Issuu on Google+

Bouger Ne peut être vendu séparément

Hors-série HIVER 2009

Bien préparer l'HIVER SKIS, FIXATIONS, CHAUSSURES nos conseils pour choisir le bon matériel

Spécial

rando

de la Haute Route à la cabane du Mont-Rose

ROIS DE LA GLISSE Luge, snowtubing et airboard s'invitent sur nos pistes


Cet hiver… www.nendaz.ch

Temps forts

Nouveau

14-17.01.2010 Coupe d’Europe et Coupe du Monde de snowboard à Nendaz et Veysonnaz

20.03.2010 Grand Prix Migros Course de ski pour les espoirs de demain

• Cabines panoramiques Tortin-Gentianes

30.01, 27.02 et 27.03 2010 Ski au clair de lune Spaghetti party et animations à Tracouet

05.04.2010 Waterslide Tracouet sous les tropiques

• Garderie d’enfants au pied des pistes 7 jours sur 7

12-17.03.2010 Nendaz Freeride Etape de qualification pour le Freeride World Tour

14-24.04.2010 XSpeed Ski Verbier - Nendaz - Mont-Fort Coupe du Monde de ski de vitesse

• Parcours-raquettes Ecotrace

• Centre d’entraînement avalanche • Chasses aux trésors

Plus d’infos : Nendaz Tourisme - 027 289 55 89 - info@nendaz.ch - www.nendaz.ch


14

La Haute Route «Passe-moi les jumelles»

Avec Benoît Aymon et douze volontaires embarqués dans cette aventure hivernale.

JEAN BONNARD RESPONSABLE DES MAGAZINES

Plaisir d’hiver Le Valais et ses espaces blancs parmi les plus beaux des Alpes est un fantastique terrain d’aventures. Les amoureux de la glisse ont l’embarras du choix: ski de piste, randonnée, snowboard, raquette, luge offrent des possibilités illimitées de découvertes. «Bouger» vous conseille pour le choix du matériel. Des guides vous dictent les règles de sécurité sur les pistes ou dans la poudreuse. Frissons garantis avec Géraldine Fasnacht qui a relié Chamonix à Zermatt par les sommets en seize jours.Le DVD de ses descentes en freeride donne le vertige. Deux reportages sur la Haute Route, sur les traces de Benoît Aymon et des techniciens de la TSR qui ont réalisé cinq épisodes pour la grille des fêtes et avec le guide François Perraudin, notre conseiller montagne. Pour les amateurs de glisse moins extrême, des reportages sur la luge et le snowtubing, l’héliski et la raquette. «Bouger» vous invite aussi à découvrir les bons plans et bonnes tables de l’hiver et l’agenda des stations. Enfin, «Bouger» vous rend attentif à la souffrance – souvent mortelle – que le randonneur mal informé impose à la faune pour qui l’hiver n’est pas synonyme de vacances. Quelques règles simples peuvent sauver la vie des chamois, chevreuils et autres tétras-lyres qui partagent avec nous ces grands espaces blancs. Merci pour eux et très bel hiver!

38-46 Bons plans et agenda RESTAURANTS D’ALTITUDE

Notre sélection d’établissements où se restaurer après l’effort IMPRESSION Centre d’Impression des Ronquoz S.A., CIR Sion. PUBLICITÉ Publicitas S.A., Sion. ÉDITEUR Editions Le Nouvelliste S.A., Sion. TIRAGE 60000 exemplaires GRAPHISME ET RÉALISATION Pascal Claivaz et Raphaël Bailo

4-11 Glisse et balades Luge, snowtubing et airboard La raquette: bien choisir son matériel et six itinéraires à Nendaz

12-28 Spécial randonnées La Haute Route en hiver, avec notre guide Fançois Perraudin «Passe-moi les jumelles» invite douze volontaires La cabane du Mont-Rose Le matériel indispensable Géraldine Fasnacht, la Haute Route à snowboard Héliski et snowboard

28-37 Bien s’équiper Skis, chaussures et fixations Tous les conseils de nos spécialistes Dix règles d’or de sécurité Protéger la faune Les priorités de Ski Valais

3

Sommaire

Bouger


4

Bouger

LES AM DE LA G

La luge revient en force. SIERRE-ANNIVIERS TOURISME

DAVID VAQUIN Longtemps reléguée aux talus enneigés proches du chalet, la luge revient sur le devant de la piste et balaie tout sur son passage. Sans compter que la bonne vieille Davos est en passe de laisser sa place à des engins de glisse 100% fun comme le snowtubing ou l’airboard.

COMMENT ÇA GLISSE? LA LÉGENDAIRE LUGE DAVOS! Selon la légende, la luge Davos aurait été inventée il y a plus de cent vingt ans par un menuisier des Grisons.Malheureusement,il décéda le lendemain de l’invention et ses enfants prirent le relais. Rapidement,la luge fut utilisée dans tout le village pour le transport du lait. Apparemment, la réalité est moins romantique que le mythe. Ils ont été en fait plusieurs à inventer ce modèle et il aura fallu de nombreux essais avant d’arriver au résultat parfait. Ce qui est par contre vrai c’est que Davos est la patrie de Partie d e luge e la luge. La première n Anniv SIERREiers. ANNIVIE RS TOURIS ME

Luge, snowtubing, airboard, presque toutes les stations proposent des parcours spécialement adaptés à ces engins de glisse qui ont le vent en poupe.

piste y a été créée en 1879 et la première course internationale s’est déroulée dans le village des Grisons en 1883. Aujourd’hui, la célèbre Davos provient majoritairement des pays de l’Est où les concepteurs privilégient le hêtre plutôt que le frêne afin de diminuer les coûts. En Suisse, depuis quelques années, face à l’engouement suscité par la luge, plusieurs entreprises proposent à nouveau des Davos réalisées artisanalement.

LE SNOWTUBING, UN PETIT GOÛT DE PARC AQUATIQUE! C’est l’une des dernières inventions fun de l’hiver. Le principe est très simple, vous vous lancez à l’assaut des pistes dans une grosse chambre à air. Fous rires garantis pour petits et grands! De plus en plus de stations proposent des parcs spécialement dévolus au snowtubing avec virages relevés et autres moments d’émotion.

L’AIRBOARD, LA LUGE DE L’EXTRÊME! Pour ceux qui veulent aller nettement plus loin, plus vite et plus haut, un petit groupe de givrés a inventé l’airboard, sorte de luge Davos ayant subi une profonde mutation génétique. Vraiment profonde. Le bois s’est transformé en nylon et les descentes se font la tête en avant, couché sur un coussin d’air, à quelques centimètres de la neige. Il est


Bouger

5

POUR MOUREUX GLISSE d’ailleurs fortement recommandé de fermer la bouche. Frissons et adrénaline garantis! A ne pas mettre entre toutes les mains.

OÙ FAIRE DE LA LUGE? Au total, les stations valaisannes proposent plus de 150 km de pistes! Vous avez donc l’embarras du choix. Il suffit de se renseigner au préalable. Parmi les classiques, on citera la descente de La Tzoumaz. Dix kilomètres de long, 850 mètres de dénivelé, un must et des frissons garantis! Pour le snowtubing, plusieurs parcs sont à disposition. Là aussi, mieux vaut se renseigner au préalable afin de savoir si le parcours est plutôt destiné aux enfants ou aux parents. Si vous voulez glisser encore plus loin, il existe également des compétitions de luge, des descentes nocturnes aux flambeaux suivies d’une fondue ainsi que des courses sur des grandes luges à plusieurs. Rires garantis!

COMBIEN ÇA COÛTE? Au niveau du matériel, il existe un large choix de bobs et de luges à la portée de tous les budgets. Pour une Davos 100% swiss made, compter plus de 200 francs. Nettement moins pour sa copie des pays de l’Est.Au niveau des tarifs à la journée, cela dépend de la station choisie et du prix des remontées. Même constat pour les parcs qui sont parfois gratuits et parfois payants. Pour se donner une idée, la journée à La Tzoumaz coûte 25 francs pour les adultes et 13 francs

pour les enfants, prix auquel il faut ajouter 10 francs de location pour la luge.

À QUOI FAUT-IL FAIRE ATTENTION?

Les joies du snowtubing. SIERRE-ANNIVIERS TOURISME

Selon le BPA, on dénombre chaque année plus de 7500 accidents liés à la pratique de la luge: chutes mais surtout collisions avec des obstacles. Principales causes: les lugeurs sous-estiment leur vitesse ou surestiment leur capacité de pilotage. Comment éviter les accidents? Point le plus important,choisir l’endroit idéal.Eviter à tout prix les voitures, les piétons, les skieurs et les obstacles. Privilégier les pistes et les parcs spécialement conçus pour la pratique de la luge. Choisir la luge la plus adaptée à votre pratique: luge en bois,bob,luge de randonnée, airboard, etc. Une seule question à se poser au préalable: «Suis-je capable de la piloter et surtout de l’arrêter?» Ne pas oublier l’indispensable équipement: casque, combinaison de ski, lunettes de ski, gants, etc. Se tenir assis sur la luge et pas couché à plat ventre la tête en avant.

PUBLICITÉ

Les imbattables

MEUBLES

(bV\Vh^chhjg&( *%%b 'YZhjg[VXZ 

9jb^c^"eg^mVjm \gVcYZhbVgfjZh

esse

3 GRANDES EXPOSITIONS

MONTHEY Hdgi^ZVjidgdjiZCd&.7Zm! Y^gZXi^dcBdci]Zn"AZh>aZiiZh

lll#eZhhZ#X] I#%')),&)-)) ······················· ;Zgb‚aZajcY^

··························································


Les joies du ski, en toute décontraction

Prix pour une journée adulte (aller-retour en car et abo de ski).

Au départ de Sion: Veysonnaz, Nendaz, Thyon (CHF 55.-) Anzère, Ovronnaz, Evolène, Nax ou Arolla (CHF 47.-) Au départ de Sierre: Zinal, Vercorin, St-Luc, Chandolin ou Grimentz (CHF 47.-). En vente directement auprès des conducteurs CarPostal. Prix spéciaux pour les enfants et forfaits 1/2 journée! www.carpostal.ch (Web code 10135)

Tél: 058 448 03 26

La classe jaune.

PUBLICITÉ

6

Bouger

DÉPAYS La raquette, synonyme de liberté, séduit de plus en plus de monde sous nos latitudes. Conséquence de cet engouement un guide «Passeport-raquettes» sera bientôt mis en vente.


SEMENT

garanti CHARLES MÉROZ La pratique de la raquette à neige est en pleine expansion.Ala fin des années 90,300 paires seulement avaient été vendues en Suisse. Aujourd’hui, si l’on se réfère aux statistiques des maisons importatrices, pas loin d’un demi-million de raquettes ont trouvé preneurs dans notre pays. «C’est une sacrée évolution. Et je pense que ce n’est pas fini. Ce sport est synonyme de liberté, de sensations, de loisirs au grand air et de dépaysement. De plus en plus de personnes souhaitent s’y adonner», explique le Fribourgeois Laurent Buchs, président de la Fédération suisse de raquettes à neige (SwissSnowshoe).

PLACE AU PASSEPORT

Quand on dit que la raquette à neige éveille une sensation de liberté... TSL

Mille kilomètres de parcours balisés et deux cents itinéraires répertoriés, telle est l’offre actuelle de SwissSnowshoe, une offre contenue dans un guide des sentiers-raquettes paru en 2008 et appelé à faire l’objet d’une réédition dans les semaines qui suivent. «On parlera désormais de passeport-raquettes vendu au prix de 50 francs. Notre volonté est de mettre en œuvre une démarche participative visant à sensibiliser les usagers des sentiersraquettes. Comme il est hors de question d’introduire un système généralisé de vignettes, un montant de 20 francs sera prélevé sur chaque exemplaire vendu, montant destiné à l’entretien des parcours balisés et au développement de la raquette à neige en Suisse romande. L’achat du passeport-raquettes offrira en outre la possibilité à l’acquéreur de devenir membre de la Fédération suisse de raquettes à neige», détaille notre interlocuteur.

PRÉSERVER L’ENVIRONNEMENT La préservation des milieux naturels et le respect de la faune indigène sont au cœur d’une démarche inscrite dans le sillage des journées écOtrace mises sur pied depuis 2005 par SwissSnowshoe à l’aune d’une prise de conscience environnementale. «Jusqu’à l’année passée, il s’agissait d’une série de manifestations ponctuelles alliant l’aspect festif et la dimension sportive en milieu naturel. Un nouveau concept a été mis en place dans le cadre de mon travail de diplôme de conseiller en environnement», relève Laurent Buchs avant d’enchaîner: «Des panneaux didactiques ont été créés. Ils seront installés cet hiver sur une vingtaine de sentiers-raquettes en Suisse romande afin de sensibiliser les usagers de manière >> Suite en page 8

INFOS PRATIQUES D’un format pratique et mis à jour par rapport au guide de 2008, ce passeport se veut une véritable mine d’informations. «Il contient une description détaillée des parcours, le profil effort, des informations pour reconnaître les traces d’animaux et tout ce qu’il faut savoir pour préparer sa randonnée dans les meilleures conditions, comme le matériel le plus adéquat, l’accès aux sites, les adresses de lieux d’hébergement et de restaurants, etc. Les sentiers répertoriés dans le document sont populaires et familiaux. Ils sont estampillés SwissSnowshoe, donc respectueux des règles environnementales et des consignes de sécurité mises en place avec la collaboration des acteurs touristiques locaux», enchaîne Laurent Buchs. Le passeport contient aussi une offre d’activités annexes susceptibles d’être menées dans la région intéressée. A noter que la moitié des itinéraires répertoriés dans le guide est située en Valais. Site internet: www.sentiers-raquettes.ch


8

Bouger >> Suite de la page 7

simple et précise sur les incidences de leurs actes éventuels. Six thèmes ont été choisis, parmi lesquels le respect de la forêt, les impacts des déchets ou encore la question du covoiturage.»

