grouper les aménagements des centres- bourgs de Cavagnac, Condat et Strenquels dans une seule opération, et ce, dans un souci de cohérence sur des communes présentant des caractéristiques communes. C’est le cabinet d’architecture DELPECH de Saint Pantaléon de Larche qui a suivi l’évolution des travaux tout au long de cette année 2012. Le montant total des travaux s’est élevé à: 543 663 € TTC (dont 43 056 € pour les honoraires maîtrise d’œuvre).

CONDAT Le centre-bourg de Condat a bénéficié d’une importante opération de mise en valeur. La chaussée des principales rues, dotées dorénavant d’un caniveau central en pierre, a été revêtue en enrobé . Les travaux de maçonnerie ont redonné un coup d’éclat aux différents éléments patrimoniaux de ce cœur de village. Plusieurs zones remarquables, comme le parvis de l’église, ont été pavées.

CAVAGNAC La place de l’église qui fait face au château s’est fait une beauté ! L ’ é l é v a t i o n de murets en pierres et la pose de pavés calcaire ont structuré et sublimé l’espace autour de cette église.

STRENQUELS Plusieurs espaces publics ont fait l’objet d’une attention particulière lors de la mise en œuvre de ce programme. Tout d’abord la place de l’église : les murets massifs en pierre, surélevés de ferronnerie, ceinturent dorénavant cet espace et mettent en valeur l’édifice. La place du Monument aux Morts a également été restructurée ainsi que le parking devant la salle polyvalente. L’espace de détente et de convivialité, avec son boulodrome, a aussi été remanié.

10


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - PROGRAMME VOIRIE 2012

COMMISSION VOIRIE

Point à temps par projection d’enrobé au lieu-dit le Peyratel à Bétaille

Les travaux d’entretien de la voirie c om m u n au t a i r e, c onf i és à l’entreprise GREMAIR , se sont déroulés tout au long du mois de juin. La technique par « projection d’enrobé » proposée par cette entreprise donne toute satisfaction depuis plusieurs années. Montant des travaux 2012 : 57 408 € TTC.

Un programme voirie toujours aussi étoffé par des aménagements décidés en lien avec les commissions communales tout en gardant un équilibre équitable entre les huit communes. Si l’investissement est plus faible une année, il est compensé l’année suivante. Nous avons toujours travaillé en parfaite collaboration. Les communes de Strenquels, Cavagnac, Vayrac, Bétaille et St Michel de Bannières ont eu un programme classique ; pour les communes des Quatre Routes, Condat et Carennac, les travaux ont été aménagés suivant les investissements de chaque commune.

L’ensemble des travaux s’est déroulé dans de bonnes conditions avec un temps favorable mais c’est l’été que ces travaux de voirie sont le mieux réussis, il faut être vigilant afin de conserver cette période. Depuis quatre ans, nous traitons ces travaux à « bons de commandes » avec les mêmes entreprises et le même maître d’œuvre. En 2013, nous ferons le choix du marché car les quatre ans sont échus et le choix le plus adéquat pour la communauté sera retenu. Le programme triennal est une formule plus souple à gérer et les entreprises s’investissent plus pour décrocher ces marchés. Guy CHARAZAC, Vice-Président chargé de la voirie

Le marché du groupement d’entreprises BROUSSE-COLAS a été reconduit pour l’année 2012. Les travaux ont démarré à la mi-juillet sur les communes de Strenquels, Bétaille, Cavagnac et se sont achevés en septembre sur les communes des Quatre Routes du Lot, Carennac et Vayrac. Montant des travaux 2012 : 298 247 € TTC

Bétaille Carrefour Simonet/ D703

Cavagnac– Bardot Les Quatre Routes– Costebille

Carennac VC n° 3

Strenquels– L’Enclaux 11


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - PROTECTION INCENDIE A noter deux points stratégiques réalisés : le poteau incendie prés du lotissement Bas de Briat des Quatre Routes et le poteau Une réflexion sur l’amélioration de la protection incendie du territoire est incendie dans le bourg de engagée avec le SYMAGE 2 et le Cavagnac. SDI S ( Ser vi ce d é par t em e nt a l d’Incendie et de Secours) à partir des Les communes et les ASA doivent réseaux d’eau potable et d’irrigation maintenant établir une convention ag r icole. L’anné e 2012 a ét é spécifique de protection incendie. consacrée aux travaux d’extension sur les réseaux d’irrigation agricole Sur la commune de Strenquels, la (ASA). protection sera assurée par des L’idée est d’utiliser de l’eau disponible réserves incendie sur les hameaux des réseaux d’irrigation et non de de Ripane et du Carlat. l’eau potable, en vue de sa mise à Le renforcement du réseau d’eau disposition pour les pompiers en cas potable de Carennac prévu pour le d’incendie. Cela implique la mise hors printemps 2013, porté par la gel des stations de pompage afin commune et le Syndicat de l’eau de qu’elles puissent fonctionner toute Padirac permettra également l’année. Ces travaux d’extension d’assurer la protection incendie du permettent également de protéger un bourg à partir du poteau incendie périmètre plus large des zones bâties. situé près de l’école. L’appel d’offres des marchés a été Jacques CID, coordonné par l’UASA (Association Président de la Commission départementale des réseaux Aménagement-Espace d’irrigation agricole). Les résultats des consultations sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Vers un schéma communautaire de protection incendie

RESEAUX ASA ASA PRENABOT 3 extensions ASA LAMEJOUL 7 extensions ASA CAVAGNAC 7 extensions ASA BETAILLE 5 extensions 5 poteaux raccordés

PI à Plagne à Bétaille

Commune concernée

Entreprise retenue

Carennac

INEO DUCHATELET

St Michel de Bannières Condat

BROUSSE / DUCHATELET

Quatre Routes du Lot Cavagnac

Bétaille

La Communauté de Communes coordonne ce projet avec les pompiers, le SYMAGE², les gestionnaires de réseaux d’eau pour aboutir à un schéma communautaire de protection incendie sur le territoire. La Communauté apportera son soutien financier.

BROUSSE

Poteau Incendie (PI) sortie du bourg de Condat

DUCHATELET

Exemple de bâche incendie prévue sur la commune de Strenquels

PI à Vayrac 12


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - PLUi HISTORIQUE DEMARCHE

DE

LA

Lors du premier trimestre 2012, la compétence relative à l’élaboration du PLUi a été transférée à la Communauté de Communes. L’appel à projet national lancé en début d’année pour la mise en œuvre du PLUi a permis à la Communauté de Communes de bénéficier d’une subvention exceptionnelle de 50 000 € venant s’ajouter à l’aide classique Dotation Globale de Décentralisation (de l’ordre de 40 % de l’étude).

QUELQUES CLEFS :

DATES

Avril 2012 : Une commission d’urbanisme intercommunale est créée. Juin 2012 : La commission d’appel d’offres retient le cabinet UrbaDoc basé à Toulouse. Juillet 2012 : Une réunion de lancement du PLUi en présence des services de l’Etat est organisée. De septembre à décembre 2012 : Un diagnostic territorial (forme urbaine, paysage, réseaux, activités…) permettant de disposer d’un document situationnel à partir de relevés effectués sur sites est effectué par les bureaux d’études.

LA COMMUNAUTE DE COMMUNES REALISE SON PLAN LOCAL D’URBANISME INTERCOMMUNAL PLUi Pour faire suite aux bilans évaluatifs des PLU (Plan local d’urbanisme) communaux réalisés en 2011, la Communauté de Communes du Pays Haut Quercy Dordogne a décidé de se lancer dans la réalisation d’un PLU intercommunal sur son territoire afin de définir une polit iq ue de développem ent cohér ent e, r esp ect ueus e et fructueuse pour le territoire. En effet, les enjeux convergents des communes (rétention foncière, politique de l’habitat volontariste…), le travail en commun sur la première génération de PLU, et l’obtention d’un f inancement spécif ique justifient une démarche communautaire. C’est le bureau d’études Urbadoc, accompagné de la société Eten pour le volet environnemental et de l’Adasea pour le volet agricole, qui a été retenu pour élaborer ce PLUi en collaboration étroite avec le Conseil Communautaire et les Conseils Municipaux. En quoi consiste ce PLUi ? Il s’agit d’un document relativement complexe émanant de la loi «Grenelle 2», intégrant les différentes politiques publiques, en particulier celles concernant l’urbanisme, l’habitat, et même les déplacements, dans une logique de développement durable, sur les huit communes de l’intercommunalité.

Comment va être construit ce PLUi et par qui ? Une commission d’urbanisme intercommunale composée de trois délégués par commune dont le Maire et le Conseiller général a été créée. Elle travaille avec les prestataires (Urbadoc, Eten, Adase a) , et les assist a nt s (Christophe Prunet et Maryline Albert). Une large concertation permettra aux conseils municipaux de chaque commune de donner leurs avis. Le Conseil Communautaire reste l’organe de décision. Cette démarche associera ég alem ent dan s une lar g e concertation les citoyens et les autres acteurs, institutionnels ou associatifs. Comment l’Etat intervient dans cet t e dém arc he ? La Communauté de Communes a décroché un label spécifique pour cette démarche auprès de l’Etat. En contrepartie, l’Etat vérifie la compatibilité du document avec les objectifs des politiques publiques notamment concernant la gestion économe de l’espace. Quel est le planning prévisionnel ? A partir du diagnostic déjà réalisé, l’année 2013 sera consacrée à la définition du projet, permettant une consultation des services institutionnels et de la population.

