Page 1

en

la e r

it on

ines a um h s

n ma tio

for

38 - Centre hospitalier - MENS 38 - SSIAD - MENS 38 - Fédération ADMR Rhône-Alpes - MEYRIEU LES ETANGS 38 - EHPAD de Moirans - MOIRANS 38 - EHPAD « Joliot Curie » - PONT-DE-CLAIX 38 - Centre hospitalier - RIVES 38 - F.F.R.S. - SASSENAGE 38 - Centre hospitalier - ST LAURENT DU PONT 38 - Foyer Accueil « les 4 jardins » - ST ETIENNE DE ST GEOIRS 38 - La Résidence « le Moulin » - ST ETIENNE DE ST GEOIRS 38 - Maison de retraite de la Barre - ST JEAN DE BOURNAY 38 - Clinique Belledonne - ST MARTIN D’HERES 38 - ESTHI - ST MARTIN D’HERES 38 - Maison de retraite « Bon Pasteur » - ST MARTIN D’HERES 38 - MFI - EHPAD « Pique Pierre » - ST MARTIN LE VINOUX 38 - MFI - Résidence « Les Orchidées » - SEYSSINS 38 - Association Cassiopée - SEYSSINET-PARISET 38 - EHPAD « La maison du Lac » - ST-EGREVE 38 - MAS « Le Champ Rond » - ST-ISMIER 38 - MAS « Le val Jeanne Rose » - BRIE ET ANGONNES 38 - Maison de Retraite « La tourmalline » - VOIRON 38 - Association des Paralysés de France - VOREPPE 38 - Maison de retraite « Val Marie » - VOUREY 39 - Centre de Rééducation - PONT D’HERY 42 - AIMV - Centre de soins - ST-ETIENNE 42 - Trait d’Union - LE CHAMBON 42 - SSIAD « St Just » - ST RAMBERT 42 - Association Vivre à Domicile - ST CHAMOND 46 - Hôpital Camille Miret - LEYMES 47 - ORPEA - NERAC 63 - Service Funéraire Dabrigeon - BEAUMONT 63 - Phoebus Communication - BEAUMONT 63 - Foyer ADAPEI - CLERMONT-FERRAND 63 - Service des tutelles - CLERMONT-FERRAND 65 - Mission locale - BAGNIERE DE BIGORRE 67 - Foyer Oberlin - BISCHWILLER 69 - Hôpital Nord Ouest - VILLEFRANCHE SUR SAÔNE 69 - Maison de retraite « La Rochette » - CALUIRE ET CUIRE 71 - Maison de retraite « Lucie Aubrac » - SARLONAY SUR GUYE 73 - Maison de retraite - BEAUFORT SUR DORON 73 - Maison de retraite « La Centaurée » - BOZEL 73 - Maison de retraite « Marin Lamellet » - FLUMET 73 - Résidence « Clos Saint-Joseph » - JACOB-BELLECOMBETTE 73 - Interaction 73 - ST ALBAN LEYSSE 73 - Hôpital Michel Dubettier - ST PIERRE D’ALBIGNY 73 - Association RESA - LA BRIDOIRE 73 - Association cantonale d’animation - ST MICHEL DE MAURIENNE 74 - Hôpitaux du Mont-Blanc - SALLANCHES 74 - E.P.D.A. « Le Village du Fier » - ARGONAY 75 - Fédération Nationale Aide Domicile - PARIS 75 - Fédération Nationale « Couple et famille » - PARIS 76 - Isidor restauration - MONT SAINT-AIGNAN 82 - Maison de retraite « Bordeneuve » - ST ETIENNE DE TULMONT 83 - Centre hospitalier - TOULON 84 - Foyer Occupationnel - VAISON-LA-ROMAINE 85 - Centre hospitalier - MONTAIGU 85 - Centre hospitalier « Mazurelle » - LA ROCHE SUR YON

Organism e de

01 - Foyer d’accueil médicalisé « Saint-Joseph » - BEAUPONT 01 - MARPA et PUV de la M.S.A. de l’AIN 05 - Fondation E. Seltzer - BRIANCON 06 - UGECAM - LA GAUDE 11 - AFDAIM - ADAPEI - CARCASSONNE 11 - Foyer Henri Puech - CUXAC D’AUDE 11 - MAS Les Genets - LIMOUX 11 - Centre hospitalier Antoine Gayraud - CARCASSONNE 13 - Polyclinique Rambot - AIX-EN-PROVENCE 15 - Centre les Bruyères - PAULHENC 21 - CNFPT - DIJON 26 - Hôpitaux Drôme Nord - ROMANS 26 - Maison de retraite Arnaud - ROMANS 26 - Maison de retraite ANSSE « Le Bastidou » - POET LAVAL 26 - EOVI - Service et soins - VALENCE 26 - EHPAD « Les jardins de Cybèle » - MONTELIER 29 - Citedia - RENNES 32 - Centre hospitalier - CONDOM 32 - Hôpital Local - FLEURANCE 34 - SSIAD - LEZIGNAN CORBIERE 34 - Centre hospitalier - LEZIGNAN CORBIERE 34 - Centre hospitalier - LODEVE 34 - EHPAD « La Mésange » - POUSSAN 34 - ANFH - LANGUEDOC ROUSSILLON 34 - SSIAD - FRONTIGNAN 34 - Maison de retraite - LA SALVETAT SUR AGOUT 34 - SSIAD - MONTPELLIER 34 - Mutuelle Bien Vieillir - ST JEAN DE VEDAS 34 - Foyer de l’enfance et de la famille - MONTPELLIER 34 - CHU - CLERMONT L’HERAUD 34 - Centre hospitalier - LAMALOU 34 - Centre hospitalier - BEZIER 34 - EHPAD « La Mésange » - POUSSAN 38 - EHPAD « La Ramée » - ALLEVARD 38 - CHUG - GRENOBLE 38 - UMIJ - GRENOBLE 38 - Foyer des Poètes - GRENOBLE 38 - MFI - Résidence « Vigny-Musset » - GRENOBLE 38 - Confédération Syndicale des Familles - GRENOBLE 38 - MFI - Résidence « Le Bois d’Artas » - GRENOBLE 38 - Centre hospitalier - BOURGOIN-JALLIEU 38 - Résidence « La Folatière » - BOURGOIN-JALLIEU 38 - Résidence « Le Renouveau » - BOURGOIN-JALLIEU 38 - Maison de retraite « Hostachy » - CORPS 38 - EMSIS - ECHIROLLES 38 - ADPA – ECHIROLLES 38 - MFI - Résidence « Claudette Chêne » - EYBENS 38 - Foyers Logements - FONTAINE 38 - Mairie - FONTAINE 38 - MAPA « l’Eglantine » - FONTAINE 38 - MAPA « Belle vallée » - FROGES 38 - Hôpital - LA TOUR DU PIN 38 - Association V.V.M. - LA MURE 38 - MFI - Résidence « le Fontanil » - LE FONTANIL 38 - Association Marc Simian - LE TOUVET

CATALOGUE DE FORMATION

2015

RE ALI T E S SANT E G RE NO B LE

155 cours Berriat – CS 70022 38028 Grenoble cedex 1 Marie-jo Gagnière - 04 76 70 93 90 mj.gagniere@realites.fr

RE ALI T E S SANT E M O NT P E LLI E R 1400, Chemin de Moularès 34070 Montpellier Marie Lerat - 04 67 13 29 61 info@realites.fr

L’organisme de formation Réalités Santé est habilité à dispenser des programmes de DPC. N° d’enregistrement : 2954

www.realites.fr


CATALOGUE DES FORMATIONS 2015 EDITO Réalités Santé, acteur reconnu de la formation en relations humaines dans le secteur sanitaire, social et médico-social, est aujourd’hui réputé enregistré et évalué favorablement en tant qu’Organisme de Développement Professionnel Continu « ODPC » (numéro d’enregistrement 2954). Nous sommes de ce fait habilités à dispenser des programmes de DPC. Les professionnels de santé qui s’inscrivent à nos formations pourront ainsi répondre à leur obligation annuelle de DPC. Vous découvrirez au fil des 36 pages de ce catalogue 2015 que l’équipe de Réalités Santé a souhaité, cette année encore, enrichir et renforcer ses programmes pour dispenser des formations adaptées et immédiatement opérationnelles. Forts de plus de 20 ans d’expérience, nos compétences techniques et notre connaissance approfondie des publics donnent à notre équipe un niveau d’efficacité propre à s’adapter à toutes demandes. En collaboration avec vous, nos programmes de formation sont élaborés et ajustés avec soin par notre équipe pédagogique afin de garantir un apprentissage participatif, interactif et fondé sur des échanges. Ils reprennent les 3 objectifs du DPC : • l’évaluation des pratiques professionnelles, • le perfectionnement des connaissances, • l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Conformes aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), nos formations action ont une approche intégrée à l’exercice professionnel. C’est l’apprentissage d’un « savoir », d’un « savoir-faire » et d’un « savoir-être » Forte d’une organisation structurée et efficace, notre équipe met tout en œuvre pour être à votre écoute. Votre participation à nos actions de formation s’est amplifiée et témoigne de la confiance que vous nous accordez. Nous vous en remercions. Dans l’attente d’avoir prochainement l’occasion de vous accompagner dans vos projets, nous vous souhaitons une très bonne lecture. L’équipe Réalités Santé

SOMMAIRE Présentation de Réalités Santé

p. 2

LA GE S T ION DE S E M OT IONS La communication et la relation d’aide La communication non verbale : le toucher dans la relation de soins Le travail avec la famille de la personne handicapée Prendre soin de soi pour prendre soin de l’autre Comprendre, prévenir et contenir les manifestations d’agressivité qui peuvent mener à la violence Gestion du stress et de l’agressivité

LE P ROF E S S IONNE L E T L’E QUIP E

Accompagner le personnel dans sa pratique Responsabilité professionnelle / Droit des patients : IDE, AS, AMP, AVS Etre professionnel de nuit Les transmissions ciblées et le dossier de soin Le positionnement professionnel en lieu de vie / à domicile Prise en charge de la douleur La bientraitance Accompagner des personnes handicapées psychiques La toilette : un moment relationnel privilégié

LA S E XUAL IT E

Comment accompagner la sexualité des personnes en institution Prise en charge des IVG

LA M ANUT E NT ION

La manutention des personnes Gestes et postures : prévention des lombalgies La Prévention des risques liés à l’Activités Physique (PRAP)

L’ALIM E NTAT ION

L’alimentation des personnes âgées : le temps repas L’alimentation des personnes atteintes de la maladie d’alzheimer La diététique de la personne âgée La dénutrition de la personne âgée en institution Hygiène en restauration collective - HACCP

p. 3 p. 4 p. 5 p. 6 p. 7 p. 8

p. 9 p. 10 p. 11 p. 12 p. 13 p. 14 p. 15 p. 16 p. 17

p. 18 p. 19

p. 20 p. 20 p. 21

p. 22 p. 23 p. 24 p. 24 p. 25

L’AN IM AT ION

L’animation : comment créer ses supports d’activités adaptés au degré de dépendance L’animation auprès des personnes atteintes d’alzheimer

LA F IN DE V IE

p. 26 p. 27

Accompagner la personne en fin de vie Améliorer nos pratiques avec le simulateur de vieillesse Le soignant face à la mort Accompagner la vie jusqu’au bout L’accompagnement des personnes atteintes de démences de type alzheimer Etre au quotidien auprès de la personne âgée Le suicide de la personne âgée

p. 28 p. 29 p. 30 p. 31

Autres propositions de formations Conditions générales

p. 35 p. 36

p. 32 p. 33 p. 34

« Tout individu peut évoluer dans son approche à l’autre et retrouver sens et motivation professionnelle »


REALITES SANTE Réalités Santé est un organisme de formation en relations humaines, implanté sur la région Rhône-Alpes, à Grenoble, depuis 1994 et sur la région Languedoc-Roussillon, à Montpellier depuis 2005. Nos interventions s’étendent sur toute la France.