RAQUETTES «VERTES» En termes de protection de l’environnement, la réflexion peut encore aller plus loin. La société TSL s’apprête à mettre sur le marché une paire de raquettes écOtrace. Laurent Buchs s’en réjouit: «Le sac est à

base de fibres naturelles. Les raquettes sont en matériaux recyclés. De la fécule de pomme de terre a été utilisée pour l’étiquette. Tout cela est pensé intelligemment, il y a une réelle éthique dans ce type de démarche. Et le produit fini ne coûte pas plus cher qu’une paire de raquettes conventionnelle.»

TERRE ET NATURE

CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT La Fédération suisse de raquettes à neige est présidée depuis 2005 par le Bullois Laurent Buchs. Celui-ci vient d’obtenir son diplôme préparatoire au brevet fédéral de conseiller en

environnement. A ce titre, il s’est vu confier par l’Office fédéral de l’environnement le mandat de passer au crible l’ensemble des itinéraires fribourgeois de raquettes à neige dans une perspective de protection de la faune forestière locale. «Ce travail s’effectue en collaboration étroite avec les gardes forestiers. Les autres cantons romands, dont le Valais bien sûr, suivront dans une phase ultérieure.»

Une paire de raquettes respectueuse de l’environnement sera bientôt sur le marché. LE NOUVELLISTE

PUBLICITÉ

MITSUBISHI EN VALAIS

Nouveau: Outlander 4x4 Navigator Avantage de prix CHF 7’610.– Génial talent allround

7.3 L

GARAGE DES ALPES DE CONTHEY SA CONTHEY Route cantonale 32, 027 346 16 28 - info@garagedesalpes.ch www.garagedesalpes.ch Concessionnaires locaux: SION: Garage Theytaz Frères SA, Route de Riddes 21, 027 203 37 47 ARBAZ: Garage de la Poste, Constantin & Cie, 027 398 18 92 SAINT-GERMAIN/SAVIÈSE: Garage Jean-Yves Luyet, 027 395 18 56

GARAGE AMINONA SIERRE Jean Rudaz S.A., Route de Sion 111, 027 455 08 23, garage.aminona@bluewin.ch Concessionnaires locaux: ST-LÉONARD: Garage du Lac, G. Vuistiner SA, 027 203 25 31 VISSOIE: Garage Jean-Jacques Melly, 027 475 26 65

Génial:

U U U U U

All Wheel Control 4WD, 8 airbags, ESP/TCS 2.2 DID diesel, 156 ch/380 Nm, 7.3 L/100 km 7 sièges, cuir, toit ouvrant, jantes en alliage 18“, clima. autom. Rockford audio 650 W Gratuit: MMCS navigation, caméra de marche arrière 2.2 Navigator, au lieu de 56’160.– seul. CHF 48’550.–, avantage CHF 7’610.–

CRISTAL GARAGE SA MARTIGNY Christophe Luy, Route du Levant 108, 027 720 45 30 info@cristalgarage.ch - www.cristalgarage.ch Concessionnaire locaL: SEMBRANCHER: Garage de l’Entremont SA, 027 785 12 17

AUTORAF SA COLLOMBEY-LE-GRAND Laurent Moret, 024 472 78 71 - info@autoraf.ch - www.autoraf.ch Génial à tout point de vue.

75years 4WD Mitsubishi Motors

75 Years 4WD. Offres top: Bonus jusqu’à CHF 4’000.–* pour d’autres modèles Outlander: 2.0 DID Diesel, 140 ch ou 2.4 MIVEC essence, 170 ch, à partir de CHF 36’950.–

www.mitsubishi-motors.ch *Action valable jusqu’au 31.12.2009. Consommation normalisée 2.0 DID: 7.3 L/100 km, CO2 194 g/km, catégorie de rendement énergétique C. Moyenne CO2 de tous les nouveaux véhicules: 204 g/km. Prix nets indicatifs recommandés, incl. 7.6% TVA.


Bouger

CHOISIR

le matériel adéquat

TEXTE CHARLES MÉROZ La réussite d’une balade raquettes aux pieds repose dans une large mesure sur le choix de l’équipement adéquat. Ce choix s’effectue en fonction du poids de la personne, du type de relief (plat ou alpin) et de l’utilisation (pistes battues ou neige profonde). En ce qui concerne les raquettes à neige, il n’est pas facile de se frayer un chemin dans le dédale du matériel proposé. La meilleure chose n’est-elle pas dès lors de se faire conseiller par un spécialiste? Collaborateur auprès de Moret Sports à Martigny, Marc Demuth s’est volontiers prêté à l’exercice. Voici sa sélection.

POUR LES ENFANTS: INOOK EXPERT JUNIOR 2 Idéale pour les enfants, cette raquette est munie d’une fixation d’un maniement aisé. Compte tenu de l’absence de cale de montée, ce matériel doté de crampons peut être utilisé sur un terrain plat ou en pente douce. Une bonne chaussure étanche suffit. «Ces raquettes contribuent à une excellente approche de cette activité sportive», note le spécialiste. ■ Prix: 109 francs. Poids: 210 grammes pièce.

CLASSIQUE: TSL ESCAPE EASY

7 CONSEILS

PLUS FUN: SALOMON ACTIVE

PHOTOS CHRISTIAN HOFMANN

1. Adaptez la durée et le type d’itinéraire à votre condition physique; après une chute de neige, une course aisée peut s’avérer pénible. N’oubliez pas de vous munir d’une paire de bâtons téléscopiques. 2. Ne sous-estimez pas les risques d’avalanche, de mauvais temps ou de brouillard. Renseignements au 187 (avalanche) et au 162 (météo). 3. Des habits superposables permettent d’adapter votre protection au froid. N’omettez pas nourriture et boissons chaudes. 4. Une bonne chaussure d’été étanche glissée dans une guêtre peut suffire. En terrain accidenté, il est préférable d’être équipé avec le matériel adéquat. 5. Restez en terrain connu, ne partez pas seul et, avant de partir, indiquez l’itinéraire projeté. 6. Partez en compagnie d’un accompagnateur en montagne. Ses connaissances en milieu alpin, forestier ou animalier vous feront passer de magnifiques instants dans des endroits connus par quelques privilégiés seulement. 7. Respectez la tranquillité des animaux sauvages et préservez l’environnement.

Cette raquette en taille de guêpe permet une progression naturelle et plus aisée dans les dévers. Elle est dotée d’une sangle à crémaillère, ce qui améliore sensiblement le confort, et est équipée d’un réglage rapide de la pointure de la chaussure. Les crampons montés de série peuvent être remplacés par des couteaux afin d’améliorer l’adhérence sur neige dure. La cale de montée est facilement actionnée avec le bâton ou avec les mains. Pour hommes et pour femmes. ■ Prix: 260 francs. Poids: 960 grammes pièce.

Pour la progression dans les dévers sa fixation est articulée. Elle est bien cramponnée sous le pied ce qui est efficace et n’a pas de cale de montée. Cette raquette est dotée à l’avant, d’une spatule très relevée qui permet de ressortir facilement de la neige et de glisser dans des pentes plus ardues. «C’est un sacré avantage», s’enthousiasme Marc Demuth. Le réglage est un jeu d’enfant avec une sangle à crémaillère à l’avant et à l’arrière. Ce matériel permet en outre de courir dans la poudreuse sans difficulté apparente. ■ Prix: 260 francs. Poids: 1010 grammes pièce.

9


Gagnez

Par

Sur le NET Participez gratuitement sur concours.lenouvelliste.ch

SKI... Envoyez NF au 363

S) (Fr. 1.-/SFM SKI1 Exemple: N

Par COURRIER Faites-nous parvenir vos coordonnées à: Le Nouvelliste, Concours ski 1, 2, 3, 4,5 ou 6, rte de l’Industrie 13, 1950 Sion Conditions de participation: les collaborateurs du Groupe Rhône Média, de Publicitas ainsi que les membres de leurs familles ne sont pas autorisés à participer. En participant à ce concours, j’accepte que mes données soient exploitées par Le Nouvelliste pour l’envoi d’informations et d’offres ponctuelles. Les gagnants seront avisés personnellement. Tout recours juridique est exclu.

Tirage au sort le 4 décembre 2009

NF SKI3

NF SKI4

NF SKI5

NF SKI6

6

Abonn ement s de s

aison

powered by www.cnote.ch

s r u o c Con SMS

NF SKI2

Yves Garneau©Verbier/Bagnes Tourisme

votre abonnement de saison

NF SKI1


Bouger

SIX ITINÉRAIRES 1 Bleusy (moyen), point de départ à 300 mètres en amont de Nendaz Tourisme, 6,8 km, 2 h 20. 2 Pra da Dzeu (facile), point de départ à 4 kilomètres du centre de la station, 4,6 km, 1 h 40, ecOtrace. 3 Nendaz - Siviez (moyen), point de départ à 300 mètres en amont de Nendaz Tourisme, 7,1 km, 2 h 50. 4 Tortin (facile), point de départ devant l’Hôtel de Siviez (arrêt postal). 3,7 km, 1 h 15, ecOtrace. 5 Siviez Alpage (moyen), point de départ devant l’Hôtel de Siviez (arrêt postal), 5,7 km, 2 h 50. 6 Haute-Nendaz - Antenne (débutant, moyen), point de départ à 500 mètres en aval de Nendaz Tourisme, 3,6 km, 1 h 10, kids parcours. Durant la saison, des balades accompagnées sont organisées le mardi et le vendredi. Elles sont placées sous la conduite de professeurs de l’ESS de Haute-Nendaz.

Les Tsintres

HAUTENENDAZ

6

Antenne

La Crêta 1 3

Pracondu Prachavio Prac da Dzeu

Les Clèves 1 Sofleu

Bleusy

Mayensdes-Troncs 2

Les Follats Tracouet Dents de Nendaz

NENDAZ MISE SUR ECOTRACE

Lavanthier Planchouet

La station de Nendaz propose six sentiersraquettes estampillés SwissSnowshoe. CHARLES MÉROZ Le phénomène touchant à l’évolution du nombre de pratiquants a, naturellement, aussi touché la région de Nendaz, plus particulièrement Haute-Nendaz et Siviez. Cela fait cinq ans que la station valaisanne surfe sur cette tendance et propose aujourd’hui pas moins de six sentiers labellisés SwissSnowshoe: quatre au départ du centre ou à proximité de Nendaz-Station, et deux depuis l’arrêt postal de Siviez. Les responsables locaux n’entendent cependant pas s’arrêter en si bon chemin. En collaboration étroite avec la commune de Nendaz, ils ont décidé de franchir une nouvelle étape en adhérant au concept ecOtrace de SwissSnowshoe afin de sensibiliser les randonneurs au bon comportement à adopter en termes de sécurité, de défense de l’environnement et de respect de la faune forestière. Concrètement, cela signifie qu’à partir de cet hiver, deux des six itinéraires existants – Pra da Dzeu et Tortin – seront équipés de

11

panneaux didactiques ecOtrace permettant de proposer un parcours ludique et riche de bons conseils. En trois langues, les panneaux destinés à sensibiliser les randonneurs rappelleront notamment les règles élémentaires de sécurité, fourniront quelques conseils de mobilité et insisteront sur la nécessité d’une gestion intelligente des déchets au cœur de la forêt.

3

5

Siviez Alpage

SIVIEZ

1 km

5

4

TORTIN

CHARTE DE SÉCURITÉ A Nendaz, comme partout ailleurs, on ne badine en outre pas avec la sécurité des usagers des sentiers-raquettes. «Tous les ans, avec l’approbation de la commune, nous signons la charte de SwissSnowshoe. Les sentiers balisés peuvent être empruntés par les randonneurs en toute sécurité», souligne Antoine Devènes, responsable technique auprès de Nendaz Tourisme. Pour Yvette Martignoni, accompagnatrice en montagne et collaboratrice auprès de Nendaz Tourisme, «il est vital de canaliser les usagers sur les sentiers-raquettes. Il faut les encourager à aller sur les itinéraires officiels dans un souci de respect de la nature et Antoine Devènes, Yvette Martignoni et Beat Eggel, de Nendaz Tourisme, tirent à la même raquette dans l’intérêt d’une activité sportive en pleine expansion. LE NOUVELLISTE

dans le but de ne pas déranger la faune forestière. Sans offre, les gens seront tentés d’aller un peu partout dans la nature. Il faut absolument éviter cela.» Quant à Beat Eggel, responsable marketing, il se félicite de la richesse du réseau de sentiers-raquettes: «C’est un signe de dynamisme et une nouvelle attractivité très appréciée de la clientèle. La raquette à neige est une heureuse alternative aux autres sports d’hiver. Comme il s’agit d’une activité en pleine expansion, nous nous devons de montrer que les choses bougent chez nous aussi.» Un dépliant édité avec SwissSnowshoe est disponible. Une brochure pratique est également publiée par Nendaz Tourisme et ses partenaires. D’autres détails sur www.sentiers-raquettes.com ou www.Nendaz.ch.


12

Bouger

Haute Route en hiver

AVENTURE ET DÉCORS GRANDIOSES

De mars à mai, le randonneur entraîné peut passer de Chamonix à Zermatt en empruntant des décors grandioses entre 3000 et 4000 m d’altitude. Avec notre guide François Perraudin...