Les zones définies dans le PLUi :

Décembre 2012 : Une réunion de travail permet un débat sur les enjeux territoriaux.

- urbaines ou U : secteurs déjà urbanisés ou secteurs où les équipements publics ont une capacité suffisante pour desservir de nouvelles constructions.

Début 2013 : Des ateliers thématiques permettront de définir les politiques à venir concernant le développement du territoire en fonction des sites et situations.

- à urbaniser ou AU : secteurs naturels ou agricoles destinés à être ouvert à l’urbanisation. - agricoles ou A : secteurs à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique qu’ils présentent. - naturelles et forestières ou N : secteurs à protéger en raison de la qualité des sites, des milieux naturels et des paysages 13


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - TOURISME

Une saison estivale en demi teinte En France

SAISON 2012 La bonne fréquentation du mois d’août ne compense que partiellement un mois de juillet maussade. Les Français ont, à l’été 2012, essayé de préserver leur départ, mais ils ont raccourci la durée de leurs séjours. La fréquentation des clientèles internationales sur la saison estivale 2012 reste globalement bien orientée, avec des nuitées en hausse de 2,2 % par rapport à la saison 2011. L’hébergement marchand a pâti, dans toutes ses composantes, de la baisse de fréquentation des Français. Les touristes ont moins dépensé au cours de l’été. 2012.

Les premiers résultats laissent entrevoir une saison touristique estivale 2012 en demi -teinte. La saison estivale 2012 aura pâti, comme l’an passé, d’une météo franchement maussade en juillet. Heureusement le mois d’août, ensoleillé, souvent chaud sur la seconde quinzaine, aura permis de limiter le recul de la fréquentation sur l’ensemble de la saison. La conjoncture, toujours incertaine, aura aussi pesé sur la saison 2012, avec le ralentissement économique qui affecte plusieurs partenaires de l’Union européenne, certains en récession, ainsi que la France, en stagnation depuis plusieurs mois. Les touristes se sont adaptés au contexte morose, en utilisant les différents leviers leur permettant d’ajuster leurs dépenses : forfaits achetés en der nièr e m inut e, raccourcissement des séjours, sélection de l’hébergement le moins cher, voire séjour chez la famille ou les amis, moins de sorties au restaurant, etc… Le volume des nuitées touristiques en juillet - août 2012 a reculé (- 1,6 %) par rapport à l’été 2011. Le recul aurait pu être plus prononcé sans la bonne tenue de la fréquentation des touristes étrangers (+ 2,2 %).

ne fait pas exception, les touristes étrangers ont continué à réduire la part de l’hébergement marchand au profit du non marchand (résidence secondaire, famille ou amis). Du côté des Français, les hébergement s marchands ont davantage souffert (recul net des nuitées marchandes de 4,3 % par rapport à la saison 2011), avec une fréquentation « plombée » en juillet (- 15,4 %), mais plus favorable en août (+3,4 %) grâce au retour du beau temps et aux différentes promotions sur les villages de vacances et les résidences de tourisme. Les autres modes d’hébergement marchands (gîtes, chambres d’hôtes, villages de vacances, résidences de tourisme) ont le plus souffert au cours de la saison, avec un repli de 3,6 % des nuitées par rapport à juillet - août 2011.

Chez nous Si le début de la saison a été sombre, le mois d’août est arrivé comme un soulagement pour beaucoup. Concernant notre secteur, les fréquentations sont variables d’un établissement à un autre, d’une activité à une autre. La qualité est souvent récompensée. Internet est aujourd’hui indispensable, mais il reste le coté humain, surtout dans les périodes actuelles. L’accueil contribue à fidéliser la clientèle. Les vacanciers doivent trouver chez nous un accueil de qualité. Ils sont nos meilleurs relais. Cela concerne tout le monde, pas seulement les hébergeurs.

La Dordogne est restée dans son lit, calme et reposée, toujours aussi séduisante. Sachons la préserver et la mettre en valeur, c’est un atout majeur.

Le tourisme évolue, nous devons La fréquentation des touristes en trouver des produits adaptés à la provenance de pays où sont menées demande, avec l’authenticité de notre des politiques de réduction des territoire. déficits publics semble avoir poursuivi Un sourire à chaque pas,….un sousa chute au cours de la saison rire à chaque pas,….un sourire à estivale. chaque pas……..un sourire à chaDepuis quelques années, et cet été que pas…..

14


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - TOURISME

du 1er mars au 30 novembre (soit 275 jours) et a été harmonisée sur l’ensemble du territoire vallée de la Dordogne !

AEROPORT BRIVE-VALLEE DE LA DORDOGNE

61 459 passagers commerciaux enregistrés sur 2011 ce qui traduit une augmentation de trafic de +75% par rapport à 2010 (incluant Brive Laroche). Points encourageants : les bons taux de remplissage sur les lignes desservant l’Angleterre (Londres et Manchester) avec un total de 17 916 passagers ; une progression de la fréquentation sur la ligne desservant Paris (+ 32%) qui s’accompagne de l’émergence d’une clientèle loisirs sur cette ligne traditionnellement d’affaires. Le rôle de plateforme d’accès au territoire Corrèze-Lot-Dordogne se confirme pour les voyageurs Britanniques. Le Lot figure en bonne place (destination pour 34 % des arrivants) suivi de la Corrèze (33%) et de la Dordogne (29%).

Origine clientèle France 76% Midi-Pyrénées : 17,4% Pays de la Loire + Bretagne 15,4% Ile de France : 13,6% Origine clientèle Etrangère 24% GB : 23,8% Belgique : 18,2% Pays– Bas : 15,8% Espagne : 11,3% Allemagne : 6,4%

Nous vous informons que le Conseil Général a institué une taxe additionnelle de 10 % à la taxe de séjour perçue dans le département par toutes les communes. Cette taxe additionnelle est établie et recouvrée selon les mêmes modalités que la taxe de séjour à laquelle elle s'ajoute. Son produit est reversé au département à la fin de la période LA TAXE de SEJOUR 2013 de perception. La taxe de séjour a été établie avec Le produit de cette taxe est affecté le concours des représentants des aux dépenses destinées à diverses activités liées au tourisme. promouvoir le développement touristique du Lot. En voici un résumé. La taxe de séjour est demandée par le Syndicat Mixte Touristique Vallée de la Dordogne pour tout résident d’un hôtel, d’une location saisonnière (meublé de tourisme, village de vacances), d’une chambre d’hôtes, d’un terrain de camping, ... Elle est établie au réel sur 9 mois ;

NATURE DE L'HEBERGEMENT Hôtels 4* et plus, résidence de tourisme 4*, meublés 4 et 5* et tous autres établissements de caractéristiques équivalentes (clés, épis...) Hôtels 3*, résidence de tourisme 3*, meublés 3* et tous autres établissements de caractéristiques équivalentes (clés, épis...) Hôtels 2*, résidence de tourisme 2*, meublés 2* et tous autres établissements de caractéristiques équivalentes (clés, épis...) Hôtels 1*, résidence de tourisme 1*, meublés 1* et tous autres établissements de caractéristiques équivalentes (clés, épis...) Hôtels classés sans étoile et tous autres établissements de caractéristiques équivalentes (clés, épis...) Terrains de camping et terrains de caravanage classés 3 et 4*, ainsi que tout autre terrain d'hébergement de plein air de caractéristiques équivalentes Terrains de camping et terrains de caravanage classés 1 et 2*, ainsi que tout autre terrain d'hébergement de plein air de caractéristiques équivalentes

Bonne préparation de la saison 2013 Robert VIGUERARD, Vice Président chargé du tourisme

Taxe Taxe de séjour Tarif par additionnelle du totale prélevée personne et par Conseil Général par personne jour 10% par personne et par jour et par jour

1,10 €

0,11 €

1,21 €

0,90 €

0,09 €

0,99 €

0,70 €

0,07 €

0,77 €

0,50 €

0,05 €

0,55 €

0,30 €

0,03 €

0,33 €

0,45 €

0,05 €

0,50 €

0,20 €

0,02 €

0,22 € 15


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - TOURISME

structure réside dans son mode de gouvernance : au sein du comité de direction siègent 11 élus représentant les 7 collectivités et les Après un regroupement réussi des représentants des 800 prestataires offices de tourisme des du territoire. Office du tourisme Vallée de la Communautés de Communes de Bretenoux, Padirac, Saint-Céré, Une véritable association des Dordogne Souillac-Rocamadour, Sousceyrac, m o n d e s Cour du Prieuré politiques et Vayrac et la commune de Gramat économiques. 46110 Carennac sous une entité unique (Syndicat Tél : 05 65 33 22 00 mixte touristique Vallée de la Les financements des projets de www.tourisme-valleeDordogne), l'office de tourisme (OT) l'office de tourisme sont rendus dordogne.com possibles, en partie, par la taxe de Une équipe de 19 permanents au s'est structuré sous la forme d'un séjour versée par les clientèles établissement public à caractère service de 86 communes. touristiques, par le versement d’une industriel et commercial (Epic) . dotation publique de 10,50 € / Yves Buisson est au commande Au delà des missions d'accueil, habitant mais également par la de cet office du tourisme. d'information et de promotion, l’OT contribution des partenaires socioSouhaitons qu’ils entrainent dans répond aux 800 professionnels professionnels et le développement leur sillage tous les acteurs du concernés, en insufflant une forte progressif d’activités commerciales tourisme ! dynamique de développement de ( b i l l e t t e r i e , boutiques, l'économie touristique. commercialisation de séjours…). n° d’appel unique L'office de tourisme Vallée de la 05 65 33 22 00 Dordogne aura aussi la spécificité Retrouvez les projets de l’office de de cogérer les contrats Grand site tourisme et abonnez vous à la lettre Vallée de la Dordogne et celui de d’informations en vous connectant sur le site Rocamadour.

