Page 1

PLUS FORTS

ENSEMBLE SANTÉ

BIEN SOIGNÉ BIEN PROTÉGÉ POUVOIR D’ACHAT

Quelles solutions pour lutter contre la vie chère ? ÉCOLE

1.000 ENSEIGNANTS EN PLUS MAISON

6 IDÉES POUR AIDER À SE LOGER

L’EMPLOI, LA PRIORITÉ ABSOLUE !

IMPRIMÉ ÉLECTORAL


Edito Ces dernières années ont été marquées par la crise. Provoquée par des spéculateurs financiers sans scrupule, elle a touché de plein fouet les travailleurs, les pensionnés, les jeunes. Plus que tout autre, le PS est conscient de l’impact social et de la détresse humaine qu’engendre la situation économique actuelle. Contre l’air du temps, contre la tentation du repli sur soi et de l’égoïsme, le PS fait le pari de la solidarité et de l’émancipation. Nous voulons faire de la lutte contre l’échec scolaire une priorité. Nous devons faire en sorte que tout enfant, quels que soient son milieu social ou ses origines, ait les mêmes chances de réussir et de s’épanouir dans la vie que tous les autres. Nous plaçons l’emploi au cœur de notre projet. Aujourd’hui, en Wallonie et à Bruxelles, un jeune sur quatre est sans emploi, non pas parce qu’il ne cherche pas mais parce que personne ne lui donne sa chance. Nous voulons soutenir tous les jeunes, dès la sortie de l’école, en leur garantissant un accompagnement, une formation ou un stage. C’est la « garantie jeunes » du PS. Si, malgré leurs efforts, les jeunes ne trouvent toujours pas d’emploi, nous voulons leur offrir cette chance que personne ne leur donne : un emploi d’un an, un vrai contrat avec de vrais droits et un vrai salaire, pour qu’ils puissent se

Retrouvez notre cahier central détachable avec tous vos candidats

lancer dans la vie et trouver leur place dans la société. Nous voulons des aides ciblées pour les entreprises, en particulier les PME, qui investissent, innovent et créent de l’emploi. Nous voulons aussi améliorer le pouvoir d’achat de tous, et notamment ceux qui travaillent. Pour cela, nous proposons de récupérer trois milliards du côté des fraudeurs et des rentiers. Nous voulons les utiliser pour alléger la fiscalité sur le travail afin que plus de 70% des travailleurs, non seulement les plus modestes mais aussi les classes moyennes, puissent vivre mieux des fruits de leur travail.


Nous continuerons à nous battre pour préserver l’indexation automatique des salaires. Nous pensons aussi aux plus fragiles, tous ceux qui vivent d’une petite pension, les demandeurs d’emploi, les invalides et les personnes porteuses d’un handicap, c’est-à-dire un million et demi de femmes et d’hommes qui doivent aujourd’hui compter, jour après jour, le moindre sou et vivre dans la crainte de ne pas pouvoir se soigner ou se loger. Pour elles et pour eux, nous voulons une hausse de pouvoir d’achat de 10% en plus de l’index, parce que chacun mérite de mener une vie décente. Les prochaines années seront celles de la relance. Pour le PS, cette relance doit être socialement juste : récompenser

Elio Di Rupo Premier Ministre

Marie Arena

Tête de liste à l’Europe

l’effort et le travail, garantir l’accès de tous aux biens essentiels comme le logement, l’école et la santé, maintenir les services publics et la sécurité sociale, et remettre en marche l’ascenseur social pour que la sortie de crise profite à tous. Le dimanche 25 mai, nous voterons pour désigner nos représentants au Parlement européen, à la Chambre et au Parlement régional. Voter pour le PS, c’est faire le choix de la stabilité du pays et de la solidarité, du soutien aux travailleurs et à ceux qui créent de l’emploi, de la garantie d’une sécurité sociale forte. VOTER POUR LE PS, C’EST FAIRE LE CHOIX D’UN AVENIR PLUS JUSTE. Pour l’équipe PS,

Paul Magnette Président du PS

Willy Demeyer

Tête de liste à la Chambre

Edmund Stoffels

Tête de liste à la Région


ENTRETIEN

“Mon souhait ? Un coup de pouce

pour trouver un job !” Je cherche du travail depuis plusieurs mois. Neuf fois sur dix, on me répond : « Vous n’avez pas 22 ans suffisamment d’expérience…». Mais comment acquérir de l’expérience si je ne décroche pas un premier job ?

