Page 1

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX Trimestriel N°1 - Mai - Juin - Juillet 2015

PAYS D’AIX : UN BASSIN ÉCONOMIQUE D’AVENIR AUX ASSISES SOLIDES PANORAMA PAR DES ACTEURS DU TERRITOIRE _ P . 4

ENTRETIEN _ ... avec Jean-Christophe Grossi ! P .10 ACTUALITÉS _ Coup de projecteur sur 6 entreprises... P .13 CHRONIQUE _ Jean Philippe Roman Avocat au Barreau d’Aix-en-Provence P .21


CONTENU

3

4>9

RENCONTRE PANORAMA AVEC MARYSE JOISSAINS MASINI MAIRE D’AIX-EN-PROVENCE

PAYS D’AIX LES ENTREPRISES D’AVENIR

10>11

13>17

ENTRETIEN

ACTUALITÉS

JEAN CHRISTOPHE GROSSI

6 ENTREPRISES EN PÔLE POSITION

CONSEILLER MUNICIPAL DÉLÉGUÉ AU COMMERCE ET ARTISANAT

OUVERTURE Carré d’Affaires, magazine économique au service des entrepreneurs se positionne dans une logique militante. Nous voulons être un relai presse utile au monde économique de notre territoire avec l’idée que la défense des PME induit la défense de valeurs : celles où l’ouvrier, l’ingénieur et le patron (et nous pourrions rajouter la puissance publique) se rassemblent dans l’intérêt commun pour prendre des risques, innover, produire et pourquoi pas exporter au service des emplois de notre territoire, de sa prospérité et de son rayonnement. Quant à l’objectif, il est clair : nous souhaitons être un outil de cohésion, de communication et de rayonnement au service de nos entreprises.

18>19

20>21

REGARD D’EXPERTS

BILLET & CHRONIQUE

RÈGLES D’OR DE LA RÉUSSITE

ISABELLE GOTTERI & JEAN PHILIPPE ROMAN

24>26

27

CONVERSATION PUBLIALAIN FABRE REPORTAGE MEMBRE DU DIRECTOIRE DE LA CAISSE D’ÉPARGNE PROVENCE-ALPES-CORSE

PROAVCTIV’CARS ZOOM SUR UNE ENTREPRISE DU PAYS D’AIX

Jérémy Piallat Directeur de la publication

1


nRENCONTRE Quel type d’économie défendez-vous pour Aix-en-Provence ? Aix-en-Provence rayonne par son histoire, sa qualité architecturale, sa situation géographique au cœur d’une Provence toujours plus attractive. Mais ce constat ne serait pas réel si notre économie n’était pas une économie de proximité à taille humaine et à vocation familiale. Au cliché franchisé, au rendement immédiat, aux surfaces standardisées, Aix oppose la vision dynamique d’une économie différente qui enrichit le caractère de son centre-ville. Nous proposons une offre trouvée nulle part ailleurs, pour gagner la préférence des clients face aux territoires concurrents ou à internet. Cette construction est un patrimoine, autant pour ses créateurs que pour la Ville. Quoi de plus rassurant et incitatif que de trouver des enseignes ancrées dans la mémoire de plusieurs générations. Ce patrimoine qui nous est cher, ce sont des épiceries fines, des commerçants indépendants impliqués, des commerces de bouche, des artisans d’art... Aix-en-Provence ne serait pas la même sans ses adresses incontournables, véritables points de repère. Nous défendons cette économie de proximité où le commerce est un maillon essentiel, un créateur d’emplois locaux et un ressort de croissance évidemment. Pour vous le commerce de proximité est-il synonyme d’avenir ? Pour moi, le commerce de proximité est l’équivalent des start-up. On y voit de plus en plus de jeunes créer des lieux nouveaux, des concepts qui savent fidéliser une large clientèle. C’est un monde qui bouge sous nos yeux et il faut l’encourager !

AVEC MARYSE JOISSAINS MASINI MAIRE D’AIX-EN-PROVENCE

D’ailleurs, à Aix-en-Provence, depuis plus de 10 ans, j’ai fait en sorte de protéger ce pan de l’économie locale en favorisant les conditions de son succès en centre-ville. Cela passe par la limitation à deux centres commerciaux d’importance en tour de ville, par une facilitation d’accès via une offre de parking supérieure de 50 % à la moyenne nationale, tarifée 30 % moins chère que dans des villes voisines, et située juste à côté du centre historique. Cela s’accompagne d’autres mesures ? À cela, vient s’ajouter la rénovation de nombreux logements, monuments historiques, places et rues piétonnisées ; ce qui rend le parcours agréable et plus sûr pour les clients. J’ai également lancé les Diablines, ces mini-bus électriques, permettant d’amener sans effort les personnes de part et d’autre du centre. A l’instar de ce transport respectueux de l’environnement, nous allons prochainement installer une plate-forme logistique en entrée de ville ; les camions y déchargeront leurs marchandises de manière organisée avant que des triporteurs, électriques eux aussi, fassent le dernier kilomètre à leur place. Mais l’animation du centre ne serait pas totale sans les marchés hebdomadaires, les expositions, les manifestations annuelles, les festivals. Prendre un verre en terrasse sous l’ombre des platanes, après une séance intense de shopping dans le centre-ville, reste un enchantement incomparable à consommer sans modération.

Maryse Joissains Masini

Maire d’Aix-en-Provence Présidente de la Communauté du Pays d’Aix

3 


nPANORAMA PAYS D’AIX : UN BASSIN ÉCONOMIQUE D’AVENIR AUX ASSISES SOLIDES Définir le bassin économique d’Aix-en-Provence, demande de souligner la beauté patrimoniale de la cité et les paysages ciselés par les hommes car ce sont des éléments d’attractivité mais il y a lieu de sortir vite de ces « cartes postales » pour souligner l’ampleur et la diversité de l’activité entrepreneuriale.

Le Pôle d’activités PAAP symbolise parfaitement cette réalité économique aixoise. Il s’étend sur 600 hectares, comprend 1 400 entreprises, développant 26 000 emplois. Sa composition est le reflet des poids sectoriels : services aux entreprises 65 % (des entreprises), industrie 10 %, commerce 18 %, construction 7 %. (source PAAP 2014)

4 

La présence du CEA, la réalisation d’ITER, l’épanouissement d’entreprises innovantes dans le domaine de la micro-électronique sont autant de points majeurs à avancer dans une démonstration des atouts économiques. Cette réalité pourrait faire s’interroger sur le déficit d’image dont ce bassin pourrait souffrir à l’extérieur de la région PACA. Ses « pépites entrepreneuriales » sont nombreuses et concernent une diversité de secteurs. Mais l’étude de l’INSEE sur les forces et les faiblesses de ce bassin aixois révèle des éléments structurants de première importance. La croissance de la population a été deux fois plus rapide que dans le reste de la région PACA avec une forte tranche d’âge des 15  -  25 ans (l’atout de l’enseignement supérieur) et surtout que plus de 72 % des personnes actives résidents travaillent dans la zone d’emploi aixoise. Les flux de déplacements « domicile-travail » sont comparables entre Aix et la capitale régionale Marseille (19 % des actifs résidents allant vers Marseille, 17,5 %

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX

des actifs vers Aix). Ce fait témoigne de la dimension de pôle économique, véritable pôle d’équilibre. Cette réalité se retrouve rarement ailleurs où l’attractivité de la capitale régionale capte une large majorité des actifs des villes voisines à l’instar de Lyon. Cette attractivité s’exprime par le fait que le tiers des salariés du bassin se trouve dans des établissements de grands groupes. Le revers de la médaille est l’éloignement des centres de décision. La répartition sectorielle de ce bassin d’emploi montre la dynamique du secteur tertiaire (marchand et non marchand) dont la part dépasse les 80 %. Dans une approche plus fine, les spécificités aixoises s’expriment avec le poids du secteur informatique-électronique : « 5 fois plus représenté » que dans le reste de la région. Sans omettre de citer ceux de la R&D, des services de l’informatique. Les questions de la préservation de l’artisanat, du recul des secteurs de la construction et de l’industrie seront à résoudre. Enfin, le tourisme d’affaires est un domaine d’activité à conforter. Il faudra sans doute définir une stratégie d’action globale en cherchant toujours plus à rassembler les acteurs institutionnels, socioprofessionnels et consulaires.


