Page 26

théâtre

Son Choix PIERRE MARTY, Cave Poésie « Pour cette saison 2009/2010, nous continuons à mettre en avant les belles écritures, que ce soit en théâtre (Jehan Rictus, Valletti, Garcia Lorca, Novarina, Copi, Beckett), chansons (On Exist, Bruno Ruiz, Serge Lopez, Yéti) ou lectures. Ainsi chaque mardi à 19h30, nous atttaquons la troisième saison des « 40 rugissants », avec 40 lecteurs, 40 auteurs, 40 œuvres. Autre moment fort de l’automne 2009, l’hommage de la Cave Poésie aux républicains espagnols à travers 2 rendez-vous : en septembre « Retirada et Reconquistas », une semaine de débats, poésie, projections et concerts ; puis en novembre les os déterrés de Garcia Lorca un spectacle-performance alliant la poésie de Serge Pey et le Flamenco de Juan Jimena. » Dates à retrouver dans l’agenda. 26

© F. Padini.

TOUT PRÈS DES ETOILES

Avant de jouer Music-Hall, elle prétendait tout ignorer du théâtre de Jean-Luc Lagarce : «Comme j’aime bien être sectaire, je pensais que la littérature s’arrêtait à Duras» assène-t-elle dans un sourire moqueur, avec ce phrasé qui n’appartient qu’à elle. A la lecture du texte que lui envoya Lambert Wilson, elle assure avoir immédiatement voulu le rôle. Anti-star blondasse, habituée des loges défraîchies et des théâtres fatigués, Fanny Ardant sera donc «la Fille», actrice en déroute qui s’obstine à l’art du théâtre, en compagnie de deux boys impeccablement ringards. Parce que monter sur une scène – fût-elle minable – , devant un public – fût-il raréfié ou composé de péquins – est d’abord un acte de foi. Prête à tutoyer les extrêmes dans un rôle qui casse ses propres clichés en quadrichromie glacée, Fanny Ardant devrait donner à ce personnage de femme qui se rêve autre, la noblesse nonchalante des galériens de l’existence. De ceux qui savent glisser sans tomber sur les peaux de banane de la vie. Lents et désinvoltes.  JLP 23, 24 octobre, Odyssud, Blagnac.

Ramdam 80  
Ramdam 80  

Ramdam, le magazine culturel régional en Midi Pyrénées.

Advertisement