Office de tourisme de la Vallée de la Dordogne

www.tourisme-vallee-dordogne.com.

L’originalité

de

cette

nouvelle

DE NOUVEAUX BUREAUX POUR L’OFFICE DU TOURISME À CARENNAC :

Le bâtiment hébergeant déjà en rez-de-chaussée l’un des espaces accueil de l’OT de la Vallée de la Dordogne, a fait l’objet au cours de ces derniers mois d’importants travaux au 1er étage, portés par la Communauté de Communes du Haut QuercyDordogne, afin d’y installer l’équipe de direction du nouvel office. Ce bel espace a ainsi été aménagé et organisé afin d’offrir des locaux administratifs fonctionnels (un bureau pour le directeur, un espace secrétariat et une salle de réunion) très lumineux ! Le nouveau locataire a emménagé dans ses nouveaux bureaux situés idéalement au cœur de la Vallée de la Dordogne.

LIBELLE

GROS ŒUVRE MENUISERIE PLOMBERIE/ SANITAIRE/ CHAUFFAGE ELECTRICITE PLATRERIE / ISOLATION PEINTURES MAITRISE D’OEUVRE

ENTREPRISE

GRANDOU Michel 46110 CONDAT POULET Laurent 46 110 ST MICHEL DE BANNIERES BORDERIE 46 110 VAYRAC Guy CLARETY 46 400 SAINT LAURENT LES TOURS MOISSINAC 46 130 BIARS SUR CERE GARRIGUE 46 200 SOUILLAC Construction Rénovation Etudes

TOTAL

MONTANT HT

3 661.25 € 31 518.29 € 10 378.56 € 12 182.28 € 9 267.65 € 10 825.74 € 7 425.00 €

85 258.70 € 16


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - ADVD

Association de développement de la Vallée de la Dordogne Tél : 05 65 33 81 36 mail: pays-valleedordogne@orange.fr

www.pays-vallee-dordogne.com Le contrat de Pays s’articule autour de 4 priorités d’actions : AXE 1 : DEVELOPPER ET MAITRISER LES POLITIQUES DE GESTION DE L’ESPACE AXE 2 : POURSUIVRE LE D E V E L O P P E M E N T ECONOMIQUE AXE 3 : DEVELOPPER UNE VERITABLE POLITIQUE DE QUALITE DE VIE AXE 4 : DOTER LE PAYS D’UNE APPROCHE CULTURELLE

Un Pays, une charte, un contrat Un pays est un territoire de projets. L’idée de Pays est née de la Loi d’Orientation pour l’Aménagement et le Développement Durable du Territoire (LOADDT) datant du 25 juin 1999, dite Loi Voynet. Un territoire de projets, c’est : - un territoire présentant une cohésion géographique, culturelle, économique ou sociale. Son périmètre correspond aux modes de vie des habitants qu'il regroupe. - un lieu d'action collective rassemblant, autour d'un projet commun de développement, des communes et des groupements de communes, des organismes socioprofessionnels (chambre de commerce et d'industrie, chambres des métiers, chambre d'agriculture...), des entreprises, des associations...

(Europe, Etat, Département).

Région,

Pour l’année 2012, le Pays a accompagné une vingtaine de projets portés par les communautés de communes et les communes ainsi que les associations du territoire. Le travail du Pays consiste à croiser les axes de la charte avec les priorités déf inies par les cofinanceurs afin d’obtenir un maximum de subventions sur les dossiers.

Au travers de ces 2 programmations annuelles, ces projets ont représenté un investissement total de plus de 4 300 000 € sur l’ensemble du territoire. L’action du Pays a permis de mobiliser plus de 41 % de subventions en faveur de ces investissements sur des projets aussi variés que des cœurs de villages, des aménagements de multiples ruraux, de crèches, de logements sociaux ou de jardins Cette action collective porte sur familiaux… un projet de développement du territoire, qui concerne l’avenir du En 2012, le Pays a également Pays sur le long terme : la Charte p o u r s u i vi s o n p a r t e n a r i at du Pays. La charte se décline par technique avec l’office de tourisun contrat de Pays qui couvre la me et le syndicat mixte Vallée de période 2008-2013 et qui lie le la Dordogne. territoire aux cofinanceurs

La recherche de financements : les fonds européens du Massif Central Les élus du territoire du Pays de la vallée de la Dordogne lotoise ont décidé de se mobiliser autour de l’appel à projet Accueil de nouvelle population lancé dans le cadre des fonds européens dédiés au Massif-Central. Depuis 2009, les Régions du Massif-Central, l’Etat et l’Europe se sont engagés dans une démarche d’appel à projets à l’attention des territoires qui souhaitent construire une offre d’accueil qualifiée. Ces appels à projets permettent de mettre en place des moyens pour répondre aux objectifs suivants : Développer des politiques d’accueil sur un maximum de territoires du Massif-Central. Sensibiliser, impliquer un maximum de partenaires dans les politiques d’accueil. Favoriser la coopération autour des politiques d’accueil. Intégrer les politiques d’accueil dans les projets de territoires afin d’en assurer le portage politique. Expérimenter pour proposer des projets innovants, différenciant le Massif-Central. Le Pays a déposé un dossier de candidature fin octobre autour de 3 axes de développement : Accueil de l’activité économique Offrir des services de qualité aux habitants Proposer une offre variée en terme d’habitabilité du territoire Le dossier de candidature est consultable sur le site internet du Pays. La réponse du Massif-Central sera connue en mars 2013… 17


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - Pays d’Art et D’histoire

2012, la dixième année du Pays d’Art et d’Histoire !

Association du Pays de la Vallée de la Dordogne Lotoise Renseignements: Espace Patrimoine Chateaux des Doyens 46110 Carennac Tél : 05 65 33 81 36 Fax :05 65 33 81 43 patrimoine-valleedordogne@wanadoo.fr www.pays-valleedordogne.com

Visites découverte à Carennac et à Cavagnac

Le label Pays d’art et d’histoire a été décerné en novembre 2001 par le Ministère de la Culture et de la Communication au Pays de la vallée de la Dordogne lotoise. Cette décision a été entérinée par une convention entre l’Association de Développement de la Vallée de la Dordogne (ADVD), le Ministère de la Culture ainsi que le Conseil Général du Lot et le Conseil Régional Midi-Pyrénées, dans une politique active de médiation et de valorisation du patrimoine. Cette politique a réellement pris effet au 1er janvier 2003. Voici donc 10 ans que le service animation du patrimoine travaille à la sensibilisation au patrimoine, des habitants, des jeunes et à l’accueil du public touristique. Cette année 2012 n’a pas connu de baisse de fréquentation. Ainsi l’Espace patrimoine au château des doyens a accueilli 12258 visiteurs. Les visites guidées estivales conduites par des guides conférenciers agréés et formés par l’animatrice du patrimoine ont été suivies par 1789 visiteurs. 3033 habitants ont pu participer à 57 animations réparties sur tout le territoire se déroulant hors saison et gratuites, le plus souvent les samedis et les dimanches pour toucher un plus large public. Les enfants n’ont pas été oubliés avec une offre diversifiée d’ateliers de pratique artistique d’une aprèsmidi pendant les vacances scolaires de Pâques et de Toussaint et, durant l’année scolaire, 23 classes soit 560 élèves

ont suivi les visites et les interventions en classe des guides conférenciers. 17641 personnes se sont donc trouvées concernées par les actions du Pays d’art et d’histoire en 2012. Lors de la commission de coordination du 3 décembre, réunissant le ministère de la Culture et de la communication, le Conseil Général et le Conseil Régional, le Pays d’art et d’histoire a présenté un bilan sur six ans (depuis 2007) montrant des chiffres en constante progression et une fréquentation totale depuis 2007 d’environ 100.000 participants. Ce bilan très satisfaisant s’explique principalement par une communication efficace : affiches, flyers, communiqués de presse, mailing liste, site internet et création d’une page Facebook et par le programme des animations tiré cette année à 15 000 exemplaires, diffusé principalement par l’Office de Tourisme Vallée de la Dordogne. Toutefois ce bilan est aussi le fruit de l’expérience et de l’exigence de qualité de l’ensemble du service et les questionnaires de satisfaction que nous faisons remplir aux visiteurs à la fin des visites guidées nous confortent dans cette démarche !