Comment travaillons-nous ? Notre éthique nous conduit à respecter et stimuler le développement de chacun, tout en élargissant ses compétences. C’est pourquoi nous avons fondé notre pédagogie sur : • Des apprentissages concrets et immédiatement opérationnels • La prise en compte des spécificités de chaque participant • Le juste apport théorique

Nos actions de formations Elles s’adressent, de manière plus large, à toute personne en désir d’améliorer ses compétences relationnelles sur le plan professionnel et/ou personnel et s’articulent autour de 3 pôles : • APPRENDRE : il s’agit d’acquérir des compétences individuelles, sur les plans technique et relationnel, au service de l’acte de soin et d’accompagnement. • COMPRENDRE : c’est prendre de la distance par rapport au quotidien, ce qui permet de développer une vision globale des processus vécus. Les actions et les réactions vont être re-situées dans une perspective plus large du projet de soin ou d’accompagnement, et modifiées si besoin est. • METTRE EN PRATIQUE les nouvelles compétences et évaluer, à terme, les résultats de formation.

Nos méthodes pédagogiques Nos formations sont en cohérence avec l’environnement actuel, professionnel et social des participants. Nous sommes très attentifs à l’alternance de la théorie et du renvoi à la pratique, en vue d’une concrétisation « réaliste », nous proposons : • En amont de toute intervention, une concertation préalable avec les cadres institutionnels, afin de moduler contenu et méthode. • Au cours de la formation Une participation active de chaque participant par : - Une approche intégrée à l’exercice professionnel (formation action) - Des exercices en binômes ou en sous-groupes
 - Une dynamique de groupe qui prend en compte la spécificité de chaque participant, dans le respect de la confidentialité, de la liberté et des limites de chacun. 
 Avec des apports : - En cohérence avec les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Cognitifs avec des supports théoriques - Basées sur l’analyse des pratiques, à partir de travaux de groupe • En fin de formation, une évaluation immédiate « à chaud »
 et bilan écrit des acquis de la formation.

Nos formateurs L’équipe Réalités Santé réunit des formateurs expérimentés (psychologues, psychothérapeutes, cadres hospitaliers, infirmières, médecins…) qui connaissent la réalité et le quotidien de votre terrain. Pour satisfaire vos attentes, ils sont sélectionnés selon les critères suivants : • Leurs expériences professionnelles de terrain • Leurs connaissances et références théoriques • Leurs cursus professionnels et personnels • Leurs aptitudes pédagogiques • Leur respect de l’éthique de Réalités Santé

Vos contacts Christiane Gros, gérante de Réalités Santé. Marie Lerat, coordinatrice de formation, responsable administrative. Tél. 04 67 13 29 61 - mail : m.lerat@realites.fr Marie-Joëlle Gagnière, responsable développement. Tél. 04 76 70 93 90 - mail : mj.gagniere@realites.fr Hakim Kitoune, chargé de développement. Tél. 04 76 70 93 90 - mail : h.kitoune@realites.fr Mohamed Merhouni, comptable. Tél. 04 67 13 29 61 - mail. m.merhouni@realites.fr 2

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


LA COMMUNICATION ET LA RELATION D’AIDE Durée : 3

jours

PUBLIC Personnel soignant, personnel d’encadrement, acteurs de la relation d’aide

CONTENU La communication et l’écoute • Les conditions nécessaires pour une écoute de qualité • L’écoute active : les questions ouvertes, la reformulation, le reflet du sentiment • Etre centré sur l’autre • Composer avec les émotions : celles de l’autre et les siennes La communication avec les bénéficiaires ou personnes soignées • Distinction entre les situations de dépendance, d’indépendance, d’autonomie et d’aliénation • Les menaces que représentent la maladie ou la vieillesse pour l’identité, l’image du corps et l’estime de soi • Les mécanismes de protection mis en place par les sujets confrontés à la maladie • La vieillesse, la dépendance, la vie en collectivité

OBJECTIFS • Prendre conscience de sa propre façon de communiquer et d’écouter • Proposer des soins relationnels • Mettre en œuvre une écoute centrée, active, participative • Se positionner dans le respect de soi et de l’autre • Acquérir des outils simples et vivants

La relation non verbale • Qualité de présence et qualité de contact • Travailler avec et non « sur » la personne • La communication verbale, para-verbale et non verbale : mots, silences, musicalité Les piliers pour une pratique des soins relationnels • Etre dans la relation : empathie et congruence • Trouver une qualité de présence et de contact : présence à soi, présence à l’autre Les propositions thérapeutiques • L’ancrage par des gestes symboliques • Le travail sur soi

METHODES PEDAGOGIQUES

PROFIL FORMATEUR Psychologue Psychothérapeute, spécialiste de la relation d’aide

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

LA G EST I ON DE S E MOT I ON S

• Apports théoriques basés sur la pratique • Exercices individuels et en groupe • Etudes de situations professionnelles • Mises en situation

www.realites.fr 3


LA COMMUNICATION NON VERBALE : LE TOUCHER DANS LA RELATION DE SOINS Durée : 3

OBJECTIFS • Comprendre l’importance de la communication non verbale dans la relation • Expérimenter sa propre manière d’être en contact et les différents modes de communication corporelle • Savoir écouter et accepter ses propres limites et celles de l’autre • Développer la qualité de sa présence • Savoir établir un contact juste et appliquer un massage réparateur

Evoluer d’un toucher fonctionnel vers un toucher relationnel

jours

PUBLIC Personnel soignant, acteurs de la relation d’aide

CONTENU Apport théorique • Rappels anatomiques • Développer son écoute et sa communication • Etre à l’écoute de l’expression du corps et pas seulement de la parole • Les liens entre le psychologique, l’émotionnel et le corporel • Le vécu corporel dans la maladie et dans le vieillissement • Interroger sa propre pratique et son vécu dans le contact à l’autre • Prendre conscience des différents modes d’expression non verbaux • Notre relation au toucher : tabous, croyances, peurs, difficultés • Trouver le geste, l’approche sécurisante, réconfortante, humaine dans le respect de l’autre Ateliers • Techniques de sophrologie • Travail sur la conscience corporelle • Techniques de massage • Exercices d’échauffements et d’étirements • Jeux de rôles

METHODES PEDAGOGIQUES • Bien plus que la théorie, c’est notre propre vécu dans les expériences proposées qui nous fait prendre conscience de ce qui est en jeu • Les différentes techniques de toucher massage sont adaptées aux différentes parties du corps, aux pathologies rencontrées, ainsi qu’aux besoins et attentes du patient, dans le respect des limites et tabous de chacun

PROFIL FORMATEUR

L A GE ST I O N DE S E MOT I O NS

Kinésithérapeute et sophrologue formé en rééducation posturale

4 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


LE TRAVAIL AVEC LA FAMILLE DE LA PERSONNE HANDICAPEE Durée : 3

jours

PUBLIC Personnel soignant, auxiliaire de vie, administratif, éducatif, pédagogique, d’encadrement, exerçant en établissement ou à domicile

CONTENU Une famille ordinaire, c’est quoi ? • Une histoire, une chaîne générationnelle • Un groupe, une cellule familiale • Les mécanismes de protection et d’encouragement La famille de l’enfant handicapé • Etre parent d’enfant handicapé… Le « miroir brisé » ? • Les achoppements de la reconnaissance sociale du handicap • Attentes et désirs des parents de développement et de progrès de l’enfant • Comment se séparer d’un enfant handicapé devenu adulte dépendant ?

OBJECTIFS • Appréhender la dynamique et les enjeux spécifiques du groupe famille • Comprendre les épreuves que la famille traverse pour accompagner un enfant étant ou devenant handicapé • Développer des outils personnels et institutionnels pour soutenir la fonction et la collaboration des familles

Les difficiles rapports famille / institution • Histoire de nos institutions se substituant aux parents • Le mythe du bon professionnel et du mauvais parent • Rapport de défiance et de disqualifications réciproques parents / professionnels • Primauté de l’identification à l’enfant : « nous avons déjà fort à faire avec l’enfant alors s’il faut en plus s’occuper des parents ! » Attitudes d’écoute, d’aide et de collaboration avec les familles • Ecouter la famille pour elle-même • Reconnaissance et écoute de la souffrance familiale • La guidance parentale : requalifier et restaurer la fonction parentale • La collaboration famille - institution

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques sur le groupe familial et le handicap • Mises en situation, jeux de rôles • Analyses de situations rencontrées sur le terrain par les participants

Psychologue clinicien travaillant en institution de soins et médicosociale Psychothérapeute familial

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

LA G EST I ON DE S E MOT I ON S

PROFIL ANIMATEUR

www.realites.fr 5


PRENDRE SOIN DE SOI POUR PRENDRE SOIN DE L’AUTRE Durée : 3

OBJECTIFS • Explorer les difficultés de communication vécues et en analyser les causes • Acquérir des outils pratiques pour gérer des situations chargées émotionnellement • Mieux connaître sa réaction face au stress • Améliorer sa capacité à apporter un soutien psychologique sans être vulnérable • Apprendre à se positionner dans son champ de compétences • Savoir combiner attitude relationnelle et affirmation de soi

jours

PUBLIC Personnel soignant, personnel d’encadrement, acteurs de la relation d’aide

CONTENU Réactualisation des connaissances réglementaires et professionnelles • Le décret de compétence • Le cadre législatif • Rôle propre et sur prescription • La notion de collaboration et de partenariat entre IDE et AS et cadre pluridisciplinaire • Les champs de compétences et leurs limites pour éviter les glissements de tâches La communication • Communiquer pour prévenir l’installation de situations de conflits et de stress • Identifier son mode de communication et ses freins personnels • Découvrir les conditions nécessaires pour communiquer avec plus d’efficacité • Acquérir des outils de communication pour établir des relations constructives Le stress • Rappel sur les besoins fondamentaux de l’homme à partir de la pyramide de Maslow • Définition du stress, le bon et le mauvais stress • Mécanismes et manifestations physiologiques du stress Les facteurs de stress dans le milieu professionnel liés • Au contenu même du travail • A l’organisation du travail • Aux relations de travail • A l’environnement

L A GE ST I O N DE S E MOT I O NS

La prévention de l’épuisement professionnel dans les soins • Connaître ce qui mène au burn-out et savoir en dépister les signes • La dimension humaine au cours des soins : notions de respect et d’acceptation inconditionnelle • La relation à l’autre, la présence à l’autre : relation d’aide, relation éducative, relation d’accompagnement

METHODES PEDAGOGIQUES • Textes professionnels, législatifs et réglementaires • Analyse et réflexion sur les pratiques au quotidien • Apports théoriques basés sur les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM • Travaux de groupe, mises en situation, jeux de rôle • Travaux d’intersession

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé 6 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


COMPRENDRE, PREVENIR ET CONTENIR LES MANIFESTATIONS D’AGRESSIVITE QUI PEUVENT MENER A LA VIOLENCE Durée : 3

jours

PUBLIC OBJECTIFS

Tout professionnel confronté à des situations qui produisent de la violence (chez soi ou chez l’autre)

• Comprendre ce qui peut générer de l’agressivité et de la violence • Savoir reconnaître les signes de sa propre violence et apprendre à la gérer dans la relation • Comment accueillir, endiguer et contenir la violence de l’autre • Ajuster son comportement en fonction du contexte et de la situation

CONTENU Reconnaître et respecter l’agressivité et la violence exprimées. Des manifestations psychologiques ordinaires • Au tout début de la vie : la violence fondamentale, l’exigence de survivre • Dans les premières années de la vie : différenciation - affirmation de soi - construction des limites inter-subjectives - apprentissage des lois sociales • A l’adolescence : revendication, émancipation et accession au statut d’adulte

Apprendre à se connaître dans les enjeux relationnels de l’agressivité • Evaluer ce que nous fait vivre l’agressivité de l’autre comme la nôtre • Résonance individuelle psycho-affective chez l’agresseur et l’agressé • Expression : opposition, affirmation, tester les limites, attaque ou rétablissement du lien, passage à l’acte ou l’échec de la pensée • Réception : réponse en miroir, fonction contenante, protectrice, autorité ou autoritarisme • Savoir identifier nos capacités comme nos limites à gérer l’agressivité

