Page 1


AMBASSADE DE FRANCE AU JAPON MISSION ECONOMIQUE

Conception, mise en pages, illustrations, prises de vue, rédaction : Alain Ramette Ce guide a été réalisé de mai à août 2004 à la Mission économique de l’Ambassade de France au Japon dans le cadre d’un DESS de “Relations interculturelles”, Université Paris III Sorbonne nouvelle. Remerciements : Sylvie Chevallier, Attachée commerciale, Mission économique, Ambassade de France au Japon Nicolas Pouzet (traduction)


LE

marché de la décoration intérieure, du Design, est en pleine expansion depuis quelques années au Japon. La disparition progressive et inéluctable des “apparto”, appartements de type traditionnel - avec leurs tatamis, leurs portes coulissantes habillées de papier, leur confort relatif - au profit des “mansions”, appartements de style occidental - modernes, quoique toujours aussi peu spacieux, confortables quoique beaucoup plus anonymes et manquant du charme de l’habitat traditionnel - a fait apparaître tout un marché centré autour de l’Art de Vivre. Parallèlement à une offre de mobilier de style occidental et japonais de “bas de gamme”, on a vu apparaître ces dernières années une offre reposant sur des standards de qualité élevée et destinée à une génération beaucoup plus ouverte sur le style de vie de l’étranger, voyageant fréquemment, notamment en Europe. Cette clientèle, en majorité féminine et dotée d’un pouvoir d’achat élevé, a favorisé l’apparition d’une offre “haut de gamme”. Magazines spécialisés, guides, livres, émissions de télévision se font l’écho des dernières tendances (“trendo”, de l’anglais “trend”) et offrent une vitrine à des lieux spécialisés (il est difficile d’employer le mot “boutiques” devant l’effort architectural déployé par la plupart d’entre eux) toujours plus nombreux et toujours plus beaux.

Le consommateur japonais, faute d’espace, consacrera une part importante de son budget à l’achat d’un ou deux très beaux objets (qu’il remplacera plus souvent), de très haut de gamme, qui feront la plupart du temps l’attrait du lieu et la fierté de son propriétaire. On retrouve donc, revisité, un trait de la Culture japonaise. Bien souvent, on aura remplacé le bel objet d’artisanat d’Art, logé dans le “tokonoma” (l’alcove destinée à sa mise en valeur), par une très belle édition d’une chaise de Charles Eames, de Starck ou de l’un des trop rares créateurs français installés à Tokyo. Le Japon bénéficie donc d’un énorme marché intérieur reposant sur une clientèle à haut pouvoir d’achat et très exigeante sur le niveau de qualité ainsi que sur l’authenticité : les Japonais raffolent des produits dits “de marque” et “signés”. Logiquement, la Création française devrait pouvoir trouver à s’exprimer pleinement dans un pays aussi dynamique et avide de consommation. Designers professionnels, étudiants d’écoles de Design, amateurs éclairés, ce guide a pour ambition de vous aider à faire vos premiers pas au Japon, en vous proposant tout d’abord de découvrir quelques lieux-clés, repères à partir desquels vous construirez votre propre parcours dans cette mégalopole pleine d’opportunités. 1


RA

POUR ANNICK

HARAJUKU

SHIBUYA

SENDAGAYA

KOKURITSUKYOOGIJO

SHINANOMACHI

CASSINA IXC ASSIST ON AIDEC

H.A.DEUX

AOYAMA I-CHOME

DA DRIADE CATHERINE MEMMI

AD CORE

HIROO

1 km

N

ROPPONGI

TIME & STYLE SEMPRE SURUGA ISHO IDEE SHOP I-STYLERS

MID-CENTURY MODERN

GAIENMAE CÏBONE BO CONCEPT ALESSI LIGNE ROSET NOGIZAKA HHSTYLE OMOTESANDO KAGI LOI WISE WISE LAUNE

OPEN BY TRICO

AOYAMA, SHIBUYA

SHINSEN

FRANC FRANC (PARCO 2)

YOYOGI HACHIMAN

KOMABATOODAIMAE

IKEJIRIOOHASHI

2

AKASA

AKASAKA

AZ


AD CORE

SHIBUYA-KU, HIROO 2-13-2 150-0012 TOKYO Tél : 03 5778 3341 http://www.adcore.co.jp/ 150 m² Show-room. AD Core travaille principalement sur contrats passés en décoration intérieure : bureaux, hôtels, appartements haut de gamme. La société réalise à la demande tous types de travaux d’aménagement intérieur en collaborant avec nombre de designers professionnels.

AIDEC

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 2-24-15 107-0062 TOKYO Tél : 03 5772 6330 http://www.aidec.jp/ 475 m² Destiné à l’origine aux professionnels, cet espace s’est ouvert au public et propose un grand choix de meubles et chaises de designers japonais et étrangers. Beau choix de chaises éditées par les plus grands.

ALESSI

MINATO-KU, KITA AOYAMA 3-2-5 107-0061 TOKYO Tél : 03 5770 3500 http://www.alessi.com/ 90 m² Très bien situé le long d’Aoyama Dori, cet espace offre une vitrine à la gamme Alessi : Arts de la Table, accessoires pour le bain, etc. On y trouve les éléments dessinés par Starck, entre autres.

ASSIST ON

SHIBUYA-KU, JINGUMAE 3-23-1, NODERA Bldg 3F 150-0001 TOKYO Tél : 03 5772 5172 http://www.assiston.co.jp/ Objets et accessoires très originaux en provenance du monde entier. Petit mobilier, nouveautés, gadgets... Une petite boutique fréquentée par la jeunesse du quartier, toujours à la recherche d’accessoires “dernier cri”. 3


BO CONCEPT

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 2-31-8 TOKYO Tél : 03 5770 6565 http://www.boconcept.co.jp/ 770 m² Cette chaîne propose du mobilier d’inspiration européenne aux lignes simples et fonctionnelles, de style nordique. Offre également des services en décoration intérieure et réalise, sur commande, des aménagements sur mesure.

CASSINA IXC

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 2-12-14 107-0062 TOKYO Tél : 03 5474 9001 http://www.cassina-ixc.jp/top.html 2300 m² Plutôt spécialisé dans le mobilier italien contemporain, cet espace incontournable, sur Aoyama Dori, distribue les produits Cassina, Catherine Memmi et Alessi. On y propose également du mobilier dessiné par Starck ou Gwénaël Nicolas, designer français installé à Tokyo et qui connaît un succès grandissant.

CATHERINE MEMMI

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 5-3-22 107-0062 TOKYO Tél : 035468 5625 http://www.catherinememmi.com/ 260 m² Show-room de Catherine Memmi à Tokyo (par ailleurs diffusée par Cassina, voir ci-dessus) dans un bel espace destiné à mettre en valeur ce mobilier moderne aux matières naturelles, aux lignes simples et élégantes.

CÏBONE

MINATO-KU, KITA AOYAMA 2-14-6 107-0061 TOKYO Tél : 03 3475 8017 http://www.cibone.com/ 1076 m² Très beau lieu, idéalement situé sur Aoyama Dori : mobilier, accessoires (Sori Yanagi), livres spécialisés, CD, expositions à thème : Cïbone est une référence et organise régulièrement des événements “Design”. Diffuse également les éditions d’Artelano. 4


DA DRIADE

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 3-16-3 107-0062 TOKYO Tél : 03 5770 1511 http://www.driade.co.jp/ 996 m² Très beau choix de mobilier dessiné. Editions de Starck, Enzo Mari, Antonia Astori. Ne pas manquer de visiter, au dessus, la boutique Yamagiwa qui diffuse des luminaires. Yamagiwa possède par ailleurs un show-room à Kanda (LIVINA) et y propose du mobilier et des accessoires.

FRANC FRANC

SHIBUYA-KU, UDAGAWACHO 3-7, PARCO2 150-0042 TOKYO Tél : 03 3477 8848 http://www.francfranc.com/ Cette chaîne de magasins est très populaire et est présente dans tout le Japon, appartenant au groupe BALS (AGITO, J-Period, Kofuro). D’esprit “Pop”, elle attire un clientèle jeune en diffusant du mobilier à des prix abordables, des accessoires pour le bain, la cuisine, le bureau, de la musique d’ambiance...

H.A. DEUX

SHIBUYA-KU, HIGASHI 1-28-9 150-0001 TOKYO Tél : 03 5774 1775 http://www.hadeux.com/ 120 m² H.A.Deux travaille essentiellement sur contrats de décoration négociés avec des hôtels, des bureaux, des boutiques ou des appartements de luxe. Ils font appel à de nombreux designers, français pour la plupart : Andrée Puttman, Christian Biecher, Christian Ghion, Claudio Colucci...

HH STYLE

SHIBUYA-KU, JINGUMAE 6-14-2 150-0001 TOKYO Tél : 03 3400 3434 http://www.hhstyle.com 693 m² Sur trois étages, un lieu de référence, idéalement situé à proximité de l’avenue Omotesando. Une profusion d’éditions réalisées par les plus grands designers (magnifique présentation de chaises). Au dernier étage, présentation d’espaces de bureaux, dont un dessiné par les frères Bouroullec. 5


IDEE

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 6-1-16 107-0062 TOKYO Tél : 03 3409 6581 http://www.idee.co.jp/ 800 m² Ce pionnier de la diffusion et de l’édition reste une référence incontournable. Son Président, Teruo Kurosaki, organise par ailleurs des événements autour du Design, dont Tokyo Designers Block (et son concours de Design ouvert à tous) en octobre. Starck, MarieChristine Dorner, Claudio Colucci ont, entre autres, collaboré avec IDEE.

I-STYLERS

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 4-23-10 107-0062 TOKYO Tél : 03 5464 0511 http://www.i-stylers.com/ 500 m² Ce petit immeuble de cinq étages présente du mobilier et des accessoires de manière attractive. Au rez-de chaussée, objets décoratifs et petit mobilier d’inspiration asiatique. Fabrication possible sur commande.

KAGI LOI

MINATO-KU, AOYAMA 3-9-3 107-0062 TOKYO Tél : 03 5474 8508 http://www.orientalspace.com/ 60 m² Cet espace aménagé dans une ancienne maison particulière présente du mobilier japonais contemporain à prix raisonnable. Cette tendance à revisiter la tradition est en pleine expansion et fait appel de plus en plus souvent à des occidentaux dont le regard sur le Japon est apprécié.

