Page 1

ice, trop rv e s rs o h , ĂŠ m ri p p u En retard, s

cher... ?

n i a r t e r t o v z e t remet l i a r n o b e l r u s

DĂŠcouvrez les solutions aux cinq plaintes principales des voyageurs www.ptb.be


Les 5 plaintes princ Votre train es t en retard

Votre train est supprimé Vous êtes à l’arrêt suite à une perturbation

Votre gare est fermée, le guichet a disparu

Votre ticket er h c s u l p s r u o j tou


cipales du voyageur Le gouvernement impose à la SNCB des économies et des réductions de personnel (plus de 2000 emplois disparus depuis 2010). Conséquence : fermeture de guichets et de gares, moins d’information et de services aux voyageurs. En cas de perturbation (p.e. à un passage à niveau), le personnel doit venir de plus en plus de loin. Nous demandons du personnel en suffisance pour répondre aux attentes des voyageurs.

Les prix augmentent, entre autre, parce que le gouvernement réduit ses subsides au Groupe SNCB (-221 millions d’euros pour 2013). Le train doit redevenir un vrai service public. C’est un choix politique. Voyager est un droit pour tous et le train est plus écologique, plus sûr. L’exemple du Fyra montre les conséquences de la libéralisation : mauvais matériel, tickets deux fois plus chers et moins de fréquence.

Trop de suppressions sont dues à un manque d’entretien préventif des trains, à une diminution de l’infrastructure (aiguillages) et à un manque de personnel. Le gouvernement veut faire de lourdes économies au détriment de la SNCB avec comme conséquence encore plus de problèmes. Nous demandons le retour à un entretien préventif suffisant.

Le nombre de perturbations aux signaux, aiguillages, passages à niveaux provient souvent d’un entretien insuffisant et de la scission des activités (le personnel de gare ne peut plus intervenir à l’infrastructure). Le gouvernement veut diminuer l’investissement de 37,5 % sur l’infrastructure et scinder d’avantage. Nous demandons le retour à une société intégrée et plus de moyens pour un meilleur entretien. Il en va de notre sécurité. Depuis 2006, le personnel des cabines de signalisations (Infrabel) ne peut plus communiquer directement avec le personnel des trains et des gares (SNCB). Il est devenu très difficile de réagir immédiatement en cas de retards et incidents. Le gouvernement veut aller plus loin dans la scission. Nous demandons le retour à une société unique.


lic emin de fer pub

Garder le ch

Sifflez l a faute !

Train en retard, trop cher, en panne, supprimé… Tout cela provient de la volonté du gouvernement de privatiser le service public comme en Angleterre. L’Europe continue le démantèlement du secteur public. Pas seulement aux chemins de fer mais aussi à la poste. Et notre gouvernement est félicité comme un élève modèle. Sommes-nous les dupes de la libéralisation du chemin de fer ? Le gouvernement veut scinder le groupe SNCB en deux sociétés : la SNCB (trains et gares) et Infrabel (l’infrastructure). C’est totalement inefficace car la communication entre les deux sera encore plus difficile. Entre 2006 et 2012, la ponctualité a chuté de 95 à 85 %. Nous savons à quoi nous attendre. Le gouvernement ne veut plus investir que dans les grandes lignes. Il n’y aura plus d’investissement sur les lignes régionales. 30 % du réseau est menacé de disparition d’ici 5 ans (détails voir rail.ptb.be). Après la privatisation catastrophique du trafic marchandise et celle du trafic international, le gouvernement s’attaque maintenant au trafic intérieur de voyageurs.

IL n’est pas trop tard

Call to action

Réagissez à notre sondage Facebook : Selon vous, quel est le problème principal au chemin de fer ?

Donnez votre avis sur notre page Facebook

• Votre train est en retard • Votre train est supprimé • Vous êtes à l’arrêt suite à une perturbation • Le guichet ou la gare sont fermés • Le billet est toujours plus cher

Le PTB organisera des débats sur ce sujet. Vous trouverez les dates sur

http://rail.ptb.be

Aujourd’hui, nous sommes plus de 7.000 membres. PRENEZ UNE CARTE DE MEMBRE. Envoyez « membre » par sms, + vos noms et adresse au 0473 87 60 18 ou surfez sur notre site web www.ptb.be

E.r. : Marie-Rose Eligius, bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles

Dans divers pays européens, comme les Pays-Bas, la France et même l’Angleterre, la scission des sociétés ferroviaires est remise en question. Le nouveau plan du ministre ne sera pas appliqué avant 2014. Défendons une société intégrée et publique pour un chemin de fer plus sûr, plus efficace et meilleur marché.

Remettez votre train sur le bon rail  
Remettez votre train sur le bon rail  

Tract PTB Rail mai 2013

Advertisement