« L’agressivité ou la violence ressentie face à un interlocuteur questionne à la fois le comportement de l’interlocuteur et notre propre posture. »

Développer ses aptitudes relationnelles en expérimentant différentes attitudes • Prévenir les risques d’escalade inter-subjective • Développer ses capacités d’identification à un sujet en souffrance et en crise • Reconnaître les signes avant-coureurs des manifestations de violence et d’agressivité • Rester en communication avec soi pour gérer ses propres réactions • Trouver le bon équilibre entre bienveillance et fermeté • Savoir réparer une relation dégradée par des attaques réciproques

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports d’éléments théoriques • Mise en situations, jeux de rôles • Restitution et analyses de situations rencontrées sur le terrain

LA G EST I ON DE S E MOT I ON S

Dynamiques de l’agressivité et souffrance psychique • Les manifestations paranoïaques et projection : « c’est pas moi, c’est les autres » • Les aspects psychopathiques : pas de devoirs, pas d’interdits, le rapport à la loi • La dépression et la mélancolie : attaques retournées contre soi • Troubles de la pensée et dépersonnalisation : être « hors de soi »

PROFIL FORMATEUR Psychologue clinicien ayant travaillé en institution de soins et médico-sociale, ancien infirmier de secteur psychiatrique Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr 7


GESTION DU STRESS ET DE L’AGRESSIVITE Durée : 3

OBJECTIFS • Identifier les situations de stress dans sa pratique professionnelle • Prendre conscience des facteurs personnels de stress • Mettre en place des mesures de prévention du stress • Reconnaître l’agressivité, la sienne et celle de l’autre • Trouver les comportements professionnels adaptés dans les situations d’agressivité

jours

PUBLIC Personnel soignant, personnel d’encadrement, acteurs de la relation d’aide

CONTENU Comprendre les mécanismes du stress • Identifier le stress à partir des perceptions des participants • Les trois phases du stress : les mécanismes psychophysiologiques • Stress aigu et stress chronique Identifier les effets et les signaux du stress • Autodiagnostic de son propre niveau de stress • Les signes physiques immédiats • Prendre du recul pour faire face à la situation • Savoir évacuer les tensions et retrouver son calme • Exercices de relaxation Prévenir le stress • Gérer ses émotions • Faire évoluer son mode de pensée • Equilibrer vie professionnelle et vie personnelle • Respecter ses rythmes biologiques Identifier et analyser les différents conflits et tensions rencontrés • Conflits relationnels ou portant sur des principes ou des valeurs, sur des modalités, des désaccords/la structure/la personne... • Connaître les différents types de conflits et la méthodologie à développer Développer une attitude relationnelle constructive • Prendre du recul et dédramatiser • Savoir faire la part de l’émotif et des éléments rationnels du conflit • Limiter ses réactions inefficaces • Surmonter les « a priori » • Ecouter le grief

L A GE ST I O N DE S E MOT I O NS

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques basés sur la pratique • Echanges, réflexions et implications à partir d’études de cas • Mises en situations verbales et non-verbales en explorant ses besoins de limites, de contacts et d’expressions • Jeux de rôles : applications en groupes sur cas concrets ou fictifs

PROFIL FORMATEUR Psychologue Ergothérapeute et thérapeute psychothérapeute corporelle Biodynamique

8 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


ACCOMPAGNER LE PERSONNEL DANS SA PRATIQUE Durée : 5

jours

PUBLIC CONTENU Réactualisation des connaissances réglementaires et professionnelles (1 jour) • Réactualiser les notions générales de compétences et de collaborations • Rappel des textes réglementaires et professionnels • La législation et la réglementation de la douleur • Appréhender l’ensemble des différentes dimensions de la douleur • Revoir les fondamentaux de la démarche palliative • Les textes relatifs à la fin de vie, les soins palliatifs, les directives anticipées • La place des familles • Les transmissions orale et écrite : le socle de la prise en charge Vouloir être bientraitant ne suffit pas (2 jours) • Identifier les formes, les manifestations et l’origine de la maltraitance • Adopter un positionnement professionnel en dissociant ses propres valeurs de celles du résident et de sa famille • Réactualiser le cadre législatif et professionnel • Analyser les situations professionnelles dans une démarche éthique et comprendre les enjeux entre la personne, sa famille et l’institution • Savoir se positionner au regard de sa fonction et de sa mission dans l’organisation des soins • Adopter un positionnement professionnel en équipe • RBPP de l’ANESM sur la bientraitance Accompagner la fin de vie (1 jour) • Accompagner la personne en fin de vie avec sa spécificité • Prendre en charge la douleur et dispenser des soins adaptés • Intégrer la personne dans sa prise en charge comme acteur véritable • Développer les aptitudes à la relation à l’autre, pour optimiser le confort de la personne • Harmoniser un savoir agir adapté au résident • Réactualiser les connaissances sur les transmissions ciblées La posture professionnelle au regard du vécu et des besoins de la personne âgée (1 jour) • Proposer des plans d’actions avec une cohérence d’équipe basée sur un projet d’accompagnement de la personne en fin de vie et de sa famille • Réajuster si besoin des actions ou du projet d’accompagnement • Poser les problématiques au regard de l’éthique

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques basés sur les RPB de la HAS et de l’ANESM • Textes professionnels, législatifs et réglementaires • Analyses et réflexions sur les pratiques au quotidien • Travaux de groupe, mises en situation, jeux de rôles • Travaux d’intersession

OBJECTIFS • Réactualiser les notions de compétences, collaboration, supervision, validation et textes réglementaires • Identifier et mettre en œuvre en équipe, une démarche bienveillante et bientraitante • Prendre en charge la douleur en priorisant les soins de confort des personnes en fin de vie • Accompagner la personne en fin de vie en situation de handicap avec sa spécificité • Analyser les situations professionnelles dans une démarche éthique et comprendre les enjeux entre la personne, sa famille et l’institution • Optimiser les compétences communicationnelles et relationnelles • Renforcer et développer la démarche pluridisciplinaire afin d’offrir une prise en charge globale • Développer et / ou renforcer les savoirs-faire et le savoir-être : Prendre soin au quotidien

LE PROFESSIONNEL / L’EQUIPE

Les professionnels des secteurs sanitaire, social et médico-social

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr 9


RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DROIT DES PATIENTS IDE/ AS / AMP / AVS Durée : 2

OBJECTIFS • Prendre conscience de l’évolution sociologique des pratiques soignantes • Connaître l’évolution réglementaire des responsabilités de l’aidesoignant • Situer son rôle et sa place au sein d’une équipe pluridisciplinaire • Adapter son comportement professionnel à la notion de collaboration IDE/AS

jours

PUBLIC Infirmier, aide-soignant, personnel d’encadrement, auxiliaire de vie sociale, aide médico pédagogique

CONTENU Tronc commun à tous les groupes Actualisation des connaissances réglementaires • Loi du 4 mars 2002 : les droits des malades • Les textes professionnels au regard des actes de compétences • La place des aides-soignants dans une équipe de soins • La pluridisciplinarité : articulation des responsabilités et collaboration • Le référentiel de formation et les liens avec le référentiel infirmier Tronc spécifique à chaque personnel Le rôle propre infirmier (IDE) • Compétences et limites • Collaboration avec le médecin et droit de prescription • Collaboration avec les autres partenaires de soin (kiné, etc.) • Le secret professionnel • La situation d’urgence • La traçabilité dans le dossier patient et résident Analyse de pratiques : • Cas concrets et réponses judiciaires • La traçabilité des actes et le dossier patient ou résident • Les pratiques quotidiennes de délégation et de responsabilité Place et rôle de l’aide-soignante (AS) • Compétences et limites • Collaboration avec l’infirmière et les autres professionnels • La place de l’écrit dans la pratique soignante : la traçabilité

LE PROFESSIONNEL / L’ EQ UI PE

Place et rôle de l’aide médico-pédagogique (AMP) • Compétences et limites • Collaboration avec les autres professionnels • La place de l’écrit dans la pratique soignante : la traçabilité Place et rôle de l’auxilière de vie sociale (AVS) • Compétences et limites • Collaboration avec les autres professionnels • Particularité de l’intervention à domicile • La place de l’écrit dans la pratique soignante : la traçabilité

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques et réglementaires • Etudes de situations professionnelles • Travail d’analyse autour de situations mettant en jeu la collaboration • Mises en situations

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé

10 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


ETRE PROFESSIONNEL DE NUIT Durée : 2

jours

PUBLIC Personnel soignant, infirmier et aides-soignantes confrontés au travail de nuit, personnel d’encadrement.

CONTENU Rappels de la réglementation professionnelle • Le décret de compétence / le cadre législatif / le rôle propre et sur prescription • Les champs de compétences : IDE, AS, AMP et éducateur spécialisé • Le travail en collaboration de nuit et de partenariat avec le personnel de jour • Le champ de compétence et ses limites pour éviter les glissements de tâches • Les textes relatifs à la fin de vie, le soin palliatif, les directives anticipées • La traçabilité et les transmissions Le vécu de la personne aidée ou soignée durant la nuit • Les besoins spécifiques liés à la nuit • Les attentes et désirs des personnes la nuit : l’angoisse, les plaintes, la douleur, la peur de la mort • Les problèmes d’insomnie, leurs sens et leurs conséquences

OBJECTIFS • Clarifier la spécificité du travail de nuit et sa réglementation • Identifier les besoins, les attentes des patients et/ ou résidents la nuit • Assurer la continuité des soins et la sécurité tout en maintenant une qualité de sommeil • Percevoir et répondre aux situations à risques et d’urgence • Améliorer la communication et la coordination jour/nuit (dossier de soins) • Prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres

Rôle et fonction de l’intervenant la nuit • Prendre en compte l’angoisse et la douleur dans tous ses aspects • La communication verbale et non verbale • Gérer les situations d’agressivité • L’accompagnement des personnes en fin de vie Prendre soin de soi • Conséquences physiologiques du travail de nuit • Gérer la solitude et le stress la nuit • Apprendre à se reposer et à se ressourcer

METHODES PEDAGOGIQUES • Analyser les situations professionnelles dans une démarche éthique et au regard des spécificités du travail de nuit • Travaux sur cas concrets en sous-groupes. • Exploitation des supports rapportés par les stagiaires • Exercices pratiques et études de situations professionnelles • Apports théoriques, législatifs et réglementaires • Les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM

LE PROFESSIONNEL / L’EQUIPE

Place du professionnel de nuit dans l’équipe institutionnelle • Le plan de soin sur 24 heures • Les transmissions orales et écrites entre équipe de jour et de nuit • La complémentarité des intervenants du jour et de la nuit • Mieux vivre les décès durant la nuit • La reconnaissance des équipes de nuit

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr 11


LES TRANSMISSIONS CIBLEES ET LE DOSSIER DE SOIN Durée : 2

jours

PUBLIC OBJECTIFS • Etre au clair avec le cadre législatif de la traçabilité et du dossier patient • Etre acteur de la démarche d’amélioration des transmissions écrites et orales • Intégrer le raisonnement clinique ciblé et sa traduction dans le dossier de soins • Favoriser le travail en équipe pluridisciplinaire et la continuité des soins • Harmoniser des pratiques professionnelles (supports, protocoles, etc.)