Ilias

Najem

PS : En effet, il faudrait supprimer définitivement cette phrase de la bouche des employeurs ! C’est pourquoi nous proposons la « garantie jeunes » : chaque jeune doit recevoir une proposition d’emploi, de stage ou de formation maximum 4 mois après la fin de ses études.

“ 4

Je ne veux plus entendre dire que je n’ai pas assez d’expérience !

Ilias : Mais si je ne trouve toujours pas de job après ce stage ou cette formation, malgré mes recherches ? PS : Si, dans les 18 mois qui suivent la fin de tes études, tu n’as toujours pas d’emploi, un contrat d’insertion d’un an te sera proposé. Il s’agira d’un véritable contrat, avec un salaire correct, dans le secteur public ou privé. C’est la garantie d’avoir une première expérience dans la vie active, de quoi inscrire chaque jeune dans une dynamique positive !

Dès le lendemain des élections, il faudra remettre à plat et simplifier fortement le labyrinthe des aides à l’emploi ! ” PAUL MAGNETTE • Président du PS


Comme beaucoup de jeunes dans son cas, Ilias arrive sur un marché du travail en pleine crise. Il appelle à une révolution de l’emploi pour les jeunes !

Ilias : Le salaire, parlons-en ! Quand on démarre dans la vie active, c’est là qu’on a le plus de frais : première voiture, premier appart, les assurances, etc. Tout ça nous tombe dessus et pourtant, c’est à ce moment-là qu’on gagne le moins !

LE

PS : Oui, il faut corriger cela ! La réforme fiscale du PS, c’est jusqu’à 160 euros nets par mois en plus pour le salaire poche des jeunes travailleurs. L’idée est à la fois d’aider les jeunes à s’installer et fonder une famille, et de lutter contre les fameux « pièges à l’emploi ».

PROPOSE AUSSI… 700 MILLIONS D’EUROS DE RÉDUCTIONS CIBLÉES DU COÛT DU TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS JEUNES, ÂGÉS OU PEU QUALIFIÉS. LA GÉNÉRALISATION DE L’ALTERNANCE ET DES STAGES EN ENTREPRISES DANS L’ENSEIGNEMENT QUALIFIANT.

5


DOSSIER

i o l p m e ’ l

e t i r o i r p la

! e u l abso

flash-back La crise économique trouve son origine en 2008, avec la faillite des banques qui recherchaient le profit à tout prix. Le PS a agi au sein du Gouvernement avec une profonde réforme du système bancaire. Désormais, l’épargne des citoyens ne pourra plus être utilisée pour faire de la spéculation financière mais sera gérée en bon père de famille pour nourrir l’économie réelle et la création d’emplois. 6


La crise économique a provoqué des fermetures d’entreprises dans notre pays, entraînant des milliers de pertes d’emploi. Plus que tout autre, le PS est conscient de l’impact social et de la détresse humaine qu’engendre la situation économique actuelle pour les travailleurs et leur famille. Pour le PS, l’emploi est LA priorité absolue. Les pouvoirs publics doivent tout mettre en œuvre pour soutenir la création d’emplois de qualité et la relance économique. 3 propositions PS pour

3 propositions PS pour encourager

les travailleurs

les createurs d’emplois

- Augmentation du salaire poche jusque 120 euros nets par mois pour plus de 70% des travailleurs (jusque 3.400 euros bruts/mois)

- Des réductions d’impôts ciblées pour les entreprises (surtout les PME) qui investissent et créent de l’emploi

- Au moins trois jours de formation par an pour tous les travailleurs - La lutte contre le dumping social et la concurrence déloyale entre les travailleurs européens

Améliorer

votre pouvoir d’achat

Jusque

+ 120 euros nets par mois pour 70% des travailleurs

- Un soutien renforcé aux secteurs de l’industrie wallonne créateurs de valeur ajoutée avec le Plan Marshall 2022 - La simplification des démarches administratives et le soutien aux PME dans leurs demandes de crédit

Jusque

+ 160 euros nets

par mois pour les jeunes travailleurs

Jusque

+ 210 euros nets par mois pour les travailleurs âgés

une europe sociale et solidaire non à une Europe de l’austérité et du chacun pour soi oui à une Europe qui intègre des objectifs sociaux au même rang que les considérations financières et budgétaires

oui à une Europe qui place la solidarité au coeur de son projet 7


S N O I T U L O S S E ER L ? L E E U R T Q R LU T È H C E I U V O A P TRE L CO N

Qu i z

8


1 RÉPONSE : C // Le gain est de 372 euros par an ! Alors que les partis de droite ont exigé plusieurs sauts d’index, le PS s’est engagé pour la défense absolue de l’indexation des salaires, des pensions et des allocations. Il continuera à le faire à l’avenir.

