Page 1

Decembre 2011


2

Martinique Authentique N째 1


Gérant de Médias Invest / Owner : Patrick Saint-Prix Conceptrice média, Directrice éditoriale, de rédaction, du DVP / Editor & Media Director : Rania Souhlal dg@interface-medias.com Attachée de Rédaction / Editor Assistant : Audrey Hauteville Journalistes & Pigistes / Journalists : Marie-France Grugeaux-Etna (MFGE), Ludovic Louis (LL), Nolwenn Roussier (NR), Marie Chomereau-Lamotte (MCL). Traduction / Translation : Translation Potentiel : Ellen Moulier (EM) Crédit Photos / Photos : D.R. 1ère de Couv : Henri Salomon,CMT, CMT : Lecerf/Oceandimages.com, Salomon, J.Jerome, Luc Olivier, Fleur Do, HSE/Jean-Luc De Lagarigue, René-Charles Suvélor, Lauzea, La Galleria, Fondation et Habitation Clément, Soultropic, Fotolia,Shutterstock, Istock Photo, Denis Leclerc, Rick SORENSEN (marlin), Eloa Production/ VEEREN RAMSAMY & TF1 production (Photos de Philippe Caroit). Anne Pourbaix, Christophe Roué, Kenneth Brayden, Sandra Fourqui (photos Jimmy Jean-Louis). SBM Monté Carlo : Perreard Michel, Éric Curvillier. Photo de la Présidente : Henri Salomon/stylisme : Olivier Couturier. Directrice Commerciale Sales Director : Rania SOUHLAL +596 696 24 76 70 Maquette/Création Graphique Layout : Emphase : denis.leclerc75@gmail.com Impression / Print : U.E. éDITEUR / éDITOR : Médias Invest S.A.R.L Centre d’Affaires Agora Z.A.C Etang Z’abricot Bât. A, 4 ème étage 97200 Fort-de-France - Martinique Tél.: + (596) 596 56 66 90 Fax : + (596) 596 54 27 34 Email : dg@interface-medias.com

ISSN : en cours Marque déposée à L’INPI : 12/3913091 et 12/3914919

En aucun cas Medias Invest ne peut être tenu pour responsable des textes, photos ou publicités qui lui sont confiés par des tiers ; leur envoi traduit l’accord de leurs auteurs pour publication. Médias Invest se réserve tous droits d’utilisation du contenu de ce magazine Martinique Authentique, propriété de Medias Invest en France et à l’international.

Le mot

de la Présidente A word from Mrs. Karine Roy-Camille President

Bienvenue dans la Martinique Authentique, celle que nous avons plaisir à vous présenter et à partager.... Nous sommes fiers de notre patrimoine, puit sans fond dans cette richesse qui est la nôtre. Cet héritage de nos ancêtres, dans toute la diversité que nous a offert notre histoire, faite de métissages multiples. C’est ce mélange qui fait notre force, notre saveur, notre authentique spécificité. Nous sommes un petit territoire richement doté en patrimoine naturel, avec une forêt exubérante, un littoral sculptural, un vivier intérieur de mornes et de fonds somptueux… Un décor majestueux de rivages paradisiaques, qui ne sont que le premier plan de ce que nous sommes… Ce premier numéro est un hommage à notre destination, aux coutumes séduisantes et aux personnages célèbres. Nous vous invitons à entrer dans notre intime Martinique, dévoilée dans ses plus purs joyaux, notre cœur Martinique… Nous souhaitons que cette revue devienne une référence, la référence, votre repère et votre guide afin qu’avec nous, à travers nous, vous découvriez la Martinique, autrement…

It gives us great pleasure to introduce, and to share, Martinique Authentique... We are proud of our heritage, an endless well of riches that we call our own. This ancestral legacy, which has integrated vast diversity throughout our history, is a multi-faceted hybrid. It’s this special blend of diversity that gives us our strength, our flavour, our unique authenticity. This is a small territory with unparalleled natural beauty, including a lush forest, a sculpted coastline, a picturesque interior of rolling hills... A majestic backdrop of perfect beaches gives just a hint of what our island has to offer... This first issue is a tribute to our island, teaming with seductive customs and celebrated people. We invite you to enter the inside world of Martinique, uncovering it’s most precious jewel, the very heart of Martinique... We hope that this magazine becomes a reference, the reference, your reference point and guide that, with our help, allows you to uncover the real Martinique...

Vous la trouviez belle, vous la verrez sublime. Vous la pensiez idyllique, vous la vivrez unique. Vous la saviez magnifique, vous la saurez authentique…

You thought it was beautiful, you will find it sublime. You thought it was idyllic, you will find it unique. You knew it was magnificent, you will discover the truth...

Entrez dans notre Paradis… Bienvenue en Martinique Authentique.

Enter paradise and welcome to Martinique Authentique.

Karine Roy-Camille Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme

N° 1 Martinique Authentique 3


Sommaire summary

08

46

8 16

34

Découverte de l’île Economie de l’île

La Martinique s’appuie sur ses points forts

20

8 16

Island Economy

Martinique points-out its greatests features

20

Histoire & Patrimoine

20

History & Heritage

30

Les Grands Hommes & Femmes de la Martinique

30

Greats Figures of Martinique

34

Escapades & découvertes : Mer

34

46

Escapades & découvertes : Terre

46

Experience the island by Land

52

Culture

52

Culture

58

Plaisir de vivre et shopping

58

The Good Life and Shopping

66

People

66

People

70

Le Coin des Gourmets

70

Gourmet Corner

77

Calendar

Martinique, Terre de rhum AOC Rhum-Chocolat : un mélange onctueux & puissant De Belle-Isle à Madinina, Île à rhum

77

Le mythique rocher du Diamant fête son anniversaire La pêche au gros : Frissons et Adrénaline Fleurdo : un concept éco-touristique novateur Lîle sous la mer La Montagne Pelée, l’escalade d’un volcan L’île sur la terre Tak-Tak Martinique : pour un tourisme responsable

La Fondation Clément Le Tour de Martinique des Yoles Rondes, un spectacle saisissant Les bijoux créoles Quand vacances riment avec bien-être Shopping : Zoom sur La Galleria Philippe Caroit Quand la Martinique fait son cinema : Jimmy Jean-Louis Les épices, le gout des Isles Marcel Ravin Cocktails

Calendrier

Martinique Authentique N° 1

Martinique, Birthplace of AOC Rum Rum & Chocolate : a smooth & powerful mix From Belle-Isle to Madinina, Rum Island

Portraits : Aimé Césaire & Euzhan Palcy

Portraits : Aimé Césaire & Euzhan Palcy

4

Discover the Island

Experience the island by Sea

Happy birthday to the legendary Rocher du Diamant (Diamond Rock) Deep Sea Fishing : Thrills and Adrenaline Fleurdo : an Innovative concept in ecotourism Experience the Island from under the Sea Mount Pelée, hiking a Volcano On the back roads Tak-Tak Martinique : toward responsible tourism

The Clément Foundation The Tour des Yoles Rondes (The Round Yawl Boat Race), a thrilling show Créole Jewellery When living well rhymes with being well La Galleria Shopping Mall Philippe Caroit Martinqiue on location : Jimmy Jean-Louis Spices, Island Flavour Marcel Ravin Cocktails


N째 1 Martinique Authentique 5


6

Martinique Authentique N째 1


N째 1 Martinique Authentique 7


Découverte de l’île discover the island

Le Nord The North

Rêves de vacances… Images ensoleillées d’une mer émeraude ou saphir, flore exotique, gastronomie nouvelle, musique rythmée faite pour la danse. Découverte d’une île à contrastes où tout peut surprendre.

Dream vacation... visions of sun shining on an emerald and sapphire sea, exotic flora, new gourmet delights, rhythmic music made for dancing. Uncover an island of amazing contrasts.

Le Nord, avec ses eaux vives et ses forêts opulentes, le Sud, sec et lumineux, où l’océan bordé de sable ou de mangrove, constellé d’îlets et de hauts-fonds, joue avec les verts turquoise ou véronèse, sur sa palette de couleurs.

The north, with its vibrant waters and opulent forests, the south is dry and full of light ; where the ocean meets the sand or the mangrove wetlands, a constellation of small islands juxtaposed against a deep sea of green, turquoise or bottle green on this colourful palette. On the other side of the island, the tranquil Caribbean lays, fringed by sand or cliffs dotted with coastal villages, opening up to one of the world’s most beautiful bays : Fort-de-France, a member of the ”Most Beautiful Bays in the World” club since 2011.

La tranquille Caraïbe, ourlée de sable ou de falaises, parsemée de villages côtiers, ouvre sur le monde une de ses plus belles baies : celle de Fort-de-France qui depuis 2011 fait partie du club des plus belles baies du monde. L’exubérante nature tropicale explose dès les hauteurs de Balata. Domestiquée au « Jardin de Balata », qui rassemble une exceptionnelle collection d’espèces végétales et florales, la route de la Trace serpente ensuite en sous-bois, entre les mornes, où s’entremêlent balisiers, fougères arborescentes, bambous aux longues hampes, lianes immenses, troncs géants recouverts d’orchidées sauvages, jusqu’au tunnel, d’où part l’une des plus belles randonnées pédestres : « La trace des Jésuites », ancienne sente (petit sentier) des Pères, amenant à la rivière Lorrain à travers les bois. Du Morne Rouge, brûlé par une éruption le 30 Août 1902, on peut gravir la Montagne Pelée, découvrant au sommet un panorama unique, visiter le « Domaine d’émeraude » ou s’initier aux secrets du volcanisme à la « Maison du Volcan ».

8

Martinique Authentique N° 1

The natural exuberance of tropical nature explodes on the Balata heights. Domesticated within the Balata Gardens (Jardin de Balata), an exceptional collection of plant species is brought together. The serpentine ”La Trace” road curves through a lush, hilly forest covered with canna flowers, tree ferns, long-stemmed bamboo, immense lianas, and giant tree-trunks decorated with wild orchids. The road leads to a tunnel where one of the most beautiful hiking trails is found, the ”Trace des Jésuites”, a former path taken by Jesuit priests who walked through the woods to the Lorrain river. From the village of Morne Rouge at the foot of Mount Pelée Volcano, which destroyed the town on August 30, 1902, there is a path to the summit : find a breathtaking view, visit the Emerald Gardens (Domaine d’émeraude), or uncover the secrets of volcanism at the Volcano Museum (Maison du Volcan).


Nouvelle incursion en forêt, puis c’est l’Ajoupa Bouillon, note colorée et fleurie dans toute cette verdure. La plaine de Basse-Pointe déroulera ensuite l’étendue de ses bananeraies. Macouba, perchée sur ses falaises d’où un chemin acrobatique mène, en bas, à l’ancien village bâti sur une vaste plage de galets, c’est le Prêcheur qu’on peut atteindre par une traversée pédestre des bois. Il faut revenir sur ses pas, vers le Morne Rouge, pour redécouvrir le reste de l’île.

Another journey into the forest leads to Ajoupa Bouillon, a touch of colour amidst the deep green surroundings. A bit further, the plains of Basse Pointe unfold with their sizeable banana plantations. Macouba is perched on cliffs from which an acrobatic path leads down to an old village that was built on a vast, stoney beach and beaten by the wind. Beyond the foothills of the volcano, the village of Prêcheur can be reached by following a wooden hiking trail. Retrace your steps, toward the Morne Rouge, and uncover more of the island.

N° 1 Martinique Authentique 9


La Côte Caraïbe The Caribbean Coastline

On découvre d’abord Saint-Pierre dont la visite des ruines et de ses musées illustre la terrible disparition, avec ses 38 000 habitants le 8 mai 1902. Longeant la mer tranquille, une incursion vers le Nord et la route atteindra le Prêcheur. Lieu chargé d’histoire, évoquant Mme de Maintenon et les ruines touristiques de l’Anse Céron qui racontent l’activité agricole et industrielle d’une « habitation sucrerie » (sucrière) . La plage de l’Anse Céron puis celle de l’Anse Couleuvre, terminus d’un itinéraire forestier similaire à celui de Grand-Rivière, sa « voisine » par dessus les mornes… aboutit parmi les vestiges d’une énorme habitation sucrerie et d’une ancienne maison créole tenant table d’hôte, à une merveilleuse crique aux eaux calmes, bordée de falaises. Au retour, après SaintPierre, l’Anse Latouche, sa plage de sable noir et son jardin botanique au milieu des ruines de la première habitation sucrerie et indigoterie du quartier, tout près de l’Anse Turin, quelques reproductions des toiles de GAUGUIN qui rappellent le séjour du peintre en ces lieux en 1887. Une plaque commémore, à l’entrée du Carbet, le passage de Christophe Colomb en 1502. Village de pêcheurs tout en longueur, de nombreux restaurants bordant la plage servent du poisson frais.

10

Martinique Authentique N° 1

The first place to visit is Saint-Pierre, where ruins and a museum display the horrible fate that this town and its 38,000 villagers met after a volcanic eruption on May 8, 1902.Follow the calm sea side toward the north to Prêcheur, a historical site, calling back to Mme. de Maintenon, and in Anse Céron, ruins of a former sugar plantation with an illustrious past. The beach at Anse Céron, and then at Anse Couleuvre, is the end of the line for a trip through the forest, strikingly similar to the forest at Grand-Rivière, its neighbour over the hills... Here, the ruins of an enormous sugar plantation and a historic Créole mansion are found, now a fine restaurant that faces a beautiful inlet with calm waters surrounded by cliffs. Heading back, following Saint Pierre, Anse Latouche, with its black sand beaches and its botanical garden surrounded by an original sugar and indigo plantation (there are no museums in Anse Latouche), a few reproductions of Gauguin’s paintings recall the artist’s sojourn here in 1887. A plaque at the entrance of Carbet commemorates Christopher Columbus’ visit in 1502. Some of Gaugin’s reproduction can be seen in Anse Turin. A fishing village stretches along the coast, lined with many beachside restaurants that serve the catch of the day.


N째 1 Martinique Authentique 11


La Côte Caraïbe The Caribbean Coastline Par une route épousant le relief des mornes et des falaises, cascadant vers de petits villages nichés au bord de l’eau, on traverse Bellefontaine où une « maison-bateau », Le Torgiléo, s’accroche au flanc du morne. Case-Pilote… coup d’œil à la façade originelle de son église du XVIIème siècle, de style jésuite et baroque qui est la plus ancienne de l’île. Puis c’est Schœlcher, faubourg universitaire et culturel de Fortde-France et « Station Voile ». Approchant de la ville de Fort-de-France, les quartiers résidentiels se succèdent, prenant d’assaut les mornes environnants.

Via a winding road bordering cliffs and hills cascading down to the sea sits one of many tiny villages Bellefontaine. A ”house-boat,” clings to the sides of the hill there. In Case Pilot, take a look at the original facade of its 17 th century church, and continue on to Schoelcher, a university and cultural suburb of Fort-de-France, as well as a popular sailing destination. Approaching the capital city of Fort-de-France, a succession of residential areas takes the surrounding hills by siege.

Le centre-ville est au ras de l’eau. Plusieurs sites remarquables : le Fort Saint-Louis, La Savane, jouxtant la mer, où, au milieu, trônait jadis, entourée d’une couronne de palmiers, l’Impératrice que la Martinique avait donnée à la France. Aujourd’hui décapitée, sa statue est reléguée dans une allée latérale. La Cathédrale, la Bibliothèque Schœlcher, au style romano-Bizantin si original, le Port, le 4ème de France, puis c’est Sainte- Thérèse, Dillon (où une visite de la Distillerie s’impose), l’autoroute, traversant la plaine du Lamentin.

Downtown Fort-de-France sits right on the waterfront. There are several remarkable sites : the Saint Louis Fort and the Savanne Park where an imposing statue used to stand, representing the Empress Josephine with a crown of palms - Martinique’s grand gift to France. Today, the decapitated statue has been banished to a minor side pathway. The cathedral, the Schoelcher library, with its unique byzantine-romanesque architecture, the Port - France’s 4 th most important harbour, Sainte Thérèse, Dillon (where a tour of the rum works of the same name is worth a stop), and finally the highway that crosses the plains of Lamentin complete the scene.

Aujourd’hui, zone industrielle et commerciale, elle fut le plus important centre sucrier de l’île. La piste d’atterrissage et l’aéroport gèrent un trafic de plus en plus développé. Derrière, la mangrove occupe toute la côte jusqu’à la mer. Trois petits îlets ont donné son nom à la commune voisine des « Trois-Ilets » où naquit l’Impératrice Joséphine. Les Jésuites y avaient, au XVIIème siècle, une habitation-sucrerie-poterie, dont les bâtiments, vrai hameau, abritent encore aujourd’hui un grand centre potier, industriel et artisanal.

Today Lamentin is an industrial and commercial zone but once was the largest sugar processing center on the island. The modern airport and its runways welcome the rapidly increasing air traffic to the island. Behind it, the mangrove wetlands occupy the entire coast, all of the way to Trois Ilets, Empress Josephine’s birthplace. During the 17 th century, Jesuit priests built a sugar plantation and pottery factory here, resembling a veritable little hamlet, which today houses an industrial and craftsman’s pottery center.

12 Martinique Authentique N° 1


à la Pagerie, où vécut la future Impératrice, un musée retrace son histoire. Le complexe touristique de la Pointe du Bout fait la fierté de la commune et de ses habitants, avec ses plages, restaurants, hôtels, et marina. De là, une succession ininterrompue de plages et d’anses se succèdent : Anse à l’Âne, Anse Dufour, Anse Noire (seule plage du sud de la Martinique formée de sable volcanique), Petite Anse et Grande Anse aux Anses-d’Arlet.

At the Pagerie estate in Trois Ilets, birthplace of the future Empress, a museum traces her family history. The nearby tourist resort at the Pointe du Bout has beaches, restaurants, hotels and a marina - the pride of the village and its inhabitants. Further away are an uninterrupted succession of beaches and coves: Anse à l’Ane, Anse Dufour, Anse Noire (the only beach in the southern part of Martinique which has black volcanic sand beaches), Petite Anse, Grande Anse, at Anses D’Arlet.

Puis c’est le Diamant qui tient son nom du célèbre Rocher, en mer, occupé par les Anglais au XIXème siècle, gemme brillant au soleil couchant, dans son écrin « bleu de mer ».

Finally there is Diamant, named after the rock jutting from the sea, which was occupied by the British in the 19 th century ; a brilliant gem in the setting sun lays in its sea-blue jewel box.

à travers une campagne hérissée d’épineux ti-baume, campêches, on parviendra à Trois-Rivières, où l’intendant Fouquet avait des terres sous Louix XIV, siège d’une célèbre marque de rhum, puis à Sainte-Luce, fière d’un important développement touristique.

Passing through the countryside that bristles with spiky ”tibaume” bushes and ”campêche” trees, there is Trois-Rivières - the place where Fouquet received land while serving under Louis XIV - now a celebrated rum distillery. A bit further there is Sainte Luce, home of a burgeoning tourist industry.