18


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - SYMAGE 2

Syndicat Mixte pour l’Aménagement et la Gestion de l’Eau et de l’Espace L’opérateur-conseil pour la gestion de l’eau et de l’espace du Pays de la vallée de la Dordogne lotoise.

Présentation du SYMAGE² Depuis 2004, Le SYndicat Mixte pour l’Aménagement et la Gestion de l’Eau et de L’Espace (SYMAGE²) met en œuvre la première orientation de la charte du Pays de la vallée de la Dordogne lotoise, dont l’objet est de « développer et maîtriser les politiques de gestion de l’espace ». La Communauté de Communes du Haut Quercy– Dordogne est membre de ce syndicat, au même titre que celles de Souillac, Martel, Bretenoux, Saint Céré et Sousceyrac, ainsi que le Conseil Général du Lot.

Le SYMAGE² va donc disparaître en tant que tel, mais l’ensemble de ses missions sera repris par les pôles « eau-environnement » et « planification et urbanisme » de ce nouveau syndicat. L’action du SYMAGE² sur la Communauté Le bilan du SYMAGE² pour l’année 2012 est sur le territoire communautaire de Vayrac, très riche : PLU intercommunal: Après avoir assisté toutes les communes pour assurer l’évaluation des PLU en novembre 2011, le SYMAGE² assiste la Communauté durant toute l’élaboration de son PLUi. Plan Communal de Sauvegarde: Il est en cours de réalisation à Vayrac pour un rendu au 1er trimestre 2013, le SYMAGE² en assurant la réalisation. D’autres plans sont en cours à St Michel de Bannières, Strenquels et Condat.

La fin de l’année 2012 va voir la création d’un nouveau syndicat unique réunissant le SYMAGE², le SMTVD ( Syndicat Mixte touristique de la Vallée de la Dordogne) et l’ADVD ( Association de Développe- Voie d’Avenir: ment de la Vallée de la Dordogne). Le SYMAGE² suit également de

19


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - SYMAGE 2 près la démarche « voie d’avenir » et porte au même titre que nos collectivités les enjeux du territoire et l’urgence de ce dossier.

Syndicat Mixte pour l’Aménagement et la Gestion de l’Eau et de l’Espace Mairie 46 600 Creysse Tél: 05 65 32 27 38 Fax : 05 65 32 28 92 Mail : symage-valleedordogne@orange.fr Site : www.symage.fr

C’est un projet qui avance bien avec une assistance poussée du SYMAGE². Des réalisations sont en cours sur toutes les communes du territoire. Repère de crue: L’action sur les repères des grandes crues de nos rivières est lancée, avec un projet de pose en des points pertinents dès le début de l’année prochaine. Le SYMAGE² et EPIDOR sont à la manœuvre auprès des maires des communes concernées (Vayrac, Bétaille, les Quatre Routes) pour cette pose.

Prévention des Innondations à Bétaille: Des réunions informelles se sont tenues entre le SYMAGE² et la commune de Bétaille pour déterminer des orientations de travail sur les actions de prévention des inondations sur cette commune. Le lancement officiel de l’action devrait débuter début 2013 avec de grandes ambitions afin de baisser la En tant que Président de la vulnérabilité sur les maisons et communauté de communes, je remercie le SYMAGE² pour son activités de la plaine du Palsou. activité d’ingénierie auprès des Gestion des berges: La gestion de la végétation s’est Communes et Communautés du concrétisée sur la Sourdoire par un Nord du Lot. La grande chantier original de débardage à ambition du syndicat unique, et cheval. A l’aval de Vayrac, c’est du Schéma de Cohérence donc une petite entreprise « écolo » Territoriale (SCOT), vont venir t r è s d y n a m i q u e ( e n t r e p r i s e confirmer que les équipes du MARBOT) qui a réalisé l’enlèvement SYMAGE² sont prêtes à assumer des arbres et autres végétation en t o u s c e s d o s s i e r s a v e c compétence et efficacité, au sein travers du cours d’eau. du grand syndicat et en Défense incendie: collaboration étroite avec nos La Communauté de Communes personnels. continue son effort sur la mise à niveau de la défense incendie à Pierre PRANGERE, partir des réseaux d’irrigation ASA. Président du SYMAGE²

Débardage à cheval

Borne d’irrigation agricole dédiée aussi à la défense incendie sur Broche ( ASA de Prénabot).

Repère de crue de la Dordogne récemment posé à Creysse. 20


AMENAGEMENT DU TERRITOIRE - CAP SUR LE SCOT

DE LA CREATION D’UN SYNDICAT MIXTE DU PAYS DE LA VALLEE DE LA DORDOGNE... Depuis 1996 et la première Unité de Séjour Touristique, le Nord du Lot s’est progressivement structuré autour d’un projet de territoire impliquant toutes les collectivités (Communes et Communautés de Communes). La démarche de Pays, la création de syndicats mixtes (SYMAGE² et Syndicat Mixte Touristique), le Schéma de Cohérence des aménagements, Equipements et Services (SCAES) ont été les jalons et les outils de cette structuration. Depuis 2010, les huit Communautés de Communes du Nord du Lot (Cère et Dordogne, Pays du Haut Quercy Dordogne, Pays de Gramat, Pays de Martel, Pays de Padirac, Pays de Saint Céré, Pays de Sousce yr ac, Pays de Souill ac Rocamadour) se sont engagées dans une démarche de regroupement des structures qui interviennent sur le nord du Lot (ADPvDl, SYMAGE² et Syndicat Mixte Touristique de la Vallée de la Dordogne) en une seul eentité. La constitution de ce grand syndicat unique du nord du Lot, qui exercera les compétences auparavant assumées par les 3 précédentes entités, est en passe de se concrétiser en cette fin d’année. Le comité de pilotage, composé de représentants de toutes les Communautés concernées et mis en place il y a plusieurs mois, planche à sa mise en œuvre opérationnelle en janvier 2013.

...A L’ELABORATION D’UN SCOT : Ce grand syndicat mixte de la équilibrée des espaces. Vallée de la Dordogne aura aussi et surtout pour mission Un SCOT, ça sert à quoi ? de porter le SCOT. Un SCOT, qu’est–ce que L’objectif est d’organiser, pour c’est ? les 10 années à venir les points cités. Les choix dans Le SCOT (Schéma de ces domaines ont des Cohérence Territoriale) est un conséquences en cascade et document de planification à long terme sur stratégique qui fixe à l’échelle l’environnement, le cadre de d’un territoire, les grandes vie et l’économie (coût voirie, orientations d’aménagement transport, réseaux divers, et de développement pour les enlèvement déchets, etc.). 10/20 ans à venir dans une p e r s p e c t i v e d e Le SCOT intègre la notion de développement durable. solidarité nécessaire pour Il sert de cadre de référence rendre nos projets individuels pour toutes les politiques c o n c i l i a b l e s a v e c l e s territoriales notamment en contraintes qui s’imposent matière d ’ u r b a n i s m e , pour l’avenir. L’urbanisme d’habitat, de déplacements, conduit notre manière de d’équipements, d e construire mais aussi celle commerces, d’environnement dont nous vivons ensemble. et plus. En cela, il s’agit d’aménager Comme le précise l’article ensemble et autrement le L121-1 du code d e territoire pour une meilleure l’urbanisme, le SCOT veille à qualité de vie des ménages : assurer : limiter les impacts sur les  Un équilibre entre les budgets des ménages, espaces urbanisés, ruraux, maintenir et développer. agricoles et naturels en respectant les objectifs du développement durable.  Une diversité des fonctions urbaines (habitat, services, commerces, loisirs, etc.) et la mixité sociale.  Une utilisation économe et 21


ECONOMIE EMPLOI - ZONE D’ACTIVITES DE LA PERRIERE LE PARC D’ACTIVITES DE « LA PERRIERE » A BETAILLE ACCUEILLE 3 ENTREPRISES Le Parc d’Activités de « La PERRIERE » est lancé. Sa situation géographique entre les bassins de BIARSBRETENOUX-SAINT CÉRÉ et SOUILLAC-BRIVE doit nous permettre d’espérer un bon développement. 3 bâtiments de 200 m2 Dont 50 m2 de bureaux Et 150 m 2 d’atelier Un loyer attractif de 580 € HT/ mois Pour tout renseignement, contactez la Communauté de Communes Haut Quercy Dordogne Au 05 65 32 03 07

Dans cette période difficile, la volonté des élus communautaires de construire trois bâtiments dans le cadre d’un « hôtel d’entreprises » pour un démarrage de la zone est aujourd’hui une réussite. Les trois ateliers seront occupés à partir de janvier 2013.