Pour un travailleur ayant un salaire net de 2.000 euros, combien représente l’indexation de son salaire ? a) 72,30 euros par an b) 237 euros par an c) 372 euros par an

2 RÉPONSE : B // Le PS propose d’instaurer un système de « bonus-malus » pour des assurances auto moins chères et plus justes.

Le tarif de l’assurance RC de ma voiture est très cher, alors que je n’ai jamais eu d’accident. Comment payer moins cher ? a) En revendant ma voiture b) Par un système de « bonus-malus » qui récompense les bons conducteurs c) En cherchant un autre assureur

3 RÉPONSE : C // Le PS propose d’instaurer un impôt sur la fortune ciblé sur le 1% le plus riche de la population pour aider les 99% restants à mieux vivre.

L’instauration d’un impôt sur la fortune, ça concerne qui ? a) Les 20% les plus riches de la population b) Les 10% les plus riches de la population c) Le 1% le plus riche de la population

4 RÉPONSE : A // Grâce à l’action du PS au Gouvernement, le prix de 2.500 médicaments a déjà diminué. Le PS veut aller plus loin et renforcer le contrôle du prix des produits alimentaires, de l’énergie et des télécommunications.

Combien de médicaments ont vu leur prix diminuer sur la dernière législature ? a) 2.500 médicaments b) 25 médicaments c) 250 médicaments

5 La solidarité, ça rapporte combien ? a) Une consultation chez le médecin généraliste coûte 4 fois moins cher b) Un trajet en bus coûte 3 fois moins cher c) La scolarité entière d’un enfant coûte 7 fois moins cher

RÉPONSE : A-B-C // Les 3 réponses sont correctes ! La solidarité, les services publics, la sécurité sociale, ça rapporte à tous ! Au lieu d’offrir des cadeaux fiscaux aux plus riches, le PS propose un programme budgétairement neutre, pour préserver les finances publiques au bénéfice de 100% des citoyens ! 9


10

Reportage


e l o l’éc

S U C O F sur

Les cris et les jeux dans la cour de récréation n’ont pas changé : ils se perpétuent de génération en génération. Par contre, les attentes du monde de l’école ont évolué. Quels sont les constats et surtout quelles sont les solutions attendues par les enseignants, les parents… et les élèves ? Reportage sur le terrain.

L

a cloche retentit, les enfants rejoignent leur classe. La directrice de l’école nous explique : « Aujourd’hui, un jeune sur deux de moins de 15 ans a doublé au moins une fois lors de sa scolarité. L’échec scolaire coûte cher (500 millions d’euros par an) et n’est pas

forcément une solution, ni pour l’école ni pour l’enfant qui perd confiance en lui. » Pour elle comme pour bon nombre d’acteurs du monde de l’école, la lutte contre l’échec scolaire doit être l’une des premières priorités de la prochaine législature.

Le PS propose le recrutement de 1.000 enseignants en plus pour faire de la remédiation par petits groupes dans les écoles. Leur mission ? Accompagner au plus tôt les enfants en difficulté.

enseignants en plus 11


a

Julie Simon Martin & Olivia

23.500 C’est le nombre de nouvelles places dans les écoles qui seront créées d’ici 2020 à Bruxelles et en Wallonie pour répondre à l’augmentation de la population.

LA CULTURE À L’ÉCOLE ! Pour le PS, il est important d’encourager la créativité des enfants dès le plus jeune âge. Nous proposons d’encourager les musées, théâtres, etc. à offrir des tarifs réduits pour les groupes scolaires, à côté des « chèques culture à l’école » pour les classes plus défavorisées.

12


Julie, 6 ans, nous explique : « C’est l’heure de notre leçon de géographie… en néerlandais ». On est surpris par la facilité avec laquelle les enfants s’expriment dans une autre langue que leur langue maternelle.