Personnel Infirmier et aide-soignant, personnel d’encadrement

CONTENU Réactualisation des connaissances réglementaires et professionnelles • Le décret de compétence • Le cadre législatif • Le rôle propre et sur prescription • La notion de collaboration et de partenariat entre IDE et AS et cadre pluridisciplinaire • Les champs de compétences des différents acteurs et leurs limites • Les textes relatifs à la fin de vie, le soin palliatif, les directives anticipées Comprendre le transfert entre la démarche clinique mentale et écrite et sa présentation orale • Comprendre le raisonnement ciblé en lien avec la démarche de soins • Synthétiser entrée et sortie, mutation et transfert : macro-cibles • Savoir poser une conclusion au raisonnement ciblée : cibles, données, actions, résultats, en lien avec la population prise en charge dans l’établissement • Articulation des Transmissions ciblées avec le diagramme des activités de soins Les transmissions ciblées • Définition • Apprentissage du raisonnement ciblé • L’écriture, le système D.A.R. (Donnée, Action, Résultat) • Les supports indispensables : création / réajustement en fonction des besoins de l’établissement • Le diagramme de soins • Notion de macrocible

LE PROFESSIONNEL / L’ EQ UI PE

Les axes d’amélioration • La place et le rôle des autres professionnels • Constitution d’une liste de cibles prévalentes pouvant faciliter le choix des cibles. • Propositions au regard de l’analyse réalisée par le groupe • Mise en place d’une dynamique de changement • Redonner du sens à sa pratique professionnelle au quotidien

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES • Exploitation des supports qui existent dans l’établissement • Création et/ou modification des outils spécifiques nécessaires aux transmissions ciblées • Analyses et exercices pratiques d’appropriation des transmissions ciblées • Approche intégrée à l’exercice professionnel : formation action • Apports théoriques, législatifs et réglementaires • Les recommandations de la HAS

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé IDE / Cadre formateur 12 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


LE POSITIONNEMENT PROFESSIONNEL EN LIEU DE VIE / A DOMICILE Durée : des séances de 2h à 3h toutes les 3 à 5 semaines (7 à 8 séances /an)(8 à 9 séances /an)

PUBLIC

OBJECTIFS

Pour la formation « Le positionnement professionnel en lieu de vie » Infirmières, aides-soignantes, acteurs de la relation d’aide en établissement

• Développer des compétences individuelles et collectives dans la relation d’aide • Proposer des axes, des outils d’amélioration de l’accompagnement et des soins aux personnes accueillies • Donner du sens aux activités en valorisant l’importance et la spécificité des connaissances nécessaires à l’accompagnement • Favoriser un esprit et une dynamique d’équipe autour d’un projet fédérateur en lien avec la qualité de soins

Pour la formation « Le positionnement professionnel à domicile » Auxiliaires de vie, aides-soignantes, acteurs de la relation d’aide à domicile

CONTENU Les contenus sont directement liés aux attentes et besoins de la structure, ils pourront s’appuyer sur les éléments suivants : Pour la formation « Le positionnement professionnel en lieu de vie » • Partager des expériences et des outils pour poser un regard distancié sur les soins et l’accompagnement des résidents • Liens entre pratique quotidienne et projet institutionnel • La relation de soin et d’accueil individualisée, communication • L’analyse réflexive ou comparative des situations de travail conduisant à une amélioration des pratiques professionnelles • Des apports théoriques en complément des acquis : l’écoute, la relation, la distance, le positionnement professionnel, la communication verbale et non verbale, la dépendance, l’autonomie, les droits... • Des propositions d’actions et d’outils

METHODES PEDAGOGIQUES • Partager des expériences et des outils pour poser un regard distancié • Analyser des situations de travail vécues afin d’en comprendre les enjeux personnels, professionnels et institutionnels • Apports théoriques et liens conceptuels • Réflexion individuelle et de groupe

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé / Manager d’équipe pluridisciplinaire Psychologue spécialiste en communication d’équipe professionnelle Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

LE PROFESSIONNEL / L’EQUIPE

Pour la formation « Le positionnement professionnel à domicile » • Partage des expériences et des outils pour poser un regard distancié sur l’accompagnement de la personne âgée • La dynamique du travail à domicile : comment se situer, établir et respecter les limites pour accompagner au mieux sans s’épuiser • Se situer dans une triangulation famille/soignant/personne aidée et prendre conscience des divergences d’intérêts • Liens entre pratique quotidienne et les règles de déontologie : secret professionnel, devoir de réserve, non-jugement... • Des apports théoriques en complément des acquis : l’écoute, la relation, la distance, le positionnement professionnel, la communication verbale et non verbale, la dépendance, l’autonomie, les droits...

www.realites.fr 13


PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR Durée : 2

OBJECTIFS • Se réapproprier le cadre législatif et réglementaire concernant la douleur • Comprendre le phénomène douloureux dans ses aspects sémiologiques et physiologiques • Connaître les différentes méthodes d’évaluation et de traitement • Appréhender l’ensemble des différentes dimensions de la douleur et de la souffrance • Développer les aptitudes à la relation d’aide pour optimiser le confort du patient • Transmettre les informations (oral/écrit) pour améliorer la prise en charge globale du patient

jours

PUBLIC Personnel soignant, infirmiers et aides-soignants

CONTENU Réactualisation des connaissances réglementaires et professionnelles • Le décret de compétence • Le cadre législatif • Le rôle propre et sur prescription • La notion de collaboration et de partenariat entre IDE et AS et cadre pluridisciplinaire • Les champs de compétences des différents acteurs et leurs limites • Les textes relatifs à la fin de vie, les soins palliatifs, les directives anticipées Législation de la douleur • Plan d’amélioration de la prise en charge de la douleur (2006-2010) • Circulaires et textes réglementaires- Code de déontologie Physiologie de la douleur • Les voies de la nociception et la transmission du message douloureux • Les systèmes de modulation et d’inhibition du message douloureux Les différents types de douleur • Les douleurs par excès de nociception • Les douleurs neurogènes et les douleurs psychogènes • Les douleurs cancéreuses • La douleur chez la personne âgée L’évaluation de la douleur • Les échelles de mesure d’intensité douloureuse • Les questionnaires multidimensionnels • Les questionnaires explorant la dimension psychologique • Les différents modes d’expressions de la souffrance psychique

LE PROFESSIONNEL / L’ EQ UI PE

Soulager la douleur • Les paliers de l’OMS • Les traitements des douleurs neurogènes • Les traitements des douleurs rebelles • L’accompagnement des personnes en souffrance

METHODES PEDAGOGIQUES • En cohérence avec les recommandations de la HAS • Exploitation des supports qui existent dans l’établissement • Analyses et exercices pratiques d’appropriation des transmissions ciblées • Approche intégrée à l’exercice professionnel : formation action • Apports théoriques, législatifs et réglementaires

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé ou médecin spécialisé dans le traitement de la douleur

14 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


LA BIENTRAITANCE Durée : 3

jours

PUBLIC Personnel médical et médico-social

CONTENU Le cadre législatif et professionnel • Le décret de compétence • Le cadre législatif • Le rôle propre et sur prescription • La notion de collaboration et les champs de compétences des différents acteurs et leurs limites • Les textes relatifs à la fin de vie, les soins palliatifs, les directives anticipées Le vécu de la maladie, de la vieillesse, de la dégradation, de la fin de vie • Les ruptures et les deuils dans la vie • Notion d’autonomie, de dépendance, d’estime de soi • Les réactions face à la souffrance, à la dégradation, à la dépendance, à la fin de vie Le risque de maltraitance • Les différentes formes de maltraitance • Les facteurs propices à la maltraitance La relation de soins • La communication et l‘écoute • Droits et devoirs des soignants et des soignés • La violence et l’agressivité dans la relation de soins • Place et rôle des familles L’aspect juridique • Les conséquences de la maltraitance • Les aspects réglementaires et éthiques • La charte de la personne soignée

OBJECTIFS • Analyser les situations professionnelles dans une démarche éthique et comprendre les enjeux entre la personne, sa famille et l’institution • Identifier les facteurs, les formes et les manifestations à l’origine de la maltraitance • Adopter un positionnement professionnel en dissociant ses propres valeurs de celles du résident et de sa famille. • Acquérir et/ou développer des compétences relationnelles, techniques et organisationnelles pour améliorer les pratiques professionnelles dans l’institution/service • Proposer et mettre en place des actions pour développer la bientraitance

Les moyens à développer dans l’institution pour favoriser la bientraitance • Ils sont spécifiques à chaque institution et mis à jour en amont et au cours de la formation

• Apports théoriques législatifs et réglementaires • Réflexion sur les pratiques au quotidien • Analyse des causes et identification des conséquences • Recherche et réflexions collégiales • Les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM • Mobiqual « La trousse bientraitance » • Travaux d’intersession

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé Psychologue

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

LE PROFESSIONNEL / L’EQUIPE

METHODES PEDAGOGIQUES

www.realites.fr 15


ACCOMPAGNER DES PERSONNES HANDICAPEES PSYCHIQUES Durée : 3

OBJECTIFS • Se sensibiliser à la psychopathologie, aux maladies mentales • Identifier en quoi les troubles psychiatriques handicapent une personne • Etablir des pistes de prise en charge de la personne en respectant son fonctionnement

jours

PUBLIC Tout professionnel impliqué dans l’accompagnement des personnes présentant un handicap psychique (psychotiques et/ ou abandonniques)

CONTENU Le cadre législatif et professionnel • Le décret de compétence • Le cadre législatif • Le rôle propre et sur prescription • La notion de collaboration et les champs de compétences des différents acteurs et leurs limites • Les textes relatifs à la fin de vie, le soin palliatif, les directives anticipées Qu’appelle-t-on handicap psychique ? • « Encore un cas psy ! » ou les représentations du handicap psychique • Les représentations des maladies mentales au cours de l’histoire • La souffrance psychique et la déficience mentale • Ses manifestations dans le temps • Les hypothèses sur les causes du handicap psychique • De la maladie mentale à la reconnaissance du handicap psychique • La loi du 11 février 2005 et le plan santé mentale 2005-2008. Savoir repérer les manifestations psychotiques pour mieux y répondre L’organisation psychotique • Lien à la réalité (délires, hallucinations…) • Les types d’angoisse (anéantissement, morcellement) • Mécanismes de défense contre l’angoisse (déni, clivage, projection, idéalisation)

LE PROFESSIONNEL / L’ EQ UI PE

Les différentes psychoses au long court • La schizophrénie • La psychose paranoïaque • La psychose maniaco-dépressive (ou troubles bipolaires) • Les syndromes confusionnels (délirium, démence) • Les psychoses infantiles • Les états limites Pistes de réflexion et d’accompagnement • Les conditions d’accueil • Repérer et gérer les crises • Avoir des réactions adaptées face à des situations habituelles de la vie • Savoir accompagner la personne en équipe et en réseau.

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques, législatifs et réglementaires • Analyse des causes et identification des conséquences • Recherche et réflexions collégiales • Les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM

PROFIL FORMATEUR Psychologue clinicien, expériences en psychiatrie et secteur médico-social / Cadre de santé

16 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


LA TOILETTE : UN MOMENT RELATIONNEL PRIVILEGIE Durée : 2

jours

PUBLIC Personnel soignant, infirmiers et aides soignants, personnel d’encadrement

CONTENU Le cadre législatif et professionnel • Le décret de compétence • Le cadre législatif • Le rôle propre et sur prescription • La notion de collaboration et les champs de compétences des différents acteurs et leurs limites • Les textes relatifs à la fin de vie, le soin palliatif, les directives anticipées Dimensions culturelles, psychologiques, sociologiques, ethnologiques de la toilette • Les représentations psychologiques de la toilette : Intimité et soins • Au-delà des soins « répétitifs », découvrir la richesse de la relation • Les gestes de confort et de réconfort • Prendre soin de soi pour prendre soin de l’autre • Enjeux pour les personnes âgées - leurs attentes • Relation au corps : quelques éléments théoriques

OBJECTIFS • Faire de la toilette, au-delà de ses aspects techniques, un moment relationnel privilégié • Situer le soin dans une approche humaniste, dans le respect de la personne et de ses besoins • Mieux comprendre la vulnérabilité de la personne en souffrance • Reconnaître ses propres limites tout en restant ouvert à l’autre • Savoir utiliser le toucher comme outil de communication non verbale

Aspects physiologiques et médicaux • Histoire de l’hygiène • Nettoyage et détersion, désinfection et stérilisation • Vieillissement cutané : anatomie physiologie de la peau • Les préventions des dégradations corporelles : irritations, escarres La relation d’aide • L’écoute et la communication : définition, outils, obstacles • Communication verbale et non verbale Le toucher relationnel • Données théoriques • Un moyen de communication • Un échange et un besoin • Les barrières à la pratique du toucher

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques, législatifs et réglementaires • Réflexion sur les pratiques au quotidien • Analyse des causes et identification des conséquences • Recherches et réflexions collégiales • Les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé Psychologue Professionnel de la relation d’aide Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

LE PROFESSIONNEL / L’EQUIPE

A partir de tous ces éléments, penser la toilette autrement

www.realites.fr 17


COMMENT ACCOMPAGNER LA SEXUALITE DES PERSONNES EN INSTITUTION Durée : 2

OBJECTIFS • Clarifier le champ d’intervention du professionnel en institution • Comprendre et accompagner les réactions des familles • Se mettre en conformité avec la loi 2002-02 rénovant l’action sociale et médico-sociale

« Approche intégrative psycho-corporelle, relationnelle, éthique et juridique »

jours

Formation de sensibilisation PUBLIC Personnel d’accompagnement, du soin et des services logistiques travaillant en institution ou à domicile

CONTENU La sexualité : connotations et valeurs • Nos représentations de la sexualité • Définitions et droits sexuels selon OMS [1975 et 2002] La sexualité des personnes vulnérables • Les représentations de la sexualité des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées • Les histoires de vie concernant la sexualité des aînés • Les « revendications » et les prises de position des personnes âgées et/ou en situation de handicap. Le vécu de la sexualité en institution • La vie sexuelle des personnes en situation de handicap : entre droit et risques. • Les dérives et conduites à risques • Les rapports au corps, à la nudité, à l’intimité • Séduction, érotisme et sadisme dans la relation éducative et de soin • Comment faire face aux demandes ? • Positionnement des professionnels.