D’autre part, la construction d’un quatrième bâtiment sous forme « d’atelier relais » E m a i l : c o n t a c t @ h a u t - q u e r c y - intéresse fortement un porteur dordogne.fr de projet. Les financements obtenus par la Communauté de www.haut-quercy-dordogne.fr Communes devraient faciliter cette future installation.

D’autres terrains sont à vendre « à la carte » au prix de 10 € et 6 € le m². Soyez tous des ambassadeurs! Une plaquette de présentation a été réalisée pour promouvoir notre Parc d’Activités: elle sera diffusée le plus largement possible. Le Conseil Général fera aussi la promotion de notre parc d’activités sur son portail internet de l’économie lotoise. Miser sur le développement économique, c’est travailler à réduire le chômage et à garder les jeunes au pays. Christian DELRIEU, Vice–Président chargé de l’économie

Fiches intérieures de la plaquette de communication 22


ECONOMIE EMPLOI - ZONE D’ACTIVITES DE LA PERRIERE HOTEL D’ENTREPRISES : PARI REUSSI !

Mars 2012

Juin 2012

 

150 m² d’atelier 50 m² de bureaux/accueil/ sanitaires. La qualité des constructions assurera un confort intéressant aux usagers.

La Communauté de Communes a souhaité développer une offre locative immobilière à destination de porteurs de projet souhaitant démarrer ou développer leur activité sans avoir à investir La Communauté de Communes a immédiatement dans l’immobilier. fait le choix d’un loyer modéré : 580 € HT mensuel. C’est ainsi qu’en partenariat avec la SEM Lot Développement Grâce à ce projet d’hôtel Aménagement, le projet de d’entreprises, trois entreprises c o n s t r u c t i o n d ’ u n h ô t e l s’installent ou se développent sur d’entreprises s’est concrétisé. le Parc d’Activités. L e c a b i n e t d ’ a r c hi t e c t u r e Le bail d’un an conclu avec LEBARON CHASSARY a été l’entreprise est renouvelable 2 retenu pour dessiner les bâti- fois, avec l’idée que ces ments et suivre le chantier. entreprises s’installent ensuite définitivement sur la zone La construction de trois espaces communautaire… locatifs a démarré au printemps. Les marchés de travaux ont été Les trois bât iments t ous confiés aux entreprises suivantes: identiques ont une superficie de 200 m² chacun: DEPENSES

Entreprises

Montant travaux

Terrassements généraux - VRD Espaces verts - Clôtures

COLAS/BROUSSE

144 245,61

ASFAUX TRUEL DEGUILHEM TANIE SMAC DEGUILHEM TANIE C2M Alu RICHARD SOPREM

151 400,64

DELPON

30 283,50

JOFFRE LAVERGNE SPIE DUCHATELET

5 386,80

Travaux

Gros œuvre Charpente et ossature métallique Couverture - Etanchéité Bardage métallique Menuiserie extérieure aluminium Serrurerie

Juillet 2012

Menuiserie intérieure Cloisons - Doublage - Faux plafonds - Peinture Revêtement de Faîence Plomberie - Sanitaire - VMC Chauffage - electricité Espaces verts - clôtures

Novembre 2012 Subventions obtenues pour ce programme: - Etat (Dotation de Développement Rural) : 177 500 € - Région: 84 000 €

Total Maîtrise d'ouvrage déléguée (SEM Lot Développement Aménagement) Ingénierie (architecte + études) Montant Total HT

48 810,00 44 877,27 53 589,00 28 488,39 10 785,00 10 396,50

27 518,70 57 851,27 16 039,00 629 671,68 32 949,14 55 866,00

718 486.82 €

23


COMMERCE - ARTISANAT

Le commerce et l’artisanat sont des acteurs économiques majeurs, qui sont à la base de 20 % des emplois du secteur privé et environ 1 actif sur 6. Ils influent significativement sur la qualité de la vie et le confort des habitants avec des conséquences directes sur la notoriété et l’image du territoire. Plus de trois français sur quatre ont une bonne opinion du commerce et de l’artisanat en France. Ces activités restent liées au dynamisme de l’activité locale et à la qualité de vie qui est un enjeu pour le développement des commerces. Chaque fermeture ralentit l’attractivité du territoire. Comme toutes les zones rurales, n o u s c o n n a i s s o n s malheureusement bien ce phénomène. Conserver un commerce en zone rurale est un acte économique. Il faut aller y faire ses achats.

existantes est un objectif commun qu’il convient au moins d’atteindre. Pour cela, à chaque occasion et dans l’esprit de la population, les commerçants-artisans doivent être considérés pour ce qu’ils sont : des créateurs essentiels et indispensables dans l’aménagement du territoire. Est-ce exagéré ? Peut-être pas, si l’on retient que dans une journée, c’est un nombre important de personnes qui pousse la porte d’un magasin ; si l’on se rappelle qu’une entreprise sur quatre est un commerçant-artisan de proximité et qu’ils représentent 60 % des points de vente implantés en zone rurale. Certes, les commerçants-artisans doivent aujourd’hui s’adapter en permanence et le métier peut leur sembler, de ce point de vue, plus difficile qu’il y a trente ans. Cependant ils ont toutes les raisons d’être optimistes quels que soient les changements des habitudes d’achat, les consommateurs veulent plus que jamais des commerces des artisans et des services de proximité sur leur commune et leur canton.

Les intérêts des commerçants/ artisans et ceux des collectivités devraient être étroitement liés: instaurer un dialogue de qualité Lucien TEILLARD, entre les élus locaux et ces acteurs Vice-président de la commission économiques sur les dossiers et développement du commerce projets susceptibles d’avoir un et de l’artisanat impact sur l’activité des centresbourg, est indispensable. Le m aint ien d es act i vit és

Chambre des métiers du Lot et de l’artisanat 

Rue St Ambroise - 46 000 CAHORS Tel : 05.65.35.13.55.

Relais Initiatives Artisanat- Rue de la République - 46 400 SAINT CERE Tel : 05.65.10.98.57 24


ENFANCE JEUNESSE - ACCUEIL PERISCOLAIRE La Communauté de Communes développe depuis 2005 une politique enfance-jeunesse très active pour répondre aux besoins du territoire et accueillir de nouvelles familles. Cette politique se traduit par la crèche de 40 places à Vayrac, l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement de Bétaille, le Relais d’Accueil Petite Enfance à Saint-Michel de Bannières, l’Accueil Périscolaire sur les écoles de la Communauté et l’espace Sports et Loisirs intergénérationnel à Cavagnac. Au-delà des investissements réalisés, la Communauté accompagne les associations qui gèrent ces structures d’accueil en les soutenant financièrement et en mettant à disposition du personnel et des équipements. Sur l’année 2012, les dépenses liées à cette compétence s’élèvent à 400 000 € dont : Service accueil périscolaire communautaire : 210 000 € Association Cap jeunesse : 170 000 € Association Multi-rencontres du Rionet : 12 500 € Cette politique ne pourrait être menée sans le soutien financier et technique de la Caisse d’Allocations Familiales et la Mutualité Sociale Agricole par le biais du contrat enfance-jeunesse.

ACCUEIL PERISCOLAIRE 2012

La Communauté de Communes organise et gère l’accueil périscolaire sur 9 écoles : chaque enfant scolarisé auprès d’une école ou d’un regroupement du canton peut être accueilli le matin, le midi et le soir par une équipe d’animatrices formées. 577 enfants sont inscrits à l’accueil périscolaire, ce qui représente 419 familles. En moyenne, 355 enfants sont présents entre 12h et 13h30.

Cette année est marquée par l’obtention de l’agrément « accueil périscolaire » pour le site de Vayracécole primaire- entre 12 heures et 13 heures et celui de Queyssac Les Vignes. Pour respecter les taux d’encadrement légaux une directrice a été formée (BAFD) et deux animatrices supplémentaires recrutées. En partenariat avec l’école primaire de Vayrac, une aide aux devoirs est mise en place les mardis et jeudis soirs depuis le 12 novembre 2012. Cette aide aux devoirs est assurée par cinq bénévoles. L’expérience est concluante et satisfait de nombreux parents et enfants. Le jeu du parachute favorise les relations sociales grâce à l’intégration en groupe,

Contact mail service pérsicolaire: alsh-cchqd@orange.fr

Pour de nombreux enfants, le temps de présence dans l’école est presque deux fois plus long que le temps scolaire : « six heures d’école mais dix heures dans l’école », d’où l’importance de l’accueil périscolaire offrant à la fois activités éducatives et encadrement adapté. Nos équipes favorisent donc le jeu, proposent des activités mais surtout garantissent l’équilibre des élèves entre leur rythme quotidien et leur vie d’enfant. Cette année, nous avons acheté pour les sites du canton du matériel : Kit sportif et jeux (cirque, minigolf, parachute, mini -basket, badminton, frisbee, hockey, etc.) ;

Le coût de ce service s’est élevé à 210 000 € pour l’année 2012, dont 198 000 € de frais de personnel (35 animateurs, 1 directeur) . Ce service est financé par la participation financière des familles (11 %). La caisse d’allocations familiales et la Communauté de Communes assurent la charge restante.