LA CULTURE ENTREPRENEURIALE DU PAYS D’AIX ISABELLE CORBIN, DIRECTRICE DE L’AGENCE DE DÉVELOPPEMENT DU PAYS D’AIX

Malgré cette longue période d’atonie de la croissance économique, même les signaux semblent plus favorables pour 2015, le bassin aixois a su conserver son attractivité et le rythme des implantations d’entreprise ne fléchit pas. L’agence de développement du Pays d’Aix peut revendiquer un bilan qui prend toute sa dimension dans ce contexte délicat. Pour Isabelle Corbin, la nouvelle directrice de l’agence de développement, il s’agit d’une reconnaissance par les décideurs de l’intérêt à venir s’installer « dans un bassin économique structuré » L’avantage également d’avoir à vanter les atouts d’une région « offrant une grande qualité de vie ». Elle avance un solide argumentaire : « le soleil n’explique pas tout… Le Pays d’Aix sait tirer avantage de son environnement universitaire, des centres de recherche. Il contribue à la création d’entreprises innovantes. La dimension du bassin d’emploi permet le recrutement de personnes qualifiées. Ces points forts sont complétés par celui de l’accessibilité avec un fort réseau autoroutier, la gare TGV nous situant à 3 heures de Paris et la proximité de l’aéroport Marseille-Provence ». Reste à résoudre la question plus délicate de la capacité d’accueil avec des attentes toujours plus fortes sur la qualité de l’immobilier d’entreprises. Le titre de bassin structuré se légitime au regard de du nombre impressionnant de zones d’activités et de la taille du parc de bureaux (820 000 m2). Le volume de bureaux disponibles dits anciens est certes de près de 70 000 m2 mais il reste faible au regard de la dimension du parc, témoignant ainsi de la vitalité économique de la région. Une vitalité qui s’exprime par les constructions en cours

(disponibles à court terme) de plus de 37 000 m2 de bureaux neufs répondant à toutes les normes environnementales. Et Isabelle Corbin de manifester son optimisme en précisant « que plusieurs actions de rénovation dans l’immobilier d’entreprise ancien sont en cours ou envisagées ». L’agence qui va fêter ses 20 ans d’existence cette année a cherché à mesurer le profil des entreprises accueillies. Pour plus d’une sur deux, elles appartiennent au secteur des services aux entreprises et le plus souvent dans les services à haute valeur ajoutée, comme la création de logiciels, des bureaux d’études et ingénierie, de conseils financiers. Il est à souligner que les entreprises industrielles se situent sur des créneaux exigeant une technologie forte comme l’électronique qui exige une R&D offrant des perspectives renouvelées par l’innovation. Il est possible de comprendre pourquoi le Pays d’Aix revendique d’être un lieu d’expression « d’une culture entrepreneuriale(1)». 2015 devrait voir se développer une logique de synergie pour renforcer l’arrivée de nouvelles entreprises entre l’agence, l’office de tourisme et le Palais des Congrès. Avancer sous une même bannière a particulièrement réussi à d’autres bassins économiques. (1) Le dispositif d’amorçage vient de dresser un bilan d’activité pour ces dix ans d’action. 81 projets ont été soutenus avec la création de 59 entreprises (31O emplois).

REPÈRES / IMPLANTATIONS

2014 2013 2012 201 1

Entreprises

182

Emplois Estimation avant synthèse

185 3  215 170 3  008 179 2  694


GROUPEMENT DES ENTREPRENEURS DU PAYS D’AIX « NOS ATOUTS SONT LES ENTREPRENEURS ET LES VALEURS PORTÉES » YVES DELAFON, PRÉSIDENT DU GEPA Le Groupement des Entrepreneurs du Paix d’Aix veut être le porte-parole des chefs d’entreprise du bassin économique. Loin des revendications traditionnelles, il aspire à être une force de propositions auprès des acteurs publics et socioprofessionnels afin de contribuer à l’essor de l’activité économique.

« Agir local et penser global » affirme Yves Delafon, Président du GEPA en voulant définir en quelques mots l’esprit d’action de l’association. L’exercice est difficile car le groupement se veut un acteur ouvert capable de relayer des initiatives s’inscrivant dans sa démarche première de soutenir la culture entrepreneuriale en prise avec les réalités de son territoire. « Nous comptons 170 membres mais nous sommes en relation directe avec 3 000 acteurs économiques du pays aixois car nous affirmons notre identité de promotion des valeurs de l’entrepreneur. Nous faisons de la vraie politique, celle de la vie territoriale » poursuit Yves Delafon dans sa présentation de l’identité du GEPA. Cette logique exige de l’engagement au travers de commissions de travail. Affirmer la place de l’entreprise dans la société Le principe de ces groupes de réflexion est d’apporter les compétences techniques aux acteurs économiques sur des sujets précis comme les domaines de la responsabilité sociétale des entreprises ou des outils du

développement économique (analyses financières, connaissances législatives). La compréhension des mécanismes de l’économie circulaire s’est également imposée puisque l’association peut revendiquer une bonne connaissance de son territoire. Elle a ouvert un champ de réflexions qui se révèle être un atout pour épauler l’activité économique du bassin. Pour autant la question de l’entrepreneur n’est pas oubliée. Elle ne cesse de s’affirmer tant par la place du management dans une conduite réussie de l’entreprise avec l’idée que « le salarié doit être pris en compte avant le client… » Bien évidemment, la formule d’Yves Delafon est à renverser : le client ne peut être pleinement satisfait que si l’entreprise est sur une dynamique portée par l’ensemble du personnel. Loin d’être un détail anodin, il s’agit là d’une thématique trouvant un écho toujours plus large dans les milieux professionnels. La place des acteurs de l’entreprise est vécue comme essentielle dans l’approche retenue par l’association (voir article sur les Talents du Pays d’Aix). « Nos atouts sont les entrepreneurs et les valeurs portées » insiste le président du GEPA. Être une boite à idées au service de son territoire Il n’est donc pas étonnant que de multiples initiatives soient prises afin de favoriser les échanges entre les acteurs du monde économique aixois. L’outil de la convivialité est manié avec force pour développer les relations par le biais de réunions du club d’affaires. Mais cette année, le GEPA a lancé une invitation à toutes les structures et associations à caractère économique du bassin pour une rencontre amicale « pour créer des liens de sympathie. » Et Yves Delafon d’insister : « Nous devons mieux coordonner nos initiatives pour cela il est indispensable que les gens se connaissent et mieux s’apprécient. » De ces échanges, des initiatives soutenues comme TEDxAix, directement inspiré du modèle californien, le GEPA ambitionne d’être une boite à idées afin d’approfondir la culture entrepreneuriale de son territoire.

7


Lyonel Liger Direction artistique / Communication globale Mécénat - Événementiel

Représenté par :

Coralie Ohana 06 01 00 74 70 Communication globale

Isabelle Gotteri 06 84 19 41 15 Mécénat - événementiel


TOURISME D’AFFAIRES LE POTENTIEL DU TOURISME D’AFFAIRES « La force aixoise est de posséder de nombreux sites »

Dire qu’Aix en Provence et ses contours constituent une destination touristique recherchée ne serait guère originale. La région provençale est connue mondialement. La cité de Mirabeau et de Mistral, pour reprendre un élément de langage des guides touristiques, voit son renom assuré par le festival d’art lyrique. Plus discrètement, elle est une ville de plus en plus appréciée pour les évènements économiques. Elle figure désormais à la 13 e place du classement français des villes de congrès, classement mondial « Country & City rankings » établi par l’ICCA (International Congress & Convention Association). Le point fort de ce secteur de l’événementiel est constitué par les Rencontres économiques qui attirent des intervenants et un public de tous les continents. Il n’est donc pas étonnant de le voir toujours plus suivi par la presse spécialisée. La question de l’essor du tourisme d’affaires est de savoir si la ville et son pays ont la capacité d’accueil pouvant répondre à des congrès attirant des visiteurs en grand nombre. On comprend mieux l’attachement de Lyon à conserver le mondial de la gastronomie qu’est le SIRHA avec son concours du Bocuse d’or (il vient de fermer ses portes) car les retombées pour la ville sont de l’ordre de 150 M € en 4 jours.

