Issuu on Google+

ContaCt

Le journaL de La fédération PS de MonS-Borinage TRIMESTRIEL N°5 - JUIN 2013 - Bureau de dépôt : 7000 MONS 1

edito Chère Amie, Cher Ami, Depuis 10 ans, les citoyens belges se sont rendus aux urnes à 7 reprises ! C’est un des résultats de la complexité institutionnelle de notre pays. A chaque fois, notre parti doit se mobiliser durant plusieurs mois de campagne électorale pour défendre le bilan de ses élus aux différents niveaux de pouvoir. Une année sans élections comme 2013 est donc l’occasion de mener une réflexion de fond sur le projet socialiste. Dans ce contexte, le PS lance l’opération « Citoyens Engagés ». En donnant la parole à nos sympathisants, aux citoyens et aux acteurs de terrain, nous les invitons à construire avec nous un nouveau projet de société. 120 sujets sont proposés tels que la régulation financière, l’accès au logement, la mixité dans l’enseignement, la sécurité, la mobilité, le financement de la sécurité sociale ou encore l’énergie… En tant que militant, vous êtes plus que quiconque un citoyen engagé ! Nous avons besoin de votre contribution. Je vous invite à découvrir le site internet www.citoyensengages.be qui reprend toutes les thématiques soumises à la réflexion. Vous pouvez également participer à l’une des manifestations qui seront organisées dans nos USC. Par ailleurs, les élus de la Fédération socialiste de Mons-Borinage lancent chaque semaine sur Facebook et Twitter, un appel à la réflexion sur une question afin de récolter un maximum d’idées et de propositions. Pour mener à bien ce projet socialiste, nous devons aussi travailler avec nos camarades de « l’action commune ». Je suis intimement convaincu que la collaboration entre le parti, la mutualité et le syndicat socialiste est plus 1

que jamais nécessaire en ces temps de crise économique. Et pourtant certains à la fgtb sont tentés par une aventure de soutien à des partis qui seraient… soi-disant… plus à gauche que nous. Les discours d’extrême gauche sont faciles ! Par contre, agir concrètement sur le terrain, imprimer nos valeurs de gauche dans un gouvernement, c’est beaucoup plus difficile, et là seul le PS en est capable. Nous le démontrons depuis des décennies ! Diviser aujourd’hui la gauche en Belgique serait une erreur historique. Même si certains ont été séduits par Jean-Luc Mélenchon l’année dernière, ils doivent savoir que la France est différente de la Belgique, que là, il y a deux tours aux élections présidentielles. Entre ces deux tours, la gauche peut se rassembler autour du candidat socialiste. En Belgique, ça n’est pas possible. Chez nous, un candidat à gauche (non PS) prendrait quelques voix, certes, mais il n’en prendrait pas assez pour remporter les élections et peut être même pas pour remporter un siège. Par contre il affaiblirait le PS et renforcerait en sièges les partis de droite à la Chambre au détriment de la gauche. Il faut absolument que nos camarades de la fgtb en soient conscients. Pour terminer, je vous souhaite une bonne lecture de ce numéro de notre revue. Vous trouverez le dernier bilan de nos parlementaires ainsi que différentes informations fournies par nos USC.

Amitiés socialistes à toutes et tous Eric THIEBAUT

Président de la fédération

Je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes vacances d’été.

PS CONTACT Mons-Borinage

Janvier 2011

Catherine

Houdart Bonjour à toutes et tous,

Mes fonctions : > Députée à la Communauté française - Membre effective de la Commission de la Culture, de l’Audiovisuel, de l’Aide à la Presse, du Cinéma, de la Santé et de l’Egalité des chances. - Membre suppléante de la Commission de l’Education. > Députée wallonne - Membre effective de la Commission des Affaires générales de la Commission conjointe sur les signes convictionnels. - Membre suppléante de la Commission de la Santé, de l’action sociale et de l’Egalité des chances. > Première Echevine à la Ville de Mons Echevine de l’éducation, des bibliothèques, de l’extrascolaire et de la jeunesse. Contact Mon téléphone : 065/40.31.59 Mon mail : catherine.houdart@ville.mons.be

2

Députée à la Communauté française et à la Région wallonne depuis Juillet 2010, mon engagement dans les commissions de la culture, de l’éducation ou de l’égalité des chances ne sont pas le fruit du hasard. Ma formation professionnelle, mon échevinat et ma passion pour les matières culturelles ne pouvaient que me pousser à m’investir dans ces commissions, à me dépasser et à intervenir auprès des Ministres compétents sur ces matières qui me tiennent à cœur. Choisie pour être la Capitale de la culture en 2015, ma ville, Mons, m’inspire et je travaille chaque jour pour tenter au mieux, de soutenir et d’élever, grâce à mes compétences, ce projet culturel et économique d’envergure, challenge important pour l’avenir de notre région. Grâce à mon investissement parlementaire, je peux développer des collaborations avec la Communauté française pour le soutien de ce projet, en créant des liens de confiance et des alliances entre les différents niveaux de pouvoir. Il est important pour moi de lier mon travail communal à mon travail parlementaire, de défendre les matières qui me sont chères au niveau local en amenant leur problématique au niveau du parlement et de ce fait, pouvoir faire avancer les choses. C’est pourquoi j’interviens notamment auprès des Ministres compétents sur : ■ L’avancement du débat sur le refinancement des Académies de musique et sur la révision du décret ;

■ L’évolution du statut des accueillantes conventionnées; ■ Les problématiques santé comme le suivi des campagnes de prévention lors des festivals d’été, la grippe, les soins d’orthodontie, la consommation des sodas énergisants chez les jeunes et ses dangers, les friandises et notre santé, le suicide chez les jeunes,… ; ■ La sauvegarde du petit patrimoine, les journées du patrimoine, le suivi des travaux du pont Clara à Cuesmes,... ; ■ Le bilan touristique de la Wallonie en 2012, les Fêtes de Wallonie, les projets de 2013 pour les lacs de l’eau d’heure,… Autant de sujets d’actualité auxquels je suis sensible et qui touchent de près ou de loin, tous mes concitoyens. Je souhaite poursuivre mon mandat parlementaire en continuant constamment à m’investir, à faire un travail de fond, à analyser, à interroger, à dialoguer et à faire un suivi de toutes ces matières. C’est ainsi que nous, élus socialistes, pérenniserons la confiance de nos concitoyens. Nous leur prouverons de la sorte qu’ils peuvent compter sur nous pour que leur Région, MonsBorinage, reste un endroit où il fait bon vivre et où les élus travaillent pour faire avancer les choses et leur permettre de s’épanouir. Mon attachée parlementaire, Mélanie Dutat, se tient à votre disposition pour toute question. Vous pouvez la contacter par mail à l’adresse suivante : melaniedutat@ hotmail.com ou au 0479/933.486

Juin 2013

Joëlle

Kapompole Mon travail de Députée-Echevine :