La cabane Bertol en vue. TSR/ BENOÎT AYMON


2

Champex Cham mpex

Mauvoisin M Ma u oisi uv isin n

Argentière ntière

FRANCE

1

Bouger

SUISSE SUISS

Ca Cabane C aba bane ne e du Trient d u Trien nt Cabane Chanrion n

des Cabane d es Vignettes

3

Cabane Bertol ertol

4

13

Zermatt Ze erm r at attt

5 Cabane Ca ab a ba b ane ne Sc Schönbiel

ITALIE JEAN BONNARD La première Haute Route hivernale a été effectuée à skis en janvier 1902. Elle relie les capitales de l’alpinisme, Chamonix et Zermatt par la crête principale des Alpes valaisannes en quelque cinq journées de randonnée. Il existe de nombreuses variantes, mais le parcours de base ne diffère guère de celui de la Haute Route estivale. La plus grande différence consiste dans les descentes qui se font à skis et non à pied, dans le décor grandiose des 3000 et 4000 m des Alpes valaisannes. Le point avec le guide François Perraudin

au rythme de marche adapté aux capacités de tous. Le plaisir s’en trouve largement agrandi.

Qui peut se lancer dans une telle randonnée et à quelle période de l’année? Tout skieur en bonne forme physique, capable de skier de manière sûre dans des neiges changeantes et de progresser durant six à huit heures, cinq jours d’affilée. Les pauses en cabanes sont longues durant les après-midi et permettent une bonne récupération entre les étapes. La période idéale va de mi-mars à mi-mai.

Quel entraînement pour une telle aventure? Il faut venir préparé pour apprécier le parcours en toute plénitude. Cela veut dire marcher suffisamment longtemps, avoir testé son matériel et son endurance en toutes condiLe guide Franço is Perraudin tions. Skier avec un sac au dos peut au pied du Cerv in. DR changer la donne, des cloques aux pieds gâchent le plaisir et un camel bag qui gèle aux premiers frimas n’étanchera pas la soif. J’essayerais de faire au minimum une randonnée de deux jours sur un week-end avant la Haute Route.

Faut-il obligatoirement se faire accompagner par un guide? Lorsque le ciel est bleu et le temps clément, tout paraît facile et l’on peut se poser la question. Mais lorsque le temps se gâte, que le brouillard recouvre le parcours ou lorsque survient un accident, chute dans une crevasse par exemple, l’absence d’un alpiniste expérimenté peut tourner au drame. On est dans un environnement essentiellement hostile, ne l’oublions pas; le natel ne passe pas partout et l’on ne peut pas compter sur un secours rapide dans certaines circonstances défavorables.

Quelle est la journée type d’une telle aventure: lever, nombre d’heures de ski? Lever avant l’aube, petit-déjeuner et préparatifs liquidés en une petite heure, deux heures à deux heures et demie de marche dans les heures fraîches du lever du jour, avant la première pause. Quelques arrêts en progressant et surtout un retour en cabane (et en sécurité) avant les heures chaudes de l’après-midi où il devient non seulement très pénible de marcher, mais aussi dangereux en raison des avalanches de neige humide. On se couche vers 21 heures après d’agréables moments passés ensemble.

Avec un guide, est-on assuré d’arriver au bout? Le guide ne marche pas à votre place et n’a aucune prise sur la météo. Il ne peut pas non plus vous enseigner à maîtriser les mauvaises neiges tout en progressant, mais il saura prendre les mesures pour que le groupe conserve son énergie et évolue durant les heures propices au ski. Cela va du choix de l’itinéraire, de la façon de tracer

Le coût d’une telle aventure: logement cabane et guide? Il faut compter quelque 1300 francs par personne pour cinq demipensions en cabane et les frais du guide, viennent encore s’ajouter les boissons et éventuelles remontées mécaniques. Au total, quelque 1500 francs par personne, matériel non compris. PUBLICITÉ


14

Bouger

Benoît Aymon et Pierre-Antoine Hiroz ont réalisé cinq épisodes de «Passe-moi les Jumelles» à plus de 3000 mètres.

LARMES, SUEUR ET ÉMOTIONS

TEXTE JEAN BONNARD PHOTOS BENOÎT AYMON Dès le 23 décembre, la TSR diffusera cinq épisodes consacrés à la Haute Route en hiver. L’aventure (Chamonix - Zermatt à skis) filmée en avril, a mobilisé cinq guides et des équipes capables de suivre, caméra à l’épaule, entre 3000 et 4000 mètres, la progression dans la neige de douze volontaires. Coup de projecteur sur un tournage délicat avec le journaliste Benoît Aymon.

PARISIEN DE SERVICE Première gageure, la sélection des candidats: «450 s’étaient annoncés, la plupart via l’internet. Il y avait de tout, de celui qui demandait s’il fallait prendre des skis à celle qui souhaitait emmener son petit

chien... Nous en avons choisi douze en privilégiant celles et ceux qui rêvaient de la Haute Route, sans avoir jamais osé se lancer. Techniquement, ils devaient pouvoir skier hors-piste. Obligés de les croire sur parole, nous avons été un peu surpris du niveau de ski «limite» de certains...» Magie de la montagne et expérience de Benoît Aymon et des guides, la sauce a pris et, au final, l’aventure révèle des personnages attachants. Du plus jeune, Axel, 14 ans, au plus âgé, François, 75 ans (qui a subi une opération à cœur ouvert en 2000) en passant par Catherine qui rêvait de grimper une fois à la cabane Bertol, les randonneurs ont partagé un grand moment. Autre personnage: Brice (né à Nice), le Parisien de service, stressé, distrait, accroché à son portable et à ses cigarettes, mais sympa et à la bonne humeur contagieuse.


Bouger

«La monteuse, une Parisienne pur sucre, m’a dit: je suis frappée, ces randonneurs donnent l’impression d’être venus non pas pour faire de la télé… mais de la montagne!» BENOÎT AYMON

MOZART À LA CAMÉRA Les deux groupes de marcheurs étaient accompagnés des guides Erhard Lorétan (le 3e homme à avoir gravi les quatorze 8000 m du monde) et de son pote, le Valaisan Frédéric Roux. «Chaque groupe était suivi par une équipe technique (image et son) à skis avec son guide. La troisième équipe TV (Camille Cottagnoud et PierreAntoine Hiroz) était «volante» dans tous les sens du terme. C’est l’équipe qui filmait les levers, les repas, les couchers, les interviews, etc. Entre nous, Camille, c’est un Mozart de la caméra! Il a fait un travail extraordinaire et mérite amplement son prix de l’Etat du Valais! C’était très dur pour ces équipes TV: il faut passer devant, puis se laisser dépasser et re-dépasser le groupe filmé... tout ça en gardant du souffle pour ne pas trembler quand la caméra tourne...»

PAS DE CINÉMA Benoît Aymon, l’électron libre passant d’un groupe à l’autre (bonjour les dénivelés supplémentaires) avec son guide, Pierre Forclaz, intervenait le moins possible dans le tournage: «La montagne fixe les règles du jeu. Je me contentais juste de susciter une conversation, de faire des relances. Mais aucune mise en scène, ce n’est que de la «captation». Parfois la corde est indispensable. DR

Haute Route: des airs de Grand Nord. DR

Chaque groupe emportait son pique-nique. Lever vers 4 h 30 et arrivée à la cabane suivante assez tardive les premiers jours, vers 17 h 30, cela s’est amélioré par la suite. «Nous faisions huit heures de marche par jour. Le tournage a réservé son lot de surprises: celui qui oublie son sac, celle qui se prend des gamelles à répétition, le citadin de service toujours en retard et qui oublie son piolet à la cabane, le grognon...»

TÊTE-BLANCHE: DANTESQUE... L’aventure allait se corser dangereusement le sixième jour: «Avec Pierre-Antoine (Hiroz), on connaît bien la région de Tête-Blanche pour avoir fait le reportage «Tempête Blanche» en 2000 (un entraînement de la PDG avait fait deux morts). On se retrouvait soudain dans la même situation: tempête de foehn, visibilité nulle et un vent de plus de 100 km/h... On n’a pas mis la pression sur les guides; au contraire, on leur a dit c’est votre décision, pas celle de la TV, on veut la sécurité! Un guide seul avec ses clients ne serait jamais parti. Mais là, nous étions cinq guides et trois alpinistes confirmés, en cas de pépin, on pouvait organiser une colonne de secours.»

PRÉCIEUX GPS Et Pierre Forclaz, l’indigène de l’étape, connaît le coin... «Il avait fait le parcours une semaine plus tôt et avait conservé le tracé au mètre près sur son GPS... Il a fait la trace. On avançait prudemment, en sondant le moral et la santé de la troupe pour pouvoir opérer un repli éventuel. La décision a été prise par les guides, mais je l’assumais et me sentais «responsable»... Je dois avouer que je ne me suis détendu qu’en sortant du bouillon, peu avant Zermatt. Personne – guides compris – n’oubliera cette traversée dantesque. La montagne ne se laisse jamais vaincre, elle vous laisse simplement passer... Quand elle le veut bien!» PUBLICITÉ

15


16

Bouger

Technologie de pointe et paysage lunaire.

La visite de la cabane du Mont-Rose avec notre guide Henry Willi

ETH-STUDIO MONTE ROSA/ AMBROSETTI

UN SITE FUTURISTE JEAN BONNARD La nouvelle cabane du Mont-Rose,réalisée par l’EPFZ et le Club alpin suisse, devrait attirer de nombreux randonneurs cet hiver, même si la cabane, dans sa nouvelle version, ne sera officiellement ouverte aux alpinistes que dès le mois de mars prochain. Cette réalisation, basée sur des technologies d’avant-garde qui lui ont valu le titre de «cabane de l’avenir», se situe à 2883 mètres, au cœur des trois glaciers du Gorner, de Grenz et du Mont-Rose. La course à la cabane du Mont-Rose ne pose pas de gros problèmes au bon skieur, mais nécessite l’accompagnement par un guide.

DEUX ITINÉRAIRES SUPERBES Explications d’Henry Willi, président des guides de Zermatt: «En hiver, l’approche la plus commune passe par le chemin d’été. En partant de l’arrêt Rotenboden (à 2819 m d’altitude), avant-dernière station du train du Gornergrat, le tracé progresse à flanc de coteau, légèrement en descente jusqu’au glacier (1 heure environ). La traversée du glacier et ensuite la montée vers la cabane est interrompue par le portage des skis au début du glacier et sur la moraine centrale. La suite s’effectue normalement avec les peaux de phoque (une heure de montée).» Quelles sont les difficultés de cette course?

«Ce parcours par le chemin dit d’été traverse une pente assez raide. Il faut donc l’éviter après les chutes de neige et l’après-midi au moment où les températures sont élevées. Enfin, sur le glacier, qu’on peut qualifier de moyennement crevassé, il faut impérativement s’encorder.»

DÉPART À 3880 MÈTRES! Autre possibilité de gagner la cabane du Mont-Rose: l’itinéraire partant du Petit-Cervin (3880 m). C’est une course d’un jour. «En partant du Petit-Cervin, il faut traverser le plateau du Breithorn, longer derrière le Breithorn (versant sud) jusqu’au Schwarztor (environ deux heures). C’est une belle descente à skis sur un glacier de haute montagne. Dans la partie médiane, il y a un beau passage dans les séracs du Schwartzegletscher. Après de superbes pentes, vous rejoignez le Gornergletscher en une heure. La belle montée vers la cabane – vous devez être encordés, bien sûr – vous donne ensuite l’occasion d’admirer un splendide paysage (deux heures).» Pour ces deux itinéraires réservés à de bons skieurs, il est recommandé d’engager un guide de montagne. Le bureau des guides de Zermatt donne toutes les informations pour cette course ainsi que pour l’équipement nécessaire.


LEUKERBAD.CH

Loèche-les-Bains: un magnifique doublé Plus de 50 km de pistes sensationnelles, un univers de neige et de montagnes fascinant autour de 30 bassins thermaux aux vapeurs chaudes. Venez profiter des sports d’hiver alpins dans le domaine skiable de Torrent: 50 km de pistes avec une vue magnifique sur la vallée du Rhône et sur 20 sommets de plus de 4 000 m des Alpes Valaisannes. Vous pourrez vous restaurer dans le restaurant panoramique Rinderhütte, à 2 350 m, ou dans un des trois autres restaurants de montagne du domaine skiable. Un chemin de randonnée panoramique d’hiver ainsi que le Funpark complètent l’offre du domaine de Torrent. Deux sentiers de randonnées en raquettes balisés vous attendent sur le domaine de la Gemmi, ainsi que des pistes de ski de fond et des chemins de randonnées vous conduisant jusqu’à Kandersteg, sans oublier une descente en luge de 2 km. Un restaurant panoramique rustique vous accueille également sur le col de la Gemmi. NOTRE CONSEIL : neige et bain forfait combiné passe-partout que l‘entrée aux bains Les remontées mécaniques ainsi enfants jusqu‘à 8 ans. thermaux sont gratuites pour les

Pour terminer en beauté une journée mouvementée dans la neige, rien ne vaut de l’eau thermale à la bonne température pour vous prélasser dans les bains à remous et les bains de vapeur. Un bassin extérieur vous invite à vous détendre tout en admirant l’extraordinaire paysage hivernal de Loèche-les-Bains. Le Lindner Alpentherme vous propose un délassement idéal avec son tout nouveau village de saunas valaisan. Pour davantage d’action, vous pourrez vous aventurer sur le nouveau toboggan avec bouées Xtube des thermes Burgerbad. Toutes ces propositions sont inclues, sans limitation, dans le passe-partout neige et bain: un forfait pour quatre événements! Burgerbad Therme, www.burgerbad.ch Lindner Alpentherme, www.alpentherme.ch Torrent-Bahnen, www.torrent.ch Gemmi-Bahnen, www.gemmi.ch

Leukerbad Tourismus, Rathaus, CH-3954 Leukerbad Telefon +41 (0)27 472 71 71, Fax +41 (0)27 472 71 51, www.leukerbad.ch, info@leukerbad.ch


18

Bouger

PARÉ POUR LA RAND On ne se lance pas dans l’aventure d’une semaine à ski entre 3000 et 4000 mètres sans un équipement minimum. Question de sécurité. Marcel Antille, conseiller en matériel de sport chez AZ Sports à Sierre, nous énumère le contenu indispensable d’un sac de randonnée pour une semaine de course, durée approximative d’une Haute Route à skis.