N° 1 Martinique Authentique 13


Découverte de l’île discover the island

Extrême Sud & Côte Atlantique Deep South & Atlantic Coast

L’Anse Figuier, petite plage aménagée à Rivière-Pilote, abrite un écomusée qui retrace les mœurs des Amérindiens et l’environnement domestique des années 30. Au Marin, « Station Voile », plus important port de plaisance de Martinique, l’église, unique en son genre, possède le plus bel autel en marbre de l’île. Puis c’est la pointe extrême : Sainte-Anne, joyau naturel, avec ses plages de sable fin et blanc, ombragées de cocotiers ou de « raisiniers bord-de-mer ». Ses fonds marins enchanteurs et les randonnées aux alentours permettent la découverte de trésors : îlot de la « Table du Diable », anciennes salines, savane des Pétrifications, Baie des Anglais…

Anse Figuier, small, outfitted beach where an ecomuseum retraces Amerindian ways of life and the domestic environment of the 1930s. Marin, a sailing resort area, turned sharply toward navigating with its sizeable marina and a unique church of its genre which has the most beautiful marble alter. Then appears the most southerly point of the island, Sainte Anne, a natural jewel with its fine, white sand beaches shaded with coconut trees and seaside ”raisinier” trees. Its enchanting seafloor and surrounding hiking trails lead us to natural treasures such as the ”Table du Diable” islet, the former salt works, the ”Savane des Pétrifications” (petrified wood wastelands), the ”Baie des Anglais...”

La « Trace des Caps » se dessine ensuite, dans un écrin d’eau turquoise, petites pointes, anses, îlets déserts se succèdent, plus beaux les uns que les autres jusqu’au Vauclin. Haut lieu de pêche, protégé par un ruban de « cayes » madréporiques qui se prolongent au large jusqu’à la Caravelle, le Vauclin est aussi une région d’élevage grâce à l’irrigation. Elle est dominée par la Montagne du Vauclin.

The ”Trace des Caps” road is seen in the distance, tiny deserted tips, coves, islets appear in quick succession, one more beautiful than the other, until we reach Vauclin, a fishermen hub, protected by a strip of reefs stretching far out off coast, to the Caravelle peninsula. Despite its dry weather, Vauclin is also a livestock farming region thanks to the irrigation systems. It lies beneath the Vauclin Mountain.

Le François lui fait suite avec ses criques et ses îlets. Tourné vers la pêche, les sports aquatiques, les randonnées maritimes pour les touristes, de même que le Robert, célèbre par sa profonde Baie parsemée de 10 îlets. Au large, un banc de sable, le « Loup Garou » entouré de rochers et... d’eau !

François comes next with its coves and islets, turned toward fishing, watersports, tourist sea outings, as is Robert, famous for its deep bay with a scattering of 9 islets. Offshore, a sand-bank called the ” Loup Garou” (Werewolf) surrounded by rocks and ... water !

14 Martinique Authentique N° 1


Des collines couvertes de cannes à sucre séparent le Robert de Trinité où subsiste la dernière sucrerie « Le Galion ». Puis la presqu’île de la Caravelle s’excentre de la ville. Un village de pêcheurs, des hôtels, des restaurants typiques, les ruines du « Château Dubuc » citadelle chargée de légendes… c’est Tartane !

Rounded hills covered with sugar cane divide Robert from Trinité where the island’s last sugar factory, ”Le Galion” still survives. Later, we reach the Caravelle Peninsula, located far out from the center of town : a fishing village, hotels, restaurants with traditional cuisine, the ”Château Dubuc” ruins a stronghold, charged with legend... That’s Tartane!

Remontant vers le Nord, les villages côtiers se succèdent : Sainte-Marie, avec le Fond Saint-Jacques, ancien fief des missionnaires dominicains au XVIIème siècle, ses musées. Marigot et Lorrain, centres agricoles entre tous où les mornes sont couverts de bananeraies. La mer houleuse parsemée de courants, qu’on découvre d’un restaurant typique à l’Anse Charpentier au Marigot. La baignade y est interdite. La rivière Capot sépare le Lorrain de la plaine de Basse-Pointe.

Sainte Marie, and Fond Saint Jacques, the domain of the Dominican Missionaries of the XVII th century – its museums. Coastal villages appear one after the other : Marigot, Lorrain where a tranquil little hotel slumbers in the heart of the countryside in the midst of a farming region of hills covered with banana plantations. Near the river is a crayfish breeding farm. The rough seas are lined with undercurrent and swimming is forbidden. The Capot River separates Lorrain from the plains of Basse Pointe.

Entre le Nord luxuriant, aux eaux vives, enrichissant le sol, les cultures et les fleurs...et le Sud sec, lumineux, coloré et charmeur, où l’effort humain seul permet les récoltes, tandis que les plages invitent à paresser… où ira la préférence ? (MCL)

The luxuriant North, with water running freely to enrich soil and crop ; the dry, bright South, charming and colourful, where only a substantial human effort enables the harvesting of any crop and where the power of sea and beach ceaselessly attract – where does your preference lie ? You must… See for yourself ! (EM)

N° 1 Martinique Authentique 15


Economie de l’île island economy

La Martinique

s’appuie sur ses points forts Martinique points-out its greatest features La Martinique bénéficie d’atouts évidents pour continuer son développement : un marché européen qui lui est ouvert, la jeunesse de sa population et un cadre naturel enchanteur propre à satisfaire un nombre croissant de touristes. Il lui faut maintenant convaincre et prouver sa différence.

Martinique benefits from obvious assets that will help its continuing development : an open European market, a young population, and an enchanting location, attracting a growing number of visitors. Now is the time to make a statement about our possibilities and to make a difference.

La Martinique présente une forte croissance démographique (14,14 naissances/1000 habitants), une population jeune, en bonne santé et instruite (taux d’alphabétisation : 97,7 %). Deuxième île la plus riche des petites Antilles après la Barbade, elle possède le 4ème port de conteneurs et le 11ème aéroport de France (pour les gros-porteurs) et 13ème en trafic passagers. Elle détient le PIB par habitant le plus élevé des 4 DOM. Sur cette île, le secteur tertiaire est prédominant soit 75% des emplois avec notamment un poids important du commerce, du secteur nonmarchand et du tourisme. L’agriculture emploie 15% de la population active. La banane, la canne à sucre, le rhum, le melon et l’ananas représentent les principales sources d’exportation. En revanche, la pêche et l’aquaculture ainsi que l’industrie et l’artisanat sont des activités tournées essentiellement vers la satisfaction des marchés locaux. Le tissu industriel qui s’est fortement développé depuis 25 ans, en partie grâce au dispositif de défiscalisation, est essentiellement constitué de petites et moyennes entreprises des secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l’agro-alimentaire et de la chimie.

Martinique’s population is growing at a steady rate (14.14 births per 1000 inhabitants), with a large number of healthy, educated young people (literacy rate = 97.7%). The second richest island in the Antilles after Barbados, Martinique has the 4 th busiest port and the 11 th busiest airport in France (for large carriers) and the 13 th highest number of passengers who move through it.

16 Martinique Authentique N° 1

We have the highest GNP out of the 4 French Territories (DOM). On this island, 75% of jobs held are in the following sectors : commercial, non-commercial, and tourism. Another 15% of workers are involved in agriculture. Bananas, sugar cane, rum, melons and pineapples are the principle products grown for export. In addition, fishing and aquaculture, along with artisan crafts, enhance the local market. Industrial factories, mostly for small and mid-sized enterprises in the building, public works, agro-business and chemical sectors, have been developed over the last 25 years thanks to an advantageous fiscal program.


N째 1 Martinique Authentique 17


Economie de l’île island economy

Un pari sur la recherche & les nouvelles technologies Selon une étude commandée par la direction générale de la Recherche de la Commission Européenne, la Martinique dispose de points forts fondés sur une position privilégiée aux croisements de flux économiques et culturels de la Caraïbe et des Amériques. Cette position offre des débouchés importants pour la recherche et le développement technologique ainsi qu’une base européenne de rayonnement dans la zone. Et si l’Etat reste un acteur important dans le domaine de la recherche dans l’ensemble des régions d’Outre-mer, depuis quelques années s’affiche un engagement plus marqué des collectivités locales dans ce domaine. Désormais, la Région Martinique se positionne comme un acteur-clé de la recherche et des transferts de technologies, en dynamisant et en soutenant cette politique dans le cadre de la coopération internationale. Le Conseil Général a également renforcé ses actions en faveur de la recherche dans ses domaines de compétence qui sont les risques naturels et la santé. Parallèlement, l’insertion de la Martinique dans son environnement régional Caraïbe progresse, mais elle est encore peu formalisée, alors que de nombreuses potentialités existent en matière de coopération scientifique et technique.

18 Martinique Authentique N° 1

Betting on research & new technologies According to a study published by the Office of Research at the European Commission, Martinique sits in privileged economic and cultural position between the Caribbean and the Americas. This is ideal for important future prospects in research and technological development, while also establishing home bases for european interests in the area. And, if the state remains an important actor by representing all of the overseas regions in the research sector, the associations and collaborations that have been set up locally can only become more influential. Besides, Martinique is a key research center for technology transfer, making this sector dynamic while following political processes to achieve better international cooperation. The General Council also reenforced its actions in favour of research into natural risk and health. As it stands, Martinique is an established entity in the Caribbean region, although there remains much potential for improvement in the scientific and technology sectors.


Le meilleur de la martinique

Atouts environnementaux : un puissant levier touristique Le secteur du tourisme contribue à plus de 7 % du PIB marchand et représente plus de 20 % des emplois. Toutefois, le constat est unanime : les atouts environnementaux ne sont pas, aujourd’hui, assez mis en avant. Stéphanie Bessières, diplômée du Centre d’études Diplomatiques et Stratégiques et auteur de plusieurs ouvrages, estime que « les Antilles françaises pourraient devenir le laboratoire mondial des énergies du futur qui pourrait être valorisé du point de vue touristique ». Par ailleurs, Dominique Augier, auteur de plusieurs publications sur l’écotourisme en Martinique, souligne que l’utilisation de l’image stéréotypée et interchangeable du trio mer-soleil-plage nuit à la destination qui n’a pas su se démarquer.

Environmental assets : a great selling point for tourism The tourism sector contributes more than 7% of the island’s GDP and employs 20% of the working population. Even so, there is consensus on the following point : environmental assets are not being promoted as well as they should be. Stephanie Bessières, diploma-holder of the Diplomatic and Strategic Study Centre, and author of many well-regarded publications on Martinique’s eco-tourism sector, notes that ”Using the stereotypical threepronged image of sea-sun-beach has become harmful to this destination which hasn’t been able to set itself apart. The island has to give more weight to its ”green” dimension to distinguish it from the competition and to create a new brand.”

Elle doit mettre l’accent sur la dimension « verte » pour se différencier des destinations concurrentes et créer une véritable image de marque. La Martinique dispose ainsi d’un potentiel de 300 000 éco-touristes par an. De son côté, le secteur hôtelier pourrait mettre en œuvre de nouvelles pratiques et en faire un élément de promotion. Les initiatives prises par le Club Med, sont particulièrement intéressantes : le groupe a fait éco certifier l’ensemble de son parc. Quant au groupe Accor, il a lancé le programme Earth Guest, au niveau mondial, qui vise à entraîner les activités du groupe dans un cercle vertueux tout en préservant le confort du client. Ce programme vise notamment à réduire la consommation d’eau, les consommations d’énergie et les déchets et à soutenir les énergies renouvelables.

Martinique has the potential to welcome 300,000 eco tourists each year. The hotel sector could put new practices into place and then use them as promotional tools. Initiatives taken by Club Med are the most interesting so far : the site on Martinique has been ” eco-certified.” As for the Accor Group, they have a world-wide Earth Guest program in place, with the goal to ” harness activities into a virtual circle while preserving the highest comfort to the client.” This program most notably reduces water and energy consumption, cuts down on garbage, and backs renewable energy plans. (EM)

(MFGE)

Un laboratoire naturel géographique caractérisé par sa situation tropicale, son insularité et ses écosystèmes marins, ses caractéristiques géologiques et climatiques, sa riche biodiversité avec de nombreuses espèces endémiques. L’existence d’un réservoir humain jeune, formé et multiculturel et d’infrastructures éducatives, sanitaires, techniques et de compétences. La présence d’une Université et d’organismes de recherche de haut niveau qui ont accumulé un capital intéressant en matière de recherche dans des domaines diversifiés. Des atouts réels pour la recherche : une stabilité politique, des équipements scientifiques de qualité, des conditions fiscales privilégiées, le statut européen et de zone Euro, etc. Des industries majeures : Raffinage du pétrole, Construction, Rhum, Ciment, Produits Alimentaires.

The Best of Martinique

A natural laboratory characterized by : its postition in the tropics ; the fact that it is an island and has marine ecosystems ; its geological and climate aspects ; and rich biodiversity with numerous endemic species. A well built infrastructure, including schools, public health, and technical opportunities with a competant and young employment pool that is educated and multicultural. A university with high-level research centres that have accumulated a fair amount of invested capital in diversified research. Real assets to promote research : stable politics, quality scientific equipment, favourable fiscal policy, European status within the euro zone, etc... Existing industries : oil refinery, construction, rum, cement, agriculture.

N° 1 Martinique Authentique 19


Histoire & Patrimoine history & heritage

Martinique Terre de Rhum AOC Martinique : Land of AOC Rum

Le rhum de la Martinique, aujourd’hui reconnu en Appellation d’Origine Contrôlée a toujours représenté le cœur même de la culture, du savoir-faire, et des traditions de la Martinique. Autrefois, premier producteur mondial de rhum, avant l’éruption de la Montagne Pelée en 1902, la Martinique est depuis toujours et avant tout une terre de rhum.

” Rhum Agricole” from Martinique, today labeled with a protected designation of origin (AOC Appellation d’Origine Contrôlée), has always been a symbol of the island’s culture, ” savoirfaire” and traditions. The island was the leader in rum production until Mount Pelée erupted in 1902, when Martinique was always and above all known as the land of rum.

La présidente du Comité Martiniquais du Tourisme (CMT), Karine Roy-Camille, l’a annoncé depuis 2010 : « Le Rhum est une valeur ajoutée incontournable pour la région ».

The president of Martinique’s Tourism Authority (CMT-Comité Martiniquais du Tourisme), Karine Roy-Camille, stated in 2010 that ”Rum has given an undeniable added value to the region.”

C’est donc dans cet esprit que le CMT a décidé de créer un circuit intitulé : « le chemin des distilleries » autour des onze habitations de l’ile.

Reenforcing this statement, the CMT decided to map out a tour of distilleries in production within the island’s 11 regions and named it ” The Road of the Distilleries.”

Blanc, Ambré, ou Vieux, il n’existe pas de moment festif à la Martinique sans un « ti punch », un cocktail, ou un rhum vieux. Le rhum est partout, dans les esprits, dans la poésie, dans la littérature, dans les expressions populaires, dans la médecine traditionnelle, dans la musique, etc... Il est devenu au fil du temps un produit de luxe et de raffinement, tant par son gout que par ses arômes. Le rhum, image de la Martinique s’associe à des moments de douceur et de plaisir, indissociable de cet art de vivre tropical.

White, Amber or Aged, no celebratory moment on Martinique goes without a ”ti punch,” a cocktail, or a glass of aged rum. Rum is everywhere : on islander’s minds ; cited in poetry, literature, music, and in popular artistic expression ; as well as in traditional medicine. Over the years it had become a refined luxury product, as much for its taste as for its aroma. Rum, the very picture of Martinique’s laid-back and pleasure-loving atmosphere, is an inseparable element in this tropical lifestyle.

20 Martinique Authentique N° 1


LE RHUM DE MARTINIQUE UN GAGE DE QUALITé : Il aura fallu vingt ans de démarches aux producteurs pour enfin obtenir en 1996, l’Appellation d’Origine Contrôlée (A.O.C.). Ce label si convoité place dorénavant le rhum agricole martiniquais parmi les alcools nobles, haut de gamme et constitue une reconnaissance du terroir et de la qualité du savoirfaire martiniquais.

MARTINIQUE ”RHUM AGRICOLE” : A GUARANTEE OF QUALITY It took 25 years of hard work by the rum industry to finally obtain the AOC label in 1996. This muchcoveted label brings Martinique’s ”Rhum Agricole” to the table with other refined, up-market alcohols and gives recognition to the region and this quality product.

RHUM AGRICOLE ET RHUM TRADITIONNEL : DEUX MéTHODES, DEUX QUALITéS La différence entre le rhum agricole de la Martinique et les autres rhums industriels ou traditionnels qui existent dans le reste du monde réside dans la matière première mise à fermenter. Le rhum agricole est issu directement du jus de canne pressé, tandis que le rhum industriel ou traditionnel est issu de mélasse, c’est-à-dire de résidu de sucrerie. Cette différence de matière première permet au rhum agricole d’obtenir un bouquet aromatique beaucoup plus large et varié.

”RHUM AGRICOLE” AND TRADITIONAL RUM : TWO METHODS, TWO STANDARDS The difference between ”Rhum Agricole” from Martinique and industrial or traditional rums from other places throughout the world begins with the base product used for fermentation. ”Rhum Agricole” is made with pressed sugar cane juice, while industrial or traditional rums are made with molasses, in other words, the residue from sugar cane in the sugar-making process. This basic difference gives ”Rhum Agricole” its impressive and varied aromatic bouquet.

La filière rhum est devenue l’une des principales activités agro-industrielles de l’ile et représente 8% des recettes d’exportation après la banane.

The rum industry has become one of the leading agroindustrial activities on the island, representing 8% of the islands exports, a close second to banana exports.

COMMENT L’AIMEZ-VOUS ? : Blanc, ambré ou vieux Le rhum blanc sort directement des colonnes à distiller pour suivre une période de maturation minimum de 8 semaines en cuve afin de se bonifier.

WHICH KIND DO YOU PREFER ? : White, Amber or Aged White rum comes out of the distilling process at an early stage and matures and mellows in barrels for a minimum of eight weeks.

Il est embouteillé en général à 55 ou 50°, on peut le trouver quelques fois à 40°.

Amber ”Rhum Agricole” is also known as rum that was ”raised in the woods,” in other words, it mellows between 12 and 18 months in oak barrels.

Le rhum Ambré agricole est un rhum dit « élevé sous bois » c’est-à-dire qu’il a séjourné entre 12 et 18 mois dans des foudres de chêne. Il est plutôt utilisé pour les cocktails. Il représente à peine 8% des volumes. Le rhum vieux est un produit de luxe qui a séjourné au minimum 3 ans dans les fûts de chêne, on retrouve les V.S.O.P. les X.O., les cuvées spéciales, les hors d’âge et certaines très bonnes années des millésimes. Les producteurs cherchent aujourd’hui à concilier au mieux tradition, rentabilité et respect de l’environnement.

This rum is most popular for making cocktails and represents roughly 8% of total rum production. Aged rum is a luxury product which sits for a minimum of 3 years in oak casks. There are now rums with the VSOP and XO labels, with ”cuvée speciale” labels, rums aged over various lengths of time, and even rum produced during special years that are known by experts for their finesse. Producers today are working to bring together tradition, cost efficiency and respect for the environment.