Que du bonheur ! Au niveau des Parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le travail reste intensif : les questions énergétiques, la réforme du logement, la relance économique et la cellule « évaluation des choix technologiques », l’enseignement supérieur, la culture, la jeunesse… Ces derniers mois, je me suis attelée à la mise en place d’un groupe de travail concernant le Technology Assessment (évaluation des choix technologiques). J’aimerais doter la Wallonie d’une cellule d’évaluation de choix technologiques qui travaillerait en collaboration étroite, avec le monde scientifique, le monde académique, les citoyens, les Députés et le Gouvernement. Après une journée de lancement, ouverte au public, l’année parlementaire 2013 abordera trois thèmes importants : le vieillissement de la population, le cloud computing et le datamining et enfin l’empreinte carbone de la production alimentaire. Intéressée par le plan Creative Wallonia initié par le Ministre Jean-Claude Marcourt, j’ai décidé de lancer des auditions en Commission de l’Economie. Cette vision différente de l’économie, son dynamisme ont déjà fait leurs preuves, notamment au Québec où j’ai pu rencontrer des acteurs culturels, économiques et institutionnels. En matière d’enseignement, je suis particulièrement attentive à la réforme du paysage des universités afin de garantir une répartition équilibrée des forces en présences, et notamment en ce qui concerne le pôle hennuyer d’enseignement supérieur. A Mons, le travail ne manque pas ! Après une installation dans mes nouvelles fonctions, j’ai appris à connaître mon administration qui me permet de gérer au quotidien l’ensemble des dossiers portés à la connaissance de mon cabinet échevinal. Je tente aussi de fédérer mes équipes pour qu’une synergie efficace puisse être mise en place entre la Ville et les Parlements.

d’un instrument particulièrement important en période de révision du Code Wallon d’Aménagement du Territoire de l’Urbanisme, du Patrimoine et de l’Energie (CWATUPE). En matière de logement, les challenges sont nombreux et passionnants : j’attache une attention toute particulière à la lutte contre les logements insalubres et les marchands de sommeil, notamment dans les quartiers problématiques, comme le quartier de la gare. L’objectif est d’assurer à chaque citoyen la garantie de vivre dans des logements décents mais aussi de participer au renforcement de la sécurité. Dans le domaine culturel j’ai rencontré un maximum d’acteurs, publics ou privés, des arts de la scène, du spectacle, des arts plastiques, de l’écriture, de la danse…afin de m’atteler à ma priorité « number one »: la valorisation des talents montois ! Enfin, j’attache une très grande importance à la préservation et à la valorisation de notre patrimoine. Ainsi, j’ai porté récemment la proposition de classement (ce qui nous permettrait d’obtenir des subsides à la restauration) de la salle des fresques de l’ICET à Cuesmes, témoignage exceptionnel mural monumental en Wallonie. Par ailleurs, je mène également une action visant à la restauration des anciennes enseignes en pierre du Centre Ville de Mons, lesquelles pourront à terme, être intégrée dans un parcours touristique spécifique. En effet, mes fonctions en tant qu’Echevine en charge du Tourisme me permettent de relayer différentes actions et de favoriser leur écho auprès des personnes qui visitent notre région.

Mes fonctions : › Vice-Présidente de la féderation Mons-Borinage › Députée wallonne et de la Fédération WallonieBruxelles › Echevine de l’Urbanisme, du Logement, de la Culture et du Tourisme à la Ville de Mons. Contact Mon télephone : Gsm : 0498/19.43.28

Mon mail : joelle@kapompole.be

Mon blog :

http://kapompole.be

Twitter :

http://twitter.com/kapompole

Facebook :

www.facebook.com/psmons

En matière d’urbanisme, il faut entamer une vaste réforme du Règlement Communal d’Urbanisme. Ce document règle le quotidien de tout un chacun voulant entamer des travaux dans son habitation. Il s’agit donc

Juin 2013 Janvier 2011 Juin 2012

3

Franco

Seminara Le combat continue, au quotidien … Chers militants, chers camarades, vous êtes le Parti ! Alors que la crise mondiale persiste partout dans le monde, en Belgique, notre gouvernement, porté par le Premier Ministre Elio Di Rupo, a décidé de renverser la vapeur.

Mes fonctions : › Député Fédéral › Conseiller communal à Quaregnon - Membre effectif de la Commission de la Santé publique, de l’Environnement et du Renouveau de la Société et de la Commission des Pétitions. - Membre suppléant des Commissions des Naturalisations, des Affaires sociales, des Finances et du budget. Contact Franco Seminara Cité Champs St Pierre 47, 7390 Quaregnon Téléphone: 0477.309.199 E-mail: franco.seminara@skynet. be Mon site web : www.francoseminara.com Vous y trouverez mes travaux ainsi que mes actions de terrain.

Afin de consolider notre tissu économique et remplir les obligations européennes, le contrôle budgétaire 2013 a permis que notre dette publique ne dépasse 100% du PIB en essayant au maximum de protéger les plus bas revenus. Sortons de la logique du chacun pour soi et portons nos idéaux : justice, fraternité et solidarité. Tels nos pères socialistes, remettons au centre du débat, ces valeurs qui ont toujours permis d’engendrer des avancées sociales au profit de tous. Avec mes camarades députés de la Chambre, nous continuons le combat ... Plus que jamais, mon engagement : être de plus en plus à votre écoute. C’est pourquoi, l’outil vidéo « Franco vous Tend le Micro » s’adresse à tout citoyen qui pose sa pierre pour l’édifice d’un monde meilleur… (Voir « vidéos » sur www.francoseminara.com) En bref, quelques objectifs atteints par le PS

■ Des mesures contre le vitriol dans la note de politique générale du Secrétaire d’Etat Melchior Wathelet en vue d’une réglementation plus stricte pour la mise sur le marché de certaines substances dangereuses corrosives. Madame Lefranc, victime du vitriol, m’avait interpellé afin d’intervenir au niveau législatif à ce sujet. ■ Quelques exemples de questions: - En matière de santé publique: la pilule contraceptive 3ème génération, l’ordonnance médicale électronique, les cancers des extravailleurs de Bell Téléphone,... - En matière de sécurité : les vols avec violence, la lutte contre la drogue, … - En matière sociale: la fermeture de la DIV à Mons, les licenciements au Shape,... Comme vous le savez, une large opération de réflexion collective sous le thème «citoyens engagés» nous attend. « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est une réussite » (Henri Ford).

■ Baisse du prix de la moitié des médicaments à l’initiative d’une proposition de la Ministre de la Santé Laurette Onkelinx. ■ Augmentation du salaire minimum et une réduction structurelle des charges patronales décidée sur base d’une proposition de Laurette Onkelinx, Ministre des Affaires sociales et de Monica De Coninck, Ministre de l’Emploi. ■ Avant-projet de loi relatif à la reconnaissance de l’aidant proche assistant une personne en situation de grande dépendance, à l’initiative de Philippe Courard, Secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées. En bref, quelques-unes de mes actions au cœur du Parlement ■ Une proposition de loi modifiant le contrat d’assurance terrestre : avec mes collègues députés, nous avons demandé l’obligation pour la compagnie d’assurance de préciser à la victime la possibilité de se faire assister d’un médecin de son choix. ■

4

suppléments d’honoraires en chambre commune et double : une anomalie pointée du doigt avec mes collègues députés en 2010 et sur laquelle la Ministre Laurette Onkelinx s’est penchée afin d’y remédier.