LAUNE

MINATO-KU, KITA AOYAMA 3-6-1 170-0061 TOKYO Tél : 03 6418 1130 http://www.laune-life.com/ 456 m² Sur l’avenue Omotesando. On y trouve du mobilier d’inspiration “artistique” ou plus conventionnel, des objets originaux... Très bel espace qui propose des solutions originales, de très bonne qualité, avec une petite touche de tradition japonaise. 6


LIGNE ROSET

MINATO-KU, KITA AOYAMA 3-5-17 107-0061 TOKYO Tél : 03 5771 5800 http://www.ligneroset.jp/ 260 m² Show-room “Ligne Roset” à deux pas de l’avenue Omotesando. Belle vitrine régulièrement ré-agencée. Représentatif au Japon du “style de vie contemporain français”.

MID-CENTURY MODERN

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 5-12-6 107-0062 TOKYO Tél : 03 3797 3700 http://www.mid-centurymodern.com/ 56 m² Petit espace en étage qui présente du petit mobilier des années 60 et 7O, neuf ou d’occasion. Cette boutique peut également rechercher du mobilier sur demande.

OPEN BY TRICO

SHIBUYA-KU, JINGUMAE 2-27-4 150-0001 TOKYO Tél : 03 5775 5321 http://www.bytrico.com/ 158 m² Petites éditions en mobilier, luminaires, accessoires originaux et insolites. Open by Trico diffuse les créations des designers français Atypyk et C. Quoi.

POUR ANNICK

SHIBUYA-KU, JINGUMAE 2-22-12 150-0001 TOKYO Tél : 03 5411 5366 http://www.pourannick.com/ 387 m² Cette chaîne possède plusieurs magasins spécialisés (meubles en teck années 60-70 à Meguro, par exemple). La boutique de Jingumae propose des agencements de styles sans préoccupation d’origine ni signature particulière. Une “atmosphère” plus que des “noms”... 7


SEMPRE

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 3-10-7 107-0062 TOKYO Tél : 03 3401 4826 http://www.sempre.jp/ 110 m² Une sélection d’objets et d’accessoires pour la maison au design contemporain ou plus ancien, de toutes provenances dans une ambiance “jeune” et “mode”.

SURUGA ISHO

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 5-16-3 107-0062 TOKYO Tél : 03 5485 0581 http://www.suruga-isho.com/ 66 m² Très belles pièces de mobilier de style japonais contemporain. Cette société propose aussi ses conseils en décoration intérieure. Peut également travailler sur commande.

TIME & STYLE

MINATO-KU, MINAMI AOYAMA 4-27-15 107-0062 TOKYO Tél : 03 5464 3205 http://www.timeandstyle.com/ 450 m² Un aménagement original, proche d’un véritable intérieur. Time and Style diffuse aussi CD, livres, plantes d’intérieur et on y trouve également, à l’étage, un restaurant végétarien.

WISE WISE

SHIBUYA-KU, JINGUMAE 5-12-7 150-0011 TOKYO Tél : 03 5467 7003 http://www.wisewise.com 420 m² Représentatif d’un courant proposant une relecture de la tradition japonaise : un style simple, des matières naturelles. On y trouve également des accessoires pour la cuisine et la salle de bains. Petit café au rez-de-chaussée. 8


TOKYO DESIGN CENTER

ON

TI NA

AL

AD RO N°

GOTANDA

SORTIE EST (HIGASHI GUCHI)

1

GARE DE GOTANDA

N

300 m

TOKYO DESIGN CENTER

SHINAGAWA-KU, GOTANDA 5-25-19 TOKYO Tél : 03 3445 1121 Cet immeuble situé à côté de la gare de Gotanda (sortie est) accueille un ensemble de boutiques spécialisées : FRAS, Elephant Design, Sofa Studio, Molza, Vorwerk, Casa Cortina, Euro Kitchen Studio, Inter. Office (qui gère hhStyle et diffuse les produits Vitra et Herman Miller) On y trouve également une librairie : Design Books (photo ci-contre) qui propose des ouvrages sur le Design et la Décoration intérieure, des magazines japonais et étrangers ainsi qu’un petit rayon d’objets et d’idéescadeaux.

9


IKENOUE SHINSEN

KOMABA TOODAIMAE

SETAGAYADAITA

SHIBUYA

WAAZWIZ

UMEGAOKA

KY U

HI OS

T EN

WAKABAYASHI

NISHI TAISHIDOO

N DE °3 YU SN K ES O T R P NE EX IE LIG VO

YA M

IKEJIRINOHASHI

AT E

ZERO FIRST DESIGN YA M COLLEX LIVING AT E DO COLLEX SPEAK FOR RI

DO R

EBISU

DAIKAN YAMA

I

ASSEMBLAGE

NAKAMEGURO

SANGENJAYA

YUUTENJI

NE T

OO YO KO

SHOINJINJAMAE

LIG

MEISTER

KOMAZAWA DAIGAKU

GAKUGEI DAIGAKU

URO

MEG

MEGURO

I DOR GOTANDA

PROSPECT

FUDOMAE

G

MODERNICA ROOM SERVICE

O UR

E

GN

LI

U KY TO

ME

MUSAHIKOYAMA

TORITSU DAIGAKU NISHIKOYAMA

CÏBONE

NOCE

LIGNE TOKYU OIMACHI OYAMADAI

HOME QUESTION MODA EN CASA

SENZOKU

MIDORIGAOKA OOKAYAMA

JIYUUGAOKA

KITASENZOKU

KUHONBUTSU OKUSAWA DEN ENCHOOFU

O

DO

KAI OO NT E S N A NKA SUK SHI OKO NE Y G I E L N LIG

EBISU, MEGURO

N

1 km 10


ASSEMBLAGE

SHIBUYA-KU, DAIKANYAMA 20-20 150-0034 TOKYO Tél : 03 3770 7911 http://www.mesh.ne.jp/assemblage/ 160 m² Vaisselle et petit équipement électro-ménager de fabrication étrangère, petit matériel pour la cuisine et la décoration intérieure, objets “design”. Edite également du petit mobilier. Diffuse les services de table Emile Henry. Le quartier de Daikan Yama participe par ailleurs à la “Tokyo Designers Week” en 2004, sur le thème du “dîner”.

CÏBONE

MEGURO-KU, JIYUGAOKA 2-17-8 152-0035 TOKYO Tél : 03 5729 7131 http://www.cibone.com/ 146 m² Cïbone diffuse de nombreux designers européens, notamment en mobilier haut de gamme. On y trouve également les publications spécialisées américaines et européennes dans le domaine du Design. La gamme est renouvelée régulièrement et fait de cette chaîne un des lieux incontournables de diffusion du Design.

COLLEX LIVING

MEGURO-KU, AOBADAI 1-1-14 153-0042 TOKYO Tél : 03 5784 5612 http://www.abahouse.co.jp/collexliving.html 627 m² Collex living travaille notamment avec E&Y, éditeur, importateur et organisateur d’événements ou d’expositions. E&Y travaille ainsi depuis 1997 avec Christophe Pillet et, plus récemment, avec Jean-Marie Massaud. Diffuse également la marque “Maison de vacances”.

HOME QUESTION

MEGURO-KU, JIYUGAOKA 3-1-15 152-0035 TOKYO Tél : 03 5701 0170 http://www.home-question.com/ 120 m² Située le long de la très longue Meguro Dori (l’avenue Meguro), cette boutique de 120 m² propose tout l’équipement intérieur. Home Quest Inc, société créée en octobre 2000, fabrique et diffuse du mobilier et est également prestataire de services : architecture d’intérieur, immobilier. 11


MEISTER

MEGURO-KU, MEGURO 4-11-4 15-0063 TOKYO Tél : 03 3716 2767 http://www.meister-mag.co.jp/ 120 m² Diffuse du mobilier japonais contemporain et notamment des éditions originales faisant appel à des techniques de fabrication traditionnelles. Lieux de référence en création mobilière japonaise contemporaine, Meister propose également des services en architecture d’intérieur et décoration.

MODA EN CASA

MEGURO-KU, YAKUMO 3-25-10 TOKYO Tél : 03 5729 3000 Cette chaîne propose un choix de meubles fonctionnels, à un bon rapport qualité-prix, d’inspiration européenne. Du mobilier simple et grand public.

MODERNICA

MEGURO-KU, TAKABAN 1-1-3 152-0004 TOKYO Tél : 03 3792 1950 135 m² Mobilier moderne à prix raisonnable. Vaisselle et accessoires dessinés par Sori Yanagi, mobilier Isamu Noguchi. Modernica travaille également sur commande. Ne pas manquer de passer chez ACME, magasin voisin et spécialisé dans les meubles américains des années cinquante, originaux.

NOCE

MEGURO-KU, JIYUGAOKA 3-16-19 152-0035 TOKYO Tél : 03 5701 5883 http://www.noce.co.jp/ 160 m² Cette chaîne propose du mobilier bas de gamme (de Chine, d’Italie, de Pologne, de Thaïlande) destiné à une clientèle jeune. Le style “entrepôt” de leurs magasins laisse espérer qu’on y dénichera une bonne affaire. Diffuse également sous la marque Noce Rosso (présente à Aoyama) 12


PROSPECT

MEGURO-KU, TAIRA MACHI 1-2-2 152-0032 TOKYO Tél : 03 3725 1100 http://www.prospect-tokyo.com/ 100 m² Mobilier italien. Show-room prestigieux qui ne montre que du mobilier dessiné par Antonio Citterio. Semble essentiellement travailler sur contrats.