N° 1 Martinique Authentique 21


Histoire & Patrimoine history & heritage

Distilleries de l’ île SAINT-JAMES Tél. : 05 96 69 50 37 Fax : 05 96 69 29 60 rhums.st.james@wanadoo.fr TROIS RIVIERES Distillerie non fumante Tél. : 05 96 62 51 78 Fax : 05 96 62 32 13 www.plantationtroisrivieres.com

Sur le plan industriel, des efforts sensibles ont été faits quant au process de fabrication et à l’alimentation énergétique. Les distilleries agricoles ont également investi pour l’amélioration de la productivité, la qualité des produits finis et l’accueil sur site. L’attrait touristique associé à la filière est aujourd’hui très important et renforce sa commercialisation. LES éTAPES DE LA FABRICATION DU RHUM AGRICOLE Le rhum provient de la canne à sucre immédiatement pressée, qui est récoltée de février à juin. Le jus qui en ressort, appelé vesou, est tamisé et filtré. Le jus est ensuite mis à fermenter entre 24 et 36 heures puis distillé dans des colonnes dites « créoles ». Le vieillissement minimum pour un rhum vieux en climat tropical est de trois ans. UNE CARTE à JOUER Les rhums agricoles de la Martinique sont aujourd’hui distribués dans plus d’une soixantaine de pays à travers le monde et obtiennent régulièrement des médailles d’or dans les grands concours internationaux, ils sont en train de pénétrer le marché asiatique par la grande porte. Ils sont reconnus comme le meilleur rhum du monde. (MFGE/CODERUM)

22 Martinique Authentique N° 1

The industry has made strategic efforts to streamline production and energy consumption. Distilleries for ”Rhum Agricole” have also invested in improving productivity, enhancing product quality, and creating a welcoming site for the public. This sector has become a very popular tourist attraction which has naturally helped in marketing the product. STEPS NEEDED TO DISTILL ”RHUM AGRICOLE” This rum is made with sugar cane which is harvested from February until June. The sugar cane is pressed and the juice, known as ” vesou,” is put through a sieve and filtered. This filtered juice is fermented for 24 to 36 hours and then placed in stills known as ”créoles.” The minimum time needed to produce aged rum is typically three years in this tropical climate. THE CARD TO WIN Martinique’s ”Rhum Agricole” is distributed to more than 60 countries throughout the world and often wins gold medals during international competitions. This rum is also in the process of entering the asian market and has been shown a warm welcome so far. ”Rhum Agricole” has gained status as the best rum in the world. (EM)

NEISSON Tél. : 05 96 78 03 70 Fax : 05 96 78 03 95 www.neisson.com rhums.neisson@wanadoo.fr LA FAVORITE Tél. : 0596 50 47 32 Fax : 0596 50 49 84 rhum_favorite@yahoo.fr CLEMENT Distillerie non fumante (vieillissement, mise en bouteille, stockage) Tél. : 0596 54 62 07 Fax : 0596 54 63 50 www.rhum-clement.com HABITATION SAINT-ETIENNE Distillerie non fumante (vieillissement, mise en bouteille, stockage) Tél. : 0596 57 62 68 Fax : 0596 57 54 11 www.rhumhse.com Depaz Tél. : 05 96 78 13 14 Fax : 05 96 78 30 28 www.depaz.fr J.M Tél. : 05 96 78 92 55 Fax : 05 96 78 58 38 www.rhum-jm.com La Mauny Tél. : 0596 62 62 08 Fax : 05 96 62 62 02 www.rhumdemartinique.com Dillon Tél. : 05 96 75 20 20 Fax : 05 96 75 30 33 www.rhums-dillon.com


N째 1 Martinique Authentique 23


Histoire & Patrimoine history & heritage

Rhum-Chocolat un mélange onctueux et puissant Rum & Chocolate : a smooth & powerful mix

Les rhums HSE ont décidé d’unir leurs arômes avec ceux de chocolats de fabrication artisanale pour une expérience unique. Un mélange original entre « grands crus ». Rencontre avec Cyrille Lawson, directeur commercial des rhums Saint-Etienne.

HSE Rum has decided to unite their flavours with a craft chocolate maker to create a unique experience. An original marriage of ”grands crus.” Conversation with Cyrille Lawson, Commercial Director of SaintEtienne Rum.

La gamme des rhums Saint-Etienne continue à s’étoffer. Quelle est sa particularité ? Les rhums HSE présentent aujourd’hui une des gammes les plus originales qui soit, grâce à ses rhums vieux dont la « finition » s’est faite dans des fûts de whisky écossais pour certains et dans des fûts de Sherry pour d’autres. Cette différentiation est primordiale. Elle est le reflet de notre « maîtrise » du vieillissement et elle est aussi notre vision du métier : tradition et modernité. C’est un des piliers de notre identité.

The line of products offered by Saint-Etienne Rum continues to grow. What is the company’s specialty ? Today, HSE Rum offers the most original group of products on the market thanks to our specialty rums which are aged in either Scottish whisky barrels or in Sherry barrels, depending on the desired ”finish.” These different techniques are the keys to our success. They reflect our mastery of aging rum as well as our vision as artisans : merging tradition and modern know-how. Those are the pillars of our company credo.

Vous avez un positionnement « épicerie fine », c’està-dire haut de gamme. Pourquoi avoir pris cette option pour un breuvage « populaire », du moins aux Antilles ? Nous sommes une petite entreprise et ce positionnement est le seul « tenable ». Le rhum AOC Martinique est le seul rhum AOC au monde. Nous sommes donc sur un « marché de niche » (moins de 4% de la production mondiale) et le combat de toute une profession pour obtenir le label AOC nous donne la direction, c’est-à-dire la qualité. On peut être populaire dans sa région de production et être reconnu comme un grand produit partout ailleurs. Il n’y a pas d’antinomie.

Your company’s status is that of ”épicerie fine,” in other words ”top of the line.” Why did you push for special status for such a popular drink, at least here in the West Indies ? We are a small enterprise and this label was the only possibility for us. AOC rum from Martinique is the only rum with that status in the world. We are working within a niche market (less than 4% of worldwide production) and this fight against an entire profession in order to achieve AOC status has given us purpose, in other words the desire to push for the highest quality for our products. We can be popular locally while becoming known as a quality brand everywhere else. We don’t consider this a contradiction in terms.

24 Martinique Authentique N° 1


Une expérience gustative extraordinaire où les arômes du chocolat puis ceux du rhum se mêlent pour vous faire traverser un monde d’effluves subtils.

We have created an extraordinaire gustatory experience where chocolate and rum flavours marry and lead to a world of subtle aromas.

Vous lancez une expérience sur le mélange des saveurs « Rhum-Chocolat ». Est-ce avant tout une opération de communication ? Le souhait de mettre en avant la production locale de chocolat, le projet d’installer sur place une chocolaterie ? Cette expérience qui a commencé en 2010 est d’abord l’histoire d’une rencontre. Thierry Lauzéa (artisan chocolatier) et moi-même, après de nombreux échanges sur le goût et la qualité de nos produits respectifs, avons décidé de tenter l’aventure des « accords de mets ». L’idée est de déguster un chocolat sélectionné avec un rhum sélectionné en concordance, de manière à percevoir les arômes de chacun, tout en créant un nouvel univers de goût. (MFGE)

You have launched a new project based on a new flavour ”Chocolate Rum.” Did this idea come about after performing a market study ? Are you hoping to push local chocolate production to the forefront by opening a chocolate shop as well ? This project, which started in 2010, is first of all the outcome of a meeting that created new possibilities. Thierry Lauzéa (artisan chocolate-maker) and me, after numerous discussions surrounding the flavour and quality of our respective products, decided to adventure into the land of ”food pairing.” The participant tastes a select chocolate while sipping a select rum to complement both, allowing each flavour to develop while eventually transforming into a new world of tastes. We have created an extraordinary gustatory experience where chocolate and rum flavours marry, leading to another dimension of subtle aromas. (EM)

N° 1 Martinique Authentique 25


Histoire & Patrimoine history & heritage

De Belle-Isle à Madinina,Ile à rhum. From Belle-Isle to Madinina, Rum Island

L’épopée d’un homme célèbre à la Martinique. Né au XVIIème siècle... Il s’appelait Nicolas Fouquet, né le 27 janvier 1615 à Paris, Vicomte de Melun et Vaux, Marquis de Belle-Isle…. Ses armoiries représentaient un écureuil ( en vieux français : un « fouquet ») et sa devise : « quo non ascendum ? » (Jusqu’où ne monterai-je pas ?).

The epic story of a notable man on Martinique. Born in Paris during the 17th century, on January 27, 1615, his name was Nicolas Fouquet, Vicomte of Vaux, Marquis of Belle-Isle…. Symbols on his family crest included a squirrel (fouquet = squirrel in old French) with an inscription reading ”quo non ascendum ?” (Where is the limit of my ascent ?).

Il devint, en 1648, l’ami de Mazarin, puis, les services rendus au Gouvernement durant « la Fronde » lui valurent le titre de « Surintendant des Finances » en 1653. C’était un financier habile, mais dénué de tous scrupules. Après la mort de son père, il continua ses activités au sein de plusieurs compagnies maritimes au sein desquelles il détient des parts, notamment la Compagnie des Îles d’Amérique, du Sénégal, de la Nouvelle-France du Cap Nord et plus tard des Indes Orientales. De pots-de-vin en grappillages des fonds publics, en peu de temps,il amassa une fortune colossale tandis que l’Etat est pratiquement ruiné par les forts intérêts d’emprunts qu’il lui a fait contracter auprès des manieurs d’argent du Royaume ou des compagnies dans lesquelles il était intéressé. Brillant homme du monde, intelligent, mécène, il avait protégé et fait valoir les architectes Le Vau et Le Nôtre, père des « jardins à la française », les peintres Le Brun, Poussin, Puget, mais aussi Molière et La Fontaine.

In 1648 he cultivated a friendship with Mazarin, and thanks to services rendered to the French government during the ”Fronde” revolt in the early 1600s, he was named France’s Superintendant of Finance in 1653. He proved to be an able financier, while posessing very limited scruples. After the death of his father, he strengthened his alliances with numerous maritime enterprises, of which he held major investments, notably the trading companies of the American Islands, of Senegal, of Northern New France, and later of East India. Pocketing bribes sneaked from public coffers helped him amass a colossal personal fortune, in addition to the large interest rates he charged on loans made to both the royal government and to the trading companies ; dealings which nearly ruined the country’s finances. A brilliant man of his times and an intelligent patron of the arts, he protected and brought great reknown to the architects Le Vau and Le Nôtre, father of ”the french garden” landscape, to the painters Le Brun, Poussin, Puget, and to the writers Molière and La Fontaine.

26 Martinique Authentique N° 1


Il s’était fait construire par Le Vau, de 1656 à 1659, dans son fief de VAUX, au milieu d’un immense jardin « à la Française » dessiné par Le Nôtre un superbe château : « Vaux-le Vicomte », où il réunit une bibliothèque de 27 000 volumes et y recevait les artistes et littérateurs. Il y organisa en 1661 une fête somptuaire en l’honneur du Roi, qui le rendit suspect et indisposa fort le monarque. Devenu Directeur de la « Compagnie des Isles d’Amérique », il donna une impulsion décisive au commerce extérieur de la France. C’est à ce moment qu’il acquit sous un prête-nom, « le Marquis de Feuquières » à Sainte-Luce, dans « l’Isle de la Martinique », un domaine (env. 3 290 ha) où il fit construire un petit château, et prévoyait d’édifier trois sucreries avec moulins à eau. Colbert, qui avait découvert les malversations de Fouquet, en fit part au Roi. Il promit de s’amender, et fut pardonné ; mais Colbert le surveillait…. et avait décidé de le perdre. Dénoncé, Le Roi le fit arrêter à Nantes. Il fut accusé, incarcéré. Son procès dura trois ans et ses biens furent saisis. Son domaine Martiniquais des « Trois-Rivières » fut confisqué, son château arasé.

Between 1656 and 1659, Le Vau designed and built a chateau for Fouquet which was named Vaux-le-Vicomte, including a library with 27,000 titles. Surrounded by an immense ”french” garden designed by Le Nôtre, artists and literary figures were frequently invited to perform at the estate. In 1661, a sumptuous party was organized in honour of King Louis XIV, which not only aroused suspicions surrounding Fouquet’s fortune, but also greatly upset the monarch. As head of the Company of the American Islands (Compagnie des Isles d’Amérique), Fouquet decisively expanded France’s commerce sector on an international level. His new nick-name became ”The Marquis of Feuquières” in Ste. Luci on Martinique, where he owned an estate (approx. 3,290 hectares) with a chateau and had planned to establish three sugar plantations that would be fed by water mills. Colbert, who discovered that Fouquet had embezzled money from the state, relayed these questionable activities to the King. Fouquet promised to make amends and was pardoned ; in the meantime, Colbert continued to keep a close eye on this Finance Minister...and decided to find a way to dispose of him.

N° 1 Martinique Authentique 27


Histoire & Patrimoine history & heritage

Officiellement, il meurt le 3 avril 1680 à la forteresse de Pignerol. D’autres histoires évoquent un emprisonnement. En 1671, au terrier, « Trois-Rivières » s’appelle « Fouquet ». Cent ans plus tard, c’est « Houc Trois-Rivières », et dès 1882, son nom est « Trois-Rivières ». Plusieurs fois victime des débarquements anglais, aux XVIIème et XIXème siècles, l’habitation possède, vers 1860, une sucrerie avec son réseau de voies ferrées. La guerre de 1914 interrompt toutes les activités agricoles et industrielles de l’Ile. En 1936, la Société Duquesne-Trois-Rivières reprend l’activité rhumière et dépose la marque « Duquesne », homonyme de ses propriétaires. L’ancienne usine est transformée en distillerie. La fabrication du rhum alors domiciliée à Rivière Monsieur (Saint Joseph) se transporte à TroisRivières, dans les années 1960, puis est reprise par La Mauny, sous l’appellation « Trois-Rivières ». 120 ha, sur les 600 sont plantés en cannes et divisés en parcelles. Les « pièces », qui portent des noms évocateurs d’événements : « Cour d’Assises », « Pont de fer », « Machann’Piments » et « Autoroute », jouxtent la large voie, menant aux plages du Sud d’où on découvre la distillerie, point d’arrêt inévitable pour le touriste curieux de la fabrication du nectar local dont chacun, avec sa personnalité, démontre la notion du cru qui s’imprime dans les rhums de ce terroir. Trois-Rivières distille sur colonne créole et produit des rhums blancs à 50, 55, 62° d’une grande finesse et des rhums vieux en plusieurs millésimes, vieillis en fûts de chêne de bourbon « Once Used » chacun avec sa personnalité. Le site, très agréablement aménagé, mérite d’être visité. (MCL)

Eventually denounced by the King, Fouquet was arrested in Nantes, was accused and was sent to jail. His trial lasted three years while all of his assets were seized. His estate in Martinique, ”Trois Rivières” was confiscated as well, and the chateau was torn down. According to official documents, he died on April 3, 1680, at Pignerol Fortress. Rumour has it that he was imprisoned. In 1671, the estate was known as ”Fouquet.” One hundred years later, it was named ”Houc Trois-Rivières,” and in 1882, the name was shortened to ”Trois-Rivières.” Occasionally falling into english hands during the 17 th and 19 th centuries, a sugar factory with adjoining train tracks was finally built in 1860. The First World War interrupted all of the island’s agricultural and industrial activities, including those on ”Trois-Rivières.” In 1936, the ”Duquesne-TroisRivières Company” took over a rum distillery and renamed it ”Duquesne,” a homonyme of its owners’ names. During this time, the old sugar factory on the Trois-Rivières estate was transformed into a distillery. Rum that had been distilled in Rivière Monsieur (St Joseph) was relocated to Trois-Rivières during the 1960s, when the ”La Mauny” company took over and changed the product name to ”Trois-Rivières.” At that time, 120 hectares out of 600 were planted with cane sugar and divided into parcels. Each parcel was then named after a different historic event : ”Cour d’Assise (Crown Court),” ”Pont de fer (Iron Bridge),” ”Machann’Piments,” and ”Autoroute (Highway)” - parcels that sit adjacent to the highway leading to beaches on the southern shores of the island. This is where the distillery can be found today : an easy stop for curious tourists interested in learning how our local nectar is made, with each variety’s personality demonstrating the very highest quality of rum. Trois-Rivières distillery retains outstanding créole traditions, producing fine white rums with a choice of alcohol content ranging from 50 degrees, to 55 degrees, and finally to 62 degrees. The older rums, of varying ages, are left in ”Once Used” oak barrels that were once used for aging bourbon ; each special batch instilled with a unique personality. This beautifully appointed site is worth a detour. (EM)

28 Martinique Authentique N° 1


N째 1 Martinique Authentique 29


Les Grands Hommes & Femmes de la Martinique greats figures of martinique

Aimé Césaire Aimé Césaire est né à Basse Pointe en Martinique, le 26 juin 1913. Lauréat au concours des Bourses, il commença ses études au Lycée Schœlcher de Fortde-France, où il se lia d’amitié en classe de philo, avec le Guyanais Léon Gontrand Damas. Admis au Lycée Louis le Grand à Paris (1931-35), il entra à Normale Supérieure (1935-38) où il rencontra le Sénégalais Léopold Sédar Senghor, avec qui il fonda en 1939, la revue « l’Etudiant Noir », où se dessinent les grandes idées qui construiront sa vie : la dénonciation du colonialisme, la négritude et la promotion d’une culture antillaise. Au cœur de l’élite parisienne, Aimé Césaire, profond humaniste, dénonça le projet d’assimilation, de dévalorisation de l’Afrique et de sa culture par la colonisation européenne : « je suis de la race de ceux qu’on opprime » dit-il en 1950 dans son « Discours sur le Colonialisme » véritable pamphlet établissant des liens entre nazisme et colonialisme, qui fit grand bruit. Aimé Césaire en assuma la critique. Attaché aux racines et à la culture martiniquaise, il partagea sa vie entre l’Ile et Paris... Marié en 1937 avec Suzanne Roussi, il enseigna avec elle au Lycée Schœlcher (1939-1944).

30

Martinique Authentique N° 1

Aimé Césaire was born in Basse-Pointe, Martinique on June 26th, 1913. After winning a scholarship, he began secondary studies at the Lycée Schoelcher in Fort-de-France, where he also met and became good friends with a student in his philosophy class, Léon Gontrand Damas of Guyana. Césaire was accepted at the Lycée Louis le Grand in Paris (19311935) and then studied at the prestigious école Normale Supérieure (1935-1938). There he met the Senegalese scholar, Léopold Sédar Senghor, with whom he founded the magazine ”Etudiant Noir” (The Black Student) in 1939. The journal outlined vast ideas around which Césaire built his life’s work : denouncing colonialism, ”negritude” (Black identity), and promoting cultures of the Antilles. While living at the heart of the intellectual elite in Paris, Aimé Césaire, a deep humanist, exposed European projects to assimilate and devalue Africa and its cultures through colonisation : ”I belong to the race of those oppressed,”he declared in 1950 in his Discourse on Colonialism, an impassioned pamphlet that linked colonialism to Nazism and generated quite a stir. Césaire disregarded the criticism. Strongly attached to Martinique’s culture and roots, he split his time between the island and Paris. Married in 1937 to Suzanne Roussi, both taught at the Lycée Schoelcher (1939-1944).


Théâtre Aimé-Césaire - Rue Victor-Sévère 97 200 - Fort-de-France - Tél. : 0596 59 42 39

The artist’s literary career was launched in 1939 with his most famous collection of poetry, Cahier d’un retour au pays natal (Notebook of a Return to the Native Land), which was revised and republished in its final form in 1956.

