Page 1

Communiqué de presse 19.10.16

NON à une loi anti-démocratique ! Les Socialistes s’associent au référendum contre la hausse des tarifs TPG Les Socialistes refusent la loi modifiant la loi sur les TPG. Ils déplorent qu’une majorité du Grand Conseil ait voté une hausse des tarifs des Transports Publics Genevois (TPG), alors que les Genevois-es l’ont refusée par deux fois en votation populaire. Le Parti socialiste genevois dénonce une manœuvre anti-démocratique, qui vise à masquer des coupes budgétaires et à autoriser une privatisation étendue. Le référendum permettra aux citoyen-ne-s de refuser cette hausse antisociale. Les Socialistes rappellent que les Genevois-e-s ont dit deux fois OUI à l’initiative « Stop aux hausses des tarifs des transports publics ». La décision de la droite parlementaire d’augmenter les tarifs, qui intervient moins de deux ans après le vote du peuple souverain, bafoue cette décision populaire. Lors des travaux parlementaires, un compromis proposé par le Parti socialiste, et soutenu par Ensemble à Gauche et le MCG, avait été accepté avec une légère hausse des tarifs sans augmenter les tarifs jeunes et seniors, tout en augmentant la subvention aux TPG de 6 millions. Ce compromis a finalement été refusé au Grand Conseil par ceux qui veulent une hausse de tarifs générale au mépris de la volonté populaire. Les partisans de la hausse des tarifs prétendent qu’elle est indispensable pour maintenir et développer les prestations des TPG. C’est faux ! Une augmentation de la subvention aux TPG permettrait de maintenir les tarifs actuels tout en garantissant la pérennité et l’augmentation des prestations aux usagers. En sus de la hausse, Monsieur Barthassat, au nom du Conseil d’Etat à majorité de droite, exige une coupe annuelle de 2 millions par an aux TPG, correspondant à 5  % des salaires du personnel. Une partie de la hausse des tarifs servira donc à combler cette coupe. Dans la foulée, la majorité de droite soutient une augmentation de 50% de la sous-traitance des TPG à des entreprises privées. C’est la porte grande ouverte à la privatisation des transports publics avec comme conséquence une baisse de qualité des prestations et la dégradation des conditions de travail du personnel, comme on peut l’observer dans des pays qui ont choisi la privatisation. La mobilité est un droit et une nécessité, pour l’ensemble de la population. Pour les personnes et les familles qui peinent à boucler leurs fins de mois, les transports représentent une charge importante pour leur budget ; ce sont elles qui subiront de plein fouet une augmentation des tarifs TPG. Le Parti socialiste refuse d’accepter une loi votée aux dépens des Genevois-es alors que ceux-ci se sont exprimés contre en votation populaire ; les Socialistes considèrent que les Transports publics doivent rester accessibles et abordables pour le plus grand nombre. C’est pourquoi ils s’associent au lancement du référendum contre la hausse des tarifs. Pour plus d’informations : • Carole-Anne Kast, Présidente (079 310 48 90) • Romain de Sainte Marie, Député, chef de groupe (079 395 23 85) • Caroline Marti, Députée mandataire (079 796 36 23)

Parti socialiste Genevois

15, Rue des Voisins 1205 Genève

Tél 022 338 20 70 Fax 022 338 20 72

www.ps-ge.ch psg@ps-ge.ch

CP20161019 référendum tpg  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you