CONTENU DU SAC: LES 3 INDISPENSABLES: PELLE, SONDE ET DVA Trois éléments sont absolument indispensables pour la pratique du ski de randonnée: une pelle, une sonde et un DVA, détecteur de victimes d’avalanche.

«le confort de la randonnée passe aussi par la préparation du sac. Habituezvous à marcher avec votre sac avant de vous lancer dans une longue course. Dernier conseil: placez les éléments lourds au-dessus, ce qui assure une meilleure répartition de la charge.»

LE SAC Un sac de randonnée McKinley, orange, d’une capacité de 45 litres fera l’affaire. Avantages: dos réglable en fonction de la longueur de la personne et facilité d’accès aux objets recherchés grâce aux entrées multiples. Bonnes fixations latérales pour les skis. Prix: 179 francs.

La pelle moderne n’a plus rien à voir avec le légendaire «outil de pionnier» du soldat suisse, certes solide, mais lourd en diable. Cette pelle ARVA, en carbone avec manche démontable, ne pèse que 310 grammes! Son prix, inversement proportionnel à son poids, est de 119 francs. D’autres pelles en alu (plus lourdes) feront aussi l’affaire. Leur prix: environ 60 francs. La sonde doit mesurer au minimum 2 m 40 et résister à des neiges tassées. Le modèle ARVA en aluminium coûte 70 francs. Il en existe en carbone, plus coûteuses, mais évidemment plus légères. Enfin le DVA (détecteur de victimes d’avalanche) est aussi de marque ARVA. Compatible avec tous les appareils de détection, il émet un bip-bip détectable en cas d’avalanche. Lors des recherches, il devient actif et localise les signaux émis par d’autres DVA. Son coût: 399 francs.

LA TROUSSE DE PHARMACIE Cette trousse de pharmacie individuelle de la marque Care Plus vaut 52 francs.

THERMOS Ce thermos d’un demi-litre, garanti 5 ans, vaut environ 30 francs.


PUBLICITÉ

DO LES PEAUX DE PHOQUE Le modèle proposé ici est de la marque Coll Tex. C’est un mixte, mohair et nylon. Taillées à la forme du ski, ces peaux se vendent 245 francs.

LA LAMPE FRONTALE Modèle désormais classique, cette lampe frontale de la marque Mammut vaut environ 55 francs.

LE CASQUE Ce casque, très léger, indiqué pour le ski-alpinisme de la marque CAMP, se vend 189 francs.

LE PIOLET En alu et acier, ce modèle light ne pèse que 250 grammes. De la marque CAMP, il se vend 189 francs.

PH OTO SC HR IST IAN HO FM AN N

LES CRAMPONS Légers et robustes, ces crampons ont une fixation dite semirapide et sont équipés d’une plaque antibotte (qui évite les sabots neigeux sous les chaussures). Ces crampons de la marque Petzl Charlet se vendent 269 francs.


20

Bouger Robert Bolognesi, chercheur pendant des années à l’Institut fédéral pour l’étude de la neige et des avalanches de Davos, dirige aujourd’hui le bureau Meteorisk à Sion spécialisé dans la prévision, la prévention et la surveillance des avalanches.

LES TUYAUX DU SPÉCIALISTE MÉTÉO JEAN BONNARD En hiver, Meteorisk complète ses prévisions par des observations d’enneigement et des estimations des risques d’avalanches destinées aux professionnels et au public, qui peut en prendre connaissance sur le site www.meteo-valais.ch. Cet hiver, un service spécial est prévu pour le week-end, avec bulletin nivologique pour les skieurs-alpinistes. Effectuez-vous aussi des prévisions pour des courses ou des championnats de ski? Meteorisk fournit des informations météorologiques et nivologiques pour des courses de ski alpin (coupes du monde de ski à CransMontana), contests de freeride ou compétitions de ski-alpinisme (défi des Faverges, championnats du monde de ski-alpinisme...). La prévision météo ou avalanche constitue un élément de sécurité de plus en plus important pour les organisateurs de manifestations en montagne. Avant de partir pour une Haute Route, peut-on vous appeler pour vous demander le temps qu’il va faire? Sauf situation anticyclonique très stable, la prévision météorologique n’est vraiment fiable qu’à court terme (24 à 72 heures). Avant le départ, on peut donc disposer sur le site internet de Meteo-Valais d’une prévision pour les premières étapes, et d’une tendance pour les suivantes.

LES CONSEILS AUX AMATEURS DE HORS-PISTE – Bien s’informer en consultant les bulletins météo et avalanches; se renseigner auprès des patrouilleurs, professeurs de ski, guides, gardiens de cabanes. Et toujours garder à l’esprit que plusieurs avis valent mieux qu’un. – Bien s’équiper: l’équipement de sécurité de base comprend le trio des indispensables: DVA (appareil de recherche de personnes en cas d’avalanche), la pelle et la sonde. Les sacs air-

bags sont aussi efficaces dans une avalanche. – S’entraîner à la recherche des victimes d’avalanche. – Bien s’entourer, peu expérimenté, on doit partir avec un guide. – Bien progresser, tenir les horaires, observer les distances et choisir un bon itinéraire. – Savoir renoncer, mieux vaut manquer une belle descente que réussir un triste accident!

Robert Bolognesi: «Mieux vaut manquer une belle descente que réussir un triste accident!» DR


500 KILOMÈTRES DE SENSATIONS

VERBIER St-Bernard fait déjà l’unanimité. Avec ses sept stations empreintes de charme, plus de 500 kilomètres de pistes et des paysages féériques, cette nouvelle destination vous promet d’inoubliables journées de ski… Et un plaisir GRANDEUR NATURE !

verbier-st-bernard.ch


PUBLICITÉ

«IL FAL J’AILLE A

Des descentes qui donnent le vertige...


Bouger

LLAIT QUE AU BOUT»

Géraldine Fasnacht et son guide Sam Beaugey. DR

«C’est un projet que j’avais monté avec mon mari...»

Géraldine Fasnacht a fait la Haute Route en freeride en seize jours. TEXTE MARIE PARVEX PHOTOS MYRIAM LANG-WILLAR Un trajet de Chamonix à Zermatt qu’elle a réalisé en seize jours, les montées en marchant, les descentes en freeride. Puis il a fallu produire le film et aussi préparer sa prochaine expédition en Antarctique. Géraldine Fasnacht a finalement réussi à prendre quelques jours de vacances. C’est donc par téléphone depuis l’Espagne qu’elle raconte son aventure, la voix dynamique et enthousiaste. La Haute Route en freeride, c’était comment? Long. Je savais que Séb n’aimait pas les petits projets (n.d.l.r.: son mari décédé, avec qui elle avait préparé ce parcours), je ne m’attendais donc pas à quelque chose de facile. Mais je dois dire qu’on était parfois vraiment fatigués. On était contents d’avoir quelques jours de mauvais pour prendre du repos. Les étapes étaient très longues avec des dénivelés jusqu’à 2000 mètres. En plus, nous portions parfois notre matériel de bivouac, le tracé choisi ne permettant pas toujours de s’arrêter dans les cabanes.

Quel genre de sensations avez-vous éprouvées dans cette aventure? C’est un projet que j’avais monté avec mon mari donc j’ai été très émue de le réaliser. Sur le parcours, il y avait plusieurs faces que nous avions faites ensemble. Une histoire, des souvenirs sont liés à chacune d’elles. Qu’est-ce qui vous a poussée à la réaliser? La motivation des amis, Seb Collomb-Gros et Sam Beaugey, que Sébastien avait comptés dans l’aventure. Cela m’est apparu comme un signe que je devais le faire.Et puis aussi, Séb et moi, on ne réfléchissait pas. Quand on voulait faire quelque chose, on fonçait. Ce projet m’était resté en travers de la gorge, donc il fallait que j’aille au bout. Quel est le plus grand danger de cette Haute Route en freeride? Comme les pentes sont vraiment très raides, il faut que la neige colle bien à la glace parce que si elle part en plaque,on n’a aucun moyen de se récupérer. Il est donc très important de contrôler les conditions d’enneigement. Par exemple, les 300 premiers mètres de la face nord du Pigne semblaient

parfaits.Mais plus bas,la neige ne collait pas. A la place, nous avons fait le Petit-MontCollon. L’enchaînement des faces selon un itinéraire prédéfini demande beaucoup d’organisation pour essayer de manquer le moins de descentes possible. Ne craignez-vous pas une manière d’inciter les jeunes à faire du horspiste? J’ai été encouragée dans cette voie par les grands freeriders qui m’ont fait rêver. Grâce à eux, je me suis lancée dans une passion qui me fait tenir malgré les coups durs. J’espère transmettre ce message aux jeunes. Par contre, j’ai eu des parents qui m’ont appris la montagne et ses dangers, qui m’ont expliqué qu’on ne se lance pas en hors-piste sans connaissance et sans matériel. Mais ça c’est le rôle des parents.

A VOIR: «La Haute Route des pentes raides», le 12 novembre au 24H de Genève. Sortie officielle en février, dont deux dates en Valais. Les DVD sont déjà commandables sur www.lineprod.ch. Sur ce même site: l’aventure de Géraldine Fasnacht en Antarctique jour après jour.

23


24

Bouger

Dépose au petit matin... DR

L’HÉLISKI,

CE MAL AIMÉ

UNE JOURNÉE D’HÉLISKI AU MONT-ROSE Cela revient à 180 francs par personne (vol avec trois personnes minimum). Le guide est également obligatoire, soit au total 380 francs par personne. La dépose se fait à 4200 mètres, pour une descente de 16 kilomètres et une différence d’altitude de 2600 mètres. AESCHHORN C’est un peu moins cher. Cela coûte 310 francs par personne avec guide. Départ à 3500 mètres, descente de 5 kilomètres et différence d’altitude de 1200 mètres. On peut combiner Aeschhorn et MontRose pour 495 francs par personne, guide compris. A partir de la base de RAROGNE, les prix sont plus démocratiques. Par exemple, un vol vers Ebnefluh coûte 890 francs pour 4 personnes, guide inclus. L’arrivée est à 3800 mètres, la descente est longue de 16,5 kilomètres et la différence d’altitude est de 2200 mètres. Tarif: 890 francs pour 4 personnes, guide inclus. Pour le Petersgrat (790 francs pour 4 personnes), la pose s’effectue à 3200 mètres, la descente est longue de 8 kilomètres et la différence d’altitude est de 1600 mètres. La combinaison Ebnefluh et Petersgrat coûte 1140 francs. PC Renseignements sur www.air-zermatt.ch

Mal vue par les écologistes, cette activité est une alternative rapide et abordable pour skier en haute montagne. PASCAL CLAIVAZ L’héliski est une activité mal vue par les organisations protectrices de l’environnement. Elle est polémique. Le directeur d’Air Zermatt Bernard Vogel dédramatise: «Pour nous, c’est l’occasion de pratiquer en février et mars, à une époque où nous volons très peu. Cela permet à nos pilotes de se poser dans des conditions alpines. Ils s’entraînent ainsi pour le sauvetage. Ils sont contraints de s’envoler sans visibilité, dans un tourbillon de neige. C’est un exercice difficilement remplaçable.»

DIVERGENCES DE VUES Air Zermatt se trouve au centre d’un grand dispositif de places d’atterrissage en haute montagne. «Par la force des choses: nos montagnes sont les plus hautes et les plus belles. C’est le cas du Valais en général.» Il est clair qu’Air Zermatt ne voit pas les choses comme les organisations de défense de l’environnement (voir l’encadré). D’ailleurs, la situation est différente selon qu’on est domicilié sur place ou de l’autre côté des Alpes bernoises. La section locale

«Ce genre de vol est vital pour la formation de nos pilotes, pour leur permettre de se poser dans des conditions alpines. Ils s’entraînent ainsi pour le sauvetage» BERNARD VOGEL, directeur d’Air Zermatt


Monterosa du Club alpin suisse, par exemple, se trouve sur la même longueur d’onde que la commune de Zermatt: d’accord pour l’état actuel des places d’atterrissage en Suisse et leur réglementation, mais sans augmentation. «Evidemment, des compagnies d’hélicoptères comme la nôtre aimeraient plus de places d’altitude. Cependant, le statut quo nous conviendrait. Au pire, nous continuerons à nous poser sur des places de haute altitude, même si leur nombre est plus limité.»

5% DU CHIFFRE D’AFFAIRES Et du point de vue du chiffre d’affaires? «L’héliski pèse grosso modo 5% de notre chiffre d’affaires. On croit toujours que cette clientèle est riche. Mais nos tarifs sont abordables pour tout le monde.» L’année passée, le chiffre d’affaires d’Air Zermatt a dépassé les 17 millions de francs. Elle a embarqué environ deux milliers de clients pour l’héliski. En été, il n’existe pratiquement pas de vols de ce type. Ils servent seulement à exercer les pilotes. Bernard Vogel assure que ces vols ne dérangent ni les randonneurs ni les alpinistes.De plus,ils évitent des régions entières du Valais. La suite? «En ce mois de septembre, nous avons remis le fruit des consultations de la commission sud-est du Valais, autour de Zermatt. Les défenseurs de l’environnement ont campé sur leurs positions, comme nous avons campé sur les nôtres (celles de l’Association suisse des compagnies d’hélicoptères). Maintenant, c’est au Conseil fédéral de trancher. La comPour les amoure ux mission suivante se penchera sur la de poudreuse. DR situation des places d’atterrissage en haute altitude du secteur Valais nord et Oberland bernois.»