Son oeuvre littéraire débute en 1939 avec son célèbre recueil de poèmes « Cahier d’un retour au pays natal » qui subira trois versions jusqu’à sa forme définitive en 1956. Poète surréaliste, on lui doit, dès 1946 : « Les armes miraculeuses », « Soleil cou coupé » (1948), « Corps perdu » (1950), « Ferrements » et « Une tempête » (1960), « Cadastre » (1961) et « Moi laminaire » en 1982. Auteur théatral, il publie « Et les chiens se taisaient » en 1956, « La tragédie du Roi Christophe » en 1960 (qui sera jouée à la Comédie Française en 1991), « Une saison au Congo » (1969). Ses idéaux paraissent dans toutes ses créations poétiques ou en prose, telles que « Discours sur le colonialisme » (1950), « Lettre à Mr Thorez » (1956), et surtout son « Essai Historique sur Toussaint Louverture, la Révolution Française et le Problème Colonial » (1960). élu Maire de Fort-de-France en 1945, puis Député en 1946, il conserva ces mandats, 56 ans pour l’un, et 46 ans pour l’autre. L’homme politique s’attacha à transformer les colonies Caribéennes et la Réunion en Départements français, tout en s’efforçant de leur conserver et de développer leur culture spécifique. La vie politique s’organisa autour de sa personne. Le peuple, fier de son élite, fit corps avec son Maire-poète qui lui a fait prendre conscience de « son identité ». Ecrivain de renommée internationale, considéré par les Africains comme « leur poète », reconnu comme le porte-parole le plus crédible du tiers-monde, Césaire est autant apprécié pour des motifs idéologiques que pour sa valeur littéraire. Décédé en Avril 2008, il eut droit à des funérailles nationales, au même titre que Victor Hugo et Colette et à l’hommage personnel, sur place, du Président de la République Nicolas Sarkosy. Une foule innombrable l’accompagna en cortège jusqu’à sa dernière demeure, au cimetière de « La Joyau » et depuis 2011, son nom est inscrit au Panthéon. (NR/MCL)

Writing prolifically in the surrealist style, his poetic works include Les armes miraculeuses (Miraculous Weapons) (1946), Soleil cou coupé (The Sun that Cuts) (1948), Corps perdu (Lost Bodies) (1950), Ferrements and Une tempête (A Storm) (1960), Cadastre (1961) and Moi laminaire (1982). Playwrite as well, he published Et les chiens se taisaient (And the Dogs were Quiet) (1956), La tragédie du Roi Christophe (The Tragedy of King Christopher) (1960), (performed at the Comedie Française theatre in Paris, 1991), and Une saison au Congo (A Season in Congo) (1969). He transmitted his philosophical ideals through all of his works, be they poetry or prose, the most obvious being Discours sur le colonialisme (Discourse on Colonialism) (1950) Lettre à Mr Thorez (Letter to Mr. Thorez) (1956), and above all, his Essai Historique sur Toussaint Louverture, la Révolution Française et le Problème Colonial (Historic Essay on Toussaint Louverture, the French Revolution and the Colonial Problem) (1960). Elected Mayor of Fort-de-France in 1945, then Deputy in 1946, he remained in office for 56 years in the former position and 46 years in the latter. This political man of convictions worked to transform Caribbean colonies into French districts, while at the same time preserving and developing the islands’ historic and unique cultures. His political life was shaped by his beliefs. The people, proud of their elite, stood behind their Poet-Mayor who helped form an island identity. Well-known writer on the international circuit, considered a prized poet by africans, known as a credible voice in promoting third world issues, Césaire is as appreciated for his ideology as he is for his literary accomplishments. After his death in April 2008, he was entitled to national funeral, as were both Victor Hugo and Colette, and was given a personal tribute by the President of France, Nicolas Sarkozy, during the commemoration. A large crowd accompanied the funeral procession to his last resting place, the La Joyau cemetery, to show respect for this great man. In 2011, his name was added to the list of dignitaries in the Panthéon in Paris. (EM)

N° 1 Martinique Authentique 31


Les Grands Hommes & Femmes de la Martinique greats figures of martinique

Euzhan Palcy Euzhan Palcy est la première réalisatrice martiniquaise à entrer dans l’histoire du cinéma. Les Français la connaissent moins que les Américains pourtant son œuvre vaut d’être découverte. Voici un aperçu d’une cinéaste engagée. Elle a 14 ans quand « La Rue Cases-Nègres » de Joseph Zobel tombe entre ses mains. La jeune Euzhan Palcy décide alors qu’elle adaptera ce livre au cinéma. 11 ans plus tard, en 1983, c’est chose faite. Après ses diplômes à la Sorbonne et à l’Ecole Louis Lumière, elle réalise son premier long-métrage, « Rue Cases-Nègres », avec l’aide de François Truffaud et d’Aimé Césaire, qui lui vaudra 17 prix internationaux dont le César de la meilleure première œuvre et le Lion d’Argent à Venise. La carrière de réalisatrice d’Euzhan Palcy est lancée. Roger Ebert, le plus grand critique de cinéma des Etats-Unis dit d’elle : « Euzhan Palcy s’est imposée à moi comme preuve que de grands réalisateurs peuvent venir de n’importe où, mais qu’ils doivent savoir qu’ils sont grands et croire en eux ». Hollywood s’intéresse à la jeune martiniquaise, Robert Redford la convainc de tenter l’aventure. Elle refuse tous les scénarios pour proposer d’adapter « Une saison blanche et sèche » d’André Brink. Charge virulente contre l’apartheid, Marlon Brando accepte d’y jouer un des rôles principaux. Grâce à ce film, elle sera reçue par Nelson Mandela et recevra le prix Orson Wells pour l’importance et la qualité de son travail. Décorée de la Légion d’Honneur et nommée Officier de l’Ordre National du Mérite, Euzhan Palcy est la première réalisatrice martiniquaise reconnue, pour qui les portes d’Hollywood se sont ouvertes. Fidèle à ses amours et ses convictions, Euzhan Palcy se tourne peu à peu vers le documentaire pour rendre hommage dans « Parcours de Dissidents » aux jeunes dissidents antillais qui ont voulu rejoindre la France Libre et libérer le territoire national pendant la seconde guerre mondiale et à Aimé Césaire dans « Aimé Césaire : Une voix pour l’histoire ». En 2011, des hommages lui sont rendus, à New York où le Musée d’Art Moderne lui consacre une rétrospective exceptionnelle et en France durant l’année des Outre-mer. La carrière d’Euzhan Palcy est loin d’être terminée, elle a encore des projets en réserve qui ne manqueront pas de marquer le 7ème art. (NR)

Euzhan Palcy is the first movie director from Martinique to enter cinema history. Mistakenly, she is better known in American than French cinema. A politically committed director at a glance. She is only 14 when she discovers ”La Rue Case Nègres” (Sugar Cane Alley) Joseph Zobel novel. The young Euzhan Palcy decides she will adapt the book into a movie. In 1983, 11 years later, it is a done deal. Graduating at La Sorbonne (Paris), then Ecole Louis Lumière (French Cinema School), she directs her first motion picture with the help of François Truffaud and Aimé Césaire. For this work she receives 17 international awards, including a Cesar for Best First Motion Picture and a Silver Lion in Venice. Euzhan Palcy’s career as a director is launched. The famous US cinema critic Roger Ebert declares,” For me, Euzhan Palcy has established the proof that great movie directors can come from anywhere, but they have to know they are great, and believe in themselves.” As the young Martinique native stirs interest in Hollywood, Robert Redford convinces her to set foot into this adventure. After refusing every script proposal, she offers to adapt Andre Brink’s novel ”A Dry White Season.” Marlon Brando accepts one of the leading roles in this fierce charge against apartheid. Thanks to this movie, Nelson Mandela invites her to meet, and the Orson Wells Award will recognize the quality and magnitude of her achievement. Honoured with ”Legion d’Honneur,” and appointed Officer of the National Order of Merit (both French high civilian honours for merit) Euzhan Palcy is the first recognised Martinique director, who finds Hollywood’s doors wide open. Faithful to her passions and commitments, she gradually moves to documentary filming, paying respect to young Caribbean dissidents who helped General de Gaulle during World War II with ”Itineraries of Dissidents,” and to Aimé Césaire with ”Aimé Césaire : A Voice for History.” In 2011, she was honoured both in New York, where the Museum Of Modern Arts (MOMA) dedicated to Palcy, a special retrospective exhibition, and in France, as part of the Overseas Territories Celebratory Year. Far from the final step of her career, Euzhan Palcy cherishes several future projects that will undoubtedly leave their imprint onto the 7th Art. (EM)

32 Martinique Authentique N° 1

www.euzhanpalcy.co


N째 1 Martinique Authentique 33


Escapades & Découverte : mer experience the island by sea

Le mythique Rocher du Diamant fête son anniversaire

Happy Birthday to The Legendary Rocher du Diamant (Diamond Rock)

Il est un symbole de la Martinique et un passage obligé pour tous les vacanciers. Cette année la commune du Diamant fête ses 150 ans. L’occasion d’une visite pour mieux connaître la commune et son Rocher. Le Rocher du Diamant est presque un mythe, certains en font l’emblème de la Martinique. Au large de la Pointe du Diamant, cet ancien dôme volcanique, fête aussi les 150 ans de la commune du Diamant. Le 19 mars 1862, Napoléon Bonaparte proclama, par décret impérial, que le Diamant et son rocher étaient une commune à part entière. Le Rocher du Diamant tient son nom des jeux de lumière et des reflets du soleil couchant qui évoquent ceux d’une pierre précieuse. Du haut de ses 175 mètres, ce roc basaltique possède une histoire. Il fut le théâtre de violents affrontements entre Français et Anglais au début des années 1800. Les deux nations cherchaient à prendre le contrôle des Antilles et le Rocher du Diamant était une position stratégique dans le canal de Sainte-Lucie. En 1804, la marine britannique en prit possession, y positionna des canons et décerna au Rocher le titre honorifique de navire de guerre, le HMS Diamond Rock. Il retomba dans le giron français en 1805, quand les Anglais se rendirent par manque d’eau et de nourriture. Aujourd’hui le Rocher du Diamant est une réserve naturelle interdite aux visiteurs, excepté aux plongeurs. Elle abrite des milliers d’oiseaux qui viennent s’y reproduire ou y faire halte pendant la migration. Elle serait également le sanctuaire de la couleuvre couresse, un reptile endémique de la Martinique disparu partout ailleurs sauf sur le Rocher.

34 Martinique Authentique N° 1

One of the most well-known landmarks on Martinique, an obligatory visit is called for by all visitors. This year, the Diamant and surrounding district are celebrating its 150 th birthday. It’s a great opportunity to visit and get to know the Rock and its surrounding area. The Diamond Rock has mythical qualities, some of which have become part of the Martinique culture. This ancient volcanic dome, the Pointe du Diamant, and its surrounding district, are celebrating 150 years of existence. On March 19, 1862, Napoleon Bonaparte proclaimed that the Diamant district and its rock were a full-fledged commune. The Diamond Rock was named after its ability to reflect sunlight, making it look like a precious stone. Towering over 175 metres high, this basalt rock has a bloody past. It was the backdrop of violent confrontations between the French and the English at the beginning of the 1800s. Both nations wanted to take control of the Antilles and the Diamond Rock was a strategic site on the Sainte-Lucie canal. In 1804, the British navy took possession, placed cannons on it, and gave the Rock an honorary title HMS Diamond Rock. It fell back into French hands in 1805, when the English surrendered after water became too scarce and the troops were starving. Today the Diamond Rock is a natural reserve where visitors are forbidden to set foot, although diving is allowed off of its shores. Thousands of birds have made the reserve a stop-off point during migration and mating seasons.


N째 1 Martinique Authentique 35


Escapades & Découverte : mer experience the island by sea

Le Rocher du Diamant s’admire donc en bateau, sous l’eau, depuis le Mémorial de l’Anse Caffard, au Diamant, ou depuis les points de vue, notamment celui situé sur la route des Anses d’Arlets. Pour beaucoup de plongeurs, il est le meilleur spot de plongée de l’île et accessible dès le niveau 1. Une faille immense, un tunnel, des arches, une eau limpide riche en poissons, coraux, éponges, anémones. Des animations et festivités auront lieu à l’occasion des 150 ans avec, entre autres, une exposition « Le Diamant, 150 ans de vie dans le jardin de l’histoire », l’inauguration de la plaque commémorative et un concert. Programme détaillé sur www.lediamant.fr (NR)

le Mémorial de l’anse CaFfard Cap 110 Mémoire et fraternité est le nom du Mémorial érigé à l’Anse Caffard où 15 statues monumentales commémorent le naufrage d’un bateau négrier en avril 1830. La ville du Diamant a commandé ce Mémorial au sculpteur Laurent Valère à l’occasion du 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Hautes de 2,50 mètres, de la couleur blanche du deuil et de forme triangulaire pour rappeler le commerce du même nom, les statues sont tournées face à la mer au 110° Nord de l’île de Gorée. Le site se visite et des manifestations ont lieu le 22 mai (fête de l’abolition de l’esclavage) et à la Toussaint.

36 Martinique Authentique N° 1

It is also a sanctuary for the ”couresse” grass snake, an endemic reptile that has disappeared elsewhere. The Diamond Rock is spectacular when approached from all sides : by sea, from below the sea, and from surrounding coves along the Anses d’Arlets road and from the Anse Caffard memorial in Diamant. For many divers, this is the best spot on the island. An immense fault, a tunnel, arches, clear blue water teaming with fish, coral, sponges, sea anemones, and best of all, it is easily accessible, even for beginners. Festivities will take place to celebrate this special birthday including an exhibition titled ”The Diamant, 150 Years of Life in the Garden of History.” A commemorative plaque will also be placed and musicians are scheduled to perform. Find a more detailed program at www.lediamant.fr (EM)

Anse CafFard memorial Cap 110 Remembrance and Fraternity (Cap 110 Mémoire et Fraternité) is the name of a memorial in Anse Caffard, where 15 monumental statues commemorate the sinking of a slave ship in April, 1830. The city of Diamant commissioned Laurent Valère to sculpt this memorial in celebration of the abolition of slavery 150 years ago. Standing 2.5 metres tall, white stone symbolizing death, and triangular to call back to the shape of ocean routes these ships took while the slave trade was at its height - these statues face the sea at 110° north of Gorée Island. Open to the public, there are celebrations scheduled for May 22 (Holiday commemorating the abolition of slavery) and November 1 (All Saints Day).

Où manger ? Where to eat ? La Quenette Tél. : 0596 36 63 31 Tél. : 0596 76 12 99 Chez lucie Tél. : 0596 76 40 10

Où dormir ? Where to sleep ? DIAMOND ROCK *** Tél. : 0596 76 42 42 Fax : 0596 76 22 87 resa@diamond-rock.com www.diamondrockhotel.com RESIDENCE MERCURE DIAMANT *** Tél. : 0596 76 46 00 Fax : 0596 76 25 99 H1094@accor.com www.accorhotels.com DIAMANT BEACH CLUB ** Tél. : 0596 76 16 16 Fax : 0596 76 16 00 info@diamant-beach.com www.diamant-beach.com DIAMANT LES BAINS L’ESCALE DU ROCHER ** Tél. : 0596 76 40 14 Fax : 0596 76 27 00 diamantlesbains@wanadoo.fr L’ECRIN BLEU ** Tél. : 0596 76 41 92 Fax : 0596 76 41 90 dina.tosato@wanadoo.fr www.ecrinbleu.com RESIDENCE LES OCEANIDES **label Tél. : 0596 76 48 25 Fax : 0596 76 49 34 oceanides2@wanadoo.fr www.lesoceanides.fr ANSE BLEUE * Tél. : 0596 76 21 91 Fax : 0596 76 47 50 anse-bleue972@wanadoo.fr www.hotel-anse-bleue.com


N째 1 Martinique Authentique 37


Escapades & Découverte : mer experience the island by sea

La Pêche au Gros Frissons & Adrénaline Deep Sea Fishing - thrills and adrenaline

La pêche au gros, c’est encore mieux que ce qu’avait imaginé Jules VERNE.
Une débauche d’énergie du pêcheur adaptée à la pression exercée par le Marlin. Une lutte qui dure des heures où l’on peut aussi rentrer bredouille. à vous de choisir La pêche au gros correspond généralement à la recherche d’espèces très précises. Le Marlin bleu, le Marlin blanc, l’Espadon voilier (Sailfish) et le lancier (Longbill Spearfish). On trouve ces quatre spécimens dans le canal de Sainte-Lucie avec des zones de prédilection baptisées « Glenn », « Spot » et « Lucky Spot ». La pêche au gros va inexorablement de pair avec la profondeur. Celle-ci peut débuter après avoir passé le bord du plateau continental, soit la ligne de sonde des 300 mètres. On le sait, les eaux sont bordées d’un tombant où le fond passe brutalement de 1 000 à 2 000 mètres. Les courants sous-marins promenés le long du tombant, font remonter une couche d’eau froide vers la surface. La combinaison des deux températures finit par créer un mur thermique dans lequel va se fixer le poisson-fourrage qui constitue la base de l’alimentation des Marlins. Les pêcheurs peuvent rechercher méthodiquement les sites où se trouvent les bancs que les Marlins pourchassent. Cela dit, beaucoup de pêcheurs, positionnent des DCP, Dispositifs Concentrateurs de Poissons, véritables cavernes d’Ali Baba des Marlins.

38 Martinique Authentique N° 1

Jules Verne described it, but it’s even more exciting in real life. Deep sea fishing is a merciless fight between man and his prey, at the end of which the most tenacious one, as well as the most clever one, wins. It’s Your Choice Deep sea fishing usually involves searching for a very precise species : Blue Marlin ; White Marlin ; Sailfish or Longbill Spearfish. These four species are found in the Saint Lucia channel. Guadeloupe is the best known area for fishing Blue Marlin, off of its the leeward coast in a series of spots known as the ”Glenn,” the ”Spot,” and the ”Lucky Spot” at Pointe Noire, an underwater volcano site. Deep sea fishing goes hand-in-hand with deep water, found when sailing past a continental shelf, in other words moving past a depth of 300 metres. We know that the waters around the islands are surrounded by deep sea shelves which, when passed over, can lead to depths of 1,000 to 2,000 metres. Under water currents flow along these deep valleys, pushing colder water to the surface. This combination of hot and cold water creates a thermal wall in which fish are easily found, becoming a convenient feeding ground for large sport fish. With this in mind, deep sea fishermen map out likely sites where schools of fish can be found, leading to the even larger sport fish. Many fishermen set buoys to attract game fish-leading them to veritable Ali Baba caverns full of Marlin. In turn, these fishermen can more easily catch the smaller tunafish that attract the Marlin.


Les DCP sont mouillés par 1 000 mètres de fond en moyenne, constitués d’une ligne de mouillage accrochée à un gros corps mort et sur laquelle est fixé, à 10/15 mètres de profondeur, un morceau de bâche en drapeau dans le courant. Algues, coquillages, petits crustacés seront les hôtes de ces lieux. Ceci permettra de fixer les poissons-fourrage (petites bonites) qui attireront les Marlins. Ainsi se développe, grâce aux DCP, toute une chaîne alimentaire.

These buoys are dropped to an average depth of 1 000 metres ; they are attached to a sink line that is hooked to a weight which holds a marker in place at a depth of 10-15 metres deep so it can float in the current. Algae, shellfish and other small sea animals all like to make these markers home. Buoy markers, full of food, attract tuna which then attract game fish. Thus, thanks to these buoys, a complete food chain has been created.

