Page 1

Que veut dire le mot « famille » pour vous ? 1-2 Juin 2013


Certains aspects du contenu de ce livret sont susceptibles de heurter un public sensible. Gardez donc à l’esprit l’âge et le type de groupe avec lequel vous allez prier et choisissez le matériel que vous allez utiliser en conséquence. Les noms et photos de tous les enfants mentionnés dans ce livret ont été changés pour respecter nos normes de protection des enfants.


Week-end mondial de prière 2013 Que veut dire le mot pour vous ? Vos souvenirs d’enfance sont-ils heureux ? Vous sentiez-vous en sécurité auprès de vos parents ? Etaientce vos parents qui prenaient soin de vous ? Combien de personnes y a-t-il dans votre famille élargie ? Quel rôle ont-elles joué dans votre éducation ? L’image de la famille est différente selon les cas. Beaucoup d’enfants ont une enfance très heureuse mais beaucoup d’autres ne peuvent pas en dire autant. Il y a des enfants partout dans le monde dont les familles peinent à s’en sortir, qui vivent dans des conditions géographiques ou économiques qui rendent leur bienêtre quasiment impossible. Certains ont une famille brisée, prise dans des cycles néfastes de blessures émotionnelles, d’abus sexuels ou de cruauté physique. D’autres encore souffrent de l’absence de leur famille qui ne peut leur procurer protection et amour à cause de la maladie, de la mort ou de l’abandon. Cependant, d’après la Bible, Dieu est à l’origine du concept de la famille. Son amour est puissant et suffisant même dans des situations de grande détresse. Paul dit en Éphésiens 3.14-21 : « Je fléchis les genoux devant le Père de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur ; que le Christ

«

famille

»

habite dans vos cœurs par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l’amour, pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui la gloire dans l’Eglise et en Christ-Jésus, dans toutes les générations, aux siècles des siècles. Amen. » Ep 3.14-21 (Bible à la Colombe) Ainsi, cette année, le week-end mondial de prière pour les enfants en danger nous unit pour prier, afin que Dieu travaille dans la vie des enfants partout dans le monde pour fortifier et réparer leur vie familiale et remplir leur vie de son amour paternel, de sa protection et de son encouragement.

Prierez-vous avec nous ?

03


E U Q S L0Rfamilles

t n e n peià s’en sortir des

Voici quelques

statistiques

> Il y a 10,4 millions de familles de réfugiés dans le monde. La moitié de ceux qui vivent dans des camps de réfugiés sont des enfants1. > Chaque année en Thaïlande, près de 40 000 enfants naissent sans acte de naissance. Cela les rend plus vulnérables à l’exploitation et aux abus, ainsi qu’à la négation de leurs droits à l’éducation et à la santé2. > Il y a 3,6 millions d’enfants au Royaume-Uni qui vivent dans la pauvreté, soit plus d’un enfant sur 43. > On estime entre 60 et 115 millions le nombre d’enfants qui travaillent dans le monde. C’est en Inde que leur nombre est le plus grand. Ces enfantsouvriers travaillent de longues heures dans de mauvaises conditions et sont de véritables esclaves, forcés de rembourser des dettes contractées par leurs parents ou leurs tuteurs4.

• Pour la protection des enfants qui vivent dans des situations de guerre ou de conflit et ceux qui sont déplacés. Que Dieu pourvoie à leurs besoins au milieu de la violence et de l’instabilité.

• Pour les enfants forcés de travailler. Que Dieu leur envoie des personnes qui les libéreront de l’esclavage et de l’exploitation.

• Pour tous ceux qui ont de l’autorité à tous les niveaux afin qu’ils prennent des décisions sages pour le bien-être des enfants et de leurs familles.


Un Voici Scovia. Dans le quartier pauvre de Karajoya, en Ouganda, la faim et la peur étaient des réalités quotidiennes pour Scovia et son petit frère Bitalo. Leur mère faisait de son mieux pour s’occuper d’eux mais le travail était rare. Ils ont donc déménagé à Kampala dans l’espoir de trouver une vie meilleure. Mais la vie dans la capitale n’était pas facile et la mère à dû travailler de longues heures en laissant Scovia et Bitalo seuls à la maison. Scovia a pris l’habitude d’errer dans la rue avec ses copines, ne rentrant qu’aux premières heures du matin. Elle se rendait donc vulnérable à toutes sortes de dangers et sa santé se dégradait.

el : ’Étern l à s i ieu « Je d efuge mon D Mon r forteresse, e ! » i et ma je me conf i .2 Ps 91 en qu

05

Heure useme nt, un qui s’o e org ccupe anisat d es enf ion lo Sa m cale ants ère a a p t u rouvé obte gérer nir de Scovia sa pr . l’aide opre un fo pour affair yer p e et lus st pour able à donne Scovia r et Bit alo.