Une proposition de loi contre les

PS CONTACT Mons-Borinage

Juin 2013 Janvier 2011

Pierre

Tachenion Pierre Tachenion nous parle de ses 6 années à la Présidence de l’IDEA Le Montois Marc Barvais vient de succéder au Borain Pierre Tachenion à la présidence du Conseil d’Administration de l’IDEA suite à la recomposition des instances. Une alternance de bon aloi après les dernières élections communales. L’occasion de faire le point sur l’IDEA en allant à la rencontre de celui qui fut son Président pendant 6 ans. PS Contact : Quel bilan tirez-vous de ces 6 années à la Présidence de l’IDEA ? P. Tachenion : Ce fut avant tout une expérience très enrichissante dans le cadre d’une activité intense ! Je venais du monde communal. J’avais été échevin pendant 12 années consécutives à Dour. A l’IDEA, j’ai beaucoup appris et j’ai aussi beaucoup compris ! J’achève ce mandat totalement convaincu de la nécessité de pérenniser cet outil majeur de développement au service des communes, de leurs habitants et du territoire du Cœur du Hainaut. PS Contact : Quels ont été les dossiers qui vous ont le plus marqué ? P. Tachenion : Difficile de faire le tri ! Je dirais d’abord - parce que c’est essentiel l’affectation de plusieurs dizaines d’hectares supplémentaires dédiés à l’activité économique avec les aides du Plan Marshall. L’emploi doit rester notre préoccupation principale. L’IDEA aujourd’hui, c’est 50 parcs d’activité économique, plus de 850 entreprises et environ 21.500 emplois ! Une zone très attractive en Wallonie ! Croyez – moi, beaucoup nous envient d’avoir pu accueillir Google à Baudour, H&M à Ghlin, Johnson & Johnson à La Louvière… Je suis très fier aussi de voir la concrétisation des premières phases de l’ambitieux dossier Géotherwal. L’« Energy Awards » décerné au nouveau zoning GEOTHERMIA est une très belle reconnaissance pour la Géothermie dossier auquel j’ai cru dès mon installation et qui mériterait de recevoir un meilleur soutien de la Région Wallonne ! Par ailleurs, j’ai voulu, dès mon arrivée, façonner une IDEA plus proche et plus à l’écoute des communes associées. Nous sommes sur le bon chemin ! En attestent la diversité des missions que l’IDEA assure maintenant pour leur compte et la confiance qui lui est faite dans de gros dossiers (piscines de La Louvière et de Brainele-Comte, Centre des Congrès de Mons, rénovations urbaines, audits énergétiques, etc.). La cession de la Télédistribution restera un dossier majeur car il a rendu possible le paiement de dividendes importants aux communes (3 millions d’euros chaque année depuis 2008 !) en dopant leurs recettes. Certaines ont opté pour un « droit de tirage » en vue de financer de gros dossiers

Juin 2013 Janvier 2011

d’investissement en limitant les emprunts (par ex : les travaux de voirie sur Mons, la rénovation du théâtre à La Louvière, l’hôtel de police de la zone boraine, …). Quand j’entends certains Ecolo dire que cela n’a pas profité à nos populations locales, j’en tombe de ma chaise ! Enfin, comment ne pas évoquer le secteur « déchets » qui m’a définitivement grisonné les tempes ! Avec la création d’Hygea, nous avons, j’en reste persuadé, opté pour la bonne solution en intégrant toute la dynamique des déchets dans une seule structure avec un partenaire dont c’est le métier. Je reconnais que les débuts ont été difficiles et qu’il y a encore beaucoup de progrès à faire et de travail à accomplir car les enjeux restent énormes. PS Contact : Où en est projet de territoire Cœur du Hainaut ? P. Tachenion : Nous avons regardé devant nous en réfléchissant beaucoup avec , pour la première fois, tous les acteurs utiles autour de la table (représentants politiques, syndicats, monde de l’entreprise, milieux universitaires, etc). C’est un ambitieux défi qui n’aboutira qu’au prix d’une volonté politique inébranlable et solidaire des décideurs des 25 communes du territoire. Il y a ventricule gauche ( Mons et le Borinage) et un ventricule droit (le Centre). Tous deux doivent battre « pour et dans » ce même Cœur ! Notre réflexion constitue un socle, un réservoir d’idées, de projets, d’actions, d’axes, qui doivent être soutenus par tous ! C’est, pour les 10 prochaines années, une base pour des dossiers majeurs en matière notamment de mobilité, d’aménagement du territoire, de développement régional. Un de ces dossiers sera le prochain appel à projets dans le cadre des Fonds Structurels Européens sous la coordination de l’IDEA. PS Contact : Quels sont les grands enjeux pour l’IDEA pour les mois à venir ? P. Tachenion : Je pense avant tout à l’optimalisation des moyens internes pour développer - c’est un rêve - un véritable guichet unique pour les entreprises à l’échelle du territoire. Je reste également persuadé qu’il est aujourd’hui fondamental d’améliorer notre communication car l’IDEA fait beaucoup de bonnes et belles choses. Et elle les fait bien. Alors qu’elle le fasse savoir et s’en donne les moyens ! PS Contact : Beaucoup se demandent ce que vous allez faire maintenant… P.Tachenion : On oublie qu’en 2007, quand je suis devenu Président de l’IDEA, je n’étais pas encore député wallon. Je le suis devenu en 2009 et au même moment vice-président du Parlement de la fédération Wallonie Bruxelles. Je vais pouvoir consacrer plus de temps à mon activité parlementaire qui est pourtant déjà très intense avec le travail en commissions, les réunions de bureau, les permanences, etc. Mais je continuerai à siéger au CA de l’IDEA et je présiderai le secteur

Mes fonctions : › Député au Parlement wallon et à la Fédération Wallonie-Bruxelles › Vice-Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles › Chef de groupe PS au conseil communal de Dour Contact Mon Site : www. pierre-tachenion.be

Mon Téléphone : Fixe : 065/62.12.06 Gsm : 0475/44.78.77

Mon Mail : p.tachenion@skynet.be

Facebook : www.facebook.com /pierre.tachenion

Propreté Publique. Je connais depuis longtemps Marc Barvais. Je ne serai pas une « belle mère » mais Marc peut compter sur moi. Et puis, ne l’oublions pas : je suis chef de file de l’opposition PS à Dour ! Et vous le savez, ce n’est pas une sinécure…

5

Annie

Taulet

Mes fonctions :

La Province de Hainaut s’inscrit dans une démarche de modernisation, notamment au travers de son Plan Stratégique et Opérationnel approuvé par la Région wallonne, aux niveaux organisationnel et structurel, dans les domaines de compétences connus et répartis en axes stratégiques. Nonobstant ces objectifs institutionnels dans le cadre de la Réforme des Provinces instaurée par la Région wallonne, la Province de Hainaut s’attache à promouvoir l’égalité entre Femmes et Hommes, une initiative citoyenne qui mérite autant d’attention.

› Députée provinciale en charge de l’Enseignement et de la Formation. Au niveau interne à la Province, Annie a la charge de la gestion des ressources humaines, de l’informatique, de l’égalité des chances et de la concertation/négociation syndicale. Adresse : Cabinet de la Députée provinciale Annie Taulet Avenue Général de Gaulle, 102 à 7000 Mons Tél: 065/382471 Fax: 065/382489 Mail : annie.taulet@hainaut.be www.annietaulet.be www.facebook.com/ annietaulet.page

La Cellule provinciale “Egalité des Chances“ , en collaboration avec le Cabinet de Madame la Ministre Fadila Laanan, en charge de l’Egalité des Chances en Fédération Wallonie-Bruxelles, mène des projets d’envergure sur le plan local tendant à réduire la différence des genres auprès des jeunes et des adultes. Nul n’ignore aujourd’hui que les fondements et les bases sociales et sociétales s’acquièrent dès la prime jeunesse et peuvent ainsi orienter nos enfants vers des comportements socialement adaptés et en phase avec l’évolution inexorable des mentalités dans notre société. Secouer les vieux stéréotypes qui cantonnent les femmes et les hommes dans des tâches spécifiques, dans des travaux réputés de tous temps dévolus au sexe fort ou faible, valoriser le travail à part égale, instaurer un équilibre dans les domaines les plus variés, tels sont les objectifs autour desquels s’articulent les activités développées au sein de la Cellule provinciale “Egalité des Chances“.