Bouger

25

CINQ PLACES POUR ZERMATT Le sud-est du Valais autour de Zermatt est la première région qui est passée sous la loupe de l’OFAC (Office fédéral de l’aviation civile). Ce secteur continuera de compter cinq places d’atterrissage de montagne: l’Aeschhorn, l’Alphubel, le Mont-Rose et le glacier du Théodule; et la place du Trift remplacera celle de l’Unterrothorn. Elle ne servira à l’héliski que de décembre à avril. Des routes de départ et des hauteurs de vol minimales ont été définies. Les décollages et les atterrissages seront interdits de juillet à septembre, sauf pour le glacier du Théodule. En Suisse, la loi prévoit 48 places au-dessus de 1100 mètres; 42 sont effectivement exploitées par les avions et les hélicoptères. Elles sont actuellement en réexamen. Après le groupe sud-est du Valais, c’est au tour du secteur Aletsch-Susten. Enfin, mentionnons que 19 places d’atterrissage en altitude se trouvent en Valais et que 5 se trouvent dans la région de Zermatt. Pour un guide de montagne,l’héliski représente 30% de son revenu hivernal.A noter que le ravitaillement des cabanes nécessite trois fois plus de rotations d’hélicoptères que l’héliski. La Suisse est le dernier pays européen à autoriser l’héliski. Plusieurs lobbys combattent résolument cette spécificité sous la Coupole fédérale. Ces dernières années, cependant, le nombre de vols liés à l’héliski n’a pas augmenté. PC PUBLICITÉ

STORMRIDER LIGHT

STORMRIDER PIT PRO II

LES CHAMPIONS DES TESTS VOUS ATTENDENT!

W O L H U S E N | H E I M B E R G | W Ä D E N S W I L | W I L / S G | Z U C H W I L | S T- L É G I E R S / V E V E Y | K L O T E N | I T T I G E N / B E R N SÖRENBERG | MELCHSEE-FRUTT | ENGELBERG | HOCH-YBRIG SEEBLI | HOCH-YBRIG LAUCHEREN


26

Bouger

Les lattes reviennent sur le devant de la scène, à nouveau stars des pistes après avoir été éclipsées par les planches.

LE SNOWBOARD ne représente plus que 10% du marché MARIE PARVEX La guerre entre snowboarders et skieurs est-elle finie? Si à une époque, les adeptes de la planche rencontraient des problèmes de cohabitation avec les amateurs de lattes, on en entend plus beaucoup parler aujourd’hui. C’est que les snowboarders sont redevenus clairement minoritaires. Mirko Bettinelli, propriétaire de l’école de glisse Glycérine Sport à Anzère, décrypte l’histoire de ces sports. Il y a eu une période où c’était la grande mode du snowboard. Aujourd’hui, on parle beaucoup d’un retour en force du ski. C’est vrai? Ah oui, c’est très clair! Il y a vraiment une perte de vitesse du snowboard. Il est né dans les années 1980, de manière très marginale. Les premières formations de moniteur sont apparues en 1987 mais ce n’est que dans les années 1990 que la planche est devenue vraiment à la mode. Au plus fort de la vague, on a eu jusqu’à 40% de snowboarders. Depuis 2004 environ, ces derniers perdent du terrain. Aujourd’hui, ils ne représentent plus que 10 à 15% du marché. Comment expliquer ce retour de flamme pour le ski? Depuis qu’il existe de nouveaux skis carving,les lattes sont devenues plus accessibles parce que plus faciles à utiliser. Elles procurent les mêmes sensations que le snowboard, la courbure des skis permettant, comme avec une planche, de dessiner de grandes courbes. En étant un skieur de niveau moyen, on peut déjà éprouver de très

Mirko Bettinelli gère son école et son magasin depuis 1996. En treize ans, il a vu la mode snowboard naître puis décliner doucement face aux nouveaux skis chouettes sensations alors qu’il faut vraiment être un bon snowboarder pour avoir du plaisir. Il y a vingt ans, le ski offrait surtout des descentes en dérapage. Aujourd’hui, il a une meilleure tenue sur la glace avec deux carres contre une seule avec une planche. Et puis, le snowbaord est célèbre pour les descentes dans la poudreuse. Le ski s’est aussi adapté à cette tendance, les lattes plus larges permettant une pratique similaire à celle des freeriders. A l’heure actuelle, il est donc plus facile d’appendre à skier? Oui. Les chutes sont moins brutales. L’élève a donc moins tendance à être freiné par la peur. Le ski s’apprend plus rapidement, ce qui est pratique pour les gens qui ne viennent que quelques jours par année en montagne. Avec un professeur, vous pouvez être très indépendant en deux semaines alors qu’il en faut plutôt trois sur une planche. Les remontées en téléski sont aussi plus aisées. Ceci dit, je suis et reste un inconditionnel du snowboard!

DR


28

Bouger

CES SKIS SONT TEN

Face à l’offre exceptionnelle de cet hiver, pas facile de choisir sa paire de skis Yves Stettler du magasin Philippe Roux Sports à Verbier, peuvent vous aider. POUR MADAME: Le choix s’est porté sans hésiter sur une superbe paire de skis blancs immaculés: le AK White. Deux lettres en guise de marque: AK, pour Aldo Kuonen, un jeune Haut-Valaisan qui monte dans le monde du ski. Un ski de slalom, construction en sandwich avec noyau en bois, assurant une bonne souplesse et «une skiabilité extraordinaire en toute neige», selon le spécialiste. Un prix à la hauteur de ses qualités: 1650 francs (fixations comprises).

POUR L’AMATEUR DE GÉANT: Dans la gamme de ski de géant, le Head World Cup fera le bonheur des amateurs de virages à long rayon et de ceux qui aiment la vitesse. Destiné aux bons skieurs, ce ski est vendu 1270 francs (fixations comprises).

POUR TRÈS BON SKIEUR: L’Atomic D2 SL, un ski de slalom pour amateurs de virages courts et aimant le ski agressif. «La plaque sous la chaussure confère agilité, grip et puissance au ski», assure le spécialiste. Réservé au très bon skieur, ce ski se vend 1499 francs (fixations comprises).

POUR JUNIOR: Pour un enfant d’une douzaine d’années, le spécialiste propose le Dynastar Junior. Un ski de slalom de 1 m 40 de long avec une technologie de ski pour adulte. Une plaque sous la chaussure rehausse le skieur et lui permet un ski plus agressif. Haut de gamme pour skieur junior, ce modèle se vend 899 francs (fixations comprises).

SKI FREERIDE Pour toutes les conditions de neige, et idéal pour le freeride, le spécialiste propose le Dynafit Mustagh Ata. Ce ski léger convient aussi bien à la pratique de la peau de phoque qu’au ski sur pistes, car un peu carvé. Ce ski qui peut tout faire est vendu 799 francs, sans fixations. Prévoir environ 450 francs supplémentaires pour les fixations.


NDANCE...

. Les conseils avisés d’un spécialiste, ET AVEC ÇA... LE CASQUE IN Le casque G 10 MX de la marque Giro est dit multi impact et offre une bonne protection de la tête. Il se vend 269 francs. Les lunettes, adaptées à la forme du casque, se vendent 159 francs.

LE BÂTON BRANCHÉ Leki, souvent en avance sur la concurrence, propose le bâton qui devrait cartonner sur les pistes. Qui n’a pas pesté quand, au moment de prendre le téléski, il ne parvenait pas à sortir la dragonne serrée à son poignet? Leki lance la dragonne qui reste au poignet, ce bâton (alu et titane) se libérant sur un simple clic. Vendu 119 francs.

LA PROTECTION DORSALE De plus en plus portée, la protection dorsale prévient les conséquences des chutes, mais aussi des collisions avec d’autres skieurs. Cette version de la marque POC pour adulte se vend 289 francs.

L’AVIS DU SPÉCIALISTE

«Si les jeunes sont demandeurs en matière de sécurité, les adultes s’y mettent aussi. Ainsi, ils portent de plus en plus les protections dorsales. Légères, solides et adaptées à la forme du dos, elles se font vite oublier et s’avèrent très efficaces en cas d’accident...» YVES STETTLER

PUBLICITÉ

TEXTE JEAN BONNARD PHOTOS CHRISTIAN HOFMANN


30

Bouger

CHAUSSURES et FIXATIONS

Le marché de la chaussure de ski explose: il y en a pour tous les goûts, tous les prix et toutes les sortes de skis. Difficile de faire son choix. François Roux, patron d’Evasion Sports à Verbier, propose quelques modèles de la saison 2009-2010.

LE CONSTAT DU SPÉCIALISTE: POUR TOUT SKIEUR La plus légère des chaussures à quatre boucles, pour la rando, mais aussi excellente sur piste, la Dynafit Z Zéro 4. C’est le meilleur rapport poids-fiabilité. La chaussure pèse 1,650 kg (pour une pointure 42). Son prix – chausson thermo compris – est de 849 francs. Permet le ski de piste et de rando dans de très bonnes conditions.

La tendance actuelle est d’opter pour une chaussure mixte, permettant le ski de piste et la randonnée. Le choix se porte volontiers sur des chaussures plus légères, avec semelles Vibram antidérapantes permettant de marcher sans skis et sans trop glisser. Sur pistes, ces chaussures assurent aussi une bonne tenue du pied. FRANÇOIS ROUX Evasion Sports à Verbier

PISTE ET FREERIDE La Tecnica Agent 130 est une chaussure mixte pour très bon skieur. Convient donc pour la piste et le freeride. D’un poids de 2,530 kg, elle coûte 799 francs.

POUR MADAME Chaussure pour ski de piste et pour dame, particulièrement confortable, la Dalbello Raya 10 est doublée en fourrure. Ne convient pas pour la rando, même si une position permet de marcher sur une courte distance (de la voiture au télé). D’un poids de 2,300 kg pour le modèle en 39, très esthétique, elle coûte 549 francs.

FREESTYLE HAUT DE GAMME Chaussure très haut de gamme pour amateur de freestyle très exigeant, la Dalbello il Moro Team est une trois boucles de 2,280 kg (en pointure 42). A noter: la dureté du flex est réglable et l’on peut bloquer l’inclinaison de la jambe dans la chaussure. Elle est parfaite pour le freestyle, mais convient aussi très bien pour le ski classique sur piste. Pour bon skieur. Son prix, à la hauteur de ses qualités: 899 francs.

MADAME SUR PISTE La fixation Movement Freeski 100, légère (800 g) convient parfaitement pour une skieuse qui préfère rester sur les pistes. Son prix: 169 francs.

MONSIEUR SUR PISTE La Tyrolia Freeflex + 15 est une bonne fixation classique pour le ski de piste. D’un poids de 1,350 kg, Elle coûte 320 francs.

AMATEURS DE COULOIRS Plus lourde (1,340 kg) que la fixation pour ski de randonnée, la Marker Duke permet la marche, mais plutôt sur des distances pas trop longues. C’est la fixation idéale de POUR LA RANDONNÉE l’amateur de ski en couloirs: très La Dynafit Vertical FT allie bonne tenue du pied et possibirobustesse et légèreté: 550 g. lité de gagner le couloir grâce à Idéale pour la randonnée, elle sa position marche. coûte 629 francs. Matériel solide, cette On peut y ajouter la paire fixation coûte de couteaux (sur la 669 francs. photo) à 79 francs.


DOMAINES SKIABLES DE NAX, AROLLA, EVOLÈNE ET DES 4 VALLÉES

Valais Hérens-Nendaz-Veysonnaz

Forfait hiver 2009-2010 Dès CHF 530.– Forfait ski alpin et freeride Dès CHF 460.– Forfait ski de fond et raquettes Logement: 7 nuits en 1/2 pension et remontées mécaniques

Venez découvrir au cœur du Valais nos cascades de glace www.valais-hotels.ch

SIMPLY CLEVER

La nouvelle Skoda Yeti 4x4. Un véritable ami qui ne vous laisse jamais tomber - grâce à sa traction quatre roues et à ses qualités on-road et off-road exceptionnelles. Il convainc surtout par son design compact, ses moteurs à la fois puissants et économiques, son excellente sécurité, son très bon rapport qualité-prix et bien plus encore. Votre nouveau meilleur ami vous invite à une course d’essai. www.skoda.ch

*Skoda Yeti Entry, 1.8 l TSI, 160 ch/118 kW, 5 portes. Le prix indiqué ne correspond pas au modèle illustré. Prix de vente recommandé s’entendent TVA de 7,6% incluse. Consommation/ émissions de CO2 1.8 l TSI: Consommation moyenne mixte 8,0 l/100 km, CO2 189 g/km. Catégorie de rendement énergétique: D. Valeur moyenne de tous les véhicules neufs venus en Suisse: 204 g/km.

Chez les concessionnaires valaisans : Garage Corbassières Sàrl

Garage Olympic A. Antille Martigny SA

Rte des Carolins 3, 1950 Sion Téléphone 027 322 99 61

Rue du Léman 43, 1920 Martigny Téléphone 027 721 70 20


32

Bouger

LES RÈGLES D’O Pour la randonnée hivernale en montagne

Ces règles d’or pour la randonnée (pédestre, ski et raquette) hivernale en montagne constituent les précautions minimales de sécurité à observer. Elles nous ont été dictées par Pierre Mathey, président de l’Association valaisanne des guides de montagne. 1. Au préalable, tu te renseigneras: bulletin avalanche 187, météo 162, topos CAS et cartes, guides de montagne, patrouilleurs, connaissances, gardiens de cabane, propre observation ou expérience. 2. Ta course tu prépareras: niveau de difficulté, itinéraire répertorié sur carte, matériel nécessaire, conditions météo. Consultez les bulletins avalanche au départ des remontées mécaniques: drapeaux jaune et noir = danger d’avalanche = renoncez! 3. Le bon matériel tu choisiras: adapté au niveau de difficulté de la course, mais obliga-

4.