NICOLAS BODIN, MANAGER DU PALAIS DES CONGRÈS Il n’a de cesse de chercher à accueillir de nouveaux événements économiques ; Nicolas Bodin, manager du Palais des Congrès se montre optimiste pour l’essor du tourisme d’affaires : « Le positionnement géographique de la ville et de son bassin est un élément d’attractivité, l’environnement de bien être qu’offre le pays aixois en est un autre. » Il défend une offre d’accueil bien diversifiée : « Le Palais des Congrès est un lieu parfaitement adapté aux attentes mais la force aixoise est de posséder de nombreux sites à forte identité comme le Grand Théâtre de Provence ou encore le Château de Pioline, le Casino et d’autres encore. » L’hôtellerie aixoise montre ses performances avec une offre équilibrée. Pour lui, attirer de nouveaux événements demande de poursuivre l’effort accompli pour « la visibilité de notre ville avec une communication sur les circuits professionnels, une communication réalisée par tous les acteurs aixois. »

Un touriste d’affaires dépense en moyenne 250 € quotidiennement. La capacité d’hébergement est de 3  200 chambres (50 hôtels sans compter les résidences) avec un taux d’occupation de 66 % (source office de tourisme). Elle s’est modernisée et son développement est resté mesuré (2 670 chambres en 1993). Le marché de l’hôtellerie n’est pas saturé et permet des développements encore faut-il savoir élargir l’activité touristique professionnelle. Là réside l’enjeu des années à venir pour positionner la ville. Il est heureux de constater l’essor de l’offre dans les catégories 5 et 4 étoiles qui permettent d’élargir l’attractivité de la place aixoise. Le secteur du tourisme d’affaires s’est réalisé à partir de 42 manifestations à participation internationale (enregistrées par l’Office en 2013). Il est à remarquer qu’il se structure autour des centres de recherche et des départements universitaires. Ils constituent un terreau pour concevoir de nouveaux événements économiques.

REPÈRES / HÔTELLERIE

Le Palais des Congrès (500 places) a été rénové en 2013.

RÉPARTITION DE L’OFFRE / NOMBRE DE CHAMBRES EN 2014

Résidences

Etoiles

202

517

850

722

252

Source Office de Tourisme - Bilan 2013

675

total

3 218


nENTRETIEN

«

LA MUNICIPALITÉ A SOUHAITÉ ALLER AU-DELÀ D’ELLE MÊME ET DE SE DOTER D’OUTILS NOUVEAUX POUR FAIRE DE SON CENTRE HISTORIQUE UN ESPACE COMMERÇANT DYNAMIQUE MAIS AUSSI UN ESPACE GARANT DU LIEN SOCIAL ENTRE LES AIXOIS

»

Jean-Christophe Grossi est adjoint de quartier délégué au commerce et artisanat, suivi et développement du centre-ville, relations avec les habitants, membre du bureau délégué à la Communauté du Pays d’Aix dans le domaine du commerce et de l’artisanat. Il nous dresse un panorama de l’action municipale en faveur du commerce de proximité et des choix en matière d’aménagement et d’animation de la ville. Et les initiatives ne manquent pas... Maryse Joissains Massini et Jean-Christophe Grossi

Jean-Christophe Grossi, pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ? Issu d’une famille de commerçants, j’ai pris la suite de mes parents en 1988. J’ai ensuite été élu pour la première fois en 2008 au sein de la majorité municipale et suis devenu membre du bureau de la Communauté du Pays d’Aix. J’ai bien sur aussi œuvré avec les associations de commerçants comme l’APACA puis Aix en ville. Quelle est la stratégie de la municipalité pour le commerce de centre-ville ? Tout d’abord il faut comprendre à quoi sert le commerce et notamment le commerce de proximité. Le Maire a toujours considéré le commerce de proximité comme un fort vecteur d’équilibre économique mais aussi en matière de sécurité et de lien social au service des habitants et des quartiers. C’est aussi le garant de la vie sociale au cœur du centre historique. Le commerce de notre ville - composée de dix quartiers - est essentiellement un commerce de proximité et de détail qui a su rester qualitatif et familial.

10 

Vous nous avez parlé des 3 leviers qui guident votre action au service du centre-ville et de ses commerces : communication, animation et aménagement. Pouvez-vous détailler votre action à travers ces 3 points ? En premier lieu je tiens à annoncer qu’Aix-en-Provence a été choisie pour accueillir le prochain colloque national des managers de centre-ville les 8 et 9 Octobre prochain, ce que nous vivons comme une reconnaissance de notre action. Les managers de centre-ville sont de véritables techniciens spécialistes en matière de coordination des différentes actions au service du centre-ville, ils constituent un véritable pivot en mettant en œuvre la stratégie et en définissant des priorités pour l’aménagement du centre-ville autour de ses aspects commerciaux et sociaux. Sur les actions d’animation nous voulons renforcer celles des associations de commerçants avec l’aide du FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) mais nos leviers sont

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


aussi des initiatives comme le salon des métiers d’art et notre site internet interactif avec application pour Smartphone. Pour la partie aménagement, l’action municipale porte sur la protection contre l’urbanisme commercial avec le refus d’implantations de grande envergure qui risquerait de vider notre centre-ville. Parmi les actions déjà engagées nous souhaitons construire un parking supplémentaire aux Arts et Métiers. Un centre-ville dynamique doit disposer de stationnement à prix raisonné, notre gestion en Société d’Économie Mixte (SEM) nous permet de proposer des tarifs environ 30 % moins cher que certaines communes limitrophes avec près de 50 % de places supplémentaires. De plus, les commerçants peuvent nous acheter directement les tickets de parking ce qui leur permet de les offrir à leurs clients et de récupérer la TVA. Il est aussi intéressant de noter que les Diablines ont connu un essor remarquable avec aujourd’hui 250 000 personnes transportées par 16 Diablines réparties sur 3 lignes contre 38 000 personnes transportées en 2006 par 10 Diablines réparties sur 2 lignes. La collecte de 400 tonnes de cartons auprès des commerçants afin d’éviter l’encombrement des lieux de vente, que nous valorisons ensuite pour recyclage, fait également partie des initiatives réussies. Enfin, mais la liste n’est pas exhaustive, nous avons aussi mis en place un système de bornes interactives en partenariat avec JC Decaux ce qui permet aux passants de gagner du temps et de trouver le commerce ou la catégorie qu’ils recherchent plus rapidement. Quels sont vos projets pour les mois et les années à venir ? La mise en place d’outils nouveaux. Le constat est le suivant : pour être attractifs nous devons créer une véritable « marque » de centre-ville, le commerce indépendant doit être notre locomotive et c’est pour cela que la municipalité peut jouer un rôle de facilitateur.

Nous souhaitons développer des services aux commerçants comme un franchiseur pourrait le faire, sans la contrainte et sans prélever un pourcentage du chiffre d’affaires ! En mutualisant nos moyens nous sommes en train de travailler sur le développement d’une marque de centre-ville, initiative conduite entre autres par notre collègue et élue Karima Raynal-Zerkani et préparer des actions de marketing territorial pour promouvoir l’attractivité de notre ville à l’extérieur. Nous travaillons sur des outils nouveaux comme l’étude et la gestion des flux afin d’apporter un véritable conseil aux commerçants sur les horaires d’ouverture y compris l’ouverture certains dimanches. Sur l’ouverture le dimanche nous voulons faciliter la cohérence d’ouverture pour plus de visibilité et accompagner les commerçants à travers l’animation, la sécurité et la collecte les jours d’ouverture. Enfin, et c’est essentiel, nous mettons en place un service spécial dédié au commerce, à l’artisanat et au service de proximité. L’office du commerce et de l’artisanat sera un guichet unique au service des commerçants ou des porteurs de projet, il permettra d’offrir du service aux commerçants mais aussi de leur fournir des informations, les former sur des sujets pratiques du quotidien comme la gestion des conflits avec un client, le marketing des vitrines, le merchandising... Vous êtes aussi membre du bureau délégué à la Communauté du Pays d’Aix dans le domaine du commerce et de l’artisanat, pouvez-vous nous parler de votre action au niveau communautaire ? Nous avons fait voter au niveau de l’agglomération un budget de 150 000 € pour les associations des 36 communes en 2014 (alors qu’il était de 34 000 € en 2008). Depuis 2014, la CPA a également la possibilité de mener des actions de promotion et d’organiser des manifestations sur l’ensemble du territoire communautaire, c’est un levier intéressant qu’il nous faut exploiter.