LE MOT DU DIRECTEUR

Kit de lecture (Max et Lili, Où est passé Charlie,…) ; Jeux de société (Vocabulon, Pictureka, Rush Hour, Le Lynx, etc.) ; et le développement personnel au sein du groupe.

Ce matériel tournera sur tous les sites pour éviter la lassitude et augmenter le plaisir de découvrir un nouveau divertissement à chaque fois. Laurent MATEOS 25


ENFANCE JEUNESSE - ASSOCIATION CAP JEUNESSE

CAP JEUNESSE RAPE ALSH CRECHE LES CIGALOUS

CAP JEUNESSE est une association à gestion parentale, créée en 2005, qui gère la crèche de Vayrac (agrément de 40 places), l’Accueil de Loisirs (ALSH) à Bétaille et le Relais d’Accueil Petite Enfance (RAPE) à Saint-Michel de Bannières. L’ implication des parents est essentielle à l’équilibre des structures et permet aux familles de se rencontrer et d’échanger en dehors des temps de fréquentation des différentes structures.

L’année 2012 a été marquée par une nouvelle dynamique impulsée par les membres du bureau et relayée par le personnel pour que les parents et les familles donnent un nouveau souffle à la vie associative. Cette implication d e s f am i l l e s a u s e i n de l’association peut prendre diverses formes : participation aux réunions, aide à l’organisation de manifestations, petits travaux d’entretien ou de couture, permanence à la crèche, activités à l’ALSH. ..

LA CRECHE LES CIGALOUS

personnel et l’implication des parents ; les différents ateliers assur és par des cabinet s spécialisés ont permis à la crèche de se perfectionner en terme de

Sortie sur le marché de Vayrac

gestion de personnel et de projection financière. Cette Route du Puy d’Issolud démarche qui s’est déroulée sur 46110 Vayrac une période de huit mois a été Tél :05 65 32 54 54 mail : assasscapjeunesse@orange.fr initiée par la Caisse d’Allocations Familiales du Lot. Directrice : Nathalie Fontanille LES TEMPS FORTS La crèche accueille les enfants de Pour faire face aux évolutions règlementaires, à savoir les de CAP JEUNESSE DE 2 mois à 4 ans et leur propose modifications des contrats familles diverses activités adaptées en depuis septembre 2012 qui vont L’ANNEE 2012 fonction du rythme et du développement de chacun pour Bourse aux vêtements favoriser leur épanouissement : le 14 Avril 2012 conte, bibliothèque, musique, sorties au marché, fabrication de Assemblée générale pain, activités manuelles, le 02 juin 2012 avec une présence des familles en psychomotricité… nette progression par rapport à Ces activités sont programmées de l’année précédente, assemblée manière régulière. générale qui s’est prolongée autour Parents et professionnelles ont Aménagement de l’espace « touts petits » d’un temps convivial grillades/ également travaillé sur les repas proposés aux bébés, à l’équilibre crêpes. alimentaire et au plaisir de engendrer une baisse des recettes Fiesta le 31 août 2012 et la fourniture des couches et organisée à l’ALSH de Bétaille qui repas à compter de janvier 2013, la a réuni 44 familles de l’association. crèche a décidé de changer de Lors de cette soirée de fin d’été les statut en évoluant de crèche parents ont eu le plaisir, avant de parentale en crèche associative au se retrouver autour de grillades, de 1er janvier 2013. Le changement découvrir les réalisations manuelde statut va entrainer le les /artistiques de leurs enfants, les recrutement à mi-temps d'une photos et films produits au cours puéricultrice, la participation des des activités de l’ALSH. familles et de la CAF sera « plus importante et assurera ainsi un Conteuse chez les bébés TEMPS FORTS A VENIR meilleur équilibre financier ». 12 JANVIER 2013 : fête de l’assiette et du temps de repas. début d’année a v e c La crèche, au même titre que Q u e l q u e s p l a c e s r e s t e n t présentation d’un spectacle l’ensemble des crèches du disponibles.Pour plus d’information commun crèche – accueil de département, a bénéficié d’un contactez la directrice. loisirs sans hébergement et accompagnement technique sur la assistantes maternelles. gestion financière, gestion du Lieu : salle des fêtes de Bétaille 26


ENFANCE JEUNESSE - RAPE Relais Accueil Petite Enfance

LE RELAIS D’ACCUEIL PETITE ENFANCE (RAPE)

Le relais d’accueil petite enfance JOURNEE PORTES OUVERTES

vous accueille tous Les jeudi de 9 h à 12 h (hors vacances de Noel et d’été). Adresse : Place de l'église 46110 St Michel de Bannières Contact : Maëva Caselli Tel : 06 43 81 25 73 / 05 65 41 13 64 Tel CAP JEUNESSE 05 65 32 54 54 Mail : rapecapjeunesse@orange.fr

Le relais d’accueil petite enfance est un lieu de rencontres pour les enfants de 0 à 6 ans accompagnés de leur assistante maternelle ou de leur(s) parent(s). A chaque temps collectif, l’animatrice propose une activité qu’elle met en place seule, ou co-animée avec les assistantes maternelles, ou assurée par des intervenants extérieurs. Les activités proposées en 2012 furent ainsi très variées : fondue au chocolat autour de Pâques, sorties bibliothèques, atelier céramique, création d’une comptine, intervention d’une ethno-musicologue, sortie poussette avec les enfants de la crèche, activité pataugeoire à la crèLe relais est ouvert tous les jeudi che de Vayrac… de 9 h à 12 h (hors vacances de Noël et d’été) .

Une trentaine d’enfants accompagnés de leurs parents et des assistantes maternelles ont répondu à l’invitation de Maeva Caselli, l’animatrice du Relais Accueil Petite Enfance situé sur la commune de St Michel de Bannières. L’objectif de cette « journée portes ouvertes » était essentiellement de permettre aux parents de découvrir la structure. La fabrication de jouets musicaux a été proposée à des enfants de tout âge par Emmanuelle Prévost ethnomusicologue intervenant déjà sur le Relais ainsi qu’à la crèche Les Cigalous de Vayrac. Une exposition des moments forts de la

Journée portes ouvertes du samedi 9 juin 2012 de 9 h 00 à 13 h 00

vie du relais avait été préparée.

Le Rape propose aussi un temps d’information et de rendez-vous individuel à l’attention des futurs parents, parents et assistantes maternelles les mercredis de 14 heures à 17 heures.

La matinée de ce samedi s’est terminée de façon conviviale autour de quelques jus de fruits et gâteaux après que les enfants, accompagnés en musique, aient lâché dans le ciel une nuée de ballons multicolores.

27


ENFANCE JEUNESSE - ACCUEIL DE LOISIRS CAP JEUNESSE Accueil de Loisirs CAP JEUNESSE Le couderc 46110 Bétaille Pour tout renseignement: Directrice : Danièle Risso Tél :05 65 32 04 39 Fax : 05 65 32 69 53 Ou à la crèche de Vayrac : 05 65 32 54 54 mail :acceuildeloisirscapjeunesse @orange.fr Structure agréée par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection de la Population du Lot (DDSCPP).

Mars 2012 : Dévalée Culturelle, parcours artistique en Pays de la Vallée de la Dordogne Lotoise

L’Accueil de Loisirs CAP Jeunesse Un plein d’activités, de sorties, de beaux souvenirs pour les enfants qui ont fréquenté le centre de loisirs en cette année 2012 : du théâtre avec l’intervention d’une comédienne, du SLAM, de l’éveil musical, des ateliers manuels et artistiques, un atelier cuisine avec la participation d’une maman. Des sorties « découverte » à la brebis bavarde à Albias, à la ferme de Siran à Loubressac aux grottes de Pech’Merle, découverte du patrimoine local (Carennac, Loubressac, Autoire, Saint- Céré). Aux fortes chaleurs de l’été, des pique- nique aux abords de la Dordogne à Vayrac, au plan d’eau de Tauriac, à Latouille Lentillac. Des activités sportives (rollers, piscine, tennis, basket, foot, pétanque, patins à glace, vélo, peche, jeux de motricité etc…)

Ce Projet culturel danse, conte et théâtre proposé par l’ADDA, en partenariat avec les Communautés Les enfants ont poursuivi leurs de Communes Cère et Dordogne activités au sein du club CPN, et Haut-Quercy-Dordogne, le Pays (Connaître et Protéger la Nature). de la vallée de la Dordogne Le centre adhère à cette Lotoise, l’Inspection Académique association depuis plusieurs du Lot, Associations locales, et le années et un groupe d’enfants Conseil Général du Lot a proposé s’investit sur des projets ponctuels un calendrier de spectacles de (confection de mangeoires et danse par la compagnie La Liseuse, Georges Appaix, de nourrissage des oiseaux en hiver, conte par la compagnie Sweet expositions et débat sur la Tracteur de Jérôme Aubineau et biodiversité, observation des libellules en bord de rivière). de théâtre par Eric Durnez . En plus des spectacles, des ateliers de pratique dans les classes ou accueil de loisirs ont été proposés auprès : de l’école de Condat pour des ateliers Conte, des écoles maternelles des Quatre Routes du Lot, de Carennac et du collège de Vayrac pour des ateliers danse, de l’ALSH CAP JEUNESSE à Bétaille pour des ateliers de théâtre. Cette opération est reconduite Depuis la rentrée les enfants ont pour l’année 2013 avec des fabriqué du pain chez Maxime et ateliers théâtre à l’ALSH de Delphine Olivier à Ginès (La Bétaille.