5.

6.

7.

toirement: un sac à dos avec DVA - PELLE SONDE, une couverture de survie, une veste, à boire et à manger. Le bon itinéraire tu prendras: adapté au niveau des participants, mais en tous les cas choisir un itinéraire connu, avec des points de repère, une alternative de retour, un horaire réaliste. Avant le départ un tiers tu informeras: informez un tiers, adaptez la course à la forme du jour et au participant le moins expérimenté, respectez les conditions météo. Les conditions météo tu observeras: neige fraîche = danger d’avalanche, renoncez ou rentrez. Vent = danger d’avalanche et température froide. Brouillard = pas de visibilité, risque de chute et de se perdre! Les horaires tu respecteras: partir tôt et rentrer tôt, respecter les horaires fixés dans

Pour le ski de piste... 45 000 skieurs et 26 000 snowboarders sont accidentés chaque année, parfois mortellement. Voilà qui fait froid dans le dos.

Evitez donc les dérapages, avec le bpa (Bureau de prévention des accidents), qui a résumé les 10 règles de sécurité à respecter impérativement sur les pistes.

4. 5.

6. 1. Ne pas mettre autrui en danger et ne pas lui porter préjudice. 2. Descendre à vue. Adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités et aux conditions. 3. Respectez la trajectoire du skieur ou snowboarder aval.

DR

7. 8. 9. 10.

les topos et sur les cartes, ne jamais se mettre de nuit ou s’exposer aux fortes chaleurs de l’après-midi. 8. Pour l’environnement tu auras des égards: respecter la faune et la flore, ne jamais laisser de matériel ou déchets dans la nature. 9. En cas d’accident, le 144 tu composeras en Suisse ou le 112 en Europe, ne jamais mettre sa vie en danger pour secourir une victime et s’assurer de sa sécurité. 10. Sans expérience, d’un professionnel tu te feras accompagner (guide de montagne).

N’OUBLIE Z PAS QUE :

Le risque zéro n’exis te pas! Vous agis sez à vos prop res risque s et périls Dans le do ! ute, renon cez et rebrous sez chemin Sans form ! ation ou e Dépasser à une distance x abstenez-v périence, ous! appropriée. Ne partez jamais seu Regarder vers l’amont avant l en monta gne! de s’engager ou virer sur une piste. Stationner au bord de la piste ou à des endroits avec visibilité. Monter et descendre uniquement au bord de la piste. Respecter le balisage et la signalisation. Prêter secours, avertir le service de sauvetage. Parties impliquées dans un accident et témoins: faire connaître son identité.

Cette brochure gratuite donne les conseils de sécurité utiles sur les pistes.


PUBLICITÉ

OR...

HÔTEL PLAMPRAS 3961 Chandolin (VS)

s4ARIFPROMO semaines blanches du 10 au 31 janvier 2010 et du 10 au 31 mars 2010 s3PĂ?CIALITĂ?SRĂ?GIONALES s6UEPANORAMIQUE depuis le restaurant s0LACEDEPARCASSURĂ?E s#HAMBREDĂ’S&R PERS avec petit dĂŠjeuner

Demandez nos offres: TĂŠl. 027 475 12 68 Fax 027 475 50 05 E-mail: hotelplampras@netplus.ch www.hotelplampras.ch

DR

Vous faites du snowboard? Alors ces cinq règles supplÊmentaires de la Commission suisse pour la prÊvention des accidents sur les descentes pour sports de neige SKUS vous concernent. 1. Si vous avez des fixations de type alpin, fixez la jambe avant à la planche au moyen d’une lanière de sÊcuritÊ (leash).

1950 Sion

2. DÊtachez la jambe arrière de la fixation aux tÊlÊskis et tÊlÊsièges. 3. Avant chaque changement de direction, particulièrement avant des virages heelturn/backside, regardez en arrière et observez l’espace. 4. Retournez toujours le snowboard (fixations dans la neige) lorsque vous le posez. 5. Ne dÊchaussez pas le snowboard sur les glaciers en raison du danger crÊÊ par les crevasses.

027 327 30 60

Chez le spĂŠcialiste je suis

BOUGER MIEUX avec le matÊriel du No1 de la location SKI RANDONNÉE RAQUETTES - ETC.

DR

www.eaglehelicopter.ch

www.emosson-lac.ch

... et le snowboard

MORET SPORTS PLACE DE PLAISANCE 1920 MARTIGNY TĂŠl. 027 722 59 28 Fax 027 722 09 28


34

Bouger

Les chiens et les randonneurs aussi peuvent tuer le gibier affaibli par l’hiver.

PITIÉ POUR LA FAUNE JEAN BONNARD Peaux de phoque et raquettes ouvrent désormais des espaces sans limites aux amateurs de randonnées hivernales. Pourtant, cette frénésie d’espaces inviolés peut s’avérer mortelle pour les animaux des Alpes, pour qui l’hiver est un piège redoutable. La neige, le froid et une nourriture rare et sensiblement moins riche qu’à la bonne saison sont autant de facteurs qui affaiblissent le gibier.Ajoutez à cela la nécessité de fuir devant un randonneur et la mort est parfois au rendez-vous. «Un chamois qui fuit dans 50 cm de neige dépense cinq fois plus d’énergie que dans 25 cm de neige! Un effort souvent fatal», résume le biologiste du Service de la faune Yvon Crettenand.

PHOTOS MORTELLES «La règle de base devrait être de ne pas quitter les parcours balisés. Le gibier s’habitue au passage régulier de randonneurs, en se réfugiant sous un abri à 30 ou 50 mètres des parcours. Mais si le randonneur sort des traces, il va immanquablement faire fuir des animaux qui devraient économiser toutes leurs forces pour tenir

jusqu’au retour des beaux jours», explique Yvon Crettenand. C’est surtout la répétition des dérangements qui est dangereuse, ajoutée à une nourriture pauvre, avec beaucoup de fibres et très peu digeste. Les animaux dépensent beaucoup d’énergie et brûlent trop rapidement leur graisse accumulée en prévision de l’hiver. Plus l’hiver se prolonge, plus les animaux sont affaiblis et plus les conséquences d’un dérangement sont fatales. Les amateurs de photos hivernales de gibier doivent toujours se dire qu’une belle photo est parfois une photo mortelle...

LES CHIENS Autre danger trop souvent sous-estimé: les chiens non tenus en laisse. Un randonneur ignore les dégâts que peut provoquer un chien qui gambade librement à 30 ou 50 mètres du parcours balisé. Même un chien de petite taille fera fuir un gibier qui va s’enfoncer profondément dans la neige. Autre comportement à éviter: lâcher son chien le soir devant le chalet pour qu’il aille faire ses besoins. La nuit, les animaux s’approchent des habitations et sont des proies faciles dans la neige. A noter que le propriétaire d’un chien qui attaque un animal est amendable.


Bouger Cerf mort d’épuisement. SCPF/CHRISTIAN BORNET

35

LE CAS DU TÉTRAS-LYRE Des chercheurs dirigés par le professeur valaisan Raphaël Arlettaz ont étudié le cas du tétras-lyre dans les Alpes valaisannes et vaudoises. Ce coq de bruyère est souvent dérangé par les skieurs dans son biotope, à la limite supérieure des forêts. En hiver, le tétras-lyre se repose jusqu’à vingt heures par jour dans un igloo, ce qui le protège des frimas et des prédateurs. Les analyses des déjections des oiseaux ont révélé un stress chronique important chez les tétras vivant dans des zones à pression humaine modérée (ski de randonnée, snowboard, raquettes) ou forte (domaines skiables). Le niveau de stress fait un bond de 60% lors d’un dérangement. Cet impact du stress expliquerait pourquoi, dans les zones de dérangement, la population de tétras est de 30 à 50% moins dense qu’ailleurs. R. Arlettaz en tire une première conclusion: «Seule la création de zones de refuges hivernaux adéquats pourra à long terme permettre à la faune sauvage des Alpes de résister à la pression toujours plus grande des activités humaines sur ces écosystèmes sensibles.» Les chercheurs viennent de remettre au Service valaisan de la chasse et de la faune une cartographie des emplacements prioritaires pour créer ces zones de tranquillité. Reste à passer à l’action! JB

Chèvre de chamois et son cabri dans la haute neige.

AURÈLE SALAMIN/GRIMENTZ PUBLICITÉ

Snow'n'Rail à Verbier : de Martigny au sommet de la Chaux (2482 m.) en moins de 50 minutes. Forfait train + ski 1 jour : dès Fr. 55.20 (adultes) et dès Fr. 31.20 (16-20 ans). www.regionalps.ch

ALVÉOLE.ch & BOOMERANG

Avec le train au pied des pistes.


36

Bouger

«La structure de formation mise en place à Brigue a obtenu le label «centre national» de la part de Swiss-Ski» PIRMIN ZURBRIGGEN, patron du ski valaisan LE NOUVELLISTE

Un miracle pour Farquet Ancien président de Ski Valais et membre du présidium de Swiss-Ski, Eloi Rossier a évoqué l’accident de son neveu Grégoire Farquet durant la fête du ski valaisan. Une évocation empreinte d’émotion et de soulagement. «Nous avons craint un instant la paraplégie, mais aujourd’hui l’état de santé de Grégoire nous rassure pleinement», a-t-il confié. Une terrible cabriole avait projeté le skieur valaisan dans un mur de neige lors d’un entraînement de descente à Zermatt le 16 août. Il avait été héliporté à l’hôpital de l’Ile à Berne, trois jours de coma avaient précédé son réveil. Le Bagnard a quitté l’établissement bernois pour la première fois vendredi afin de vivre le week-end en famille. «Tout revient comme il faut», a confié le membre du cadre B de Swiss-Ski lors de son arrivée au Châble. «Je commence à pouvoir discuter normalement. J’ai heurté le mur exactement à l’endroit où ne se trouvait pas de matelas.» Une chute avait déjà mis un terme prématuré à son exercice précédent. «Je pense encore et déjà au ski. Pas de questions. Je suis convaincu que le ski reviendra. Je suis jeune et beaucoup de monde a confiance en moi.» Le Valaisan devrait poursuivre sa convalescence à Loèche-les-Bains notamment après une opération en septembre pour réparer le ligament croisé du genou droit. SF


Bouger

37

Les priorités DE SKI VALAIS STÉPHANE FOURNIER La relève du ski valaisan a pédalé ferme sur la place de la Planta samedi. Chaque tour de roue s’est transformé en fonds pour parrainer la prochaine saison. L’exercice devenu traditionnel s’est déroulé lors de la fête cantonale de Ski Valais, dont les dirigeants souquent ferme afin de concrétiser le projet SUS (Ecole et Sport de neige) élaboré par Pirmin Zurbriggen ainsi que le centre de formation de Brigue. «La structure de formation mise en place à Brigue a obtenu le label «centre national» de la part de Swiss-Ski», se réjouit le nouveau patron du ski valaisan. «Cette première impulsion doit déboucher sur un intérêt plus large avec la possibilité d’intégrer des compétiteurs d’autres associations et d’attirer des parrains de dimension nationale. C’est notre espoir.» L’objectif du projet SUS est de doter les espoirs cantonaux d’un véritable encadrement professionnel. La carte valaisanne serait découpée en neuf régions dans lesquelles officierait un entraîneur à temps complet en collaboration étroite avec les ski-clubs. «Nous devons enrayer les défections. Lors

de mes débuts, la base de la relève était moins large. Trois cents OJ participaient aux éliminatoires du concours qui s’appelait le Grand Prix Ovo, la même compétition réunit plus de quatre cents skieurs aujourd’hui. Mais les étages supérieurs de la pyramide se rétrécissent, c’est là que nous devons agir. La faiblesse des structures entraîne de nombreuses défections. La concrétisation de SUS nous donnera les moyens de récupérer les espoirs qui se détournaient très tôt du ski. Six OJ appartiendront aux cadres valaisans la saison prochaine, que feront les autres? Dans notre projet, ils bénéficieront d’un encadrement de qualité dans leur région. La constitution d’un groupe d’élite ne donne aucune assurance de résultats, loin de là.» Le financement du projet SUS s’élève à 1,83 million,260 000 francs manquent aujourd’hui pour le couvrir. «Nous désirons être opérationnels en mai», a conclu Pirmin Zurbriggen. Des premiers pas sous la direction notamment de Denis Wicki, nouvel entraîneur en chef de Ski Valais.

DÉFAGO S’ACCROCHE Daniel Défago a rendu visite à la relève valaisanne samedi. Le Morginois s’accroche toujours deux ans après la chute qui avait démoli son genou lors d’un entraînement à Zermatt. «Mon objectif est de rechausser les skis sans douleurs. J’ai eu de bonnes sensations avec les lattes de géant, l’exercice a été plus difficile avec celles de spécial. La rééducation n’est pas terminée. On avance et on verra.» SF PUBLICITÉ

’ 6 000.Jusqu’à

prime à la casse

SION Garage Kaspar SA 027 327 72 73 COLLOMBEY Ecœur Automobiles SA 024 473 47 47

2

SIERRE Durret Automobiles SA 027 452 30 50

MARTIGNY: Garage Kaspar SA 027 722 63 33 RIDDES: Garage du Pont 027 306 39 87 SAINT-MAURICE: Ecœur Automobiles SA 024 486 22 22 Ford s’implique dans la protection de l’environnement. Et vous profitez! Votre voiture a-t-elle huit ans ou davantage ? Si oui, vous bénéfi cierez d’une prime de reprise attractive lors de l’acquisition d’une nouvelle Ford écologique. Par exemple, 5’000 francs² si vous choisissez la nouvelle FordKuga. Cette offre est cumulable avec notre leasing à taux réduits de 3.9 %.¹ Venez nous rendre visite et profitez de nos attractives primes à la casse lors de l’achat d’une nouvelle Ford.