METHODES PEDAGOGIQUES • Notions théoriques et débats (présentation power point, paperboard, vidéos,…) • Mise en commun des pratiques • Mise en situation, jeux de rôles, prises de conscience psychocorporelles

PROFIL FORMATEUR Psychomotricien et sexologue clinicien

L A SEX UA LI T E

Formation d’approfondissement

Prérequis : Avoir participé à la formation sensibilisation. Ce programme s’adaptera aux besoins et aux attentes spécifiques des équipes, domicile ou institutions, mais également à la nature et au niveau du handicap et sera axé sur : • Le rapport au corps : toucher, massage, toilettes, contact humain • Les conduites à tenir : quand et comment intervenir ? • Les attitudes : savoir se distancier, accompagner et travailler en équipe

Formations complémentaires

Analyse des pratiques professionnelles (séances de 2 ou 3h). Cette formation se situe dans une recherche de sens de l’action, un développement des positionnements professionnels et personnels, une acquisition de savoirs et de techniques en tenant compte du contexte socioinstitutionnel et de la demande singulière.

18 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


PRISE EN CHARGE DES IVG Durée : 2

jours

PUBLIC Tout personnel ayant une fonction médicale, sociale ou administrative

CONTENU Analyse de l’existant • L’état des lieux • Le cadre professionnel et les obligations institutionnelles • Les difficultés rencontrées dans la pratique de l’acte Réactualisation des connaissances réglementaires et professionnelles • L’historique • Les risques de banalisation • Les évolutions • Les missions institutionnelles • Les recommandations officielles (rapports et lois)

OBJECTIFS • Evaluer les difficultés rencontrées • Savoir accueillir, écouter les patientes et leur entourage • Développer un savoir-faire à l’accompagnement • Travailler sur le positionnement et la complémentarité au sein de l’équipe

Accueil des patientes • L’état d’esprit du/de la professionnel(le) • Les conditions physiques et psychologiques • La capacité à se libérer du jugement et d’une morale personnelle • L’état émotionnel du professionnel : stress, peurs • La prise en compte de la douleur et des risques médicaux • La place du partenaire Ecoute de la patiente • La qualité de la présence à l’autre • La relation non-verbale : ancrage par le toucher • La compassion dans le cadre de cette expérience humaine douloureuse consciente… et parfois inconsciente • Les mots et attitudes à éviter Saisir l’opportunité pour parler • Le syndrome post-abortif « anesthésie psychologique » • Les enjeux et paradoxes de la contraception • La sexualité • Les problématiques de vie • Les conseils et encouragements à consulter

• Apports théoriques, législatifs et réglementaires • Réflexion sur les pratiques au quotidien • Analyse des causes et identification des conséquences • Mises en situation, pratiques psychocorporelles, jeux de rôles

PROFIL FORMATEUR Psychomotricien et sexologue clinicien

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

LA SEXUALITE

METHODES PEDAGOGIQUES

www.realites.fr 19


LA MANUTENTION DES PERSONNES Durée : 3

OBJECTIFS • Assurer une manutention sans risque pour le personnel comme pour le patient. • Savoir mettre en œuvre des stratégies tant individuelles que collectives au sein de l’établissement.

Un double enjeu : la sécurité du soignant et le confort de la personne aidée

jours

PUBLIC Pour personnel soignant et médico-social et personnel technique

CONTENU Apports théoriques • Rappels anatomiques et biomécaniques (notions de levier, porte-à-faux) • Les pathologies et les mécanismes pathogènes • Les facteurs de risques • Les notions d’économie articulaire • Etre acteur de sa santé, dans la gestion de la fatigue musculaire, de l’apparition d’une souffrance. • Appréhender les différentes pathologies fréquemment rencontrées. Quelles stratégies adopter. • Effets du vieillissement sur les capacités (force, perception, équilibre, douleur…) • Etre acteur de sa santé, dans la gestion de la fatigue musculaire

METHODES PEDAGOGIQUES Différents ateliers dans le respect des limites et tabous de chacun. • Analyse des gestes réalisés quotidiennement (acquis et limites) • Techniques de manutention au lit, au fauteuil… • Utilisation des aides techniques • Jeux de rôles entre les participants pour réaliser et sentir les manutentions • Mise en situation auprès des patients, dans la mesure du possible

PROFIL DU FORMATEUR Kinésithérapeute, formé en rééducation posturale à la méthode Mc Kenzie/MDT

GESTES ET POSTURES : PREVENTION DES LOMBALGIES Lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, articulations périphériques

L A MANUT E NT I ON

Durée : 2

jours Une formation très pratique pour envisager et mesurer ensemble les situations à risque, de manière à s’approprier les gestes adéquats à travers un ressenti corporel.

APPORT THEORIQUE EN APPUI • Rappels anatomiques et biomécaniques (notions de levier, porte-à-faux) • Fonctionnement corporel global • Notions de pathologie et des mécanismes pathogènes • Facteurs de risques

METHODES PEDAGOGIQUES Différents ateliers dans le respect des limites et tabous de chacun. • Analyse des gestes réalisés quotidiennement (acquis et limites) • Techniques de manutention avec ou sans utilisation des aides techniques. • Jeux de rôles entre les participants pour réaliser et sentir les manutentions. • Mise en situation avec l’environnement du quotidien dans la mesure du possible. Pour en savoir plus sur le contenu de ce programme, n’hésitez pas à nous contacter.

20 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L’ACTIVITE PHYSIQUE (PRAP) jours

La démarche de Prévention des Risques liés à l’Activité Physique tient compte de l’activité réelle des salariés. Elle engage les participants dans une réflexion collective et globale sur leurs pratiques.

PUBLIC Les professionnels du secteur sanitaire et social

CONTENU L’apport théorique (les risques du métier), technique (manutention de personnes et port de charges), et méthodologique (analyse des situations de travail) leur permettent d’étudier en équipe les solutions afin d’améliorer leurs conditions de travail et la qualité des soins prodigués. Les enjeux de la santé au travail • Travail et activité physique • AT/MP, coûts et conséquences • Notions de risque, danger, dommage • Limites physiques et Troubles Musculo Squelettiques L’analyse des situations de travail • Principes généraux de prévention • Déterminants de l’activité physique • Facteurs de risque • Evaluation et hiérarchisation des pistes d’amélioration La protection du corps dans les pratiques professionnelles • Principes de sécurité physique et d’économie d’effort • Techniques de manutention de personnes • Manutention et aides techniques

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques (films, diapos et documents) • Apports techniques (manutention manuelle, de charges et de personnes) • Exercices de mises en situation, en binôme ou collectivement • Etudes de cas à réaliser individuellement en intersession

PROFIL FORMATEUR Formateur PRAP certifié par l’INRS

OBJECTIFS • Lutter efficacement contre les troubles musculo-squelettiques (membres supérieurs et rachis) qui pénalisent la santé des soignants et aidants. • Permettre aux professionnels de devenir acteurs de leur propre prévention et d’agir pour la prévention au sein de leur établissement : - En connaissant les risques de leur métier - En sachant observer et analyser leur situation de travail - En participant à la maîtrise du risque

Formation-action PRAP sanitaire et social 3 jours sont obligatoires pour l’obtention du certificat d’acteur PRAP 2S (délivré par l’INRS). Le recyclage des acteurs PRAP, tous les deux ans, garantit la pérennité des actions engagées : • Maintien et actualisation des compétences • Accompagnement et suivi des salariés • Veille en matière de prévention des risques dans l’établissement.

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L A M ANUT E NT I ON

Durée : 3

www.realites.fr 21


L’ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES : LE TEMPS REPAS Durée : 3

OBJECTIFS • Redécouvrir l’alimentation « plaisir » chez la personne âgée • Sensibiliser le personnel concerné à la qualité de l’accueil et du service • Adopter des attitudes et comportements suscitant respect et convivialité • Appliquer les règles de base du service à table • Mettre en pratique les règles fondamentales de l’hygiène en restauration

jours

PUBLIC Cuisiniers, agents de restauration, IDE, aides soignants, ASH

CONTENU Les besoins alimentaires du sujet âgé (1) • L’alimentation, son rôle, composition des aliments • Les facteurs psychologiques et sociaux modifiant le comportement alimentaire • Le cursus de vie ou d’histoire de vie des personnes âgées • Les besoins, les désirs et les rythmes liés à cette histoire de vie Les facteurs influençant les apports alimentaires et les besoins chez la personne âgée (2) • Sociaux, économiques, physiologiques, psychologiques Les pathologies fréquentes en gériatrie : les conséquences nutritionnelles (3) • Le diabète • Les troubles du comportement alimentaire : anorexie, boulimie • Répercussions du handicap physique sur la prise alimentaire L’instant repas(4) • Sa signification, sa place dans la journée de la personne âgée • La valeur psychologique du repas • Gestes et attitudes du personnel accompagnant au moment des repas • Crédibiliser son discours sur l’alimentation : notions d’équilibre alimentaire, de diététique

L’AL I ME NTAT I ON

Hygiène et restauration (5) • Connaître la nouvelle législation alimentaire européenne • Rappeler les consignes d’hygiène de base applicables à l’établissement La qualité de service formation pratique (6) • Assister à la mise en place du repas, puis en faire l’analyse avec les stagiaires • Accueil, attitudes et comportements, prise en compte des attentes personnalisées • Service à table : mise en place de la salle, dressage des couverts • Les bases du service à table, les erreurs à éviter • Maîtriser l’hygiène, contraintes réglementaires • Protocoles et instructions de travail, traçabilité • Préserver la qualité de fabrication

METHODES PEDAGOGIQUES Cette formation est réalisée par deux formateurs : - Diététicienne : 2 journées (thèmes 1, 2, 3, 4, 5) : formation théorique, présentation sur power point, échanges d’expériences, études de cas - Maître d’hôtel : 2 demi-journées (thème 6), (elles se dérouleront au moment du repas), formation pratique, mises en situation

PROFIL FORMATEUR Diététicienne nutritionniste et maître d’hôtel 22 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


L’ALIMENTATION DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER Durée : 2

jours

PUBLIC Aide-soignants, aides médico-psychologiques, infirmiers, aides à domicile, auxilliaires de vie, agents de cuisine, agents de service