11 


nFICHE CONSEIL Chef d’entreprise à responsabilité personnelle illimitée :

ATTENTION, VOTRE PATRIMOINE PERSONNEL PEUT ÊTRE EN DANGER QUELQUE SOIT LA FORME JURIDIQUE DE LA SOCIÉTÉ ! Lisez les conseils d’Hervé Bibas, assureur et dirigeant de 3ASSURANCES COURTAGE L’environnement juridique des entreprises et les rapports entre les différents acteurs se complexifient et multiplient les occasions de litige et de mise en cause des dirigeants d’entreprises. Un litige peut compromettre l’avenir de la société mais aussi l’avenir personnel du dirigeant. Le dirigeant (de droit ou de fait) ou le mandataire social prend des décisions de direction ou de gestion qui peuvent entraîner leur mise en cause Pénale et Civile sur leur Patrimoine Personnel. Qui peut vous mettre en cause ? Tout le Monde ! Les actionnaires de votre Société, les fournisseurs, les créanciers, les employés et/ou leurs syndicats, l'état et les administrations. Illustrons nos propos par quelques exemples réels de réclamations. La réclamation des actionnaires Faits : des administrateurs ont induit en erreur les actionnaires minoritaires sur les causes et les conditions d’une opération de rachat d’actions dans le cadre d’une réduction de capital. Faits : un dirigeant est assigné par les actionnaires fondateurs pour avoir réalisé une augmentation de capital qui était, en réalité, dans son intérêt et celui des investisseurs et, qui a été à l’origine de la dilution des parts des actionnaires dans le capital de la société de 35 à 3 %.

Comblement de passif Le gérant d’une Sarl intervenant dans l’édition de logiciels de sécurité est mis en cause suite à la mise en liquidation judiciaire de sa société 24 mois après sa création. Il lui est reproché de ne pas avoir mis en place les outils nécessaires à la bonne gestion de la forte croissance de la société. Le liquidateur engage une action en insuffisance d’actifs contre le dirigeant d’un montant de 2 000 000 €. L’assureur Responsabilité des Dirigeants organise et prend en charge les frais de défense à savoir les honoraires d’expert et d’avocats, pour 210 000 € et les dommages et intérêts suite à la condamnation pour 590 000 €. En cas de faute grave Les deux dirigeants copropriétaires d’un bureau d’étude technique sont mis en cause suite au décès d’un de leurs salariés victime d’un accident de la route. La cause de l’accident est un défaut d’entretien du véhicule mis à la disposition du salarié. L’assureur Responsabilité des Dirigeants organise la défense et couvre les frais pour un montant de 130 000 € et prend en charge les dommages et intérêts mis à la charge des dirigeants d’un montant de 750 000 €. Tout cela peut en tout ou partie s’assurer (à partir de 350 €/an) par un contrat « RC Dirigeants », qui est payé par la société (déductible des charges).

Réclamation de la Société Faits : un dirigeant a été condamné à pour avoir conclu sans autorisation du Conseil d’Administration un contrat de crédit, ce dernier portant sur une partie importante de la dette de la société. Ce contrat, non conforme à une gestion prudente, a donc créé un préjudice financier à la société.

12 

Pour demander une étude personnalisée gratuite : 3ASSURANCES COURTAGE Tél : +33 (0) 981 65 60 00 3assurances@gmail.com N°orias 09046540 - www.orias.fr

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


nACTUALITÉS

COUP DE PROJECTEUR SUR 6 ENTREPRISES DU BASSIN AIXOIS A chaque numéro, Carré d’Affaires propose un zoom sur une sélection d’entreprises remarquables qui participent à l’actualité de notre territoire. 13 


ACTUALITÉS ACCORD DE SUPERSONIC IMAGINE AVEC LE JAPONAIS KONICA MINOLTA Référent international dans le domaine de l’imagerie médicale, l’entreprise aixoise (fondée en 2005) Supersonic Imagine a annoncé en ce début d’année que le groupe Konica Minolta sera le distributeur exclusif pour le Japon de son échographe Aixplorer®. « SuperSonic Imagine est très fier de collaborer avec une entreprise de renom telle que Konica Minolta, partenaire idéal pour étendre l’utilisation de notre technologie ultrasonore au Japon » a déclaré Jacques Souquet, Fondateur et Président du Directoire. Ainsi, il permet un positionnement stratégique sur le 3 e marché mondial pour l’échographie. Cet appareil de diagnostic médical constitue le point fort de l’offre de l’entreprise

puisque le 1 000 e Aixplorer ® vient d’être livré au centre hospitalier d’Aubagne. Cet échographe à la technologie innovante est équipé d’une plateforme logicielle UltraFast ™ « qui lui permet d’acquérir les images 200 fois plus rapidement que les échographes conventionnels. » Cette vitesse autorise une évaluation et la mesure de dureté des tissus en temps réel : « ces informations sur la dureté des tissus permettent aux médecins d’identifier les tissus potentiellement malins ou malades ».

POLYSIUS SAS CONFIRME SON IMPLANTATION AU MAGHREB Fortement présent au Maroc, le groupe Polysius SAS a signé le 27 décembre, un marché avec la Société des Ciments de Bizerte. Il a en effet remporté un appel d’offres international et assurera la modernisation de la deuxième ligne de production du cimentier tunisien. En cela, il confirme l’importance que représente le marché du pourtour méditerranéen

où sa notoriété s’appuie « sur des liens durables avec des clients historiques ». Filiale du groupe allemand ThyssenKrupp, l’entreprise aixoise est un leader reconnu dans le domaine de l’ingénierie cimentière. Elle revendique la conception et la livraison « clés en main » d’installations complètes pour les industries du ciment et de l’extraction des minéraux.

Installation d’une cimenterie en Égypte (Source Polysius Présentation)

14 

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


AGENCE IMMOBILIÈRE D’EXCEPTION SHEERAN-SERRE TESS SHEERAN, LA BRITANNIQUE ANTI « FRENCH BASHING »

Elle installe les britanniques et les américains aux terrasses du Cours Mirabeau ou les convertit à la culture de la vigne. Tess Sheeran est la dirigeante du réseau d’agences immobilières Sheeran-Serre hyperspécialisé dans les biens d’exception et la vente de vignobles. Ils ont développé une méthodologie à la fois totalement internationalisée tout en ayant une connaissance minutieuse de leurs clients et de leurs territoires. C’est un métier dédié à l’accompagnement d’une clientèle internationale dans l’acquisition de biens d’exception (villas, demeures anciennes et appartements) ainsi que des domaines viticoles. Mais attention, un bien peut être exceptionnel et abordable, comme certains biens affichés à partir de 500 000  €. « Nous sommes confrontés à d’importants enjeux patrimoniaux et nos acheteurs doivent pouvoir se fier à nous sur

le conseil et le soin apporté dans la connaissance parfaite des subtilités de notre secteur d’intervention. Nos biens doivent ressembler à nos clients il faut donc connaitre chaque quartier et chaque rue des villes dans lesquelles nous proposons des biens, la qualité de vie, l’animation, les services et jusqu’au taux de criminalité ! » nous assure Tess Sheeran qui entend exercer son

métier à sa manière et justifie « Refuser de nombreux biens qui ne correspondent pas selon nous aux attentes de nos clients, cela peut paraître contre-productif mais c’est le prix de l’exception ». Quels atouts pour réussir ? Véritable ambassadrice de l’art de vivre français, Tess Sheeran n’en demeure pas moins une véritable experte en investissement. « Nous ne vendons que les biens que nous aimons. Nous ne cherchons pas à vendre un bien à tout prix mais plutôt de bien comprendre le besoin du client, d’y répondre et de

conserver une relation avec nos acheteurs même jusqu’à la revente du bien. Sur la partie conseil, là aussi c’est très simple, nous sommes deux associés et mon associé est diplômé Notaire et a exercé ce métier pendant plus de 15 années. Nous ne laissons rien au hasard car nos clients sont perfectionnistes et font appel à nous car nous le sommes aussi. Enfin, dans un souci de service total nous pouvons aussi assurer le suivi des chantiers en lien avec les professionnels et les architectes compétents dans tous les corps de métiers ».