Day“, initiés au sein de nos écoles, les filles et les garçons découvrent des métiers et des professions atypiques pour leur sexe et sont aidés ainsi à poser des choix scolaires et professionnels sans préjugé, en fonction de leurs aspirations et de leurs compétences. De plus, la Journée Internationale des Femmes qui se déroule annuellement en mars, soutenue par la Province de Hainaut, renforce également l’idée d’un équilibre juste entre les genres dès la naissance, comme l’accès à l’éducation, à la vie sociale, à la profession, à la culture, aux loisirs… Des pères choisissent volontairement d’abandonner une vie professionnelle pour élever les enfants du couple, des femmes occupent des postes à responsabilités, chefs d’entreprises, présidente d’un Etat, intellectuelles de haut vol dans les domaines culturels, scientifiques, littéraires ou autres mais ces exemples n’illustrent que l’exception. Ces femmes et ces hommes ont délibérément forcé leur destin et ont conquis leur position, choisi leur projet de vie. Ces opportunités ne sont toutefois pas offertes à tout le monde. Quelques chiffres : en matière de métiers liés à la Sécurité, actuellement 1,1% de femmes a intégré les services des pompiers professionnels (source INS : 2010) et 1% pour les pompiers volontaires (source SPF Intérieur – 2003). A titre indicatif, 46 femmes pompiers sont réparties dans les services d’incendie hainuyers. En ce qui concerne la police locale, 20,38% des policiers sont de sexe féminin (source : Police fédérale : 31/12/2011) et près de 30% de femmes sont assimilées au cadre de base 2012 au sein des Zones du Hainaut.

Par des projets tels que “Girls Day, Boys

6

PS CONTACT Mons-Borinage

Janvier 2011 Juin 2013

Eric

Thiébaut

Les grands axes de mon action parlementaire récente Budget 2013 : un budget de résistance ! Les derniers mois au Parlement ont notamment été marqués par de longs débats relatifs au budget 2013 et aux mesures socio-économiques prises en vue d’assainir les finances publiques. Grâce au concours des ministres socialistes du Gouvernement, les députés ont pu traduire en textes de loi certaines avancées fondamentales. Parmi celles-ci: l’augmentation du salaire minimum et des allocations, la sauvegarde de l’index, la baisse de prix de certains médicaments ou encore la lutte contre la fraude fiscale, véritable fléau de notre société. Les sanctions administratives communales La Chambre vient d’adopter un projet de loi qui vise à étendre le pouvoir de sanctions administratives des communes et à mieux lutter contre les incivilités. Il donne la possibilité aux communes d’abaisser l’âge des mineurs concernés de 16 à 14 ans. En marge des débats en Commission de la Chambre, j’ai insisté auprès de la Ministre de l’Intérieur sur différents éléments importants aux yeux des socialistes : • un dispositif pédagogique doit être prévu ainsi que de nombreuses garanties au bénéfice du mineur : une offre de médiation doit obligatoirement être proposée ; • l’importance de prévoir une procédure d’implication parentale ; • la commune doit rester totalement maître dans la décision de prévoir ou non si les sanctions seront applicables aux mineurs ; • prévoir un financement intermédiaire pour les communes.

Janvier 2011 Juin 2013

La menace terroriste Je suis intervenu en séance plénière pour sensibiliser la Ministre de l’Intérieur sur la menace terroriste qui existe dans notre pays. Je l’ai ainsi invité à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter qu’un cas comme celui du présumé terroriste Benlaghdem ne surgisse de nouveau. J’ai rappelé l’importance que des moyens soient dégagés pour lutter contre le trafic des armes et les réseaux mafieux qui l’alimentent. La lutte contre la criminalité transfrontalière En tant que député-bourgmestre d’une commune limitrophe comme Hensies, j’ai œuvré pour le rapprochement entre les autorités françaises et belges sur des questions liées à la criminalité transfrontalière. Grâce à la signature récente d’un accord de coopération franco-belge en matière policière et douanière, des patrouilles mixtes aux pouvoirs renforcés pourront désormais se déployer plus efficacement le long des frontières. Soutien aux travailleurs du Shape A plusieurs reprises, je suis intervenu auprès des ministres de l’Emploi et de la Défense pour les sensibiliser sur la situation des quelques 270 travailleurs civils du Shape, très inquiets pour leur avenir professionnel. Le gouvernement fédéral doit dégager des moyens pour prendre en charge, à partir de 2014, la maintenance et les besoins logistiques des bases militaires assurés par des civils. Dès lors, j’ai invité la Ministre de l’Emploi à trouver des pistes de solutions durables dans les meilleurs délais et à lever au plus vite les inquiétudes exprimées par les travailleurs du Shape.

Mes fonctions : › Député-Bourgmestre d’ Hensies › Président de la Fédération socialiste de Mons-Borinage. › Membre effectif de la commission Intérieur et Sécurité du rail « Buizingen » Contact Mon télephone : Gsm : 0476/55 35 27

Mon mail : eric.thiebaut@skynet.be

Mon blog :

www.ericthiebaut.eu

7

La Vie DU PS dans vos

Communes

BOUSSU Notre U.S.C. renouvelée est composée des camarades suivants :

Quelques changements à BoussuHornu…Après la fusion des entités de Boussu et d’Hornu en 1977, les affilié(e)s du Parti Socialiste ont eux aussi fait le pas en approuvant à une grande majorité la fusion des 2 sections pour n’en faire qu’une « U.S.C. Boussu » Ce changement permettra de décider plus rapidement mais ne changera en rien la volonté des membres du comité de l’U.S.C. de défendre les intérêts des citoyen(ne) s en général et de Boussu – Hornu en particulier dans l’esprit du P.S. » C’est dès lors l’U.S.C Boussu qui sera son centre politique local.

8

BARBERA Gilles, BASTIEN Nicolas, BELLET Eric, BUSLIN Yasmine, CALI Filippo, CAPOUILLEZ Marcel, CASABONA Antonino, CORDA Giovanna, DEBIEVE Jean-Claude, DELCROIX Christine, DEMOUSTIER Natacha, DIERICK Stéphane, DJEMAL Cherif, ESTIEVENART Michel, GHOYERE François, GILMANT Viviane, GOBERT Frédéric, GOOSSENS Eric, GUERY Michel, HOMERIN Jean, HONOREZ Céline, HUVELLE Françoise, JEANMOTTE Roger, LARTIGE Marie-Thérèse, LASSOIE André, LENAIN MARIO, LONGLE Mélanie, LONGLE Thierry, MARTINEZ PRADA Juan, MINNICINO Carmela, MOURY Daniel, PARDO Domenico, SAUSSEZ Freddy, SILVESTRI AnneCatherine, TAHON André, URBAIN Pierre.

Coordonnées des membres du bureau Présidence : DIERICK Stéphane stephane.dierick@gmail.com Vice-Présidente : HONOREZ Céline celine.honorez@gmail.com Vice-Président : LASSOIE André andre.lassoie@scarlet.be Secrétaire : BELLET Eric

belleteric@gmail.com Secrétaire adjointe : LONGLE Mélanie melanie_longle@msn.com Trésorier : HOMERIN Jean jhomerin@gmail.com Trésorière adjointe : MINNICINO Carmela carmela.minnicino@hotmail.fr

NB : La perception des timbres continuera, dans un premier temps sous l’égide de Jean HOMERIN, Président de l’a.s.b.l . Financière.