Nous croisons Martin et l’interrogeons sur ses attentes : « Je suis dans la filière électromécanique. Ce que je souhaiterais, moi, c’est être confronté au réel, tester mes connaissances dans une entreprise... ».

Pour le PS, des cours de langue doivent être organisés dans chaque école dès la 1ère année primaire. Nous devons favoriser le bilinguisme à l’école, en particulier à Bruxelles.

Le PS plaide pour généraliser l’alternance et les stages en entreprises dans l’enseignement qualifiant, en commençant par les métiers d’avenir et ceux en pénurie. Ainsi, les élèves bénéficieront d’une formation plus en phase avec les besoins et défis de leur future vie professionnelle.

Nous profitons de la pause pour faire un saut dans l’aile d’enseignement secondaire de l’école. « Je ne sais pas encore ce que je ferai plus tard », explique Simon, 14 ans. « J’hésite entre maçon et architecte, parce que j’aime tout ce qui touche à la construction… Ou bien je créerai ma propre société ! », lance-t-il fièrement. Le PS souhaite étendre le tronc commun des cours pour tous les élèves jusqu’à la 3e année secondaire, en y intégrant des cours techniques et technologiques, pour permettre à chaque élève de choisir son orientation future selon ce qu’il aime, et pas parce qu’il y a été contraint.

Retour à l’école primaire pour terminer la journée. Olivia nous explique : « Après les cours, je vais à la garderie en attendant que maman ou papa vienne me chercher. Parfois, j’ai du mal à y faire mes devoirs… Je préfère jouer avec mes copines ! » Le PS veut garantir une étude dirigée gratuite jusqu’à 18h, pour que chaque enfant puisse faire ses devoirs au calme, avec un accompagnement adéquat.

On l’a dit, on l’a fait !

Comme il s’y était engagé, le PS a obtenu dans l’enseignement supérieur : - La non-indexation des frais d’inscription et du minerval pour tous, jusqu’à 2015 au moins - La suppression totale des frais d’inscription et du minerval pour les étudiants boursiers et leur réduction pour les étudiants de condition modeste qui ne sont pas boursiers - La mise à disposition gratuite de l’ensemble des supports de cours obligatoires pour tous les étudiants, au moins sur support informatique

+

DE STAGES

en entreprises

pour les étudiants

13


h 4 2danMAN ACTIV MA

14

e n u ’ d e i s la v E


E

man e et Lou a m , e Juliett de Maxim 5 7h1

Tout le monde debout ! Dès le réveil, les tâches ne manquent pas… Aider les enfants à se laver et s’habiller, préparer le petit-déjeuner… mais aussi le déjeuner de Maxime, mon fils de 3 ans qui a besoin du plein d’énergie à midi. C’est la course !

8h10 C’est parti… Première étape : déposer Lou, ma fille d’un an, à la crèche. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas été facile de lui trouver une place. Toutes les crèches étaient complètes…

Pour soulager les familles et favoriser la bonne santé et l’épanouissement de tous les enfants, le PS veut un repas chaud gratuit à l’école primaire et maternelle.

9h00 Au boulot ! J’arrive au travail et je suis déjà épuisée. Plusieurs de mes collègues sont dans le même cas. Entre les embouteillages, le stress du boulot, le travail à la maison, j’ai parfois l’impression de ne plus avoir de temps pour moi !

Pour répondre au manque de places pour les 0-3 ans, le PS veut créer 10.000 nouvelles places d’accueil dans les crèches d’ici 2019.

Le PS propose de favoriser le télétravail et de mieux moduler les horaires d’arrivée et de départ pour que tout le monde ne soit pas sur les routes en même temps. Nous voulons aussi soutenir les entreprises qui expérimentent les formes volontaires et négociées de réduction collective du temps de travail.

15


12h35 Une pause… pas de tout repos

18h20 L’heure des corvées administratives

Je profite de la pause de midi pour faire d’une pierre deux coups : manger un morceau et faire quelques courses. J’essaie d’acheter des produits sains pour ma famille… Mais ce n’est vraiment pas évident d’acheter des produits équilibrés, on s’y perd avec les étiquettes et toutes les appellations utilisées !

Les enfants jouent avec leur papa. J’en profite pour m’occuper des papiers. Ne pas oublier d’aller à la commune demain pour renouveler ma carte d’identité !