Accrochez- vous Les occupants du bateau partent dès 7 heures du matin. Il ne manque rien à bord. Ni la glacière, ni la glace, ni la nourriture pour la journée, ni tout le matériel de chasse et de photo. Les yeux des pêcheurs sont parfois emplis du spectacle d’une armée d’oiseaux de mer qui tournoient au-dessus d’un banc de dorades. Sur fond de haute mer, l’attente s’étend en perspectives vertigineuses. L’impression de vide est ici absolue. Le silence y est presque oppressant. Le pêcheur ne voit pas arriver le poisson. Le sifflement du frein du moulinet donnera le signal de départ d’une action où l’adrénaline ne sera pas étrangère à l’extraordinaire émotion se dégageant du combat avec un gros Marlin. Ce dernier fait preuve d’une défense exceptionnelle et on sent les soubresauts de son corps musculeux. Les conditions sont trop excitantes pour s’arrêter.

Brace Yourself The boat leaves with hopeful sport fishermen at 7:00 am. The only thing to stop them would be heavy rain or a storm at sea. They have thought of everything. Not the cooler, the ice, nor the food to last a day out on the water have been left behind ; not even the tackle for the ”hunt” or the photo equipment to record the big event. Sometimes fishermen get a bonus show performed by an army of sea birds turning circles around a school of sea bream. At the dizzying depths of the deep blue sea, the wait begins. Here, a feeling of vast emptiness is unquestionable. Silence can become oppressive ; occasionally interrupted by the sound of waves scratching against the sides of the boat. But once the sport fish is hooked, the deep sea fisherman must dig deep into himself to find the very source of his perspiration-the extreme ink that will mark his strength against the beast during this dance of light between the sea and the sky. Fishermen don’t even see the fish arrive. The whirring of a fishing-reel brake gives the signal that sets off the action, with adrenaline rising as the extraordinary emotion of combatting a huge Marlin becomes a reality. The enormous fish puts up an exceptional fight with each movement of ifs hulking body. The experience becomes too exhilarating to stop.

Relâchez-les Aux Etats-Unis et dans les îles anglaises, la pêche sportive résiste à la passion de tuer le Marlin. Pour qu’elle soit la moins pénalisante possible, on marque le poisson et on le relâche, ce qui va dans le sens souhaité par la Billfish Foundation pour des raisons qui tiennent à une meilleure connaissance du déplacement de l’espèce. (MFGE)

Let them go Throughout the United States and the English caribbean islands, killing Marlin is illegal. When a large sport fish is caught in these waters, it is marked and thrown back into the sea. This practice appeases the Billfish Foundation which, with its tag and release program, gains a better understanding of the species and its habitat. (EM)

N° 1 Martinique Authentique 39


Escapades & Découverte : mer experience the island by sea

Fleurdo

un concept éco-touristique novateur Fleurdo : an innovative concept in ecotourism

Le concept Fleurdo, est une innovation en matière d’écotourisme à la Martinique. L’idée est de faire découvrir à tout un chacun, visiteurs d’ailleurs ou locaux, les merveilles que nous offrent dame nature. Il faut dire que le site est idéalement placé dans la commune du Vauclin sur la côte Atlantique au Sud de l’ île. Toutes les conditions sont réunies pour que Max, Marc et Harry vos guides d’une journée ou demijournée selon la formule choisie, vous transportent au paradis. Votre moyen de transport durant l’excursion sera une pirogue transparente, l’atout de cette embarcation saute immédiatement aux yeux : l’observation du milieu marin. Durant la ballade, vos hôtes vous transporteront du rivage à l’herbier sous-marin, de l’herbier à la barrière de corail et de cette barrière à la mystérieuse mais accueillante mangrove. A chaque halte un écosystème vous sera présenté : caractéristiques physiques, dynamiques de fonctionnement, interactions avec les écosystèmes limitrophes, etc. Les différents écosystèmes qui bordent la côte sud Atlantique de l’ile n’auront plus aucun secret pour vous.

40

Martinique Authentique N° 1

Fleurdo is an ecotourism pioneer concept in Martinique. The whole idea is about allowing everyone, visitors and locals alike, to discover Mother Nature’s marvels on a site ideally situated within Le Vauclin, an Atlantic Coast town on the Southern part of the island. Your guides for the day, or half-day should you chose, Max, Marc and Harry, will take you to paradise. During this tour you will travel on a glass-bottomed canoe, an asset that is immediately apparent for spectacular marine sightings. Your hosts will transport you from the shore to the marine herbarium, then to the coral reef, and afterward to the mysterious but welcoming mangrove. They will explain the particular ecosystem at each stop : physical characteristics, functioning dynamics, interactions with adjacent ecosystems, and so on. These diverse Southern Atlantic Coast ecosystems will hold no secrets from you. During your visit you will also learn about the various elements that make up a seashore cliff, including recessive mechanisms (haloclasty, thermoclasty, corbelled growth), sensitivity, flora, (anemophila), etc...


Lors de votre visite vous aborderez les différents éléments qui constituent une falaise, ses mécanismes de recul (haloclastie, thermoclastie, encorbellement), sa fragilité, sa végétation (anémophile), etc... Vous comprendrez ensuite la différence fondamentale qui existe entre une algue et un herbier, et la nécessité de préserver ces végétaux ; vous apprécierez ensuite la diversité des coraux, la complexité de l’algue unicellulaire qui vit à l’intérieur du sarcophage calcaire, pour finir par un vrai voyage au cœur de la mangrove, cette forêt littorale souvent méprisée mais d’une richesse faunistique extrême. Lors de votre balade, vous aurez peut-être l’opportunité de croiser Pascal SAFFACHE, environnementaliste et président de l’Université des Antilles et de la Guyane, qui à travers sa présentation très didactique vous transportera dans un univers façonné de termes scientifiques complexes mais présentés avec simplicité et vous en ressortirez grandi car empreint d’une vraie dynamique de protection de tous ces écosystèmes. Après l’effort, le réconfort une fois arrivé sur le fond blanc, ou le niveau de l’eau n’excède que très rarement la hauteur des genoux : planteur, jus de fruits locaux, accras de crevettes, tartes, fruits et autres mets vous seront proposés. (LL)

You will then understand the fundamental differences between algae and herbarium, and the absolute necessity to protect them ; you will be able to identify the diversity of corals, and the complexity of unicellular algae living inside these limestone sarcophagi. Your adventure will continue on an authentic voyage into the heart of the mangrove, an often mistakenly despised seashore forest that contains the hidden treasures of an extremely rich fauna. During your visit, you might have the opportunity to meet with Pascal SAFFACHE, environmentalist and President of the Université des Antilles et de la Guyane (UAG). Thanks to his didactic presentation, you will travel into a scientific universe - accessible to everyone - that blends science and tourism, creating a unique visitor experience to magnify the knowledge and understanding of his proactive conservation dynamic within these ecosystems. Finally the reward comes for all of your efforts : relax at the Fond Blanc, a white sandbank where sea levels rarely exceed knee-high depths, sip planter’s punch or local fruit juices, and enjoy local deep-fried shrimp accras, pies and tasty delicacies. (EM)

Sur réservations (groupe de 5 personnes minimum), les excursions débutent à 9h30 et se terminent à 15h. Reservations : minimum of 5 persons per group - Duration : 9:30 am to 3:00 pm Contacts - Max : 0696 92 35 84 - Marc : 0696 50 25 35 - Harry : 0696 07 10 10 - www.fleurdo.com

N° 1 Martinique Authentique 41


42 Martinique Authentique N째 1


N째 1 Martinique Authentique 43


Escapades & Découverte : mer experience the island by sea

L’île sous la mer Experience the island from under the sea

44 Martinique Authentique N° 1


Un séjour en Martinique ne pourrait être agrémenté d’une sortie en plongée, sous peine d’être incomplet. Une multitude de sites tout autour de l’île permettent de découvrir des fonds marins exceptionnels. Masques et tuba ou palmes et bouteilles d’oxygène, immersion dans les eaux chaudes, l’aventure sous-marine commence. Idéales pour apprendre ou se perfectionner, les eaux martiniquaises sont très claires et les sites accessibles aux plongeurs débutants comme expérimentés. L’île se compose de trois grandes zones de plongée. La première au Nord Caraïbe est réputée pour ses tombants et les épaves de bateaux témoignant des éruptions du Mont-Pelée. Au Rocher de la Perle, la faune et la flore sont abondantes, les tortues apprécient les jardins du Prêcheur pour pondre et la baie de Saint-Pierre regroupe une douzaine d’épaves. Le Sud est la deuxième grande zone avec de grands plateaux coralliens qui offrent un spectacle unique. Le Rocher du Diamant est une des plongées les plus réputées, une faille gigantesque troue le rocher offrant des jeux de lumière incroyables. La troisième zone se situe aux Anses d’Arlet, avec du sable blanc, des poissons tropicaux et peu de courant. Où que l’on soit, le plaisir des yeux est intense et le spectacle garanti ! (NR)

Your stay in Martinique would be incomplete without a recreational dive excursion. There is a profusion of dive sites to discover the island exceptional marine habitats. Immerse yourself in warm waters, with snorkelling or scuba equipment, and the underwater adventure begins. Ideal to learn the basics or to refine your skills, the crystal clear waters of Martinique and accessible sites are suitable for beginners and advanced divers alike. There are three major areas for diving. The North is famous for its drop-off ledges and shipwrecks, and remains from Mount Pelée volcanic eruptions. At the Rocher de la Perle (Pearl Rock), flora and fauna abound, the Prêcheur gardens are nesting beaches for turtles, and St Pierre Bay offers dozens of shipwrecks. The South is the second largest area, with large coral plates creating a unique sight. The Rocher du Diamant (Diamond Rock) offers one of the most famous diving experiences, a gigantic fault pierces the rock creating amazing natural light shows. The third area entails Anses d’Arlet, with white sands, tropical fish and very little current. Any site you choose will be a treat for the eye, and the show is guaranteed ! (EM)

Il existe de nombreux clubs de plongée sur l’île, en voici quelques-uns.

There are many diving clubs on the island, here is our selection of high quality services. Clubs adhérents PLONGEZ EN MARTINIQUE Regroupement de centres de plongée professionnels www.plongezenmartinique.com plongezenmartinique@orange.fr PAPA D’LO 102 rue Bouillé, 97250 Saint-Pierre, Martinique Tél. : 0596 78 12 06 Port. : 0696 92 07 39 jacques-yves.imbert@wanadoo.fr ou contact@papadlo.net http://www.papadlo.net LA CASE à PLONGEE 10 rue du docteur Morestin Bourg - 97217 LES ANSES D’ARLET Tél. : 0596 76 12 75 Fax : 0596 67 12 75 Port. : 0696 23 03 44 laurent.nedorezoff@laposte.net ALIOTIS PLONGEE C/O Impératrice Village Anse Marette - 97229 TROIS ILETS Tél. : 0696 90 40 25 Fax : 0596 66 07 10 aliotis.plongee@free.fr www.aliotis-plongee.com


Escapades & Découverte : terre experience the island by land

La Montagne Pelée l’escalade d’un volcan The Mount Pelée, hiking a volcano

La Martinique n’est pas seulement une île aux plages de sable fin où il fait bon plonger et bronzer. Elle regorge aussi de trésors et d’activités touristiques comme, par exemple, les randonnées sur la Montagne Pelée. Après avoir manifesté quelque activité en 1792 et 1851-52, ce volcan tristement célèbre se réveilla en avril 1902. Le 8 mai suivant, le volcan détruisit la ville de Saint-Pierre et ses 30 000 habitants par une nuée ardente qui donna d’ailleurs son nom à ce type d’éruption (« type Péléen »). L’accumulation de lave presque solide éleva au sommet, un dôme surmonté d’une aiguille de 300 mètres de haut, lumineuse la nuit, qui s’effrita assez vite. Une nouvelle éruption, de 1929 à 1932 ne fit pas de victimes, mais se caractérisa par la construction d’un dôme qui surmonta l’ancien sommet d’une centaine de mètres. Aujourd’hui le volcan est endormi et contrôlé par un observatoire volcanologique. Saint-Pierre avait été fondée par Belain Desnambuc en 1635 et les colons français avait défriché et mis en valeur les terres qui s’étendaient autour du mont et créé, agrandi et embelli la ville, qui, au cours des siècles, était devenue « la Capitale des Antilles ». La Montagne Pelée se gravit assez facilement sur plusieurs faces. Du Prêcheur, du Morne Rouge, de l’Ajoupa-Bouillon (par Trianon).

46 Martinique Authentique N° 1

Martinique is not only known for its sandy beaches, where snorkeling, diving or getting a suntan are top priorities. This island is overflowing with many treasures for tourists to behold, for example climbing Mount Pelée, a volcano that is famous for its sad history. After some activity recorded in 1792, and then again in 1851-1852, Mount Pelée became fully active in April 1902 and an eruption on May 8th destroyed SaintPierre and its 30,000 inhabitants. Scientists thereafter have named similar activity Pelean eruptions, one of the most dangerous kinds due to notches cutting through cliffs around a volcano’s summit.

Partly hardened lava accumulates and is pushed up to the summit - in this case, the peak reached 300 metres, glowed in the dark, and was very unstable. A more recent eruption between 1929 and 1932 was less deadly - no lives were lost - but the newly-created dome was pushed up an additional hundred metres. Today, the volcano is not active yet is closely watched by researchers at the vulcanology observatory. Saint Pierre was founded by Belain Desnambuc in 1653, and french colonists cleared the land surrounding the volcano for farming and homesteading, creating, enlarging and embellishing the area, which over the course of the centuries became the ”Capital of the Antilles.” Mount Pelée is accessible for climbing from different starting points : from Prêcheur, from Morne Rouge, and from the Ajoupa-Bouillon (via Trianon), with various difficulty levels offered to hikers of all abilities.


Le Centre de Découverte des Sciences de la Terre (CDST) http://cdst.e-monsite.com Plusieurs niveaux de randonnées sont proposés aux amateurs de marche. Il est possible de grimper seul ou accompagné de guides qui initient les randonneurs au volcanisme, à la faune et à la flore. Après quelques heures d’efforts, par beau temps, le panorama de l’île qu’on découvre de 1 397 mètres d’altitude est absolument enchanteur. Pour varier les plaisirs et les découvertes, le « Bureau de la Randonnée » propose aussi une plongée au cœur de la forêt tropicale, où on pourra admirer la variété des espèces botaniques, apercevoir des mygales ou aussi tenter les émotions du canyoning ou des remontées de rivières. (NR) Renseignements : www.mount-pelee.com

It’s possible to climb solo or accompanied by a guide well-versed in the science of volcanos and the surrounding flora and fauna. On a clear day, after a few hours of effort, an enchanting panorama of the island unfolds at the 1,397 metre summit. For a varied experience mixing pleasure with discovery, the Back-Country Hiking Bureau (Bureau de la Randonnée) also offers guided trips into Martinique’s tropical forests, where botanical species abound and tarantulas can be found, in addition to canyoning and river rafting excursions. (EM) Informations : www.mount-pelee.com

Musée Vulcanologique de Saint-Pierre Tél. : 0596 78 15 16

Où dormir ? Where to sleep ? Villa SAINT-PIERRE*** Tél. : 0596 78 68 45 hotel-villastpierre@orange.fr www.hotel-villastpierre.com

Où manger ? Where to eat ? Le Fromager Tél. : 0596 78 19 07 Le Moulin à cannes Tél. : 0596 69 80 47 Antonio Beach Tél. : 0596 78 17 36 Tél. : 0596 78 32 42 La Vague Tél. : 0596 78 19 54 Restaurant Cyparis Tél. : 0596 78 36 73 Le Hameau du Morne des Cadets Tél. : 0596 55 83 30

N° 1 Martinique Authentique 47


Escapades & Découverte : terre experience the island by land

L’île sur la terre On the back roads

L’île de la Martinique regorge de belles randonnées pour les amateurs et les passionnés de marche à pied. Forêt sèche, humide, falaises, criques sauvages, baies de rêve, les paysages à découvrir sont magiques. Le tour de la Presqu’île de la Caravelle permet d’admirer différents paysages tels que la forêt sèche, les côtes rocheuses, la mangrove et la magnifique Baie du Trésor. La Trace des Caps fait découvrir le Sud de l’île et offre de superbes panoramas entre falaises et plages sauvages. La Montagne Pelée et son cratère sont bien sûr incontournables pour les sportifs mais l’une des plus belles randonnées de la Martinique est celle qui relie le Prêcheur à Grand Rivière. Le chemin emprunte l’ancienne voie qui reliait les habitations des deux villages. Il passe à proximité de l’Anse à Voile dont le sable est noir, il serpente dans la forêt tropicale à la rencontre de la mygale « matoutou-falaise », il prend de la hauteur sur les balcons avec vue sur des criques sauvages et le retour peut se faire en yole pour un point de vue grandiose depuis la mer. De 2h à 7h de marche, avec des dénivelés plus ou moins importants, chacun peut, selon sa forme, découvrir l’île par la terre. (NR)

48 Martinique Authentique N° 1

The island of Martinique offers a rich diversity of marked trails for hiking enthusiasts. Dry forests, rainforests, cliffs, unspoiled coves, idyllic bays, the landscapes to discover are magical. Touring the Caravelle Peninsula offers a variety of landscapes : a dry forest, rocky coasts, mangrove wet lands, and the magnificent Baie aux Trésors (Treasure Bay). The Trace des Caps (Capes’ Trail) leads to the Southern part of the island, with superb panoramas between cliffs and wild beaches. Mount Pelée and its crater are, of course, a must for sporty travelers. The greatest hike in Martinique is no doubt the marked trail from Le Prêcheur to Grand Rivière. The circuit passes over an ancient path that connected both villages. It approaches the volcanic black sand cove of Anse à Voile, winds through the tropical forest where there is a possibility for a chance encounter with a crab spider (Mygale Matoutou-falaise), then up to panoramic terraces overlooking unspoiled coves. The way back on board a traditional yole boat offers a breathtaking view from the sea. Lasting from 2 to 7 hours, these hikes, with varying degrees of difficulty, are open to any healthy and able person, It’s a great way to discover the island through the back roads. (EM)


Adresses de guides Hiking guides Accompagné d’un guide, ces randonnées ne sont que meilleures car les guides connaissent parfaitement l’île, la faune, la flore et prodiguent quelques judicieux conseils pour des randonnées en toute sécurité.

These hikes are especially rewarding when lead by guides: they know the island and its fauna and flora by heart, and will provide precious advice for a safe hike. ABBES Erick Port. : 0696 84 63 79 www.canyon-grandriviere.com canyon.gr@orange.fr TERRE DE MORNES Tél./fax : 0596 67 82 42 Port. : 0696 82 96 35 Christian.bapin@orange.fr contact@terredemornes.com www.terredemornes.com SENTIERS DES CARAIBES Tél. : 0596 54 59 19 Port. : 0696 94 52 79 tjepeyi-a@hotmail.fr BUREAU DE LA RANDONNEE bureaudelarandonnee@wanadoo.fr www.bureau-rando-martinique.com Mme VILLEMIN Tél. : 0596 52 72 60 Port. : 0696 35 91 28 WILLEMIN.OPHELIE@wanadoo.fr  SOPHIE SUTTER Tél. : 0596 55 04 79 Port. : 0696 24 32 25 suttersophie@wanadoo.fr Canyoning Guy LAGRANGE Tél. : 0596 55 04 79 Port. : 0696 22 33 22 Canyoning BWA MONDONG Tél./fax : 0596 55 11 11 Port. : 0696 82 85 25 rene.dersion@orange.fr EXCURSION 972 Port. : 0696 33 72 27 richard.besam@yahoo.fr www.excursion972.com ZADICK Christian Tél. : 0596 62 75 12 Port. : 0696 98 31 88 Fax : 0596 62 92 57 christian.zadick@mediaserv.net NATIYA BEL Port. : 0696 36 63 01 www.natiyabel.com N° 1 Martinique Authentique info@natiyabel.com

49


Escapades & Découverte : terre experience the island by land

Tak-Tak Martinique pour un tourisme solidaire

Tak-Tak Martinique, toward responsible tourism

Dormir chez l’habitant, manger local, apprendre les métiers traditionnels, découvrir le cœur de la Martinique, voilà ce que propose Tak-Tak Martinique. Loin des routes touristiques classiques et du tourisme de masse, Tak-Tak offre une île authentique.

