Issuu on Google+

aux mensonges de J.-P. Bechter ! Depuis le début de cette campagne, J.-P. Bechter diffuse des informations mensongères et scandaleuses à mon encontre. Il m’attaque systématiquement et tente de masquer son bilan en trompant les Corbeil-Essonnois. Ne vous laissez pas abuser par cette municipalité malhonnête et incompétente !

La liste « Rassemblons-nous pour Corbeil-Essonnes » conduite par Carlos Da Silva œuvrera dès le mois d’avril pour redonner à Corbeil-Essonnes sa dignité et sa fierté, en mettant l’accent sur les deux centre-ville de Corbeil et d’Essonnes, qui sont l’âme de notre ville. Les Corbeil-Essonnois ont droit à la vérité ! Il est temps de rétablir la confiance entre les élus et leurs concitoyens !

« Je suis le Maire de tous les CorbeilEssonnois »

« CorbeilEssonnes a changé »

« Carlos Da Silva a fait détruire notre Tribunal ! »

depuis le Un Maire parisien, qui gère Corbeil-Essonnes ait ni la conn ne qui e Mair Un ? t men disse arron VIIIème ville ni ses habitants ?

Carlos Da Silva est né à CorbeilEssonnes, il y a grandi, il y construit sa vie. Proche de vous depuis toujours, il sera un Maire à plein temps pour Corbeil-Essonnes.

ent sale, Bétonnée au détriment des espaces verts, souv is parfo , imité prox de erce abandonnée par le comm nes a sson eil-E Corb Oui, … curité l’insé par e miné ettent ! changé et tous les Corbeil-Essonnois le regr

La liste « Rassemblons-nous pour Corbeil-Essonnes » veut refaire de Corbeil-Essonnes une ville où il fait bon vivre pour toutes les familles, des plus jeunes aux seniors, une ville propre et belle où l’on peut vivre, travailler, se déplacer et pratiquer ses loisirs en toute liberté et sécurité.

t, pour La municipalité sortante n’avait d’autre proje avec ion, truct cons la que nal, tribu ien l’anc de le site projet la complicité des promoteurs, d’un nouveau e notr urer défig à r ribue cont allait qui r immobilie ! centre-ville historique

Vice-Président du Conseil général, Carlos Da Silva se bat, depuis 2011, pour sauver la façade de l’ancien tribunal, qui sera conservée. Une Maison départementale des solidarités y verra le jour, financée à hauteur de 15 millions d’euros par le Conseil général.


« Je n’augmenterai pas la fiscalité locale »

La même promesse avait été faite par son ions prédécesseur, S. Dassault, à la veille des élect municipales de 2001… Et celui-ci avait procédé à une augmentation ! des impôts locaux de 19% suite à sa réélection Du fait de la gestion lamentable des comptes de la ville, Corbeil-Essonnes est aujourd’hui étouffée sous une dette de 100 millions d’euros !

Carlos Da Silva, dans sa délégation de Vice-président du Conseil général en charge des Finances et du service public, a sous sa responsabilité un budget de 1200 millions d’euros et 5000 agents. Il saura redresser les comptes publics de la ville grâce à une gestion exemplaire et transparente, sans augmenter les impôts.

Ne pas jeter sur la voie publique - Vu, les candidats - RCS EvryB 514 547 439

« L’insécurité a baissé en 2013 »

« Carlos Da Silva est au service d’Evry ! »

Le seul projet de J.-P. Bechter en termes de sécurité se limite à installer des caméras de at vidéosurveillance et à déplacer le commissari à Montconseil.

Nous construirons un nouveau commissariat, plus spacieux et plus adapté, en centre-ville. La police municipale et la police nationale doivent coopérer pour assurer une présence quotidienne, au plus près de la population. Une police efficace et à visage humain luttera contre la délinquance efficacement, par la prévention et la médiation.

Il prétend que Carlos Da Silva a négligé Corbeil-Essonnes dans l’attribution des . subventions au titre de sa réserve parlementaire

Député de la première circonscription de l’Essonne, Carlos Da Silva a fait bénéficier les associations corbeil-essonnoises de plus de 82 000 euros de subventions dans le cadre de sa réserve parlementaire. Corbeil-Essonnes et les Corbeil-Essonnois sont la priorité de Carlos Da Silva dans le cadre de son travail législatif !

CorbeilEssonnes : 82 300 € Evry : 62 700 €


Mensonges bechter