ROOM SERVICE

MEGURO, CHUOCHO 1-11-2 152-0001 TOKYO Tél : 03 5722 6686 http://www.roomservice.jp/ 115 m² Mobilier, objets “Pop”, gamme de sofas originaux. Le magasin principal se trouve à Los Angelès (designer : John Bernard)

WAAZWIZ

MEGURO-KU, AOBADAI 3-17-8 153-0042 TOKYO Tél : 03 5784 0236 http://www.waazwiz.com/ 20 m² Mobilier et objets en acrylique thermoformé, fabriqués au Japon, canapés lumineux. La société fait appel ponctuellement à des designers européens (Claudio Colucci récemment)

ZERO FIRST

MEGURO-KU, AOBADAI 2-3-1 153-0042 TOKYO Tél : 03 5489 6101 http://www.01st.com/ 100 m² Travaille également en architecture d’intérieur, décoration, édition (designers européens et japonais). Diffuse Jean-Marie Massaud, Pierre Paulin, Patrick Norguet, Starck. Bel espace consacré à la création contemporaine d’inspiration européenne. 13


YAS U

SHINJUKU

KUN

IDC OTSUKA GARE DE SHINJUKU

DO

UU

UD

IN THE ROOM

I DO

MEIJ

SH

O KO

RI

OZONE (3F-7F) SHINJUKU PARK TOWER

ACTUS

INJ UK

NOUVELLE SORTIE SUD

O

RI

SH

BEAMS I KA

I DO

ISETAN

OR

I

N

300 m

ACTUS

SHINJUKU-KU, SHINJUKU 2-19-1 BYGS Bldg 162-0022 TOKYO Tél : 03 3350 6011 http://www.actus-interior.com/ 2000 m² Sur deux étages, du mobilier contemporain de style européen (Allemagne, Europe du nord) mais aussi japonais. Meubles pour enfants, mobilier de cuisine, rideaux, etc.

BEAMS

SHINJUKU-KU, SHINJUKU 3-32-6 160-0022 TOKYO Tél : 03 5368 7304 http://www.beams.co.jp/

Sur sept étages, ce magasin de mode pour Homme et Femme propose vêtements, chaussures, accessoires de marques mais aussi du mobilier et de l’équipement pour la maison. Au dernier étage, une petite galerie présente des expositions d’art contemporain.

IDC OTSUKA

SHINJUKU-KU, SHINJUKU 3-33-1 160-0022 TOKYO Tél : 03 5379 4321 http://www.idc-otsuka.co.jp/

International Design Center Otsuka présente sur neuf étages du mobilier de tous styles. Des visites accompagnées permettent d’effectuer son choix parmi la variété des meubles présentés, de toutes origines. Le plus intéressant restant l’offre faite en mobilier de style japonais contemporain, très variée et originale. 14


IN THE ROOM

SHINJUKU-KU, SHINJUKU 3-1-20 162-0022 TOKYO Tél : 03 3354 0101 http://www.0101.co.jp/brands/intheroom/index. html/ Très grand choix de meubles et objets design, modernes, adaptés à tous styles d’intérieur, meubles pour enfants, tapis... Au sous-sol, éditions de Starck, lampes, chaises et accessoires pour toute la maison.

OZONE

SHINJUKU-KU, NISHI SHINJUKU 3-7-1 SHINJUKU PARK TOWER LIVING DESIGN CENTER 3-8 F http://www.ozone.co.jp/ Sur six étages, le must en décoration et aménagement intérieur. Bibliothèque spécialisée, conseil en décoration. Kartell, The Conran Shop, Nordic Form, Nippon Form et bien d’autres créateurs et distributeurs proposent une palette complète de meubles et accessoires de tous styles. Ozone organise également des expositions, des séminaires et des événements autour du Design.

15


STATION ROPPONGI

ALMOND GA

I OR

MORI TOWER

P

AGITO

(AILE OUEST, ETAGES 2-3)

LIGNE OEDO

RO

ID NG PO

IEN

HIG

ROPPONGI

AS

LIG HI

NE

DO

RI

HIB

IYA

AXIS N

ROPPONGI HILLS

300 m

AGITO

MINATO-KU, ROPPONGI 6-10-3 ROPPONGI HILLS WEST WALK 2-3 F 106-0032 TOKYO Tél : 03 5770 4411 http://www.agito-web.com/ 1416 m² Sur deux étages, mobilier et objets pour la décoration de style contemporain, occidental et japonais. On peut y trouver les créations de designers connus ou remarqués au Japon pour leur réinterprétation de la tradition (belle table basse d’Attila Kuzu, designer turc).

AXIS

AXIS MINATO-KU, ROPPONGI 5-17-1 TOKYO http://www.axisinc.co.jp/ Autre lieu incontournable du Design à Tokyo, l’immeuble Axis accueille une variété de magasins spécialisés, un espace événementiel, une galerie. Au rezde-chaussée, belle présentation d’objets pour la maison et d’idées-cadeaux. Au même niveau, le “Garage” présente des objets de collection autour des grandes marques automobiles.

16


C

ette sélection de lieux n’est, bien sûr, pas exhaustive : Tokyo regorge de magasins tous plus luxueux les uns que les autres, certains extrêmement spécialisés. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter la sélection faite sur le site d’Elle Déco Japon : http://www.elledeco.jp/deco/data/shoplist/show.php Bien qu’en japonais, ce site permet, grâce aux liens recensés de se faire une idée du nombre et du style de ces espaces consacrés au Design mobilier ou à la décoration intérieure. De plus, certains traducteurs en ligne peuvent vous aider à accéder, en partie, au contenu de ces sites, comme Babel Fish, chez Altavista : http://world.altavista.com/ Par ailleurs, la maison d’édition TOSO (http://www.toso.co.jp/book/index.html) édite chaque année un guide (en japonais), qui recense environ 600 boutiques et lieux d’exposition ! Voici, représentée ci-dessous, l’édition 2004-2005.

17

E

nfin, la Mission économique de l’Ambassade de France à Tokyo a réalisé en mai 2004 un “guide-répertoire des principaux importateurs de meubles, de luminaires et d’articles de décoration”.

Ce guide est en vente au prix de 120 euros HT à l’adresse suivante : http://www.dree.org/japon/documents. asp?Rub=7&F=PDF&Num=73791 Vous pouvez également vous procurer ce guide-répertoire auprès de la Librairie du Commerce International d’Ubifrance, aux coordonnées suivantes : UBIFRANCE 10 avenue d’Iéna 75 783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 40 73 34 60 Fax : 01 40 73 31 46 Email : librairie@planetexport.fr Site Internet : www.planetexport.fr/librairie/


L

a plupart des grandes sociétés japonaises d’architecture et de décoration intérieure travaillent sur contrats avec des entreprises de construction, des hôtels, des restaurants, des bars, des institutions (hôpitaux, maisons de retraites, écoles) ou de riches particuliers. Partenaires uniques entre les fabricants et les clients finaux, ces sociétés font intervenir des designers, soit qu’elles possèdent un service de Design intégré soit qu’elles fassent appel à un ou plusieurs designers indépendants. La société H.A. Deux représente ainsi au Japon plus d’une vingtaine de designers français. Ces sociétés travaillent selon le schéma ci-dessous. Client conceptualisation

proposition artistique réalisation

contraintes

communication, presse, etc.

coûts, etc.

H.A.Deux demande du client

C C C

C

recherche marketing

C C C C C

(architecte, designer, décorateur, C= CréateurChef, photographe, etc.) schéma H.A.Deux (traduit de l’anglais)

Leur offre comprend, bien entendu, une majorité de designers célèbres (Andrée Putman, Roland Castro chez H.A. Deux) ou au moins reconnus. Toutefois, ils sont souvent à même de proposer l’intervention de designers à la démarche profondément originale : au Japon, il y a des “niches” pour tous les styles. Ne pas hésiter, donc, à faire connaître vo-

tre travail auprès de ce type de structures pratiquant le “business on contract”, pour reprendre le terme utilisé ici. édition de petites séries de meubles “Design” reste pratiquée par de nombreuses sociétés. La société IDEE a par exemple édité les travaux de plus de 70 designers étrangers selon son Président, Teruo Kurosaki. Parmi les designers français, IDEE a édité Starck, Marie-Christine Dorner ou Claudio Colucci, entre autres. La plupart des ces sociétés possèdent des services de Design intégré (faisant parfois appel à des designers étrangers, salariés) ou sollicitent des designers indépendants, résidant ou non au Japon. Les critères de sélection des projets d’édition restent parfois assez mystérieux : coup de cœur du responsable, affinités diverses, il est assez difficile d’établir une logique ou de repérer des tendances dans un pays où le contact personnel prime avant tout. Il est à noter par ailleurs une tendance relativement récente qui voit les fabricants de meubles se lancer dans l’édition et/ou l’importation de meubles. Cette tendance s’explique par le coût élevé de la main d’œuvre japonaise et, donc, la nécessité d’apporter des propositions supplémentaires au niveau du Design tout en assurant une production de qualité élevée. L’alternative, choisie par certains fabricants, étant la délocalisation en Asie et le choix d’une production de qualité inférieure. Les fabricants de meubles de Hokkaido (nord du Japon) ont, dans leur majorité,

L’

18


choisi l’option de l’excellence et parcourent les salons dans le monde entier, à la recherche de nouveaux talents et d’idées originales. Importateurs, possédant des espaces d’exposition, ils sont aussi organisateurs de concours largement ouverts, bien dotés et qui constituent une bonne porte d’entrée au Japon pour les jeunes designers européens. La coopérative des fabricants de meubles d’Asahikawa, par exemple, est à l’origine d’un concours organisé à l’occasion de la triennale qui se tient dans cette ville (la prochaine édition se tiendra en 2005). Très médiatisée, cette manifestation est l’occasion pour ces grandes entreprises de présenter les nouvelles gammes de mobilier, de styles japonais et occidental “adapté”, classique ou contemporain. Des partenariats se mettent également en place entre régions à l’initiative du JETRO (Japan External Trade Organization, http://www.jetro.go.jp/france/) : ce sont les programmes “local to local”. Dans le domaine du Design, un partenariat a ainsi été mis en place entre la région de Kagawa et la région Rhône-Alpes, qui a permis a un certain nombre de designers de cette région de voir leurs travaux édités et diffusés au Japon. es designers indépendants en architecture intérieure et décoration exercent principalement leur activité à l’occasion de l’organisation d’événements dans des espaces déjà existants. Les designers français présents à Tokyo sont souvent sollicités par les dirigeants ou les