Rivière Expérience II Le projet Rivière Expérience s’est déroulé cette année du 22 au 27 juillet 2012. Il a concerné les adolescents de l’accueil de loisirs. Cette année ce parcours n’était pas sur la rivière Dordogne, mais tout à côté, sur les routes et chemins qui la longent. C’est ainsi que nos jeunes ont parcouru à vélo plus de 60 kms entre Corrèze et Lot. Le séjour était itinérant et chaque soir, un nouvel environnement s’offrait à eux. Ils ont pratiqué également plusieurs activités riches en sensations : banabana (tyrolienne delta), tir à

l’arc, et une descente en canoë de Monceaux sur Dordogne à Girac. La semaine s’est terminée autour d’un feu et d’un repas « trappeur » ! Les jeunes souhaitent pour la troisième année de cette expérience, se confronter à un autre milieu aquatique : les torrents et pratiquer rafting et canyoning.

Chapelle aux Saints) ils ont pétri, confectionné et mis à cuire au four à bois, des petits pains nature et au chocolat. Une belle et gourmande journée !

28


ACCUEIL DES SENIORS - MARPA

« ENTREZ, vous êtes ici chez vous ! »

MARPA DU PRE D’ASTIE Les Quatre Routes du Lot Responsable : Mme Jalila Guilbert Tél : 05 65 27 02 02 Fax :05 65 41 00 78 mail : marpa681@ orange.fr

Moment d'émotion intense entre de jeunes adultes handicapés qui composent la chorale du foyer Marthe Robin de Gramat et les résidents de la MARPA qui les accueillaient.

A la MARPA les conditions de vie sont strictement comparables à celles de la vie de propriétaire ou de locataire. Les problèmes en moins, la qualité de vie en plus ! Elle est un lieu pour les personnes qui veulent allier confort, rencontres, sécurité et liberté. A la MARPA, non seulement vous avez l’impression d’être chez vous, mais en plus vous êtes chez vous ! L’appartement que vous occupez constitue un espace de vie dans lequel vous faites ce que bon vous semble en respectant évidemment la tranquillité de vos voisins.

Goûter préparé par les agents de la Marpa et dégusté au bord de l'étang à Lacapelle Marival.

De nombreuses activités sont prévues : manuelles et intellectuelles, culturelles et ludiques il y en a pour tous les goûts. Ces activités distrayantes contribuent à L’avantage de vivre dans notre nouer des liens, à fréquenter des maison est d’avoir la certitude d’une personnes par affinités. Une vraie intervention rapide en cas de définition du bonheur. problème grâce à la disponibilité et l’efficacité de nos agents toujours « La MARPA, l’essayer c’est présents dans la structure. Parce l’adopter ! » que la sécurité est l’un de nos principaux objectifs, un médaillon La MARPA vous accueille pour des d’appel vous est fourni à votre arri- courts séjours en formule hôtelière. vée. En cas de problème nécessitant Cette prestation s’adresse aux un geste médical, nous avons les f am illes lor sq u’e l le s doi vent moyens d’organiser une prise en s’absenter et laisser leurs parents charge rapide et adaptée. seuls et à toutes personnes ayant besoin d’un séjour de convalescence après une hospitalisation. Dans ces temps où l’on regrette la déshumanisation de notre société, le N o t r e p e r s o n n e l p r é s e n t délitement des rapports humains et constamment sur le site, est formé l’accroissement de la solitude des pour assurer le confort, la sécurité et la sérénité des résidents. personnes âgées, la MARPA corrige cet aspect de notre monde moderne en plaçant les résidents au cœur de son projet de vie. Elle permet de rencontrer des personnes du même âge ayant les mêmes préoccupations. Elle offre l’occasion de vivre de nouvelles amitiés, de partager, d’échanger. Par ailleurs, les résidents peuvent partager ce confort et accueillir leurs amis, leur famille dans leurs a p p a r t em e n t s i n d i v i d u e l s e t personnalisés.

Visite amicale des résidents à un ancien résident natif du canton, M. Lachor. 29


ACCEUIL DES SENIORS - MARPA

Exercice des pompiers à la MARPA En juin dernier, notre établissement a été choisi par les pompiers du Centre de secours des Quatre Routes du Lot sous la responsabilité du lieutenant Jean-Marc MATHIEU et l’adjudant Francis JOUVENT pour un exercice incendie nocturne. Cette manoeuvre a permis à la fois aux secouristes de vérifier leur matériel et le protocole d’évacuation, aux résidents de se tester sur ce type d’intervention et au personnel de mettre en pratique les recommandations théoriques.

23 logements : 22 T1 et 1 T2 Tarifs du 01/07/2012 au 01/07/2013 : Logement et charges mutualisées : T1 : 1 071.12 € T2 : 1165.58 €

Après l’inquiétude et l’étonnement suscités chez les résidents, ils se sont prêtés volontiers aux exercices et ont apprécié le courage, l’amabilité et l’efficacité des pompiers, dix-sept au total, qui ont su malgré l’heure tardive, les mettre en confiance et les diriger vers l’extérieur en toute quiétude.

Restauration (facturé à l’unité) : petit déjeuner : 2.20 € déjeuner 6.50 € dîner 3.90 € Blanchisserie (facturé à l’unité): Machine à laver : 1.80 € Sèche-linge : 1.80 € Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme GUILBERT, Responsable de la MARPA ou Mme JOUVENT, Adjointe de la Responsable.

Tél :05.65.27.02.02 Mail : marpa681@orange.fr

A la "Fête de la Musique" les séniors ont pu fredonner des "tubes" français revisités par un groupe jazz.

TOUTE L’EQUIPE DE LA MARPA ET LES RESIDENTS VOUS SOUHAITENT UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2013 30


ENVIRONNEMENT

TRAITER EFFICACEMENT NOS DECHETS MENAGERS JETONS MOINS – JETONS MIEUX

Deux visites du centre de tri ont été organisées le 27 juin et le 18 Octobre 2012

SYDED du Lot Centre de tri Barthes de Brusqueiles 46400 Saint Jean la Gineste Tél : 05 65 10 86 19 Service Assistance à l’amélioration des collectes – prévention des déchets Interlocuteur : Jean-Michel GIBBE-ALLIET Site de Catus: Les Matalines 46150 Catus Tél : 05 65 21 54 30 Site : www.syded-lot.fr

Le traitement des déchets est une lourde charge pour la collectivité et les administrés. Il existe des solutions pour traiter efficacement les déchets ménagers. Un effort significatif a été fait sur la qualité du tri sur notre territoire, grâce notamment à la mobilisation de la Communauté de Communes, aux actions de communication en porte à porte chez l’habitant par les agents du SYDED et aussi grâce à la collaboration du personnel des établissements SOURZAT, gérant la collecte. Des actions sont menées auprès des gros producteurs (maisons de retraite, collège, campings, etc.) Des visites gratuites pour les administrés ont été réalisées sur le centre de tri de Saint Jean Lagineste. Ces visiteurs qui ont assisté à une caractérisation complète mensuelle des déchets recyclables ont pu se rendre compte des conditions de travail des opérateurs et des difficultés rencontrées sur la chaîne du tri. Depuis mars 2012, de nouvelles consignes permettent de TRIER tous les emballages en plastique. Les OBJETS en plastique (jouets, ficelle, etc.) ne se recyclent pas. En outre, 70% de nos déchets sont valorisables grâce au recyclage et au compostage. Si la qualité du tri des déchets recyclables collectés dans les bacs verts s’améliore, elle ne peut pas encore être considérée comme satisfaisante. Le volume d’ordures ménagères reste encore très important et nous pénalise financièrement.

Sur la totalité des déchets ménagers, la partie qui fermente est d’environ 103 kg/habitant/an, auxquels s’ajoutent 60 kg de déchets verts. En zone rurale, l’acquisition d’un composteur, (20 € à la charge de l’administré) permettrait de réduire de façon conséquente le volume d’ordures ménagères.

Coordonnées de la Déchetterie : Censol - 46110 BETAILLE Tel: 05 65 32 66 21 31


ENVIRONNEMENT Le tri est un geste simple mais très utile. Nous pouvons constater un changement de comportement induit par la collecte sélective chez la quasi majorité de nos concitoyens. Cet aspect est le reflet de la forte adhésion de la population à l’esprit Eco-Citoyen de cette démarche, à travers laquelle chacun peut accomplir un geste concret pour l’environnement. La route est encore longue pour être performant, mais nous sommes sur la bonne voie. Alors pas de relâchement, pensons aux générations futures et traitons efficacement nos déchets ménagers.