Stay in islander’s homes, eat local meals, learn traditional trades, discover the heart of Martinique, this is what Tak-Tak Martinique has to offer. Far from conventional itineraries and mass tourism interests, Tak-Tak renders an authentic island experience.

Né dans l’esprit de Patrick Duchel, ce réseau regroupe une cinquantaine d’entrepreneurs locaux offrant des prestations diverses. Le but ? Promouvoir les activités rurales dans un esprit d’économie solidaire et de respect de l’environnement. Plus qu’un simple réseau, Tak-Tak est une mutualisation de services de Martiniquais passionnés qui veulent offrir un séjour digne d’un 5 étoiles aux visiteurs, en respectant l’histoire, la culture, les traditions et l’environnement de leur île. Cette démarche est accompagnée par l’ADEME et le FEDER et a reçu en 2007 le Grand Prix de l’Ingénierie Touristique d’ODIT France (Observation, Développement et Ingénierie Touristiques).

The brainchild of Patrick Duchel, this network regroups roughly fifty local entrepreneurs, offering a number of diverse services. The goal ? To promote rural activities with a fair-trade spirit in mind. More than a simple network, Tak-Tak is a group of services provided by passionate islanders whose offerings merit 5-star ratings while at the same time show the utmost respect for Martinique’s culture, traditions and environment. This initiative is followed by the ADEME (French Environmental and Energy Management Agency) and the FEDER (The European Fund for Regional Development) and in 2007, won the Grand Prix for Tourism Engineering from the ODIT (Observation, Développement et Ingénierie Touristiques) in France.

Pour voyager vrai et solidaire en Martinique, Tak-Tak est donc le point d’entrée idéal. L’organisme se charge de centraliser les demandes et d’organiser visites et rencontres, pour un simple tour en yole ou pour un séjour complet. Le choix d’activités est vaste et varié, sur terre, sur mer, à table, il y en a pour tous les goûts. Sur mer, Jean-Guy Gabriel, propose des journées plongée, pêches et contes. Avec Kayak Adventure Mangrove, les voyageurs s’enfoncent au cœur de la magnifique Mangrove. Et Las Palmas invite à découvrir tous les secrets des yoles, ces embarcations typiques des pêcheurs.

50

Martinique Authentique N° 1

Tak-Tak offers ideal opportunities to visit Martinique responsibly. The organisation takes care of consolidating all inquiries and organising excursions and meet-and-greet gatherings, from a simple round yawl sailing tour to an all-inclusive vacation. The choice of activities are rich and diverse, on land, by sea, in restaurants - there is something for everyone. At sea, Jean-Guy Gabriel offers diving, fishing and story telling day-trips. With Kayak Adventure Mangrove, kayakers enter the heart of the magnificent Mangrove wetlands. And Las Palmas initiates the curious in the secrets of the Round Yawl, traditional fishing boats from Martinique.


Sur terre, rien de tel qu’une découverte de la faune, de la flore et de la population martiniquaise à pied avec Bwa Mondong. Les passionnés d’arboriculture iront au Jardin de Bonneville où près de 70 espèces d’arbres fruitiers cohabitent. Les curieux passeront par La Vannerie du Morne des Esses, où les vanniers perpétuent le savoir-faire des peuples premiers d’Amérique. Et les mordus de danse apprendront les pas du Bèlè, danse de résistance africaine, avec Bèlè Zès. à table, la Distillerie familiale Neisson régalera les papilles avec un rhum produit dans le respect de l’environnement. André Mangatal prendra son temps pour parler de son miel et de ses écrevisses sauvages nocturnes. Et si jamais un mal empêche au voyageur de bien profiter de son séjour, rendezvous à Fidéline 2000, une biopharmacie qui allie médecine traditionnelle et science. (NR) Renseignements/Informations : Tél. : 0596 516 529 - http://taktak-martinique.fr

On land, nothing compares to the discovery of the fauna and flora of the island, as well as an introduction to the residents of Martinique, while on foot with Bwa Mondong. For tree lovers and arbori culture fans, Jardin de Bonneville is an enchanting garden where nearly 70 diverse fruit-tree species grow side by side. Inquisitive visitors will surely make a detour to the Vannerie (basketry works) in Morne des Esses, where weavers maintain traditional Amerindian knowledge of island crafts. And dance aficionados can learn footsteps for the Bèlè, a historical dance of the African resistance, with Bèlè Zès. As for the gourmet traveler, the family-run Distillerie Neisson will delight the palate and the heart with a visit to its environmentally-friendly rum distillery. André Mangatal takes ample time to explain how his honey and wild nocturnal crayfish are produced. If ever a traveler should fall ill, the Fidéline 2000 bio-pharmacy (offering natural, organic products) combines traditional medicine and modern science to appease any discomfort. (EM)

N° 1 Martinique Authentique 51


Culture culture

La culture Caribéenne à l’honneur

A Tribute to Caribbean Culture La volonté de la Fondation Clément est de contribuer à la valorisation de la culture caribéenne. Florent Plasse, chargé du patrimoine, explique comment se traduit cette volonté.

The purpose of the Clément Foundation (Fondation Clément) is to validate caribbean culture. Florent Plasse, head of the Heritage Department, explains how this purpose is translated into reality.

Quel est le rôle de la Fondation Clément ? Nous menons des actions de mécénat en faveur des arts et du patrimoine architectural et culturel dans la Caraïbe. Nous soutenons la création contemporaine avec l’organisation d’expositions, la constitution d’une collection d’œuvres et la coédition de monographies sur les artistes. Nous gérons également trois sites patrimoniaux : l’Habitation Clément, l’Habitation Pécoul et l’Habitation La Sucrerie.

What is the Clément Foundation’s role ? We hold fund-raisers to help the arts and architectural heritage sites throughout the Caribbean. We support modern creativity by organizing exhibitions, building an archives holding various works, and copublishing artist statements. We also manage three historic locations : the Clément House (l’Habitation Clément), the Pécoul House (l’Habitation Pécoul), and the La Sucrerie House (l’Habitation La Sucrerie).

Que veut transmettre la Fondation Clément en soutenant les arts et la culture caribéennes ? L’art contemporain en particulier, la culture en général sont des leviers importants de développement des sociétés caribéennes. Aussi il est important pour nous d’offrir aux artistes un espace dans lequel ils peuvent s’exprimer. Des espaces d’autant plus nécessaires que l’insularité les éloigne des marchés classiques de l’art contemporain. Notre objectif est de favoriser la visibilité des artistes au-delà de leurs frontières originelles. Nous avons entamé cette démarche en 2010 avec l’opération 3x3 : trois artistes martiniquais et guadeloupéens ont été exposés dans trois galeries parisiennes de renom. En 2011 nous avons organisé Oma/ Outre-mer Art contemporain : 22 artistes de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de la Réunion, réunis sous le commissariat de Tran Arnault ont été exposés à l’orangerie du Sénat.

What message does the Clément Foundation hope to communicate while supporting the arts and culture throughout the Caribbean region ? The importance of modern art in particular, and culture in general, are the most important assets in the caribbean’s devel-opment. Also, it is important for us to find artists a place where they can express themselves. These spaces are so necessary since island living keeps them far away from well-known contemporary art markets. Our objective is to gain greater visibility outside of our region for these artists. Addressing this need directly in 2010, we initiated Operation 3x3 : three artists from Martinique and Guadeloupe had a show in three well-know galleries in Paris. In 2011 we organized Oma Outre-Mer Contemporary Art : 22 artists from Guadeloupe, Guyana, Martinique and La Réunion came together under Commissioner Tran Arnault and were exhibited in the Orangerie gallery at the Senate.

52 Martinique Authentique N° 1


N째 1 Martinique Authentique 53


Culture culture

La Cuverie, vue intérieure.

Jaqueline Fabien - 30 grande glanerie.

Laurent Valère.

Carine Hayot - Toutes pour une et une pour toutes !

Quels artistes martiniquais méritent l’attention du public ? Nous avons présenté sur le site de l’Habitation Clément, environ 45 expositions individuelles et collectives réunissant près de 130 plasticiens de la Caraïbe. Ces expositions montrent chacune la richesse et la diversité de la création contemporaine dans la Caraïbe. Nous exposons des artistes confirmés tout en nous efforçant de favoriser l’émergence des jeunes artistes afin de montrer le dynamisme culturel de notre région. (NR)

Which artists from Martinique deserve public attention ? We have mounted roughly 45 exhibits at the Clément House (Habitation Clément), bringing together more than 130 Caribbean artists. Each of these shows presents the richness and diversity of our contemporary caribbean creativity. We have exhibited established artists as well as emerging young artists to showcase the cultural energy found in this region. (EM)

54 Martinique Authentique N° 1


N째 1 Martinique Authentique 55


Culture culture

Le Tour de Martinique des Yoles Rondes, un spectacle saisissant The Tour des Yoles Rondes (Round Yawl Boat Race), a thrilling show not to be missed La 28ème édition du Tour de la Martinique des Yoles Rondes aura lieu du 29 juillet au 5 août 2012. Un évènement unique au monde, haut en couleurs, qui mobilise toute l’île.

The 28 th Tour des Yoles Rondes de la Martinique (Round Yawl Boat Race) will take place the week of July 29 th until August 5 th. This unique and colourful event is a yearly celebration throughout the island.

Un seul endroit au monde permet d’admirer une course de Yoles Rondes : la Martinique. Véritable sport national, les courses de Yoles Rondes sont une tradition qui remonte aux années 1950, quand les pêcheurs s’amusaient, lors des fêtes patronales, à se défier au maniement de leurs yoles traditionnelles.

There is only one place in the world to watch a Yawl Boat race : Martinique. A truly national sport, Yawl races are a tradition that date back to the 1950s, when fishermen had a bit of fun during festival celebrations, showing-off skillful sailing in their traditional Yawl Boats.

à l’origine les pêcheurs disposaient d’embarcations appelées des Gommiers, du nom de l’arbre servant à sa fabrication.

In the beginning, these fisherman’s boats were called Gommiers (Gums), named after the wood used to build them

Ce dernier devenant trop rare sur l’île et sa coupe interdite, les pêcheurs conçurent une nouvelle embarcation, ressemblant certes au gommier, mais construite à partir d’une ossature de bois sur laquelle on assemble des planches.

Since Gum Trees are now rarely found on the island and cutting them down is forbidden, fishermen use the Gommier blueprint to build replacements with a wood frame that is reenforced by wooden planks. Both newer and Gommier Yawls race side-by-side and take part in this highly competitive race.

Aujourd’hui, les 2 embarcations subsistent et font l’objet de courses très prisées. De nos jours, elles sont construites dans des bois précieux et résistants comme l’angélique, le teck ou le grignon de Guyane.

Today the newer boats are made of precious and very strong wood, such as angelica, teak or grignon from French Guiana.

Fédération des Yoles Rondes de la Martinique (The Round Yawl Federation of Martinique) Tél. : 0596 61 48 50 - Fax : 0596 72 02 53 - yolesreondes@wanadoo.fr - www.yoles-rondes.net

56 Martinique Authentique N° 1


Le Tour des Yoles Rondes est plus qu’une compétition sportive, c’est un vrai spectacle. Longues et fines, surmontées d’immenses voiles colorées, les yoles glissent avec élégance sur l’eau. Les 14 équipiers se répartissent sur le bateau, un ou deux aux voiles, un à la direction et tous les autres sur les « bois dressés », longues tiges de bois dépassant du bateau, sur lesquelles les hommes pèsent de tout leur poids pour équilibrer la yole. Le but : rejoindre la prochaine étape le plus rapidement possible, sans chavirer. Les yoles sont légères et difficilement maniables, l’équipage doit être bien entrainé, à l’écoute et attentif. Quasiment professionnels, les hommes et femmes sont formés à leur maniement dès le plus jeune âge, sur des bébés yoles. Chaque étape du tour de l’île est l’occasion de faire la fête. Les spectateurs se massent sur la plage pour le départ, puis se pressent à la prochaine étape pour assister à l’arrivée. Durant une semaine la Martinique vit au rythme des yoles. Les fumées des grillades envahissent l’air, le « ti punch » coule à flot, la musique retentit partout, les courses de crabes font rage, les podiums se multiplient... Le Tour de Martinique des Yoles Rondes est l’occasion idéale pour des vacances sur l’île, la culture martiniquaise y bat son plein ! (NR)

The ”Tour des Yoles Rondes” is more that a sporty competition, it’s a real show. Long and slender with huge, colourful sails, Yawls glide elegantly through the water. With a crew of 14 on board, one or two people man the sails, one person is at the rudder and the rest of the crew is on deck to manipulate long wooden paddles that keep the yawl steady. The goal : to get to the next mark as quickly as possible without capsizing. Yawls are light and difficult to maneuver so the crew must be well trained and possess an attentive ear. Professional sailors all of them, the men and women on the crews are trained from a very young age on Baby Yawls. Each step of the race around the island is an opportunity for a party on land. Spectators crowd to the beaches for the start of the race and then rush to the next port to watch the boats arrive. During the week of the race, Martinique lives on ”yawl time.” Smoke from beach barbecues permeate the air, punch flows like water, music is heard throughout the island, crab races are all the rage, and stages multiply... The Round Yawl Boat Race is the ideal moment for an island vacation, experience island culture at its most exuberant ! (EM)

N° 1 Martinique Authentique 57


Plaisir de vivre & Shopping

the good life & shopping

Les bijoux créoles Créole Jewellery

Patrimoine… mot magique, éventail d’éléments divers et variés qui offrent sous toutes les latitudes, formes et couleurs, goût et harmonie qui leur sont propres. De l’habitat à la parure, du mobilier à la gastronomie, du costume à l’art musical ou à la danse, l’originalité des créateurs et des exécutants révèle, du fond des âges à nos jours, l’extrême richesse d’un métissage culturel qui a profondément influencé la créativité dans tous les domaines.

Heritage... a magical word, represents a wide range of diverse and varied elements, each offering forms and colours, a taste and harmony of their own. From home decoration to personal adornment, from interior design to gastronomy, from costume design to the fine arts of music and dance, from the beginning of time to this day, the originality of artists and craftsmen has revealed the extreme richness of mixed cultures, which in turn profoundly influences creativity in each domain.

La Martinique possède ses maîtres artisans qui mettent au service de leurs acquis professionnels, l’habileté manuelle et leur savoir-faire inné, joints à une tradition ancestrale du travail de l’or. A cette époque, la joaillerie investit l’orfèvrerie. On ne cisèle plus les objets d’or, on y sertit des pierreries, des perles, des diamants. Les chaînes en or sont à la mode, les colliers, médaillons, pendentifs, gourmettes, bracelets sont incrustés de gemmes et de perles.

Martinique has its own master craftsmen who combine dexterity and innate know-how to the ancestral traditions of the goldsmith. At one time, jewellery was the goldsmiths’ mainstay. Gold pieces were no longer engraved ; they were studded with stones, pearls, and diamonds. Gold chains were in style, and necklaces, medallions, pendants, and bracelets were inlaid with gems and pearls.

Bientôt, broches, boucles d’oreilles élaborées, colliers à pendeloques et chaînes gourmettes apparaissent à la vitrine des bijoutiers parisiens. Nos artisans martiniquais s’en inspirent pour lancer la mode des sautoirs, des chaînes « Gros Sirop » plus compliquées, ou torsadées, où coulissent les riches « cassolettes », grains d’or ou chaîne forçat. Le « collier-chou » voit le jour. Jadis, on l’appelait « collier sous », celui qui était fait des doublons d’or et d’argent reçus en cadeau. Avec ses demi-boules allongées et striées, jointes par le milieu et terminées en pointe à chaque bout, le « collier-chou » peut avoir plusieurs mètres de long. Porté en sautoir, en plusieurs rangs autour du cou, plus court, en simple chaîne, il accompagne toutes les tenues.

58 Martinique Authentique N° 1

Soon, brooches, fine earrings, necklaces with pendants, charms, and chain bracelets were showcased in Parisian jewellery shops. Our craftsmen from Martinique were inspired and started a new trend calling for more sophisticated chains, namely the ”Gros Sirop” with sliding ”cassolettes.” The ”Collier Chou” necklace was born. It was, and remains, the most renowned and most popular of all Créole jewellery. In the past, it was known as the ”Collier Sous” (Money Necklace) made of gold and silver doubloons that had been received as gifts. With elongated, scored, half-pellets joined in the middle and pointing out at each end, the ”Chou” necklace could reach a length of several meters. Worn as a long chain, or as a shorter version overlapping a few rows around the neck, it still goes well with any outfit.


N째 1 Martinique Authentique 59


Les broches s’appellent « Dahlia », « Nid de guêpes », « Pommes Cannelles », « Tété Négresse », « Chenille ». Inspiré de la nature tropicale, l’artisan a su mettre à profit l’apport, après l’abolition de l’esclavage, des immigrants indiens, chinois et africains, adoptant leur savoir-faire en matière d’emploi de filigranes, pour réaliser ces broches de forme coniques, entièrement nouvelles, utilisant la technique dite de la « superposition des plaques », pour en faire une série d’alvéoles et de corolles, à l’intérieur d’un cercle d’or. Elles ornent surtout les coiffes.

Quelques Artisans bijoutiers créateurs A few Artisan Jewellers SIGNE d’OR Tél. : 0596 60 90 73 THOMAS DE ROGATIS Tél. : 0596 70 29 11 ALBERT VENUTOLO Tél. : 0596 61 33 69 Il en existe beaucoup d’autres sur l’île.

Additional artists work and sell their creations throughout the island.

