Page 1


Raphaëlle Hamelin 10-680, avenue Calixa-Lavallée Québec, G1S 3G6 418-809-7984 raphaelle.hamelin-mercier.1@ulaval.ca


A rchitecture H abitée Belvédère

Échanges en Surplomb_Cap Tourmente

Maison Unifamiliale

Cambrure Ramifiée_Parc de la Rivière Saint-Charles

Logements Collectifs Unité et Mixité_Limoilou

Ajout dans l’Existant

Tracé Diffracté_Vieux Séminaire de Québec

Conversion

Garage Municipal de Sillery en Observatoire de la Mémoire Forestière

E xplorations T ectoniques Papier

Agrégation

Trombones Déferlante

Abri à Vélos Carapace

Mur Commémoratif Axone

A utres E xpériences Dessin Environnement Design Urbain Arts Visuels


A rchitecture H abitĂŠe

Perspective du Cap


Belvédère Échanges en Surplomb Cap Tourmente

Session 1 - Atelier I Pierre Thibault

En surplomb du Cap Tourmente, les randonneurs cherchent tout d’abord à s’abandonner à la vue imprenable du fleuve et de la ville de Québec qui s’offre à eux. Mais du haut de ce mont venteux et ardu à gravir, l’envie de se reposer à l’abri vient rapidement s’imposer. Le belvédère vient donc remplir ces fonctions en deux temps, par un belvédère filtrant et dévoilant graduellement la vue, et par un refuge offrant protection et possibilité d’échanger entre randonneurs contemplants la forêt. Le tout s’harmonise au paysage en alliant la nature rectiligne des lotissements français, encore dominant dans le paysage, et la courbe naturelle de la maison longue iroquoise. Le bois est également tout indiqué pour se fondre en douceur. En ce lieu difficilement accessible, la nature courbe et fluide du projet vient favoriser les échanges autant avec le paysage qu’entre les randonneurs.

2


Concept

Maquette de prĂŠsentation

Maquette de prĂŠsentation


Perspective du belvédère

Perspective intérieure

Élévation Nord

Perspective de la forêt

Élévation Est

4


A rchitecture H abitĂŠe

Perspective vue du sentier


Maison Unifamiliale Cambrure Ramifiée Rivière Saint-Charles

Session 2 - Atelier II et TP III Gilles Rocheleau Le logis de fonction en forêt cherche avant tout à perturber le moins possible la nature. Ce souci se transmet dans l’aspect brut des matériaux présents au sol qui se raffinent en s’en éloignant, jouant sur les contrastes de couleur et de finition. La transition entre espaces publics et privés donne lieu à un sentier couvert destiné aux visiteurs. Pour marquer cette gradation, des banquettes espacées en pierre rappellent un muret et une toiture doublement courbée symbolise l’ouverture et la protection. La nature accueillante de l’espace se traduit également par des banquettes aux courbes rassembleuses et aux confortables dossiers en bois. La trame structurale amenée par le lamellé-collé vient définir la disposition intérieure de chacune des pièces. La lumière changeante selon l’orientation, la vue sur la rivière, et l’intimité nécessaire du côté du sentier sont également déterminantes pour la disposition des pièces et de leur fenestration. À l’intérieur, la hiérarchisation entre lieux communs et privés est aussi très claire, avec un rez-de-chaussée rassembleur possédant un foyer sur deux étages ainsi que des chambres avec balcons privés et intimes à l’étage.