Pour plus d’informations : fr.sheeranserre.net

Secteurs d’interventions, de l’Ouest de Saint-Tropez au Lubéron à travers les villes suivantes (liste non exhaustive) : Le Rayol Canadel, le Lavandou, Aiguebelle, Cabasson, Bregançon, Le Pradet, Cap Brun à Toulon, Sanary, Bandol, Saint-Cyr sur Mer, Cassis, Aix-en-Provence et ses alentours, le Lubéron avec des villages tels que Lourmarin…

15


ACTUALITÉS UN NOUVEAU SIÈGE POUR CAPTAIN TORTUE Le groupe aixois leader européen de la vente de prêt-à-porter à domicile fait actuellement construire par CCR PACA son nouveau siège dans la zone d’activité de L’Enfant. Cette décision s’explique par le choix stratégique de se développer plus rapidement à l’international. Ce siège sera construit selon le concept « Modulog » défini par CCR PACA, concept retenu pour ses « aménagements ingénieux qui favorisent une exploitation performante, une très grande capacité de stockage, et des économies réalisées sur les systèmes d’éclairage : 3 atouts gagnants pour un bâtiment 100  % efficace ». Il développera 7 800 m2 de bureaux et d’entrepôts sur un terrain de près de deux hectares. Savoir réagir vite et se doter des moyens de ses ambitions économiques, telles sont les vertus

revendiquées par le groupe Captain Tortue. Il lui fallait répondre aux problèmes d’exigüité de ses actuelles installations à Aix-les-Milles en raison de sa croissance d’activité continue depuis sa création. En effet, l’entreprise créée en 1993 a su « surfer » sur le marché de la vente à domicile en s’appuyant sur un réseau de distribution spécifique, tout en sachant apporter des réponses ciblées à une clientèle féminine soucieuse d’habiller la famille. Les attachées de clientèle du groupe mettent en valeur les créations des collections conçues par les stylistes « maison ». L’impact d’internet s’ajoute à cette dynamique commerciale avec la présentation des nouvelles collections.

TITAN AVIATION CONSTRUIT UNE USINE À BOMBAY

Spécialiste reconnu internationalement dans le domaine de l’entretien et de l’avitaillement des avions, Titan Aviation poursuit son développement en Inde. Présent depuis 2002 en Asie, il crée une unité de production de 4 000 m2 à 70 km de Bombay sur le site de Patalganga, proche du futur aéroport international de la métropole indienne. Appartenant au groupe Pourprix dont le siège est à Villefranche sur Saône, La société dirigée par Laurent Pourprix,

Cette réalité éclaire le bon positionnement de la vente à domicile en France qui a su conforter sa part de marché au cours de ces dernières années.

Dheli

Bombay Patalganga

Le nouveau siège de Captain Tortue reprenant le concept « Modulog » de CCR Paca

16 

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX

confirme sa volonté d’être solidement implanté sur le souscontinent indien où elle réalise actuellement 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires. Laurent Pourprix est également le viceprésident du cluster EDEN des PME de la filière de la Défense. EDEN (European Defense Economic Network) est un cluster fondé en 2008, rassemblant une centaine de PME (8 000 emplois) et s’étend de plus en plus sur toutes les régions de l’Hexagone.


THALES SESO DANS LA COURSE POUR ÉQUIPER LE TÉLESCOPE EUROPÉEN ELT Le spécialiste mondial de composants optiques de haute technologie a mis au point un procédé de réalisation automatisée du polissage des miroirs. Cette technologie réduit les délais et les coûts. Dès lors il peut envisager de répondre (avec succès) à l’appel d’offre de l’Observatoire européen austral (ESO) pour construire le plus grand miroir jamais installé. Désormais il y a lieu de suivre le déroulé de cette spectaculaire compétition économique. Le projet du futur télescope géant ELT constitue en premier lieu un formidable challenge technique. Le réputé LAM (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille) a su respecter le cahier des charges de l’ESO pour résoudre la réalisation du plus grand miroir de télescope (39 mètres de diamètre). Et de souligner le partenariat tissé avec Thales Seso. En effet, depuis le début de l’année, les responsables du LAM

communiquent sur leur prototype, attendant l’homologation par l’instance européenne. Dans le même temps, l’ESO a reçu un feu vert de son conseil technique pour la réalisation de la première phase cet équipement devant être construit au Chili dans le désert d’Atacama là où se trouve déjà le VL télescope. Thales Seso s’est montré plus discret mais le groupe a tenu à souligner également l’efficacité de sa collaboration avec le LAM par une simple communication sur son site en décembre dernier vantant les réponses technologiques développées pour le polissage des miroirs et dévoilant un enjeu technologique (stratégique) : « Un des développements en suspens est la faisabilité du polissage du Extremely Large Telescope où plus de 1 000 segments hexagonaux d’environ 1,5 m doivent être produites en moins de 3 ans ».

L’aixois Thales Seso est bel et bien dans la course et réaffirme son atout de maîtriser une technologie automatisée pour ce type de produits. En effet, le cahier des charges demandé au LAM par l’ESO est de réaliser le miroir de ce télescope dont la parabole, comprenant plus de 800 facettes, doit faire converger la lumière en un seul point. Il rappelle que cette collaboration dure depuis plus de 30 ans et l’entreprise aixoise de préciser qu’elle fabrique « l’optique basé sur un concept André Baranne (LAM Astronome) du spectromètre ELODIE qui a été utilisé pour voir la première exoplanète ». « L’une des missions scientifiques du futur E-ELT est justement

la découverte des exoplanètes. » L’expression de cet intérêt est appuyée par la réputation revendiquée par l’entreprise dans les domaines de l’espace, l’astronomie, la science, X-Ray et systèmes de test : « Nos systèmes optiques sont montés sur certains des satellites les plus renommés (Pléiades, Kompsat 3, Spot, Jason, Saral ». Les responsables scientifiques du LAM, soucieux de voir les Européens remporter la course aux grands télescopes devant leurs concurrents américains, se montrent plus directs. Le projet européen va demander un effort d’investissement de plus de 1 milliard d’euros.

Dessin du futur E-ELT dont le miroir sera le plus grand jamais réalisé (source ESO) Le polissage du miroir comprenant jusqu’à 30 couches de vitrocéramique est une technologie étudiée par le LAM

17


nREGARD D’EXPERTS CARRÉ D’AFFAIRES TIENT À METTRE À L’HONNEUR, À CHAQUE NUMÉRO, DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE QUI FONT BOUGER LES LIGNES ET ASSURENT LA PROMOTION DE NOTRE TERRITOIRE D’AIX-EN-PROVENCE ET DU PAYS D’AIX. Prix de l’immobilier, fiscalité équilibrée, nombreux pôles et zones d'activités stratégiques, le bassin aixois offre de belles perspectives de développement et jouit d’une grande qualité de vie dans son centre ancien. La commune a inscrit comme priorité de préserver la vie de son cœur historique et d’assurer la pérennité des ses commerces, garants du dynamisme économique mais aussi de la vie sociale des aixois. Par ailleurs, phénomène visible dans les prix de l’immobilier, Aix-en-Provence est une ville qui attire les chefs d’entreprise, les étrangers et nous observons également que les locaux veulent y rester. Les synergies crées par l’Université d’Aix-Marseille, la qualité des réseaux de transport avec par exemple la gare TGV et sa proximité de la mer et de la montagne font assurément de ce bassin de vie, un site attractif sur un plan économique mais aussi

comme la restauration rapide, qui exige de trouver une vitrine attractive dans un lieu de fort passage, la précision du choix de votre implantation sera capitale. Pour les projets commerciaux, au cours de votre étude de marché, vous devrez donc évaluer le potentiel de votre future zone de chalandise. L’Insee met gratuitement à votre disposition un outil d’aide au diagnostic d’implantation locale (ODIL) permettant de collecter des informations économiques, démographiques et sociologiques. Positionnement marketing, pour une meilleure perception de votre offre ! L’étude de marché et la stratégie marketing doivent aborder quatre grands thèmes : le marché, les clients, la concurrence et l’environnement. Ces informations vous permettront de valider ou peut-être de réajuster votre offre et votre positionnement. Pour affiner vos prévisions financières, il est utile de contacter plusieurs fournisseurs, comparer leurs prix, leurs délais de livraison, leurs services, leurs conditions d’achat et de règlement. L’étude de la concurrence vous aidera à vous différencier, à construire votre “avantage concurrentiel” et donc une offre commercialement attractive pour vos clients.

pour ses habitants. Réaliser un business plan : l’outil de promotion pour convaincre vos partenaires Cibler une zone d’implantation porteuse Il est important de recueillir des données relatives à la vie des territoires : taux de création d’entreprises, densité d’infrastructures, nombre d’écoles, pôles de compétitivité… Si vous souhaitez exercer une activité de commerce

18 

Rédiger un business plan est obligatoire lorsqu’on souhaite lever des fonds ou convaincre son banquier. Il doit comporter une solide étude de marché, une stratégie commerciale claire et des prévisions financières réalistes pour donner envie à vos futurs partenaires de vous suivre.