PS CONTACT Mons-Borinage

Janvier 2011 Juin 2013

COLFONTAINE L’USC de Colfontaine a connu une année 2012 très intense, avec une campagne électorale très animée. Nous avons du faire face à deux listes, nouvelles, mais comprenant l’une un ancien bourgmestre socialiste et l’autre trois anciens échevins socialistes. Malgré cela, notre campagne et l’implication de nos candidats ont permis d’arriver à un résultat que beaucoup de gens, même au sein de notre fédération, pensaient impossible. Nous avons obtenu une majorité absolue. Malgré quoi, dans un esprit d’ouverture voulu par le PS et aussi pour assurer à notre majorité un peu plus de stabilité, nous avons décidé de l’ouvrir au MR. Après quelques mois de travail nous sommes bien repartis et le Conseil Communal vient d’approuver notre déclaration de politique générale qui

reprenait quasi tous les thèmes de notre programme électoral. Voici ceux que notre bourgmestre a présentés au Conseil Communal : les finances, l’économie, les travaux dans les écoles, les travaux de proximité, les grands travaux, l’éclairage public, le logement et l’urbanisme, l’ environnement et la propreté, la sécurité, la prévention et la police, l’enseignement fondamental, l’enseignement artistique, l’enfance de 0 à 12 ans avec les Maisons d’Enfants, l’Accueil extrascolaire et la Plaine de vacances, la Maison de l’Enfance, les seniors, le sport, la culture, le service aux citoyens, la santé et le Cpas. Pour ce qui concerne nos instances locales, nous avons procédé à l’élection de la présidence de l’USC. Deux candidats s’étaient présentés au suffrage des membres : Joseph Palascino et moi-même, Corinne

Hanot. Plus d’un tiers des affiliés ont participé au scrutin. J’ai été choisie à plus de 80% des suffrages et j’en remercie nos affiliés. Il nous reste à renouveler notre comité de section/usc et le bureau. Ce ne sera pas dommage car depuis près de 15 mois nous n’avons plus de secrétaire (Il avait gardé le titre mais avait demandé d’être déchargé des tâches de la fonction) ni de secrétaireadjointe (pour cause de maladie). Le trésorier et le trésorier-adjoint se sont chargés du secrétariat en plus de leurs tâches habituelles. Dès le mois de juin, toutes nos instances seront ainsi en ordre de marche pour le bon fonctionnement de notre USC de Colfontaine et pour les élections de l’année prochaine. Corinne Hanot Présidente de l’USC de Colfontaine

QUAREGNON L’Union Socialiste Communale de Quaregnon Une nouvelle équipe en entraine une autre. L’installation du nouveau conseil communal a logiquement occasionné la revisite du bureau de l’exécutif de l’U.S.C. Après plusieurs années passées à la barre de l’Union Socialiste Communale, plusieurs membres de l’exécutif ont fait le choix de laisser la place à de nouveaux membres pour gérer le bureau de l’USC de Quaregnon.

Janvier 2011 Juin 2013

Voici sa composition actuelle : 1. Président de l’USC: Roberto RENAUX 2. Vice-présidente: Florence DELWARTE 3. Secrétaire: Nathalie LAN 4. Secrétaire Adjointe: Sabrina LEPINE 5. Trésorière: Christelle DEMOUSTIEZ 6. Trésorier adjoint: Dominique KLAMKA

Avec l’ensemble des affiliés, ils œuvreront de façon à toujours porter plus haut les couleurs du parti et ainsi espérer assurer la pérennité de la majorité socialiste à la tête de la Commune. Majorité qui vu lors des dernières élections un score jamais atteint par le passé.

9

DOUR Assurer son rôle d’élu en exerçant un mandat dans l’opposition: c’est loin d’être une sinécure à Dour !

nombre de nos concitoyens à notre projet décliné en 125 propositions pour un autre Dour.

Octobre 2012, c’est déjà loin ! Plus de six longs mois se sont écoulés et nous devons pitoyablement constater qu’il est de plus en plus difficile d’assumer sereinement un mandat d’élu de l’opposition au sein des assemblées douroises.

Déterminés et sans complaisance, nous nous sommes dès lors engagés avec la ferme résolution de faire triompher, dans toutes les assemblées, le débat d’idées.

Pour mémoire, au soir du scrutin d’octobre dernier, la liste PS, emmenée par Pierre Tachenion, recueillait près de 40% des suffrages valables exprimés par la population. Une équipe de 10 conseillers, considérablement remaniée (puisque la moitié du groupe siège pour la première fois), prêtait serment le 3 décembre dernier. La majorité reconduite, nous avait déjà habitués aux débats animés, vifs et houleux. Nous savions également que nous devrions convaincre à force d’arguments pour que nos suggestions ou propositions soient écoutées à défaut d’être entendues. C’était une entreprise à laquelle nous nous étions tous préparés en notre for intérieur ! Motivés et constructifs, nous entamions donc cette nouvelle législature confortés par l’adhésion d’un grand

10

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que cet enthousiasme soit écorné par les manœuvres de la majorité. Dès le conseil d’investiture, leur chef de file a préféré donner le ton au travers de scandaleuses menaces, intentant maints recours, préférant s’attaquer aux personnes plutôt que de s’engager dans la dynamique de la réplique constructive. C’est comme cela que la nouvelle scène politique locale a été portée sur les fonts baptismaux, mobilisant tellement l’énergie du Collège qu’il a fallu attendre février pour prendre connaissance d’une insipide déclaration de politique générale ainsi que pour assister à la présentation d’un budget sans souffle aux antipodes des déclarations préélectorales.

autant d’éléments nouveaux qui depuis lors entravent désormais le travail démocratique de tous nos mandataires. Face à l’inacceptable, malgré toutes ces embûches, nous continuons à faire bloc, à préparer nos dossiers avec le même esprit et surtout à poursuivre la mission qui nous a été confiée en octobre dernier avec la même résolution, la même volonté. Quoiqu’il en soit, ce qui nous réjouit aujourd’hui, c’est notre force intacte collective de travail, vivifiée par nos militants et nombreux sympathisants. Ce qui nous réjouit également, c’est l’engagement de nos jeunes qui se réunissent en nombre depuis janvier dernier. Une quinzaine d’entre eux ont décidé de relancer localement le mouvement des JS. Nous serons à leurs côtés car ils prendront la relève, riches de nos combats et de l’expérience acquise ! Ariane CHRISTIAN Présidente de l’USC

Espaces d’expression supprimés dans le bulletin communal, accès plus coûteux aux copies de documents, absence de programmation des séances du conseil communal,

PS CONTACT Mons-Borinage

Janvier 2011 Juin 2013

FRAMERIES Comprendre et dessiner l’avenir, ...un combat permanent pour le Parti Socialiste L’équité, l’espoir, la solidarité, la

Paul et Elio, nous nous devons de

sera innovant.

dynamique collective sont la pensée

réussir l’exercice.

Cette vision et cette construction de l’avenir, Jean-Marc Dupont et

et le combat que doivent mener en permanence les socialistes.

