Issuu on Google+



LES NOUVELLES NOIRES d i r e c t i o n Gi l l e s Bo u i l l o n

c e n t r e d r ama t i q u e r é g i o n a l d e To u r s

EDITO Il y a ceux qui, naguère, prédisaient la mort de l’Histoire. Il y a ceux qui, aujourd’hui, envisagent la mort de la culture. Aujourd’hui plus que jamais le théâtre témoigne de sa vitalité et de l’écho manifeste qu’il rencontre dans l’échange avec le public. Plus que jamais le théâtre est nécessaire pour donner voix à nos questionnements, à nos aspirations et à l’invention du présent. Tous ensemble pour l’art et la culture. Merci à tous ! Gilles Bouillon

tEMPS FORT Genèse n°2 de Ivan Viripaev

mise en scène Galin Stoev mardi 3 février 20h, mercredi 4 février 20h, jeudi 5 février 19h, vendredi 6 février 20h rencontre avec le public à l’issue de la représentation jeudi 5 février ouverture de la location mardi 13 janvier durée 1h10 traduction TaniaMoguilevskaia et GillesMorel assistanat à la mise en scène Charlotte David décor et lumière Saskia Louwaard assistée de Katrijn Baeten musique originale Sacha Carlson avec Céline Bolomey, Vincent Lécuyer, Antoine Oppenheim, et Mélanie Evrard ouMaritsa Ney (violon), Marine Horbaczewski ou Caroline Stevens (violoncelle), Michel Lambert ouMélanie Tournay (accordéon) production Théâtre de la Place, Liège coproduction Cie Fingerprint, Bruxelles avec l’aide de la Communauté Française de Belgique Service Théâtre Le texte est publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs Ivan Viripaev appartient à une nouvelle génération d’auteurs dramatiques qui, aujourd’hui, bouleversent radicalement le paysage théâtral de la Russie. Avec son complice Galin Stoev, jeune metteur en scène bulgare, ils proposent un spectacle polyphonique, propulsé avec ferveur par trois jeunes comédiens et trois brillants musiciens qui se jettent à corps perdu dans un tourbillon de mots dédoublés pour offrir une solution théâtrale contre l’endormissement et le repli sur soi. Antonina Velikanova internée dans un hôpital psychiatrique des environs de Moscou se surprend à comprendre d’une manière totalement neuve la phrase de Shakespeare : « le monde entier est une scène,

et les gens sont des acteurs ». Elle entre alors en contact avec Ivan Viripaev. Leur correspondance devient la base d’une pièce tout à fait originale Genèse n°2. Le résultat de ces rencontres est un spectacle où, à travers des textes rythmés, drôles et poétiques, une nouvelle image de la genèse du monde est scandée. La réalité devient plus désastreuse que la fiction et au coeur, de ce chaos, la question de Dieu. Genèse n°2 traverse différents styles : dramatique, documentaire, épistolaire et poétique, mais aussi différentes temporalités : retour au mythe, au Verbe, à travers un propos profondément ancré dans la réalité. Le titre s’entend à double sens. Il évoque l’Ancien Testament, ainsi que le processus même de naissance du texte, autant comme écriture que comme réflexion dans la tête de celui qui lit ou regarde. Ivan Viripaev propose un matériau hybride qui, tel un organisme vivant, se métamorphose sous nos yeux et nous entraîne dans une spirale de manipulation du sens, au bord du gouffre de nos incertitudes existentielles.

Théâtre saison 11/12


EXERCICE AUTOUR D’une ^ marque de vetements de voyage [vectoriel]

égerie de la marque


LE MEILLEUR DES MONDES Aldous HUXLEY



Look at my Book !