Le PS veut renforcer la législation sur les produits alimentaires pré-emballés pour mieux informer le consommateur, par exemple sur les graisses qu’ils contiennent (comme l’huile de palme). Il faut aussi réglementer l’utilisation des labels tels que « bio », « light » ou « fait maison ».

20h45 Musique !

Le PS veut mettre en place un guichet unique sur internet centralisant tous les formulaires pour les démarches administratives.

Ouf, les enfants sont couchés… Je peux enfin souffler. Ce soir, c’est une soirée découverte musicale ! Je télécharge sur mon ordinateur toutes les musiques que j’aime…

Le PS veut favoriser les plateformes légales de téléchargement. Il considère qu’il faut autoriser le prêt, la revente ou le don des chansons téléchargées légalement.

16


Les socialistes se sont battus pour construire notre modèle social de soins de santé. Demain encore, nous nous battrons pour l’améliorer et le renforcer !

17 19


CO N S E I L S S A N T É BIEN SOIGNE, BIEN PROTEGE !

BIEN DANS SA PEAU, BIEN DANS SA VIE !

Chacun doit avoir accès à des soins de santé de qualité, quels que soient ses moyens.

La santé, c’est aussi être bien dans sa peau et bien dans sa tête.

- Avec le « tiers payant » automatique, les patients ne devront plus avancer l’argent pour payer la consultation avant d’être remboursés par la mutuelle - Il faut créer plus de maisons médicales, qui assurent des services de soins de santé de proximité à moindre coût - Le coût de l’hôpital de jour doit être diminué, notamment par l’interdiction des suppléments d’honoraires en chambre double et chambre commune - Le PS veut aussi mieux rembourser les verres de lunettes

On l’a dit, on l’a fait ! Le PS au Gouvernement, c’est : - Un Plan national de lutte contre le cancer, avec des moyens renforcés pour soutenir les personnes atteintes d’un cancer - L’interdiction des suppléments d’honoraires pour les séjours en hôpital en chambre commune ou à deux lits 18

- Le PS veut mettre en place un projet pilote de remboursement des consultations chez le psychothérapeute - Nous voulons créer des « maisons de l’adolescent » où les jeunes pourront aborder avec des professionnels toutes les questions qui les préoccupent


PREVENIR, C’EST GUERIR ! Dès le plus jeune âge, il faut sensibiliser et encourager les enfants à prendre soin de leurs dents. - Le PS veut mieux rembourser les soins dentaires préventifs et les prothèses dentaires - Il faut mieux informer les familles à propos de la gratuité des soins dentaires pour les moins de 18 ans

Tous différents. Tous égaux ! Le programme du PS, c’est aussi : - Un « Plan autisme » pour améliorer l’accompagnement des autistes tout au long de leur vie - La reconnaissance d’un statut et de droits pour les aidants proches des personnes handicapées

19


6

idées pour aider À SE LOGER

1

LA LOCATION-ACQUISITION : quand les locataires deviennent propriétaires ! L’idée ? Les sociétés de logement mettent une maison ou un appartement en location. Vous commencez par le louer, mais après quelques années, vous décidez de passer le cap et de devenir propriétaire : dans ce cas, le montant des loyers versés peut être déduit du prix d’achat, le rendant ainsi plus accessible !

2

DES LOYERS RAISONNABLES Le PS propose d’encadrer le prix des loyers au moyen d’un système de « bonus-malus fiscal » pour le propriétaire : si le propriétaire pratique un loyer correct, il bénéficie d’un bonus fiscal ; si, au contraire, il loue un taudis à un prix excessif, il est pénalisé.

3

UNE GARANTIE LOCATIVE DE DEUX MOIS Le PS estime que la garantie locative doit être fixée à deux mois maximum pour tous les locataires.

20


Se loger coûte cher. Le PS avance six propositions concrètes pour aider à la fois les locataires et les propriétaires.

4

+ DE LOGEMENTS PUBLICS DE QUALITÉ

La croissance de la population et l’augmentation des prix des logements conduisent le PS à considérer qu’il faut construire 3.300 logements publics par an, en Wallonie et à Bruxelles.

5

UN PERMIS D’URBANISME SIMPLE ET RAPIDE

Pour le PS, il est important de simplifier et d’accélérer les procédures afin que les citoyens ou les entreprises obtiennent rapidement des réponses claires concernant leur demande de permis d’urbanisme.