Les boucles d’oreilles s’alourdissent. Le jonc, simplement porté dès le percement des oreilles (parfois même au berceau) s’agrandit. Lisse ou strié, il s’appelle « Créole ». Plus épais et composé de dizaines de mètres de fil d’or, c’est la « Chenille ». Les « Pampilles », semblables à des pompons d’or allongés et accrochés à une volute, sont légères et décoratives. Si on continue à porter les modèles à la mode en France, les anneaux « à clous » aux oreilles des vieilles Matadors rappellent les paquets de cannes, impressionnant par leur taille. On fabrique aussi des boucles d’oreilles « Dahlia », « Nid de guêpes », Tété Négresse » assorties aux broches. Aujourd’hui, la vulgarisation des modèles typiques, reproduits mécaniquement à moindre coût, les mettent à la portée du plus grand nombre… mais cette multiplication en série, si elle a minimisé leur valeur, a donné aux quelques artisans créateurs encore en exercice, et soucieux de pérenniser leur art, tout en conservant la tradition du bijou créole, l’occasion d’élaborer de nouvelles formes, de diversifier, avec des montures différentes et des matériaux inédits, les modèles déjà connus, continuant à sauvegarder un patrimoine plus que tricentenaire. (MCL)

Brooches bore names such as ”Dalhia,” ”Nid de Guêpes” (Wasp’s Nest), ”Pommes Canelles” (Tropical Fruit), ”Tété Negresse” (Negress Breasts), and ”Chenille” (Caterpillar). Inspired by the lush tropical nature of the island, the craftsmen made good use of influences brought here by Indian, Chinese and African settlers who arrived after the abolition of slavery. Fine skills were adopted for filigree work to create cone-shaped brooches, a novelty at that time. They also used the technique of overlaying gold sheets to create a series of honeycombs and corollas ins de a golden circle. These pieces were mostly used for headdress adornment. Earrings became heavier. Simple bangles, usually worn as soon as the ears were pierced, even some times for the youngest of babies, grew in size. Smooth or ribbed, they became known as ”Créoles.” Thicker or twisted, they were re-named ”Chenilles” (caterpillar). ”Pamprilles,” resemble elongated gold pom-poms hanging on a curve but they remain light and decorative. Although these models continue to be fashionable in France, the ”Anneaux à Clous,” symbolizing a harvested sugar cane bundle, is too heavy, widening the pierced earlobe hole. Earring versions of ”Dahlia,” ”Nid de Guêpes,” ”Pommes Canelles,” ”Tété Négresses,” were created to match a brooch. Today, mass production of the most popular models, mechanically manufact red at a lower cost, make them accessible to a wider range of customers. However, while such production has indeed lessened their value, it has given the few practising designer-craftsmen who perpetuate their art while preserving the Créole jewellery tradition the opportunity to develop familiar models into new shapes, diversifying with new mounts and original materials, safeguarding a heritage than spans more than three hundred years. (EM) l.: 0596 70 10 33


N째 1 Martinique Authentique 61


Plaisir de vivre & Shopping

the good life & shopping

La Galleria vous accueille du lundi au samedi, dans un cadre agréable et calme. Vous pourrez découvrir dans les allées du centre, au milieu des palmiers et des fontaines, plus de 125 boutiques et services, dans une ravissante galerie claire de plus de 60 000 m². Digne d’une vraie ville à part entière, ce centre comblera toutes vos envies. Que vous soyez seul, entre amis ou en famille, vous ne verrez pas le temps passer.

The largest shopping mall on Martinique, found at the heart of the island. Welcome to the pleasant and calm world of La Galleria, open from Monday through Saturday. Discover more that 125 shops and services among palm trees and fountains within 60,000 metres of beautiful, sunlit halls. Worthy of city status, this shopping centre will satisfy all of your needs. Come alone, or with friends and family, you won’t see the time go by.

Envie de mode ? Retrouvez des boutiques « mode et accessoires » qui vous feront découvrir toutes les tendances inédites pour hommes, femmes et enfants. Voyagez autour de différents univers mode : classique, fantaisie, sport, chic, nature, etc… qui vous inspireront les plus jolies tenues. Il y en a pour tous les goûts.

Looking for fashion ? Find a number of stores carrying the latest in clothing and accessories for men, women and children. Travel between different fashion worlds : classic, whimsical, sporty, chic, down-to-earth, etc... whatever your personal style, you will find the most attractive outfit that suits your look. There is something here for everyone.

Envie de luxe ? Votre centre vous ouvre les portes de ses boutiques de Luxe, grandes surfaces, boutiques chics et haut de gamme ou bijouteries : mille et une façons de succomber aux plaisirs de la mode.

Looking for luxury items ? La Galleria’s shop doors are wide-open, be they luxury boutiques, department stores, high-fashion stores, or jewelry stores : there are 1001 ways to make shopping for fashion a pleasurable experience.

Envie de bien-être ? Nos grandes enseignes de beauté et bien-être seront à l’écoute de vos besoins et sauront vous orienter quelles que soient vos envies.

Looking for well-being ? Our beauty and relaxation centres can take care of any desires and will lead you back onto a healthy track, no matter what you are looking for.

Envie d’une pause ? La Galleria et ses 9 restaurants vous proposent un voyage de saveurs entre la France, la Chine, l’Italie et bien sûr les Antilles. Pour les pauses gourmandes, faites-vous plaisir et laissez vous tenter par les 2 glaciers du centre. La Galleria, c’est aussi un service de qualité et de confort : 9 parkings et près de 2 000 places sont à votre disposition pour rendre votre visite plus agréable. Des accès pratiques aux personnes à mobilité réduite sont à votre disposition, et pour plus de plaisir, retrouvez une connexion WIFI accessible de n’importe quel ordinateur dans tout le centre. La Galleria vous accueille du lundi au jeudi de 9h à 20h30 et du vendredi au samedi de 9h à 21h.

Looking for a break ? La Galleria’s 9 restaurants offer a voyage around the world, stopping in France, China, Italy, and of course, the Antilles. For a sweet snack, there are two ice cream shops in the centre as well. La Galleria also offers quality and comfortable parking : there are 9 parking lots with more that 2,000 spaces available. The mall is also wheelchairaccessible and offers free Wifi service. La Galleria is open Monday through Thursday from 9:00am until 8:30pm and on Friday and Saturday from 9:00am until 9:00pm. (EM)

62 Martinique Authentique N° 1


N째 1 Martinique Authentique 63


Quand vacances riment avec bien-être When living well rhymes with being well

Bien-être et beauté sont essentiels pour le corps et le moral. Associés à un environnement idyllique, le tableau est parfait. Les vacances en Martinique sont l’occasion d’allier les plaisirs du Spa aux plaisirs de l’île.

Feeling good and feeling beautiful are essential for both body and mind. Coupled with idyllic surroundings, a perfect scene has been set. A vacation on Martinique calls for the combined pleasures of both a spa and an island escape.

Le quotidien peut être stressant et fatigant, entre le travail, la famille, les transports. Le corps en pâtit et a besoin d’être chouchouté. Quoi de plus naturel que de profiter des vacances pour prendre soin de soi ? En Martinique, de nombreux Spa proposent des séjours bien-être et des soins sur mesure. Alors que les journées se partagent entre hammam, jacuzzi, massages, promenades sur la plage, baignade, plongée, gastronomie… le corps se ressource et l’esprit se détend. La Martinique offre des paysages exceptionnels, un accueil chaleureux et une gastronomie de qualité pour accompagner le bien-être du corps.

Day-to-day life can be stressful and tiring, dealing with work, long commutes, and family. Our bodies suffer and cry out to be pampered. What could be more healthy than benefiting from a vacation that focuses on taking care of yourself? On Martinique, there are many spas that offer well-being stays as well as personalized treatments. Days can be divided into sessions that include steam baths, jacuzzis, massage therapies, walks on the beach, swimming in the sea, snorkeling, and fine-dining... your body will recharge as your spirit relaxes. Martinique offers exceptional natural beauty, the warmest of welcomes, and top-quality restaurants, all helping you move toward a state of greater well-being.

L’Edengil Spa se situe dans un écrin de nature, sur les rives de la Baie du Robert. Dans ce petit Spa authentique, les soins se font face à l’océan et à la barrière de corail, entourés de verdure pour un effet cocon. La décoration est naturelle, faite de bois, de bambou, de terre cuite et de galets. Véritable havre de paix il peut être privatisé pour des évènements particuliers. Ici, la relation humaine est essentielle, le Spa est volontairement intimiste pour permettre une relaxation complète du corps et de l’esprit. Hammam, bain à remous, douche sous affusion, massages et soins esthétiques avec les produits Pevonia Botanica, toutes les composantes d’un Spa sont réunies. Trois gîtes permettent aux amateurs d’un séjour bien-être complet de résider sur place pour rester dans cette atmosphère chaleureuse et apaisante. Une adresse de charme pour des vacances de rêve. (NR)

Edengil gîtes et Spa

Lyna Limmois Tél. : 0696 41 98 28 / 0596 65 25 10 edengil@wanadoo.fr - edengilspa@orange.fr

64

SPA GUERLAIN Le Cap Est Lagoon Resort & Spa Tél. : 0596 54 80 80 www.capest.com

L’Edengil Spa is located in a natural setting on the banks of Robert Bay (la Baie du Robert). At this small, authentic spa, treatments are offered with a panorama of the ocean and its coral reefs. Buildings are nestled under lush greenery, creating a cocoonlike atmosphere while the interiors are designed with natural elements: wood, bamboo, terra cotta and beach stones. A truly peaceful haven, this site is available for private events. Here at Edengil, curteous conduct is a very important factor within our voluntarily intimate space, focusing on total relaxation of both the body and the mind. Steam baths, jacuzzis, waterfall showers, massage therapy and esthetic treatments using Pevonia Botanica products all make for the ultimate spa experience. Three cabins are available for clients who opt to stay and linger overnight in this warm and peaceful atmosphere. You will agree that this is a wonderful place to be for that perfect dream vacation. (EM)


Nocibe

N째 1 Martinique Authentique 65


People people

Philippe Caroit Philippe Caroit, comédien français, joue le rôle de Bayon dans le film Toussaint Louverture, diffusé sur France Télévisions en février 2012. Souvent venu en Martinique, il raconte ses charmes.

Philippe Caroit, French actor, plays the part of Bayon in the film ”Toussaint Louverture,” aired on France Télévisions in February 2012. A frequent visitor to Martinique, he talks about the Island’s qualities.

Je suis allé en Martinique plusieurs fois dont deux longs séjours. J’y ai tourné, l’an dernier, le film Toussaint Louverture et il y a longtemps, le film Coplan. La Martinique est appelée l’île aux fleurs et je crois qu’elle ne vole pas son nom. Il y a une luxuriance de végétation absolument sublime tant dans les essences d’arbres que de fleurs. Les paysages sont très variés avec la montagne au Nord, les petites plages de sable noir autour de Saint-Pierre. Une petite route est splendide dans le Nord de l’île au-dessus de Morne-Rouge qui relie Grand-Rivière à Basse-Pointe et au Lorrain.

I have come to Martinique a number of times, two of them for longer stays. Last year I was working on the film, ”Toussaint Louverture” and awhile ago I was here to work on ”Coplan.” Martinique is known as the Island of Flowers, and I believe that moniker is quite fitting. The vegetation found here is luxurantly lush and sublime, as are the aromas emitted from both the trees and the flowers. The landscape is extremely varied. In the north there are mountains and small beaches with black sand in the Saint-Pierre region.

Elle passe notamment dans une forêt tropicale très dense. Le Nord est beaucoup plus sauvage que le Sud, plus touristique. à l’extrême pointe Sud les plages sont magnifiques, comme la plage des Salines, avec du sable blanc et des cocotiers. C’est le cliché des grandes plages tropicales des Caraïbes. La côte Ouest correspond à cette image d’Epinal, la côte Est est très différente, on se croirait parfois en Bretagne tant la roche est découpée. J’aime cette variété de nature dans une île si petite.

A narrow and spectacular road just above the MorneRouge links Grand-Rivière to the Basse-Pointe and then to Lorrain, winding through a dense tropical forest. The north is significantly less developed than the south, which is where most tourists tend to stay. At the southern-most tip of the island, the beaches are magnificent, like the beaches at Salines, with white sand and coconut trees. This is where you find the quintessential caribbean beach. The west coast is more reminiscent of an idealized landscape painting, and the east coast is also very different - imagine the Brittany coast with all of its jagged rocks.

J’ai aussi une énorme tendresse pour la mer car je plonge beaucoup. Il y a de très bons spots de plongée, le rocher du Diamant par exemple, où l’on peut faire de belles plongées grâce à l’impressionnant tombant et aux poissons tropicaux. La mer est multiforme, le climat toujours excellent, quand on aime la mer, c’est génial.

I am also quite fond of the sea since I love to scuba dive. Martinique has excellent diving areas. The Rocher du Diamant is a good example, where the diving is beautiful thanks to impressive underwater cliffs and tropical fish. The sea offers many opportunities, with beautiful weather all of the time - if you love the water, this place is the greatest.

66 Martinique Authentique N° 1


Bien sûr il ne faut pas oublier les habitants et la gastronomie. La Martinique c’est les Martiniquais, ils sont très chaleureux, accueillants, ils ont une joie de vivre toute antillaise. Ça joue beaucoup dans ce que l’on ressent. La gastronomie est assez spécif que, quand vous avez fait une journée de mer, que vous êtes encore tout salé et que vous prenez le fameux « ti punch » avec les accras, c’est encore l’image d’Epinal mais ça reste vrai et très agréable. (NR)

Of course, let’s not forget the locals and their excellent cuisine. The soul of Martinique comes from the islanders. They are very warm and welcoming ; the embodiment of Caribbean ”joie-de-vivre.” This completes the vacation experience. Local dishes are straightforward : after spending the day on a boat, still full of salt and sand, a famous ti-punch made with accras is offered and the imagined stereotype of island living becomes a reality, while at the same time staying genuine and very delightful. (EM)

N° 1 Martinique Authentique 67


People people

Quand la Martinique Fait son cinéma

Martinique on location : Jimmy Jean-Louis Très récemment, sous les traits de Toussaint Louverture, Jimmy Jean-Louis poursuivait sa brillante carrière d’acteur international. Mais son cœur est toujours dans la Caraïbe.

Very recently, in character as Toussaint Louverture, Jimmy Jean-Louis moved his brilliant international acting career to another level. Even so, his heart remains in the Caraïbe.

Jimmy Jean-Louis est né en 1968 dans un pays que l’on dit oublié des Dieux, Haiti. Une bonne fée s’est penchée sur son berceau, lui promettant de faire rayonner son pays au dehors des frontières de la Caraïbe. Il débute sa carrière à 12 ans, alors que ses parents immigrent en France. Il sera d’abord reconnu comme danseur et comme modèle dans son pays d’adoption mais aussi en Espagne, Italie, Afrique du Sud et Angleterre.

Jimmy Jean-Louis was born in 1968 in a country that some say was forgotten by God : Haiti. A fairy godmother landed on his cradle, giving him the blessing to show the world outside of the Caribbean how his country could shine. He started his career at 12 after his parents immigrated to France. First he was recognized as a dancer and a model in his newly adopted home, as well as in Spain, Italy, South Africa and England.

En 1998, il décide de partir pour Los Angeles pour poursuivre sa carrière d’acteur. Parmi ses films, on relève « Les larmes du Soleil » avec Bruce Willis, « Phat Girlz », « Hollywood Homicide » avec Harisson Ford, « Coursier », « Diary of a tired black man » ou encore la série culte « Heroes ».

In 1998 he decided to move to Los Angeles and fol-low his ambitions as an actor. He has worked in films such as, Tears of the Sun with Bruce Willis, Phat Girlz, Diary of a Tired Black Man, and on the cult television series Heroes.

Il est le magnifique Toussaint Louverture du double téléfilm de France Zobda, Martiniquaise, comédienne et productrice (Aloa Prod). Ce rôle de Toussaint Louverture, principal dirigeant de la révolution haïtienne, est l’un des plus importants de sa carrière, notamment sur le plan affectif.

68 Martinique Authentique N° 1

He is the magnificent Toussaint Louverture in the film made for television by France Zobda, an actor and producer (Aloa Prod) from Martinique. The role of Toussaint Louverture, the leader of Haiti’s revolution, is one of the most weighty parts Jean-Louis has played so far, most notably on an emotional scale.


Ce film, tourné en Martinique et diffusé en avantpremière au 20ème festival de cinéma Panamerican, Pan African Film Festival, à Los Angeles, a obtenu le Prix du meilleur film et le Prix du public et Jimmy Jean-Louis celui du meilleur acteur. Les beaux jours du cinéma à la Martinique à la Martinique, à Madiana, Palais des Congrès de Martinique, le festival « Prix de Court » avec au programme 17 courts-métrages de jeunes réalisateurs des Antilles et de la Guyane et quelques jours après, en avant-première le film : « 30° Couleur », tourné également en Martinique, du comédien-réalisateur martiniquais Lucien JeanBaptiste qui signe là son deuxième film après le succès le « La 1ère Etoile ». Le Comité Martiniquais du Tourisme a réalisé un film de 3’.54’’ récapitulant à cette date, une partie des productions réalisées par des Martiniquais ou encore tournées en Martinique. Une vingtaine de longs métrages en quelques extraits séduisants, où Euzhan Palcy, Guy Deslauriers, Camille Mauduech… s’y trouvent ainsi présentés. « La Martinique fait son cinéma », réalisé par le martiniquais Hervé Rémion. Une affaire à suivre… (MFGE)

The movie premiered at the 20 th PanAmerican Film Festival in Los Angeles and won in the Best Film and the People’s Choice categories and Jimmy Jean-Louis was awarded Best Actor. The Days of Cinema in Martinique In Martinique, at the Madiana Convention Centre, a Short Film Festival took place, presenting 17 short films made by young directors and producers from the Antilles and Guyana. The second movie from the actor-director Lucien Jean-Baptiste of Martinique, 30° Couleur (30 Degrees of Colour), premiered, following his successful first film La 1ère Etoile (The First Star). The Martinique Tourism Authority made a 3 hour, 54 minute film that summarized all of the films that have been produced by or with artists from Martinique, as well as those shot on the island. Twenty or more full-length films were included with excerpts showing Euzhan Palcy, Guy Deslauriers and Camille Mauduech. La Martinique fait son Cinema was directed by Hervé Rémion of Martinique. To be continued... (EM)

www.jimmyjeanlouis.com

N° 1 Martinique Authentique 69


Le coin gourmets Gourmet corner

Les épices,

Goût des Isles Spices, Island Flavour

Les chroniqueurs des XVIème et XVIIème siècles, relatant les mœurs des premiers habitants de nos Iles, remarquaient déjà chez les Amérindiens, l’usage immodéré du piment, qui mettait à mal les papilles des Européens.

Travelers from the 16 th and 17 th centuries, while recounting the ways of Island life, noted that the locals used an inordinate amount of spice in their cooking, which lit the europeans’ taste buds on fire.

Les boucaniers, curieux du goût particulier de la chair des oiseaux qu’ils avaient chassés, avaient constaté leur gourmandise à consommer les graines d’un grand arbre indigène « Achourou » ou « Ouraba », dont ils employèrent eux-mêmes les graines et les feuilles dans leurs mets, et même dans des infusions curatives. Le Père Dutertre décrit « l’arbre dont les feuilles sentent le clou de girofle, ont un goût de cannelle pîquant, qui laissent une petite amertume qui n’est pas désagréable... les habitants... en usent dans toutes leurs sauces ».

Bucaneers, tempted by these new and different flavours when preparing their meals, noted a preference for seeds or berries that came from a local tree called the ”Achourou” or the ”Ouraba.” They used these seeds and berries for cooking and even for herbal infusions to help cure maladies. Father Dutertre wrote ”the tree with leaves that smell like cloves tastes like spicy cinnamon, leaving a bitter aftertaste which is not altogether unpleasant... locals... use these elements in all of their cooking sauces.”

Les boucaniers conservaient leurs viandes et gibiers dans du sel, et les recouvraient avec ces baies et ces feuilles, qu’ils appelaient « bois d’Inde ». Au XVIIème siècle, leur importation en France était interdite, car à elles seules, elles suppléaient aux autres épices connues. Dès le XVIII siècle, on en changea le nom en celui de « Bois de la Jamaïque » (devenu ensuite « piment de la Jamaïque ») qui leur permit l’accès au marché français. Dans nos îles, encore aujourd’hui, le « Bois d’Inde » est indispensable à la préparation des viandes et des poissons. ème

Outre le poivre, le thym, l’oignon, le safran ou les clous de girofle, abondamment employés dans la cuisine créole, tout un éventail d’épices venues d’ailleurs, ont enrichi et multiplié les recettes, y adjoignant, au gré de la curiosité gustative des voyageurs, d’autres éléments originaux ou inconnus, dont le savoir-faire des Chefs, a su tirer le meilleur profit.