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


Trouver l’emplacement idéal Si vous vous lancez dans un commerce, l’emplacement devient un élément primordial car il peut, ou non, favoriser l'afflux de clientèle. Si votre activité consiste à produire des biens, des objets, l'important sera plutôt de trouver une surface suffisante, une bonne desserte des transports, etc. Pour une activité de services, sans réception de marchandises et de clientèle, le choix du local ne sera pas déterminant et vous pourrez même envisager de travailler chez vous ! Réaliser l’ensemble des formalités administratives et juridiques dans les règles de l’art Vous devrez vous soumettre à diverses normes réglementaires en fonction de votre activité et choisir la structure juridique et sociale adaptée. Il est vivement recommandé de vous faire accompagner par des professionnels dans ce type de démarches. Côté assurance, trop nombreux sont les créateurs qui démarrent leur activité sans assurance adaptée, sans doute par souci de limiter au minimum leurs frais généraux. Pourtant, toute activité professionnelle engendre des risques et il est parfois trop tard lorsque le dirigeant s'en rend compte.

Préparer le plan et les outils de communication Quand communiquer ? Vers qui ? Avec quel message ? Sur quels supports ? Vous l’aurez compris, cela ne s’improvise pas. Pour éviter des actions lancées à la volée sans retours sur investissement, il est essentiel d’organiser, de dater et de chiffrer grâce à la mise en place d’un plan de communication. Prolongement de votre positionnement, il faut définir votre axe éditorial pour assurer une cohésion globale entre vos diffusions print, web, événementielles, promotionnelles, relations publiques… Le budget dont vous disposez pour la communication globale conditionnera le choix des actions à développer. Les outils et moyens de communication sont nombreux, il faut sélectionner ceux qui répondent au mieux à votre problématique et aux objectifs fixés. Le retour sur investissement est la raison d’être de votre plan de communication.

DOSSIER RÉALISÉ GRÂCE AUX CONSEILS AVISÉS DE DEUX PROFESSIONNELS PARTENAIRES • Stratégie • Marketing • Édition • Web Cession-acquisition, transmission TPE-PME, implantation d’enseigne, recherche de locaux commerciaux, bureaux, terrains, fonds de commerce…

Création d’activité, structuration commerciale, diversification, lancement de produit, déploiement de points de vente, déficit de notoriété ou d’image...

Le Cabinet d’affaires Serre Conseil est spécialisé en transaction d’immobilier d’entreprise, cession de fonds de commerces, création et restructuration de toutes formes de sociétés, accompagnement juridique et fiscal.

La Fabrik de Com, Agence marketing-communication, accompagne les dirigeants d’entreprise dans leur réflexion marketing et travaille les plans de communication globale sur l’axe commercial.

Contact : FABRICE SERRE Tél. : 04 90 48 52 56 serreconseil@procomm.fr

Contact : CORALIE OHANA Tél. : 06 01 00 74 70 co@lafabrikdecom.com

19 


nBILLET “MÉCÉNIQUE” Quand les Entreprises du Pays d’Aix investissent la culture. Trois d’entre elles évoquent avec nous les raisons de s’impliquer et le retour qu’elles en reçoivent : La Boutique GAGO – boutique de prêt à porter de luxe – a choisi de défendre le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence. À ce titre, son nom paraît dans le programme officiel ainsi que dans celui du Grand Théâtre de Provence. L’intérêt de son mécénat est avant tout culturel et éthique. Il marque sa volonté de promouvoir la culture, d’accroître son accessibilité à un plus grand nombre. Parallèlement, la visibilité de ce mécénat contribue à son développement et à sa notoriété. NOVALFI – Ingénierie patrimoniale – apporte son soutien au Ballet Preljocaj à renommée internationale et aide les artistes qui vivent de leur art. Très impliquée dans le monde économique local, la société a également trouvé naturel de prolonger son engagement régional en finançant la réédition d’un des ouvrages du Musée Granet. L’un des associés fondateurs, Rodolphe Guillemin, souligne leur volonté de véhiculer l’image des structures culturelles en adéquation avec leurs valeurs, tout en faisant découvrir l’Art à la jeunesse. MÉCÈNES DU SUD est un collectif de 43 chefs d’entreprises présidé par M. Christian Carassou-Maillan (Hôtel Renaissance, Aix-en-Provence) mis en place pour valoriser l’image du Territoire. Il positionne son action dans le champ des arts visuels et parraine les artistes qui viennent se produire dans la région. Un fond de dotation a été créé sur l’Hôtel Renaissance. Situé au cœur du triangle culturel aixois, il invite les visiteurs à vivre la découverte d’une démarche artistique inédite, ambitieuse et exclusive en arts plastiques. Trois témoignages, trois expériences. Et, si, à votre tour, vous participiez à cette belle histoire qui allie passion, communication et solidarité.

Isabelle Gotteri,

Globe-trotteuse & “lieuse”

20 

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


nCHRONIQUE Jean-Philippe Roman Le temps passe, les idées reçues restent. Il y a plus de deux siècles, déjà, qu’Aix était surnommée « La belle endormie ». On louait sa lumière, sa beauté, ses artistes, son histoire. Ville romaine, puis siège du parlement de Provence, ville judiciaire, universitaire, aristocratique, mélomane, élégante, sensuelle, indolente jusqu’à l’insolence. Hier encore, les entreprises pour embaucher les meilleurs éléments mettaient en avant la qualité de la vie aixoise, le soleil, la Provence, la musique, les paysages de Cézanne… Aujourd’hui même, où que vous soyez dans le monde, quand vous dites que vous êtes originaire d’Aix-en-Provence, votre interlocuteur vous répond presque systématiquement : « Quelle chance vous avez… ». On lit dans son regard qu’il voit en vous une espèce de veinard qui passe sa vie en vacances, à l’abri des luttes féroces du monde contemporain… Merci aux promoteurs de « Carré d’Affaires » de rappeler, et d’abord aux aixois, que le pays d’Aix est aussi une terre d’entrepreneurs. Télescopes, imagerie médicale, prêt à porter, ciment, avitaillement aéronautique, immobilier d’entreprise, e.tourisme, start-up numériques et tant d’autres « entreprises intermédiaires », structures à croissance forte, génératrices d’emploi. Il est sain de montrer l’exemple de ceux qui réussissent malgré la mondialisation, (ou grâce à elle…) à vaincre l’adversité. « La volonté, c’est d’aller contre le vent en utilisant la force du vent » disait le philosophe Alain. Ce n’est pas Franck Cammas, marin aixois, vainqueur de la course du Rhum et du Trophée Jules Verne qui le démentirait. Bon vent….

Jean Philippe Roman

Avocat au Barreau d’Aix-en-Provence

21


“ Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté.” Charles Baudelaire

A G E N C E

I M M O B I L I È R E

D ’ E X C E P T I O N


L’art d’élire votre propriété d’exception.

Sheeran Serre 19 rue Emeric David 13100 Aix-en-Provence (France)

P R O V E N C E

C Ô T E

D ’ A Z U R

Tél. : + 33 (0)4 90 48 52 56 Tél. : + 33 (0)6 80 64 03 75 www.sheeranserre.net


nCONVERSATION Alain Fabre est membre du directoire de la Caisse d’Épargne Provence-Alpes-Corse en charge du développement. Il revient pour Carré d’Affaires sur le rôle de la Caisse d’Épargne dans le financement des territoires et des acteurs économiques. Pouvez-vous nous présenter la Caisse d’Épargne Provence-Alpes-Corse en quelques mots ? La CEPAC est d’abord une banque de plein exercice, ce qui sous-tend qu’elle soit présente sur tous les marchés, du particulier jusqu’aux collectivités locales, qui sont historiquement nos marchés leaders, en passant par les professionnels et les PME, qui sont pour nous des relais de croissance importants et l’économie sociale, le monde associatif et le logement social, qui est par ailleurs notre mission historique à travers la collecte livret A. Dans un environnement bancaire très encadré et très incertain, être une banque de plein exercice sous-tend aujourd’hui, d’avoir les capacités de poursuivre son développement. Pour 2014, le produit net bancaire s’établit à 620 M €, le résultat brut d’exploitation à 266 M €, et le résultat net à 146 M €. Ce qui aura permis de faire progresser nos encours de crédits de 1,1 Md €, à 16.9 Md € et nos encours de placements et dépôts de 1,7 Md € à 29,3 Md € et de présenter un coefficient d’exploitation de 57,1 %. La CEPAC est une banque mutualiste, pilotée par un Directoire de cinq membres, présidé par Alain Lacroix, et un Conseil d’Orientation et de Surveillance, présidé par Bernard Niglio et composé de représentants de nos sociétés locales d’épargne (nos clients sociétaires) et de représentants du personnel et des collectivités locales. Elle est aussi une banque régionale. C’est pourquoi tous nos territoires sont représentés au sein de notre COS. Cette identité régionale se matérialise par une prise de décision locale, y compris dans nos choix d’investissement et de financement. C’est un atout pour la CEPAC. La prospérité d’une banque régionale provient exclusivement de la prospérité de ses territoires, c’est pourquoi nous avons à cœur d’accompagner le développement de nos clients au service de ce territoire.