6

DES PRÊTS SANS INTÉRÊT POUR LES TRAVAUX D’ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

Emprunter de l’argent à une banque coûte cher. Le PS suggère d’octroyer des prêts sans intérêt aux familles en fonction de leurs revenus afin de les aider à réaliser des travaux d’économies d’énergie, en particulier les familles à bas et moyens revenus.

21


Protégeons nos acquis : la sécurité sociale, c’est essentiel ! Et ayons l’ambition de nouvelles conquêtes ! N’oublions jamais qu’ENSEMBLE, ON EST PLUS FORTS !

On l’a dit, on l’a fait !

Le PS au Gouvernement, ce sont des engagements tenus : - A partir de 2015, les pensions et les allocations sociales augmenteront automatiquement (en plus de l’index) : +2% tous les 2 ans pour les pensions et allocations les plus basses et +1% tous les 2 ans pour les autres pensions et allocations sociales - Près de 900 nouvelles places ont été créées en maison de repos - Le plan « Bien vivre chez soi » renforce les aides pour aménager le domicile des personnes âgées

22


M

arie-Jeanne, 82 ans, nous reçoit chez elle. « Soyez les bienvenus ! », lance-t-elle à notre arrivée. « Nous habitons le quartier depuis plus de 30 ans. Il est agréable à vivre mais éloigné des magasins. A mon âge, c’est un peu embêtant car je ne peux plus me déplacer aussi facilement qu’avant. J’ai aussi plus de difficultés à nettoyer, repasser, faire le ménage… Mais je n’ai pas envie de quitter la maison. Je m’y sens bien. Et puis mes petits-enfants ont beaucoup d’espace pour jouer lorsqu’ils me rendent visite. »

PROPOSITION PS Supprimer les droits de succession sur le logement familial moyen pour le conjoint survivant.

PROPOSITION PS La pension légale continuera à être garantie pour tous ! Le PS veut aussi augmenter la pension minimale à au moins 1.300/mois.

Et c’est vrai que la maison est agréable : « Nous y avons mis tout notre cœur », poursuit la dynamique octogénaire. «S’il devait m’arriver un malheur, je souhaite que mon mari puisse rester y vivre… Nous y avons tous nos souvenirs », ditelle en montrant les photos familiales qui garnissent le salon. « Et puis c’est bien moins cher de rester ici que d’aller dans une maison de repos… Les tarifs demandés sont parfois obscurs. »

PROPOSITION PS Renforcer les services d’aide à domicile et les aides pour l’aménagement de la maison afin que les seniors puissent continuer à vivre chez eux le plus longtemps possible.

PROPOSITION PS Contrôler davantage le tarif des maisons de repos, notamment en exigeant des justificatifs en cas d’augmentation.

Toujours optimiste quant à l’avenir, Marie-Jeanne évoque également sa pension : « La solidarité est essentielle dans notre société. Sans respect de l’autre, sans considération pour autrui, notre société régressera. Je pense à mes enfants et petits-enfants : j’espère que nous aurons la chance dans les années à venir de conserver un système de soins de santé aussi performant qu’aujourd’hui et des pensions garanties pour les futures générations… »

23


s n i o M

plus

, d r a t e r e d

é t i r u c é s de Laetitia utilise quotidiennement les transports en commun urbains (bus, tram, métro) dans les heures de pointe.

Guillaume, lui, dispose d’une voiture mais prend le train pour se rendre au travail.

24


laume l i u G & Laetitia roisés

dans un c s m d r m a o g c e R s en t r o p s n les tra

Guillaume

« J’ai fait le choix de me rendre au bureau en train. Ca me permet de travailler le matin et de lire un bon bouquin en rentrant le soir. C’est mieux qu’être coincé dans les embouteillages. » Le PS veut des trains à l’heure, sûrs et confortables - Par une meilleure gestion du trafic - Par l’ajout de wagons pour augmenter le nombre de places assises - Par une résolution rapide des défaillances techniques - Par l’installation de la climatisation et du wifi gratuit

Laetitia

« J’utilise la plupart du temps le tram et le métro pour me déplacer en ville. Forcément, il faut aimer marcher, mais c’est beaucoup moins stressant que la voiture, et aussi plus rapide dans les heures de pointe ! Et quand je peux, je prends mon vélo ! » Le PS veut encourager les automobilistes à opter pour les transports en commun - Par la construction de parkings sécurisés pour voitures et vélos près des gares ou à l’entrée des villes