L

19

responsables japonais de sociétés françaises implantées ici à l’occasion d’événements ponctuels : lancement d’une nouvelle gamme de produits, action de communication, etc. L’inconvénient de ces collaborations est d’une part la faible visibilité de ces événements, par nature réservés à un public très ciblé et, surtout, le fait qu’ils soient “noyés” dans la masse des manifestations qui se déroulent en permanence à Tokyo. Il est difficile de se faire remarquer, d’autant que la communication des grands groupes de Luxe français se fait essentiellement autour de la marque elle-même. C’est toutefois, pour la majorité des designers installés ici, une source d’activité constante (voire principale), à condition, pour les raisons que nous avons vues ci-dessus, de continuer à rechercher, en permanence, de nouveaux clients. ans le domaine du Design industriel et du Design automobile, très peu de designers indépendants ont eu l’occasion d’intervenir au Japon. La plupart des collaborations se font en effet au sein des services de Design intégrés. Dans le domaine automobile, une poignée de designers français a pu réussir ici : Jean-Philippe Lenclos a ainsi travaillé, dans le domaine de la couleur (Atelier 3D Couleur) avec les plus grandes marques automobiles japonaises (Mazda, Honda, Subaru, Yamaha), pour concevoir les nuanciers de leurs gammes. François Quirin (Forme industrielle Design) a également colla-

D


boré avec Toshiba, IHI, Oasys (matériel de bureau). On peut aussi citer l’agence Carré Noir, en graphisme et packaging, les cabinets de Jean-Pierre Vitrac et Alain Carré en hi-fi et décoration ou encore l’agence Gobé Desgrippes et son bureau de Tokyo. Jean-Yves Boulard ou plus récemment Emmanuel Rhor chez Subaru et surtout Olivier Boulay, chez Mitsubishi Motors, se sont imposés dans le domaine du Design automobile. Les services de Design intégrés sont encore trop rarement mis en concurrence avec des designers indépendants mais une tendance récente voit s’accroître le nombre d’interventions de designers étrangers dans le domaine du Design industriel. Peu médiatisées, ces collaborations discrètes mais très efficaces contribuent à renforcer l’image d’une création française de qualité. Dans les domaines du Design industriel et du Design automobile, les entreprises japonaises organisent régulièrement de grands concours, ouverts internationalement, sans limites d’âge ni d’origine, aux étudiants comme aux professionnels et qui constituent un excellent moyen de faire remarquer son travail. euls quelques rares designers français confirmés et installés au Japon peuvent avoir accès à des domaines différents d’intervention (graphisme, packaging, événementiel, design mobilier, industriel, architecture intérieure, etc.) tout en restant indépendants : c’est le cas de

S

Gwénaël Nicolas (agence Curiosity) et dans une certaine mesure de Claudio Colucci (co-fondateur des Radi Designers). Il semble assez judicieux, dans un premier temps, de s’associer de manière à partager les coûts de fonctionnement d’une structure à Tokyo : loyer, matériel, collaborateur japonais pour les relations avec les clients ou la presse, etc. C’est le cas de Laur Meyrieux, associée à deux autres designers, anglais et américain, et à une responsable commerciale au sein d’un cabinet de Design : la société Postnormal. omment débuter au Japon ? Votre atout: vous êtes étranger! Votre handicap: vous êtes étranger! Une des premières choses remarquables au Japon, c’est la facilité déconcertante avec laquelle vous aurez accès aux plus hauts responsables. N’en abusez pas ! C’est une chance trop rare pour être gaspillée. Votre statut d’étranger, d’ “hôte”, vous épargnera la plupart du temps les barrages de secrétaires ou d’intermédiaires auxquels nous sommes habitués en France. Cela doit vous encourager à faire des propositions de projets ou des candidatures spontanées dans le cas où vous désireriez travailler dans une entreprise japonaise. Les projets sont toujours examinés, les dossiers consultés... Raison de plus pour ne faire parvenir que des documents d’une qualité irréprochable : n’envoyez que des documents que votre correspondant puisse comprendre. Une traduction en anglais s’impose, au minimum… Faites preuve d’ouverture d’esprit : vos projets auront peut-être à

C

20


subir quelques modifications, en fonction du marché auquel ils sont destinés. Au pays du consensus, rien n’angoisse plus les responsables japonais que la peur de ne pas comprendre et de ne pas être compris. C’est ce qu’il vous faudra leur faire dépasser en les rassurant sur votre fiabilité, votre sérieux, votre capacité à mener les projets au bout. Il n’est pas inutile de rappeler l’importance attachée ici à la ponctualité : être à l’heure aux rendez-vous, respecter les échéances sont des impératifs. Votre statut d’étranger, en tant que designer, est votre plus grande force : vous avez une force de proposition extraordinaire car “extérieure”, a priori originale, “remarquable”… Votre client suppose qu’en faisant appel à un designer étranger son produit se distinguera des autres. Si votre projet séduit, il vous faudra par ailleurs rassurer, nous l’avons vu, sur d’autres points, tout aussi important pour votre client japonais: il vous faudra apprendre à maîtriser quelques éléments de base de la Culture japonaise, particulièrement dans le domaine des relations dans l’entreprise. La bibliographie proposée à la fin de ce guide vous permettra de faire face à des situations parfois déconcertantes. Un exemple : s’il est facile d’accéder aux décisionnaires dans les entreprises japonaises, cela ne veut pas dire que vous aurez immédiatement une réponse quant à la mise en œuvre de votre projet. L’intérêt qui lui est porté ne signifie pas toujours qu’il sera réalisé. Quoi qu’il en soit, la décision finale 21

sera prise en dehors de votre présence et requerra un consensus indispensable. C’est ainsi que vous n’aurez, en définitive, que très rarement de véritable retour sur votre travail. C’est une des difficultés auxquelles vous aurez à faire face ici, sachant l’importance chez nous de la critique, facteur de progrès et d’amélioration des projets. Au Japon, la critique est extrêmement rare et le refus encore plus. Si l’on ne vous dit pas clairement “oui”, alors c’est un “non” qui est sous-entendu (un “non” “non-dit”). es occasions de confronter son travail à celui d’autres designers, japonais et étrangers ne manquent pas au Japon : salons, manifestations autour du Design, concours, sont autant d’occasions de se faire connaître. Il en existe dans tous les domaines. Le plus grand événement “Design” a lieu chaque année au mois d’octobre à Tokyo. Il s’agit de deux manifestations organisées simultanément et en parallèle: Tokyo Designer’s Week et Tokyo Designers Block. En 2004, expositions, séminaires, rencontres se succèderont pendant cinq jours, du jeudi 7 au lundi 11 octobre. A cette occasion, les deux comités organiseront un concours ouvert aux designers professionnels et aux étudiants d’écoles de Design. Le thème retenu cette année par le Tokyo Designer’s Week est “Design Messe”. Différentes manifestations seront organi-

L


sées dans Tokyo, notamment le Container Ground, exposition d’espaces confiés à des institutions ou des designers reconnus. D’autres expositions de Designers professionnels et d’étudiants d’écoles de Design seront présentées. La participation est ouverte sur concours. En ce qui concerne l’opération Container Ground, vingt espaces seront attribués sur concours dans le quartier d’Odaiba (des “conteneurs” du type utilisé pour le transport maritime et dont l’aménagement intérieur peut être conçu de manière totalement libre). Le thème du concours réservé aux professionnels est : “Chaise et petit mobilier”. Vingt projets (sur 130) seront attribués à des designers étrangers. Enfin, un concours est destiné aux étudiants des écoles de Design, qui devront présenter des projets de “Mobilier urbain”. Quatre-vingt établissements où l’on enseigne le Design seront sélectionnés sur concours et pourront présenter, chacun dix projets. Trente établissements étrangers seront retenus. De son côté, le comité organisateur du Tokyo Designers Block (manifestation fondée par la société IDEE) a retenu comme thème cette année : “1968, révolutions”. Expositions, conférences, séminaires seront organisés du jeudi 7 au lundi 11 octobre dans les quartiers d’Aoyama, Shibuya, Harajuku et Daikanyama, chez IDEE, à l’Université des Nations-unies d’Aoyama et à Spiral. Comme chaque année, un concours de Design a été organisé, ouvert à tous, pro-

fessionnels et étudiants d’écoles de Design. Les projets auront été remis entre le 1er juin et le 15 juillet 2004. Thème du concours: “Revolutions start at home”. es informations concernant ces deux concours sont mises en ligne chaque année, au début du mois de juin (en japonais et en anglais). Il convient donc de se rendre sur les sites en ligne de ces organisateurs pour avoir toutes les informations nécessaires (voir tableau ci-contre). D’autre part, chaque année, les Services culturels et la Mission économique de l’Ambassade de France à Tokyo se font les relais de ces manifestations appelées à attirer un nombre croissant de participants français. Ces deux institutions ont ainsi diffusé auprès des écoles françaises les informations concernant Tokyo Designers Week et Tokyo Designer’s Block. Elles jouent également un rôle important de médiation entre les designers français présents à ces manifestations et les sociétés japonaises en favorisant des rencontres, des prises de contact et en organisant leur suivi. es concours constituent une opportunité de se faire connaître au Japon à moindres frais et de voir les projets retenus ou primés largement diffusés dans la presse spécialisée japonaise. A titre indicatif, le concours organisé par le Tokyo Designer’s Block en 2003 a vu la participation de designers de 44 pays différents et près de deux mille projets ont été examinés par le jury. Un prix d’un montant d’un million de yens (environ 7600 euros) est remis au lauréat qui voit également son œuvre éditée et diffusée...

L

L

22


D’autres manifestations donnant lieu à l’organisation de concours sont organisées dans tout le Japon. Voici les principaux concours dans le domaine du mobilier :

Intitulés

Domaines, thèmes

Accès

organisateurs

Tokyo Designers Week

chaises et petit mobilier (2004) mobilier urbain

professionnels, étudiants

Comité TDW (entreprises, institutions, commerçants)

http://www.tdwa.com/04e/

Tokyo Designer’s Block

thème 2004: “Revolutions start at home”

ouvert à tous

IDEE

http://www.tokyodesignersblock. com/2004/

Good Design Award

tous domaines (pas seulement mobilier)

ouvert à tous

Japan Industrial Design Promotion Organization

http://www.g-mark.org/english/index. html

International Furniture Design From Asahikawa

tous les trois ans : mobilier en bois

ouvert à tous

coopérative de fabricants de meubles d”Asahikawa (Hokkaido)

http://www.asahikawakagu.or.jp/ifda

Designtope

plusieurs concours permanents

ouverts à tous

partenariats divers

http://compe.designtope.net/index_ e.html

Design Competition Osaka

tous domaines

ouvert à tous

Japan Design Foundation

http://www.jdf.or.jp/eng/

Nagoya Design Do !