CONTENU Les besoins nutritionnels de la personne souffrant de la maladie d’alzheimer • Besoins énergétiques, hydriques et en micronutriments de la personne âgée • Portions recommandées • Impact du vieillissement sur les consommations alimentaires. Les comportements alimentaires dans la maladie d’Alzheimer • Les déterminants des comportements alimentaires - Pourquoi et comment mange-t-on ? - Les facteurs qui influencent les consommations alimentaires • Ce que la maladie modifie - Agueusie, apraxie, agnosie - Déambulation et comportement alimentaire - Déglutition

OBJECTIFS • Décrire et expliciter les modifications de comportement alimentaire chez les patients • Identifier les impacts et explorer les solutions pour en limiter les effets • Eclaircir le rôle de l’aidant dans l’acte alimentaire

Impact de la maladie sur le statut nutritionnel • Dénutrition et malnutrition • Détections et interventions • Impact sur la qualité de vie Les pistes pour éviter malnutrition et dénutrition • Liées aux aliments • Liées à l’environnement • Liées aux attitudes des soignants • La question des repas : organisation d’un manger « autrement »

METHODES PEDAGOGIQUES

PROFIL FORMATEUR Diététicienne nutritionniste, spécialiste des comportements alimentaires

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L’A LI M ENTAT I ON

• Apports théoriques • Etudes de cas à partir de situations concrètes • Mises en situation sur les problématiques cognitives et comportementales • Echanges et débats autour des expériences • Pédagogie active, permettant l’implication des participants

www.realites.fr 23


LA DIETETIQUE DE LA PERSONNE AGEE Durée : 2

OBJECTIFS • Connaître les besoins spécifiques d’une personne âgée bien portante • Mettre en place une politique nutritionnelle pour les personnes âgées • Construire des indicateurs d’évaluation et de suivi d’un programme nutritionnel. • Identifier les besoins nutritionnels spécifiques alimentaires en collectivité • Etre sensibilisé aux facteurs psychologiques et culturels influençant le mode alimentaire • Intégrer l’alimentation dans un projet de prise en charge global

jours

PUBLIC Cuisiniers, agents de restauration, IDE, aides-soignants, ASH

CONTENU • Les besoins Alimentaires du sujet âgé • Les pathologies fréquentes en gériatrie : les conséquences nutritionnelles • Comportement des personnes âgées au moment du repas • Les troubles du comportement alimentaire • Conséquences des différents comportements

METHODES PEDAGOGIQUES • Travail à partir des supports de l’établissement • Etudes de cas • Echanges d’expériences, approche centrée sur les situations concrètes vécues par les participants

PROFIL FORMATEUR Diététicienne nutritionniste Pour en savoir plus sur le contenu de ce programme, n’hésitez pas à nous contacter.

LA DENUTRITION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION Durée : 2

jours

L’AL I ME NTAT I ON

OBJECTIFS • Définir et dépister la malnutrition et la dénutrition • Sensibiliser le personnel concerné aux causes et aux conséquences • Prendre en charge le suivi et l’évaluation, de la prise en charge

PUBLICS, METHODES PEDAGOGIQUES, PROFIL FORMATEUR Idem formation « La diététique de la personne âgée »

CONTENU • Causes et conséquences de la dénutrition • Prise en charge de la dénutrition : quels moyens, quels outils ? • Suivi et prévention de la dénutrition Pour en savoir plus sur le contenu de ce programme, n’hésitez pas à nous contacter.

24 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE - HACCP Durée : 2

jours

PUBLIC Personnel de cuisine (cuisiniers, aides de cuisine), agents de service, agents polyvalents, ASH, aides soignants

CONTENU Notions de microbiologie • Définition et classification des microbes • Croissance et condition de vie Les maladies alimentaires • TIA (toxi infection alimentaire) et MIA (maladie infectieuse alimentaire) • Définition d’un porteur sain • Statistiques Hygiène du personnel et du comportement • Visite médicale, Tenue vestimentaire, hygiène corporelle • Procédure de lavage des mains, protocoles • Hygiène des manipulations

OBJECTIFS • Améliorer les connaissances réglementaires et être en conformité avec la législation • Appliquer les règles d’hygiène, selon la méthode HACCP • Savoir mettre en œuvre un plan de nettoyage • Obtenir des résultats de qualité suffisante en matière d’hygiène

Hygiène des locaux • Procédure de nettoyage et de désinfection • Organisation des locaux, la marche en avant • Construction d’un plan de nettoyage Le paquet hygiène • Définition • Les règlements européens • Le Plan de Maitrise Sanitaire La méthode HACCP • Définition • Méthode des 5M La traçabilité • Traçabilité • Procédure des autocontrôles et plats témoins

METHODES PEDAGOGIQUES

PROFIL FORMATEUR Diététicienne nutritionniste

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L’A LI M ENTAT I ON

• Travail à partir des supports de l’établissement (si formation intra) • Apports théoriques • Analyses et études de cas • Echanges entre les participants, formation interactive

www.realites.fr 25


L’ANIMATION : COMMENT CREER SES SUPPORTS D’ACTIVITES ADAPTES AU DEGRE DE DEPENDANCE Durée : 3

OBJECTIFS • Etre en mesure d’évaluer les besoins de la personne en matière d’animation • Savoir adapter les supports existants dans l’établissement en les modifiant • Pouvoir créer de nouveaux supports : les inventer, les fabriquer « Animer, c’est mettre en mouvement, insuffler du souffle, donner une âme, un sens, un but, c’est introduire plus de vie, rendre vivant pour vivre ensemble »

jours

PUBLIC Toutes personnes en charge d’animation auprès d’un public fragilisé

CONTENU Tout être humain peut très facilement sans technique compliquée exprimer son monde intérieur, et communiquer avec l’autre par des supports autres que la parole. La prise en compte des pathologies pour une animation pertinente • La cohérence en animation • L’évitement de l’infantilisation • Le maintien de l’identité du patient • Le besoin d’expression • La vie sociale Quel projet d’animation • Adapter en fonction du degré de dépendance • Savoir susciter la motivation • Fouiller sa propre créativité • Aborder l’animation en tant que soin à part entière • Créer des activités en groupe ou individuelle • Proposer des jeux de société à vocation thérapeutique • Personnaliser la création de supports et leur réalisation Les animations individuelles ou en petits groupes • L’utilisation du potentiel de l’établissement • Le recyclage • L’adaptation des outils • La création de nouveaux outils adaptés à la population accueillie • La confection des supports

METHODES PÉDAGOGIQUES Apports théoriques Exercices communs et en sous-groupes Mises en situation Vidéos/débats Expérimentations

L’ANI MAT I ON

PROFIL FORMATEURS Animatrice, coordinatrice en gérontologie spécialisée dans la communication et l’animation.

26 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


L’ANIMATION AUPRES DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER Durée : 3

jours

PUBLIC Tout professionnel du secteur gérontologique travaillant en unité protégé

CONTENU La maladie d’Alzheimer et les démences apparentées • Quand peut-on parler de maladie d’Alzheimer et autres pathologies démentielles ? • Savoir reconnaître les signes et les symptômes • Les différents stades de désorientation cognitive et les troubles inhérents • Quel impact de la maladie sur la vie quotidienne ? • Conséquence des troubles : mémoire, orientation, langage, reconnaissance, Gestuelle, raisonnement, humeur, perte des sens, les actes de la vie quotidienne… Les besoins de la personne âgée désorientée • Ses moyens d’expression : le langage, le corps, l’expression des émotions • Les principes d’entrée en communication avec une personne âgée désorientée • Recenser les habitudes de vie, son histoire de vie • L’évaluation des capacités restantes

OBJECTIFS • Comprendre et identifier les besoins spécifiques de la personne âgée • Elaborer un projet d’animation au quotidien, en concertation avec l’équipe • Mettre en place et animer des ateliers spécifiques Le projet d’animation se doit de voir ses modalités d’organisation adaptées aux caractéristiques de ce public si particulier.

Définition des objectifs d’animation • Les projet individualisé et sa réactualisation selon le caractère évolutif des démences • La stimulation cognitive dans un travail d’équipe • L’organisation de la journée • La place des familles La mise en place d’ateliers • Les activités possibles dans la mixité • L’animation personnalisée • Les différents ateliers : cognitifs, créatifs, expression corporelle • Déroulement d’une séance • Evaluation d’ateliers

• Apports théoriques • Création de grilles d’évaluation et de fiches pratiques • Démonstrations d’ateliers • Etudes de cas • Mises en situation • Analyse de documents vidéo

PROFIL FORMATEUR Animatrice, coordinatrice en gérontologie spécialisée dans la communication et l’animation.

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L’ANI MAT I ON

METHODES PEDAGOGIQUES

www.realites.fr 27


ACCOMPAGNER LA PERSONNE EN FIN DE VIE Durée : 3

OBJECTIFS • Mieux évaluer les besoins des personnes en fin de vie et de leur entourage • Interroger ses propres attitudes par rapport à la mort et à ceux qui meurent • Accueillir et être à l’écoute de la souffrance des familles et des proches • Inscrire le travail en équipe dans une véritable approche de soins et d’accompagnement de la fin de vie

jours

PUBLIC Personnel médical et médico-social, personnel d’encadrement, acteurs de la relation d’aide, confrontés à la fin de vie

CONTENU Les soins palliatifs • Historique des soins palliatifs • La pratique des soins palliatifs • Les principes éthiques qui guident les soins palliatifs • Les soins du corps • Les principaux repères sur la réglementation concernant les décès Soigner et accompagner en équipe • Les mécanismes de défenses des personnes en fin de vie • Le rôle et la place de chaque soignant dans un projet d’accompagnement • L’évaluation de la douleur et la transmission des observations recueillies • Le traitement de la douleur (les trois paliers de l’OMS) et la sédation • Les soins de confort • L’alimentation et l’hydratation en phase terminale • Les principaux symptômes rencontrés en phase terminale et les signes de l’agonie Le vécu des accompagnants naturels (famille, amis) • Situations de « pré-deuil » et de « deuil anticipé » • L’accueil de la famille au moment d’un décès • Prise en compte du travail de deuil qu’ils auront à vivre • Parler de la mort aux autres résidants en établissement d’hébergement Le besoin de soutien des équipes soignantes • Se protéger face aux situations angoissantes • Les limites de l’écoute et de l’accompagnement • Les moyens pour éviter les deuils compliqués et l’épuisement

L A FI N DE VI E

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques et liens conceptuels • Analyse et réflexion sur les pratiques au quotidien • Apports théoriques basés sur les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM • Travaux de groupe, mises en situation, jeux de rôles

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé Psychologue

28 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


AMELIORER NOS PRATIQUES AVEC LE SIMULATEUR DE VIEILLESSE Durée : 2

jours

Formation - Action en immersion totale Le simulateur de vieillesse permet par différents exercices de démontrer les troubles musculaires et squelettiques mais aussi sensoriels liés au vieillissement. C’est une mise en situation de la déficience, de la dépendance, pour en déduire les impacts psychologiques et sociaux que vivent les personnes en situation de dépendances et sur la posture « du soignant ».