E U Q S illes sont R 0 L am des f

S E É BRIS

Voici quelques

statistiques

> Chaque année dans le monde, 275 millions d’enfants sont victimes de violences chez eux, là où ils devraient être protégés et aimés5. > Chaque jour 39 000 fillettes sont forcées d’épouser un homme souvent beaucoup plus âgé qu’elles6. > Il y a près de 2 millions de familles monoparentales au Royaume-Uni. C’est là que se trouve la plus grande proportion d’enfants qui grandissent dans des familles monoparentales en Europe7. > Chaque année au moins 225 000 femmes et enfants d’Asie du Sud-Est sont arrachés à leurs familles et vendus en esclavage sexuel8.

• Pour le cœur et l’esprit des enfants blessés par des ruptures familiales ou traumatisés par des abus. Demandez à Dieu de les réconforter, de les guérir et de les libérer afin qu’ils ne traînent pas ces blessures à l’âge adulte.

• Pour les rapports familiaux dans les situations que nous avons décrites, où des parents ont vendu leurs filles ou dans lesquelles un parent a abusé d’un enfant. Priez que la puissance du pardon de Dieu soit à l’œuvre pour guérir et restaurer les familles.

• Pour les organisations qui luttent contre le trafic et le mariage précoce. Demandez que Dieu les aide à tous les niveaux de la société pour protéger les enfants de l’exploitation.


EXEMPLE CONCRET Un

Voici Geeta. Elle est née dans une famille très pauvre de Patna en Inde. Les friandises vendues par leur père au bord de la route fournissaient juste assez d’argent pour nourrir Geeta et sa sœur Sunita mais leur situation était très précaire. Aussi, leurs parents ont-ils décidé de marier leurs deux filles au plus tôt. Etant l’aînée, Sunita fut mariée à 14 ans. Si elle devient enceinte à cet âge, elle a cinq fois plus de risques de mourir pendant la grossesse qu’une femme de 20 à 24 ans. Evidemment, comme la plupart de ces jeunes épouses, elle n’a pas vraiment son mot à dire sur sa situation.

ni é que rsuad anges, e p is su t, i les « Car je ni la vie, n i le présen t, ,n la mor minations sances, -bas, do s puis i ceux d’en le ni les i n , n rra ut, enir ni l’av res d’en-ha ture ne pou t a ê é u ni les ne autre cr our de Die u m .» ni auc parer de l’a e Seigneur r é t s o s n nou ésus 8-39 rist-J Ro 8.3 en Ch

07

Mais Geet a est avec entré une É e en c glise lo ontac Avec c a le t son so qui a u p tien, u ses p l’ aider Geet arent . aap s de u Elle v p r e e r t suade arder a à l’ r école son m à l’univ et rê a r ia g ersit v e. e d’all é. er un jour


E U Q S nt R 0 L les so

s e t n e s Ab il m e f s de

Voici quelques

statistiques

> 132 millions d’enfants dans le monde sont reconnus comme « orphelins ». Des études ont montré que parmi les enfants qui ne sont pas recueillis ou adoptés, plus de 10% se suicideront avant l’âge de 18 ans9. > Un orphelin quitte le système de soins (parce qu’il a atteint ses 18 ans) toutes les 2,2 secondes, sans famille ni foyer10. > On estime qu’en Amérique Latine, 50 millions d’enfants vivent dans la rue. La plupart d’entre eux ont été abandonnés par leur famille ou s’en sont enfuis11. > Au Zimbabwe près de 15% des enfants en-dessous de 15 ans ont perdu un ou leurs 2 parents12.

• Pour que les enfants qui vivent sans famille apprennent à connaître Dieu comme le Père céleste et qu’ils découvrent son amour, sa direction et sa protection.

• Pour les enfants qui vivent dans la rue. Que Dieu les garde de l’influence de la drogue et de l’alcool, de la violence des gangs et des dangers des abus et de l’exploitation.

• Pour que nos Églises trouvent les moyens de devenir des foyers pour les enfants seuls, par exemple, en s’occupant ou en adoptant des enfants, en créant de nouveaux ministères pour les enfants en danger dans leur entourage, en s’engageant à prier régulièrement pour les enfants.