6


Plan d’implantation

Élévation Sud

Perspective du salon

Coupe Transversale

Plan du rez-de-chaussée

Plan de l’étage


Zoom sur le détail

13 2 A1

16

16

15 14

15 14

11

11

12

12

10

15 16 14 17 18 11 12

10 10

11 11

11

915

50 199 350

3 A1

2 A1

49

500

151

150

3

3

3

3 A1

5

8 2 4

2

2 A1

COUPE LONGITUDINALE ECHELLE: 1:20

8

7

5

5

6

3 A1 1 A1

8

3

3 450 376

3

9

1 A1

9 1 8

4

100

3

8

9

1 A1

3

800

500

9

8 2 4

401

700

2

1

9 1 8

700

4

915

60

85

85 150

3

88

1 A1

450

1

142

5500

Perspective suite à l’évolution d’un détail

60

8

1741

300

120

50 88

142

120

1741

300

3 A1 2 A1

COUPE - ÉLÉVATION ECHELLE: 1:20

1 A1

COUPE LONGITUDINALE ECHELLE: 1:20

3 A1

COUPE TRANSVERSALE ECHELLE: 1:20

8


A rchitecture H abitĂŠe

Perspective du coin


Logements Collectifs Unité et Mixité Limoilou

Session 2 - Atelier II Gilles Rocheleau

Marqué par le souci de s’intégrer au quartier, Unité et Mixité cherche à favoriser la mixité sociale. Les quatre typologies employées sont symbolisées par l’usage de quatre couleurs différentes intégrées à un cadre noir commun à tous, tandis que la variabilité des avancées, qui offre un espace-banquette, représente l’ouverture relative vers la ville. Des espaces extérieurs communs pallient à des usages absents des terrasses, tel qu’un potager et un parc. La dichotomie entre unité et mixité s’affiche aussi avec une façade avant moderne en brique d’un gris chaud représentant la confrontation à la ville industrielle et une façade arrière chaleureuse en bois. Un escalier arrière est associé à chaque triplex, donnant l’occasion de créer un axe de vie traversant, une fenestration arrière dégagée en l’absence de coursive et un découpage favorisant l’ensoleillement. De plus, afin de minimiser l’impact visuel des escaliers, des gardes corps différents sont utilisés pour définir les circulations verticales des terrasses, certains alliant bois et acier pour amincir leur effet. L’accent est d’ailleurs mis sur l’intimité dans les espaces privés extérieurs à l’aide de tablettes qui peuvent servir de comptoir ou de support à jardinière.

10


Plan d’implantation

Plan du rez-de-chaussée

Perspective de l’avenue

Perspective de la ruelle

Élévation rue - 10/08 18H

Élévat


tion avenue - 02/11 14H

Perspective du salon

Coupe transversale du logement analysé

Perspective de la cuisine

Élévation arrière - 23/07 10H

Coupe-élévation porte cochère - 01/04 9H

12


A rchitecture H abitée

Perspective de l’entrée


Ajout dans l’Existant Tracé Diffracté Vieux Séminaire de Québec Session 3 - Atelier III Louis Saint-Pierre

Intégré à un des plus vieux bâtiments de la Ville de Québec, Tracé Diffracté se veut en opposition avec l’existant afin de créer un élément signalétique indiquant clairement qu’il s’agit actuellement de l’entrée principale d’une école d’architecture. L’intervention crée également un espace tambour vitré pour la saison fraîche. Conceptuellement, cela se traduit par un tracé qui guide vers l’entrée en créant une multitude d’événements qui permettent de s’approprier l’espace. L’étudiant, le visiteur ou le passant traverse donc divers éléments tels qu’un babillard illuminé, un espace vélo, un comptoir lunch, un sas, etc. La bande continue guide ensuite vers l’intérieur où elle nous dicte une dernière fois le chemin à suivre. Composée d’acier inoxydable électrolysé, le tracé autoportant et durable s’intègre bien à la matérialité de la toiture en zinc, tout en venant ajouté un effet moderne et saisissant grâces aux reflets créés par la diffraction passant du vert au violet.

14


Vestibule Ouvert

Sécurité

Comptoir Lunch

Espace Couvert

Espace Vélo

Babillard Public

Vestibule

Sas

Babillard des Étudiants

Espace Vert

Espace Social


Sas

Plan Clé du Vieux-Séminaire

Précédent utilisant l’acier inoxydable électrolysé CP architektur - Fotostudio Kaindl Hönig

Comptoir Lunch

Coupe du Sas

Détail Jonction Existant

Espace Social


A rchitecture H abitée

Perspective à partir de l’axe


Conversion Tour à Feu Garage Municipal de Sillery en Observatoire de la Mémoire Forestière Session 3 - Atelier III Louis Saint-Pierre Au pied d’un cap près du fleuve, le garage existant offre un potentiel de conversion intéressant pour la Société d’Histoire Forestière du Québec qui souhaite en faire un musée incluant des bureaux et un centre de documentation. Situé à un point névralgique de la revitalisation d’un quartier déconnecter, un axe convergeant a été créé afin de relier le bâtiment au fleuve et au haut de la côte. L’esthétique du bâtiment est marquée par une interprétation contemporaine des tours à feu, ces observatoires forestiers qui étaient chargés de guetter la présence de feux de forêts au Québec. Un langage formel contemporain vient ombragé une vue ouverte côté fleuve et cadrer des vues plus spécifiques côté falaise. À l’intérieur, l’accueil suivant l’axe fait un lien visuel avec un belvédère dans le cap via un puit de lumière et dessert l’ensemble des fonctions du bâtiment. Les aménagements intérieurs tire profit des poutrelles existantes laissées apparentes et de la fenestration abondante au sud et apaisante au nord. L’ensemble du projet vient également jouer avec le contraste entre du bois carbonisé, des panneaux de bois brut aux formes souvent triangulaires.