PUBLIC Personnel soignant, acteurs de la relation d’aide

CONTENU Le vieillissement est différentiel • Vieillissement réussi, normal, pathologique Le vieillissement physiologique • Sensoriel • Fonctionnel • Adaptation à l’effort et modification des besoins • Le retentissement psychologique • Modification de la personnalité • Blessure narcissique et identitaire • Succession de deuil à surmonter • Stratégie d’adaptation régressive

OBJECTIFS • Appréhender le vieillissement différentiel pour mieux comprendre le vécu de la personne âgée et ses problématiques • Comprendre ses effets biologiques et psychologiques chez la personne âgée • Maintenir l’autonomie par des pratiques adaptées auprès de la personne âgée et de son environnement • Adapter sa posture professionnelle aux situations rencontrées

L’impact sociologique • Représentation de la vieillesse • Déficience, dépendance, handicap et autonomie • Isolement et solitude • Perte des rôles : le sociogramme La relation de soins, une relation à haut risque • Domination, surprotection, maltraitance Communiquer et accompagner des adultes vieillissants • Les fondamentaux de la communication verbale et non verbale • La recherche du consentement systématique • Un cadre contenant : rythmes, repères, rituels, écoute, valorisation • Individualiser l’environnement • Comprendre et gérer les situations de refus et d’agressivité

• Ateliers postural • Mises en situation de la vie quotidienne • Apports théoriques • Vidéo illustrative • Réflexion sur les pratiques

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé, spécialiste de la relation d’aide et de l’animation

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L A F I N DE V I E

METHODES PEDAGOGIQUES

www.realites.fr 29


LE SOIGNANT FACE A LA MORT Durée : 3

jours

PUBLIC OBJECTIFS • Comprendre les réactions à l’expérience de la perte • Acquérir des attitudes appropriées face aux familles au moment du décès • Connaître les besoins des personnes en deuil • Prévoir des dispositifs qui permettent à l’équipe de se soutenir et de cheminer au travers les deuils vécus dans leur travail

Personnel médical et médico-social, personnel d’encadrement, acteurs de la relation d’aide, confrontés à la fin de vie

CONTENU L’accompagnement (avant la mort) • Que signifie « accompagner » l’attachement que l’on peut vivre avec les personnes que l’on accompagne • Le vécu de la perte chez la personne gravement malade, âgée ou en fin de vie • Les situations de « pré-deuil » et de « deuil anticipé » Le moment de la mort • L’annonce du décès à la famille par téléphone • L’accueil et l‘accompagnement des proches qui se rendent auprès du corps • Les diverses réactions qui peuvent accompagner cette confrontation à la mort • Quelle place et quel rôle peuvent avoir les professionnels dans ces moments ? • La réglementation concernant les décès Vivre le deuil (après la mort) • Les réactions psychologiques et les étapes du travail du deuil • Les facteurs de complications et les situations à risques • Comment se protéger tout en assurant un accompagnement de qualité ? Le cas échéant : l’annonce de la mort dans un établissement ou les résidants se connaissent et participent à une vie communautaire • L’annonce de la mort aux autres résidants : qui ? quand ? comment ? à qui ? • Comment faire de cette annonce un moment d’écoute et de partage qui soit bénéfique pour les uns et pour les autres ? • Le rôle des rituels pour la paix de ceux qui restent • Réflexion en groupes : projet de ritualisations pour l‘établissement

L A FI N DE VI E

METHODES PEDAGOGIQUES • Temps d’échanges fréquents en groupes et sous groupes • Supports audiovisuels • Identifier et construire au sein de l’équipe, des moyens pour permettre de se soutenir mutuellement et de cheminer à travers les deuils que nous pouvons vivre dans notre travail, afin d’éviter le surmenage professionnel

PROFIL FORMATEUR Psychologue ayant une bonne connaissance de l’accompagnement individuel et en groupes de personnes en deuil

30 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


ACCOMPAGNER LA VIE JUSQU’AU BOUT Durée : 3

jours

PUBLIC OBJECTIFS

Auxiliaires de vie, aides à domicile, aidants naturels, bénévoles travaillant auprès des personnes dépendantes ou en perte d’autonomie

• Trouver une position juste dans les situations de fin de vie • Savoir mieux se protéger et prendre soin de soi dans les situations de fin de vie, de mort et de deuil

CONTENU La personne en fin de vie • Les besoins des personnes en fin de vie • Comment les personnes âgées se perçoivent-elles ? • Que mettons-nous sous les termes « Accompagnement », « Fin de vie », « Soins palliatifs » ? • Quelles attitudes adopter ? • Quelle écoute leur offrir ? La place de chacun auprès de la personne en fin de vie • Comment vivre la confrontation à la vieillesse et à la dépendance ? • Jusqu’où aller dans son implication ? • Reconnaître ses limites personnelles et professionnelles • Se méfier des « missions impossibles » !

C’est identifier et construire des moyens pour permettre à l’équipe, de cheminer à travers les deuils et d’éviter le surmenage professionnel.

Le vécu chez ceux qui accompagnent (familles, proches, professionnelles) • Le « pré-deuil » • Le « deuil anticipé » • Ce que les expériences que j’ai pu vivre autour de la mort m’ont appris - Sur moi - Sur le vécu des familles et des proches Le deuil à vivre pour ceux qui restent : famille et professionnels. • L’agonie et la mort • La présence auprès de la famille au moment du décès • Quels mots ? • Quels gestes ? • Participer aux obsèques ? Pour exprimer quoi ? • Ce qui peut aider « à se remettre » d’une expérience d’accompagnement et à lui donner du sens • Reconnaître ses limites personnelles et professionnelles

• Temps d’échanges fréquents en groupe et sous groupes • Supports audiovisuels

PROFIL FORMATEUR Psychologue expérimenté dans l’enseignement et la supervision auprès d’équipe confrontée à la fin de vie, des malades ou des personnes âgées.

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L A F I N DE V I E

METHODES PEDAGOGIQUES

www.realites.fr 31


L’ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES ATTEINTES DE DEMENCES DE TYPE ALZHEIMER Durée : 3

OBJECTIFS • Mieux connaître la pathologie, son évolution et son retentissement • Adopter un nouveau regard sur la démence, en cherchant du sens derrière le non-sens apparent • Améliorer la communication par la prise en compte du non verbal et par l’apprentissage de l’écoute de l’autre • Etablir une relation personnalisée avec les personnes démentes • Mettre en place des projets individualisés

jours

PUBLIC Personnel soignant infirmier, aide-soignant, auxiliaire de vie, exerçant auprès de personnes démentes

CONTENU Les pathologies démentielles • Rappel éventuel du processus normal du vieillissement • Définitions de la démence • Les différentes formes de démences, hypothèses étiologiques • Les différents stades de la maladie et les traitements • La déclinaison et la compréhension des différents symptômes Comportements, conduite à tenir et attitudes des soignants ou aidants • Face aux déambulations, aux fugues, aux refus et aux oppositions • Face aux demandes incessantes, au « rabâchage », aux cris • Face au repli ou syndrome dépressif • Face à la désorientation dans le temps et dans l’espace • Face aux attitudes et aux demandes des familles La communication verbale et non verbale • Améliorer la communication verbale • Attitudes pour se faire comprendre d’une personne démente • Développer la communication non verbale • Le toucher au cours des différentes interactions quotidiennes Des attitudes relationnelles et professionnelles • Prendre conscience de ses propres modes de réactions • Mettre en place, en équipes, des projets individualisés

METHODES PEDAGOGIQUES • Analyse des situations professionnelles dans une démarche éthique • Apports théoriques, législatifs et réglementaires • Les recommandations de bonnes pratiques HAS et ANESM • Exercices sur les conduites à tenir par rapport au temps fort du résident • Travaux de groupe, mises en situation, jeux de rôles • Travaux d’intersession

L A FI N DE VI E

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé en gérontologie Psychologue

32 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


ETRE AU QUOTIDIEN AUPRES DE LA PERSONNE AGEE Durée : 4

jours

PUBLIC Personnel soignant infirmier, aide-soignant, auxiliaire de vie, exerçant auprès de personnes âgées

CONTENU Le vieillissement et la vieillesse • Les représentations liées au vieillissement et à la vieillesse • Le vieillissement normal : au niveau physique, psychologique et social • Les répercussions du vieillissement sur l’identité et l’image du corps • Clarification des concepts d’autonomie, dépendance, indépendance et aliénation • Sentiments et attitudes des personnes âgées par rapport au vieillissement, à la dépendance, à la dégradation et à l’entrée en institution Les pathologies du vieillissement • Le vieillissement pathologique • Ses répercussions sur la communication et le comportement • Les troubles du comportement Attitudes des soignants • Aider à préserver l’estime de soi • Conduites à tenir devant les troubles du comportement • Développer la communication verbale et non verbale

OBJECTIFS • Se familiariser avec les processus du vieillissement • Connaître les défis d’adaptation que posent l’entrée en établissement et le maintien à domicile pour la personne âgée et son entourage • Adopter une démarche cohérente face aux troubles du comportement • Avoir une meilleure compréhension de ce que vivent les familles face au vieillissement de leurs parents • Identifier les partenaires pour construire un projet d’accompagnement personnalisé

L’accompagnement des familles • Les liens familiaux • Le vécu des familles face au vieillissement et à la dépendance d’un proche • La place et le rôle des familles dans l’institution • Vers un partenariat entre aidants naturels et aidants professionnels

METHODES PEDAGOGIQUES

PROFIL FORMATEUR Cadre de santé Psychologue

Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

L A F I N DE V I E

• Apports théoriques et liens conceptuels • Réflexion individuelle et collective • Mises en situation et analyse de cas concrets • Echanges et débats

www.realites.fr 33


LE SUICIDE DE LA PERSONNE AGEE Durée : 4

OBJECTIFS • Comprendre et analyser ce que le suicide veut dire • Différencier suicide, crise suicidaire et syndrome de glissement. • Repérer et prévenir le risque de passage à l’acte • Adopter les meilleurs comportements pour une meilleure prise en charge dans le soin et dans l’institution

jours

PUBLIC Personnel soignant et auxiliaire de vie, exerçant auprès de personnes âgées

CONTENU La question du suicide et la personne âgée • La représentation sociale du « vieux » • La place de la personne âgée dans la société • Epidémiologie et facteurs de risque Suicide et crise suicidaire • Eléments de différenciation • Les étapes de la crise suicidaire • Les mécanismes psychologiques en action • Les signes • L’acte suicidaire passif et actif Dépression, syndrome de glissement et suicide • La dépression : définition et symptômes • Le syndrome de glissement : définition et symptômes • Syndrome de glissement et suicide ? Prévenir le suicide et gérer le syndrome de glissement • Repérer les signes du syndrome de glissement • La prise en charge dans le soin • La prise en charge de l’équipe Les outils de prévention • L’histoire de vie du résident • GDS et NPI • La communication en équipe • Construire un dispositif au sein de son équipe • La place et le rôle de la famille Les enjeux psychologiques chez le soignant • Le paradoxe de la position du soignant en gériatrie • La question de la mort • L’identification • Le sentiment de toute-puissance et la mise en échec

L A FI N DE VI E

METHODES PEDAGOGIQUES • Apports théoriques • Réflexion individuelle et de groupe • Mises en situation et analyse de cas concrets • Jeux de rôles

PROFIL FORMATEUR Psychologue, sophrologue, intervenant en EHPAD

34 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


AUTRES PROPOSITIONS DE FORMATIONS « Vos équipes sont uniques, vos enjeux sont spécifiques »

AUTRES PROPOSITIONS DE FORMATIONS Soutien et accompagnement des familles (2 jours)

Comprendre le fonctionnement de la cellule familiale et savoir se situer en tant que soignant tout en restant ouvert et accueillant.

Gestion de la fatigue du soignant et de l’équipe (3 jours) L’écart trop grand entre l’idéal soignant et la réalité, engendre souvent un sentiment de frustration, voire de découragement et peut entrainer un épuisement professionnel.

La vie en EHPAD : compréhension et gestion des comportements d’agitation (2 jours) Identifier les différents facteurs et les causes d’agitation qui impactent sur la qualité de la prise en charge.

La prise en charge de la personne à son domicile (2 jours) Prendre conscience de sa propre façon de communiquer, pour mettre en œuvre une écoute centrée sur le patient.

Atelier d’écriture et pratique narrative (2 jours) L’écriture est un moyen d’expression, qui favorise le maintien de l’activité cérébrale et permet à la personne dépendante de s’exprimer.

Place et rôle de l’ASH (2 jours) Savoir se situer au sein d’une équipe pluridisciplinaire en se plaçant dans une attitude professionnelle dans la relation avec le patient et la personne âgée.

Spécificité de l’intervention à domicile (2 jours)

Clarifier la représentation, le rôle et les pratiques professionnelles pour permettre à chacun de trouver sa juste place.

Parler de soi dans une autre langue par l’entremise du collage et matériaux choisis (2 jours) Sous forme d’ateliers, il s’agit d’acquérir un savoir faire et un savoir être en explorant sa propre créativité, pour susciter l’expression personnelle et singulière du patient.