Cette dynamique reste aussi

moi, nous la partageons et, dans

Comprendre la société, définir les

essentielle au plan local.

ce cadre, une nouvelle génération

enjeux, construire l’avenir tel est

Il est fondamental que nos élus

se met en place.

l’appel que nous lance à nouveau

locaux portent un projet de cité

Cette volonté doit nécessairement

notre Président Paul Magnette et

progressiste et juste, que cette

se traduire au sein des structures

derrière lui toute l’action commune

vision de la cité permette d’assurer

du Parti afin d’évoluer dans le

socialiste.

un plus grand bien-être et une

même sens.

Ma génération s’est mobilisée au

dynamique positive pour tous nos

Nouveaux comités dans nos

début des années 80 pour “Rénover

concitoyens.

sections locales, nouveau comité

et Agir” initié par Guy Spitaels.

Ce travail, à Frameries, nous le

de l’Union Socialiste Communale

Dans l’opposition à l’époque,

menons depuis 20 ans, nous

: la porte est grande ouverte pour

toutes les forces vives socialistes

devons poursuivre cette recherche

que chacun y trouve sa place et

ont permis de définir de nouveaux

d’équilibre entre accompagnement

apporte sa pierre à l’édifice d’une

projets, de nouveaux équilibres

social, développement du cadre de

vision d’avenir juste et équitable.

pour la population et la Wallonie

vie, activité économique et maîtrise

en particulier. Le résultat en a été

budgétaire.

le “Retour du cœur” en 1987 et une

Cet exercice est nécessaire en

présence des socialistes au sein

tout temps et il ne peut se réaliser

de tous les Gouvernements et ce

que si le Parti s’ouvre à toutes les

sans discontinuité depuis.

générations, à toutes les minorités.

Comprendre la société et dessiner

Il est évidemment souhaitable que

l’avenir est un exercice permanent

le Parti ne se replie pas sur lui-

pour le Parti socialiste. Face à une

même et que des responsabilités

crise majeure identique en ampleur

soient offertes aux plus jeunes

à celle des années 30, derrière

d’entre nous car forcément l’avenir

Janvier 2011 Juin 2013

Votre dévoué, Didier DONFUT Président de l’Union Socialiste Communale de Frameries

11

HENSIES A Hensies, les résultats des élections communales ont largement conforté la majorité socialiste en place. Aujourd’hui, nos élus occupent 13 sièges sur 17 au conseil communal, ce qui constitue la plus grosse présence socialiste depuis la fusion des communes. Après les traditionnelles opérations d’installation des différents organes communaux, notre équipe s’active maintenant à tenir les promesses faites à la population durant la campagne électorale. La sécurité sera encore notre première priorité dans les années à venir. Nous voulons plus de présence policière dans nos rues, moins d’incivilités et de vols dans les habitations. La politique d’amélioration de la sécurité routière se poursuivra par le placement de nouveaux dispositifs ralentisseurs de trafic. Le règlement de police communal sera bientôt modifié en fonction de la nouvelle loi sur les sanctions administratives.

La commune pourra dorénavant imposer une prestation citoyenne à des auteurs d’incivilités. Par exemple, des tagueurs pourront dorénavant être contraints à nettoyer leurs méfaits. Au niveau culturel, les hensitois disposeront bientôt d’une salle de fête communale. En effet, la Commune a l’opportunité de racheter la salle de la maison du peuple de Hensies. Cette acquisition permettra, après rénovation du bâtiment, d’organiser des activités et des évènements culturels tels que des concerts ou des pièces de théâtre. Il sera également possible d’y organiser des évènements familiaux tels que des mariages. Le projet de crèche communale commence aussi à prendre forme. Un nouveau bâtiment sera construit pour l’accueillir à proximité de l’école communale de Thulin. L’établissement pourra accueillir une vingtaine d’enfants.

Au niveau de l’action sociale, notre cpas est très proactif. Lorsque quelqu’un est touché durement par la crise en perdant ses revenus, nous essayons toujours de lui permettre de se réinsérer le plus vite possible dans le monde du travail. L’aide sociale que nous accordons est toujours accompagnée d’une guidance. Par ailleurs, comme depuis de nombreuses années, l’équipe socialiste met un point d’honneur à ce que l’entité d’Hensies présente un état de propreté exemplaire de ses espaces publics. Au niveau de la vie interne du parti, les sections locales de ThulinHainin, Montroeul et Hensies ont décidé cette année de fusionner. Par ailleurs, c’est Daniel Horlin qui a été réélu à la présidence de l’Union Socialiste Communale.

SAINT-GHISLAIN Le 10 mars fut un jour de changement pour notre USC ; en effet, furent organisées ce jour les élections du Président des MJS, des Présidents des sections de l’entité et du Président de l’USC. Le froid et pour certains, la perte d’un être cher, la grave maladie, ne les a pas empêchés de se déplacer pour voter, je les en remercie chaleureusement. Vous trouverez, ci-dessous, la liste des Présidents de section désigné par ces élections : Voici le tableau des Présidents de section élus : Baudour : Raphaël CAMPAGNA Hautrage : Romildo GIORDANO Neufmaison : Virginie LIETARD St-Ghislain : Yvan DESTRAIX Sirault : Rudy BUREAU Tertre : Brigitte PETERSBOURG Villerot : Danielle CAMBIER En ce qui concerne la présidence du MJS de Saint-Ghislain, c’est Jérémy Bricq qui a été élu. Il peut y avoir naturellement des déçus lorsqu’il y a plusieurs candidats pour un 12

seul poste ; je pense ici aux camarades Joël Hanot qui s’était présenté pour la présidence de la section de Baudour et Yves Grandmaison pour la présidence de l’USC, je ne doute pas que leur militantisme restera intact. Quant à la présidence de l’USC, j’ai eu l’honneur de bénéficier du soutien de nos militants. Je profite de l’occasion pour les en remercier grandement. Les objectifs que je me suis fixé pour ce mandat sont tout d’abord de faire de l’USC une plate-forme de proximité servant de relais entre les mandataires et les affiliés et en outre de préparer l’USC aux deux prochains rendez-vous avec l’électeur. Le premier objectif sera que SaintGhislain soit au moins représentée sur l’une des listes. Le second objectif sera déjà de nous projeter vers les élections de 2018. Nous le ferons bien sûr en partenariat avec tous les Mouvements associatifs, toutes générations confondues, de notre belle entité. La spécificité des Socialistes, c’est d’être à la fois porteurs d’idéal et gestionnaires pragmatiques du

changement. Les Socialistes veulent le bonheur des gens. Ils considèrent que c’est à l’échelon de proximité, à savoir les communes et provinces, qu’une politique sociale s’exerce le mieux. Avec notre Président, Paul Magnette, nous souhaitons des débats, des échanges d’opinions car au-delà de la confrontation naissent les idées. Nous vivons dans une société du tout au profit. Une société qui demande une riposte des travailleurs et de leurs représentants au pouvoir de la finance et d’une Europe par trop libérale. S’indigner, c’est bien, s’engager c’est mieux. Ainsi pourrons-nous encore dire demain … vive le socialisme ! Hervé HUBERT Président de l’USC rue de Tournai 153 7333 Saint-Ghislain GSM: 0475.445949 usc.saintghislain@live.be www.saintghislain-ps.be