“Invisible Scents” (2004)

ouvert à tous

International Design Center Nagoya

http://www.idcn.jp/compe/

Shizuoka Furniture Manufactures Association

mobilier bois

designers âgés de moins de 40 ans

coopérative des fabricants de meubles de Shizuoka

http://www.s-kagu.or.jp/

Yonobi

thème : “le Japon”

ouvert à tous

Salon de l’Art de vivre

http://www.yo-no-bi.com/compe.html

Sofu Chair Design Competition

chaises en bois

deux catégories : professionnels et étudiants

Asahi Sofu Corporation

http://www.asahi-sofu.co.jp/compe/ 6thChairDesignCompeEnglish.html

23

Adresses


Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive: on peut trouver de nombreux concours dans les domaines du Design mobilier, industriel et automobile organisés par les grandes entreprises japonaises. Il existe plusieurs sites spécialisés les recensant : - http://compe.japandesign.ne.jp/ (en japonais seulement) - http://compe.designtope.net/index_e.html (en anglais)

Voici par exemple deux concours largement ouverts et reconduits chaque année, dont le prestigieux concours Mitsubishi présidé par Olivier Boulay, cité plus haut : Intitulés

Domaines, thèmes

accès

organisateurs

Adresses

Mitsubishi Motors International Design Competition

automobile

ouvert à tous

Mitsubishi Motors

http://www.mitsubishi-motors.co.jp/

Kokuyo Design Awards

fournitures de bureau, accessoires ordinateurs

ouvert à tous

Kokuyo

http://www.kokuyo.co.jp/award2004/ e/index.html

24


Q

ue l’un de vos projets ait été retenu dans le cadre d’un concours ou que vous choisissiez d’effectuer une visite de prospection au Japon, ayant été approché par de possibles partenaires japonais (au cours d’un salon en France ou en Europe par exemple), il vous faudra préparer votre séjour avec le plus grand soin.

L

a Mission économique de l’Ambassade de France à Tokyo peut vous y aider en réalisant sur demande des études de marché, de la prospection, des enquêtes, des prises de rendez-vous, du conseil. De même, les Chambres de Commerce et d’Industrie, relayée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tokyo constituent-elles de précieux centres de Ressources. La Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris abrite également un Comité d’Echanges franco-japonais, animé par Patrick Duval, son Directeur. Ces institutions ont réalisé quantité d’études, de guides-répertoires, d’annuaires ou d’ouvrages de référence à consulter avant le départ. Elles peuvent également vous conseiller et vous aider lors de la participation à un salon ou vous renseigner sur un partenaire potentiel. La Chambre de Commerce a ainsi fait traduire et publié un guide qui vous aidera à comprendre les usages qui règlent la vie professionnelle au Japon: “Business Otsukiai, Guide du savoir-vivre dans l’entrepri25

se japonaise”. Largement diffusé au sein des entreprises, ce manuel du “savoirtravailler” destiné aux salariés japonais apporte un éclairage précieux sur la façon dont sont envisagées les relations dans l’entreprise et entre entreprises. e son côté, la Mission économique de l’Ambassade de France à Tokyo a récemment réactualisé son guide: “Exporter au Japon”, qui constitue une mine d’informations et dont la lecture est indispensable avant de partir. Il renferme en effet quantité d’informations sur l’économie et la société japonaise, des informations sur les différents statuts sous lesquels exercer son activité au Japon, la

D


fiscalité, le droit du travail. Les aspects pratiques de la vie au quotidien ne sont pas oubliés et vous y trouverez de nombreuses références et des contacts utiles, dans tous les domaines. Vous pourrez le commander à l’adresse ci-dessous : http://www.dree.org/japon/documents. asp?Rub=1&F=PDF&Num=721

Vous pouvez également commander ce guide auprès de la Librairie du Commerce International d’Ubifrance : 10 avenue d’Iéna, 75 783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 40 73 34 60 Fax : 01 40 73 31 46 Email : librairie@planetexport.fr http://www.planetexport.fr/librairie/

Il

est d’autres sources d’informations sur le Japon, ce sont celles fournies par les Japonais eux-mêmes. Revendiquant leur spécificité culturelle (authentique, bien qu’ayant pu être dévoyée et constituer une base à d’évidentes formes de protectionnisme*), les Japonais sont très prolixes sur le caractère profondément original de leur Culture. Ces références permanentes à la Culture et à la Tradition japonaises ont cet avantage d’être abondamment commentées et accessibles dans toutes les langues. L’inconvénient étant que, strictement codifiés de fait, les usages en seront difficilement contournables, voire pourront être ressentis comme un carcan permanent (passé les premiers moments de dépaysement, le formalisme japonais dans les affaires peut vite apparaître comme extrêmement contraignant). On vous pardonnera bien sûr volontiers vos maladresses, car vous êtes étranger. Mais cette cordiale bienveillance aura aussi pour effet de vous rappeler en permanence votre statut. Il faut apprendre à goûter au bonheur d’être différent et, cela tombe bien, c’est ce que vous êtes venus vendre ! Il y a là toutefois un équilibre difficile à trouver (et surtout à entretenir sur la durée) qui doit vous faire mettre en avant votre différence, tout en vous donnant les moyens de vous inscrire dans un monde dont vous devez maîtriser les codes pour y travailler. *Dans un autre domaine que le Design, un importateur de skis français s’entendit ainsi dire un jour que ses skis auraient du mal à se vendre au Japon car… la neige y est différente ! 26


Les petits guides du JTB (Japan Travel Bureau, la plus grosse agence de voyages japonaise), désormais également rédigés en français, sont ainsi très bien conçus et apportent, avec parfois une petite pointe d’humour et d’autodérision, des informations sur la vie au quotidien, les traditions… Conçus par des Japonais pour leurs visiteurs étrangers, ils nous en apprennent également beaucoup sur l’image qu’ils entendent donner d’eux-mêmes. On trouve ces guides, notamment “La vie au Japon” et “Regards sur le Japon” dans les librairies de Tokyo ou dans les librairies japonaises en France (coordonnées en fin d’ouvrage). Le site internet du Japan Travel Bureau est également accessible en anglais à l’adresse suivante : http://www.jtb.co.jp/eng/

Il n’est pas inutile de rappeler un certain nombre de règles en vigueur dans le monde japonais des affaires.

P

lanifiez votre séjour de la manière la plus rigoureuse possible. En fonction de certaines périodes de l’année et en certains lieux, il peut être impossible de réserver une chambre d’hôtel par exemple, ou de faire modifier une réservation sur les lignes intérieures. Par ailleurs, vos interlocuteurs ne s’exprimant que rarement en anglais correct, d’insignifiants problèmes peuvent se transformer en grosses difficultés. A cet égard, il peut être prudent de prévoir dans les moments importants un(e) interprète, principalement au moment d’entamer d’importantes négociations. Préparez ensemble vos rendez-vous et évitez d’employer un langage trop technique ou des abréviations (nous avons une fâcheuse tendance à raffoler des abréviations, des sigles et des acronymes). Faites également un point après vos rendez-vous et faites-vous expliquer ce qui a pu poser problème ou susciter de l’étonnement de votre part.

P

réparez avec soin la documentation sur votre travail : la forme joue ici une part très importante dans les relations d’affaires. La présentation de tous vos documents (book, photographies, curriculum vitae*) doit être irréprochable * en japonais ou en anglais 27


et contribuera à rassurer vos interlocuteurs sur votre crédibilité : vos projets déjà réalisés, fussent-ils prestigieux, l’ont été à des milliers de kilomètres. Ils seront donc naturellement accueillis avec “distance”, d’autant que, nous l’avons vu, les commentaires sur votre travail seront effectués hors de votre présence. Même s’il est frustrant de n’avoir pas de retour immédiat et si les négociations sont toujours longues au Japon, il faut garder à l’esprit qu’à l’inverse, une fois la décision prise de travailler avec vous, les choses avanceront très vite et la mise en œuvre des projets se fera très rapidement. unissez-vous de cartes de visite, en nombre suffisant (il n’y a rien de plus terrible que de ne plus avoir de cartes à remettre à l’interlocuteur le plus important après en avoir distribué, avant son arrivée, à tous ses subordonnés !). Idéalement, vos cartes de visite seront rédigées en français ou en anglais, sur une face, et en japonais sur l’autre face. Vous trouverez des informations dans la littérature déjà mentionnée sur la manière de remettre votre carte. achez enfin vous adapter aux demandes qui pourraient vous être faites (modifications pouvant répondre aux spécificités du marché, contraintes techniques particulières ou délais “serrés”. Quoi qu’il en soit, ayez tou-

M S

jours une attitude et des propos mesurés. Si les Japonais, comme nous l’avons vu, pardonnent facilement aux étrangers de petites entorses au code des bonnes manières, ils ne pardonneront pas en revanche une attitude agressive ou négative. Toute relation ne peut se construire que sur une confiance réciproque et sur la durée. Vous devez là encore rassurer vos interlocuteurs sur la qualité de vos relations futures et leur pérennité. nfin, mais c’est là un aspect que les français maîtrisent en général, il faut accorder une très grande importance aux relations qui pourraient se tisser hors du cadre de l’entreprise. Si les français préfèrent prolonger un entretien autour d’un déjeuner, les japonais préfèreront, eux, le dîner, pour entamer des relations plus conviviales. Il faut accorder la plus grande importance à ces moments qui constituent à la fois un gage d’estime, une preuve de l’intérêt porté à vos projets et, surtout, une occasion d’oublier le protocole et le formalisme de mise au sein de l’entreprise. Parfois prolongée, la soirée est toujours l’occasion de se livrer un peu et le seul moment où vos interlocuteurs se laisseront aller à s’exprimer plus franchement. Il vous faudra donc prendre sur vous les premiers jours et faire avec le décalage horaire* pour profiter au maximum de ces moments privilégiés.

E

* L’usage veut que l’on remette, d’abord, sa carte de visite à la personne la plus haut placée.