Sponsor officiel de

Feel the difference


38

Le ski et ses à-côtés Verbier | Petit guide pour le sportif débutant ou chevronné, pour l’épicurien aussi... Restaurant de la Croix-de-Cœur: vue imprenable. DR

skieurs moyens peuvent suivre la route. Les versions parfaitement damées des descentes classiques, des Attelas aux Ruinettes-Verbier, du lac des Vaux et de La Chaux flattent gentiment votre ego. Et pour vos papilles, observez un temps d’arrêt prolongé au Restaurant Le Cristal ou au bar The Rocks, idéalement situés aux Ruinettes.

THÉÂTRE DE L’ÉLITE

ROMY MORET Une fois au sommet du Mont-Fort (3300 m), bien au-dessus de Verbier, vous êtes sur le couronnement d’un des domaines skiables les plus beaux du monde. Verbier et les 4Vallées offrent 410 km de pistes pour toutes les catégories de skieurs. Pour ceux qui débutent, les régions des Esserts, du Rouge et des Moulins sont idéales pour tenter les premières glissades.Vers la fin du jour, prenez le bus à Brunet pour Le Carrefour (où vous pourrez déguster les fameux röstis de Philippe Bernard) et dévalez en luge la piste du Rouge. La piste de luge officielle se trouve à Savoleyres-La Tzoumaz. Skieurs moyens,, grande béatitude. Prochaine étape: La Tzoumaz-Mayens-deRiddes, région tout simplement magnifique. La bise et le froid font aussi partie du décor. Au besoin, réfugiez-vous à la boulangerie Le Pistard à La Tzoumaz. Renseignez-vous sur l’enneigement si vous décidez de regagner Verbier à skis. Il est parfois préférable de redescendre en télécabine, mais vous manquerez les charmes du Restaurant La Marmotte, véritable institution qui vous accueille dans un mélange splendide de pierres ollaires et de bois et dont la cheminée invite à la détente. La Marmotte jouit d’une vue splendide sur la vallée de Bagnes et le massif des Combins...

Le Restaurant de la Croix-de-Cœur s’impose comme une halte nécessaire: la vue magnifique et sa situation parfaite entre Savoleyres et La Tzoumaz n’ont d’égale que la sympathie du couple qui vous accueille. La région des Attelas est plus vaste. Commencez par le lac des Vaux et La Chaux. Des Ruinettes à Verbier, les

Cabane Mont-Fort: apéro et fondue. LE NOUVELLISTE

La station organise également l’une des compétitions les plus relevées, le Red Bull Xtreme. Chaque année, la face nord du Becdes-Rosses est le théâtre de cette manifestation spectaculaire fin mars. Pour ceux qui en ont les capacités, c’est une montagne de rêve. Si vous préférez descendre la face du MontFort, cette piste bosselée et exigeante est l’une des plus raides de la région. Il est parfois plus prudent de redescendre en téléphérique. Montez de toute manière au sommet du Mont-Fort pour découvrir le panorama impressionnant qui se déroule du Cervin au Mont-Blanc et des Dents-du-Midi aux Alpes bernoises.


Bouger

Hors des sentiers battus 4Vallées | Virée par le val d’Hérens, Tortin, Siviez, Le Greppon Blanc, et retour à Verbier. En plein soleil à Combatseline. JEAN-PIERRE GUILLERMIN

ROMY MORET Au sommet du téléski, demandez si le bus vous ramène à Hérémence avant 13 heures. Si oui, monter cinq minutes et suivre les balises jusqu’à la route qui conduit de Mâche au barrage de la Dixence.Attendre le car gratuit au bord de la route. Observer une halte fort appréciée au Restaurant La Remointze, où vous dégusterez une très bonne cuisine, exceptionnelle pour un resto d’altitude. Ambiance sympa, la famille Lathion met les petits plats dans les grands. Il n’y a qu’à voir la quantité de paires de skis devant le restaurant pourtant petit pour s’en convaincre... Puis prendre le télésiège des Masses pour Thyon et rentrer vers Tortin, sans trop tarder...

LE TOUR DES CHAPELLES Lassé de seulement skier? C’est rare mais

néanmoins possible. Offrez-vous une variante voluptueuse que vous ferez en commençant par la cabane Mont-Fort pour déguster une excellente fondue.Vous y prendrez sûrement le premier apéro d’un long périple.Remontez au Mont-Fort et arrêtez-vous à la cabane du SC Nendaz (à droite en descendant) pour le café. Poursuivez jusqu’à Siviez et demandez Le Vieux Nendaz en contrebas de la route pour déguster un rare muscat rosé.Ne tardez pas trop, montez dans la télécabine de Tortin avant 16 heures. De Chassoure, tout schuss à la yourte 1936,, chez Camille Moulin, pour écluser une bière. Remontez aux Ruinettes par le Mayentzet, arrêtez-vous au Rock Bar pour la salinité d’une petite arvine. Tapezvous les bosses de l’ancienne Ficelle à Joseph, descendez à la James Bond, direction Clambin Chez Dany par le «grand

toboggan» d’abord et la «petite charrière» ensuite. Vous pourrez y rester tant que vous verrez le chemin qui ramène à Médran.

VERBIER LA NUIT Verbier le jour, station de ski. Verbier la nuit, village de fête! Après une vraie journée de ski, et avant de partir à la recherche peutêtre de jolies étrangères pour parfaire votre anglais, allez prendre un verre au Fer à Cheval, où l’on peut rester au bar pour manger une pizza ou des escargots. Amateurs de bonne cuisine, rendez-vous chez Al Capone, à L’Ecurie ou jusqu’au Sonalon. Si vous avez réussi à vous échapper du Shooter Bar au sous-sol du Pub Mont-Fort, émigrez définitivement vers le Crok no Name pour écouter un groupe (demandez chez Marie-Claire, si vous vous perdez!).

39


40

Bouger

Chetzeron tout près du ciel Crans-Montana | Une vue à couper le souffle, un silence mystique, une architecture actuelle qui fait la part belle aux matériaux suisses et un restaurant qui nous promet une cuisine alpine raffinée. Bienvenue à 2112 mètres d’altitude, sur les hauts de Crans-Montana.

Une vue à couper le souffle, un silence mystique. DR

FRANCE MASSY On s’y rend à skis, ou à pied. Aucun bruit de télécabines, juste celui des pas qui crissent dans la neige. Le chemin pédestre est balisé, les skieurs ne passent pas par là, on est tranquille. Depuis la télécabine de Cry d’Er, la balade dure quinze bonnes minutes, juste de quoi se mettre en appétit. La terrasse – sur trois niveaux – donne le ton. Pierres naturelles du pays, boules du Rhône et bois (du pin doufait i u q glas vaudois) e ll e ux ture actu Architec lle aux matéria R D be suisses. la part

jouent sur des notes chaleureuses et contemporaines. Pas de pseudo-décorations alpestres mais une vraie architecture qui privilégie les matériaux nobles. Le bois vieillira avec le temps. Tout près du ciel, on n’est pas pressé...Quelques chaises longues invitent au farniente. Les peaux de «schwarze Nase» (moutons haut-valaisans) nous protègent du froid. Un peu plus haut, une cheminée crépite. A l’intérieur, on retrouve le savoir-faire des artisans suisses. Le mobilier a été fait sur mesure par un ébéniste de La Souste. Les menuisiers du Haut-Plateau se sont chargés du reste. De la baie vitrée, on voit le lac de Zeuzier et les jours de beau temps on devine Riddes ou Viège. Si le décor vaut le détour, la cuisine semble prometteuse (à l’heure où nous écrivons ces

lignes, le restaurant n’était pas encore ouvert, mais nous connaissons le souci de qualité et le soin apporté au choix des produits par le propriétaire, Sami Lamaa). Le chef,Thierry Verdonck,a concocté une carte aux saveurs alpines. Amoureux des herbes de montagne et des produits de saison, il conjuguera les parfums des Alpes suisses, françaises et italiennes (son second est une jeune femme valdôtaine). Une jolie carte de vins valaisans (de Sierre à Martigny), agrémentée de quelques crus du Piémont, du Bordelais et d’un libanais pour faire honneur aux origines du patron, apporte – si nécessaire – une autre raison d’y aller. Chetzeron, tél. 027 485 08 08, chetzeron.ch


41

Le Tsapé: le resto qui se rit de la neige Chandolin | Le Tsapé se découvre pour les fêtes. Nouveau, mignon et chaleureux. CHARLY-G. ARBELLAY On l’attendait! La Société du funiculaire SaintLuc-Chandolin S.A. a construit un restaurant d’altitude au Tsapé, au-dessus de Chandolin.

Une architecture résolument contemporaine. DR

VUE IMPRENABLE Ce bâtiment est conçu pour résister aux pressions de la neige grâce à sa forme quadrangulaire dont deux façades blindées tournées vers la montagne. C’est l’architecte sierrois Jean-Marc Genoud, un passionné de sommets de plus de 4000 mètres, qui en a eu l’idée. «La vue sur les Alpes valaisannes, bernoises et la plaine du Rhône est exceptionnelle. J’ai cherché à privilégier ce lien avec les montagnes. Les façades, côté amont, sont conçues pour résister à des poussées exceptionnelles car nous sommes en zone bleue d’avalanches. La structure marie le bois et le verre et elle s’ouvre sur la terrasse et des paysages incomparables.»

SERVICE À TABLE Le restaurant (180 places) est doté d’une mezzanine, d’un snack et d’une terrasse panoramique de 300 places. On y dégustera une cuisine traditionnelle et les meilleurs vins du Valais. Le chef Patrick Leclercq proposera également un grand assortiment de pâtisseries maison. A découvrir en primeur durant les fêtes de fin d’année. PUBLICITÉ

OPTIC 2000 et profitez de nos offres * *selon conditions en magasin

● une monture et deux verres progressifs dès Fr. 350.– tout compris ● des prix clairs et sans surprise: une monture + deux verres à votre vue dès Fr. 120.– ● 2 paires dès Fr. 290.-

VARONE et STEPHANY Rue de Lausanne 35 1950 SION Tél. 027 323 33 26 www.optic2000.ch


42

Bouger LES MARMOTTES (ANZÈRE)

4 AVRIL Pâques – démonstration de parapente

Accès: chemin du Dahu Tour, entre la piste des Masques et celle des Luys. Horaires: 9 h 30-16 h 30, 7 jours/7. Ouvert le soir sur réservation. Logement: dortoir pour 8 personnes maximum, suite pour 2 à 4 personnes (sur réservation)

SAINT-LUC 22-23 DÉCEMBRE Harpe au coin du feu Hôtel Bella-Tola

Pour prolonger le plaisir | Une invitation à l’hibernation. A l’image de son nom, Les Marmottes convient au farniente. Une terrasse ensoleillée où il fait bon se prélasser, de petits plats à grignoter et un bon cru pour se désaltérer. Tout de bois et de pierres, cet ancien chalet d’alpage garde le cachet de nos bâtisses de montagne. Les marmottes qui souhaitent pousser le vice à l’extrême peuvent même y hiberner le temps d’une nuit. Raclette aux chandelles et vin chaud flambé garnissent la table. Pour finir la soirée en beauté, certains opteront pour une virée nocturne à raquettes, les plus fainéants pour une immersion dans le bain nordique à 40°.

Pour le bain de soleil | Bain de soleil garanti. Le nom du bar annonce la couleur: Printemps Bar Tropicale. Même si la température n’est pas celle des Tropiques, l’ensoleillement fait échos au patronyme. Des transats invitent à la «bronzette». Dans l’engourdissement de cette douce tiédeur, ne manquez pas d’entrouvrir un œil. La vue panoramique en vaut l’effort. Cette sieste réparatrice vous aura sans doute ouvert l’appétit. Raclette, grillades et soupe du Chiesso finissent de vous requinquer pour l’après-midi. L’accès à raquettes est assuré par un chemin balisé.

www.lesmarmottes.biz

Office du tourisme de Nax

LES CHOTTES (VEYSONNAZ)

ZINAL

Accès: le long du téléski du même nom (piste 21 des 4Vallées). Horaires: 8 h 30-17 h, 7/7. Ouverture le soir pour les groupes, sur réservation www.leschottes.ch

Pour une expérience inédite | Un jacuzzi en plein air à 2210 mètres d’altitude En bord de piste, la terrasse ensoleillée aimante les skieurs de passage. La vue plongeante sur la vallée du Rhône en bluffera plus d’un. Pour ceux qui préfèrent l’eau aux bains de soleil, ne manquez pas de tester le jacuzzi extérieur, chauffé à 37.5°C. Choc thermique garanti! Ancienne étable, le restaurant n’en a pas seulement gardé le nom. Les poutres d’origine s’entrelacent dans la salle à manger. Le cadre typique s’accompagne d’une cuisine du terroir: assiettes valaisannes, fondues et autres croûtes au fromage se bousculent sur la carte.