18


Élévation Sud - Existant

Plan d’ensemble

Accueil - Avant/Après

Belvédère de l’escarpement Falaise Belvédère de l’escalier

Couloir d’exposition - Avant/Après

Puit de Lumière 

Rivière Etchemin

Façade côté est Salle d’exposition - Avant/Après

Vue éclatée - Tour à Feu


Plan du rez-de-chaussée

Élévation sud

20


E xplorations T ectoniques

Papier

Fruit d’un simple carton blanc, l’emboîtement de pièces circulaires fait place à une spatiaSession 1 - Atelier I lité dynamique toute en légèreté et en courbe. La répétition de modules enboîtés de tailles Pierre Thibault

Agrégation

différentes donne lieu à des combinaisons riches et variées. L’ensemble final joue avec la nature protectrice, presque gonflable des cercles enlacés et les ouvertures offertes

par les pores traversées de lumière. Le tout, en jouissant d’une disposition où la cohésion générale permet à l’agrégation de s’arracher du sol, telle une arche autoporteuse.


Trombones Déferlante Session 1 - Atelier I Pierre Thibault

Réflexion tectonique sur le fil de fer et un de ses dérivés les plus communs, le trombone, Déferlante fait ressortir les qualités malléables et structurantes

de ce matériau. La forme obtenue se démarque par sa fluidité et l’épuration de ses courbes. Le volume défini par le couloir ondoyant surprend aussi part

sa texture industrielle en confrontation avec les formes organiques déployées.

22


E xplorations T ectoniques

Perspective Pavillon Vandry

Abri à Vélos Carapace Session 2 - Construction II Richard Pleau

Abri de vélo au design distinctif, Carapace vient capter l’œil des étudiants de l’Université Laval, d’un pavillon à l’autre. Grâce à la courbe dynamique créée par l’utilisation de plaques de plexiglas, une impression

de mouvement rappelant celle de la roue des vélos est créée, le tout amplifié par le chevauchement des panneaux aux couleurs variées et chatoyantes harmonisées à celles des bâtiments adjacents. D’une

étonnante simplicité, le design permet à la fois une facilité d’entretient, une minimisation des coûts, ainsi que l’assurance de résister aux intempéries.


Mur Commémoratif Axone

Session 3 - Construction III Myriam Blais

N’y a-t-il pas de tissage plus complexe, plus chargé de sens, que celui par lequel circulent nos pensées ? Application moderne de la théorie de Gottfried Semper, « Axone » célèbre l’évolution des connaissances de l’Homme, capable depuis peu de représenter

les neurones composants son cerveau. Symbole de l’intrication complexe des cellules neuronales; un arrière-plan composé de modules de verre sérigraphié et imperméable s’entremêle visuellement à une plaque d’aluminium structurale qui épouse par

sa malléabilité la trame organique. Le verre et l’aluminium travaillent ainsi de concert, utilisant leurs forces pour enrichir le mur, tout en transmettant l’idée fondatrice avec limpidité.

24


A utres E xpériences Dessin Le dessin me permet de capturer avec limpidité des espaces ainsi que la façon dont la lumière les fait ressortir. Ce média est pour moi un outil précieux pour saisir la beauté d’un ouvrage et synthétiser ma pensée.

Environnement La défense de l’environnement est pour moi une passion. En 2010-2011, j’ai organisé diverses activités de sensibilisation environnementale au Cégep Limoilou qui ont été récompensées aux galas Relève en Or et Force Avenir.

Design Urbain J’ai un intérêt tout particulier pour le design urbain et l’analyse en profondeur du milieu bâti. L’examen des strates qui façonnent un site vierge ou habité est un aspect dont je me sers dans mon processus conceptuel.


Arts Visuels J’ai participé à plusieurs expositions d’arts visuels en collaboration avec mon père, le sculpteur pierre hamelin, dont cette série d’affiches réalisées en 2004 dans le cadre du Festival de l’indifférence.

26


Portfolio de Raphaëlle Hamelin  

Portfolio lors de ma seconde année d'étude au baccalauréat en achitecture.