* Il y a 7 heures de différence entre l’heure française et l’heure japonaise en été (huit en hiver). Lorsqu’il est midi à Paris, il est 19 heures à Tokyo. 28


U

ne première approche du milieu Toutes les informations sont également japonais du Design peut aussi présentes sur le site de l’AFAA. être effectuée grâce aux programmes de bourses et de résidences e gouvernement japonais et d’autres des gouvernements français et japonais. institutions japonaises proposent également plusieurs types de séjour a Villa Kujoyama, lieu de rési- d’études au Japon. Toutes les informations dences pour artistes, toutes dis- sont accessibles sur le site de l’Ambassade ciplines confondues a ainsi ac- du Japon en France : cueilli des designers : Martine Harlé, http://www.fr.emb-japan.go.jp/sejour_ Christian Ghion et Patrick Nadeau, menu.html Florence Bost, Nestor Perkal, Vincent Beaurin, Jean-Michel Letellier, Sidoe type de séjour permet de se nie Camplan et Françoise Doleac-Staconstituer un réseau au Japon hors dler, Xavier Moulin, Vincent Tordjman. nécessité immédiate de travailler et Inaugurée en 1992, la Villa Kujoyama surtout, comme nous l’avons vu plus haut, est “une résidence destinée à accueillir, de tisser des liens personnels avec les acpour une durée de 4 à 12 mois, des teurs du milieu. artistes, des écrivains ou des cher- Les relations personnelles sont très imporcheurs confirmés qui se proposent tantes au Japon et, par nature, demande mener à bien un projet spécifique dent beaucoup de temps pour s’établir. s’inscrivant dans la réalité japonaise”. Ce n’est pourtant qu’ainsi que les portes Les candidatures doivent être adressée s’entrouvriront. à l’AFAA (Association française d’Acour les étudiants, il existe aussi des tion artistique). Toutes les informations sur cette résidence sont accessibles sur possibilités de stages chez les dele site de l’AFAA à l’adresse suivante : signers français installés au Japon, h t t p : / / w w w . a f a a . a s s o . f r / plus faciles à obtenir que dans une enLe dossier de candidature est égale- treprise japonaise (sauf à parler japonais). ment téléchargeable à cette adresse. Même si la concurrence est rude (ils sont de plus en plus sollicités), les designers e son côté, le programme “Villa français ayant créé leur entreprise ici acMedicis Hors les Murs” est des- ceptent en effet volontiers, dans leur entiné à des artistes et des profes- semble, de transmettre leur savoir et leur sionnels souhaitant développer un projet expérience aux jeunes générations. artistique dans le pays de leur choix.

L

L

C P

D

29


D

es initiatives européennes et japonaises permettent aussi d’obtenir des aides pour les entreprises :

V

ous pouvez travailler au Japon sous plusieurs statuts :

Si vous êtes salarié dans un service de Design intégré, c’est votre futur employeur qui vous remettra les documents nécessaires à votre demande de titre de séjour (zairyu shikaku). Selon le statut demandé, les pièces à fournir peuvent être différentes. Pour tous renseignements, s’adresser à l’Ambassade du Japon à Paris : http://www.fr.emb-japan.go.jp/sejour_ menu.html Pour de plus amples informations sur les visas vous pouvez aussi consulter les informations mises en ligne par les services du Consulat général de France à Tokyo : http://www.ambafrance-jp.org/vivre_ au_japon/vie_pratique/Formalites/Visas_ pour_le_Japon/Visas_et_statuts/index. html D’autres informations sont également accessibles (en anglais) sur le site internet du Ministère des Affaires étrangères japonais : http://www.mofa.go.jp/j_info/visit/visa/ index.html

Destiné aux petites et moyennes entreprises, le programme “Gateway to Japan”, mis en œuvre par la Commission européenne est destiné à aider les PME des pays membres à réussir sur le marché japonais. Toutes les informations concernant ce programme sont accessibles sur internet : http://www.grex.fr (rubrique Gateway to Japan) Vous pouvez également consulter le site du JETRO (Japan External Trade Organization), Organisation Japonaise du Commerce Extérieur. Cette agence administrative à but non-lucratif travaille en étroite collaboration avec le Ministère jaa réglementation japonaise définit ponais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (METI). Son siège se trouve 28 statuts de résidence différents, à Tokyo mais le JETRO possède un bucorrespondant chacun soit à un enreau à Paris : 151 bis, rue Saint-Honoré, semble d’activités spécifiquement auto75001 Paris, M° Palais Royal). risées (cadre ou dirigeant d’entreprise, Sur internet : http://www.jetro.go.jp/fran- journaliste), soit à un statut personnel ce/paris/

L

30


particulier donnant droit à séjourner au Japon (conjoint ou enfant de ressortissant japonais). Le statut de résidence est le titre de séjour au Japon. Il détermine les activités que son titulaire est autorisé à exercer. Vous devez demander un “certificat d’éligibilité” (à un statut de résidence) auprès des services de l’immigration. Une fois votre “certificat d’éligibilité” (zairyu shikaku ninteisho) accordé, il vous faudra par ailleurs demander un visa (sasho). Enfin, arrivé au Japon, vous devrez vous faire établir une carte de résident étranger (gaikokujin tôroku shômeisho). Vous l’obtiendrez en vous faisant enregistrer à la mairie de votre lieu de résidence, en vous y présentant muni de votre passeport et de deux photos d’identité. Il est également obligatoire de se faire établir ce document dans le cas d’un séjour supérieur à trois mois et quel que soit le statut de résidence.

résident au Japon. Elle vous sera demandée partout, que ce soit pour l’ouverture d’un compte bancaire ou le branchement d’une ligne de téléphone. Tout résident étranger de plus de 16 ans doit l’avoir sur lui en permanence et elle peut être exigée en cas de contrôle de police. Elle est délivrée pour un an (si le statut de résidence de son titulaire est d’une durée inférieure à un an) ou de cinq ans (si le séjour est d’une durée égale ou supérieure à un an). Tout changement de domicile, de la durée du séjour ou du statut de résidence doit être signalé dans les 14 jours à la mairie compétente, pour qu’il en soit fait mention sur la carte de séjour. La carte elle-même doit être renouvelée dans les trente jours précédant sa date de fin de validité. Enfin, elle doit être restituée aux autorités japonaises lorsque son titulaire quitte le territoire japonais (sauf s’il possède un permis de retour). ne fois au Japon, vous relèverez de la législation du travail japonaise. Votre contrat de travail doit au moins préciser : la nature et la localisation de l’emploi, les heures de travail et de repos, les périodes de vacances, la méthode de calcul des salaires et des primes, les dates de versement, les conditions de départ à la retraite et le montant des indemnités. Les contrats de travail existent dans des Cette carte constitue le seul document formes classiques : contrats à durée indéd’identité reconnu par l’administration terminée (CDI) et contrats à durée déjaponaise, certifiant que son titulaire est terminée (CDD) qui peuvent être conclus 31

U


pour une durée maximale d’un an, éventuellement portée à trois ans dans certains cas. La plupart du temps, les entreprises japonaises ou installées au Japon se contentent d’établir une lettre d’embauche faisant référence au “règlement intérieur”, obligatoire pour les entreprises de plus de dix salariés. Cet équivalent de nos conventions collectives doit avoir été enregistré par l’entreprise auprès des services de l’Inspection du Travail japonaise. Pour ce qui est des conditions générales, la durée hebdomadaire du travail est fixée à 40 heures. L’âge de la retraite est de 60 ans. Les congés payés sont également définis par la loi et sont fixés à 10 jours pour l’année suivant les 6 premiers mois de travail, auxquels s’ajoutent un jour supplémentaire par an les deux années suivantes puis deux jours supplémentaires par an à partir de trois ans et demi dans une limite de 20 jours. La plupart du temps ces congés sont pris en début d’année (shogatsu) ou au mois d’août lors de la période d’Obon. Il y a une quinzaine de jours fériés au Japon : - 1er janvier : Nouvel An (ganjitsu) - 2ème lundi de janvier : Jour de la majorité (20 ans) (seijin-no-hi) - 11 février : Fête nationale (kenkokukinen-no-hi) - 21 mars : Jour du printemps (shumbun-no-hi) - 29 avril : Journée nationale de la na-

ture (midori-no-hi) - 3 mai : Jour de la Constitution établie en 1947 (kenpokinen-bi) - 5 mai : Jour des enfants (kodomo-nohi) - 3ème lundi de juillet : Fête nationale de la mer (umi-no-hi) - 3ème lundi de septembre : Fête de la longévité (keiro-no-hi) - 23 septembre : Jour de l’automne (shubun-no-hi) - 2ème lundi d’octobre : Journée nationale du sport (taiiku-no-hi) - 3 novembre : Journée nationale de la culture (bunka-no-hi) - 23 novembre : Fête nationale du travail (kinrokansha-no-hi) - 23 décembre : Anniversaire de l’empereur (tenno-tanjobi) Bien qu’ils ne soient pas imposés légalement, ils sont en général accordés par les entreprises à leurs employés. Lorsqu’un jour férié tombe un dimanche, le lundi suivant est chômé. Un jour ouvrable entre deux jours fériés devient également férié (sauf si l’un des deux jours en question se trouve être un dimanche). Par ailleurs, certains congés sont accordés à l’occasions d’événements exceptionnels: mariage, naissance, décès d’un proche. Pour ce qui est des congés de maternité, la loi prévoit 42 jours de congé avant la naissance et 56 jours après l’accouchement. 32


D’

un point de vue fiscal, c’est l’employeur qui se charge d’acquitter les impôts sur le revenu pour le compte des ses employés (prélèvement à la source). Une convention fiscale a été signée le 3 mars 1995 entre la France et le Japon en vue “d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion et la fraude fiscales en matière d’impôts sur le revenu”. Cette convention permet d’établir la fiscalité s’appliquant aux personnes morales et physiques. Ainsi, tout ressortissant français résidant au moins 183 jours par an au Japon y est imposable des revenus perçus au titre de son activité au Japon. Au bout de cinq ans il sera imposable au Japon sur l’ensemble de ses revenus.

en ce qui concerne les locaux. Il est préférable, au moins dans un premier temps, de s’associer avec d’autres indépendants (dont les activités soient, si possible, complémentaires de la vôtre) pour partager les locaux et les frais de logistique : matériel, salle de réunion, secrétaire ou assistant japonais. A cet égard, vous rencontrerez certainement des difficultés à recruter du personnel japonais : de taille modeste, votre structure aura peu de chances de séduire les meilleurs, qui préféreront de loin intégrer une société connue, surtout si elle est étrangère.