DR

7 MARS 58e Trophée de la Bella Tola

GRIMENTZ 12-13 DÉCEMBRE Féeries de Noël 28 DÉCEMBRE Concert de l’ensemble Flatus 9 JANVIER Freeday – journée de prévention du ski 16-17 JANVIER Tournois de Curling

12 DÉCEMBRE Ouverture du domaine skiable

31 DÉCEMBRE Vin chaud et feux d’artifice

24 JANVIER Festiraquettes – journée nationale 24e Mauler Cup de parapentes

5 FÉVRIER Concert Stéphane Stas

19-21 MARS Zinal freeride à Sorebois

6-7 MARS Trophée de la cuisse en feu Swiss Series Telemark

VERCORIN 1er DÉCEMBRE Les Fenêtres de l’avent 19 DÉCEMBRE Ouverture du domaine skiable 30 DÉCEMBRE La Pressée de Noël des encaveurs de Chalais 16 FÉVRIER Carnaval des enfants

27 MARS Derby des Becs-de-Bosson 3 AVRIL Waterslide contest 3 JANVIER

CHANDOLIN LOYE Fête des Rois mages

www.leschottes.ch

LA BUVETTE DU CHIESSO (NAX) Accès: située sur la piste des Chameaux. Horaires: 11 h-16 h, 7 jours/7 www.naxmontnoble.ch/fr/buvette.php

13-14 MARS Week-end nordique des chiens polaires

6-7 FÉVRIER

CHANDOLIN Trophée de luge du Valais

27-28 MARS Rencontre du dessin de presse à la montagne

14 MARS Trophée de l’Illhorn

DR


5 - 7 FÉVRIER Avalanche Festival www.avalanchefestival.ch 13 FÉVRIER ET 20 MARS Nocturne de La Creusaz Informations: 027 761 31 01, www.marecottes.ch

OVRONNAZ

Agenda Martigny

DR

Le domaine skiable des Marécottes est idéal pour des vacances en famille et est un paradis pour le hors-piste. Le Restaurant d’altitude de La Creusaz et la buvette offrent un panorama spectaculaire sur le Mont-Blanc, la vallée du Rhône et les Alpes valaisannes. Les guides locaux se feront un plaisir de vous accompagner au col de la Golette pour une journée dans la poudreuse! Pour les non-skieurs, d’autres possibilités, telles que le chemin de luge (7 km), le réseau de randonnées pour raquettes ou la piscine couverte sont fort appréciées.

ANIMATIONS 13 DÉCEMBRE Marché de Noël à Salvan 26 DÉCEMBRE Balade nocturne à raquettes & contes www.vallondevan.ch 29 DÉCEMBRE Nocturne de La Creusaz 31 DÉCEMBRE Nouvel-An à l’auberge (www.vallondevan.ch) 16 ET 17 JANVIER Journées à 20 francs (domaine skiable)

SAMEDI 19 DÉCEMBRE Inauguration du nouveau Centre nordique à la place de Tourbillon dès 11 h 30, partie officielle. Concert de Noël de la fanfare La Persévérance de Leytron à la chapelle d’Ovronnaz. LUNDI 21 DÉCEMBRE Visite de ferme à 17 h 30 chez Mme Buchard, qui se fera un plaisir de partager avec vous sa passion pour la race d’Hérens. Une dégustation de fromage vous sera proposée à la fin de la visite. MARDI 22 DÉCEMBRE Descente aux flambeaux nocturne pour les enfants. MERCREDI 23 DÉCEMBRE Descente en luge accompagnée au départ de Jorasse. Descente aux flambeaux de l’ESS avec souper au Restaurant d’altitude de Jorasse. Randonnée nocturne à raquettes à neige, fondue sur l’alpage de Loutze et descente en luge. VENDREDI 25 DÉCEMBRE Visite du Père Noël. MARDI 29 DÉCEMBRE Descente nocturne aux flambeaux pour les enfants. MERCREDI 30 DÉCEMBRE Descente aux flambeaux de l’ESS. JEUDI 31 DÉCEMBRE Vin chaud de la nouvelle année distribué par l’office du tourisme au centre de la station de 23 h à 1 h.

PUBLICITÉ

LES MARÉCOTTES


Bouger

44

Agenda Valais central

VEYSONNAZ www.veysonnaz.com 027 208 55 67 2 JANVIER Barlouka’s race. Course nocturne à skis de randonnée ou raquettes, pour débutants et spécialistes. 13-15 JANVIER Coupe du monde de snowboardcross. La crème du snowboard féminin et masculin. Quatre concurrents s’élancent en même temps sur un parcours aménagé de bosses, virages, sauts, etc.

Championnats internationaux universitaires de ski alpin. U-Games village au pied de la piste de l’Ours: concerts chaque soir, entrée libre. www.u-games.ch 20-21 MARS FIS Masters Cup Courses internationales pour les skieurs de plus de 30 ans. Piste de l’Ours. 10-11 AVRIL Finale Trophy Ford Ski Valais: deux jours de compétition OJ (jusqu’à 15 ans).

NAX www.naxmontnoble.ch

30 JANVIER Coupe Rolex (1000 participants!). 7-9 MARS Championnats de Suisse de vitesse juniors (200 concurrents). Piste de l’Ours.

TOUS LES JEUDIS SOIR DÈS LE 7 JANVIER Soirées peaux de phoque Montée nocturne libre de dameuses. Au sommet, le Restaurant La Dzorniva est ouvert jusqu’à 22 h.

10-14 MARS U-Games, championnat suisse universitaire de ski.

26 DÉCEMBRE Championnat de Suisse des Pères Noël.

Slalom géant réservé aux skieurs déguisés en Père Noël. Autres courses ouvertes à tous. 16 JANVIER Course OJ du val d’Hérens. Plus de cent jeunes au départ, la relève de demain. Tél. 027 203 17 38. 26 FÉVRIER 7e Montée du Mont-Noble. Course nocturne à peaux de phoque ou raquettes. www.masseras-mountain.ch 22 MARS AU 5 AVRIL Action «Skiez à prix choc». Adultes 25 francs, seniors et apprentis 15 francs, enfants (6 à 16 ans) 10 francs.

ANZÈRE 13 JANVIER Trophée de luge du Valais sur la piste des Rousses. Compétition ouverte à tous, sur un objet glissant de son choix. www.letrophee.net

30 JANVIER La Rafache. Course populaire par équipes de trois personnes, à skis ou snowboard. www.anzere.ch 13 FÉVRIER 4 x Challenge. Contest de VTT sur neige au boardercross du Flyparc. Initiation au VTT freestyle par un team de professionnels. www.4xchallenge.ch 28 FÉVRIER Rivella contest. Course populaire, slalom accessible à tous. Animations et tests de skis. www.rivellacontest.ch 27 MARS Anzere Ski & Golf Trophy. Compétition combinée. Un 18trous au Golf-Club de Sion le matin et un slalom géant l’après-midi à Anzère. 30 JANVIER, 27 FÉVRIER ET 30 MARS Soirées pleine lune.

PUBLICITÉ

ÉCOLOGIQUE EN TOUTE SÉCURITÉ.

Les nouveaux modèles Volvo DRIVe. Ce qu’il y a de mieux en matière de sécurité et d’émissions de CO2 à partir de CHF 343.– par mois.* www.volvocars.ch

Volvo. for life

DRIVe reflète notre philosophie. Nous mettons les voitures en adéquation avec l’environnement. C’est ainsi, notamment, que l’efficacité des moteurs diesel des Volvo DRIVe a été augmentée. La consommation des Volvo C30, V50 et S40 Start/Stop n’est que de 3,9 l/100 km et les émissions de CO2 de 104 g/km. Les modèles Volvo DRIVe disposent aussi des meilleurs systèmes de sécurité. *Offre de leasing de Volvo Car Finance CHF 343.–/mois pour le modèle Volvo C30 1.6D Start/Stop base, manuel, prix de base: CHF 32 350.–. Durée de 48 mois, acompte 20% du prix de base, caution CHF 3000.–, 10 000 km par année, taux d’intérêt annuel effectif 4,24%, assurance mensualités comprise, casco complète supplémentaire obligatoire et non comprise. Un octroi de crédit est interdit s’il entraîne un surendettement du consommateur. Prix: TVA 7,6% incluse. Consommation moyenne de carburant (selon directive 1999/100/UE): 3,9 l/100 km. Emissions de CO2: 104 g/km (204 g/km: moyenne de tous les nouveaux modèles). Catégorie d’effi cacité énergétique: A.


Bouger Repas à thèmes au Restaurant du Pas-de-Maimbré et descente de la piste des Masques au clair de lune. Vin chaud à l’arrivée. www.anzere.ch

NENDAZ 14 ET 17 JANVIER Coupe du monde de snowboard. Slalom géant parallèle. Le rendez-vous des meilleurs snowboarders du monde (hommes et femmes). www.nendaz.ch 30 JANVIER – 27 FÉVRIER – 27 MARS Ski au clair de lune. Montée en télécabine, spaghetti party, concert et descente jusqu’en station. Tél. +41 27 289 52 00. 12-17 MARS Nendaz Freeride. Etape de qualification pour le Freeride World Tour. www.nendazfreeride.ch 20 MARS Grand Prix Migros. Course pour les jeunes de 8 à

à u a e v u No

in r o c r e V

45

15 ans. Deux tracés de slalom géant aux difficultés adaptées à l’âge. www.swiss-ski.ch 5 AVRIL Waterslide – Tracouet sous les tropiques. Skis ou snowboard aux pieds, les adeptes du fun et de la glisse se jettent sur une piste d’élan pour franchir le lac de Tracouet. Musique et bar des neiges. www.nendaz.ch 17-24 AVRIL Xspeed ski Verbier-Nendaz Mont-Fort – coupe du monde de ski de vitesse. Les skieurs les plus rapides de la planète s’élancent sur la piste de ski de vitesse du Mont-Fort.

Miss à l’heure de l’apéro à Anzère. DR

PUBLICITÉ

Big AIR BAG !

Au SNOWPARK DE CHARDONS à côté de la piste pour les concours de ski

venez tester vos aptitudes en toute sécurité!

RETROUVEZ NOS ANIMATIONS DE L’HIVER SUR WWW.VERCORIN.CH ● Rencontre du dessin de presse à la montagne avec les dessinateurs de la presse romande ● SnowScoot Event essais gratuits et concours ● Rando nocturne vendredi 5 mars 2010

Informations: 027 452 29 00

contact@vercorin.net


Bouger

46

22 DÉCEMBRE

CHAMPÉRY Cirque impérial de Chine sur glace. 31 DÉCEMBRE

MORGINS Show des flambeaux. 9-13 JANVIER

CHAMPÉRY, CHAMPOUSSIN, LES CROSETS, MORGINS 6e édition de la Grande Odyssée Savoie-Mont-Blanc. Morgins Waterslide Contest. DR

10 JANVIER

LES CROSETS Grand Prix Migros: course de skis pour les 8-15 ans.

5 DÉCEMBRE

30 JANVIER

MORGINS

LES CROSETS

C’est l’hiver! Morgins Festival

Colargol Cup: compétition de télémark.

Agenda Chablais

12 DÉCEMBRE

Champéry, Champoussin, Les Crosets, Morgins: 6e édition de la Grande Odyssée Savoie-Mont-Blanc. DR

VAL-D’ILLIEZ

30 JANVIER

Noël à Val-d’Illiez avec ateliers des lutins et village des artisans.

CHAMPÉRY

13 FÉVRIER

21 FÉVRIER

19 DÉCEMBRE

13 FÉVRIER

CHAMPÉRY

CHAMPOUSSIN

MORGINS

TORGON

Course de luges à foin.

Terroir en fête et cérémonie des Toupins.

50 ans du Ski-Club de Torgon.

Derby de Chavanette et après-ski dans la rue du village.

Après-ski dans la rue du village.

21-22 FÉVRIER

MORGINS Morgins Free Session.

Cérémonie des Toupins. DR

27 FÉVRIER

TORGON Trophée du Valais de courses de luges. 13 MARS

TORGON Course de ski populaire. 28 MARS

LES CROSETS Rivella Family Contest. 3 AVRIL

MORGINS Fête des champions avec notamment Didier Défago. 17 AVRIL

MORGINS Waterslide Contest.


© lindaphoto.ch

SKIEZ À CRANS-MONTANA

DÈS 43.- LA JOURNÉE www.mycma.ch

Retrouvez l’ensemble nos tarifs sous www.mycma.ch

TARIFS PRÉVENTE

VALAIS

(jusqu'au 30 novembre)

TARIFS

Jusqu’à 6 ans (nés après 2003) les enfants skient

(dès le 1e décembre)

GRATUITEMENT ! SAISON Adulte Junior 1 Jeune 2 Senior 3

x x x x

799.270.580.680.-

1099.660.935.935.-

Documents à fournir pour profiter d'un tarif spécial (même prolongé) :

539.324.459.-

Key Card (les cartes non jointes seront facturées)

x 5.-

Pass Protect - Assurance forfait

x 2.-/jour x 42.-/saison

> joindre au bulletin de souscription une copie de la pièce d’identité. > Merci d’envoyer ce bulletin à CMA SA, Case Postale 352, CH-3963 Crans-Montana 1.

10 JOURS NON CONSÉCUTIFS Adulte Junior Jeune & Senior

x x x

432.259.367.-

(aucun forfait n’est remboursé s’il n’est pas assuré) 6 JOURS NON CONSÉCUTIFS Adulte Junior Jeune & Senior

x x x

276.166.234.-

(aucun forfait n’est remboursé s’il n’est pas assuré)

x 4.-/jour x 84.-/saison

Envoi des forfaits par poste

x 10.-

Snowcare - Assurance forfait + secours

344.207.293.-

(frais de dossier + port pour la Suisse) 3 JOURS NON CONSÉCUTIFS Adulte Junior Jeune & Senior

x x x

148.89.126.-

184.111.157.-

Nom

1 Junior de 1994 à 2003 - 2 Jeune de 1990 à 1993 - 3 Senior né avant 1946 * En transmettant ces données, vous autorisez CMA SA à faire débiter votre carte bancaire. ** 3 derniers chiffres du code figurant au verso de la carte, dans le champ de la signature (Visa & Eurocard).

Prénom

Date de naissance

1. 2. 3. 4. NPA-Lieu

Adresse principale

Téléphone

E-mail

CCP au n° 80-2-2 UBS SA, Compte 852152.01Y, CMA SA,3963 Crans-Montana 1 (clearing 268) (le bulletin de versement sert de preuve de paiement) Visa

Eurocard

American Express

Nom du titulaire

N° de carte *

Code CVV2 **

Date d’échéance

Signature :



Bouger Hiver 09