La régulation des tensions au travail RTT (2 jours) Savoir repérer les tensions physiques liées au stress ou à l’activité du poste de travail et apprendre les gestes compensateurs pour les réguler.

Accompagner les personnes porteuses d’autisme et de troubles envahissants du développement (3 jours) Comprendre et cerner les spécificités de l’autisme pour savoir mieux gérer ses représentations et ses émotions dans l’accompagnement.

Faire vivre une équipe pluridisciplinaire (3 jours) Être responsable d’une équipe, mais comment ? Il est important de connaître ses limites et ses difficultés de rechercher des outils communs, afin de redonner du sens au travail de chaque acteur pour fédérer l’équipe.

Les soignants face à l’interculturalité (2 jours) Apporter au personnel soignant les connaissances nécessaires aux soins des patients d’origine étrangère dans le cadre d’une prise en charge globale de la personne soignée.

La démarche qualité continue en EHPAD, un atout managérial (3 jours) C’est comprendre, construire, et faire vivre les projets d’accompagnement personnalisés et également faire vivre et évoluer le projet d’établissement, au regard de la convention tripartite.

Liste non exhaustive, n’hésitez pas à nous interpeller, nous ferons de votre demande du « sur mesure ». Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr 35


CONDITIONS GENERALES Formation intra « Nos formations sont élaborées, construites à partir du diagnostic de vos besoins en compétences mais aussi du contexte dans lequel ces besoins se manifestent. »

Demande de formation Une concertation préalable sera faite avec la direction et/ou les cadres de santé pour affiner vos attentes et faire de votre demande de formation du « sur mesure ».

Programme de formation A réception du cahier des charges ou de la demande de formation, une proposition de formation sera rédigée. Elle comprendra, un déroulé de la formation (jour/jour), le CV du formateur et un devis.

Convention de formation La convention établie entre le commanditaire et Réalités Santé, stipulera les dates, le lieu et la durée de la formation (conformément à la législation en vigueur).

Evaluation de la formation • Evaluation des acquis de la formation par un contrôle écrit à la fin de la formation pour chaque stagiaire afin de permettre de contrôler les connaissances acquises et de vérifier si les objectifs de la formation sont atteints. • Evaluation immédiate « à chaud » à la fin de la formation sur la satisfaction des participants quant aux modalités de déroulement et au contenu de la formation.

Attestation de formation Une attestation de formation globale sera transmise au responsable de l’institution. Une attestation individuelle, avec résultat de l’évaluation, sera mise sous enveloppe cachetée à l’attention de chaque stagiaire.

Bilan de la formation, envoyé au responsable de la structure Évaluation écrite par le formateur en fin de formation stipulant le niveau d’atteinte des objectifs, les résultats escomptés et les suites à donner ou à envisager.

Durée des formations 7 heures par jour, de 2 à 4 jours selon le thème.

Groupe De 6 à 15 personnes.

Lieux Mise à disposition d’un lieu par Réalités Santé ou par le demandeur.

Tarifs Nous contacter. Les frais de mission (déplacement et hébergement) sont facturés en sus à l’établissement.

Annulation En cas de renonciation par l’établissement bénéficiaire à moins de 10 jours calendaires avant le début de l’action de formation, l’établissement bénéficiaire s’engage à verser à Réalités Santé une pénalité unilatérale à l’exécution de la présente convention dont le montant est fixé à hauteur du prix du stage TTC. En cas de renonciation par l’établissement bénéficiaire à l’exécution de la présente convention jusqu’à 11 jours calendaires avant la date de formation citée à l’article 1, l’établissement bénéficiaire s’engage à verser à Réalités Santé une pénalité contractuelle pour renonciation unilatérale à l’exécution de la présente convention dont le montant est fixé à 40% du prix de la formation TTC.

Formations inter-établissements Formations organisées dans le cadre de regroupement de stagiaires issus de plusieurs établissements. Ces formations permettent de répondre aux besoins spécifiques des professionnels venant de différentes structures. Cette formule favorise également la rencontre, les échanges et l’acquisition de connaissances par l’enrichissement des apports de personnes exerçant dans des contextes diversifiés. Pour les structures désireuses de mutualiser leurs demandes de formation, le coût de la formation est ramené au nombre de participants et par établissement. Cette volonté de réduire les coûts permet à un maximum de professionnels d’accéder à la formation. Ces formations peuvent être organisées dans un des établissements ou dans des salles mises à disposition par Réalités Santé.

36 Grenoble : 04 76 70 93 90 – mj.gagniere@realites.fr / Montpellier : 04 67 13 29 61 – info@realites.fr

www.realites.fr


en

la e r

it on

ines a um h s

n ma tio

for

38 - Centre hospitalier - MENS 38 - SSIAD - MENS 38 - Fédération ADMR Rhône-Alpes - MEYRIEU LES ETANGS 38 - EHPAD de Moirans - MOIRANS 38 - EHPAD « Joliot Curie » - PONT-DE-CLAIX 38 - Centre hospitalier - RIVES 38 - F.F.R.S. - SASSENAGE 38 - Centre hospitalier - ST LAURENT DU PONT 38 - Foyer Accueil « les 4 jardins » - ST ETIENNE DE ST GEOIRS 38 - La Résidence « le Moulin » - ST ETIENNE DE ST GEOIRS 38 - Maison de retraite de la Barre - ST JEAN DE BOURNAY 38 - Clinique Belledonne - ST MARTIN D’HERES 38 - ESTHI - ST MARTIN D’HERES 38 - Maison de retraite « Bon Pasteur » - ST MARTIN D’HERES 38 - MFI - EHPAD « Pique Pierre » - ST MARTIN LE VINOUX 38 - MFI - Résidence « Les Orchidées » - SEYSSINS 38 - Association Cassiopée - SEYSSINET-PARISET 38 - EHPAD « La maison du Lac » - ST-EGREVE 38 - MAS « Le Champ Rond » - ST-ISMIER 38 - MAS « Le val Jeanne Rose » - BRIE ET ANGONNES 38 - Maison de Retraite « La tourmalline » - VOIRON 38 - Association des Paralysés de France - VOREPPE 38 - Maison de retraite « Val Marie » - VOUREY 39 - Centre de Rééducation - PONT D’HERY 42 - AIMV - Centre de soins - ST-ETIENNE 42 - Trait d’Union - LE CHAMBON 42 - SSIAD « St Just » - ST RAMBERT 42 - Association Vivre à Domicile - ST CHAMOND 46 - Hôpital Camille Miret - LEYMES 47 - ORPEA - NERAC 63 - Service Funéraire Dabrigeon - BEAUMONT 63 - Phoebus Communication - BEAUMONT 63 - Foyer ADAPEI - CLERMONT-FERRAND 63 - Service des tutelles - CLERMONT-FERRAND 65 - Mission locale - BAGNIERE DE BIGORRE 67 - Foyer Oberlin - BISCHWILLER 69 - Hôpital Nord Ouest - VILLEFRANCHE SUR SAÔNE 69 - Maison de retraite « La Rochette » - CALUIRE ET CUIRE 71 - Maison de retraite « Lucie Aubrac » - SARLONAY SUR GUYE 73 - Maison de retraite - BEAUFORT SUR DORON 73 - Maison de retraite « La Centaurée » - BOZEL 73 - Maison de retraite « Marin Lamellet » - FLUMET 73 - Résidence « Clos Saint-Joseph » - JACOB-BELLECOMBETTE 73 - Interaction 73 - ST ALBAN LEYSSE 73 - Hôpital Michel Dubettier - ST PIERRE D’ALBIGNY 73 - Association RESA - LA BRIDOIRE 73 - Association cantonale d’animation - ST MICHEL DE MAURIENNE 74 - Hôpitaux du Mont-Blanc - SALLANCHES 74 - E.P.D.A. « Le Village du Fier » - ARGONAY 75 - Fédération Nationale Aide Domicile - PARIS 75 - Fédération Nationale « Couple et famille » - PARIS 76 - Isidor restauration - MONT SAINT-AIGNAN 82 - Maison de retraite « Bordeneuve » - ST ETIENNE DE TULMONT 83 - Centre hospitalier - TOULON 84 - Foyer Occupationnel - VAISON-LA-ROMAINE 85 - Centre hospitalier - MONTAIGU 85 - Centre hospitalier « Mazurelle » - LA ROCHE SUR YON

Organism e de

01 - Foyer d’accueil médicalisé « Saint-Joseph » - BEAUPONT 01 - MARPA et PUV de la M.S.A. de l’AIN 05 - Fondation E. Seltzer - BRIANCON 06 - UGECAM - LA GAUDE 11 - AFDAIM - ADAPEI - CARCASSONNE 11 - Foyer Henri Puech - CUXAC D’AUDE 11 - MAS Les Genets - LIMOUX 11 - Centre hospitalier Antoine Gayraud - CARCASSONNE 13 - Polyclinique Rambot - AIX-EN-PROVENCE 15 - Centre les Bruyères - PAULHENC 21 - CNFPT - DIJON 26 - Hôpitaux Drôme Nord - ROMANS 26 - Maison de retraite Arnaud - ROMANS 26 - Maison de retraite ANSSE « Le Bastidou » - POET LAVAL 26 - EOVI - Service et soins - VALENCE 26 - EHPAD « Les jardins de Cybèle » - MONTELIER 29 - Citedia - RENNES 32 - Centre hospitalier - CONDOM 32 - Hôpital Local - FLEURANCE 34 - SSIAD - LEZIGNAN CORBIERE 34 - Centre hospitalier - LEZIGNAN CORBIERE 34 - Centre hospitalier - LODEVE 34 - EHPAD « La Mésange » - POUSSAN 34 - ANFH - LANGUEDOC ROUSSILLON 34 - SSIAD - FRONTIGNAN 34 - Maison de retraite - LA SALVETAT SUR AGOUT 34 - SSIAD - MONTPELLIER 34 - Mutuelle Bien Vieillir - ST JEAN DE VEDAS 34 - Foyer de l’enfance et de la famille - MONTPELLIER 34 - CHU - CLERMONT L’HERAUD 34 - Centre hospitalier - LAMALOU 34 - Centre hospitalier - BEZIER 34 - EHPAD « La Mésange » - POUSSAN 38 - EHPAD « La Ramée » - ALLEVARD 38 - CHUG - GRENOBLE 38 - UMIJ - GRENOBLE 38 - Foyer des Poètes - GRENOBLE 38 - MFI - Résidence « Vigny-Musset » - GRENOBLE 38 - Confédération Syndicale des Familles - GRENOBLE 38 - MFI - Résidence « Le Bois d’Artas » - GRENOBLE 38 - Centre hospitalier - BOURGOIN-JALLIEU 38 - Résidence « La Folatière » - BOURGOIN-JALLIEU 38 - Résidence « Le Renouveau » - BOURGOIN-JALLIEU 38 - Maison de retraite « Hostachy » - CORPS 38 - EMSIS - ECHIROLLES 38 - ADPA – ECHIROLLES 38 - MFI - Résidence « Claudette Chêne » - EYBENS 38 - Foyers Logements - FONTAINE 38 - Mairie - FONTAINE 38 - MAPA « l’Eglantine » - FONTAINE 38 - MAPA « Belle vallée » - FROGES 38 - Hôpital - LA TOUR DU PIN 38 - Association V.V.M. - LA MURE 38 - MFI - Résidence « le Fontanil » - LE FONTANIL 38 - Association Marc Simian - LE TOUVET

CATALOGUE DE FORMATION

2015

RE ALI T E S SANT E G RE NO B LE

155 cours Berriat – CS 70022 38028 Grenoble cedex 1 Marie-jo Gagnière - 04 76 70 93 90 mj.gagniere@realites.fr

RE ALI T E S SANT E M O NT P E LLI E R 1400, Chemin de Moularès 34070 Montpellier Marie Lerat - 04 67 13 29 61 info@realites.fr

L’organisme de formation Réalités Santé est habilité à dispenser des programmes de DPC. N° d’enregistrement : 2954

www.realites.fr

Catalogue des formations Realites Santé 2015  

Formations en relations humaines proposées par l'organisme de formation Réalités santé.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you