- Par la création de pistes cyclables lors des réaménagements de voirie, surtout à proximité des écoles - Par l’aménagement de bandes réservées aux bus pour garantir des bus qui arrivent à l’heure - Par l’accélération des travaux d’achèvement du RER, pour qu’il soit opérationnel à Bruxelles dès 2016 et qu’il soit terminé en 2021

Guillaume

« Parfois je suis bien obligé de prendre ma voiture : si j’ai une réunion très tôt ou très tard, si je dois faire de grosses courses… Il ne faudrait pas que les conducteurs soient pénalisés non plus ! » Le PS veut une politique de la mobilité ambitieuse et qui favorise tous les types de déplacement - Par la rénovation des routes en Wallonie et leur entretien régulier - En renforçant la sécurisation des centres de villages, des abords des écoles, des chantiers autoroutiers et des zones à risques - En tenant mieux compte des besoins des cyclistes et des motards pour l’aménagement de l’espace public

25


LES SERVICES PUBLICS, UN COÛT ?

UN ATOUT !

LE + DU PS

Le PS veut encourager la création de médiateurs de quartier qui auront pour mission de résoudre, par voie de dialogue, les conflits de voisinage, les petits conflits entre locataires et propriétaires, les petits conflits de mitoyenneté…

LA SÉCURITÉ POUR TOUS Le PS propose de permettre à la police d’être davantage présente dans les quartiers et de renforcer l’efficacité des interventions en déchargeant les policiers de certaines tâches administratives.

26


ENQUÊTE

Aujourd’hui, les plus grands économistes mondiaux reconnaissent que l’austérité était « une erreur » !

Dans de nombreux pays, des gouvernements de droite ont opté pour la recette de l’austérité, en sabrant dans les services publics et la solidarité. Avec le PS au Gouvernement, la Belgique a refusé cette voie. Aujourd’hui, toutes les études montrent que notre pays a mieux résisté à la crise que les pays voisins.

A l’inverse, toutes les études démontrent qu’en Belgique, la sécurité sociale et les services publics ont été de puissants leviers à la fois pour garantir la solidarité et lutter contre les inégalités sociales. Le véritable défi n’est donc pas de faire « moins » de services publics mais bien « mieux » de service public.

SUR LA RECETTE BELGE ET CELLE DES PAYS VOISINS

Frappés de plein fouet par la crise financière et économique, beaucoup de pays ont mis en place des budgets d’austérité : - Gel des salaires au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Italie - Diminution du salaire minimum en Grèce et en Irlande - Augmentation de l’âge de la pension à 67 ans en Espagne, 66 ans en Grande-Bretagne - Baisse généralisée des aides sociales en Allemagne et en Espagne - Coupes massives dans la fonction publique : 30.000 postes supprimés en Grèce, 25.000 en Irlande

AUX YEUX DU PS, IL FAUT : - Remettre la solidarité au cœur des politiques européennes - Conserver une participation majoritaire de l’Etat dans les entreprises publiques pour assurer une prise en considération de l’intérêt général - Plafonner les salaires des dirigeants des entreprises publiques

- Baisse des allocations de chômage au Royaume-Uni et en Allemagne

- Assurer un service postal de qualité, en maintenant le nombre de boîtes aux lettres rouges et en soutenant le rôle social du facteur

- Augmentation de la TVA en Irlande, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne et en Grèce…

- Créer des maisons de services publics dans les communes rurales

27


T N E M E G A G EN ! S U TEN Pour la relance de la Wallonie

S

Pour le pouvoir d’achat des citoyens LE PS A OBTENU

- 300€ par an de salaire poche en plus pour les travailleurs avec un bas ou moyen salaire - Le maintien de l’indexation - La diminution de la TVA sur l’électricité de 21 à 6% LE PS PROPOSE

LE PS A OBTENU

- Jusqu’à 120€ par mois de salaire poche en plus pour 70% des travailleurs

Le Plan Marshall mis en place par le PS, c’est :

- Un impôt sur le 1% le plus riche de la population, pour que les 99% restants puissent vivre mieux