24 

Quels sont vos projets pour les mois et les années à venir ? D’abord sur notre modèle de distribution, nous avons l’ambition de devenir « les meilleurs du digital et les meilleurs de la relation humaine ». Cela nous oblige à investir dans nos canaux à distance (Internet, applications mobiles, systèmes de paiement nomades IZILIS, etc.) Aujourd’hui , c’est près de 16 millions de pages vues sur notre site régional et plus de 3 millions de visites de nos applications mobiles et internet. C’est aussi plus de 320 000 clients utilisateurs réguliers de ces solutions, et un vrai succès pour le lancement de notre coffre-fort numérique. Sur le Groupe, nous sommes leader de la vente à distance. Dans le même temps, nous modernisons notre réseau physique, notamment avec le lancement de nos agences phares à Marseille, Manosque et Saint-Denis de la Réunion. Nous avons ouverts 4 agences habitat et quatre espaces banque privée, notamment à l’espace Malherbe à Aix-enProvence. Nous avons choisi de renforcer l’expertise de nos conseillers en agence pour répondre à l’ambition que nous avons d’offrir tous les canaux à nos clients tout en les assurant d’avoir toujours un interlocuteur unique. Notre ambition est aussi de devenir un assureur à part entière, c’est même un des axes majeur de notre plan stratégique Groupe. Enfin tous cela ne sera possible qu’avec le renouvellement de la confiance que nous accordent nos clients. Ils sont ainsi plus de neuf sur dix à se déclarer satisfaits de l’accueil dans nos agences et des conseils de nos collaborateurs. En 2014, nous avons mis en place un dispositif QHD, qualité haute définition qui nous permet d’interroger nos clients à chaque rencontre avec un de nos collaborateurs. Enfin comme vous le savez, la CEPAC s’est portée candidate pour le rachat de trois banques outre-mer

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


(Banque de la Réunion, Banque des Antilles Françaises et Banque de Saint-Pierre et Miquelon), Territoire sur lequel elle est déjà en partie présente. Ces acquisitions lui permettant de devenir un acteur majeur sur l'outre-mer. Nous nous adressons essentiellement aux chefs d’entreprise, artisans, commerçants et professions libérales. Quels sont les atouts de la Caisse d’Épargne à l'attention de ces publics ? Nous avons de fortes ambitions de développement sur cette clientèle, nous misons sur une forte proximité et les expertises de nos équipes commerciales. Nous souhaitons répondre aux problématiques privées et professionnelles des entrepreneurs. Notre développement est significatif depuis ces trois dernières années avec un prisme tout particulier sur les artisans, commerçants, PME et professions libérales. Pour ce faire nous mettons à disposition une offre de gestion des flux qui emporte toute l’innovation technologique (paiement sans contact, télétransmission intégrant les dispositifs les plus en pointe EBICS, SWIFT NET, le cash pooling et depuis peu tous les moyens de paiements et encaissement à l’international. Nos clients bénéficient d’un réseau d’agences très dense, et de centres d‘affaires pour réaliser leurs opérations et rencontrer leur chargé d’affaires, nous attachons beaucoup d’importance à la personnalisation de la relation et a sa stabilité. Soucieux de la qualité de service nécessaire à la clientèle nous avons mis en place un service clients dédié à la clientèle entrepreneuriale qui permet d’allier performance, réactivité et qualité. Bien évidement nous proposons toute l’offre d’équipement sur le financement allant des plus complexes au plus simple, nous accompagnons nos clients sur le financement du cycle d’exploitation par les moyens classiques ou plus élaborés tel que l’affacturage, le financement de leur investissement en crédit classique et/ou crédit-bail. Nous avons également des équipes spécialisés, Banque Privée, financements structurés, en capacité de conseiller ces clients sur la structure capitalistique de leur entreprises, afin de réaliser des opérations de croissances externe, de capital développement ou de transmission. Sur ces dernières opérations, la cepac s’appuie sur les partenariats qu’elle a construit avec des structures de capital développement, croissance, transmission tel que les fonds connect, tertium, ACG… Enfin, nous sommes également très attaché a l’accompagnement des créateurs, nous développons des liens de forte proximité avec les plate-forme économique du

territoire, pays d’Aix développement, réseau entreprendre paca et bien d’autres et avec des fonds de capital-risque régionaux tel que PACA EMERGENCE ACG, pour finir notre implication dans CREASOL et le rôle que cet IMF joue sur le territoire transcrit aussi toute la dimension que nous souhaitons donner au sujet de la création d’entreprises. Ces quelques exemples décrivent bien toute l’implication de la cepac auprès des différentes problématiques des entrepreneurs de son territoire. Les collectivités locales sont aussi des acteurs du développement économique des territoires et la CEPAC est leader sur ce marché. Que leur proposez-vous quant à leurs besoins spécifiques de financement et notamment dans un contexte de baisse des dotations de l’État ? Nous sommes leader historique sur ce marché que nous connaissons parfaitement. Nous avons même été durant la dernière période un des seuls banquiers privés à ne l’avoir pas quitté, avec le retrait de l’acteur majeur qu’était Dexia. Bien évidemment nous n’avons pas pu totalement nous substituer à cet acteur, mais nous avons essayé de répondre systématiquement pour une part qui respectait nos positions de place. Bien évidemment nous n’avons pas vocation non plus à nous substituer à l’état, mais serons toujours aux cotés de ces partenaires importants, notamment sur des conseils personnalisés mais aussi sur la participation à des partenariats public / privé qui peuvent être des solutions aux problèmes que vous évoquez. Notre diffusion intervient essentiellement sur la ville d’Aix-en-Provence et la Communauté d'agglomération du Pays d’Aix. Dans son organisation territoriale la CEPAC dispose de la Région Provence Pays d’Aix. Pouvez-vous nous présenter son implantation et ses collaborateurs ? Le Pays d’Aix est un de nos territoire de développement. Depuis ces dernières années nous avons accéléré notre maillage et notre présence sur ce territoire économiquement très dynamique. Notre région commerciale Provence / Pays d’Aix est la plus performante en terme de croissance commerciale. Nous avons accompagné cette dynamique en renforçant notre présence avec notre centre d’affaires de La Pioline, celui d’Aix Malherbe et la création d’une agence habitat, d’un espace banque privée, et les ouvertures des agences d’Aix Pont de l’Arc et celle d’Aix Pasteur, la rénovation des agence Aix Mirabeau, d’Éguilles et de Peyrolles. Par ailleurs, nous investissons dans la vie associative sur le Pays d’Aix. Nous sommes les membres fondateurs et

25 


CONVERSATION sponsor principal de l’Open de tennis d’Aix-en-Provence et partenaire du Pays d’Aix Rugby Club et du PAUC handball. Quels projets emblématiques la CEPAC a-t-elle financé sur le périmètre de la communauté d’agglomération du Pays d’Aix ? La CEPAC est partenaire de la quasi-totalité des collectivités du territoire et bien sûr des intercommunalitées AGGLOPOLE et Communauté du Pays d’Aix, la CEPAC participe donc au financement de la plupart des équipements publics qui se construisent sur le territoire. Les investissements réalisés par les collectivités sont actuellement un soutien fort à l’économie locale notamment dans les secteurs du BTP. A travers le financement des collectivités la CEPAC soutient donc l’activité économique du territoire. La CEPAC est un acteur majeur dans le domaine du financement du secteur associatif, ce secteur comporte de nombreux acteurs, nous intervenons ainsi dans le domaine des associations médico-sociales nous avons financé des foyers d’accueil pour personnes handicapés (FAM), nous intervenons également dans le domaine de l’enseignement privé (OGEC) enfin dans le domaine de la culture ou du sport, nous pouvons citer la Fondation VASARELY ou le Pays d’Aix Rugby Club. En ce qui concerne les PME, nous finançons près d’une PME sur 5 sur le territoire, financement de trésorerie, d’investissements, ou financement de la reprise de sociétés. Quel est votre avis sur le développement économique sur ce même périmètre ? A la CEPAC nous avons une vision très positive de la dynamique économique du territoire, car nous enregistrons de très bons résultats sur les différents compartiments de notre activité de banque parce que le territoire du Pays d’Aix constitue pour nous une priorité en terme de développement commercial mais aussi parce que les chiffres confirment que la dynamique économique intrinsèque du territoire est bonne. Ce territoire est composé de plusieurs bassins d’activités qui ont des dynamiques différentes. La zone d’Aix-Les Milles reste porté par des sociétés de services à forte Valeur Ajoutée parmi lesquelles on retrouve des entreprises emblématiques comme Voyages Privés, ORTEC ou HIGH CO. Dans les secteurs de Gardanne ou Vitrolles, là où les activités économiques plus traditionnelles sont prépondérantes, la demande d’investissement reste encore timide.