E

nfin, si vous avez pris la décision de vous installer au Japon, il peut être judicieux de conserver pendant quelque temps votre structure en France. C’est en effet par son intermédiaire que vous pourrez vous faire rémunérer au Japon, dans le cadre classique d’une prestation de service effectuée par une société étrangère. Une absence de structure peut d’une part vous empêcher de conclure des contrats et, d’autre part, éveillera la méfiance de vos interlocuteurs quant à la fiabilité de vos projets. Il faut, avant d’être au Japon, être “quelque part”.

Ces dispositions s’appliquent bien évidemment dans le cas où vous décideriez de mener une activité indépendante. Vous pourrez ainsi demander un titre de séjour vous autorisant à exercer votre activité de Designer indépendant (“free-lance”). Attention toutefois au moment de le faire renouveler l’année suivante : les services de l’immigration vous demanderont de justifier d’un volume d’affaires d’au moins 3 millions de yens en contrats divers (environ 23000 euros).

S’

implanter au Japon en tant que travailleur indépendant est difficile quoique pas impossible. L’investissement est très onéreux, particulièrement 33


D

époser ou ne pas déposer ses dessins ?

Types de dessins Définition Dessin industriel Toute forme, motif, couleur ou toute combinaison de ces éléments qui crée une impression de beauté, inséparable de l’objet auquel elle est associée. Dessin associé Dessin similaire à un dessin “principal” et déposé dans la même demande que le dessin principal. Depuis 1999, les dessins associés disposent de leur propre sphère de protection et une action en contrefaçon peut être intentée même si le dessin mis en cause n’est similaire qu’avec le dessin associé. Auparavant, le demandeur de l’action en contrefaçon devait démontrer la similarité du dessin argué de contrefaçon avec le dessin principal. Assortiment Deux articles ou plus d’objets qui, ensemble, forment un tout coordonné. Exemple : éléments additionnés d’une console de lecture de CD, constituant un ensemble

Le Japon n’ayant pas ratifié les conventions de La Haye relatives à la protection internationale des dessins industriels, les règles relatives à la protection de ces derniers relèvent exclusivement du droit national. En 2002, 37 230 demandes d’enregistrement de dessin ont été déposées au Japon, et 31 503 dessins ont été valablement enregistrés cette même année (43 % des demandes de dépôt sont d’origine européenne, 46 % d’origine américaine).

A

ux termes de la loi relative aux dessins industriels, un dessin est toute forme, motif, couleur ou toute combinaison de ces éléments qui crée “une impression de beauté”. Le dessin industriel est inséparable de l’objet auquel il est associé. Ne sont donc pas protégés au titre du dessin industriel les peintures, les sculptures et les autres objets soumis à une seule appréciation esthétique, qui sont protégés au titre du droit d’auteur.

L

e droit japonais consacre par ailleurs l’existence de types de dessins particuliers : - les dessins associés - les assortiments d’objets - les dessins d’une partie d’un objet 34


Types de dessins Définition Dessin d’une Toute forme, mopartie d’objet tif, couleur ou toute combinaison de ces éléments qui crée une impression de beauté et constitue une partie déterminée d’un produit.

L

es critères d’éligibilité des dessins industriels sont :

-la possibilité d’une production industrielle: le dessin doit faire référence à un objet mobilier concret, reconnaissable par la vue et pouvant être produit en masse par des procédés industriels -la nouveauté absolue et le caractère innovant des créations -être licites : le produit ne doit pas être susceptible de causer une confusion avec le produit des activités d’un tiers En principe, toute personne physique ou morale ressortissant d’un pays membre de la Convention d’Union de Paris sur la protection de la propriété industrielle du 20 mars 1883 (http://www.progexpi. com/htm12.php3) peut déposer une demande au Japon. Tout déposant étranger ne résidant pas au Japon (ou sans siège social, dans le cas d’une personne morale) est dans l’obligation de présenter sa demande par le biais soit d’un représentant officiel au Japon, d’un conseil japonais en propriété industrielle (benrishi), ou d’un avocat japonais (bengoshi). La demande est à déposer auprès de l’Office des bre35

vets japonais (Japan Patent Office). La durée moyenne de la procédure d’enregistrement est de 8 à 9 mois. En vertu de son adhésion à la Convention, entrée en vigueur dans l’Archipel le 15 juillet 1899, le Japon reconnaît un droit de priorité aux ressortissants d’un Etat membre. Ces derniers bénéficient d’un droit de priorité d’un an pour déposer leurs dessins dans un autre Etat membre. La durée de la protection d’un dessin est de 15 ans. Le déposant peut, dans les 30 jours suivant la notification, déposer un recours auprès de l’Office des Brevets si celui-ci à émis une décision finale de rejet (kyozetsusatei fufuku shinpan) après étude du dossier. Ce délai est porté à 60 jours pour les déposants étrangers. Une procédure en invalidation peut être introduite en adressant une requête écrite au Directeur Général de l’Office des Brevets mentionnant les informations relatives au titulaire du titre, au dessin en cause, ainsi que l’objet de la requête et ses justifications. Un titre de protection invalidé est rétroactivement annulé et est réputé ne jamais avoir existé.

Certificat de dépôt


Coûts de l’enregistrement d’un dessin : Honoraires d’un conseil japonais

Droits

95 000 JPY (705 euros)

16 000 JPY (119 euros)

de la 1ère à la 3ème année (droits annuels)

22 000 JPY (163 euros)

8 500 JPY (63 euros)

de la 4ème à la 10ème année (droits annuels)

9 000 JPY (67 euros)

16 900 JPY (125 euros)

de la 11ème à la 15ème année (droits annuels)

10 000 JPY (74 euros)

33 800 JPY (251euros)

Recours contre décision finale de rejet

270 000 JPY (2003 euros)

55 000 JPY (408 euros)

Demande d’invalidation

400 000 JPY (2967 euros)

55 000 JPY (408 euros)

Dépôt initial de d’enregistrement

la

demande

Frais annuels d’enregistrement

Source : Mission économique de l’Ambassade de France à Tokyo, droits et honoraires sont mentionnés à titre indicatif

Contacts utiles :

mique. Il est possible de la commander en ligne (120 euros HT) à l’adresse : - Office National des Brevets (Japan http://www.dree.org/japon Patent Office) : http://www.jpo.go.jp (section information sectorielle / services et distribution / les études) - International Association for the protection of Intellectual Property of Japan : es listes de conseillers japonais en http://www.aippi.or.jp/index_e.htm propriété industrielle et de cabinets d’avocats francophones éta- Secteur Juridique et Services de la blis à Tokyo sont également disponibles Mission Economique de Tokyo : auprès du secteur Juridique et Services Une étude complète sur le thème de la (mél : samuel.cockedey@dree.org). propriété industrielle au Japon a été publiée en juin 2002 par le secteur Juridique et Services de la Mission Econo-

D

36


O

rganisations professionnelles. (MITI). Il édite chaque trimestre la reIl y a trois organismes impor- vue “Design News”, qui est en quelque tants en matière de design au sorte le magazine de référence pour toute Japon: la profession. De plus, la JIDPO attribue le label “G - La JIDA (Japan Industrial Designers Mark” pour les produits (toutes catégoAssociation) ries) ayant un bon design. Ce label a une Fondée en 1969, c’est l’instance repré- certaine importance au Japon. Les prosentative de la profession. duits étrangers peuvent concourir, à conLa JIDA édite chaque année un annuaire dition qu’ils soient distribués au Japon de ses membres et des ouvrages techni- ou en voie de l’être. ques de fond consacrés aux évolutions du Coordonnées: 2-4-1 Hamamatsucho, design industriel au Japon et à l’étranger. Minato-ku, TOKYO 105 Elle organise également des colloques Tel: (81) 3 3435 5640 et séminaires. La JIDA est membre de Fax: (81) 3 3432 7346 l’ICSID, l’organisme international de ce E-mail : info@jidpo.or.jp domaine. Elle a travaillé à l’élaboration En ligne : http://www.jidpo.or.jp/inde contrats-types fabricants/designers et dex_e.html de règles minimales d’harmonisation des pratiques en matière de fixation d’hono- - La JDF (Japan Design Foundation) raires, car comme partout ailleurs il existe Cet organisme est financé pour l’essentiel au Japon des formules d’honoraires fixes, par la mairie et la Chambre de Commerce de royalties ou de « mix » des deux, libre- d’Osaka. ment négociées au cas par cas. Il organise tous les deux ans un grand Adresse: Axis Bldg, 5-17-1 Roppongi, festival international de design centré sur Minato-ku, TOKYO 106 la remise d’un prix au meilleur designer Tel: (81) 3 3587 6391 reconnu par un jury de spécialistes (InFax: (81) 3 3587 6393 ternational Design Award), et de prix E-mail : jidasec@jida.or.jp annexes pour les suivants. Les produits En ligne : http://www.jida.or.jp/indexdessinés par les compétiteurs sont expoeng.html sés pendant la manifestation qui a lieu simultanément. Les designers étrangers - La JIDPO (Japan Industrial Design obtiennent souvent des prix à cette occaPromotion Organization) sion. Concourir et gagner un prix lors de Cet organisme dépend du Ministère de ce concours est un excellent moyen de se l’Industrie et du Commerce Extérieur faire connaître au Japon. 37


Le thème du concours est chaque année différent. Coordonnées: 1-3-1-800 Umeda, Kita-ku, Osaka 530-0001 Tel: (81) 6 346 2612 Fax: (81) 6 346 2615 Contact : http://www.jdf.or.jp/eng/contact/index.html http://www.jdf.or.jp/eng/index.html

exposants professionnels) http://www.giftshow.co.jp/ Tokyo Designers Week Secrétariat Tél.: (+81) 3 3470 7699 Tél.: (+81) 3 3470 7705 Lieu : show-room et boutiques Date : mi-octobre http://www.tdwa.com