PS CONTACT Mons-Borinage

Juin 2013 Janvier 2011

JURBISE A Jurbise, l’opposition fait respecter ses droits Devenu seul parti d’opposition face à la majorité absolue jurbisienne, le PS mène une politique constructive tant au conseil communal qu’au CPAS. “Nous apportons notre soutien aux projets portant sur l’éducation et la culture, explique la chef de groupe Manuella Sénécaut, mais nous défendons par ailleurs nos valeurs”. C’est ainsi que, sans nier les problématiques d’insécurité auxquelles Jurbise n’échappe pas, le PS en appelle régulièrement à la mesure et à la transparence par rapport aux dispositions à forte portée médiatique annoncées par la Bourgmestre. Ce fut l’un des points de débat majeur lors du vote du budget 2013. “Installer des caméras ? Pourquoi pas mais l’on ne sait rien des endroits de surveillance choisis et du personnel habilité à la gérer ! Recruter un policier supplémentaire strictement pour Jurbise ? Peut-être mais pourquoi ne pas s’inscrire dans la politique générale de notre zone de police ?”, s’interroge Manuella Sénécaut. A Jurbise, les dépenses de sécurité policière sont devenues presque équivalentes à la dotation au CPAS. Un choix politique auquel

Juin 2013 Janvier 2011

le PS n’a pas adhéré. “Au rayon positif, poursuit le Conseiller communal Joël Delhaye, récemment réélu à la présidence de l’USC de Jurbise, le PS est heureux d’avoir été rejoint sur ses propositions préélectorales visant notamment à renforcer les systèmes de garde à domicile et à développer une politique favorisant l’accès des jeunes à la propriété. Nous attendons toutefois de voir quels seront les critères de mise en oeuvre de cette politique pour permettre l’acquisition de maisons. A l’instar des maisons du Mont Spéloir, il n’existe aucun critère d’attribution ». Par un recours auprès du Ministre Furlan, le PS a obtenu la suspension d’un certain nombre de dispositions du règlement d’ordre intérieur du Conseil communal qui limitaient le droit d’expression des élus et leur accès aux bâtiments communaux. Il a également porté devant l’assemblée une décision particulièrement symbolique. Sur sa proposition, la Commune de Jurbise a obtenu de prescrire dans les conditions d’exploitation des commerces

s’implantant sur le territoire, une clause particulière prévoyant que les invendus soient proposés aux associations affiliées à la fédération belge des banques alimentaires. Une manière locale mais concrète de faire face à la diminution du programme européen d’aide alimentaire aux plus démunis. Cette argumentation a été entendue par la majorité. Au conseil communal, les quatre élus jurbisiens se partagent le suivi des matières. La chef de groupe, Manuella Sénécaut, suit particulièrement le social et la sécurité tandis que Joël Delhaye s’intéresse à la culture et à l’aménagement du territoire. A charge pour Nathalie Petit de s’occuper de l’important volet enseignement et pour l’expérimenté Eddy Breuse de suivre les dossiers de travaux. Des liens étroits unissent bien évidemment les quatre élus directs aux deux représentants socialistes au CPAS, Olivier Sempos et Isabelle Pierret. C’est cette dernière qui a d’ailleurs suggéré de porter devant le conseil la problématique sur les invendus alimentaires.

13

MONS L’USC de Mons, présente la particularité de regrouper les sections issues des anciennes communes formant « Le grand Mons ». L’USC de Mons n’est donc pas issue de la fusion de ces sections qui restent autonomes et actives. L’USC de Mons compte 15 sections locales qui sont : SECTIONS

AFFILIES

PRESIDENTS

CIPLY CUESMES FLENU GHLIN HARMIGNIES HAVRE HYON JEMAPPES MAISIERES MONS NIMY OBOURG ST SYMPHORIEN VILLERS TOTAL

89 220 161 170 14 505 251 258 42 909 51 171 70 40 2951

DUPONT Jean-Pierre LAFOSSE Maurice URBAIN Fabienne SIMON Thierry VANLATHEM Johan DARVILLE Marc CHARLE Anne-Sophie DEL BORRELLO Mauro FLAMECOURT Thierry DEPLUS Jean-Paul DUPONT Xavier ROSSI Bruno DUBERNARD Philippe HOUDART Catherine

L’USC est seule compétente en matière de gestion et de politique communales. Elle est gérée au quotidien par un Comité composé d’au moins un délégué par section. Les délégués sont élus dans les sections respectives. Le nombre de délégués varie en fonction du nombre d’affiliés (101 + 1 délégué, 201 + 2 délégués Etc.). Les conseillers communaux et de CPAS sont membres de droit avec voix consultative. Un conseiller communal peut-être élu délégué de sa section, il obtient ainsi une voix délibérative. Néanmoins, les élus ne

14

peuvent pas être majoritaires dans la délégation ayant voix délibérative. La Présidence de l’USC est assurée par un Président et deux VicePrésidents (les deux sexes doivent être représentés). C’est donc un candidat président avec ses deux vice présidents qui se présentent au suffrage des affiliés. L’élection du 10 mars 2013 a désigné Philippe Libiez comme Président, Anne Sophie Charle 1ère Vice-Présidente et Henri Urbain 2ème Vice Président. Une réunion du comité de l’USC sera organisée dans le courant du mois de

juin afin de renouveler cette instance sur proposition des différentes sections en fonction de l’évolution du nombre d’affiliés et des propositions des comités de sections. A cette occasion, il sera proposé au comité l’organisation de diverses activités jusque la fin de l’année. Dans le cadre de « citoyens engagés », nous envisageons de proposer un débat sur l’organisation de Mons 2015.

PS CONTACT Mons-Borinage

Juin2012 2013 Juin

Rencontre avec...

Barbara

CROMBEZ ...notre nouvelle secrétaire fédérale. ■ Barbara, tu viens d’obtenir la confiance des militants qui t’ont désignée en tant que Secrétaire fédérale, quelles seront tes priorités ?

Je tiens tout d’abord à remercier les militants qui m’ont accordé leur confiance, c’est un grand honneur pour moi car je suis d’abord une militante socialiste et laïque. Mes engagements professionnels , associatifs et politiques m’ont permis de me rendre compte qu’il est important d’avoir un Parti qui soit au service de ses militants et de ses mandataires pour leur permettre de mieux comprendre les enjeux de la société et leur donner les outils nécessaires à la réalisation du projet socialiste. Dans ce cadre, je souhaite poursuivre le travail engagé par mon prédécesseur, Daniel Dorsimont, en étroite collaboration avec le Président de Fédération, le Député Bourgmestre Eric Thiébaut, avec les membres du Comité fédéral ainsi qu’avec l’ensemble des différents acteurs du Parti Socialiste qu’ils soient sympathisants, militants ou élus et responsables tant sur le plan local, fédéral que national. Pour moi, il est essentiel que l’information circule entre les différentes composantes du Parti et entre les militants et nos camarades qui exercent des responsabilités dans les différents gouvernements, et je songe tout particulièrement à notre Premier Ministre, Elio Di Rupo.

■ Tu es jeune, tu es femme, qu’est-ce que pour toi être aujourd’hui socialiste ?

Pour moi être socialiste aujourd’hui, c’est ne pas se résigner devant le pouvoir de l’argent et s’unir fraternellement pour défendre les intérêts des travailleurs et des plus démunis. Le Parti socialiste est une force de résistance, nous le démontrons dans les différents niveaux de pouvoir, et aussi une force de proposition. Nous l’avons prouvé tout au long de notre histoire par nos acquis sociaux et politiques que nous avons gagnés

Juin 2013 Janvier 2011

grâce à l’action de nos militants, que nous envient les autres partis. Nous le sommes encore aujourd’hui et à cet égard, je souhaite m’inscrire dans l’opération de mobilisation et de réflexion collective que vient de lancer notre Président, Paul Magnette. L’enjeu de 2014 sera crucial pour le PS et c’est grâce à l’implication et l’engagement de nos militants que nous pourrons gagner afin que les valeurs du PS « liberté, égalité et fraternité » soient les maîtres mots de notre société de demain.