70 Martinique Authentique N° 1

Bucaneers preserved their meat and fowl in salt and then covered them with pepper berries and leaves, which they called ”India wood.” Importing these particular island spices to europe was illegal, since they would likely replace existing spices sold in the markets at that time. As early as the 18 th century, the name of these particular spices was change to ”Jamaica Wood” (which then became Jamaican Allspice), finally allowing for access into the French market. On our islands, even today, meat (especially pork) and fish are never prepared without Jamaican Allspice. Besides pepper, thyme, onion, saffron or cloves, which are heavily used in Créole dishes, a large range of spices have come to our shores and have enriched and expanded our local cuisine. While working with and incorporating the gastronomic tastes of visitors to the island, adding original or unknown elements to the mix, local chefs have been known to work magic by figuring out how to make the most of these international flavours.


Au début du XVIIIème siècle, l’importation des graines de bois d’inde est interdite en France. Le Père Labat pense que les raisons sont d’ordre économique car l’entrée de cette épice ferait chuter le prix des autres et pourrait même concurrencer le poivre. Vers le début du XVIIIème, les Anglais en font une grande consommation d’où le nom de « piment des anglois » donné par Buc’Hoz. Il entre dans la composition de toutes leurs sauces. La Jamaïque devient l’un des plus grands producteurs mondiaux, le bois d’inde est encore connu sous l’appellation « poivre de la Jamaïque ». Des Indiens, au XIXème siècle, nous avaient initiés à la préparation de leurs mets traditionnels, et à leurs aromates : « manja », « kadishilon », « cotomili », composant leur « poudre à colbou » (ou colombo) à laquelle ils rajoutaient du piment et des « oignonspays » (variété de ciboules miniatures, introduites au début de la colonisation, par la plantation d’oignons ou d’échalotes importés de France). Certaines espèces spécifiques de nos îles, font l’objet de l’attention des cuisiniers qui en apprécient les vertus et en usent dans toutes leurs préparations. Il s’agit surtout du « gros thym », originaire des îles Moluques, en Asie du Sud-Est, introduit à une date indéterminée à la Martinique, dont le Père Duss, botaniste réputé, donne la description en 1897. Il figure dans toutes les recettes locales, auxquelles il donne une pointe de saveur et se cultive dans tous les jardins particuliers.

At the start of the 18 th century, importing seeds to grow Jamaica Wood was forbidden in France. Father Labat surmised that the reasons were purely economic since growing this plant to cultivate the spice in France would bring costs down considerably and could even effect the entire pepper trade. During this period, the English consumed a fair amount of Jamaican Allspice, known as ”piment des anglois” and given by Buc’Hoz. It became an integral part of english cookery. Jamaica grew into one of the largest producers worldwide and the name of the spice is still known today as Jamaican Allspice. In the 19 th century, Amerindians shared their traditional culinary world and introduced us to their special spices : ”manja,” ”kadishilon,” and ”cotomili” which make up ”colbou” (or colombo) powder, while adding pepper and ”country onion” (a variety of mini chives, introduced during the early colonial years when French settlers planted onions and shallots). Certain species indiginous to our islands are appreciated by chefs who like to use them in all of their dishes. One such species is ”large thyme.” It originally came from the Moluques Islands in South-East Asia and there are no records that verify exactly when it was introduced to Martinique. Father Duss, a reputable botanist, describes ”large thyme” in his writings dating from 1897. It is now widely used in local dishes, giving a special savory note, and can be found in most home gardens.

Quelques voyageurs curieux, nous ramenèrent aussi l’usage différent ou nouveau de notre « déjà connu », par exemple : l’emploi dans l’élaboration de recettes salées, viandes ou poissons, de la cannelle ou de la vanille, traditionnellement consacrées à des mets sucrés.

A few curious tourists have also brought us different or new ways of using our already established Island spices. For example, cinnamon and vanilla, usually used for sweet dishes, have been incorporated into savory dishes that include meat or fish.

Les épices, indissociables de la gastronomie créole, grâce à leur si grande variété de goût, ouvrent un espace illimité à l’imagination dans l’élaboration des recettes et leur confèrent une réputation et un charme quasi magique. (MCL)

Spices, the key elements in Créole cuisine thanks to the many flavourful varieties, open unlimited possibilities to the imagination when creating new recipes, thus maintaining a weighty reputation and an almost magical charm. (EM)

N° 1 Martinique Authentique 71


Le coin gourmets Gourmet corner

Le métier de cuisinier

exige sensibilité, écoute et respect

The culinary trade calls for sensitivity, good listening skills and respect. à 38 ans, Marcel Ravin est chef cuisinier dans un hôtel de prestige à Monaco. Ce Martiniquais a su s’adapter et évoluer tout en préservant sa culture créole.

At 38, Marcel Ravin is the head chef at the prestigious Monaco Hotel. This man from Martinique has been able to adapt and evolve while preserving his Créole culture.

En juin 2005, à Monaco, le très sélect Monté Carlo Bay Hotel & Resort, un palace 4 étoiles, ouvre ses portes. Pour diriger les cuisines de cet établissement prestigieux, un Martiniquais de 38 ans, Marcel Ravin : « Un vrai défi car j’avais à la fois peur de ne pas être à la hauteur tout en sachant que j’avais en moi les ressources pour y arriver ». Aujourd’hui, il est à la tête d’une brigade d’une quarantaine de cuisiniers. L’aboutissement d’un parcours pas toujours simple pour cet ultra-marin, débarqué dans l’Hexagone à vingt ans avec son diplôme tout neuf, de l’école hôtelière. « Je quittais mon île pour un pays étranger. Les saisons, les produits, tout était un handicap. Au bout d’un an, j’ai voulu rentrer, mais ma mère m’a encouragé à rester » .

In June 2005, in Monaco, the exclusive, 4-star Monté Carlo Bay Hotel & Resort opened its doors. To manage the kitchen within this prestigious establishment, a 38-year-old from Martinique, Marcel Ravin said, ”it was a true challenge since I was both afraid of not being up to the task while knowing that I had the energy to succeed.” Today, he is the head of an army of 40 chefs. This is the end result of a not-alwayseasy journey for a capable sea farer who arrived in France at 20 with a fresh diploma from culinary school. ”I left my island for a foreign country. The seasons, the produce, everything became a handicap. At the end of one year I wanted to go home, but my mother encouraged me to stay .”

Son premier stage, il le fait au Château d’Isenbourg, à Rouffach, en Alsace dans le Haut-Rhin. « Il y avait 40 cuisiniers, cinq par assiette. J’étais perdu ». Son chef n’a rien voulu savoir : « Tu ne partiras pas avant d’avoir essayé ». Cet ordre, vécu aujourd’hui comme une belle promesse, lui fait découvrir la cuisine d’Escoffier, chef cuisinier référent dans la gastronomie française. Pour forger son expérience, il va passer par les cuisines de restaurants renommés comme la Toison d’Or et le Bistroquet à Nancy, l’hôtel Pullman à Lyon, puis, en qualité de chef, au Méridien de Bruxelles.

72 Martinique Authentique N° 1

His first work experience was at the Château d’Isenbour in Rouffach, in the Alsace region of France.”There were 40 chefs, five per plate. I was lost.” His boss didn’t want to discuss anything : ”You will not leave before having at least tried.” This advice, remembered daily as a beautiful promise, led to mastered culinary skills in the style of the classic chef, Escoffier. In order to hone his talents, Ravin worked in kitchens of famous restaurants like the Toison d’Or and the Bistroquet in Nancy, the Hotel Pullman in Lyon, and then as a full-fledged chef at the Meridien Hotel in Brussels.


Le fait d’être un homme de couleur m’a contraint à fournir plus d’efforts que les autres. Mais je n’ai ni rancoeur, ni frustrations. Il faut vivre ses rêves sans renier ses origines. À 25 ans, je croyais connaître mon métier parce que j’avais un début d’expérience, mais j’en savais peu sur la nature humaine. Le métier de cuisinier exige sensibilité, écoute, respect des gens qui travaillent à vos côtés. Une fois par an, il part dans les Caraïbes pour, dit-il avec humour, « faire son marché ». Son plat préféré reste le courtbouillon de poissons, le plat de son enfance. « Il faut des tomates, des oignons, des épices, du concentré de tomates, un bouquet garni, de l’ail, du jus de citron. Tu mouilles à l’eau, tu jettes les poissons et tu fais cuire à faible ébullition. C’est succulent ! » (MFGE)

”The fact of having been a man of colour held me back from pushing beyond other chefs’ expectations. Even so, I carry no resentment or lingering frustration. You have to live your dream without forgetting about where you’ve come from. At 25, I thought I knew my trade because I had a bit of experience, but I knew little about human nature. Being a chef calls for sensitivity, good listening skills, and respect for the people working along side of you.” Once a year, he comes back to the Caribbean to, as he humorously says, ”go to market.” His favourite dish is still fish soup, a memorable meal from his childhood. ”You need tomatoes, onions, spices, tomato paste, a bouquet garni, garlic, and lemon juice. You gather the ingredients in a pot with water, throw in the fish and let it simmer. It’s delicious !” (EM)

N° 1 Martinique Authentique 73


Un lieu de caractère

A place of character

L’élégance & le raffinement

Elegance & refinement

Vue sur la mer, les pieds dans l’eau ou noyées dans la végétation tropicale, l’harmonie est à l’ordre du jour…

With a view of the sea, on the water or ensconced in the tropical vegetation, harmony is everywhere.

Des services sur mesure pour vos loisirs ou les affaires :

Custom services for leisure or business :

Ancienne demeure familiale à l’architecture coloniale, l’hôtel Bakoua a conservé de ses origines une atmosphère authentique et accueillante.

Le confort de ses 132 chambres et 6 suites ne manque pas de charme. Ocre, sable, miel corail, tels sont les tons chauds et ambrés de ces bois précieux décorés qui leur donnent une âme particulière.

Piscine d’eau douce, boutique de fleurs, wifi gratuit dans toutes les chambres, salle de réunion et bien entendu nos restaurants et bar pour vous permettre de découvrir les plats, rhum, cocktails et saveurs créoles.

Martinique Authentique N° 1 74Hôtel Bakoua Martinique

A former family home with its colonial architecture, the Bakoua Hotel has preserved its original authentic and warmly welcoming atmosphere.

The comfortable 132 rooms and suites are full of charm. Ocher, sand, honey, coral, these are the warm and amber colors of these decorated woods that gives them their specific soul.

Fresh water overflow swimming pool, exotic flower shop, free wifi all over the hotel, meeting room and of courses restaurants and bar to discover Creole dishes, rums, cocktails and savours.

Membre de la collection MGallery • Pointe du Bout - 97 229 Trois-Ilets - Martinique Tél. : + 596 596 66 02 02 - Fax : + 596 596 66 04 03 • www.mgallery.com


Le coin gourmets Gourmet corner

Cocktails Cocktails

Vie en Rose Jus d’orange Sirop de grenadine Liqueur de letchi Curacao Bleu Rhum Blanc

: 4cl : 1cl : 2cl : 2cl : 3cl

Orange Juice : 1 + 1/3 oz Grenadine : 1/3 oz Lychee Liqueur : 2/3 oz Banana Liqueur : 2/3 oz White Rum : 1 oz

: 4cl : 1cl : 1cl : 1cl : 4cl

Orange Juice : 1 + 1/3 oz Peach Liqueur : 1/3 oz Triple Sec : 1/3 oz Curacao Bleu : 1/3 oz White Rum : 1/3 oz

Lune de Miel Jus d’orange Liqueur de pêche Triple Sec Curacao Bleu Rhum Blanc

DULCE HAVANE Crème de coco Liqueur d’abricot Liqueur de letchi Rhum Havana club

: 3cl : 2cl : 1cl : 3cl

Crème de Coconut : 1 oz Apricot liqueur : 2/3 oz Litchi liqueur : 1/3 oz Havana Club Rum : 1 oz

: 1cl : 3cl : 2cl : 1cl : 4cl

Orgeat Sirop : 1/3 oz Lemon Juice : 1/3 oz Curacao bleu : 2/3 oz Anisette : 2/3 oz White Rum : 1 oz

Blue Carayou Sirop d’orgeat Jus de citron Curacao bleu Anisette Rhum blanc

Mode d’élaboration : Au shaker - Verre utilisé : Verre à cocktail (Short drink) Tools needed : Shaker - Presentation : Short drink cocktail glass N° 1 Martinique Authentique 75


76 Martinique Authentique N째 1


Calendrier calendar

Calendrier des événements Calendar of events

JANVIER

JANUARY

29 : Matnik Caribbean Carnival Village carnaval et parades d’orchestres de rue Fort-de-France

29 : Matnik Caribbean Carnival - Fort-de-France Carnival village and musical parades in the streets.

FÉVRIER

FEBRUARY

1er : Jour de l’an

1st : New Year’s Day

18 au 20 : Régate Carnival Regatta - Lamentin 18-21 : Semaine nautique de Schœlcher Compétition internationale de voile

18-20 : Carnival Regatta - Lamentin 18-21 : Schoelcher Nautical Week international sailing competition

18-22 : Carnaval 18 : Parade des reines de carnaval Fort-de-France 19 : Dimanche gras 20 : Lundi Gras 21 : Mardi Gras 22 : Mercredi des Cendres

18-22 : Carnival 18 : Queen of the Carnival parade Fort-de-France 19 : Fat Sunday 20 : Fat Monday 21 : Fat Tuesday 22 : Ash Wednesday

MARS

MARCH

2, 3 & 4 : Salon du voyage et des vacances Palais des congrès de Madiana – Schœlcher

2, 3 & 4 : Travel and Vacation Convention Schœlcher - Madiana Conference Centre

10 et 11 : Régate Bananas’ Cup Baie de Fort-de-France

10 & 11 : Bananas Cup Regatta - Fort-de-France Bay

AVRIL

9 : La Patte d’Or - Easter tradition

9 : La Patte d’Or - Tradition pascale 14-15 : Foire Agricole de Rivière Pilote 19 : 18ème Festival de l’Image sous-marine : concours d’images sous-marines d’amateurs et de professionnels. Palais des congrès de Madiana. 27-28 : MARTIZIK, concert de musiques actuelles sur la plage du Club Med à Sainte-Anne.

APRIL

14-15 : Agricultural Fair - Rivière Pilote 19 : 18 th Festival of Under-Water Photographie Schœlcher - Madiana Conference Centre 27-28 : Martizik - Sainte Anne - Club Med contemporary music festival on the beach

N° 1 Martinique Authentique 77


Calendrier calendar

MAY

8 : May in Saint-Pierre - Saint-Pierre commemoration of the volcanic eruption on May 8, 1902 12 : Tchimbé Raid (Mountain Race) 80 km run from Basse-Pointe to Schoelcher 12-20 : Terroir and Flavours Gastronomy Festival Sainte-Marie 16-20 : Caribbean Pétanque Grand Prix Saint-Pierre

MAI

17 : Martinique Yawl Festival - Saint-Anne Pointe du Marin

8 : Mai de Saint-Pierre : commémoration de l’éruption du 8 mai 1902

17-19 : Southern Regatta : Combat des Coques Marin

12 : Tchimbé Raid Trail de 80 km de Basse-Pointe à Schœlcher

19 : Museum Night

12 au 20 : Terroir et Saveurs festival gastronomique - Sainte-Marie 16 au 20 : Grand Prix de Pétanque de la Caraïbe Saint-Pierre 17 : Martinique Yole Festival - Pointe du Marin Sainte-Anne

22 : Commemoration of the abolition of slavery 26 & 27 : Madisound - Saint-Etienne - caribbean jazz, reggae, soul créole, rai and funk music festival 26-28 : Martinik Cup - international jet ski competition

JUNE

17 au 19 : Régate du sud : Combat de Coques Marin

2 & 3 : Garden Rendez-Vous Banana Marathon : race through banana plantations

19 : La nuit des musées

30 : Sugar Cane Harvest Festival - Saint-Marie

22 : Abolition de l’esclavage

JULY

26 et 27 : Festival Madisound à l’Habitation Saint-Etienne au Gros Morne : concerts de jazz caribéen, reggae, soul créole, raï, funk music

7-15 : Tour de la Martinique - bicycle race

26 au 28 : Martinik Cup - compétition internationale de jet ski

JUIN

2 et 3 : Rendez-vous aux jardins Marathon de la Banane : Course sur route et à travers les bananeraies 30 : Fête de fin de Récolte de la canne à sucre Sainte-Marie

JUILLET

1er : Trempag’ Show - Trinité 7-15 : Tour cycliste de la Martinique 6 -28 : Festival Culturel de Fort-de-France 29 juillet au 5 août : Tour de Martinique des Yoles Rondes 78 Martinique Authentique N° 1

1st : Trempag’ Show - Trinité

6-28 : Cultural Festival - Fort-de-France 29-August 5 : Round Yawl Tour de la Martinique Race


N째 1 Martinique Authentique 79


Calendrier calendar

AUGUST

6-12 : Biguine Jazz Festival 1, 8, 22 & 29 : August at the Museum at regional museums

SEPTEMBER

15-16 : Heritage Days

OCTOBER

24-27 : International Deep Sea Fishing Tournament Le Marin

NOVEMBER

1 : All Saints Day 2 : The Day of the Dead 11 : La Belle Martinique - sport-cycle trek 22-26 : Grand Prix des Personnalités

AOÛT

6-12 : Festival Biguine Jazz 1-8-22-29 : Août au Musée dans les Musées Régionaux

SEPTEMBRE

15-16 : Les Journées du Patrimoine

OCTOBRE

24-27 : Tournoi international de pêche sportive

NOVEMBRE 1er : Toussaint 2 : Défunts 11 : La Belle Martinique - randonnée cyclo-sportive 24/11 au 04/12 : Martinique Jazz Festival : Jazz et musiques du Monde 25 : Semi-marathon International - Fort-de-France 22 au 26 : Grand Prix des Personnalités 30 novembre au 2 décembre : La Transmartinique - ultra raid de 130 km de Grand-Rivière à Sainte-Anne

DÉCEMBRE

9 : Fête du Rhum - Sainte-Marie Date ???Semaine Culturelle Arlésienne 25 : Noël 30 : Les Boucans de la Baie - Fort-de-France

80 Martinique Authentique N° 1

24-December 4 : Martinique Jazz Festival : Jazz et musiques du Monde 25 : International Half-Marathon - Fort-de-France 30-December 2 : The Transmartinique - ultra-steep, 130 km race from Grand Rivière to Sainte-Anne

DECEMBER

9 : Rum Festival - Sainte-Marie Arlesian Culture Week 25 : Christmas 30 : Boucans de la Baie Fireworks Display Fort-de-France


N째 1 Martinique Authentique 81


82 Martinique Authentique N째 1


N째 1 Martinique Authentique 83


84 Martinique Authentique N째 1

Martinique Authentique magazine  

BtoC bilingual magazine in order to promote Martinique in Europe, Noth America and Caribbean islands. Editor and Marketing Director

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you