EXEMPLE CONCRET Un

Voici Derek. Il est né à Londres d’une mère qui lutte contre l’alcoolisme et d’un père en prison. Ses plus anciens souvenirs sont violents et perturbants, entre l’agressivité des compagnons successifs de sa mère et l’addiction à la drogue de son grand frère. Enlevé du foyer de sa mère et placé dans diverses structures collectives pendant la majeure partie de son enfance, il avait peu de modèles à suivre, recevait peu de conseils et aucun soutien familial. Il devenait de plus en plus hostile et manipulateur. 6000 enfants du Royaume-Uni se trouvent dans des situations similaires, ayant désespérément besoin d’une famille aimante.

ieu et Jésus-Christ, r oit le D « Béni s notre Seigneu e t d n n. » Père tissa compa mpassio le Père u de toute co .3 et le Die 2 Co 1

Derek a eu le 0xfo rdshir privilège de e l’a re une f cueilli. amille trouver à Il es d’acc s’adap ueil ter à t encore en tr qui sa no ses p ain de uvelle arent s nou vie m une a r ais ricier mélior s voie ation nt dé dans jà son c ompo rtem ent.

09


pour

S E É ID K-END e le plac n e tre met E ière WE r e d p

Vous trouverez sur www.viva.org/wwp des ressources qui peuvent être utiles pour une rencontre nationale, une réunion dans l’Église locale, un petit déjeuner de prière ou pour le culte personnel :

• PowerPoint et vidéos • activités pour les enfants • histoires de prières exaucées après d’autres week-ends de prière Veuillez noter qu’une partie de ces ressources est en anglais.

Notes 1 unhcr.org/pages/49c3646c1d.html 2 unicef.org/thailand/protection_14929.html 3 barnardos.org.uk/what_we_do/our_projects/child_poverty/child_poverty_what_is_poverty/child_poverty_statistics_facts.htm 4 Analyzing Child Labor as a Human Rights Issue: Its Causes, Aggravating Policies, and Alternative Proposals. Arat, Zehra F. Human Rights Quarterly 24, no. 1 (2002) pp. 177-204. 5 unicef.org/media/media_45451.html 6 care.org/getinvolved/international-day-of-the-girl/index.asp?loc=home_CAR3&s_src=redlink_idg_autotweet&s_subsrc=tw


11

Priez au culte Priez dans votre groupe d’enfants • Choisissez une histoire du livret et lisez la première partie à haute voix. Demandez aux enfants de s’imaginer qu’ils se trouvent dans la même situation. Puis lisez la fin de l’histoire et demandez aux enfants de prier pour que d’autres enfants du même pays reçoivent l’aide nécessaire pour s’en sortir. • Dans de vieilles revues, demandez aux enfants de trouver « une famille ». Discutez avec eux de leurs trouvailles et de leur conception de la famille. Expliquez quelques-unes des situations difficiles dans lesquelles des enfants peuvent se trouver et priez pour ceux qui vivent de telles situations.

Priez en petit groupe • Demandez à chacun de raconter un souvenir heureux de son enfance et d’expliquer ce qu’il a ressenti et pourquoi. Puis choisissez un pays et priez pour que les enfants de ce pays connaissent de telles expériences positives et de telles émotions.

• Faites trois groupes dans la salle selon les trois thèmes du livret. Affichez les statistiques relatives à chaque thème et l’histoire de l’enfant qui le représente. • Préparez des aides visuelles (un bol de nourriture, une petite tente, etc.) ainsi que du papier et des stylos pour ceux qui voudraient écrire leurs prières. Prenez un quart d’heure pour montrer les statistiques et les versets bibliques du livret, puis lisez les prières.

• Faites trois groupes et donnez à chaque groupe un thème de ce livret à étudier pendant 10 minutes, en préparant une activité de prière qui s’y rapporte. Revenez ensemble et priez en utilisant ces activités.

7 ons.gov.uk/ons/rel/family-demography/families-and-households/2011/stb-families-households.html 8 unesco.org/most/migration/ctsea.pdf 9 unicef.org/media/media_45279.html 10 orphanhopeintl.org/facts-statistics/ 11 casa-alianza.org.uk/northsouth/CasaWeb.nsf/Street-Children/Street_Children_Facts?OpenDocument 12 Orphans in Africa: Parental Death, Poverty, and School Enrolment. Case, Anne; Paxson, Christina; H.Ableidinger, Joseph. Demography, Volume 41, Number 3, August 2004, pp. 483-508


Le Week-end de prière pour les enfants en danger a lieu le premier week-end de juin chaque année. Cette initiative mondiale rassemble des centaines de milliers d’adultes et d’enfants de plus de 40 pays. Nous serions heureux que vous vous joigniez à nous dans la prière pour les enfants du monde.

FACEBOOK.COM/WWPRAYER PRAY@VIVA.ORG VIVA.ORG/WWP Viva est une organisation chrétienne internationale qui travaille avec des réseaux et des partenaires pour susciter un changement durable dans la vie des enfants par le moyen d’une action collective.

Le livret de prière a été traduit en français par le SEL www.selfrance.org


VIVA 2013  

Week-end de prière VIVA 2013, pour les enfants en danger

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you