Mes fonctions : › Secrétaire fédérale du PS de Mons-Borinage Mon Téléphone : 065/35.36.45

Mon GSM : 0497.54.32.29

Mon Fax : 065/31.44.56

■ Tu parles de solidarité mais quel est le message que tu peux faire passer aux militants face aux difficultés économiques du moment ?

Tout d’abord ne pas se résigner car la résignation est un suicide lent. Nous devons être fiers de ce que nous sommes et de ce que nous faisons. Comme l’a rappelé Eric Thiébaut lors de notre dernier congrès, nous devons communiquer sur les acquis liés à notre présence dans les différents gouvernements et dans nos majorités socialistes communales et ce malgré les grandes difficultés budgétaires, financières, économiques et humaines que subissent d’abord les citoyens.

■ Quelles seront tes premières actions ? Je souhaite tout d’abord aller à la rencontre de nos militants et de nos mandataires dans les sections locales et les USC afin de connaître leurs besoins et leurs souhaits. Je souhaite également établir les contacts les plus fraternels avec nos camarades de la FGTB et de Solidaris car c’est ensemble que nous serons plus forts. Par ailleurs, je m’engage à concrétiser une de nos lignes de force de notre Fédération qui sera d’ouvrir le Parti aux citoyens sur les questions qui les préoccupent, ce qui nous permettra de fonder nos propositions pour l’avenir.

Mon Mail : barbara.crombez@skynet.be

Présentation: A 34 ans, Barbara Crombez, a déjà quelques années de militantisme assidu au sein du Parti Socialiste. Sur le plan local, elle était présidente de la section de La Bouverie et a été désignée conseillère au CPAS de Frameries en janvier 2013. Sur le plan associatif, elle est secrétaire des FPS de Frameries, secrétaire des Pensionnés socialistes de la Bouverie et Présidente du PAC framerisois. Au niveau formation, elle est détentrice d’un graduat de bibliothécaire-documentaliste, d’une licence en Sciences du Travail et d’une spécialisation en Ressources humaines. Barbara connaît très bien le milieu parlementaire puisqu’elle est collaboratrice parlementaire depuis 2004. Elle a successivement travaillé pour Camille Dieu, Députée fédérale à la Chambre des Représentants, pour la Députée wallonne Olga Zrihen, en tant que collaboratrice au Parlement wallon et la Fédération Wallonie-Bruxelles, et ensuite chez la Sénatrice Fabienne Winckel, poste qu’elle a occupé jusqu’à sa désignation en tant que Secrétaire de la Fédération PS de Mons-Borinage. Ces différentes fonctions lui ont permis d’avoir une solide expérience des enjeux politiques des différents niveaux de pouvoirs, de rencontrer de nombreux élus, conseillers ministériels et d’experts.

15

Mons - Wallonie picarde L’accès aux soins de santé, ... c’est l’affaire de tous ! En ces temps d’austérité et d’extrêmes morosités, le climat n’est pas au beau fixe au sein des mutualités. Vous le savez, la sécurité sociale et, en cascade, les mutualités ne sont pas épargnées par les crises. La contribution de l’assurance maladie à l’assainissement des finances publiques, le gel de nos dotations, la diminution de la norme de croissance des soins de santé, le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques… nous imposent un plan d’économie drastique et une gestion d’une extrême rigueur. Ce n’est pas le seul défi qui secoue les organismes assureurs dont certains rêvent de la fin prochaine. Les challenges sont nombreux pour les mutualistes. Le maintien de notre système solidaire est notre premier objectif mais aussi la condition sine qua non à la survie de notre modèle social. La fracture sociale ne cesse de s’agrandir et les conséquences d’une augmentation des coûts de la santé seraient catastrophiques pour bien des ménages, des personnes âgées, des isolés, des familles monoparentales… pour tous. L’accès aux soins, n’est pas la préoccupation de quelques-uns, c’est l’affaire de tous. La mise en œuvre de la 6ème réforme de l’Etat va fixer un nouveau cadre pour certaines compétences en matière de santé (les maisons de repos, les aides aux personnes handicapées…). Ce transfert ne présage rien de positif car le budget qui sera alloué aux régions s’élève à 4.2 milliards pour l’ensemble

du pays. Environ 30% de ce budget sera alloué à la Wallonie. A titre indicatif, ce montant représente +/-15% du budget de l’Assurance Maladie Invalidité. Enfin, notre capacité à adapter notre organisation aux évolutions conditionnera aussi notre avenir. La concurrence accrue du secteur privé, l’Europe, les nouvelles attentes des affiliés, le remplacement du papier par des flux électroniques, le scanning des attestations de soins avant leur disparition complète, la disparition de la carte SIS, la transformation de nos métiers de base, la réorganisation de notre première ligne, le développement du rôle de conseiller… sont autant d’évolutions qu’il faudra mener et réussir pour être la Mutualité de demain. Malgré les difficultés de tous ordres, malgré le doute que certains prennent plaisir à faire planer sur notre avenir après plus d’un siècle d’existence, nous demeurons convaincus de la valeur ajoutée que nous apportons au citoyen et au système de santé en Belgique. La mutualité est une des dernières organisations à être le relais entre la population et l’Etat, un corps intermédiaire, qui pèse pour notre mutualité socialiste-Solidaris plus de 3 millions d’adhérents. Poussés dans le dos par nos détracteurs, nous continuerons à tout mettre en œuvre pour non seulement sauvegarder la couverture sociale mais aussi la développer, l’adapter aux besoins nouveaux des affiliés.

En plus de la défense de l’assurance obligatoire, nous veillons à faire coller au mieux notre assurance complémentaire aux attentes et aux besoins exprimés par les affiliés. Grâce au vaste programme d’enquêtes sociales et politiques que nous avons lancé l’an dernier - Le Thermomètre Solidaris – nous avons une connaissance plus pointue de la réalité de nos affiliés. En réaction par exemple à l’enquête sur l’état de santé psychologique des Belges francophones, nous avons proposé un meilleur remboursement des consultations psychologiques. La proximité entretenue avec nos affiliés nous permet d’orienter en permanence nos services, qu’ils soient mutualistes, associatifs ou socio-sanitaires. Des enjeux majeurs de la Mutualité et de notre société, il en sera encore question à La Fête des Solidarités, un évènement prévu à Namur le 7 et le 8 septembre prochain. Ce sera un véritable moment de rassemblement, de débats, d’expression mais aussi de fête. Partant du constat que notre société souffre d’un déficit de débats d’idées, que les citoyens ne débattent plus ensemble comme à l’époque des Maisons du peuple, nous voulions créer un événement qui serve de caisse de résonnance d’idées, qui suscite au sein de la société civile un large débat d’idées, une véritable dynamique citoyenne. Nous vous y attendons nombreux. (www.fetedessolidarites.be) Claudia Camut Secrétaire Général Adjoint

Éditeur responsable : Barbara CROMBEZ , Secrétaire fédérale

16

Adresse postale : Fédération PS de Mons-Borinage 25 Rue de Dinant 7000 Mons

Téléphone : 065/ 35 36 45 E-mail : psmb@skynet.be Site web : www.ps-mons-borinage.be PS CONTACT Mons-Borinage

Janvier 2011


PS Contact - Juin 2013