Issuu on Google+

Ville de Montgeron-Conseil Municipal du 25 mai 2011

Motion présentée par M. le Maire au nom de la majorité municipale

SUPPRESSION DE POSTES : LE GOUVERNEMENT CONTINUE SES RAVAGES DANS NOTRE SYSTEME ÉDUCATIF !

L'année dernière le conseil municipal avait exprimé son mécontentement après avoir appris la décision de fermeture de trois classes au sein de nos écoles. Force est de constater que le gouvernement semble ne pas vouloir stopper sa politique de démantèlement du service public d’éducation. En effet, la rentrée prochaine verra la suppression d'un poste d’animateur soutien au sein du groupe scolaire Hélène Boucher. L'hécatombe continue... Montgeron ne peut pas payer un plus lourd tribut sur l’autel d’une politique comptable, l’hémorragie doit cesser sous peine de voir les petits montgeronnais en pâtir. Nous avons toujours engagé toutes nos forces pour la jeunesse de notre ville. Ainsi, en plus de nos compétences obligatoires, comme la construction et l’entretien des écoles primaires et des dotations diverses, notre ville se distingue par son souci d’offrir les meilleures chances à nos jeunes ! Et le groupe scolaire Hélène Boucher est le symbole de notre volonté d'aider tous les élèves montgeronnais.

Cette école est un véritable pôle éducatif proposant l'accès à des activités d'éveil à la musique (classe cuivre et chorale), aux arts plastiques, aux diverses pratiques sportives et à l’éveil informatique (réalisation du journal Ami-ami) grâce à un matériel informatique performant… La nouvelle de la suppression de ce poste d’animateur soutien est scandaleuse et incompréhensible...Car c'est justement l'enseignant affecté à un travail pluridisciplinaire et transversal qui va devoir quitter son poste, anéantissant ainsi des années de travail collectif ayant porté ses fruits sur un secteur pourtant « quartier prioritaire »!


Nous regrettons que, chaque année, à la même époque, depuis 2002, pour un ou deux élèves susceptibles de manquer par rapport à des seuils fluctuants, l’Inspection Académique menace de fermeture une de nos classes, sans tenir compte de la réalité démographique locale, de l’implication des équipes pédagogiques et de la commune et surtout des besoins des élèves. Ces décisions administratives et arbitraires perturbent considérablement les équipes enseignantes et leur travail.

Si la suppression d'un poste apparaît comme étant d'une simplicité manifeste; sa réouverture semble, étonnamment, toujours un parcours du combattant. Nous demandons à Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de revenir sur cette décision dénuée de sens et susceptible de causer un lourd préjudice pour les enfants montgeronnais. Nous refusons que l’école publique soit bradée et que des logiques purement comptables soient privilégiées à la qualité d’apprentissage de nos enfants.


Motion contr les suppressions de postes