Tokyo Designer’s Block Organisateur: IDEE Salons et manifestations Tél.: (+81) 3 3409 7080 Tél.: (+81) 3 3409 7087 Lieu : show-room et boutiques Ambiente Japan Organisateur : Mesago Messe Frankfurt Concours de design Date : mi-octobre Corporation 2-3-7 Kudan-Kita, Chiyoda-ku, Tokyo http://www.tokyodesignersblock.com 102-0073 Tél. : (+81) 3 3262 8441 Fax : (+81) 3 3262 8442 Lieu : Tokyo Big Sight Adresses utiles Date : juin-juillet 18 961 visiteurs en 2002 Ambassade du Japon à Paris http://www.mesago-messefrankfurt.com/ 7, avenue Hoche Tokyo International Gift Show Organisateur : Business Guide-sha Raimon 2-6-2, Taito-ku Tokyo 111-0034 Tél. : (+81) 3 3843 9851 Fax : (+81) 3 3843 9850 Lieu : Tokyo Big Sight Date : février 186 386 visiteurs en 2002 (2253

75008 Paris Tél : 01 48 88 62 00 Fax : 01 42 27 50 81 Site internet : http://www.fr.emb-japan. go.jp/ Consulat général du Japon à Marseille 70, avenue de Hambourg PB 199 13268 Marseille cedex 08

38


Tél : 04 91 16 81 81 Fax : 04 91 72 55 46

Tél. : 03-5420-8800 Fax : 03-5420-8847

Consulat général du Japon à Strasbourg Tour Europe 20, place des Halles 67000 Strasbourg Tél : 03 88 52 85 00 Fax : 03 88 22 62 39

Consultat Général de France à Tokyo 4-11-44 Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo 106-0047 Tél. : 03-5420-8800 Fax : 03-5420-8921

Bureau consulaire du Japon à Lyon 131, boulevard Stalingrad 69100 Villeurbanne Tél : 04 37 47 55 00 Fax : 04 78 93 84 41 JETRO Paris (Japan External Trade Organization) 2, place du Palais-Royal 75 044 Paris Cedex 01 Tél. : 01 42 61 27 27 Fax : 01 42 61 19 46 Site internet : http://www.jetro.go.jp/france/ paris/ Central Immigration Office Immigration Bureau, Ministry of Justice 1-1-1, Kasumigaseki, Chiyoda-ku, Tokyo 100-8977 Tél. : 03-3580-4111 Bureau de l’Immigration de Tokyo 5-5-30, Kounan, Minato-ku Tokyo 108-0075 Tél. : 03-5796-7111

La Maison des Français de l’Etranger 30 – 34 rue La Pérouse 75 116 Paris Tél. : 01 43 17 60 79 Fax : 01 43 17 70 03 E-mail : http://www.mfe.org/Ecrivez_nous/ Ecrivez.htm Site internet : http://www.mfe.org/

AFAA (Association française d’Action artistique) 1 bis, avenue de Villars 75007 Paris Tél : 01 53 69 83 00 Fax : 01 53 69 33 00 E-mail : info@afaa.asso.fr Site internet : http://www.afaa.asso.fr Alliance française des Designers 121, rue Vieille du Temple 75003 Paris E-mail : info@alliance-francaise-des-designers.org Site internet : http://www.alliance-francaise-des-designers.org/contact.php

Ambassade de France à Tokyo 4-11-44, Minami-Azabu, Minato-ku Tokyo 106-8514 39


VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement) 29-35, avenue Daumesnil 75012 Paris Tél : 01 46 28 11 11 Fax : 01 46 28 13 13 E-mail : via@mobilier.com Site internet : http://www.via.asso.fr/

Direction des Relations économiques extérieures (DREE) Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie 139, rue de Bercy 75012 Paris Tél : 01 40 04 04 04 Fax : 01 53 17 13 05 Site internet : http://dree.org/ Mission Economique de Tokyo Masonic 39 MT Bldg., 12F 2-4-5, Azabudai, Minato-ku Tokyo 106-0041 Tél. : 03- 5403- 2333 Fax : 03-5403-2343/2319 Mission Economique d’Osaka Crystal Tower 10F, 1-2-27 Shiromi Chuo-ku, Osaka 540-6010 Tél. : 06-4790-1528 Fax : 06 –4790-1533 Mission Economique de Nagoya Tél. : 052-222-1830 Shirakawa East Bldg 7F, Fax : 052-2221831

2-5-17, Sakae, Naka-ku Nagoya 460-0008 Mission Economique de Fukuoka Kyukan Aoba Bldg 6F 8-24 Tenyamachi, Hakata-Ku Fukuoka 812-0025 Tél. : 092-282-0202 Fax : 092-282-6868 Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP) 27, avenue Friedland 75008 Paris Tél. : 01 55 65 55 65 Fax : 01 55 65 78 68 Site internet : http://www.ccip75.ccip.fr/ Comité d’échanges franco-japonais Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Directeur : Patrick Duval 2, rue de Viarmes 75040 Paris cedex 01 Tél : 01 55 65 36 83 Fax : 01 55 65 36 77 E-mail : pduval@ccip.fr Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Japon (CCIFJ) Iida Bldg., 5-5 Rokubancho, Chiyoda-ku Tokyo 102-0085 Tél. : 03-3288-9621 Fax : 03-3288-9558 Maison de la France Services du Tourisme Français Landic No.2, Akasaka Bldg 9F, 40


10-9 Akasaka, Minato-ku Tokyo 107-0052 Tél. : 03-3582-6965 Fax : 03-3505-2873

Langues & Mondes - L’Asiathèque 11 cité Véron 75018 Paris Tél. : 01 42 62 04 00 Fax : 01 42 62 12 34 E-mail : info@asiathèque.com

Comité pour la promotion à l’étranger des salons français (Promosalons) France Mihon - Ichi Kyokai Roi Bldg 7F, 5-5-1 Roppongi, Minato-ku Tokyo 106-0032 Tél. : 03-3405-0171 Fax : 03-3405-0418

Maison de la Culture du Japon à Paris 101bis, quai Branly 75015 Paris Tél. : 01 44 37 95 00 Fax : 01 44 37 95 15 Site internet : http://www.mcjp.asso.fr

Association des Français du Japon (AFJ) AFJ c/o Institut Franco-Japonais 15 Funagawara-cho Ichigaya, Shinjuku-ku Tokyo 162-8415 Tél. : 03-5261-9310 Fax : 03-5261-9570

Institut franco-japonais de Tokyo 15, Funagawara-cho, Ichigaya Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415 Tél. : 03-5261-3933 Fax : 03-5261-3927

UBIFRANCE L’Agence française pour le développement international des entreprises (organisme né du rapprochement des compétences du CFCE et de l’association UBIFrance) 10, avenue d’Iéna 75783 Paris cedex 16 Tél : 01 40 73 30 00 Fax : 01 40 73 39 79 Site internet : www.ubifrance.fr

Lycée franco-japonais de Tokyo 1-2-43, Fujimi, Chiyoda-ku Tokyo 102-0071 Tél. : 03-3261-0137 Fax : 03-3262-6780 Maison franco-japonaise 3-9-25 Ebisu, Shibuya-ku Tokyo, 150-0013 Tél.: 03-5421-7641 (Bureau français) Tél.: 03-5424-1141 (Bureau japonais) Fax: 03-5421-7651

Librairie japonaise Junku 18 rue des Pyramides 75001 Paris Tél. : 01 42 60 89 12 41


Office national du Tourisme japonais Bureau principal : 2-10-1, Yurakucho, Chiyoda-ku, Tokyo 100-0006 Office du Tourisme (TIC) Tokyo: 10 Fl., Tokyo Kotsu Kaikan Bldg., 2-101, Yurakucho, Chiyoda-ku, Tokyo 1000006 Tél.(03)3201-3331 Ouvert de 09.00 h à 17.00 h (Jours ouvrables) Ouvert de 09.00 h à 12.00 h (Samedi) Fermé le dimanche et les jours de fêtes nationales ainsi que du 29 décembre au 3 janvier. Office national du Tourisme japonais Paris 4, Rue de Ventadour 75001 Paris Tél: (01) 42-96-20-29 Fax: (01) 4020-92-79 Site internet : http://www.jtb.co.jp/eng/

Le Japon Louis Fréderic Editions Robert Laffont, 1996 Exporter au Japon Réalisé par la Mission économique de l’Ambassade de France au Japon Editions Ubifrance, 2004 Business Otsukiai « Guide du savoir-vivre dans l’entreprise japonaise » Chambre de Commerce et d’Industrie du Japon NTT Mediascope Inc., 1990 Japan Design to the new generation (en japonais) exposition VIA 2001 Gap Publication Co, 2001 Realising Design (anglais / japonais) Noriko Kawakami Editions TOTO, 2004

Bibliographie Le Japon des Japonais Philippe Pons et Pierre-François Souyri, Seuil 2002 Vie au Japon Guide Japan Travel Bureau, 10ème édition, 2002

Magazines Axis, Designers Workshop (Design no Genba), Design News, Mono designing, Kid’s Interior, Casa Brutus, Spa-de, Luca, Elle Deco Japon...

Regard sur le Japon Guide Japan Travel Bureau ; 12ème édition, 2002 42


Table des matières Introduction ...................................................................... page 1 Plan des quartiers d’Aoyama et de Shibuya ............................... page 2 Lieux de diffusion (quartiers d’Aoyama et de Shibuya) ............. pages 3-8 Plan du quartier de Gotanda, présentation Tokyo Design Cente) ..... page 9 Plan des quartiers d’Ebisu et de Meguro ................................. page 10 Lieux de diffusion (quartiers d’Ebisu et de Meguro) ............ pages 11-13 Plan de Shinjuku et lieux de diffusion ............................... pages 14-15 Plan de Roppongi et lieux de diffusion ................................... page 16 Pour aller plus loin ............................................................ page 17 Le marché japonais ..................................................... pages 18-20 Débuter au Japon ...................................................... pages 20-21 Les concours ............................................................. pages 21-22 Tableau récapitulatif des concours .......................................... page 23 Préparer son séjour ..................................................... pages 25-28 Les programmes de résidences ........................................ pages 29-30 Travailler au Japon ...................................................... pages 30-32 Fiscalité ......................................................................... page 33 Propriété intellectuelle, dépôt des Dessins et modèles ........... pages 34-36 Organisations professionnelles japonaises ................................. page 37 Salons et manifestations ...................................................... page 38 Adresses utiles .......................................................... pages 38-42 Bibliographie ................................................................... page 42 43


Guide du Design à Tokyo  

Guide du Design à Tokyo, année 2004. Par Alain Ramette

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you