26 

LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL La banque de développement régional est un réseau de 10 centres d’affaires présents sur les 8 départements couverts par la CEPAC. Son but principal est de soutenir, quel que soit le contexte économique, ses clients dans le financement de leurs projets et la gestion au quotidien de leurs structures : entreprises de l’économie sociale, du secteur privé, de l'économie mixte, collectivités locales, professionnels de l’immobilier et du secteur de la santé. La Banque de développement régional s'investit également dans les opérations emblématiques de sa Région.

ZOOM SUR LA RÉGION PROVENCE PAYS D’AIX PAR MARC CANOVAS, DIRECTEUR DE RÉGION La région Provence Pays d’Aix c’est 280 collaborateurs, 50 agences, un pôle d’expertise multi-marché à Aix-Malherbe qui abrite l’agence habitat et le pôle des marchés spécialisés (professionnels, Gestion patrimoniale et banque privée). Cette région a été la région la plus dynamique de la CEPAC en 2014 sur l’ensemble des marchés banque de détail (particuliers, professionnels et gestion privée). Notre ambition est de poursuivre notre gain de parts de marché sur tout le territoire en nous différenciant de nos concurrents par une meilleure expertise, notre réseau de proximité, le meilleur du digital et le fort capital confiance dont nous bénéficions auprès de nos clients. Nous souhaitons également améliorer notre visibilité et la notoriété de notre marque CEPAC auprès de tous les acteurs économiques et des décideurs de la Région.

MAGAZINE D’INFORMATIONS ÉCONOMIQUES / ÉDITION DU PAYS D’AIX


PUBLI-REPORTAGE

ENTREPRISES DU PAYS D’AIX PROACTIV’CARS L’AUTOMOBILE PLUS SÛRE ET MOINS CHÈRE ! Zoom sur une activité peu connue mais qui œuvre sur un point stratégique pour les entreprises : leur parc automobile. MARC ROSA, DIRIGEANT Née d’une expérience de plus de 28 ans dans le secteur de l’automobile, du conseil et de la finance, Proactiv’cars est une société indépendante détenue par des actionnaires privés et spécialisée dans la distribution Multimarques de véhicules. Son indépendance permet de conserver toute latitude par rapport aux prestataires et partenaires de manière à proposer une autre manière d’acquérir et de vendre des voitures, pour les particuliers mais surtout les professionnels. Quelle est cette approche novatrice qui fait toute la spécificité de Proactiv’cars ? Cette société développe dans les faits une stratégie d’entreprise pour optimiser l’usage de l’automobile. La qualité de l’écoute et la pertinence de l’analyse constituent une des garanties essentielles de leur approche commerciale. Le but de ces professionnels est d’éviter toutes les mauvaises surprises techniques et de proposer le meilleur projet financier pour le meilleur gain fiscal. Ils analysent ainsi avec une méthode transversale tous les cas possibles, car le prix facial est loin d’être le seul critère à prendre en compte, mais il y a aussi l’usage, la consommation, le cout de l’entretien, la fiscalité, etc. Les prestations ne se limitent pas à du simple négoce mais à un accompagnement global du projet automobile. Et cette approche novatrice libère des nombreuses contraintes liées à l’acquisition d’un véhicule. Au quotidien, le service achat cherche et négocie auprès de fournisseurs professionnels et ses critères de sélection sont très rigoureux. Les véhicules ont une traçabilité complète. Proactiv’cars propose ainsi un large choix de véhicules neufs et d’occasion,

généralement de moins de 5 ans (véhicule particulier et véhicule de société, et utilitaire jusqu'à 3.5 T.). Comme vous l’avez compris, ce mode de vente s’adresse à tous les types d’entreprises ayant besoin de professionnalisme, de compétitivité et de flexibilité (artisan, commerçant, TPE, PME, etc.). Ils vendent également aux particuliers recommandés ou issus de leurs réseaux. Tous les financements sont possibles (location moyenne ou longue durée, option d’achat, crédit).

Proactivcars’wash Proactiv’cars a mis en place une structure dédiée à l’accompagnement des particuliers comme des professionnels afin de leur permettre de restituer leur véhicule en fin de location. La plupart des utilisateurs et des gestionnaires appréhendent cette étape et craignent de faire face à des surcouts liés à l’usure de l’automobile et à une facturation souvent excessive des loueurs. Ce qui pourrait annuler tous les bénéfices financiers de la location longue durée. Il existe différentes grilles tarifaires des loueurs et des Concessionnaires, ce qui leur permet d’auditer le véhicule et de connaitre les points sensibles à vérifier avec les seuils de tolérance. C’est pourquoi il est établi un pré diagnostic gratuit. Vient ensuite l’intervention sur les points à corriger (changement de pneumatiques, bris de glace, réparation des selleries et/ou moquettes, délettrage publicitaire, éraflures superficielles, jantes/enjoliveurs détériorés, nettoyage de l’habitacle, etc.).

SARL PROACTIV’CARS Latitude Arbois Bat B 1060 rue René Descartes 13857 Aix-En-Provence Cedex 3 Tél. : 04 42 90 85 80

27 7 


À SUIVRE AU PROCHAIN NUMÉRO • À découvrir notre dossier consacré aux commerçants remarquables du Pays d’Aix • À lire nos chroniques Droit, Décalée, Gestion, Immobilier, Communication, Mécénat, Assurances... • À venir l'agenda des événements liés à l’économie locale...

s priorités. o v r u s s u o -v z re t “ Concen xpertise. ” e re t o n r u s s u o -v Reposez Pool Stratég aie vant d’agir Réfléchir

Pool Créatiochné par la grâce Être tou

n Pool Producietio au projet Donner v

Pool Web

e Entrer dans l’èr e u iq du numér

ement Pool Référenl’ocmbre

Sortir de

arketing om - Bureau M ication BtoB & BtoC C e d k ri b Fa La & Commun • Edition • Web

06 01 00 74 70ecom.com www.lafabrikd

ontpellier | Avignon | M ce en ov Pr n-e Aix

• À se remémorer les événements passés • À ne pas oublier, à la rentrée, Carré d’Affaires N°2

GÉNÉRIQUE Directeur de la publication : Jérémy Piallat Le magazine Carré d’Affaires est édité par la SARL LDC également éditrice du sitewww.carredaffaires.com Rédacteur en chef du numéro : Yves Espaignet Courriel : contact@quartier-d-affaires.com Siège social et courrier : 73 rue Joseph Vernet – 84 000 Avignon Bureau Aix-en-Provence : en cours d’installation Bureau Rhône-Alpes : 4 rue de l’Égalité - 69 008 Lyon Téléphone : 09 51 30 85 44 E-mail : contact@quartier-d-affaires.com Conception graphique et réalisation : La Fabrik de Com 73 avenue Eisenhower - 84 000 Avignon Dépôt légal : à parution Crédits photos : © Rawpixel - Fotolia (couverture), Service Communication Mairie d’Aix-en-Provence, © Marc CECCHETTI Fotolia (p.19), La Fabrik de Com, Serre Conseil, Sheeran Serre. N°ISSN : en cours. Imprimerie : imprimé dans l’Union européenne suivant la législation en vigueur. Conformément à la loi Informatiques et Libertés (1978), chaque annonceur dispose d’un droit d’accès et de rectification sur les informations nominatives le concernant. Il peut exercer ce droit en adressant un courrier électronique à l’éditeur du présent document. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation.


Carre d'affaires Pays d'Aix n°1  

Magazine d'informations économiques

Carre d'affaires Pays d'Aix n°1  

Magazine d'informations économiques

Advertisement