- 50.000 emplois créés ou prévus dans les prochains mois - 40.000 aides directes aux entreprises - 500.000 formations suivies LE PS PROPOSE - Un soutien renforcé à l’industrie wallonne avec le Plan Marshall 2022 - Des réductions ciblées du coût du travail, en particulier pour les PME

Pour des pensions décentes LE PS A OBTENU - L’augmentation de 12% de la pension minimum au cours des quatre dernières années - L’augmentation automatique de 1% tous les deux ans (en plus de l’indexation) des autres pensions LE PS PROPOSE - L’augmentation des pensions les plus basses de 10% sur la législature prochaine, en plus de l’indexation - Plus aucune pension en dessous de minimum 1.300€ par mois après une carrière complète

28


Le PS, c’est 26 députés sur 150 au Parlement fédéral On l’oublie parfois : aujourd’hui, le PS compte 26 députés sur 150 à la Chambre, soit moins d’1/5 ! Avec les socialistes flamands (le sp.a), nous comptons 39 députés au total. Les socialistes doivent se battre avec force s’ils veulent faire entendre la voix de la gauche au Parlement et au Gouvernement ! LDD : 1 PP : 1 Groen : 5 Ecolo : 8 N-VA : 27 PS : 26

CDh: 9 VB: 12

MR : 18 CD&V: 17

SP.a: 13

open VLD: 13

Pour que la gauche soit encore mieux défendue et entendue les 5 prochaines années, il est essentiel de voter PS !

29


LE

25

MAI

JE VOTE

Je voterai PS pour dire non à l’austérité, oui à une relance plus juste et plus solidaire

Anissa

43 ans, secrétaire

30


Je soutiens Elio Di Rupo car il a réussi à maintenir l’unité du pays sans oublier les valeurs socialistes.

Jean-Jacques 57 ans, employé

Je fais confiance au PS. C’est le parti le plus fort pour faire barrage aux nationalistes flamands.

Cécile

38 ans, indépendante

Kevin

22 ans, étudiant

Je choisis le PS parce qu’il croit en moi.

Julien

27 ans, artiste

Pour moi, Elio Di Rupo est la preuve qu’en Belgique, tout le monde peut réussir. Peu importe d’où on vient. C’est une forme de motivation.

Le 25 mai, je voterai PS parce que c’est le seul parti qui se bat pour protéger la sécurité sociale, qui est notre meilleure protection contre les coups durs.

Denise

64 ans, pensionnée 31


LE 25 MAI, CHAQUE VOIX VA COMPTER ! IL FAUDRA CHOISIR ENTRE… UN GOUVERNEMENT DES DROITES MOINS DE JUSTICE FISCALE

UN GOUVERNEMENT AVEC LE PS PLUS DE JUSTICE FISCALE

Les 10% les plus riches seront encore plus riches grâce aux cadeaux fiscaux

Le PS propose un impôt sur la fortune pour le 1% des Belges les plus riches

Les revenus du capital seront préservés

Le PS veut diminuer la fiscalité sur le travail et augmenter la fiscalité sur le capital

La spéculation et la grande fraude fiscale ne seront pas découragées L’indexation des salaires et des allocations sociales sera remise en cause La TVA sera augmentée pour financer les cadeaux fiscaux

MOINS DE JUSTICE SOCIALE

Les personnes les plus fragiles seront oubliées, moins protégées Les entreprises ne seront pas encouragées à créer de l’emploi

Le PS est le seul parti à défendre l’indexation pour tous Le PS veut augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs à bas et moyens revenus

PLUS DE JUSTICE SOCIALE Le PS propose une augmentation de 10% (en plus de l’index) de toutes les pensions et allocations

Les travailleurs verront leurs droits menacés, les minijobs se multiplieront

Le PS propose des aides ciblées pour les entreprises , surtout les PME, qui créent de l’emploi

Pour financer les cadeaux fiscaux impayables, les services publics seront diminués au détriment des citoyens

Le PS veut 1.000 enseignants en plus dans nos écoles pour renforcer la lutte contre l’échec dès le plus jeune âge

L’AVENIR DE LA SECURITE SOCIALE EN DANGER Le financement des soins de santé et des pensions ne sera plus garanti

L’AVENIR DE LA SECURITE SOCIALE GARANTI Avec le PS, la sécurité sociale, les soins de santé et les pensions seront toujours une priorité absolue

Brochure programme PS 2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you