Testez vos réflexes en matière de tri sélectif (Réponses en fin de bulletin page 34)

Aujourd’hui, un dispositif complet de gestion des déchets est à votre disposition. En utilisant correctement ces équipements, chacun participe à la valorisation maximale de nos déchets dans le respect de l’environnement.

J’AI COMPRIS. JE TRIE Malgré tous nos efforts de communication et d’information, nous sommes au regret de constater encore des incivilités. Nous vous invitons tous à cultiver le réflexe citoyen et nous signaler tout comportement suspect qui ne respecte pas la réglementation en vigueur (déchets déposés à l’extérieur ou à côté des conteneurs, cadavres d’animaux, mais aussi seringues et multiples déchets médicaux, etc.) qui donnent des sueurs froides au personnel du tri sélectif. Faut-il en venir à dresser des procès-verbaux à l’encontre de ces contrevenants indélicats qui sont des inconscients, nuisibles à la collectivité ? Nous partons du principe que ces pollueurs irresponsables doivent payer leur inconséquence et que l’ensemble de la population n’a pas à supporter ces éléments. Serge GUTIERREZ, Président de la Commission Environnement 32


ENVIRONNEMENT – SERVICE PUBLIC D’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

installation d’assainissement non collectif , doit fournir, en annexe à tout acte (ou promesse) de vente, un document, daté de moins de trois ans, établi par le SPANC, justifiant EVOLUTION DE LA RÈGLEMENTATION de l’état de son installation. Les EN MATIÈRE D’ASSAINISSEMENT NON travaux de réhabilitation doivent être COLLECTIF : effectués dans un délai maximal d’un Deux arrêtés (du 7 mars 2012 et du an après la signature de l’acte de 27 avril 2012), entrés en vigueur le vente. 1 e r juillet 2012, révisent la règlementation applicable aux installations d’assainissement non La refonte de la règlementation apporte davantage de transparence collectif. aux usagers, et maintient l’équité Les nouvelles dispositions reposent entre les citoyens. sur les trois axes suivants : SERVICE PUBLIC D’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Coordonnées BD ENVIRONNEMENT Avenue Robert Destic La Mole 46400 SAINT-CÉRÉ 05 65 38 13 70 Mail : contact@be-dorval.com Le SPANC est à votre disposition pour toute information, et tout conseil en matière d’assainissement non collectif. N’hésitez donc pas à contacter les techniciens de BD Environnement.

Responsable : CASTAGNÉ Véronique Techniciens : BIEYSSE David : 06.82.03.11.50 VIERSOU Christophe : 06.73.95.46.71

mettre en place des installations neuves de RAPPEL : INSTALLATIONS EXISTANqualité et conformes à la TES NON VISITÉES À CE JOUR : règlementation : La loi impose à la Communauté de Depuis mars 2012, en application de Communes de procéder, au plus l’article R 431-16 du code de tard le 31 décembre 2012, au l’urbanisme, le particulier doit joindre contrôle de bon fonctionnement de à toute demande de permis de tout système d’assainissement indiconstruire, une attestation de viduel présent sur le territoire. c o n f o r m i t é d e s o n p r o j e t Or à ce jour, il reste encore un bon d’installation d’assainissement non nombre d’installations qui n’ont pas collectif (il s’agit du compte-rendu de pu être visitées par les techniciens de BD Environnement : demande de projet établi par le SPANC) ; report de la visite par les  réhabiliter prioritairement les propriétaires, ou absence des installations existantes qui propriétaires le jour de la visite. présentent un danger pour la Il est donc demandé aux santé des personnes ou un p er s on ne s co nc er né e s d e risque avéré de pollution contacter, dans les meilleurs délais, les techniciens de pour l’environnement : BD Environnement, pour convenir er Depuis le 1 juillet 2012, le d’un rendez-vous. propriétaire doit réaliser les travaux de réhabilitation de son installation dans les 4 ans qui suivent le Pour information, la loi permet contrôle, si celle-ci présente un aux collectivités d’appliquer des risque de pollution de l’environne- sanctions financières à l’égard ment ou un danger pour la santé des des personnes faisant obstacle à personnes ; l’accomplissement de la mission 

s’appuyer sur les ventes pour accélérer le rythme de réhabilitation des installations existantes : Depuis le 1er janvier 2011, le vendeur d’un logement équipé d’une

du SPANC. ******

33


EN BREF Le centenaire de la commune des Quatre Routes du Lot fêté comme il se doit le 19 mai 2012 La plus jeune commune du Canton a fêté ses cent ans. L’inauguration de la stèle du centenaire a été le point fort de la journée. Plus de 500 personnes se sont rassemblées autour de l’œuvre du sculpteur Christian Gouygou, une locomotive à vapeur du siècle dernier sculptée dans la pierre, et une photogravure d’une rue en 1912. La commune qui compte aujourd’hui 742 habitants a été créée sur des territoires assez réduits: 270 hectares cédés par les communes voisines de Cavagnac, Condat, Strenquels et Cazillac. DEUX DISTINCTIONS REMARQUÉES : Remise de la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur à M.Christian DELRIEU Samedi 23 Juin, Christian DELRIEU, Maire de Bétaille, Conseiller Général et Président de la CAPEL, a reçu la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains de Denis MARRE, Directeur du groupe CAPEL. Près de 500 invités applaudissaient cette remise de haute distinction de l’Etat, qui récompense 45 années d’un parcours exceptionnel au service du monde agricole. Le Préfet du lot, Bernard GONZALES, a conclu la cérémonie en soulignant combien il a été marqué par la simplicité de Christian DELRIEU : « Cette décoration est une juste récompense de votre travail et de votre implication pour la collectivité ».

Réponses du Quiz page 32

Denise FEIX honorée En ce samedi 24 mars, entourée de sa famille et de ses amis Denise FEIX s’est vue remettre les insignes d’Officier de l’Ordre National du Mérite par Raymond SASIA, inspecteur général honoraire de la police nationale, commandeur de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du mérite. Ce dernier a déclaré à cette occasion : « c’est un témoignage de reconnaissance pour les services que vous avez rendus à la Nation ». Christian DELRIEU et Pierre PRANGERE l’ont chaleureusement remerciée de son implication tant au niveau communal (maire adjointe et présidente d’associations) qu’intercommunal ( présidente de l’office de tourisme communautaire). 34


EN BREF

Dispositif Habiter mieux : réduisez vos factures d’énergie Sur invitation de la Communauté de Communes, Mme Glaise (DDT du Lot) et M. Da ré (Conseil Général du Lot) sont venus le 19 octobre présenter aux Maires et secrétaires de mairie du canton le dispositif « Habiter mieux ». Ce nouveau programme permet aux propriétaires occupants de bénéficier : d’une aide financière (sous certaines conditions) pour réaliser des travaux de rénovation thermique pour bien se chauffer et diminuer les factures d’énergie, d’un accompagnement personnalisé (diagnostic thermique, aide au montage du dossier de financement…) Pour tous renseignements, contactez le Conseil Général du Lot au 05.65. 53. 44. 83. ou votre mairie de résidence. Vous pouvez aussi consulter le site www.habitermieux.fr.

Le gymnase défibrillateur

Au gymnase, le défibrillateur installé aux pieds des tribunes

communautaire

de

Vayrac

équipé

d’un

Mercredi 19 septembre dernier, plusieurs représentants d’associations utilisatrices du gymnase communautaire ont participé à une formation à l’utilisation du défibrillateur. Cette formation a été dispensée par les sapeurs-pompiers de Vayrac-Bétaille et un moniteur de secourisme de l’UDSPL (Union départemental des sapeurs-pompiers du Lot). Le défibrillateur est le premier maillon de la chaîne de secours et permet d’améliorer très fortement les chances de survie de la victime selon de nombreuses études scientifiques. En France, 50 000 décès par an (source : SAMU de France) sont causés par un arrêt cardiaque inopiné ou une mort subite. Les pouvoirs publics devant ce véritable problème de santé publique, se sont engagés à remédier à cela. Aussi la communauté des communes, par l’intermédiaire de l’Association des Maires et des élus du Lot s’est équipée au niveau du gymnase communautaire d’un défibrillateur intérieur. L’acquisition et l’installation de cet appareil s’est élevé à 1 063 € HT, financées en partie par une aide de la CNP Assurances (327 €) et du Crédit Agricole (600 €).

Formation des utilisateurs

La plupart des communes du Canton se sont ainsi équipées d’un défibrillateur. - A Bétaille :à la plaine des jeux et un derrière la mairie (à côté de la cabine téléphonique). - A Carennac : sur la palissade. - A Cavagnac : sur la façade principale de la Mairie et sur la façade arrière du restaurant Le Chant Du Coq. - Aux Quatre Routes : à l'entrée de la salle des fêtes. - A Saint Michel de Bannières: à l'entrée de la salle des fêtes. - A Vayrac: à l’extérieur à la piscine, à côté du terrain de foot et dans le couloir d’entrée de la mairie. 35


36

Bulletin N°14 de la Communauté de Communes du Haut-Quercy Dordogne  

bulletin d'information de la Communauté de Communes du Haut Quercy Dordogne décembre 2012